AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le deal à ne pas rater :
Black Friday ASOS : jusqu’à -70% dès 30€ d’achat, -15% en ...
Voir le deal

Partagez
 

 Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1694
Âge : 17 ans (mai 1998)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia Empty
MessageSujet: Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia   Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia EmptyLun 2 Nov - 23:11


Almost is never enough

Maybe you want her, maybe you need her, maybe you started to compare to someone not there. Maybe you want it, maybe you need it, maybe it's all you're running from. Perfection will not come. Sometimes we'd never know what's wrong without the pain. Sometimes the hardest thing and the right thing are the same.
Noé & Dahlia


Dans une grande discussion avec lui-même, Noé avait décidé de laisser derrière lui tous les doutes et tous les questionnements qui avaient surgi dans son esprit après le bal de Noël. Tout cela n’était lié qu’à l’intense nostalgie qu’il avait ressenti, et qui était après tout assez normale, même lorsqu’on se targuait d’être plutôt doué pour contrôler ses sentiments. Il s’agissait de son dernier grand événement en tant qu’élève de Poudlard avant son grand plongeon dans la vie d’adulte, et même s’il savait très bien dans quel département du Ministère il demanderait son stage à sa sortie, cela ne signifiait pas pour autant que quitter Poudlard ne le rendait pas triste. Il y avait passé sept ans de sa vie, y avait tissé des liens qu’il espérait vraiment voir perdurer à l’avenir, y avait collecté les souvenirs. Il y avait grandi, évolué, muri, chuté parfois. Il s’y était construit. Noé avait toujours eu cette facilité à se projeter dans l’avenir, sans doute trop, puisqu’il avait parfois du mal à vivre le moment présent, mais même pour lui, il n’était pas aisé de clore ce chapitre de sa vie.

Peu importait en réalité, il lui restait encore quelques mois avant de quitter Poudlard pour de bon, même si maintenant que Noël et les fêtes de fin d’année étaient passées, son départ du château approchait inexorablement. D’où le fait que Noé renouvelle la résolution qu’il avait prise l’an dernier de prendre le temps de profiter et de savourer chaque instant. Malgré les réflexions stupides qui n’avaient pas manqué de l’agiter après la soirée, le bal s’était tout de même terminé sur une note positive. Noé avait l’impression d’avoir enfin retrouvé Erin en tant qu’amie. Une amitié différente, car leur relation avait été indubitablement abimée l’an passé, mais il n’y avait plus aucune tension entre eux, simplement une affection profonde. Entre Magic Mix et sa prochaine carrière professionnelle, Erin semblait vraiment épanouie, et Noé était sincèrement heureux pour elle. Il savait aussi qu’elle s’était remise rapidement de sa rupture avec Ted, puisqu’elle sortait désormais avec Bartley. Le blond s’était toujours bien entendu avec l’ancien préfet-en-chef même s’il lui avait préféré Derek comme beau-frère, c’était un mec bien et il était sûr qu’il apporterait à Erin le bonheur qu’elle méritait.

Noé avait donc décidé de laisser en 2015 toutes ses pensées idiotes ayant trait aux jaunes et noirs Poufsouffle, la maison à éviter. Et en cette première sortie de l’année à Pré-au-Lard, le grand vert et argent avait laissé ses meilleurs amis vagabonder dans le village sorcier à la conquête de nouvelles cibles, tout en oubliant pas de lancer, hilare, à Alfie qu’il ferait mieux d’éviter breuvages, chocolats, bonbons, bref tout ce qui était susceptible de contenir de l’Amortensia –très honnêtement, il ne se lasserait jamais de cette blague, même si cette mésaventure lui avait valu une phase agressive de Joséphine, puis d’être impliqué dans un conflit autour d’une robe autrement dire une affaire aussi importante que la dernière bataille de Poudlard aux yeux de Peony. Candys, quant à elle, avait rendez-vous avec le meilleur beau-frère au monde Derek. Même si cela lui aurait fait plaisir de revoir son ami il est amoureux de Derek je vous dis, mais il était hors de question qu’il tienne la chandelle. Et puis, lui aussi avait une petite amie avec qui passer du temps.

Dans le hall, les élèves se regroupaient généralement par maison avant de passer par le détecteur de Rusard et de retrouver leurs amis. Noé s’éloigna des Serpentards, après avoir ri pendant cinq minutes d’une blague d’Harvey que la décence l’empêchait de répéter, en direction du rassemblement des aiglons. Aucune tête blonde aux magnifiques yeux émeraude parmi eux, ce qui n’étonnait guère Noé. Chiara ne trouvait sans doute aucun intérêt à une sortie à l’extérieur du château, et préférait probablement lire un bon bouquin plutôt que de devoir faire semblant d’interagir avec ses petits camarades. "J’ai trop hâte wesh ! Ça va être ouf ! Ma reuss m’a dit qu’il y avait une Cabane qui hurlait là-bas ! C’grave chanmé !" L’exclamation venait d’un blond surexcité en jogging noir et sweat à capuche  –sans son bonnet bleu et bronze, Noé aurait supposé que cet espèce d'agité du bocal, qui sautillait d’une jambe à l’autre, faisait partie de Gryffondor ou de Poufsouffle encore eux.

Repérant enfin la personne qu’il recherchait, Noé s’approcha d’elle. Il déposa un doux baiser sur la tempe de Dahlia. Même si elle s’était montrée plus tactile lors du bal de Noël sûrement la faute à la dose de tequila mélangée au jus de citrouille, il savait que la préfète n’était pas fan des épanchements publics, et lui non plus d’ailleurs. « Salut ! Ça va ? Sur une échelle de douze à vingt-deux, de douze à seize, tu veux interdire toutes les sorties à Pré-au-Lard, de dix-sept à vingt, tu interdis le parc aux premières années et de vingt-et-un à vingt-deux, tu déclares un confinement dans le château. Je suis surpris que tu n’aies pas encore tué un ou deux premières années, » souleva-t-il avec humour. « Peony n’est pas avec toi ? Elle n’était pas avec les autres Serpentards. Candys m’a dit qu’elle était restée dans notre salle commune, mais je pensais quand même la voir avec toi. » La rouquine semblait avoir passé encore plus de temps collée à sa jumelle depuis la rentrée que d’ordinaire. Noé s’accommodait somme toutes assez bien de cette relation fusionnelle, même s’il aurait préféré parfois se passer de la présence de Peony, d’autant qu’elle ne l’aimait pas –ou plus justement, elle n’aimait pas le couple qu’il formait avec Dahlia. Il était bien placé pour saisir la puissance du lien gémellaire. Il aurait bien été malavisé de dire quoique ce soit à sa petite amie.

« On y va ? Baker peut se charger des plus jeunes, je suis sûr et au pire tu sais gérer les élèves pissant le sang parait-il. » De toutes façons, les professeurs étaient aussi là pour superviser et surveiller les élèves les plus petits. « Je pensais qu’on pourrait aller à Honeydukes d’abord, Emily a lancé un nouveau bonbon au goût de fraise et de menthe qui pétille en bouche. J’ai hâte de goûter ! Et après, on pourrait aller boire un verre aux Trois Balais si ça te dit ? », proposa-t-il, main gantée entrelaçant celle de Dahlia. Ils n’étaient pas du genre démonstratif tous les deux, mais ça, ça passait sans problèmes.

1 079 mots

Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1669
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia Empty
MessageSujet: Re: Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia   Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia EmptyMar 3 Nov - 20:04

Almost is never enough
Noé & Dahlia

made by black arrow


Journée de sortie à Pré-au-Lard, journée d'excitation accrue chez les plus jeunes élèves, d'autant plus qu'en cette rare occasion, tous les élèves pouvaient se rendre dans le village sorcier, et pas qu'à partir de la troisième année. Autant dire que le niveau sonore avait largement dépassé la limite jugée acceptable par le troisième âge Dahlia, qui avait immédiatement fait machine arrière une fois qu'il lui était apparu évident que le Hall était bondé, que ça se poussait dans tous les sens, et qu'elle ne supporterait pas ça. Pire, elle n'avait pas la présence rassurante de sa jumelle à ses côtés, car prétextant qu'elle n'avait tout simplement pas envie de sortir, Peony s'était entêtée à vouloir rester au château. Consciente que la rouquine ne portait pas Noé dans son cœur, elle lui avait bien fait savoir qu'il n'y avait pas intérêt à ce qu'elle sèche à cause de la présence du Serpentard. Déjà, Dahlia acceptait à grande peine l'étiquette de couple (mais a priori, au stade où ils en étaient, il semblait difficile de qualifier leur relation différemment, du moins, c'était ce qu'elle comprenait de la rumeur populaire), et d'autre part, ce n'était pas comme s'ils étaient fusionnels, ou pire, gênants. Elle n'était pas Weasley, merci bien ! En plus, Noé avait un caractère relativement similaire au sien. Elle ne comprenait donc pas que sa jumelle puisse déprécier une personne qui, a priori, lui ressemblait à elle.

Scrutant la situation du haut des escaliers, Dahlia était plus que réticente à rejoindre le flot des élèves. L'idée d'être compressée dans cette foule compacte de nains de jardin l'oppressait, et elle était tout simplement incapable de ne serait-ce que descendre d'un pas. Et que ça braille pour appeler son copain ("Mais il est où Lulu ? Il est pas là ? Il vient pas ? Mais pourquoi ?"), et que ça fait des gestes démesurés pour faire signe à sa copine ("Tu fais atterrir un avion Géraldine ?"), et que ça donne des coups de coude pour aller devant la file ("S'cusez moi y a Rusard qui m'appelle, on a des trucs super importants à se dire sur son hygiène dentaire"). Tous des bêtes. Soupirant, Dahlia aperçut Noé en train de fendre la foule mon héros, visiblement à la recherche d'un quelqu'un qui était probablement elle. Après tout, ils avaient quand même rendez-vous. Se forçant enfin à descendre de quelques marches, elle tacha de lui faire signe, tout en restant nettement à l'écart de la masse populaire des autres.

Loin des considérations du Serpentard, Dahlia adoptait une stratégie bien plus pragmatique concernant leur relation. Elle était consciente de ne pas être amoureuse de lui. En vérité, elle avait beaucoup de mal à s'imaginer amoureuse un jour. Ce qui signifiait aussi que tôt ou tard, il s'apercevrait qu'elle ne pouvait pas tout à fait lui apporter ce qu'il cherchait - car il y avait une chose dont elle était certaine : Noé voulait une vraie relation, et elle... Elle n'en était pas tout à fait capable. Peut-être aurait-il fallu couper court à tout ça dès maintenant. Mais elle se plaisait avec Noé, elle aimait être avec lui, car si elle était quelqu'un d'indépendant, elle n'aspirait pas non plus à une vie de nonne solitaire. Tant qu'ils étaient globalement sur la même longueur d'onde, il lui semblait que ça pouvait marcher. Si elle avait su que ça n'était pas (plus ?) le cas, sans doute aurait-elle changé son fusil d'épaule.

Elle sourit après qu'il l'ait embrassée, d'autant plus qu'il souligna presque aussitôt à quel point la situation actuelle devait lui déplaire. « Il paraît que c'est mal vu. » répondit-elle d'une voie teintée de sarcasme, avant de poursuivre en hochant doucement la tête : « Oui, ça va. » Elle avait cependant gardé la main posée sur le bras du garçon, trouvant du réconfort dans sa présence au sein d'un lieu qu'elle jugeait hostile. Elle aurait nettement préféré qu'ils ne soient que tous les deux.

Tandis que le Hall se vidait petit à petit (mais un peu trop lentement au goût de Dahlia : Rusard leur faisait perdre du temps en menaçant d'embrocher chaque élève passant devant lui avec son fichu détecteur d'on-ne-sait-quoi), Dahlia secoua la tête en signe de dénégation au sujet de Peony : « Elle n'a pas voulu venir. Elle dit qu'elle ne veut pas sortir, mais elle n'a rien voulu me dire d'autre. » Elle fronça les sourcils, sincèrement ennuyée. Elle n'aimait pas ne pas comprendre les états d'âme de sa jumelle. Quand bien même elle n'avait jamais été la plus empathique des personnes, elle avait toujours, toujours été en phase avec Peony, parce qu'il existait une transparence entre elles qu'elle ne connaissait avec personne d'autre. Elle savait par exemple que Peony et Alfie s'étaient récemment embrassés lors d'une ronde, un fait qui, s'il parvenait aux oreilles de Léopold, serait susceptible de déclencher une véritable apocalypse (malheureusement pour Alfie, elle n'était pas sûre qu'il fasse le poids face à Léo). Du point de vue de Dahlia, c'était une bonne chose : d'une part, ça signifiait que Peony réussissait enfin à aller de l'avant vis-à-vis de ses sentiments pour Léo, de l'autre, elle avait sauté le pas et transitionné d'un béguin plus ou moins inavoué pour l'ami de leur frère, à une véritable prise d'initiative. L'action, il n'y avait que ça de vrai.

Elle pressentait que Noé n'était peut-être pas effondré de l'absence de Peony, mais il n'en montra rien, et elle se contenta donc de hocher la tête. « Oui, j'ai l'impression qu'il y a moins de monde, on peut y aller. Je n'avais pas envie de me retrouver poussée comme du bétail au milieu des gens. » Quant à Nathaniel : « Je ne me fais pas de souci pour lui. J'espère juste qu'il ne va pas trop se prendre la tête à surveiller les autres, c'est quand même une sortie de loisir pour lui aussi. » songea-t-elle oralement.

« C'est vrai ? Trop cool ! » s'enthousiasma-t-elle concernant Honeydukes, son intérêt comme toujours ravivé par l'évocation de nourriture. « J'espère qu'on ne sent pas trop la menthe. Rappelle-moi ton lien avec Emily ? » Elle lui adressa un sourire d'excuse : déjà que les prénoms et elle, ça faisait deux, mais alors l'arbre généalogique des Montgomery... « Oui, parfait ! » acquiesça-t-elle avec facilité, suivant le Serpentard tout en observant les plus petits groupes d'élèves devant eux. Après quelques minutes, elle dégagea inconsciemment sa main de celle de Noé pour réajuster sa queue de cheval, avant de reprendre : « Ta petite-sœur est là du coup ? C'est le seul jour de l'année où elle pourra visiter Pré-au-Lard en avant-première. » nota-t-elle en ramenant les yeux vers Noé. Dans sa famille à elle, tout le monde était déjà habilité à venir : Ash était en troisième année désormais, ils n'avaient plus de "vrai" petit.

[ 1180 ]
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1694
Âge : 17 ans (mai 1998)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia Empty
MessageSujet: Re: Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia   Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia EmptyMer 4 Nov - 0:14


Noé n’aurait pas forcément pensé que sa première relation de couple se passerait comme cela se passait actuellement. Comme c’était le cas de Candys, il aurait pensé être amoureux de sa première petite amie. Et en dépit des mois et des moments passés avec Dahlia, il n’en était pas amoureux. Il le savait bien sûr, mais il en avait pleinement pris conscience lors du bal, en sentant son cœur se serrer douloureusement à la vue d’une Tempérance rayonnante dans sa robe verte assortie à son costume, j’insiste. Il avait pleinement compris que la fille qui se tenait à ses côtés, celle qui l’embrassait, ne lui faisait pas battre le cœur comme ça avait été malheureusement le cas avec Tempérance. Il en avait été complètement perturbé. Il croyait en l’amour, au vrai, au grand amour. Celui qui unissait ses parents, celui que connaissait Opaline avec Daryl, Candys avec Derek s’ils se séparent, Nono va déprimer, Heaven et Raphaël, Victoria et Damian…Les exemples n’étaient pas rares dans son entourage. Il s’en était confié à Erin. Puis il était parti en vacances, avait connu des fêtes bien plus joyeuses que l’an dernier et avait retrouvé Poudlard dans un tout autre état d’esprit. Certes, il n’éprouvait pour Dahlia qu’une grande affection –et une certaine attirance. Certes, peut-être n’en serait-il jamais amoureux. Certes, leur relation ne durerait peut-être pas jusqu’à la fin de l’année, et ne survivrait probablement pas à son départ de Poudlard. Mais et alors ? Il avait fallu des années à Noé pour s’intéresser aux filles. Et il était tombé amoureux tout de suite de la mauvaise personne, la meilleure amie de celle qui l’aimait depuis des années en secret on dirait vraiment une intrigue des Feux de l’Amour. Il avait passé des mois à tenter d’effacer Tempérance de son esprit et à digérer la distance avec Erin. Il était hors de question qu’il replonge là-dedans. Les sentiments, c’était compliqué, on ne pouvait pas les contrôler. Les sentiments, ça prenait la tête, bouffait le temps et le sommeil. Ce n’était pas si mal qu’il n’éprouve pas une passion ardente pour Dahlia –et en était-il réellement capable ? Les passionnés de la famille, c’était plutôt Line et Candys, lui avait toujours été beaucoup plus détaché- on voyait ce que ça lui avait apporté auparavant : un cœur brisé.

Tout à cette remise en question à peine recouverte de déni, il était donc bien décidé à profiter des moments avec Dahlia. Ils s’entendaient extrêmement bien. Ils appréciaient les mêmes choses, pour autant il ne sentait pas une routine s’installer, grâce à leur sarcasme respectif qui, il fallait le dire, pimentait le tout les taquineries c’est la vie. Noé s’était même senti prêt à passer un cap quelques jours auparavant. Alors qu’il n’y songeait pas –enfin il y songeait, il était un être humain agité par le désir comme de nombreux autres adolescents après tout, mais il ne pensait vraiment pas passer à l’acte car il savait qu’il signait son arrêt de mort commandité par Léopold et Peony- en décembre. Finalement, il avait sauté le pas. Il avait toujours pensé qu’il ferait sa première fois avec quelqu’un qu’il aimait, mais il désirait Dahlia et il supposait que c’était l’essentiel. Cela restait une expérience comme une autre, comme lui avait dit Alfie à qui il s’était confié sous Serment Inviolable pour éviter une quelconque fuite. Il vivait ce qu’il avait à vivre avec Dahlia, et le caractère de la préfète l’aidait énormément à se focaliser sur le présent, sans plus penser au passé, au futur, à ses regrets et à ses questionnements.

C’était justement Dahlia que Noé devait retrouver pour la sortie à Pré-au-Lard. Avec tous les plus jeunes en plus, le hall était vraiment bondé et connaissant ce qu’éprouvait sa petite amie lorsqu’il y avait autant de monde, il s’inquiéta aussitôt pour elle. Il la retrouva et, comme souvent, lui lança une boutade. « Il paraît. Pourtant, certaines disparitions ne feraient pas de mal. Surtout dans les Poufsouffles », continua-t-il dans le même registre d’humour. Le blond remarqua que Dahlia ne semblait définitivement pas à l’aise et il posa de nouveau ses lèvres sur son front, et sa grande main sur sa taille, tentant d’être le pilier qui lui ferait un peu oublier tous les élèves bruyants aux alentours.

« Elle ne veut pas sortir ? », répéta-t-il, un peu surpris. De ce qu’il en savait, et avait pu constater en cinq années de scolarité à Poudlard, Peony était, contrairement à Dahlia justement, plutôt toujours prête à sortir. « Elle ne s’est pas disputée avec Léopold ? Il n’avait pas l’air de râler ce matin. » Mais peut-être était-ce lié à sa dernière coucherie. Son meilleur ami ne semblait pas ronchon, contrairement aux premiers mois de l’année scolaire. « Tu veux aller la retrouver ? On peut toujours annuler, si tu veux hop thème terminé », proposa Noé, remarquant l’inquiétude qui dansait dans les yeux bleus de Dahlia. Il ne lui en voudrait pas. Si Candys avait été mal en point, ou Chiara, il aurait voulu être à ses côtés. Bien sûr, Noé serait un peu ennuyé que Dahlia le lâche, mais la famille avant tout.

Finalement, le Serpentard suggéra à Dahlia d’avancer, alors que la foule s’était désormais clairsemée. « On va peut-être retrouvé un première année écrasé par le groupe », blagua-t-il en serrant doucement le bras de Dahlia. « Oh, j’imagine que son loisir à lui c’est de faire en sorte que tout le monde respecte bien le règlement. » Candys lui avait souligné la rigueur du tout jeune préfet de Serdaigle, bien différent de certains. Noé pensait à Alfie, dont la nomination l’avait surpris, il devait bien l’avouer. On ne pouvait pas dire qu’un garçon qui ramenait en douce des bouteilles de vodka et de tequila dans leur dortoir était le plus scrupuleux élève que cette école ait jamais compté.

« J’étais sûr qu’une douceur te ferait plaisir », rit Noé, appuyant sa phrase, où il avait à peine glissé un sous-entendu, d’un clin d’œil. « Elle en a peut-être fait qu’à la fraise ? On lui demandera. » Il s’esclaffa lorsqu’elle lui demanda quel lien exactement Emily avait avec lui. A croire qu’elle cherchait à reconstituer tout son arbre généalogique –ce qui lui demanderait une bonne dose de courage. « C’est un lien indirect, par alliance. C’est la nièce de la mère de Jensen, mais comme elle connait bien mes parents et qu’elle vient souvent au manoir, je la considère comme ma tante. » Il n’en voulait pas à Dahlia qu’elle ne se souvienne pas de cela, déjà qu’elle se rappelle qu’Emily faisait partie de sa famille, c’était pas mal. Dahlia approuva son programme et ils se mirent en route vers Honeydukes d’abord. « Je ne l’ai pas vu dans le groupe des Serdaigles. Je pense qu’elle est restée dans votre salle commune. Elle n’aime pas vraiment les sorties. Se rendre au bal, c’était une torture pour elle, et cette fois ci, ni Candys, ni ma mère ne l’a obligé à bouger. » Noé était peut-être moins avenant que Candys, mais comparé à Chiara, il était le garçon le plus sociable de cette école.

1 194 mots

Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1669
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia Empty
MessageSujet: Re: Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia   Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia EmptyJeu 5 Nov - 0:41

La première réplique de Dahlia - si elle était bien sarcastique - manquait néanmoins peut-être de son mordant habituel. La faute à la situation dans laquelle elle se trouvait, c'est-à-dire bien trop près à son goût de la foule compacte des élèves voulant se rendre à Pré-au-Lard. Rarement vulnérable, et encore plus rarement (voire jamais) encline à le montrer, la préfète s'appuya pourtant sur la présence de Noé dès qu'il l'eût rejointe. Ironie du sort, c'était sa jumelle Candys qui lui était venue en aide autrefois, lorsqu'elle avait été plus jeune et aux prises avec une crise de panique prenant le dessus sur son tempérament ordinairement si maîtrisé.

La main distraitement posée sur le bras de Noé, elle leva les yeux au ciel à l'évocation des Poufsouffles. « Ne m'en parle pas. Cela dit, c'est plus les pires en ce moment j'ai l'impression. » Elle se garda d'ajouter que ceux qui perturbaient ses journées dernièrement, c'était plutôt les première années de Serdaigle : la petite-sœur de Noé en faisait partie. Et puis, il ne fallait jamais sous-estimer les Gryffondors, Victoire la première ça faisait longtemps. Ce n'était pas parce que Faraday et Quino semblaient relativement calmes que les autres maisons étaient en reste - malheureusement. Et même dans le cas de Quino, elle ne savait pas à quel point elle pouvait considérer l'instauration d'un commerce illicite d'objets de contrebande comme une démonstration de calme. La réponse est pas du tout.

Le fait que Peony se soit entêtée à vouloir rester au château dépassait la compréhension de Dahlia. Elles avaient été plus proches que jamais ces derniers temps, et elle pensait que depuis le baiser avec Alfie, Peony allait un minimum mieux ? Bien sûr, la perspective que le moment qu'elle avait longtemps redouté se présente finalement face à elle lui avait traversé l'esprit. Il lui avait toujours paru évident - logique - qu'un jour Peony serait en couple, aurait une vraie relation avec un garçon (a priori) et que dès lors, les choses seraient différentes. Elle connaissait suffisamment sa jumelle pour savoir qu'elle ne la perdrait jamais, mais elle savait aussi sa sœur capable de ce qui lui échappait peut-être. Là où, du haut de ses seize ans, Dahlia avait des difficultés à se projeter dans un futur où elle vivrait une relation amoureuse faite de domesticité, elle visualisait en revanche sa sœur dans un couple épanoui. Est-ce que ça serait avec Alfie Hartley ça, par contre, elle en doutait nettement, ne serait-ce que parce que de manière inhérente à sa personne, les relations d'Alfie Hartley semblaient rarement sérieuses. « Non, elle préfère rester au château. » répéta-t-elle patiemment parce que Noé était dur de la feuille, c'est ça de sortir avec des petits vieux. « Je ne pense pas, c'est beaucoup moins tendu entre eux depuis le bal où ta bonne copine José m'a renversé un seau dessus. » compléta-t-elle concernant Léo.
Elle secoua la tête en signe de dénégation, décidée. « Non, elle ne voulait vraiment pas que je reste. Elle me l'aurait dit sinon. » Sur ce point, sa conviction était totale. Ce n'était pas le genre de Peony de faire de la fausse politesse avec elle. « J'irai la voir en revenant de Pré-au-Lard. Je lui ramènerai un truc du village. » décréta-t-elle sans trop savoir quoi. Des sucreries de chez Honeydukes, peut-être ? C'était un domaine dans lequel elle avait une certaine expertise, et on ne pouvait jamais décevoir avec des friandises.

Ils se mirent finalement en marche, et Dahlia esquissa un sourire amusé devant la blague un brin glauque de Noé elle espère que c'est Leith. « Je ne sais pas pourquoi ils ont tenu à les laisser tous venir. » Tous étant évidemment les plus petits. « C'est un vrai cirque regarde-moi ça, ils courent partout comme des poulets sans tête. » marmonna-t-elle en secouant la tête, son accent gallois renforcé par l'irritation. Heureusement, ils étaient quand même chapeautés par des adultes : il n'aurait plus manqué qu'on les confie aux préfets ! Ils étaient déjà chargés de les surveiller le reste du temps, il s'agirait de leur laisser un minimum d'heures où ils n'avaient pas besoin de vérifier constamment que Maurice n'avait pas enfoncé sa baguette magique dans sa propre narine gauche. Et si oui, pourquoi Maurice avait-il fait ça. Le traumatisme est réel. « Je l'aime bien, moi. Il est efficace, et il est très curieux. Il a souvent des anecdotes intéressantes. » dit-elle avec simplicité. Alors certes, Nathaniel n'était peut-être pas l'élève le plus fun de l'école, mais même ça, ça restait discutable. Le seul point dont elle lui tenait vraiment rigueur, c'était la moratoire qu'il essayait d'imposer à tout prix sur les sucreries. Elle pouvait tolérer beaucoup de choses dont Victoire, mais pas qu'on lui prenne ses barres chocolatées. Il faudrait les lui arracher de ses mains froides et décharnées après l'avoir tuée pas dramatique la gamine.

Elle observa Noé lui faire un clin d'œil, l'air visiblement fier de lui, et son esprit retourna brièvement à l'étape qu'ils avaient franchie tous les deux (et qui lui avait valu un sacré sermon de la part de Peony). A vrai dire, en revenant des vacances d'hiver, elle avait plutôt suspecté une rupture qu'un renforcement de leur relation, surtout sur le plan physique, où Noé s'était parfois montré réticent - point sur lequel elle blâmait beaucoup Léopold et la règne de terreur qu'il semblait décidé à faire régner sur ses amis. « J'espère. » glissa-t-elle avant de s'attirer le rire de Noé pour sa méconnaissance de l'arbre généalogique si compliqué des Montgomery. Elle lui lança un regard excédé en entendant sa réponse. « Ok, personne ne peut s'attendre à ce que je retienne une chose pareille ! La nièce de la mère de Jensen ? Sérieusement ? Tu considères beaucoup de gens 'comme ta tante'... » lui fit-elle observer en secouant la tête, pas prête de se remettre de cette énième complexité. Pour s'en tenir à des choses plus simples, elle évoqua plutôt Chiara t'as vu Nono j'ai retenu son prénom et dont la description n'était pas sans lui rappeler sa propre personne (la jumelle en moins) : « C'est dommage, même sans se coltiner tout le groupe, elle aurait pu trouver des trucs qui lui plaisent ici. » nota-t-elle en désignant les alentours. « C'est bizarre, vous avez vraiment des caractères très différents tous les trois. J'imagine qu'on pourrait un peu dire la même chose de nous cela dit. » Encore que celle qui dénota le plus chez les Lloyd, c'était surtout Peony. Bien que plus sensible, Ash était tout de même plus proche du camp des ronchons réservés de la famille, avec Léopold et elle.

[ 1111 ]
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1694
Âge : 17 ans (mai 1998)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia Empty
MessageSujet: Re: Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia   Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia EmptyJeu 5 Nov - 19:47

Noé tentait, à coups de répliques sarcastiques le sarcasme c’est sa spécialité, de mettre à l’aise Dahlia et de lui faire oublier les nombreux élèves qui les entouraient et qui, il le savait, oppressait la jeune fille.  « Vraiment ? Une autre maison tenterait de leur ravir leur titre de maison des fauteurs de trouble ? Gryffondor n’est pas en reste, cela dit », releva-t-il amusé, bien loin d’imaginer que Dahlia pensait à sa propre sœur. Il fallait dire qu’il avait vraiment du mal à imaginer Chiara en délinquante, que ce soit parce qu’elle était qu’un petit bébé innocent et sage, mais à la repartie assassine, à ses yeux que parce qu’il connaissait son obsession pour le bulletin parfait -après tout, il avait développé la même, et on ne pouvait pas dire que Candys non plus était connue pour mettre le bazar dans le château.

Concernant le sujet Peony, Papy Nono répéta une nouvelle fois : "mais au nom de la vieille baguette magique de Merlin, où est passé ta sœur jumelle ?" Noé n’insista pas. Peut-être que la rouquine avait décidé, dans un jour de grande bonté, de leur laisser, à Dahlia et lui, cette sortie à Pré-au-Lard pour profiter tous les deux du coup Dada j’ai pris une chambre aux Trois Balais, j’espère que tu apprécieras. J’ai réservé une avec vue sur la Cabane Hurlante. Il n’allait pas s’en plaindre, même s’il tenait à s’assurer qu’elle allait bien c’est tout de même sa future belle-sœur. « J’ai remarqué. Léo ne ronchonne plus que quatre fois par jour », blagua-t-il. Il n’était pas mécontent que la brouille entre les deux Lloyd se soit terminée, au moins son meilleur ami avait changé de disque –s’il avait dû entendre un discours de plus d’un Léopold qui râle sur sa sœur, il aurait quitté son dortoir définitivement. « On pourrait passer aux Milles Symphonies si tu veux. Myrielle vend des foulards j’en ai moi-même acheté pleins pour ma collection personnelle ou ce genre d’accessoires. » Il savait que Dahlia n’était pas vraiment branché chiffons, au contraire de Peony, justement, mais lui-même, avec une mère mannequin, une jumelle et une tante qui aimaient beaucoup la mode, il pensait s’y connaître un minimum "alors tu vois la tendance cette année Dada c’est le moutarde et le bleu canard. On a aussi un gros retour des coupes vintages, et évidement, le fameux motif prince de Galles qui -et je l’ose dire- ne se démode plus."

« Bonne question. C’est probablement une de leurs techniques pour pousser les préfets à bout. » Rien de tel qu’une bande de gamins braillards et bruyants et ce garçon a probablement dû garder ses nombreux cousins plus jeune pour déprimer les préfets. Noé eut une pensée pour Graham probablement mort au combat, englouti par des dizaines de Gryffondors surexcités et se demandait comment son ami s’en sortait mal probablement. Cela lui fit penser à la première vraie discussion qu’il avait eu avec la Serdaigle où elle lui avait notamment fait part des désavantages de sa fonction, un sujet qu’il connaissait bien à travers Candys. « Dahlia, enfin, un peu de compassion. Toi aussi tu as été jeune », la taquina-t-il avant de se faire attaquer par un frisbee à dents de serpent -comment se faisait-il que des artefacts aussi dangereux circulaient encore ? Taquiner, car il avait beau avoir été jeune un jour si si je vous assure, il n’avait jamais couru bêtement dans tous les sens à la perspective d’aller se balader dans le village d’à côté. A son avis, ils allaient au moins déplorer deux ou trois commotions cérébrales dont Ash dans le lot.

« Vraiment ? Tant mieux. C’est bien de pouvoir compter sur un bon binôme dans sa maison. Candys avait été ravie de la nomination de Peony comment il essaye de se racheter et d’obtenir des points. » Lucas, au contraire, n’avait pas la collègue la plus facile à gérer en la personne de Prudence Faraday qui représentait le traumatisme Poufsouffle à elle toute seule, que Noé connaissait peu personnellement, et uniquement à travers le Quidditch, mais plus par rapport aux anecdotes rapportées par sa jumelle et son cousin sans compter Heaven, qui tente toujours de trouver un moyen de se débarrasser d’elle.

Ils décidèrent que le premier stop à Pré-au-Lard serait à Honeydukes, ce qui les conduit à évoquer Emily, qui en était la gérante depuis des années désormais. « Je ne suis pas sûr que quiconque réussisse à retenir un truc pareil, sauf si on lui fait lire cet arbre généalogique tous les matins au petit déjeuner, blagua-t-il -mais pas vraiment. C’est pour ça que je considère pas mal de personnes comme mes oncles et tantes, le lien exact est trop compliqué à se remémorer. » Et il n’avait même pas parlé à Dahlia de la branche des Montgomery-White ! Tout ça était très compliqué, même pour les concernés, et il était presque sûr qu’il comptait des cousins éloignés au château qu’il n’avait jamais vu aux réunions de famille et qu’il ne connaissait pas. « C’est sûr. Et il y a une librairie. Je suis sûr que Candys a tenté de la motiver, mais elle est plutôt bornée. » Noé haussa les épaules. Ses yeux marron brillaient et un sourire tendre étirait ses lèvres. Chiara possédait un caractère particulier mais Merlin savait combien il l’aimait. « Candys, surtout, est très différente de Chiara et moi. Elle ressemble plus à Opaline –je ne sais pas si tu te souviens d’elle. Elle tient de notre mère, et moi plus de mon père. Il est plus calme et réservé. Quant à Chiara…elle a presque été élevée en tant que fille unique, j’imagine que ça joue beaucoup. » Alors que les jumeaux avaient grandi ensemble, et avec Line. Mais il était évident qu’avec son flegme, il détonnait de sa bouillonnante sœur. Chiara lui ressemblait plus, mais pas complètement. Il n’avait pas le comportement d’un gosse de riche pourri gâté (même si Chiara pouvait le faire craquer en un sourire, il connaissait parfaitement ses défauts), même si ses parents étaient objectivement riche, et qu’il avait été objectivement gâté

Ils arrivèrent donc devant la boutique de confiseries et Noé ouvrit la porte avant de laisser passer sa petite amie. Emily servit des clients avant de venir à leur rencontre. Sachant que Dahlia n’aimait guère poser une étiquette sur leur relation, il dit simplement : « Bonjour Emily. Je te présente la femme de ma vie. On va se marier en juillet. On prévoit une petite fête, 400 invités pas plus. Ce sera près d’un lac, sur la thématique de la beach party. Bien sûr, on compte sur votre présence à William, les enfants et toi Dahlia. Dahlia, Emily. » Le regard de Noé passa sur sa tante avant de voler vers les rayonnages du magasin. Il listait déjà dans sa tête tous les bonbons qu’il comptait acheter.

1 147 mots




Dernière édition par Noé Montgomery le Dim 8 Nov - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1669
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia Empty
MessageSujet: Re: Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia   Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia EmptySam 7 Nov - 16:55

Dahlia savait ce que Noé essayait de faire : il voulait la distraire de la situation présente, et si ça fonctionnait effectivement, ça l'amena pourtant à faire un bilan sur la maison Poufsouffle dont elle se serait bien passée. « Faraday et Quino sont plus discrets ces derniers temps. Peut-être que c'est lié au comportement de Carmichael. » dit-elle en se gardant pourtant de parler du nouveau commerce illégal de Quino, et du fait qu'elle l'avait pris en flagrant délit dans les semaines précédant le bal de Noël. D'une part, ce n'était pas vraiment mettre le bazar comme il avait pu le faire par le passé, même si se lancer dans la contrebande n'était pas une activité extra-scolaire qu'apprécierait le corps professoral. Mais il y avait une autre raison : elle savait que Noé n'appréciait pas particulièrement le gréco-argentin, et elle avait été sincère quand elle lui avait dit qu'elle n'était pas venue pour lui attirer des ennuis. Elle avait simplement été curieuse - ce qui ne lui avait pas apporté grand-chose à part la confirmation que Quino ne souhaitait plus particulièrement lui parler. Noé était le jumeau de leur préfète-en-chef et est connu pour être une balance, ça ne serait positif d'exposer au grand jour les activités de Quino pour personne. « Gryffondor c'est leur état naturel en fait. Toujours complément agités. » Pourtant, elle n'éprouvait pas la même méfiance vis-à-vis de la maison des Lions. Ils n'étaient pas plus calmes, mais ils n'avaient pas cette joie de vivre à toute épreuve, propre aux Poufsouffles pensée pour Lucas.

« Tu tiens des comptes ? » railla-t-elle en haussant les sourcils. Elle fut d'autant plus surprise que Noé lui suggéra ensuite de se rendre dans une boutique de vêtements. Elle avait été prête à penser qu'en fin de compte, le Serpentard ne la connaissait pas si bien que ça, mais la fin de sa phrase lui fit comprendre qu'il pensait à un cadeau pour lui-même, un petit foulard ça habille tout de suite une tenue Peony. « En général on fonctionne plutôt dans l'autre sens. C'est elle qui me choisit des affaires. Je ne suis pas sûre que mon choix lui plairait. » dit-elle avec simplicité, et réalisme. Elle n'avait jamais partagé la passion que sa jumelle avait pour la mode. Pour elle, les vêtements étaient fonctionnels, pratiques. Elle ne voulait pas être restreinte dans ses mouvements, et encore moins étouffée à l'intérieur, et c'est tout. En ce sens, l'uniforme de l'école - qu'elle portait encore en cet instant - lui convenait très bien. Elle ne serait jamais de celles qui passaient des heures devant leur miroir pour se préparer le matin elle préférait arriver tôt dans la grande salle pour se servir toute la bouffe.

Alors qu'ils sortaient finalement, Dahlia ne put s'empêcher de commenter cette décision de la directrice de laisser les première et deuxième années participer à la sortie. La réponse de Noé lui fit arquer un sourcil, incrédule. « Je te rappelle que tu m'as vue à onze ans. Je ne faisais pas ça. » affirma-t-elle en observant les autres élèves d'un air dubitatif. Elle avait été nettement plus civilisée ! Alors certes, elle avait parfois été entraînée dans des aventures générées par Quino, et sa propre curiosité l'avait menée à jouer un peu avec les limites des coins du château qu'ils avaient techniquement le droit d'explorer, mais elle n'avait jamais été hystérique et bruyante, comme elle le voyait l'être certains petits. Non Monsieur. Elle avait été impulsive en revanche, quand on avait un peu trop testé sa patience, ou quand certains garçons s'étaient montrés trop entreprenants - raison pour laquelle elle avait jadis fini en retenue avec Quino -, mais jamais n'avait-elle été un poulet sans tête on ne le souhaite à personne.

Malgré sa lassitude affichée vis-à-vis des plus jeunes, Dahlia n'était pas intransigeante envers tout le monde. Nathaniel avait retenu son attention dès son arrivée à l'école. Certes, il lui avait posé une dizaine de questions en l'espace de dix minutes, visiblement prêt à établir son propre programme pédagogique pour les sept années à venir, mais elle le trouvait attachant, ce qui n'était pas courant chez elle. Il avait le même âge que Ash prends en de la graine Ash, peut-être était-ce pour ça. « Et Alfie, elle en pense quoi ? Il tend plus vers Faraday que vers Lucas, niveau style de préfet. » remarqua-t-elle objectivement. Le meilleur copain de Noé n'était pas exactement un enfant de chœur - tout le monde le savait, la direction incluse.

L'évocation de la nombreuse famille de Noé fit désespérer Dahlia, qui découvrait décidément de nouveaux Montgomery et affiliés à chaque conversation qu'elle avait avec Noé ou Jensen. Ces gens étaient définitivement en train d'organiser une OPA hostile de l'école et de ses alentours. Le tout dans le plus grand des calmes. « Je vais passer mon tour ! » articula-t-elle vivement, avant qu'il ne lui vienne l'idée d'appliquer sa proposition, même pour une blague. « Ahhh, tu as choisi la solution de facilité en fait. Je te croyais au-dessus de ce genre de pratique, Noé. » Elle lui adressa un sourire sarcastique, bien décidée à l'embêter.

« De toute façon, elle pourra toujours venir en troisième année si elle en a envie. » conclut-elle au sujet de Chiara, avant de poursuivre en soulignant les différences entre les trois Montgomery en question. On ne pouvait pas dire que niveau caractère, Noé, Candys et Chiara se ressemblent. « Capitaine de Quidditch, non ? » soumit-elle au sujet d'Opaline. Elle ne suivait - et surtout, ne retenait - pas assez les potins pour la citer en tant qu'ex-Miss Poudlard. Ce titre était désormais doublement associé à Weasley dans son esprit, et c'était bien assez. « Oui, ça fait plutôt sens. Chez nous je ne sais pas trop de qui tient Ash. Il n'est pas vraiment comme Léo ou moi, ni comme Peony. » Il était le plus tendre d'entre eux, ce qui n'était pas une chose facile dans une famille comme la leur. Et ce n'était pas faute d'avoir vu Léo essayer de le rendre davantage comme lui. C'était sans doute mieux comme ça : ils n'avaient pas besoin de deux Léo.

Elle suivit Noé à l'intérieur d'Honeydukes, où ils furent accueillis par la dénommée Emily-arrière-grande-tante-de-Jensen-ou-quelque-chose-comme-ça, Noé évitant - heureusement - de la mettre en porte-à-faux en faisant une grande déclaration à son sujet. « Enchantée. » dit-elle aimablement. Puis, se tournant vers Noé : « On va voir les nouveaux bonbons ? » Elle pouvait aussi le laisser discuter avec Emily s'il le souhaitait, ce n'était pas comme si elle risquait de se perdre dans Honeydukes et tomber sur Quino et Iva': : bonjour chez vous !

[ 1116 ]
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1694
Âge : 17 ans (mai 1998)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia Empty
MessageSujet: Re: Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia   Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia EmptyDim 8 Nov - 23:55


Noé ne savait rien des questionnements de Dahlia quant à la maison des jaunes et noirs (qui était d’ailleurs, la maison à laquelle appartenait son petit frère mais vu sa maladresse, il ne pouvait aller que nulle part. Ah ? Amy Flint à Serpentard était aussi une catastrophe ?). Il n’était pas rare que les deux jeunes gens taclent gentiment et méchamment Poufsouffle. Ils étaient tous les deux des individus raisonnables, censés, calmes et sages, que les bruits incessants que produisaient sans cesse les blaireaux avaient tendance à agacer et avaient été tous deux attirés par des Poufsouffles, moi j’appelle ça le karma. Mais Noé comptait des amis dans cette maison, sa sœur aussi, aussi se permettait-il plus aisément de critiquer, on l’appelle Nono langue de vip blaguer avec Dahlia. Même si son propre cousin était à Poufsouffle, et qu’il était loin d’être un cliché de sa maison. En tout cas Lucas incarnait la patience et la rigueur, des concepts étrangers à Kostas et Faraday, pour ce qu’il en savait. « C’est peut-être les BUSEs aussi. Ça a tendance à calmer les plus farceurs des élèves. Même Alfie faisait des pauses dans sa course au nombre le plus élevé de conquêtes et révisait de temps à autres. » Noé ne voyait pas bien ce qu’il pourrait dire sur Carmichael. Il ne connaissait le blond que par le Quidditch et les cours de vol, c’est-à-dire très peu, et n’avait honnêtement que peu faire des problèmes qu’il pouvait rencontrer. Cela pouvait être considéré comme égoïste, mais Noé l’assumait : il ne possédait pas une nature empathique, et les seuls personnes dont il se souciait vraiment était sa famille et ses proches. Pour ses sœurs et ses meilleurs amis, il pourrait donner sa vie, mais les autres, il s’en fichait comme de sa première cravate. Si le Poufsouffle avait été un ami de Dahlia, encore, il se serait montré curieux et aurait demandé ce qui lui arrivait. Mais ce n’était pas le cas, elle n’était pas proche de lui. La preuve : elle utilisait son nom de famille ce qui ne veut rien dire, elle utilisait le nom de famille de Victoire et tout le monde savait pourtant qu’elle était obsédée par elle. « Eh bien ma sœur était à Gryffondor…, commenta-t-il scrutant l’expression de Dahlia. Mais il est vrai qu’elle est assez agitée. » On ne pouvait pas dire raisonnablement qu’Opaline était calme. Non, elle possédait cette bouillonnante énergie qui animait constamment Candys et que lui ne possédait absolument pas. Souvent, il se disait qu’il avait besoin de ses sœurs pour l’animer et pour se sentir réellement vivant. Elles étaient le feu qui réchauffait sa carapace de glace. Son cœur, lui, à son plus grand damne, n’avait plus rien de glacé.

« Oui. Nombre de soupirs blasés de Léopold, nombre de blagues lourdes d’Harvey et nombre de fois où Alfie mate une paire de fesses. C’est très instructif », blagua-t-il mais pas vraiment. Il aimait ses amis, vraiment, et sans eux, il s’amuserait beaucoup moins. En revanche, il était vrai qu’ils possédaient tous trois des défauts qu’il aurait trouvé insupportable s’ils n’étaient pas ses amis. « Dahlia ma chérie, mon amour veux-tu oublier tous ces dramas avec des fougueux Poufsouffles et m’épouser ? tu connais Peony mieux que personne, c’est ta jumelle. Même si tu ne lis jamais de magazine de mode sauf au petit coin, il faut bien s’occuper tu sais sûrement ce qu’elle aimerait. Je suis sûr que ça lui ferait plaisir en plus. Et si jamais tu as peur de te tromper, je te garantis que je suis un expert en mode, tu voudras visiter mon dressing dans le dortoir des Serpentards ? Je t’assure qu’il vaut le coup doué pour choisir des cadeaux. » Ne lui avait-il pas offert un superbe album photo à Noël alors qu’elle s’était contenté d’un bouquin de sortilèges vaguement joli, l’ingrate ? Il avait trois sœurs –et trois sœurs qui avait des hobbys différents- il s’y connaissait.

Quand Dahlia lui fit remarquer qu’il l’avait connue à onze ans, Noé lui jeta un regard amusé. Qui aurait pensé il y a quelques mois années qu’ils sortiraient ensemble un jour ? Noé se souvenait à peine du jour où les jumelles avaient été réparties, parce que Léopold lui avait lancé un coup de coude et il avait failli s’étouffer. Ah non, pardon, mauvais personnage pour lui dire d’un ton empressé qui détonnait de son impassibilité habituelle : "Regardes ! Ce sont mes petites il avait surtout insisté sur le petites sœurs !" Dire que désormais, Léo et lui approchaient l’âge canonique de dix-huit ans du jour où ils partiraient de Poudlard. Ce qui força Noé à penser qu’il ne serait sans doute plus avec Dahlia ce jour-là. Il avait songé à rompre avec elle, après le bal, mais sa nuit de sommeil et surtout beaucoup de déni avait suffi pour faire disparaître ses doutes. Et maintenant qu’il avait couché avec elle, qu’ils avaient franchi cette étape, il ne se voyait pas la jeter du jour au lendemain. Il n’était pas ce genre de garçons qui utilisait les filles pour leurs corps et les oubliait après bisous Léo bisous Alfie. Il ne finirait très certainement pas sa vie avec Dahlia tout le monde est triste, je sais, mais continuait à profiter quelques semaines avec elle n’avaient rien de mal, non ? D’autant qu’il savait bien que Dahlia n’était pas non plus amoureuse de lui alors qu’il avait tout pour lui, Dada je te comprends pas et qu’il n’avait pas l’impression de se servir d’elle. Ils vivaient, ils expérimentaient tous les deux. Sans drames ou presque. « C’est vrai. Et ma sœur n’est définitivement pas comme ça. » Ce comportement braillard et excité ne devait se voir qu’à Gryffondor et Poufsouffle encore eux.

Coopérer avec les autres préfets était une grande part de la fonction. Noé ne savait pas s’il aurait été capable de réussir sans balancer des remarques sarcastiques à tout vas à certains il est adorable n’est-ce pas. « Alfie est une catégorie à part ! s’esclaffa-t-il. Mais Candys le connait bien, alors au moins elle sait comment il est, et comment le gérer. » Et même si Alfie se la jouait volontiers provoc’, Candys savait très bien comment lui remettre les retourneurs de temps à la période exacte toi aussi invente ton expression sorcière. Sa jumelle avait beau être une vraie crème mais à côté de Chiara et de Noé, c’était pas bien difficile, il ne fallait pas la sous-estimer.

Noé était très content que Dahlia fasse l’effort de s’intéresser, rien qu’un minimum, à sa famille et à ses liens complexes car Salazar savait combien son arbre généalogique était compliqué et que bien des personnes auraient abandonné l’idée d’y comprendre quelque chose bien joué Dada ! pour la peine je t’épouse, t’as déjà appris l’ascendance des Montgomery par cœur, et c’était le prérequis pour devenir ma femme. « Eh non, je dois bien reconnaître que je me montre paresseux sur le coup. D’ailleurs j’ai toujours considéré ma tante Opaline, la plus jeune sœur de mon père, comme ma sœur, juste parce que mes parents l’ont élevé », répondit-il, dans une phrase et une tournure un peu longue pour l’embrouiller et l’embêter. Le sarcasme, c’était sans doute ce qui l’avait rapproché le plus de Dahlia au début ça et leur appétit gargantuesque et leur désamour tout aussi grand des Poufsouffles, évidemment.

Alors qu’ils étaient presque arrivés à Honeydukes le lieu où le tout Poudlard se retrouve, Noé acquiesça au sujet d’Opaline. « Oui c’est ça. Elle a un tempérament assez volcanique. » Et avec un seul adjectif, Dahlia pouvait s’imaginer à quel point Line et lui étaient différents. « Un peu des deux non ? Je le connais pas bien, mais il parait assez réservé, comme Léo et toi, et pourtant tu le dis assez sensible, et ça, c’est plutôt Peony, je me trompe ? La maladresse ça, c’est Tempérance. » Rentrant dans Honeydukes, Noé salua rapidement Emily, et lui présenta Dahlia. Amusé que la brune se montre si impatiente à l’idée de découvrir les nouveautés, et partageant son enthousiasme, il se dirigea vers le rayon des sorties récentes. « Oh des Dragées surprises de Bertie Crochue édition chocolat ! C’est sympa. Je me demande quels sont les goûts. Il y aussi les bonbons dont je te parlais, et une fraise-mangue, ça peut être pas mal. Et une friandise glacée qui te fait recracher un courant d’air froid ! Original », détailla-t-il, les yeux marron pétillant. Chaque fois qu’il allait à Honeydukes, il avait l’impression de redevenir un petit garçon.

1 436 mots




Dernière édition par Noé Montgomery le Mer 11 Nov - 12:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1669
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia Empty
MessageSujet: Re: Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia   Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia EmptyLun 9 Nov - 9:49

Dahlia haussa les épaules au sujet des Poufsouffles/Alfie Hartley (deux choses qu'elle n'aurait jamais cru voir ensemble dans la même phrase et pourtant). Elle supposait que c'était possible, même si peu probable pour expliquer tout ce bazar. Surtout, elle était lasse d'en parler : ça n'était pas très drôle, et elle avait l'impression de brasser du vent depuis un moment super cette discussion avec toi Nono ! Un sourire en coin se glissa tout de même sur ses lèvres, pour saluer les efforts de Noé pour détourner son attention Je te mets un B plus Nono, car il y a toujours une marge de progression « Si même Alfie révise parfois... » concéda-t-elle en haussant les épaules. Elle sentait bien que Noé ne souhaitait pas s'étendre sur le sujet, et elle non plus. Elle avait cité le cas d'Alan parce qu'elle en avait récemment parlé avec Viska, mais a priori, la Serpentard était mieux placée pour avoir cette discussion que le malheureux Noé, qui ne fréquentait même pas tous ces Poufsouffles-là.

Son expression se fit confuse en entendant Noé évoquer une sœur à Gryffondor encore une ?! Utilisant un pouvoir de déduction digne de Sherlock Holmes sans exagérer, elle arqua un sourcil pour l'interroger : « Tu parles encore d'Opaline c'est ça ? » Elle se demanda si elle avait vexé Noé en critiquant les Gryffondors on avait dit que les Poufsouffles Dada ! mais ça ne semblait pas être le cas : il admettait lui-même que les Lions avaient leurs tares défauts. « Je ne l'ai pas assez connue pour pouvoir juger. » admit-elle histoire de se montrer diplomate une fois de temps en temps ça ne fait pas de mal.

Elle leva les yeux au ciel à sa réponse concernant ses camarades de dortoir : son frère et son petit-ami traînaient vraiment dans une drôle de bande. En revanche, même si ça n'était pas une surprise, elle ne savait pas si elle appréciait l'allusion à Alfie. Il avait embrassé sa jumelle, ce mec. Qu'il ne se méfie pas que de Léo, car Dahlia pouvait se montrer tout aussi dangereuse que lui. Elle tenait beaucoup de son aîné, et s'il y avait bien une chose qu'elle ne tolérerait pas, c'était qu'on fasse souffre Peony les autres elle s'en fout. Bien sûr, ce qu'il y avait entre Peony et Alfie était plutôt léger pour l'instant, et tant que ça allait à sa sœur, elle était plutôt pour, mais qu'Alfie ne s'avise pas de déconner ! Son squelette reposera dans la chambre des secrets. Pour une raison inconnue, Noé tenait à ce que Dahlia achète un vêtement à Peony, ce que la préfète de Serdaigle trouva très amusant. Elle ne lui connaissait pas cette passion pour la mode. La mention de ses talents pour choisir des cadeaux attira cependant son attention. Elle haussa un sourcil. « On en parle de ta tête quand t'as ouvert ton cadeau au bal ? » Non, elle n'avait pas oublié. Et puisque Noé offrait la tangente parfaite... « Sous-entendu je ne suis pas douée pour choisir des cadeaux, n'est-ce pas ? » continua-t-elle avec détachement et sans hostilité. C'était une constatation. C'était surtout à se demander pourquoi Noé insistait pour qu'elle en choisisse un à sa jumelle. « Si tu tiens à faire la démonstration de tes talents en matière de choix de foulard avec lequel Peo pourra t'étrangler dans un futur proche pourquoi pas écoute, ça ne coûte rien d'y aller ! » conclut-elle sans difficulté. En vérité, s'il y avait bien une personne à qui elle aurait dû être capable de faire un cadeau, c'était Peony - après tout, elle le faisait déjà tous les ans à Noël et pour leur anniversaire tiens Peo, un purificateur d'eau ! Je l'ai choisi moi-même

Dahlia sourit mais se garda de commenter la remarque de Noé sur sa propre soeur. Chiara n'était effectivement pas comme ça, mais elle avait ses propres... failles disons. Ou un point faible en la personne de Thomson, elle ne savait pas exactement quelle réponse était la plus exacte. En attendant, Noé convenait-il au moins de son point - qui était que la comparer à tous ces petits agités était une grave offense comment ça il n'a pas dit ça ? Elle préféra rebondir au sujet d'Alfie encore lui : « Je me demande comment il a été choisi lui aussi... Tu crois que McGonagall pensait que ça allait le calmer ? » Un peu comme Prudence finalement, mais ça n'avait pas l'air d'avoir particulièrement marché pour la Poufsouffle non plus. Quoique, elle ne s'était pas encore faite punir de l'année, si ? Le bal, théâtre de sa déchéance n'hésitons pas sur les mots l'année précédente, avait en tout cas été plus calme (de son côté, pas de celui de Dahlia malheureusement) cette fois-ci.

Noé vînt ensuite confirmer sa déclaration précédente au sujet d'Opaline, ce qui fit à nouveau lever les yeux au ciel à Dahlia. L'arbre généalogique de cette famille devait être monstrueux. « J'abandonne. » déclara-t-elle alors qu'ils approchaient finalement d'Honeydukes. Dahlia sentit l'excitation la gagner : le meilleur moment de la journée était en vue. « Pas faux. Il semblerait que t'aies plutôt bien cerné ma famille imagine mes parents. » Elle adressa un regard indéchiffrable à Noé, mais n'eut pas le temps de s'attarder, car la propriétaire de la boutique venait à leur encontre. Après les salutations d'usage, Dahlia préféra concentrer son attention sur la mission 'bonbons'. « OK, je prends les Dragées. » déclara-t-elle sans l'ombre d'une hésitation - il fallait savoir vivre dangereusement -, puis étudia les autres sucreries. Elle leva un regard sérieux vers Noé. « Est-ce qu'on ne prendrait pas un peu de tout ? » Après tout, elle avait de l'argent de côté le budget bonbons comme on l'appelle et elle n'avait pas envie de devoir faire des sacrifices. Ils ne venaient pas si souvent que ça à Pré-au-Lard, c'était l'occasion ou jamais, non ?
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1694
Âge : 17 ans (mai 1998)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia Empty
MessageSujet: Re: Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia   Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia EmptyMer 11 Nov - 15:17


La septième année, avec les examens blancs, les cours renforcés, et les ASPICs à la fin était bien chargée sans oublier tout le drama. Noé s’en sortait sans trop de difficultés, et même s’il profitait de moments de décontraction avec ses amis dans la salle commune et dans le dortoir où repose à tout jamais le cadavre de centaines de bouteilles de tequila. Léopold était, lui aussi, assez sérieux et rigoureux. Alfie et Harvey, par contre, ne semblaient pas bien décidés à s’y mettre, même si, comme pour les BUSEs, ils révisaient tout de même de temps en temps. Alfie avait d’ailleurs décidé de rester au château au lieu de passer une partie de son samedi à Pré-au-Lard. Il avait prétendu qu’il était malade, mais Noé y croyait moyennement. Il ne se privait pas d’une sortie pour bûcher à la bibliothèque, évidemment, aussi le blond se demandait bien à quoi rimait toute cette mascarade. Peut-être que son meilleur ami lui en parlerait lorsqu’il reviendrait du village sorcier "si tu cherches un coin calme avec Dahlia, j’en connais un super ! Testé et approuvé par la seconde jumelle Lloyd."

« Oui, d’Opaline, acquiesça-t-il. Tu t’en sors admirablement bien dans la reconstitution de mon arbre généalogique. » Bon, Opaline était en réalité sa tante, mais il n’allait pas pinailler, puisque lui-même la qualifiait de sœur. Il fallait aussi dire qu’il avait moins d’écart avec elle qu’avec sa sœur biologique. Loin de se douter qu’Alfie fricotait avec Peony en ce moment même, Noé évoqua la manie de son meilleur ami de mater tous les jupons qui passait. Ce n’était pas comme si c’était un secret, de même que le côté séducteur de Léopold –il avait d’ailleurs mis, bien comme il le fallait, les pieds dans le plat lors de sa première vraie discussion avec Dahlia, entre deux-trois remarques sarcastiques et observations gustatives "l’agneau à la menthe était sacrément épicé ce midi, tu trouves pas ?" Quant à Peony, s’il ne se délectait pas particulièrement malgré ce qu’on pourrait croire à l'idée de passer son après-midi à choisir un accessoire pour elle c’est toi qui as proposé lapin, il pensait qu’elle accueillerait volontiers un cadeau offert par Dahlia. Ce sujet conduit inopinément la brune à parler du bal et des cadeaux qu’ils s’étaient échangé ce soir-là j’attends toujours le ticket pour me faire rembourser ou échanger Dada d’ailleurs. « Je ne vois pas ce que tu veux dire », répliqua-t-il d’un ton détaché, son habituelle expression impassible sur le visage poker face. Entre sa famille et Erin qui avaient capté facilement l’an dernier qu’il était tombé amoureux et Dahlia qui l’avait percé à jour, c’était à croire qu’il montrait plus facilement ses sentiments et impressions qu’il ne l’avait toujours cru. « Disons que la lecture du Guide pour choisir des cadeaux parfaits ne te serait pas de trop… », la taquina-t-elle. Elle n’avait pas l’air offusquée que son cadeau l’ait quelque peu déçu Nono, ce garçon pourri gâté, aussi ne voyait-il pas de raison de ne pas blaguer sur le sujet. Il s’esclaffa à la remarque de Dahlia sur son insistance dans la grande affaire des foulards et souligna d’une voix nonchalante : « En vrai, c’est pour savoir si tu te souviens du lien de la patronne avec ma famille. » Cela allait finir par tourner en jeu Qui est-ce ? Version Montgomery et affiliés.

« Cette technique pour essayer de calmer les élèves turbulents, ça marche quand t’es plus jeune. Mais Alfie…A part que c’est plus facile pour lui maintenant d’échapper à Rusard pur non-respect du couvre-feu, ça change rien. Que veux-tu, les choix de McGonagall sont impénétrables. » Lui-même aurait fait un bien meilleur choix qu’Alfie. Néanmoins, il était bien content que cela soit son meilleur ami et non lui qui ait hérité de ce poste. Il n’avait aucune envie de passer deux heures à tapoter le dos d’un première année car son papa et sa maman lui manquait.

Un autre rire s’échappa de la gorge de Noé et tu sais ce qu’on dit : homme qui rit…Peony comment as-tu atterri là ? « Tu t’en sors bien, je t’assure », lança-t-il, le coin de ses lèvres relevé en un sourire amusé. Mais elle avait tout de même deux Montgomery et un affilié dans ses proches pour lui donner des cours sur l’arbre généalogique le plus compliqué du monde sorcier sans exagération. Mais toute pensée relative à sa famille disparut de l’esprit de Noé alors qu’ils se retrouvaient désormais face à un choix cornélien : les sucettes pimentées ou les caramels piquants ? Il ouvrit le compartiment des Dragées pour servir une bonne poignée à Dahlia et en versa également dans son sac. « Oui. Je n’ai plus du tout de stock de chocolats au chaudron et de dragées au jus de citrouille. Rien de va plus. » Noé prit donc de toutes les nouveautés pour le sac de Dahlia, sauf des bâtonnets fraise-menthe, puis pour lui avant de faire le tour du magasin. Son panier, comme d’ordinaire, était bien rempli. Retrouvant Dahlia, il lui souffla : « Tu veux un chocolat chaud à emporter ? Emily a des saveurs plus originales aussi comme chocolat-café, chocolat-caramel, et même un avec une note de Biéraubeurre. » Même sils prenaient le breuvage, ils pourraient toujours aller le boire aux Trois Balais. Bien que le lieu était toujours bruyant, certaines tables étaient placées à l’écart de l’agitation ambiante. Et ils pourrait même commencer à déguster leurs friandises.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1669
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia Empty
MessageSujet: Re: Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia   Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia EmptyJeu 12 Nov - 14:30

Dahlia haussa modestement les épaules face au compliment que lui fit Noé sur sa connaissance de l'arbre généalogique des Montgomery. Elle était très sceptique en vérité. Déjà, elle avait une horrible mémoire des prénoms, et accessoirement, elle pressentait qu'il y avait bien des subtilités qu'elle n'avait pas encore captées, ou devinées. Après, la vraie question c'était : voulait-elle vraiment connaître cet arbre généalogique par cœur ? Rien n'était moins sûr. Noé lui-même admettait ne pas tout maîtriser ce nul et puis, elle jugeait que tant qu'elle situait à peu près les gens dont Noé - ou parfois Jensen ou Lucas - lui parlaient, c'était tout à fait honorable.

Noé lui ouvrit ensuite admirablement une brèche dans laquelle s'engouffrer sur le sujet 'cadeaux', la préfète n'ayant nullement loupé son ton détaché lorsqu'il avait ouvert le sien à Noël ce sale gosse. Il prétendit initialement ne pas savoir de quoi elle parlait, ce qui fit arquer un sourcil à Dahlia, la faisant particulièrement ressembler à sa sœur jumelle. Peony et Dahlia n'avaient peut-être pas grand-chose à voir physiquement, mais certaines mimiques étaient de famille. « Déjà je t'ai fait un cadeau sois content, tu aurais pu avoir une chaussette Je maintiens que mon cadeau était bien. » répondit-elle dignement, et croisant les bras sur sa poitrine. « C'est un beau livre et c'est utile. » compta-t-elle sur ses doigts donc jusqu'à deux pour ceux qui n'auraient pas suivi.

Ne s'attardant pas plus sur cette traîtrise de Noé, qui était décidément difficile en cadeaux, Dahlia eut une petite sueur froide lorsqu'il lui demanda une fois de plus de déterminer son affiliation avec quelqu'un. Ce jeu ne lui plaisait pas tant que ça ! « Tu parles de Myrielle Symphonie ? T'as aussi un lien avec eux ? Franchement, je déclare ma défaite à ce jeu. Tu vas me dire que tu l'appelles 'tata' elle aussi ? » demanda-t-elle platement, et s'attendant à peu près à tout désormais. Elle avait pris ça à la rigolade au début, mais il y avait peut-être bien quelque chose à creuser concernant l'implantation des Montgomery à Poudlard et ses alentours.

« Pas faux. » Elle réfléchit. « Elle aurait pu te choisir toi. Ou mon frère. » Même si elle pensait deviner pourquoi McGonagall avait opté pour Alfie, plutôt que pour ces deux-là : il était plus accessible. Le Serpentard avait ce côté expansif et avenant que ne partageaient pas tout à fait Léopold ou Noé. Ils étaient plus sérieux, comme l'était Dahlia dans le fond. Sauf qu'elle était devenue préfète plus jeune, et qu'elle se faisait malgré tout violence pour aller vers les plus jeunes. Ils n'étaient pas tous insupportables d'habitude après tout. Parfois on avait de bonnes surprises, comme avec Leith Nathaniel.

Chez Honeydukes, Dahlia était dans son élément. Son sourire s'élargit en voyant Noé acquiescer à sa proposition d'acheter la boutique : Emily tu prends les tickets resto ? de prendre un peu de tout, laissant le blond la servir tout en réfléchissant. « Ah et des Chocogrenouilles aussi ! Et des Bulles Baveuses, ça fait longtemps que je n'en ai pas mangé. Peut-être une souris en sucre également ? » Elle adressa un regard défensif au Serpentard. « C'est moi qui ai fait le trou dans la sécu Il faut tenir jusqu'à la prochaine sortie après tout. » Toutes ses emplettes en main, elle suivit ensuite Noé jusqu'à la caisse, où il lui proposa une brillante idée : « Bonne idée ! Je vais prendre un chocolat-caramel. » décréta-t-elle en tendant ses pièces à la vendeuse. « On va se balader dehors ? Histoire de les finir avant d'aller aux Trois Balais. Et on pourra voir les Milles et une Symphonies de la Mode au passage. » jugea-t-elle raisonnablement. Ils n'allaient pas débarquer là-bas avec des boissons, ça semblait légèrement contre-productif - et pas forcément toléré. Ce qui était certain en tout cas, c'était qu'elle équipée en sucreries pour un bon moment, mais pour sa défense, elle comptait quand même partager avec Peony. Elle n'était pas un ogre non plus.

[ Terminé pour Dahlia ]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia Empty
MessageSujet: Re: Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia   Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Thème ✗ Almost is never enough ✗ Dahlia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Ecosse :: Pré-au-Lard :: Rue Principale-
Sauter vers: