AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-29%
Le deal à ne pas rater :
Balai laveur avec seau Vileda Spin & Clean
25 € 35 €
Voir le deal

Partagez
 

 c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Serpentard

Parchemins : 63
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia Empty
MessageSujet: c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia   c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia EmptyMer 11 Nov 2020 - 16:45

dans mes rêves,
on est deux
Dernière ligne droite, c'était la dernière ligne droite.

Thiago ne savait pas trop ce qu'il devait ressentir par rapport à tout ça. Il ne savait pas s'il devait être heureux, surexcité, ou alors au contraire se sentir mal et regretter. C'était encore trop compliqué pour lui de devoir mettre des mots sur ce qu'il devait ressentir, surtout savoir ce qu'il avait le droit de ressentir ou non. Il avait tellement pris l'habitude de se brider lui-même que là, il ne savait pas.

La vérité, c'est qu'au fond de lui, il avait peur. Peur d'arriver là-bas, de retrouver Lucrecia, de vivre avec elle après tout ce qu'il s'était passé, de devoir encore et toujours refouler ce qu'il ressent envers elle, ou ce qu'il ne ressent pas d'ailleurs. Et surtout, il était terrifié à l'idée qu'ils allaient peut-être devoir parler de ce qu'il s'était passé par deux fois. Où même, ce qu'il ne s'était pas passé. Thiago redoutait la conversation, les mots qu'ils devraient se dire l'un l'autre, sur ce qu'ils allaient devenir. C'était en parti pour ça que l'Argentin ne voulait pas aller à Poudlard avant. Parce qu'au final, être loin d'elle c'était facile. Il n'aurait pas à parler de tout ça. Mais la vie à Castelobruxo était devenue trop difficile pour lui ces derniers temps. Il s'était retrouvé seul et avec sa blessure, il ne pouvait s'échapper nul part. Et comment il allait cacher qu'il était blessé ? Il avait réussi durant les vacances Noël, mais il ne l'avait vu que rapidement. Là, ils allaient se voir chaque jour, dans les moments ou il serait fatigué et où sa cuisse allait lui faire mal et qu'il lui serait trop douloureux de marcher. Thiago avait vu le médecin, et il lui avait dit que la déchirure c'était mal soignée, que même si ça allait mieux, il y aurait toujours des moments ou il allait la ressentir. Putain !

Thiago attendait devant le bureau de la directrice de Poudlard. Son trajet s'était bien passé, il n'avait encore personne susceptible de le connaître et de prévenir sa partenaire de danse qu'il était là. Sa surprise pouvait aller jusqu'au bout. Enfin, sans sa soeur Camila, il ne serait pas là. C'est elle qui l'avait harcelé sans relâche jusqu'à ce qu'il demande le dossier de transfert. C'est elle qui venait le voir toutes les heures en pointant de doigt le fameux dossier et lui disant de le remplir. « Camila arrête ! » La brune avait attrapé un stylo et commençait tranquillement à s'installer sur le bureau de son frère, remplissant elle-même les informations demandées. « J'le fais pour ton bien Thiago. Je vois que ça ne va pas, et comme ça, ça ne durera pas longtemps. Même Mamà et Papà l'ont remarqué. Alors si il faut que t'ailles à Poudlard pour retrouver Lucrecia, t'iras ! » Il n'avait jamais remarqué avant cette fois-là qu'il faisait peine à voir. Il a alors essayé de faire croire que tout allait mieux pour que sa famille ne l'oblige pas à terminer de remplir le dossier, mais visiblement, ça ne marchait pas. Thiago avait finit par le faire. Et quand il avait reçu la réponse, il s'était retoruvé comme un con à ne pas savoir comment réagir. Il était accepté à Poudlard, pour rentrer le 1er Février. Il était attendu le 31 Janvier. Il devait maintenant s'y rendre, retrouver Lucrecia, et toute sa famille. Quand la directrice McGonagall lui ouvrit la porte, il inspira un grand coup, prenant sur lui. Maintenant, il ne pouvait plus faire machine arrière. Il était à Poudlard et il n'avait plus le choix. Dans un sens, c'était aussi super bien d'être dans cette école. Elle était très réputée, et il pourrait vraiment montrer qu'il était un très bon élève, se diversifier plus que Castelobruxo ne le lui avait permis.

La directrice McGonagall lui expliqua tout ce qu'il devait savoir sur l'école, et lui expliqua les maisons et comment il allait être réparti. Elle sorti un chapeau, le fameux Choixpeau dont elle lui avait parlé et le posa sur sa tête. « Un autre élève de Castelobruxo... » C'était étrange, mais Thiago ne dit rien, gardant le regard fixé droit devant lui, sur les immenses tableaux vivant qui tapissaient tous les murs du bureau de la directrice. « Gryffondor te conviendrait bien mais je pense que... » Est-ce que par chance le Choixpeau allait le mettre dans la même maison que Lucrecia ? D'un côté, Thiago l'espérait, mais de l'autre, ça le rendait encore plus nerveux. Mais le verdit avait l'air d'être pris. « Serpentard !» La directrice McGonagall rangea le chapeau à sa place et fit appeler une élève de serpentard pour venir l'accueillir et lui faire visiter l'école. Son coeur rata un battement ensuite quand elle lui annonça que ça allait être Lucrecia puisqu'ils se connaissaient tous les deux. Non, pas si vite. Il ne pouvait la revoir si vite. Il ne s'était pas préparé à ça, pas maintenant. Trop tôt. Trop tout.

Mais c'était trop tard, Lucrecia était maintenant là devant lui.

Il balaya tout au fond de lui, refoula tout ce qu'il pouvait bien ressentir, essaya de faire taire tant bien que mal la douleur qui se réveillait dans sa cuisse et lui sourit. « Que c'est bon de te revoir ! » Oui, il le pensait. Mais est-ce que c'était la meilleure idée qu'il est eu de toute sa vie ? Il en doutait encore.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 240
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia   c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia EmptyMer 11 Nov 2020 - 19:31

Lu' y Thiago.
But if the world was ending you'd come over, right? You'd come over and you'd stay the night. Would you love me for the hell of it? All our fears would be irrelevant. If the world was ending you'd come over, right? The sky'd be falling while I'd hold you tight. No, there wouldn't be a reason why we would even have to say goodbye. If the world was ending you'd come over, right?
La sortie à Pré-au-Lard de la veille avait permis à Lu de faire le plein de sucreries. Si elle préférait le chocolat mexicain, elle devait avouer que celui qu’elle trouvait chez Honeydukes n’était pas si mauvais que cela. Elle avait même pris un paquet de chocolat au lait pour Thiago, qu’elle lui enverrait plus tard dans la soirée pour qu’il puisse goûter un peu aux saveurs britanniques. En ce dimanche de janvier, elle s’était principalement entrainée seule dans la salle vide de Sterne, étirant ses muscles et répétant une choréographie de Magic Mix, qu’elle souhaitait proposer aux autres filles pour la prochaine chanson. Quand bien même son meilleur ami et partenaire de danse n’était pas là, elle n’avait pas pu se résoudre à arrêter la danse. C’est pourquoi elle avait rejoint Magic Mix puis Sterne -où elle avait même réussi à trainer Stef. Elle avait toujours mis un point d’honneur malgré tout à ne danser avec personne d’autre que Thiago. Il était hors de question qu’elle lui fasse cela, même si Alex était sans aucun doute le seul dans cette école à avoir le même niveau -quasi professionnel- de l’argentine. Elle avait, certes, partagé une danse avec lui lors du bal de noël, mais c’était totalement différent. Après tout, elle avait bien dansé avec Lucas lors de cette soirée…

Une fois son entrainement terminé, Lu était rentrée dans sa salle commune, avait retrouvé son dortoir et ses affaires et s’était enfermée dans la salle de bain. Délasser ses muscles échauffés prenait du temps, et Lucrecia profita de l’eau chaude ruisselante sur son corps le plus longtemps possible. Elle s’habilla ensuite assez simplement, une jupe verte et un pull noir, alors qu’elle allait retrouver Kate dans la salle commune, qui était, sans grande surprise, en train de se faire un thé. « Tu veux un thé, Lucrecia ? Je n’ai pas de maté, j’ai du genmaicha là si tu veux. » Kate et Lu s’étaient disputés quelques fois, sur la meilleure boisson existante. Si Lu’ ne jurait que par le maté, l’anglo-japonaise elle, ne jurait que par les différents thés japonais qu’elle aimait tant. Cela faisait parfois des étincelles, mais elles s’entendaient malgré tout plutôt bien. Alors qu’elle acceptait la tasse tendue par son amie, la directrice de Serpentard arriva dans la salle commune. Chose relativement rare pour être notée, tous les élèves présents se turent en une demie-seconde, attendant ce qui allait se passer. Le regard vairon de la professeure de potions s’arrêta sur l’argentine, et Lu haussa un sourire, échangeant un regard avec la blonde à ses côtés. « Miss Castillo, le professeur McGonagall veut vous voir dans son bureau. Maintenant. » Lu avala sa gorgée de travers, et posa la tasse avec un peu trop de force. Elle sortit de la salle commune, la directrice des verts et argents fermant la porte derrière elle. « Dépêchez-vous, ne la faites pas attendre. »

Lu n’aimait pas cela du tout. Elle ne savait pas pourquoi la directrice de l’école pouvait avoir envie de la voir. Elle n’était pas une mauvaise élève, loin de là. Elle avait, au contraire, mis un point d’honneur à avoir les meilleures notes possibles pour prouver que ce n’était pas parce qu’elle faisait un échange qu’elle allait faire n’importe quoi. Elle frappa à la porte, puis entra quand elle y fut invitée. « Professeur McGonag-… Thiago ?! » Elle rêvait, c’est ça ? Thiago ne pouvait pas être là, devant elle. Il était à Castelobruxo. Quand sa voix lui parvint aux oreilles et qu’elle le vit sourire, Lucrecia sentit son coeur faire un saut périlleux dans sa poitrine. Elle ne rêvait pas. « Oh Dios. » L’espagnol avait repris le dessus sur l’anglais, et Lucrecia n’attendit pas plus longtemps, et se jeta à son cou. Elle retrouva, en un instant, cette odeur qu’elle connaissait par coeur, qu’elle reconnaitrait entre mille, et s’accrocha à lui de toutes ses forces, avant d’entendre quelqu’un se racler la gorge. Elle posa ses yeux noisettes dans ceux de son meilleur ami. « Qu’est-ce que tu fais là ? Tu viens à Poudlard ? Pour de vrai ? Tu vas rester ? » Lucrecia, grande bavarde, avait des milliards de questions qui se bousculaient dans sa tête. « Mademoiselle Castillo, vous allez l’étrangler. Monsieur Piazzolla rejoint en effet Poudlard et les rangs de Serpentard, dès demain. Comme vous vous connaissez, vous pouvez vous occuper de son intégration, n’est-ce pas ? » La vipère relâcha son étreinte, se tenant droite à côté de son meilleur ami. « Oui, madame, bien sûr. » La directrice hocha la tête, visiblement ravie, et congédia les deux adolescents.

A peine sortie du bureau de la directrice, Lu se retourna vers Thiago, les yeux remplis de larmes, le souffle court, une douleur dans la poitrine. Il était là. Enfin. Avec elle. Et à Serpentard en plus ! « Pourquoi tu m’as rien dit ?! Tu sais que je voulais que tu viennes plus que tout au monde et tu m’as rien dit !! Tu le sais depuis quand ? Noël ? » Les vacances de Noël lui avait laissé un arrière-goût amer. Elle l’avait embrassé, elle avait pleuré dans ses bras, mais il n’avait rien fait. Il était restait impassible et l’avait laissée repartir à Poudlard sans rien lui dire, sans rien faire. « T’es là. T’es vraiment là… » Lu posa une main sur la joue de l’argentin, se perdant dans ses yeux verts, avant de se pendre à nouveau à son cou. Elle mourrait d’envie de le revoir, le mauvais temps ayant eu raison de sa joie d’être à Poudlard. Et maintenant, il était là, devant, dans ses bras. Et il était hors de question qu’elle le laisse filer.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Serpentard

Parchemins : 63
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia   c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia EmptyMer 11 Nov 2020 - 22:32

dans mes rêves,
on est deux
Thiago regardait la jeune femme devant lui. Elle était là. Il était là. Ils étaient là. Ensemble. C'était pas ce qu'il aimait le plus ? Quand ils étaient tout les deux ensemble ? Il étouffa un rire quand elle échappa un mot d'espagnol et esquissa une grimace quand elle se jeta à son cou et qu'il bascula malheureusement tout son poids sur sa mauvaise jambe en la rattrapant. Mais il n'y avait pas meilleure sensation que de la serrer contre lui, de l'avoir dans ses bras et d'enfoncer son visage dans ses cheveux. C'est la directrice McGonagall qui en se raclant la gorge mis un terme à leur étreinte, et Lucrecia se mit à débiter tout un tas de questions. Comment avait-il pu vivre sans elle tous ces mois ? Il fallait être fou pour se priver de sa présence.

Congédiés du bureau, ils sortirent tout deux. Les yeux de la jeune femme se remplirent de larmes et il se sentit tout d'un coup totalement con. Il fit un pas dans sa direction, attrapa une de ses mains qu'il serra entre les siennes, essayant de la rassurer. Thiago s'était douté que leur retrouvaille allait être émouvante, mais voir Lu' les larmes aux yeux, il ne pouvait le supporter. Pourquoi il ne lui avait rien dit ? Lui même ne le savait pas. Il se pinça les lèvres, attrapa une larmes qui roulait sur la joue de la brune avec son doigt et posa sa main sur sa joue. Elle lui avait tellement manqué. « Je l'ai su la veille des vacances, juste avant que tu n'arrives... » Les vacances de Noël... Elle l'avait embrassé. Il se rappelle bien de ses lèvres contre les siennes, de la sensation qui lui avait retourné l'estomac. Ce sentiment qui lui avait traversé le coeur et le corps. Mais il n'avait pas osé réagir, répondre. Ce n'était pas bien. Il ne devait pas l'aimer, il ne devait rien ressentir pour elle. Et elle non plus. Pourtant, la dernière fois, c'était elle qui avait franchi la limite. Il avait juste jugé bon de ne rien faire, d'oublier. Mais là, il était tout bonnement incapable de repousser ça au fond de sa mémoire. « Je ne t'ai rien dit car je ne savais pas encore si je voulais vraiment venir... Mais c'était compliqué de rester là-bas sans toi, même si c'est ma maison. » Et sa famille l'avait aussi énormément poussé à faire ce choix. Ils ne supportaient plus de le voir râler, bouder, s'entraîner alors qu'il était censé être au repos, du coup s'enfermer dans son travail scolaire. Et Lucrecia avait toujours été le soleil dans la vie de Thiago. Il s'avança encore d'un pas vers son amie, et la serra dans ses bras. Encore plus fort. Il avait besoin d'elle. « Je suis là, Lu'. Et je resterai maintenant tout le temps avec toi, peu importe où tu vas. » Elle pouvait aller au bous du monde qu'il la suivrait. Il ne pouvait vivre sans elle.

Ils restèrent ainsi quelques minutes, dans les bras l'un de l'autre. Thiago avait le visage enfoncé dans les cheveux bruns de sa partenaire de toujours, laissant dans ce petit moment tout ce qu'il ressentait refaire surface. Mais quand ils se détachèrent, il ne pouvait le lui montrer, alors il sourit, le plus amicalement possible. « Alors, tu me fais visiter ? J'ai assez vu ce couloir je crois. » Putain, ce que c'était bon d'être avec elle. Il se jura de ne plus jamais la quitter.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 240
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia   c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia EmptyJeu 12 Nov 2020 - 12:35

Thiago était bien plus grand que Lu, même si elle dépassait de peu le mètre soixante-dix, et ses bras avaient toujours été un havre de paix pour la sorcière. L’espagnol lui était revenu sur le coup de la surprise, mais elle était ensuite passé à l’anglais. De toute manière, Thiago le parlait mieux qu’elle, même s’ils avaient le même accent espagnol. Une fois sortis du bureau, elle était revenu à l’espagnol, plus par habitude qu’autre chose. Elle n’avait jamais réellement parlé en anglais avec Thiago. Chassez le naturel, il revient au galop... Quand il lui prit la main, elle laissa une larme couler. Thiago la récupéra et elle ne voulait plus qu’une chose, l’embrasser. Mais c’était idiot. C’était stupide. « Comment ça, tu n’étais pas sûr ? » sa voix se brisa sur ses derniers mots, redoutant la réponse de son meilleur ami. Elle ne se souvenait que trop bien de ses baisers enflammés et de ses mains sur son corps l’été passé. Mais elle avait eu peur que tout change à jamais s’ils passaient la nuit ensemble alors qu’elle devait partir à des milliers de kilomètres le lendemain. Pourtant, il lui disait clairement qu’il ne pouvait pas rester là-bas, pas sans elle à ses côtés. Et elle avait envie à la fois de le gifler et de l’embrasser.

Elle avait essayé de raviver la flamme pendant les vacances de Noël, et il n’avait rien fait, par Merlin! La sorcière en avait rabattu les oreilles de sa cousine, Stef, au courant d’absolument tout. Du premier baiser que Lu avait donné à Thiago, quelques années plus tôt, juste pour savoir ce que cela faisait. C’était à ce moment là qu’elle s’était rendue compte qu’elle l’aimait, plus qu’un ami, plus qu’un meilleur ami, plus qu’un frère. Mais il lui avait tellement hurlé dessus à l’époque, qu’elle n’avait jamais retenté l’expérience. Au courant de ce qui avait failli arriver fin août aussi, alors que Lucrecia devenait presque folle sa première semaine à Poudlard, sans sa présence rassurante à ses côtés. Et bien entendu, le baiser et les larmes des vacances de Noël qui avaient laissé l’argentin de marbre. Alors qu’il la serrait dans ses bras, Lu laissa ses larmes couler. C’était un mélange de joie, de peur, d’excitation et de soulagement. Il était là, enfin, avec elle. Et elle avait envie de lui dire qu’elle l’aimait, que son coeur et son esprit ne pensaient qu’à lui, tout le temps. Mais ce n’était pas possible. S’il l’aimait -ça, elle n’en n’avait aucun doute, il avait traversé l’océan pour elle- il ne l’aimait que comme sa meilleure amie, comme sa sœur. « Je ne te laisserai plus, c’est promis Thia’. » Plus jamais.

Quand leur étreinte se rompit, après plusieurs minutes, Lu’ essuya rapidement ses joues trempées, un sourire aux lèvres et des étoiles dans les yeux. Il était là ! Thiago était enfin là ! Elle avait eu du mal à le réaliser, mais maintenant qu’elle avait sentit son parfum et son corps contre le sien, tout allait mieux. « Oui !! Tu verras, c’est vraiment pas si mal ! Oh, Stef, Tina et Quino ne vont pas en revenir !! » Elle sautillait presque sur place, mue par l’excitation et la joie. « Attends, j’espère que tu ne leur as pas dit à eux, avant moi? » Lu fronça les sourcils, bien qu’elle savait Stef incapable de tenir un secret pareil aussi longtemps. Surtout vu tout le temps que Lucrecia avait passé à râler qu’il ne l’avait pas embrassée en retour ! « Tu pourras venir à Sterne aussi, tu sais, le groupe de danse, je t’en avais parlé ? Ou tu pourras venir voir les répétitions de Magic Mix! Tu as écouté l’album au fait? » Lu avait bien entendu offert l’album à Thiago pour Noël, en plus de tout le reste qu’elle avait choisi pour lui. Un énorme paquet de chocolat au lait d’Honeydukes, des bonbons, un cadre avec leur dernière photo, prise à Londres alors qu’ils visitaient la ville avant le départ de Lu, et un bracelet, avec un L&T discrètement gravé. Elle glissa sa main dans celle de Thiago pour démarrer la visite, refusant tout simplement de le laisser lui échapper une nouvelle fois. Elle ne l’embrassait pas, il n’allait pas râler, pas vrai? « Notre salle commune est dans les cachots, mais tu verras, c’est assez cosy! Et en plus, il y a des fenêtres qui donnent dans le Lac Noir ! Je suis sûre que j’ai vu un tentacule du calmar géant une fois... » Il était là ! Il était vraiment là !!
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Serpentard

Parchemins : 63
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia   c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia EmptyJeu 12 Nov 2020 - 17:25

dans mes rêves,
on est deux
Quand la voix de Lucrecia se brisa, il ressentit une douleur dans son coeur. Thiago n'aimait pas la voir ainsi. Il savait qu'il aurait dû la suivre dès septembre, mais au fond de lui; il pensait que c'est elle qui allait faire le trajet retour, revenir auprès de lui, se dire que la vie au soleil est largement meilleure que celle à Poudlard. Finalement, c'était lui qui avait craqué, qui avait quitté la chaleur et le beau temps pour venir à un endroit où il ne verrait que le soleil deux fois par an non, il n'abuse pas du tout, juste pour elle et ses beaux yeux. « J'avais peur de ne pas être à la hauteur, peur de partir. C'est nouveau pour moi... Ce n'était absolument pas contre toi. » Qu'est-ce que la brune lui faisait ? Pfff... Il était sorti, l'année dernière avec une fille de leur année à Castelobruxo. Il ne sait même pas pourquoi il s'est mis dans cette relation parce qu'il ne l'aimait pas. Mais elle, elle était tellement aux petits soins avec Thiago qu'il se sentait comme un prince. Et tout le monde savait que Thiago aimait être mis sur un piédestal, ça flattait son égo. Mais il n'avait pas ressenti ça. Il était persuadé qu'il pourrait même se jeter dans le vide pour Lu'. Il avait quitter sa famille et sa terre natale qu'il aimait tant pour elle. Le brun ne l'aurait fait pour personne d'autre.

Ne plus jamais se laisser l'un l'autre, ne plus partir l'un sans l'autre. Tellement de belles promesses. Tellement qu'il pourrait là maintenant faire une connerie. Non, ne pas regarder ses lèvres, c'est une trop grande tentation.

Oh c'est vrai, ses cousins sont aussi à Poudlard. Thiago a hâte de les revoir aussi, au moins il connait déjà des gens et ne se retrouve pas en terre totalement inconnue. Puis, il ne serait pas totalement dépaysé, puisqu'il pourrait parler sa langue natale. Comme s'il emmenait un bout de son pays avec lui sur un autre continent. « Non, tu es la première au courant de mon arrivée. Normalement, personne ne m'a vu. Et à part ma famille, personne ne savait que j'allais être transféré ici. » Camila l'avait même accompagné jusqu'au quai 9 3/4 à Londres. Thiago était persuadé qu'elle aurait aimé étudier à Poudlard elle aussi, mais aussi prêt de son examen final, de la fin de ses études, ce n'était pas du tout raisonnable. Il était le premier de sa famille à partir aussi loin seul. Sans compter son père, mais en tant que Moldu célèbre, il a du faire pas mal de voyage. Enfin, c'était avant, quand il était acteur. Ensuite, il n'était qu'invité sur des shows célèbres, dans des remises de prix ou alors dans des défilés de très haute couture. Ça fait toujours plaisir d'avoir un si grand acteur, même à la retraite, présent dans un évènement, gros coup de pub. Mais Thiago, lui, partait pour du long terme.

Lucrecia était survoltée. Elle lui reparla du groupe de danse qu'elle lui avait déjà évoqué dans une lettre. Il avait répondu qu'elle n'avait pas le droit de danser avec quelqu'un d'autre que lui. Thiago était le seul et l'unique et tant pis pour les autres. Seulement lui avait le droit d'avoir cette partenaire. D'ailleurs comme lui n'avait pas voulu trouver une nouvelle partenaire quand elle était partie. Mais s'inscrire avec elle dans ce groupe ? C'était à la fois une bonne idée, et une très mauvaise. D'un côté, il aimait la danse plus que tout au monde. Alors oui, un club de danse, c'était ouf. Mais il était censé encore ne pas trop forcer sur son muscle pendant encore un mois, éviter le trop grand effort. S'il refusait, ça allait paraître bizarre pour sa partenaire, elle allait se poser des questions. Et ça, il ne voulait surtout pas qu'elle soit mise au courant. « Oui, je l'ai écouté. J'aime beaucoup d'ailleurs. Et pour Sterne, on verra ? Il faut encore que je m'habitue à Poudlard et on en reparlera. » Il espérait que son excuse allait passer comme une lettre à la poste. Qu'elle ne pose pas plus de questions par pitié.

La brune lui attrapa la main et l'entraîna derrière elle dans un dédale de couloir tout en lui parlant de leur maison commune, serpentard. Une salle commune dans les cachots ? Ça avait l'air d'être glauque et sombre. Lui qui aimait la lumière et le soleil. Mais elle était tellement heureuse qu'il n'osa râler du manque de soleil pour le moment. Elle l'emmena dans la salle commune, où plusieurs élèves le saluèrent, lui montra les chambres et tout ce qu'il avait besoin de savoir sur leur maison. Il était de plus en plus gagné par sa frénésie et se sentait lui aussi surexcité par cette toute nouvelle aventure. « J'ai encore du mal à croire que je suis là, à Poudlard avec toi, et qu'on va finir notre année ensemble. » Ensemble. Le mot tourna dans sa tête. Un second sens s'imprima au fond de lui. Oui, ensemble, parce qu'ils étaient tous les deux là, mais non, pas ensemble. Bien que s'il avait totalement le choix, qu'il se mettait un peu à écouter son coeur, il le ferait tout de suite maintenant, l'embrasser et lui dire qu'il l'aimait. Mais il était raisonnable, et il culpabilisait aussi en s'imaginant la suite si leur histoire ne fonctionne pas. Et il ne pourrait vivre sans elle dans sa vie. Alors, elle était juste sa meilleure amie on y croit tous hein.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 240
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia   c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia EmptyDim 15 Nov 2020 - 10:20

Serrant un peu plus la main de Thiago, Lu fut touchée par ce que son meilleur ami lui confia. Ils étaient pareil sur ce point, déterminés et n’acceptant pas l’échec. Ils se devaient toujours d’être les meilleurs, ce qui avait fait des étincelles sur les pistes de danse. Ils n’avaient jamais laissé la victoire leur échapper, et si une telle chose arrivait, ils s’entrainaient d’arrache-pieds pour réussir la fois d’après. « Tu seras toujours à la hauteur Thia’. » Mais elle pouvait comprendre qu’il ai eu peur. Elle-même n’avait pas été particulièrement sereine lorsqu’elle s’était trouvée sur le quai 9 3/4 à la rentrée de septembre. Preuve en était, elle avait pleuré dans les bras de l’argentin, espérant secrètement qu’il lui demande expressément de rester, ou qu’il lui dise qu’en réalité, il venait lui aussi, à Poudlard. « Ce n’était pas facile pour moi non plus, tu sais. » Mais elle avait eu Stef, Quino, Tina et Gab comme point d’ancrage. Forcément, c’était plus simple ainsi, elle ne débarquait pas dans une nouvelle école sans connaître personne. Puis elle y avait retrouvé Alex également, et tout semblait s’éclairer. Au final, la seule chose qui lui manquait, c’était Thiago.

Heureusement pour elle, Lucrecia n’était absolument pas au courant de la petite aventure de son meilleur ami avec une fille de Castelobruxo. A dire vrai, elle n’aurait probablement pas très bien réagit si elle l’avait su. Son frère et sa soeur la connaissait assez bien et n’avaient pas moufté un mot de cette histoire. Elle aurait probablement débarqué en furie durant les vacances de Noël, plutôt que la larme à l’oeil et le coeur tremblant. « Je suis sûre qu’ils sont super fiers de toi. Et puis comme ça, ton anglais sera encore meilleur ! Même s’il est déjà excellent, bien sûr. » Après tout, il avait un bien meilleur niveau qu’elle, puisqu’elle cherchait encore parfois ses mots. Certes, ils avaient tous les deux un fort accent espagnol qui transparaissait à chaque phrase, mais tout de même, ils ne déméritaient pas !

Bien entendu, la brune était ravie de savoir que l’album de Magic Mix avait plu à Thiago. Elle avait, certes, rejoint le groupe seulement cette année et n’apparaissait pas sur toutes les chansons, mais Lu ne faisant jamais les choses à moitié, elle s’était donnée à cent mille pour-cent pour le groupe. Cela lui avait permis de faire abstraction de toutes les pensées négatives qu’elle avait pu avoir. Le temps atroce du Royaume-Uni, le manque de son frère et de sa soeur, ses sentiments pour son meilleur ami, tout ce qu’il s’était passé avant son départ. Tout ça, elle avait réussi à l’oublier un peu grâce à la danse. Y compris avec Sterne, même si Thiago n’avait pas été d’accord. Elle avait besoin de la danse dans sa vie, tout comme lui, pour se sentir vivante. « D’accord. Mais sinon, je te garde rien que pour moi, ça me va très bien aussi. J’ai quand même réussi à embrigader Stef dans ce club, avec ses deux pieds gauches, tu te rends compte ? Promis, je ne danse pas avec un garçon, on danse tous ensemble. Tu restes mon seul et unique, n’en doute jamais. » Elle ne précisa pas qu’il était le seul et unique partenaire. Parce que cela, il le savait. Mais il était le seul dont elle avait constamment envie d’avoir à ses côtés, d’embrasser aussi. Sauf qu’il ne semblait pas réellement réceptif.

Dans la Salle Commune des vipères, Lucrecia présenta rapidement Peony, Jensen et Kate, qui trainaient par là, à Thiago. La blonde lui adressa un regard lourd de sens, un léger sourire aux lèvres. Sa camarade de dortoir savait que Lu’ en pinçait pour son meilleur ami et qu’elle se languissait de le revoir. Elle était loin de se douter qu’il allait se pointer à l’improviste, mais Lu était sûre qu’elle allait en souper au coucher. « Je suis tellement heureuse ! C’est le plus beau cadeau qu’on m’ai fait. » Ses yeux se posèrent sur les lèvres de son meilleur ami. Ce n’était pas une bonne idée. Déjà, ils étaient en plein milieu de la salle commune des Serpentard, pas vraiment un endroit au calme et intimiste donc. Et puis, Thiago l’avait battue froid pendant les vacances, alors peut-être qu’elle s’était fait des idées depuis cette fameuse nuit d’août. Elle reposa ses prunelles noisettes dans les yeux verts de son meilleur ami. S’octroyant un des canapés en cuir noir de la salle commune, Lucrecia se lova tout contre son meilleur ami, hésitant cependant légèrement. Mais sa joie et son amour eurent rapidement raison d’elle et elle s’abandonna dans ses bras. « Tu as choisi quoi comme options ? Tu as pris soins aux créatures magiques ? Moi oui !! Et Divination aussi, mais la prof est complètement barge. Oh, et tu sais, même s’il ne fait pas beau tout le temps c’est un euphémisme, il fait un temps complètement pourri depuis cinq mois, j’en peux plus, rappelle moi pourquoi t’es venu ? il y a des jolies journées, promis ! Et en plus, on peut même aller se promener dans le village sorcier voisin ! Là où t’es arrivé en train. T’es venu en train hein ? » Lucrecia avait enclenché le mode moulin à paroles, dont elle avait l’habitude et qui prenait généralement le dessus lorsqu’elle avait un trop plein d’émotions, ce qui était le cas. Thiago était avec elle, par Merlin ! Ce n’était pas rien ! « Tu me réserves la prochaine sortie, tu me le promets ? Hors de question que je te laisse à quelqu’un d’autre. » C’était tout simplement hors de question qu’elle le laisse lui échapper alors qu’il l’avait enfin retrouvée. Même si elle allait bien devoir lui lâcher un peu du lest, parce qu’il n’était pas juste à elle… Mais elle avait encore le temps de voir venir non ? Il la connaissait par coeur -ou presque-, et il était venu pour elle… Ça devait bien vouloir dire quelque chose !
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Serpentard

Parchemins : 63
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia   c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia EmptyLun 16 Nov 2020 - 21:57

dans mes rêves,
on est deux
Est-ce qu'il serait toujours à la hauteur ? Plus le temps passait et plus il en doutait. Surtout pour la danse, il n'avait pas pratiqué depuis un petit moment, et c'était très mauvais de prendre du repas. Leurs muscles étaient habitué à avoir un effort physique et là, Thiago ne faisait presque rien à part du renforcement musculaire.

Thiago avait toujours mieux parlé anglais que son amie. Parce que ses parents avaient toujours mis un point d'honneur à ce que leurs enfants parlent la langue universelle, ainsi lorsqu'ils suivaient le père de famille, ils pouvaient aussi se débrouiller seuls. L'accent espagnol ne se gommait pas par contre, mais l'argentin se débrouillait très bien et pouvait tenir de longue discussion en anglais. Au final, heureusement qu'il avait appris à parler aussi couramment l'anglais, parce que sinon, cette année allait être une catastrophe. « On finira peut-être par perdre l'accent, non ? » A force d'être entourés d'anglais, ils allaient peut-être même prendre l'accent d'ici. Oh l'horreur ! Thiago ne le supporterait pas.

« Heureusement que tu n'as pas eu d'autres partenaires de danse que moi, je le prendrai très mal. » Possessif ? Absolument pas. Enormément en vérité. Alors entendre qu'il est son seul et unique, ça le rassurait énormément. Il ne s'imaginait pas avoir une autre partenaire que Lucrecia, et il ne l'accepterait pas. Depuis leurs débuts, ils ont appris à danser ensemble, ils connaissent le corps de l'autre, les limites de l'autre. C'est ce qui a fait leur force dans les concours. Ils étaient connectés quand ils dansaient. Ils étaient fusionnels. Tellement que c'était aussi le cas en dehors du parquet, et que parfois, c'était même compliqué pour le brun de faire le tri dans tout ce qu'il ressentait. n sacré casse-tête. « Et Stef qui danse, ça donne quoi ? Je donnerai père et mère pour voir ça. » Ça devait être une sacré comédie de voir la cousine de l'argentine danser, et franchement, il ne louperait ça pour rien au monde.

La salle commune n'était au final pas aussi lugubre que ce qu'il s'était imaginé. Avec la cheminée, elle était même assez accueillante et offrait une bonne énergie pour travailler ses cours. Il ne manquait que le soleil et tout serait parfait. Après avoir fait rapidement le tour, avoir été présenté à Peony, Jensen et une autre blonde dont il n'avait pas encore retenu le nom, ils s'installèrent dans un des canapés de la salle commune. Lucrecia se lova dans ses bras et il entoura son épaule, la serrant encore un peu plus contre lui. Ça faisait un bien fou de la retrouver, d'être tout les deux là. Elle lui demanda quels options il avait pris, tout en lui expliquant les siennes. Et il se vit envahir d'informations en tout genre. Thiago posa une main sur la cuisse de la jeune femme tout en lui souriant pour essayer de la détendre un peu. « J'ai moi aussi pris soins aux créatures magiques, donc on sera ensemble. C'est là où on peut avoir nos meilleures notes, je n'allais pas laisser ma chance passer ! Et j'ai aussi défenses contre les forces du mal. A voir ce que ça donne. Et études des moldus. J'me renouvelle un peu. » Lu' lui demanda, ou lui ordonna, tout dépend comment on le prend, de lui réserver sa prochaine sortie. Ça, il ne pouvait le lui refuser, et c'est ce qui était prévu de toute façon. Il n'avait pas traversé l'océan pour ensuite ne pas la calculer du tout. Autant rester à Castelobruxo alors. « Tu me feras visiter. Et je te réserve même les dix prochaines sorties si tu veux ! » Et puis Thiago n'avait pas envie d'être laissé à quelqu'un d'autre. Il était trop bien avec Lucrecia malgré toutes les questions en suspens.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 240
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia   c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia EmptyMar 17 Nov 2020 - 16:48

Arriveraient-ils un jour à perdre l’accent espagnol? Lu secoua vivement la tête de droite à gauche, ses boucles cuivrées suivant le moment. « Impossible... Je préfère largement le notre, c’est beaucoup plus joli. En plus, l’accent écossais est vraiment particulier, tu verras, Jensen doit avoir le plus fort de tout le château. » Non elle ne balançait... ok, un peu quand même. Mais c’était vrai ! Le capitaine de l’équipe de Quidditch de Serpentard se targuait d’être écossais comme personne, et son accent était vraiment très, très prononcé. À côté, celui que partageaient les argentins était limite normal...

« L’inverse marche aussi, hein... » Elle n’était pas particulièrement jalouse. Elle avait généralement pas mal de facilité lorsqu’il fallait se faire à de nouvelles relations, mais avec Thiago, tout était exacerbé. Elle refusait tout simplement de le partager avec qui que ce soit. Sa famille, ses cousins, passe encore, parce qu’ils se connaissaient depuis des lustres, et qu’ils l’avaient tous adopté, mais pour les autres... Thiago était à elle, et a personne d’autre. Raison de plus pour qu’elle ne soit jamais au courant de ce qu’il avait bien pu trafiquer avec une fille à Castelobruxo. Son coeur ne le supporterait tout simplement pas. Elle au moins, elle colle pas sa langue au fond de la gorge d’autres personnes ! « Et bien... Elle ne s’est rien cassé, c’est déjà ça, je suppose ? Mais tu pourras venir assister aux répétitions, si tu veux ? Au moins pour regarder un peu. Viska n’y verra pas d’inconvénient. Et puis tu pourras venir à celles de Magic Mix aussi! » Même s’il ne voulait pas danser, pour x ou y raison, tant qu’il était là avec elle, elle saurait s’en accommoder. Après tout, elle pouvait comprendre, car elle, tout ce qu’elle voulait, c’était danser avec lui, et avec personne d’autre. Elle s’était rabattue sur les groupes de danse de l’école, essentiellement pour noyer son chagrin. t’es content de toi Titi?! « Tu verrais, certains sont tellement raides, c’est affolant... » Mais elle était aussi bien trop exigeante avec elle-même et la danse pour se permettre une telle raideur. Heureusement que Stef et Kate la supportait comme elle l’était !

Elle frissonna lorsqu’il posa sa main sur sa cuisse, le dévorant des yeux. Pourquoi avait-il refusé de l’embrasser en retour, pendant les vacances ? Il faisait comme si rien de tout cela ne s’était passé, toujours aussi proche d'elle qu'auparavant. Et pourtant, le simple fait que leurs corps ne se touchent ou se frôlent la rendait folle. Si elle avait concédé à Kate une très courte version des vacances d’hiver, Stef avait, elle, eu droit à la totale, et à la colère latente de la jeune femme depuis lors. Et pourtant, il était là, à côté d’elle, beau comme un Dieu. Elle se mordit la lèvre inférieure, écoutant, presque distraitement ce qu’il lui disait. « Tu triches un peu avec l’étude des moldus, ton père a déjà du tout t’apprendre ! » Lu’ n’avait jamais eu d’aprioris sur les moldus et les nés-moldus. Elle venait, certes, d’une longue lignée de Sang-Mêlés, mais toutes ces histoires de pureté de sang lui passait clairement au dessus de la tête. Et surtout, elle adorait la famille de Thiago, et s’y sentait comme chez elle. C’était un peu sa deuxième famille, dans un sens, tout comme celle de Lu et de ses cousins pouvait l’être pour son meilleur ami. Un immense sourire illumina son visage qu’a d il lui confirma qu’il lui gardait sa première sortie à Pré-au-Lard, ainsi que toutes les suivantes. Il la connaissait sur le bout des doigts, cela ne faisait aucun doute. « C’est dommage que Tina ne se sente pas bien, elle aurait été tellement contente de te voir ! Pas autant que moi, bien entendu, mais je sais qu’elle t’aime beaucoup aussi. » Sa cousine avait été dans un état second toute la journée James avait-il usé d’une potion pour se débarrasser d’elle? et était montée très tôt dans son dortoir. Et il était hors de question que Lu’ aille la réveiller. Et puis comme ça, elle gardait encore un peu son meilleur ami rien que pour elle. Peut-être finiraient-ils par mettre cartes sur table et parler des choses qui fâchent, mais pour le moment, elle préférait profiter de l’instant. « Bon, j’ai manqué quoi à Castelobruxo ? T’as pas été très bavard pendant les vacances... » Bon, d’accord, elle forçait peut-être un peu le point sensible, mais sinon, ils seraient adultes que tout cela resterait en suspend dans un coin de leurs têtes !
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Serpentard

Parchemins : 63
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia   c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia EmptyDim 22 Nov 2020 - 13:42

dans mes rêves,
on est deux
Thiago n'avait pas encore entendu parler le fameux Jensen dont son amie lui parlait, mais il avait déjà entendu l'accent écossais quand il était descendu du train, le Poudlard Express et que certains étaient visiblement des locaux d'ici. Il avait vraiment dû avoir l'air perdu puisqu'une dame d'une quarantaine d'année lui avait indiqué comment se rendre jusqu'à l'école de magie. C'est vrai que sur le coup, cet accent l'avait frappé. « Au moins, on continuera de parler espagnol entre nous. C'est pratique, on pourra avoir des discussions privées en public. Sauf si tes cousins sont dans les parages. D'ailleurs, comment vont-ils ? » Le nombre de fois ou Thiago a passé les vacances avec eux, ça faisait d'eux presque aussi des membres de sa famille. Surtout la plus jeune !

Thiago planta son index dans les côtes de Lucrecia. « Je n'ai jamais voulu danser avec personnes d'autres. » Franchement, quelle idée alors qu'il avait déjà la meilleure des partenaires de danse ? Ce serait se tirer une balle dans le pieds. La jeune femme lui parla ensuite de Stef aussi inscrite à Sterne, le club de danse de Poudlard. Rien que de l'imaginer danser, il ne peut retenir un sourire. « C'est vrai que c'est un bon début. » Et au moins aller voir les répétitions, cela tentait franchement l'Argentin. Après, le reste, il faudrait voir après son renforcement musculaire et en baissant le niveau qu'il a habituellement. Triste. « Je viendrai vous voir, promis. » Encore une autre promesse. Combien Thiago allait en faire à la jeune femme ? Beaucoup trop. Le pire, c'est qu'il sait pertinemment qu'il les tiendra tous, parce que c'est pour Lucrecia. Et qu'il a traversé l'océan pour elle. Alors faire autre chose ? Il en est totalement capable, ça il le sait. « On pourrait peut-être leur donner quelques conseils ? Pour travailler leurs souplesses ? » C'est un peu la base de la danse quand même la souplesse. Certaines choses seraient impossibles pour Thiago s'il n'avait pas travaillé ceci.

Ils continuèrent de parler des options que les deux avaient choisis pour l'année scolaire. Instinctivement, il avait posé une main sur sa cuisse. Et Thiago jurerait qu'il avait rêvé, mais une partie de lui voulait vraiment croire qu'il avait vu Lucrecia se mordre la lèvre inférieure. Mon dieu ! Qu'elle ne fasse pas ça ! Ça avait été difficile pour lui de ne pas réagir quand elle l'avait embrassé durant les vacances de Noël. L'Argentin avait pris sur lui comme jamais. Il ne savait pas s'il avait bien fait. Mais on sait ce qu'on perd jamais ce qu'on gagne non ? Ils avaient déjà failli tout foutre en l'air une première fois, à la fin de l'été. Il ne fallait pas recommencer. Comment Thiago réagirait-il si au final leur relation ne menait strictement à rien ? Si au final, ils finissent par se détester et ne plus pouvoir se supporter ? « J'avoue que ça aide, mais il y a encore beaucoup de choses que je ne connais pas ! » Rien que de penser à son père, ça lui foutait un léger coup sur le moral, mais franchement, vu comment il était quand Lucrecia était loin de lui, il ne pouvait tomber plus bas. Puis, il reverrait sa famille durant les prochaines vacances ?

« Elle est dans cette maison aussi ? » Thiago adorait Tina. Il n'avait pas eu la chance d'avoir une petite soeur, et c'est vrai qu'il avait pris la Kostas comme telle. Il était proche d'elle, il adorait la traiter comme une princesse. Alors savoir qu'elle était dans sa maison, c'était une bonne nouvelle. Mais c'était mieux ainsi. Tina pouvait être très prenante et au moins il avait la chance de pouvoir profiter d'un moment seul, malgré les personnes présentes dans la salle commune, tout est relatif, avec sa partenaire de toujours. Ah, qu'est-ce qu'elle avait manqué à Castelobruxo ? Oulah... Beaucoup de choses, mais il n'allait pas parler de sa relation avec l'autre fille, aussi brève soit-elle. « Miguel et Gabriella ne sont plus ensemble. Elle était au bout de sa vie et passait son temps à pleurer. Une vraie fontaine ! Franchement, elle m'a saoulé, toujours là en train de chouiner. T'aurais vu ça ! » Et sur le fait qu'il n'avait pas été très bavard durant les vacances de Noël, c'était une pente trop dangereuse de parler de ça. Peut-être qu'il pourrait encore éviter la conversation un peu ? On y croit tous Titi !
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia   c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
c'était toi qui disais que tu serais toujours là + ft Lucrecia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Salles de cours :: Bureau de la directrice-
Sauter vers: