AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le deal à ne pas rater :
Abonnement 12 mois Nintendo Switch Online
15.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 PV • Frozen in motion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 569
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


PV • Frozen in motion. Empty
MessageSujet: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. EmptyMar 10 Nov 2020 - 13:15

Jensen & Fiona.
Oh my God, oh my God, this feeling's just begun. I'm saying things I've never said, doing things I've never done. Oh my God, oh my God, when I see you I should run but I'm frozen in motion and my head tells me to stop. Feeling feelings I feel about us, try to fight it but it's never enough. My heart is certain it's more than a crush 'cause I'm frozen in motion and my head tells me to stop.
Le couperet était tombé un peu plus tôt dans la semaine, quand sa sœur avait annoncé qu’elle avait décidé d’organiser un devoir en commun entre les cinquièmes années et les années supérieures ayant toujours Potions dans leurs emplois du temps. Heaven Gibson avait constitué ses duos et avait convoqué chaque groupe à des horaires précis dans la salle de potions pour travailler sur leur devoir. Puis, alors que Jensen avait été la voir pour en savoir plus -avec un peu de chance, il serait avec Candys ou Noé, voire même Erin, des gens de sa maison qu’il connaissait donc- Elle lui avait dit qu’il serait avec Fiona. Quincy. Sixième année. A Serdaigle. « Quoi ?! » Sa sœur ne pouvait décemment pas lui faire, par Merlin ! Le souci, ici, n’était pas tellement Fiona Quincy, mais plus le fait que son coeur manquait un, voire plusieurs battements quand il la voyait, alors même que son corps ne voulait que Viska. Bien entendu, sa sœur n’avait aucune idée de ses sentiments contradictoire -encore fallait-il qu’il accepte de les appeler comme ça- et avait constitué ses duos comme elle l’avait voulu. Ce n’était juste pas de bol pour son petit frère. Il ne remettait pas en doute les capacités de la blonde encore que, après l’épisode du poteau, il devait peut-être s’attendre à tout venant d’elle mais il n’était clairement pas serein.

Dès lors qu’il avait su qu’il allait devoir travailler en tête à tête avec Fiona, Jensen avait sentit une certaine tension monter en lui. La sortie à Pré-au-Lard était encore toute fraîche, et le moment qu’il avait passé avec Viska également. Sa stupidité aussi, puisqu’il s’était énervé pour une question bateau, battant froid sa petite amie pendant plusieurs minutes avant qu’elle ne le réchauffe de ses lèvres et de sa langue. Il s’en voulait réellement de ne pas savoir où il se situait au niveau de ses sentiments, sachant pertinemment qu’il perdrait la tête si Viska le plantait là comme une vulgaire chaussette. Et pourtant, Fiona ne le laissait pas indifférent non plus. Mais d’une autre manière. C’était bien trop compliqué tout cela, si vous vouliez son avis.

Le jour J, il se traîna donc jusqu’à la salle de classe réservée pour l’occasion, laissant Viska sur un dernier baiser dans leur salle commune. Il ne savait pas vraiment si sa sœur avait prévenu les autres des duos qu’ils allaient former et surtout, si Fiona était au courant qu’elle avait été mise avec lui. Il poussa la porte de la salle de potions, nerveux et stressé, s’apaisant un peu quand il remarqua que sa partenaire de potions n’était pas encore arrivée. Avec un peu de chance, elle s’était pris un nouveau poteau et un préfet de Serdaigle viendrait lui dire qu’il n’avait pas besoin de l’attendre, car elle allait rester à l’infirmerie. Comment ça « non »? L’espoir ça n’a jamais tué personne enfin!

Quand la porte s’ouvrît enfin sur sa camarade de classe, Jensen tenta un peu d’humour. « Surprise... » Il esquissa un léger sourire à la blonde qui venait d’entrer, tentant de garder une certaine contenance. « Bonjour Fiona. Tu vas bien ? » Respirer, se calmer, se concentrer. Ils étaient là pour travailler, ça n’allait pas le tuer. Et au moins, contrairement à la dernière fois où les deux élèves s’étaient retrouvés seuls dans une pièce, il n’y avait pas d’orage. Le bal ne comptait pas vraiment, car s’ils avaient bien été seuls une bonne partie de la soirée, il n’y avait pas qu’eux dans la Grande Salle. Repérant le rouleau de parchemin que sa sœur avait laissé sur la table centrale, Jensen alla le récupérer, et changea de couleur presque instantanément, devenant livide. L’Amortentia, sérieusement ?! Il allait tuer sa soeur. Pourquoi pas le polynectar, hein?! C’était bien moins risqué !! Il se racla la gorge, passant sa main libre dans ses cheveux. « Bon, et bien on a intérêt à s’y mettre si on veut une bonne note... » Respirer, se calmer, se concentrer. Il allait y arriver, pas vrai ?
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 456
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • Frozen in motion. Empty
MessageSujet: Re: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. EmptyJeu 12 Nov 2020 - 1:13

Frozen in motion
Fiona & Jensen

made by black arrow


Fiona avait passé des vacances de Noël quelque peu mitigées. Par essence, la période des fêtes avait toujours quelque chose de compliqué : elle les passait partagées entre son père et sa mère, et des deux côtés de la famille, c'était beaucoup à gérer. Comme si tout le monde décidait qu'au vu de tout ce temps non passé ensemble le reste de l'année, il fallait compenser en se montrant plus exubérant et étouffant que jamais. Mais ça n'était pas tout. Non, pour couronner le tout, elle soupçonnait son père d'occulter un fait fondamental. Elle était convaincue qu'il fréquentait quelqu'un (rien que l'idée de le formuler différemment dans sa tête la faisait frissonner) et cette perspective la perturbait. Car pourquoi voudrait-il le lui cacher ? Etait-il possible qu'il se soit débrouillé lui aussi pour sortir avec une personne ayant un enfant, et par-dessus le marché, un(e) autre sorcier(e) ? Sans doute avait-elle développé une sorte de syndrome post-traumatique du jour où sa mère lui avait fait sa grande annonce Leith caché dans une grosse boîte à l'effigie des Spice Girls, surgissant au moment où elle pensait voir Posh en émerger. Peut-être exagérait-elle, mais être prise pour une cruche n'avait rien d'agréable. Pensait-il vraiment qu'elle était aussi aveugle ? Et elle qui avait naïvement cru que son informaticien de père, avec ses chemisettes et ses blagues si cliché resterait à jamais dévoué à son travail, et à elle. C'était stupide, elle le réalisait à présent. Mais ça restait un choc.

Elle était revenue à l'école dans l'idée de laisser cette perspective loin, dans son autre vie - celle qui s'arrêtait au moment où elle posait le pied sur le quai 9 3/4 chaque année. Celle où se trouvaient ses parents, ses amis de Bristol, son ancienne école. Celle qu'elle retrouverait peut-être d'ici moins de deux ans, si elle ne parvenait alors toujours pas à se faire son trou dans le monde magique. Elle avait croisé Graham puis V dans le train, avant qu'ils ne retournent à leurs fonctions de préfets - ces fayots -, regrettant de ne pas pouvoir débriefer immédiatement avec eux. Comment s'étaient passées les vacances de Graham, lui qui avait exprimé tant de difficultés vis-à-vis de son père l'été précédent ? Avait-il d'autres baisers secrets dont il souhaitait lui parler ? Le public veut savoir. Et qu'en était-il des fêtes chez V ? Qu'en était-il de leur projet ? Combien de followers avait-elle sur Insta désormais ? Accessoirement, elle aurait bien débriefé du bal plus en détail qu'elle n'avait pu le faire avant de partir, en décembre. Car entre deux concerts de protestations pour qu'on ne lui resserve pas à manger - merci bien, elle avait déjà donné, elle était pleine comme une barrique, elle ne pouvait physiquement plus manger quoi que ce soit (et tout un tas de synonymes qu'elle avait appris à maîtriser au fil des années) -, les images du bal lui étaient revenues en mémoire en fait elle était bourrée, il faudra lui re-raconter. Etait-il possible que Jensen l'ait invitée parce qu'elle lui plaisait ? Elle aurait trouvé l'idée risible, un an auparavant. Il détestait les moldus, il venait d'une famille diamétralement opposée à la sienne, pendant un temps ses pensées étaient davantage alignées sur celles de MS que sur les siennes. Pourtant, il l'avait invitée au bal, et elle ne soupçonnait plus qu'il s'agisse du coup de com' de l'année. Il avait semblé réellement déstabilisé quand elle lui avait demandé pourquoi il lui avait demandé à elle.

Et si c'était le cas. Elle, qu'en pensait-elle ? En bonne Serdaigle, elle avait pour projet de décortiquer le sujet avec ses deux meilleurs amis. Car elle ne se faisait pas tout à fait confiance pour obtenir la réponse par elle-même. Seulement, entre temps, une nouvelle impromptue était arrivée à ses oreilles : Jensen McGowan sortait avec Viska Spingate. Elle ne connaissait pas bien cette dernière, si ce n'était de réputation. Elle était de la même année que Jensen, à Serpentard, et évidemment, co-fondatrice de la BAM. Fait notable, V avait évoqué un flirt entre elles lors de leur point potin, au Ministère. Pragmatique, Fiona s'était dit que cet événement répondait de manière adéquate à sa question : Jensen n'était pas intéressé par elle. Ou il l'avait brièvement été, dans un moment de folie peut-être. Il n'avait pas de cavalière, et elle s'était trouvée là, visiblement disponible (la pensée était un peu offensante !). C'était vaguement injuste, elle le savait, parce que la soirée entre eux s'était réellement bien passée. Au fond d'elle, elle savait qu'il ne l'avait pas invitée dans une sorte de tentative insensée pour redorer son image. Mais ça ne l'avançait guère dans ses affaires.

Un poteau de Quidditch pris en pleine tête never forget et quelques semaines plus tard, elle se trouvait dans les cachots, attendant que Gibson affecte les binômes entre les cinquième années, et les élèves plus âgés. Elle n'était pas trop inquiète : les potions figuraient parmi les rares matières où elle s'en sortait bien - surtout depuis son regain de confiance au cours de la rentrée, où Gibson avait récompensé ses efforts en lui remettant l'Elixir d'Euphorie, attribué pour la meilleure potion. Ce n'était pas comme si elle avait dû enseigner la métamorphose à quelqu'un regarde petit, regarde en quoi je me suis métamorphosée : une personne qui n'en a rien à battre de la métamorphose, bluffant non ? Elle s'était penchée sur la liste, et avait cru à une blague. Jensen, vraiment ?

Le jour J, elle avait hésité à se prendre une ou deux petites gouttes d'Elixir d'Euphorie, juste histoire de s'assurer qu'elle serait en forme et surtout - qu'elle ne se comporterait pas bizarrement. Après tout, ils ne s'étaient pas vraiment parlés depuis la rentrée. La perspective d'apparaître devant le Serpentard comme une sorte d'hystérique - car elle ne connaissait pas exactement la corrélation entre le dosage et les effets sur sa petite personne - l'en dissuada. Elle devait garder la potion pour une occasion qui la justifierait. Les cheveux attachés en une queue de cheval serrée, elle avait trouvé le chemin des cachots, son sac contenant ses affaires pour le devoir à l'épaule. Elle poussa la porte de la salle où elle avait rendez-vous avec Jensen, et reçut un accueil plutôt inattendu. Elle écarquilla les sourcils. « Hey ! » Elle fit quelques pas dans la pièce. « Comme on se retrouve. T'inquiètes, je me débrouille pas trop mal en potions. » indiqua-t-elle sans savoir si le Serpentard était en fait inquiet ou pas. Après tout, ils avaient aussi été en binôme au Ministère, et ils ne s'en étaient pas si mal sortis que ça, tous les deux.

La situation était un peu bizarre, elle le sentait. Après tout, ils ne s'étaient pas vus depuis le bal, occasion où ils avaient plus parlé que durant l'intégralité de toutes leurs autres interactions. Se raclant la gorge, elle répondit en souriant à son tour : « Bien oui et toi ? Les vacances se sont bien passées ? » Elle grimaça intérieurement devant la banalité de sa question.
Elle s'inquiéta en voyant le Serpentard blanchir, les yeux vissés sur le parchemin détaillant a priori leur devoir. « Qu'est-ce qui se passe, pourquoi tu fais cette tête ? C'est hyper dur ? » On n'avait pas idée de devenir aussi livide. En quelques pas, elle se trouvait à côté de Jensen, pour lui prendre délicatement la feuille. Amortentia. « Ah. » Inconsciemment, elle passa en mode "détente d'atmosphère" disponible pour les mariages et les anniversaires : « C'est horrible ce genre de potion, tu ne trouves pas ? Je ne comprends pas qu'on nous apprenne ça. Tu as su que quelqu'un avait fait un coup comme ça à Alfie au bal ? » Elle avait vu le Serpentard de loin ce jour-là, mais elle n'avait pas eu l'occasion de lui parler, prise dans sa discussion avec Jensen, puis la danse, le spectacle de Magic Mix et un passage obligé pour aller voir V. « Oui c'est clair, pas envie de me planter en potions... » souffla-t-elle sans trop détailler non plus. Elle s'entendait mieux avec Jensen, certes, mais elle n'allait pas lui exposer l'étendue de ses déficiences académiques non plus. Ce serait trop humiliant.
Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 569
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


PV • Frozen in motion. Empty
MessageSujet: Re: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. EmptyDim 15 Nov 2020 - 18:32

Jensen ne savait pas vraiment pourquoi sa soeur avait eu l’idée saugrenue de le mettre en duo avec Fiona Quincy. Elle savait, certes, qu’ils s’étaient rendus au bal ensemble, elle les avaient vu et la photo avait fait le tour de la famille au repas de Noël. Mais elle savait également que son cher petit frère sortait avec Viska. Alors vraiment, où donc était la logique dans toute cette histoire ?! Alors que l’aiglonne lui affirmait qu’elle était plutôt bonne en potions, Jensen esquissa un léger sourire, bien décidé à taquiner un peu la jeune femme. « Il n’y a pas de pilier en plein milieu de la salle, tu devrais t’en sortir vivante. » lui dit-il, un léger sourire aux lèvres. Avant qu’elle ne pense qu’il la stalkait -ce qu’il ne faisait absolument pas, il avait juste les relations adéquates pour savoir à peu près tout ce qu’il se passait dans le château-, il enchainait tout de suite avec la raison pour laquelle il savait ce qui lui était malencontreusement arrivé sur le terrain de Quidditch. « J’avais rendez-vous avec Dahlia pour un devoir d’Histoire de la Magie quand c’est arrivé. Tu as l’air d’aller beaucoup mieux. » Car même s’il la taquinait légèrement, il s’était réellement fait du souci pour elle. Dahlia en avait eu tellement marre qu’elle avait finit par ironiser sur ce que Jensen pouvait bien ressentir et qu’il avait du demander à Peony comment se portait la bleue et bronze, non sans écoper d’un sermon sans précédent. Il avait prétexté qu’il se faisait simplement du souci parce qu’ils avaient au bal ensemble, préférant éviter de laisser à Peony le loisir d’imaginer tout et n’importe quoi.

« Oui. Assez mouvementées, mais sinon ça a été. » Bien évidement, il pensait surtout à Viska, au fait qu’elle avait débarqué chez lui sans crier gare, son mangemort de père biologique aux trousses et que le manoir de Lairg, habituellement calme, avait vu des membres du Ministère passés pratiquement tout le reste des vacances dans le grand salon, à s’entretenir avec son père ou avec la jeune fille. Heureusement, la demeure des McGowan était plus que protégée, par des dizaines voire même des centaines de sortilèges, plus puissants les uns que les autres. Il aurait donc été bien compliqué à Nathan Symphonie de débarquer chez Jensen sans que personne ne s’en aperçoive. « Et toi ? Bristol est sympa en période de Noël ? » Ce n’était pas comme s’il connaissait la ville de la blonde en dehors de cette période de toute manière, mais il fallait bien qu’ils échangent. Ils avaient un devoir à faire et il ne servait pas à grand chose de se snober, pas vrai ? Après tout, le bal de Noël s’était plutôt bien passé. Il ne l’avait pas offensée -ou tout du moins, si tel avait été le cas, elle l’avait plutôt bien caché- et elle ne l’avait pas planté en plein milieu de la soirée pour aller retrouver Vanellope Reynolds en pleurs… Donc ça avait été. En tout cas, cela aurait pu être bien pire.

La découverte de la potion que sa soeur attendait d’eux le rendit livide, ce qui eut pour effet de faire plus ou moins paniquer la blonde. Elle lui prit le parchemin des mains, tout en lui demandant si la potion était dure. Elle ne faisait clairement pas partie des plus simples à réaliser, mais c’était surtout les effets de ladite potion qui effrayaient Jensen. Il redoutait l’odeur qu’il sentirait émaner du chaudron, incertain de ce qu’il ressentait, aussi bien pour la blonde à ses côtés en ce moment-même que pour celle qui partageait sa vie depuis quelques semaines. Heureusement pour lui, Fiona embraya directement sur les effets de la potion et ce qui était arrivé à Alfie au bal de Noël. Se détendant un peu, Jensen poussa un soupir, s’approchant du chaudron, allumant le feu et le remplissant d’eau d’un coup de baguette magique. « Oui, Peony m’en a parlé. Il parait que c’est Maureen Gabble qui a fait ça. Je crois que ma soeur l’a convoquée dans son bureau le vingt-cinq au matin, avant qu’on ne reprenne tous le train. Mais elle ne m’en a pas parlé. » Et pourtant, elle aurait pu ! Après tout, Alfie était son batteur, il se devait de s’assurer que tout irait bien lors des prochains matchs ! Entre temps, ils avaient réussit à voler la victoire à Gryffondor dans le match affrontant leurs deux maisons, mais Jensen veillait au grain. Il ne vérifiait pas tout ce que ses joueurs avalaient bien sûr, mais il s’assurait avant chaque entrainement et chaque match que tout le monde allait bien.

« Ils en vendent chez Zonko et les Weasley, non ? Enfin, pas de l’Amortentia à proprement parlé, mais un philtre d’amour un peu moins puissant… Je me demande bien comment on peut tomber aussi bas pour avoir recours à ce genre d’artifice. » Viska elle, n’avait clairement pas eu besoin de tout cela pour que Jensen s’enflamme et ne lui saute dessus… « Il parait que c’était monnaie courant dans l’ancien temps, pour les mariages arrangés entre sang-pur. Ca me fait froid dans le dos. » Peut-être parce que tout ce qui touchait à l’amour était tout nouveau pour lui, et qu’autour de lui, il n’avait que des exemples de couples qui s’aimaient sincèrement. Ses parents s’étaient retrouvés après des années séparés et des vies bien remplies chacun de leur côté. Sa soeur filait le parfait amour avec le même homme depuis pratiquement sa naissance à lui, ses tantes étaient toutes casées, avec des enfants et semblaient rayonner. Il avait énormément de mal à se dire qu’on pouvait succomber à ce genre de magie sombre et tortueuse. L’amour était un domaine qui était encore bien trop mal appréhendé, et la moindre erreur pouvait être fatale… « Au fait, je sais que je te l’ai déjà dit par courrier mais, merci pour ton cadeau de Noël. C’était vraiment bien trouvé. » Il l’avait d’ailleurs ramené avec lui, puisqu’il fallait bien qu’il s’occupe de son balais. De plus, le coffret étant gravé de ses initiales, personne ne pourrait lui piquer ses affaires -certes, il le gardait dans son dortoir donc à part Brett et les autres élèves avec qui il partageaient son dortoir n’allaient sûrement pas s’y risquer.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 456
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • Frozen in motion. Empty
MessageSujet: Re: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. EmptySam 21 Nov 2020 - 14:03

Fiona écarquilla les yeux, ne s'étant pas attendue à une mention de son petit accident de parcours de la rentrée. Il faut dire que les chutes la connaissaient, elle en avait fait voir des vertes et des pas mûres à ses parents au fil des années : elle avait les cicatrices pour le prouver. Il n'était pas vraiment question de maladresse, plutôt d'un vrai comportement de tête brûlée, et d'une inconscience totale du danger. Petite, elle grimpait aux arbres encore un point commun avec Loulou, coursait ses amis, se lançait dans des acrobaties périlleuses. Et souvent, finissait les quatre fers en l'air, ou pire, sentait son crâne dur entrer en contact direct avec le sol encore plus compact. Le souci, c'était qu'elle avait peur du sang - surtout du sien. Elle n'en supportait pas la vue, c'était épidermique. Dès qu'elle le voyait, elle se sentait tourner de l'oeil. Les petites étoiles d'abord, et puis ce sentiment irrépressible qu'elle allait tomber, emportée malgré elle. Elle s'était évanouie, sur le terrain de Quidditch. Heureusement, c'était arrivé après qu'elle ait atterri - elle avait eu suffisamment de bon sens et d'anticipation pour redescendre avant de tomber. Sinon, qui sait ce qui lui serait arrivé ? A la place, elle s'était affalée par terre comme un pantin, entendant Leith l'appeler. Elle s'était réveillée à l'infirmerie avec le visage impassible de Dahlia Lloyd penché au-dessus d'elle pour l'embrasser, ça marche dans les films non ?

Elle finit par grimacer. « Ah, t'es au courant de ça ? » Ce n'était pas vraiment une prouesse dont elle avait envie de se vanter, encore moins devant Jensen. Son explication tenait la route, et rassurait quelque peu Fiona. Peut-être que tout Poudlard n'était pas au courant. Par contre, elle n'avait vraiment pas eu de bol : il avait fallu que ça soit Dahlia qui la rapatrie à l'infirmerie, et que cette charmante jeune fille ait rendez-vous avec Jensen juste après. Quand le karma n'était pas de son côté, il ne blaguait pas. « Ah oui, je crois qu'un élève l'a appelée à l'aide. » Ce qui n'aidait pas à restaurer son amour-propre, déjà mis à mal. Non seulement s'était-elle pris un poteau, mais qui plus est, elle s'était évanouie, et comme une petite fleur fragile, il avait fallu que sa préfète vienne la chercher. N'aurait-on pas plutôt pu appeler Graham, ou Vanellope à la place ? Une fois de plus, Fiona regretta de ne pas avoir été répartie à Gryffondor avec ses amis. « Oui ça va c'était stupide. Je ne sais pas comment j'ai réussi à faire mon coup. Mais Pomfresh m'a guérie tout de suite, et elle a dit qu'il n'y aurait pas de souci pour le prochain match tant que j'évitais de me prendre un autre objet contondant ! » conclut-elle en forçant peut-être sa bonhomie : elle ne voulait pas que Jensen la prenne pour une fragile, même s'il aurait pu être avantageux que les Serpentards les sous-estiment pour leur match ensemble. Serdaigle serait là pour gagner, que personne n'en doute !

« Mouvementées ? » répéta-t-elle avec curiosité. Elle se demandait si ça avait un lien avec Viska. Après tout, au retour des vacances, les deux Serpentards sortaient ensemble. Etait-ce une dynamique qui était déjà engagée avant ? Ou quelque chose de particulier s'était-il produit pendant les fêtes ? Car si c'était quelque chose d'antérieur au bal, pourquoi Jensen ne s'y était-il pas rendu avec Viska ? Même si elle ne manquait pas d'aplomb, Fiona n'osa pas poser la question plus explicitement pour autant : il pourrait lui répondre que ça ne la regardait pas, et dans le fond, il aurait raison. Elle oscilla la main en réponse à la question du Serpentard. « Bristol est sympa, ma famille un peu moins. Tout le monde est très intense pendant les fêtes, et j'ai l'impression que mes parents font un concours de celui qui organisera le meilleur Noël. » Pas qu'elle attribue réellement des points, mais cette année, sa mère avait gagné haut la main, ne serait-ce que parce qu'elle n'avait pas été louche, elle. Et pourtant, elle avait eu un désavantage non négligeable en la personne de Leith, le petit blond les ayant bassinés avec son rap tout le long des fêtes "J'vous jure y a pas plus festif que 50 cent, Candy Shop c'est la chanson de Noël fréro"

Inopinément, Jensen devînt blanc comme la feuille qu'il tenait en main, inquiétant Fiona. Elle n'était peut-être pas nulle en potions, mais elle n'était pas non plus un prodige (à sa connaissance). Si Gibson leur avait donné un devoir impossible, ils étaient foutus de chez foutus. Heureusement, elle se détendit en voyant qu'il ne s'agissait que de l'Amortentia : ça avait le mérite d'être au programme de sixième année et pas d'un niveau complètement lunaire - genre post-ASPICs. La nature de la potion rappela à Fiona les mésaventures d'Alfie, qu'elle évoqua auprès de son cadet. « Ugh, Maureen. Elle est folle de faire ça, ça sert à quoi en plus ? Tu ne peux pas forcer ce genre de trucs. C'est carrément révoltant. » Elle fronça les sourcils. Heureusement que Joséphine avait été là, ainsi que les amis du Serpentard. Léopold Lloyd n'était peut-être pas l'être le plus jovial qu'elle connaisse, mais il avait le mérite de s'être montré loyal et efficace. « Je crois que oui. Mais c'est dans la liste de Rusard des trucs interdits, non ? Pour une fois que c'est justifié. » Elle haussa les sourcils. Les paroles suivantes de Jensen la dégoutèrent : « Sérieux ? Les gens sont tarés. Quel parent digne de ce nom infligerait ça à son enfant, juste pour le marier ? Ça ne se fait plus j'espère ? » demanda-t-elle en étudiant le visage de Jensen, comme pour s'assurer qu'il n'était pas lui-même concerné d'une quelconque manière par ce genre d'histoires nauséabondes "j'ai entendu des rumeurs sur Candys et Derek..."

Elle retrouva le sourire quand il la remercia pour son cadeau. « De rien ! Je suis vraiment contente s'il te plaît. Pas que ça suffira pour vous faire gagner face à nous... » précisa-t-elle d'un air combatif. Elle remonta la manche de sa robe pour lui montrer le bracelet. Elle avait hésité en le mettant ce matin-là. Un bijou, ça avait quand même quelque chose d'assez personnel. Est-ce que c'était mal venu de le porter maintenant que Jensen avait une petite-amie ? Pour autant, ça n'impliquait rien de particulier : c'était simplement son cadeau de Noël, et elle l'aimait vraiment bien. Le cacher au fond d'un tiroir serait encore plus ridicule, non ? Elle se concentra ensuite sur la potion, ajoutant avec précaution la poudre rouge sombre fournie par Gibson dans le chaudron, avant de vérifier la suite de la recette. « Il faut remuer jusqu'à ce que ça devienne vert. Dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. » indiqua-t-elle en pointant la page du doigt. Pour la première fois, elle se demanda quelle odeur la potion dégagerait pour elle.
Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 569
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


PV • Frozen in motion. Empty
MessageSujet: Re: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. EmptyLun 30 Nov 2020 - 8:50

L’incident du poteau de Quidditch était arrivé aux oreilles de Jensen par personne d’autre que Dahlia, qui avait du voler au secours de la bleue et bronze, alors qu’elle aurait largement préféré se consacrer à son devoir. Il haussa les épaules, ne sachant pas quoi répondre à Fiona. S’il lui en parlait, c’était bien qu’il le savait. Mais qu’elle se rassure, il n’en n’avait parlé à personne, même si l’affaire avait sûrement été ébruitée par les joueurs de Quidditch présents sur le terrain. « Disons qu’ils ne sont pas vraiment petits... Tu devrais peut-être porter des lunettes ? Potter en avait, ça ne l’a pas empêché de gagner à de nombreuses reprises. » Même si Harry Potter était un Gryffondor, Jensen admirait celui qui avait survécu. Après tout, il avait été le plus jeune attrapeur de Gryffondor depuis au moins une centaine d’années, ce n’était pas rien !

A la question de Fiona sur ses vacances, où elle reprit tout simplement l’adjectif qu’il avait utilisé pour les décrire, Jensen hocha la tête de haut en bas. « Le père biologique de Viska, tout ça... Tu n’as pas vu les articles dans la Gazette? » Jensen pensait que toute l’école était au courant, car après tout, la Gazette était livrée tous les jours à un bon nombre d’élèves. Le capitaine des Serpentard la recevait lui-même tous les matins, même s’il tentait de cacher le journal à Viska, juste au cas où un article disait que son père était non loin de l’école. Elle avait déjà bien assez à penser comme ça, tombant presque de sommeil plus les jours passaient. « Je n’avais jamais vu autant de membres du Ministère chez moi. » Et pourtant, son père était tout de même le président-sorcier, ce n’était pas rien. Pourtant, entre l’instant où Viska était arrivée chez lui en fin de soirée et le moment où ils avaient quitté le manoir de Lairg pour aller sur le quai de la voix 9 3/4 pour retourner à l’école de sorcellerie. La blonde lui raconta ensuite ses propres vacances, visiblement aussi intenses, mais si d’une façon totalement différente, ce qui, avouons le, n’était pas plus mal ! Jensen ne souhaitait à personne, pas même à Victoire ou Derek, de vivre ce que sa petite amie était en train de vivre. « Et? Qui a gagné alors ? C’est le plus important non? » Après tout, si ses parents se donnaient autant de mal pour organiser le meilleur Noel, tout ce que Fiona pouvait faire était de désigner le grand gagnant! Qui aurait fait le plus beau sapin, le plus gros cadeau ou les meilleures mince pies. Il y avait de quoi faire un vrai concours et de passer le temps sans trop se prendre la tête.

La découverte de la potion à réaliser eu le mérite de faire passer Jensen au blanc cadavérique en deux secondes. Peut-être parce qu’il avait peur de se retrouver avec une potion réussie à la fin et de sentir quelque chose en particulier, qu’il n’était pas forcément prêt à sentir. Car il doutait fortement y retrouver son propre parfum. Même si son ego était surdimensionné, il n’était pour autant pas amoureux de sa propre personne -ou du moins, il l’espérait. « Elle devait être désespérée de l’attirer dans ses filets. Je ne la connais pas vraiment, mais je préfère largement ça, je n’ai pas vraiment envie d’avoir une folle dans mon entourage. » Et si Alfie avait eu quelque chose en cours avec la jeune fille, cette dernière pouvait clairement faire une croix sur le septième année. Tout Serpentard savait que le second batteur de leur maison était réellement énervé et vexé d’avoir été la cible d’une telle farce. Jensen se retenait bien de remuer le couteau dans la plaie, laissant cela à l’ainé des Lloyd et à Harvey, qui s’en donnaient à cœur joie. « Pourtant, on peut en acheter sans problème. Et vu les capacités de certains à faire entrer des quantités d’alcool dans l’école, une fiole de philtre d’amour, ce n’est sûrement pas bien difficile. » Encore une fois, il parlait du septième année, qui mettait toujours un point d’honneur à apporter le twist qu’il fallait à toutes les soirées des Serpentards. Preuve en était, il avait été le fournisseur sans doute officiel lors de la soirée d’Halloween organisée par Candys et pendant la longue fête qui avait suivi la victoire de Serpentard sur Gryffondor. Alors que Fiona réagissait avec dégoût -et c’était compréhensible- aux aveux du Serpentard, le jeune homme coula un regard vers la blonde. S’attendait-elle à ce qu’il lui avoue que c’était le cas de ses parents, ou de certains membres de sa famille ? Candys avait déjà eu son lot de ragots à l’époque, et Jensen avait entendu tout et n’importe quoi. Même s’il n’aimait pas l’américain qui lui servait de petit ami, il osait espérer que ce dernier n’avait pas eu recours à de tels procédés. « Je ne sais pas trop. Je ne pense pas, c’était avant. Mais dans certaines familles, ça ne m’étonnerait pas vraiment. » Il haussa les épaules, impuissant. Il savait que ses parents n’y auraient pas recours, même s’il finissait sa vie avec une sang-mêlé ou une née-moldue, mais il y avait certaines familles de Sang-Purs qui seraient encore sûrement tentées. Surtout celles encore très à cheval sur les traditions. Et même si ses parents n’étaient pas les plus modernes de ce côté là, ils le laissaient relativement libre de ses mouvements et de ses sentiments. Preuve en était, ils n’étaient pas contre son couple avec Viska, même si son père biologique était un fou furieux.

Le cadeau de la jeune sorcière avait réellement fait plaisir à Jensen. Il avait été surpris qu’elle lui offre quelque chose, encore plus quand il avait déballé le paquet. Encore heureux pour lui, ce dernier était arrivé bien avant que Viska ne débarque chez lui et que leurs destins se lient dans une nuit de folie. Non pas qu’il pensait que la vipère serait jalouse -après tout, il avait été au bal avec Fiona, non pas avec Viska- mais il préférait éviter de passer au rouge pivoine devant la vipère, surtout vu ce que la faveur de la première nuit leur avait apporté. Petit con, mais pas tant que cela, au final. Esquissant un sourire, il répondît a la petite pique de sa camarade de bon cœur « Peut-être que je devrais me méfier? Sait-on jamais que tu aies ensorcelée la crème pour que je tombe de mon balai... Enfin, si je me vide de mon sang, tu ne resteras pas longtemps sur le tien... » Un léger sourire carnassier étira ses lèvres, alors qu’il se détendait un peu plus. Quand l’aiglonne remonta sa manche, dévoilant à son poignet le bracelet que Jensen lui avait offert pour Noël, la vipère esquissa un sourire. « Je suis content qu’il te plaise, vraiment. Il te va très bien. » Il sentit son coeur louper un battement, mais se reprit rapidement, devant se concentrer sur la potion qu’ils devaient réaliser tous les deux. Alors que Fiona lui disait ce qu’il fallait faire tout en premier lieu, Jensen posa son regard sur le parchemin, laissant la blonde s’occuper de mélanger leur début de potion. « Maintenant, il faut ajouter la poudre bleue. La potion devrait devenir bleue. Comme rien n’est précisé, je suppose que c’est dans le sens des aiguilles d’une montre ? Sinon, ce serait indiqué, comme pour la poudre rouge, non? » L’écossais ramena le pot de poudre bleue -des fleurs écrasées ? Des insectes ? Autre chose ? Il n’en savait absolument rien et préférait ne pas le savoir-, l’ouvrît et en mît la quantité nécessaire à la potion. « Et maintenant il faut chauffer, elle devrait passer au violet, puis au rose et au rouge... » Et il espérait qu’ils n’aient pas à recommencer toute la préparation trop de fois. Se louper une fois, puisqu’il s’agissait de la première fois que lui la réalisait passait encore -il ne savait pas pour Fiona, mais elle n’était sûrement pas une pro des philtres d’amour, si ?- mais quinze fois, ce serait bien trop, surtout pour son ego !
acidbrain


• 1 342 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV • Frozen in motion. Empty
MessageSujet: Re: PV • Frozen in motion.   PV • Frozen in motion. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • Frozen in motion.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Salles de cours :: Cours de Potions-
Sauter vers: