AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment :
Borderlands 3 pour PS4 à 9,99€
Voir le deal
9.99 €

Partagez
 

 Thème • PV • There is always time for tea.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 88
Âge : 15 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Thème • PV • There is always time for tea. Empty
MessageSujet: Thème • PV • There is always time for tea.   Thème • PV • There is always time for tea. EmptyLun 2 Nov - 0:02

Katarzyna & Erin.
I got the goodies baked, got more than you can take. Just try and nibble on my biscuits and my rainbow cake. Let's be traditional and non commissional. Got my elbows down, pinkies up, that's the way you sip my cup
Le mois de janvier touchait à sa fin et Katarzyna était ravie de voir l’hiver partir. Ce n’était pas qu’elle n’aimait le froid et la neige, mais elle préférait largement la doucement du printemps et la chaleur de l’été. Bien entendu, maintenant qu’elle était au Royaume-Uni, elle pouvait toujours rêver pour passer du temps sous un cerisier du Japon en fleurs en plein mois d’avril, mais elle avait tout de même espoir de voir quelques beaux arbres fleurir. La maison que ses parents avaient acheté à Reading avait été retapée du sol au plafond, y compris le jardin, pour que la petite sorcière retrouve le pays qu’elle aimait tant. Elle appréciait donc sa maison au Royaume-Uni, mais c’était à peu près tout. Heureusement pour elle, son entrée à Poudlard l’an passé s’était bien passée. Elle avait été répartie à Serpentard, sans trop vraiment savoir à quoi s’attendre. Ses parents lui avait, bien évidement, raconter l’histoire de l’école et leurs propres scolarités à l’époque, mais Kate ne s’était jamais vraiment intéressée plus que cela a l’école britannique, puisque pour elle, il était clair et net qu’elle irait à Mahoutokoro, et qu’elle y ferait ses sept années d’études. C’était sans compter le déménagement. Elle avait donc lu L’Histoire de Poudlard à son arrivée l’an passé, et s’était un peu renseignée sur tout ce qu’il se trouvait dans l’école. Elle avait rejoint la troupe de danse de Sterne, où elle avait rencontré énormément d’élèves. Cette année, sa nouvelle camarade de dortoir, Lucrecia, avait également rejoint le groupe de danse et elles pouvaient donc réviser ensemble avant de se coucher le soir. Lu étant une danseuse hors pair, cela confortait Kate dans sa quête de la perfection. Et surtout, elle avait rencontré Erin, qui lui avait tapé dans l’œil de par son physique. Très peu d’asiatiques étaient présents à Poudlard, ce qui était assez surprenant au final, mais Kate avait, du coup, été parlé à la jolie métisse et elles avaient finit par sympathiser. Katarzyna était d’ailleurs l’une des premières fans de Magic Mix et n’avait qu’une hâte, qu’Erin se lance en solo pour pouvoir la supporter encore plus. Elle espérait qu’elle ferait une tournée au Japon, excuse parfaite pour forcer ses parents à y aller encore et encore. Leur appartement tokyoïte était toujours à eux, et personne ne l’occupait le reste de l’année. Si elle réussissait à y retourner au moins un mois dans l’année, elle ne disait pas non à une période plus longue. Elle avait bien tenté de leur faire comprendre qu’elle pouvait tout à fait rester à Mahoutokoro pendant l’année scolaire et ne rentrer au Royaume-Uni que pendant les vacances, mais ses parents avaient refusé. Ce qui l’avait rendue folle de rage.

En ce samedi après-midi, alors qu’enfin arrivait la première sortie à Pré-au-Lard. Pour cette fois-ci, l’anglo-japonaise abandonnait son meilleur ami et ses petites sœurs, pour les laisser profiter en famille de la sortie, car pour une fois, les élèves des premières années pouvaient sortir avec leurs aînés. Kate avait donc décidé de les laisser ensemble, et avait plutôt proposé à Erin une petite après-midi entre filles, dans un salon de thé. Celui de Madame Pieddodu, était tout ce qu’il y avait de plus typique et britannique. Rien que Kate n’apprécie réellement, mais c’était essentiellement parce qu’elle était excessivement exigeante pour les thés qu’elle buvait. Cependant, elle devait admettre que les gâteaux de cette chère Pieddodu n’étaient pas mauvais du tout, même si elle préférait quand même les confections japonaises. Il fallait admettre qu’elle était bien moins objective depuis qu’on l’avait forcée à changer de pays. Elle avait mis beaucoup de temps à se préparer, car, comme à son habitude, elle devait être tirée à quatre épingles, ne pas avoir un seul pli sur sa jupe ou un seul cheveu qui dépassait. Elle opta pour une robe en velours rouge, avec un petit colle en dentelle blanc, avec d’épais collants noirs et de petites bottines noires vernies. Une fois fin prête, elle passa un manteau noir sur ses épaules et une écharpe épaisse d’un gris très foncé. Elle retrouva Hachi dans le hall, en compagnie de ses petites soeurs, et leur fit un dernier câlin avant de filer en quatrième vitesse pour aller retrouver Erin. Il était hors de question qu’elle arrive en retard à leur petit rendez-vous. Son sac à main, venu tout droit du Japon, sur l’épaule, la jeune fille se dêpecha et retrouva la métisse juste à l’entrée de Pré-au-Lard, en compagnie de la préfète-en-chef que leur maison. « Bonjour Erin, bonjour Candys ! » Elle s’inclina doucement pour les saluer, une habitude qu’elle n’avait jamais perdu malgré le fait qu’elle soit en Angleterre depuis déjà plus d’un an et demi. « Bonjour Katarzyna. Je vous laisse les filles, Derek ne devrait pas tarder ! Profitez bien de votre après-midi ! » La préfète déposa un dernier baiser sur la joue d’Erin, puis fila aussi vite le vent retrouver son petit ami. La quatrième année reporta son regard sur son aînée et lui adressa un grand sourire. « Tu es prête ? On peut y aller ? Je meurs de faim ! » Et, si elle préférait de loin les sucreries nippones, elle était prête à faire une exception pour des petits gâteaux faits maison. Elle avait toujours beaucoup de mal à se faire à la nourriture britannique, alors qu’elle était là depuis longtemps maintenant, mais ses vieilles habitudes avaient la peau dure. Et comme Kate n’aimait pas vraiment le changement, on ne pouvait pas dire qu’elle y mettait réellement du sien. Heureusement, elle avait pu faire un crochet par les cuisines lorsqu’elle était arrivée à la rentrée de sa troisième année et avait pu faire quelques petites demandes toutes particulières aux Elfes de maison, qui l’avait, certes, regardé avec un drôle d’air au début, mais avaient fini par capituler et à lui offrir ce qu’elle voulait. « Tu ne sais pas s’il y a un vrai salon de thé japonais ici ? J’ai eu beau cherché, je n’ai rien trouvé. Ca me manque énormément… » Et pourtant, la demoiselle avait ramené avec elle un stock de thé monumental et ne démarrait jamais la journée sans un match qu’elle se préparait elle-même à la table du petit-déjeuner. Si ce petit rituel avait attiré des regards curieux les premiers temps, ils lui était passé au dessus et elle avait continué à faire sa petite vie. Est-ce qu’elle les regardait, elle, quand ils mangeaient leurs toasts de pain de mie frits dans l’huile ?!
acidbrain


• 1 089 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Serpentard

Parchemins : 495
Âge : 17 ans {01.07.1998}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Thème • PV • There is always time for tea. Empty
MessageSujet: Re: Thème • PV • There is always time for tea.   Thème • PV • There is always time for tea. EmptyLun 2 Nov - 0:18

There is always time for teaLe petit ami d’Erin, Bartley, n’avait pas réussi à se libérer cette fois-ci, son stage à Sainte Mangouste ne lui permettant pas d’avoir tous ses week-ends. Cela ne dérangea pas outre mesure la métis, bien consciente qu’elle ne sera pas la dernière pour les annulations une fois passée pro’ l’année suivante. Cela ne l’empêchait pas pour autant de se rendre à Pré-au-lard, mais comme Candys était déjà prise par un tête à tête avec Derek, il fut finalement décidé que la métis irait dans le village sorcier avec Katarzyna. La jeune fille étant à Sterne et n’ayant pas ignoré son existence comme l’avait fait Victoire, elles furent amenée à se côtoyer régulièrement, de plus elle vint spontanément lui adresser la parole. Erin ne parlait que quelques mots de japonais, la langue maternelle de sa grand-mère, mais Kate ne parut pas lui en tenir rigueur – en effet, Erin avait craint à un moment que la demoiselle espère qu’elle pourrait l’aider à faire passer son mal du pays -.

Vu que les premières années avaient le droit de se rendre au village de façon exceptionnelle (mais avec des adultes ou des préfets), Erin et Candys croisèrent beaucoup de petits en se rendant dans le hall, lieu où le rendez-vous avait été fixé parce que Kate devait saluer son meilleur ami – l’un des seuls autres asiatiques de l’école -. Certaines des jeunes vinrent à la rencontre de la métis et sa meilleure amie pour lui poser des questions sur le futur concert de Magic Mix. Comme d’habitude, Erin y répondit avec patience et gentillesse : elle était contente que son groupe prenne de l’ampleur, c’était bon signe pour la suite de sa carrière. S’il lui était difficile d’être réellement populaire auprès de ceux de son âge – qui la connaissaient depuis trop longtemps pour l’admirer -, en revanche elle avait un réel public dans les petites années. Et sinon, il y avait Kate, la jeune fille semblant bien aimer ce qu’elle faisait : en même temps, s’il y avait bien quelqu’un qui pouvait comprendre le concept d’idol, c’était elle. Certes, Erin en faisait une version un peu différente, plus anglaise, mais elle utilisait quand même certains codes du Japon et de la Corée, par exemple en se teignant les cheveux pour avoir une réelle identité visuelle.

Pour cette sortie, elle avait mis un ensemble dans des teintes rouge, bleu et jaune moutarde à carreaux dont le bas était une mini-jupe mais dont le haut avec des manches longues (ce qui commençait limite à devenir rare dans sa garde de robe). Par-dessus, elle passa sa veste en cuir noir. Elle avait évidemment mis des collants transparents, des chaussettes noires hautes et elle portait des bottines à talons aux pieds. Ses cheveux roses étaient maintenues de chaque côté de son visage par des barrettes dont elle espérait que le maintien la protégerait du vent – elle avait les cheveux très longs mais détestait qu’ils lui tombent brusquement dans la figure ! -.

« Amuse-toi bien ! » Lança-t-elle à sa meilleure amie après les salutations d’usage et au moment où celle-ci leur faussait compagnie. « Oui, bien sûr qu’on peut y aller ! Il est chouette ton sac, je crois que j’ai vu le même dans un magazine le mois dernier. » Erin lisait beaucoup de magazines d’un peu tous les pays. Évidemment, le terme lire était assez inexacte pour ce qui touchait au Japon ou à la Corée, mais comme c’étaient surtout des revues sur la mode, elle n’avait pas besoin de savoir lire les textes pour repérer les styles. Au besoin, elle demandait à sa grand-mère même si celle-ci était toujours un peu désorientée par les passions de sa petite-fille. Il faut dire qu’à l’époque où elle vivait dans son pays de naissance, il était assez différent du Japon actuel. De même que son grand-père aurait sûrement eu grand peine à reconnaître la Corée de son enfance (à moins que ça n’ait été le Vietnam ? Comme il avait les deux origines, Erin se perdait parfois un peu dans son histoire!).

Erin n’avait pas spécialement faim mais elle supposait que la marche jusqu’au village suffirait à lui ouvrir l’appétit. Sur le chemin, la jeune fille lui demanda s’il existait un vrai salon de thé japonais dans le coin : « Dans le Royaume-Uni, certainement, mais proche de Poudlard je ne pense pas. Tu auras sûrement remarqué qu’on n’est pas très nombreux à avoir des origines asiatiques, même moi je ne le suis qu’à moitié. » Même si ça ne se voyait que si on la regardait de très près car Erin ressemblait beaucoup à sa mère, à 100 % asiatique à défaut d’être d’un seul pays de ce continent immense. « Mais tu pourrais venir chez ma grand-mère un jour si tu veux pouvoir discuter en japonais et faire une vraie cérémonie du thé. Ma mère n’y connaît rien vu qu’elle aussi a grandi en Angleterre, mais ma grand-mère est une pure japonaise. Elle me coud même régulièrement des yukata ou des kimono de cérémonie, seulement je n’ai jamais vraiment l’occasion de les mettre. Je me disais qu’un jour ça pourrait être sympa comme tenue de scène, des kimonos mais portés courts pour nous permettre de danser… t’en penses quoi ? » demanda-t-elle simplement à son amie qui devait bien avoir un avis sur le sujet vu que le Japon et la mode étaient deux domaines dans son champ de compétence.

Quelques minutes plus tard, tout en papotant allègrement, les deux filles arrivèrent au salon de thé. Une fois assises l’une en face de l’autre, Erin sortit de son sac à main ce qu’elle avait emmené à son amie. « Tiens, je te parlais de ma grand-mère tout à l’heure, mais regarde ce qu’elle m’a envoyé pour toi, je suis sûre que ça va te plaire. » Déjà parce que c’était du thé, mais en plus c’était du matcha. Erin savait que son amie en avait déjà, mais en aurait-elle jamais trop, hein ? Et puis, ça avait paru faire plaisir à la grand-mère d’Erin de lui en envoyer quand celle-ci lui avait un peu dressé le portrait de Kate et ses passions nippones. Il fallait croire qu’en vieillissant, elle avait un peu le mal du pays. Si Erin avait été visité le Japon il y avait de ça quelques temps, ses grands-parents n’étaient jamais retourné en Asie. Il fallait croire que ce qui les avait poussé à partir représentait de trop mauvais souvenirs pour qu’ils en prennent le risque.

{1 087}
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 88
Âge : 15 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Thème • PV • There is always time for tea. Empty
MessageSujet: Re: Thème • PV • There is always time for tea.   Thème • PV • There is always time for tea. EmptyLun 2 Nov - 10:01

Alors que Candys filait, Kate et Erin restèrent ensemble et se mirent en marche. « Oh, merci ! Mes parents m’ont emmenée au Japon pendant les vacances pour fêter Noël là-bas, je ne sais plus si je te l’ai déjà dit ? Mais du coup, il venait tout juste de sortir, alors j’ai craqué dessus !! » Kate aimait la mode, être bien apprêtée, jolie et avoir du style. C’était tout naturellement donc qu’elle s’était bien entendu avec Erin. Elle avait du mal à comprendre comment la septième année pouvait doute de sa personne, Kate elle, l’idolâtrait presque. La réponse de son amie -oui, elle osait l’appeler ainsi, même si Kate était surtout une can pure et dure, il fallait bien l’avouer- quant au salon de thé Japonais l’attrista, mais ne la surpris pas tant que ça. Elle avait cherché avant de mettre ne serait-ce que le petit orteil dans l’école, et n’avait rien trouvé, puis avait tenté de trouver quelque chose lors des diverses sorties, sans grand succès. Peut-être était-il juste très bien caché ? Elle avait eu quelques espoirs, mais pas bien longtemps. Cependant, comme il s’agissait de la première fois où elle sortait en tête-à-tête avec Erin, elle osa demander, sait-on jamais. « C’est vraiment dommage, j’ai beaucoup de mal avec le thé d’ici, c’est beaucoup trop fort, et avec le lait et le sucre... Ce n’est plus du thé... » Pour ce qui était des origines asiatiques des élèves, Kate devait avouer qu’elle était assez surprise, mais en temps, l’inverse était vrai également « Tu sais, j’étais l’une des rares européens à Mahoutokoro. » Et comme ils commençaient tous l’école bien plus tôt qu’en Grande-Bretagne, à l’âge de sept ans révolus, mais qu’ils n’avaient droit d’entrer à l’internat qu’à partir de onze ans, elle avait vu des personnes défiler ! Et il y avait vraiment très peu d’européens comme elle.

Ce qui vint ensuite surpris réellement la petite vipère. « C’est vrai?! » s’écria-t-elle, peut-être un peu trop fort, en japonais, alors qu’Erin lui proposait, si elle le souhaitait, de venir chez elle, enfin, chez sa grand-mère maternelle, pour une cérémonie du thé. Les yeux brillants, la blondinette n’en croyait pas ses oreilles.  « J’adorerais ça ! En plus, je n’ai plus vraiment l’occasion de parler japonais ici. J’écris encore à mes amies de Mahoutokoro mais bon... » Cela lui manquait cruellement, il fallait bien l’avouer, même si le petit séjour surpris que lui avait fait ses parents l’avait ravie au plus haut point. Elle avait même pu voir Mayuki, et les deux sorcières avaient pleuré dans les bras l’une de l’autre quand elles avaient dû se dire au revoir, une nouvelle fois. « Je mettrais mon plus beau kimono! Je suis sure que tu es sublime en kimono, c’est vraiment dommage que tu ne puisses pas en mettre plus ! » Quant a sa question sur les kimonos ou yukatas courts comme costume de scène, la blonde ne savait pas trop quoi en penser. « Hum... je pense que si toi, tu en mets un, ça irait, mais tu sais comment ils sont, les étrangers qui portent leurs vêtements... » Elle-même, bien que née là-bas et parlant japonais depuis sa naissance, avait essuyé les critiques. Cheveux trop blonds, yeux trop bleus, étrangère, pas d’ici... Pourtant, elle avait toujours pris ces remarques avec légèreté. Ça l’avait forgée, bien entendu, mais elle ne s’était pas laissée abattre pour autant. Elle redoutait par contre que l’appropriation culturelle ne soit mise en avant et ne face, au final, que du mal au groupe, et si vous vouliez son avis, cela serait tragique, pour une fan comme elle, de voir Erin un groupe qu’elle appréciait être trainé dans la boue pour si peu.

Lorsque la métisse lui présenta son cadeau, Kate resta bouche-bée. Elle ne s’était absolument pas attendu à ce que la jolie vipère lui offre quelque chose. Certes, elle avait profité de sa petite escapade au Japon pour faire le plein de thés, de vêtements et de divers accessoires et elle avait pris quelque chose la septième année, pour la remercier de sa gentillesse et parce que cela se faisait énormément au Japon. Mais elle s’était pas imaginée qu’Erin, elle aussi, lui ferait un cadeau. Et quel cadeau ! Kate prit le paquet entre ses mains, les yeux brillants. « Oh, Erin ! Il ne fallait pas ! C’est beaucoup trop gentil de sa part !! Tu pourras lui dire merci pour moi ? Je pourrais lui écrire tu crois ? Oh, je vais le savourer ! Merci, merci beaucoup ! » La blondinette pressa la boite contre son coeur, réellement touchée par ce cadeau surprise. Elle décida qu’il était temps pour elle de donner son cadeau à Erin, et rangea la boite de matcha dans son sac, avant d’en sortir un paquet joliment emballé dans un tissu, à la traditionnelle manière nippone. « Tiens, c’est pour toi. Joyeux Noël en retard ! Je ne savais pas trop quand te l’offrir, mais quand j’ai vu ça en boutique, j’ai tout de suite pensé à toi. » Elle esquissa un sourire à son aînée, espérant sincèrement que cela lui ferait plaisir. Il s’agissait d’un sac, un peu différent du sien, mais aussi de la dernière collection sortie. Kate ayant fait le plein de vêtements pour elle-même, elle avait estimé que prendre un petit quelque chose pour ses amis ne pouvait pas faire de mal. Et surtout, ses parents pouvaient se le permettre, donc bon. « J’espère que la couleur te plait ? Ce n’est pas très estival, mais pour l’hiver, c’est parfait ! » Le sac était justement bordeaux et noir, plus ou moins assorti à la tenue que Kate portait aujourd’hui. Elle aimait énormément le rouge et ce depuis sa plus tendre enfance. Couleur phare du Japon, elle semblait s’être imprégnée en elle.

Madame Pieddodu finit par arriver pour leur demander ce qu’elles voulaient, et Kate fut particulièrement tatillonne. Elle n’aimait pas l’English Breakfast, qu’elle trouvait bien trop fort et devoir mettre un nuage de lait et du sucre dans son thé lui donnait la nausée rien qu’à y penser. « Je vais prendre un Earl Grey à la lavande alors, s’il vous plait. » finit-elle par déclarer, bien qu’un peu bougonne. Il fallait vraiment qu’elle travaille sur son acceptation des thés qui ne venaient pas du Japon. Elle n’avait rien contre les thés natures, loin de là, elle buvait des litres de thés vert et de oolong glacé, mais ce n’était pas pareil ici. Elle reposa son regard sur Erin, affichant un léger sourire désolé. « Je suis désolée, j’ai vraiment du mal avec vos habitudes, ici… Pourtant ça fait un an et demi… » Mais rien n’y faisait. Son amour pour le Japon transpirait à travers sa petite personne à chaque seconde.
acidbrain


• 1 111 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Serpentard

Parchemins : 495
Âge : 17 ans {01.07.1998}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Thème • PV • There is always time for tea. Empty
MessageSujet: Re: Thème • PV • There is always time for tea.   Thème • PV • There is always time for tea. EmptyLun 2 Nov - 12:21

There is always time for tea« Je ne crois pas que tu me l’aies dit mais c’est vraiment bien ! J’aimerais bien pouvoir aller faire le nouvel an là-bas un jour, il paraît que c’est super d’aller au temple à cette période de l’année. » Erin n’avait été qu’une seule fois dans le pays natal de sa grand-mère, mais c’était pendant l’été donc l’ambiance était différente de ce qu’elle avait pu lire sur les périodes hivernales. Elle supposait qu’une fois sortie de Poudlard elle aurait un peu plus de liberté pour voyager (à condition qu’elle parvienne à vivre de sa musique, car elle ne pourrait pas demander à ses parents de subvenir à ses besoins et de lui payer des voyages, il ne fallait pas abuser non plus!).

Quant aux traditions anglaises en matière de thé : « Disons que c’est une autre manière de le boire, mais à défaut d’avoir des salons de thé japonais, je suis sûre qu’il y a des endroits dans lesquels tu pourrais boire de très bons thés, moins anglicisés. Tous les anglais ne prennent pas du thé noir hyper fort à chaque repas. » Erin avait tendance à le boire plus léger que la moyenne, sans sucre, ni lait, et elle aimait les thés aromatisés. C’était encore une autre école.

« Et ce n’était pas trop difficile ? Être l’une des rares asiatiques à Poudlard n’a pas posé trop de problème – même si je n’étais pas à proprement parlé populaire pendant mes premières années ici -, mais quand j’étais en primaire, j’ai eu le droit à tous les surnoms racistes que tu puisses imaginer. » Et elle en avait énormément souffert, elle était même carrément complexée à cause d’eux, mais ça allait mieux depuis qu’elle avait créé Magic Mix : elle avait l’impression d’avoir pris son destin en main plutôt que de toujours subir. On pouvait dire que la métis allait désormais mieux, même si sa dépression n’était malheureusement jamais bien loin.

« Oui, bien sûr que c’est vrai ! » Sourit la jeune fille, amusée par l’enthousiasme de Kate. « Ma grand-mère a tout fait pour s’intégrer en Angleterre, mais depuis qu’elle est à la retraite, elle renoue de plus en plus avec ses racines japonaises. » Donc elle serait sûrement ravie de pouvoir discuter avec quelqu’un dans sa langue natale, même si Erin aurait de son côté bien du mal à suivre – elle ne parlait qu’un peu cette langue, et encore c’était parce qu’elle en avait eu besoin pour découvrir de nouvelles choses sur les idols ! -. « J’avais porté un kimono une fois, quand le bal de Noël avait été costumé. » Rapporta-t-elle sans oser ajouter qu’elle gardait désormais des souvenirs amers de chacun des bals qu’elle avait passé avec Noé. Même si tout allait mieux entre eux maintenant, et qu’elle était avec Bartley ce qui lui allait très bien, elle ne pouvait pas repenser à ces moments où elle avait cru qu’elle serait la fille parfaite pour Noé sans sentir une certaine bile lui monter à la gorge. « Est-ce que c’est vraiment de la réappropriation culturelle si c’est ma grand-mère fait qui les costumes en question ? Après tout, elle, elle est 100 % japonaise, et je suis sûre qu’elle serait contente de s’en occuper : elle rêvait d’en faire pour mes copines quand j’étais plus jeune mais j’imaginais mal Tempérance avec un kimono, elle se serait étalée par terre en deux minutes, surtout si on lui mettait en plus des geta ! » Non, vraiment, sa meilleure amie était trop maladroite pour ce genre de tenue, quant à Candys, sa propre arrière grand-mère étant japonaise, Erin avait supposé que si elle avait du porter un kimono un jour, elle l’aurait fait d’elle-même c’était sans compter sur le fait que cette femme était un démon acariâtre que quasi personne ne fréquentait chez les Montgomery.

Enfin, Erin put offrir la boite de thé matcha qu’elle avait emmenée pour son amie. « Tu peux lui écrire si tu veux, je te donnerais son adresse. » Quant au cadeau que lui faisait Kate, c’était carrément autre chose ! « Oh ! Merci ! Mais c’est trop beau, il ne fallait pas ! Et moi qui ne t’offre qu’une petite boîte de thé… Il est parfait, j’adore cette couleur ! » Erin culpabilisait en voyant un aussi beau cadeau en comparaison au sien. « Oh ! J’ai une idée ! » pensa-t-elle subitement en sortant sa mini-tablette magique dont elle, comme tous les membres de Magic Mix, avaient eu un prototype. Elle tendit le casque qui allait avec à son amie, lui faisant signe de le mettre sur ses oreilles, et elle lança la musique de son solo. Une fois que la chanson eut terminé de passer, elle dit : « C’est seulement la maquette, je dois encore finaliser la chorégraphie et tout le reste. Je demanderais sûrement à Sterne de danser le clip. » Du moins à celles et ceux qui voudraient bien le faire, elle se demandait par exemple si Victoire serait d’accord pour un projet dont elle ne serait pas la pièce essentielle.

Les deux filles passèrent ensuite commande de leurs boissons. « Je vais prendre la même chose, merci. » Dit-elle avec simplicité en reposant la tablette sur la table avec précaution – elle avait toujours peur de la casser -. « Et bien… je suppose que ce n’est pas facile de changer de pays comme ça, alors c’est normal que tu aies du mal à t’y faire. En plus, l’Angleterre et le Japon sont deux pays très différents, et encore, ici nous sommes même carrément en Écosse, c’est presque encore pire. » Pour les anglais, les écossais avaient la réputation d’être des têtes de mules caractérielles bisous Jenska!. Erin ne savait pas jusqu’à quel point ça se vérifiait réellement, mais vu tous ceux qu’elle connaissait dans l’école, il devait quand même y avoir un fond de vrai. « Après, tu auras sûrement remarqué que Poudlard est une école assez cosmopolite. Depuis la dernière guerre, le professeur McGonagall accepte pour ainsi tout le monde et organise beaucoup d’échanges. Alors je suppose que tant qu’à venir en Europe depuis l’Asie, mieux vaut Poudlard que Durmstrang. » Elle haussa les épaules : dans le fond, qu’en savait-elle ? Mais c’était ce qui se disait en tout cas !

{1 053}
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 88
Âge : 15 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Thème • PV • There is always time for tea. Empty
MessageSujet: Re: Thème • PV • There is always time for tea.   Thème • PV • There is always time for tea. EmptyLun 2 Nov - 14:55

« Oui, c’est magnifique là-bas pendant les fêtes de fin d’année. Mais mon moment préféré, c’est quand même quand les cerisiers sont en fleurs. Il y en avait tellement à Mahoutokoro, je passais des heures à regarder les pétales s’envoler. » La nostalgie s’emparant de la jeune fille, elle poussa un petit soupir avant de reprendre, tentant de se réjouir des souvenirs qu’elle avait. « Peut-être qu’on pourrait y aller ensemble une fois ? Enfin, si tu es d’accord, bien sûr, et si cela n’entre pas en conflit avec ta carrière, bien sûr ! J’ai hâte de voir ce que tu nous réserves après que tu ai fini l’école ! » Kate n’avait jamais caché qu’elle idolâtrait la métisse. Elle l’avait d’abord vu quelques fois dans la salle commune avant de la retrouver à Sterne, où elle en avait profité pour aller la voir. Elle n’avait jamais compris toutes les histoires qu’elle avait pu entendre, sur le fait que la jolie Serpentard ne soit pas très populaire, et en voyant le comportement de Victoire -qui était un exemple parmi d’autre- Kate sentait une pointe de colère monter en elle.

Elle accorda à Erin le bénéfice du doute quand elle lui parla des salons de thés britanniques. « Oui, on a été dans quelques un des salons de thés de Londres à notre arrivée, mais… Je pense que c’était un tout en fait. » Entre la colère qu’elle avait ressenti suite à l’annonce du déménagement, la découverte de ses fuites de magie, qui pouvaient survenir à n’importe quel moment, si tant est que Kate n’arrivait pas à gérer ses émotions. Cette menace était pesante, et elle tentait, du mieux possible, de ravaler ses pics de colère, quand ces derniers survenaient. C’était compliqué et éreintant, mais elle préférait nettement cela à détruire tout ce qu’il se trouvait à deux mètres autour d’elle. « Mes parents ont pensé que ça me rendrait heureuse, mais comme j’étais encore très en colère et triste pour le déménagement, je n’y ai pas vraiment mis du mien. J’y suis retournée l’été passé, pour voir… Mais toujours pas. Même ici, je viens, mais c’est toujours très compliqué. Ca viendra peut-être avec le temps. » Ou peut-être pas. Et peut-être que lorsqu’elle serait enfin délivrée de l’école de sorcellerie de Poudlard, à la fin de ses études, elle retournerait au Japon, oubliant à tout jamais la Grande-Bretagne. C’était très possible, connaissant le caractère de la jeune fille. Elle était butée et bornée, et il fallait faire un travail de longue haleine pour qu’elle se décide à changer d’avis sur quelque chose.

A la question de son amie, elle hocha positivement la tête. Elle imaginait facilement les remarques qu’elle avait pu essuyer, car elle-même en avait eu. Mais elles étaient toutes les deux dans des pays différents de leurs origines, qui parfois, étaient un peu trop étriqués d’esprit. « Et bien, à Mahoutokoro, pas trop, ça allait, j’avais mes amis. On y entre très tôt tu sais, donc je pense qu’à ce moment là, les enfants sont encore très tolérants. Et puis, c’est quand même une autre éducation qu’ici… » Elle fit une petite pause, arrivant au point le plus négatif de sa vie au Japon. « Mais les personnes âgées avaient souvent l’habitude de me dévisager. Je suis tout l’inverse d’eux… Je ne compte plus les fois où ils m’ont appelée gaijin, alors qu’au final, je suis née là-bas au même titre qu’eux ! C’était le plus blessant en fait, mais du coup, j’ai décidé de surfer sur la vague, et de ne pas me laisser faire. » Mais elle était une petite peste, elle le savait. Ca aidait sans doute. Erin était bien plus douce qu’elle. « Je ne comprends vraiment pas pourquoi tu n’étais pas populaire, tu es géniale ! » Son petit côté groupie ressortait, mais elle se fichait pas mal de tout cela. Elle n’avait aucun problème quant au fait d’apprécier Erin !

Alors qu’elle s’était exprimée en japonais, s’attirant quelques regards au passage -était-ce parce qu’elle avait parlé un peu trop fort, ou parce qu’elle s’était exprimé dans un langage qu’ils ne connaissaient, personne ne saurait- Kate se redressa sur son siège, ravie. « Ce serait génial ! » Et si la grand-mère d’Erin voulait renouer avec ses racines japonaises, Kate n’allait sûrement pas s’en plaindre. Elle ne voulait absolument pas les renier. Elle aurait même nettement préféré devoir renier la Grande-Bretagne à la place, mais ses parents en avaient, malheureusement pour elle, décidé autrement. « Mes parents ont refait toute la maison qu’ils ont acheté à Reading, pour qu’elle soit comme les maisons traditionnelles du Japon. Le jardin n’est pas encore tout à fait terminé, mais normalement, ils vont planter un cerisier ce printemps. J’ai hâte ! » Pour ce qui était des kimonos, elle était un peu triste de ne plus pouvoir en porter régulièrement. Elle en avait un très léger, qu’elle nouait de façon très lâche, lorsqu’elle sortait de la douche, un peu comme un peignoir, mais à part ça… Poudlard n’était pas vraiment l’endroit pour s’habiller en kimono traditionnel durant le week-end, au grand damne de la blondinette. « C’est dommage que je n’ai pas pu te voir habillée comme ça ! » Mais visiblement, cela changerait bientôt, si Kate pouvait effectivement se rendre chez la grand-mère d’Erin pour une cérémonie du thé en bonne et due forme. Rien que cette idée suffit à la mettre de bonne humeur pour tout le reste de la journée. Il faudrait travailler dur pour qu’elle ne se mette en colère suite à cette annonce. Elle haussa les épaules pour la réappropriation culturelle. « Je ne sais pas trop… Je ne pense pas que ta grand-mère soit le problème… C’est un sujet assez sensible, peut-être que vous pourriez vous le permettre un peu plus tard ? Ou pour un concert plutôt ? Comme un hommage au pays dans lequel vous êtes ? Je ne sais pas trop… Moi j’en porterais tout le temps si je pouvais. »

« Tu plaisantes ?! Tu ne sais pas à quel point le matcha me fait plaisir ! Ce n’est pas "qu’une petite boite de thé" à mes yeux ! » Alors qu’elle était prête à défendre l’importance du matcha dans son coeur, Erin sorti rapidement sa mini-tablette magique, la lui tendant avec un casque. Kate avait l’habitude de toutes les technologies moldues, elle avait même des comptes instagram et twitter sur lesquels elle avait des millions de followers, suite à ses divers photoshoots. Elle les alimentaient quand elle le pouvait, quand elle n’était pas à l’école, et lorgnait sur cette nouvelle tablette magique avec intérêt. Posant le casque sur ses oreilles, elle écouta la musique jusqu’au bout, bougeant la tête au rythme de la mélodie. Une fois la musique terminée, elle enleva le casque et le tendit à la brune. « J’aime beaucoup, les paroles te vont merveilleusement bien. » Le supplice de me faire écouter Tal, merki Mymy ! « J’ai hâte de voir tout cela terminé ! Je suis sûre que tu perceras sans problème ! »

Madame Pieddodu réapparut rapidement avec les commandes des deux jeunes filles, posant les tasses et les théières sur la table, puis disparue à nouveau, le temps d’aller chercher les petites pâtisseries que Kate attendait avec impatience. « Merci beaucoup » glissa-t-elle à la vendeuse, dans un sourire. Elle s’occupa de servir le thé pour Erin et elle, d’un geste rapide et précis. Pas une seule goutte sur la nappe, sa fierté était intacte. « Je trouve surtout que l’accent ici est compliqué… » Parce que vraiment, elle avait appris un anglais des plus purs, avec un accent digne des grandes écoles du pays. Alors face à cela, l’accent écossais ou même gallois était vraiment quelque peu troublant. « Oui c’est vrai. Mais je t’avoue que j’aurais préféré rester au Japon. Je veux dire… Je suis contente, j’ai Hachi avec moi, même s’il est à Poufsouffle et je me suis fait des amis, mais… » Mais le Japon était son chez elle. Et elle aurait donné tout ce qu’elle avait pour y retourner et quitté Poudlard. La seule chose qui l’en empêchait -car si elle voulait faire de la vie de ses parents un enfer, elle en était largement capable- était la présence de son meilleur ami ici. L’abandonner lui briserait le coeur en mille morceaux. Elle grignota un mini Victoria Sponge Cake, pour noyer sa nostalgie. Heureusement qu’elle ne faisait pas comme Jenska.
acidbrain


• 1 378 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Serpentard

Parchemins : 495
Âge : 17 ans {01.07.1998}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Thème • PV • There is always time for tea. Empty
MessageSujet: Re: Thème • PV • There is always time for tea.   Thème • PV • There is always time for tea. EmptyMar 3 Nov - 21:32

There is always time for teaLa métis sourit à son amie à la mention des cerisiers en fleur : comme elle était à Poudlard au printemps, elle n’avait pas souvent eu l’occasion de voir un tel spectacle, mais elle savait que c’était très beau croyez-moi, j’en ai un dans mon jardin. « Bien entendu, si nos emplois du temps sont compatibles, nous pourrons y aller ensemble ! Je suppose que si ma carrière décolle, allez faire un tour là-bas ne pourra pas faire de mal. » Après tout, elle s’était d’abord inspiré des groupes japonais puis coréen pour créer Magic Mix et faire une version anglaise d’un girlsband d’idols. La tâche s’était révélé moins compliquée qu’on aurait pu le croire vu que Sterne fournissait déjà un bon vivier de danseuses, et comme il n’existait pas tant de groupes de musique que ça chez les sorciers, toute nouveauté était assez bien accueillie. Leur premier (et peut-être dernier en tant que groupe, ça, seul l’avenir le dirait) album s’était relativement bien vendu. Remarquez, elle ne l’avait quasiment vendu qu’à prix coûtant. Erin était même partie au départ pour le distribuer à la demande mais V avait refusé, prétextant en bonne future productrice, que s’il était gratuit, il aurait moins de valeur pour ceux qui n’étaient pas déjà un peu fans. Erin s’était rendu à ses arguments mais avait quand même insisté pour en donner à ses amis. Le tour était heureusement assez vite fait, Erin n’ayant pas été assez populaire dans ses jeunes années pour crouler sous les amitiés. Et parmi eux, elle n’en avait par exemple pas donner à Noé, après tout, s’il voulait l’écouter, il pouvait toujours emprunter celui de Candys.

Concernant les salons de thé, même si ça restait une sortie comme une autre à faire à Pré au lard, elle ne pensait pas qu’il faille se forcer si ça ne lui plaisait pas. « Et bien, sinon, tu n’as jamais pensé à ouvrir un club de culture japonaise à Poudlard ? Tu pourrais avoir une salle et la décorer de façon traditionnelle, ça te ferait un endroit pour prendre le thé, dans un autre cadre, et il ne faut pas tant de membres que ça pour ouvrir un club alors avec un peu de prospection... » Après c’était juste une idée, mais l’expérience lui avait appris que, quand on ne se sentait pas bien dans un endroit, il fallait le transformer pour le rendre plus agréable. Elle, c’était pour ça qu’elle avait créé Magic Mix, Kate pouvait peut-être suivre son exemple, surtout qu’elle avait déjà au moins un membre en la personne d’Itachi qui s’inscrirait forcément pour l’aider. Erin ne connaissait pas trop le jeune garçon, mais il avait l’air plutôt de bonne composition à Poufsouffle, il faut, entre les tirades de Dominique et les farces de certains cinquièmes années.

« Je comprends. Ici c’est un peu différent, le problème ne venait pas du fait que je sois d’origine étrangère, pas pour la majorité en tout cas. Mais il y a eu tout ce qui est arrivé avec Magicis Sacra et les Serpentards ont été ostracisés. Et parmi eux, j’ai pris plus cher que les autres, mais je pense que c’est plus du à ma timidité d’alors qu’à mon apparence. » Il devait bien y avoir quelques racistes à Poudlard, mais la majorité des ennuis qu’elle avait eu ici paraissaient moins liés à ça qu’à un certain contexte. « J’aurais peut-être moins timide si j’avais été avec les mêmes camarades depuis mon jeune âge comme toi, parce que maintenant je suis déjà bien plus à l’aise qu’il y a quelques années. » poursuivit-elle d’un ton tranquille. « Je n’ai pas réussi à surfer sur la vague pour reprendre tes mots. Pas au début en tout cas. Comme on m’avait brimé en primaire, je trouvais presque normal de l’être encore ici… et puis un jour j’en ai eu marre. » Quand Noé était tombé amoureux de sa meilleure amie et qu’elle s’en était rendue compte, la timide Erin qui faisait son possible pour se faire oublier avait disparu. Elle souffrait tellement alors que le regard des autres devenait très accessoire. Et après, elle avait monté Magic Mix. Tout était bien qui finissait bien supposait-elle… « Tout ça pour dire que tu ne m’aurais peut-être pas trouvé si géniale que ça à l’époque, j’étais on ne peut plus fade. » Elle haussa les épaules face à cette conclusion : une part d’elle pensait toujours que si elle ne faisait pas des tonnes d’effort, elle serait oubliée, parce qu’elle n’avait rien vraiment pour elle. Sauf qu’au lieu de rester dans cette idée, elle faisait tout pour qu’on ne l’oublie pas, par exemple, maintenant, dans une foule, on pouvait difficilement la louper avec son look mignon et original.

« Ce sera sûrement très sympa. » avança-t-elle au sujet de la maison de Kate. Pour sa part, s’il y avait quelques salles asiatiques chez ses grands-parents, ce n’était pas du tout le cas chez elle. Elle avait une maison typiquement anglaise, Kate n’aimerait probablement pas. « Je dois avoir des photos du bal si tu veux, même si c’est un peu difficile pour moi de les voir, je pourrais te les montrer. » Après tout, elle ne pourrait pas fuir toute sa vie ce qu’elle avait été, et sa grand-mère lui avait fait un superbe kimono à cette occasion. Il serait dommage de laisser les photos moisir au fond de sa malle ad vitam eternam. « On verra, de toute façon l’avenir du groupe est incertain. Il faudrait que je discute avec les filles… » Mais quelque part, elle n’en avait pas envie. Elle avait bien des plans, au moins pour jusqu’à ce que les plus jeunes quittent l’école, mais il fallait qu’elles soient toutes d’accord.

« Tant mieux alors ! » Dit-elle, rassurée que son amie trouve la boîte de thé suffisante. Quant à sa chanson : « Merci, je voulais vraiment quelque chose de positif pour débuter seule. Mais je pense que la prochaine fois je ferai une balade. » Pour le sujet, elle ne savait pas encore, sûrement l’amour, mais est-ce qu’elle s’inspirerait plus de son passé ou de son avenir, ça, elle l’ignorait. En tout cas, la confiance que Kate avait en elle faisait chaud au coeur et Erin lui souriait avec douceur tout en buvant son thé qui venait d’arriver devant elle.

« Mais ce n’est pas pareil. Je comprends… seulement c’est bien, déjà, que tu te sois trouvé un ami cher à ton cœur, non ? » Erin ayant souvent trouvé un soutien réel dans les siens, ça lui paraissait devoir être souligné. Kate n’aimait pas le Royaume-Uni, mais elle aimait son meilleur ami, et il était anglais en fait il est plutôt irlandais mais ça reste flou. À la fin, ça compterait sûrement pour quelque chose.

{1 135}
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 88
Âge : 15 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Thème • PV • There is always time for tea. Empty
MessageSujet: Re: Thème • PV • There is always time for tea.   Thème • PV • There is always time for tea. EmptyMer 4 Nov - 21:30

« Super ! J’ai écouté l’album pendant toutes les vacances ! C’était génial ! J’en ai offert un à ma meilleure amie aussi, elle est au Japon. Peut-être que ça aidera à vous faire connaître là-bas ! » Bon, d’accord, c’était peut-être un peu gros, un peu trop laissé au hasard du bon vouloir de Mayuki, mais quand même, Kate ne pouvait s’empêcher d’espérer qu’Erin rencontre le succès qu’elle méritait. Allez savoir pourquoi elle l’idolâtrait autant, c’était un vrai mystère, même pour la petite blonde. Il y avait quelque chose en Erin, qui faisait qu’elle l’aimait, tout simplement. Un peu comme elle aimait Itachi. Chose étrange, c’est que les deux élèves étaient d’origine asiatique. Kate doutait franchement que cela soit la seule raison pour laquelle son coeur fondait pour ces deux êtres humains, mais toujours était-il qu’ils avaient malgré tout un point commun.

Quand Erin lui parla d’ouvrir un club sur la culture nippone, Kate haussa un sourcil, perplexe. Etait-ce une bonne idée ? Elle ne savait pas vraiment si, à part elle, beaucoup de personnes étaient intéressées par les us et coutumes du pays du soleil levant. Preuve en était, tous ces petits anglais buvaient un thé infecte -encore que, fallait ils qu’ils en boivent, ce qui n’était pas forcément évident pour tous, ce qui l’avait énormément surprise. Au Japon, tout le monde avait au moins une fois bu du thé. Bien entendu, beaucoup se mettaient au café maintenant, mais il était tellement facile d’avoir du thé, sous toutes les formes possibles, que Katarina ne comprenait pas pourquoi se compliquer ainsi la vie. Le thé, c’était parfait. « Je ne sais pas. Je ne suis pas sûre que ça fasse sensation… Imagine s’ils me ramènent  du thé de grande surface ? Coucou Quino! » Non pas que cela soit une insulte mais… Bon, okay, un peu quand même ! Elle avait des standards bien trop hauts pour le commun des britanniques, c’était indéniable. Mais en même temps, Erin avait raison, c’était grâce à cela qu’elle avait pu créer Magic Mix, donc peut-être qu’il y avait quelque chose à creuser de ce côté ? Peut-être qu’elle se pencherait sur la question un jour ou l’autre… Mais pour le moment, elle préférait profiter de la présence d’Erin à ses côtés et de penser au thé qu’elle allait pouvoir déguster d’ici quelques minutes.

« Ah oui, ceux qui ont pris Ilvermorny l’an dernier, c’est ça ? Je t’avoue que je n’ai pas trop suivi toute cette histoire, il me semble qu’ils n’étaient pas spécialement actifs au Japon… Ou alors je n’ai vraiment pas suivi… » Plus occupée à boire du thé sûrement. Cela étant, il y avait quand même un point sur lequel Kate ne comprenait pas sa camarade. Elle était certes, anglo-japonaise, et parlait parfaitement les deux langues, il y avait des mots dans la langue anglaise qui lui échappait toujours. « Ostra-quoi ? » Elle haussa un sourcil perplexe. Elle ne comprenait pas comment une simple timidité pouvait engendrer des brimades. Mais elle était tellement extravertie et centrée sur sa petite personne, qu’il était impossible de la faire descendre de son petit piédestal. Ce n’était pour rien qu’elle s’était forgé un caractère pareil. Elle en avait eu bien assez qu’on l’appelle « l’étrangère » au Japon, et avait décidé de faire payer à toutes les personnes qui l’avait un jour appelée comme ça. « Je suis désolée que tu ai eu à vivre ça. Dommage qu’on ne se soit pas connues avant. Je suis sûre que tu aurais adoré Mahoutokoro, le palais est splendide ! » La jeune fille esquissa un sourire malicieux, avant de continuer « Poudlard à côté, ce n’est vraiment qu’un empilement de pierres. Je ne comprends pas pourquoi tout le monde adore cette école… » Et puis, il fallait parler des uniformes ! Les sous-kimonos et les obis étaient d’un rose pale au début de leurs études, puis changeaient au fur et à mesure. Peut-être était-ce pour cela, que le kimono manquait tellement à la jeune fille, après tout, elle en avait porté un quotidiennement pendant des années. Sa tenue était d’ailleurs toujours avec elle, bien pliée dans sa malle, dans son dortoir. Pour le reste, elle était persuadée qu’Erin aurait toujours été aussi magnifique si elle l’avait connue plus tôt. Allez savoir pourquoi, encore une fois.

« Je l’espère, parce que sinon, ça ne servait à rien de faire tout ça… Je ne comprends vraiment pas pourquoi ils ne m’ont pas laissée là-bas. » Non, Kate n'en démordait pas. Elle remarqua le ton de sa camarade suite aux photos du bal, et secoua vivement la tête de gauche à droite. «  Non, ne t’en fait, je te verrais quand on ira chez ta grand-mère ! Elle a été à Mahoutokoro aussi alors ? Tu crois que je devrais plutôt mettre mon kimono de l’école, qu’un plus traditionnel ? J’ai l’embarras du choix, mais bon… » Elle préférait être irréprochable si elle rencontrait la grand-mère de son amie. Après tout, ce n’était pas tous les jours qu’elle avait l’occasion de rencontrer quelqu’un qui partageait un point commun avec elle ! Toute européenne qu’elle était dans son physique, Kate se revendiquerait japonaise jusque’à la fin de sa vie, c’était indéniable. Elle avait, d’ailleurs, bien tenté de garder sa tenue de Mahoutokoro à Poudlard également, mais le règlement était relativement strict et l’uniforme de l’école obligatoire, à son plus grand déplaisir.  Franchement, il n’y avait rien de moins seyant que l’uniforme de Poudlard… Bon, en même temps, Kate n’avait jamais vu les autres uniformes. Pour ce qui était de Magic Mix, elle ne vit pas quoi ajouter de plus, après tout, elle ne faisait pas partie du groupe, ne comptait pas en faire partie -elle supportait déjà Victoire à Sterne, c’était bien assez, merci bien- et préférait adulait la métisse de son côté.

« Tu as vraiment bien choisi. Je suis volontaire pour la danse, si jamais. Je suis sûre que Lu le serait aussi, mais comme elle fait partie de Magic Mix, c’est peut-être plus compliqué ? Enfin, moi en tout cas, ça serait avec plaisir ! » Kate, fan numéro une d’Erin, en pleine action. Elle saisit sa tasse, et huma le parfum de son thé. Le thé noir, parfumé à la bergamote et à la lavande, n’avait rien à avoir avec son habituel matcha, ses thés verts aux fleurs de cerisier ou son oolong glacé. Alors qu’elle lui parlait de Hachi, Kate haussa les épaules. « Oui, c’est sûr. Et puis il y a Lu et Stef, mais bon. » Haussant encore les épaules, elle bu une nouvelle gorgée de son thé, avant de se pencher vers un autre petit gâteau. « Je dois quand même t’avouer qu’autant de sucre de temps en temps, je ne dis pas non… Les pâtisseries japonaises sont si peu sucrées. Et surtout si différentes. Peut-être que je pourrais voir avec les elfes de maison pour en faire quelques unes pour la fête du printemps, pour les Serpentard… Tu crois qu’ils accepteraient ? » Pas les Serpentard, bien entendu, les elfes ! Surtout que Kate n’était plutôt pas mauvaise en cuisine, contre toute attente. Elle avait toujours mis un point d’honneur à savoir réaliser les douceurs de son pays. Par contre, demandez-lui de faire les gâteaux britanniques et là, c’était une toute autre chose !
acidbrain


• 1 192 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Serpentard

Parchemins : 495
Âge : 17 ans {01.07.1998}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Thème • PV • There is always time for tea. Empty
MessageSujet: Re: Thème • PV • There is always time for tea.   Thème • PV • There is always time for tea. EmptyJeu 5 Nov - 15:28

There is always time for teaLa métis eut un petit rire tandis qu’elle remettait en place quelques mèches folles de ses cheveux qui lui tombaient sur le visage : « C’est gentil d’essayer, mais je doute beaucoup que le Japon soit très intéressé par un groupe aussi modeste que le nôtre. » Après tout, ce n’était jamais qu’un groupe de school idols comme ils disaient là-bas, Magic Mix n’était pas une formation pro’ et pour l’instant seule Erin paraissait se destiner à une telle carrière. En même temps, elle était aussi la seule à devoir impérativement trouver quelque chose à faire après Poudlard étant la plus âgée du groupe ! Une fois qu’elle ne serait plus là, V prendrait sûrement sa place vu qu’elle connaissait déjà toutes les chansons et les chorégraphies, et pour Erin, seul l’avenir leur dirait ce qu’elle deviendrait… même si elle ne partait pas trop mal, ayant déjà trouvé des producteurs en la personne des parents de Lucas et Psychée.

« De toute façon, il faut au moins cinq personnes pour monter un club et avoir une salle. Mais une fois que tu as tout ça, tu as le droit à un budget, tu pourrais toujours acheter toi-même le thé. » Mais elle comprenait que l’idée puisse paraître étrange puisqu’il n’était pas certain qu’il y ait tant de monde que ça d’intéresser, cela dit la culture nippone avait le vent en poupe chez les moldus, alors pourquoi pas chez les sorciers ?

« Eux-même. Mais ils ont aussi occupé Poudlard, et surtout ils se sont servis de moi pendant des mois contre ma volonté grâce à un sortilège. Certains ont bien compris, mais d’autres m’en ont voulu. » Elle tapota sa tasse avec ses ongles parfaitement manucurés d’un air absent. Elle se reprit pour expliquer à son amie le sens du mot ostracisé : « Ostraciser quelqu’un c’est le mettre à l’écart. Même si dans mon cas ça ressemblait tout bonnement à de… hum… comment vous dites déjà en japonais… ijime je crois. » Heureusement, c’était uniquement ceux des autres maisons qui se comportaient mal avec elle, et surtout une majorité de Gryffondor et de Serdaigle ils sont pas joués donc ce sont forcément les coupables. « Je ne doute pas que ce soit superbe mais j’aime bien Poudlard quand même, ce n’est pas la faute de l’école si elle abrite autant de crétins. » Elle aimait le lac, le parc, la salle commune des Serpentards, le dortoir qu’elle partageait avec Candys, les salles de classe où elle était avec Tempérance… même si elle avait pu, elle n’aurait pas changé d’école. Il n’était pas dans son tempérament de renoncer de toute façon. Elle s’était toujours défendue contre ses agresseurs autant qu’elle pouvait même au plus bas de sa dépression. Et puis, elle menait une vie assez aisée : sans être les plus riches des sorciers anglais, sa famille avait de l’argent et ça lui avait souvent permis de s’évader, voire de rabattre le caquet de certain. Son orgueil de Serpentard n’aurait pas supporté de changer d’école, surtout parce qu’ils la harcelaient, donc elle était restée et au final elle avait bien fait vu qu’elle s’en était sortie. De toute façon, même si elle était douce par nature, elle avait aussi ce côté têtu et inflexible qu’on retrouvait chez pas mal de ceux de sa maison.

« Ils voulaient peut-être que tu connaisses leur culture à eux. » Suggéra-t-elle avec prudence, après tout, elle ne connaissait pas les parents de Kate, alors difficile d’extrapoler. « Oui, on aura qu’à se mettre en kimono toutes les deux, ce sera amusant ! » Confirma-t-elle, soulagée de ne pas avoir à sortir ses vieux albums – même si elle l’aurait fait si nécessaire -. « Tu pourras mettre celui que tu préfères, moi je pense que je mettrais le bleu foncé si je n’ai pas changé de couleur de cheveux d’ici. » Quant à sa grand-mère… « Je ne sais pas du tout où elle a fait ses études, en fait, jusqu’à ce que je me mette à m’y intéresser, elle ne parlait jamais du Japon. Mes grands-parents sont partis d’Asie pour fuir quelque chose et une fois ici, ils ont tout fait pour s’intégrer, c’est un pan de leur vie assez obscur. Cela dit, j’ai l’impression que maintenant ma grand-mère en parle plus souvent, peut-être parce que je lui pose des questions, ou simplement parce qu’elle sait qu’elle n’a plus rien à prouver à personne. » Après tout, sa fille avait été à Poudlard, s’était marié et avait eu à son tour une fille presque adulte. Il n’y avait plus de danger qu’on les expulse !

« Non, pas nécessairement plus compliqué, je pense que je verrai qui est volontaire. Honnêtement, toutes les bonnes volontés seront les bienvenues vu comme ce sera stressant de me lancer toute seule. Je trouvais qu’être dans un groupe était plus confortable, même si j’étais souvent le centre, je partageais tellement la scène avec les autres que c’était rassurant… tu sais, quand j’étais petite, je faisais de la danse classique, mais en fait j’étais très nulle. Je n’ai pas le don de Lu’. » Son sens du rythme s’était beaucoup amélioré avec la pratique d’abord de la danse classique puis à Sterne avec le hip-hop et enfin en apprenant des chorégraphies d’idols. Cependant, c’était uniquement du à son travail, elle était loin d’être celle qui assimilait le mieux les chorégraphies qu’elle apprenait pour Magic Mix ou Sterne !

Laissant de côté la liste des amis de Kate, elle sourit à propos des pâtisseries. « Sûrement qu’ils seront d’accord, les elfes adorent rendre service, même maintenant que la plupart sont libres ils ne disent jamais non. En tout cas, moi, ils ont toujours accéder à mes demandes, même quand j’étais en première année et que j’allais me réfugier dans les cuisines pour une orgie de gâteaux ! » Il aurait d’ailleurs été plus raisonnable qu’ils lui disent non, mais ce n’était pas dans leur nature. Encore un autre lieu qu’elle adorait à Poudlard : les cuisines ! Et les repas étaient toujours si réussis ! Les elfes étaient des cordons bleus qui se surpassaient d’années en années ! La métis était sûre que si on le leur demandait, ils n’auraient aucun mal à se mettre à la cuisine japonaise !

{1 049}
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 88
Âge : 15 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Thème • PV • There is always time for tea. Empty
MessageSujet: Re: Thème • PV • There is always time for tea.   Thème • PV • There is always time for tea. EmptyVen 6 Nov - 19:13

Toujours très indécise sur le club de thé -ou de culture japonaise, l’un ou l’autre, ça impliquait du thé- Kate préféra passer à autre chose. De toute manière, elle ne voyait pas qui pourrait rejoindre le club dans un premier temps. A part Hachi -qu’elle forcerait s’il refusait- elle voyait mal Stef boire du thé vert dans une tasse en porcelaine kairagi. Erin parla ensuite de Magicis Sacra, que Kate ne connaissait pas vraiment. Elle avait suivit de loin ce qu’il s’était passé l’an dernier, sans s’en soucier réellement car rien ne l’avait touchée de prêt. Heureusement pour la  blonde, Erin réussit à lui expliquer le mot qu’elle n’avait pas compris en japonais. A l’instant même où elle avait prononcé ce mot, Kate avait froncé les sourcils, passablement énervée. Elle ne supportait pas ce comportement, et être une étrangère aussi blonde qu’elle avait eu son lot d’intimidation. Sauf que la jeune fille et son fort caractère avait refusé de se laisser faire. Et elle avait tout mis en scène pour faire un pied de nez magistral à ceux qui ne supportaient pas sa présence. Et comme elle ne se laissait pas faire, tout cela s’était tarie. Elle avait eu de la chance, mais ce n’était pas le cas de tout le monde. La preuve, Erin en avait été victime.

« Non, j’ai grandi avec la culture britannique aussi. Moins que celle du Japon, bien sûr, mais quand même… » Erin pouvait bien tenter toutes les excuses possibles, Kate, butée et bornée, refusait tout simplement, ne serait-ce qu’essayer de comprendre pourquoi ses parents ne l’avaient pas laissée finir sa scolarité à Mahoutokoro. Ce n’était pas comme si elle n’y avait fait que deux ans ! Elle y était entrée dès ses huit ans, par Merlin ! Certes, elle n’avait pas été scolarisée avant ses douze ans, mais quand même ! Elle y avait passé six ans, c’était plus de la moitié de ses études d’apprentie sorcière ! Ayant toujours en travers de la gorge la trahison de ses parents -oui, rien que ça, elle n’y va pas avec le dos la cuillère. « Je choisirai au moment venu alors. J’espère qu’elle m’aimera bien. » Car si Kate avait un sacré petit caractère, qu’elle savait tout à fait passer pour un petit ange quand elle en avait envie, pour les gens lambdas, elle se fichait un peu du résultat. Mais là, on parlait de la grand mère d’Erin, ce n’était pas n’importe qui. Et surtout, elles partageaient des origines nippones. Même si Kate n’en n’avait clairement pas le physique, elle revendiquait haut et fort son appartenance à ce pays. Elle y avait grandit, elle avait toujours vécu là-bas et en avait appris tous les us et coutumes, qu’elle mettait un point d’honneur à respecter avec énormément d’amour. « Tu as une idée de ce que tu aimerais comme couleur de cheveux ? J’ai mis un point d’honneur à ne pas les changer moi, pour me différencier. » Parce qu’avec ses boucles blondes et ses yeux bleus, on la remarquait, tout du moins au Japon. Maintenant qu’elle était au Royaume-Uni, il fallait l’avouer, elle était bien moins atypique. Heureusement que ses tenues et ses traditions transparaissaient, elle arrivait donc à se différencier malgré tout, mais pas de la même façon. « L’ancien temps était particulièrement sombre, ça doit être compliqué d’y penser. Mais s’ils se sont bien intégrés ici, c’est l’essentiel. Tu n’as pas de soeur ni de frère non plus ? » Elle avait bien des cousines et des cousins, mais ils étaient soient bien plus âgés qu’elle ou plus petits. Ce qui faisait qu’à l’école, elle n’avait personne de sa famille. Ce qui ne la dérangeait pas plus que cela, car elle n’était pas si proches de ses cousins que cela.

« Ca ne sert à rien de te comparer à Lu, elle a ça dans le sang, ça se voit. Et en plus elle en fait depuis qu’elle sait marcher, donc bon… » Peut-être qu’Erin avait fait de la danse classique très tôt aussi, après tout, elle n’en savait rien, mais Lu avait littéralement le rythme dans la peau. Son addition à Magic Mix et à Sterne avait coulé de source, car elle avait ce besoin constant de danser. Katarzyna, elle, appréciait cela, et voulait se montrer à la hauteur, juste parce qu’il était hors de question qu’elle ne réussisse pas les chorégraphies, mais elle l’admettait, elle n’avait pas le niveau de Lucrecia. En même temps, s’il fallait être honnête, personne n’avait le niveau de Lucrecia. Elle avait fait des concours internationaux par Merlin ! Et surtout, elle avait gagné. Ce n’était pas rien. « En tout cas, tu peux compter sur moi ! » rappela-t-elle une dernière fois, juste pour qu’Erin imprime bien dans sa mémoire que Kate était plus que partante. En plus, elle pourrait tout à fait lui faire de la promo sur instagram, c’était tout bénef’ ! Surtout que Kate ne pouvait plus trop faire de shootings depuis qu’elle était entrée complètement à l’école de magie de Mahoutokoro d’abord, puis Poudlard maintenant. Donc le bénéfice allait pour les deux. Elle perd pas le nord elle non plus!

« Je t’avoue qu’ils cuisinent plutôt bien, je n’ai juste pas l’habitude de manger comme ça tous les jours. Tu n’imagines même pas à quel point j’ai envie de ramen et de gyozas. Ma mère est toujours surprise quand je rentre, je ne mange plus que ça, elle ne comprend pas pourquoi… » Et pourtant, sa mère avait été élève à Poudlard à son époque, elle connaissait donc ce que les Elfes de maison avaient l’habitude de préparer. Et elle avait vécu au Japon encore plus longtemps que sa fille, donc elle ne pouvait que se douter des difficultés de Kate ! Surtout que la demoiselle avait un certain esprit contradictoire, donc si elle décrétait qu’elle n’aimait pas un plat, il était bien compliqué de le lui faire manger. Preuve en était, elle refusait tout simplement de boire un thé à l’anglaise, avec du sucre, du citron et un nuage de lait ! « J’aime bien le victoria et le carrot cake, mais je trouve que les gâteaux anglais sont un peu trop sucrés. Mais j’aime aussi beaucoup le chocolat… » Ce qui faisait, qu’au final, même si elle ne l’avouait pas spécialement, elle aimait quand même bien les gâteaux qu’on pouvait trouver ici. « On pourra s’arrêter chez Honeydukes en repartant d’ailleurs ? J’ai entendu dire qu’il y avait des nouveautés, et je ne dirais pas non à du chocolat pour aller avec mon thé. Je me demande si elle a pris ma demande en compte d’en faire au matcha ? » Elle pouvait toujours rêver, certes, mais cela faisait déjà un an et demi qu’elle proposait cette recette à la gérante de la boutique, mais elle attendait toujours que ce grand jour arrive. S’il le fallait, elle se mettait elle-même dans l’atelier pour le faire, ce n’était pas le souci hein !
acidbrain


• 1 140 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Serpentard

Parchemins : 495
Âge : 17 ans {01.07.1998}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Thème • PV • There is always time for tea. Empty
MessageSujet: Re: Thème • PV • There is always time for tea.   Thème • PV • There is always time for tea. EmptySam 7 Nov - 15:58

There is always time for teaErin avait l’habitude des personnes têtues (elle pouvait elle-même l’être sacrément quand elle s’y mettait!), aussi ne chercha-t-elle pas plus à développer pour ce qui concernait les parents de Kate. Elle pensait bien qu’ils avaient leurs raisons, mais tant que la jeune fille ne serait pas apte à les entendre, ça n’en valait pas la peine. Et puis, même si Erin considérait Kate comme une amie, elles n’étaient pas assez proches pour qu’elle fasse preuve avec elle de la franchise qu’elle pouvait avoir avec Candys ou Tempérance. « Il n’y a aucune raison qu’elle ne t’aime pas. » Rassura-t-elle néanmoins la jeune fille au sujet de sa grand-mère. Si ce n’était pas forcément une femme au caractère facile, elle apprécierait forcément le côté traditionnel de Kate pour tout ce qui touchait au Japon.

« Je ne sais pas trop… pour le moment, j’ai fait blond, rouge et rose. Je repasserai peut-être au blond, je trouve vraiment que ça me va bien. » Puis, elle avait toujours rêvé d’être blonde avant de sauter le pas de se les teindre un an auparavant. Elle avait vraiment eu peur que ça ne lui aille pas et avait été agréablement surprise du résultat. Quant à sa famille : « Non, je suis fille unique. Mais je suis très proche de mon cousin du côté de mon père, Louis. Il était encore à l’école l’an dernier : c’était Mister Poudlard. » Elle considérait qu’elle était presque aussi proche de son cousin qu’elle l’aurait été d’un frère. Pendant ses périodes de grande solitude, il avait souvent été la personne qu’elle allait voir pour trouver un peu de compagnie et de réconfort. Bien sûr, elle avait presque toujours été amie avec ses deux meilleures amies actuelles, mais elles avaient aussi leur propre cercle d’intimes, donc Erin n’avait pas pu tout le temps être avec elles. Par exemple Tempérance avait aussi ses propres amis dans sa maison ! Dont certains avaient l’air d’ignorer qu’Erin existe ce qui est assez étrange, Tempérance ferait-elle des mystères?

« C’est sûr, mais bon, c’était juste pour dire que je pars de loin. » Précisa la métis avec un sourire. Bien entendu, ce devait être bien d’être très douée comme Lu’, mais réussir à progresser de part son travail – Erin s’était totalement plongée dans Sterne quand elle avait été harcelée pour se protéger – avait aussi été une grande source de fierté. Elle avait prouvé que même si les conditions n’étaient pas idéales, elle pouvait faire de grandes choses. « Parfait, je saurais m’en souvenir ! » Au moins pouvait-elle compter sur quelques personnes sûres à Sterne comme Kate ou Lu, et sûrement que Viska serait ok aussi… en tout cas, ça n’augurait que du bon pour son futur clip.

« Je comprends, mais ça fait parti des choses qu’on pourrait demander aux elfes. On ne mange peut-être pas assez de cuisine du monde en fait à Poudlard de façon générale. Il pourrait très bien y avoir une fois par semaine des menus un peu différents… à moins que ce ne soit parce que ça leur demanderait trop de travail ? Mais Poudlard est une école si attachée aux traditions que si ça se trouve c’est plus simplement que personne n’y a jamais pensé ! » Poudlard était une bonne école mais par certains côtés ils avaient un peu tendance à toujours faire comme on a toujours fait alors que le monde changeait autour d’eux. Et maintenant qu’ils accueillaient des élèves de tous les horizons, la cuisine pourrait être remise au goût du jour !

« C’est vrai qu’on a pas mal le bec sucré dans le coin, mais le chocolat c’est la base. » Erin aimait elle-même beaucoup ça, même si elle faisait aussi attention à sa ligne vu que les idols devaient rester très minces. Cela dit, ça ne lui demandait pas trop d’effort, vu qu’elle passait déjà pas mal de temps à s’entraîner pour Sterne et Magic Mix ! Tout le temps qu’elle ne consacrait pas à ses cours ou à la musique, elle le passait à danser. « Pourquoi pas ? Le matcha et le chocolat c’est une association connue. » Erin termina son thé, ce qui faisait que les deux filles ne tarderaient pas à pouvoir aller faire quelques emplettes à Honeydukes : « On va pouvoir y passer bientôt, j’espère qu’il n’y aura quand même pas trop de monde avec tous les premières et deuxièmes années qu’il y a cette fois ! » Car déjà que la boutique était habituellement pleine à craquer à chaque sortie… mais alors là, ce devait être encore pire !

{768}
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Thème • PV • There is always time for tea. Empty
MessageSujet: Re: Thème • PV • There is always time for tea.   Thème • PV • There is always time for tea. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Thème • PV • There is always time for tea.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Ecosse :: Pré-au-Lard :: Rue Principale-
Sauter vers: