Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.48 €

Partagez
 

 [THEME] Home sweet home [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Ministère

Parchemins : 854
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : Stagiaire au Département des Mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME] Home sweet home [PV] Empty
Ξ Sujet: [THEME] Home sweet home [PV]   [THEME] Home sweet home [PV] EmptyLun 30 Nov - 0:41

Home sweet home
Joséphine & Ted

made by black arrow


- Salut Jo ! Qu'est-ce que tu fais ?
- J'écris une lettre à mon cousin. Elle quitta son parchemin des yeux pour porter son regard sur Alan. Elle était inquiète pour lui : la sorcière avait appris, par Ted et Temp' - eux-mêmes renseignés par l'intéressé - ce qui lui été arrivé en début d'année. Toi, ça va ?
- Oui, merci ! Je te laisse : Quino et Prue m'attendent pour partir à l'entraînement de Quidditch ! Il avait l'air sincère, nota la Française. Elle lui adressa donc un sourire sincère et un petit signe de la main : depuis qu'il avait confié les détails de son agression à Quino, Prue, Ted'  et Temp', le sorcier semblait plus ouvert que les mois précédents. Jo avait mis son isolement relatif sur le compte de révisions de BUSEs trop intensives – elle-même connaissait bien ça – mais le problème s'était révélé tout autre. Il avait été agressé par trois élèves plus âgés que lui, des Gryffondor a priori Quino a réussi à lui faire dire. On avait dit à Jo que l'Irlandais voulait agir seul pour confronter ses agresseurs, après avoir parlé de tout ça à leur directrice de maison. Elle attendait donc les consignes de ses amis, mieux renseignés qu'elle. Il y avait fort à parier que les deux golden trios de 5ème et de 7ème année n'allaient pas rester les bras croisés. Surtout connaissant les caractères des uns et des autres... Joaquin Kostas et Prudence Faraday, regardèrent, les bras croisés, leur ami recroquevillé au sol, recevoir une myriade de coups de pieds sur l'intégralité de son corps, généreusement offerts par une demi-douzaine d'autres élèves. « N'intervenez-pas, je vous dit ! J'ai la situation bien en main ! ».
- Bon entraînement !

La sorcière se remit à la rédaction de sa lettre : elle était adressée à Bash', parce que ça faisait une éternité qu'elle ne lui avait pas écrit. C'était en réalité sûrement la dernière fois qu'elle lui écrivait, en fait  : l'an prochain elle serait sur Londres et ils auraient tout le loisir de se retrouver tous les deux quand ils le voulaient. Sans compter qu'elle serait tout comme lui au Ministère de la Magie – dans un service différent, certes – ils se croiseraient donc plus souvent que ça n'avait jamais été le cas. Et ce n'était pas pour lui déplaire !
Quitter Poudlard signifiait toutefois dire adieux à ses autres amis : elle était tout à fait consciente – écrivait-elle dans la lettre – qu'entrer dans la vie d'adulte nécessitait de faire des sacrifices renoncer aux potions, à Rusard, au Géranium Dentu et à l'amour unilatéral. A ses yeux, laisser Tempérance à Poudlard et Teddy sur le Chemin de Traverse en était un. C'était plus sa meilleure amie le problème, en fait comme toujours : autant elle se figurait pouvoir voir Ted tous les week-end ou les soirs de la semaine si Victoire le permet, autant voir Tempérance régulièrement serait déjà plus compliqué. Peut-être prendrait-elle un appartement sur Londres, non loin de Julian ? Jo l'ignorait : elle savait juste – et ce de façon définitive – que rien ne serait plus comme avant : elle ne partagerait plus son lit dortoir avec.

La sorcière écrivait ceci à son cousin, entre autres choses. Elle s'éternisa cependant un peu plus sur sa future nouvelle vie professionnelle.
L'appréhension d'intégrer le Ministère à son âge restait présente, bien entendu. Après tout, elle avait demandé à Minerva une entrevue avec la Ministre de la Magie qu'on lui avait honteuse refusé : comme si la Ministre n'avait pas que ça à faire pour lui parler du problème MS et de ce qu'elle pouvait faire, elle, en tant que jeune femme pleine de volonté.
Ce qui en était ressorti, c'était qu'on lui proposait un poste de stagiaire – le seul, à vrai dire – dans un service du département des Mystères service des personnes à faire disparaître rapidement. Rien qui ne sorte de l'ordinaire, en apparence, on envoyait là-bas tous les sorciers dont on voulait se débarrasser depuis la nuit des temps, coucou Mina mais en fait si. Ce poste officiel cachait en fait un service secret d'où son nom que Jo rejoindrait à la rentrée le RIRES : Réunion d'Insertion des Roux En Société. Un service dédié à la lutte contre Magicis Sacra, et exclusivement à ça :  elle n'était cependant officiellement qu'une langue-de-plomb en devenir, rien de plus. Et elle tenait à être le plus sérieuse possible à ce sujet : pour l'instant, seuls ses parents savaient de quoi il en retournait. Quand elle en saurait plus, elle pourrait mettre ses amis proches au courant – si on le lui permettait – mais ce n'était pour l'instant pas à l'ordre du jour. Trop d'incertitudes planaient encore autour d'elle.

Une fois sa lettre terminée, Joséphine roula le parchemin et le noua avec une mèche de cheveu roux, symbole de cohésion des De Guise. Sa chouette ne tarderait pas à lui amener la Gazette du Sorcier – comme tous les jours – elle pourrait lui remettre la missive à ce moment là. Joséphine n'était pas une grande lectrice de quotidien d'ordinaire, mais il fallait reconnaître que depuis que le petit copain de Tempérance Julien, Jules, ou un truc comme ça y travaillait, ses camarades et elle ne rataient aucun numéro. Elle avait également pris l'habitude de voir si Ted et Vic' s'étaient enfin mis ensemble s'il y'avait des nouvelles de Magicis Sacra à l'intérieur : depuis plusieurs années maintenant, elle vivait un peu dans une peur perpétuelle constante. On ne savait jamais trop quels coups ils préparaient et quelle école allait subir leur ire. Après tout, pourquoi s'amouracher d'Ilvermorny pendant un an pour laisser les autres écoles tranquilles par la suite ? Ce n'était pas cohérent : Poudlard, Beauxbâtons, Durmstrang, Castelobruxo, une école allait très certainement bientôt faire parler, mais on ne savait pas laquelle. Quoiqu'il fallait reconnaître que depuis la victoire d'Ilvermorny, on n'entendait plus trop parler de Magicis Sacra. Il fallait se méfier, ça n'avait rien eu d'une victoire, Jo le savait.

(1026)


[THEME] Home sweet home [PV] Sign_j10
[THEME] Home sweet home [PV] Club_d10 [THEME] Home sweet home [PV] Bam10 [THEME] Home sweet home [PV] Beauxb10


Dernière édition par Joséphine De Guise le Lun 30 Nov - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Ted Lupin
Ted Lupin
Commerce

Parchemins : 341
Âge : 18 ans { 15/04/1998 }
Actuellement : Vendeur chez Weasley, Farces pour Sorciers Facétieux


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


[THEME] Home sweet home [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Home sweet home [PV]   [THEME] Home sweet home [PV] EmptyLun 30 Nov - 21:11


Home sweet home
Ted + Joséphine
(c) princessecapricieuse


Ted n'était pas encore à l'entraînement de Quidditch parce que Victoire lui a interdit de jouer pour Poufsouffle sinon elle le largue. En tant que batteur, il ne pratiquait pas tout à fait les mêmes exercices que ses amis plus jeunes, spécialistes du Souafle ou du Vif d'Or. Son parrain avait été attrapeur, mais ça n'était pas un poste qui lui collait tout à fait. Malgré ses airs dégingandés, le jeune Métamorphomage avait de la force à revendre, et il se plaisait mieux en tant que batteur où il pouvait à la fois protéger ses coéquipiers et envoyer accidentellement sa batte dans la tête d'Alfie se défouler. Contrairement à Victoire, il ne se voyait pas faire du Quidditch une carrière : il savait ce que c'était que d'être réellement passionné comme Victoire ou encore Ginny, et ça n'était pas son cas. Mais tant qu'il était à Poudlard, il adorait participer aux matchs et jouer pour défendre sa maison - quand bien même ils étaient plutôt en difficulté pour sa dernière année. Comme les batteurs étaient des gros glandus attendus un peu plus tard que les autres, Ted apparut sereinement dans la salle commune, accompagné de son sac de sport. Il se disait qu'il pouvait traîner un petit moment près de la cheminée avant de s'engouffrer tête baissée dans le froid hivernal.

Il mit une seconde à repérer Joséphine : il ne s'était pas encore habitué à sa nouvelle couleur de cheveux que certaines théories conspirationnistes associent à une recherche d'émulation d'une certaine Victoire Weasley. Et pourtant, les changements capillaires le connaissaient. Souriant, il arriva pourtant vers Jo' après quinze vingt minutes le temps de bien l'identifier avec sa nonchalance habituelle. Comme la place de l'autre côté de la table était libre, il déposa son sac par terre et se laissa tomber peu gracieusement dans le fauteuil dont le rembourrage laissait à désirer et qu'il traversa donc jusqu'au parquet : et si on augmentait le budget déco' Minerva ?. « Salut toi ! » Curieux de nature, il posa naturellement le regard sur la lettre placée sur la table "Pour Victoire Weasley de la part d'une admiratrice secrète" ?!, roulée et visiblement prête à l'envoi ça te dérange pas si je l'ouvre hein Jo' ? Il l'attrapa et la tacha immédiatement de ses mains couvertes de terre : qui a fait ça ? pour la désigner à Jo'. « T'écris à qui c'est pour moi ? » Il savait que Jo' avait pas mal de famille à l'extérieur de l'école, que ça soit ses parents et son frère, ou ses cousins plus âgés, qui avaient un temps été à Poudlard en même temps qu'eux. Sa première supposition les concernait donc.

« Je n'ai pas hâte d'aller dans le froid j'te le dis ! » déclara-t-il en se frottant les mains et en tournant le regard vers le feu brûlant dans la cheminée. Le mois de février en Écosse n'était pas vraiment des plus cléments quelque part au loin tous les Argentins poussèrent des cris de revendication « T'es là depuis longtemps ? T'as vu passer Alan ? » se renseigna-t-il avec intérêt. Leur cadet leur avait récemment confié les raisons pour lesquelles il s'était montré si absorbé par ses études au détriment de certains loisirs ces derniers temps, et Teddy avait dû se faire violence pour ne pas aller jeter de maléfice droit dans la face d'Evan et de ses petits copains. Il était furieux que cet imbécile ait pu terrifier Alan au point de lui imposer cette loi du silence. En temps normal il ne voyait pas Alan de manière aussi régulière que ses camarades de promo ou (évidemment) que Victoire, aussi, s'il avait constaté une certaine distance chez son cadet, il avait surtout supposé qu'elle était liée au stress de la cinquième année. Apprendre l'ampleur de la vérité avait été un gros choc, d'autant plus que le récit de l'agression de Viska était encore proche. Poudlard avait toujours été un lieu où il se sentait en sécurité - et ce malgré les efforts de MS -, alors voir deux de ses camarades se faire maltraiter coup sur coup l'alarmait franchement. Viska avait tout de suite calmé son agresseur (mais qu'est-ce qui garantissait que la personne suivante saurait se défendre, ou même que Viska ne pouvait jamais être prise de court si tu savais ?), et Alan leur avait promis qu'il allait dénoncer Evan au professeur Montgomery-Bones sous peu (mais en attendant, ce crétin continuait de courir !). Avec tous les Weasley-Potter qui arrivaient au fur et à mesure à Poudlard, Teddy craignait de les laisser dans une école où régnait de plus en plus une insécurité latente.

[ 776 ]




ted; — It's like it's not even real to me. It's like my life isn't even real to me unless you're there, and you're in it, and I'm sharing it with you. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Ministère

Parchemins : 854
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : Stagiaire au Département des Mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME] Home sweet home [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Home sweet home [PV]   [THEME] Home sweet home [PV] EmptyMar 1 Déc - 0:45

Joséphine n'était pas sorcière à écrire des tags destinés à Victoire sur les murs beaucoup de lettres, elle devait cependant reconnaître qu'il était très sympa d'avoir des nouvelles de ses proches régulièrement mais pas trop régulièrement non plus. Quand Nathan était petit, ça posait un problème, mais maintenant qu'il était grand et que leur relation chien et chat était devenue plus cordiale, plus sincère et plus profonde, même lui prenait plaisir écrire à sa grande sœur il est mignon. Entre le club de duels et les nombreuses révisions des ASPICs et j'ai écrit BUSE, erreur de perso (Ted avait d'ailleurs accepté de l'aider en botanique, ce qui faisait déjà un énorme problème en moins pour elle pas pour lui), Joséphine n'avait pas trop de temps libre, mais quand elle voyait comment jonglaient ses amis de 5ème année entre le Quidditch, le club de duels, les BUSEs et les agressions intempestives ou même Ted, en 7ème année qui pratiquait aussi le Quidditch sauf quand Gryffondor et Serdaigle jouait, elle estimait ne pas avoir à se plaindre. Et dire que pendant ce temps là, certains comme Prue jonglaient avec – en plus – la tâche de rebelle préfet en intérim, elle se disait bien qu'être jeune avait du bon Call me Mamie José.

La sorcière fut sortie de ses pensées par Teddy qui arriva derrière elle bordel mais prévient, nom d'une licorne !. Elle sursauta légèrement, surprise de l'arrivée de son ami purée, ma couverture de blonde n'a pas marché, on m'a reconnue mais leva cependant la tête vers lui, en lui souriant.

- A mon cousin.  Ses amis le savaient, les cousins, pour Jo, c'était sacré. Presque comme un frère et sa sœur en fait : elle avait moins d'écart avec Sebastian qu'avec Nathan, ceci expliquant cela. Pourquoi, tu es jaloux ? Dit-elle en lui adressant un sourire joueur.

Elle termina de fermer le parchemin avec une mèche de cheveux roux, donc et regarda son ami s'asseoir dans le fauteuil en face d'elle. Sûrement la dernière lettre que je lui écrirai, d'ailleurs. L'an prochain je le retrouverai au Ministère. Et ça voulait dire, officiellement, 'quand elle serait stagiaire au département des mystères'. Le serment inviolable qu'elle avait passé avec Minerva lui interdisait de dire à qui que ce soit que son futur service combattrait activement la Menace et je viens de le faire.
Joséphine mesurait pleinement l'étendu de la tristesse dans laquelle elle se sentait progressivement venir : à chaque fois qu'elle voyait Ted et Temp', elle s'imaginait sur le quai 9 ¾ en train de leur dire adieu, pleurant toutes les larmes de son corps telle la loque humaine sans dignité qu'elle serait. Jamais on avait connu à ses yeux image plus triste : elle redoutait la séparation avec eux comme personne. Les quitter et changer de vie du tout au tout lui donnait envie de pleurer : elle aurait aimé rester avec eux éternellement à Poudlard ce que fera Tempérance, d'ailleurs.

- Et dire qu'on ne sera plus jamais ici... Lança t-elle en regardant tout autour d'elle, la salle commune. Ça aussi, ça lui manquerait. Son ambiance extrêmement chaleureuse, l'atmosphère qui y régnait dès qu'on passait la porte circulaire, l'impression de sécurité, de bien-être, d'esprit de famille qui s'en dégageait sauf quand Quino faisait éclater ses pétards. Tout ça lui manquerait. Tout comme le château : elle n'y avait passé que quelques années - bien moins que Ted et Tempérance en fin de compte mais c'est pas une compétition- mais il lui manquerait tout autant voir plus parce que Beauxbâtons c'est de la grosse daube. C'était une page qui se tournait, et clairement, ce n'était pas la plus facile ! On en a gros !

-  Faut vraiment être un peu maso pour s'entraîner par un temps pareil. Joséphine jeta un regard par la grande fenêtre qui donnait sur le parc : clairement, elle était bien là où elle était : dans la salle commune, au chaud. C'est dans ces cas là que tu dois bien regretter de faire du Quidditch, non ? Pour elle, bien qu'elle soit fan, ce n'était en aucun cas un problème : jamais on ne la prendrait à monter sur un balai. Elle avait la phobie du vide : si ça n'avait pas été le cas, son patriotisme lui aurait hurlé de prêter main forte à une équipe qui se déplumait de plus en plus au fil du temps. Alan n'avait même pas assez de joueurs titulaires pour former une équipe à chaque match, c'était dire ils avaient du demander à Rusard de jouer gardien, une fois. C'était limite si Susan Tempérance ne se sentait pas obligée de jouer...

Teddy lui demanda si le capitaine de l'équipe, Alan la poisse Carmichael n'était pas passé par là, pour se rendre à l'entrainement dans la mesure où était dans son dortoir, je dirai que si. Très honnêtement, Teddy l'avait raté de rien. Oui, il est passé il y a 4 secondes : il allait rejoindre Quino et Prue, pour partir à l'entraînement. A vue de nez, t'as un peu de temps, je dirai... Pour avoir assisté à plusieurs d'entre eux, elle savait que le temps qu'Alan se fasse entendre par Quino et Prue prenaient déjà une bonne trentaine de minutes : à eux trois on n'aurait d'ailleurs pas su dire qui aurait perdu en premier au roi du silence Quino, sans hésitation.
Mais Ted ne semblait pas pressé le moins du monde : assis dans son fauteuil, on sentait qu'il avait bien compris le fonctionnement du trio. Il était a priori inutile pour lui d'arriver à l'heure et monsieur prend son temps : Tu m'étonnes qu'on perd tous nos matchs, avec une équipe de feignasses pareilles !.

- Je t'y accompagne, si tu veux. J'ai fini. Lui lança t-elle, passant une mèche de cheveux blond derrière son oreille, voyant bien qu'il voulait papoter son ami avachi dans le fauteuil tiens toi droit. Elle lui désigna en même temps son parchemin : elle avait terminé d'écrire à Seb' et comptait bien prendre un petit temps avant de se mettre aux révisions. Le jeudi n'était pas le jour où elle était le plus prise par le temps, alors elle s'accordait un peu de répit. Déjà qu'elle travaillait tous les week-end avec ferveur, elle ne pouvait pas avoir des semaines harassantes non plus : jamais elle ne tiendrait le choc, sinon. Puis de toute façon, elle voyait bien quand son corps ne voulait plus : passer des heures à réviser n'avait jamais été fait pour elle, et ce n'était de surcroit pas très bon. Quand le cerveau commençait à vous montrer des images de Billywigs sous acide, c'était qu'il ne fallait pas forcer et faire une pause. Généralement accompagnée d'un petit encas sucré, la pause, hein, bien sûr.

(1104)


[THEME] Home sweet home [PV] Sign_j10
[THEME] Home sweet home [PV] Club_d10 [THEME] Home sweet home [PV] Bam10 [THEME] Home sweet home [PV] Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Ted Lupin
Ted Lupin
Commerce

Parchemins : 341
Âge : 18 ans { 15/04/1998 }
Actuellement : Vendeur chez Weasley, Farces pour Sorciers Facétieux


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


[THEME] Home sweet home [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Home sweet home [PV]   [THEME] Home sweet home [PV] EmptySam 5 Déc - 22:28

En tant que grand indiscret curieux, Teddy ne perdit pas de temps pour interroger Jo' sur la missive qu'elle avait posée sur la table. Qui sait, peut-être avait-elle des confidences à lui faire ? Et puis, même si ça n'était pas croustillant je veux du panache Joséphine, ça l'intéressait quand même. Il aimait être au courant de la vie de ses amis c'est pas pour rien qu'il s'entend avec Victoire. Il hocha la tête en signe d’acquiescement, avant d'éclater d'un rire franc à la suggestion de Jo' : « Et non désolé Jo', mon cœur est déjà pris. » déclara-t-il en affichant un sourire - admettons-le - un peu niais. « Par Victoire. » se permit-il de préciser, car Merlin savait qu'à Poudlard, les murs avaient des oreilles. Il n'avait pas envie que sa petite-amie se fasse des films parce qu'elle avait entendu quelqu'un dire qu'on l'avait entendu dire qu'il était amoureux de Perrine d'on ne sait qui.

« Exact ! Département des Mystères alors, t'es sûre de toi ? Pas de changement d'avis de dernière minute ? Si tu redeviens rousse je peux te trouver un job chez les Weasley, tu sais ? » plaisanta-t-il en songeant après coup que même en blague, ça n'était pas une très bonne idée. Victoire ne semblait pas vouloir se remettre de son inimitié envers Jo'. Un fait dont les fondations échappaient encore profondément à Teddy, puisqu'il n'y avait pour ainsi dire jamais eu quoi que ce soit entre Jo' et lui. Détester Jo' (ou qui que ce soit) semblait demander beaucoup d'énergie, quand bien même Vic' faisait au moins semblant devant lui. Il ne savait pas si c'était beaucoup mieux, mais apparemment c'était la seule option qui lui était proposée. Quant au fait de travailler au Département des Mystères, c'était une décision de Jo' qui encore aujourd'hui déconcertait profondément Teddy. Avec tous les contacts de son parrain on parle toujours de Jensen mais il n'y a pas que lui qui a un réseau, il avait pu se renseigner sur bien des choix de carrière, et bizarrement, Langue-de-Plomb n'avait jamais figuré dans son top dix. De ce que lui en disait Harry, ça ne paraissait pas très fun et le fun est primordial pour Teddy de toute façon, il ne s'était jamais vu faire un travail de bureau. Une remarque qui s'appliquait aussi à Jo'. Il l'aurait plutôt visualisée chez les Aurors par exemple, une potentielle carrière qu'elle avait évoquée quand ils étaient plus jeunes.

Il adressa un sourire en coin à Jo', nostalgique lui aussi, mais pas autant que l'ancienne rouquine. Il avait plutôt hâte de quitter l'école, en fait ciao les nazes. Les cours, les examens, tout ça commençait à lui peser. Il avait envie d'indépendance et de liberté. Ce qui le minait vraiment par contre, c'était de devoir quitter Victoire - et dans une mesure plus large, tous ses amis plus jeunes que lui. L'idée était déjà douloureuse avant qu'ils ne sortent ensemble, mais maintenant que la Gryffondor était officiellement sa petite-amie, devoir se séparer paraissait carrément insupportable. Elle était sa meilleure amie et l'amour de sa vie, c'était une chose dont il était certain - et depuis longtemps. Même s'il comptait venir lors des sorties à Pré-au-Lard, et qu'ils passaient de toute façon traditionnellement une partie des vacances ensemble, il savait que ça ne serait plus pareil. Mais Teddy était aussi du genre pragmatique : l'année était loin d'être finie (pour preuve, il restait encore un match de Quidditch à jouer pour Poufsouffle !) et il leur restait également les deux mois d'été, dont il avait hâte. La perspective des longues après-midi ensoleillées passées en compagnie de Victoire était l'une des raisons pour lesquelles il était prêt à accepter l'arrivée de la fin d'année. « Hey, il nous reste encore un peu de temps, ne fais pas tout de suite nos valises ! » lui dit-il avec sa bonhomie habituelle avant d'évoquer un événement plus proche et plus critique - à savoir l'entraînement de Quidditch de l'équipe de Poufsouffle.

« En même temps, en Ecosse en hiver, c'est un peu inévitable... » grogna-t-il en jetant un œil par la fenêtre. Ils allaient clairement se les geler. Il soupira. « Un peu. Mais bon, il nous reste encore un match à jouer, et ce sera sûrement le tout dernier de ma vie à part quand Victoire m'oblige à faire des reconstitutions des matchs des Harpies donc j'aimerais bien faire bonne figure, tu vois ? » Ils n'étaient pas à Poufsouffle pour rien : travail acharné et dévouement, jusqu'au bout. Ils étaient certes en très mauvaise position pour la Coupe, mais ça ne signifiait pas qu'ils allaient abandonner pour autant, Alan le premier. Teddy demanda justement à Jo' si elle avait - par hasard - croisé le jeune capitaine, ce qu'elle confirma tout en donnant des justifications à sa nonchalance fallait pas. Il avait largement le temps de les rejoindre. « Ok cool, c'est bien ce que je me disais ! T'es sûre que tu veux venir ? Tu vas avoir froid dans les gradins, sans bouger. » l'avertit-il même s'il accueillait volontiers sa compagnie. « Et ta lettre ? » demanda-t-il en désignant le parchemin à son tour, tout en se redressant. Certes, il avait du temps, mais il n'allait pas abuser de la bonté de ses petits camarades non plus. Tout était une question de dosage !

[ 896 ]




ted; — It's like it's not even real to me. It's like my life isn't even real to me unless you're there, and you're in it, and I'm sharing it with you. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Ministère

Parchemins : 854
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : Stagiaire au Département des Mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME] Home sweet home [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Home sweet home [PV]   [THEME] Home sweet home [PV] EmptyDim 6 Déc - 21:34

- Oui, je sais. Heureusement, ce n'est pas une fille jalouse !

Joséphine sourit à Teddy, consciente du comique de la situation. Personne sur terre n'était plus jaloux que Victoire Weasley. Les deux jeunes filles avaient des antécédents plus que vifs et Jo avait même été la victime privilégiée de la lionne, pour avoir simplement été la maîtresse l'amie de Teddy. Son amitié avec le blondinet lui avait d'ailleurs permis de ne pas être renvoyée de Poudlard accompagnée - au passage - de la Gryffondor : si Jo n'avait pas été une proche du sorcier ben rien ne serait arrivé, en fait, Victoire aurait fini dans l'instant dans une boite d'allumettes et un sombral l'aurait attendue elle dans l'heure, direction Azkaban.
Malgré tout ce qui s'était passé entre elles – il avait été question de vague attaque capillaire et de tâches d'encre – la Poufsouffle n'arrivait toujours pas à en vouloir à Victoire : elle savait combien Ted était un garçon formidable et comprenait à plus d'un titre pourquoi Victoire était folle de lui depuis l'enfance. Elle se reconnaissait de surcroit plutôt dans le comportement volcanique de la semi-vélane, dans une moindre mesure ceci dit les yeux exorbités en moins et pouvait comprendre qu'avoir l'amour de sa vie dans une autre maison n'était pas chose aisée. Surtout quand ses deux meilleures amies étaient des filles plutôt jolies et objectivement époustouflantes.
Malgré leurs nombreuses altercations – Jo avait été excessivement vexée que Victoire lui avoue qu'elle ne l'aimerait jamais – la Française la vraie, pas la demi ne gardait aucune rancune envers la blondasseinette : elle était même ravie qu'après toutes ces péripéties – Erin, Alfie – les deux soient enfin ensemble. Cette mise en couple n'avait que trop tardé tant elle était évidente.

- Elle va bien ?

Jo demandait rarement des nouvelles de Victoire : elle se doutait que la rouge et or ne la portait pas dans son cœur et cet état de fait mettait Teddy en porte-à-faux vis-à-vis d'elle. Ça la peinait. Elle ne voulait cependant pas que son meilleur ami croit que l'animosité était réciproque et voulait même arriver, avec le temps, à ne pas s'éclipser dès qu'elle voyait la lionne arriver. Ce qui pouvait s'apparenter à de la peur n'était en réalité qu'un désir de ne pas les déranger tous les deux. Un désir de pacification, surtout.

- Certaine ! Elle sourit au sorcier : convaincre ses amis que son ambition profonde était de devenir une langue-de-plomb était un point de vue compliqué à défendre. Elle leur avait ainsi expliqué que ses aspirations étaient toujours aussi grandes et qu'elle comptait commencer stagiaire dans un service tel que le département des Mystères (ce stage était donc une aubaine !), pour gagner en expérience en intégrant, avec le temps, d'autres services. Moins le Ministère aurait de secret pour elle, plus vite elle pourrait gravir les échelons.
Ce qu'ils ne savaient pas, bien évidemment, c'était qu'elle intégrait en fait un service secret le SD-6 du département des Mystères le département des intrigues: celui-ci serait intégralement chargé de combattre et d'étudier la Menace, chose qui tenait tout particulièrement à cœur Joséphine. Elle ne se voyait pas faire autre chose, en fait. Je ne suis pas fan du piston, tu le sais. Et franchement, je pense que Quino me ferait la tête à vie si je lui piquai la place ! Jo' ignorait si travailler dans une boutique de farces et attrapes était le destin secret de Joaquin Kostas, elle savait cependant que ça lui irait plutôt bien. Elle ne le voyait pas du tout dans un métier conventionnel non Quino, artificier dans les crématoriums n'est pas un métier...

- Un peu de temps, ouais... dit-elle nostalgique : assurément, il ne leur restait plus beaucoup de temps, en tout cas. Ted, lui, semblait bien le prendre, comme si sa vie future ne lui faisait pas peur du tout. T'as hâte de partir, toi?  Quitter Poudlard lui semblait être une vraie étape, mais peut-être que pour lui ce n'était pas si dur, au final. N'oublions pas qu'il avait fait 7 ans ici : c'était long.

- Je vois. Elle voyait surtout bien Alan, heureux de voir que son équipe ne le lâchait pas, bien que leurs espoirs de victoire étaient désormais terminés. Alan sera content, j'imagine. Je suis sûr que ça sera dur pour eux aussi de ne plus t'avoir dans l'équipe. Et puis c'était le dernier match de Ted à Poudlard surtout, ça ferait certainement un petit pincement au cœur du trio de 5ème année de le voir quitter l'équipe à jamais. Une page se tournait et pas que pour le Quidditch : Ted était un vrai ami pour tous.

- Je t'accompagne, j'ai dit. Pas je vais rester à me cailler les miches pendant des heures, pour vos beaux yeux. ça, il en était hors de question. Surtout par ce temps. Par contre, comme le lui faisait remarquer le sorcier, elle avait sa lettre : l'accompagner lui permettrait de faire un passage par la volière. Oui, il faut que je l'envoie, en plus. Je passerai à la volière en revenant. Admettant que le deal était passé comment ça je n'ai passé aucun deal ?, Joséphine se leva. Elle était motivée et savait que ça n'allait pas durer très longtemps : plus longtemps elle resterait assise, plus difficile il serait de se lever pour quitter la chaleur de la salle commune.

- On y va parce que sinon je vais fusionner avec cette chaise. Et ça, clairement, personne ne le voulait surtout pas la chaise.

Alors qu'elle commençait  à ranger ses affaires, son hibou arriva enfin avec son courrier dans sa direction. Ce n'était pas trop tôt : elle l'attendait avec impatience. Rechercher le nom de Julian dans la Gazette pour crier à Tempérance que le nom de son petit ami apparaissait sous la photo du sorcier le plus vieux d'Ecosse, l'air décrépi et franchement pas très frais, était devenu un vrai petit plaisir pour elle. Après tout, ils avaient une semi-célébrité locale dans la famille, maintenant ! Teddy avait Harry Potter, Tempérance avait Julian Farrow la célébrité low-cost.

- C'est quoi cette blague ?

Les yeux de la Française parcouraient avec vivacité la Une de la Gazette du Sorcier. Elle n'en croyait pas ses yeux. Ce n'était pas possible : elle s'était attendu à tout, sauf à ça.
Jo s'approcha en quelques enjambées vives de Teddy et s'accroupit pour lui planter la Gazette sous le nez : il devait voir ça.

- Regarde. Elle continua de lire l'article, incrédule.  C'est pas possible.

Joséphine en perdait les mots : non, ce n'était pas possible. La Gazette ne pouvait pas leur apprendre une nouvelle pareille. Pas à EUX ! Ils étaient à Poudlard, comment était-ce possible ! Comment Viska avait-elle pu être enlevée ?

(1110)


[THEME] Home sweet home [PV] Sign_j10
[THEME] Home sweet home [PV] Club_d10 [THEME] Home sweet home [PV] Bam10 [THEME] Home sweet home [PV] Beauxb10


Dernière édition par Joséphine De Guise le Sam 2 Jan - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Ted Lupin
Ted Lupin
Commerce

Parchemins : 341
Âge : 18 ans { 15/04/1998 }
Actuellement : Vendeur chez Weasley, Farces pour Sorciers Facétieux


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


[THEME] Home sweet home [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Home sweet home [PV]   [THEME] Home sweet home [PV] EmptySam 12 Déc - 12:22

Teddy se contenta de sourire à la remarque de Jo' sur Victoire, trop conscient que sa petite-amie serait froissée si elle savait qu'il se mettait à blaguer - innocemment, certes - à son sujet avec Jo' qui plus est. Il ne comprendrait sans doute jamais pourquoi les deux filles ne pouvaient pas s'entendre, mais il serait le dernier à attiser davantage le feu. Il aspirait à une vie de tranquillité, lui tu as choisi la mauvaise copine pour ça, pas une bataille rangée constante de laquelle personne ne réchapperait. D'autre part, la jalousie de Victoire ne le dérangeait pas réellement, pas depuis qu'il avait passé le cap difficile de l'adolescence, où il avait été décidé à se faire son trou seul, et pas tant qu'elle n'attaquait pas ses amies sans raison. Dans une certaine mesure, il pouvait difficilement lui reprocher sa possessivité quand le fait même de la voir avec Alfie lui avait retourné le cœur comme jamais. La différence étant qu'il n'avait lancé de Chauve-Furie à personne, lui.

Sourire toujours aux lèvres, il répondit concernant Victoire : « Oui elle va bien ! Elle est encore remontée à cause de la défaite contre Serpentard. Ça va être tendu pour le match contre nous, c'est pas comme si on allait leur offrir la victoire sur un plateau d'argent ! » dit-il en haussant les épaules, image de la désinvolture. Poufsouffle ne gagnerait pas la Coupe, mais c'était sa dernière année à l'école, et il voulait la quitter en gagnant de préférence. Quand bien même les Gryffondors étaient plus surexcités que jamais - Victoire et sa copine Stef les premières. Poufsouffle avait une équipe solide, qui avait fait ses preuves les années précédentes. Tout ce qu'il fallait, c'était qu'ils retrouvent leur dynamique de groupe, et là-dessus Ted était plutôt confiant.  

Ce qui le déconcertait davantage, c'était le choix d'orientation de Jo'. Devenir Langue-de-Plomb n'avait jamais été quelque chose qu'il visualisait pour elle, surtout avec l'aura vaguement glauque qui entourait le département des Mystères (ou bien était-il biaisé par les récits que son parrain lui en avait faits ?) Cela dit, il n'était pas dans sa nature de faire du forcing il laisse ça à Victoire. Si Jo' était sûre d'elle, alors elle devait avoir raison : ça n'était pas son genre de prendre des décisions hâtives, et il savait à quel point elle s'était torturée l'esprit avec tout ça. « Oh, trop bonne idée, George l'adorerait. Remarque je ne sais pas si j'y serai toujours d'ici là, moi, l'idée c'est quand même de viser un poste à Poudlard à terme. » raisonna-t-il, pensif. En plus, se voyait-il vraiment travailler avec Quino ? Se fendre la poire on dépoussière les expression françaises sans l'ombre d'un doute et organiser des farces, avec grand plaisir, mais se montrer sérieux ? Il ne se souvenait même pas avoir déjà vu Quino bosser dans la salle commune ou à la bibliothèque. Leur cadet était toujours si actif qu'il paraissait difficile de l'imaginer se poser un instant pour étudier sérieusement.

Pour ce qui était de quitter l'école, Ted acquiesça doucement : « Hâte de partir, non, mais hâte d'en avoir fini avoir les cours et les exams, je dirais que oui. Pas toi ? » C'était un peu barbant à force, toute cette théorie, et ces contrôles constants. Ce n'était pas qu'il ne voulait pas travailler - il était plutôt bûcheur en vérité -, mais il avait un peu envie de vivre l'après. La réalité où il travaillerait avec des enjeux touchant à sa vie d'adulte. « Oh tu sais ce n'est pas comme si j'avais un rôle pivot, ils trouveront facilement un autre batteur, mais ils vont me manquer c'est sûr ! » remarqua-t-il concernant l'équipe de Poufsouffle, un sourire mélancolique aux lèvres. Cela dit, il n'y était pas encore : il lui restait des tas d'entraînements auxquels participer, et un dernier match contre Gryffondor à jouer !

L'argument haut-en-couleurs de Jo' pour ne pas s'attarder dans les gradins le fit franchement éclater de rire. Il ne se serait pas attendu à autre chose de sa part. « Dommage, on aime bien avoir des supporters ! Mais bon, je comprends que ta loyauté ait ses limites. » Il lui adressa un grand sourire. « Ouais allons-y, je ne veux pas les faire attendre plus que ça n'est déjà le cas. » accepta-t-il avec aisance. Il se redressa sur sa chaise, s'apprêtant à attraper son sac quand le hibou de Jo' débarqua sans prévenir. Il s'immobilisa en entendant l'exclamation de la Française. « Quoi ? » Quelque chose dans le ton de Jo' indiquait que quelque chose n'allait vraiment pas. Il n'eut pas le temps de se lever qu'elle arrivait déjà vers lui pour lui planter la Gazette sous le nez. Il l'attrapa silencieusement, son regard repérant immédiatement le nom de Viska à la Une. Son cœur se mit à battre plus rapidement. « Viska a été enlevée ? » murmura-t-il tout en reprenant sa lecture à dans quinze heures. « Je ne comprends pas. Comment c'est possible ? On l'aurait forcément su, non ? On est à Poudlard. » Il leva un regard clairement confus vers Jo', qui paraissait tout aussi incrédule que lui. Son esprit lui répétait que ça devait être une erreur, mais au fond, il savait que ça n'était pas possible. La Gazette n'aurait pas publié une information pareille si leurs sources n'étaient pas vérifiées. Pas un article sur un enlèvement à Poudlard, par un Mangemort recherché. Il pensa immédiatement à Victoire - Viska était sa meilleure amie. Puis, son regard passa sur le reste de la salle commune, où le calme régnait encore. De toute évidence, l'information n'avait pas encore circulé. « Tu crois que c'est vrai ? Il faut que je trouve Victoire. » déclara-t-il en se relevant finalement, passant machinalement la main dans ses cheveux bleu électrique. Il était complètement paumé, mais si c'était vrai, alors Victoire aurait besoin de lui - c'était sa seule certitude.




ted; — It's like it's not even real to me. It's like my life isn't even real to me unless you're there, and you're in it, and I'm sharing it with you. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Ministère

Parchemins : 854
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : Stagiaire au Département des Mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME] Home sweet home [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Home sweet home [PV]   [THEME] Home sweet home [PV] EmptyDim 3 Jan - 12:43

Que Victoire Weasley soit 'remontée' voulait dire qu'elle se portait plutôt bien, en fin de compte. Jo fut donc rassurée de la réponse de son meilleur ami. Si Victoire avait été en paix aurait été plus suspect, par exemple : on aurait pu redouter un mal-être passager ou pire, une dépression. La passion semblait tenir la lionne debout : chez elle, tout était intense Victoire, ma soeur.
- Je ne me ferai pas trop de soucis à sa place, Gryffondor n'a jamais perdu contre Poufsouffle. N'est-ce pas surprenant, d'ailleurs, Teddy Lupin ? Merlin, si Alan m'entendait... C'était un fait, ceci dit : Jo' était une passionnée de Quidditch et ne ratait jamais l'actualité de ce sport : que ce soit au niveau national ou même à Poudlard... Surtout, à Poudlard, d'ailleurs : 4 de ses amis sans compter Victoire faisaient partie de l'équipe de Quidditch, ce n'était pas rien ! Et il fallait reconnaître que depuis qu'elle était là, mais Poufsouffle n'avait battu les lions : ce n'était pas faute d'avoir étés bons pourtant. Poufsouffle avait de nombreuses fois gagné à la coupe, mais n'avaient jamais remporté un match contre Gryffondor : à croire que le vif d'or avait un contrat tacite avec Minerva McGonagall sujet à creuser, donc...

Jo ferma les yeux en signe d'acquiescement quand Ted lui confia vouloir un poste à Poudlard, à terme. Elle savait - ils en avaient déjà parlé – que le sorcier voulait à long terme revenir ici. Pourtant, la Française ne s'était jamais demandé s'il fallait une formation spéciale au préalable pour enseigner à Poudlard. Ça aurait été plutôt logique, quand y pense : est-ce que le premier venu peut enseigner dans une école réponse : oui Il faut une formation de styliste, pour être prof' à Poudlard, ou pas besoin ? Teddy était un excellent élève, elle serait contente s'il arrivait un jour à revenir au château : elle ne pouvait toutefois s'empêcher d'éprouver une pointe de jalousie à cette idée : déjà, il aurait la chance de passer le reste de sa vie au château, ce qui était à ses yeux quelque chose de merveilleux, Poudlard étant un endroit magique sans jeu de mots. Mais surtout, Temp' et lui seraient à nouveau réunis, et ce presque toute leur vie. Elle, pendant, ce temps là, travaillerait à devenir Ministre de la Magie Londres.

Quand le Poufsouffle lui confia qu'il regretterait Poudlard, mais en aucune façon les cours et les examens ah bon, ça ne te manquera pas ?, Jo haussa les épaules. Elle adressa un sourire ému à son meilleur ami et sentit l'émotion lui monter au visage. Oui, certes, les examens ne lui manqueraient pas, mais pour ce qui était des cours, elle n'était pas à Poudlard depuis la première année, elle, et avait donc un sentiment d'inachevé. Temp et Ted étaient là depuis 7 ans, ils avaient donc eu tout le loisir de profiter, de créer des liens, de s'ennuyer même, de vivre, donc : Jo elle, avait commencé sa scolarité à Beauxbâtons et l'avait terminée à Poudlard et elle ne pouvait pas dire qu'une avait été le prolongement de l'autre. Elle avait vécu les deux intensément, certes, mais extrêmement différemment personne n'a osé me décoiffer à Beauxbâtons, déjà !. Son arrivée à Poudlard l'avait intrinsèquement changée. Elle haussa à nouveau les épaules, les yeux légèrement humides, en adressant un sourire attendri à Ted Disons que pour l'instant, le manque est plus fort que le reste... Et par le reste, elle entendait les révisions dans lesquelles elle s'était complètement immergée. Travailleuse acharnée depuis toujours, passer (enfin) la seconde dans toutes les matières lui faisait du bien. Elle se sentait bonne, elle se sentait reconnue, elle sentait qu'elle donnait le meilleur d'elle-même. C'était dans ses moments là qu'elle se sentait vivante. Elle n'était pas encore partie de Poudlard et ne pouvait pas encore dire que ça lui manquait, mais elle ne pouvait s'empêcher de déjà se projeter dans les mois futurs : ils arrivaient si vite, que s'y préparer semblait les ralentir un peu. Un peu.

Puis vint la nouvelle.
Elle était à peine croyable : à tous les niveaux, en fait !
Si c'était vrai, comment avaient-ils pu ne pas être au courant ? Déjà dans Poudlard : leur salle commune était voisine de la leur, comment l'info avait pu ne pas se répandre ? Et surtout, comment la Gazette l'avait su si vite ?
Néanmoins, et c'était bien la seule bonne nouvelle de la journée, ça voulait surtout dire que si la Gazette était au courant, Julian l'était aussi : il avait nécessairement envoyé un hibou à Tempérance pour l'en informer dès qu'il avait su. Ce n'était pas possible autrement. Où était Tempérance ?

Ce qui était sûr, c'était que Prue et Alan n'étaient pas au courant, en tout cas: 15 minutes plus tôt, ils partaient la bouche en cœur vers le terrain de Quidditch complètement inconscients des réalités.
Jo se serait volontiers précipité sur eux pour leur apprendre la nouvelle, mais elle avait aqua-poney devait avant toute chose être sûre de ce qui se passait. Pour l'heure, ils faisaient une confiance aveugle à un journal, un journal de surcroit que Rita Skeeter adorait polluer : ça se trouvait, Viska était juste partie faire un tour.

- C'est pas possible... Répéta Joséphine, complètement paniquée : un enlèvement avec Magicis Sacra c'était effrayant, mais on pouvait encore avoir l'espoir que leur esprit tordu s'obstinait à protéger les 'enfants'. Mais le père de Viska était le pire psychopathe de la création devant Neville Londubat et ses Géraniums dentus, cette histoire pouvait très mal se finir. Tu sais où est Temp' ? Peut-être qu'elle a reçu une lettre de Julian ! Jo était sidérée par la rapidité de publication de la Gazette. Ils étaient à côté, eux ! Comment avaient-ils pu ne pas être au courant !?

- Va rejoindre Victoire, moi je vais aller dans la salle commune de Serpentard. Jensen, ou n'importe qui d'autre, en saura plus. Elle fit dans la seconde apparaître son patronus – un cerf très discret, comme elle- et l'envoya dans la foulée à Tempérance. Si leur amie ne leur avait pas fait part d'une lettre de Julian, c'était qu'elle n'était tout simplement au courant de rien. Jo devait donc le lui dire.

La sorcière s'approcha donc de la porte de la salle commune, jugeant qu'il n'y avait pas une minute à perdre. Ted semblait de son avis.
- On se tient au courant.
La panique avait envahit les lieux en quelques secondes seulement : non seulement Viska était une élève de Poudlard, mais elle était surtout une amie. Jo s'obstinait à refuser à imaginer le pire : elle voulait des faits. Elle voulait être rassurée.

(1092)

[Terminé pour Jo]


[THEME] Home sweet home [PV] Sign_j10
[THEME] Home sweet home [PV] Club_d10 [THEME] Home sweet home [PV] Bam10 [THEME] Home sweet home [PV] Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Ted Lupin
Ted Lupin
Commerce

Parchemins : 341
Âge : 18 ans { 15/04/1998 }
Actuellement : Vendeur chez Weasley, Farces pour Sorciers Facétieux


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


[THEME] Home sweet home [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Home sweet home [PV]   [THEME] Home sweet home [PV] EmptyVen 12 Fév - 23:41

Ted haussa les épaules, sourire aux lèvres à l'évocation des victoires de Gryffondor face à Poufsouffle. « Il y a une première fois à tout ! » déclara-t-il en toute inconscience teintée d'optimisme (sa spécialité). Ce serait son dernier match de l'année, alors il ne comptait pas faire dans la dentelle, et Victoire était bien placée pour le savoir - quand bien même elle était à présent sa petite-amie. Ils ne s'étaient pas faits de faveur avant, ça n'était pas pour commencer maintenant. « Il serait choqué par ton comportement, Joséphine. Des paroles aussi blasphématoires dans l'enceinte même de notre salle commune... » l'avertit-il, clairement amusé par la situation. Il n'y avait pas de quoi être horrifié, puisque Jo' évoquait des faits tout à fait concrets. Oui, Poufsouffle avait perdu par le passé. Ce qui ne signifiait pas que Poufsouffle perdrait à nouveau. Une année entière de défaites serait un héritage un peu lourd à porter pour sa dernière titularisation au sein de l'équipe le chat noir quitte l'école les gars !

Pour ce qui était de son futur professionnel, il se dessinait enfin plus clairement, ce qui n'était pas pour le déranger - au contraire. « Je sais que Tempérance devrait commencer en tant qu'assistante auprès de Bones, et qu'elle suivra une formation en parallèle oui leçon un : le Bourbon, boisson des dieux, et ça devrait être pareil pour moi a priori ! » expliqua-t-il à son amie, même s'il avait encore du mal à s'y projeter pour sa part. D'abord, la boutique des Weasley et le chemin de Traverse. Au moins le temps que Victoire quitte l'école, car la perspective d'être son prof' était trop bizarre pour être vécue. En plus, l'idée d'avoir une coupure avant de revenir à Poudlard lui plaisait bien. Il avait envie de voir autre chose, vivre chose. Le château, il le connaissait comme sa poche, et il savait qu'il n'allait pas bouger d'un iota en son absence sauf si Quino fait tout péter.

Il sentait que Jo' ne partageait pas sa nonchalance. De toute évidence, la Française était faible ébranlée par leur départ prochain de l'école. Ted l'était aussi, forcément, mais comme souvent, il préférait se concentrer sur le positif - et surtout, sur l'instant présent. Il sortait enfin avec Victoire, la fin des contrôles, tests et examens j'ai ouvert le dictionnaire des synonymes se profilait, ainsi qu'un été passé en compagnie de ses amis et de sa petite-amie. Comme futur immédiat, c'était plutôt pas mal, et pour l'instant, ça lui suffisait. Le reste - la séparation, le début de la vie d'adulte -, ça viendrait après à dans six mois pour la crise existentielle de Ted. Il acquiesça d'un air compréhensif, cherchant les mots pour rassurer Jo', ce qui n'était pas du tout une évidence. Il n'avait pas envie de lui balancer des paroles creuses.

Mais il ne put pas y réfléchir davantage : à peine s'étaient-ils levés pour prendre la direction de la sortie qu'un hibou arriva avec la nouvelle fatidique. Ted était complètement paumé et surtout, il avait du mal à comprendre il comprend vite mais il faut lui expliquer longtemps. Si une élève avait été enlevée dans l'enceinte de l'école, eux, qui étaient dans l'école, seraient forcément les premiers à le savoir, non ? Debout mais incertain sur la marche à suivre, il secoua machinalement la tête en signe de dénégation. « Non j'sais pas. Dans la Grande Salle ? » suggéra-t-il avec incertitude. De toute façon, il doutait que Julian puisse avoir plus d'informations que McGonagall ou les amis de Viska. Si la Gazette était au courant, c'était que l'information lui était venue de l'intérieur, non ?

Victoire. Ted hocha la tête pour acquiescer : il devait retrouver Victoire. Viska était sa meilleure amie, et si elle avait vraiment été enlevée, alors elle aurait besoin de lui à ses côtés. Pour l'instant, la nouvelle semblait encore trop irréaliste. La lire dans le journal rendait la chose totalement déconnectée de leur réalité, mais il sentait qu'une fois qu'il serait dehors, tout deviendrait très différent. Adressant un dernier regard à Jo', il se sépara d'elle à la sortie de la salle commune, et se mit à courir.

[ Topic terminé ]




ted; — It's like it's not even real to me. It's like my life isn't even real to me unless you're there, and you're in it, and I'm sharing it with you. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[THEME] Home sweet home [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Home sweet home [PV]   [THEME] Home sweet home [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME] Home sweet home [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: