AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1892
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] Empty
MessageSujet: Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ]   Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] EmptyLun 30 Nov 2020 - 0:08

Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ?

   Dahlia & Lucas
   { 17 Février 2016 }
Nobody breaks my heart.
   And anyway, why would I want that ?
made by black arrow


Dahlia avait rendez-vous avec l'un de ses compagnons de ronde préférés et l'un des plus courants. A choisir, et malgré ses amitiés avec Lucas ou Vanellope, elle aurait forcément préféré être avec sa jumelle, mais Peony avait expressément demandé à être avec Alfie. Ce qui se passait entre les deux Serpentards était encore un secret pour Léopold, ce qui était sans doute préférable. Merlin savait comment leur frère allait réagir s'il apprenait la nouvelle, quand bien même il s'était montré conciliant (le terme lui faisait lever les yeux au ciel à chaque fois : Léo était si psychorigide quand il s'y mettait !) quand elle était sortie avec Noé, il n'était pas certain qu'il se montrerait aussi clément avec Alfie. Ce qui était peut-être injuste, parce qu'en fin de compte ses grandes craintes de promiscuité (pourquoi se montrait-il plus choqué devant leurs vies amoureuses vécues "dans le pêché" qu'une mère de famille à l'époque victorienne ? Une question qu'il était judicieux de se poser) s'étaient réalisées, même pour Dahlia. Sa relation avec Noé n'avait pas été aussi innocente que son frère avait pu l'espérer adieu Nono. Un fait dont elle n'avait pas non plus eu l'inconscience de faire l'étalage. Moins Léo en savait, mieux il se portait.
Cela dit, son frère n'avait plus de souci à se faire pour elle, puisqu'elle était séparée de Noé pour de bon quelques jours plus tôt (quoique, en ce qui concernait l'inquiétude quasi obsessive pour sa vertu, il était désormais trop tard de toute façon !).

Elle avait proposé à Lucas de se rejoindre au septième étage directement, car elle avait besoin de repasser par sa salle commune avant de commencer. Les Serdaigles terminaient les cours par les potions, et Dahlia ne se voyait pas se trimballer son chaudron en or massif, on ne se refuse rien chez les Lloyd cuivre pendant qu'ils vadrouillaient à travers le château. La monotonie des rondes la lassait de plus en plus après trois ans. Elle savait qu'elles étaient plus dissuasives qu'autre chose, et qu'il s'agissait surtout de ne pas laisser certains agitateurs qui a dit Quino ? penser qu'ils pouvaient opérer librement dans le château la nuit, faisant fi de tout couvre-feu ou au hasard, du règlement de l'école. Mais on ne pouvait pas dire que c'était passionnant. Le plus excitant qu'elle ait vécu avait été de surprendre deux élèves en train de fricoter en haut de la tour d'Astronomie, et à la réflexion, elle n'était pas certaine que excitant fut le bon mot : ça avait plutôt été vaguement désagréable, voire traumatisant. Une situation bien trop baveuse à son goût. Les gens n'avaient-ils plus aucune pudeur ? La police des mœurs est dans la place.

Elle aperçut Lucas de loin : sa baguette était elle aussi éclairée, au vu du niveau de luminosité actuel des couloirs (ou absence de, en l'occurrence). « Salut ! T'es prêt ? » demanda-t-elle par formalité. Lucas n'était pas le genre à débarquer débraillé, ou à moitié préparé. En cela, il lui était similaire, un point que Dahlia avait souligné auprès de Peony à l'époque où elle avait relevé l'impassibilité caractéristique du garçon. Mais a priori, sa jumelle n'avait pas changé d'avis concernant Lucas : au contraire, elle s'était plutôt tournée vers Alfie Hartley, don juan peu fiable mais supposait-elle charmant. Elle l'avait dit à Vanellope : Hartley n'était pas son type ne pleurs pas Alfifie. « Tu crois que tous les préfets se coltinent vraiment tout le tour du château ? J'suis sûre que non. Déjà, rien que Peony m'avait dit le contraire. » Elle ne détailla pas l'intégralité de sa pensée, qui concernait une ronde fatidique pendant laquelle sa jumelle avait eu le loisir de rouler des pelles à Alfie en haut de la tour de l'horloge plutôt que de quadriller les cachots glaciaux à la recherche d'élèves élusifs que Rusard "jurerait avoir vu passer". Un point qui était secret, et que Dahlia emporterait jusqu'à sa tombe si sa sœur le lui demandait. « J'suis désolée que ça soit... compliqué avec ma sœur, j'espérais que ça marcherait entre vous deux.  » dit-elle de manière globalement sincère. Elle pensait vraiment que Lucas serait bon pour Peony : il était intelligent, intéressant et fiable, ce qui signifiait aussi qu'il avait un vrai potentiel, celui que Dahlia perde sa jumelle au profit du garçon. Si elle n'était pas particulièrement possessive, elle redoutait tout de même ce jour précis. Elle était certes solitaire, mais elle n'avait en fait jamais été seule, ce qui était une nuance capitale.

[ 751 ]



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;

La meilleure Serdaigle 2020

Dahlia Lloyd

Revenir en haut Aller en bas

Lucas Montgomery
Lucas Montgomery
Préfet-en-chef Pouffy

Parchemins : 351
Âge : 16 ans (14 mars)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] Empty
MessageSujet: Re: Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ]   Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] EmptyLun 30 Nov 2020 - 12:24

Lucas n’avait rien contre les rondes : il voyait ça comme une sorte de promenade digestive puisqu’il s’y passait rarement des choses passionnantes en dehors de gravir un nombre incalculable d’escaliers devenir préfet, le meilleur moyen de garder la ligne et de, parfois, devoir taper la discussion avec les tableaux. Ce qui le dérangeait un peu plus – car c’était de Lucas qu’on parlait et il savait en toute chose mesure garder -, c’est qu’il avait l’impression que Peony l’évitait. Ou du moins qu’elle lui préférait la compagnie de Hartley. Non que cela soit très surprenant, le Serpentard avait gagné les faveurs de la rousse depuis bien longtemps, contrairement à lui qui ramait gentiment depuis plus de six mois. Lucas avait cependant pris très récemment la sage décision d’essayer d’oublier la préfète des vipères, après tout, insister plus longtemps risquerait de le faire passer pour un mec lourd, et ce n’était pas ce qu’il voulait.

À défaut de retrouver Peony, Lucas devait faire sa ronde avec Dahlia. Au moins s’entendait-il bien avec la Serdaigle, et comme le préfet en chef compartimentait très bien ses sentiments, il arrivait à ne pas forcément penser à Peony quand il était avec sa jumelle – en même temps, elles ne se ressemblaient pas, ça aidait -. « Salut, oui, c’est bon pour moi. » Confirma-t-il avec sobriété quand elle l’eut rejoint au septième étage après avoir déposé ses affaire dans sa salle commune. Lucas avait, lui, sa besace de cours, mais elle ne le gênait pas car elle ne contenait que ses affaires d’histoire de la magie.

« Aucune idée, mais je considère que tant qu’à devoir faire un travail, autant le faire bien on est Poufsouffle ou on l’est pas les gars. » Il ne releva pas la mention de Peony, à quoi bon ? Dahlia sembla penser pourtant judicieux de s’attarder sur la question ce qui lui valut un léger froncement de sourcils du jeune homme comme première réponse. « Je l’espérais aussi, mais il semblerait que ce que j’ai à lui offrir ne soit pas ce qu’elle recherche. » Commença-t-il ensuite par répondre en faisant signe à sa camarade de le suivre, ils pouvaient bien parler de ça tout en marchant. À la limite ça ferait même passer la ronde plus vite s’ils étaient absorbés dans une conversation, encore que les peines de cœur du jeune homme ne méritât pas qu’on s’y penche très longtemps. Il aimait une fille qui ne l’aimait pas. Fin de l’histoire. Ça arrivait à d’autres Ash, Alex, ils sont légions, il aurait été malvenu de sa part de s’en plaindre trop. Il ne voulait pas blâmer Peony : on ne choisissait pas de qui on tombait amoureux regardez Noé! !

« Au final, ça n’a rien de si compliqué. Je ne peux pas rivaliser avec des garçons comme Hartley : il ne doit pas y avoir beaucoup de personne plus différente de moi que lui dans l’école. Et forcer ma nature ne mènerait à rien, ça ne tiendrait pas sur la durée. » Expliqua-t-il plus longuement avant d’en arriver à sa propre conclusion, qu’il n’éprouvait pas de gêne à partager avec Dahlia. « Je pense qu’il faut que j’essaie de m’intéresser à d’autres filles. Je me suis déclaré il y a plus de six mois et j’en suis toujours au même point, si ce n’est encore pire qu’avant, au moins avant elle allait au bal avec moi. » Il haussa les épaules. « ça ne fonctionnera peut-être pas, mais il faut au moins que j’essaie de l’oublier, car à la fin, elle va juste me trouver lourd et me détester. » Ce qui serait quand même le pompom…

610


Mister Poudlard 2013

Lucas Montgomery

Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1892
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] Empty
MessageSujet: Re: Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ]   Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] EmptyVen 4 Déc 2020 - 1:03

Entendre Lucas lui confirmer qu'il était prêt apporta une certaine satisfaction à Dahlia : elle n'en aurait pas attendu moins de lui. S'il y avait une chose qu'elle appréciait chez le préfet de Poufsouffle (et il n'y en avait pas qu'une seule !) c'était sa fiabilité. Les personnes qui n'étaient pas capables de se prendre en charge, qui nécessitaient une constante assistance ou pire, d'être traînées comme des poids morts, l'irritaient au plus haut point.

Puisqu'elle en était à lister les qualités du Poufsouffle, elle devait aussi lui reconnaître son sérieux - qui rivalisait nettement avec le sien, voire, le dépassait -, et si elle avait espéré qu'il serait enclin à écourter la grande visite du château juste une fois, elle aurait été déçue. En l'occurrence, sa question avait davantage pour source la curiosité que la pure flemme. Elle ne raffolait pas de faire le tour des cachots - quand bien même la salle commune de sa jumelle et de son frère aîné s'y trouvait -, mais elle était plutôt d'accord avec Lucas : ils avaient un travail à faire, et il fallait s'y tenir - ce qui ne l'empêcherait pas d'en souligner la vacuité apparente. « Oui c'est vrai en soi. C'est juste que je m'interroge parfois sur l'utilité de ce qu'on fait. Ou plutôt : ça ne paraît pas optimisé comme opération. On couvre un très grand périmètre, mais on n'est que deux et on n'est pas non plus très rapide comprendre que tu es aussi lent qu'une tortue Lulu. Typiquement, les prof' pourraient utiliser des sorts de détection pour aller plus vite, non ? Ou nous en apprendre à nous. » Un sujet qui lui avait déjà traversé l'esprit plusieurs fois, et qu'il lui semblait pertinent d'aborder avec le préfet-en-chef. Après tout, c'était leurs rôles à Candys et à lui de tous les piloter.

Elle s'attira un froncement de sourcils de son ami en parlant de Peony, mais ne se démonta pas pour autant. Elle ne cherchait pas à se montrer indiscrète - sa vie privée le regardait -, elle émettait juste son opinion. D'autant plus que pour couroner le tout Peony était plutôt partie pour éviter le préfet-en-chef, ce qui ne devait rien avoir d'agréable. S'il fallait voir le verre à moitié plein : au moins Lucas, lui, savait-il pour quelle raison Peony était susceptible de se montrer distante, même si ça devait lui faire une belle jambe. Ce n'était pas tout à fait l'effet recherché quand on faisait sa déclaration à quelqu'un paraît-il car Dada ne fait jamais de déclarations. Elle haussa les épaules aux paroles de Lucas, avant de lui emboîter le pas. Les placards à balais du troisième étage n'allaient pas se visiter tout seuls.

Maintenant qu'elle avait lancé le sujet, elle le regrettait presque un peu. Pour une fois, elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même de se retrouver plongée dans une discussion sur les sentiments - pas de Jensen à blâmer en cet instant. Encore qu'elle pouvait sans doute lui reprocher cette invitation non sollicitée à l'épanchement : il allait finir par la rendre empathique à force (non merci !). « Je suis d'accord avec toi. » acquiesça-t-elle sur le fait de forcer sa nature. Accessoirement, ça ne pouvait pas marcher sur le long terme de toute façon. « Ça ne sert à rien de se forcer à être quelqu'un d'autre. » Après tout, fut un temps où Lucas lui plaisait à elle et où il avait immédiatement choisi sa jumelle. Et de manière analogue, on pouvait difficilement faire plus différentes que Peony et Dahlia, malgré le fait qu'elles soient jumelles... « Pour ce que ça vaut, je ne crois pas que le truc pour Alfie durera indéfiniment non plus. Et il quitte l'école à la fin de l'année quoi qu'il arrive. » ajouta-t-elle avec neutralité.

Ce qui ne signifiait pas qu'elle recommandait à Lucas d'attendre encore six mois telle une veuve éplorée. Peony n'était pas prête, et il avait raison : se montrer insistant n'aurait que l'effet inverse. En plus, quand c'était non, c'était non, il fallait savoir admettre sa défaite. « Je pense que ça serait le plus sain en effet. Tu ne vas pas attendre indéfiniment, ça n'est bon pour personne. » dit-elle en observant le Poufsouffle avec une certaine perplexité. Pendant un temps, elle avait cru qu'ils étaient similaires, mais comme pour Jensen, il fallait croire qu'elle s'était trompée. Etait-il normal que tout le monde s’amourache de quelqu'un avec force et ardeur, sauf elle ? Pas vraiment non. « Tu as quelqu'un en vue ? Ne me dis pas Victoire stp. » Elle réfléchit mais peut-on faire mieux que Peony ? Je ne crois pas non ne sut pas trop qui elle visualisait avec le préfet-en-chef, et surtout, eut l'impression de se retrouver dans la tête d'une commère qu'elle n'était pas. Non merci !

[ 804 ]



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;

La meilleure Serdaigle 2020

Dahlia Lloyd

Revenir en haut Aller en bas

Lucas Montgomery
Lucas Montgomery
Préfet-en-chef Pouffy

Parchemins : 351
Âge : 16 ans (14 mars)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] Empty
MessageSujet: Re: Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ]   Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] EmptyMer 9 Déc 2020 - 15:29

« En réalité, je ne pense pas que les rondes ait un réel intérêt pour ce qui est de la surveillance des élèves. Je pense que le but est plutôt de vérifier qu’aucun sortilège n’a abîmé un tableau dans la journée ou formé un marécage au milieu d’un couloir… On sait bien qu’un élève qui veut braver le couvre-feu y arrivera. » Expliqua-t-il à sa cadette avec sa diplomatie « Et tu sais comme moi qu’un sortilège de détection pourrait être contourné, la magie est faillible comme le prouvera la suite de l’intrigue n’est-ce pas ?. »

Et comme, de toute façon, ils étaient bien obligés de faire la ronde quoi qu’ils en pensent, Lucas commença à se diriger vers les couloirs, entraînant à sa suite la Serdaigle qui lança un sujet de conversation relativement inédit : Peony. Bien que Dahlia, tout comme Jensen, ait été présente au moment de sa déclaration à la rousse, les deux préfets n’en avaient jamais discuté ensemble. Lucas avait une certaine forme de pudeur : il ne cachait pas ce qu’il éprouvait, mais il ne l’étalait pas à la face du monde non plus.

Concernant Alfie, Lucas mit les mains dans ses poches et soupira en répondant du même ton que Dahlia : « Pour ce que ça vaut, il semblerait que ce ne soit plus vraiment mon problème. » Non que ça l’ait vraiment été un jour, mais ces derniers mois, il avait essayé d’être présent pour Peony, histoire qu’elle le remarque. Il lui avait offert des fleurs, il allait chez les cinquième années tous les jours pour la saluer, tout ceci en pure perte. « Je veux dire… je crois sincèrement au grand amour. Mes parents l’ont vécu, certains de mes oncles et tantes aussi, c’est vraiment quelque chose d’important pour moi d’être sincère dans mes sentiments... mais ce n’est visiblement pas ce que recherche Peony – je doute parfois que Hartley sache lasser ses chaussures, alors tout acte romantique doit être hors de portée de son intellect -, elle pourrait ne pas vouloir sortir avec moi mais apprécier être courtisée, ce qui m’aurait laissé un peu d’espoir, mais notre présence à tous les deux ce soir prouve qu’elle continue de m’éviter. Il y a une différence, je pense, entre être romantique et être désespéré. Je vais essayer de rester du bon côté de la barrière. » Car Lucas n’était pas du genre à être désespéré, son truc à lui c’était le flegme britannique même s’il est à moitié allemand.

Quant à la personne qu’il avait en vu, étonnamment, oui, il avait déjà quelqu’un dans l’idée : « Karen Blackthorn. On se connaît depuis… et bien… plus ou moins toujours. On est sorti tous les deux pour la Saint Valentin, même si on ne sort pas ensemble. » Il jugea utile de le préciser car la mention de la fête des amoureux pouvait prêté à confusion. Il avait une relation avec Karen, certes, mais pas à ce point là tout de même.


Mister Poudlard 2013

Lucas Montgomery

Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1892
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] Empty
MessageSujet: Re: Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ]   Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] EmptySam 19 Déc 2020 - 11:49

Du point de vue de Dahlia, employer des élèves pour vérifier que le matériel de l'école n'avait pas été altéré dans la journée s'approchait vaguement d'une forme d'exploitation. S'assurer que les élèves ne faisaient pas n'importe quoi, et opérer une sorte de vigile bien qu'ils puissent difficilement faire le poids face à de vrais membres de MS (Dahlia était certes confiante dans ses propres capacités magiques, mais elle n'était pas inconsciente du danger non plus), c'était une chose. Vérifier que du pus du Bubobulb ne s'était pas retrouvé projeté sur le portrait du Chevalier du Catogan en était une autre, nettement moins valorisante. « Ils pourraient le faire eux-mêmes si c'est pour ça. » ronchonna-t-elle avec mécontentement dans une belle imitation de Prudence. « C'est pas censé être le rôle de Rusard, ce genre de chose ? » ajouta-t-elle avant de vérifier que le concierge ne se trouvait pas malencontreusement dans le coin. Elle ne le craignait pas, mais s'en faire un ennemi n'avait rien d'avantageux. Il avait un pouvoir de nuisance à ne pas sous-estimer.

Les points "vie amoureuse" avec Jensen avaient dû lui monter à la tête, car elle aborda d'elle-même le sujet du béguin avoué de Lucas pour sa jumelle. Elle devait admettre qu'elle était un peu surprise par  tout ça. Elle pensait que Lucas était dans le même camp qu'elle, mais il faut croire qu'elle s'était royalement plantée. Elle l'avait bien vu quand le préfet-en-chef s'était pointé au stage avec une fleur pour sa sœur. Est-ce que tout le monde dans cette école avait cédé à l'appel de l'amour ? Écouter Lucas lui parler de ses parents et du Grand Amour ne fit que confirmer leur différence. Et pourtant, ce n'était pas comme si ses propres parents étaient un mauvais modèle en la matière : ils s'aimaient, étaient complémentaires, avaient élevé quatre enfants (relativement) sains d'esprit. C'était elle qui différait, ça paraissait évident quand on les voyait côte à côte, Peony et elle (sauf physiquement, là c'était plutôt sa jumelle qui jurait avec le reste de leur fratrie !) Là où elle retrouva un point d'affinité avec Lucas en revanche, ce fut quand il en profita pour rabaisser Alfie au passage. Un rictus narquois apparut sur les lèvres de la Serdaigle. Certes, sa jumelle appréciait Hartley, et il était l'un des meilleurs amis de Léo, mais le sarcasme de Lucas était drôle, elle n'y pouvait rien. C'était le genre de truc qu'elle aurait pu dire. « Ce n'est pas qu'elle ne cherche pas double négation bonjour le grand amour c'est juste que... l'année a été compliquée pour elle. » nuança-t-elle sans trop pouvoir en dire davantage. Mais Peony était romantique, Dahlia le savait pertinemment. Seulement pour l'instant, ce n'était pas ce dont elle avait besoin. « Ce n'est pas ce qu'elle veut en ce moment, je suppose. » Elle adressa un regard sincèrement curieux à Lucas : « Tu crois vraiment au Grand Amour ? Ça me paraît tellement... je sais pas. Pas un truc que je pourrais vivre. » Elle haussa les épaules, et ne chercha pas à contester le fait que Peony l'avait évité : elle n'aimait pas mentir, et puis ça paraissait beaucoup trop évident.

Lucas lui donna sans hésitation le nom de Karen Blackthorn, et Dahlia prit la note mentale de faire part de cette information à Peony - chose dont le préfet-en-chef devait pertinemment être conscient, puisque les jumelles ne se cachaient rien. Même si c'était initialement elle qui avait abordé le sujet, elle se demanda s'il s'agissait là d'un acte volontaire de la part de Lucas, éventuellement pour tester la jalousie de sa jumelle ? Mais ce genre de manigance ne ressemblait pas vraiment à son ami : il venait de se montrer tout à fait transparent sur ses intentions, elle doutait qu'il y en ait d'autres cachées. Pour autant, il était important que sa jumelle soit consciente que sa fenêtre d'opportunité était doucement en train de se fermer. « Ah, elle est sympa Karen. Elle est amie avec Jensen depuis des lustres aussi. » remarqua-t-elle en haussant l'épaule avec neutralité, et consciente que tout cela était plutôt logique, étant donné que Lucas et Jensen fréquentaient les mêmes cercles sociaux - et étaient surtout apparentés. « A la Saint-Valentin ? Vraiment ? C'est quand même vachement connoté. Tu veux sortir avec elle ? » interrogea-t-elle en haussant un sourcil, car la rectification de Lucas rendait les choses peu claires.



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;

La meilleure Serdaigle 2020

Dahlia Lloyd

Revenir en haut Aller en bas

Lucas Montgomery
Lucas Montgomery
Préfet-en-chef Pouffy

Parchemins : 351
Âge : 16 ans (14 mars)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] Empty
MessageSujet: Re: Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ]   Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] EmptyVen 25 Déc 2020 - 15:58

« Le château est grand, Rusard n’y suffit pas, mais en échange de nos bons et loyaux services, nous avons une superbe salle de bain privative, non ? » ironisa le préfet en chef qui, s’il aimait autant qu’un autre prendre un bon bain, n’était pas non plus adepte de rester dans l’eau jusqu’à finir comme un pruneau. Il comprenait les réticences de Dahlia, mais à part en démissionnant de son poste, il n’y avait gère de possibilité d’y échapper.

Lucas ne doutait pas que l’année avait été rude pour Peony, il avait bien remarqué qu’elle n’était pas aussi flamboyante que d’habitude à certains moments, mais il pensait néanmoins avoir atteint les limites de ce qu’il était capable de faire pour elle. Il s’était ouvertement déclaré et la réponse de la rousse avait été de le fuir. On pouvait presque considérer que c’était une fin de partie le concernant. « Oui, j’y crois. Mais c’est sûrement parce que j’ai grandi baigné dans des histoires de coup de foudre, ou tout au moins de grandes histoires d’amour. Mes parents ont toujours été ensemble. On pourrait croire que c’est un mariage arrangé vu les deux familles desquels ils sont issus, mais pas du tout, ils se sont rencontrés ici même, à Poudlard, dans le parc, au milieu de papillons bleus que ma mère avait appelés grâce à son don… et ils se sont tout de suite aimés. J’aurais bien aimé vivre quelque chose comme ça. » Mais encore eût-il fallu que Peony le remarque : il n’avait été pour elle que le cavalier pratique pour la conduire aux bals. « Toi, en revanche, tu n’as pas l’air d’y croire. Pourtant on ne choisit pas l’amour, on le subit plutôt. » Il n’évoqua pas le fait que Dahlia sortait jusqu’à récemment avec son cousin… pour le coup Lucas avait eu la sensation que ce couple était plus un duo comique que de réelles âmes sœurs.

« Oui, Jensen, Karen, moi… et quelques autres, on se connaît depuis que nous sommes très jeunes. Mon père se fichait un peu de toutes ses réunions mais ma mère a toujours tenu à ce que je fréquente une certaine société, pour leur montrer qu’elle avait réussi son mariage ou quelque chose de ce genre. » Expliqua-t-il : même s’il était de sang pur, Lucas n’avait pas reçu exactement la même éducation que les deux Serpentard sus-mentionnés. Ses parents n’étaient pas tellement attachés aux traditions, ils voyaient plutôt leur place actuelle comme une revanche sur un passé compliqué. Les sang pur (surtout purement anglais comme son père) étant plus rares qu’il y a quelques siècles, les Montgomery-Maiden ne pouvaient pas être exclus, quoi que tout le monde pense de la maladie de sa mère.

« Je ne sais pas… je pourrais je suppose, mais un seul rendez-vous n’est pas suffisant pour que je me décide. Ce ne serait pas très correct de demander à une fille de sortir avec moi pour de vrai si je ne suis pas certain de pouvoir oublier ta sœur, tu vois le truc ? » Et en l’occurrence, Lucas était particulièrement respectueux, à défaut d’être quelqu’un de très chaleureux. Il ne voulait pas faire de sale coup à Karen, c’est pour ça que pour le moment il ne s’avançait pas sur l’avenir de leur relation… d’autant qu’il savait que la vipère avait aussi ses propres intérêts à défendre contre Kate.


Mister Poudlard 2013

Lucas Montgomery

Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1892
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] Empty
MessageSujet: Re: Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ]   Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] EmptyLun 1 Fév 2021 - 0:04

Dahlia renifla avec perplexité à l'évocation de la salle de bain des préfets. Elle n'avait jamais été une grande fan de l'eau, et la baignoire qui s'y trouvait s'apparentait essentiellement à une piscine de luxe. Elle s'y était rendue plusieurs fois en compagnie de sa jumelle, qui, elle, semblait y trouver un réel intérêt, mais elle ne considérait vraiment pas ça comme un avantage - quand bien même ça réjouissait Peony. Elle ne poussait pas l'amour qu'elle avait envers sa jumelle jusqu'à une telle dévotion : que Peony aime la salle de bain des préfets n'était pas une raison suffisante. « Je préférerais un salaire véritable avantage. Des points d'avance par exemple ? C'est que ça nous prend du temps cette histoire. » Elle haussa les épaules. Ce n'était pas comme si elle en avait vraiment besoin (contrairement à Faraday, à qui ça pourrait certainement profiter !) et rien que le poste de préfet était avantageux sur un dossier scolaire supposait-elle. Mais elle aurait volontiers troqué la salle de bain contre quelque chose qui lui était réellement utile : question de principe.

Elle ne savait pas trop ce qui l'avait poussée à évoquer les relations amoureuses avec Lucas. Elle s'inquiétait certainement pour Peony, même si la situation allait tout de même vers du mieux pour sa jumelle depuis le bal de Noël. Peut-être voulait-elle aussi sonder le préfet-en-chef car maintenant qu'elle avait perdu Jensen, il lui fallait une autre personne cartésienne à laquelle se raccrocher. Seulement, Lucas était encore moins comme elle, et pour le coup, elle le savait déjà. La déclaration et le coup de la rose faisaient plutôt pencher la balance du côté romantique, et Dahlia se demanda si décidément, elle n'était pas la seule à se sentir aussi éloignée de toutes ces préoccupations. « Ta mère a un don ? Elle peut attirer les animaux ? » interrogea-t-elle d'abord, se concentrant sur ce qui faisait - ironiquement - le plus de sens pour elle. Puis, après avoir réfléchi quelques secondes : « Ah oui, un coup de foudre, carrément ? » Elle tâchait honorablement d'ôter toute incrédulité de sa voix. « En soi tout se passe bien entre nos parents, ce n'est pas comme si j'avais de mauvais exemples. Je ne sais pas, je n'arrive simplement pas à me projeter. » Et contrairement à Lucas, elle ne voulait pas particulièrement vivre de coup de foudre. Sa vie telle qu'elle était lui convenait. Peut-être que l'amour n'était pas fait pour tout le monde. « Je ne crois pas que ça m'arrivera, c'est tout. Mon frère n'est pas beaucoup mieux, mais je ne pense pas que ça soit pour les mêmes raisons. C'est juste... je ne me vois pas ressentir quelque chose d'aussi fort - à part pour ma famille. » tâcha-t-elle d'expliquer avec incertitude. Elle n'avait jamais été très à même de sonder ses propres émotions. Alors quelque chose d'aussi intense que ce que semblait chercher Lucas - ou le reste de ses camarades ! - lui paraissait carrément inenvisageable, et finalement, peu enviable ? « En même temps quand tu vois ce que ça donne quand ça tourne mal, est-ce que c'est vraiment quelque chose de souhaitable ? » objecta-t-elle en haussant les sourcils, image de l'indifférence.

« Et ça te plaît, toi ? Jensen n'a pas l'air de détester. » commenta-t-elle au sujet des soirées mondaines que fréquentaient les Sang-Pur de l'école. Les Lloyd n'avaient jamais été adeptes de ce type d'événements - et puis, ils étaient de Sang-Mêlé, déjà. Participer au bal de Noël de Poudlard lui suffisait déjà niveau ambiance guindée, sans parler des soirées occasionnelles au Pays de Galles. Il y avait une limite au nombre de robes qu'elle était prête à porter à l'année.

Dahlia espérait juste que Peony ne viendrait pas à regretter d'avoir rejeté Lucas, car le préfet-en-chef cherchait officiellement à aller de l'avant. Cela dit, elle ne pensait pas que ça soit une mauvaise chose. Comme le soulignait le Poufsouffle, au bout d'un moment, s'accrocher pour rien devenait juste un peu triste. Et Karen n'était pas un mauvais choix - Dahlia l'appréciait je donne mon consentement Lucas, comment ça personne ne l'attendait ? « Tu peux être transparent avec elle et voir ce qu'elle en pense. Toutes les relations n'ont pas besoin d'être pour la vie. » dit-elle avec philosophie. De toute évidence, sa propre tentative avec Noé n'avait pas abouti à grand-chose, même si elle avait duré plus longtemps que quiconque n'aurait pu l'anticiper. Si Lucas voulait oublier, et que Karen était d'accord, à qui ça ferait du mal ?

[ 759 ]



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;

La meilleure Serdaigle 2020

Dahlia Lloyd

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] Empty
MessageSujet: Re: Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ]   Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ronde numéro 326, mais qui tient les comptes ? [ Lucas ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Les Couloirs et Escaliers-
Sauter vers: