AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-9%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot Roborock S5 Max au prix le plus bas
299 € 329 €
Voir le deal

Partagez
 

 Pelle ou rateau ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 215
Âge : 16 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Pelle ou rateau ? [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pelle ou rateau ? [PV]   Pelle ou rateau ? [PV] - Page 2 EmptyVen 20 Nov - 19:13

Quino était le genre de personne qui ne fournissait des efforts que dans ce qui l'intéressait : les cours arrivaient évidemment au dernier plan mais on ne pouvait lui retirer une ingéniosité sans égale dès qu'il s'agissait de jouer des tours à son entourage. Si une certaine forme de magie l'intéressait, comme ça avait pu être le cas avec le nouveau sortilège appris lors du stage d'été au Ministère, il s'investissait à cent pour cent pour tenter de la maîtriser. Dès lors, si le japonais était un thème qui passionnait Kate - et, de ce qu'il avait pu observer, c'était le cas - le Poufsouffle était prêt à s'investir dans l'apprentissage de cette langue. De toute évidence, si les deux étudiants se mettaient à sortir ensemble, ils n'allaient pas passer leur temps ensemble à faire concurrence à Peeves dans le château pour savoir qui y mettrait le plus le désordre - Quino se débrouillait déjà bien tout seul, merci, et il n'était effectivement pas loin de rivaliser avec l'esprit frappeur de Poudlard. Non, si Quino se dégotait une copine par on ne sait quel miracle, il devrait trouver d'autres occupations à partager avec elle. « Pas cap'. » lui répondit-il, d'un air malicieux. Certes, le japonais ne ressemblait en rien à l'anglais, à l'espagnol ou encore au grec et sûrement n'était-il pas prêt à affronter l'enseignement d'une langue qui utilisait un alphabet complètement différent, composé de signes. Quoi qu'il en soit, cela restait une excuse pour que les deux élèves passent du temps ensemble.

Finalement, la jeune fille ne sembla pas avoir besoin du temps de réflexion que lui laissait son aîné et elle lui exposa ses conditions, pour le moins, inattendues. La réaction du gréco-argentin fut immédiate : « C'est tout ? » s'étonna-t-il, en haussant un sourcil. Ce n'était pas possible, il y avait anguille sous roche. Tout ce qu'il avait à faire, c'était goûter à ses stupides boissons japonaises ? Qu'est-ce qu'elle comptait donc trafiquer avec ses thés ? Joaquín Kostas allait-il subir le même sort qu'Alfie Hartley au bal de Noël, qui avait ingéré par mégarde un philtre d'amour assez puissant ? C'était peu probable, étant donné que c'était clairement Quino qui était le plus intéressé des deux. Par la suite, Kate lui retourna sa proposition de réflexion. Bien qu'il se demandait si la condition qu'elle avait stipulée était tout ce qu'il y a de plus sérieuse, il ne réfléchit pas à deux fois. « Ok, ça marche. » conclut-il, toujours un peu déboussolé. Il s'était attendu à un chantage bien pire mais, au final, il s'en sortait plutôt bien.

Même si un sourire s'étalait à nouveau sur le visage du jaune et noir, il n'en était pas pour autant plus à l'aise dans cette situation. Si l'on suivait le déroulement des évènements, Quino et Kate étaient désormais en couple. Or, le garçon n'avait jamais eu de copine auparavant. C'était bien cela qui lui faisait peur. Qu'était-il censé faire à présent ? L'embrasser directement ? L'épouser ? Il n'était même pas sûr de ne pas se cogner le front contre celui de sa nouvelle copine s'il tentait l'expérience. Néanmoins, il ne voyait pas de raison de s'en priver non plus. Ou peut-être que la blonde voulait aller à son propre rythme « T'es gentil mais on va commencer par se tenir la main en public, ce sera déjà bien suffisant. Si tu tiens un mois, t'auras le droit à un bisou sur la joue. Ca te va ? ». Il prit appui sur la rambarde du pont mais la loupa de peu, ce qui le fit chuter dans les abysses du Lac Noir ; durée de sa relation avec Kate : douze secondes et lâcha un léger soupir. « Pfiou, on se sent mieux quand c'est sorti, ces choses-là. » Dixit le mec qui avait clairement laissé Kate formuler sa demande à sa place. Malgré cette phrase, il ne voyait pas ce qu'il pouvait apporter de plus en restant planté là devant l'anglo-japonaise. Il avait désormais besoin de digérer l'information, histoire de voir si tout cela n'était pas le fruit de son imagination. Nul doute qu'Alan et Prue allaient lui demander chaque détail de son conciliabule avec la jeune Serpentard. Après leur avoir jeté un coup d'œil, le cinquième année se dit qu'il était temps de les rejoindre. Il s'approcha alors de la jolie demoiselle, un tout petit peu plus à l'aise que trois minutes plus tôt et parvint à prononcer : « Bon ben… À bientôt ? » et de se pencher vers elle, rapprochant ses lèvres de la jeune fille, pas forcément sûr de son geste *Merde, ça fait plus de deux heures que je me suis pas lavé les dents, elle va me faire un Mawashi-Geri et m'envoyer dans le Lac pour de bon*. Pourtant, c'était bien ce que faisaient les couples, non ? Face à cette vision, Lucrecia était probablement en train de sauter de joie dans son coin le petit oiseau a quitté son nid mais Quino décida de ne pas y penser, même s'il ne manquerait pas d'aller la remercier par après.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 88
Âge : 15 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Pelle ou rateau ? [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pelle ou rateau ? [PV]   Pelle ou rateau ? [PV] - Page 2 EmptyDim 22 Nov - 19:41

Si la blonde savait très bien que le jeune homme en face d’elle parlait plusieurs langues, dont une qui était particulièrement compliquée, avec un alphabet tout à fait différent de celui de l’anglais, elle estimait que cela n’avait rien à voir avec le japonais. Un seul kanji pouvait avoir plusieurs prononciations suivant ceux qui le précédaient ou qui suivaient… Il allait tellement s’en mordre les doigts ! Alors qu’il affichait un air particulièrement malicieux, la jeune sorcière soutint son regard gris-vert, avec tout autant de malice dans son regard et son sourire. « Ne me sous-estime pas, Kostas… » car Kate était cap. Toujours, tout le temps, pour presque tout. Surtout si ça touchait de près ou de loin le Japon. Et s’il fallait qu’elle fasse entrer sa langue natale qu’elle aimait tant dans la tête brûlée du jaune et noir, elle se donnerait à fond.

Le jaune et noir paru plutôt surpris par la demande de l’anglo-japonaise. Certes, elle ne lui demandait pas de lui décrocher la lune, mais il semblait clairement sous-estimer la quantité de thé qu’elle avait. Et surtout, il était hors de question qu’il ne les recrache. Peut-être devait-elle le lui dire de suite, car s’il ne crachait qu’une seule fois, il pouvait tirer un trait sur eux deux. Pas du tout dans l’excès cette petite. « Oui, c’est tout. Sauf si t’as désespérément envie de sauter du pont dans le lac noir, je t’en prie, fais donc… » Mais Quino semblait se satisfaire de la demande de la blondinette puisqu’il accepta presque dans la foulée. Esquissant un petit sourire satisfait, Kate du se faire la remarque que cela voulait dire qu’elle était donc en couple avec Joaquín Kostas, cinquième année et Poufsouffle. Elle aurait rit à gorge déployée si quelqu’un lui avait dit que cela arriverait un jour. Et en même temps, elle se demanda comment Stef le prendrait. Si Lu semblait visiblement du côté du jaune et noir, elle n’avait pas envie que l’une de ses plus proches amies ne lui en veuille. Après tout, ça lui était tombé dessus complètement par hasard !

« Oui enfin, t’as pas dit grand chose, toi… » fit remarquer la vipère, haussant un sourcil et faisant une petite moue. Il avait plutôt été du genre à la laisser dire tout haut ce qu’il pensait tout bas, donc en réalité, c’était plutôt elle qui aurait du souffler. Mais bon, elle voulait bien lui laisser, pour cette fois, le besoin d’évacuer tout le stress et l’anxiété qu’il avait pu ressentir. Après tout, elle n’avait eu aucun de ces problèmes, elle. Certes, elle s’était demandé ce qu’il pouvait bien lui vouloir, pourquoi il avait osé lui mettre un thé bas de gamme dans les mains, avant d’éclater de rire, mais elle n’avait pas eu peur. Il s’agissait de Quino, il fallait avouer qu’il n’était pas du genre à effrayer les gens… Bon, d’accord, avec ses garces et attrapes, peut-être un peu -elle avait toujours un oeil particulièrement attentif quand elle le voyait entrer dans la Grande Salle en catimini, s’agrippant presque instinctivement à sa théière, dans la peur de voir un frisbee à dent de serpent débouler sous son nez. « A plus tard. Tu ne crois quand même pas que tu vas passer toutes tes journées sans moi ? Je ne suis pas là juste pour un baiser, non mais ! » Alors bien entendu, elle ne disait pas qu’ils devaient être tout le temps l’un avec l’autre, cela était tout simplement impensable. Ils n’étaient pas ce genre de personnes, ayant un besoin constant d’être accroché l’un à l’autre, à se bécoter dans les couloirs dès que les cours se finissaient, à se tenir la main dans ou en dehors des cours… Encore que, au final, elle ne savait pas vraiment. Alors que Quino se penchait vers elle, Kate pensa à ce que Stef lui avait dit, et pencha légèrement sa tête, pour éviter de se prendre le nez du greco-argentin, se hissant sur la pointe des pieds. Leurs lèvres se rencontrèrent dans un premier baiser -pour Kate en tout cas- relativement inattendu et peut-être un peu gauche. Les lèvres chaudes du garçon se séparèrent des siennes, et elle esquissa un petit sourire en coin. « A plus ! » elle déposa un nouveau baiser, cette fois sur la joue du jeune homme, avant de retourner auprès de Lu et d’Itachi. « Toi, tu ne perds rien pour attendre... » murmura-t-elle à l’oreille de l’argentine, alors qu’elle lui prenait le bras, une fois à leur hauteur. Elle jeta un coup d’oeil vers son petit-ami, qui avait lui aussi retrouvé ses copains blaireaux. Est-ce qu’elle avait rêvé ? Elle secoua la tête, reposant son regard sur ses amis à elle, reprenant la discussion là où ils l’avaient laissé. Elle verrait bien tout cela plus tard !

acidbrain


• topic terminé •
Revenir en haut Aller en bas
 
Pelle ou rateau ? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Pont Suspendu-
Sauter vers: