Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -40%
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
Voir le deal
95.97 €

Partagez
 

 PV • Frozen in motion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 636
Âge : 16 ans (20.06.2000)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


PV • Frozen in motion. Empty
Ξ Sujet: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. EmptyMar 10 Nov - 13:15

Jensen & Fiona.
Oh my God, oh my God, this feeling's just begun. I'm saying things I've never said, doing things I've never done. Oh my God, oh my God, when I see you I should run but I'm frozen in motion and my head tells me to stop. Feeling feelings I feel about us, try to fight it but it's never enough. My heart is certain it's more than a crush 'cause I'm frozen in motion and my head tells me to stop.
Le couperet était tombé un peu plus tôt dans la semaine, quand sa sœur avait annoncé qu’elle avait décidé d’organiser un devoir en commun entre les cinquièmes années et les années supérieures ayant toujours Potions dans leurs emplois du temps. Heaven Gibson avait constitué ses duos et avait convoqué chaque groupe à des horaires précis dans la salle de potions pour travailler sur leur devoir. Puis, alors que Jensen avait été la voir pour en savoir plus -avec un peu de chance, il serait avec Candys ou Noé, voire même Erin, des gens de sa maison qu’il connaissait donc- Elle lui avait dit qu’il serait avec Fiona. Quincy. Sixième année. A Serdaigle. « Quoi ?! » Sa sœur ne pouvait décemment pas lui faire, par Merlin ! Le souci, ici, n’était pas tellement Fiona Quincy, mais plus le fait que son coeur manquait un, voire plusieurs battements quand il la voyait, alors même que son corps ne voulait que Viska. Bien entendu, sa sœur n’avait aucune idée de ses sentiments contradictoire -encore fallait-il qu’il accepte de les appeler comme ça- et avait constitué ses duos comme elle l’avait voulu. Ce n’était juste pas de bol pour son petit frère. Il ne remettait pas en doute les capacités de la blonde encore que, après l’épisode du poteau, il devait peut-être s’attendre à tout venant d’elle mais il n’était clairement pas serein.

Dès lors qu’il avait su qu’il allait devoir travailler en tête à tête avec Fiona, Jensen avait sentit une certaine tension monter en lui. La sortie à Pré-au-Lard était encore toute fraîche, et le moment qu’il avait passé avec Viska également. Sa stupidité aussi, puisqu’il s’était énervé pour une question bateau, battant froid sa petite amie pendant plusieurs minutes avant qu’elle ne le réchauffe de ses lèvres et de sa langue. Il s’en voulait réellement de ne pas savoir où il se situait au niveau de ses sentiments, sachant pertinemment qu’il perdrait la tête si Viska le plantait là comme une vulgaire chaussette. Et pourtant, Fiona ne le laissait pas indifférent non plus. Mais d’une autre manière. C’était bien trop compliqué tout cela, si vous vouliez son avis.

Le jour J, il se traîna donc jusqu’à la salle de classe réservée pour l’occasion, laissant Viska sur un dernier baiser dans leur salle commune. Il ne savait pas vraiment si sa sœur avait prévenu les autres des duos qu’ils allaient former et surtout, si Fiona était au courant qu’elle avait été mise avec lui. Il poussa la porte de la salle de potions, nerveux et stressé, s’apaisant un peu quand il remarqua que sa partenaire de potions n’était pas encore arrivée. Avec un peu de chance, elle s’était pris un nouveau poteau et un préfet de Serdaigle viendrait lui dire qu’il n’avait pas besoin de l’attendre, car elle allait rester à l’infirmerie. Comment ça « non »? L’espoir ça n’a jamais tué personne enfin!

Quand la porte s’ouvrît enfin sur sa camarade de classe, Jensen tenta un peu d’humour. « Surprise... » Il esquissa un léger sourire à la blonde qui venait d’entrer, tentant de garder une certaine contenance. « Bonjour Fiona. Tu vas bien ? » Respirer, se calmer, se concentrer. Ils étaient là pour travailler, ça n’allait pas le tuer. Et au moins, contrairement à la dernière fois où les deux élèves s’étaient retrouvés seuls dans une pièce, il n’y avait pas d’orage. Le bal ne comptait pas vraiment, car s’ils avaient bien été seuls une bonne partie de la soirée, il n’y avait pas qu’eux dans la Grande Salle. Repérant le rouleau de parchemin que sa sœur avait laissé sur la table centrale, Jensen alla le récupérer, et changea de couleur presque instantanément, devenant livide. L’Amortentia, sérieusement ?! Il allait tuer sa soeur. Pourquoi pas le polynectar, hein?! C’était bien moins risqué !! Il se racla la gorge, passant sa main libre dans ses cheveux. « Bon, et bien on a intérêt à s’y mettre si on veut une bonne note... » Respirer, se calmer, se concentrer. Il allait y arriver, pas vrai ?
acidbrain



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 591
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • Frozen in motion. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. EmptyJeu 12 Nov - 1:13

Frozen in motion
Fiona & Jensen

made by black arrow


Fiona avait passé des vacances de Noël quelque peu mitigées. Par essence, la période des fêtes avait toujours quelque chose de compliqué : elle les passait partagées entre son père et sa mère, et des deux côtés de la famille, c'était beaucoup à gérer. Comme si tout le monde décidait qu'au vu de tout ce temps non passé ensemble le reste de l'année, il fallait compenser en se montrant plus exubérant et étouffant que jamais. Mais ça n'était pas tout. Non, pour couronner le tout, elle soupçonnait son père d'occulter un fait fondamental. Elle était convaincue qu'il fréquentait quelqu'un (rien que l'idée de le formuler différemment dans sa tête la faisait frissonner) et cette perspective la perturbait. Car pourquoi voudrait-il le lui cacher ? Etait-il possible qu'il se soit débrouillé lui aussi pour sortir avec une personne ayant un enfant, et par-dessus le marché, un(e) autre sorcier(e) ? Sans doute avait-elle développé une sorte de syndrome post-traumatique du jour où sa mère lui avait fait sa grande annonce Leith caché dans une grosse boîte à l'effigie des Spice Girls, surgissant au moment où elle pensait voir Posh en émerger. Peut-être exagérait-elle, mais être prise pour une cruche n'avait rien d'agréable. Pensait-il vraiment qu'elle était aussi aveugle ? Et elle qui avait naïvement cru que son informaticien de père, avec ses chemisettes et ses blagues si cliché resterait à jamais dévoué à son travail, et à elle. C'était stupide, elle le réalisait à présent. Mais ça restait un choc.

Elle était revenue à l'école dans l'idée de laisser cette perspective loin, dans son autre vie - celle qui s'arrêtait au moment où elle posait le pied sur le quai 9 3/4 chaque année. Celle où se trouvaient ses parents, ses amis de Bristol, son ancienne école. Celle qu'elle retrouverait peut-être d'ici moins de deux ans, si elle ne parvenait alors toujours pas à se faire son trou dans le monde magique. Elle avait croisé Graham puis V dans le train, avant qu'ils ne retournent à leurs fonctions de préfets - ces fayots -, regrettant de ne pas pouvoir débriefer immédiatement avec eux. Comment s'étaient passées les vacances de Graham, lui qui avait exprimé tant de difficultés vis-à-vis de son père l'été précédent ? Avait-il d'autres baisers secrets dont il souhaitait lui parler ? Le public veut savoir. Et qu'en était-il des fêtes chez V ? Qu'en était-il de leur projet ? Combien de followers avait-elle sur Insta désormais ? Accessoirement, elle aurait bien débriefé du bal plus en détail qu'elle n'avait pu le faire avant de partir, en décembre. Car entre deux concerts de protestations pour qu'on ne lui resserve pas à manger - merci bien, elle avait déjà donné, elle était pleine comme une barrique, elle ne pouvait physiquement plus manger quoi que ce soit (et tout un tas de synonymes qu'elle avait appris à maîtriser au fil des années) -, les images du bal lui étaient revenues en mémoire en fait elle était bourrée, il faudra lui re-raconter. Etait-il possible que Jensen l'ait invitée parce qu'elle lui plaisait ? Elle aurait trouvé l'idée risible, un an auparavant. Il détestait les moldus, il venait d'une famille diamétralement opposée à la sienne, pendant un temps ses pensées étaient davantage alignées sur celles de MS que sur les siennes. Pourtant, il l'avait invitée au bal, et elle ne soupçonnait plus qu'il s'agisse du coup de com' de l'année. Il avait semblé réellement déstabilisé quand elle lui avait demandé pourquoi il lui avait demandé à elle.

Et si c'était le cas. Elle, qu'en pensait-elle ? En bonne Serdaigle, elle avait pour projet de décortiquer le sujet avec ses deux meilleurs amis. Car elle ne se faisait pas tout à fait confiance pour obtenir la réponse par elle-même. Seulement, entre temps, une nouvelle impromptue était arrivée à ses oreilles : Jensen McGowan sortait avec Viska Spingate. Elle ne connaissait pas bien cette dernière, si ce n'était de réputation. Elle était de la même année que Jensen, à Serpentard, et évidemment, co-fondatrice de la BAM. Fait notable, V avait évoqué un flirt entre elles lors de leur point potin, au Ministère. Pragmatique, Fiona s'était dit que cet événement répondait de manière adéquate à sa question : Jensen n'était pas intéressé par elle. Ou il l'avait brièvement été, dans un moment de folie peut-être. Il n'avait pas de cavalière, et elle s'était trouvée là, visiblement disponible (la pensée était un peu offensante !). C'était vaguement injuste, elle le savait, parce que la soirée entre eux s'était réellement bien passée. Au fond d'elle, elle savait qu'il ne l'avait pas invitée dans une sorte de tentative insensée pour redorer son image. Mais ça ne l'avançait guère dans ses affaires.

Un poteau de Quidditch pris en pleine tête never forget et quelques semaines plus tard, elle se trouvait dans les cachots, attendant que Gibson affecte les binômes entre les cinquième années, et les élèves plus âgés. Elle n'était pas trop inquiète : les potions figuraient parmi les rares matières où elle s'en sortait bien - surtout depuis son regain de confiance au cours de la rentrée, où Gibson avait récompensé ses efforts en lui remettant l'Elixir d'Euphorie, attribué pour la meilleure potion. Ce n'était pas comme si elle avait dû enseigner la métamorphose à quelqu'un regarde petit, regarde en quoi je me suis métamorphosée : une personne qui n'en a rien à battre de la métamorphose, bluffant non ? Elle s'était penchée sur la liste, et avait cru à une blague. Jensen, vraiment ?

Le jour J, elle avait hésité à se prendre une ou deux petites gouttes d'Elixir d'Euphorie, juste histoire de s'assurer qu'elle serait en forme et surtout - qu'elle ne se comporterait pas bizarrement. Après tout, ils ne s'étaient pas vraiment parlés depuis la rentrée. La perspective d'apparaître devant le Serpentard comme une sorte d'hystérique - car elle ne connaissait pas exactement la corrélation entre le dosage et les effets sur sa petite personne - l'en dissuada. Elle devait garder la potion pour une occasion qui la justifierait. Les cheveux attachés en une queue de cheval serrée, elle avait trouvé le chemin des cachots, son sac contenant ses affaires pour le devoir à l'épaule. Elle poussa la porte de la salle où elle avait rendez-vous avec Jensen, et reçut un accueil plutôt inattendu. Elle écarquilla les sourcils. « Hey ! » Elle fit quelques pas dans la pièce. « Comme on se retrouve. T'inquiètes, je me débrouille pas trop mal en potions. » indiqua-t-elle sans savoir si le Serpentard était en fait inquiet ou pas. Après tout, ils avaient aussi été en binôme au Ministère, et ils ne s'en étaient pas si mal sortis que ça, tous les deux.

La situation était un peu bizarre, elle le sentait. Après tout, ils ne s'étaient pas vus depuis le bal, occasion où ils avaient plus parlé que durant l'intégralité de toutes leurs autres interactions. Se raclant la gorge, elle répondit en souriant à son tour : « Bien oui et toi ? Les vacances se sont bien passées ? » Elle grimaça intérieurement devant la banalité de sa question.
Elle s'inquiéta en voyant le Serpentard blanchir, les yeux vissés sur le parchemin détaillant a priori leur devoir. « Qu'est-ce qui se passe, pourquoi tu fais cette tête ? C'est hyper dur ? » On n'avait pas idée de devenir aussi livide. En quelques pas, elle se trouvait à côté de Jensen, pour lui prendre délicatement la feuille. Amortentia. « Ah. » Inconsciemment, elle passa en mode "détente d'atmosphère" disponible pour les mariages et les anniversaires : « C'est horrible ce genre de potion, tu ne trouves pas ? Je ne comprends pas qu'on nous apprenne ça. Tu as su que quelqu'un avait fait un coup comme ça à Alfie au bal ? » Elle avait vu le Serpentard de loin ce jour-là, mais elle n'avait pas eu l'occasion de lui parler, prise dans sa discussion avec Jensen, puis la danse, le spectacle de Magic Mix et un passage obligé pour aller voir V. « Oui c'est clair, pas envie de me planter en potions... » souffla-t-elle sans trop détailler non plus. Elle s'entendait mieux avec Jensen, certes, mais elle n'allait pas lui exposer l'étendue de ses déficiences académiques non plus. Ce serait trop humiliant.




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 636
Âge : 16 ans (20.06.2000)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


PV • Frozen in motion. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. EmptyDim 15 Nov - 18:32

Jensen ne savait pas vraiment pourquoi sa soeur avait eu l’idée saugrenue de le mettre en duo avec Fiona Quincy. Elle savait, certes, qu’ils s’étaient rendus au bal ensemble, elle les avaient vu et la photo avait fait le tour de la famille au repas de Noël. Mais elle savait également que son cher petit frère sortait avec Viska. Alors vraiment, où donc était la logique dans toute cette histoire ?! Alors que l’aiglonne lui affirmait qu’elle était plutôt bonne en potions, Jensen esquissa un léger sourire, bien décidé à taquiner un peu la jeune femme. « Il n’y a pas de pilier en plein milieu de la salle, tu devrais t’en sortir vivante. » lui dit-il, un léger sourire aux lèvres. Avant qu’elle ne pense qu’il la stalkait -ce qu’il ne faisait absolument pas, il avait juste les relations adéquates pour savoir à peu près tout ce qu’il se passait dans le château-, il enchainait tout de suite avec la raison pour laquelle il savait ce qui lui était malencontreusement arrivé sur le terrain de Quidditch. « J’avais rendez-vous avec Dahlia pour un devoir d’Histoire de la Magie quand c’est arrivé. Tu as l’air d’aller beaucoup mieux. » Car même s’il la taquinait légèrement, il s’était réellement fait du souci pour elle. Dahlia en avait eu tellement marre qu’elle avait finit par ironiser sur ce que Jensen pouvait bien ressentir et qu’il avait du demander à Peony comment se portait la bleue et bronze, non sans écoper d’un sermon sans précédent. Il avait prétexté qu’il se faisait simplement du souci parce qu’ils avaient au bal ensemble, préférant éviter de laisser à Peony le loisir d’imaginer tout et n’importe quoi.

« Oui. Assez mouvementées, mais sinon ça a été. » Bien évidement, il pensait surtout à Viska, au fait qu’elle avait débarqué chez lui sans crier gare, son mangemort de père biologique aux trousses et que le manoir de Lairg, habituellement calme, avait vu des membres du Ministère passés pratiquement tout le reste des vacances dans le grand salon, à s’entretenir avec son père ou avec la jeune fille. Heureusement, la demeure des McGowan était plus que protégée, par des dizaines voire même des centaines de sortilèges, plus puissants les uns que les autres. Il aurait donc été bien compliqué à Nathan Symphonie de débarquer chez Jensen sans que personne ne s’en aperçoive. « Et toi ? Bristol est sympa en période de Noël ? » Ce n’était pas comme s’il connaissait la ville de la blonde en dehors de cette période de toute manière, mais il fallait bien qu’ils échangent. Ils avaient un devoir à faire et il ne servait pas à grand chose de se snober, pas vrai ? Après tout, le bal de Noël s’était plutôt bien passé. Il ne l’avait pas offensée -ou tout du moins, si tel avait été le cas, elle l’avait plutôt bien caché- et elle ne l’avait pas planté en plein milieu de la soirée pour aller retrouver Vanellope Reynolds en pleurs… Donc ça avait été. En tout cas, cela aurait pu être bien pire.

La découverte de la potion que sa soeur attendait d’eux le rendit livide, ce qui eut pour effet de faire plus ou moins paniquer la blonde. Elle lui prit le parchemin des mains, tout en lui demandant si la potion était dure. Elle ne faisait clairement pas partie des plus simples à réaliser, mais c’était surtout les effets de ladite potion qui effrayaient Jensen. Il redoutait l’odeur qu’il sentirait émaner du chaudron, incertain de ce qu’il ressentait, aussi bien pour la blonde à ses côtés en ce moment-même que pour celle qui partageait sa vie depuis quelques semaines. Heureusement pour lui, Fiona embraya directement sur les effets de la potion et ce qui était arrivé à Alfie au bal de Noël. Se détendant un peu, Jensen poussa un soupir, s’approchant du chaudron, allumant le feu et le remplissant d’eau d’un coup de baguette magique. « Oui, Peony m’en a parlé. Il parait que c’est Maureen Gabble qui a fait ça. Je crois que ma soeur l’a convoquée dans son bureau le vingt-cinq au matin, avant qu’on ne reprenne tous le train. Mais elle ne m’en a pas parlé. » Et pourtant, elle aurait pu ! Après tout, Alfie était son batteur, il se devait de s’assurer que tout irait bien lors des prochains matchs ! Entre temps, ils avaient réussit à voler la victoire à Gryffondor dans le match affrontant leurs deux maisons, mais Jensen veillait au grain. Il ne vérifiait pas tout ce que ses joueurs avalaient bien sûr, mais il s’assurait avant chaque entrainement et chaque match que tout le monde allait bien.

« Ils en vendent chez Zonko et les Weasley, non ? Enfin, pas de l’Amortentia à proprement parlé, mais un philtre d’amour un peu moins puissant… Je me demande bien comment on peut tomber aussi bas pour avoir recours à ce genre d’artifice. » Viska elle, n’avait clairement pas eu besoin de tout cela pour que Jensen s’enflamme et ne lui saute dessus… « Il parait que c’était monnaie courant dans l’ancien temps, pour les mariages arrangés entre sang-pur. Ca me fait froid dans le dos. » Peut-être parce que tout ce qui touchait à l’amour était tout nouveau pour lui, et qu’autour de lui, il n’avait que des exemples de couples qui s’aimaient sincèrement. Ses parents s’étaient retrouvés après des années séparés et des vies bien remplies chacun de leur côté. Sa soeur filait le parfait amour avec le même homme depuis pratiquement sa naissance à lui, ses tantes étaient toutes casées, avec des enfants et semblaient rayonner. Il avait énormément de mal à se dire qu’on pouvait succomber à ce genre de magie sombre et tortueuse. L’amour était un domaine qui était encore bien trop mal appréhendé, et la moindre erreur pouvait être fatale… « Au fait, je sais que je te l’ai déjà dit par courrier mais, merci pour ton cadeau de Noël. C’était vraiment bien trouvé. » Il l’avait d’ailleurs ramené avec lui, puisqu’il fallait bien qu’il s’occupe de son balais. De plus, le coffret étant gravé de ses initiales, personne ne pourrait lui piquer ses affaires -certes, il le gardait dans son dortoir donc à part Brett et les autres élèves avec qui il partageaient son dortoir n’allaient sûrement pas s’y risquer.
acidbrain



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 591
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • Frozen in motion. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. EmptySam 21 Nov - 14:03

Fiona écarquilla les yeux, ne s'étant pas attendue à une mention de son petit accident de parcours de la rentrée. Il faut dire que les chutes la connaissaient, elle en avait fait voir des vertes et des pas mûres à ses parents au fil des années : elle avait les cicatrices pour le prouver. Il n'était pas vraiment question de maladresse, plutôt d'un vrai comportement de tête brûlée, et d'une inconscience totale du danger. Petite, elle grimpait aux arbres encore un point commun avec Loulou, coursait ses amis, se lançait dans des acrobaties périlleuses. Et souvent, finissait les quatre fers en l'air, ou pire, sentait son crâne dur entrer en contact direct avec le sol encore plus compact. Le souci, c'était qu'elle avait peur du sang - surtout du sien. Elle n'en supportait pas la vue, c'était épidermique. Dès qu'elle le voyait, elle se sentait tourner de l'oeil. Les petites étoiles d'abord, et puis ce sentiment irrépressible qu'elle allait tomber, emportée malgré elle. Elle s'était évanouie, sur le terrain de Quidditch. Heureusement, c'était arrivé après qu'elle ait atterri - elle avait eu suffisamment de bon sens et d'anticipation pour redescendre avant de tomber. Sinon, qui sait ce qui lui serait arrivé ? A la place, elle s'était affalée par terre comme un pantin, entendant Leith l'appeler. Elle s'était réveillée à l'infirmerie avec le visage impassible de Dahlia Lloyd penché au-dessus d'elle pour l'embrasser, ça marche dans les films non ?

Elle finit par grimacer. « Ah, t'es au courant de ça ? » Ce n'était pas vraiment une prouesse dont elle avait envie de se vanter, encore moins devant Jensen. Son explication tenait la route, et rassurait quelque peu Fiona. Peut-être que tout Poudlard n'était pas au courant. Par contre, elle n'avait vraiment pas eu de bol : il avait fallu que ça soit Dahlia qui la rapatrie à l'infirmerie, et que cette charmante jeune fille ait rendez-vous avec Jensen juste après. Quand le karma n'était pas de son côté, il ne blaguait pas. « Ah oui, je crois qu'un élève l'a appelée à l'aide. » Ce qui n'aidait pas à restaurer son amour-propre, déjà mis à mal. Non seulement s'était-elle pris un poteau, mais qui plus est, elle s'était évanouie, et comme une petite fleur fragile, il avait fallu que sa préfète vienne la chercher. N'aurait-on pas plutôt pu appeler Graham, ou Vanellope à la place ? Une fois de plus, Fiona regretta de ne pas avoir été répartie à Gryffondor avec ses amis. « Oui ça va c'était stupide. Je ne sais pas comment j'ai réussi à faire mon coup. Mais Pomfresh m'a guérie tout de suite, et elle a dit qu'il n'y aurait pas de souci pour le prochain match tant que j'évitais de me prendre un autre objet contondant ! » conclut-elle en forçant peut-être sa bonhomie : elle ne voulait pas que Jensen la prenne pour une fragile, même s'il aurait pu être avantageux que les Serpentards les sous-estiment pour leur match ensemble. Serdaigle serait là pour gagner, que personne n'en doute !

« Mouvementées ? » répéta-t-elle avec curiosité. Elle se demandait si ça avait un lien avec Viska. Après tout, au retour des vacances, les deux Serpentards sortaient ensemble. Etait-ce une dynamique qui était déjà engagée avant ? Ou quelque chose de particulier s'était-il produit pendant les fêtes ? Car si c'était quelque chose d'antérieur au bal, pourquoi Jensen ne s'y était-il pas rendu avec Viska ? Même si elle ne manquait pas d'aplomb, Fiona n'osa pas poser la question plus explicitement pour autant : il pourrait lui répondre que ça ne la regardait pas, et dans le fond, il aurait raison. Elle oscilla la main en réponse à la question du Serpentard. « Bristol est sympa, ma famille un peu moins. Tout le monde est très intense pendant les fêtes, et j'ai l'impression que mes parents font un concours de celui qui organisera le meilleur Noël. » Pas qu'elle attribue réellement des points, mais cette année, sa mère avait gagné haut la main, ne serait-ce que parce qu'elle n'avait pas été louche, elle. Et pourtant, elle avait eu un désavantage non négligeable en la personne de Leith, le petit blond les ayant bassinés avec son rap tout le long des fêtes "J'vous jure y a pas plus festif que 50 cent, Candy Shop c'est la chanson de Noël fréro"

Inopinément, Jensen devînt blanc comme la feuille qu'il tenait en main, inquiétant Fiona. Elle n'était peut-être pas nulle en potions, mais elle n'était pas non plus un prodige (à sa connaissance). Si Gibson leur avait donné un devoir impossible, ils étaient foutus de chez foutus. Heureusement, elle se détendit en voyant qu'il ne s'agissait que de l'Amortentia : ça avait le mérite d'être au programme de sixième année et pas d'un niveau complètement lunaire - genre post-ASPICs. La nature de la potion rappela à Fiona les mésaventures d'Alfie, qu'elle évoqua auprès de son cadet. « Ugh, Maureen. Elle est folle de faire ça, ça sert à quoi en plus ? Tu ne peux pas forcer ce genre de trucs. C'est carrément révoltant. » Elle fronça les sourcils. Heureusement que Joséphine avait été là, ainsi que les amis du Serpentard. Léopold Lloyd n'était peut-être pas l'être le plus jovial qu'elle connaisse, mais il avait le mérite de s'être montré loyal et efficace. « Je crois que oui. Mais c'est dans la liste de Rusard des trucs interdits, non ? Pour une fois que c'est justifié. » Elle haussa les sourcils. Les paroles suivantes de Jensen la dégoutèrent : « Sérieux ? Les gens sont tarés. Quel parent digne de ce nom infligerait ça à son enfant, juste pour le marier ? Ça ne se fait plus j'espère ? » demanda-t-elle en étudiant le visage de Jensen, comme pour s'assurer qu'il n'était pas lui-même concerné d'une quelconque manière par ce genre d'histoires nauséabondes "j'ai entendu des rumeurs sur Candys et Derek..."

Elle retrouva le sourire quand il la remercia pour son cadeau. « De rien ! Je suis vraiment contente s'il te plaît. Pas que ça suffira pour vous faire gagner face à nous... » précisa-t-elle d'un air combatif. Elle remonta la manche de sa robe pour lui montrer le bracelet. Elle avait hésité en le mettant ce matin-là. Un bijou, ça avait quand même quelque chose d'assez personnel. Est-ce que c'était mal venu de le porter maintenant que Jensen avait une petite-amie ? Pour autant, ça n'impliquait rien de particulier : c'était simplement son cadeau de Noël, et elle l'aimait vraiment bien. Le cacher au fond d'un tiroir serait encore plus ridicule, non ? Elle se concentra ensuite sur la potion, ajoutant avec précaution la poudre rouge sombre fournie par Gibson dans le chaudron, avant de vérifier la suite de la recette. « Il faut remuer jusqu'à ce que ça devienne vert. Dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. » indiqua-t-elle en pointant la page du doigt. Pour la première fois, elle se demanda quelle odeur la potion dégagerait pour elle.




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 636
Âge : 16 ans (20.06.2000)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


PV • Frozen in motion. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. EmptyLun 30 Nov - 8:50

L’incident du poteau de Quidditch était arrivé aux oreilles de Jensen par personne d’autre que Dahlia, qui avait du voler au secours de la bleue et bronze, alors qu’elle aurait largement préféré se consacrer à son devoir. Il haussa les épaules, ne sachant pas quoi répondre à Fiona. S’il lui en parlait, c’était bien qu’il le savait. Mais qu’elle se rassure, il n’en n’avait parlé à personne, même si l’affaire avait sûrement été ébruitée par les joueurs de Quidditch présents sur le terrain. « Disons qu’ils ne sont pas vraiment petits... Tu devrais peut-être porter des lunettes ? Potter en avait, ça ne l’a pas empêché de gagner à de nombreuses reprises. » Même si Harry Potter était un Gryffondor, Jensen admirait celui qui avait survécu. Après tout, il avait été le plus jeune attrapeur de Gryffondor depuis au moins une centaine d’années, ce n’était pas rien !

A la question de Fiona sur ses vacances, où elle reprit tout simplement l’adjectif qu’il avait utilisé pour les décrire, Jensen hocha la tête de haut en bas. « Le père biologique de Viska, tout ça... Tu n’as pas vu les articles dans la Gazette? » Jensen pensait que toute l’école était au courant, car après tout, la Gazette était livrée tous les jours à un bon nombre d’élèves. Le capitaine des Serpentard la recevait lui-même tous les matins, même s’il tentait de cacher le journal à Viska, juste au cas où un article disait que son père était non loin de l’école. Elle avait déjà bien assez à penser comme ça, tombant presque de sommeil plus les jours passaient. « Je n’avais jamais vu autant de membres du Ministère chez moi. » Et pourtant, son père était tout de même le président-sorcier, ce n’était pas rien. Pourtant, entre l’instant où Viska était arrivée chez lui en fin de soirée et le moment où ils avaient quitté le manoir de Lairg pour aller sur le quai de la voix 9 3/4 pour retourner à l’école de sorcellerie. La blonde lui raconta ensuite ses propres vacances, visiblement aussi intenses, mais si d’une façon totalement différente, ce qui, avouons le, n’était pas plus mal ! Jensen ne souhaitait à personne, pas même à Victoire ou Derek, de vivre ce que sa petite amie était en train de vivre. « Et? Qui a gagné alors ? C’est le plus important non? » Après tout, si ses parents se donnaient autant de mal pour organiser le meilleur Noel, tout ce que Fiona pouvait faire était de désigner le grand gagnant! Qui aurait fait le plus beau sapin, le plus gros cadeau ou les meilleures mince pies. Il y avait de quoi faire un vrai concours et de passer le temps sans trop se prendre la tête.

La découverte de la potion à réaliser eu le mérite de faire passer Jensen au blanc cadavérique en deux secondes. Peut-être parce qu’il avait peur de se retrouver avec une potion réussie à la fin et de sentir quelque chose en particulier, qu’il n’était pas forcément prêt à sentir. Car il doutait fortement y retrouver son propre parfum. Même si son ego était surdimensionné, il n’était pour autant pas amoureux de sa propre personne -ou du moins, il l’espérait. « Elle devait être désespérée de l’attirer dans ses filets. Je ne la connais pas vraiment, mais je préfère largement ça, je n’ai pas vraiment envie d’avoir une folle dans mon entourage. » Et si Alfie avait eu quelque chose en cours avec la jeune fille, cette dernière pouvait clairement faire une croix sur le septième année. Tout Serpentard savait que le second batteur de leur maison était réellement énervé et vexé d’avoir été la cible d’une telle farce. Jensen se retenait bien de remuer le couteau dans la plaie, laissant cela à l’ainé des Lloyd et à Harvey, qui s’en donnaient à cœur joie. « Pourtant, on peut en acheter sans problème. Et vu les capacités de certains à faire entrer des quantités d’alcool dans l’école, une fiole de philtre d’amour, ce n’est sûrement pas bien difficile. » Encore une fois, il parlait du septième année, qui mettait toujours un point d’honneur à apporter le twist qu’il fallait à toutes les soirées des Serpentards. Preuve en était, il avait été le fournisseur sans doute officiel lors de la soirée d’Halloween organisée par Candys et pendant la longue fête qui avait suivi la victoire de Serpentard sur Gryffondor. Alors que Fiona réagissait avec dégoût -et c’était compréhensible- aux aveux du Serpentard, le jeune homme coula un regard vers la blonde. S’attendait-elle à ce qu’il lui avoue que c’était le cas de ses parents, ou de certains membres de sa famille ? Candys avait déjà eu son lot de ragots à l’époque, et Jensen avait entendu tout et n’importe quoi. Même s’il n’aimait pas l’américain qui lui servait de petit ami, il osait espérer que ce dernier n’avait pas eu recours à de tels procédés. « Je ne sais pas trop. Je ne pense pas, c’était avant. Mais dans certaines familles, ça ne m’étonnerait pas vraiment. » Il haussa les épaules, impuissant. Il savait que ses parents n’y auraient pas recours, même s’il finissait sa vie avec une sang-mêlé ou une née-moldue, mais il y avait certaines familles de Sang-Purs qui seraient encore sûrement tentées. Surtout celles encore très à cheval sur les traditions. Et même si ses parents n’étaient pas les plus modernes de ce côté là, ils le laissaient relativement libre de ses mouvements et de ses sentiments. Preuve en était, ils n’étaient pas contre son couple avec Viska, même si son père biologique était un fou furieux.

Le cadeau de la jeune sorcière avait réellement fait plaisir à Jensen. Il avait été surpris qu’elle lui offre quelque chose, encore plus quand il avait déballé le paquet. Encore heureux pour lui, ce dernier était arrivé bien avant que Viska ne débarque chez lui et que leurs destins se lient dans une nuit de folie. Non pas qu’il pensait que la vipère serait jalouse -après tout, il avait été au bal avec Fiona, non pas avec Viska- mais il préférait éviter de passer au rouge pivoine devant la vipère, surtout vu ce que la faveur de la première nuit leur avait apporté. Petit con, mais pas tant que cela, au final. Esquissant un sourire, il répondît a la petite pique de sa camarade de bon cœur « Peut-être que je devrais me méfier? Sait-on jamais que tu aies ensorcelée la crème pour que je tombe de mon balai... Enfin, si je me vide de mon sang, tu ne resteras pas longtemps sur le tien... » Un léger sourire carnassier étira ses lèvres, alors qu’il se détendait un peu plus. Quand l’aiglonne remonta sa manche, dévoilant à son poignet le bracelet que Jensen lui avait offert pour Noël, la vipère esquissa un sourire. « Je suis content qu’il te plaise, vraiment. Il te va très bien. » Il sentit son coeur louper un battement, mais se reprit rapidement, devant se concentrer sur la potion qu’ils devaient réaliser tous les deux. Alors que Fiona lui disait ce qu’il fallait faire tout en premier lieu, Jensen posa son regard sur le parchemin, laissant la blonde s’occuper de mélanger leur début de potion. « Maintenant, il faut ajouter la poudre bleue. La potion devrait devenir bleue. Comme rien n’est précisé, je suppose que c’est dans le sens des aiguilles d’une montre ? Sinon, ce serait indiqué, comme pour la poudre rouge, non? » L’écossais ramena le pot de poudre bleue -des fleurs écrasées ? Des insectes ? Autre chose ? Il n’en savait absolument rien et préférait ne pas le savoir-, l’ouvrît et en mît la quantité nécessaire à la potion. « Et maintenant il faut chauffer, elle devrait passer au violet, puis au rose et au rouge... » Et il espérait qu’ils n’aient pas à recommencer toute la préparation trop de fois. Se louper une fois, puisqu’il s’agissait de la première fois que lui la réalisait passait encore -il ne savait pas pour Fiona, mais elle n’était sûrement pas une pro des philtres d’amour, si ?- mais quinze fois, ce serait bien trop, surtout pour son ego !
acidbrain


• 1 342 mots •



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 591
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • Frozen in motion. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. EmptyDim 6 Déc - 0:59

« Ha-Ha. » répliqua-t-elle à Jensen, cachant son embarras derrière un air faussement désinvolte. Elle aurait vraiment préféré qu'il ne soit pas au courant. « J'ai vu le poteau, même un myope l'aurait vu je pense. J'allais juste trop vite pour dévier à temps. » On voyait bien qu'il n'avait jamais été en compétition avec Leith, celui-là ! Perdre était un mot absent de son vocabulaire quand son demi-frère était concerné. Malheureusement, au lieu de lui en mettre plein la vue, elle en avait pris plein la tête, mais dans le grand ordre des choses, ça n'était qu'un infime petit détail.

Elle ne savait pas tout à fait sur quel pied danser au sujet du couple Viska-Jensen. Elle était au courant de ce que la rumeur populaire avait rapporté jusqu'à ses oreilles, plus les informations complémentaires que possédait V, qui était proche de Viska. Quant au père de Viska : « Je ne reçois pas la Gazette, mais j'en ai entendu parler, si, je ne réalisais pas que c'était chez toi. » nuança-t-elle, pensive. Ces histoires de Mangemort en cavale la dépassaient légèrement. Elle était pourtant née juste après le second règne de Voldemort, mais à l'époque dans le monde moldu, on parlait d'événements "inexplicables", pas d'un mage noir s'étant auto-proclamé roi du monde. Elle imaginait que c'était l'équivalent d'avoir un père étant un criminel tristement réputé, mais là encore, on était un peu en dehors de son domaine de compétence. Son père était informaticien et sa mère infirmière, et ils vivaient des vies on ne peut plus ordinaires à Bristol - du moins, à sa connaissance. Ce qu'elle déduisait accessoirement de tout ça, c'était que Viska et Jensen s'étaient trouvés ensemble chez lui pendant toutes les vacances, ce qui expliquait aussi l'annonce de leur couple à la rentrée. « Son père est un Mangemort alors ? Je n'imagine même pas comment j'aurais réagi à sa place, ça me paraît surréel... » admit-elle avec hésitation, tout en scrutant le visage du brun.

Parler de ses propres vacances après ça semblait incroyablement banal. Néanmoins, cela ne l'empêcha pas d'en offrir un bref résumé à Jensen, puisqu'il lui avait posé la question. Sinon se serait-il gardé de le faire, devinait-elle. « Ma mère, mais pas parce que le sapin était mieux décoré ou un truc comme ça. C'est juste que mon père se comportait hyper bizarrement. Il était tout le temps sur son téléphone, ce qu'il ne fait jamais d'habitude. Je pense qu'il me cache quelque chose, et ça m'énerve. » confia-t-elle en soupirant. Elle n'était pas sûre que les histoires d'amour secrètes de son père intéressent grandement Jensen - déjà, elle, ça ne l'intéressait que parce qu'elle était directement impactée, pas parce qu'elle se passionnait pour la vie cachée des quadragénaires.

Comme ils étaient tout de même là pour travailler à la base, Fiona rejoignit Jensen pour identifier la potion à réaliser, sans tout à fait comprendre pourquoi il semblait aussi alarmé. L'Amortentia n'était pas une potion facile à réaliser, mais on ne leur demandait pas non plus la lune, ça restait une potion au programme de la sixième année - année dans laquelle Fiona se trouvait, justement. Soucieuse de détendre l'atmosphère, elle évoqua les mésaventures d'Alfie au bal, et hocha vivement la tête aux paroles de Jensen. « C'est clair. J'ai un peu peur que Perrine finisse par tenter la même avec Graham, alors je la garde à l’œil. » Ou qu'elle s'attaque directement à elle à vrai dire, et pas avec un philtre d'amour, mais plutôt un truc du genre Chauve-Furie. C'était bien beau d'avoir Graham pour meilleur ami, mais dernièrement, ça s'accompagnait quand même de beaucoup de haine mal placée à l'égard de sa malheureuse personne. Ce n'était même pas comme si Graham risquait de développer des sentiments pour elle - sa sexualité était son jardin privé, mais ce qui était certain entre eux, c'était qu'ils ne sortiraient jamais ensemble. « Oui c'est vrai. Pauvre Alfie, je ne l'avais jamais vu aussi... déboussolé. » ajouta-t-elle en secouant la tête. Personne ne méritait une chose pareille ! A quoi bon forcer un amour qui n'existait pas ? Elle ne comprendrait jamais ! Elle fut d'ailleurs rassurée d'entendre Jensen lui dire que cette pratique n'était pas courante dans sa famille, sinon elle se serait vraiment inquiétée pour lui. « Tant mieux alors ! Des gens de l'école tu penses ? » demanda-t-elle avec curiosité, tout en faisant défiler leurs camarades dans son esprit. Elle considéra finalement que Jensen était quand même mieux placé qu'elle pour en juger, et attendit son verdict.

Amusée par la réflexion de Jensen concernant son cadeau, Fiona lui décocha un sourire malicieux. « Je ne te ferais pas une chose pareille, j'aime gagner à la loyale, moi. » Accessoirement, elle ne saurait même pas par où commencer pour ensorceler une crème, mais ça elle n'avait pas besoin de le lui dire. Elle s'humiliait déjà assez en cours, sans en faire l'étalage devant Jensen en plus. « Merci ! » dit-elle joyeusement au sujet du bracelet, évitant de s'attarder sur le sourire que lui adressait le Serpentard. Le jury avait rendu son verdict - il n'y avait rien à ajouter sur le sujet. S'affairant pour ne pas réfléchir,  elle se lança dans la potion, tout en écoutant les instructions du Serpentard. « OK, c'est parti pour la poudre bleue. Je pense que oui, c'est le sens naturel, non ? Sinon ils l'auraient précisé. » supposa-t-elle en commençant à mélanger - prudemment néanmoins, au cas où ils feraient fausse route. Elle se sentit vaguement gênée en sortant sa baguette pour réchauffer le chaudron - elle n'aimait pas jeter des sorts quand on la regardait très pratique mais en même temps, elle ne se voyait pas demander à Jensen de le faire - elle avait sa fierté. Heureusement, c'était un sort qu'elle maîtrisait à force, contrairement à celui d'invisibilité, qu'elle avait failli devoir utiliser à la rentrée de janvier. Elle songea que ça aussi, c'était un sacré truc qui lui était arrivé - a priori, et malgré ses suppositions initiales, on ne rencontrait pas des serpents géants tous les jours, dans la forêt interdite. Mais ce n'était pas un sujet sur lequel elle était censée communiquée, et accessoirement, elle était encore vaguement traumatisée par l'affaire. Le déni total lui avait semblé être la meilleure solution, parce qu'autrement, il lui faudrait admettre qu'elle avait brièvement pensé qu'elle allait mourir, et qu'elle avait eu largement le temps de réaliser qu'elle n'était pas du tout armée pour la vraie vie dans le monde sorcier. Elle se racla la gorge. « C'est bon je crois, non ? On dirait que ça tend vers le rouge. » observa-t-elle en se tournant vers le Serpentard. Prise dans le feu de l'action, elle n'avait pas particulièrement pris le temps de s'interroger sur l'odeur que prendrait l'Amortentia pour elle. Une pensée étrange lui traversa : est-ce que ça pouvait ne prendre aucune odeur du tout ? La loose quoi.

[ 1158 ]




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 636
Âge : 16 ans (20.06.2000)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


PV • Frozen in motion. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. EmptyMar 15 Déc - 11:58

Le Quidditch avait toujours été très important pour Jensen et comme il l’avait dit à Fiona lors du bal, il comptait bien en faire son gagne-pain lorsqu’il sortirait de l’école. Cependant, loin d’être une tête brûlée, il savait aussi qu’il devait assurer ses arriérés, d’où ses résultats scolaires excellents. Il rit doucement à la remarque de la jeune femme sur la taille des poteaux et son explication, mais évita d’en rajouter une couche. Fiona devait être assez blasée comme cela, elle avait quand même fini le nez en sang dans un lit de l’infirmerie.

A la réponse de la blonde, Jensen secoua la tête de gauche à droite, dans un esprit de négation. « Ce taré n’est pas rentré chez moi, il y a trop de protections, il n’aurait pas pu enfin j’espère. Viska est venue après qu’il soit entré dans sa chambre à Glasgow. Et du coup, tout le Ministère a débarqué. » Jensen n’avait pas lu les journaux, par simple esprit de préservation. Il savait ce que Nathan recherchait chez Viska, et préférait éviter d’y penser. Il se doutait bien que de toute manière, dès que ce barge serait localisé, près ou loin de l’école de sorcellerie, tout le château ne parlerait plus que de ça. « Oui, et il est vraiment timbré. Il s’est échappé deux fois d’Azkaban. » Et Merlin savait ce qu’il serait capable de faire à Viska s’il lui mettait la main dessus. Enfin, Jensen le savait, en partie, mais il préférait éviter de parler de tout cela a Fiona. Déjà, parce qu’ils avaient autre chose à faire que de parler de la vie de famille plus que compliqué de la vipère blonde, mais aussi parce que l’aiglonne n’était pas n’importe qui. Elle avait été sa cavalière, il avait des sentiments pour elle, qu’il le veuille ou non, ce n’était pas rien. Même si elle, n’en avait sûrement rien à faire de lui, il ne se faisait pas d’illusion. Et surtout, il était avec Viska.

A choisir, Jensen aurait préféré que ses vacances d’hiver se résument à une guerre d’adultes, pour savoir qui offrirait le meilleur cadeau, qui ferait le meilleur pudding ou la meilleure sauce aux cranberries plutôt que de devoir supporter tout le Ministère chez lui. Heureusement, dans l’intimité de sa chambre, il avait tout de même pu être au calme, avec Viska. « Et tu n’as pas mené d’enquête ? D’ailleurs, je te confirme que mon portable n’avait plus de batterie. » Mais ce n’était pas pour autant qu’il l’avait chargé, il avait juste remis la chose dans son tiroir, en voyant l’écran clignoter, et n’y avait pas repensé de toutes les vacances. De toute façon, il ne savait pas s’en servir, et même s’il le savait, il n’avait que les numéros que ses aînés en mémoire. Pas de quoi écrire des romans à ses amis et autres camarades de classe en somme.

Jensen suivait peu les histoires d’amour de ses petits camarades. Encore moins celles des élèves plus âgés, sauf peut-être Alfie et Noé, plus par dépit que par choix, car Peony n’avait que ces deux prénoms à la bouche. Le premier parce qu’elle répétait toutes les cinq secondes qu’il était « digne d’un dieu » et qu’elle traînait Weasley dans la boue pour sa trahison -qu’il comprenait tout à fait, il n’était pas contre une alliée dans sa haine de Weasley- et le second parce qu’elle ne le supportait pas, surtout depuis qu’il sortait avec Dahlia. Il y avait aussi Lucas, qui, même s’ils n’en avaient pas vraiment reparlé depuis, semblait au point mort avec la rousse. « Perrine ? Dubois ? La folle qui se prend pour la reine de l’école ? » On aura donc compris que Jensen n’aimait pas spécialement la jeune fille. En même temps, elle avait l’air d’une copie de Victoire Weasley, et vu que Jensen ne supportait pas là capitaine des rouge et or, forcément, ça ne passait pas forcément mieux avec Dubois. Heureusement pour Jensen, le poste de capitaine de Quidditch ne semblait pas l’intéresser plus que ça et il était donc tranquille. Quant à Alfie, s’il avait eu l’air déboussolé un temps pendant le Bal, il s’en était rapidement remis. Et depuis, c’était la foire au bordel dans la salle commune. « Il s’en est vite remis. Par contre il ne supporte pas qu’on parle de Gabble. Elle a grillé toutes ses chances. » Leopold et Harvey ne laissait pas le batteur s’en tirer aussi facilement en tout cas, puisqu’ils lui rabattaient les oreilles avec ça. Autant dire que la salle commune était agitée depuis la rentrée. Pour ce qui était des mariages arrangée, Jensen n’avait absolument rien de certain, mais il était plus ou moins sûr que la petite Flint y aurait droit. Son père était archaïque, encore plus que l’éducation de Jensen. Rappelons qu’elle avait été terrorisée rien qu’à l’idée de ne pas être à Serpentard ! « Oui. Mais je ne peux rien affirmer, je ne sais pas si c’est vrai ou pas. On va dire que ce sont des rumeurs qui courent. » Mais si c’était en effet le cas, il se demandait bien comment Amy réagirait. Soucieuse de plaire à ses parents, elle ne moufterait probablement pas. Avec un peu de chance, le trublion qui servait de demi-frère à Fiona réussirait peut-être à lui faire prendre conscience qu’elle n’avait pas à vivre exactement comme ses parents le voulait. Mais en même temps, Jensen savait qu’il avait de la chance, ses parents avaient certes été stricts coté éducation, mais à part ça, Jensen était relativement libre de faire ce qu’il voulait. Preuve en était, sa mère avait complimenté sa cavalière lorsqu’elle avait vu la photo du bal, tout en sachant qu’elle était née-moldue.

« Moi aussi. Les jérémiades de Weasley pour le match contre Gryffondor sont un tissu de mensonges. » Mais comme Jensen se fichait pas mal de ce que Weasley pouvait dire -elle était juste vexée comme un poux, ça finirait par lui passer- il n’y prêtait plus trop attention. A trop crier au loup, Jensen pourrait limite tricher au prochain match que personne ne croirait la blonde. C’était tentant, il fallait bien l’avouer, mais il valait mieux que ça. Surtout qu’ils n’affronteraient plus Gryffondor avant l’an prochain et que Serdaigle avait au moins la décence de ne pas insinuer des idioties.

Puisqu’ils semblaient d’accord tous les deux sur la marche à suivre, Fiona remua dans le sens des aiguilles d’une montre, la potion changeant effectivement de couleur. « Ça m’a l’air oui. En tout cas on ne peut pas dire que ça soit toujours rose. » Il jeta un nouveau coup d’œil au détail de la préparation, estimant qu’il y avait décidément bien trop de poudres de couleurs différentes, et surtout, pas spécialement nommées. Il préférait nettement savoir qu’il mettait des fèves sopophoriques ou des écailles de dragon broyées de se retrouver devant des bocaux remplis de poudres inconnues. « Ajoutez la poudre jaune, il versa la quantité dans le chaudron jusqu’à ce que la potion eut pris la même couleur, et mélangez dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. La potion devrait devenir turquoise. » Il regarda Fiona faire, et la potion changea effectivement de couleur. Pour le moment, ils étaient bons, donc, c’était une bonne chose. « Il y a beaucoup trop de poudres si tu veux mon avis. » Il récupéra le bocal de poudre rouge sombre, qui dégageait une drôle d’odeur et en ajouta une nouvelle fois, le nez au dessus du chaudron, jusqu’à ce que la mixture prenne une couleur violette, ou tout du moins, violacée. « Tu crois que les ingrédients ont été cachés au cas où certains petits malins veulent la refaire ? » C’était fort possible, non? Après tout, on ne pouvait pas appeler des ingrédients « poudre couleur » jusqu’à la fin des temps, il devait bien y avoir de vrais noms derrière tout ce mystère. Par exemple, la poudre verte, qu’ils venaient d’ajouter, pouvait être de l’herbe, certes, mais aussi des feuilles d’une quelconque autre plante broyées. La potion devient rose, et Jensen amplifia légèrement le feu, pour que tout cela chauffe un peu plus. « Ça doit devenir orange, et on doit remettre de la poudre rouge sombre. » Non, vraiment, beaucoup trop de poudres. Et surtout, il redoutait la partie finale de la potion. Non pas qu’il redoute de sentir la vanille -mais un peu quand même- mais il se demandait si la vanille serait de la partie... Être ado était beaucoup trop compliqué.
acidbrain



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 591
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • Frozen in motion. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. EmptyJeu 24 Déc - 14:09

Fiona avait légèrement l'impression de se montrer indiscrète comme le ferait Graham en interrogeant Jensen au sujet de Viska. C'était la vie privée du brun, en vérité, ça ne la concernait pas. Peut-être que ce qui la perturbait davantage, c'était ce qu'elle avait brièvement cru après le bal - mais elle était bien décidée à ne pas y penser. A quoi bon ? A la place, elle se concentra sur les explications du capitaine de Serpentard, cherchant à se représenter la situation (en repoussant l'impression de faire du simili voyeurisme). « Ah d'accord, je comprends mieux. Elle était chez toi pendant toutes les vacances du coup ? » interrogea-t-elle, l'air de ne pas trop y toucher. Jensen et elle n'étaient pas vraiment amis, pas comme elle l'était avec Graham, V, Louis ou même Isaac tout Gryffondor en fait. Elle ne se permettait pas le genre de questions intrusives qu'elle aurait pu poser à ses autres proches prends en de la graine Graham.

La mention d'Azkaban n'avait pas le même poids pour elle que pour les sorciers ayant grandi en entendant parler de la prison sorcière, elle en était pleinement consciente. Elle savait ce qu'on disait d'Azkaban, avait lu des textes sur le sujet et écouté ses camarades sorciers pure souche raconter des légendes et anecdotes sur le sujet, mais pour elle, Azkaban restait un endroit quelque peu mythique, l'équivalent sorcier d'Alcatraz ou de la Tour de Londres à ses grandes heures. D'autre part, elle avait lu qu'Azkaban était réputée impénétrable, mais c'était un fait dont elle se permettait d'être sceptique quand elle entendait que la prison avait connu au moins trois évasions (si ce n'est plus). « Comment il a fait, je pensais que c'était censé être impossible ? La première fois c'était pendant la grande évasion de Mangemorts, j'imagine ? » Le père de Viska étant un (ex ?) Mangemort, son hypothèse tenait la route de son point de vue. En discuter de manière théorique, ça allait, mais essayer de se projeter réellement dans la situation faisait froid dans le dos. Les Mangemorts et Voldemort avaient eu pour but ultime d'exterminer les Nés-Moldus et les Moldus, et Fiona s'avérait faire partie de ce premier groupe.

Parler de ses histoires de famille après avoir évoqué Azkaban, les Mangemorts et le père de Viska paraissait un peu surréaliste. Fiona regretta presque d'avoir abordé le sujet, mais initialement, c'était bien Jensen qui lui avait posé la question. Or, elle ne voyait pas le brun comme quelqu'un qui s'importunerait d'une discussion qui ne l'intéresserait pas. D'autant plus qu'il surenchérit avec une interrogation supplémentaire. Faisant donc fifi de l'étrangeté de la transition, Fiona le détrompa aussitôt : « Si, si bien sûr ! Mais il écartait son téléphone dès que j'essayais de regarder, ou il changeait de pièce. Et quand je lui ai posé ouvertement la question, il m'a totalement embrouillée. » expliqua-t-elle en fronçant les sourcils. Son père n'était pas exactement discret. Ce qui l'inquiétait à présent, c'était qu'il veuille à ce point lui cacher la vérité. Ça signifiait qu'il savait qu'elle n'allait pas approuver, ce qu'elle trouvait tout à fait alarmant. « S'il n'a jamais de batterie, autant ne pas en avoir Jensen ! » lui fit-elle remarquer avec amusement. Même si elle supposait que ça pouvait servir de projectile particulièrement onéreux en cas de grande nécessité.

Fiona aimait beaucoup Graham. Il était son meilleur ami - à Poudlard et en dehors désormais -, mais quand ils s'étaient rapprochés, elle n'avait pas anticipé que ça s'accompagnerait d'autant d'hostilité à l'égard de sa personne. Le préfet avait visiblement beaucoup de fans, et désormais, la plus tenace d'entre elle faisait vraisemblablement une fixette sur elle. « C'est une manière de la décrire, je suppose. » acquiesça-t-elle en soupirant. « Elle est devenue insupportable depuis qu'elle pense que je vais lui piquer Graham. » marmonna-t-elle en fronçant les sourcils. Chose qui n'arriverait jamais, étant donné qu'aux dernières nouvelles, Graham était davantage intéressé par les garçons - sans parler du fait qu'elle le voyait trop comme un frère pour l'envisager comme un candidat romantique.

« Tu m'étonnes. » approuva-t-elle ensuite au sujet de Maureen, qui avait eu l'idée totalement délirante d'administrer un Philtre d'Amour à Alfie lors du bal de Noël. Elle ne comprenait pas ce qui avait pu passer par la tête vide de leur camarade. A quel moment cette option paraissait-elle viable ou même enviable ? Si on en venait à vouloir recourir à la magie pour attirer l'attention de quelqu'un, c'était que le fond du seau était atteint : demi-tour immédiat. « J'espère que ça ne concerne personne alors, ce serait vraiment un horrible sort. » Même pour ses pires ennemis. Elle réfléchit à ses camarades de classe qui seraient susceptibles d'être concernés, mais personne ne lui sautait aux yeux. Elle n'identifiait pas d'élève dont les parents seraient extrémistes à ce point.

Elle retrouva un sourire amusé quand ils se mirent à discuter de Quidditch, et que Jensen cita le nom de Victoire. Elle avait eu vent de cette affaire, elle aussi. « Ah oui, tu parles des rumeurs comme quoi vous auriez triché ? Je suis choquée que tu aies recours au Felix Felicis Jensen, sache qu'à la moindre irrégularité pendant notre match, je me permettrai de demander un bilan toxicologique complet de ton équipe. » l'informa-t-elle sans le moindre sérieux, car elle connaissait suffisamment Victoire - par le biais de Graham - pour savoir que la capitaine de Gryffondor pouvait se montrer dramatique euphémisme de l'année. Si Fiona aimait gagner, elle ne partageait pas vraiment ce niveau de folie compétitivité, ou en l'occurrence, plutôt de mauvaise foi a priori.

Après tous ces bavardages, les deux élèves se penchèrent finalement sur la réalisation de leur potion. Elle se mit à mélanger comme indiqué, tout en écoutant les instructions suivantes du Serpentard. Les potions étaient l'une des matières où elle se sentait la plus à l'aise, et ses résultats s'en ressentaient. Il faut dire que Gibson n'était pas la prof' la plus indulgente qui soit, et s'entendre féliciter par cette dernière avait de quoi booster sa confiance en elle. « C'est étonnant oui, on y met toutes les couleurs de l'arc-en-ciel on dirait. D'habitude il y a plus de... bouts visqueux d'animaux. » nota-t-elle avec une grimace. « C'est possible j'imagine, je suis déjà étonnée qu'on nous la fasse préparer. D'ailleurs, qu'est-ce que Poudlard va faire du stock après à ton avis ? » On sait comment Minerva gonfle le budget de l'école désormais. La potion était à présent orange, et le regard fixé sur le parchemin, Fiona commençait à s'interroger sur l'odeur qu'allait prendre le mélange et moi aussi. Se pouvait-il qu'elle lui évoque Louis, alors que depuis l'été, elle s'était appliquée à ôter toute pensée de l'ancien Gryffondor de son esprit ? Ou quelque chose de plus inattendu, peut-être ? Elle évita de tourner les yeux vers Jensen, attrapant silencieusement la poudre rouge sombre citée par le Serpentard, et la versant dans le chaudron. Elle se mit à remuer dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, faisant signe à Jensen d'y ajouter la poudre jaune dès que la mixture eut pris une teinte bleue il ne faut pas être daltonien. Légèrement tendue, elle reprit finalement la parole : « Plus que la poudre bleue et c'est presque terminé... » annonça-t-elle avec une neutralité qu'elle ne ressentait pas entièrement.




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 636
Âge : 16 ans (20.06.2000)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


PV • Frozen in motion. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. EmptyDim 17 Jan - 19:25

Jensen était à des lieux de penser que, peut-être, Fiona avait cru que quelque chose se passait entre eux. A ses yeux, la bleue et bronze n’avait que faire du Serpentard. Elle pouvait sans doute avoir qui elle voulait, de toute façon, même si cette simple idée avait, encore maintenant, le don d’énerver le Serpentard. Pouvait-on avoir des sentiments pour deux personnes, radicalement différentes, en même temps ? « Non, elle est arrivée le soir du trente décembre, seulement. » A l’improviste, alors que Jensen lisait tranquillement dans sa chambre. A partir du moment où on l’avait fait demandé dans le salon et que son regard s’était posé sur la blonde, tout son petit monde avait été chamboulé. « La première fois oui, mais après, je ne sais pas. Je n’ai pas lu ni retenu tous les détails. » parce qu’il y en avait bien trop. En moins d’une semaine, Jensen avait appris des choses qu’il aurait préféré de ne jamais savoir. Pourtant, il connaissait déjà plutôt pas mal l’histoire familiale de Viska. La malédiction qui frappait les Symphonie, la raison du tatouage qu’elle portait elle était non pas Alex. « Seulement le fait qu’il en ai après Viska, quoi. » Mais oui, ce qu’il voulait à Viska était sans doute la pire chose au monde. Jensen ne comprenait toujours pas comment on pouvait être aussi fou. Il savait bien que Nathan Symphonie était un sociopathe, mais quand même. On parlait de sa propre fille, par Merlin !

Parler de la vie de famille de Fiona était donc bien plus léger que celle de Viska. Et Jensen devait dire qu’il appréciait ce changement. Ce n’était pas qu’il n’avait pas les épaules pour, il pensait même avoir prouvé l’inverse depuis que la blonde avait débarqué chez lui, mais Symphonie faisait désormais partie presque intégrante de sa vie, et il devait l’avouer, si pour Viska, il était plutôt satisfait de la situation, il se serait volontiers passé du père de cette dernière. Quant au comportement du père de Fiona, Jensen devait l’avouer, il semblait bien avoir strangulot sous roche. « En effet, c’est louche comme comportement. Tu vas te retrouver avec un autre demi-frère du même acabit que Thompson, si ça se trouve. » Et si tel était le cas, il lui souhaitait bien du courage. Non pas qu’il n’aimât pas le première année, il lui laissait d’ailleurs un souvenir pour le moins impérissable, mais il fallait bien l’avouer, deux énergumènes du même genre, ça n’allait sûrement pas être une partie de plaisir, même si, après tout, rien ne disait que le potentiel nouveau demi-frère de Fiona -si tant est qu’il existe bel et bien- soit du même genre que Leith Thompson. Alors qu’elle se moquait allègrement de sa propre relation avec les téléphones portables moldus, Jensen esquissa un sourire. « Je le sais, merci Fiona. Mais ce n’est pas moi qui en ai demandé un, je m’en serais passé sans problème. Tu peux aller te plaindre à mon frère si vraiment tu en as envie, tu sais ? » Après tout, c’était lui le responsable dans toute cette histoire ! Jensen lui, n’avait jamais demandé un téléphone moldu !

Jensen n’appréciait pas vraiment Perrine Dubois. La blonde peroxydée était presque aussi insupportable -voire parfois même plus- que Victoire, et ce n’était pas nouveau, ce genre de filles insupportait Jensen. Pourtant, Viska et Peony n’étaient pas en reste non plus de ce côté là. Cependant, il ne s’était pas attendu à la suite des paroles de la blonde, et laissa échapper un « Quoi ?! » assez imprévu. Jensen fut pris d’une quinte de toux soudaine, puis finit par se racler la gorge, lorsqu’il eu reprit plus ou moins possession de ses moyens. Par Merlin, Fiona Quincy aurait sa peau. « Tu... Tu comptes sortir avec Bishop ? » Non pas que ça le regardait, de toute manière mais, si elle voulait sortir avec Graham Bishop, pourquoi était-elle venue avec lui au bal ? Elle aurait toujours pu lui dire, par la suite, qu’elle avait répondu trop vite et qu’elle préférait y aller avec un autre. Pourtant, ils y avaient bel et bien été ensemble, et en plus de cela, ils avaient passé un bon moment, non ?

Quant aux personnes potentiellement concernées, Jensen était plus malin qu’il n’y paraissait. Il n’allait pas lancer des rumeurs infondées, juste pour assouvir la curiosité de Fiona. Elle devrait se contenter de ce qu’il lui avait déjà dit. Si elle se sentait des airs d’enquêtrice, grand bien lui face, il la laisserait faire. Pour ce qui était des rumeurs de Victoire sur, justement, la victoire de Serpentard, Jensen leva les yeux au ciel. « Ce sont des mensonges, on vaut bien mieux que ça. Weasley est juste dégoûtée d’avoir perdue. Elle a cru qu’elle avait encore cet incapable de Bradford en face d’elle, tant pis. » Jensen n’avait jamais caché qu’il n’aimait pas Derek Bradford. Il avait continué à faire partie de l’équipe de Quidditch même une fois cet idiot désigné capitaine, parce que le Quidditch était toute sa vie, mais il n’en pensait pas moins pour autant et l’avait toujours fait savoir. Mais si Fiona le cherchait, elle finirait par le trouver... « C’est plutôt à une équipe sans capitaine, que l’on devrait demander ça. Vous les rendez complètement fous en deux secondes ou quoi ? » C’était de bonne guerre non ? Après tout, il n’était pas connu pour laisser tout passer. Quand bien même Fiona avait une place particulière dans son esprit, qu’elle ignorait sans doute, il n’allait pas devenir un marshmallow pour ses beaux yeux bleus.

La potion suivait son cours, et il devait l’admettre, ne pas savoir exactement ce qu’ils y mettait ne rassurait pas spécialement Jensen. A la limite, il préférait justement avoir des bouts d’insectes sous le nez. Mais l’Amortentia était une potion particulièrement dangereusement -mais on leur faisait faire, tranquille !- c’était donc peut-être mieux qu’ils ne sachent pas ce qui la composait. « Tu devrais voir le cinéma que fait Faraday en cours, c’est risible. » Un sourire moqueur étira ses lèvres. Ce n’était pas qu’il n’était pas Prudence, en réalité, il n’en n’avait que faire, n’étant de toute façon pas proche des Poufsouffle de son année, si ce n’est Alan auparavant, mais qu’il tenait comme responsable d’une partie des tourments de Viska depuis l’été passé. « Hum, je ne sais pas. Mon frère travaillait pour Weasley Farces et Attrapes avant, un substitut comme celui qu’a ingéré Alfie aurait pu leur servir sans doute, mais la vraie potion... Je ne sais même pas pourquoi ma sœur a eu cette idée. » Si ce n’est pour le coincer dans cette pièce avec Fiona. N’aurait-elle pas pu se prendre un poteau à l’entraînement, au lieu de venir ? Quoi ? Il devenait violent ? Du tout enfin, c’était une simple question de survie !

Jensen hocha la tête, ajoutant les dernières touches à la potion que sa sœur leur avait demandé de réaliser. La mixture prit tout d’abord une teinte orange, et les deux élèves la firent chauffer jusqu’à ce qu’elle devienne turquoise, puis rose. La couleur finale devait être perlée, mais pour le moment, la potion était et restait rose. « Bon... Ça n’a pas l’air de devenir perlé, si ? » Fronçant les sourcils, Jensen reposa son regard sur le parchemin, cherchant ce qu’ils avaient bien pu louper, alors que la mixture avait changé de couleur au fur et à mesure de la recette, tout comme il était inscrit sur le papier. Reposant son regard sur Fiona, l’odeur de la fleur d’oranger lui chatouilla les narines. Il reconnu le parfum de la jeune fille, suite à la soirée qu’ils avaient passés ensemble au bal, et à la proximité qu’ils avaient eu dans le placard à balais. « Tu as renversé ton flacon - » commença-t-il, avant de se rendre compte de la couleur de la potion. Perlée. Elle était perlée. Par Merlin. Il avait bien fait de s’arrêter avant de commettre l’irréparable. Se raclant la gorge, Jensen fit comme si de rien n’était, pas sûr que cela serve à grand chose et que l'illusion fonctionne, poussant discrètement, pour se justifier, le flacon de poudre bleue. « Désolé, je disais que j’avais renversé le flacon de poudre bleue, je ne sais pas si ça tache, mais fais attention quand même. » Bien rattrapé non ? Pas vraiment, mais c’était toujours mieux que rien. La fleur d’oranger toujours fortement présente dans son nez, fut soudainement remplacée par une puissante et enveloppante odeur de vanille, qu’il reconnut entre mille. Par Salazar, il était réellement dans la mouise. Merci Heaven, vraiment !
acidbrain



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 591
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • Frozen in motion. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. EmptyLun 1 Fév - 0:14

Fiona hocha la tête à la réponse de Jensen concernant Viska, incertaine de ce qu'elle pouvait dire de plus sans que ça ne semble ouvertement indiscret. Elle se demanda distraitement si c'était une occurrence rare, ou si c'était plutôt du domaine de l'habitude. Ils étaient amis après tout, même si elle ne pouvait pas prétendre avoir déjà hébergé Graham ou Louis chez elle, par exemple. Dans le cas de Graham ça aurait eu le mérite d'être tout à fait innocent, voire une bouée de sauvetage destinée à le sauver de l'ambiance toxique qui semblait régner chez lui. Quant à Louis... C'était une toute autre histoire, qu'elle ne tenait pas à rouvrir. « Ce n'est pas rassurant en tout cas. Je ne sais pas pourquoi ils persistent à prétendre qu'Azkaban est imprenable. » marmonna-t-elle, vaguement irritée par tant de mensonge. Trois évasions sur quoi, moins de trente ans, c'était déjà énorme, non ? Tu parles d'un mythe. Elle acquiesça silencieusement aux mots de Jensen au sujet de Viska, se sentant - une fois n'est pas coutume - peu armée pour élaborer.

Et en effet, sa vie familiale à elle était on ne peut plus banale en comparaison. Ou au moins, moldue. Ses parents étaient divorcés. Sa mère s'était remise en couple, de manière improbable, avec un sorcier qui était le géniteur d'un Leith. Elle était infirmière et son père informaticien. Informaticien qui avait dernièrement versé dans le mystère et le secret, avec peu de succès. Le commentaire de Jensen lui fit afficher une moue perplexe. « C'est quand même fou que ma mère se soit débrouillée pour choisir un sorcier, déjà. Que mon père fasse pareil serait carrément surnaturel. » raisonna-t-elle en se demandant si une telle éventualité pouvait vraiment être à l'origine de tant de cachotterie de la part de son père. « Si ça se trouve c'est quelqu'un que je connais déjà. Genre... la mère d'un pote. Ou McGo. » La seconde proposition était - forcément - une blague, même si elle la fit grimacer. De toute façon, ça n'était pas comme si son père avait déjà rencontré la directrice de l'école, qui devait d'ailleurs avoir quatre-vingt ans bien tassés, et qu'elle voyait difficilement s'intéresser à son paternel - et inversement. Sauf si McGo avait une passion cachée pour les ordinateurs ?

Se moquant généreusement de l’inhabilité de Jensen à utiliser les technologies moldues justement, elle fut amusée par la réaction du brun. « Non ça va merci, je suis sûre qu'il avait une très bonne raison pour son choix. » dit-elle aimablement. Accessoirement, elle n'était pas amie-amie avec le professeur Clarks, elle le côtoyait juste pour les cours de vol, un point c'est tout. Elle n'allait certainement pas se pointer à son bureau pour lui parler du problème de portable de Jensen !

De fil en aiguille, ils en arrivèrent à évoquer Perrine (via un lien ténu avec Maureen et Alfie : normal), et si Fiona avait abordé les suspicions (injustifiées) de la Gryffondor en toute simplicité, elle ne s'était certainement pas attendue à une telle réaction de la part de Jensen. L'exclamation du Serpentard la fit sursauter, alors qu'elle tournait un regard incrédule vers lui. « Quoi ? » répondit-elle avec tout autant d'éloquence, mais plus de retenue. Une part d'elle avait envie de dire "oui", juste pour voir quelle serait l'attitude de Jensen. Se faire des films, c'était bien gentil, mais elle n'aimait pas particulièrement vivre dans l'illusion, quand bien même elle considérait qu'il n'y avait plus de sujet depuis la rentrée. Elle finit par répondre, déstabilisée à son tour : « Qu'est-ce que ça fait si je sors avec lui ? » Ce qui était tout à fait opaque, et pas tout à fait juste, parce qu'il n'y avait absolument aucune chance pour qu'elle sorte avec Graham un jour. Mais elle n'allait pas répondre par la positive, elle n'était pas capable de ce niveau de sournoiserie, et en même temps, elle était assez curieuse pour frôler la ligne.

Heureusement, le Quidditch était un sujet moins miné que ceux abordés précédemment, et Fiona se prêta aisément au jeu, plutôt contente de pouvoir asticoter Jensen concernant Victoire. La rivalité entre les deux capitaines était bien connue, et tant qu'ils étaient occupés à se crêper le chignon, ça offrait peut-être l'opportunité à Serdaigle de se démarquer ou pas. « Si tu le dis ! » commenta-t-elle en haussant les épaules, tout sourire, avant de poursuivre : « Capitaine ou pas capitaine, ne crois pas qu'on va vous laisser gagner. » avertit-elle avec l'intensité qu'elle associait toujours au Quidditch. L'organisation de l'équipe était, certes, bancale, mais la motivation était là, et ça comptait pour beaucoup, elle en restait persuadée.

Pas particulièrement familière de Prudence Faraday - qui était de l'année de Jensen elle aussi -, Fiona haussa les épaules : « Je la comprends, c'est quand même assez dég'. » jugea-t-elle avec l'éloquence qu'on attendrait d'une personne affiliée à Leith. Certes, elle n'en faisait pas tout un cinéma, mais on ne pouvait pas dire qu'elle aimait découper des yeux de tatou en petits morceaux pour les balancer dans un chaudron. C'était une vision assez révoltante, et en plus, c'était fort désagréable au toucher. Heureusement que son aversion physique se limitait au sang, car sinon elle aurait dû abandonner les potions pour de bon à la fin de sa cinquième année. « J'espère qu'elle s'en débarrassera quand elle aura noté nos devoirs, j'aime pas trop l'idée que ça continue à traîner dans les cachots après. » conclut-elle en fronçant les sourcils. Pareille potion entre les mains de - au hasard - Perrine, pourrait être véritablement dévastatrice.

Fiona fixait la potion rose, et se demandait non sans appréhension s'ils s'étaient loupés quelque part. Pourtant, les potions étaient une matière où elle s'en sortait généralement, et Jensen, lui, était carrément le frère de leur prof', autant dire qu'il était censé tricher être fort. « Non pas vraiment, c'est juste rose. » dit-elle en levant un regard inquiet vers le Serpentard. Ils n'allaient quand même pas devoir recommencer, si ? Elle allait ouvrir la bouche pour lui demander la question fatale - pensait-il qu'ils s'étaient plantés ? - quand une odeur caractéristique lui parvînt - celle qu'elle associait à ses parents, à la maison de Bristol, avant qu'ils ne se séparent. Elle fronça les sourcils, ramenant les yeux vers la potion, distinguant autre chose - de l'herbe ? C'est moi ou ça sent la weed ? Celle des terrains de foot avant les matchs - ou ceux de Quidditch. Elle essayait d'identifier une troisième senteur - décidément, c'était plus d'expériences sensorielles qu'un passage dans un Sephora cette affaire -, quelque chose de musqué, quand Jensen reprit la parole. Ne terminant pas sa phrase, il renversa un flacon bleu avec un temps de retard, ce qui lui fit hausser les sourcils. « Avant ça tu as dit un truc - que j'ai renversé quelque chose ? » persista-t-elle en dirigeant sa baguette vers le liquide bleu, qu'elle remit machinalement dans le flacon d'un coup de baguette. Son propre réflexe la surprit après coup : apparemment, le moment où elle était la meilleure en magie, c'était celui où elle n'y réfléchissait même pas. Elle n'osa pas souligner cette petite victoire auprès de Jensen, tant ça lui paraîtrait élémentaire.

[ 1208 ]




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV • Frozen in motion. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • Frozen in motion.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: