AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le deal à ne pas rater :
STANLEY Coffret outils 38 pièces
19.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Graham Bishop
Graham Bishop
Préfet de Gryffondor

Parchemins : 1607
Âge : 16 ans (12/07/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 11


Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy Empty
MessageSujet: Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy   Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy EmptyLun 30 Nov - 2:04





It was dinnertime. Harry had just finished telling Ron what had happened when he’d left the grounds with Professor McGonagall. Ron had a piece of steak and kidney pie halfway to his mouth, but he’d forgotten all about it.

« Argh. » lâcha Graham en sortant du bureau du Professeur Clarks, directeur de la maison des rouges et or. Qu'avait-il fait pour mériter cela ? Le garçon était dépité et trainait les pieds quand bien même son appétit s'était creusé. En plus leur faire ça après une journée de cours déjà bien difficile. Les Professeurs de Poudlard ne manquaient définitivement pas de cruauté. Et en plus leur faire ça après tout ce qu'il s'était passé récemment à Poudlard ? Sérieusement ? Bon, ok, il n'avait pas de lien particulier avec Viska en dehors du fait qu'ils faisaient tous les deux parties de la Brigade Anti Menace et puis elle était revenue, c'était le principal, mais quand même, ils auraient pu les laisser respirer un coup et surtout ne pas leur parler de ça.

Vous vous demandez de quel sujet nous sommes en train de parler n'est-ce pas ? Il s'agit des entretiens des élèves de sixième année et de leur directeur de maison. Oui, des ENTRETIENS. Si les élèves de Poudlard en avaient déjà eu un avant goût l'année dernière à l'occasion de leurs Buses pour parler de leur avenir et des notes qu'ils devraient viser s'ils tenaient à cet objectif, cette année il s'agissait de reparler de leur avenir et de ce qu'ils allaient bien pouvoir faire avec les notes qu'ils avaient eu lors de leur BUSEs. Sans oublier les ASPICs qui pointaient doucement le bout de leur nez alors qu'ils n'étaient même pas encore en septième année.

L'an dernier, Graham avait très simplement répondu qu'il n'avait aucune idée de ce qu'il voulait faire et pour les BUSEs, il se concentra sur ses points forts à savoir les matières qui avaient un bon niveau de pratique. D'ailleurs il s'en était pas trop mal sorti à ces dernières, des notes qui lui avaient valus quelques compliments de la part de son directeur de maison, mais il ne manqua pas de se faire réprimander alors qu'il avait répondu, à l'instar de l'an dernier, qu'il n'avait toujours aucune idée de ce qu'il désirait faire. « Mais avec des notes pareils vous pourrez sans doute trouver chaussure à votre pied nananananère... » mima Graham dans une mauvaise imitation du Professeur Clarks. Il ne savait toujours pas ce qu'il allait faire d'ici deux ans et ce n'était pas ses notes qui l'aidait à le savoir. Mais le Professeur Clarks n'était pas le seul à lui prendre la tête. Ses parents commençaient eux aussi à s'inquiéter et ce malgré ses bons résultats. Déjà parce que son père ne comprenait rien à ses notes, mais aussi parce qu'il n'imaginait pas quel métier un sorcier pouvait faire. « Briseur de sort ? C'est quoi ce truc là. Mon fils ne fera qu'un métier respectable ! » Graham avait levé les yeux au ciel à ce moment là. Plus le temps passait, moins son père se montrait tolérant envers la magie ça en devenait difficilement supportable.

Le jeune homme arriva devant les portes de la Grande Salle qui débordait déjà de nombreux élèves venus prendre leur diner. Il chercha des yeux une personne particulière puisqu'il savait que comme lui, elle avait eu son entretien aujourd'hui à une heure d'intervalle du garçon. « Quincy hey ! » s'exclama-t-il à seulement quelques mètres de la place où elle était assise. Il lui fit un signe tout en la rejoignant (pourquoi faire discret quand on peut faire bruyant) et s'installa devant elle. « Je suis dépité, Clarks m'a sapé le moral. Tu sais que nous sommes censés savoir ce que l'on veut faire dans deux ans Fiona ? Tu te rends compte ?! Dis moi que tu es aussi perdue que moi ça me rassurait. Ou alors que tu veux bien accepter d'être mon assistante pendant que j'officie en tant que ministre de la magie. Mais je crois que d'avoir abandonné l'Histoire de la Magie ne jouera pas en ma faveur à ce niveau là. » lança le garçon avant de se servir une plâtrée de purée de pommes de terre et un morceau de roti de dinde. « Et de ton côté alors, il t'a dit quoi le Professeur Jones ? » demanda-t-il bien curieux. Cela dit il avait peur que soudainement Fiona lui avoue avoir trouvé le métier de ses rêves et qu'en fait il se retrouve seul perdu dans les limbes de l'emploi, ne sachant vers lequel se tourner. Mais son amie ne lui ferait quand même pas ce coup hein ?

(735)

(c) SIAL ; icons sial




Magic is a faculty of wonderful virtue, full of most high mysteries, containing the most profound contemplation of most secret things, together with the nature, power, quality, substance and virtues thereof, as also the knowledge of whole Nature, and it doth instruct us concerning the differing and agreement of things amongst themselves, whence it produceth its wonderful effects, by uniting the virtues of things through the application of them one to the other.
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 626
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy Empty
MessageSujet: Re: Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy   Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy EmptyMar 1 Déc - 0:39


Besoin d'une consultation avec Trelawney
Fiona + Graham
Fin Février 2016
(c) princessecapricieuse


Fiona s'était rendue jusqu'au bureau du professeur Jones en traînant les pieds, avec l'impression persistante d'être un enfant puni marchant droit jusqu'à ses parents pour leur avouer ses fautes (à moitié pardonnées ? Non ? Même pas ?). La réalité avait été même pire que ça : ça avait été le coup du "je ne suis pas énervé, juste déçu" en mille fois pire, parce qu'il s'agissait de son directeur de maison, et non pas de sa mère après qu'elle ait accidentellement cassé le Vase Moche (nom officiel) offert par la tante Augustine ("Tu ne te rends pas compte de ce que tu as fait Fiona, elle va me demander où il est à Noël c'est sûr. C'est décidé, on déménage au Pérou !") Parce que le plus cuisant n'avait pas été la surprise de Jones après qu'elle ait annoncé un "je ne sais pas trop" en évitant consciencieusement de regarder droit dans ses yeux vairons. L'horreur était venue après, quand il avait essayé (honorablement) de l'aider, en ramant comme jamais. "Mais il y a forcément des matières qui vous plaisent, Mademoiselle Quincy." et autres "Je vois que vous avez eu un très bon résultat à votre BUSE de Potions, est-ce que c'est une voie que vous vous verriez poursuivre ?" sans parler de "Oui le Quidditch professionnel est une option, mais je vous conseille fortement d'avoir un plan bis, car c'est un milieu très compétitif comme vous vous en doutez". Non, tout cela n'avait rien eu d'agréable. Le plus tragique, c'était que l'affreuse sensation de détresse avait été générée dès que son professeur avait pris la parole : "Que souhaitez-vous faire après Poudlard, Mademoiselle Quincy ?" Mais très bonne question professeur Jones, excellente question, très juste. Mais figurez-vous que quand je le saurai, vous serez le premier au courant : promis juré ! Fort heureusement, elle s'était gardée d'exprimer ces invectives à haute voix. Elle n'avait pas encore totalement vrillé.
Que voulait-elle faire ? Elle, Fiona Elizabeth Quincy, dans deux ans ? Est-ce qu'on ne pouvait pas lui poser des questions plus accessibles ? Par exemple, d'ici le mois prochain, elle espérait ne se prendre aucun poteau de Quidditch. Horizon un an, elle osait croire que Leith ne se serait pas fait virer de Poudlard en un temps record. Et d'ici les prochaines vacances, elle croisait les doigts pour que son père ne lui annonce pas en fanfare qu'il avait, ô surprise, trouvé chaussure à son pied, se mariait le mois suivant et merveilleuse nouvelle, elle avait quatre enfants charmants.

Elle quitta le bureau de Jones complètement lessivée. Son entretien d'orientation s'était apparenté à un interrogatoire de police à ses yeux. Elle avait transpiré comme pas permis tu éviteras de lui faire la bise Graham, et stressé à chaque question du professeur Jones, appréhendant le niveau d'improvisation que ça allait lui demander, et la crise existentielle dans laquelle ça allait encore la plonger. Aussi mollement qu'elle était arrivée dans le couloir, elle débarrassa le plancher, la mort dans l'âme. Traînant sa carcasse de future personne sans emploi jusqu'au rez-de-chaussée, elle laissa ses pas la mener jusqu'à la Grande Salle. Sans regarder qui était présent, elle s'assit à une place isolée, et posa la tête sur ses bras croisés, assumant pleinement sa condition de looseuse. Autant que son apparence physique reflète son désarroi intérieur. Que lui restait-il à cacher ?

Quelques minutes plus tard, ses oreilles captèrent la mention de son nom de famille, ou plutôt une personne beuglant son nom. Elle se redressa : elle connaissait cette voix. Comme attendu, Graham se dirigeait droit vers elle, lui faisant signe avec l'amplitude et l'exagération d'une personne cherchant à faire atterrir un avion. « Tu peux parler plus fort ? Je crois qu'ils ne t'ont pas entendu à la table des Poufsouffles. » lui indiqua-t-elle peu charitablement, encore irritée par sa déconvenue récente. Elle réalisa soudain que Graham revenait lui aussi de son entretien d'orientation, et ressentit un soulagement inexprimable en l'entendant dire qu'il était dépité. Alléluia, elle n'était pas seule dans sa panade ! Elle poussa un soupir audible de soulagement. « Si tu savais comme ça me rassure de t'entendre dire ça ! » Elle secoua la tête, visiblement déconfite. « C'était horrible, non ? Jones n'arrêtait pas de me poser des questions pour essayer de m'aiguiller, et c'était de pire en pire. J'avais juste envie que ça se finisse. Quel enfer ! » s'exclama-t-elle en tapant la paume de sa main droite contre la table, faisant sursauter un petit Serdaigle à proximité. Tant pis pour lui : il ne savait pas ce que c'était que d'être vieux et sans avenir ! Niveau de drama : un bon Estefania Kostas. « Qu'est-ce qu'on va faire Graham ? Je ne serai pas ton assistante je te le dis. Et d'abord, comment ça se passe pour devenir Ministre de la Magie ? » se renseigna-t-elle, vaguement curieuse malgré elle. Elle regarda Graham se servir généreusement en purée, ayant elle-même l'estomac trop noué pour manger quoi que ce soit.

« Il m'a dit qu'il fallait que je réfléchisse sérieusement à ce que je veux faire, parce que les choix que je fais et les notes que j'obtiens à partir de maintenant vont peser dans la balance pour décider de mon avenir. » Elle lâcha un rire sans joie. « Mais comme je n'ai pas d'avenir, ça ne devrait pas poser de problème ! » conclut-elle sarcastiquement. Elle soupira avec lassitude. « Tu as quand même des semblants de pistes ? Parce que moi j'avais pensé à continuer dans la musique en soi, mais ça ressemble typiquement au genre de voie que mes parents vont juger trop incertaine. Tout comme le Quidditch, en vérité. » Elle visualisait tout à fait la tête que feraient ses parents si elle leur annonçait qu'elle avait décidé de se lancer professionnellement dans la musique, et ça n'allait pas être drôle pour sa pomme. "Grandis un peu Fiona, laisse tomber les Spice Girls et concentre-toi sur une carrière fiable". Concierge de Poudlard, ça leur paraissait fiable ou pas ?

[ 1007 ]




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Graham Bishop
Graham Bishop
Préfet de Gryffondor

Parchemins : 1607
Âge : 16 ans (12/07/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 11


Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy Empty
MessageSujet: Re: Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy   Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy EmptyDim 6 Déc - 1:01





It was dinnertime. Harry had just finished telling Ron what had happened when he’d left the grounds with Professor McGonagall. Ron had a piece of steak and kidney pie halfway to his mouth, but he’d forgotten all about it.

À la remarque de sa camarade et amie bleue et bronze, le garçon jeta un regard sur les tables derrière lui, mais personne ne semblait véritablement intéressé par le préfet de Gryffondor. Il esquissa un grand sourire et s'installa en face de la jeune fille. « Ah ouais ? Tu prends plaisir à m'entendre conter mon malheur ? Je ne te pensais pas si tordue Fiona. » dit-il main sur le coeur surjouant (une nouvelle fois) la vexation. Mais il ne put qu'acquiescer lorsqu'elle fit étalage de ce qu'elle avait ressenti durant cet entretien. « Moi le Professeur Clarks m'a fait comprendre que j'avais les notes suffisantes pour avoir du choix, mais il n'y a littéralement rien qui m'intéresse. C'est fou. » Oui ce qui était fou surtout c'est que le garçon, qui affichait une certaine nonchalance lorsqu'il s'agissait des cours, ait des notes satisfaisantes. Heureusement qu'il avait une habilité innée pour la magie à défaut de l'avoir pour la rédaction de devoirs. Pour tout ça il comptait plutôt sur Fiona et c'est aussi la raison pour laquelle il la verrait très bien comme son assistante, peu importe son métier à lui. Il passerait à l'action dans il ne savait quel domaine et elle rédigerait les comptes rendus tout simplement. « Tu ne fais décidément aucun effort pour ce plan infaillible je trouve. » dit-il en souriant. Concernant sa question sur le mode d'emploi pour devenir un ministre de la magie, là, il fronça ses traits réfléchissant, mais ne trouvant guère de réponse convenable à lui apporter. « Je suppose que soit il faut être célèbre et intelligente comme l'actuelle ministre, soit avoir des contacts, soit être sous les ordres de Voldemort et assassiner le précédemment ministre de la magie. » dit-il. Cette dernière possibilité lui avait été contée par sa mère qui avait vécu toute cette histoire à l'époque du mage noir. Graham avait eu la chance, comme beaucoup de son année, d'être né peu après. De toute façon pas sûr qu'un nourrisson intéresse Voldemort (sauf en case de prophétie peut-être).

Le préfet des rouges et ors, interrogea son amie sur ce qu'il s'était à son entretien à elle l'écoutant tout en mettant en bouche une grande bouchée de purée de pommes de terre. Une fois cette dernière avalée, il répondit à son amie : « Franchement je ne comprends pas. Au pire on continue comme d'habitude, on joue sur nos points forts et comme ça on est tranquille. Je veux dire est-ce qu'on est forcément obligé de faire un choix de matière ? On en a déjà fait un après nos BUSEs, dans tous les cas il faudra réviser pour les ASPICs et ce sera forcément un cauchemar donc advienne que pourra avec ce qu'il nous reste non ? Et puis si ce n'est pas suffisant pour devenir milliardaire alors tant que je peux toujours trouver du boulot pour m'acheter à manger et dégager de chez parents ce sera parfait. » La dernière partie était importante pour lui. Avec son père qui était devenu de plus en plus exécrable durant l'été, il n'avait absolument pas hâte de revenir chez eux pendant les prochaines vacances imaginant son géniteur dans un état encore plus irrationnel enchainant son fils à la cage d'escalier lui intimant de ne plus sortir de la maison.

« Des pistes hmm ? » Il réfléchit tout en reprenant une bouchée de nourriture, cette fois le roti. D'une oreille attentive il écouta celles de Fiona. « Boarf après tu t'en fiches de ce que penses tes parents non ? C'est pas eux qui vont vivre ta vie non plus. Si tu penses que tu peux réussir dans ces domaines, fonce ! » suggéra-t-il car au moins Fiona, elle, semblait avoir une idée de ce qu'elle pourrait faire. Il reprit une bouchée de sa purée, l'avala et ajouta : « Sinon non, pas de piste pour moi. Enfin j'imagine bien quelque chose avec de la magie, que je n'ai pas étudié tout ça pour rien. Puis surtout si je m'en sors bien autant en profiter un peu, mais en dehors de ça non je ne sais pas. » Il grimaça et se reconcentra sur son assiette, c'était tout de même plus intéressant.

« Sinon nouveau plan Fiona. » dit-il en relevant la tête de son assiette un grand sourire sur le visage (vous sentez la bêtise arriver ?) « On fait brûler le château, on détruit toutes les salles de classe, du coup les examens sont annulés et ça retarde notre sortie de Poudlard ! » suggéra-t-il. Il n'y croyait absolument pas, mais qui sait peut-être cela donnerait-il des idées à Fiona qui fonctionneraient ?

(762)

(c) SIAL ; icons sial




Magic is a faculty of wonderful virtue, full of most high mysteries, containing the most profound contemplation of most secret things, together with the nature, power, quality, substance and virtues thereof, as also the knowledge of whole Nature, and it doth instruct us concerning the differing and agreement of things amongst themselves, whence it produceth its wonderful effects, by uniting the virtues of things through the application of them one to the other.
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 626
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy Empty
MessageSujet: Re: Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy   Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy EmptyDim 13 Déc - 0:07

« Je ne suis pas tordue ! » protesta-t-elle vivement, levant les yeux au ciel face aux airs dramatiques de Graham. S'il n'avait vraiment aucune idée de carrière, peut-être devrait-il simplement s'orienter vers la scène ? Elle pouvait attester qu'il avait un véritable talent pour le théâtral. « Problème de riche un peu, non ? Tu es trop bon, pauvre Graham. » S'il ne s'était pas assis de l'autre côté de table, elle en aurait rajouté une petite couche en lui tapotant l'épaule avec un soupçon de condescendance, mais malheureusement, la configuration ne s'y prêtait pas. « Je me moque mais je comprends. Tu peux voir le verre à moitié plein et te dire que ça pourrait être pire ? Tu pourrais être méga nul et Clarks t'aurais dit : désolé Bishop, mais vos résultats sont une disgrâce pour Poudlard, nous allons vous demander de quitter l'école dès maintenant, la directrice ne veut pas que votre nullité suprême affecte nos statistiques. » observa-t-elle judicieusement, quand bien même elle s'était elle-même trouvée au fond du seau pas moins de cinq minutes plus tôt.

Quant à la réitération du plan "infaillible" où elle devenait son assistante : « Oui voilà, c'est moi le problème. » acquiesça-t-elle d'une voix dégoulinant de sarcasme. « Et par curiosité, tu partirais sur quelle option, toi ? Si c'est la troisième merci de ne pas m'inclure dans tes plans, j'ai pas besoin d'être complice d'un crime pour parachever le tout. » l'informa-t-elle aimablement, tout en l'observant se servir de généreuses portions de nourriture. Au moins l'incertitude de leurs futurs ne lui avait visiblement pas fait perdre son appétit : ça en faisait au moins un sur deux !

Après avoir conté ses malheurs à Graham, elle se sentit néanmoins un peu plus légère - comme s'ils partageaient le fardeau. Elle ne savait pas ce qu'elle aurait fait si son meilleur ami avait débarqué en clamant haut et fort qu'il avait tout son avenir bien en main. Qui sait, peut-être aurait-elle finalement accepté sa proposition de devenir son assistante, poussée par le désespoir. Ou peut-être aurait-elle simplement fondu en larmes. Ils ne le sauraient jamais, et ça valait sans doute mieux comme ça. « Je suis d'accord avec toi. En soi c'est un plan plutôt raisonnable, non ? Par contre j'imagine qu'il va y avoir des dates limites pour postuler à des trucs, c'est pour ça qu'ils commencent à anticiper, non ? Mais pas avant la septième année, si ? Ce qui nous laisse largement... quatre mois de sérénité devant nous, vu que comme tu l'as dit, a priori on ne va pas se prendre la tête à choisir d'autres matières à arrêter ! » conclut-elle, vaguement maniaque, vaguement rassurée. « C'était comment chez tes parents pendant les fêtes ? » demanda-t-elle, pas suffisamment perdue dans les affres de l'avenir pour en oublier les problèmes plus concrets de son meilleur ami.

« Oui mais c'est pas comme si j'étais pleine aux as. Ces voies-là ne me garantissent aucune sécurité financière, et si mes parents ne m'aident pas... » Elle haussa les épaules, observant distraitement un point situé derrière Graham. « Je ne sais pas quoi faire. » admit-elle sincèrement, avant de retourner sa question au Gryffondor. « Une matière que tu préfères aux autres ? J'veux dire, à part la Divination bien sûr. » plaisanta-t-elle en ramenant les yeux sur Graham à temps pour le voir enfourner une grande bouchée de rôti. Et bon appétit bien sûr !

L'évocation d'un plan attisa sa curiosité, mais elle connaissait Graham depuis suffisamment longtemps pour reconnaître l'expression qu'avait pris son visage : quoi qu'il ait en tête, ça n'aurait rien de sérieux. Et ça n'y manqua pas, puisque finir en prison pour pyromanie était sa nouvelle grande idée pour eux. Peut-être aurait-elle plutôt dû se raccrocher au wagon de Louis, et rejoindre le Ministère, même si ça ne semblait pas fait pour elle ? Pourtant, et contre toute attente, Fiona prit le temps de réfléchir avant de répondre : « OK alors j'apprécie... l'audace de la proposition. Mais je propose d'éviter les idées qui nous feraient tous les deux terminer en prison. Par contre - » Elle haussa les sourcils d'un air conspirateur. « Qu'est-ce tu dirais de redoubler tous les deux, pour gagner un an de réflexion supplémentaire ? » Simple, efficace, comme tous les meilleurs plans. Merci bonsoir.




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Graham Bishop
Graham Bishop
Préfet de Gryffondor

Parchemins : 1607
Âge : 16 ans (12/07/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 11


Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy Empty
MessageSujet: Re: Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy   Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy EmptySam 19 Déc - 19:42





It was dinnertime. Harry had just finished telling Ron what had happened when he’d left the grounds with Professor McGonagall. Ron had a piece of steak and kidney pie halfway to his mouth, but he’d forgotten all about it.

« Pardon Fiona, tu as raison ce n'est pas le bon terme. Vicieuse ? Perverse ? Dévot du malheur des autres ? Fais ton choix. » rétorqua-t-il avec un grand sourire fier de sa trouvaille pour le dernier terme. Concernant son " problème de riche " il acquiesça : « Eh oui, c'est ce que je me dis à chaque fois devant le miroir le matin, mais ni le Professeur Clarks, ni Hudson ne semblent être d'accords avec ça. » répondit le préfet. Il savait que Fiona s'entendait bien, pour des raisons sans doute absurdes, avec son camarade de chambre, mais une chose était sûre cela n'arriverait jamais entre Graham et Isaac. Fiona s'excusa (en quelque sorte, mais Graham prit ça pour des excuses) et lui exposa une réalité qui aurait pu être plus catastrophique. « Hmm je pense que si j'avais été nul à ce point là j'aurais sans doute accepté le poste de concierge sans hésiter. » lança le Gryffondor imaginant alors qu'il n'aurait pas eu l'intelligence de se dire qu'il était capable de bien plus. Mais ce n'était pas le cas, il avait les capacités, il n'avait juste pas l'ambition.

En revanche il fut une nouvelle fois déçu que Fiona n'accepte pas son idée d'assistante ministérielle même si la probabilité pour qu'il devienne ministre de la magie était aussi grande que celle de voir Isaac Hudson et lui tomber éperdument amoureux l'un de l'autre. Proche du néant. Cela dit il y avait d'autres moyens d'être élu ministre que d'avoir des bons résultats dans toutes les matières et il les exposa à Fiona sur le ton de l'humour bien entendu. « Eh bien, je ne suis plus sûr d'être très célèbre en dehors peut-être pour ma sexualité maintenant et pour les derniers membres du fanclub Mister Poudlard qui ne veulent pas se faire une raison quant à la faible probabilité que je sois réélu au titre, dieu merci. Je n'ai pas vraiment de contact non plus alors j'imagine qu'en effet il ne me reste plus qu'à assassiner l'actuelle ministre de la magie... Mais j'ai peut-être plus de chance de réfléchir à une autre carrière non ? » supposa-t-il. De toute manière il n'avait aucun désire de meurtre envers Hermione Granger qui était une très bonne ministre pour le peu qu'il suivait la politique. En attendant au moins il était sûr qu'elle était du côté du bien, c'était tout ce qui comptait pour la vision un peu manichéenne du monde de Graham.

« Tu penses vraiment qu'il faut absolument qu'on trouve quelque chose tant qu'on est encore à Poudlard ? » demanda le garçon intrigué. Ce n'était pas vraiment une idée qu'il s'étais mis dans la tête. Il était peut-être bien plus détendu qu'il ne le pensait par rapport à son amie sur la question de leur avenir. « Je sais qu'on va avoir le droit à des représentants de différents corps de métiers entre la sixième et la septième année et que certains des élèves en profitent pour " postuler " mais bon, je me dis que si je ne sais pas ce que je vais faire après mes ASPICs c'est pas la mort. Y a pire dans la vie. » expliqua-t-il en haussant les épaules. Après tout la seule raison pour lui de trouver du boulot rapidement c'était de partir de chez ses parents en devenant financièrement indépendant, ce n'était pas comme si eux allaient le mettre à la porte. D'ailleurs en parlant d'eux. « Si je te disais que je n'y suis pas allé ? Ils n'étaient pas contents, mais j'ai sous entendu que le bal de Noël m'avait épuisé. » Il prit une pause avant d'ajouter : « Forcément ce n'était pas une excuse suffisante, mais franchement je n'avais pas envie d'entendre mon père critiquer encore et encore le monde de la magie, ma mère ne rien dire, et devoir mentir à tous mes cousins sur ma scolarité, urgh. » Tous le pensaient en internat ce qui était à moitié vrai, mais avec l'âge adulte qui approchait, ils étaient sûrs d'avoir le droit à des questions sur ce qu'il ferait après et déjà qu'en vérité il n'en avait aucune idée, alors mentir en plus sur le sujet, non, non et non. « Et toi alors ? Ton frère à dû passer son temps à raconter son début d'année scolaire non ? » supposa le préfet en imaginant bien le petit Leith surexcité à l'idée de dire à ses parents tout ce qu'il avait pu faire avec la magie.

Si Fiona avait des pistes, leur instabilité financière la faisait douter. « Tu sais, si déjà toi tu ne croies pas pouvoir réussir dans ces voies là alors c'est sûr que tu ne réussiras pas. » répondit-il avec la sagesse d'un vieux sorcier. Il considérait Fiona douée dans ces deux domaines alors il ne voyait pas pourquoi elle se lancerait pas. « Et puis si jamais ça ne te réussit pas je suis sûr que tu pourras toujours trouver un boulot comme caissière ou femme de chambre, au pire du pire. » ajouta-t-il faisant définitivement une croix sur l'idée que Fiona puisse être son assistante. De son côté les idées étaient moins claires, il savait juste qu'il voulait faire usage de la baguette et Fiona semblait vouloir l'aider à trouver sa voie. « Ben toutes les matières avec de la magie quoi. De toute façon la Divination j'ai déjà abandonné cette année c'est pas pour faire ma carrière dedans si tant est qu'il soit possible de faire carrière dedans. » répondit-il en rigolant. « Tu m'imagines avec les grosses lunettes de Trelawney ? " Leveeeeez le voile du futuuuuur " » lança-t-il en ajoutant une mauvaise imitation de leur professeur qui heureusement était bien trop loin à table pour l'entendre.

Alors, dans un moment de désespoir exagéré, il proposa un futur plus criminel à Fiona. « Tu préfères redoubler que brûler le château Fiona ? Tu es folle ? Quel genre de Serdaigle voudrait redoubler ?! Non, comme d'habitude mon plan est meilleur et puis imagine, Bishop et Quincy le nouveau duo de criminel, on vagabondera à travers le monde poursuivis par des détraqueurs. On écrira nos histoires qui seront lus à tous les élèves de Poudlard et là, là Fiona, je serai assez célèbre pour peut-être me faire élire ministre de la magie et tu deviendras mon assistante. N'est-ce pas un plan sublime ? Un plan infaillible ? » Oui tout cela allait bien trop loin, mais c'était le genre de discussion complètement folle qu'il aimait avoir avec sa meilleure amie et qui lui permettait clairement de souffler après des journées comme celle-ci ou son moral aurait pu être réduit à néant. Mais grâce aux bonnes personnes il finissait toujours par retrouver le sourire.

(c) SIAL ; icons sial




Magic is a faculty of wonderful virtue, full of most high mysteries, containing the most profound contemplation of most secret things, together with the nature, power, quality, substance and virtues thereof, as also the knowledge of whole Nature, and it doth instruct us concerning the differing and agreement of things amongst themselves, whence it produceth its wonderful effects, by uniting the virtues of things through the application of them one to the other.
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 626
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy Empty
MessageSujet: Re: Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy   Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy EmptyMer 20 Jan - 0:35

Depuis le temps, Fiona était habituée aux grandes envolées lyriques de Graham. A vrai dire, plus les années filaient, et plus ce garçon semblait vouloir se montrer dramatique et théâtral. Avec pareil ami, il ne fallait pas s'étonner qu'elle soit nettement plus relax', sinon à quoi ressemblerait leur relation - et de manière plus étendue, la vie dans leur année ? Oui ils représentent toute la sixième année. Quelqu'un devait savoir se comporter de manière raisonnable, et généralement, c'était elle, quand bien même Graham la tirait inévitablement avec lui vers l'excès. « Bravo tu as réussi, je ne sais même plus de quoi on parlait initialement. » constata-t-elle platement et cherchant à se rembobiner leur conversation. « Tu te dis ça à haute voix devant ton miroir ? C'est peut-être pour ça que ça coince avec Isaac... » lui fit-elle observer, à moitié sérieuse seulement. Ce n'était pas faute d'essayer de réconcilier les deux Lions, surtout depuis qu'elle s'était rapprochée d'Isaac, mais rien n'y faisait : pour l'instant, les deux garçons se montraient systématiquement plus bornés qu'elle. Mais qu'ils ne s'inquiètent pas, Fiona savait être têtue elle aussi.

« Pas faux. » accorda-t-elle ensuite au sujet du poste de concierge de l'école déjà brigué par Tempérance Biel sorry avant de poursuivre sur un thème tout aussi sérieux, à savoir les options s'offrant à Graham pour devenir Ministre de la Magie (et dont l'une incluait la nécessité d'assassiner la Ministre actuelle : une formalité, en somme). Ce qui était sûr, c'était qu'au moins, elle n'angoissait plus concernant son avenir. Celui-ci était chassé loin derrière une proposition d'emploi en tant qu'assistante de Graham et un meurtre en bande organisée. Une conversation standard entre son meilleur ami et elle, donc. « Je crois qu'il va falloir viser autre chose, oui. » l'informa-t-elle, faussement compatissante. « Le crime ne paie pas Graham. Et pour Mister Poudlard, ne t'emballe pas trop, qui sait ce que la septième année te réserve ! » avertit-elle, un sourire malicieux aux lèvres. Parmi les diatribes préférées de Graham, il y avait celle qui concernait son poste de préfet ("J'ai pendu un première année par les pieds du haut de la tour d'Astronomie, et McGo n'a quand même pas accepté ma démission, la prochaine fois je le lâche Fiona, je te le jure !") mais surtout la plus célèbre, celle sur le titre de Mister Poudlard, accompagnée de gestes agités de la main et de sourcils fortement froncés ("Jour 1 : les dindes me poursuivent jusqu'au petit coin. De rage et de désespoir, je me suis réfugié dans un cagibi du deuxième étage. L'air se raréfie de minute en minute. Quand tu recevras cette missive, ma chère Fiona...") Une opportunité parfaite pour asticoter le préfet, et qu'elle ne pouvait donc pas laisser passer : si elle ne le faisait pas pour elle, elle le devait au moins à Louis.

Malheureusement, ils en revinrent tout de même à leur sujet initial, et Fiona soupira, haussant les épaules en ce qui concernait le délai imparti pour leur choix d'orientation. « J'sais pas. J'imagine que non, mais il faudra bien qu'on fasse quelque chose quand on aura fini Poudlard, sinon on va juste se retrouver à zoner chez nos parents comme des zombies... » Une perspective des plus déprimantes. Et elle ne pouvait que supposer que ça serait pire pour Graham, au vu de ses relations tendues avec son père. « Oui c'est sûr. Bon OK, réfléchissons à ce que les anciens septième années ont fait sinon, ça peut nous inspirer ? Louis : Ministère. Ringo et Bartley : Sainte-Mangouste. Cole : apothicaire. Payton : pâtissière. » compta-t-elle sur ses doigts en adressant un regard incertain à Graham. « Tu es inspiré, toi ? » Car de son côté, elle ne voyait pas trop à quelle vocation d'autrui elle pourrait se raccrocher. Elle avait compté sur Graham pour ça, mais malheureusement, le préfet paraissait tout autant perdu qu'elle - si ce n'était plus.

Son visage prit une expression de franche surprise en entendant les paroles suivantes de Graham. Elle l'observa avec attention. « Tu es resté ici ? Mais tu ne me l'avais pas dit ! Tu aurais pu venir à Bristol ! » lui dit-elle aussitôt, ennuyée à l'idée de l'avoir abandonné à Poudlard. « Je comprends en soi, mais il ne devait pas y avoir grand monde à Poudlard, si ? Tu crois que ton père va être furax quand tu vas rentrer pour l'été du coup ? » Car on pouvait supposer que Graham avait surtout retardé l'inévitable en esquivant la maison familiale pour les fêtes. De son côté, Fiona l'aurait accueilli avec joie à Bristol, quand bien même cela aurait probablement alimenté encore davantage les rumeurs les concernant tous les deux - sur ce point-là, il n'y avait heureusement pas la moindre ambigüité pour eux et c'était ce qui comptait. « Oui, Leith était complètement surex', il a aussi essayé de nous infliger du rap pendant toutes les fêtes. Et chez mon père, c'était un peu bizarre. Il était hyper louche. Je pense qu'il fréquente quelqu'un mais qu'il ne veut pas me le dire, ce qui est d'autant plus alarmant : s'il ne veut pas m'en parler, c'est qu'il sait que je ne vais pas approuver, non ? » Une idée qui avait de quoi l'effrayer, et finalement, la rendre encore plus paranoïaque que si son père s'était tout simplement montré transparent avec elle.

Elle sourit à Graham, amusée de le voir exhiber tant de sagesse de manière inopinée - avant de retomber dans ses travers habituels. Il était décidément incorrigible. « Fais gaffe, tu avais presque l'air sérieux pendant un instant, comme si la posture de préfet s'emparait soudainement de toi j'dirais ! Flippant. » rétorqua-t-elle rapidement, puis : « Je vais y réfléchir. Peut-être que j'en parlerai un peu avec Erin. » Car la meneuse de Magic Mix quitterait Poudlard à la fin de l'année. Elle était forcément plus avancée qu'elle sur toutes ces mystérieuses et angoissantes histoires d'orientation.

Elle éclata ensuite de rire face à l'imitation que Graham réalisa de Trelawney, ne s'étant nullement attendue à un tel spectacle. Il faut dire que la prof' de Divination était un vrai personnage, et parfois, Fiona regrettait quelque peu de ne pas avoir choisi sa matière, ne serait-ce que pour le côté divertissant de la chose. « Je suis sûre que ça t'irait à ravir ! Il te faut surtout un très grand stock de châles en poil de yak, je t'achèterai ça si tu veux. » promit-elle solennellement, grandement amusée par cette image.

Au rythme où allait la conversation, il n'était pas étonnant qu'ils en viennent à nouveau à évoquer des activités somme toute illicites (pyromanie et compagnie). Fiona tenta une approcha plus sensée en proposant un double redoublement, mais sa suggestion ne trouva pas preneur : à la place, Graham préférait un plan avec plus de panache et moins de bon sens, qui ferait éventuellement d'eux les nouveaux Bonnie et Clyde du monde sorcier (ou Thelma et Louise, peut-être ? Elle ne savait pas quelle référence son ami connaîtrait, ou préfèrerait). « Une mauvaise Serdaigle, de toute évidence. » répondit-elle d'abord d'un air pincé. « Pas hyper chaude pour la partie où on se fait poursuivre par des Détraqueurs. Rappelle-moi comment tu t'en sors avec ton Patronus, toi ? » se renseigna-t-elle, image de la raison, puis après avoir fait mine de peser le pour et le contre pendant quelques instants : « Je maintiens mon véto, mais je lève également une alerte concernant l'état de ta santé mentale. Je crains que tu n'aies vrillé, mon pauvre Graham. » conclut-elle avec - de son point de vue - l'éloquence d'un avocat délivrant son plaidoyer final. Et de rien Monsieur Bishop.




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Graham Bishop
Graham Bishop
Préfet de Gryffondor

Parchemins : 1607
Âge : 16 ans (12/07/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 11


Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy Empty
MessageSujet: Re: Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy   Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy EmptyDim 7 Fév - 0:24





It was dinnertime. Harry had just finished telling Ron what had happened when he’d left the grounds with Professor McGonagall. Ron had a piece of steak and kidney pie halfway to his mouth, but he’d forgotten all about it.

Graham se sentit fier d'avoir assez distrait Fiona. C'était aussi un bon moyen de se distraire lui-même et de ne plus penser un instant à ce qui pouvait le stresser, même si forcément, tôt ou tard, ils allaient devoir remettre le sujet sur la table. « Tu peux me remercier, c'est l'un de mes nombreux talents. » dit-il avant qu'elle ne lui fasse remarquer que son narcissisme pouvait être la cause de sa relation tumultueuse avec Isaac Hudson. Là, il nia d'un geste de la tête. « Non, ce mec me hait depuis la première année et crois moi je n'avais pas autant confiance en moi à cette époque. » rétorqua-t-il et clairement depuis, le sentiment était devenu réciproque. Tout agaçait Graham chez son camarade italien à commencer par sa mauvaise humeur permanente qui n'avait d'égal que celle de Rusard.

Ses amis avaient un véritable don pour le menacer de l'élire Mister Poudlard. Ted au début de l'année bizarrement joué par la même personne avait miroité l'idée que Graham puisse être réélu pour cette sixième année. Heureusement cela ne s'était pas fait, mais à présent Fiona réitérait les mêmes menaces. Avaient-ils tous été responsables de ses deux premières élections ? Heureusement pour lui en tout cas, leurs votes ne semblaient pas suffire, d'autres têtes blondes semblaient se montrer de plus en plus populaire, à l'instar notamment de cet Alexandre Symphonie. Mais plus qu'une année à espérer ne pas être élu et le garçon pourrait être en paix pour toujours avec ce titre maudit. Enfin il espérait pour Alexandre que ce dernier ne subirait pas la folie de Perrine. « Je prie pour que tu sois élue l'an prochain. Crois moi je me donnerai corps et âme pour que tu vives ce que j'ai vécu. Qui sait, peut-être que Perrine s'attaquera à toi par jalousie. » blagua-t-il dans sa gentille petite vengeance à l'égard de son amie. Le combat d'une blonde et d'une fausse blonde.

Mais après cet écart, comme il le redoutait, leur avenir revint sur la ligne. « Boarf, zoner comme un zombie chez mes parents, je ne suis pas sûr que ça puisse m'arriver. Mon père trouvera un moyen de me faire travailler avec lui. » et il ne voulait absolument pas. C'était donner une occasion à Mr Bishop de forcer sa vie moldue sur son fils et le faire arrêter toute forme de magie, non, non et non. Fiona proposa de voir parmi les précédents septième années qu'ils connaissaient, ce qu'ils avaient fait de leur avenir professionnel. Une bonne idée... en quelque sorte. « Alors déjà ministère on oublie, je ne veux pas être un gratte papier, déjà que je déteste rédiger mes devoirs. Flic ou auror c'est mort parce que faut faire respecter les règles. Bref ministère no way. » commença à dire le garçon après qu'elle ait évoque le métier de leur ami commun, Louis. « Soigneur à Saint Mangouste c'est être sûr que je tue quelqu'un donc nope. Passer ma journée dans une boutique à essayer de vendre des choses aux autres ou à faire du stock, autant être moldue donc non merci et je suis claiiiirement pas assez doué pour faire de la cuisine ou des pâtisseries donc on va oublier ça aussi. » répondit-il rebondissant sur chacun des métiers cités par Fiona. Cela n'était pas très optimiste pour qu'il puisse faire son choix, mais bon. « Et toi alors ? » demanda-t-il avant d'ajouter : « D'un côté est-ce qu'on est vraiment obligé de faire quelque chose qui existe ? On devrait inventer notre propre métier non ? Grahamiste ? Fioniste ? » proposa-t-il. Quant à savoir ce que ça demanderait de faire ça...


« Oh écoutes ça m'a fait du bien un p'tit noël solo et je doute que passer les fêtes dans une autre famille aiderait à calmer mon père. » répondit le garçon devant la générosité de Fiona. Il était certain que la famille de son amie devait avoir un Noël plus agréable que le sien, mais cela serait un coup encore plus dur à avaler pour ses parents plutôt que juste de savoir leur fils fêtant Noël au château. « Ben écoutes c'était pépère, j'ai pas été dérangé et j'ai plutôt bien mangé donc je n'étais pas à plaindre et encore mieux que ça ait été calme. » expliqua-t-il. Il y avait tout de même quelques élèves qui passaient les fêtes au château. Parfois des premières années qui étaient excités à l'idée de voir ce que Poudlard proposait pour les fêtes ou des plus âgés aux familles difficiles. Graham laissa ensuite raconter son Noël notamment l'attitude de son petit frère qui avait découvert Poudlard pour la première fois cette année. « Ça existe les raps de Noël ou il allait complètement hors saison ? Pour ton père ça dépend ? Est-ce que tu prévois d'approuver quelqu'un pour lui un jour ? » demanda le garçon un regard sérieux sur le visage tel un psychologue écoutant les problèmes de sa patiente. Une attitude qu'il exagéra pour alléger le ton sérieux que prenait la conversation.

« Peut-être que c'est mon avenir alors. Préfet à vie. Ou mieux encore, Directeur de Poudlard ! J'ai l'étoffe d'un directeur non ? Au lieu de Poudlard l'école de sorcellerie, on l'appellera Académie de sorcellerie Bishop ! » s'exclama-t-il en levant les bras en grand pour appuyer la majesté de ce qu'un établissement à son nom serait. « Fais donc, fais donc, mais qui ne tente rien n'a rien, moi je dis ça je dis rien. » Il ne tenait surtout pas à ce que son amie s'enferme dans un travail dans lequel elle ne se retrouverait pas, une chose qu'il ne se souhaitait pas à lui-même. Fiona recentra la conversation sur le garçon en essayant de l'aider à y voir plus clair. Mais si tout ce qui avait attrait à la magie intéressait le jeune homme, il n'arrivait pas vraiment à avoir un centre d'intérêt précis préférant alors tourner la conversation de nouveau à la comédie dans une imitation ridicule de la vieille Trelawney. « Avec ton argent de rock star alors ! » répondit-il en souriant, sentant tout de même son coeur bien plus léger qu'à l'arrivée dans la Grande Salle quand bien même il n'était pas plus avancé.

Cependant les idées de Fiona restaient bien pessimistes. Redoubler ? Hors de question. Graham désirait son indépendance ! « Mais moi je m'en sors très bien avec le patronus Miss Quincy. Je te rappelle que j'ai eu un Optimal en Défense contre les Forces du Mal. » répondit-il en bombant le torse. « Tu sais, même les plus grands génies sont un peu fou. C'est peut-être pour ça que je ne me trouve pas d'avenir. Je suis un génie, je dois juste succomber à ma folie. » ajouta-t-il avant de retourner à son assiette qui avait bien refroidi à force de parler. Une idée lui vint alors en tête. « Autre plan ! On épouse quelqu'un de très très riche et nous n'aurons alors pas besoin de travailler ! » suggéra le préfet des rouges et ors, mais il se ravisa aussitôt. « Ouais non, il est hors de question que je ne fasse rien de ma vie, j'ai besoin d'être dans l'action moi, pas d'être un trophy husband. » Il soupira avant d'enfourner un morceau de roti dans sa bouche. Lorsqu'il l'eut avalé il conclut : « Bon, on va arrêter de parler de ça en fait ça me déprime. On a encore une bonne année devant nous pour décider de toute façon, ils ne vont quand même pas nous casser les pieds hein ?! » Il tapa du poing sur la table d'un geste théâtrale faisant sursauter les élèves à côté d'eux.

(1268)

(c) SIAL ; icons sial




Magic is a faculty of wonderful virtue, full of most high mysteries, containing the most profound contemplation of most secret things, together with the nature, power, quality, substance and virtues thereof, as also the knowledge of whole Nature, and it doth instruct us concerning the differing and agreement of things amongst themselves, whence it produceth its wonderful effects, by uniting the virtues of things through the application of them one to the other.
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 626
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy Empty
MessageSujet: Re: Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy   Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy EmptySam 13 Fév - 0:46

Ignorant la requête que lui fit Graham pour être remercié de ses services, Fiona médita plutôt sur Isaac, et l'inimitié qui les liait, son meilleur ami et lui. « Je plaisantais. Mais pour ce que ça vaut, tu ne donnais pas cette impression-là en tout cas. Je trouve. » dit-elle en haussant les épaules. Elle avait toujours été discrète, mais elle n'avait jamais songé que Graham l'était. Il s'était toujours démarqué dans leur année, et ça s'était vite prouvé vrai, avec sa nomination au poste de préfet, et ses deux élections en tant que Mister Poudlard - à son grand damne. Peut-être n'avait-il alors pas confiance en lui, mais ça n'était pas l'image qu'il projetait aux yeux de Fiona.

Concernant Mister Poudlard, justement, il était évident que sa double élection restait un sujet sensible pour Graham. La preuve, il se mit à proférer des menaces dont lui seul avait le secret, mais qui n'effrayaient nullement Fiona tant elles ne risquaient pas de se produire. Levant les yeux au ciel devant tant de théâtralité, elle répondit : « Alors ça, ça ne risque pas d'arriver mon vieux. Je vis dans l'ombre moi, tranquillement. » déclara-t-elle avec sincérité. Les seules choses qui l'avaient mise sous le feu des projecteurs au cours de l'année écoulée, c'était son amitié avec le préfet assis en face d'elle en cet instant, et le fait qu'elle avait rejoint Magic Mix. Ce second point lui avait certainement procuré une plus grande notoriété, mais entre ça et détrôner Victoire, il y avait un monde. « Perrine s'attaque déjà à moi par jalousie. Crois-moi, j'ai pas besoin de ça dans ma vie. » conclut-elle en adressant un regard entendu à son meilleur ami. Elle le savait tenace, mais quand même pas au point d'acheter une bonne centaine de votes - ce serait un bien trop gros investissement financier juste pour l'enquiquiner elle. Non ?

Des sujets légers ils en revinrent à leur avenir respectif, et Fiona fronça les sourcils alors que Graham évoquait son père. « Tu zonerais avec moi dans ce scénario t'inquiètes. Chez l'un de mes parents. Ou sous un pont à Bristol. » suggéra-t-elle d'un air défaitiste. Quand on était au fond du trou, il fallait savoir s'inspirer des autres, et la blonde eut alors une idée brillante : celle de chercher parmi leurs anciens aînés de l'école pour trouver la clé. Graham se faisant attentif (de manière assez rare pour être soulignée), Fiona énuméra tous les élèves lui venant à l'esprit, mais lorsqu'elle arriva à la fin de sa liste, elle savait déjà qu'elle n'allait ni convaincre son meilleur ami, ni se convaincre elle-même. Pressentiment aussitôt confirmé par Graham. « Enfermée dans un bureau c'est mort. Les professions médicales c'est un K.O irrévocable, le sang me dégoûte trop - et tout le reste aussi. » Genre tout autre liquide corporel, ou pustule disgracieuse. Elle ne pouvait simplement pas. « Et la pâtisserie c'est pas mon truc non plus. Apothicaire, à la limite, mais bon c'est pas une vocation quoi... » Alors que ça semblait vraiment plaire à Cole. « Chou blanc aussi. » convînt-elle donc d'un air embêté, avant de lever un regard plein d'espoir vers Graham quand il proposa de se créer leurs propres voies. Un espoir - comme souvent - de courte durée. « Et ça consisterait en quoi exactement ? Laisse-moi deviner. Grahamiste : maître de l'univers. Fioniste : petite main du Grahamiste. » Retour à leur débat éternel.

Fiona était sincèrement interloquée d'apprendre que Graham était resté à Poudlard pendant les fêtes ils ne se parlent jamais en fait. Noël était tellement une fête de famille pour elle qu'elle avait du mal à concevoir que son meilleur ami ait pu la passer seul (ou du moins, relativement seul). D'autant plus que ses deux parents l'auraient accueilli avec plaisir, elle en était sûre. On ne roulait sur l'or d'aucun des deux côtés, mais on avait le sens du partage. Accessoirement, peut-être qu'à deux fouines, ils auraient réussi à faire craquer son père sur son grand secret ? « Oui mais bon. J'aurais été contente que tu sois là, moi. » dit-elle en haussant les épaules. Elle adressa un sourire en coin au préfet. « J'suis contente que ça se soit bien passé. T'as quand même reçu des cadeaux de tes parents ? » l'interrogea-t-elle en espérant de tout son cœur que la réponse soit "oui". Ce n'était pas parce qu'il n'était pas rentré que ses parents devaient l'oublier !

« Je crois que ça existe, mais là c'était plus hors saison. Tu verras l'année prochaine si tu viens. » promit-elle en adressant un clin d’œil à son ami. Elle lui souhaitait plutôt d'être suffisamment en bons termes avec ses parents pour être avec eux d'ici là, mais il fallait être prête à toute éventualité. Et nul doute que pour leur septième année, elle serait d'autant plus attentive aux plans de Graham pour les fêtes on l'appelle l'oeil de Sauron. « Comment ça "approuver quelqu'un pour lui" ? Genre, je lui choisis quelqu'un ? Ou j'approuve juste son choix ? Pour la première option, c'est non, j'ai lâché l'affaire depuis longtemps. Et pour la seconde, bien sûr que oui, mais ça dépend de qui, forcément ! Imagine si c'est genre... Madame Pince. » Elle était consciente que l'exemple était peu réaliste, mais il lui servait juste à prouver son point. Elle ne pouvait pas approuver n'importe qui. Et de toute façon, l'expérience lui avait appris que quoi qu'elle en dise, les choses suivraient leur cours. Alors elle n'était pas sûre que ça serve à grand-chose de la maintenir dans l'ignorance, si c'était pour subir au final.

Comme ils étaient apparemment incapables de rester sérieux plus de cinq minutes (et elle ne voulait pas balancer, mais ça s'appliquait surtout à Graham), le Gryffondor partit alors dans un nouveau délire où il devenait cette fois directeur de l'école. Fiona haussa les sourcils. « C'est bien d'avoir des objectifs dans la vie. Aussi délirants soient-ils. » lui dit-elle avec une condescendance exagérée, sourire narquois aux lèvres.

Se promettant d'effectivement parler à Erin de ses problématiques d'avenir, Fiona garantit également à Graham qu'elle l'aiderait à garnir sa garde-robe si tenté qu'il devienne le futur Trelawney au masculin. Cela dit, elle restait réaliste, et elle préférait ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Là où Graham leur prédisait une vie en cavale, Fiona visualisait une solution nettement plus simple - celle de redoubler un petit coup. Évidemment, Graham y trouva des objections prétendument insolubles.

« Écoute si t'es capable de nous protéger tous les deux, je peux accepter cet argument. » Puis, platement : « Je crois que tu as déjà succombé si tu veux mon avis. » De toute façon, elle l'avait donné, donc trop tard pour faire machine arrière ! Quant à l'idée de faire un mariage d'argent... « Encore faudrait-il trouver la personne très riche. » eut-elle le temps d'objecter avant que Graham ne rétropédale d'un air dépité. Décidément, ce garçon devenait une vraie girouette. « On ne va clairement pas résoudre tous nos problèmes aujourd'hui. Fin de cette conversation. Tu me racontes autre chose ? » proposa-t-elle avec engouement. Peut-être même que si c'était suffisamment divertissant, elle arriverait enfin à avaler un morceau - mais là-dessus, elle ne garantissait rien. La compagnie de son meilleur ami lui avait déjà nettement fait relativiser les choses et l'un dans l'autre, elle se disait que ça n'était pas si mal. Graham l'avait dit lui-même : il leur restait encore du temps.

[ Terminé pour Fiona ]




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Graham Bishop
Graham Bishop
Préfet de Gryffondor

Parchemins : 1607
Âge : 16 ans (12/07/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 11


Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy Empty
MessageSujet: Re: Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy   Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy EmptyDim 11 Avr - 22:35





It was dinnertime. Harry had just finished telling Ron what had happened when he’d left the grounds with Professor McGonagall. Ron had a piece of steak and kidney pie halfway to his mouth, but he’d forgotten all about it.

Concernant Isaac, Graham se contenta de hausser les épaules. De toute façon pour son camarade Gryffondor, le préfet avait tous les défauts du monde et rien n’y changerait jamais peu importe si Graham se montrait sympathique ou antipathique, la résultante en serait la même et il avait bien vite abandonné. Il se contentait de joutes verbales uniquement lorsqu’il était exaspéré par l’exaspération de son ainé de quelques mois.

Graham soupira de manière théâtrale ou Grahamale, après tout on parlait de sa marque de fabrique. Il n’avait en effet aucune manière de s’assurer de l’élection de Fiona, aucun poids dans la balance, de la même façon qu’il n’avait jamais pu empêcher son élection de Mister Poudlard auparavant. C’était au final en ne faisant rien qu’il avait fini par perdre des voies (et un coming out indirect aussi, mais ça c’était autre chose). Mais du coup son amie lui donna une toute autre idée alors qu’ils évoquaient la sangsue blonde qui courrait quotidiennement après le préfet. « Dans ce cas prends garde ou je t’envoie Perrine si tu votes pour moi l’an prochain. Je suis sûr qu’elle sera ravie de me rendre ce service. » rétorqua-t-il un sourire aux lèvres. Bien évidemment il ne ferait jamais ça à son amie, même s’il se demandait bien jusqu’où la dinde serait prête à aller pour défendre l’objet de son affection.

L’idée d’être avec Fiona perdu dans leur début de vie d’adultes n’était peut-être pas si mal. Au moins il ne serait pas seul dans cette situation, mais n’était-ce pas se tirer vers le bas plutôt que de se pousser à trouver une solution ? Pour autant ils continuèrent à y aller de leurs hypothèses sur les possibles métiers qu’ils pourraient faire après Poudlard, mais chaque idée émise semblait se terminer par une impasse. Son plan tordu d’inventer son propre métier pourrait alors être la solution. « Tu vois Fiona, quand tu veux. Tu as tout à fait raison. » Mais, il doutait de l’optimisme de la jeune femme à adopter ce plan de carrière compte tenu de son refus déjà d’être l’assistante personnelle de Graham s’il venait à devenir Ministre de la Magie et les coupons vacances Fiona ? Tu serais prêtes à passer à côté de ça ?

De nouveau ils laissèrent tomber le sujet de leur avenir inexistant pour parler un peu du passé et des fêtes de fin d’année que Graham avait esquivé auprès de sa famille. « C’est gentil, ça aurait été plus amusant je pense que chez mes parents quoiqu’il arrive, mais bon. » Peut-être une part de lui se sentait coupable d’avoir laissé ses parents de côté alors autant s’isoler que d’aller fêter Noël avec une autre famille ce qui aurait eu le don de faire encore plus de mal à ses géniteurs ce qu’il ne désirait pas vraiment peu importe ô combien il était fâché avec son paternel. Il se mit à rire à l’évocation des raps de son petit frère tandis qu’il questionna Fiona sur sa capacité à accepter les nouvelles femmes de la vie de son père. « La seconde option, mais déjà rien que là, ton " ça dépend de qui " c’est une belle preuve que la réponse n’est peut-être pas " tout à fait " » Graham psychologue pour adolescent ? Non, il en aurait trop marre d’écouter les jérémiades des uns et des autres. « Au moins avec Pince, tu auras une maison très calme. Mais je crois qu’elle est plus intéressé par Rusard qu’autre chose. » rétorqua le jeune homme. Cette vieille femme et ses incessants " Chut " dès le moindre chuchotement dans la bibliothèque de l’école. Heureusement que Graham n’y passait généralement pas sa vie, seulement en période d’examen ou pour des exposés en binômes.

Saoulé de ne pas trouver d’avenir sérieux qui lui corresponde, Graham fit part de ses plans les plus abracadabresque subissant ensuite la condescendance de Fiona, le tout dans une ambiance bon enfant. La vie de cavale ne plaisait pas tant que ça à la bleu et bronze même si le jeune homme lui promis de la protéger grâce à ses capacités en défense contre les forces du mal. Il ne put que rire lorsqu’elle nota qu’il était peut-être déjà un peu fou et alors qu’il émit une dernière idée folle, la blondinette suggéra qu’ils discutent d’un peu autre chose, sans doute elle même agacée de ne pas voir d’issue à la fin de sa scolarité. Franchement, comment leurs professeurs pouvaient-ils espérer que leurs élèves décident à quinze-seize ans de leur profession future, le monde était vaste et ils n’en avaient vu qu’une infime partie alors très clairement il était difficile de savoir ce qu’ils voudraient faire à l’avenir. Enfin, certains avaient plus de chance que d’autres sur ce terrain là, mais ce n’était clairement pas le cas de Graham et Fiona. « Ok, ok, je vais te raconter toutes les fois où Hudson et O’Donnell m’ont cassé les pieds. Et attention la liste est longue. » 

(825 et fin du rp pour Graham)

(c) SIAL ; icons sial




Magic is a faculty of wonderful virtue, full of most high mysteries, containing the most profound contemplation of most secret things, together with the nature, power, quality, substance and virtues thereof, as also the knowledge of whole Nature, and it doth instruct us concerning the differing and agreement of things amongst themselves, whence it produceth its wonderful effects, by uniting the virtues of things through the application of them one to the other.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy Empty
MessageSujet: Re: Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy   Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Besoin d'une consultation avec Trelawney ϟ Fiona Quincy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: