AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le deal à ne pas rater :
Où trouver le coffret Pokémon Dresseur D’Élite EB4.5 – ...
63.35 €
Voir le deal

Partagez
 

 at least we have each other ★ Ted

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1632
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


at least we have each other ★ Ted Empty
MessageSujet: at least we have each other ★ Ted   at least we have each other ★ Ted EmptyLun 30 Nov - 0:23


at least we have each other

And I need a little fire and you're my gasoline. Light me up, I'm burning, with all these things I feel. Without your arms around me, without you on my skin, without you on my body, I'm sorry, I'm sorry I don't mean to be desperate, or pretend that I'm not torn. But I don't want to let go of the things that keep me warm. Without you I'm just cold
Victoire & Ted

Après son passage à l’infirmerie pour rendre visite à Viska, Victoire avait péniblement retrouvé le chemin des salles de classe. Elle ne pouvait pas se permettre de louper davantage de cours, les professeurs ne l’aurait pas laissée faire, même si elle serait volontiers restée plus longtemps au chevet de son amie. D’autant que le récit de Viska sur ce que son père biologique lui avait infligé l’avait laissée sans voix (et c’était quelque chose, quand on parlait de Victoire Weasley). Elle avait juste envie d’entourer Viska d’amour et de réconfort. Victoire n’était pas stupide bien que certaines de ses actions le laissait supposer : elle savait bien que la vipère ne pourrait jamais oublier les horreurs qu’elle avait subies, que ses brûlures finiraient par s’estomper avec le temps, mais que les cicatrices resteraient. Il était même fort probable que la Viska qu’elle connaissait ne soit plus jamais tout à fait la même après l’épreuve qu’elle venait de vivre mais Vic était déterminée à tout faire pour lui changer les idées. Enfin, pour le moment, son amie devait surtout se reposer et se laisser soigner par les médicomages. Elle venait à peine de revenir à Poudlard, il ne fallait pas trop la bousculer et la laisser reprendre pied après six jours terribles en compagnie d’un sociopathe.

Victoire avait passé le reste de sa journée dans une sorte de transe, hantée par les mots  de sa meilleure amie. Elle se sentait énervée, effrayée, soulagée, confuse, ravie, triste…un cocktail d’émotions fortes qu’elle vivait avec son intensité et son excès habituel. Elle avait du mal à se concentrer sur ses cours ou sur ses discussions avec ses amis et repensait sans cesse à l’état dans lequel se trouvait Viska. Vic avait envie d’hurler mais aussi de pleurer. Elle voulait casser un truc, elle voulait lancer un sort. Elle avait souvent rêvé de vivre de grandes aventures, à l’image de ses parents, de ses oncles et de ses tantes. Mais elle n'aurait jamais imaginé qu’une de ses plus proches amies puisse subir un sort comme les moldus et né-moldus tombés dans les mains des mangemorts à l’époque de Voldemort. Bien sûr, elle n’était pas naïve, elle savait bien que les mages noirs existaient encore, qu’ils n’avaient pas tous disparu avec Celui qui n’avait pas de nez, la preuve en était avec l’existence même de Magicis Sacra. Mais qu’une personne aussi proche d’elle soit concernée aujourd’hui…touchée directement…ça la remuait complètement. Le pire, c’était qu’elle culpabilisait à l’idée de se sentir comme ça. Elle ne pouvait pas craquer, pas devant Viska alors que c’était elle qui avait subi ces horreurs, pas elle. Elle n’avait aucune légitimité à se sentir mal, le plus grand problème dans sa vie actuelle était le retard actuel de son équipe dans la course pour la Coupe de Quidditch. On ne pouvait vraiment pas comparer ça aux problèmes que rencontrait sa meilleure amie.

Soupirant après son dernier cours, elle ramassa ses affaires dans un calme inhabituel. Elle serait bien repassée voir Viska mais Peony avait aussi envie d’aller la voir et puis, elle se sentait un peu trop fébrile, à deux doigts de chialer. Or, elle ne voulait vraiment pas se retrouver dans une situation où la Serpentard devrait la réconforter elle. ‘Ska avait besoin qu’on s’occupe d’elle, pas l’inverse. Aussi, Vic n’avait actuellement envie de voir qu’une seule personne. La seule, en réalité, auprès de laquelle elle n’avait pas honte de se montrer vulnérable, la seule qui saurait la réconforter. Elle quitta la salle de classe en direction des sous-sols. Arrivée devant le tableau de la poire, qui marquait l’entrée des cuisines, elle hésita. C’était leur refuge mais après les cris hystériques de la fois où ils s’étaient avoué leurs sentiments, Vic avait un peu plus de scrupules à étaler ses sentiments devant les elfes de maison qui en plus étaient connu pour être de vrais commères : qui avait propagé la rumeur de Quino amoureux de Peony à votre avis ? Alors la jeune fille se contenta de s’adosser au mur, le regard soucieux, des milliers de pensées défilant dans sa tête.

Elle n’eut pas besoin de relever la tête pour savoir que Teddy était arrivé à son tour. Elle aurait reconnu son pas lourd entre mille. Victoire tourna vers lui un regard qui commençait déjà à être mouillé et elle se précipita vers lui, après avoir lâché sa besace par terre, pour l’entourer de ses petits bras. Elle cala sa tête contre son cœur, ferma les yeux, et se laissa un moment bercé par les battements réguliers du cœur de son petit ami et par sa respiration. « J’ai été voir Viska », expliqua-t-elle à Teddy après un petit moment. « Elle est couverte de bandages. Son père l’a brûlé presque partout. C’est horrible, elle a encore mal même si les médicomages font de leur mieux pour la soigner », chuchota-t-elle. Depuis la disparition de Viska, elle avait été tellement sur les nerfs. Comme souvent, comme toujours, la colère avait remplacé la tristesse et l’apeurement et lui avait servi de moteur. Mais derrière toute cette rage couvaient bien d’autres émotions qui sortaient désormais, maintenant que Viska avait été retrouvée. Avec n’importe qui d’autre, elle se sentirait faible, et ne voudrait pas qu’on la voie pleurer, mais pas Teddy. Il l’avait vue dans tous les états possibles et imaginables. Il avait été présent, l’avait consolé de ses pires chagrins la fois où elle avait découvert que sa mère avait jeté accidentellement Soupir, sa peluche préférée, une petite marmotte qui l’avait accompagnée dès les premiers jours de sa vie, avait calmé ses pires colères. Elle n’avait pas à forcément se montrer forte avec lui. « Elle essayait de faire bonne figure mais je voyais bien que c’était dur. C’est vraiment affreux. Et je sais même pas quoi faire pour l’aider. » Mais il y avait-t-il vraiment quelque chose à faire ? Comment pouvait-elle panser de telles blessures alors que l’homme qui l’avait torturé courait toujours les rues –encore une fois, Vic se demandait bien ce que fichait son tonton Harry et ses Aurors soit disant super entraînés ? Toujours accroché à la taille de Teddy, Vic se mit sur la pointe de ses talons compensés et déposa ses lèvres, mouillées par les larmes, sur celles de son meilleur ami. Elle avait besoin de réconfort. Elle avait besoin de chaleur. Elle avait besoin de lui.

1 062 mots



proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.


Miss Poudlard 2014 & 2015



Dernière édition par Victoire Weasley le Ven 19 Mar - 16:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Ted Lupin
Ted Lupin
Poufsouffle

Parchemins : 328
Âge : 17 ans { 15/04/1998 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


at least we have each other ★ Ted Empty
MessageSujet: Re: at least we have each other ★ Ted   at least we have each other ★ Ted EmptySam 5 Déc - 23:13


at least we have each other
Ted + Victoire
(c) princessecapricieuse


Viska Spingate avait été enlevée par son père, puis retrouvée une semaine plus tard. Ça paraissait extrêmement simple à résumer, et pourtant derrière se cachait tellement plus. La sidération de ce qui s'était produit, que quelqu'un puisse se volatiliser dans l'enceinte même du château, alors qu'elle était entourée de tous les élèves et de tous les professeurs. Le manque d'information, puis la notion qu'il avait s'agit d'un genre de Portoloin et l'idée que Magicis Sacra puisse être lié à tout ça. Et pendant ce temps, essayer de trouver les mots pour réconforter Victoire, alors qu'il savait pertinemment que c'était impossible. Sa meilleure amie était une fille d'action. La seule chose qui aurait pu l'aider, c'était de se lancer à la recherche de Viska, par vents et marées, il le savait. Quand bien même elle n'avait aucune piste concrète t'es nulle Victoire en fait ni vrai moyen pour le faire. Attendre en se tournant les pouces allait la rendre dingue et lui, tout ce qu'il pouvait faire, c'était être là, envers et contre tout. La serrer dans ses bras et lui promettre que tout irait bien, même s'il n'en savait fichtrement rien et avec la persistante impression qu'il n'était qu'un horrible menteur. Parce qu'en vérité, qu'est-ce qui lui permettait d'affirmer que tout irait bien ? Viska avait été enlevée par son père, qui était un Mangemort réputé. Qu'il soit son père n'enlevait rien du fait qu'il était un meurtrier et quelqu'un de vraiment dangereux. Les quelques phrases que Victoire lui avait dites à son sujet avaient suffi à lui retourner l'estomac.

Et puis, on leur avait annoncé que Viska avait été retrouvée. Amochée et probablement traumatisée, mais vivante. Victoire n'avait pas pu la voir tout de suite, et Teddy l'avait écoutée pester contre le corps professoral dans son intégralité, connaissant trop bien la blonde pour prendre le risque de la raisonner ou pire, lui dire de se montrer patiente. Si Victoire avait été quelqu'un de patient, ça se saurait depuis longtemps. Tout ce qu'il pouvait garantir, c'était que tôt ou tard (et de préférence tôt), la meneuse de la BAM serait suffisamment remise pour qu'on lui autorise davantage de visites, et qu'elle voudrait forcément la voir, ça, ça coulait de source. Seulement Merlin savait ce qu'elle avait vécu, et dans quel état d'esprit elle risquait de se trouver. Tant bien que mal, il avait cherché à mettre Victoire en garde sur le sujet, mais en même temps, il se disait qu'elle aviserait bien devant le fait accompli. Difficile de vivre avec des "si".

Il sortait de la salle commune de Poufsouffle dans l'idée de retrouver Victoire, justement. Il savait qu'elle n'aurait pas l'esprit un minimum tranquille tant qu'elle n'aurait pas vu Viska de ses propres yeux, et en attendant, il n'avait pas envie de la laisser gérer ça toute seule. Il n'eut même pas à la chercher : à peine posait-il le pied dans le couloir qu'une tornade blonde lui fonçait dessus pour le détrousser : prenez tout mais ne touchez pas à mon visage, c'est mon gagne-pain. Il referma aussitôt les bras autour de Victoire, comme si c'était l'acte le plus naturel du monde - elle y tenait parfaitement, et tant qu'elle était là, il savait qu'il pouvait la protéger, ou au moins faire de son mieux. « Qu'est-ce qu'il se passe ? » murmura-t-il dans ses cheveux, sentant l'inquiétude poindre. Au rythme où les choses allaient en ce moment, il n'aurait pas été surpris qu'un autre élève se soit fait enlever, ou qu'une nouvelle personne ait subi un sortilège d'amnésie. Il n'était pas certain de vouloir laisser Victoire, Dominique, James et Molly - et bientôt le reste du clan - dans une école qui semblait de moins en moins sûre. Certes, il n'était pas Merlin, mais au moins tant qu'il était là, il pouvait essayer de les protéger. Une fois qu'il aurait quitté l'école, ça deviendrait nettement plus compliqué.

Son cœur se serra en entendant les paroles suivantes de Victoire. Il resta silencieux, lui laissant le temps de raconter ce qu'elle avait vu. « Il l'a torturée ? Mais pourquoi ? » demanda-t-il d'une voix blanche, imaginant la plutôt frêle Viska (du moins, par rapport à un homme adulte et complètement instable) dans son lit de l'infirmerie, le corps couvert de bandages. Quel genre de personne faisait ce genre de chose ? « La pauvre, je n'imagine même pas ce qu'elle a dû endurer. Une semaine c'est long. » déglutit-il tout en relâchant délicatement Victoire, pour pouvoir la regarder dans les yeux. De manière évidente, elle était bouleversée, et il n'imaginait même pas comment il aurait lui-même réagi si ça avait été Victoire à la place de Viska. Sans doute aurait-il perdu les pédales. « Je suis sûr qu'elle était heureuse rien que de pouvoir te voir Vic'. Tout ce que tu peux faire pour elle pour l'instant, c'est d'être , de l'écouter quand elle en a besoin, parfois c'est tout ce dont les gens ont besoin. » la rassura-t-il d'une voix douce, tendant la main pour remettre une mèche blonde derrière son oreille. Il sourit faiblement. « Au moins elle est revenue. » On était clairement dans une situation où il fallait essayer de voir le verre à moitié plein, et ça c'était un peu son boulot à lui. Il ne savait pas s'il était très bon à ça, mais ça ne l'empêcherait certainement pas de faire de son mieux.

[ 900 ]




ted; — It's like it's not even real to me. It's like my life isn't even real to me unless you're there, and you're in it, and I'm sharing it with you. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1632
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


at least we have each other ★ Ted Empty
MessageSujet: Re: at least we have each other ★ Ted   at least we have each other ★ Ted EmptySam 13 Fév - 20:58

S’il y avait un endroit au monde, un seul, où Victoire se sentirait toujours à sa place, parfaitement à sa place, c’était bien dans les bras de Teddy. En cas de coup de blues, elle y trouvait toujours le parfait refuge. Elle l’avait pris dans ses bras tellement de fois au fur et à mesure des années, qu’elle connaissait ce corps qu’elle avait vu grandir par cœur. Teddy avait toujours été le premier vers lequel elle se tournait quand elle avait besoin de réconfort. Elle savait qu’il ne la jugerait pas, jamais, et qu’il savait toujours trouver les mots pour l’apaiser ou la faire rire. Pendant les six jours qu’avait duré l’absence de Viska, lorsqu’elle n’était pas en compagnie de Jensen McGowan occupée à le forcer à manger, chose impensable quelques semaines auparavant mais à ce moment-là, ils étaient les seuls qui pouvaient réellement se comprendre, ou en cours, elle avait été encore plus collée à Teddy que d’ordinaire. Sans le Quidditch, Sterne, le club de duels pour s’occuper –vu qu’elle avait stoppé tous ses clubs durant cette période, trop préoccupée pour s’y concentrer à fond- elle avait besoin d’occuper ses moments libres et il n’y avait évidemment qu’une seule personne avec qui elle voulait les passer. La même qui l’enserrait actuellement dans ses bras tu m’étouffes un peu là Teddy.

Elle savait que son comportement avait préoccupé Teddy. Pour les autres élèves du château, il aurait même paru inquiétant. Victoire Weasley était constamment occupée. Victoire Weasley parlait à tout le monde, sans arrêt. Victoire Weasley n’abandonnait jamais le Quidditch. Mais évidemment, beaucoup d’élèves avaient aussi été affecté par la disparition de Viska, et tout le monde avait agi différemment de ses habitudes. « Je reviens de l’infirmerie », murmura-t-elle, alors au creux de ses bras. Teddy avait dû l’entendre se plaindre pendant des heures qu’on ne la laissait pas passer et être auprès de sa meilleure amie qu’on venait de retrouver. Viska n’avait pas la même importance que Teddy aux yeux de Victoire, personne ne l’avait, elle connaissait le jeune homme depuis tout bébé après tout comme elle n’avait cessé de le répéter lorsqu’on lui faisait remarquer que leur relation était étrange, mais s’il y avait bien quelqu’un après lui, c’était bien la blonde. Elle avait été dévastée lorsqu’elle avait été kidnappée mais avait affronté les jours qui passaient avec son énergie et sa colère habituelle, échafaudant des dizaines de plans pour retrouver Viska. Maintenant que son amie s’était sauvée elle-même et qu’elle l’avait enfin revue, toute la carapace de rage que Victoire avait érigé, qu’elle semblait toujours ériger entre le monde et elle, s’effondrait.

Et il n’y avait pas meilleur endroit où s’échouer que dans les bras de son petit ami. Elle lui raconta en quelques phrases d’où elle venait et ce qu’avait vécu Viska. « Symphonie veut faire de sa fille sa compagne. Il est complètement malade. Alors quand Viska l’a repoussé, il s’est mis en tête de reprendre son éducation. Et forcément, pour un cinglé comme lui, ça passe par la violence. » Sa voix avait repris un peu du mordant colérique dont elle avait l’habitude mais elle restait épuisée moralement, et très triste. « Moi non plus. Rien qu’à l’entendre, j’avais mal pour elle. » Et quelque part, Vic se doutait que Viska ne lui avait pas tout raconté. Elle sentait qu’il y avait des parts de cette histoire qu’elle avait gardé pour elle, et qu’elle ne garderait peut-être que pour elle. Et si ça frustrait quelque peu la toujours très curieuse Victoire, elle respectait aussi la volonté de Viska et ne voulait pas la forcer à parler de détails qu’elle ne voulait pas évoquer. Qu’elle ne voulait pas revivre.

Son regard clair un brin mouillé ancré dans celui de son meilleur ami, Vic écouta ses paroles rassurantes. « Je sais que tu as raison, et qu’elle a juste besoin d’être entourée par ses amis et par Jensen et que c’est juste ce qu’on peut faire maintenant mais…j’aurais aimé pouvoir faire plus. » A vrai dire, elle aurait aimé retrouver ce salop de Symphonie et le dépecer à mains nues lui envoyer le sort  Chauve-Furie le plus puissant dont elle était capable Nathan aurait dû dire adieu à son brushing, tristesse. « Oui, elle est revenue, mais vraiment pas dans un bon état. En fait…je pense qu’elle sera plus jamais tout à fait la Viska qu’on a connu, tu vois ? » Ce qui était normal, en soi, après avoir traversé les épreuves qu’elle avait vécu, et au fond, peu importe à quel point cela l’avait changé, Victoire l’aimait toujours autant. Mais tout n’était pas réglé car elle était revenue, c’était évident.


proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.


Miss Poudlard 2014 & 2015



Dernière édition par Victoire Weasley le Ven 19 Mar - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Ted Lupin
Ted Lupin
Poufsouffle

Parchemins : 328
Âge : 17 ans { 15/04/1998 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


at least we have each other ★ Ted Empty
MessageSujet: Re: at least we have each other ★ Ted   at least we have each other ★ Ted EmptySam 6 Mar - 20:51

Ted resserra ses bras autour de Victoire, le cœur lourd de la voir aussi affectée. Aux dernières nouvelles, personne ne pouvait voir Viska à part Jensen, mais de manière non étonnante, sa petite-amie y était apparemment parvenue. S'il y avait bien un mot pour décrire Victoire Weasley, c'était sa ténacité. « Comment t'as fait ? » murmura-t-il doucement, et histoire de la faire se concentrer sur un sujet tangible, auquel elle avait vraisemblablement trouvé une solution efficace. Car pour aider Viska en revanche, ça risquait d'être plus délicat, et surtout, moins immédiat. Avec ce qu'elle avait vécu, la leadeuse de la BAM allait surtout avoir besoin de temps.

Teddy n'était pas familier de toute l'histoire de la famille Symphonie. Il en avait entendu parler, et il en avait aussi capté des bribes de par ce que Victoire lui racontait sur sa meilleure amie, mais il était loin de se douter de tous les crimes dont s'était rendu coupable le père de Viska. Entendre qu'elle s'était faite torturer par son père était déjà choquant, apprendre qu'il voulait faire d'elle sa compagne lui filait carrément la nausée. Avec des pères pareils, qui avait besoin d'ennemis ? « Quoi ? » lâcha-t-il en s'écartant légèrement pour apercevoir le visage si sérieux de Victoire. Il se sentit blêmir. « Il l'a touchée ? » Victoire semblait dire que Viska était parvenue à le repousser, mais elle avait passé six jours aux mains de ce taré, il y avait de quoi s'alarmer. « J'comprends pas comment quelqu'un peut faire un truc pareil. » Il secoua la tête et mit donc un coup de tête à Victoire. « J'comprends pas. C'est révoltant. » Son expression exprimait le pur dégoût : il ne trouvait même pas les mots. « Vous avez beaucoup parlé ? Au moins t'as réussi à la voir, elle sait que t'es là, qu'elle peut compter sur toi. » énonça-t-il fermement, s'accrochant à cette certitude. Il n'y avait pas de guide pour savoir ce qu'il fallait dire ou ce qu'il fallait faire quand votre meilleure amie avait été kidnappée et torturée par son ex-mangemort de père, et encore moins quand la meilleure amie de votre meilleure amie avait été kidnappée et torturée par son ex-mangemort de père. Il naviguait clairement à vue, là.

« Je sais bien. Et j'suis sûr qu'elle le sait aussi, Vic'. » promit-il doucement. « Ça va être tellement difficile pour elle... Tout ce que tu peux faire, c'est être à l'écoute d'elle et de ses besoins. » Plus facile à dire qu'à faire : il le savait très bien. Mais les dés étaient jetés à présent. Viska était revenue, elle s'en était sortie, pas indemne, certes, mais elle était là. « Je vois oui. Elle a vécu quelque chose de vraiment traumatisant, ça va laisser des marques. Elle est là mais la route va être longue à partir de maintenant... » Il sortait des platitudes et il le savait : il se détestait pour ça. Il aurait voulu pouvoir faire plus lui aussi. Empêcher l'enlèvement, endurer la peine à la place de Victoire, faire quelque chose plutôt que rester là les bras ballants, à énoncer des paroles creuses qui n'aideraient vraiment ni Victoire, ni Viska. Se défouler sur Evan avait un peu aidé. Au moins avait-il eu l'impression d'être actif - utile. Mais ça n'avait duré qu'un instant. Retour à la case départ et à l'inanité. Frustré, il passa la main dans ses cheveux bleus, qu'il ébouriffa davantage. « Qu'est-ce que j'peux faire, Vic' ? » Il aurait fait à peu près n'importe quoi pour elle : décrocher la lune, combattre tout MS à lui tout seul et donc mourir tragiquement, affronter McGonagall un dragon... Mais c'était une situation où l'action n'apporterait rien. Et c'était bien le problème.

[ 627 ]




ted; — It's like it's not even real to me. It's like my life isn't even real to me unless you're there, and you're in it, and I'm sharing it with you. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1632
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


at least we have each other ★ Ted Empty
MessageSujet: Re: at least we have each other ★ Ted   at least we have each other ★ Ted EmptyVen 19 Mar - 19:51

Il aurait été bien mal avisé de tenter de séparer Victoire de Teddy à cet instant là. Impossible même tant elle se serrait contre lui, l’oreille reposant contre son cœur, bercée par ses battements réguliers. Oui, impossible de la retirer à cette étreinte qui symbolisait si bien leur relation fusionnelle. Il en avait toujours été ainsi, hormis de brèves périodes comme l’an dernier où une distance non habituelle s’installait entre eux. Avec une fille aussi exclusive et expansive que Victoire, difficile de faire autrement et il fallait croire que Teddy s’y était habitué avec le temps. Vic ferma brièvement les yeux, inspirant l’odeur propre à son petit ami elle te sniffle tel du blanco Teddy, je sais pas comment tu dois le prendre, dans l’espoir de faire partir ses larmes mais elles continuèrent de couler sur ses joues où l’on ne discutait aucun pore apparent on dit merci aux gènes de Vélane. « J’ai demandé à Hagrid si je pouvais aller voir Viska au lieu de me rendre en cours et il a accepté, tu sais comment il est...Apparemment, les visites sont autorisées, mais à un niveau hyper restreint de personnes. Il y a que Jensen, Peony et moi qui avons le droit de la voir. » Jensen ne voulait pas quitter l’infirmerie, Peony devait apporter des affaires à Viska et elle-même était sa meilleure amie. Et puis, à l’image de son pire ennemi devenu allié contre les autorités de Poudlard qui ne comprenaient rien à rien, Victoire n’aurait certainement pas accepté qu’on ne l’autorise pas à voir sa blonde préférée. Le jour de sa réapparition, elle voulait bien. Viska était fatiguée et avait besoin de repos. Mais après ? Non. Viska avait besoin d’être entourée de ceux qui l’aimait, pas de rester seule, confinée à l’infirmerie.

Vic n’était pas sure que parler de ce qui était arrivé à la verte et argent arrange beaucoup son état -elle se sentait triste et impuissante, deux sentiments qu’elle détestait ressentir. Mais en même temps, elle avait besoin d’en parler pour que s’évacue justement toute sa frustration et sa peine. Victoire n’était pas fille à cacher ses sentiments, loin de là même, elle en parlait avec une facilité désarmante même à ceux qui ne voudraient pas qu’elle en parle, bisous Dada. Bon, elle s’était aveuglée des années sur ce qu’elle ressentait réellement pour Teddy, mais c’était un autre sujet. « Il a essayé...Mais elle ne s’est pas laissée faire. C’est vraiment la fille la plus forte que je connaisse. » Victoire ne voyait pas qui d’autre aurait pu résister aussi longtemps aux tortures d’un sociopathe. Non, Viska était une battante et elle avait fini par prendre par surprises Nathan Symphonie, ce qui avait conduit à ce qu’on vienne la secourir. « Il est malade. A priori, il a déjà été accusé d’inceste...sur sa propre sœur, la tante de Viska. Et il a choisi la mère de Viska car elle ressemblait à Myrielle, rien que pour avoir une fille qui représente son idéal physiquement. » Elle frissonna de nouveau. « Ce n’est pas pour rien qu’il a attendu que Viska ait seize ans... » Comme Teddy s’était écarté d’elle, elle s’avança pour le sentir de nouveau tout contre elle on n’utilise pas le terme pot de colle pour rien avec elle. Elle avait froid, elle se sentait mal. Elle avait besoin de son corps contre elle pour ne pas s’écrouler. Elle avait besoin de lui, tout simplement. « Oui, on a beaucoup parlé. J’espère juste que ça lui a fait du bien...Après elle devait prendre une potion, et ça l’assomme, alors je suis partie. Mais Jensen est avec elle. » Un petit sourire vint redresser le coin de ses lèvres au souvenir de l’Écossais assoupi sur sa meilleure amie. Il avait été tellement plongé dans le sommeil qu’il ne les avait pas entendu parler.

Victoire acquiesça doucement, le visage toujours enfoui dans la chemise d’uniforme de Teddy. Elle savait qu’il avait raison, que Viska avait juste besoin de sa présence. Et elle l’aurait, cela paraissait évident. Jamais Vic ne la laisserait tomber. C’était son amie depuis sa première année, et elle l’aimait de tout son cœur. « Oui, il y a des épreuves qui marquent à tout jamais, abonda-t-elle en songeant à Teddy qui avait perdu ses parents tout bébé. Peut-être même qu’elle aura l’air d’aller bien les premiers mois puis mal après. » Forte de cette impression, la lionne se fit la promesse de rester vigilante. Elle ferait de son mieux pour aider Viska. « Juste...être là. Rester avec moi », répondit-elle à sa demande en relevant le visage pour l’embrasser. Plus que jamais, l’idée qu’ils ne fassent pas partie de la même maison, et qu’ils ne pouvaient donc techniquement pas rester ensemble après le couvre-feu lui pesait. Elle aurait aimé passer sa soirée avec lui, s’endormir au creux de ses bras comme cela s’était produit durant les vacances de Noël. Elle ne voulait voir personne d’autre, juste lui.


proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.


Miss Poudlard 2014 & 2015



Dernière édition par Victoire Weasley le Lun 22 Mar - 1:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Ted Lupin
Ted Lupin
Poufsouffle

Parchemins : 328
Âge : 17 ans { 15/04/1998 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


at least we have each other ★ Ted Empty
MessageSujet: Re: at least we have each other ★ Ted   at least we have each other ★ Ted EmptySam 20 Mar - 19:08

Poser des questions concrètes à Victoire semblait plus facile que de trouver les mots pour la réconforter - surtout quand il savait que rien ne pourrait réellement la réconforter. Aussi, quand elle lui expliqua avoir négocié avec Hagrid, il hocha doucement la tête appuyée contre la sienne, heureux qu'elle ait au moins pu voir Viska. « Heureusement que t'avais cours avec lui. » approuva-t-il en songeant à Hagrid, même s'il se doutait que même avec un autre prof', Victoire aurait trouvé le moyen de s'échapper pour se rendre à l'infirmerie. « Bon c'est déjà ça, ça veut dire que tu pourras retourner facilement la voir alors. » raisonna-t-il doucement, cherchant à trouver un soupçon de lumière là où tout semblait sombre et affreux. Sentiment renforcé par les explications supplémentaires que lui donna alors Victoire. Il avait beau avoir grandi sans ses parents, élevé par sa grand-mère et son parrain, Teddy avait connu une enfance heureuse, avec des figures familiales aimantes et dévouées. Il n'était pas sans ignorer que ça n'était pas le cas de tout le monde, mais entre en être conscient et entendre ce que Nathan Symphonie avait essayé de faire, il y avait un gouffre.

Il acquiesça à la déclaration de Victoire sur Viska - il n'était pas proche de la Serpentard, mais il l'avait côtoyée à la BAM, et il savait ce que Victoire disait d'elle car Victoire parle constamment. Il n'avait pas de doute sur le fait qu'elle était extrêmement forte - et les événements récents ne faisaient que renforcer cette impression - même s'il aurait préféré qu'elle n'ait pas à le prouver. Son visage prit une expression des plus révoltées aux paroles suivantes de sa petite-amie. Il déglutit difficilement. « J'savais pas. Quelle horreur... » Se dégageant légèrement, il se pinça l'arrête du nez, les derniers mots de Victoire semblant tournoyer désagréablement dans son esprit. « Elle doit être complètement traumatisée. » Euphémisme. Il secoua la tête. « Ton père est censé te protéger, pas faire des trucs pareils... » Le sien était son modèle, quand bien même il ne l'avait jamais vraiment connu. Il avait été trop petit quand il était mort, mais il savait ce qu'on disait de lui. Ce que Harry, Hermione, Ron ou Ginny lui avaient raconté à son sujet. Ce qu'il avait pu trouver dans d'anciennes lettres que sa grand-mère avait conservées, ce que les gens évoquaient le concernant quand ils le rencontraient lui. Il avait toujours essayé de se montrer à la hauteur de la réputation de ses parents. Ils ne les avaient pas connus, mais au fond de lui, il savait qu'il avait été aimé, choyé, protégé. Nathan Symphonie trahissait tout ce qu'un parent aimant était censé être.

Il resserra son étreinte autour de Victoire quand elle se rapprocha à nouveau de lui, souriant malgré lui. « J'suis sûr que ça l'a aidée, c'est jamais bon de garder ces trucs-là pour soi de toute façon. Et si elle t'en a parlé, c'est déjà un bon signe. Au moins elle ne se renferme pas sur elle-même. » raisonna-t-il en serrant Victoire contre lui. Il aurait pu vouloir faire plus lui aussi, aussi se mettait-il aisément à sa place en cet instant. Mais tout comme elle, tout ce qu'il pouvait faire en cet instant, c'était être là.

« Peut-être, oui. » Il fallait être réaliste : les prochains mois allaient être très difficiles pour Viska, et même si/quand elle donnerait l'impression d'aller mieux, la partie ne serait pas encore gagnée. D'autant plus que son psychopathe de père était encore dans la nature. Teddy se promit d'écrire une lettre à son parrain pour essayer d'en apprendre plus : le Ministère avait-il la moindre piste sur ses déplacements ?

Il se doutait de la réponse de Victoire à sa question - Merlin savait qu'il ne pouvait rien faire d'autre, ce qui était hautement frustrant -, et il répondit à son baiser, posant les mains sur sa joue, avant de simplement la serrer contre lui à nouveau. « Tu veux qu'on aille se poser quelque part ? » suggéra-t-il, car bien conscient qu'ils se trouvaient au beau milieu du couloir menant à sa salle commune - donc pas l'endroit le plus tranquille qui soit dans cinq minutes Quino débarque avec de quoi faire cramer la moitié de l'école. Il laissa sa petite-amie ouvrir la voie : il l'aurait suivie à peu près n'importe où, et il le savait - l'époque où il essayait de se leurrer lui-même à ce sujet était loin, très loin derrière lui.

[ Terminé pour Teddy ]




ted; — It's like it's not even real to me. It's like my life isn't even real to me unless you're there, and you're in it, and I'm sharing it with you. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1632
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


at least we have each other ★ Ted Empty
MessageSujet: Re: at least we have each other ★ Ted   at least we have each other ★ Ted EmptyLun 22 Mar - 2:05

Du moment où elle avait su que Viska était de retour au château, Victoire avait tout fait pour aller lui rendre visite à l’infirmerie. Elle avait été infiniment frustrée qu’on lui refuse l’accès la veille et s’était levée déterminée à retenter sa chance. Cela tombait très bien qu’elle ait cours avec Hagrid aujourd’hui, aucun autre professeur n’aurait accepté qu’elle sèche les cours pour voir sa meilleure amie, en tout cas pas sans qu’elle écope d’une punition. Or, même si elle n’avait rien contre une colle, elle préférait éviter de se retrouver en retenue cette année alors qu’il s’agissait des derniers moments de Teddy à Poudlard. Hagrid était un vieil ami de sa famille il paraissait même qu’Albus avait failli s’appeler Rubeus Vernon et même sans ça, il s’agissait très certainement du plus gentil et compréhensif enseignant de toute l’école. Il avait accepté sa demande, sans surprises, et elle avait enfin pu constater de ses propres yeux que sa meilleure amie était bel et bien vivante, même si elle sortait de cette épreuve amochée, et pas tout à fait entière. « Oui, sinon, j’étais bonne pour la colle. » Pour ce qui était de pouvoir voir souvent Viska, Victoire approuva d’un hochement de tête. « Je ne sais pas combien de temps ils vont la garder. Elle a besoin de beaucoup de repos quand même et l’infirmerie est idéale pour ça. » En réalité, elle était plutôt contente, et soulagée, de faire partie des rares privilégiés qui pouvait aller à l’infirmerie visiter Viska. Elle n’aurait pas supporter qu’on lui interdise encore de la voir et forte de cette réflexion, Vic se promit de donner des nouvelles à Prudence dès qu’elle se sentirait en état de parler sans pleurer à chaudes larmes. Prue était son amie depuis leur première année mais elle n’aimait tout de même pas se montrer faible, même si elle n’avait rien contre le fait de vivre chacune de ses émotions, face à quelqu’un qui n’était pas Teddy.

Parler de ce qui était arrivé à Viska l’aidait à évacuer toute la rage, tout le sentiment d’impuissance, toute la peine qui agitaient Victoire. Mais raconter en quelques mots sa torture et le dessein de son ère biologique les rendaient aussi affreusement réels et Vic se dit une nouvelle fois que sa meilleure amie avait été incroyablement forte de tout lui déballer lorsqu’elle avait été à son chevet. Au moins les potions que les médicomages lui avaient prescrits lui permettait de dormir d’un sommeil sans rêves ni cauchemars, sans images de l’horreur qu’elle venait de traverser pour venir la tourmenter. « Oui et bon...il ne s’est pas contenté de la menacer, comme je t’ai dit, il lui avait aussi infligé un certain nombre de sévices physiques. » Victoire frissonna. Les cicatrices des brûlures de Viska étaient sacrément impressionnantes, certaines resteraient plusieurs semaines. Et elle était restée six jours aux mains de l’ancien Mangemort. Vic n’osait imaginer dans quel état elle serait revenue s’il l’avait gardée prisonnière plus longtemps. « Certains parents se montrent durs avec les enfants mais là...c’est d’un autre niveau. » C’était difficile à imaginer pour Victoire qui avait grandie entourée d’amour. Même Percy, le plus strict de ses oncles, n’était qu’affection avec ses deux filles. Elle pensa soudain à son tonton Harry, le parrain de Teddy, qui avait été dû grandir dans une fmaille qui ne voulait pas de lui et qui l’avait relégué dans un placard jusqu’à ses onze ans. C’était une autre épreuve qu’avait vécue Viska, mais c’était clairement une forme d’abus.

« T’as raison, j’imagine que c’est mieux qu’elle réussisse à en parler plutôt que de vivre avec ce poids », observa-t-elle, les mains fermement fermées dans le dos de Teddy. Elle ferait son possible pour aider Viska du mieux qu’elle le pouvait, que ce soit en lui changeant les idées ou en parlant de ce qui lui était arrivé pour lui permettre d’avancer. Mais alors que le spectre de Nathan Symphonie rodait encore quelque part en liberté dans le monde, difficile de vraiment refermer ce chapitre de sa vie.

Victoire n’avait qu’une envie : rester dans les bras de Teddy jusqu’au lendemain. Y rester jusqu’à la fin de sa vie. Elle avait toujours su, avec une certitude absolue, depuis leur première étreinte lorsqu’elle n’était qu’une gamine bruyante et braillarde elle n’a pas beaucoup changé depuis, qu’elle ne se lasserait jamais des câlins du Métamophomage. Elle rompit cependant l’étreinte pour récupérer son sac : « On tente la Salle sur Demande ? » Elle prit sa grande main dans la sienne avant de se diriger vers le Hall. Peut-être que la Salle serait occupée et à ce moment là, ils n’auraient qu’à s’échouer sur un banc dans un couloir peu emprunté. A moins qu’ils ne tentent de retrouver le chemin pour se rendre dans la Cabane Hurlante ? Ce n’était définitivement pas l’endroit le plus romantique du monde sorcier mais elle s’en fichait bien. Tant qu’elle était avec lui et qu’il l’entourait de ses bras, c’était tout ce dont elle avait envie. Tout ce dont elle avait besoin.

Topic terminé



proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.


Miss Poudlard 2014 & 2015

Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





at least we have each other ★ Ted Empty
MessageSujet: Re: at least we have each other ★ Ted   at least we have each other ★ Ted Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
at least we have each other ★ Ted
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Les Cachots et Sous-Sols-
Sauter vers: