AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -19%
CORSAIR Fauteuil Gamer T1 RACE 2020
Voir le deal
226.59 €

Partagez
 

 [THEME] A ma sœur [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Poufsouffle

Parchemins : 1880
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME] A ma sœur [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [THEME] A ma sœur [PV]   [THEME] A ma sœur [PV] - Page 2 EmptyDim 8 Nov - 16:57

Joséphine connaissait bien son frère, du moins, elle connaissait bien son frère avant de quitter Beauxbâtons : ils avaient trop peu passé de temps ensemble dans l'école, mais le fait est qu'ils avaient été répartis dans des dortoirs différents à leur inscription pour une bonne raison. Ils étaient différents, ils l'avaient toujours été. Joséphine était plus comme sa mère : conquérante, juste, anticonformiste. Mme De Guise avait pourtant finit par travailler au Ministère des Affaires Magiques, contre toute attente : elle y avait dépoussiéré des réglementations obsolètes et avait donné un coup de neuf, en son temps, au département de la Justice qu'elle avait intégré. Loin d'être quelqu'un de complaisant, Béatrice de Guise n'était pas venue pour plaire, mais pour faire changer les choses. Être une femme dans un service gouverné par des hommes avait été compliqué pour elle au début, mais elle avait fini par se faire respecter par ses pairs, se distinguant par sa loyauté, sa franchise et son courage. Joséphine enviait cette détermination à toute épreuve qu'elle espérait en partie avoir récupéré.
Nathan était plus comme son père : posé, doux, discret et cérébral. Il avait de l'humour certes, mais était aussi pince sans rire que son paternel. Si Maximilien de Guise se complaisait dans une carrière Ministérielle, au bureau des Magicommunications, Nathan lui, était plus accès sur la lecture et la culture. Ce dernier voulait d'ailleurs - petit - travailler dans une librairie. Ses rêves avaient changé depuis, mais il n'empêche que dans la famille, il se distinguait vraiment de sa sœur. Nathan est aussi décontracté que sa sœur est sanguine : il aime le calme, elle aime quand ça bouge. Quand une situation énervera Joséphine et l'obligera à agir, Nathan ne verra aucun problème à ne pas se précipiter. A l'école, Joséphine a toujours du bosser plus que les autres, ayant quelques difficultés scolaires, ce qui n'est pas le cas de Nathan – pas du tout même ! - celui-ci ayant les facilités des de Guise.
Mais si la fratrie de Guise a bien une qualité en commun, c'est la loyauté. Nathan comme Jo' ont les mêmes amis depuis des années et les font passer avant le reste.

- Franchement, ils n'avaient pas l'air pour cet été. Puis il fallait se rendre à l'évidence, Nathan faisait tout ça pour passer - surtout – sa scolarité avec sa sœur et Joséphine quittait Poudlard dans 6 mois. Je pense qu'à leurs yeux les bénéfices sont moins grands que les inconvénients. Je finis l'école dans 6 mois et surtout, je pense qu'inconsciemment, Poudlard leur fait un peu peur. A papa surtout, qui devait bien avouer que l'agression de sa fille par Sabriye l'avait beaucoup atteint. Maman était plus forte, ça n'avait fait que renforcer sa détermination à faire bouger les choses rapidement.

- Non, mon frère serait incapable de faire ça. Il était de surcroit assez intelligent pour savoir que s'il se faisait renvoyer de Beauxbâtons pour intégrer Poudlard, ses parents pour le punir l'enverraient à Ilvermorny, ou même à Durmstrang. Il n'aurait jamais satisfaction ! Surtout qu'il n'est pas bête : si mes parents ont décidé qu'il n'irait pas à Poudlard, ce n'est certainement pas en se faisant renvoyer de Beauxbâtons qu'il y arrivera. Ma mère est plus têtue qu'une mule. Mais elle ajouta, toujours très inquiète par le fait que Nathan semblait à présent littéralement vomir son école française. Je vais quand même lui écrire une lettre, il m'avait l'air d'arriver à saturation, là... Et ça, Jo pouvait le comprendre : Olympe Maxime était une immonde mégère sans cœur, elle-même ne l'aurait pas supportée.

Tempérance lui demanda comment était son frère, et force était de constater que depuis qu'elle était à Poudlard, elle le voyait beaucoup moins qu'avant. Il avait du changer, se faire des amis qu'elle ne connaissait pas et vivre des choses qu'il ne lui avait pas dites, c'était obligé.
- Il n'est pas du tout comme moi, il suit les règles. Dit Joséphine dans un soupir, comme si son propre comportement l'agaçait profondément. Enfin moi aussi je suis les règles, mais disons que la seule fois où je ne l'ai pas fait ça s'est très mal fini. Bon, bien évidemment elle ne parlait pas des 'petites règles' de Poudlard sur le couvre-feu et tutti quanti, la Brigade Anti-Menace ayant été reconnue d'utilité publique. Mais bien du jour où elle avait agressé un élève, qui avait lui-même violenté sa meilleure amie. Qu'il soit sous l'influence de Magicis Sacra ou pas n'y changeait rien, elle l'ignorait à ce moment là et avait été punie en conséquence : tout le monde s'accordait à dire que le renvoi sans avertissement était une décision injuste, mais les parents de Gaspard avaient le bras long. Depuis le temps, Jo avait fini par se faire à la décision et le vivait maintenant plutôt bien, à Poudlard entretenant quotidiennement une rage sourde contre son ancienne directrice.

- Pas dans la cabane, je suis sûre que l'accès est verrouillé. Je veux juste me rapprocher. Elle avait peur de quoi ? Des fantômes ? La cabane Hurlante était réputée hantée, ce qui en soit n'était pas un truc de ouf, mais surtout Joséphine n'avait jamais entendu le moindre élève se vanter d'avoir vu quoique ce soit qui la différencierait d'une vieille baraque à moitié vermoulue. Il n'y avait tellement aucun danger que c'était presque drôle de voir Tempérance se soucier plus d'une réputation que de faits avérés. C'est bien toi qui voulait venir, non ? Qu'elle ne lui fasse pas croire qu'elle avait peur : avec tout ce qu'elle avait vécu dans la BAM ! Jo', hilare et joueuse, avançait, sûre d'elle.

Quand Temp' manqua de tomber, Joséphine ne pouvait plus cacher son sourire : sa nouvelle avait fait l'effet d'une bombe. Elle n'en attendait pas moins de la part de Tempérance, de toute manière.
- Attend, je n'ai jamais dit que c'était avec Alfie !
Elle lui avait dit que voir Noé avec Dahlia l'avait beaucoup affectée, au bal de Noël « Surtout que Dahlia a l'air géniale, quoi !, que le début du bal avec Alfie sous Amortentia lui avait franchement laissé un goût amer et qu'elle avait finalement plutôt bien terminé la soirée (au Whisky pur Feu avec un Alfie qui avait retrouvé de sa superbe). Forcément, apprendre la suite – et quelle suite ! - faisait un petit choc.
Elle avança de quelques pas une fois Temp' remise sur ses jambes et dans un jet de cheveux roux digne de McMillan dentifrice ultra-bright & haleine fraiche d'une pub télé, lui lança un sourire complice qu'elle ne gardait qu'à Ted et elle.
- Mais c'était bien lui !
Pour la question du 'pourquoi ne pas l'avoir dit avant', Jo estimait que ce moment – ce moment fou – n'appartenait qu'à eux et qu'il n'y avait pas de quoi en faire toute une histoire. Si elle sortait enfin avec l'homme de ses rêves, là elle aurait fait la fête, mais clairement Alfie n'était pas le genre de garçon de qui elle pouvait tomber amoureuse. Ça avait été une super soirée – une super fin de soirée, dirons-nous – qu'elle n'oublierait jamais, mais qui a priori ne se reproduirait plus. Pour ça, ils étaient sur la même longueur d'ondes même si Alfie n'aurait pas été contre remettre le couvert.

(1196)
Revenir en haut Aller en bas

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 732
Âge : 17 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


[THEME] A ma sœur [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [THEME] A ma sœur [PV]   [THEME] A ma sœur [PV] - Page 2 EmptyMar 10 Nov - 9:26

Tempérance observait Jo' avec compassion, tandis que celle-ci lui détaillait les raisons pour lesquelles, de son point de vue, ses parents ne laisseraient pas son frère rejoindre Poudlard. « Je comprends ils ont peur de Rusard non ? Après, c'est vrai que comme tu as presque fini l'école, il arriverait quand tu pars quoi. » raisonna-t-elle doucement de peur que Jo' l'engueule. Elle pouvait comprendre que les De Guise aient peur. Qui pouvait oublier ce qui était arrivé à Payton ? Payton justement. Pardon. Son amie n'avait jamais retrouvé la mémoire, et si elle s'y était faite, ça n'était pas forcément le cas pour le reste de sa famille. Entre ça et tout ce qu'avaient vécu Julian, Erin, Noé ou Jo' elle-même, il était effectivement entendable que des parents sensés aient quelques réticences à confier leur progéniture à l'école écossaise d'ailleurs qu'est-ce que je fout là moi en fait ? « Oui c'est ce que j'allais dire. Imagine tu te fais virer exprès de Beauxbâtons, et au final tu te retrouves à Durmstrang... » Pas qu'elle veuille se montrer indélicate au sujet de l'école bulgare, elle comparait vraiment ça au fait de au hasard demander un chien à Noël et de se retrouver avec un livre les livres sont plus fiables que les gens. Dahlia toi aussi ?. Cela dit, il fallait bien admettre que Durmstrang n'avait pas une très bonne réputation.

Elle acquiesça à la décision de Jo' de contacter son frère - ça valait en effet mieux si elle était inquiète pour lui -, puis l'interrogea sur son caractère. Question de curiosité, à force d'en entendre parler Jo' tu parles trop. La description la fit rire, même si la chute en fut quelque peu dramatique. « Une fois ça n'en fait pas une habitude. C'est pas comme si t'étais Quino, hein. » lui fit-elle observer en haussant les sourcils. « Tu penses qu'il finirait dans quelle maison s'il était ici ? » reprit-elle histoire de ramener Jo' sur des terrains plus neutres et moins susceptibles de la faire culpabiliser à nouveau.

La discussion allait bon train jusque là, mais Jo' décida brusquement que ça devait manquer de piment, puisqu'elle se mit à escalader la barrière, pour se diriger sereinement vers la Cabane Hurlante. Avait-elle oublié en compagnie de qui elle se trouvait ? Elle n'était pas Teddy, elle. Les acrobaties on t'a demandé de lever une jambe en fait, ça ne lui réussissait pas en général. Se faisant violence, l'Irlandaise parvînt pourtant à suivre son amie, à temps pour entendre le scoop de la journée oui de la journée seulement désolée Jo', les gens me communiquent des tonnes d'infos sidérantes en ce moment. Tu ne devineras jamais ce qui se passe chez les Serpentards... « Je me demande ce qu'il y a dedans. » convînt-elle, pensive. « Je ne voulais pas aller en bas ! » protesta-t-elle vivement, puis réalisant qu'elle s'emballait légèrement, elle reprit avec plus de pacifisme : « Je voulais juste qu'on marche jusqu'ici pour que ça fasse une bonne balade. » conclut-elle piteusement. Ce n'était pas tant qu'elle avait peur de la cabane, c'était plutôt le chemin escarpé pour y mener qui l'alarmait. Elle n'était pas particulièrement peureuse, si ce n'était quand Rusard était concerné... Mais ça, tous ses amis le savaient. Combien de fois s'était-elle cachée derrière Teddy pour échapper au regard acéré du concierge de l'école ?

Elle ouvrit des yeux ronds. « C'est quelqu'un d'autre ? Teddy ? Ah j'entends Victoire arriver » Il lui avait semblé logique qu'il s'agisse de son cavalier : après tout, Jo' avait passé une bonne partie de la soirée avec lui (entre deux trois échanges tendus avec Noé et les jumelles Lloyd), puis avait carrément disparu en sa compagnie. En plus, Alfie n'était pas franchement connu pour être prude contrairement à Jensen. Cependant, dans une démonstration théâtrale qui fit rire l'Irlandaise, Jo' finit par lui confirmer l'identité de l'heureux élu, et Tempérance lui adressa un regard concerné : « Et du coup ? Comment vous en êtes arrivés là ? T'es... contente ? » Elle n'avait pas l'air déçue, ou dans le regret en tout cas, ce qui était déjà une très bonne chose. Éternelle cœur d'artichaut, elle se sentit poussée à demander : « Et il te plaît du coup Alfie ? » Jo' lui avait déjà confié qu'elle avait été affectée par ses échanges avec Noé - encore lui -, et Tempérance se demandait s'il s'agissait encore d'une technique pour oublier le blond. Décidément, dès que Noé était concerné, tout devenait compliqué et c'est pas fini.
Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Poufsouffle

Parchemins : 1880
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME] A ma sœur [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [THEME] A ma sœur [PV]   [THEME] A ma sœur [PV] - Page 2 EmptyMar 10 Nov - 11:06

C'était précisément ce que pensait Jo : elle aurait plus de chance de voir son frère quand elle serait sur Londres et totalement autonome de ses journées (comprendre qu'elle pourrait transplaner en France pour passer ses week-ends avec son cadet) que pendant les quelques mois où il serait à Poudlard. Mais bref, c'était des projets hypothétiques, rien de tout ça ne se passerait.

- Imagine tu te retrouves à Ilvermorny ouais.

Jo n'avait pas oublié le combat qui les avaient opposés aux étudiants d'Ilvermorny et bien que ça paraisse peu probable que ses parents préfèrent de telles écoles à Poudlard, il ne fallait quand même pas oublier que rien n'était écrit, des écoles pouvaient tout à fait refuser des candidatures.

Jo rit à la réflexion de Temp' sur Quino : pour sûr personne n'était Quino en matière d'infraction du règlement, même Prudence lui arrivait à peine la cheville quoique. Jo était au courant de multiples aventures que Minerva McGonagall elle-même aurait été ravie de connaître,  c'était clair.

- C'est une bonne question ! Regarde moi, tout le monde me mettait à Gryffondor. Comme quoi... S'il y'avait eu des paris, tout le monde aurait perdu. Même  elle : elle se reconnaissait souvent dans la fougue de Victoire (dans une moindre mesure) et parfois dans l'impulsivité des décisions des rouge et or, bien qu'elle travailla dessus. Mais je dirai quand même Serdaigle, pour Nathan. Elle en était presque sûre : il aurait tellement aimé côtoyer plus de gens comme lui, créatif, intellectuels et totalement dans un autre monde !

Voyant que son amie commençait à carrément regretter de l'avoir suivie – annonçant une chute dans les secondes qui arrivaient – Joséphine, ralentit le pas. Le chemin n'était pas très escarpé mais avec la neige il pouvait devenir glissant, et elle n'avait pas envie de retrouver Tempérance les quatre fers en l'air. Elle resta donc quelques minutes en face de la Cabane Hurlante, détaillant celle-ci avec intérêt, contente de mieux la voir que toutes les fois où elle était venue. Qu'allaient-ils leur arriver, en fait ? Elles étaient en 7ème année, c'était maintenant ou jamais de découvrir ce qui entourait Poudlard !

- Je t'ai déjà raconté mon début de soirée chaotique et... voir Noé si heureux avec Dahlia a fini de m'achever. Elle se rappela à quel point la préfète de Serdaigle lui avait fait bonne impression, elle qu'elle détestait tant depuis le mois d'août.
Puis Alfie a repris les choses en main une fois désensorcelé, et là, on a vraiment ri. Jo ne se rappelait avoir autant ri de sa vie, un sentiment d'euphorie complètement incroyable l'alcool est dangereux pour la santé Franchement, on s'est vraiment amusés – l'alcool aidant, j'avoue – et puis... ça s'est fait. Sûrement que ça devait se faire... Jo n'était pas rentrée dans les détails quand elle était revenue au petit matin : vu comment le lit était défait à son départ, Temp n'avait pas pensé une seule seconde que Jo avait découché : elles s'étaient retrouvées dans la grande salle pour le petit-déjeuner où la Française n'avait pas manqué de lui résumer vite fait l'Amortentia d'Alfie, le reste de la soirée chaotique puis une fin de soirée un peu plus rigolote, cependant c'est le moins que l'on puisse dire !.

- Il est plus charmant qu'il n'y paraît, oui. Il fallait dire qu'elle ne se serait pas donnée à n'importe qui : ce geste avait bien évidemment changé la donne, un acte pareil laissait des traces et Joséphine était contente que ça ce soit aussi bien passé. Elle était contente d'avoir découvert un autre aspect d'Alfie, plus prévenant, plus doux, loin de l'image qu'il renvoyait aux autres. Cette nuit là ils avaient franchi un cap.

Hélas, presque un mois après, les sentiments étaient revenus au triple galop : jamais Jo ne se sentirait vraiment libéré de Noé, c'est pour ça qu'elle avait pris la décision de se lancer corps et âmes dans les études. La botanique et les potions étant les deux matières qui l'angoissaient le plus, elle comptait s'acharner encore plus sur ces deux là.
Elle le savait, c'était pénible, c'était très difficile pour elle, mais il ne restait plus que quelques mois avant d'être totalement libérée des études. Pour le reste de sa vie. Ça vallait bien quelques petits sacrifices. Surtout qu'étrangement, quand elle travaillait, elle arrivait à ne plus du tout penser au Serpentard : c'était une magnifique pierre deux coups.
Revenir en haut Aller en bas

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 732
Âge : 17 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


[THEME] A ma sœur [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [THEME] A ma sœur [PV]   [THEME] A ma sœur [PV] - Page 2 EmptyJeu 12 Nov - 19:44

Tempérance écarquilla les sourcils, vaguement alarmée à l'idée d'être éjectée à Ilvermorny. D'un côté, elle aurait été plus que curieuse de découvrir l'école où Derek Julian avait passé la majorité de sa scolarité, de l'autre, elle gardait un petit traumatisme de la charmante excursion au cours de laquelle la BAM avait dû se battre contre les élèves américains. Le moins qu'on puisse dire, c'était que l'accueil n'avait pas été très chaleureux. Du coup, non merci !

Questionnant Jo' au sujet de son petit-frère Nathan il y a baleine sous gravillon, Tempérance acquiesça docilement à la réponse de la rouquine. « Quand c'était mon tour, le Choixpeau n'a vraiment pas hésité. » nota-t-elle sans se souvenir si elle avait déjà communiqué cette information à son amie. Ça avait été quasi immédiat. Les joues rougies d'avoir trébuché en route (évidemment), elle s'était assise précautionneusement sur le tabouret (elle ne pouvait pas risquer une seconde chute !) sous le regard sévère du professeur McGonagall. En une fraction de seconde, elle était envoyée à Poufsouffle. Elle ne visualisait plus les répartitions de tous ses amis à présent : à l'époque, elle avait été trop stressée par sa propre nouvelle situation pour être attentive aux répartitions suivantes. Puis, Teddy était venu la rejoindre en bout de table, un sourire enjoué aux lèvres, prêt à lui raconter ses meilleures anecdotes sur le banquet de rentrée "Ron m'a recommandé les cuisses de poulet, fais gaffe il paraît que ça part vite !" « Un intellectuel, alors ! » conclut-elle concernant Nathan, un sourire amusé aux lèvres.

Après le bal, Tempérance avait été plus que surprise d'entendre Jo' lui raconter sa rencontre avec Noé et les sentiments subséquents qu'elle avait engendrés. Elle qui pensait que ses deux amis ne s'entendaient pas du tout ! D'accord, ça n'était pas (plus ?) aussi hostile qu'entre Jo' et Victoire Jo' est dans tous les bons bails, mais il lui semblait que c'était toujours tendu - d'autant plus que Tempérance était particulièrement sensible à ce genre d'ambiance, et que même avec son optimisme à toute épreuve, après six années complètes à Poudlard, elle n'était plus aussi volontaire pour pousser les gens en conflit à se rencontrer "Regarde qui j'ai ramené Jo' ! C'est Victoooooire ! T'es contente de la voir, hein hein hein ?" A vrai dire, elle ne savait pas trop quoi penser de tout ça : tout ce qui entourait Noé était toujours compliqué - voire miné - depuis l'année précédente, et elle préférait en appeler à la Technique de L'Autruche pour le moment. Ça semblait nettement plus simple.

Quant à Noé et Dahlia, Tempérance ne savait pas à quel point ils étaient heureux, mais elle devait admettre qu'elle avait été surprise - sujet dont elle avait aussi discuté avec Erin dans le train les ramenant à l'école. « Je ne sais pas à quel point ils sont heureux. » nuança-t-elle en repensant aux paroles d'Erin. Elle côtoyait à nouveau davantage Noé qu'elle, ils partageaient la même salle commune depuis leur première année, comme Teddy et elle en fin de compte au grand désespoir de Victoire. Elle savait Erin très perceptive quand Noé était concerné, et la Serpentard n'avait pas semblé convaincue. « Ah, vous étiez bourrés ? » demanda-t-elle en faisant écho aux paroles de Jo'. « Sûrement, oui. » Elle observait Jo', pensive. Si elle s'était attendue à pareille nouvelle ! Jo' et Alfie on leur conseille de prendre le maquis avant que Victoire ne l'apprenne. « Et du coup vous vous êtes parlés pendant les vacances ? Ou depuis la rentrée ? C'est pas trop bizarre ? » s'informa-t-elle tout en marchant toujours à petits pas précautionneux. C'est-à-dire qu'elle n'avait pas tout à fait perdu la crainte de finir les quatre fers en l'air. « On va aux Trois Balais ? J'ai besoin de boire ! Je commence à avoir froid ! » proposa-t-elle en souriant à Jo'. « Alfie, hein ? » répéta-t-elle en fourrant les mains dans les poches de son manteau - au diable le risque de tomber et de ne pas pouvoir se rattraper soyons fous. Entre les nouvelles d'Erin, et celles de Jo', elle commençait à trouver sa vie sacrément banale en comparaison ! A peine avait-elle cette pensée qu'elle glissa à nouveau, extrayant in extremis les mains de ses poches pour les agiter en l'air. Il fallait qu'elle apprenne à se taire.

[ Terminé pour Tempérance ]
Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Poufsouffle

Parchemins : 1880
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME] A ma sœur [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [THEME] A ma sœur [PV]   [THEME] A ma sœur [PV] - Page 2 EmptyVen 13 Nov - 23:04

Joséphine confia à Tempérance que jadis, tout le monde la voyait à Gryffondor c'est toujours le cas, sans doute à cause du fait qu'elle ait été renvoyée de Beauxbâtons. Cette étiquette 'rebelle' lui collait à la peau, alors qu'elle n'avait rien fait pour l'encourager : Joséphine se trouvait d'ailleurs plutôt docile. Elle ne faisait 'des vagues' que quand la situation était particulièrement injuste à ses yeux, c'est à dire tous les jours jamais. Tempérance lui rétorqua que le Choixpeau n'avait pas attendu une seconde avant de la répartir, elle, à Gryffondor Poufsouffle.

- Je dois admettre que je suis très surprise. Confia t-elle en rigolant Moi qui le voyait hésiter entre ta patience et ta légendaire roublardise ! Il n'y avait pas plus Poufsouffle que Tempérance Brennan Biel c'est pas pour rien qu'elle est LA Miss Poufsouffle de la décennie : fidèle, travailleuse, gaffeuse, juste, patiente, loyale, et elle était aussi de surcroit une vraie bonne vivante elle ne dit jamais non à un petit verre de rouge à la fin du repas !. Bref, que le Choixpeau n'ait pas hésité une seconde ne surprenait en rien Joséphine : elle soupçonnait même les ancêtres de la belle blonde d'avoir du sang d'Helga Poufsouffle dans leur veines.

Quand Tempérance reprit son affirmation sur le prétendu bonheur de Noé et Dahlia, Joséphine haussa les épaules. A quoi bon en douter, au fond ? Même si Noé et elle n'étaient pas fait pour être ensemble ce qui est une évidence, la froideur du ton qu'il avait utilisé pour lui parler avant son départ, au bal, ne laissait aucun doute sur le fait qu'il ne ressentait rien pour elle. Absolument rien.

-  Bourrés, bourrés. Éméchés dirons-nous, oui non en fait on était vraiment bourrés... 

Joséphine assumait sa prétendue soirée de débauche à demi-mot, elle ne voulait pas que Tempérance croit qu'elle était ivre morte et qu'elle avait sauté le pas avec Alfie juste par accident. La sorcière au moment du drame de franchir le cas, était tout à fait consciente des évènements et maîtresse de ses actes Alfie, mais qu'est-ce que tu fais là ? Où est Noé?.

-  Non, c'était cool. On s'est revus normalement, on avait tout les deux bien clarifié la situation, il faut dire. C'était très cool, certes, mais ça en restera là. 
Jo ne se serait pas laissée aller à pareilles confidences à n'importe qui : il faut dire que les deux amies étaient toutes les deux et qu'il n'y avait personne autour. Jamais Jo n'aurait autant ouvert son cœur à qui que ce soit, avec Temp' elle se permettait des confidences intimes qu'elle n'aurait peut-être même pas dit à Ted mais à Victoire oui, par contre. Temp' était une fille, c'était différent. Puis elle parlait avec elle comme à sa propre conscience, sans philtre, sans mentir, sans gêne.

Sa meilleure amie lui proposa de rejoindre Noé et Dahlia pour leur dire à quel point leur couple ne convainquait personne les Trois Balais, ce à quoi la Française répondit :

-  Allez, on y va !

A la dernière phrase de l'Irlandaise, Joséphine sourit. Oui, Alfie. C'était surprenant, ça venait de nulle part aux yeux de Tempérance, mais Jo avait précisément voulu ne pas en faire toute une histoire. Le dire à sa meilleure amie un mois après était donc le meilleur moyen pour créer une petite bombe, en effet. Et ça avait été le cas !

[Terminé pour Jo]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[THEME] A ma sœur [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [THEME] A ma sœur [PV]   [THEME] A ma sœur [PV] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME] A ma sœur [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Ecosse :: Pré-au-Lard :: Rue Principale-
Sauter vers: