Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-40%
Le deal à ne pas rater :
40% de remise sur les Nike Air Max 90 FlyEase
83.97 € 139.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Confiance en nous, uniquement [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 59
Âge : 15 ans {14/01/2001}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Confiance en nous, uniquement [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: Confiance en nous, uniquement [PV]   Confiance en nous, uniquement [PV] - Page 2 EmptyLun 30 Nov - 15:47

Confiance en nous, uniquement« Oui, pourquoi pas, après tout, puisque je crois que ça me plairait. » Itachi ne voulait pas de cadeau inutilement cher, mais si la qualité du café devait se payer, alors ce n’était pas nécessairement inutile, surtout qu’il savait qu’il le boirait quoi qu’il en soit. Ce ne serait pas de l’argent perdu – encore qu’il ne considéra pas les livres que Kate lui avait offert à Noël comme tel, il les avait beaucoup aimé -. Le jeune homme recevait un peu d’argent de la part du Ministère, mais pour Noël, lui avait offert à sa meilleure amie une écharpe d’un blanc presque argenté qu’il avait tricoté lui-même. À défaut de pouvoir exceller scolairement, il était très doué de ses mains, Aoi aussi, il fallait croire que leur enfance difficile leur avait au moins fait retenir quelques leçons utiles de travaux manuels… sauf qu’Itachi aurait préféré que sa sœur cadette ne s’en serve pas pour se faire des vêtements plus indécents les uns que les autres. Ne pouvait-elle pas se vêtir avec autant de classe que Kate ? De toute évidence, non.

Laissant de côté la question de son cadeau d’anniversaire, ainsi que celui plus houleux du comportement de Yukino, les deux jeunes gens s’accordèrent une pause en tête à tête. « J’essaierai la prochaine fois. » promit-il pour ce qui était de penser à sa meilleure amie pour former un patronus. Il doutait cependant que cela fonctionne parce que quelque chose en lui était soigneusement cadenassée et penser à Kate était l’une des clefs qu’il ne souhaitait pas utiliser. En apparence, Itachi avait tout du garçon doux, poli, gentil… il tenait à ce que ça reste comme ça et que ses mauvais côtés restent enfermés, à commencer par son insécurité. Il avait une vie heureuse actuellement, avec Kate, Karen, ses sœurs… Il devait préserver coûte que coûte ce bonheur fragile.

« Je ne suis pas certain qu’on puisse un jour arrêter de se miner... » Il chercha une fin diplomatique à cette phrase mais n’en trouva pas, aussi lâcha-t-il d’un ton neutre « ...d’avoir vu ses parents mourir. » C’était même la seule chose dont il se souvenait : leur mort. Le reste était devenu flou, enfoui sous des années de mauvais traitements. « Orphelin est un état permanent. Yukino s’en remettra peut-être parce qu’elle est la benjamine, mais pour Aoi et moi… disons qu’il nous est plus difficile d’aller de l’avant. » Et tout ça sans même parler de leurs autres traumatismes, et Itachi étant l’aîné, il pesait sur lui des responsabilités - réelles comme imaginaires – qui ne lui permettaient pas d’arrêter de se miner. Il avait néanmoins dit ceci avec douceur et sans une trace d’apitoiement. Ce n’était ni la faute de Kate, ni celle de personne à Poudlard si son enfance avait été un désastre. Elle l’avait été, c’est tout. Et jamais il ne pourrait avoir les mêmes préoccupations que Kate, pas même lorsqu’il serait plus âgé et qu’il pourrait subvenir à ses besoins, parce qu’il n’avait personne sur qui compter, en revanche il y avait ses sœurs… et il doutait que ça change un jour. Il se sentirait toujours responsable des filles de son entourage.

Ils parlèrent ensuite des détraqueurs qui semblaient, en effet, être une sorte d’invention de mage noir. Ça faisait froid dans le dos. « Moi aussi… toutes ces créatures auraient du être éradiquées ! » Pourquoi personne ne l’avait fait d’ailleurs ? « On peut détruire un détraqueur ? Ou les faire fuir est la seule option ? » Demanda-t-il, sincèrement curieux de la réponse.

594
2981 12289 0



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 166
Âge : 15 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Confiance en nous, uniquement [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: Confiance en nous, uniquement [PV]   Confiance en nous, uniquement [PV] - Page 2 EmptyMar 1 Déc - 22:44

Le fait qu’Hachi l’autorise à lui acheter un cadeau qui pouvait normalement passé pour futile à ses yeux eu tout le loisir de réjouir la jeune sorcière. Il ne lui en fallait pas beaucoup pour qu’elle soit heureuse, encore moins pour qu’elle soit en colère. Mais tout cela, le Poufsouffle ne le savait que trop bien. Elle se promit donc d’envoyer une lettre à sa mère dès le lendemain pour plancher au plus vite sur le cadeau du jeune homme. Après tout, son anniversaire n’allait pas tarder et elle n’avait vraiment pas envie de lui offrir avec trois jours de retard juste parce qu’elle ne s’y était pas prise assez tôt. Le fait qu’il soit né si peu de temps après Noël n’aidait pas non plus, car elle se triturait déjà l’esprit pour lui trouver quelque chose de splendide à Noël, et devait enchaîner tout de suite après avec son anniversaire. Mais pour le moment, elle avait réussit, même si elle ne s’était essayé qu’une seule fois à l’exercice.

« Non, je sais… Je… Ce n’est pas ce que je voulais dire. » Elle s’était aussi mal exprimée, elle devait bien l’avouer. Pourtant, dans son esprit, c’était assez clair, mais ce n’était pas sorti de la bonne façon. « Je ne voulais pas dire que tu allais oublier ça, ou ce que tu as ressenti. » Parfois, elle avait envie de se gifler, d’être aussi insupportable. Heureusement pour elle, le jeune homme ne semblait pas vraiment lui en vouloir, ce qui était plutôt bon signe. Elle préférait ne pas l’énerver, elle avait déjà risqué de le mettre en colère quand ils parlaient de Yukino et de leurs bourses, mieux valait éviter d’en rajouter une couche. « Mais vous avez sûrement des souvenirs heureux. Et quand tu auras ta famille à toi, en plus des filles, tu auras sûrement des souvenirs heureux auxquels te raccrocher, tu ne crois pas ? » La raison pour laquelle Kate ne réussissait pour le moment son patronus corporel était essentiellement lié à ses troubles magiques et à la rancoeur qu’elle avait. La peur de refaire une fuite de magie, savamment mélangée à l’envie dévorante de retourner au Japon avait raison de ses capacités magiques, visiblement. Rien de comparable à son meilleur ami donc.

« Attends laisse moi voir. Je ne crois pas qu’on puisse les tuer, je n’ai jamais entendu ça… » Kate feuilleta le chapitre rapidement, avant de tomber sur le passage qui intéressait Itachi. « Ah, voilà : Les Détraqueurs sont impossibles à tuer. La seule protection efficace connue contre eux est le sortilège du Patronus, car il représente une force positive, pleine d’espoir et de bonheur. C’est aussi l’un des sorts les plus difficile à maîtriser. Beaucoup de sorciers se révèlent incapables de réussir un patronus corporel, et y parvenir est considéré comme un signe de capacité magique supérieure. » Kate fronça les sourcils, sachant pertinemment que beaucoup d’élèves des années supérieures y arrivaient. « Tu crois que la spécialité de Poudlard c’est les Patronus du coup ? Parce que je suis sûre et certaine que Jensen, les jumelles et d’autres savent produire un patronus corporel. Jensen se vante tout le temps du sien, c’est insupportable. » Moi mon patronus c’est un serpent, comme la maison Serpentard par-ci, le Black Mamba ceci par-là, vraiment, parfois l’écossais était tout simplement insupportable, surtout quand il avait une poussée de fierté. Et encore, tu l’as pas vu après la victoire de Serpentard chaton. « En fait, si il y avait moins de misère et de désespoir sur terre, on ne le verrait sûrement plus… S’ils n’ont pas de quoi se nourrir, ils doivent bien périr à un moment non ? Pourquoi il n’y a rien là-dessus dans ce fichu bouquin ? » Et voilà, Kate était de mauvaise humeur. La jeune fille était très lunaire, passant presque du rire aux larmes en moins de temps qu’il n’en fallait pour dire Qudiditch. Heureusement, ce genre de variation ne lui faisait pas faire de fuite de magie, ce qui était vraiment appréciable.
acidbrain


• 651 mots •


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 59
Âge : 15 ans {14/01/2001}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Confiance en nous, uniquement [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: Confiance en nous, uniquement [PV]   Confiance en nous, uniquement [PV] - Page 2 EmptyDim 6 Déc - 13:08

Confiance en nous, uniquementItachi n’était pas quelqu’un de susceptible. Il avait une certaine forme de fierté dans le sens où il ne se laissait pas marcher sur les pieds simplement parce qu’il était boursier par exemple (simple exemple d’ailleurs, ce n’était pas particulièrement mal vu à Poudlard de venir étudié aux frais du Ministère, il n’était visiblement pas le premier orphelin à qui ça arrivait), mais il ne prenait pas tout mal non plus. Et il avait bien compris que Kate ne voulait pas lui faire de peine ou être inutilement trop optimiste, sauf que pour ce dernier point, elle l’était généralement : il était difficile, quand on avait eu une vie comme celle de Kate, d’imaginer celle d’Itachi. L’enfance du jeune homme ressemblait à une version terriblement morbide d’un roman de Dickens. Il considérait cependant qu’il ne pouvait pas laisser ce genre de chose être soumise à interprétation : les traumatismes étaient réels, et vouloir que ça s’arrange n’y suffirait pas.

« Je ne pense pas que j’aurai de famille à moi un jour, exception faite de mes sœurs évidemment. Je m’en voudrais d’imposer mon passé à quelqu’un, et puis, je suis responsable d’Aoi et Yukino, me mettre en couple, fonder une famille un jour, ce serait comme les abandonner, je ne pourrais pas faire ça. » Alors que, pourtant, il adorait les belles histoires d’amour. De base, il aimait tous les films de fiction des moldus, il était du genre à pouvoir rester devant des séries pendant des heures et des heures – il avait une télé dans sa chambre, sa famille d’accueil parant même au superflu, et ayant bien compris qu’Itachi était un garçon à avoir besoin de distraction -, mais il adorait les téléfilms sentimentaux : c’était tellement rassurant de commencer à regarder en sachant qu’à la fin, tout finirait bien. C’était chaleureux et réconfortant et c’est pour ça que la majorité de mes persos aiment, et il espérait que ses sœurs, que Kate, ainsi bien sûr que Karen, vivraient de belles histoires de ce genre avec des mecs biens. Pas un mec comme lui donc. « Mais si mes sœurs ont des enfants un jour, je serai le meilleur oncle de l’univers, tu peux me croire. » Ajouta-t-il : il ne savait pas comment il prendrait l’arrivée de garçons dans la vie de ses sœurs, mais il se disait raisonnablement qu’il ne les enverrait pas au couvent, donc des neveux et nièces dans un très lointain avenir (si, si, vraiment lointain) seraient forcément des merveilles. Encore une fois, ce qu’il ne parvenait pas à s’imaginer avoir, il le souhaitait aux autres.

Ils finirent finalement par parler de leurs cours, et plus précisément des détraqueurs, des monstres affreux qu’Itachi espérait ne jamais rencontrer. Quant aux patronus, c’était exact qu’on le leur enseignait de bonne heure à Poudlard comparé à d’autres écoles… « C’est possible que ce soit la spécialité d’ici oui, on est l’une des rares écoles à avoir des cours de défense contre les forces du mal, ça va sûrement avec ! » Remarqua-t-il assez justement avant d’enchaîner car Kate commençait à s’agacer (elle était comme les enfants en fait, elle tapait des crises quand elle ne comprenait pas ce qui arrivait… heureusement qu’Itachi trouvait ça attendrissant ! Faut dire que vous avez pas encore rencontré Aoi!). « Il n’y a peut-être rien d’écrit parce qu’il n’existe rien pour les détruire, même si je me dis que les sorciers auraient peut-être du essayer d’envoyer une armée de patronus… il y a bien des potions d’euphorie, ce doit être possible de booster les sentiments positifs pour faire des patronus de haut niveau, non ? » Cela dit, peut-être que les patronus n’avaient pas le pouvoir, même boosté ou en grand nombre, de détruire les détraqueurs. Malheureusement, comme le soulignait Kate, ils n’avaient que l’embarras du choix pour se nourrir avec toute la misère qu’il y avait sur terre… Lui-même serait un met de choix pour un détraqueur, raison pour laquelle il comptait bien ne jamais en rencontrer.

667
2981 12289 0



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 166
Âge : 15 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Confiance en nous, uniquement [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: Confiance en nous, uniquement [PV]   Confiance en nous, uniquement [PV] - Page 2 EmptyDim 6 Déc - 19:47

Aux remarques de son meilleur ami, la blonde fronça les sourcils. Elle ne comprenait pas pourquoi il se bornait ainsi à croire qu’il ne pourrait jamais être heureux et que seules ses petites sœurs avaient droit à un bonheur futur. Elle était vexée jusqu’au trognon, son amour pour le jaune et noir passant clairement inaperçu. Pourtant, ce n’était pas faute de faire des insinuations de ci, de là, sauf que le jeune homme semblait complètement imperméable à tout cela. Heureusement, il l’était également quand cela concernait Karen, donc elle ne pouvait pas trop se plaindre. A défaut de ne pas vouloir d’elle, il ne voulait tout simplement pas de quiconque. Kate se pencha cependant sur la table, un air mutin sur le visage, un sourire aux lèvres et les yeux pétillants. « Il suffirait juste que tu ouvres les yeux, tu sais ? » La jeune fille s’approcha encore et déposa un baiser sur la joue de son meilleur ami. Elle était très, peut-être trop, tactile et tentait souvent le diable, mais Itachi ne répondait de toute manière jamais à ses avances, donc cela ne risquait pas de changer aujourd’hui. Même si cela lui brisait le coeur en même temps, elle devait avouer qu’avoir au moins le loisir d’être elle-même sans chercher à être parfaite tout le temps était plutôt agréable. Elle ne doutait pas, en tout cas, du fait qu’il serait sans doute un oncle en or. Mais ses sœurs étaient encore jeunes et elles avaient tout le temps de trouver un garçon avec qui fonder une famille. Par contre, leur aîné lui, n’avait vraiment qu’à ouvrir les yeux.

Pour ce qui était des cours de Défense Contre les Forces du Mal, Kate devait admettre que cela avait été une grande découverte lorsqu’elle était arrivée à Poudlard l’an dernier. Il n’y avait pas ce genre de cours à Mahoutokoro, et si elle savait qu’à Durmstrang ils étudiaient la Magie Noire, la DFCM devait donc bien être l’une des spécialités de l’école de sorcellerie britannique. Ceci expliquait cela, certes, mais quand même. Après, les cours de vol sur balais et les entraînements de Quidditch ici n’avaient rien à voir avec ceux que pratiquaient l’école japonaise. Ce n’était pas pour rien que les joueurs japonais étaient généralement capable de voler par tous les temps. Kate elle ne comprenait pas trop l’engouement qu’il y avait autour de ce sport, mais soutenait généralement sa maison. Elle avait donc fait la même chose une fois ici. « C’est trop risqué, tu ne crois pas? On ne sait jamais comment les gens peuvent réagir. Et je ne suis pas sure qu’un sentiment de bonheur ainsi falsifié puisse vraiment avoir un impact... » Mais en même temps, pourquoi pas ? Cela dit, si le Ministère ne l’avait jamais fait, il y avait sans doute une bonne raison.

Kate termina sa tasse de matcha, puis frissonna de la tête aux pieds suite au sujet de leur discussion. Elle avait beau être une petite peste la majorité du temps, il y avait certaines choses qui l’effrayait, quand bien même elle ne souhaitait pas le montrer. C’était trop risqué, elle devait garder la face, quoi qu’il advienne. « Bon, on finit et on va retrouver Yuki ? » Parce que vraiment, s’ils continuaient trop longtemps sur les détraqueurs, elle ne donnait pas cher de sa bonne humeur toute relative.
acidbrain


• 553 mots •
terminé pour Kate


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 59
Âge : 15 ans {14/01/2001}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Confiance en nous, uniquement [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: Confiance en nous, uniquement [PV]   Confiance en nous, uniquement [PV] - Page 2 EmptyVen 8 Jan - 15:06

Confiance en nous, uniquementLe jeune homme haussa un sourcil sans répondre à l’allusion de sa meilleure amie. Itachi n’était pas complètement idiot si, si, on vous jure, il ne prenait seulement pas les allusions de Kate (ou de Karen au demeurant, comme ça, pas de jalouse) au sérieux. Elle lançait des trucs comme ça, au milieu de la conversation, mais elle ne le pensait pas. Car elle savait mieux que personne ce qu’était la vie d’Itachi, et elle était à des millions de km de la sienne : il n’était clairement pas un garçon pour elle et son avis à elle, sinon? Bien entendu, il aurait été en peine de dire quel genre de garçon était fait pour sa meilleure amie, mais ce n’était pas comme s’il avait à se poser la question pour de vrai après tout. Ils avaient le temps, non ? Ils n’étaient qu’en quatrième année !

« C’est vrai que si c’est un sentiment factice, ça ne peut peut-être pas produire de patronus, il faudra que je pense à demander au professeur. Après tout, ça pourrait tomber en contrôle comme question. » Et, vous l’aurez compris, ce qui comptait le plus pour Itachi était d’avoir de bonnes notes pour continuer à avoir une bourse et, par voie de conséquence, la vie à peu près tranquille qu’il menait depuis quelques années. Les affres de l’adolescence étaient loin de lui avoir fait oublier à quel point il avait souffert autrefois et il était près à suer sur ses bouquins autant que nécessaire pour pouvoir continuer à être aidé par le Ministère. Il pouvait donc se permettre de faire un peu de zèle avec le prof de défense contre les forces du mal, surtout que c’était une matière toujours en vue dans leur bulletin scolaire.

« Oui, on doit presque être arrivés au bout du chapitre, ensuite il faudra qu’on mette la main sur cette peste de Yukino. » Qui devait être avec ses autres amis de première année, sûrement avec les Gryffondor. Heureusement, ces derniers n’étaient pas les meilleurs quand il s’agissait d’être discrets, Itachi ne doutait pas que Kate et lui mettraient sans trop de mal la main sur eux, et donc sur Yukino par extension. Il allait apprendre à sa petite sœur ce qu’il en coûtait de désobéir ! Et qu’Aoi ne vienne pas la défendre, parce que sécher les rendez-vous avec l’assistante sociale, c’était vraiment stupide comme comportement et rien ne pouvait le justifier !

Topic Terminé
2981 12289 0



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Confiance en nous, uniquement [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: Confiance en nous, uniquement [PV]   Confiance en nous, uniquement [PV] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Confiance en nous, uniquement [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: