AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le deal à ne pas rater :
Abonnement 12 mois Nintendo Switch Online
15.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Petit précis de misanthropie [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Serdaigle

Parchemins : 79
Âge : 11 ans {14.07.04}
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Petit précis de misanthropie [PV] Empty
MessageSujet: Petit précis de misanthropie [PV]   Petit précis de misanthropie [PV] EmptyMer 18 Nov - 16:58

Petit précis de misanthropie
« Mais enfin, professeur, je n’ai absolument pas besoin qu’une deuxième année m’aide à faire mes devoirs, je rends toujours mon travail dans les temps ! » Chiara tentait de faire entendre raison au professeur d’arithmancie (dont elle avait opportunément oublié le nom) qui surveillait l’étude. Quand la jeune serdaigle était arrivée, elle avait été prise à part et invitée à s’asseoir avec une fille de deuxième année, une certaine Charlotte – bizarre, sa tête lui disait quelque chose -. Chiara trouvait ça proprement scandaleux alors qu’elle était le sérieux incarnée (et dans une promotion comme la sienne, croyez-la, ce n’était pas de la tarte!). « Ce n’est pas un problème de ponctualité mademoiselle Montgomery, mais de sociabilisation. Vous devez apprendre à travailler avec vos pairs, quelque soit leur année et leur maison. » Trop bien élevée pour dire réellement tout le mal qu’elle pensait de cette phrase, elle se contenta d’une grimace mi-dégoutée, mi-hébétée. Faisant contre mauvaise fortune, et bien, disons, un semblant d’effort – car elle n’y mit aucun coeur -, elle s’installa à côté de Charlotte en marmonnant « Je suis sûre que c’est encore une idée du professeur Jones, ça peut pas être ma tante un truc pareil. » Ni Tante Susan, ni Tante Heaven, ni Oncle Haven n’auraient eu la grande idée de la forcer à travailler avec quelqu’un. Les gens, c’était le talon d’Achille de Chiara. C’était bien simple, elle détestait le monde entier – exception faite de sa famille, et encore, uniquement ceux qu’elle voyait souvent depuis sa naissance -. Même Lavinia, son unique amie, elle ne la tolérait que parce qu’elle avait promis à ses parents de ne pas tout le temps rester seule. Profondément misanthrope depuis toujours, Chiara vivait très bien en s’isolant du reste du monde, malheureusement le monde, lui, se rappelait sans cesse à elle.

« On m’a dit que tu t’appelais Charlotte. Moi c’est Chiara. J’ai un devoir de sortilège à faire, alors on va dire qu’on se fait ça rapidement et après on se quitte et on s’oublie. » Machinalement, la petite fille remit de l’ordre dans sa tenue, pourtant impeccable. Elle resserra sa queue de cheval haute parfaitement tirée et sans une seule mèche folle, vérifia du bout des doigts son nœud de cravate (toujours aussi bien noué que quand elle l’avait fait quelques heures auparavant) et lissa les plis de sa jupe – bien inutilement vu que c’était une jupe plissée, donc par définition… -. Ceci fait, elle sortit son manuel, l’ouvrit à la page indiquée dans son agenda, et commença à écrire sur son parchemin les éléments importants. Elle ne voyait toujours pas pourquoi elle aurait eu besoin de l’aide de qui que ce soit pour faire son travail du jour, tout était tout bonnement enfantin. Elle releva le nez au bout de quelques lignes pour constater que la Poufsouffle était toujours là. « Tu sais, quand je disais on c’était un peu une façon de parler, tu peux faire autre chose pendant ce temps-là. Les professeurs ont juste décidé de me pourrir l’existence. » Et sans plus se soucier de la jeune fille à ses côtés – mais encore une fois, elle avait l’impression qu’elle aurait du la connaître, mais d’où, ça ne lui revenait pas, il faut dire qu’elle prêtait tellement peu d’intérêt aux gens vu qu’elle les déteste tous sans exception mais quand même surtout Leith et Amy … bah ! Peu importait ! Ça lui reviendrait bien ! -, Chiara se replongea dans son manuel de sortilège d’un air concentré.
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Charlotte Follet
Charlotte Follet
Poufsouffle

Parchemins : 689
Âge : 12 ans
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


Petit précis de misanthropie [PV] Empty
MessageSujet: Re: Petit précis de misanthropie [PV]   Petit précis de misanthropie [PV] EmptyLun 30 Nov - 0:28

La douce Charlotte sortit de la serre de botanique numéro trois, un sourire ravi accroché aux lèvres. Le professeur Londubat lui avait donné une excellente note à son dernier devoir, un devoir qu'elle avait de surcroit beaucoup aimé faire. Il n'en fallait pas plus pour la combler de joie : la botanique était sans conteste sa matière préférée et elle ne rechignait même jamais à aller seconder le professeur Londubat en dehors des cours. Arroser les plantes et tailler les arbustes était une mission journalière qui nécessitait des bras, or, Cha' avait déjà l'habitude depuis toute petite de seconder sa mère, Elizabeth Follet, dans ce genre de tâche jardinière. L'ex Elizabeth Harris était de surcroit une ancienne amie du professeur d'herbologie : elle l'avait connu dans l'Armée de Dumbledore, et ils étaient restés en contact depuis. Elizabeth avait à l'époque quelques années de moins que le professeur Londubat, Harry Potter et ses comparses, mais ça ne l'avait pas empêchée d'avoir de nombreux amis dans leur année : (cousine) Susan Bones, Alexander Shinku, Megan Jones et Wendy Scott Ernie McMillan répondaient d'ailleurs toujours présent.
Cha' prenait un plaisir non dissimulé à écouter les histoires que lui narrait l'ex-Gryffondor : les expéditions de l'AD avaient été si nombreuses et si dangereuses qu'on ne pouvait qu'adorer les écouter, au calme, maintenant tout danger écarté. A l'époque ce ne devait pas être la même, réalisait souvent Cha' avec soulagement, ça avait été une bien triste période, très noire et très dangereuse.
Quoiqu'ils n'avaient rien à leur envier maintenant, en fait : si Magicis Sacra n'exterminait pas de moldus, ni les sorciers qui leurs résistaient, ils n'en demeuraient pas moins hyper puissants. Aucune organisation n'avait encore réussi à prendre le contrôle de deux écoles de magie jusqu'à maintenant et aucune organisation n'avait même réussi à prendre autant de pouvoir en si peu de temps. Charlotte le voyait autour d'elle, les gens étaient inquiets. Papa et maman avaient même parlé durant l'été de l'éventualité de retirer leur fille de Poudlard : le fait que la cousine de papa y soit professeur jouait beaucoup dans le fait que la Poufsouffle était toujours là.

Alors que Charlotte faisait part à Dominique de son envie de travailler un peu dans la Grande Salle, sa meilleure amie lui confia avoir envie de rentrer dans la salle commune de Poufsouffle traitre. Cha' haussa les épaules : peut-être qu'elle y retrouverait Valentina, au final, la Serpentard finissait les cours en même temps que les Poufsouffle. Les jeunes filles promirent de se retrouver plus tard mais pas trop trop tard hein, tu sais bien que je n'aime pas quand on est séparées trop longtemps ! et l'Américaine fila dans la Grande Salle. Elle avait des exercices à faire pour le cours d'Histoire de la Magie et avait emprunté à la bibliothèque un livre plus tôt dans la journée. Elle douta que ce livre lui soit particulièrement utile, mais c'était le seul qui traitait un peu du sujet qu'ils étudiaient.

A peine installée, qu'elle entendit le professeur qui surveillait l'étude s'adresser à une fillette, devant elle. Charlotte la reconnut aussitôt : il s'agissait de Chiara, la petite sœur de Noé et Candys Montgomery. Ils étaient tous plus ou moins de sa famille dans le sens où ils étaient les neveux de la cousine de papa, la directrice de Poufsouffle. Le lien qui unissait les Montgomery-Bones aux Follet n'était pas très net pour la grande famille des Montgomery, mais Charlotte n'avait qu'eux du côté de papa : c'était son unique famille. Maman avait elle et une ribambelle de frères et sœurs qui lui avaient donné des cousins qu'elle aimait de tout son cœur aussi, Jaimie, qui avait son âge, en tête de liste Payton aussi, mais sa mémoire lui fait quand même parfois défaut.
La Poufsouffle regarda ainsi l'échange entre la petite Serdaigle et le professeur d'Arithmancie : celui-ci semblait bien déterminé à la placer à côté d'elle pour qu'elle fasse ses devoirs, ce qui avait l'air de contrarier au plus haut point la bleu et bronze.
Un peu gênée d'assister à cet échange, Charlotte baissa les yeux vers ses parchemins, ne pouvant cependant pas s'empêcher quelques secondes plus tard de les relever vers sa cousine elle. Manifestement, les raisons de l'obligation de travailler en binôme n'étaient pas scolaires, mais sociales. Cha' pouvait comprendre pourquoi : Eléonore lui avait clairement fait comprendre que Chiara avait toujours eu, depuis toute petite, un sacré tempérament. Charlotte qui avait déjà assisté à quelques démonstrations musclées, n'avait cependant tiré aucun jugement : elle ne pouvait pas tirer de conclusion d'une personne sur les quelques fois où elle l'avait vue.

La Serdaigle finit par s'asseoir en face d'elle et daigna enfin lui adresser la parole. Comme elle s'y était attendu, la sorcière ne la reconnut pas. A sa décharge, les deux fillettes n'avaient pas été amenées à se croiser depuis septembre, Chiara n'avait donc semble t-il pas fait le rapprochement.
Elles s'étaient en revanche croisées cet été, à l'anniversaire d'Artémis, début août : les Montgomery-Bones avaient organisé un grand anniversaire pour les 8 ans de la fillette et Charlotte avait été conviée avec ses parents, ainsi qu'avec la quasi-totalité des Montgomery qui comptaient – au bas mot – une bonne centaine de personnes. L'auberge espagnole à côté, c'était une dinette.

- On se connait déjà.

Lâcha Charlotte, contente quand même que Chiara daigne se présenter à elle. Elle l'aurait cru capable de ne même pas lui adresser la parole, a priori c'était le genre. La Poufsouffle jugea donc bon se préciser son affirmation : la plus petite des enfants de Christian et Ashaiah ne devait pas comprendre d'où elles se connaissaient.

- On s'est vues cet été, à l'anniversaire d'Artémis. Je suis leur cousine du côté de leur maman.

Bien évidemment, la généalogie des Montgomery étant un vrai casse-tête, il était intéressant de savoir d'où sortait Charlotte. A priori et au premier coup d'œil, elle n'avait pas l'air d'une Montgomery, c'était déjà ça de noté.
Elle écouta poliment la Serdaigle, ne comprenant pas trop pourquoi elle était persuadée que le monde entier lui en voulait. N'avait-elle pas aussi une tante en commun avec elle, dans l'école ? Charlotte voyait très mal tante Susan en vouloir à qui que ce soit, surtout pas à une de ses nièces. C'était aussi saugrenu que d'imaginer le professeur McGonagall faire un bisou à un élève !

- Pourquoi est-ce qu'ils feraient ça ? Demanda la jaune et noire, vraiment curieuse d'avoir le point de vue de la jeune fille. Si Charlotte était bien convaincue d'une chose, c'était qu'elle aurait aimé que Dominique soit là que les professeurs de Poudlard n'étaient pas des gens malintentionnés. Bien au contraire ! Pour en connaître deux dans le privé, elle savait qu'ils étaient en général dévoués à leur matière et à leurs élèves. Chiara devait se tromper.
Revenir en haut Aller en bas

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Serdaigle

Parchemins : 79
Âge : 11 ans {14.07.04}
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Petit précis de misanthropie [PV] Empty
MessageSujet: Re: Petit précis de misanthropie [PV]   Petit précis de misanthropie [PV] EmptyHier à 22:30

Petit précis de misanthropie
Si le visage de Charlotte était familier à Chiara, ça n’avait rien à voir avec leur lien familial ténu. Pendant les fêtes de famille, la petite Serdaigle n’était pas plus investie qu’elle ne l’avait été au bal de Noël, elle finissait systématiquement par prendre un livre dans son sac et s’isoler loin de l’agitation, du bruit et, surtout, des gens. Il n’y avait donc aucune chance qu’elle se souvienne avoir croisé Charlotte à cet endroit entre une part de gâteau et un haussement de sourcil plein de jugement à l’égard de ses cousins, tous plus bruyants les uns que les autres en même temps, même la musique c’est du bruit pour elle, y’a rien à en tirer. Si le visage de Charlotte lui était familier, c’était uniquement parce que la Poufsouffle s’était assise à côté d’elle lors du premier cours de potion commun et qu’elle s’y était alors vaguement présentée en lui racontant combien elle trouvait que faire des potions était relaxant… la conversation avait rapidement tourné court vu que Leith était venu l’agresser ce qui avait distrait Chiara c’était uniquement sa faute à lui si elle avait raté sa potion, elle n’en démordrait pas.

« Ah. » Commença-t-elle par répondre platement « Mais non, c’est pas ça. Je ne comprends toujours pas pourquoi on m’a traîné à cet anniversaire, Artémis sait parfaitement que je déteste ces fêtes stupides où tout le monde fait semblant de s’aimer. Heureusement, tatie Susan a de très bons livres dans sa bibliothèque. » Et personne n’avait essayé de la forcer à se sociabiliser : ce n’était pas comme si elle ne lisait pas à chaque fois qu’elle était obligée de voir du monde. Dans l’absolu, et s’il fallait choisir, elle classerait Artémis dans les gens qu’elle aimait plus que d’autres, mais pas au point de forcer sa nature. Au demeurant, Chiara avait l’intime conviction et on souhaite d’avance bon courage à Leith qu’elle ne forcerait jamais sa nature pour personne.

« On s’est vu en cours plutôt non ? Je ne sais plus trop... » Enfin, elle avait effectivement sûrement eu Charlotte dans son champ de vision chez Artémis, mais ça n’était pas assez marquant pour qu’elle ait retenu son visage – Chiara était lucide sur ses capacités -. Elle faisait un peu plus d’effort en classe, ne serait-ce que parce que devoir faire répéter à tous ses camarades leurs noms en permanence, ça n’avait rien de confortable. La petite Serdaigle était misanthrope, pas malpolie, bien que la frontière entre les deux puisse paraître bien mince par moment.

Retournant d’ailleurs à son devoir, elle répondit à la question de la fameuse Charlotte sans en lever le nez. « Divergence de point de vue. D’après eux, il est essentiel de créer du lien social. D’après moi, c’est une perte de temps que je ne suis pas prête à consentir. Ces deux opinions sont parfaitement irréconciliables. » Elle termina d’écrire sa phrase et finit par lever les yeux pour les poser sur la Poufsouffle. « Ils m’ont mise avec toi pour que je te parle, ce que je fais tu remarqueras. Ils confondent misanthropie et mutisme. Je suis capable de tenir une conversation, je n’en ai simplement pas envie en règle générale. » Elle ponctua sa phrase d’un haussement d’épaule, s’en retournant à son devoir, qu’elle était capable de faire toute seule – mais ça, personne n’en avait douté, au contraire de sa capacité à discuter -.

567
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Petit précis de misanthropie [PV] Empty
MessageSujet: Re: Petit précis de misanthropie [PV]   Petit précis de misanthropie [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit précis de misanthropie [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petit Bain [|PV: Shina|]*Hentaî* [|Fini'sh|]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]
» [UPTOBOX] Le Triporteur [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: