Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1662
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía Empty
Ξ Sujet: On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía   On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía EmptyJeu 5 Nov - 2:10


On est pas des perdantes nous !

On vit tous à la recherche de gloire. C'est la ruée vers l'or, échapper au quotidien. Sans réaliser que les portes de l'espoir sont au creux de nos mains. Lève toi et prie pour des plus beaux jours. Peu importe qui tu es, oh non, lève ta main et crie victoire.
Victoire & Estefanía

« Hazzard bouge, semble repérer dans le ciel un mouvement, file à toute vitesse et…oui c’est bien le vif d’or ! Serpentard gagne 190 à 70 points si j’ai bien compté ! » L’exclamation du commentateur avait retentie dans tout le stade de Quidditch, portée par le Sonorus et Victoire, Souaffle à la main, avait continué à voler quelques mètres avant que le professeur Clarks ne lui demande de descendre de son balai très bien professeur, je descends. Boum, chute de quinze mètres. Vic avait du mal à réaliser. Même si Alfie, ce traître de bellâtre, ne s’était pas si mal débrouillé en tant que poursuiveur, Stef et elle formaient une bonne équipe. Force était de reconnaître que son cher cousin, James porté disparu depuis le match, n’avait pas réussi à reproduire sa belle performance de son premier match. Elle l’avait trouvée trop peu présent, surtout comparé à Erin qui semblait presque dotée d’une mission, celle d’à tout prix faire gagner son équipe.

En volant vers l’herbe légèrement humide à cause de la bruine qui était tombée en fin de match, Victoire n’arrivait toujours pas à croire que son équipe avait réellement perdu. Certes, les lions avaient déjà subi une défaite l’an dernier contre les Serpents, mais ils avaient tout de même fini par remporter la Coupe de Quidditch, après des années de domination de Poufsouffle. Et aujourd’hui, voilà qu’elle devait s’incliner une nouvelle fois contre les Serpentards. Pire. Contre Jensen McGowan. Il n’était pas encore capitaine l’an dernier et ne pouvait donc pas totalement se glorifier de cette victoire mais là…Rien qu’en lui serrant la main –et en essayant malgré tout d’éviter de lui écraser les doigts- elle avait senti toute la suffisance qui dégoulinait de ce prince de pacotille. Oh, comme elle pouvait le détester ! Il avait de la chance de sortir avec Viska, et de la rendre à peu près heureuse, sinon, Victoire ne se serait pas privée de lui coller sa main dans sa figure de pseudo beau gosse. On avait pas idée d’être aussi arrogant hôpital, charité tout ça tout ça.

Victoire avait beau être probablement la plus mauvaise joueuse que l’école de sorcellerie ait jamais connue et elle en a connu des tas, elle pouvait tout à fait reconnaître qu’ils avaient perdus et que les Serpentards avaient gagné dommage, ils avaient déjà installé une table dans la salle commune avec un saladier de punch pour célébrer la victoire. L’équipe des verts et argent restait donc dans la course pour la Coupe, mais tout n’était pas foutu pour les rouges et or. Il leur restait un match. S’ils gagnaient contre Poufsouffle, qui étaient quand même en sacré mauvaise posture cette année, et que Serpentard perdait contre Serdaigle, plutôt pas mauvais cette année, les lions restaient en course et tout se jouerait aux points entre les trois équipes restantes. A l’approche du match, Victoire avait intensifié les entraînements et elle savait que les diverses stratégies qu’elle avait élaboré "alors là on fonce vers le gardien et on le fait tomber de son balai comme ça il peut pas bloquer nos tirs" porteraient ses fruits. Bien sûr, elle n’était pas comme ses losers qui se satisfaisaient d’une défaite en disant que le principal, c’était de participer (franchement, il n’y avait quand même pas plus ridicule comme maxime). Ils n’avaient pas été assez bons durant ce match, et toute la faute n’en revenait pas qu’à James, elle n’était pas assez de mauvaise foi, bien qu’elle suspectait toujours le gardien adverse d’avoir ingéré une substance illicite, pour ne pas admettre sa propre part de responsabilité. Elle avait loupé nombre d’essais, et avait failli perdre l’usage de son oreille droite toujours plus à cause du Cognard de McGowan. Les Serpents avaient été meilleurs, et il fallait tirer des enseignements de ce match pour revenir plus fort au prochain et écraser leurs adversaires. Victoire était dégoutée d’avoir perdu, bien évidemment. La défaite ne faisait pas partie de son état d’esprit, de son caractère et de ses croyances. Son prénom en était même l’antonyme. Mais chez elle, comme beaucoup de choses, ce constat ne faisait que renforcer sa détermination à se battre encore plus pour obtenir ce qu’elle voulait. Et ce qu’elle voulait, c’était simple, c’était de garder la Coupe chez les rouges et or on a le totem d’immunité, maintenant on le garde.

Victoire avait tenu à donner un petit speech qui avait donc duré trois heures, très certainement ponctué d’une anecdote sur l’un des matchs qui s’était déroulé dans le jardin du Terrier avec les gnomes comme seuls arbitres et où, malencontreusement, le balai de James avait fini jeté contre le grand arbre à son équipe. Elle leur avait bien évidemment parlé des points faibles qu’elle avait repéré "James, tu étais mou et inexistant. J’espère que tu es fier d’avoir perdu contre Serpentard", "Stef on t’as perdu en cours de route, c’est la vue d’un élève de septième année qui t’as déconcentré ?", "Bly, 40 points marqués par Alfie, c’est 40 points de trop, va falloir revoir ta stratégie de défense car même un première année serait meilleur que toi". Mais elle avait aussi insisté sur les points forts de l’équipe ah non en fait il y en a aucun, vous êtes tous des brêles et je vous vire tous. Enfin, elle avait tenu à les rassurer sur la suite, car c’était aussi le job d’un capitaine, de savoir remobiliser les troupes, et leur avait donné le prochain créneau d’entraînement tout de suite, maintenant, on s’entraîne jour et nuit avant de les lâcher.

Une fois qu’elle fut seule dans les vestiaires, la jeune fille laissa parcourir ses doigts vernis sur la boîte qui renfermait les balles de Quidditch et à laquelle elle avait accès en tant que capitaine. Elle était censée retrouver Teddy après avoir parlé à son équipe, mais elle sentait la colère faire vibrer toutes les fibres de son petit corps, menaçant d’exploser, maintenant que les joueurs étaient partis. Victoire tachait de maitriser la rage qui semblait l’habiter depuis l’enfance, et elle voulait éviter au maximum de faire subir de crises d’hystérie à Teddy. Même si son désormais petit ami, ce qui, même après plus d’un mois de relation, lui paraissait toujours aussi drôle, incroyable et irréel qu’au premier jour, en avait très honnêtement vu d’autres, Vic avait conscience qu’elle devait travailler sur sa propension à l’excès si elle voulait que leur couple fonctionne et qu’il ne la plante pas pour Godric savait quelle dinde dont le nom rimait avec endorphine oui, elle est bornée.

Elle reprit donc le chemin du stade et ouvrit la boîte d’un coup de baguette pour libérer les Cognards avant de saisir une batte Jensou, Vicky, même techniques. Victoire n’était objectivement pas une bonne batteuse. Mais frapper dans des grosses balles la détendait beaucoup plus que de lancer le Souaffle dans les anneaux. Elle lanca plusieurs fois les sphères en fer avant d’entendre un bruit de pas foulant le stade Jensen toi ici ? Oh pardon ! Je ne voulais pas te foutre un coup de batte ! Vic jeta un regard derrière elle. « Oh Stef ! Tu as oublié quelque chose ? demanda-t-elle avant de désigner d’un mouvement de tête les Cognards qui voletaient et s’attaquaient désormais l’un à l’autre. Ça me fait du bien de taper sur quelque chose même si je préfèrerai que ce soit une personne au hasard José ou Jensou. Tu veux essayer ? » Victoire savait bien que sa cadette était une aussi grande compétitrice qu’elle. C’était d’ailleurs, entre autres, pour cela qu’elle appréciait autant la gréco-argentine ainsi que le fait que malgré son amour des personnes âgées, elle ne se soit jamais intéressé à Teddy.  

1 279 mots




proud to be a Weasley
One step closer, closer to the light. No matter where we're going, I'll be by your side. Everything we used to know crashed into the great unknown. One step closer, we're gonna be alright. No distance could ever tear us apart.


Dernière édition par Victoire Weasley le Ven 13 Nov - 6:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 626
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Victoria Moroles / Ana de Armas


On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía Empty
Ξ Sujet: Re: On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía   On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía EmptyVen 6 Nov - 1:09

On est pas des perdantes nous !
Victoire & Estefanía

made by black arrow


Stef était verte. Des mèches de cheveux mouillés par la pluie collées au visage, le cœur battant encore à tout rompre, elle avait regardé les Serpentards se laisser emporter par la liesse alors qu'Erin Hazzard refermait les doigts sur le Vif d'Or. Ils avaient perdu contre Serpentard. Elle n'avait pas besoin de regarder Victoire pour savoir que la capitaine de Gryffondor était furieuse. Stef avait eu beau tenter différentes stratégies pour marquer, feinter, voler en zigzag pour déjouer la défense adverse, prendre l'arbitre à parti pour dénoncer des pratiques de jeu qu'elle jugeait douteuses Alfie Hartley m'a souri Madame, tout le monde sait que c'est mon point faible, c'est de l'antijeu !, rien n'y avait fait : le match s'était conclu au moment où le Vif d'Or avait été attrapé, et ils n'avaient pas suffisamment de points d'avance pour compenser.

Elle avait atterri loin des Serpentards, qui étaient rapidement rejoints par leurs supporters, souhaitant éviter d'être emportée par la foule au risque de souffrir de quolibets de leurs adversaires, qu'elle ne saurait tolérer. Elle avait encore les nerfs à vif d'or : son esprit cherchait la faille, analysait ses erreurs et celles de ses coéquipiers, se demandant ce qu'ils auraient pu faire différemment, et si la victoire de Serpentard était réellement méritée. Avec pareil résultat, leurs chances de gagner la coupe à nouveau étaient dangereusement remises en question. Il faudrait compter sur une combinaison entre une victoire de Serdaigle face à Serpentard et leur propre réussite, avec le plus de points possibles, contre Poufsouffle, à savoir accessoirement, l'équipe de son autre frère. Autant dire que ça posait beaucoup de conditions, alors qu'une victoire contre Serpentard leur aurait quasiment garanti la route vers le titre. Elle était frustrée, et dans cet état, elle ne se voyait pas retourner à la salle commune des Lions, où le moral devait probablement être en berne. Elle ne voulait pas voir Alexandre, qui risquait d'essayer de la faire relativiser drôle de concept ("Il n'y a pas que la victoire qui compte Stef, vous avez quand même fait un très beau match !") ou pire, Mulligan, qui ne se priverait sûrement pas pour la tacler littéralement oui, à Gryffondor on aime le rugby ("Bah alors Stefinou, tu sais pas viser ? Si t'as besoin de cours, je suis là tu sais..."). La perspective de croiser son nouveau crush (Adam Miller, un beau brun de l'année de Quino, avec qui elle s'était retrouvée en binôme en Soin aux Créatures Magiques et qui était définitivement l'amour de sa vie : cette fois, elle ne pouvait pas se tromper. De magnifiques yeux bleus, un sourire craquant, et leurs mains s'étaient frôlées en voulant attraper un crayon pour faire leurs croquis, c'était la première étape d'une très belle histoire, elle en était convaincue !) ne suffisait pas non plus à lui donner envie de quitter les vestiaires. Au contraire, comment pourrait-elle se présenter face à lui, maintenant qu'elle avait perdu ? Revenir à la salle commune auréolée de gloire, c'était une chose : ça pouvait même mener à une discussion où il la féliciterait, admiratif, pour sa maîtrise du vol, où elle pourrait même lui proposer un cours particulier... ça drague sec à Gryffondor Mais être prise en pitié ? Voire, lire le reproche dans ses yeux ? C'était inimaginable. Bien sûr, un autre scénario était possible : celui où il la réconfortait pour cette défaite non méritée, la fixant de ses beaux yeux bleus, lui prenant peut-être même la main, qui sait ? Mais elle ne pouvait décemment pas prendre ce risque.

Toujours vêtue de sa tenue de Quidditch appelez moi Steficracra, la gréco-argentine avait fini par se lever de son banc. Ses autres coéquipiers quittaient un à un les vestiaires. James risquait de ne pas faire de vieux os : elle le suspectait de vouloir/devoir fuir le pays afin d'aller plancher sur une stratégie pour se sauver de Victoire faux papiers, exil, tout le toutim. Soupirant, Stef croisa justement Victoire sur le chemin des douches. Plus elle prendrait son temps, plus elle pourrait tarder à retourner à la salle commune, et moins elle risquait d'y rencontrer de gens - Adam y compris.

Lorsqu'elle revînt, Victoire n'était plus là. A vrai dire, il n'y avait plus personne du tout hécatombe à Gryffondor : Victoire Weasley a tué tout le monde. L'esprit concentré sur ses diverses problématiques, elle sursauta en entendant des bruits de choc, quelque peu étouffés, provenir de l'extérieur. Fronçant les sourcils, elle passa une tête dehors, et aperçut Victoire. Rassurée du fait qu'il ne s'agissait pas - au hasard - d'un charmant membre de Magicis Sacra venu les zigouiller un à un (meurtre par objet contendant, la nouvelle technique subtile de MS ?), elle laissa ses affaires au vestiaire, et rejoignit Victoire en quelques foulées rapides. « Non, je n'étais pas encore partie. Pas vraiment hâte de retourner à la salle commune. » admit-elle en haussant les sourcils. Elle n'eut pas à demander à Victoire ce qu'elle trafiquait exactement avec ces Cognards, car la blonde le lui dit elle-même : elle se défoulait. Son visage s'éclaira à cette perspective. « Oui j'veux bien. Tu m'passes la batte ? » Elle tendit la main. Elle ne jouait jamais au poste de batteur, elle n'en avait pas vraiment la carrure, mais elle savait par expérience que pour se débarrasser de toute la frustration emmagasinée, il n'y avait rien de mieux. Les deux mains serrées autour de la batte, elle donna un gros coup dans la tête de Victoire, capitaine à la place de la capitaine ! le Cognard le plus proche, l'envoyant valser nettement plus loin. Malgré son gabarit, elle avait de la poigne : ses frères savaient qu'il ne fallait pas la sous-estimer (même si en définitive, ils étaient quand même plus costauds et plus grands : ils n'avaient pas grand-chose à craindre d'elle dans un combat employant la force pure). « Je suis tellement » Elle donna un deuxième coup dans le Cognard, qui revenait vers elle à toute allure. « Frustrée - » Elle frappa dans le second. « D'avoir perdu ! » Elle tendit la batte à Victoire avant que le premier ne revienne bon chance, soufflant un coup. « T'as raison, ça aide un peu. » reconnut-elle en regardant son amie.

[ 1040 ]




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1662
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía Empty
Ξ Sujet: Re: On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía   On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía EmptyVen 13 Nov - 17:07

Qu’on ne vienne surtout pas dire à Victoire que les Gryffondors s’étaient bien débrouillés, et que la victoire leur échappait de peu. Elle se fichait bien que son équipe se soit correctement défendue, bien qu’évidemment, elle était rassurée du fait que son équipe n'était pas qu’une bande d’incapables qui ne réussissaient pas à tenir su un balai en pleine accélération, au final, ils avaient quand même perdus. Or, seule la victoire comptait. Ils avaient gagné quelques points, bien sûr, et en cas d’égalité, cela pouvait compter, mais encore fallait-il arriver à cette fameuse égalité. Victoire était pourtant sure, archi sure, qu’ils détenaient tous les éléments pour écraser les verts et argent, d’autant qu’ils étaient tous très motivés car sinon, ils devraient supporter les remontrances de Victoire, après leur défaite de l’an passé. Mais il était rare de réussir à s’en sortir en n’attrapant pas le vif d’or. La petite balle dorée avait échappée à James et avec elle, les espoirs de toute leur maison mais à part ça on ne t’en veut pas James.

Après avoir parlé à ses joueurs, un passage obligé pour faire le point et aussi remonter le moral de chacun, qu’elle savait tous et toutes aussi compétiteur qu’elle c’est la qualité requise pour entrer dans l’équipe, on leur demande d’ailleurs aux essais que feriez-vous en cas de défaite ? 1) vous êtes un loser et vous vous dites que ce n’est qu’un jeu 2) vous ragez et extériorisez votre colère en sautant sur le balai d’un de vos adversaires pour tenter de l’abimer 3) vous enquêtez pour déterminer la meilleure manière d’empoisonner tous vos adversaires sans que l’on vous incrimine, Victoire n’avait envie de voir personne. Il fallait qu’elle se calme parce qu’il était hors de question qu’elle passe sa soirée à analyser chaque seconde du match avec Teddy pour savoir quelles erreurs avaient été commises, quels étaient les points d’amélioration et à quel moment les Serpentards avaient triché exactement. Même si, soyons honnêtes, même après s’être défoulé, il était probable qu’elle discute du match avec son petit ami. Au moins était-il habitué à ses envolées dramatiques au sujet du Quidditch –il les subissait depuis des années (mais c’était pour son bien, car lorsqu’elle passerait professionnelle, il en entendrait encore plus parler et il serait bien content qu’elle l’ait habitué ou pas).

Et pour se défouler, Victoire disposait de plusieurs choix : jeter un Chauve-Furie à José s’entraîner à lancer des sorts, frapper dans un sac de boxe et frapper des Cognards. Comme elle était encore sur le stade de Quidditch, elle opta pour la troisième solution. C’est encore en tenue de Quidditch qu’elle foula de nouveau l’herbe du stade. Elle pensait être seule, elle pensait que Stef était partie après sa douche à la suite des autres, mais la petite brune était toujours là. Encore heureux que ce soit elle, son amie, et pas un de ses adversaires –elle repensa brièvement à ce demeuré de Julian Farrow qui avait eu la curieuse idée de venir de se la ramener après la victoire de Serdaigle sur Gryffondor- à qui elle aurait volontiers adressé un coup de batte. « Moi non plus j’t’avoue. J’ai même pas envie de retrouver Teddy, alors que j’ai tout le temps envie d’être avec lui. » Si Victoire aurait pu passer l’intégralité de son temps avec son petit ami, elle l’aurait fait. Au demeurant, elle n’était vraiment pas une fille solitaire. Elle aimait être entourée. Mais là, elle avait besoin d’espace et d’être seule pour digérer la défaite. Comme elle se doutait que Stef était dans le même état qu’elle, Vic lui proposa naturellement de s’essayer au lancer de Cognards. Elle lui passa la batte avec un sourire et se recula d’un pas pour regarder sa cadette. Un sourire amusé releva ses lèvres fines à la frustration exprimée par Victoire. « Et moi, dit-elle en reprenant la batte, je suis dégoûtée de ne pas avoir réussi à retirer cet air suffisant insupportable du visage de McGowan. » Elle se mit en position et frappa le Cognard lorsqu’il arriva vers lui, l’envoyant vers les anneaux, avant de frapper le second, direction les gradins. « N’est-ce pas ? Bien mieux que des discours encourageants basés sur l’argument pourri de Vous ferez mieux la prochaine fois. » Elle retendit la batte à Stef. Elle n’allait pas se contenter de frapper seulement deux Cognards, il fallait plus pour se sentir vraiment libéré.


proud to be a Weasley
One step closer, closer to the light. No matter where we're going, I'll be by your side. Everything we used to know crashed into the great unknown. One step closer, we're gonna be alright. No distance could ever tear us apart.


Dernière édition par Victoire Weasley le Sam 28 Nov - 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 626
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Victoria Moroles / Ana de Armas


On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía Empty
Ξ Sujet: Re: On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía   On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía EmptySam 14 Nov - 19:49

Pendant un instant quand Victoire se tourna vers elle, Stef crut lire une lueur d'hostilité dans son regard, et Stef se vit brièvement se prendre un coup de batte en pleine tête pour récompenser sa venue. Puis Victoire l'identifia tu ferais pas un petit tour chez l'ophtalmo avec Fiona ? et lui demanda si elle avait oublié quelque chose. A part la victoire, emportée par les Serpentards jusqu'à leur salle commune, pas grand-chose à vrai dire. Elle se garda d'énoncer cette pensée déprimante à haute voix - elle préférait être énervée que triste, et elle comptait tout faire pour que ça dure un mécanisme de défense tout à fait sain. A la place, elle indiqua à son amie qu'elle n'avait pas envie de retourner auprès des autres Gryffondors. Victoire semblait partager ce sentiment, mais c'est autre chose dans ses paroles qui attira l'attention de Stef. Pour un court moment, elle oublia le match, afin de se concentrer sur un sujet très différent : « Oooh, comment ça se passe alors ? Je suis trop contente pour toi, vous allez tellement bien ensemble... » dit-elle d'une voix légèrement envieuse, les yeux emplis d'enthousiasme. Elle avait toujours su que Victoire et Ted finiraient par ouvrir les yeux, c'était tellement évident pour le reste des élèves ! Tout ce qu'il manquait désormais à Stef car elle était très investie dans l'avenir de cette relation, c'était de trouver son Teddy, et pour ça, elle pensait avoir rempli la première étape : l'identification. Son esprit se perdit dans des réflexions de haut vol concernant Adam "je visualise un mariage au printemps", quand bien même elle ne se voyait toujours pas retourner à la salle commune pour lui parler. Sa fierté était déjà trop mise à mal par la défaite.

Victoire lui offrit le défouloir parfait, et après avoir tiré dans les deux Cognards, Stef se résolut à rendre la batte à son amie - qui était quand même arrivée là la première. Elle n'allait pas lui voler son idée, même si elle avait hâte que ça soit à son tour à nouveau. « C'est grâce à Erin qu'ils ont gagné en soi, pas à à lui. » répondit-elle férocement, sa frustration revenant dès qu'elle repensait au match. « T'as pas trop mal ? Tu t'es quand même pris un gros coup. » reprit-elle avec sollicitude. Elles avaient toutes les deux la gagne, et Victoire, aussi bien qu'elle, aurait joué par tous les temps et dans toutes les conditions physiques un bras dans le plâtre, le nez en sang. Mais une fois le match terminé, ça ne signifiait pas qu'il fallait ignorer les blessures éventuelles. Ce serait juste contre-productif : il leur restait leur match contre Poufsouffle après tout.

« Il faut qu'on dégomme Poufsouffle. » ajouta-t-elle résolument, pas décidée à se lamenter, elle non plus. Elle préférait nettement : frapper de toutes ses forces dans des Cognards, et déterminer la meilleure stratégie pour battre les Jaune et Noir. « Je ne sais pas à quel poste Quino va jouer. Je pourrai peut-être enquêter un peu. » Pas de doute, un travail de reconnaissance était nécessaire. Gryffondor n'avait pas le loisir de perdre. En outre, il fallait qu'ils l'emportent avec le plus de points possibles. Et pour ça, il allait falloir que Stef se bouge sérieusement. Elle ne pouvait pas se permettre de réitérer les erreurs du match écoulé. Poufsouffle était mal en point pour la course au titre cette année, mais ça restait une équipe redoutable, qui avait gagné de nombreuses coupes par le passé. Stef tapa dans le Cognard revenant à toute allure vers elle, l'esprit occupé par le nouveau plan de bataille.




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1662
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía Empty
Ξ Sujet: Re: On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía   On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía EmptyLun 30 Nov - 0:14


En soi, Victoire n’était pas une fille très compliquée. Il suffisait généralement de la brancher sur le sujet Teddy pour qu’elle parte dans une tirade de trente minutes le pire cauchemar de Dada, en somme agrémentée d’anecdotes diverses et variées et d’observations capillaires "Aujourd’hui, les cheveux de Teddy sont pas aussi vifs que d’habitude. Ils sont plutôt bleu marine que bleu électrique. Ça veut généralement dire qu’il est un petit peu préoccupé, soit parce que Tempérance a raté la dernière marche de l’escalier et que cette fois ci, elle s’est foulé la cheville, soit qu’il ne savait plus s’il avait utilisé le terme adéquat dans a dernière dissertation de Sortilèges, ou juste qu’il a un besoin urgent" –et encore, trente minutes, c’était le minimum. Aussi, après qu’elle ait mentionnée Teddy parce qu’elle ne peut pas ne pas dire son prénom au moins une fois dans une conversation, elle arbora un sourire à la question de Stef. Immédiatement, son regard clair se remplit d’un millier d’étoiles, comme lorsque le soleil fait miroiter l’écume de la mer. « Ça se passe merveilleusement bien. Tout est si naturel. Evident. C’est juste notre relation d’avant, mais en mieux. Avec les baisers les caresses et les coucheries sur les tables de classe en plus. » Tous les drames, les crises, les complications, ils avaient tout laissé derrière eux en partant de Poudlard après le bal de Noël. Bien sûr, Victoire n’était pas assez naïve, et définitivement trop excessive, pour penser que tout serait toujours rose, mais finalement, leur relation avait retrouvé l'aisance qu’ils avaient toujours connu, si on retirait les un an et demi de problèmes.

« Merci en tout cas. C’est si génial de sortir avec un ami. Teddy connaît déjà tous mes défauts et Merlin sait qu’il y en a, il sait tout de moi, et moi de lui, mais on est pas lassé l’un de l’autre pour autant tu vois ? » Comme si elle pourrait un jour se fatiguer de la présence du Métamorphomage à ses côtés de toute façon ! « Et toi ? Les chosent avancent avec Adam Miller ? » Victoire retint son sourire amusé. Son amie lui avait parlé de son béguin grandissant pour le garçon de cinquième année et elle n’avait pas manqué de trouver ça adorable, n’empêche que Stef avait un autre potentiel soupirant. « Et Alex au fait ? C’était sympa d’aller au bal avec lui ? » Mais que Stef ne crie pas au scandale, elle avait aussi interrogé Alexandre le soir du bal alors qu’ils dansaient ensemble après leur élection en tant que Miss et Mister Poudlard !

« Tu as totalement raison ! Sans Erin, ils étaient foutus ! McGowan a à peine réussi à toucher un Cognard ! », bougonna-t-elle en envoyant au loin justement une des deux balles marron. Elle n’était définitivement pas la meilleure en batteuse, elle ne disposait pas assez de force, même si elle compensait en rage en fait Victoire c’est un chihuahua, petite, mais toujours les dents dehors prêt à te chiquer, mais elle persistait et signait : McGowan non plus. Il l’avait touchée, mais c’était uniquement le produit de la chance. « Oui ça va, ça m’a assommé sur le coup, mais la douleur est passée », rassura-t-elle. Elle ne sentait plus du tout la douleur du choc désormais, et elle aurait même été d’attaque pour un autre match là, tout de suite maintenant, surtout si ça permettait de finalement rabattre le caquet de ce crétin de McGowan qui présentement pense à bien autre chose qu’au Quidditch.

« Oui, on a plus le choix. Mais, et je dis ça en toute sympathie pour ton frère, Prudence et Teddy, Poufsouffle est nulle cette année »
, appuya Victoire. Peut-être que c’était la suite logique après avoir perdu, et de loin, la Coupe l’an dernier au profit de Gryffondor, mais en attendant, les blaireaux ne semblaient pas prêts de gagner quoique ce soit cette année. « Tu peux toujours. Essaye de savoir qui ils vont coller au poste d’attrapeur. Mais que ce soit Alan ou Prue, ils sont pas au top ces derniers temps. » Et pourtant, Godric savait que la préfète, au moins, était très remontée après leurs défaites à répétition. Pour ce qui était d’Alan, Vic ne l’avait jamais trop fréquenté, et encore moins maintenant alors qu’il avait invité son meilleur ami en compagnie de Jo en Irlande et avait ignoré Viska pendant des mois. Quoiqu’il en soit, les jaunes et noirs ne devaient pas non plus être sous-estimés. Autrement dit, il n’était pas question d’abandonner les entraînements à la dure membres de l’équipe de Quidditch de Gryffondor, dites adieu à vos nuits.

779 mots



proud to be a Weasley
One step closer, closer to the light. No matter where we're going, I'll be by your side. Everything we used to know crashed into the great unknown. One step closer, we're gonna be alright. No distance could ever tear us apart.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 626
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Victoria Moroles / Ana de Armas


On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía Empty
Ξ Sujet: Re: On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía   On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía EmptySam 5 Déc - 1:07

Stef adressa un regard envieux à Victoire tandis qu'elle lui parlait de sa relation avec Teddy. Bien sûr, elle était tellement heureuse pour son amie, d'autant plus que même si à peu près tout Poudlard l'avait vu arriver à trois kilomètres à la ronde, leur couple avait mis du temps à s'établir c'était devenu une mine d'or pour les bookmakers cette histoire et au prix de nombreuses embûches embûches / bûches / forêt / forêt interdite / mise en plis de José vous avez compris ?. Mais d'un autre côté, la relation que Victoire décrivait était exactement celle que souhaitait la gréco-argentine, et elle en paraissait si loin ! Désormais elle avait Adam Miller en vue, bien entendu, mais après ses déboires avec Derek Bradford, et son bref béguin pour Louis Hazzard, elle se savait peu fiable dans ses choix. Et surtout, dans ses "coups de foudre" au moins elle devient réaliste. « Trop cool ! Vous ne vous êtes pas du tout disputés depuis alors ? Parce que juste avant c'était un peu compliqué, non ? Déjà le bal... » remarqua-t-elle prudemment, songeant au fait que Victoire avait par-dessus le marché choisi de s'y rendre avec Quino euh déjà je ne me souviens pas que tu m'aies demandé l'autorisation Victoire ? pendant que Ted y était avec Erin. Tout s'était visiblement enchaîné très vite au cours des vacances, mais ça semblait en effet si naturel pour Ted et Victoire que ça ne la surprenait pas tant que ça.

« Hm, je crois que je vois ? Mais j'ai jamais vraiment vécu ça quoi... » Voire pas du tout, en fait. Elle n'avait même encore jamais embrassé personne ! Un fait qui la tracassait quelque peu, car entre Victoire et Lu', ses proches semblaient tout de même plus avancées qu'elle (heureusement qu'a priori, il lui restait Eurydice, voire peut-être Kate ?) Elle se sentit rougir à l'évocation d'Adam Miller, justement. Un sourire timide se glissa sur ses lèvres. « Je ne sais pas trop. En soi on parle bien, et il est vraiment trop beau, non ? Je pense que je lui plais ? Mais j'ai déjà eu tort là-dessus. » admit-elle avec hésitation. Quoique la situation n'était pas tout à fait comparable à ses béguins précédents : déjà, Adam avait le mérite de la connaître et d'être disponible, deux points qui jouaient nettement en sa faveur.

Elle fronça les sourcils avec surprise au sujet d'Alexandre déni bonjour. Victoire n'était pas vraiment assez subtile pour que cette absence totale de transition lui échappe déso Victoire, mais elle n'était pas sûre qu'elle soit légitime. « Comment ça "au fait" ? Oui c'était très chouette, on a été rejoindre Lu' et Lucas Lu²cas comme on dit et Lu' et Alexandre ont dansé ensemble, tu as vu ? Il m'a offert un bracelet vraiment très joli, il faudra que je te le montre. Je l'avais enlevé pour le match. » déballa-t-elle dans l'une des tirades qui lui était typique. Elle n'allait pas tomber dans le piège de Victoire et devenir rouge comme une tomate à cause de son ton ou de son air entendu.

Nettement plus simple que de parler de sa vie amoureuse : taper dans un Cognard et pester contre les Serpentards, un exercice auquel Stef se prêta volontiers. Par contre, elle ne partageait pas la haine spécifique de Victoire envers Jensen McGowan - en cet instant, elle les détestait tous à part égale comme ça pas de jaloux aussi ne surenchérit-elle pas directement sur lui : « C'est aussi de la chance, tu sais comment c'est avec le Vif d'Or. Mais alors leur gardien... C'est fou tous les tirs qu'il a stoppés, non ? Le mec était sous amphétamines ou quoi ? » Alors non, ça n'était pas beau de blâmer les autres pour ses manquements, mais elle était aussi très frustrée. Elle s'était démenée comme un beau diable pour marquer, et quelle que soit la stratégie qu'elle adoptait, le Souafle ne voulait pas rentrer dans les anneaux. A croire qu'ils étaient bloqués par magie le début de la théorie de la conspiration !

Adressant un regard rassuré à Victoire au sujet de sa blessure (ils ne pouvaient pas se permettre de la perdre de l'équipe ! Le sens des priorités toujours), Stef reprit la batte pour taper un Cognard à son tour, tout en anticipant déjà sur leur dernier match, contre Poufsouffle : « J'avoue. Raison de plus pour marquer plein de points, ça pourrait faire la diff'. » dit-elle vivement. « C'est vrai que c'était pas leur année. Si ça se trouve ils vont faire un coup de poker et mettre Quino. Ou Teddy. » plaisanta-t-elle en jugeant qu'un tel choix serait la preuve que Poufsouffle avait véritablement sombré dans la folie - car qui opèrerait pareil changement de formation lors du dernier match de l'année ?

[ 806 ]




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1662
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía Empty
Ξ Sujet: Re: On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía   On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía EmptyDim 6 Déc - 23:57

Maintenant que Victoire et Stef parlaient de Teddy, un doux sourire étendait les lèvres fines de la blonde. La défaite contre Serpentard semblait presque loin à présent j'ai bien dit presque. Du moins, évoquer son couple  l'aidait à ne plus penser à l'air insupportablement satisfait qu'avait tiré cet abruti de McGowan quand il était descendu de son balai et qu'elle avait du lui serrer la main -quelle coutume stupide franchement ! Elle avait plutôt envie de lui enfoncer son balai dans le cul vu qu'il a été totalement désinhibé, il en a plus. « Ça a été très compliquée pendant des mois, oui au plus grand plaisir des amateurs de drama. D’ailleurs, je t’avoue que je lui ai tapé une crise un peu avant le bal, quand j’ai su qu’il m’abandonnait pour Erin. » Pour une fois, Victoire ne se laissa pas aller à développer tous les détails. D’ailleurs, elle ne savait pas trop dans quelle mesure elle pourrait en parler. C’était lors de cette dispute qu’ils s’étaient avoué leur sentiments, et elle aurait aimé pouvoir évoquer avec Stef la puissance du frisson qui l’avait secouée toute entière lorsque Teddy avait prononcé les trois mots, sept lettres, deux syllabes dit qu'il était amoureux d'elle, des mots qu’elle n’aurait jamais imaginé entendre, en tout cas de sa bouche. Peut-être pouvait elle en parler à son amie sans complètement dévoiler la temporalité exacte de cette déclaration. Personne n’était censé savoir que la rupture de Teddy et d’Erin était programmée à l’avance et que pour une raison obscure, il avait fallu que ce soit après le bal de Noël. Mais en soi, et même si elle n’arrivait pas tout à fait à croire qu’elle pensait elle même ça, ce n’était pas forcément le plus important. Ce qui comptait, c’était bien qu’ils étaient ensemble avec Teddy depuis et que leur relation s’était nettement apaisée. « Mais tu sais, on se disputait vraiment pas beaucoup avant, on a juste connu une période compliquée qui s’est éternisée. » Elle avait peut être la dispute facile, et il est vrai qu’elle n’avait pas manqué d’infliger à Teddy une certaine dose de crises pendant qu’il l’écoutait patiemment la base de leur relation, sourire à la fois amusé et blasé sur les lèvres, mais de vraies tensions comme ils avaient vécu ces derniers mois ? Pas la moindre. Elle supposait que tout était dû aux non dits entre eux deux, et était bien contente que tout soit réglé désormais.

« Je suis sure que tu vivras un truc pareil un jour. T’as jamais éprouvé un truc de plus pour un ami toi ? », demanda Victoire l’air de pas y toucher, mais en pensant à Alexandre. Mais la nouvelle passion de Stef n'était pas un de ces amis en tout cas pas pour le moment. La nouvelle passion de Stef se nommait Adam Miller, un nom que Victoire était désormais habituée à entendre de manière régulière comme si elle, elle bassinait pas les oreilles de tous le monde avec son Teddy depuis quatre ans. « Moi je lui mettrais un petit sept par rapport à Teddy tu vois. Il est mignon mais je trouve pas qu’il dégage quelque chose de spécial Victoire est team Alex, c’est dit. Mais c’est mon avis. L’essentiel c’est qu’il te plaise à toi. Tu lui as demandé s’il te trouvait jolie ? Parfois il vaut mieux être directe raison pour laquelle j'ai attendu des mois avant de parler à Teddy. » Rien de mieux que d'aller voir la personne et de lui en parler en face à face. Alors d'accord, on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle avait adopté cette stratégie en ce qui concernait Teddy, mais cela n'avait rien à voir, parler de ses sentiments à elle risquait de chambouler une amitié vieille de près de quinze ans.

Ce n'était pas la première fois que Victoire titillait Stef à propos d'Alex, la dernière en date remontait d'ailleurs à une année où ils s'étaient déjà rendu au bal ensemble. « C’est la deuxième fois que vous allez au bal ensemble ? Ou troisième ? Je me demandais juste si c’était différent cette année », répondit-elle tranquillement, toujours avec le même ton innocent. Elle envoya valser au loin un cognard avec sa batte, même si sa frustration s'était semble-t-il nettement apaisée désormais, puis la tendit à Stef tout en continuant à parler du bal même si elle n'était pas dupe : son amie tentait d'éviter le sujet Alex et ce qu'elle ressentait pour lui. « Oui j’ai vu leur tango, il était sublime. J’ai félicité Alex le grand honneur, j’espère que tu es touché Alex quand on a dansé ensemble. » Il n'y avait pas à dire, son camarade, mais aussi bien évidemment la cousine de Stef, étaient vraiment très doués.  « Un bracelet ? C’est un beau cadeau. J’ai hâte de le voir. Ton frère m'a offert des boucles d'oreille, je les porte tout le temps. » Elle lui désigna les anneaux à ses oreilles, qui figuraient évidemment les anneaux de Quidditch. Pour Quino, elle avait fait livrer dans son dortoir toutes les dernières nouveautés de chez Weasley, farces pour sorciers facétieux ainsi que quelques gadgets qui n'étaient encore qu'au stade de l'élaboration mais qu'elle avait réussi à extorquer à son tonton Georges à grands renforts de yeux clairs emplis de larmes et de "S't'eu plaît tonton ! Rien que pour moi s't'eu plaît !! T'aurais adoré Quino, et en plus c'est un client super fidèle de la boutique !!", une technique infaillible.

Les deux poursuiveuses des rouges et or en revirent à aborder le match, et surtout, la manière éhontée qu'avait eu Serpentard de tricher leur seul façon de gagner, de toute évidence. « Je suis sure que McGowan lui avait refilé du Félix Felicis la prochaine grande rumeur de Poudlard on vous dit. Après tout sa sœur est prof de Potions », ajouta Victoire de son ton de commère après avoir approuvé les paroles de Stef d'un signe de tête. Erin avait eu de la chance, bon, ça pouvait arriver, mais pas une troisième fois ! Elle était même prête à aller coacher Serdaigle au besoin pour que les joueurs dégainent une stratégie imbattable face aux Serpents et que ceux-ci ne gagnent pas la Coupe de Quidditch.

Après avoir tapé dans les deux Cognard puis avoir redonné la batte à Stef, Victoire répondit concernant Poufsouffle, la dernière maison que les lions devraient affronter : « Alan pourrait être tenté de mettre Teddy en attrapeur en pensant que ça pourrait me déconcentrer ou déconcentrer James. Mais on est habitué à jouer les uns contre les autres depuis tout petits matchs matins et soirs, on est élevé à la dure chez les Weasley alors ça nous fait plus rien. » Même s’il était toujours particulier pour Victoire de ne pas pouvoir compter sur le soutien sans failles de son meilleur ami. Ce n’était pas pour rien que lors des matchs familiaux, elle tenait à l’avoir dans son équipe, et généralement, ses cousins se pliaient à son souhait sachant bien que si elle avait le malheur de perdre, Teddy était le seul qui parviendrait à la calmer.

1 193 mots




proud to be a Weasley
One step closer, closer to the light. No matter where we're going, I'll be by your side. Everything we used to know crashed into the great unknown. One step closer, we're gonna be alright. No distance could ever tear us apart.


Dernière édition par Victoire Weasley le Dim 7 Fév - 23:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 626
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Victoria Moroles / Ana de Armas


On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía Empty
Ξ Sujet: Re: On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía   On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía EmptySam 12 Déc - 11:32

Stef étant très possessive, elle n'avait jamais eu de mal à comprendre les états d'âme de Victoire, et sa propension à coller Ted Lupin partout où il allait. Elle pouvait même se mettre à sa place pour l'affaire de la Forêt Interdite, même si elle doutait qu'elle serait elle-même allée jusqu'à attaquer physiquement quelqu'un qui ne s'en serait pas pris à elle en premier Victoire vous dira que Jo' s'en était prise à elle psychologiquement. Par contre, il y avait quelque chose qui lui échappait dans le timing de ce que lui racontait Victoire : « Mais en même temps, ils sortaient ensemble à ce moment-là, non ? Je sais que vous vous y êtes toujours rendus ensemble, mais s'il n'y était pas allé avec sa petite-amie ça aurait été bizarre, non ? » remarqua-t-elle précautionneusement, car elle connaissait Victoire, et elle n'avait pas envie de se faire arracher la tête c'est sympa d'avoir des amis. En plus, elles étaient déjà toutes les deux assez remontées, pas besoin de tendre le bâton pour se faire battre. « Depuis le bal de l'année dernière ? Donc plus d'un an, paye ta "période" En fait vous vous disputiez parce que vous vouliez être ensemble. » dit-elle d'une voix malicieuse, haussant les sourcils alors qu'elle observait Victoire. Il n'y avait pas à dire, rien de mieux qu'un petit point potins pour oublier les tracas du Quidditch. Du moins, tant que ça concernait Victoire, et pas sa propre personne.

Elle perçut l'allusion dans les mots de Victoire, mais ne mordit pas à l'hameçon, secouant la tête à sa question. « Genre Ash ? Déso Ash Pas vraiment non ! » Victoire, tout comme Kate, tendait à l'asticoter pour la faire réagir, elle en était sûre, et ses joues avaient la fâcheuse tendance de rougir à vitesse grand V dès qu'on la taquinait un peu trop. Mieux valait donc éviter toute pente glissante. Elle fronça les sourcils au commentaire de Victoire concernant Adam : « Fais tes prières Weasley Quoi ?! Arrête il est trop beau mais vraiment trop, genre trop pour ce monde, nous ne sommes pas dignes de lui, nous, pauvres mortels ! Tu demandes vraiment aux gens s'ils te trouvent jolie, direct ? » interrogea-t-elle ensuite d'un air sceptique. Elle aimait qu'on le lui dise, ça c'était sûr, mais elle n'avait jamais songé à poser la question ouvertement à qui que ce soit - sauf peut-être à sa famille "Miroir miroir, qui est la plus belle dans tout le vaste monde ?" Cela dit, Adam était beau, et elle savait l'être aussi, donc entre gens beaux, ils devraient bien se reconnaître ! Un raisonnement sans faille

Victoire n'était pas connue pour sa subtilité : elle lui demanda d'un air entendu comment avait été le bal avec Alexandre, ayant visiblement décidé que les sous-entendus étaient surfaits. « C'est la deuxième fois, l'an dernier j'y étais allée avec Ash. Mais non, ça n'était pas particulièrement différent ! » se défendit-elle avec un peu trop de vigueur pour être tout à fait honnête. Ce n'était pas tant que c'était différent de la première fois qu'ils étaient allés au bal ensemble (même s'ils avaient été nettement plus jeunes à l'époque), mais c'était surtout que ça n'était pas pareil que de s'y rendre avec Ash et elle le savait. Le Poufsouffle était un peu comme un membre de sa famille étendue. Ses sœurs étaient amies avec Quino, Léopold traînait parfois avec Gab', et Ash était proche de Tina et de ses amies le traître. La situation avec Alexandre était tout à fait différente, mais elle n'y voyait rien de romantique pour autant, elle l'aurait perçu sinon ! Elle sourit au sujet du tango, visualisant Lu' et Alexandre ensemble - que de perfidie de la part de sa cousine, à vouloir la faire danser à tout prix ! Ce n'était pas comme si elle avait déjà fait l'effort de rejoindre Sterne et de participer à leur spectacle de groupe, elle qui avait passé ses trois premières années à Poudlard à planifier son évasion pour Castelobruxo.

Elle arqua un sourcil. « Mon frère t'a offert des boucles d'oreilles ? Genre des boucles d'oreilles-dynamite ? Des trucs qui clignotent dans la nuit ? » devina-t-elle avec très peu de compassion pour Quino - elle lui avait pardonné, mais elle n'avait pas totalement oublié son attitude envers elle. Et puis, c'était de bonne guerre. Cela dit, au vu du comportement de Victoire, elle supposait que le cadeau était apprécié, aussi déduisit-elle que son frère avait été aidé - probablement par Lu'. Elle se sentit un peu vexée de ne pas avoir été consultée.

Stef ne savait pas si elle croyait vraiment à la théorie du complot, mais pour l'instant, c'était plutôt agréable d'en parler. Ça la soulageait de sa propre culpabilité de n'avoir pas marqué davantage, et ça lui permettait de transférer sa colère vers les Serpentards, et leur maudit gardien. Victoire surenchérit aussitôt, et la gréco-argentine acquiesça : « Mais grave, par contre ça serait carrément illégal. Tu crois vraiment qu'ils auraient fait ça ? Elle est prof quand même. » Et Gibson ne rigolait pas trop, trop. Elle était plutôt du genre sévère, alors si elle se mettait à jouer les hypocrites en refilant des produits de contrebande à son frère, ça serait carrément scandaleux !

En possession de la batte à nouveau, Stef mit plusieurs coups aux Cognards, les envoyant valser avec satisfaction, et constatant qu'elle était beaucoup plus calme qu'à son arrivée sur le terrain. Le match était perdu, et elle était toujours décidée à renverser la tendance contre Poufsouffle, mais elle se voyait aussi retourner à la salle commune sans trop de gêne. Au sujet de Poufsouffle justement, elle émit une hypothèse sur leur stratégie qui l'amusa elle-même : « Et Quino en tant qu'attrapeur ça finirait en cata, il se ferait déconcentrer direct. Remarque, ça ne serait pas plus mal pour nous ! » observa-t-elle en haussant les sourcils. Elle rendit la batte à Victoire. « Je pense que je ne vais pas tarder à rentrer Vic', et toi ? » Parce que mine de rien, on était quand même au mois de janvier en Ecosse, donc pas la saison au cours de laquelle il était le plus agréable de rester dehors sans bouger - quand bien même elles s'agitaient pour frapper les Cognards à intervalles réguliers !




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1662
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía Empty
Ξ Sujet: Re: On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía   On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía EmptyDim 7 Fév - 23:59

Victoire s’était toujours montrée excessivement possessive avec Teddy dans son cas cette phrase entière est un pléonasme. C’était son meilleur ami, et elle ne voulait pas le partager avec quiconque, et surtout pas avec des donzelles de Poufsouffle aussi gentilles que charmantes, aussi douces que belles. La place de meilleure amie officielle était déjà prise, merci Merlin et au revoir tout le monde. Sa relation avec Teddy avait régenté toute sa vie, de sa petite enfance à son adolescence, et elle n’exagérait même pas en disant ça. Elle se demandait souvent à quoi sa vie aurait ressemblé si elle n’avait pas commencé à stalker traîner avec Teddy dès qu’elle avait été en âge de marcher pour ça il y a des fics que j’ai commencé et que je compte bien terminer un jour, si si. Il était un pilier de son existence, au même titre que ses parents, et elle ne saurait renoncer à lui pour rien au monde. Elle lui accordait cependant d’avoir une relation particulière avec James, Albus, et même avec cette peste de Lily car il avait, après tout, été élevé en leur compagnie. Pour tout le reste, elle avait du mal, même si elle se calmait si si on vous assure avec le temps. A ce titre, son couple avec Erin, sorti de nul part, l’avait choquée et déçue. Elle en avait été si surprise et elle s’était débattu durant longtemps avec les sentiments contradictoires que lui inspirait cette situation avant de faire face au plus grand déni de sa vie, la vérité qu’elle avait à tout prix chercher à ne pas regarder en face. Finalement, un an après tout le début de cette histoire, elle n’aurait jamais cru sentir son cœur si apaisé et surtout, elle n’aurait jamais cru sortir avec Teddy.

Mais pour en revenir à cette histoire de bal car là je m’égare comme en vocal, il fallait maintenant que Victoire explique l’inexplicable. « Tout le monde me dit ça mais pour moi ça paraissait pas bizarre. J’ai toujours voulu aller au bal qu’avec Teddy, alors ne pas m’y rendre lors de sa dernière année...c’était juste impensable. Petit ami ou non, je sais que moi j’aurais toujours voulu qu’il soit mon cavalier. C’est sans doute là que tu te rends compte qu’il y a quelque chose qui cloche et qu’il n’y a que lui que j’ai toujours aimé. » Car avec du recul, il paraissait évident aux yeux de Victoire que, malgré son succès avec la gent masculine, malgré les propositions, malgré ses petits béguins pour des garçons, il avait toujours été le seul et l’unique à ses yeux. Elle avait longtemps cru que ce n’était que de l’amitié, elle s’était fourvoyée, mais cette vérité là avait toujours été très claire à ses yeux. « Au moins oui, mais en fait c’était déjà un peu tendu après que j’ai interrompu son moment avec Jo. » Elle refusait de parler d’agression, encore aujourd’hui, même après s’était admis que peut-être, effectivement, elle y avait été un peu fort avec son sort de Chauve-Furie tellement bien exécuté que sa tata Ginny en était encore très fière et qu’elle s’était laissé gouverner par la colère. « Mais oui, ca doit être ça. On s’aimait tous les deux, on voulait être ensemble mais on savait pas comment se le dire sans compter que nos joueuses aiment trop le drama. » La malice dont faisait preuve Stef ne déplaisait pas spécialement à Victoire. A vrai dire, elle se laissait même chambrer sur le sujet "Teddy et elle" sans problèmes, sans même s’énerver on l’applaudit bien fort. Quelque part, elle savait que c’était de bonne guerre, après avoir assuré à tout le monde y compris ceux qui ne voulaient rien savoir, bisous Dada que Teddy était juste son ami d’enfance. Ce genre de taquineries l’amusait plus qu’autre chose.

Mais évidemment, cela se payait par un retour de bâton et c’était désormais à Victoire de regarder Stef et ses joues rougissantes avec une malice très mal dissimulée espèce de sadique. Elle n’ajouta rien concernant le petit frère de Dahlia et de Peony, ne précisant pas qu’elle voulait parler d’Alexandre bien joué Stef, tu as échappé à mon premier piège, car elle savait bien que la discussion aurait été veine. Niveau déni, elle avait peut être fait très fort, mais d’autres élèves du château, y compris Stef, semblaient également vouloir garder la tête dans le sable Victoire est fière de vous les enfants. Elle n’essaya pas non plus de contredire Stef sur la trop grande beauté d’Adam Miller, car s’il était à son goût, ma foi, elle pensait bien ce qu’elle voulait. Tout le monde ne pouvait pas être obsédée par un grand dadais aux cheveux bleu électriques et au look faussement rebelle, et encore heureux d’ailleurs. « En vrai, on me l’a toujours dit avant que je demande. » Elle haussa les épaules. Elle avait conscience qu’elle avait l’air de quelqu’un d’arrogant en formulant cela ainsi mais c’était la vérité. Elle était la fille de Fleur Delacour et de Bill Weasley, deux sorciers plutôt reconnus pour leur physique avantageux. Elle était à huitième Vélane. Elle avait toujours attiré les regards, tout comme les compliments. « Mais oui, je considère qu’il vaut mieux être direct dans la vie, y compris quand tu t’es en embrouille avec quelqu’un. » C’était un précepte qu’elle avait appris à tempérer, malgré tout, avec le temps, et notamment par rapport à Teddy.

Elle décida donc de l’appliquer en se montrant moins subtile concernant Alex, le bal, et Stef. Vic jugeait qu’elle avait assez montré d’opacité comme ça, il s’agissait d’obtenir de vraies réponses maintenant ! Stef j’ai décidé qu’on allait tester le détecteur de mensonges aujourd’hui. Néanmoins, la petite brune préféra botter en touche, une nouvelle fois, laissant Victoire quelque peu frustrée ce qui n’est jamais bon, tu devrais te méfier Stef. « D’accord. Donc il y a pas de différence non plus entre tes bals avec Alex et celui avec Ash ? », demanda-t-elle tout de même, faisant preuve de son habituel côté borné d’autant qu’elle avait trouvé que l’argument de Stef manquait de conviction essaye encore.

Abordant le cadeau que lui avait offert Quino, Victoire rit à la remarque de son amie. « Non, elles sont vraiment délicates et bien choisies. Il a dû demander à ta cousine. » Connaissant le Poufsouffle et son goût pour les cadeaux décalés, ça ne l’étonnerait pas outre mesure. Mais peut-être que les deux poursuiveuses des lions se montraient juste de mauvaise langue. Reste que les boucles d’oreille de Quino étaient très jolies, et elles aimaient les porter régulièrement, comme elle le faisait d’ailleurs ce jour ci.

Quand on parlait Quidditch, la mauvaise foi de Victoire ne semblait pas avoir de limites. Elle accordait quelques bons points aux Serpentards et à la stratégie dressée par cet imbecile de McGowan, cependant elle était aussi persuadée qu’ils avaient eu recours à des maléfices de Confusion et autres artifices pour tricher -ce dont elle fit aussitôt part à Stef. « Je crois McGowan capable de tout. Et justement, sa sœur est prof, elle peut s’en tirer plus facilement qu’un élève lambda. En plus elle est directrice d’une maison alors qui irait la soupçonner à part toi tu veux dire ? », persifla-t-elle. Victoire détenait une réputation de commère presque à la hauteur de celle de la Plume Empoisonnée et si diffuser ce genre de racontars dans l’école pouvaient suffire à déstabiliser les verts et argent pour leur prochain match, elle n’hésiterait pas une seule seconde. Pour être prêts à gagner, il fallait être prêts à tout. Du moins, presque à tout. Victoire n’aurait tout de même pas pu trahir ses proches pour le sport, en dépit de toute l’importance qu’elle y conférait.

Tout en frappant chacune à leur tour dans des Cognards, évacuant un peu plus à chaque coups leur rage d’avoir perdus, les deux lionnes évoquaient la stratégie des Poufsouffles -leurs prochains adversaires. Victoire acquiesça doucement au sujet de Quino. Au final dans l’équipe des jaunes et bronze, personne ne semblait taillé pour le poste d’attrapeur, ce qui ne pouvait que les arranger. Se sentant elle aussi plus apaisée, quand Stef émit le souhait de rentrer, elle abonda : « Oui moi aussi. » Elle se dirigea vers le coffre des balles et alors que les Cognards revenaient à toute vitesse vers elle, elle les cogna avec la batte vers le sol, les attrapa avant de les enfermer dans leurs lanières. Puis, elle se dirigea vers les vestiaires avec Stef pour ranger le coffre et fermer la pièce d’un sort avant de retourner d’un pas désormais tranquille vers leur sale commune.

1 421 mots

Terminé pour Victoire



proud to be a Weasley
One step closer, closer to the light. No matter where we're going, I'll be by your side. Everything we used to know crashed into the great unknown. One step closer, we're gonna be alright. No distance could ever tear us apart.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 626
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Victoria Moroles / Ana de Armas


On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía Empty
Ξ Sujet: Re: On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía   On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía EmptyVen 12 Fév - 23:05

Stef écouta avec perplexité les explications de Victoire concernant le bal. De son point de vue, l'affaire n'était pas nette, mais comme son amie le disait elle-même, c'était plutôt normal, étant donné que Ted et Victoire sortaient désormais ensemble. Il y avait déjà eu anguille sous roche à l'époque. « Oui clairement. Si ça avait juste été un ami comme tu insistais toujours à le dire, ça n'aurait pas pu être aussi dramatique de ne pas aller au bal avec lui. » souligna-t-elle en jugeant qu'elle ne risquait plus grand-chose, étant donné que Victoire était enfin sortie de son déni. Et ce même si son amie aurait été capable de lui rétorquer que Ted n'avait jamais été un simple ami, mais un meilleur ami d'enfance, ce qui n'était pas du tout pareil, et que de toute façon, il était le seul à pouvoir comprendre de quoi elle parlait. Il n'y avait rien que Stef n'avait pas déjà entendu. Elle s'empressa donc de reprendre, avant que Victoire ne puisse lui déclamer une tirade qu'elle connaissait par cœur : « Franchement, je ne comprendrai jamais que vous ne soyez pas sortis ensemble plus tôt, ça paraissait tellement logique. » dit-elle sans contester les mots "moment avec Jo" - ce serait risquer une nouvelle déclaration enflammée qui n'apporterait pas d'eau à leur moulin ("Pourquoi tu crois que deux personnes iraient seules à l'orée de la forêt Stef, hein ? Cueillir des champignons ? Eh bah non. Tout le monde sait que c'est pour se bécoter. C'est tonton Ron qui me l'a dit. Il m'a aussi dit qu'il avait plein de conquêtes quand il était à l'école...") « Au moins vous avez réussi à vous trouver au final. » compléta-t-elle en souriant, sincèrement heureuse pour son amie.

Forcément, après avoir évoqué le bal de Victoire, il fut question de celui de Stef, et la brune esquiva aisément les sous-entendus de Victoire. Tout le monde lui montait la tête au sujet d'Alexandre, mais s'il avait vraiment été intéressé par elle, n'aurait-elle pas été au courant ? Elle était quand même la mieux placée pour le savoir en fait non. Profitant de la perche figurative tendue par Victoire, Stef se renseigna avec intérêt sur les techniques de séduction de la blonde. Elle ne fut pas surprise que Victoire n'ait pas à demander des compliments - sa beauté sautait aux yeux. Le contraire aurait été plus étonnant. « Moi aussi, ça ne sert à rien de tout garder pour soi de toute façon. » approuva-t-elle concernant l'approche directe, tout en songeant qu'elle appliquait cette théorie à tout sauf aux relations amoureuses jusqu'à présent. C'était le seul domaine où elle était vraiment hors de sa zone de confort - quand bien même elle n'avait pas de problèmes de fausse modestie elle non plus. Elle se savait jolie - ça ne la rendait pas à même de séduire les garçons qui lui plaisaient pour autant. Pas aisément en tout cas.

Stef maudit sa propre naïveté : comment avait-elle pu croire que Victoire avait lâché le morceau ? Comme encouragée par sa déclaration, la blonde réalisa une attaque frontale et l'interrogea de but en blanc au sujet d'Alexandre. Se renfrognant, et les joues à nouveau rouges, Stef répondit sans regarder Victoire dans les yeux : « Je n'ai pas dit ça. » Ce qui voulait à peu près tout et rien dire. Elle savait au fond d'elle que ça n'était pas pareil. Ash et Alexandre n'avaient jamais eu la même place dans sa vie, ou le même... rang. Ash était un peu comme son frère comme si elle en avait besoin d'un troisième - Alexandre ne l'était pas.

Comme elle s'en était douté au vu de l'attitude de Victoire, Quino ne lui avait en fait pas offert des boucles d'oreille explosant à retardement - ce qui était préférable pour l'état de ses lobes d'oreille. Vaguement froissée d'avoir été tenue à l'écart de cette décision, elle renifla avec circonspection avant de répondre : « Oui du coup Lu' a clairement dû l'aider. » remarqua-t-elle avec un détachement forcé. Elle ne voyait pas de raison de se montrer charitable envers Quino. D'un, elle le connaissait, et de deux, il avait mérité un peu de désobligeance de sa part avec la façon dont il s'était comporté pendant les quatre premiers mois de l'année scolaire !

Stef ne savait pas à quel point elle croyait à la théorie du complot pour expliquer leur défaite face à Serpentard. Ce qui était certain, c'était que le gardien adverse avait été un véritable mur, et que la brune ne se l'expliquait pas. Elle visait bien, elle le savait ! Cela dit, une arnaque à grande échelle, dont les ramifications iraient jusqu'au sommet de l'administration de Poudlard ? Les Poudlard Papers. « J'sais pas franchement, Clarks la grillerait, non ? Il veut qu'on gagne lui aussi ! Et c'est sa jumelle... » Elle ne savait pas à quel point cet argument faisait foi. Elle aimait ses frères et sa sœur, mais avait-elle déjà triché pour gagner face à eux ? Peut-être que oui, peut-être que non. (Mais définitivement oui.) Pas vu pas pris était la phrase clé, et elle supposait que Gibson pouvait aussi vivre par cet adage. Ce qui serait extrêmement injuste, et que Stef serait prête à dénoncer de manière grandiloquente s'il le fallait, et si Victoire et elle avaient un jour les preuves pour en attester. Elle ne savait pas si théoriser sur leur défaite l'aidait, mais taper des Cognards lui avait certainement permis de se défouler : elle se sentait à présent prête à affronter la salle commune. Rendant la batte à Victoire, elle aida son amie à ranger les balles, tout en songeant à ce qui les attendait. Un silence de mort ? Des huées ? Ce n'était pas le genre de leur maison, mais nul doute que tout le monde était déçu, et qu'elles devraient y faire face - qu'elles le veuillent ou non.

[ Topic terminé ]




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía Empty
Ξ Sujet: Re: On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía   On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
On est pas des perdantes nous ! ★ Estefanía
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: