AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -35%
Xiaomi MI Band 4 bracelet connecté – ...
Voir le deal
25.99 €

Partagez
 

 Au matin, nous deux [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Cole Prinston
Cole Prinston
Indépendant

Parchemins : 249
Âge : 18 ans (août 1997)
Actuellement : Apprenti de Joy comme apothicaire et vendeur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Au matin, nous deux [PV] Empty
MessageSujet: Au matin, nous deux [PV]   Au matin, nous deux [PV] EmptyMar 10 Nov - 16:58

Au petit matin, nous deuxLe réveil sonna et Cole l’éteignit machinalement avant de se retourner dans le lit pour enlacer la jeune femme à ses côtés. Il la serra contre lui et l’embrassa sur l’épaule : « C’est l’heure de se lever ma belle. » Murmura-t-il à la jeune femme avant de se lever : s’il restait là, dans la chaleur des couvertures, il allait s’endormir. Il n’avait jamais été de ces gens qui sont capables de traîner un moment et qui arrivaient à se décider à la longue, lui, il fallait qu’il se bouge tout de suite ou alors il partait pour une grasse matinée sans fin réelle.

Passant rapidement un pantalon – il prendrait sa douche plus tard -, il se rendit dans la cuisine et prépara le petit-déjeuner pour deux. C’était très bizarre de se dire qu’il commençait à avoir des habitudes ici alors que l’été précédent il connaissait à peine la jeune femme. Pour tout dire, c’était très étrange de préparer un repas pour deux après le chagrin d’amour qui l’avait frappé au mois d’août. Même si Jo’ lui avait dit qu’ils seraient mieux en étant simplement des amis, lui l’avait sincèrement aimée, et il avait souffert de leur rupture. Cela dit, elle était retournée à Poudlard alors au moins il n’y avait pas eu le risque qu’il la croise par hasard au détour d’un couloir. Il avait aussi réussi à s’éloigner de ses problèmes familiaux en faisant le même travail que son père, mais pas avec lui. Quand il ne dormait pas chez la jeune femme blonde qui l’avait séduit quelques semaines plus tôt, il avait sa coloc’ avec ses amis Bartley et Ringo. On pouvait donc conclure que Cole allait mieux même si le grand romantique qu’il serait toujours comme tous mes persos masculins même si on ne le leur rend pas bien hein! Vivement l’arrivée réelle d’Erik pour changer ça ! avait peut-être un peu de mal à composer avec cette relation qui n’avait pas vraiment de nom.

En effet, Cole et Riya sortaient plus ou moins ensemble, sauf qu’en fait ils ne faisaient pas vraiment de sortie à proprement parler. C’était presque l’inverse de ce qui s’était passé avec Jo’ et cela avait de quoi troubler le Serdaigle. En plus, Riya avait plus d’expérience que lui, était plus âgée, nettement plus sûre d’elle il a un peu peur de se faire manger, Cole se demandait bien pourquoi elle avait laissé leur relation prendre cette direction parce que Booboo.

Quand l’eau chaude pour le thé et le jus d’orange furent sur la table et les gaufres en train de cuire, Riya fit son apparition dans la cuisine, tout en splendeur et en sensualité. « Tu veux manger ? » Demanda-t-il à la jeune femme en souriant. « On a mis le réveil un peu tôt ce matin je crois, je ne commence que dans une heure et demi. » Il avait du se tromper en le mettant mais tant pis, au moins ça leur évitait de trop se presser.
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Valeryia Piškovaitė
Valeryia Piškovaitė
Ministère

Parchemins : 143
Âge : 24 ans [31.12.1991]
Actuellement : Ambassadrice du Ministère de la Magie russe au Ministère de la Magie anglais.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 11


Au matin, nous deux [PV] Empty
MessageSujet: Re: Au matin, nous deux [PV]   Au matin, nous deux [PV] EmptyMar 10 Nov - 19:07

Valeryia & Cole.
J'te parle anglais dans la ville. J'étais presque elle et toi presque il parce qu'avec toi je sais jamais si, si j'en fais trop ou pas assez. J'te parle anglais dans la ville et si tu veux rejouer le match à domicile c'est quand tu veux. J'te parle anglais dans la ville et si tu veux me faire l'amour à domicile c'est comme tu veux. Ah ouais, c'est bien c'qu'il me semblait ce sera si bon et j'en ai jamais assez.
Le réveil sonna tôt ce matin là, tirant la blonde d’un rêve agréable. Fronçant les sourcils, elle se réveilla un peu plus sous la douceur des lèvres du jeune homme qui partageait son lit. Elle avait rencontré Cole plusieurs mois auparavant et depuis fin novembre, ils avaient décidé de passer à un niveau supérieur dans leur relation. Loin de ressembler à Connor ou aux russes qu’elle avait pu fréquenter, le Serdaigle avait pourtant réussi à captiver la lituanienne et à lui ravir son cœur. Bon, peut-être pas entièrement, mais en tout cas elle appréciait énormément les moments qu’elle passait avec lui. « Mmh... » Ses lèvres s’étirèrent en un sourire, resserrant la couverture autour d’elle alors que le jeune homme quittait le lit. Valeryia ouvrit les yeux, le regardant s’habiller sans aucune gêne. « Tu ne veux pas rester un peu au lit ? » plaida-t-elle, malgré le fait que Cole soit déjà pratiquement habillé. Elle avait appris au fur et à mesure ses façons de faire, et savait que traîner n’était pas vraiment son genre. Dommage. Elle se leva à son tour alors qu’il avait déjà quitté la chambre, et passa rapidement des sous-vêtements et emprunta le t-shirt de l’ancien Serdaigle, qu’il avait laissé là.

Elle arriva dans la cuisine, l’air de rien, affichant son corps sans honte. « Bonjour toi. » Elle déposa un baiser sur les lèvres du jeune homme, tout en l’enlaçant tendrement. « Oh, des gaufres! Tu me gâtes beaucoup trop, tu le sais ? » Alors qu’il lui dit qu’ils s’étaient levés bien trop tôt par rapport aux horaires de Cole -Ryia elle, pouvait se rendre au Ministère un peu comme elle le voulait, et comme elle quittait relativement tard de temps à autre, elle en profitait le matin pour rester un peu tranquille dans son lit. « Ah ? Est-ce que tu l’aurais fait exprès ? Pour profiter un peu de la matinée ? » Moue taquine, regard pétillant, la jeune femme se mordit la lèvre, avant de déposer un nouveau baiser sur les lèvres de l’ancien Serdaigle. Elle ne savait pas trop où tout cela pourrait bien les mener, mais elle en profitait tant qu’elle le pouvait. Cole avait tout du petit ami parfait, elle aurait été bien stupide de le laisser lui filer entre les doigts.

Lâchant finalement le jeune homme, elle s’assit au bar, devant son assiette, laissant le brun s’installer à ses côtés. Elle servit le jus d’orange dans leurs deux verres, suivit par le thé qui avait finit d’infuser. « Tu as quoi de prévu aujourd’hui du coup? Tu ne m’avais pas parlé d’une cargaison qui devait arriver et que tu devais vérifier ? » Mordant dans une gaufre, la blonde posa ses yeux bleus sur son petit ami. Pouvait-elle le qualifier ainsi? Elle ne savait pas trop en réalité, ils n’avaient jamais abordé le sujet, alors qu’ils passaient presque plus de temps ensemble que séparés. Mais les sorties leur faisant défaut, en grande partie à cause de l’emploi du temps compliqué et chargé de la lituano-russe. Mais peut-être devait-elle faire un petit effort de ce côté. Cole était tellement différent d’elle, qu’elle ne savait pas trop s’il était à l’aise avec sa personnalité explosive ou s’il préférait l’intimité de son appartement. « Tu penses qu’on pourrait déjeuner ou dîner ensemble un de ces quatre ? Dehors, j’entends. » s’entendît-elle proposer, sans vraiment y penser. Bon, et bien la bombe était lâchée, à Cole de se débrouiller avec cela. Cela faisait quand même quelques mois qu’ils étaient intimes et Ryia n’avait pas honte de s’afficher avec le jeune homme, malgré leur différence d’âge -il avait la tête sur les épaules malgré ses dix-huit ans, ce qui n’était pas du tout une mauvaise chose, bien au contraire.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Cole Prinston
Cole Prinston
Indépendant

Parchemins : 249
Âge : 18 ans (août 1997)
Actuellement : Apprenti de Joy comme apothicaire et vendeur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Au matin, nous deux [PV] Empty
MessageSujet: Re: Au matin, nous deux [PV]   Au matin, nous deux [PV] EmptyMer 11 Nov - 11:15

Au matin, nous deux« Si je ne me lève pas maintenant, je ne sortirai jamais de ce lit. » Répondit Cole à la jeune femme tout en mettant son pantalon. Il resta torse nu, en parti pour le plaisir des yeux de son amante, et en parti parce qu’il n’avait jamais froid. Il attacha rapidement ses cheveux pour faire le repas en étant à l’aise et se dirigea vers la cuisine, certain par la force de l’habitude que Riya le rejoindrait d’ici quelques minutes.

Et c’est en effet non sans un certain plaisir qu’il la vit arriver avec son tee-shirt pour simple vêtement. « Bonjour rayon de soleil. » Quittant momentanément ses préparations, il enlaça à son tour la jeune femme et l’embrassa sur le front en souriant. Même si elle avait plusieurs années de plus que lui, il la dépassait d’un peu plus de dix centimètres. Cependant, si sa taille était assez moyenne pour un homme – il faisait à peine un mètre soixante-dix-neuf -, Cole se savait plutôt bel homme de par sa musculature. Son père l’avait contraint à faire des sports « de mec » depuis son plus jeune âge alors même qu’il était attiré par des disciplines plus intellectuelles de prime abord. Cole ne comprendrait jamais pourquoi son paternel le prenait pour une « femmelette » alors que personne dans son entourage à Poudlard et dans sa vie d’adulte toute neuve n’aurait remis en cause sa virilité. N’avait-il pas une merveilleuse compagne pour réchauffer ses nuits depuis quelques mois ? Certes, c’était plutôt son expérience à elle qui les avait conduit à cette relation, mais il n’avait pas l’impression de démériter, sinon elle l’aurait déjà largué en lui disant qu’ils étaient mieux en tant qu’amis, non il n’est pas traumatisé sinon.

« Tu sais ce qu’on dit, le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée. » Mais peut-être qu’il la gâtait un peu aussi. Cole n’avait pas envie d’être le genre de gars qui couche avec une femme la nuit pour la laisser sans plus s’encombrer de formalité au petit matin. Il trouvait que c’était irrespectueux, de même que sans trop savoir quel nom mettre sur sa relation avec Riya, il n’allait pas voir ailleurs pour autant. Il était trop monogame romantique pour ça. « Un acte manqué peut-être ? Après tout, c’est agréable aussi de prendre son temps avant d’aller au travail. » Il répondit de nouveau à son baiser, tendrement.

« Si, c’est ça, je dois vérifier la cargaison et ensuite je dois faire un inventaire pour voir où nous en sommes de nos stocks. C’est la période. » En janvier, presque tous les commerces en passaient par là. Si ce n’était pas la partie la plus passionnante de son travail, ça ne le dérangeait pas outre mesure. Il avait toujours aimé faire des listes, compter, ranger… l’ordre, aux yeux de Cole, il n’y avait que ça de vrai. Sans ça, il n’aurait jamais pu être en colocation avec le méticuleux Bartley – assez imbuvable depuis quelques jours car 1) il ne voyait pas sa copine, 2) il était en plein partiels -, Cole était ravi de ne pas être en permanence chez eux même si ça retombait sur Ringo (qui était, elle aussi, dans ses partiels remarquez!).

Cole sortit les gaufres et s’installa pour commencer à manger maintenant que tout était prêt, même le thé ayant été servi par Riya. Il commença à manger mais resta deux ou trois secondes interdit quand elle lui proposa d’aller manger à l’extérieur un de ces quatre. Notons que cette réaction n’était pas du au fait qu’il était contre, il était seulement surpris qu’elle le lui propose ! Après tout, ils se voyaient presque toujours dans son appartement depuis qu’ils en avaient fini avec les approches préliminaires qui avaient suivi leur rencontre. « Oui, bien sûr. Je t’avoue que je n’osais pas te le proposer, je me disais que ce n’était peut-être pas évident pour toi de te montrer avec moi… rapport à mon âge évidemment. J’avais peur que, peut-être, ça ne te cause des ennuis à ton travail. » Même si c’était légal hein, il était plus jeune mais il était majeur ! Cole ne voulait juste pas que la jeune femme subisse des moqueries ou des remarques simplement parce qu’il n’était que fraîchement sorti de l’école, c’est tout. « Mais ça me ferait vraiment plaisir et ce serait un honneur de me montrer en public avec une femme aussi belle que toi. » Quel beau parleur quand même ce Cole, hein ?
2981 12289 0


Dernière édition par Cole Prinston le Sam 14 Nov - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Valeryia Piškovaitė
Valeryia Piškovaitė
Ministère

Parchemins : 143
Âge : 24 ans [31.12.1991]
Actuellement : Ambassadrice du Ministère de la Magie russe au Ministère de la Magie anglais.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 11


Au matin, nous deux [PV] Empty
MessageSujet: Re: Au matin, nous deux [PV]   Au matin, nous deux [PV] EmptyMer 11 Nov - 21:59

Ryia se garda bien de répondre à Cole qu’elle préférait largement le garder dans ce lit toute la matinée que de devoir sortir d'entre les draps. Elle avait, certes, plus d’expérience que le jeune homme, mais il se débrouillait assez bien, elle devait l’avouer. En tout cas, il y mettait du sien pour la satisfaire et elle ne pouvait pas lui en vouloir pour ça, bien au contraire. Elle esquissa un sourire, laissant un petit rire s’échapper d’entre ses lèvres à cette pensée. Elle avait beau faire partie de Magicis Sacra, son rapprochement avec Cole n’avait absolument rien à voir. Certes, elle devait garder sa véritable identité -celle de membre du cercle intérieur de MS- secrète mais ce n’était pas la raison qui l’avait poussée à se mettre plus ou moins en couple avec l’ancien Serdaigle.

Elle le laissa lui faire la morale sur le petit déjeuner, sachant pertinemment qu’elle n’y échapperait pas de toute façon. Même si elle avait une toute autre envie, que le Serdaigle ne semblait pas saisir. Soit, elle serait patiente et prendrait tout d’abord un petit déjeuner en bonne et due forme, maintenant qu’il s’était mis aux fourneaux. Cole était si différent d’elle, qu’elle se demandait parfois, s’ils avaient raison de faire tout cela. Sur le papier, tout allait bien, peut-être valait-il donc mieux qu’ils ne se posent pas trop de questions. « C’est encore mieux dans un lit. » murmura-t-elle tout de même, un sourire et un regard lourd de sens envers le jeune homme. Non, elle n’en démordrait pas.

Quand ils s’étaient rencontrés, ils avaient, bien évidement, parlé de leurs emplois respectifs. Cole bossait dans une multinationale, en tant que stagiaire et cela semblait lui plaire. Elle avait bien compris que tant qu’il avait l’indépendance tant désirée, éloignant son père le plus possible, cela lui convenait. « Au moins, l’entreprise fait affaire avec tout le monde magique. Tu as de quoi voir. C’est mieux qu’être une petite boutique dans une sombre ruelle du Chemin de Traverse. » Si elle voyait plutôt les choses en grand, la jeune femme savait que ce n’était pas le cas de tout le monde. Et surtout, Cole apprenait encore. Il n’était dans le monde magique actif que depuis quelques mois, il n’avait pas le recule de Ryia. Ni la même famille.

L’absence de réaction de Cole pendant un moment lui fit se demander si elle avait été trop loin. Les mots avaient dépassé ses pensées et elle ne savait pas si cela était une bonne chose ou non. Il était rare que la jeune femme doute d’elle, mais à ce moment là, elle devait avouer qu’elle n’était plus sûre de rien. Finalement, Cole accepta sa demande, lui confiant qu’il pensait qu’elle ne voulait pas s’afficher. Elle haussa un sourcil perplexe, se demandant où il avait pu se faire une telle idée. Peut-être parce qu’il passait son temps dans son lit, plutôt qu’à son bras Mais en même temps, cela faisait à peine, quoi, deux mois? Voire un peu plus qu’ils se fréquentaient, il ne s’attendait quand même pas qu’elle le demande en mariage dans les minutes qui suivaient, si? « Est-ce que tu insinuerais que je suis vieille ? On a que cinq ans et demi d’écart, je te signale. » Non pas qu’elle se souciait énormément de l’âge du Serdaigle -Il savait tout à fait comment lui faire oublier qu’il avait seulement presque dix neuf ans - et surtout, elle se fichait pas mal de ce que les autres pouvaient penser. « Mes collègues peuvent bien penser ce qu’ils veulent, je m’en fiche. Tu devrais faire pareil, je t’assure que c’est libérateur. » Preuve en était, malgré son jeune âge -et ce qui Cole pouvait bien penser- elle était l’ambassadrice du Ministère Russe, ce n’était pas rien. Certes, le fait d’être dans Magicis Sacra aidait également à avoir de bonnes places, mais sa force de caractère et sa détermination étaient également entrées en jeu.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Cole Prinston
Cole Prinston
Indépendant

Parchemins : 249
Âge : 18 ans (août 1997)
Actuellement : Apprenti de Joy comme apothicaire et vendeur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Au matin, nous deux [PV] Empty
MessageSujet: Re: Au matin, nous deux [PV]   Au matin, nous deux [PV] EmptySam 14 Nov - 16:12

Au matin, nous deuxCole était bien d’accord : dans un lit c’était beaucoup mieux Viska sort de ce corps!. Cependant, les jours où il devait travailler, il ne pouvait pas se permettre d’y traîner. Sa patronne n’accepterait sûrement pas l’excuse du ma petite amie m’a retenu au lit comme motif de retard, aussi sympa soit-elle ! L’ancien Serdaigle se mit donc en devoir de préparer un vrai petit déjeuner. Il commençait à bien connaître l’appartement de Riya vu qu’il s’y réveillait très souvent depuis quelques semaines qui tendaient à devenir des mois. Il n’y avait pas de règle les empêchant de ramener quelqu’un à la coloc’ mais c’est vrai que c’était mieux d’être dans une totale intimité pour ce qu’ils y faisaient… Cole avait toujours été un garçon discret qui n’aimait pas étaler sa vie privée ou ses sentiments. C’était peut-être pour ça qu’il avait eu autant de problèmes avec les filles, même s’il ne voyait pas vraiment ce qui avait pêché avec Jo’. Même maintenant, il ne comprenait pas l’enchaînement des événements qui avaient conduit à leur rupture… Heureusement, passé les quelques temps difficiles qui avaient suivi, il avait commencé à passer du temps avec la superbe Riya. Éternel optimiste sur certains sujets, Cole se disait que tout était peut-être pour le mieux après tout !

« Les petites ruelles sombres ont leurs avantages, mais je vois ce que tu veux dire. » Cole n’avait pas choisi de bosser avec Joy pour faire une plus grande carrière, seulement il n’y avait pas des tonnes d’apothicaires dans le monde magique et l’un d’entre eux était son père, cela avait réduit les choix. S’il n’avait trouvé à travailler que dans une petite boutique du Chemin de Traverse, il s’en serait contenté du moment qu’il n’avait pas à supporter l’antipathie de son père et qu’il pouvait payer sa part du loyer.

« Houla, non ma chérie, je n’insinue rien du tout, ma maman m’a appris qu’on ne parle pas de son âge à une dame ! C’était plutôt au mien que je pensais, le fait que je sorte juste de l’école ne fait pas forcément de moi le copain idéal. » Et si on en croyait ses deux chagrins d’amour avant ses dix-huit ans, il n’était pas un copain idéal tout court. Il ne comprendrait jamais ce que les filles trouvaient à ces Serpentard ronchons. « Tu fais pourtant un métier de relation publique, non ? » Questionna-t-il avec intérêt, ne sachant pas avec exactitude en quoi consistait le métier de sa petite amie se faire pistonner par MS pour espionner en grande partie. Cependant, sans attendre sa réponse, il prit sa main libre dans la sienne et en embrassa la paume avec douceur. « Tant que ça te va, ça me va aussi en tout cas. » Et comme pour confirmer ses dires, il lui adressa son sourire le plus charmeur.
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Valeryia Piškovaitė
Valeryia Piškovaitė
Ministère

Parchemins : 143
Âge : 24 ans [31.12.1991]
Actuellement : Ambassadrice du Ministère de la Magie russe au Ministère de la Magie anglais.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 11


Au matin, nous deux [PV] Empty
MessageSujet: Re: Au matin, nous deux [PV]   Au matin, nous deux [PV] EmptyDim 15 Nov - 14:06

Ryia avait toujours eu des idées très arrêtées sur la réussite d’une carrière. Pour elle, il fallait un poste avec des responsabilités élevées et un salaire qui suivait. Mais elle avait été élevée ainsi, elle ne pouvait pas donc balayer d’un revers de main tout ce qu’elle avait appris depuis sa plus tendre enfance. Si elle avait du mal à comprendre qu’on puisse se satisfaire d’une petite carrière et d’un petit boulot, elle était néanmoins toujours très supportrice des envies des autres. Elle ne pouvait pas pousser la terre entière à agir comme elle le faisait elle-même. Même si MS aidait énormément dans ses idées de grandeurs.

« Tu te fais beaucoup trop de souci là-dessus, tu devrais te lâcher un peu. » Croyait-il vraiment qu’elle s’encombrerait d’un garçon qu’elle ne trouvait pas assez bien pour elle ? Bien entendu, il était plus jeune, moins expérimenté, et de ce qu’elle savait, elle était sa première. C’était donc peut-être cela qui le rendait un peu sceptique. Daël avait posé bien moins de questions, même si, certes, leur histoire n’avait duré qu’une nuit. « Si, mais ça ne veut pas dire que je ne peux pas sortir avec qui j’en ai envie. A t’entendre, on dirait presque que je n’ai absolument rien à faire avec toi. Je suis peut-être Sang-Pur, mais je ne me crois pas au dessus de tout le monde. En fait si, dans un sens, mais ça, je ne peux pas vraiment te le dire, et ce n’est pas une question de sang, juste de capacité magique. » Ryia avait beau être une Sang-Pur, elle avait été élevée dans une idée différente du monde magique que ce qu’avait pu connaître les sorciers britanniques. Certes, elle estimait que les sorciers étaient supérieurs aux moldus, mais cela comptait pour tous les sorciers, qu’ils soient nés-moldus à la base, sang-mêlés ou même sang-pur. Elle fronça les sourcils, légèrement vexée par ce qu’elle avait cru comprendre venant de Cole. « Tu es loin d’être un gamin, Cole. Et puis franchement, tu n’imagines même pas comment Laurell se comporte. Et pourtant, elle est la petite amie de l’assistant du Président-Sorcier ! Ce n’est pas rien. Cameron a un sacré courage si tu veux mon avis. » Elle mordit dans sa gaufre, toujours un peu vexée. Elle ne s’était pas imaginée avoir ce genre de conversation avec l’ancien Serdaigle. Mais peut-être était-ce nécessaire s’ils voulaient que leur relation mène quelque part, après tout, elle pouvait comprendre qu’il ai des réticences. Elle était plus âgée, bien plus gradée et avait un poste qui la rendait particulièrement visible. « Tu sais, je fais généralement remarquer tout ce qu’il ne va pas dans votre Ministère, et comment l’améliorer. Vous avez vraiment une organisation très différente de celui de Russie… » Mais plutôt que de parler de sujets qui fâchent, Ryia préférait la légèreté de son couple. Ils ne se prenaient jamais la tête, tout de moins, pas pour le moment. Mais en même temps, ils passaient plus de temps sous les draps qu’autre part, à discuter. Bien entendu, ils avaient appris à se connaître, et ils étaient particulièrement différents sur bien des points, mais en même temps, c’était ce qui avait attiré Ryia. Cole ne posait pas tant que questions et sa couverture de MS ne risquait pas d’être levée de sitôt. Autant en profiter un peu donc. « Je choisirai un bon petit restaurant, tu préfères quelque chose en particulier ? Italien ? Indien ? Chinois ? » Après tout, vu qu’ils mangeaient ensemble chez elle la majorité du temps, ils se faisaient livrer ou cuisinaient eux-même. Enfin, Cole cuisinait généralement pour eux deux, notamment pour les petits-déjeuners, par exemple.

Sa tasse de thé terminée, Ryia se leva, déposant un léger baiser sur les lèvres du jeune homme. « Je vais prendre une douche, tu es libre de me rejoindre quand tu as finis… » Elle esquissa un sourire malicieux, disparaissant dans l’encadrure de la porte. Une fois dans la salle de bain, elle se débarrassa de ses vêtements et se glissa dans la douche. Même s’ils avaient du temps devant eux, elle savait qu’elle ne pouvait pas se permettre de prendre un bain. Dommage, la baignoire était assez grande si Cole voulait la rejoindre là aussi. Elle tourna le robinet d’eau chaude, et les vitres s’embuèrent rapidement. Au contact de sa peau diaphane, l’eau chaude la fit rougir. Elle aimait bien trop l’eau brûlante pour son propre bien, mais en même temps, tant que son corps le supportait sans trop lui en vouloir…
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Cole Prinston
Cole Prinston
Indépendant

Parchemins : 249
Âge : 18 ans (août 1997)
Actuellement : Apprenti de Joy comme apothicaire et vendeur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Au matin, nous deux [PV] Empty
MessageSujet: Re: Au matin, nous deux [PV]   Au matin, nous deux [PV] EmptyMar 17 Nov - 22:26

Au matin, nous deux« J’avoue que je peux avoir du mal à me lâcher. Mais tu pourrais peut-être m’apprendre ? » proposa-t-il avec un regard malicieux : son éducation passée sans arrêt à la loupe et critiquée par son père ne l’avait pas rendu très prompt à se laisser aller. C’était même pour ça qu’il s’était aussi bien entendu avec Bartley. Le sérieux de l’ancien préfet en chef ne lui faisait pas peur car il n’était rien à côté de celui de son père. Il écouta ensuite ce que sa petite amie se chargeait de lui expliquer et il devait dire que ça le rassurait. Il avait cru qu’ils ne sortaient jamais parce qu’elle avait honte de son âge, mais visiblement, ce n’était pas le cas : l’occasion n’était seulement pas arrivée avant, tout simplement.

« Je ne me sens pas l’âme d’un gamin non plus mais... » Mais il s’était fait larguer comme une merde l’été précédent et sa confiance en lui n’en était pas sorti grandie. Comme il n’avait pas réussi à mettre le doigt sur ce qu’il avait fait de mal, il craignait que ça ne recommence encore avec Riya, alors que tout se passait si bien entre eux. « Disons que je manque d’assurance. » Conclut-il sans entrer dans les détails, car parmi les autres trucs que sa mère lui avaient appris, il y avait qu’on ne parlait pas de son ex à sa copine actuelle. « Et que fait-elle cette Laurell de si terrible ? » Ajouta-t-il d’un ton plus léger en mangeant sa gaufre. Il espérait qu’elle comprenne qu’il n’avait aucune réticence la concernant, il voulait seulement être sûr de ne pas faire d’impair.

« Tous les Ministères ont l’air très différents les uns des autres, c’est peut-être pour ça qu’ils n’arrivent que difficilement à s’entendre. » Preuve en était tout ce qui tournait autour de MS : chaque pays gardait avec tellement d’ardeur ses secrets qu’ils n’arrivaient à rien face à une organisation d’ampleur internationale.

« Disons italien, les décors ont quelque chose de romantique je trouve. » Ou alors il a trop regardé la Belle et le Clochard, au choix Pour leur première sortie, ils pouvaient bien choisir un cadre qui s’y prêtait, digne de l’occasion. Cuisiner ne dérangeait pas le jeune homme, mais l’idée d’aller au restaurant avec sa si belle petite amie avait de quoi le réjouir, lui qui avait l’âme plutôt romantique à la base. Mais malgré tout, il n’était qu’un garçon de dix-huit ans faible devant sa petite amie lui proposant de la rejoindre sous la douche. Rangeant rapidement nourriture et vaisselle, il lança le sort de nettoyage et se dirigea vers la salle de bain.

Spoiler:
 
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Valeryia Piškovaitė
Valeryia Piškovaitė
Ministère

Parchemins : 143
Âge : 24 ans [31.12.1991]
Actuellement : Ambassadrice du Ministère de la Magie russe au Ministère de la Magie anglais.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 11


Au matin, nous deux [PV] Empty
MessageSujet: Re: Au matin, nous deux [PV]   Au matin, nous deux [PV] EmptyMer 18 Nov - 18:46

« Ca changera avec le temps… Je trouve que tu te lâches déjà pas mal. Avec moi en tout cas. » Un sourire malicieux aux lèvres, Valeryia parlait bien évidement des moments qu’ils passaient tous les deux, dans l’intimité de ses draps. Pour ce qui était de son manque d’assurance, elle avait juste envie de le secouer, mais elle savait que cela ne risquait pas vraiment de marcher. Si elle, était plutôt rentre dedans, Cole lui, avait besoin d’un peu plus de douceur et de patience. Elle le savait et elle ne comptait pas le forcer à devenir, du jour au lendemain, quelqu’un qu’il n’était pas.

« Elle parle comme un poissonnier, c’est insupportable. Je l’aime beaucoup, mais vraiment, parfois je me de demande comment elle a été élevée. Cameron a vraiment beaucoup de patience. » Mais Laurell savait également être adorable. C’était probablement ce qui aidait dans sa relation avec Cameron. Le jeune homme était haut placé, malgré son jeune âge, et avec des ambitions plus grandes encore. « Ses cousins étaient tous les deux à Serdaigle d’ailleurs. Tu t’entendrais sûrement avec eux. » Elle ne connaissait pas vraiment les maisons de Poudlard -elle s’était documentée avant de venir  au Royaume-Uni, elle n’était pas stupide- mais elle ne savait pas vraiment comment ils intéragissaient les uns avec les autres. A Durmstrang, tout était tellement différent, et l’esprit de compétition commençait dès le premier jour, même sans être dans une maison. Après tout, très peu de sang-mêlés et encore moins de nés-moldus étaient acceptés dans l’école bulgare. Il y en avait un peu plus ces derniers temps, mais cela restait très rare. « Tu devrais les voir à chaque fois que je leur fait une remarque… » La blonde leva les yeux au ciel, bien qu’elle devait avouer qu’elle n’était ambassadrice principalement que pour le compte de Magicis Sacra. En même temps, le Ministère Russe avait été infiltré depuis si longtemps, que parfois, l’on se demandait s’ils se rendaient compte que MS était en charge. Esquissant un sourire et déposant un léger baiser sur l’épaule de Cole, Ryia nota le type de restaurant dans un coin de sa tête. « Parfait, j’en connais un délicieux, tu ne seras pas déçu. » Et elle, elle ferait tout pour que leur première sortie se passe merveilleusement bien. Après tout, c’était elle qui avait lancé le sujet, elle ne pouvait pas se planter maintenant !

-18:
 

Leur douche, relativement coquine, terminée, le couple se sépara. Ryia retourna dans sa chambre, une serviette autour du corps, pour choisir ses vêtements. Elle passa rapidement des sous-vêtements, puis une robe d’un rouge bordeaux profond, avec des manches longues et lui arrivant mi-cuisses. Ils étaient en plein hiver, et même si elle transplanait pour se rendre à son travail, elle n’allait pas se ramener à moitié nue. Elle n’était pas Nasira « la folle à lier » Orwell. Cole réapparu dans la chambre, alors qu’elle terminait son maquillage, toujours sobre et léger. « Qu’est-ce que tu en penses? » Elle esquissa un sourire, posant ses yeux bleus sur le jeune homme.  
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Cole Prinston
Cole Prinston
Indépendant

Parchemins : 249
Âge : 18 ans (août 1997)
Actuellement : Apprenti de Joy comme apothicaire et vendeur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Au matin, nous deux [PV] Empty
MessageSujet: Re: Au matin, nous deux [PV]   Au matin, nous deux [PV] EmptyVen 20 Nov - 16:46

Au matin, nous deux« Dans l’intimité, je n’ai aucun problème. » confirma-t-il avec un petit sourire en coin qui en disait long. Il y avait encore un an de ça, il aurait juré par tout ce qu’il y avait de plus saint qu’il ne ferait jamais l’amour avec une fille en dehors de toute relation sérieuse mais quand il avait commencé à passer ses nuits entre les draps de la belle blonde, il n’était pas question d’engagement entre eux. Il n’était pas certain que ce soit réellement le cas actuellement même si ça en prenait bien plus le chemin, Cole pensant assez clairement à la jeune femme comme à sa petite amie. Il n’avait pas totalement fait une croix sur son romantisme naturel, il savait seulement le mettre au placard pour se concentrer sur des aspects plus prosaïques mais très plaisants d’une relation à deux.

« Ah oui ? Parce que être à Serdaigle n’est pas vraiment un gage de qualité. » commenta-t-il à propos des cousins de la fameuse Laurell sans plus de jugement la concernant elle – il se voyait mal dire du mal d’une personne qu’il ne connaissait pas -. En revanche, il connaissait les élèves à Serdaigle et ils n’étaient pas tous aussi charmants que lui Douglas, Chiara, Leith…. Leur qualité principale étant l’intelligence, il n’était pas fait mention de comment l’utiliser, donc il y avait un peu de tout.

« Je te fais confiance. » Lui dit-il en déposant un baiser léger sur front avant qu’elle ne s’en aille vers la salle de bain. Déléguer à sa copine le côté organisation ne le dérangeait pas, Cole n’était pas vraiment un leader dans l’âme (une des nombreuses choses qui agaçaient son père), si on lui demandait de planifier un événement, il le faisait. Il pouvait même prendre des initiatives quand ça ne le prenait, mais le plus souvent il laissait la main aux autres, surtout quand c’était bien plus dans leur personnalité que dans la sienne ! Et c’était le cas avec Riya dont le caractère affirmé avait tout de suite plu à Cole.

Ce qui ne l’empêchait pas d’être taquin quand ils n’étaient que tous les deux…

-18:
 

La douche terminée – si, si, à un moment ils s’étaient lavés aussi ! -, Cole s’attacha les cheveux aussi serrés que possible pour qu’ils ne le gênent pas quand il serait au travail. Il passa un jean propre et un pull beige à mailles fines et finit juste de se vêtir avant de retrouver Riya, fin prête elle aussi. Il s’approcha et l’embrassa furtivement avec un sourire : « Tu es toujours aussi belle, je suis presque jaloux de ceux qui auront le plaisir de t’admirer toute la journée. » Mais comme il ne pouvait pas se nourrir de sexe et de belles paroles, il était l’heure pour lui de transplaner à son boulot. « Je te retrouve ici ce soir ? » demanda-t-il au cas où une obligation au Ministère la retiendrait loin de lui – auquel cas il irait à la coloc’ même si celle-ci était pleine de médicomages amateurs en plein stress ! -. « En tout cas, moi j’y vais ! Bonne journée ma douce ! » Sur quoi, il se rendit au boulot, pile à l’heure malgré ses occupations matinales !

{Topic terminé}
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Au matin, nous deux [PV] Empty
MessageSujet: Re: Au matin, nous deux [PV]   Au matin, nous deux [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Au matin, nous deux [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: Maisons & Habitations-
Sauter vers: