AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-29%
Le deal à ne pas rater :
SEAGATE – Disque dur Interne HDD – BarraCuda – 4To
84.99 € 119.81 €
Voir le deal

Partagez
 

 PV • Pour oublier l'amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 792
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


PV • Pour oublier l'amour. Empty
MessageSujet: PV • Pour oublier l'amour.   PV • Pour oublier l'amour. EmptyLun 16 Nov - 9:19

Peony & Ash.
Hé faut pas me laisser seule, je vais tourner en rond, j'vais pas tenir longtemps, non. Faut pas que tu m'en veuilles, il faut que je respire, pour de bon. Hé faut pas que tu t'inquiètes, je compte jusqu'à mille et je me jette dans la ville. Faut pas que tu reviennes, je ne peux plus courir sur un fil. Pour oublier l'amour, pour éviter l'ennui, en attendant le jour j'ai embrassé la nuit. Ça n'a pas suffit.
Peony avait toujours été une grande sœur très protectrice. Que cela soit avec Dahlia -même si elle était la deuxième née des jumelles- qu’elle défendait bec et ongles contre la moindre critique -et Merlin savait que la brune en récoltait un certain paquet, car on ne pouvait pas vraiment dire qu’elle était la personne la plus sociale au monde; ou, et surtout, avec son petit frère Ash, bien trop fragile pour le monde dans lequel ils vivaient. Peony avait toujours eu cet instinct presque maternel, de le couver et de le protéger du monde extérieur, ce qui avait toujours eu le don d’énerver le benjamin de la famille. Elle savait qu’il avait apprécié l’an passé, qu’elle oublie presque son existence, dans sa bataille avec Leopold. Et pourtant, malgré tout ce que le jeune Poufsouffle semblait penser, Peony avait toujours gardé un œil sur lui. Bien moins qu’auparavant, elle devait bien l’avouer, mais ça ne voulait pas dire, pour autant, qu’elle se fichait complètement de ce qu’il pouvait faire.

Depuis la rentrée de Septembre, alors qu’elle avait tenté de recoller les morceaux avec leur aîné, elle avait également prêté un peu plus d’attention au benjamin de la fratrie. Et il semblait qu’elle avait décelé quelque chose, dans le comportement de son petit frère. Serait-il possible que les prémices d’une amourette apparaissaient chez son petit frère ? La rouquine avait, dès lors, tenter de percer un peu le mystère qui entourait Ash. Elle avait remarqué qu’il perdait plus facilement ses moyens quand une certaine brune se trouvait dans ses côtés. Sur le début, elle s’était malgré tout dit que Lucrecia pouvait être impressionnante et son petit frère, facilement impressionné. Mais elle avait également remarqué que Lu restait toujours la jeune fille solaire et gentille qu’elle avait l’habitude d’être, sans chercher à impressionner particulièrement le jaune et noir.

Plus ou moins certaine de ce qu’elle pensait, Peony avait néanmoins décidé de tout garder pour elle. Nul doute qu’Ash aurait très mal pris le fait que sa sœur aînée ne vienne lui parler de ses histoires de coeur, quand celle-là même avait un béguin inavouable pour l’aîné de la fratrie. Elle était donc restée dans son coin, à surveiller l’évolution de la situation. Puis tout s’était, d’un seul coup, mis à déraper. Enfin, façon de parler. Le dernier dimanche de janvier, Lucrecia était arrivée dans la salle commune, un immense sourire aux lèvres, les yeux pleins d’étoiles, pendue au bras d’un bellâtre qui ne semblait pas gêné de la proximité de l’Argentine. Peony avait haussé un sourcil, puis avait finalement fait la rencontre de Thiago Piazzolla, meilleur ami et partenaire de danse de la danseuse. Cependant, la joie de Lucrecia fit froncer les sourcils parfaitement épilés de la rouquine, il y avait clairement anguille sous roche, vu comment Lu se comportait, ils ne pouvaient pas n’être qu’amis, c’était impossible. Aussi, elle décida d’agir rapidement, le lendemain.

Lors du petit déjeuner, tout le monde arrivait un peu à l’heure qu’il voulait et avec ses problèmes d’insomnie, il arrivait qu’Ash ne prenne même pas la peine de passer par la case Grande Salle avant d’aller en cours. Peony tenta quand même sa chance, cherchant son petit frère du regard. Elle remarqua Thiago assez rapidement, attirant plusieurs regards intrigués, alors qu’il s’installait à la table des vipères. Lu quant à elle, était introuvable, tout comme Ash. La rousse poussa un soupir de soulagement, sachant qu’elle devrait redoubler de vigilance au déjeuner. Heureusement, dernier cours de la matinée était situé seulement au troisième étage et elle en sortit en quatrième vitesse, abandonnant Dahlia, Viska et Jensen sans ménagement « Je dois voir Ash c’est ultra important! » s’écria-t-elle, pour justifier son comportement. Elle arriva tel un boulet de canon dans la grande salle, scrutant les tables de ses yeux noisettes. Elle trouva Ash, qui arrivait à peine à sa table et se précipita vers lui, légèrement essoufflée mais ravie de l’avoir trouvé à temps. « Ash ! Ça va ? Je mange avec toi, ça ne te dérange pas, pas vrai ?! » Elle lui appuya sans ménagement sur les épaules pour qu’il s’asseye, et pris place à côté de lui, le fixant sans ménagement. « Ça a été la matinée ? » Elle lançait des regards fugaces vers la porte de la grande salle, redoutant le moment où Lucrecia et Thiago arriveraient. Ce qui ne fut pas très long, et comme elle s’y attendait, la brune était toujours solidement accrochée au bras du nouvel arrivant, le dévorant des yeux. Le regard de la rousse quitta le couple des yeux pour se poser sur son petit frère. Sa main, instinctivement, se posa sur celle de ce dernier, et elle la pressa doucement. Elle ne savait pas trop comment il réagirait, et encore moins si elle avait raison dans toutes ses imaginations, mais elle était là pour lui, si besoin.
acidbrain


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 374
Âge : 13 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


PV • Pour oublier l'amour. Empty
MessageSujet: Re: PV • Pour oublier l'amour.   PV • Pour oublier l'amour. EmptySam 28 Nov - 3:53


Pour oublier l'amour

I swear that every word you sing you wrote them for me like it was a private show. But I know you never saw me. When the lights come on and I'm on my own, will you be there to sing it again? Could I be the one you talk about in all your stories? Can I be the one? Oh, can I, can I be him?
Ash & Peony

Pour un garçon supposément sensible et émotif, Ash avait pourtant réussi à garder pour lui un lourd secret pendant près de six mois. C’était assez curieux, pour une personne comme lui qui n’aimait pas les secrets, de se montrer aussi mystérieux. Mais il savait bien comment ses aînés le regarderait s’il venait leur parler de ses sentiments pour une certaine brunette qui avait deux ans de plus que lui et le dépassait de deux têtes. Il pouvait déjà voir l’expression blasée de Dahlia, entendre le ttt-ttt désapprobateur de Léopold, sentir les bras de Peony alors qu’il subissait l’une de ses étreintes censées le réconforter. Il savait bien que ses sentiments étaient ridicules, que son amour n’était pas réciproque et que cette histoire était impossible, il n’avait pas besoin de l’entendre de la bouche de ses proches, surtout en considérant que l’une d’entre eux s’avérait être la cousine de Lucrecia.

N’empêche que Lu était devenue son amie et qu’il avait l’occasion de lui parler de temps en temps, ce qui lui suffisait amplement. Il ne demandait pas grand-chose, juste un de ses magnifiques sourires pour faire disparaître toutes les ombres de sa vie, rien qu’un instant. Mais il avait fallu qu’il gâche tout, comme d’habitude, et qu’il l’envoie bouler alors qu’elle ne cherchait qu’à l’aider alors qu’il subissait un épisode particulièrement long d’insomnies à répétition. Ash s’était excusé, et cherchait à se rattraper car il savait bien qu’il avait blessé la jeune fille ce jour-là par son comportement de petit con et il était très remonté contre lui-même par rapport à cette situation. Ce matin-là, Ash avait foncé dans les cuisines. Il avait demandé aux elfes de maison s’ils pouvaient préparer une spécialité Argentine sucrée la veille et il venait vérifier que la pâtisserie était prête et surtout, qu’un des leurs pouvait l’apporter à Lucrecia dans sa salle commune. Ash savait combien son pays natal manquait à la Serpentard et il se disait qu’une telle attention lui ferait au moins un petit plaisir. Un elfe nommé Whisky Gonny accepta de porter le gâteau à Lu et Ash put sortir des cuisines, l’esprit libre et un fin sourire sur les lèvres. Il n’oublia pas d’embarquer avec lui quelques viennoiseries car il s’était réveillé un peu tard, son sommeil était encore perturbé, et n’avait plus le temps de se rendre dans la Grande Salle pour prendre son petit-déjeuner correctement.

Sa matinée de cours se déroula plutôt tranquillement. Il termina par un cours de métamorphoses, sa matière favorite, où il réussit l’exercice proposé par l'assistant de la professeure McGonagall sans soucis. S’éloignant de la salle, il se rendit vers la Grande Salle, son ventre grondant presque à chacun de ses pas. Il était temps qu’il mange un plat vraiment consistant ! Ash n’était pas encore assis à sa table que son regard sombre s’éclaira en se posant sur les délicieuses entrées. Alors qu’il se  demandait combien de parts de pain de thon il pouvait prendre, il fut interrompu dans ses questionnements par une voix familière pas maintenant Peony, l’heure du déjeuner c’est sacré. « Peony ?! Comment ça tu manges avec moi ? », redemanda-t-il d’un ton suspect en détournant le regard des assiettes pour le poser sur celui, de la même couleur, de sa sœur aînée. Contrairement aux Kostas, les Lloyd ne mangeaient pas régulièrement ensemble, et très honnêtement, Ash ne s’en portait pas plus mal. Il aimait ses aînés, bien évidemment, mais pour le coup, il adoptait un peu la même stratégie que Dominique face à Victoire, avec moins d’évitements délibérés, en instaurant une certaine distance avec les autres membres de sa famille. « Oui ça va et toi ? Dahlia mange avec Noé, c’est pour ça que t’es venu ? » Mais du moment où la rousse était apparu, Ash était sûr qu’elle était là pour rester et elle le fit d’ailleurs s’asseoir avant de s’installer à côté de lui, sous le regard curieux des autres Poufsouffles vous en faites pas, elle est un peu foldingo mais elle est pas méchante.

Ash allait répondre à la question de sa sœur lorsque ses coups d’œil répétés vers la porte l’intrigua. Il y avait décidément quelque chose de louche dans le comportement de Peony, même s’il n’aurait su dire quoi exactement. « T’agis bizarrement. Il se passe quoi ? T’as fait un truc et t’as peur que Léo te dispute s’il le découvre alors oui, mais c’est pas pour ça qu’elle est là ? » Il porta à son tour son regard vers l’entrée de la pièce. D’abord, la vue de Lucrecia lui réchauffa aussitôt le cœur, et il était certainement probable qu’un sourire niais s’affiche désormais sur ses traits. Avait-elle eu le temps de déguster la pâtisserie qu’il lui avait envoyé avant les cours ? Puis, ses yeux repérèrent le bras musclé auquel Lu s’accrochait. Ash sentit que tout son corps se figeait. Que tout son corps se glaçait, et un poids l’accablait soudain.

Alors qu’il se sentait sombrer, la main de Peony se posa sur la sienne et il détourna le regard de son cauchemar devenu réalité pour fixer ses doigts blancs qui s’entremêlaient avec les siens. Son secret n'en était plus un, visiblement. « Il aurait mis du temps à venir son Thiago », observa-t-il, la voix remplie d’amertume, et en gallois pour éviter que ses camarades ne comprennent ce qu’il racontait. Peony connaissait Lu. Elles faisaient partie de la même maison, et de Magic Mix. Nul doute qu’elle avait déjà entendu parler du grand copain de l’Argentine qu’elle attendait désespérément et qui avait finalement décidé de se pointer quand plus personne ne l’attendait. Ash l’avait reconnu tout de suite. Il n’aurait pas pu oublier ce grand garçon costaud qui l’avait mal fixé durant sa conversation avec Lu au Ministère. Celui sur lequel elle avait pleuré toutes les larmes de son corps à la rentrée avant de monter dans le Poudlard Express. Ce type qu’il avait détesté en un clin d’œil, juste parce qu’il était évident qu’un lien incassable le liait à la fille dont il était tombé amoureux en un clin d’œil. Et c’était encore plus évident aujourd’hui. Il suffisait de les regarder ensemble pour se rendre compte qu’ils ne faisaient qu’un. Ash ne faisait pas le poids. Même si elle avait eu une infime chance avec Lu, il ne faisait décidément pas le poids. Elle était destinée à un autre, et cet autre venait justement de débarquer à Poudlard comme pour prouver que rien ne pouvait les séparer. « Elle est si contente. Ça fait plaisir de la voir comme ça », murmura-t-il avant de lancer plus brusquement : « J’ai pas faim. » La vision lui avait coupé l’appétit. Pourtant, Ash avait toujours faim, surtout quand il n’avait presque rien mangé le matin.
Code Grey WIND.


I'm a creep, I'm a weirdo
Different, too different I'm scared of judgment. Your insults and your slanders stick on to me. Drowning I'm drowning in that clown's mask to make you laugh at my thousand flaws. Alone when I'm all alone I take my smile off nut your heartless words have left me scars
Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 792
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


PV • Pour oublier l'amour. Empty
MessageSujet: Re: PV • Pour oublier l'amour.   PV • Pour oublier l'amour. EmptyLun 30 Nov - 8:32

Bien évidement, Peony avait toujours eu un comportement particulier. Elle était très expansive, bien moins cela dit que certaines autres filles de l’école Victoire, toi ici? mais le vivait plutôt bien. Son entourage, par contre, un peu moins. Dahlia se retrouvait avec une bonne partie des élèves qu’elle se supportait spécialement dans un cercle inférieur à deux mètres de distance de temps à autre spoiler alert: elle sera ravie du Covid, Leopold devait faire avec ses crises de jalousie régulières et ses insultes non cachées à toutes les gourdes qu’il pouvait bien se taper, quant à Ash, lui, il devait supporter le côté surprotecteur de la jeune femme, qu’elle avait sans aucun doute hérité de leur frère. S’il avait pu avoir un peu de calme l’an passé, Peony était plus ou moins de retour pour lui jouer un mauvais tour et même si elle avait pas mal de choses à faire et à penser -comme le prochain moment qu’elle aurait en tête à tête avec Alfie- il était hors de question qu’elle laisse son frère déprimer dans son coin à cause d’un chagrin d’amour. Face à la mine surprise de son petit frère, la rousse leva les yeux au ciel, presque vexée. « Et bien quoi ? Ce n’est pas comme si on ne mangeait jamais ensemble. Je te rappelle qu’on mange ensemble à tous les repas en vacances. Dis le, si ça te fait pas plaisir, surtout ! » Alors qu’Ash lui demandait si elle mangeait avec lui parce que Noé était avec Dahlia, elle haussa un sourcil. Avait-elle dit si haut et si fort qu’elle n’aimait pas le copain de sa soeur ? Oui, Peony, oui… « Hein ? Oh, j’en sais rien, mais je voulais être avec toi. J’ai pas le droit ? » Un magnifique sourire aux lèvres, la jeune femme fit comme si de rien n’était. Comme si le coeur de son frère n’était pas au bord de la rupture et qu’elle n’était pas là juste pour ramasser les morceaux à la petite cuillère une fois que l’argentine les auraient piétinés. Bien sûr, elle savait que Lucrecia n’y était pour rien, à cet instant, le bien être de son petit frère comptait plus que tout.

Fronçant les sourcils, la rousse reposa le regard sur son petit frère, surprise par ce qu’il venait de lui dire. Tu m’espionnes Ash ? Qu’est-ce que tu sais ? Si tu craches le morceau à Leo t’es un homme mort. Impossible qu’il puisse savoir quoi que ce soit pour Alfie. Dahlia elle-même ne savait même pas ce qu’il s’était passé deux jours plus tôt. Elle savait pour les baisers, bien sûr, mais rien de plus. Pas encore. Secouant la tête, elle nia tout en bloc. « Quoi ? Mais non je n’agis pas bizarrement enfin ! Non, non, pas du tout. Enfin, si un peu, mais t’es trop jeune. » Elle esquissa un sourire, mentant comme un arracheur de dents à son petit frère, lui servant quelques petites choses dans l’assiette. Elle le connaissait depuis le temps, et savait ce qu’il aimait manger. Et nul doute que là, il aurait besoin de réconfort. Elle, elle avait plutôt tendance à se ruer sur un gâteau au chocolat, mais cela n’allait clairement pas nourrir son petit frère. Elle non plus au demeurant, mais elle était plus âgée, elle avait donc plus de liberté, qu’aah le veuille ou non. Poussant l’assiette remplie vers son frère, elle reprit : «  Je te signale qu’on s’est réconciliés avec Leopold, tu devrais t’en rappeler, les vacances ont été calmes. » Pour une fois, depuis le printemps dernier, ce qui changeait clairement la donne. Franchement, Ash pourrait faire un effort de temps en temps, Peony, elle avait bien pris sur elle pour recoller les morceaux avec leur aîné ! Alors qu’elle lançait toujours des regards vers la porte, jusque’à ce que l’argentine ne la passe, pendue au bras de son meilleur ami slash partenaire de danse slash c’est compliqué. Elle sentit son frère sombrer à la seconde où son regard se posa sur la main de la danseuse, solidement accrochée au bras de l’argentin, nouvellement arrivé.

Son frère ayant parlé en gallois, Peony switcha directement sur cette langue. Elle l’utilisait souvent, le plus généralement en compagnie de Dahlia pour lui dire des choses que les autres -comme Noé- ne pouvaient ou ne devaient pas comprendre. « Je suis désolée. » Et elle l’était, vraiment. Elle aurait voulu pouvoir éviter cela, mais en même temps, avec son petit frère et l’argentine dans la même école, c’était un peu compliqué. Et surtout, elle aurait été bien incapable d’empêcher son frère de manger dans la Grande Salle jusqu’à la fin de la scolarité de Lu et Thiago à Poudlard. Peony ne savait d’ailleurs pas si les argentins pensaient restés après la fin de l’année, mais Thiago venant à peine d’arriver, la question était peut-être un peu trop précipitée. « Tu le connais ? Je croyais que tu n’avais croisé que Lu au Ministère ? » Elle haussa un sourcil, tentant de se rappeler ce que son petit frère lui avait dit, suite à cette rencontre. Il s’était étalé par terre, pour ne pas changer, et Lu l’avait aidé à se relever. Mais aussi loin qu’elle pouvait s’en rappeler, le benjamin de la fratrie Lloyd n’avait pas parlé de Thiago. Lucrecia, par contre, en parlait souvent, elle devait bien l’avouer. « Ash… J’ai raison alors ? Tu l’aimes bien ? » Peony était triste pour son petit frère, si ce qu’elle pensait était vrai. Mais vu sa réaction à la vue de Lucrecia et Thiago, elle se faisait peu d’espoir sur le fait de se tromper complètement. Elle était triste, parce qu’elle refusait de le voir mal, le coeur brisé et peut-être, sombrant encore plus dans la solitude qu’il connaissait déjà. Bien sûr, Ash avait des amis et Peony savait qu’il les aimait, mais le jeune poufsouffle avait aussi tendance à s’éloigner pour être un peu tranquille parfois. Preuve en était, il était rare que les Lloyd mangent tous les quatre ensemble à l’école, et encore moins qu’ils ne passent tout leur temps libre ensemble, lorsqu’ils étaient de retour à Cardiff. Ils étaient souvent les uns avec les autres, mais ils ne faisaient souvent que se croiser. Ou alors, c’est parce qu’ils étaient chacun à un bout du canapé et dans les fauteuils du salon, le nez plongé dans un livre, dans la contemplation de l’écran de télévision au mur ou en grand débat interne avec eux-mêmes.
acidbrain


• 1 063 mots •


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 374
Âge : 13 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


PV • Pour oublier l'amour. Empty
MessageSujet: Re: PV • Pour oublier l'amour.   PV • Pour oublier l'amour. EmptyDim 17 Jan - 9:05

Les sourcils bruns d’Ash se haussèrent lorsque Peony s’accrocha à lui, décrétant qu’ils mangeaient ensemble ce midi et qu’elle ne lui laissait certainement pas le choix, et que ce n’était pas comme s’ils ne mangeaient jamais ensemble. « A Poudlard, si », rétorqua Ash, buté. Il ne faisait pas partie de la même maison que ses aînés, et ils étaient assez âgés pour qu’il ne les croise que très peu. Ça lui arrivait de tomber sur Leo et Peony dans les couloirs, vu que les mêmes desservaient leurs salles communes, et bien sûr, de temps en temps le Poufsouffle consentait passait des moments avec sa famille mais manger ensemble ? Non, comme le soulignait la rousse, c’était réservé aux vacances.

Ash passait si peu de temps avec ses aînés à Poudlard finalement qu’il pensait sérieusement que certains élèves ignoraient cette filiation, d’autant que pour le coup, la Serpentard ne lui ressemblait même pas. En réalité, Ash ressemblait à Leopold, bien qu’il aurait prétendu le contraire si on le lui avait demandé, en plus bouclé, et évidemment actuellement beaucoup plus maigre et petit, et avec des yeux marron, la seule caractéristique qu’il partageait avec Peony, d’ailleurs. « Je n’ai rien dit ! J’suis juste surpris. J’te vois rarement à la table des Poufsouffles, c’est tout », ajouta-t-il après avoir également levé les yeux au ciel. Qu’il le veuille ou non, il avait adopté quelques mimiques caractéristiques de son frère et de ses sœurs. « Bien sûr que t’as le droit, et même si tu l’avais pas, tu te l’accorderai. » Il lui adressa un sourire amusé avant de laisser s’échapper un soupir et de murmurer : « C’est juste qu’entre Dahlia et moi, ou même Leo et moi, tu aurais plutôt tendance à les choisir plutôt que moi. » Il haussa les épaules. Il avait toujours eu une conscience aiguë de la proximité des jumelles, de leur côté fusionnel, et de leur proximité avec Leopold. Lui même avait été plus proche du Serpentard fut un moment, mais il s’en était éloigné avec le temps, ne supportant plus de constater à quel point il pouvait le décevoir car lui n’était pas dragueur, froid, impassible. Lui n’était pas fort.

« Tu viens me voir et tu insistes absolument pour rester auprès de moi, alors qu’il n’y a pas de raison valable, oui, excuse-moi de trouver ça bizarre. Mais tu cracheras pas le morceau, j’ai compris. » De toutes façons, comme il venait de l’affirmer quelques minutes plus tôt, qu’elle ait son assentiment ou non ne rentrait pas réellement en compte. Peony avait visiblement décidé de le coller  pour la pause déjeuner et il avait beau trouver ça étrange et vaguement exaspérant, il ne pouvait pas faire grand-chose. Il trouvait en tout cas son comportement louche et qu’elle remplisse son assiette comme leur mère le lui aurait fait l’agaça plus que ça ne le toucha. « Oui. Enfin du calme à la maison. J’avais presque oublié à quoi ça ressemblait », railla Ash d’une voix traînante en observant toujours le visage de sa sœur. Il y avait définitivement un truc étrange mais il n’aurait su dire quoi.

Puis soudainement, la présence de sa sœur à ses côtés prit soudainement beaucoup plus de sens. Ash ne savait pas trop comment mais Peony avait fini par deviner qu’il craquait lamentablement sur Lucrecia. Comme son musclor de compagnie avait visiblement été réparti à Serpentard avec elle, Peony avait dû le croiser la veille, d’autant qu’en tant que préfète, elle avait bien dû se présenter à lui. Lorsqu’elle s’excusa, Ash tourna un pauvre sourire vers elle. « Il n’y a pas de raisons d’être désolé. » Et c’était vrai. La venue de Thiago était tout ce que Lu avait voulu ces derniers mois, elle en parlait sans cesse. C’était une bonne chose. Même pour lui c’était une bonne chose. Parce qu’il aurait une raison tangible pour décrocher de l’Argentine à présent, parce que chaque fois qu’il la verrait, elle serait probablement accompagnée d’une des multiples, mais la plus importante au final, raisons pour lesquelles toute histoire entre eux était impossible. « Oui, je l’ai vu au Ministère, avec la sœur et le frère de Lu aussi. Puis sur le quai, le jour de la rentrée, mais je doute qu’ils m’aient aperçu cette fois là. » Il renifla, amer au souvenir de l’étreinte des deux Argentins. Elle avait pleuré toutes les larmes de son corps contre lui et il n’avait même pas été foutu de la retenir. Mais bon, il avait traversé l’océan pour elle, alors il supposait que ça rattrapait tout ça.

« Ça n’a aucune importance, Peony, aucune », répondit-il lorsqu’elle lui demanda s’il aimait bien Lucrecia. En cet instant, sa voix était aussi acérée et glaciale que pouvait l’être celle de Leopold. Il n’avait pas besoin de le dire, son visage et ses yeux en dévoilaient assez, et ses aînés le lui avaient assez reproché d’ailleurs qu’il soit aussi lisible qu’un livre ouvert. Il plongea ses yeux tourmentés dans l’observation des entrées qu’elle avait posé dans son assiette mais n’y toucha pas. Il avait l’estomac retourné. Il aurait voulu se lever et partir de la Grande Salle pour aller se rouler en boule dans son lit mais il savait que c’était une mauvaise solution. Ce qui venait de se passer était inéluctable, et il valait mieux se retrouver avec un cœur brisé aujourd’hui plutôt que demain, ou dans une semaine, ou dans un mois, lorsque son attachement pour la brune se serait renforcé. C’était mieux comme ça.


I'm a creep, I'm a weirdo
Different, too different I'm scared of judgment. Your insults and your slanders stick on to me. Drowning I'm drowning in that clown's mask to make you laugh at my thousand flaws. Alone when I'm all alone I take my smile off nut your heartless words have left me scars


Dernière édition par Ash Lloyd le Dim 31 Jan - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 792
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


PV • Pour oublier l'amour. Empty
MessageSujet: Re: PV • Pour oublier l'amour.   PV • Pour oublier l'amour. EmptyMar 19 Jan - 15:34

La rouquine leva les yeux au ciel à la réponse de son frère. Elle avait bien précisé « vacances », le faisait-il exprès ? « Tu chipotes, Ash. » De toute manière, maintenant qu’elle était là, elle ne comptait aller nul part ailleurs, son petit frère allait devoir se faire à l’idée. Alors qu’il lui disait qu’elle ne mangeait pratiquement jamais à la table des Poufsouffle, la rousse secoua la tête, tout en répondant : « Je mange souvent avec Quino, t’abuse ! Enfin... mangeait ? » Ses sourcils se froncèrent et elle jeta un coup d’œil vers le reste de la table des jaunes et noirs, sans voir le greco-argentin. Depuis qu’il faisait plus ou moins la tronche à Dahlia, il fallait avouer que cela ne faisait pas les affaires de Peony, qui ne se gênait autrement pas pour manger avec sa jumelle et l’homme de sa vie. En plus, maintenant qu’il sortait tout récemment avec Kate, elle devinait qu’elle le verrait encore moins. Ce n’était pas qu’elle n’aimait pas l’anglo-japonaise, loin de là, elle laissait la haine à Karen, mais elle n’avait pas envie de tenir la chandelle. Elle ne l’avait pas fait pour Dahlia et Noé, ce n’était pas pour commencer avec Quino. Elle reporta son regard sur son cadet, un sourire aux lèvres quand il lui dit qu’elle s’octroierait tous les droits nécessaires de toute façon, avant d’être foncièrement blessée par sa remarque. Elle posa une main sur sa poitrine, avant de répondre : « Tu me blesses, Ash. Tu sais que je t’aime, je fais attention à toi, tu le sais, ça, non ? » Car quand même, elle essayait certes, de l’endurcir un peu férocement, mais elle le couvait aussi comme un petit poussin -qu’il était, à juste titre, rappelons qu’il n’avait qu’un équilibre précaire sur ses deux jambes.

Poussant un soupir, Peony secoua la tête, balayant les doutes de son frère d’un revers de main. « La raison c’est que je t’aime, carpette p’tite tête. » Elle avait prononcé ce surnom en gallois, le reste de sa phrase étant en anglais. A sa moquerie, Peony lui tira la langue sans chercher bien plus loin. C’était, certes, un comportement puéril comme tout, mais elle ne se voyait pas répondre autre chose. Ash avait pour lui, pour l’instant, le bonus « petit frère en danger », il pouvait donc s’estimer heureux que la rouquine soit plutôt coulante. Nul doute qu’elle aurait sûrement réattaquer si elle ne savait pas qu’il risquait de sombrer dans un genre de dépression d’un moment à l’autre. Non, elle n’exagérait pas du tout, elle prenait juste son propre cas comme exemple. Les sentiments qu’elle avait ressenti pour leur frère aîné l’avaient rendue complètement folle, et elle avait été au bord de la dépression pendant presque un an. Et Ash, quoi qu’il veuille bien en dire, ressemblait tout de même un peu plus à Peony qu’aux deux autres enfants Lloyd, dénués de tout sentiment.

Bien entendu, Peony savait que ce n’était pas de sa faute et qu’être désolée ne servait pas à grand chose, mais quand même. Elle avait failli dans son rôle de grande sœur et elle s’en voulait. Alors que le Poufsouffle lui donnait plus de détails, elle l’écouta, en silence. « Oh. » Elle n’avait pas su. Pourtant, Ash lui avait bien dit qu’il connaissait Lu, et inversement également d’ailleurs, mais elle n’avait jamais su tout le reste. Peut-être aurait-elle du s’en douter ? Mais comment ? La voix glaciale et acérée de son petit-frère la fit froncer les sourcils. Elle n’aimait pas cela, mais en même temps, elle comprenait. « Bien sûr que si, ça a de l’importance Ash. Tu crois que juste parce qu’il est là, il a le droit de te briser le coeur ? C’est mal me connaître. » Alors non, elle n’irait pas filer une rouste à Thiago, elle n’était pas comme ça, mais elle ne le laisserait pas briser son petit frère juste parce qu’il était enfin décidé à se bouger. « Je sais ce que ça fait Ash. Ça fait mal, mais... » Mais il allait bien falloir qu’il passe au dessus de tout cela. Pendue comme elle l’était à Thiago, Peony ne leur donnait pas longtemps avant qu’ils ne se mettent en couple. De ce qu’elle avait pu comprendre de ses discussions avec l’argentine, il n’y avait rien de tout cela entre eux, mais vu comment ils se tenaient et se regardaient, elle était sceptique. Reportant son attention sur son petit frère, elle serra un peu plus sa main dans la sienne. Elle savait mieux que de tenter de le raisonner avec force. Et puis, elle n’était pas Leopold. « Écoute, je ne dis pas que tu dois lui dire ce que tu ressens, mais... Qu’est-ce que tu ressens, en fait ? » Parce que bon, il n’avait pas répondu à sa question. Donc peut-être qu’il n’avait qu’un crush bénin pour la brune et qu’ils pourraient l’en débarrasser rapidement ?
acidbrain


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 374
Âge : 13 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


PV • Pour oublier l'amour. Empty
MessageSujet: Re: PV • Pour oublier l'amour.   PV • Pour oublier l'amour. EmptyDim 31 Jan - 20:32

Ash pensait passer un déjeuner plutôt tranquille, discuter avec les amis de sa maison. Sans aucun doute aurait-il passé un moment avec Dominique avant de repartir pour la suite de ses cours. Mais voilà que Peony débarquait, avec l’idée fermement ancrée dans sa tête rousse qu’elle devait lui tenir compagnie aujourd’hui. Pourquoi aujourd’hui exactement ? Ash ne parvenait pas à le savoir. Se disputer gentiment sur la présence régulière, ou non, de sa sœur à la table de sa maison avait quelque chose d’assez amusant, au final, mais cela ne répondait toujours pas à l’interrogation du jeune garçon. Il haussa les épaules lorsqu’elle lui affirma qu’elle y mangeait souvent avec Quino, le frère de Stef. C’était possible, bien évidemment, mais Ash ne se souvenait pas l’y avoir vue ces dernières semaines.

« Baisse la voix quand tu me déclares ton amour éternel, s’teu plaît », grinça Ash des dents en jetant un regard aux sorciers qui étaient déjà attablés -les Poufsouffles se montraient généralement tolérants, c’était l’un de leurs plus importants attributs après tout, mais comme partout, il y en avait des plus moqueurs que d’autres et les mots "pauvre petit chose à sa so-sœur" tournèrent rapidement dans la tête d’Ash avant qu’il ne jette de nouveau un regard à sa grande sœur. « Ouais je sais, répondit-il. Parfois trop attention, ouais, et parfois ton attention est entièrement prise par Léo ou Dahlia. » Ses paroles étaient peut-être dures, blessantes, il pouvait le reconnaître, mais elles n’en étaient pas pour autant moins réalistes. Ce n’était pas une question d’amour, mais il paraissait évident au jaune et noir que Peony était moins proche de lui qu’elle ne l’était de sa jumelle et de leur grand frère. Et par conséquent, son attention était plus souvent focalisée sur eux deux que sur lui, surtout lors des longs mois qu’avait duré sa dispute avec Léopold.

Son air ronchon s’effaça néanmoins un petit peu, et en dépit de ses yeux qui, instinctivement, se levèrent au ciel comme le pur ado qu’il était, un sourire étira ses lèvres. Il n’était pas tout à fait dupe de la raison qu’invoquait Peony mais qu’importe, il finirait bien par apprendre ce qu’elle lui voulait aucune confiance en ce qu’on lui dit ce gosse. Ils s’essayèrent et Ash vit bien que certains regards de ses camarades se posaient, intrigués, sur sa sœur. Sans doute certains se disaient que les seules jolies filles qui s’intéressaient à lui ne pouvaient qu’être ses sœurs ou ses amies, lui soufflait ses pensées noires.

Finalement, le motif de la présence de Peony fut élucidé. Ash s’était cru assez transparent pour une fois. Pour une fois dans sa vie il avait cru qu’il avait réussi à cacher ses sentiments pour Lucrecia à tout le monde mais finalement...Sa sœur l’avait percé à jour et cette sensation d’avoir été découvert par un membre de sa famille était assez désagréable. En plus, la Vipère voulait absolument connaître tout un tas de détails qu’Ash ne se sentait pas du tout prêt à partager, avec quiconque, et surtout pas avec elle qui ne pourrait alors s’empêcher de le surprotéger, de l’étouffer et de lui prouver toute son affection avec beaucoup trop de câlins qu’il n’en voulait. Aussi, tenta-t-il de garder son ton froid et surtout, de ne pas jeter des regards vers la table où Lu et son titi argentin avaient pris place. « Qu’il ait le droit de me briser le cœur ou non ne change pas grand-chose à l’histoire, Peony. Lu t’as sûrement parlé de lui autant qu’à moi, voire plus. Tu sais ce que ça signifie. » Il ne voyait sincèrement pas ce que Peony, malgré toute la belle volonté qu’elle affichait, pouvait faire. Même lorsque Thiago se trouvait à l’autre bout de la Terre, il était plus présent dans le cœur de Lucrecia que lui-même ne le serait jamais.

Ash lui jeta un regard curieux lorsque sa sœur lui assura qu’elle comprenait ce qu’il ressentait. Les sentiments de Lucas pour elle étaient plutôt évidents aux yeux du tout Poudlard depuis le stage, tout comme leur non réciprocité. Peony était-elle amoureuse d’une personne avec qui toute histoire était impossible ? « Oui. Ça fait mal », approuva-t-il en sondant ses yeux marron si semblables aux siens.  Un rire grinçant s’échappa de sa gorge aux prochains mots de sa sœur -comme si lui, Ash Lloyd, aurait eu le cran d’avouer son amour à quelqu’un, surtout quand il était sûr et certain que ce quelqu’un ne ressentait pas du tout la même chose pour lui ! « Je suis amoureux de Lu depuis que je me suis écroulé devant elle sur le carrelage froid du Ministère », expliqua-t-il simplement, sobrement. C’était finalement la première fois que ces fameux mots sortaient de sa bouche, en gallois, certes, mais la première fois quand même.


I'm a creep, I'm a weirdo
Different, too different I'm scared of judgment. Your insults and your slanders stick on to me. Drowning I'm drowning in that clown's mask to make you laugh at my thousand flaws. Alone when I'm all alone I take my smile off nut your heartless words have left me scars
Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 792
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


PV • Pour oublier l'amour. Empty
MessageSujet: Re: PV • Pour oublier l'amour.   PV • Pour oublier l'amour. EmptyDim 7 Fév - 22:10

La vipère fronça légèrement les sourcils à la remarque de son petit frère, suivant le regard de son frère. Vraiment ? Croyait-il qu’on allait l’attaquer sur le fait que sa sœur aînée lui dise qu’elle l’aimait ? Par Merlin, Poufsouffle était tombée bien bas ! « Oh, ce que tu peux être ronchon. C’est bon, je te le dirais plus. » Enfin, jusqu’à la prochaine fois. Car Peony était tout simplement incapable de retenir son amour quand il s’agissait de sa famille, Ash était bien placé pour le savoir. Et même si elle voulait que son petit frère s’endurcisse un peu avant qu’elle ne quitte l’école, elle n’avait pas envie qu’il devienne un grand dadais sans coeur, comme leur aîné. Tout ce qui intéressant Leopold étant d’avoir le tableau de chasse le plus fourni de Serpentard, voire de l’école, elle espérait bien que le benjamin de la famille Lloyd ne finisse pas de la même manière. « Mon attention est toujours tournée vers Dahlia, tu sais bien qu’on a toujours eu un lien spécial. » Parce qu’elles étaient jumelles, parce que malgré tout, malgré les différences physiques et caractérielles, malgré la répartition qui les avaient séparées, elles étaient fusionnelles. Peony ne se voyait absolument pas passer sa vie sans la brune, et la simple idée de la voir partir à l’autre bout du monde sans elle si elle voulait réellement devenir briseuse de sorts lui brisait, à elle, le coeur. Mais en même temps, elle aimait bien trop sa sœur pour l’entraver et l’empêcher de faire ce qu’elle avait réellement envie de faire de sa vie.

Elle esquissa un sourire en voyant son cadet lever les yeux au ciel devant sa nouvelle preuve d’amour, sachant qu’au fond de lui, il devait quand même apprécier qu’elle lui montre, une fois, qu’elle tenait à lui. Elle savait qu’elle n’avait pas été la meilleure grande sœur du monde par le passé, voyant essentiellement Dahlia et Leopold comme les deux amours de sa vie. Mais quand Ash était arrivé à l’école, Peony avait eu comme un électrochoc. Les Lloyd étaient quatre, et il était complètement stupide de mettre le petit dernier de côté, même s’il avait eu l’habitude de traîner avec Leopold auparavant. Mais leur différence d’âge se faisait désormais sentir. Leo quitterait l’école en fin d’année alors qu’Ash était encore bien loin des BUSEs. Si les jumelles n’avaient qu’à peine un an et quelques mois de moins que l’aîné des Lloyd, Ash lui, avait pratiquement trois de moins qu’elles. Forcément, une telle différence d’âge n’aidait pas spécialement. Mais Peony refusait de mettre Ash de côté plus longtemps, qu’il le veuille ou non.

Son coeur de grande sœur se brisa presque instantanément quand le regard de son frère se perdit dans le vide, après avoir vu Lucrecia et Thiago. Elle ne pouvait pas en vouloir aux argentins d’être aussi proche, bien entendu, mais elle s’en voulait de n’avoir rien vu plus tôt. Si tel avait été le cas, peut-être qu’elle aurait pu parler avec son frère de tout cela, voir si, peut-être, ce n’était qu’une amourette de passage. Sa main toujours serrée sur celle du jaune et noir, la vert et argent ne le quittait plus des yeux. Elle tentait, cependant, de se contenir et de ne pas noyer Ash sous une démonstration affective trop importante. Elle savait qu’il ne le supporterait pas. Elle baissa cependant les yeux quand son petit frère lui dit que Lucrecia lui avait sûrement parlé de l’argentin. Oui, elle l’avait fait. Elles étaient ensemble dans Magic Mix et à Serpentard, alors, forcément, elles avaient discuté et s’étaient rapprochées. Lucrecia avait d’ailleurs souvent passé du temps avec les cinquième années. « Oui... Mais ils se connaissent depuis longtemps. C’est son meilleur ami Ash. » Enfin, ça, c’était la version officielle. Peony n’y croyait que peu, mais elle devait bien avouer qu’elle avait regardé les deux élèves la veille et qu’à part rester dans les bras l’un de l’autre, ils n’avaient pas vraiment eu de gestes plus intimes. Après, elle n’avait pas non plus fait que ça de son après-midi et de sa soirée.

Il était, bien évidement, hors de question que Peony dise à Ash qu’elle avait été amoureuse de leur frère aîné. Si elle savait que Dahlia avait compris la chose toute seule, parce qu’elle avait analyser la situation et qu’elle avait été celle qui l’avait fait comprendre à la rousse, elle préférait éviter ce genre de traumatisme à son cadet. De toute façon, c’était de l’histoire ancienne, même si les souvenirs et les sensations étaient toujours très présentes. Soutenant le regard de son petit frère, elle esquissa un petit sourire triste alors qu’il approuvait ses paroles. « Oh. » fut-elle seulement capable de dire, quand Ash posa des mots sur les sentiments qu’il éprouvait pour leur camarade de classe, et sur la durée de ces derniers. « Un coup de foudre. » souffla-t-elle, doucement, toujours en gallois. Elle s’en voulait tellement, maintenant, de n’avoir jamais rien vu. « Je suis désolée Ash. » Parce qu’après tout, que pouvait-elle faire ? Il ne la laisserait jamais parler à Lucrecia et elle le connaissait, son petit frère n’irait jamais dire ce qu’il ressentait à la brune. Encore moins maintenant que Thiago était là. Peut-être que si l’argentin n’était jamais arrivé, Ash aurait trouvé le courage de dire ce qu’il ressentait, ou, à minima, qu’il appréciait l’argentine, mais maintenant ? « Vous vous entendez bien, non ? Tu crois que ça aurait pu être réciproque ? Elle et toi, pas Thiago. » Elle n’était pas sûre de ce qu’elle avançait, et surtout, elle n’était pas tout à fait certaine de bien tourner les choses. La façon dont elle dévorait son meilleur ami des yeux, dont elle s’accrochait à lui comme si sa vie en dépendait voulait dire tellement de choses. Mais elle ne pouvait pas se permettre de faire croire à son frère que Lu’ aurait pu oublier tout ce qu’elle ressentait -et que ressentait-elle vraiment, finalement ?- pour le brun au profit de son petit frère. Mais peut-être, là encore, qu’Ash savait des choses qu’elle ignorait. Après tout, elle ne savait pas qu’il avait déjà vu Thiago et toute la famille de la brune avant !
acidbrain


• 1 024 mots •


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV • Pour oublier l'amour. Empty
MessageSujet: Re: PV • Pour oublier l'amour.   PV • Pour oublier l'amour. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • Pour oublier l'amour.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: