Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 #2 La Rose et l'Armure [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1328
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


#2 La Rose et l'Armure [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: #2 La Rose et l'Armure [PV]   #2 La Rose et l'Armure [PV] - Page 2 EmptyMer 2 Déc - 21:21

La rose et l’armure« La cheminée, c’est une idée. Surtout que tonton Alexis devrait pouvoir transplaner pour l’aider. » Myrielle allait sûrement devoir rester ici pour la protéger (et protéger Alex’ par extension supposait-elle), mais dans sa famille sorcière, elle pouvait demander à son oncle ! Cette idée la rasséréna un peu même si l’absence de son père restait assez difficile vu les circonstances. Elle avait très envie de se faire choyée comme quand elle était petite fille, un désir de régression bien normal après tout ce qu’elle avait traversé toute seule. Elle n’avait pas assez d’énergie pour un caprice et heureusement pour tous parce que sinon elle aurait peut-être versé dans ce domaine, comme quand elle était plus jeune et qu’elle avait la grippe. Sauf que là, c’était bien pire que d’avoir de la fièvre : elle restait relativement impassible mais sa peau la picotait affreusement. Tous ces symptômes devaient être le signe qu’il était bientôt l’heure qu’elle reprenne ses potions.

« Ce ne sont pas des bêtises : je ressemble à une momie, mes cheveux sont secs et je dois avoir les yeux rouges. C’est pas grave hein, je sais bien que c’est pas le moment pour un accès de coquetterie… mais je suis bien contente de pas avoir de miroir. » Elle ne s’était jamais vraiment laissé impressionnée par les accès d’humeur de Jensen et elle ne comptait pas commencer aujourd’hui, alors que c’était elle qui était clouée au lit. En plus, elle ne voyait vraiment pas ce qu’elle avait dit de mal puisque c’était quand même d’elle dont elle parlait. Contrairement à Jensen, elle savait très bien ce qu’il y avait sous ces bandages blancs et c’était encore moins joli qu’elle.

« Les faucons pèlerins sont trop petits pour manger ton serpent géant. Aaaaaah rien que de penser à toutes les couleuvres qui traînaient autour de la planque de Nathan j’ai des frissons. » Elle tenta de remuer pour faire passer cette sensation désagréable mais elle grimaça aussitôt à cause de la douleur. Pour une Serpentard et une fille qui sort avec un animagus, elle avait un vrai problème avec les serpents en tout genre, même ceux qui n’étaient pas venimeux – et qui étaient les seuls qu’elle avait rencontré durant ces six derniers jours -. C’était un fréquent sujet de moquerie de la part de ses camarades de voir la fière Viska Spingate frissonner à la moindre trace de reptile (surtout que ce n’était pas ce qui manquait dans la décoration de leur salle commune). « Et son patronus c’est une vipère, il était tout fier de me le dire en approchant une de ces horribles bestioles de mon visage beurk beurk beurk ! » Elle parlait de Nathan évidemment : beurk résumait plus ou moins son avis sur ces six derniers jours cela dit. Aïe et beurk. Mais s’exciter sur la question des Serpents usa complètement son peu d’énergie, elle eut l’impression de s’éteindre tout d’un coup. Elle eut l’impression d’avoir le souffle coupé un court instant, elle ferma les yeux pour s’en remettre alors que Jensen essayait de positiver sur le fait qu’avoir le même patronus que sa tante c’était bien. Elle était tout à fait d’accord remarquez, elle aimait bien sa tante même si elle lui prodiguait une éducation un peu spartiate. Et puis un faucon c’était joli, elle avait toujours aimé celui d’Alex, Icare.

« Pardon… je ne voulais pas dire du mal des serpents devant toi, mais il a utilisé ma peur d’eux contre moi… c’était l’enfer. » résuma-t-elle car tout avait été infernal, tout ce qu’il lui disait, ses gestes déplacés envers elle, la violence… il exploitait la moindre de ses faiblesses contre elle. Même si elle ne se cachait pas de ne pas aimer les reptiles, elle essayait en général de mettre de l’eau dans son vin pour être agréable à ses camarades de maison, fiers de leur blason. Et elle savait que Jensen était particulièrement fier de la forme de son patronus, signe qu’il s’accomplissait en tant qu’animagus. Elle essayait vraiment de l’encourager. Mais repenser aux serpents, par association d’idées, la ramenait pour le moment à Nathan… elle n’en était sortie que depuis quelques heures. Tout était trop frais.

Minée par tout ça, elle réclama un câlin à Jensen avec l’air le plus attendrissant dont elle disposait dans son répertoire. « Oui, ça ira... » Murmura-t-elle, pressée par son besoin de se sentir réconfortée par son petit ami. La tentative était plutôt bien menée mais Agnès fit son apparition, la brisant dans l’œuf. Viska se retrouva de nouveau allongée – et un peu vexée – pendant qu’Agnès se présentait officiellement. « C’était exactement ce qu’il lui fallait, une maison bien protégée et un très beau chevalier servant. » Elle sourit et se pencha sur Viska, l’air taquin – que Jensen connaissait bien pour le voir chez sa petite amie fréquemment -. « Tu avais un peu minimisé ses qualités ma chérie, je comprends que tu aies couru te réfugier chez lui. » Viska aurait voulu rentrer sous terre et disparaître, à défaut de pouvoir le faire, elle leva les yeux au ciel aussi ostensiblement que possible. « Maman ! Tu crois vraiment que c’est le moment pour ça ! » Si on voulait son avis à elle, ça ne serait jamais le moment pour cette discussion sortie de nul part. Déjà, personne n’avait encore prononcé le mot « moldu », elle trouvait que c’était pas si mal.

Mais la bonne humeur d’Agnès sembla retomber quand Jensen s’excusa pour… la disparition de Viska ? La jeune fille tenta de dire quelque chose mais sa mère, plus alerte et en forme qu’elle, la prit de vitesse. « Tu n’as pas à t’excuser voyons, ce n’est absolument pas ta faute si Nathan a agi comme il l’a fait. Je n’y connais pas grand-chose à votre école, mais ce sont les adultes qui doivent s’occuper des enfants… d’ailleurs Viska m’a dit que tu étais un très bon élève, j’espère que tes projets pour ces fameuses options ne vont pas te porter préjudice. Je suis sûre que quelqu’un d’autre pourrait s’occuper d’elle pendant les cours où vous n’êtes pas ensemble. » Même si Agnès comme Viska se rendaient compte que ce serait difficile de le persuader vu la mine qu’il affichait et dans la mesure où la jeune fille s’était justement faite enlevée pile au moment où elle n’avait pas cours avec Jensen. Selon Viska, c’était plus un hasard malheureux qu’une relation de cause à effet. Ce qui avait joué, c’était surtout qu’à ce moment là elle était seule parce qu’elle était passée aux toilettes. « Maman ? » Finit par demander Viska en tournant le regard vers elle. « Tu peux m’installer de façon à ce que Jensen se mette à côté de moi s’il te plaît. Je vais rester couchée, c’est promis. » Agnès soupesa la demande de sa fille et soupira. « D’accord, je vais faire ça, et je vais aller discuter avec l’infirmière, tu ne m’as pas l’air d’aller très bien. » Agnès avait murmuré la fin de la phrase bien qu’elle demeurât assez audible vu le silence environnant. « ça va aller. » Certifia Viska avec assurance : sans mentir, elle en avait vu d’autres. Agnès l’aida à s’allonger un peu plus sur un côté du lit pour faire de la place à Jensen de l’autre. « Je vous laisse quelques minutes, je reviens. » Dit-elle ensuite en faisant signe au petit ami de sa fille qu’il pouvait s’allonger.

Quand elle se fut éloignée, Viska attendit que Jensen s’allonge et elle lui demanda : « C’est quoi cette histoire de changer d’option ? Tu en as parlé aux profs ? » Vu que leurs visages étaient maintenant tout près l’un de l’autre, elle parlait tout bas. Elle était à la fois contente et un peu stressée par l’attitude de Jensen. Être le plus possible avec lui, elle ne demandait pas mieux, surtout après ces six journées horribles… mais elle avait peur que ses motivations aillent au-delà de la simple volonté de la protéger à l’avenir. Il avait l’air de culpabiliser… mais ce n’était pas sa faute. Seulement, elle ne savait pas quoi faire pour le rassurer. Surtout coincée dans son lit. Ce serait peut-être plus facile quand elle serait plus en forme, qu’il la verrait redevenir plus normale. Pour lui aussi, elle venait juste de revenir après tout… il n’y avait pas qu’elle à être traumatisée.

{1 401}
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 608
Âge : 16 ans (20.06.2000)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


#2 La Rose et l'Armure [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: #2 La Rose et l'Armure [PV]   #2 La Rose et l'Armure [PV] - Page 2 EmptyVen 4 Déc - 13:12


Jensen proposait des solutions qu’il connaissait, sans vraiment savoir si elles étaient réalisables. Si jamais, ses parents pourraient peut-être se montrer coopératifs et aller jusqu’à Glasgow pour aider le beau-père de leur fils, non? Après tout, eux n’avaient plus d’enfants dont il fallait s’occuper à la maison. Pour ce qui était de l’apparence de Viska, c’était vraiment le cadet de ses soucis. « On s’en fout ‘Ska, t’es en vie, c’est tout ce qui compte. » En tout cas, ça l’était pour lui. Il pouvait éventuellement comprendre qu’elle n’était pas ravie de cette apparence, mais vraiment, elle était en vie, c’était le plus important, non ?!

Jensen savait pertinemment que Viska n’aimait pas les reptiles. Cela étant, comme il l’avait déjà expliqué à Ivalyana au début de l’année scolaire, il n’avait eu aucune possibilité de choisir l’apparence de son patronus et de sa forme d’animagus. Cela étant, s’il avait voulu faire une petite blague, c’était sans savoir que Nathan avait cloîtré sa petite amie dans une cabane pleine de serpents. Alors qu’elle tentait de faire disparaître cette image de ses souvenirs, Jensen se redressa soudainement, pas rassuré de ce qu’elle faisait. « Viska, bouge pas comme ça, tu vas te faire mal. » S’il s’était longtemps moqué de sa peur des reptiles, il avait complètement autre chose en tête pour le moment. Alors qu’elle lui disait que le patronus de son père biologique était également un serpent, Jensen perdu les quelques couleurs qui restaient à son visage. Il ne pouvait pas avoir la même apparence que ce mec là... Alors que Viska fermait les yeux, il se prit la tête d’une main, digérant avec difficulté les aveux de Viska. « Quel connard. » Ces mots s’échappèrent d’entre ses lèvres, d’une voix à moitié sourde. Il ne savait pas vraiment si Viska l’avait entendu, mais il n’avait pas pu se retenir. Quand la blonde s’excusa de son comportement, Jensen reporta son attention sur elle, bougeant la tête de droite à gauche. « Non c’est rien, t’inquiète. » Comme si c’était ce à quoi elle devait penser sur l’instant! Il était peut-être imbu de sa personne, mais là quand même, le problème était plus grand que sa fierté d’être un Serpentard jusqu’au bout de ses capacités magiques!

Dire qu’Agnès Ersham, épouse Spingate, lui fichait la trouille était peut-être un peu fort. Mais le Serpentard n’avait jamais vraiment imaginer rencontrer la mère de sa copine, encore moins dans de telles conditions. Il haussa un sourcil perplexe quand elle parla de chevalier servant, pas réellement convaincu de pouvoir prétendre à ce titre, malgré ce qu’il semblait en être vu de l’extérieur. Sa famille avait un manoir immense et extrêmement bien protégé à disposition, et ce n’était clairement pas une bouche en plus à nourrir qui aurait pu poser problème, quand bien même Viska avait tenté de s’assurer à chaque proposition que les parents du capitaine seraient d’accord. Si elle s’attendait à être mise à la porte à la moindre seconde, pourquoi serait-elle venue, franchement? Néanmoins, l’air qui s’imprime sur le visage de sa mère, faisant ronchonner Viska, fit chauffer la pointe des cheveux de Jensen. Ses propres parents n’avaient fait aucune remarque quant à leur relation -si c’est n’est la discussion dont il avait écopé avec son père- et les deux étaient bien plus... Coincés Cérémonieux ? Distants peut-être aussi, ou plus froids, cela dépendait de la vision que l’on en avait.

Pour le reste, le cinquième année était bien conscient qu’il n’aurait probablement pas pu faire grand chose pour empêcher le sorcier tordu qu’était Nathan d’enlever Viska. Surtout si ce que la Gazette du Sorcier disait était vrai et que Magicis Sacra était derrière tout cela. Il ne comprenait pas vraiment ce que l’organisation pouvait trouver d’intéressant dans le fait d’aider un fou furieux à enlever sa fille, mais cela faisait encore descendre le groupuscule dans son estime, s’il était encore possible qu’il tombe plus bas. Il se disputait souvent avec Karen depuis qu’il avait changé d’avis sur cette organisation, et il osait espérer que la brune comprendrait finalement ce qu’il ressentait. Mais c’était peut-être avoir un peu trop confiance en son amie d’enfance. Il comprenait donc ce que la mère de sa petite amie pouvait penser, mais il y avait une part de lui qui n’arrivait pas à se pardonner d’avoir baissé la garde. Quant à ses cours, il savait qu’il n’avait rien à craindre. Même s’il avait partiellement suivi la semaine qui venait de s’écouler, il rattraperait rapidement son retard, si tant est qu’il s’y mettait un minimum. Ce qu’il ferait, quand il serait convaincu que la blonde allait mieux. « Ça ne sera pas nécessaire. » répondit-il simplement. Cela ne servait à rien de rentrer dans une discussion houleuse avec la mère de sa copine, pour des options dont elle ne savait rien. Jensen lui, savait ce qu’il voulait et comment l’obtenir. Et il souhaitait bien courage à sa fratrie et à la vieille McGonagall s’ils voulaient lui mettre des bâtons dans les roues. Il avait de la ressource, et surtout, il était déterminé à obtenir ce qu’il voulait : être avec Viska à chaque seconde de la journée. Il savait déjà qu’il devrait l’abandonner quand elle devrait aller aux toilettes, se doucher ou même dormir -et lui aussi devait faire tout cela- mais le reste du temps... Il serait là. Son regard se reposa sur la jeune femme, allongée dans le lit d’infirmerie, alors qu’elle cherchait l’attention de sa mère. Jensen, lui, était d’accord avec la mère de sa petite amie, elle n’avait pas l’air d’aller bien. Peut-être que ses potions ne faisaient plus effet? Qui les faisaient, d’ailleurs? Nul doute que sa sœur aurait été capable d’en faire des suffisamment fortes pour apaiser les douleurs de Viska plus que quelques heures. Il se retenu malgré tout d’y aller de son petit commentaire, surtout que Viska perdurait dans son idée et voulait qu’il s’allonge à ses côtés. Il n’allait pas aller à l’encontre de sa demande, alors qu’il ne voulait qu’avoir la jeune femme dans le creux de ses bras.

Allongé aux côtés de Viska, Jensen vint instinctivement l’envelopper d’un bras, la serrant, sans trop appuyer non plus, contre lui. Faisant une bonne vingtaine de centimètres de plus que la jeune femme, il avait bien plus facile à la garder dans un cocon. Cette proximité retrouvée réchauffa quelque peu le cœur meurtri du jeune homme, qui déposa un baiser sur le front de la blonde alors qu’elle lui demandait des explications sur ses options. « Tu sembles oublier que ma sœur est la directrice de notre maison. » Et qu’ils pouvaient bien tenter tout ce qu’ils voulaient pour le faire changer d’avis, Jensen camperait sur ses positions, jusqu’à ce qu’on accepte sa demande. Il avait été élevé, malgré ses trois aînés, comme un enfant unique, pourrit gâté par ses parents, mais aussi sa fratrie. Autant dire que quand il avait une idée en tête, il ne l’avait pas autre part. « Je ne vais pas vraiment changer d’options. Je viendrais juste dans les tiennes, je ferais de la figuration et promis, je ne me ferais pas remarquer. Les jumelles pourront me donner les cours de mes vraies options. » Mais en même temps, le capitaine des vert et argent était un élève studieux et brillant. Et il savait que les circonstances joueraient en sa faveur, s’il y mettait les formes. Heureusement, il savait appuyer sur les points sensibles pour obtenir ce qu’il voulait. De plus, Peony et Dahlia faisaient les mêmes options que lui. Donc c’était gagné d’avance. Certes, Peony avait pris la divination -qu’elle laisserait sans doute tomber à la fin de l’année- mais au moins, pour la plus dure des deux matières, les jumelles y étaient ensemble, ça faisait donc le double de notes. Esquissant un sourire, ses yeux bleus aciers plongés dans ceux azur de sa copine, il l’embrassa, doucement, sur les lèvres, sentant son souffle chaud contre sa peau, glissant une main jusqu’à celle de la jeune fille, à laquelle il entremêla ses doigts délicatement. Il était soulagé, c’était le cas de le dire, de la savoir enfin là, tout prêt de lui. Et il était hors de question qu’il ne laisse quiconque l’éloigner une seule seconde.
acidbrain


• 1 364 mots •



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1328
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


#2 La Rose et l'Armure [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: #2 La Rose et l'Armure [PV]   #2 La Rose et l'Armure [PV] - Page 2 EmptyVen 4 Déc - 18:32

La rose et l’armureNathan ne voulait pas la tuer. Il l’avait torturée de bien des manières durant ces six jours, mais à aucun moment il n’avait eu l’intention d’en finir. Viska, elle, par contre, y avait sérieusement songé tant elle souffrait… mais elle n’était pas douée pour se résigner et avait préféré lutter encore et toujours plus. Jensen n’ayant probablement pas envie de l’entendre dire des choses pareilles, elle soupira mais ne répondit rien.

Parmi les moyens utilisés par Nathan pour lui faire du mal, il y avait eu de se servir de ses peurs contre elle. La plus simple à sa disposition était la phobie des reptiles de la Serpentard, d’autant que lui avait été très fier dans la maison des vert et argent, il lui avait raconté combien il avait fait la fierté de sa maison en son temps. Viska lui avait craché sur les pieds en lui disant à quel point, elle, elle avait honte des Serpentard comme lui. Il l’avait giflé et elle lui avait ri au nez. Des Serpentard jusqu’au bout des ongles, elle en connaissait d’autres – à commencer par Jensen -, mais ils n’avaient rien à voir avec son père.

La cabane de pêcheurs dans laquelle elle avait été retenue était naturellement un lieu de prédilection pour les couleuvres et autres bestioles, dès que Nathan avait perçu le mouvement de recul de sa fille à l’approche de ces serpents, simplement en recherche de chaleur, il en avait fait une de ses armes. La douleur induite par ses gesticulations lui montèrent les larmes aux yeux mais elle serra les dents et prit sur elle en fermant les yeux. Elle n’entendit pas l’insulte proférée par Jensen mais n’aurait pu être que d’accord. Elle n’avait jamais haï quelqu’un autant qu’elle détestait son père biologique. Mais c’était parce que sa haine était bien plus grande que sa peur qu’elle avait réussi à se défendre jusqu’au bout. Malheureusement elle induisait aussi une certaine haine d’elle-même, de cette moitié de gêne qu’elle avait reçu de lui et dont elle ne savait que faire… L’affection qu’elle éprouvait pour sa tante contrebalançait un peu tout ça bien que Viska ne soit pas certaine de pouvoir se voir dans la glace avec le même regard qu’avant son enlèvement.

À mesure que la conversation avançait, l’état de Viska allait en se détériorant. Sa mère le constata sans peine mais jugea préférable de ne pas s’y attarder et de guider les pensées de sa fille sur des sentiers plus légers. Que ce soit Viska ou Jensen, elle trouvait ces adolescents bien trop sérieux à relativiser quand même. Leurs histoires de coeur devraient être leur seule préoccupation, alors qu’il ne fallait pas être devin pour remarquer qu’ils étaient débordés par bien d’autres choses, à commencer par l’état de santé de Viska. Néanmoins, Agnès n’insista pas au sujet des options du jeune homme – après tout, elle n’y connaissait rien -, et se contenta d’un petit sourire à son intention : « Très bien, alors je te la confie. Elle n’est pas très douée pour se reposer, un jour si on a le temps je te raconterai la fois où elle a absolument voulu remonter à cheval alors qu’elle venait de se casser le bras et... » Viska grogna du fond de son lit : « Maman bon sang ! » Agnès partit d’un petit rire et aida sa fille à se mettre un peu plus sur un côté du lit pour que Jensen puisse s’allonger à ses côtés. Tous les deux n’avaient l’air d’attendre que ça même si de son avis extérieur, leurs motivations n’étaient peut-être pas tout à fait les mêmes… Laissant le couple s’installer sans plus s’en préoccuper, elle alla voir l’une des infirmières.

Soulagée que sa mère ait abandonné l’idée de lui faire honte devant Jensen, Viska en revint à cette histoire d’option. « Non, je ne l’oublie pas, mais le professeur Gibson n’est pas exactement réputé pour sa souplesse... » Surtout qu’on ne changeait pas d’option comme ça, on pouvait éventuellement en abandonner quand on avait plus que deux, mais c’était un peu le seul choix possible. Jensen lui confirma d’ailleurs qu’il n’allait pas réellement en changer mais plutôt… sécher ? « Et quand tu as option et que moi j’ai étude, j’irai à ton option avec toi ? » Elle pouvait dormir sur la table (avec ses insomnies, elle commençait à avoir une certaine expérience dans ce domaine), mais elle n’était pas sûre d’être assez obstinée pour s’imposer dans un cours qui n’était pas le sien. Viska pouvait être très têtue, mais ce trait était bien moins caractéristique de sa personnalité que ses grosses colères. Et, surtout, elle ne voulait pas déranger, même si elle avait du mal à s’imaginer retourner en cours prochainement comme si tout était normal. Une part d’elle-même s’était brisée sous les coups de Nathan, elle n’était pas sûre de pouvoir retrouver un jour le goût immodéré de la vie, l’enthousiasme, qui avait été le sien auparavant. Comme elle était seulement sauvée depuis quelques heures, elle jugeait prématuré d’évoquer tout ceci à voix haute, elle songeait seulement qu’il y aurait un après et qu’il ne serait pas facile, surtout concernant la gestion du quotidien. Car elle, elle était à Poudlard, mais Nathan courait toujours.

Les fourmillements se faisaient de plus en plus intenses et elle en tremblait presque, mais elle se concentrait sur la chaleur de Jensen qui l’entourait pour patienter. D’ici quelques minutes, elle avalerait ses remèdes et s’endormirait presque aussitôt. De fait, Agnès revint avec Mme Pomfresh et des flacons. L’infirmière lui fit avaler chacun d’eux sans un seul commentaire sur la présence de Jensen (sûrement parce qu’Agnès l’avait approuvée et que c’était elle la mère de Viska!), rapidement, elle vérifia aussi que tous les bandages étaient encore propres puis les deux adultes les laissèrent de nouveau juste après qu’Agnès ait prévenu Jensen dans un murmure : « Elle va s’endormir, mais tu peux rester si tu veux. Myrielle et le professeur McGonagall ne devraient pas revenir tout de suite. » Elle déposa un baiser dans les cheveux de sa fille et tira le rideau qui entourait l’espace réservé à Viska.

Celle-ci se sentait déjà partir mais elle pressa doucement la main de Jensen, leurs doigts entrelacés ensemble. « Reste avec moi... » souffla-t-elle en tournant la tête légèrement vers lui jusqu’à ce que tout devienne brumeux autour d’elle.

{1 060}
{Terminé pour Viska}
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 608
Âge : 16 ans (20.06.2000)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


#2 La Rose et l'Armure [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: #2 La Rose et l'Armure [PV]   #2 La Rose et l'Armure [PV] - Page 2 EmptyVen 4 Déc - 22:49

Alors que Viska grognait après sa mère et les commentaires qu’elle faisait, Jensen lui, regardait mère et fille, constatant la ressemblance frappante entre ces deux personnes. Il se sentit se détendre légèrement à cette histoire de cheval et de bras cassé, mais alors que la mère de sa copine allait voir les infirmières et qu’il prenait place à côté de la blonde, il perdit ce moment de légèreté passager. « J’ai hâte de savoir cette histoire de cheval. » murmura-t-il doucement, à l’oreille de sa petite amie, un sourire presque sur le visage. Il tentait de se détendre, mais la situation était bien trop compliquée. Il avait flippé pendant six jours, ne sachant pas si elle lui reviendrait, il avait bien le droit de relâcher un peu la pression, non ?

Laissés seuls, Jensen subit les interrogations de sa petite amie concernant ses projets de changement d’options. S’il ne comptait pas changer réellement d’option, il savait tout de même qu’il était hors de question qu’il laisse la jeune femme toute seule, sans lui, trop longtemps. Il devrait déjà prendre sur lui lorsqu’elle dormirait et se doucherait, donc pour le reste… Elle devait supporter sa présence à ses côtés presque vingt-quatre heures sur vingt-quatre, au plus grand plaisir de Peony. « Mais c’est ma soeur. Et ma détermination n’est plus à prouver. » Et surtout, il savait comment gérer sa soeur. Après tout, n’était-elle pas devenue professeur à Poudlard pour garder un oeil sur son petit frère chéri ? Jensen la dépassait en taille désormais, mais il savait qu’il restait, malgré tout, ce petit frère qu’elle couvait depuis la naissance. Donc il aurait sûrement gain de cause d’ici la fin de la convalescence de Viska.Alors que la blonde lui demandait si elle allait le rejoindre lors de ses options à lui, Jensen bougea la tête de gauche à droite, en signe de négation. Il n’allait pas lui sécher les cours que cela était nécessaire pour être avec Viska et la forcer, elle, à assister à des cours qu’elle n’avait pas choisi juste pour ne pas la quitter. Cette deuxième partie serait sûrement la plus compliquée à faire accepter à sa soeur, au corps professoral en entier et à la directrice de l’école, mais Jensen ne se laisserait pas mener en bateau, donc il finirait bien par obtenir ce qu’il le voulait, que cela plaise ou non. « Non, je resterais avec toi, Peo et Dahlia me fileront les cours, t’en fais pas pour ça. » Et puis de toute manière, ils avaient encore le temps de voir venir et de peaufiner la chose, Viska venait seulement de revenir, elle n’allait pas retourner en cours le lendemain.

Viska finit par prendre toutes les potions qu’on lui tendit, et ses pansements furent une dernière fois vérifier avant qu’elle ne parte dans un sommeil artificiel pour lui permettre de guérir sans trop souffrir. « Merci madame. » Souffla-t-il, en adressant un léger signe de tête à Agnès Ersham, avant que le rideau ne se referme sur eux. Jensen poussa un soupir, alors que Viska elle, commençait à partir dans les bras de Morphée. « Je ne te laissera plus. Dors. » Il déposa un baiser sur son front, la gardant contre lui. Il n’arrivait pas à se dire qu’elle était enfin là. Amochée, détruite mentalement probablement, et la colère qu’il ressentait envers son père biologique le prenait à la gorge. Le souffle de la demoiselle se fit de plus en plus lent, de plus en plus régulier, alors qu’elle tombait dans un sommeil sans rêve, probablement n’ayant de réparateur que l’aspect physique de sa petite amie. Mais au moins, elle était de retour, il était avec elle et il ne comptait plus la laisser seule un seul instant.
acidbrain


• 620 mots •
terminé



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





#2 La Rose et l'Armure [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: #2 La Rose et l'Armure [PV]   #2 La Rose et l'Armure [PV] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
#2 La Rose et l'Armure [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: