AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -31%
– 100€ sur ASTRO Gaming A50 Casque sans Fil ...
Voir le deal
219.99 €

Partagez
 

 Gestion de crise [ Jensen ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1620
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Gestion de crise [ Jensen ] Empty
MessageSujet: Gestion de crise [ Jensen ]   Gestion de crise [ Jensen ] EmptyLun 2 Nov - 0:34

Gestion de crise
Jensen & Dahlia

made by black arrow


Dahlia avait rendez-vous avec Jensen pour avancer sur leur devoir d'histoire de la magie commun. Il apparaissait qu'elle ne pouvait pas toujours s'associer à sa sœur, mais le meilleur ami de cette dernière (et son ami à elle, en vérité) était un substitut tout à fait acceptable. La bibliothèque n'était pas son lieu favori de l'école depuis que Victoire l'y a traumatisée : sombre, poussiéreuse, et surtout, étriquée. Dahlia préférait les grands espaces, et pas les endroits où il fallait se ratatiner à quatre sur une petite table, en risquant de se prendre les coups de coude d'un voisin trop envahissant, voire les coups de pied de la personne d'en face technique de drague ou agression physique ? Dahlia opte pour l'invasion d'espace personnel. En ce sens, elle privilégiait généralement de travailler à l'extérieur du château quand le temps le permettait, bien que le plan de travail offert ne soit pas toujours idéal. Seulement, on était en janvier, et quitte à mourir, elle préférait que ça ne soit pas d'hypothermie pour avoir choisi de jouer les gratte-papiers en plein air quand il faisait moins huit mille dehors.

Elle devait donc se rendre dans la Grande Salle - un bon compromis : ils auraient l'espace pour travailler, et auraient a priori un large panel d'endroits où s'installer, loin des Poufsouffles d'élèves trop agités coucou Quino. Accessoirement, elle n'avait pas besoin de livre supplémentaire, comme ça avait été le cas le jour où elle était tombée sur Viska et Jensen à l'entrée de la bibliothèque, justement. Devait étant ici le mot-clé, car alors qu'elle arrivait à proximité du Hall, un petit Serdaigle à l'air paniqué s'était précipité vers elle pour lui dire que sa présence était requise sur le terrain de Quidditch. "Il y a du sang partout" étant la phrase qui avait particulièrement retenu son attention.

Une scène de désolation l'attendait sur le terrain de Quidditch : apparemment, Quincy avait eu le bon goût de s'essayer à une course en balai avec son frangin - le première année de Serdaigle le plus impudent que Dahlia ait rencontré de sa vie. Un petit blond qui se pavanait en jogging dès que le contexte le lui permettait, et s'étant récemment illustré par une performance des plus désagréables sur le plan auditif, en compagnie de Chiara Mongomery. Qui se permettait de beugler dans la salle commune de bon matin, une veille d'examens blancs ? Décidément, la première année n'avait plus rien de sacré. Serdaigle était-il le nouveau Poufsouffle ? Ce qui était certain, c'était que Quincy aurait bien besoin de passer chez un ophtalmo une fois qu'elle serait sortie de l'infirmerie. Quelle personne avec les yeux bien en face des trous se prenait un poteau en pleine tête, hein ? Il ne pleuvait même pas, la visibilité était tout à fait honnête. La tête ensanglantée, l'autre Serdaigle avait tourné de l'œil avant qu'elle n'arrive. C'était son frère qui lui avait fait savoir que ça n'était pas la première fois que ça lui arrivait (s'ouvrir le crâne, s'entend, se prendre un poteau de Quidditch était apparemment une expérience inédite). Dahlia était capable de soigner son aînée - elle connaissait le sort, et avait le sang-froid pour la traiter -, mais elle avait quelques réticences à le faire, sans être passée par la case Madame Pomfresh. On ne savait jamais ce qu'on pouvait louper. Faisant apparaître des bandages de fortune, elle avait stoppé l'hémorragie, calmé Thomson ("Mais wesh ça pisse le sang de ouf, vas-y elle va pas clamser ?" "Heum peux-tu répéter en français ?" non") et entrepris d'amener une Fiona semi-consciente jusqu'à l'infirmerie.

Une fois qu'elle avait pu confier l'ex-élue-du-cœur de Jensen à Pomfresh, elle avait enfin pu rejoindre sa destination, s'apercevant en entrant dans la Grande Salle que les manches de sa chemise étaient couvertes du sang de Quincy. Si la Serdaigle clamsait comme le prédisait son frère, elle était bonne pour finir sur le banc des accusés. Cette sombre pensée traversant brièvement son esprit, elle repéra Jensen, qu'elle rejoignit tout en sortant sa baguette de la poche de sa robe. Elle n'allait pas passer l'après-midi couverte de sang, merci bien. Elle posa ses affaires à côté du Serpentard, l'air un brin harassée. Elle détestait être en retard.

« Désolée du retard. » dit-elle aussi immédiatement, tout en observant ses manches. « J'ai dû amener Quincy à l'infirmerie. Elle s'est débrouillée pour s'ouvrir le front sur un poteau de Quidditch, la pas douée quoi. Apparemment c'est la quatrième fois qu'elle s'ouvre le crâne sur quelque chose. » Secouant la tête (et presque impressionnée), elle pointa sa baguette sur sa manche gauche, et murmura "Tergeo". Elle releva la tête vers Jensen. « Elle va bien en tout cas, juste sonnée. » Histoire qu'il n'aille pas croire qu'elle l'avait laisser gésir à moitié agonisante dans un coin. Elle changea sa baguette de main, et sans trop de difficulté, réitéra l'exercice sur son autre manche. « T'as commencé à travailler ? » Elle chercha brièvement sa jumelle des yeux, au cas où elle aurait eu la même idée avec son propre binôme, mais ne la trouva pas dans la Grande Salle.

[ 908 ]
Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 523
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Gestion de crise [ Jensen ] Empty
MessageSujet: Re: Gestion de crise [ Jensen ]   Gestion de crise [ Jensen ] EmptyLun 2 Nov - 9:02

Jensen & Dahlia.
Les mots sont l'arme du menteur. Mon ego aime tellement qu'on le flatte. Les détails prennent parfois de l'ampleur. Nos failles sont des amis de longue date. J'aimerais me libérer l'esprit de tout ce qui cache ma vue, de tout ce qui conditionne ma vie. Je saurai trouver mon issue.
L’histoire de la magie, cours soporifique à souhait grâce au Professeur Binns, n’était pas vraiment le cours préféré de Jensen. Etonnant, pas vrai ? Il connaissait déjà pas mal l’histoire actuelle des sorciers, mais tout ce qui était plus ancien que la dernière guerre contre le Seigneur des Ténèbres ne trouvait pas spécialement grâce à ses yeux. Surtout que le professeur et son ton monotone n’insufflait pas forcément une envie incontrôlable de retenir par coeur que Ulric le Follingue avait une passion toute particulière et singulièrement étrange pour les méduses. Pour ça, il se basait sur les cartes des Chocogrenouilles, qui, en plus d’être quelque chose qu’il pouvait collectionner, lui apportait le plaisir du chocolat. Binns ne lui apportait, clairement, aucun plaisir. Encore heureux cela dit. Séparé de Viska, d’Alan et de Peony pour le devoir de groupe, Jensen avait cependant eu la chance de se retrouver avec Dahlia. Les deux sorciers étaient amis et s’entendaient bien, ce qui arrangeait clairement tout le monde. Il ne se voyait absolument faire le devoir avec Reynolds -qui semblait encore plus énervée après lui depuis la rentrée, sans qu’il ne sache pourquoi- et doutait fortement des capacités de la Serdaigle à supporter Weasley encore une fois. Parfaitement au courant de la claustrophobie de Dahlia, ils s’étaient mis d’accord pour se retrouver dans la Grande Salle, et muni de ses livres, Jensen arriva quelques minutes avant l’heure, pour trouver une place adéquate, loin de tous les fauteurs de trouble que comptait leur école, attendant que la brune pointe le bout de son nez.

Alors que Dahlia arrivait enfin, il fut couper dans son élan pour lui faire remarquer son retard quand elle lui raconta ce qui était arrivé. « Attends, quoi ? Tu peux répéter ? » Jensen regardait la brune avec des yeux ronds. Comment pouvait-elle lui lancer aussi naturellement que Fiona Quincy était à l’article de la mort avec autant de détachement ? Il se fichait pas mal du reste, Dahlia pouvait ne pas aimer Quincy, lui même ne savait pas trop ce qu’il ressentait pour elle et il aurait été peut-être un peu fort de contredire Dahlia, si c’était en effet la quatrième fois que ce genre d’accident arrivait. Inconsciemment, il se dit que si Fiona réussissait cette prouesse juste avant le match contre Serpentard, il n’aurait pas s’arracher les cheveux pour savoir s’il pouvait, ou non, lui lancer un cognard en pleine figure sans se sentir coupable par la suite. Si elle n’était pas sur le terrain, la question ne se posait pas… « Comment ça, elle s’est ouvert le front sur un poteau de Quidditch ? » Certes, Dahlia venait de dire qu’elle allait bien et qu’elle était seulement sonnée, mais Jensen lui, l’était tout autant. Même s’il passait des moments agréables avec Viska, il ne pouvait nier que voir la Serdaigle lui faisait toujours quelque chose. Si son corps réagissait à Viska comme il ne l’avait jamais pensé, son coeur lui, se serrait à chaque fois que la bleue et bronze entrait dans son champs de vision. S’il n’était pas aussi coincé, il perdrait sans doute tous ses moyens à chaque fois. Il se gardait, bien évidement, de parler de ce genre de petit problème à Viska. Ce n’était sûrement pas le moment, surtout après la soirée qu’ils avaient passé lorsque Serpentard l’avait emporté sur Gryffondor. Mais les faits étaient là, malgré tout, il ne pouvait pas faire comme si de rien n’était alors que Dahlia venait de lui lâcher une bombe.

Fidèle à elle-même, la préfète des aigles lui demanda s’il avait commencé à travailler sur leur devoir, pendant qu’elle vaquait à ses obligations de préfète. Par Merlin, le prenait-elle pour un tire-au-flanc ? Il espérait qu’après autant d’années passées à ses côtés, elle avait compris qu’il était loin d’avoir un poil dans la main, comme certains autres élèves de son année. « Bien sûr, qu’est-ce que tu crois ? J’ai commencé l’introduction et j’ai noté plusieurs points à ne pas oublier, tiens regarde. » Il lui tendit son parchemin, sur lequel il avait déjà écrit pas mal de choses. Perfectionniste presque tout autant que Dahlia, les duos qu’ils formaient parfois pour les cours se retrouvaient généralement avec d’excellentes notes. « Bon, tu comptes me lâcher un truc comme ça et pouvoir t’en tirer ? Comment elle va ? » Dahlia était parfaitement au courant des sentiments que Jensen avait pensé avoir pour la blonde. Il n’avait pas encore eu la possibilité de discuter avec elle de la nouvelle de son couple avec Viska, et, il fallait l’avouer, ne savait pas trop à quoi s’attendre. Le bal s’était relativement bien passé, Fiona et lui avaient passé une bonne soirée, et ils avaient même discuté sur plein de sujets différents ! Pourtant, l’arrivée de Viska à Lairg et la nuit qui s’en était suivie l’avait complètement chamboulé. Il ne savait pas, ne savait plus, et aurait bien aimé avoir l’aide des lumières de la Serdaigle, même si l’amour, le romantisme, les sentiments et tout ce qui allait avec n’était pas vraiment son truc. Qu’elle se rassure, ça ne l’était pas non plus Jensen et il ne savait même pas s’il l’aimait, c’est dire. Il aimait être avec elle, c’était indéniable, pour le reste, il préférait jouer l’autre. « Si tu ne craches pas le morceau, j’irais voir Peony et je lui dirais que mon cousin a des mains un peu trop baladeuses… » C’était une menace moins impressionnante que les potions de l’été dernier, mais Dahlia savait bien que sa jumelle ne portait pas Noé dans son coeur et qu’elle péterait probablement un plomb s’il avait le culot de toucher un peu trop sa soeur. Non pas qu’elle marchait dans les pas de Leo, elle n’aimait juste pas Noé, tout le monde semblait bien l’avoir compris. « D’ailleurs, Peo' va un peu mieux, non ? Elle était très… Eteinte, à la rentrée, non ? » La rousse n’avait pas trouvé important de partager avec l’écossais ce qui faisait qu’elle avait le moral au fond des chaussettes, mais elle semblait revivre depuis quelques temps. A moindre mesure et moins intensément qu’avant, mais au moins, elle ne semblait pas constamment broyer du noir.
acidbrain


• 1 016 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1620
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Gestion de crise [ Jensen ] Empty
MessageSujet: Re: Gestion de crise [ Jensen ]   Gestion de crise [ Jensen ] EmptyLun 2 Nov - 9:36

Dahlia était - et avait toujours été - quelqu'un de très pragmatique. Accessoirement, la vue du sang ne la dérangeait nullement elle adore ça, aussi, avant de tendre vers le but incontournable de devenir briseuse de sorts, elle avait brièvement envisagé l'option de devenir médicomage, ou guérisseuse. Sauf que, si la magie liée au soin l'intéressait, les gens, en revanche, beaucoup moins. Et une petite discussion avec ses parents lui avait fait sentir que peut-être, c'était une carrière dont elle ferait mieux de se tenir écartée - pour son bien, et celui des autres.

En l'occurrence, quand elle avait vu Quincy avachie par terre, la tête en sang et le teint blême, la préfète n'avait pas fléchi. Avec un intérêt quasi scientifique, elle s'était approchée de la blonde, et avait analysé la situation, tout en écoutant Thomson bavasser. Si Quincy s'était évanouie, c'était parce qu'elle avait peur du sang, et pas à cause du choc : déjà un bon point. Il ne manquerait plus qu'elle soit semi-responsable de la mort de la blonde, Jensen et Peony ne le lui pardonneraient jamais toujours avoir le sens des priorités. Pas émue ni dégoûtée par tout ce sang (Thomson avait l'air prêt à lui donner le sien si nécessaire, et à son plus grand étonnement, cette déclaration lui parut presque attachante, sans doute parce qu'elle en aurait fait de même pour sa propre fratrie ?), elle avait amené la blonde jusqu'à l'infirmerie, et était restée jusqu'à être sûre que Pomfresh l'ait bien prise en charge.

Une dizaine de minutes plus tard, elle était arrivée dans la Grande Salle avec un air vaguement ennuyé, et appris la nouvelle à Jensen avec un détachement admirable. « Fiona Quincy s'est pris un poteau. Tu sais, grande, blonde, catastrophique en sortilèges, adore les épices » répéta-t-elle platement, tandis que Jensen l'observait comme si elle avait annoncé de but en blanc la mort de quelqu'un. Vraiment, elle ne voyait pas de raison d'en faire tout un foin : Quincy allait bien. Elle savait en réalité que s'il avait s'agit de Victoire ah non Peony, elle aurait eu un comportement tout à fait différent, ou même Jensen lui-même. Mais ce n'était pas le cas : Quincy était une camarade de maison, et certes, l'ancien crush de Jensen, mais elle n'allait en faire toute une représentation théâtrale pour autant ! Troll dans les donjons ! Je voulais vous prévenir !

Finissant de nettoyer ses manches, Dahlia posa sa baguette sur la table, et tourna un regard patient vers Jensen c'est bien parce que c'est toi Jensou : « Elle faisait une course en balai avec Thomson. Visiblement, ils allaient très vite, et ce qui est inquiétant - pour elle et pour notre équipe de Quidditch - c'est qu'elle a sereinement foncé dans le gigantesque poteau qui se trouvait sur son chemin. A se demander comment elle fait pour attraper le vif d'or... Je ne l'ai jamais vue jouer, tu crois qu'elle est meilleure pour voir les petits » Elle leva les mains pour mimer un objet de petite taille. « objets que les grands ? » Elle écarta les mains de plusieurs centimètres, haussant un sourcil. Poursuivant l'une des tirades les plus longues qu'elle ait prononcées de la semaine soyons réalistes, elle reprit : « Bref, apparemment elle a peur du sang, et il y en avait partout. Elle était dans les vapes quand je suis arrivée sur le terrain de Quidditch. »

Comme elle n'était pas connue pour s'étaler en bavardages inutiles, Dahlia en vînt rapidement au fait qui l'intéressait vraiment, c'est-à-dire leur devoir d'histoire, s'attirant un regard courroucé de Jensen (qui ne l'impressionna pas plus que ça, ils avaient tous les deux leurs petits caractères après tout de vrais amours !) « Super. Vivement qu'on en finisse avec la guerre des géants, c'est quand même pas édifiant comme sujet. » marmonna-t-elle en secouant la tête. Elle était occupée à lire l'introduction de Jensen t'as fait une faute tu feras gaffe, mais ce dernier l'interrompit pour en revenir au sujet 'Quincy'. Soupirant pour de bon, Dahlia stoppa sa lecture, posa les coudes sur la table et accepta son sort : il ne la laisserait pas travailler en paix tant qu'il ne serait pas satisfait de son récit père Castor raconte nous une histoire. La menace de Jensen lui arracha cependant un rictus moqueur.

« Ça pourrait difficilement être plus faux malheureusement. Et c'est plutôt une menace pour Noé que pour moi ça, non ? Bonne chance Noé, hein ! En plus, je suis pleinement confiante dans ses capacités à se défendre. » conclut-elle avec insouciance. Après tout, Noé était un grand garçon. Et puis, ce n'était pas comme si elle n'allait pas la lui raconter son histoire, à Jensen. Elle leva les mains en signe de reddition. « Qu'est-ce que tu veux savoir de plus, enfin ? Elle va bien, Pomfresh l'a soignée quand j'étais encore là. Elle était revenue à elle et elle demandait si elle pourrait jouer au prochain match la folle. Son frère par contre, il en tient une sacrée couche... » médita-t-elle en fronçant les sourcils. Avec pareil phénomène, elle était assez inquiète pour l'avenir du sablier de Serdaigle. Alors oui, la dernière à l'avoir puni, c'était elle, mais il s'agissait juste d'une retenue, pour essayer de les calmer un peu, Chiara et lui. Elle n'allait pas faire dans la dentelle, juste parce que Chiara était la petite-sœur de Noé !

Jensen lui prouva qu'il n'était pas complètement mono pensée en évoquant Peony, et Dahlia haussa les épaules avec incertitude. « Je crois que oui, elle m'inquiétait oui ça m'arrive. Mais ça a l'air d'aller un peu mieux. Je ne sais pas comment l'aider... » avoua-t-elle en levant un regard sincère vers Jensen. Il était le meilleur ami de sa jumelle, et son ami à elle, si elle ne pouvait pas se confier à lui, auprès de qui le ferait-elle ? Elle savait résoudre les problèmes concrets, elle : réparer un truc cassé par Ash, soigner une blessure... Par contre, les problèmes de cœur, c'était une autre paire de manches, pour laquelle elle ne se sentait absolument pas équipée. Mais comme elle devait être un peu maso, elle demanda tout de même : « Et toi alors, ça se passe bien avec Viska ? » Faites qu'il dise oui, pria-t-elle intérieurement, car dans le cas inverse, elle aurait peu d'armes pour le soutenir.

[ 1062 ]
Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 523
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Gestion de crise [ Jensen ] Empty
MessageSujet: Re: Gestion de crise [ Jensen ]   Gestion de crise [ Jensen ] EmptyLun 2 Nov - 11:32

Dahlia Lloyd était rarement, voire jamais en retard. Cela dit, Jensen savait bien que les aléas de la vie pouvaient jouer. La preuve, lui aussi, alors qu’il n’était que capitaine, avait été arraché à leur petit groupe d’étude la dernière fois, parce qu’il y avait eu un souci sur le terrain de Quidditch. Néanmoins, Dahlia était du genre expéditive dans ce genre d’accidents. Loin de se douter de quoi que ce soit pour autant, Jensen attendit presque patiemment que la préfète fasse finalement irruption dans la grande salle. Il remarqua le sang sur sa chemise, qu’elle nettoya presque aussitôt. Dahlia semblait aller bien, ça ne pouvait donc pas être le sien, et la réponse à la question qui le taraudait « Mais à qui donc était ce sang ? Tu as tué quelqu’un ? Dis-moi que c’est Weasley s’il te plait. » arriva rapidement. Si Fiona était à l’infirmerie, et que Dahlia avait du sang sur elle… Un frisson le parcouru, qu’il tenta tant bien que mal de cacher. Le détachement de la brune le laissait perplexe. Nul doute qu’elle n’aurait jamais réagit de cette façon si Peony avait été à la place de Fiona. Ce qui ne risquait pas d’arriver, puisque Peony fuyait le terrain de Quidditch tout autant que sa jumelle. Mais un accident lors des répétitions de Magic Mix pouvait vite arriver… Non pas qu’il souhaitait que la rousse se casse quelque chose ou se prenne un poteau, mais en soit, ce n’était pas impossible.

Dahlia ironisant sur les capacités de Fiona au Quidditch, Jensen sentit une certaine tension, voire colère monter en lui. Etait-ce parce qu’il s’agissait de la blonde ? Peut-être. Il préféra enfouir tout cela au fond de son être, répondant très banalement à son amie. « C’est une bonne joueuse, même si ça m’arrangerait qu’elle ne joue pas le prochain match.» Comme ça, ça lui enlèverait une grosse épine du pied et il n’aurait pas à lui balancer un cognard en pleine figure. C’était bien moins satisfaisant concernant Fiona que Victoire, il fallait bien l’avouer. « Elle a peur de son propre sang. » marmonna-t-il, plus pour lui-même que pour Dahlia. Un frisson lui parcouru l’échine et il du lutter contre une envie soudaine de courir vers l’infirmerie, pour voir de ses propres yeux que la sixième année était en effet vivante et en relativement bon état. Non pas qu’il mette la parole de Dahlia en doute, mais elle faisait toujours preuve d’un détachement total face à presque toutes les situations, donc il ne savait pas vraiment quoi penser.

A la remarque de la Serdaigle, Jensen haussa les épaules. « Est-ce que tu veux cependant vraiment voir Peony à l’action ? Je ne m’inquiète pas pour mon cousin mais tu sais aussi bien que moi qu’elle peut être pire que votre frère… » Esquissant un petit sourire mesquin, Jensen se redressa sur le banc, fixant de ses prunelles acier la préfète  à ses côtés. Alors qu’elle semblait perdre patience quant à ses questionnements sur Fiona, il baissa les bras lui aussi. « Rien, laisse tomber, je te crois. » A quoi servait-il qu’il se triture le cerveau ainsi ? Fiona se fichait pas mal qu’il se fasse un sang d’encre pour elle,   c’était sûr. De toute façon, ils n’avaient même pas parlé depuis que les cours avaient repris, si ce n’était les politesses d’usage. Okay, Jensen faisait peut-être en sorte de ne jamais rester seul avec la blonde, mais soit… « Tu veux parler de Thomson ? Le première année qui parle une langue inconnue du reste du monde ? Je ne peux que te suivre là-dessus. Il a insulté ma cousine devant moi, l’air de rien, lors du premier cours de potion de l’année. Et en plus de ça, il a reluqué ma soeur comme si elle n’était qu’un morceau de viande. » Et Jensen, bien que plus jeune que les jumeaux, mettait toujours un point d’honneur à ce que ses aînés soient respectés. Pour Chiara, il pouvait éventuellement comprendre, elle était un sacré phénomène, mais Leith n’avait pris aucune pincette, et l’avait juste insultée de but en blanc, sans chercher à savoir si quelqu’un dans la salle pouvait être de sa famille.

Comme souvent avec Dahlia, Jensen tentait de percer les mystères de Peony. Malheureusement pour lui, Dahlia ne semblait pas spécialement calée sur le sujet, chose que surpris le capitaine des Serpentard. Cela devait bien être la première fois que Dahlia semblait aussi désemparée face aux problèmes de coeur de sa soeur -ça c’est parce qu’il l’a pas vue dans le train- « Avec Leo, comment ça va ? Elle est passée à autre chose ? Lucas ne va pas l’attendre pour toujours. Elle m'a surtout l'air de te coller tout le temps en fait... » Jensen ne savait pas vraiment comment aider la rousse non plus, mais essentiellement parce qu’il ne savait pas vraiment dans quel état mental se trouvait son amie. Elle ne lui avait jamais parlé de ses sentiments pour son frère, il n’avait fait que supposer, mais Dahlia connaissait sa jumelle sur le bout des doigts, en temps normal… Il fut cependant surpris par la question que la brune lui posa juste après, sur son couple avec Viska. « Hein? Oui, pourquoi ça n’irait pas ? Elle t’as dit quelque chose la dernière fois ? » Jensen haussa un sourcil perplexe. Il lui semblait que tout allait bien avec la blonde, surtout après la soirée qu’ils avaient partagé lors de la victoire des vert et argent sur Gryffondor, mais peut-être était-ce seulement lui ? Cela étant, il voyait mal Viska se confier à Dahlia. Si les deux filles se connaissaient, elles n’étaient pas amies, pas vrai ? Enfin… Pas à ce point ? Nul doute que si Viska avait eu un problème avec sa relation avec Jensen, elle en aurait probablement parlé à Peony -voire Victoire- plutôt que la préfète des serdaigle… « Je sais que c’est soudain… Je ne m’y attendais pas non plus, pas la peine de me rappeler que… » Que quoi ? Il était pris au piège des yeux de Fiona Quincy ne serait-ce qu’une semaine avant de passer la nuit avec Viska ? Clairement, il était hors de question qu’il admette cela face à Dahlia. « Et toi avec Noé ? Tout va bien ? » Après tout, s’il devait se confier sur son couple, son amie pouvait bien le faire également… Surtout qu’ils étaient ensemble depuis bien plus longtemps que Jensen et Viska. Aux yeux du Serpentard, cela lui semblait déjà faire une éternité.
acidbrain


• 1 069 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1620
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Gestion de crise [ Jensen ] Empty
MessageSujet: Re: Gestion de crise [ Jensen ]   Gestion de crise [ Jensen ] EmptySam 7 Nov - 2:48

Dahlia sentit qu'elle avait touché un point sensible en évoquant les performances sportives de Quincy. Du moins, elle perçut que Jensen se tendait, plus qu'elle n'entendit de changement dans sa voix : lorsqu'il reprit la parole, c'était pour lui dire - platement - que Quincy jouait bien. Dahlia haussa les épaules. « A priori elle va jouer, pas de pot. En même temps, s'il faut encore remplacer l'un de nos joueurs... » Elle n'allait pas aux matchs, mais elle en suivait quand même les résultats. Ce n'était pas parce qu'elle préférait éviter les mouvements de foule qu'elle n'aimait pas le Quidditch. Ce qu'elle appréciait moins en revanche, c'était quand Jensen se montrait bougon, plutôt que de surenchérir à ses sarcasmes. N'était-elle pas justifiée dans ses remarques concernant Quincy ? Après tout, la blonde s'était pris un poteau. On pouvait légitimement s'interroger sur de potentiels problèmes de vue. « Hein ? » Elle devient dure de la feuille grimaça, pas certaine de comprendre pourquoi Jensen se mettait à marmonner dans sa barbe - inexistante au demeurant. L'information parvînt à retardement à son cerveau - le temps qu'elle déchiffre les grommellements du Serpentard, et elle acquiesça avec détachement : « Oui c'est ce que je disais. Elle a vu son sang et paf, elle a tourné de l’œil. » répéta-t-elle en ramenant un regard perçant sur Jensen. Il paraissait beaucoup trop focus sur cette affaire pour vouloir se mettre à travailler, et prenant son mal en patience, la préfète se résolut à répondre à ses questions. Ce à quoi elle s'était moins attendue, c'était à ce qu'il se mette - pour la énième fois - à la menacer. Décidément, ce garçon avait loupé certains cours fondamentaux sur les principes de l'amitié. Même elle ne faisait pas ça, et pourtant, elle partait parfois de loin !

« Est-ce que je souhaite vraiment que ma sœur tue Noé ? Pas franchement, non. Elle se retrouverait à Azkaban, et Noé serait mort. Mais je ne me fais pas trop de souci, parce que tu ne vas pas te mettre à répandre des rumeurs sans fondements. » dit-elle en lui adressant un regard appuyé, tout aussi menaçante que lui à présent. En plus, ce n'était pas comme si elle avait quoi que ce soit à lui cacher : s'il avait des questions précises sur l'affaire du poteau, elle lui donnerait les réponses qu'il souhaitait, même si elle voyait difficilement ce qu'elle aurait pu ajouter de plus. Tout le monde allait bien, et elle avait perdu une demi-heure de sa vie qu'elle ne retrouverait jamais. La vie standard du préfet, apparemment. « En même temps, qu'est-ce que tu veux que je te cache. » Elle haussa les épaules, plutôt confuse, mais retrouva du poil de la bête en entendant Jensen rebondir au sujet de Thomson. « Tu parles de Chiara ? Ces deux-là dans une même pièce, c'est une invitation au drame on dirait Victoire et moi. J'ai même dû les coller récemment. » admit-elle en espérant que Jensen n'allait pas lui ressortir ses menaces de poison pour avoir mis une retenue à sa précieuse cousine. Elle n'y pouvait rien, elle, si la fillette avait envoyé balader toutes les règles de la société civilisée pour hurler sur Thomson dès le petit jour - un dimanche ! « Il a reluqué ta sœur, tu veux dire le professeur Gibson ? Il a onze ans ce gosse. » Elle énonçait un fait plus qu'elle ne posait une question, mais elle jugeait que ça valait le coup d'être prononcé oralement. Thomson était un première année, se préparait-il déjà à devenir un Alfie Hartley en puissance ? Je démissionne !

Jensen cessa ensuite de la questionner sur Quincy et ses associés, pour en venir à Peony, sujet épineux pour Dahlia également. Mais il s'agissait de Jensen, et il était l'une des seules personnes en qui elle avait confiance, surtout quand il était question de sa jumelle. « Depuis le bal ça va mieux oui, elle essaye de tourner la page mais ça n'est pas évident. Ça l'affecte beaucoup. » Elle haussa les épaules concernant Lucas, bien en peine de pouvoir l'aider. « Je me doute, oui, et elle aussi en vrai. Mais tu ne peux pas forcer ce genre de chose. Peut-être que c'est juste son timing qui aura été mauvais... » Ce qui était dommage parce qu'elle aimait bien le préfet de Poufsouffle. Elle ne savait pas s'il aurait été parfaitement assorti avec sa sœur, mais au moins aurait-elle moins eu à se méfier de lui que d'un Alfie, par exemple.

En interrogeant Jensen sur Viska, Dahlia voulait surtout se montrer polie - c'était normal pour des amis de prendre des nouvelles des relations amoureuses de leur amis, non ? A force de se montrer si bizarre, il la faisait s'interroger sur des conventions sociales qui lui paraissaient pourtant acquises. « Quoi ? Mais qui a dit que ça n'allait pas ? Je te demandais juste comment ça se passait. » protesta-t-elle vivement, prise au piège de l'expression de panique affichée par Jensen. « Mais non elle ne m'a rien dit de spécial. Elle était sympa c'est tout. Je me méfiais un peu comme elle est pote avec Victoire et Prudence, mais ça s'est bien passé. » affirma-t-elle très dignement, avec la vague impression de se trouver sur le banc des accusés - sans pourtant avoir rien fait qui le justifie ! Elle soupira. « Est-ce que tu as quelque chose à me dire ? » Elle savait très bien à quoi il faisait référence à demi-mot et malgré son propre instinct de préservation, elle franchit le cap que Jensen n'avait pas osé franchir : « C'est vrai que cet été, tu m'avais plutôt parlé de Quincy que de Viska. Du coup Quincy c'est du passé ? » Quand elle le voyait réagir au quart de tour dès qu'elle parlait de la Serdaigle, elle avait quand même quelques réserves, mais dans le fond, qu'en savait-elle. Elle n'était pas dans la tête de Jensen après tout (et heureusement, parce que ça avait l'air sacrément compliqué là-haut !)

Décidé finalement à lui retourner la politesse, le Serpentard l'interrogea au sujet de Noé, et Dahlia haussa les épaules, jouant distraitement avec sa plume, qu'elle avait posée sur la table. « Je suppose que oui, je ne sais pas trop. Je n'ai pas vraiment d'élément de comparaison. » admit-elle en toute transparence. Ça se passait bien au sens où ils s'entendaient bien, mais elle se doutait que la situation présente ne pourrait pas satisfaire Noé indéfiniment - et même elle ne se projetait pas avec lui pour bien plus longtemps. Ce n'était pas comme s'ils allaient rester ensemble après qu'il ait quitté l'école ! Ça n'aurait simplement pas de sens, surtout pour elle qui avait encore du mal à intégrer l'étiquette de 'couple'.

[ 1135 ]
Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 523
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Gestion de crise [ Jensen ] Empty
MessageSujet: Re: Gestion de crise [ Jensen ]   Gestion de crise [ Jensen ] EmptySam 7 Nov - 18:59

Malheureusement pour le capitaine des vert et argent, Dahlia admit rapidement que Fiona Quincy jouerait lors de leur prochain -et dernier- match contre Serpentard. Cela ne l’arrangeait clairement pas, et il allait sans aucun doute devoir se faire violence pour réussir à assurer son poste de batteur sans se sentir coupable d’envoyer les cognards dans la tête des Serdaigles, et surtout, parce qu’elle était la plus importante là-dedans, de Fiona. Il se ferait une joie de descendre son demi-frère par contre, si l’occasion se présentait, il n’y avait pas de souci là-dessus, mais pour la blonde…

« Le fait est que j’aime trop mon cousin pour lui envoyer une Peony déchaînée en pleine figure. On ne dirait peut-être pas comme ça, mais la famille est importante pour moi. »  Et Merlin savait que la sienne était tellement étendue qu’il fallait avoir de quoi noter quand le jeune homme parlait de son arbre généalogique. Que ce soit du côté des Montgomery, ou  du côté de la famille de sa mère ou des jumeaux, il semblait n’y avoir jamais vraiment de fin à cet arbre, entre les mariages, les fiançailles et les vieilles amitiés. Preuve en était, les Montgomery n’étaient pas vraiment ses cousins, ils étaient les cousins des jumeaux, leur mère étant la soeur de feu Seth Clarks, père des jumeaux. Mais les familles étant toutes restées en bon terme, la famille s’agrandissait au fur et à mesure, et il était bien plus simple de s’appeler « cousin » que « cousin de machin truc bidule », non ?  « Tu as collé Chiara ? J’aurais presque voulu être un Serdaigle pour voir la tête qu’elle faisait tiens. » Jensen jubilait à moitié. Certes, il aimait beaucoup sa cousine, parce qu’elle était de sa famille. Mais il n’était pas aveugle au point de la voir comme une jeune fille sans aucun défaut. Et la connaissant, la blondinette devait être complètement folle de rage d’avoir été collée, surtout s’il s’agissait de la faute de Thomsen. « Oui, oui, elle-même. Je ne lui ai pas dit qu’elle était prise et qu’elle était enceinte, ça lui aurait sans doute brisé le coeur. » Sa soeur avait annoncé sa grossesse lors de la soirée du nouvel an, et Jensen avait plus que hâte d’être à nouveau tonton. Il avait une très forte relation avec Gabrielle et Terence, et c’était grâce à eux qu’il changeait, petit à petit, un effort après l’autre. Ce nouvel enfant était donc une très bonne nouvelle. Mais elle avait encore pas mal de temps avant que l’enfant ne voit le jour, et Heaven n’avait jamais été très douée pour prendre du poids, donc sa grossesse passerait probablement inaperçue pendant encore un ou deux mois. Autant dire qu’il livrait un scoop à son amie.

Jensen ne savait pas trop si Peony se sentait mieux, maintenant qu’elle avait été au bal de Noël avec son frère aîné, mais toujours était-il qu’elle avait retrouvé un peu d’entrain depuis quelques jours. « Tant qu’elle va bien écoute, je pense qu’on va devoir se satisfaire de ça… » Il savait bien qu’elle avait finit par obtenir ce qu’elle voulait et qu’elle avait embrassé Alfie un soir, alors qu’ils faisaient une ronde, lors de la première semaine de cours. Mais il n’en savait pas plus. La rousse ne savait pas qu’il était au courant de ses sentiments malsains pour son frère, et Jensen préférait que cela reste ainsi. Mieux valait éviter que l’adolescente se braque pour des broutilles.

« Oui enfin, les Poufsouffle l’ont carrément mise de côté depuis l’été dernier tu sais, donc bon… » Par contre, il devait avouer que son amitié avec Weasley était une sacrée ombre au tableau. Mais en soit, Viska n’avait rien à voir avec ces deux filles là. Et puis, Dahlia ne devait-elle pas être un minimum rassurée par la proximité de Peony et Viska ? Les deux sorcières étaient amies depuis leur première année, partageaient le même dortoir et passait malgré tout un certain temps ensemble. Certes, bien plus depuis le début de l’année et l’abandon des Poufsouffle, mais quand même. Alors que Dahlia lui demandait si lui avait quelque chose à lui, Jensen, toujours en proie à une bataille interne, laissa la brune mettre sur la table le fond du problème. Au printemps passé, Jensen s’était senti troublé par Fiona Quincy, en avait parlé durant l’été à Dahlia et depuis… « Je sais, je sais. » finit-il par avouer à demi-mots, pas spécialement ravi d’aborder le sujet. Mais en même temps, avec qui d’autre pouvait-il parler d’une chose aussi compliquée que les sentiments qu’il ressentait pour la serdaigle mais également pour la vipère ? « Je ne sais pas. Je… Elle me fait toujours de l’effet, je ne vais pas te mentir. » Hors de question, par contre, de dire à Dahlia que l’aiglonne faisait louper un battement à son coeur à chaque fois qu’elle le voyait. « Je suis bien avec Viska mais… Je ne sais pas ? Je veux dire, on est pas amoureux, tu vois ? » Et il était de toute manière impossible pour le jeune homme de ne serait-ce que penser à ce qu’il ressentait vraiment pour Viska. Le sexe était très bien, il n’avait absolument rien à dire de ce côté là, ils avaient d’ailleurs passé une nuit torride il y avait à peine quelques jours, mais niveau sentiments, Jensen refusait tout bonnement d’aborder la question.

Dahlia, quant à elle, lui dit que tout allait bien avec son cousin. Ou du moins elle le pensait. Cela étant, Jensen pouvait comprendre ce qu’elle ressentait, lui non plus n’avait aucun point de comparaison par rapport au couple qu’il formait avec la sulfureuse blonde de Serpentard. « Je vois ce que tu veux dire. Je suis pareil. Viska est la première, pour tout et… Je ne sais pas, c’est bien tu vois, et je ne supporterai pas qu’elle aille voir ailleurs mais… » Mais il y avait Fiona. Et il ne savait pas vraiment ce qu’il ressentait pour cette blonde là. Mais là encore, Jensen refusait de prendre le problème à bras le corps et préférait nettement pratiquer la politique de l’autruche. Le déni, il n’y avait que ça de vrai ! « Tu crois que c’est possible d’avoir des sentiments pour deux personnes en même temps ? » Pourquoi demandait-il conseil à Dahlia, lui-même se le demandait, la brune était aussi peu douée que lui, donc bon…
acidbrain


• 1 053 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1620
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Gestion de crise [ Jensen ] Empty
MessageSujet: Re: Gestion de crise [ Jensen ]   Gestion de crise [ Jensen ] EmptyDim 8 Nov - 14:06

Dahlia ne rajouta rien concernant une potentielle bataille Peony/Noé. Comme Jensen l'indiquait lui-même, Noé était son cousin, et sous ses airs froids, Jensen tenait à sa famille. Autrement dit, il n'allait pas lui planter un couteau dans le dos juste pour le plaisir d'enquiquiner Dahlia. Accessoirement, s'il y avait vraiment eu quelque chose à raconter, Dahlia n'en aurait pas fait un secret : elle l'aurait dit directement à Peony, par elle-même. Elle n'avait rien à cacher à sa jumelle, quand bien même cette dernière n'était pas la plus grande fan de Noé.

Elle haussa les épaules avec détachement quand il fut question de Chiara, et de l'heure de colle que la fillette s'était récemment vue attribuée c'est un cadeau en fait. C'était justifié, et ça n'allait pas faire perdre le sommeil à Dahlia. Elle faisait déjà preuve de trésors de patience pour surveiller la bande de petits hooligans en couches-culottes que menaçaient de devenir les Serdaigles, elle n'allait pas non plus faire dans la charité. Que Thomson soit agaçant, elle comprenait tout à fait. Mais la bienséance, ça existait aussi, et ça n'était pas pour les chouettes même si ça ne leur ferait pas de mal à elles non plus. « Au vu de sa réaction quand je l'ai vue au bal, je pense qu'elle n'est pas prête de me le pardonner. » dit-elle, pas plus émue que ça cependant. Elle n'avait rien contre la petite-soeur de Noé, elle, et si cette dernière savait se montrer un minimum objective, elle verrait bien que Thomson et elle ne lui avaient pas trop laissé d'autre choix. Ils avaient des BUSEs et des ASPICs blancs le lendemain matin, après tout. Elle esquissa un sourire amusé, parce que Jensen semblait sincèrement diverti par ce nouveau développement. Ils n'étaient pas amis pour rien.

« Ta sœur est enceinte ? » répéta-t-elle en haussant les sourcils, incrédule. « Elle n'a pas déjà assez d'enfants ? De combien de mois ? » Elle arqua un sourcil. « Elle va louper des cours ? » Ne jamais perdre le sens des priorités. Après tout, si la directrice de Serpentard allait être absente, autant être prévenue en avance. Elle pensa à Viska, qui lui avait raconté s'être si bien entendue avec l'une des nièces de Jensen. D'ici moins de neuf mois, elle pourrait compter sur un nouveau compagnon de jeu !

Elle acquiesça concernant Peony, aussi soucieuse que Jensen pour le coup. Il y avait peu de choses qui avaient le don de la préoccuper dans la vie, mais sa jumelle en faisait partie. Elle n'était pas tout à fait elle-même, et Jensen n'était pas le seul à l'avoir remarqué : Viska en avait également parlé à Dahlia. L'avantage, c'était que la préfète de Serdaigle pouvait compter sur les amis de sa sœur pour garder un œil sur elle et l'alerter le cas échéant, même si elle aurait préféré qu'il n'y ait pas de cause d'alarme du tout. Elle essayait cependant de se montrer pragmatique : il fallait parfois que ça aille mal, avant que ça n'aille mieux. Peony avait toutes les cartes en main pour aller de l'avant désormais.

« Oui, elle m'en a parlé. Va comprendre. » Elle haussa les épaules. Une chose était devenue bien claire au fil des derniers mois, elle était incapable de comprendre les Poufsouffles et leurs états d'âme. Et elle ne comptait plus essayer : c'était plus épuisant qu'autre chose pour elle. En parlant de sujets qui lui échappaient, interroger Jensen au sujet de Viska fit tomber le Serpentard dans une sorte de spirale de panique, forçant Dahlia à se montrer plus articulée que lui, et à mettre ouvertement les pieds dans le plat. Dire les choses, il n'y avait que ça de vrai : si tout le monde pouvait s'entendre là-dessus, tout serait nettement plus simple à ses yeux. Marre des faux-semblants ! Oui elle n'est pas contente. Elle acquiesça concernant Quincy : ce n'était pas vraiment étonnant, c'était même plutôt humain, en fait. Après tout, ce n'était pas comme si la Serdaigle était devenue laide du jour au lendemain du moins avant de se prendre un poteau en pleine face, si elle lui plaisait avant, elle lui plaisait sûrement maintenant. Ça ne révélait pas grand-chose du point de vue très terre à terre de Dahlia. « Tu lui as parlé depuis le bal ? » demanda-t-elle avec curiosité. Peut-être qu'une discussion avec Quincy l'aiderait à laisser ce passé-là derrière lui ? « Oui je vois mais bon... » Elle grimaça avec incertitude. On entrait dans des territoires minés : sentiments et pire, Jensen avait sereinement lâché le mot 'amoureux', comme si c'était quelque chose dont ils parlaient habituellement ! « Peut-être que tu devrais parler à ma sœur... » marmonna-t-elle prudemment. « Enfin bon, si tu veux mon avis, c'est pas dramatique ça. C'est normal, non ? T'es pas une fillette de douze ans qui tombe amoureuse au premier regard, comme dans les films à l'eau de rose. » Films que Léopold Peony lui avait peut-être imposés jadis.

« Je pense que c'est possible d'être attiré par deux personnes à la fois, oui. » répondit-elle, refusant d'employer le terme 'sentiments' de manière aussi anodine que le faisait Jensen. « Je trouve que tu te prends trop la tête. T'es bien avec Spingate ? C'est tout ce qui importe. » conclut-elle en haussant les épaules. Il lui avait demandé son avis, il l'avait. Ce n'était peut-être pas celui qu'il attendait, mais c'était le seul qu'elle pouvait lui offrir.

[ 914 ]
Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 523
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Gestion de crise [ Jensen ] Empty
MessageSujet: Re: Gestion de crise [ Jensen ]   Gestion de crise [ Jensen ] EmptyDim 8 Nov - 20:10

« Tu serais presque mon idole, Dahlia. La prochaine fois, j’espère que tu auras la présence d’esprit de le faire devant moi, que je puisse un peu savourer l’instant. » Après tout, ce n’était pas donné à tout le monde de coller Chiara Heaven Montgomery. La petite dernière de la fratrie, et petite princesse de son état, devait avoir la rage au ventre d’entacher sa scolarité avec une retenue. Surtout si Thomson s’avérait être celui qui l’avait poussée à la faute. Chiara allait être insupportable les prochaines semaines cela étant… Le capitaine se nota mentalement qu’il allait devoir éviter la demoiselle du mieux possible.

L’annonce de la grossesse de sa soeur ainée sembla perturber Dahlia, ce que Jensen ne comprit pas de suite.« Oui, elle nous l’a dit le soir du nouvel an. Elle attend son troisième enfant. » Gabrielle et Terence étaient déjà fin excités à l’idée d’être grande soeur (pour la seconde fois) et grand frère pour la première fois. Jensen lui, était juste content de voir que sa soeur n’arrêtait pas de vivre malgré l’épreuve que Gabrielle avait vécu en 2013. Si la petite fille avait été plus que traumatisée, ce n’était pas mieux pour sa mère, bien qu’elle n’avait pas du être oubliettée. « Un peu plus que trois mois. » Alors qu’il allait demander à Dahlia pourquoi elle lui posait la question, ce qu’elle lui demanda lui arracha un petit rire. Forcément, Dahlia ne pensait qu’aux cours, elle était bien évidement inquiète pour la fin de son année scolaire ! « Normalement, elle devrait accoucher en juin, mais il se peut qu’elle accouche plus tôt, je ne suis pas un expert, mais Gabrielle et Terence sont déjà nés plus tôt que prévu. » Si Heaven passait des grossesses relativement paisibles, ce n’était pas pour autant que ses enfants se faisaient prier et attendre pour leur naissance. Gabrielle et son frère n’avaient eu que quelques jours d’avance, rien de bien grave, mais quand même. Le risque que sa soeur ne disparaisse au mois de mai, voire même au mois d’avril était là. « Normalement, ça devrait être moi le parrain, cette fois-ci. Comme il n’y a pas de fille des deux côtés, c’est toujours un peu la guerre à chaque naissance… » Raphaël avait un frère, Heaven avait Jensen et Haven… Ils avaient réussi à s’accorder pour les deux premiers, mais pour le troisième, Jensen espérait enfin avoir le rôle de parrain. Ses neveux l’aimait déjà énormément mais un.e filleul.e, c’était encore autre chose !

Concernant Peony, Jensen ne savait pas trop quoi dire, ni quoi faire. Elle semblait plutôt de bonne humeur ces derniers temps, ne se prenait plus la tête avec Leopold et collait, toujours autant, sa jumelle et son meilleur ami. Peut-être qu’elle était tout simplement redevenue la Peony qu’il avait toujours connu jusqu’au printemps dernier, où tout avait foiré. Pour ce qui était de Fiona par contre… « Les politesses d’usage, c’est tout. Je ne vois pas trop ce que je pourrais lui dire de toute façon. Je l’ai remerciée pour son cadeau de Noël, elle l’a envoyé chez moi, mais à part ça… » Il n’allait clairement pas lui dire que son coeur faisait des sauts périlleux dans sa poitrine -quand ils ne loupaient pas un battement- alors que tout son corps répondait au moindre battement de cils de Viska ! Pour quel genre de personne passerait-il ? Et surtout, il avait envie de Viska. Il la désirait comme il ne désirait personne d’autre, pas même Fiona. Cela devait bien vouloir dire quelque chose non ? Bien entendu, il n’était pas tout à fait sûr de ce qu’il ressentait pour la blonde de Serpentard, mais c’était principalement parce qu’il refusait tout simplement de se plonger coeur, corps et âme dans des réflexions longues et compliquées. « Sans vouloir cracher sur son dos, ta soeur a beau dire tout ce qu’elle veut, elle était amoureuse de votre frère, par Merlin. » siffla-t-il, le plus bas possible, jetant au passage un petit coup d’oeil aux alentours. Heureusement, Jensen avait choisi un endroit relativement calme, et très peu d’élèves se trouvaient dans la grande salle. « Je ne sais pas, j’ai jamais été en couple avant. Je t’avoue que l’été dernier, j’aurais jamais pensé que je serais avec elle maintenant. » Cela étant, pour sa défense, il ne s’imaginait pas non plus en couple avec Fiona Quincy, à défaut de Viska. Heureusement pour le jeune homme, sa petite amie ne savait rien de ses questionnements et de tout ce qui lui passait par la tête dès que les deux sorcières étaient dans la même pièce. Bon, on se le fait quand ce trouple ? Il est chaud patate le Jensou là !

Dahlia finit par lui dire qu’elle pensait en effet qu’apprécier deux personnes en même temps était possible. Il nota l’emploi du mot « apprécier » quand lui avait parlé de sentiment. Il savait bien que ce genre de discussion n’était pas vraiment ce dont il avait l’habitude avec l’aiglonne -encore que, ils avaient bien parlé de ses histoires de coeur l’été passé, donc au final, ce n’était pas une situation aussi inédite que cela. Lorsqu’elle lui dit qu’il se prenait trop la tête, Jensen avait eu envie de lui dire qu’il le savait. Mais rien n’y faisait, il ne pouvait pas s’en empêcher. Décidant d’être tout à fait honnête avec la Serdaigle, il répondit : « Oui, tout se passe bien. Enfin, sur le plan physique, tout se passe bien… Pour ce qui est des sentiments… On n’en parle pas, ni elle, ni moi. » Et peut-être qu’ils devraient, peut-être qu’il fallait qu’ils se posent un instant, plutôt que de s’arracher leurs vêtements dès qu’ils se retrouvaient seuls, pour discuter sérieusement de ce qu’ils pouvaient bien ressentir. Mais est-ce que Jensen était prêt à une telle conversation ? Pas vraiment. Pas du tout, même. Il préférait continuer avec ce qu’ils avaient pour le moment, alors que la menace de son père biologique planait encore au dessus d’elle comme une épée de damoclès. Peut-être étaient-ils destinés à ne jamais parler de choses aussi sérieuses. Et dans un sens, Dahlia avait raison, non ? Tant que tout se passait bien, c’était l’essentiel, pas vrai ?
acidbrain


• 1 023 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1620
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Gestion de crise [ Jensen ] Empty
MessageSujet: Re: Gestion de crise [ Jensen ]   Gestion de crise [ Jensen ] EmptyMer 11 Nov - 18:54

Dahlia grimaça. « Je vais quand même éviter de trop coller des Serdaigles, c'est pas bon pour notre maison. Elle est plutôt discrète en dehors de cet incident, j'ose espérer que ça ne se produira pas à nouveau on peut toujours rêver. » Pensive, elle ajouta après un temps : « Et puis, c'est la sœur de Noé. » Comme si cette explication se suffisait à elle-même. Elle n'était pas fan du favoritisme, mais à la place du blond, elle aurait peu apprécié qu'on punisse ses frères ou sa jumelle. Encore qu'ils avaient le bon goût de ne pas se mettre dans ce genre de situation. En plus, Peony et Ash étaient préfets eux aussi, donc le risque était plutôt limité ils ont un passe-droit.

Dahlia semblait se souvenir de Jensen évoquant ses deux neveux par le passé, bien qu'elle ne les ait elle-même jamais vus je ne suis pas assez bien pour ta famille c'est ça Jensou ? Pour autant, elle n'aurait pas parié sur leurs noms - au risque d'y perdre son argent de poche qui est déjà promis à Honeydukes, on ne peut pas tout faire. « Elle a quel âge déjà ta sœur ? » demanda-t-elle d'une voix teintée de curiosité. Heaven Gibson paraissait plutôt jeune du point de vue de la préfète, et pourtant elle était visiblement bien occupée : bientôt trois enfants, directrice de maison, prof' de potions et styliste. On pouvait dire qu'elle ne chômait pas. Ne perdant jamais le nord, Dahlia se renseigna ensuite sur la possibilité qu'elle doive quitter Poudlard, ou se faire remplacer d'ici la fin d'année. Elle avait entendu parler de Slughorn en lisant Poudlard Mag', et elle n'était pas sûre d'apprécier un tel changement. Elle obtînt au passage les prénoms des deux neveux en question. « Et tu dois faire quoi en tant que parrain exactement ? » s'informa-t-elle, car il s'agissait d'une position qu'elle n'avait jamais eue à occuper dans sa vie - et au vu du mode de vie de Léopold, ça n'était a priori pas près d'arriver.

Inévitablement, les deux jeunes gens en vinrent à débriefer concernant les amours de Jensen, un sujet visiblement devenu incontournable dans la vie de Dahlia - qui n'était pourtant pas une spécialiste des relations amoureuses. « Non, c'est vrai. » convînt-elle avec neutralité, avant que Jensen ne se mette à évoquer le sujet tabou - à savoir les sentiments regrettables de Peony à l'égard de leur frère aîné. « Tais toi Jensen. » dit-elle sèchement, vérifiant à son tour que personne ne les écoutait. Merlin savait qu'à Poudlard, les murs avaient des oreilles, et Peo' n'avait vraiment pas besoin que cette information termine entre les mains de la Plume Empoisonnée - ou de toute autre langue de vipère hantant les couloirs. « Je dis juste qu'elle est plus... sensible que moi. » reprit-elle avec plus de détachement, énonçant ainsi l'euphémisme de l'année. Quant à l'été dernier : « Moi je pense que c'est normal. Sauf si tu préfères croire au coup de foudre ? » proposa-t-elle d'une voix teintée de sarcasme. Après, qui était-elle pour juger ? Elle ne savait certainement pas ce que ça faisait que de tomber amoureuse soon et elle doutait que ça lui arrive un jour. Weasley avait l'air de savoir, elle, mais Dahlia ne se voyait pas proposer son nom à Jensen, qui détestait la capitaine de Gryffondor plus que quiconque dans son entourage. Et puis, s'ils en venaient à devoir demander des conseils à Weasley, ce serait vraiment que le monde ne tournait plus rond du tout bisous Victoire.

Que Jensen puisse être attiré par deux personnes à la fois ne surprenait guère Dahlia non plus après tout c'était aussi son cas, même si elle n'aurait jamais été du genre à employer le terme "sentiments" de manière aussi insouciante que le Serpentard. Sa réponse ne sembla pas le convaincre tant que ça, mais elle l'amena à faire quelques confessions supplémentaires. Les lèvres de la préfètes s'étirèrent en un sourire narquois. « OK, au risque de sonner comme une thérapeute de seconde zone : tu devrais juste lui parler, même si t'es pas trop sûr de toi. Clairement ça t'occupe l'esprit. Tu te stresses tout seul là. » déclara-t-elle avec simplicité - efficacité. Les sentiments, elle ne savait pas gérer, par contre les non-dits, elle détestait. Il était évident que toute cette situation lui prenait la tête. « Si ça se trouve elle se pose les mêmes questions que toi. » Et ils en parlaient tous les deux à tout le monde, sauf à l'autre. Le comble de la bêtise du point de vue de Dahlia.
Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 523
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Gestion de crise [ Jensen ] Empty
MessageSujet: Re: Gestion de crise [ Jensen ]   Gestion de crise [ Jensen ] EmptyJeu 12 Nov - 12:41

Jensen pouvait comprendre que Dahlia soit réticente à coller Chiara, mais si la jeune sorcière le cherchait un peu trop, c’était mérité non? Après, il avouait qu’il préférait voir Thomson en colle jusqu’à la fin de ses jours plutôt que sa cousine. Ça lui apprendra à reluquer Heaven, à ce petit malotru.

A la question de Dahlia, Jensen dû rapidement compter dans sa tête la différence d’âge qu’il avait avec les jumeaux. Tout cela était parfois bien trop compliqué si vous vouliez son avis. Heureusement que l’anniversaire de sa sœur arrivait et que sa mère lui avait envoyé une lettre pour lui rappeler qu’il devrait le lui souhaiter. Et quoi de mieux que lui piquer son appart le jour de son anniv pour aller batifoler avec Viska ? Joyeux anniversaire frangine! « Bientôt trente-deux ans. Elle est avec Raphaël depuis quasiment seize ans, je crois. Je n’ai connu que lui en tout cas. » Né en l’an 2000, deux ans après la grande guerre qui avait vu s’affronter le Seigneur des Ténèbres à Harry Potter, Jensen savait que sa sœur avait quitté l’école peu après sa naissance. « Le pourrir à mort. Mais c’est déjà le cas avec les deux premiers, donc ça ne changera pas tant que ça. Sauf que cette fois, elle ne pourra pas râler. » Et Raphaël non plus, même si son beau-frère était bien plus de son côté que sa propre sœur. Heaven avait du mal à comprendre pourquoi il voulait autant protéger ses neveux, et Jensen en avait assez de devoir se justifier. C’était comme ça, point final. Raphaël au moins, ne posait pas de questions. Il l’entraînait, avec force et sans le ménager, le forçant constamment à se surpasser.

La voix sèche de Dahlia le surprit un peu, et en même temps, il pouvait comprendre. Mais justement, il avait fait attention à parler le plus bas possible et personne n’était près d’eux. Et puis il fallait dire ce qui était, Peony n’était clairement pas la plus à même de répondre à ses questions, même si la brune avait raison et qu’elle vivait les choses avec beaucoup plus de passion que les deux sorciers ici présents. C'est pas bien compliqué en même temps. « Au...? Dahlia, pour qui tu m’as pris enfin? Une princesse Disney? » Remarquez que sa culture disney -et autres films apparentés- prenait forme au fur et à mesure, sous l’influence de Peony et de sa petite amie -pour des raisons bien différentes, il ne se souvenait pas avoir vu la rouquine dans un pyjama panpan, contrairement à Viska. « Le coup de foudre... N’importe quoi. » Jensen secoua la tête, pour se sortir cette vision de l’esprit. Ce n’était clairement pas le cas. Même par rapport à Fiona, ce n’était pas possible. Si tel avait été le cas, il n’aurait jamais succombé au baiser de Viska, il fallait être logique. Dahlia l’avait habitué à mieux !

Jensen haussa un sourcil perplexe, à la remarque de la brune. Certes, cela le tracassait, mais elle forçait sans doute la chose en parlant de stress. « Ça va la stresser encore plus avec son taré de père dans les parages... » ronchonnant plus pour lui qu’autre chose, Jensen décida qu’il valait mieux parler d’autre chose. Ils n’allaient clairement pas élucider cette question aujourd’hui de toute manière. Tiens Viska, toi ici? Ça tombe bien, Dahlia se demandait si tu étais amoureuse de moi. « Bon, on le fait ce devoir? » Jensen, esquiver les problèmes ? Pas du tout voyons ! Il n’avait tout simplement pas envie de se prendre la tête avec tout cela maintenant. Ils avaient passé une nuit magistrale après la victoire de Serpentard sur Gryffondor et il préférait se dire qu’au moins, ils étaient d’accord sur un point, au lit, tout allait bien. Pour ce qui était des sentiments, tout cela était bien trop tôt pour lui, et il espérait que ça l’était aussi pour Viska. Car si la blonde l’entraînait sur ce terrain là, il ne savait vraiment pas ce qu’il allait bien pouvoir lui répondre. « Des senti-quoi? Un coeur? Connais pas, déso. »
acidbrain


• topic terminé •
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Gestion de crise [ Jensen ] Empty
MessageSujet: Re: Gestion de crise [ Jensen ]   Gestion de crise [ Jensen ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Gestion de crise [ Jensen ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: