Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -48%
-48% sur le Compresseur digital programmable Michelin ...
Voir le deal
41.88 €

Partagez
 

 PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 166
Âge : 15 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. Empty
Ξ Sujet: PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse.   PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. EmptyDim 15 Nov - 21:18

Katarzyna & Thiago.
In my reflection I see signs of psychosis. I try to pay them no attention can't keep them under the surface. If I could then I would. You don't think I would pretend? Trouble's coming but I still don't know when. That's the voice that I can hear in my head, I hear it over and over again. I hear trouble coming over and over again.
Premier samedi de février, et pour ne pas changer les bonnes vieilles habitudes, Kate avait pris son petit déjeuner dans la grande salle, en compagnie de Circé et d’Itachi, prenant tout son temps pour se préparer un matcha dans les règles de l’art. Maintenant qu’elle avait sa théière magique à température réglable, elle en profitait encore plus pour boire des litres et des litres de sa boisson favorite. Elle avait d’ailleurs, d’ores et déjà goûté le thé que lui avait étrangement offert Joaquín Kostas, sans vraiment comprendre ce qui avait bien pu lui prendre. Lucrecia y avait été de son regard lourd de sens, que Kate avait balayé d’un revers de la main en lui renvoyant en pleine face les sentiments que la brune éprouvait pour son meilleur ami. Meilleur ami et partenaire de danse qui, d’ailleurs, avait fait irruption dans Poudlard le dimanche d’avant, alors que plus personne, pas même la principale intéressée ne s’y attendait. Depuis lors, Lucrecia avait un sourire indélébile sur son visage et les yeux pleins d’étoiles à chaque fois qu’elle apparaissait dans le champ de vision de sa camarade dortoir. Lucrecia lui avait rabattu les oreilles au moins de janvier sur la non-réaction de l’argentin alors qu’elle l’avait embrassé avant de pleurer dans ses bras. Kate avait levé les yeux au ciel au bout de la troisième fois. Elle avait compris, Thiago n’avait visiblement pas les mêmes sentiments que Lu, mais qu’y pouvait-elle, elle ? Franchement, c’était complètement stupide ! Elle pouvait comprendre que l’argentine en avait besoin d’en parler, et Kate était ravie d’être en quelque sorte sa confidente d’avant dodo, mais quand même… N’avait-elle pas une cousine à l’école, à qui elle racontait absolument tout ? Car Kate savait bien qu’il y avait des parties de l’histoire qu’elle ne connaissait pas. Elle avait bien demandé à Lucrecia pourquoi elle s’était ainsi jetée au cou du jeune homme, mais la brune s’était bornée à lui dire que c’était parce qu’elle pensait être amoureuse de lui et qu’elle avait voulu savoir si, peut-être, lui aussi ressentait quelque chose pour elle. Nul doute que si Lu’ ressentait effectivement quelque chose pour son meilleur ami et partenaire de danse, concernant les sentiments de ce dernier, c’était plus problématique. Pourtant, Kate n’avait pas quitté l’argentin du regard pendant cette première semaine, portant un regard attentif à ses réactions. Il ne semblait pas râler malgré les marques d’affection de Lucrecia, alors Kate se posait des questions. Se pouvait-il qu’il cachait tout simplement ce qu’il ressentait ? Si tel était le cas, pourquoi ? Lucrecia était visiblement folle de lui et n’attendait qu’un mot de sa part pour s’abandonner à ses bras… Décidément, toutes ces histoires d’amour la dépassait.

L’après-midi, la jeune fille était retournée dans sa salle commune et vers seize heures, elle s’était installée confortablement dans un des fauteuils en velours vert, en tailleur, rapprochant la table basse où elle avait posé sa théière, quelques tasses -au cas où quelqu’un débarquerait avec la soudaine envie de boire un vrai bon thé- et son thé du jour. Elle avait opté pour un délicat thé blanc, des aiguilles d’argent, qui pour le coup, était un thé chinois c’est Quino qui aurait content dis donc ! La légende voulait qu’il soit récolté à la pleine lune, mais Kate n’en n’était pas tout à fait sûre. Elle rêvait de visiter une plantation quand elle en aurait la possibilité et poser toutes ses questions au producteur. En tout cas, la finesse du thé et les notes de raisin qu’il dégageait en faisait un thé relativement doux et subtil, qui plaisait généralement au plus grand nombre. Mais il était si facile de faire griller les feuilles avec de l’eau trop chaude que Kate surveillait sa théière avec attention. Une fois la liqueur prête, elle se servit une tasse, alors que Thiago pénétrait, seul, dans la salle commune. « Thiago ! Par ici ! » Comme elle trainait énormément avec Lucrecia, Kate avait eu l’occasion de passer déjà énormément de temps avec le nouvel élève. Elle ne comprenait toujours pas pourquoi les argentins avaient voulus venir alors qu’elle, ne rêvait que de retourner à Mahoutokoro, mais Lu lui avait bien fait comprendre qu’elle n’avait pas intérêt à se plaindre, au risque que Thiago ne souhaite repartir d’où il venait avant la fin de l’année. Et si Lu était plus jeune qu’elle de deux mois, elle la dépassait largement en taille, ce qui suffit à Kate pour se taire et être muette comme une carpe. Du moins, sur certains points. Une fois qu’il fut à sa hauteur, elle lui adressa un sourire et désigna sa théière et le siège vide en face d’elle. « Tu veux un thé ? C’est un thé blanc, très doux. Rien à voir avec le matémathique on sait Quino mais moi j’adore. » Lucrecia elle, se bornait à dire que le maté était bien meilleur, mais Kate était persuadée qu’elle réussirait à la faire changer d’avis un jour. « Lu est à la répétition de Magic Mix ? » Kate connaissait parfaitement la réponse, elle partageait son dortoir et ses journées avec l’argentine depuis le début de l’année, mais quand même. « Alors, cette première semaine ? Tout se passe bien ? Lu est tellement contente que tu sois là, je n’en peux plus. » Kate, mettre les deux pieds dans le plat ? Tout a fait. Et si c’était ce qu’il fallait pour que les argentins ouvrent les yeux sur ce qu’ils ressentaient, elle n’hésiterait pas. Mais toujours avec un grand sourire et un air angélique sur son visage !
acidbrain


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Préfet de Serpentard

Parchemins : 344
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse.   PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. EmptyLun 30 Nov - 22:59

Cela faisait maintenant une semaine que Thiago avait déposé valises à Poudlard. Une semaine qu’il se tapait le mauvais temps et qu’il faisait subir par conséquent sa morosité à son entourage proche, ce qui se résumait à Lu’ et les Kostas. Eux seuls étaient de toute façon capable de comprendre ce qui lui manquait tant que ça. Surtout Lucrecia puisqu’ils venaient exactement du même endroit, de la même ville. Et elle aussi, avouait que le manque de soleil ne lui réussissait pas, même si elle le cachait bien mieux que le jeune homme. Elle semblait toujours de bonne humeur, comment faisait-elle ? Thiago ne rêvait que d’une seule chose, se poser au soleil et profiter. Merde ! En plus, ce jour-là, il pleuvait. Que pouvait-il arriver de pire ?

Il avait passé cette semaine à travailler ses cours, pour être le meilleur possible, à rester collé à Lucrecia, sauf quand elle était au répétition de danse de Magix Mix auxquels il n’assistait pas encore, et parfois aussi quand elle allait à celle de Sterne et qu’il trouvait une bonne excuse pour ne pas les regarder. La vérité, c’est que souvent, pendant ce temps-là, il allait trouver une salle vide pour faire ses exercices de renforcement et espérer ainsi pouvoir redanser sans être gêné par sa blessure. Le médecin avait été clair, il ne pourrait plus danser au même niveau qu’avant, de toute façon, ça faisait longtemps qu’ils avaient arrêté les compétitions, mais ça le minait quand même. Il ne pouvait même plus pratiquer sa passion tranquille. Cette année n’était décidément pas la meilleure qu’il a eu.

Son premier week-end à Poudlard venait de commencer et le matin, il avait travaillé trois heures pour tout terminer. Il ne lui restait plus qu’à relire ses cours le dimanche, mais il était plutôt content de lui. Au moins, il arrivait encore à gérer son temps pour ne pas se retrouver débordé. Et il était presque persuadé d’avoir plus ou moins tout compris et réussit. Bien sûr, il ne pouvait pas se corriger lui-même, mais il était assez confiant sur ce coup-là. Thiago avait toujours été réputé pour être bosseur, même parfois un peu trop, et il savait qu’il pouvait compter sur ses capacités. Ce n’est pas pour autant qu’il se reposait sur ses lauriers. Ensuite, il avait mangé avec Lucrecia qui ne le lâchait pas. Il n’allait pas s’en plaindre. C’était parce qu’elle lui manquait trop qu’il avait fini par demander son transfert de Castelobruxo. Puis, il aimait ça, même s’il préférait ne pas vraiment se l’avouer. Ce n’est pas bien. Ce n’est pas bien. Voilà ce qu’il se répétait à longueur de journée quand il s’imaginait être autre chose pour la jolie brune. Et il en imaginait des choses. L’après-midi s’écoulait, quand sa partenaire de danse le quitta pour aller aux répétitions des Magix Mix, et Thiago rejoignit alors la salle commune. Il avait prévu de faire quelques échauffements et voir jusqu’où il pourrait pousser ses limites aujourd’hui, mais visiblement, il allait devoir changer ses plans. Quand il traversa la salle commune, il fut interpellé par l’amie de Lucrecia et petite amie de Quino, Kate, installée dans un des fauteuils disponibles, avec une théière devant elle et plusieurs tasses. Il lui sourit et s’installa auprès d’elle. « Comment ça va Kate ? » Ils avaient déjà parlé quelques fois, jamais en l’absence de Lucrecia néanmoins, mais c’était une première, et il faut une première fois à tout. Kate lui proposa un thé, qu’il accepta volontiers. Il était toujours d’accord pour tester de nouvelles choses, on ne pourrait jamais le lui reprocher en tout cas. « Je suis preneur. Il est à base de quoi ? » Il ne s’y connaissait pas en thé, mais la blonde semblait tellement passionnée de thé que si ça pouvait lui faire plaisir, il allait lui poser des questions sur ça toute la fin d’après-midi. Il hocha la tête quand elle lui demanda si sa partenaire de danse était en répétition. Et même s’il aimait réellement la jeune femme, il ne savait juste pas encore de quelle manière, ces répétitions lui permettaient de respirer un peu. « Ça se passe bien pour le moment. J’suis content malgré tout d’avoir fait la demande de transfert, ça me change de Castelebruxo. Elle attendait vraiment que je vienne à ce point-là ? » Lucrecia le lui avait pourtant assez répété qu’il devait venir avec elle, mais c’est vrai qu’au début, il s’était borné dans l’idée que non, il allait rester au Brésil. Manque de pot, c’était lui qui avait changé d’avis. Mais il n’y a que les imbéciles qui ne change pas d’avis pas vrai ?

776 mots


AVENTURIER DE L’INCONNU
by EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 166
Âge : 15 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse.   PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. EmptyMar 1 Déc - 13:07

L’arrivée de Thiago avait eu le loisir de distraire Kate un petit moment. Observer Lucrecia tenter de retenir, mais en même temps, de montrer ses sentiments au garçon avait quelque chose de particulièrement hilarant. Okay, elle abusait peut-être un peu, mais vraiment, elle ne comprenait pas ce qui pouvait bien les bloquer à ce point. Enfin, si, Stef lui avait bien dit, une fois, que leur professeur de danse leur avait répété et asséné qu’il était hors de question qu’ils ne deviennent amants, auquel cas leurs carrières de danseurs seraient mises à mal. Mais vraiment, avaient-ils encore une carrière en vue dans ce domaine ? La blonde en doutait, ce n’était pas séparés par un océan qu’ils allaient pouvoir s’entraîner, ensemble. « Moi ça va. Toi par contre, tu as l’air encore plus déprimé que le temps. La chaleur de l’Argentine te manque ? » Après tout, la blonde connaissait bien cette moue boudeuse, Lucrecia avait affiché la même pendant des jours et des semaines quand elle était arrivée. Mais depuis l’arrivée de Thiago, un sourire rayonnant ne la quittait plus et sa bonne humeur presque contagieuse donnait la nausée à l’anglo-japonaise. Lu était bien trop excessive quand elle s’y mettait. Hôpital, charité, tout ça...

Elle afficha un grand sourire cependant quand Thiago  accepta de partager une tasse de thé en sa compagnie. Et au moins, l’argentin savait comment la brosser dans le sens du poil, on ne pouvait pas dire que Quino, lui, était aussi a même. Bon, d’accord, il avait accepté son marché de gouter à tous les thés qu’elle avait pour qu’elle-même accepte d’être sa petite copine, mais ce n’était pas tout à fait pareil. Elle n’échangeait pas sa salive avec Thiago, merci bien. Elle n’avait pas envie de mourir sous les coups de Lu, c’est bon signe. Il aurait donc tout à fait pu l’envoyer balader, elle l’aurait compris. Karen, elle, ne se gênait pas pour lui faire des remarques toutes les trois secondes quand elle se préparait un thé. Surtout lorsqu’elle le faisait dans leur dortoir, mais elle préférait largement l’odeur d’un matcha à celui du parfum entêtant de Karen. « Ce sont des aiguilles d’argent, c’est le meilleur thé blanc au monde, si tu ne te fais pas avoir par des vendeurs véreux. » Kate versa le thé dans une des tasses qu’elle désigna ensuite d’un geste de la main à Thiago. « C’est très doux, un peu miellé. En Chine, ils disent qu’il est capable de soigner plein de maladies, comme le diabète ou les maladies cardio-vasculaires. Mais je ne suis pas certaine que cela soit réel. » Elle savait bien que le thé, dans sa globalité avait des propriétés médicales non négligeables du aux antioxydants qu’il contenait, mais elle voyait mal comment une simple infusion de feuilles de théier pouvait venir à bout de malades telles que le diabète, l’ostéoporose ou un déficit cardiaque mais sinon je vais passer aux aiguilles d’argent direct, je laisse tomber les autres.

Alors que Thiago lui dit qu’il était content, malgré tout, d’avoir fait sa demande de transfert, et elle si la blonde était contente pour son amie Argentine, elle ne comprenait pas. Elle le faisait facilement savoir, il fallait l’avouer, mais quand même, cette envie de tout quitter la dépassait. « Je ne comprendrais jamais pourquoi vous voulez tous changer d’école à ce point. Moi je voulais rester au Japon... » Elle haussa les épaules, levant levant les yeux au ciel. Pour Thiago, si sa motivation première était de retrouver Lucrecia, elle pouvait éventuellement comprendre. Mais peut-être fallait-il qu’il se décide à se déclarer à la brune, parce qu’il avait quand même presque failli la perdre pour une bête histoire de transfert qui prenait mille ans. « Oui, vraiment. Je crois qu’elle a rabattu les oreilles de tout le monde à force de parler de toi, et que tu ne voulais pas venir. Mais elle s’était bizarrement résignée au retour des vacances d’hiver... » Les prunelles azur de la demoiselle fixèrent l’argentin, tentant de déceler quelque chose dans son comportement, mais il était impassible. Kate retrouvait là le garçon que sa camarade de dortoir et amie lui avait décrit. Difficile à lire et à comprendre quand on ne le connaissait pas, et même, à dire vrai, quand on le connaissait aussi bien que l’argentine. « Pourquoi tu n’as pas répondu à son baiser? Tu ne l’aimes pas ? » finit-elle par lâcher, loin de se préoccuper de ce que Lu pourrait bien penser. La brune avait fait tout un cinéma en lui racontant sa mésaventure des vacances, lui assurant que le brun avait sûrement autre chose à penser que sa meilleure amie partie de l’autre côté de l’océan. Elle se doutait que l’argentin ne serait sûrement pas ravi de savoir qu’elle était au courant pour les vacances d’hiver, mais en même temps, pensait-il vraiment que Lu ne racontait rien à personne ? Si Kate savait quelques petites brides de l’histoire, elle était persuadée que Stef, elle, était au courant de tout. Elle doutait bien plus des connaissances de Quino, mais on ne pouvait pas vraiment que son petit ami, aussi adorable qu’il puisse être lorsqu’il s’en donnait la peine, était quelqu’un à qui l’on pouvait confier un secret. « Je ne te juge pas hein, les sentiments, tout ça, je sais que ça ne se contrôle pas. Mais si tu ne l’aimes pas, ou que tu as déjà une copine au Brésil... Dis lui. Ça lui brisera sûrement le coeur, mais au moins elle pourra passer à autre chose genre Ash, il attend que ça le pauvre. » L’anglo-japonaise savait bien qu’elle se mêlait de ce qui ne la regardait absolument pas, mais c’était tout de même elle qui partageait un dortoir avec Lucrecia depuis la rentrée de Septembre, elle en avait soupé, du Thiago ! Reposant son regard sur sa tasse de thé, elle reprit, l’air de rien: « Alors, le thé te plaît ? Quino n’y connaît rien, c’est désolant. Tu savais qu’il ne connaissait même les thés typiques de ses origines ? Même le maté, inconnu au bataillon! » Elle secoua la tête, ses boucles blondes suivant le mouvement. Est-ce que son couple allait survivre longtemps, avec un ignare pareil? bonne question, Kate, bonne question!
acidbrain


• 1 025 mots •


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Préfet de Serpentard

Parchemins : 344
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse.   PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. EmptyMar 1 Déc - 17:14

Thiago poussa un long soupir quand Kate évoqua l’Argentine. Il avait le mal du pays, ça c’était clair net et précis, le manque de soleil aussi jouait beaucoup sur son humeur. Il avait lu une étude sur le rôle de la lumière sur le corps humains, enfin surtout sur la santé mentale. Et par sa propre expérience il pouvait la conclure. Il était en manque de mélanine et était par conséquent de mauvaise humeur. Il s’enfonça dans le fauteuil où il s’était installé, posant ses yeux sur le feu dans la cheminée. C’était bien la première fois qu’il voyait une cheminée allumait autant de temps dans la journée (et la nuit) mais aussi dans la semaine. Personne ne voyait vraiment que c’était le pire endroit au monde pour construire une école ? Ils auraient pas pu choisir un autre lieu où la pluie n’est pas omniprésente ? « Énormément. Je rêverai là d’être dehors, en t-shirt, short. Franchement, un vrai temps de chien. » Et il n’était même pas sûr qu’un chien apprécie ce temps. Comment ils faisaient tous les autres élèves pour ne pas se plaindre constamment ? Il avait vraiment l’impression d’être le seul ici à détester autant la grisaille ambiante. Si, Stef était assez d’accord avec lui là-dessus, et le montrait aussi, presque autant que lui. Lucrecia le comprenait, mais elle, elle était la joie de vivre à longueur de temps.

Kate lui expliqua alors la composition de son thé blanc, le meilleur du monde. Ah bon ? On lui en dira temps. Sa sœur ne jurait que par le maté, et quand ils partaient en voyage dans d’autres pays, elle faisait toujours en sorte d’en boire. Il ne l’a jamais vu boire autre chose d’ailleurs. L’argentin prit alors la tasse et la porta à ses lèvres, goûtant alors le précieux de la blondinette. Qu’est-ce que ces filles ont toutes avec le thé ? Il ne pourra sûrement jamais comprendre cet engouement. Faut dire que Thiago n’était ni thé, ni café. L’eau. Voilà ce qu’il pouvait boire à longueur de journée. Les jus de fruits aussi, il adorait ça. Mais alors les boissons chaudes, ce n’était pas vraiment son truc. Pas sa tasse de thé ahah. Le brun sentit le goût léger du miel, et il continua de le boire. Si ça pouvait lui faire plaisir, autant le finir et on en parlera plus. Après, est-ce qu’il retentera l’expérience ? Cela reste à voir. « Tu sais, certains y croient tellement que ça agit sur leur cerveau. C’est comme les médicaments placebo. » Son père lui avait parlé de ça. Un des amis de son père, à l’époque où ce dernier était jeune et avant de se marier avec sa mère, était malade. La réalité c’est qu’il n’avait rien, mais à force de se persuader du contraire, le cerveau avait donné l’ordre de ressentir une douleur. Alors Thiago réfléchissait toujours après une blessure pour savoir si c’était lui-même qui se posait les barrières, où s’il y avait réelle douleur. Pendant longtemps suite à sa blessure à la cuisse, il s’était d’ailleurs demandé si ce n’était pas la peur qui lui faisait autant mal. Au final, le médecin avait prouvé que non, et il avait même passé une radio. « Peut-être que du coup, quelqu’un s’est retrouvé vraiment soigner de sa maladie une ou deux fois et ils ont cru que c’était valable pour tous ? » Il y avait plusieurs théories pour expliquer le mythe autour de ce thé, mais il n’allait pas en faire un exposé ici et maintenant.

Lui non plus ne comprenait pas pourquoi Lucrecia avait voulu changer d’école. Il jugeait à l’époque qu’ils étaient très bien à Castelobruxo, ensemble, mais elle avait quand même demandé un transfert pour intégrer Poudlard. Et il avait suivi. Il n’y aurait pas eu autant de problème si elle n’avait pas eu cette idée là, et ils seraient tous les deux tranquille, et surtout ils ne se cailleraient pas les miches. Qu’est-ce qu’elle avait bien pu trouver d’intéressant à Poudlard ? Puis Kate se mit à la fixer après lui avoir appris que Lu’ n’avait fait que de parler de lui et du fait qu’il ne voulait pas venir et Thiago sut à cet instant là que ça ne sentait pas bon. Il a d’ailleurs failli recracher tout le thé qu’il avait dans la bouche quand la blonde lui demanda pourquoi il n’avait pas répondu au baiser de la brune. Il se figea, tenta tant bien que mal de ne pas s’étouffer avec le liquide et de garder son calme. Alors elle en avait parlé. Si ça ne l’étonnait pas que Stef soit au courant, c’était quand même sa cousine et elle connaissait au moins Thiago, ça l’étonnait quand même qu’elle en ait parlé à une inconnue. Enfin non, ça devenait logique quand il repensait au fait qu’elles étaient toutes deux dans le même dortoir. « Ça ne te regarde pas. » dit-il en détachant ses mots le plus possible. Il espérait que ça allait imprégner dans le cerveau de l’adolescente et qu’elle allait changer de discussion, mais non, ce n’était visiblement pas ce qu’elle avait prévu. D’où sortait cette histoire qu’il avait une copine au Brésil d’ailleurs ? C’était des conneries pures et dures et il espérait sincèrement que Lucrecia ne s’était pas mi ça en tête. « Je n’ai pas de copine au Brésil. Et c’est tout le contraire. D’où ça sort cette idée que je ne l’aime pas ? Oh et puis, je n’ai pas à me justifier auprès de toi et encore moins à parler de mon histoire avec Lu’. » Il était tendu maintenant et il savait que tout le thé du monde ne pourrait pas le faire se relaxer. Si Kate était au courant qui d’autre pouvait l’être en plus. Et voilà que maintenant elle reparlait de son thé en lui demandant si ça lui plaisait. Sauf que maintenant, il avait un goût amer. « Je ne suis pas fan de boisson chaude. Et à part l’eau et les jus de fruits, je ne bois pas grand-chose d’autres. Y’a mieux, mais y’a largement pire comme le café. » Thiago espérait qu’il réussirait à détourner vite la conversation de Lucrecia et qu’elle allait se concentrer sur son thé qu’elle aimait tant. Par pitié !

1 051 mots


AVENTURIER DE L’INCONNU
by EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 166
Âge : 15 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse.   PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. EmptyMar 1 Déc - 21:19

Kate esquissa un sourire à la réponse de l’argentin sur le temps anglais. Elle le comprenait, et le Japon lui manquait aussi pour cela. Les trente degrés en plein mois de septembre, les températures douces au printemps... Mahoutokoro était un peu moins bien lotie, mais c’est ce qui rendait les élèves de l’école si doués au Quidditch. Ils s’entraînaient au dessus d’une mer presque continuellement déchaînée, par tous les temps. Katarzyna elle, n’avait jamais trouvé d’intérêt à ce sport, préférant nettement exercer sa matière grise à la place. « Bonne chance alors, je pense qu’avant Avril -et encore- tu risques de congeler sur place si tu fais ça. » En tout cas, elle, elle ne s’y risquerait pas. Mais en même temps, Kate avait des allures de grand-mère avec sa théière et ses feuilles de thé, donc il était peut-être tout à fait normal qu’elle ne décide pas d’aller se faire bronzer sous le soleil écossais de février.

La question des propriétés médicinales des aiguilles d’argent laissait Kate perplexe, mais en même temps, elle savait qu’au Japon, le thé vert et le matcha étaient vus comme des potions presque magiques qui permettait à n’importe qui d’allonger son espérance de vie de nombreuses années. « Oui, ce n’est pas faux. Après, c’est sûrement que des potions dégoutantes ou des traitements chimiques, c’est sûr. Déjà, ça a bien meilleur goût, si tu veux mon avis. Enfin… Il faut bien sûr que ça soit bien préparé, ici, ils mettent tous trois kilos de sucre et de lait dans leurs thés, à mon avis, ils n’ont plus énormément de propriétés curatives. » Kate, pessimiste ? Un petit peu, certes, mais avait-elle réellement tort, en même temps ? On ne pouvait pas dire que les thés que buvaient généralement les anglais étaient particulièrement goûteux. Preuve en était, ils mettaient plein de choses de dedans, y compris trois tonnes d’arômes. Non vraiment, le naturel, il n’y avait que cela de vrai dixit la nana complètement superficielle qui ne jure que par les apparences. « Peut-être. Ou alors il a été soigné par autre chose mais a décrété que c’était grâce au thé. Je ne dis pas que ce n’est pas possible, mais vraiment, si le thé pouvait guérir les maladies grave, ça se saurait et tout le monde en boirait, non ? » Et ce n’était clairement pas le cas ! Force était de constater que le pays des buveurs de thé où elle se trouvait actuellement et bien… N’en comptait pas tant que ça ! Elle ne comptait même plus le nombre d’élèves qu’elle voyait engloutir des litres de café ou de chocolat chaud, rien que le matin au petit déjeuner ! C’était tout bonnement affolant. Même si ces deux boissons étaient également légions au pays du soleil levant depuis quelques temps, on trouvait quand même, en priorité, du thé dans tous les magasins. Et même du déjà prêt, déjà glacé ou qui chauffait juste en le décapsulant ! Franchement, entre le Royaume-Uni et le Japon, il y avait un monde.

Kate sentit bien que sa question était peut-être un peu trop directe. Mais elle lui brûlait trop la langue pour qu’elle ne puisse la garder pour elle. Thiago se figea presque instantanément, signe que la blonde avait sans doute visé juste. Il y avait strangulations sous roche, et soit elle allait se faire trucider sur place, soit Thiago allait se lever et partir sans demander son reste. Étonnamment, le jeune homme resta à sa place, articulant cependant très lentement ses mots. Il croyait vraiment que ça allait l’impressionner ? Il avait beau faire au moins trois têtes de plus qu’elle, Kate en avait maté des pires pendant ses shootings. « Je sais que ça ne me regarde pas. Mais il faut bien que quelqu’un pose la question franchement, non? » Alors non Kate, tu laisses les gens tranquilles et se débrouiller avec leurs problèmes chaton Kate était bien trop franche et se mêlait de tout, elle le savait bien, mais elle connaissait Lucrecia depuis quoi, cinq mois maintenant ? Et elle passait presque tout son temps avec elle, quand elle n’était pas avec Circé, Stef ou Itachi, alors forcément, elle estimait que cela la regardait un petit peu quand même. Elle sentit cependant la colère de l’argentin pointer dans sa voix, et préférait tamiser un peu les choses, avant qu’il ne se mette à lui hurler dessus en plein milieu de la salle commune, ou pire, qu’il ne renverse son précieux thé. Fais ça et t’es un homme mort Piazzolla. « Tu ne me dois rien, je suis d’accord avec toi. Mais à elle, si. Ne me dis pas que tu ne vois pas comment elle te regarde ? » Elle haussa les épaules, impuissante. Si Thiago j’y mettait pas du sien, elle ne pouvait rien pour lui. Pourtant, ce n’était pas faute d’essayer. Elle n’était clairement pas sûre que Lucrecia serait ravie d’apprendre que Kate avait fourré son nez dans les affaires de coeur de l’argentine, mais si elle ne lui disait pas, et que Thiago était bien parti pour tout nier en bloc, au final, la brune ne risquait sûrement pas de l’apprendre de sitôt, pas vrai ?

Alors que le danseur, bien plus froid désormais, lui disait qu’il préférait l’eau et les jus de fruits aux boissons chaudes, Kate haussa un sourcil. Elle savait que Lu appréciait le maté, aussi bien chaud que froid, et la vert et argent lui en avait même ramené après ses vacances, du pétillant. Comme quoi, tout se faisait. Ce n’était pas mauvais, l’anglo-japonaise devait bien l’avouer, mais elle préférait nettement ses grands crus japonais et chinois -mais surtout les japonais. « Merci, enfin quelqu’un qui n’aime pas le café ! Itachi adore ça, mais moi, ça me file la nausée. » Elle fronça nez et sourcils, saisie d’un frémissement qu’elle ne pu cacher. Elle détestait le café, elle ne comprenait pas comment on pouvait aimer une telle boisson. « Une bonne eau est essentielle pour le thé, tu le savais ? Si elle est trop calcaire, le thé aura une fine pellicule de tarte, un peu comme... Une flaque d’huile sur du goudron? » La métaphore valait ce qu’elle valait, mais bon, dans l’idée, c’était à peu près ça. Kate avait testé beaucoup d’eaux différentes avant d’être trouver celle qui allait parfaitement pour ses infusions. Et maintenant qu’elle avait enfin trouvé la bonne, elle ne comptait plus en changer. Dire que certains utilisaient une eau bien trop minérale...
acidbrain


• 1 063 mots •


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Préfet de Serpentard

Parchemins : 344
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse.   PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. EmptyMar 15 Déc - 17:23

« C’est bien ça le soucis ! Il devrait y avoir un sort météorologique pour changer ça. » Pourquoi les élèves d’ici aiment ce temps de merde ? Il en a même vu certains arriver à s’entraîner au Quidditch alors qu’il pleuvait des cordes. Ce n’était vraiment pas une vie ! Les professeurs devraient avoir un minimum de bon sens et faire en sorte que ces entraînements se déroulent dans les meilleurs conditions possibles, chaleur, ou au moins températures douces et soleil. Thiago savait pourtant qu’il y avait de puissants sorciers au sein de l’équipe enseignante, un devrait au moins savoir manipuler ce sort autour de l’enceinte de Poudlard. Il serait tellement ravi et ne demanderait rien d’autre de plus pour que tout soit parfait ici.

Thiago ne pouvait être que d’accord sur ce qu’avancait Kate au niveau du thé. Lui non plus ne croyait pas bien aux propriétés curatives qu’on prêtait à ce genre de boisson, du moins pas autant que cela. Il savait que certaines plantes aidaient à se détendre et à mieux dormir, peut-être aussi que ça agissait sur autre chose dans l’organisme, mais en tout cas, ça ne pouvait pas soigner de telles choses. C’était tout à fait impossible. Bien que chez les moldus, la magie soit impossible et que les sorciers existaient bien réellement. Il pouvait rester un doute mais sans plus. « Effectivement. Après, si quelqu’un boit du thé et a vraiment une vie saine, normal qu’il vive plus longtemps et qu’il se sente en meilleure santé que quelqu’un qui boit du thé mais fait totalement n’importe quoi après. C’est peut-être un ensemble de paramètre à prendre en compte mais on ne dit pas tout ? » Lui-même, en tant qu’ancien danseur de haut niveau avait gardé ses anciennes routines aussi bien sur le plant alimentaire que au niveau du sport. Son entraîneur n’arrêtait pas de répéter que pour être au top de sa forme, il fallait faire attention à tout, et même à son alimentation. Thiago essayait de manger le plus possible de fruits et de légumes, mais il avait aussi des séances de sport quotidiennes. L’un allait pas sans l’autre.

Finalement, la conversation dériva sur Lucrecia, Thiago avait l’impression qu’il ne parlait que d’elle depuis qu’il était arrivé à Poudlard et avec tout le monde. Ils semblaient tous s’intéresser à ce qu’il se passait entre les deux argentins, et le brun voyait ça d’un très mauvais œil. Il n’aimait pas du tout quand on s’occupait de ses affaires et encore plus quand ça concernait son amie de toujours. Il avait répondu de manière très froide à Kate, en lui disant que ça ne la regardait pas, mais ça n’avait pas l’air de la dissuader de continuer. « Quelle question ? » Il se doutait bien au fond de ce que c’était, mais il avait aucune envie d’en parler à quelqu’un qu’il ne connaissait pas tant que ça. Thiago en avait déjà parlé avec Stef, et c’était bien parce que c’était Stef et qu’il la connaissait depuis longtemps aussi. Elle connaissait aussi Thiago et savait alors à peu près comment il pouvait réagir à certaines choses. C’était plus facile pour lui. Il reposa la tasse sur la table basse et posa son regard sur la blonde en face de lui, attendant alors la suite. Est-ce qu’il avait remarqué comment elle le regarde ? Peut-être, mais et lui ? « Il n’y a pas que ça à prendre en compte. » C’était elle qui l’avait repoussé cet été, pas l’inverse !

« J’ai essayé d’en boire, mais c’est bien trop amer. Je n’aime pas ça du tout ! Comme le chocolat trop noir. J’ai du mal avec les aliments amers en fait. » Il se souvient que petit, il avait mangé trop de chocolat et avait eu mal au ventre toute la journée après. Depuis, il avait un très mauvais souvenir et n’en mangeait que très peu. En tout cas, Kate avait l’air d’être une vraie passionnée de thé, et ça, Thiago ne pouvait pas lui enlever, même si elle se montrait beaucoup trop curieuse à son goût. « Donc, de l’eau de source, c’est bien pour aller avec ? »

697 mots


AVENTURIER DE L’INCONNU
by EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 166
Âge : 15 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse.   PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. EmptyMer 16 Déc - 11:22

La blonde admettait volontiers que le temps ici n’était pas des plus cléments. « Sûrement, mais c’est peut-être pour leur forger le caractère ? A Mahoutokoro, on s’entraîne au Quidditch au-dessus d’une mer déchaînée, et le temps n’est généralement pas au beau fixe. Mais c’est la montagne qui fait ça, sinon, il fait plutôt bon au Japon. » Non, elle ne le dirait jamais assez et oui, l’envie d’y retourner était toujours aussi forte, malgré la présence d’Hachi et de son petit ami à l’école britannique.

En tout cas, elle devait admettre que Thiago avait au moins pour lui plus qu’une jolie petite tête, elle semblait en effet remplie -ça change de Quino dis donc- et il avait des arguments là où d’autres lui aurait sans doute répondu "Ferme-là Kate, tu saoules." -au piff, Karen, son larbin de Michael ou même Quino, voulant se montrer drôle. Spoiler alert: il ne l’était pas tant que ça, et Kate étant susceptible, il jouait avec le feu à longueur de journée. « Oui, je pense que c’est un tout. Chez moi, les personnes vivent âgées parce que leur hygiène de vie est exemplaire. Je veux dire, tu as vu la nourriture ici, non? » Elle leva les yeux au ciel, toujours dépitée, un an et demi après son arrivée. Elle savait d’ailleurs qu’Isaac, s’il ne rechignait pas sur les plats consistants, hurlait a l’injustice quand on leur servait des pâtes mal cuites ou accompagnées de frites ou de pizzas. Mais elle avouait que son voisin était particulièrement pinailleur -hôpital, charité, bonjour- « Toi aussi tu dois être rigoureux non? En tout cas, je n’ai jamais vu quelqu’un trier autant ce qu’elle mangeait que Lu’. » Non pas que sa camarade ait de quelconques problèmes alimentaires, elle mangeait tout à fait normalement et trois fois -voire quatre quand elle s’accordait un goûter- mais elle allait rarement vers les aliments trop gras. Et surtout, il ne se passait pas un jour sans que Lu’ ne danse.

A la question de l’argentin sur celle que tout le monde se posait sans pour autant la dire à haute voix, elle haussa les épaules, l’air de rien. Elle avait cette mauvaise habitude de dire ce qu’elle pensait, peu importe que la personne en face d’elle soit aussi innocente qu’un agneau venant de naître ou qu’il soit aussi dangereux qu’un loup. Et pourtant, la sorcière n’en n’imposait pas des masses physiquement. Par contre, elle ne se démontait pas, ce qui avait souvent le don d’énerver ceux qu’elle prenait en grippe. « A toi de me dire, ce n’est pas moi qui ai traversé l’océan en cours d’année. » D’ailleurs, si ça ne tenait qu’à elle, elle n’aurait traversé aucun océan ni aucun continent et serait restée bien tranquille à Mahoutokoro. Sauf qu’on ne lui avait pas laissé le choix, et qu’elle se retrouvait coincée ici. Alors qu’elle buvait une gorgée de thé, les yeux posés sur l’argentin qui faisait une bonne tête de plus qu’elle, elle esquissa un petit sourire quand il lui dit que ce n’était pas aussi simple que cela. « Non mais tu fais ce que tu veux, ce ne sont pas mes affaires. Si tu veux qu’elle aille se consoler dans les bras d’un autre, j’en connais plein qui seront ravis d’avoir le champ libre. » Si Lu était peut-être un peu trop jeune pour Alfie -et encore, Kate se demandait si l’anglais avait une quelconque limite- il y avait Peony dans tout cela qui posait problème. La brune ne prendrait clairement pas le risque de se mettre la rouquine à dos, surtout quand on savait comment elle avait réagit par rapport à Victoire. Par contre, dans les autres maisons, il y avait l’embarras du choix, et Kate l’avouait volontiers, Lu était attirante et captivante. Si elle voulait un garçon, elle n’aurait probablement qu’à claquer des doigts. Malheureusement pour l’argentine, cela ne semblait pas aussi facile avec son meilleur ami et partenaire de danse.

Kate esquissa un léger sourire à l’anecdote de son camarade. Visiblement, il était compliqué, un peu comme elle, mais en même temps, d’une toute autre manière. L’anglo-japonaise elle, n’avait pas de souci avec l’amertume. « Je préfère le chocolat blanc, mais c’est surtout parce que c’est celui qui se marie le mieux avec le matcha. » Et que Kate avait un sérieux problème avec le thé en général et plus particulièrement le matcha. Mais Thiago apprendrait à la connaître avec le temps, après tous, ils étaient dans la même année et côtoyaient les mêmes personnes à longueur de journée, à savoir Lucrecia et les Kostas. Parlant de matcha et de chocolat, elle ouvrit une petite boîte qu’elle tendit à l’argentin, qui contenait justement des bouchées de chocolat blanc à la précieuse poudre verte. Quant aux eaux, elle devait admettre que Thiago là surprenait. « Oui, mais même là, elles ne se valent pas toutes. » Et c’était un casse-tête sans nom. « Enfin, ici je ne peux pas ramener des bouteilles d’eau, donc je dois la filtrer. Mais bon, ça passe. » Elle fronça légèrement les sourcils et le bout de son nez, pas spécialement ravie de la solution à l’école. Mais c’était mieux que rien, même si cela prenait du temps. « Alors comme ça, tu connais bien Quino? » Autant changer de sujet, et comme le brun en face d’elle était ami avec son petit ami... autant en profiter non?
acidbrain


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Préfet de Serpentard

Parchemins : 344
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse.   PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. EmptyDim 20 Déc - 23:09

« Je suis bien trop habitué au soleil et à la chaleur de l’Amérique du Sud pour au final maintenant aimer la pluie. Je n’ai d’ailleurs jamais vu autant de pluie en si peu de temps ! » Est-ce que Thiago était un râler ? Oui ! Et tant que la pluie ne s’arrêtait pas, il comptait bien continuer à se plaindre à chaque fois qu’il allait se lever et voir qu’encore une fois, le ciel était rempli de nuage et qu’il tombait des trombes d’eau. Ce n’est pas une vie !

Kate lui expliqua alors qu’au Japon, la population avait tendance à vivre plus longtemps grâce à leur hygiène de vie qui n’était pas du tout la même que dans d’autres pays. Là-bas, de ce qu’il avait vu dans les émissions de télévisions que regardait ses parents, sa mère avait fini par embrasser bien plus qu’ils l’espéraient le mode de vie moldu, le Japon semblait être un endroit sain, sauf dans les grandes villes utra peuplées et ultra pollués. Il doutait que dans ces villes, ils vivaient aussi vieux qu’à la campagne. « Ce n’est pas la même culture ! Aux Etats-Unis, c’est encore pire. J’ai souvent voyagé là-bas avec mon père. Il était acteur, mondialement connu d’ailleurs, et donc, quand on allait aux USA, c’était vraiment de la malbouffe à tout coin de rue. » Ils ne mangeaient pas ainsi en Argentine, ni au Brésil. Dû à la chaleur, ils préféraient les plats frais et léger, comme des salades, ou alors des fruits. Ça changeait bien du Royaume-Uni ou ici, on mangeait presque que de la soupe pour se réchauffer. « Je fais aussi attention à ce que je mange. Si on veut garder la ligne, c’est important. » Il ne faisait peut-être pas autant le tri dans sa nourriture que Lucrecia, mais quand même. Il avait toujours été très soucieux de garder la forme, en faisant aussi du sport, un peu tous les jours. C’était important.

Si le début de la conversation se passait bien, le sujet avait vite dérivé, et à cause de Kate, sur sa relation avec Lucrecia et ça ne plaisait pas du tout au jeune homme. « Je n’ai pas traversé... » Bon si en fait, il avait traversé l’océan pour sa partenaire de danse mais il ne voulait pas lui dire à elle alors qu’elle se mêlait concrètement des affaires des autres. Mais quand Kate lui dit qu’elle pourrait très bien se consoler dans les bras d’un autre mec, et qu’en plus beaucoup seront ravis de prendre sa place, il se tendit encore plus qu’il ne l’était. Il n’était concrètement pas d’accord avec ça. « Comme qui ? » Bon, oui, il était peut-être parfois jaloux, souvent même. Mais, ça, ça lui plaisait pas du tout.

La discussion sur le chocolat était quand même bien plus intéressante et moins intrusive que celle d’avant. Elle lui expliqua que le chocolat blanc était celui qui se mariait le mieux avec le matcha, information capital ou non en fonction de la personne qui prenait l’information. Elle lui tendit aussi une boite de chocolat et il s’en prit un volontiers. Elle essayait de ramener le sujet à quelque chose de plus calme et de montrer qu’elle pouvait peut-être être diplomate au final après le rentre dedans qu’elle avait fait. « Oulah, oui ! Depuis un long moment même ! » Quino était un très bon ami avec qui il avait passé pas mal de temps durant les vacances dans la famille de Lucrecia. Ils s’entendaient même plutôt bien malgré la différence de caractère entre les deux.


AVENTURIER DE L’INCONNU
by EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 166
Âge : 15 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse.   PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. EmptyMar 22 Déc - 9:25

La réaction de Thiago eu pour effet de faire sourire Kate. Il ressemblait à Lucrecia, quelques jours après son arrivée à Poudlard. En beaucoup plus dramatique, car la brune avait pesté, certes, mais avait rapidement tenter d’oublier la chose. Cela étant, il fallait avouer que Septembre avait été plus sympathique niveau météo que début février. Thiago n’allait jamais survivre à l’Écosse, parole d’Ells.

Quand le nouvel élève lui dit que son père était mondialement connu, Kate se redressa. Piazzolla, Piazzolla... Ça ne lui disait pas grand chose, mais elle manquait grandement de culture lorsque l’on en venait à parler du reste du monde. Cela dit, elle était prête à parier que Thiago ne savait pas qu’elle et sa mère étaient mannequins, placardées aux quatre coins du globe. Mais elle nota l’information dans un coin de sa tête pour se renseigner une fois en dehors de l’école. « Ah oui? Ma mère aussi, c’est une ancienne mannequin. On a souvent été aux USA aussi quand je n’étais pas encore à l’école. On commence tôt au Japon. Mais c’est vrai que les burgers se suivent et se ressemblent. » Pour son plus grand déplaisir, bien évidemment, encore que, elle avait trouvé dans sa première escapade un certain attrait pour tout ce qu’elle découvrait. Mais ça lui était vite passé. Sans surprise, Thiago était aussi rigoureux que Lucrecia. Après tout, vu les années qu’ils avaient passés ensemble, à danser, s’entraîner et faire des compétitions internationales, ça tombait sous le sens.

A la phrase inachevée de l’argentin, Kate haussa un sourcil, tout en le fixant de ses yeux bleus, un petit sourire narquois étirant ses lèvres. Bien sûr que si, il avait traversé l’océan. Mais Kate avait cependant eu la jugeote de ne pas dire qu’il l’avait fait pour Lucrecia. Elle le sous-entendait énormément certes, mais ne l’avait pas dit à haute voix. Il ne pouvait donc pas vraiment lui râler après. La tension et la jalousie soudaine suite à ses paroles étirèrent encore plus son sourire. Certes, elle le cherchait peut-être un peu trop, alors qu’elle ne le connaissait pas tant que ça. Mais quelle amie serait-elle si elle laissait Lu dans une telle situation? Il fallait bien que quelqu’un secoue l’argentin, et Kate se portait volontaire, que demander de plus? Que tu la ferme Kit-Kate. « Oh vu que ce ne sont pas mes affaires, je ne fais pas attention, tu sais... » Elle secoua doucement la tête, ses boucles blondes suivant le mouvement.

Comme la discussion sur le thé s’essoufflait, Kate décida de profiter de l’amitié -si tant est que cela soit le cas- qui liait Quino à Thiago. « Et du coup, tu as des conseils à me donner ? » Ce n’était pas parce qu’elle n’était folle amoureuse du greco-argentin qu’elle ne devait pas faire d’effort. Certes, leur couple sortait de nul part, et elle était la première à l’avouer, mais Quino n’était pas méchant, plutôt mignon et elle lui plaisait, contrairement à Hachi qui semblait ne même pas la voir. C’était tout ce qu’il lui fallait. « Je veux dire... Il a toujours été... comme ça ? » Elle agita vaguement la main dans le vide, pour décrire l’ampleur du phénomène. Elle ne connaissait le Poufsouffle que depuis un an et demi, et il fallait dire qu’ils se lançaient plus souvent des piques qu’autre chose. Il l’avait tout de même appelée Kit-Kate et lui avait tendu une boîte de thé moisi pour tenter de la séduire ! On avait clairement connu mieux.
acidbrain


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Préfet de Serpentard

Parchemins : 344
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse.   PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. EmptyMar 29 Déc - 0:51

En parlant d’ailleurs du mauvais temps, il glissa un regard par les fenêtres présentes dans la salle commune des verts et argents qui donnaient sur le lac, illuminant la pièce d’une lumière verte. Mais d’ici, il pouvait deviner d’ici qu’il pleuvait encore des cordes à l’extérieur. Et ça ne l’enchantait guère. Il en fit même une grimace avant de replonger son nez dans sa tasse de thé blanc que lui avait préparé la jeune blonde.

Thiago vit Kate se redressait après lui avoir dit que son père était connu. Peut-être pas autant au Japon, mais il se souvenait très bien que aux Etats Unis ou en Europe, ils étaient poursuivis par les paparazzis jusqu’en bas des hôtels dans lesquels ils logeaient. L’argentin en avait même gardé un très mauvais souvenir, une fois ou l’un d’eux l’avait poussé, il devait avoir cinq ans à l’époque pour se rapprocher un peu plus de son père. Il en avait tapé la tête contre le trottoir et avait saigné un sacré moment. Ce jour-là, son père s’était mis très très en colère et avait par la suite attaqué en justice ce journaliste. Oh, sa mère aussi était connue. « Rappelle moi ton nom de famille déjà ? J’en ai peut-être entendu parler ? » Le monde de strass et paillettes pouvait s’avérer petit parfois. Il avait rencontré plusieurs stars d’ailleurs au cours des nombreux voyages de son père, et même parfois, certains venaient chez eux pour venir prendre des nouvelles. Sa sœur avait même pu rencontrer l’un de ces chanteurs préférés et elle n’avait pas voulu se laver le visage après qu’il lui ait fait la bise. Ça avait quand même durée un mois ! Sa mère en a eu marre un jour et lui avait lancé de l’eau en plein visage, lui ordonnant d’aller rapidement se nettoyer de haut en bas. Que c’était ridicule de sa part. En tout cas, il ne pouvait que nier que les burgers, ce n’était pas une grande prouesse culinaire !

L’argentin remarqua vite le sourire qui se dessinait sur le visage de Kate quand il ne termina pas sa phrase. Elle avait raison, mais il n’allait pas le lui dire. Surtout qu’elle avait tendance à se mêler de ce qui ne la regardait absolument pas et il n’aimait pas bien ça. Bien que sa politesse l’oblige à ne pas lui jeter son thé au visage et rester calme. Et elle souriait encore plus quand il lui demanda qui étaient les garçons qui pouvaient prendre sa place dans le coeur de Lucrecia. Mais elle était maline et lui répondit que ce n’était pas ses affaires, exactement ce qu’il lui avait reproché quelques minutes avant. Sauf que maintenant, ça le devenait. « Je n’aime pas trop les gens qui commencent à dire quelque chose sans le terminer. » Il ne voulait pas intimider Kate, mais essayer de lui faire comprendre qu’il aimerait énormément savoir à qui il devait aller casser les dents, bien qu’il ne soit pas violent. Il ne fallait juste pas toucher à Lucrecia.

Il fut surpris quand elle lui demanda des conseils par rapport à sa relation avec Quino. « Oh euh… Je ne sais pas trop, je ne suis pas super doué pour ça. » Preuve en était de ce qu’il se passait avec sa partenaire de danse. Il fallait bien se douter qu’il n’était pas le meilleur dans le domaine. « Aussi loin que je me souvienne, oui. C’est Quino quoi. »

578 mots


AVENTURIER DE L’INCONNU
by EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse.   PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • Aux quatre coins du globe j'irais boire la tasse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: