AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-27%
Le deal à ne pas rater :
Grosse promo sur le stabilisateur DJI Osmo Mobile 3 pour smartphone
79.99 € 109 €
Voir le deal

Partagez
 

 PV • We could be waltzin'.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 396
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • We could be waltzin'. Empty
MessageSujet: PV • We could be waltzin'.   PV • We could be waltzin'. EmptyLun 30 Nov - 9:10

Lu' y Stef'.
Dancin', dancin', dancing is not a crime, 'less you do it without me, 'less you do it without me. Oh dancin', dancin', dancing is not a crime, unless you do it, do it, do it, do it do it without me.
Cela faisait deux semaines que Lucrecia était sur un petit nuage. Littéralement. Depuis que Thiago était arrivé à Poudlard, un sourire, presque niais lui assurait Kate, ne quittait plus son visage et elle restait accrochée au bras de son partenaire de danse de toujours et de son meilleur ami dès qu’elle le pouvait. Elle avait énormément de mal à le laisser vagabonder seul dans l’école, tiraillé entre la peur qu’une dinde telle que Perrine Dubois ne lui tombe dessus au détour d’un couloir, qu’il se perde dans les dédales des cachots ou qu’il se retrouve trempé jusqu’aux os à cause du mauvais temps dehors et que cela ne le décide à repartir tout droit au Brésil, là où le temps était bien plus clément qu’au fin fond de l’Ecosse. En plus de cela, ils n’avaient pas tous les mêmes cours, leurs options différant un petit peu, et surtout, Lu avait les répétitions avec Sterne et Magic Mix, auxquelles Thiago n’assistait pas encore. Elle avait bien tenté de le traîner avec elle la première fois, mais il était plongé dans un devoir de potions et elle savait bien qu’il fallait être complètement folle à lier pour tenter d’arracher Thiago à ses envies de briller en cours. Elle était la même de ce côté là, elle ne pouvait vraiment pas lui en vouloir. En plus, venant à peine d’arriver, l’argentine voulait montrer de quoi il était capable et faire ses preuves. Quelle meilleure amie serait-elle si elle se mettait à lui mettre des bâtons dans les roues ? Ce n’était clairement pas son genre en plus de cela.

En ce samedi matin, Lucrecia avait donc fait un rapide saut dans la salle commune, espérant trouver son meilleur ami dans un des fauteuils ou des canapés, occupé à dévorer un nouveau livre, mais en part Peony, en grande discussion avec Alfie, elle ne trouva pas ce qu’elle était venu chercher. Pas souci de politesse, elle salua ses deux préfets, tout en profitant de l’occasion pour les questionner. Après tout, ils étaient là pour ça, non? Ils étaient préfets ! « Salut vous deux, vous n’auriez pas vu Thiago? » Peony lui adressa un sourire et fit non de la tête, tandis qu’Alfie dévorait la rousse des yeux. S’il ne se tenait pas un peu plus, Leopold allait le tuer avant même qu’il n’ait pu dire « Quidditch ». Elle remercia les deux vipères avant de quitter la salle commune, se dirigeant vers la grande salle. Peut-être y trouverait-elle son meilleur ami. Il était, après tout, fort possible qu’il se soit levé avant elle et qu’il se soit rendu dans là pour prendre un bon petit déjeuner. Peut-être en compagnie de Tina ou de Quino? Non, il était bien trop tôt pour ces deux marmottes là bisous les loulous. Stef, peut-être ? C’était une possibilité. Sauf que là encore, la brune fit chou blanc. Elle récupéra de quoi manger avant de se diriger vers la salle de Sterne, qu’occupait également Magic Mix. Elle devait normalement y retrouver Stef d’ici une petite heure, mais Lucrecia ayant besoin d’un quota d’heures de danse par semaine pour survivre, elle avait décidé de s’y rendre plus tôt. Elle avait eu l’infime espoir d’y trouver Thiago, mais la salle était désespérément vide quand elle arriva. Elle posa ses affaires, s’attacha les cheveux et se débarrassa de son jogging et de son pull, restant en short et brassière de sport.

Elle appuya sur le bouton de la chaîne hi-fi présente dans la salle, laissant la musique remplir l’espace. Elle fit rouler ses épaules, étirant ses bras. Son corps tout entier devait être chauffé avant qu’elle ne s’élance, au risque d’être blessée ça t’apprendra Titi et de lire la déception dans les yeux de son meilleur ami si elle venait à lui dire qu’elle s’était idiotement rendue hors d’état de danser correctement. Une fois ses échauffements terminés, la chaîne passant une autre chanson, la brunette laissa la danse prendre pleinement possession de son corps. Si elle dansait le tango depuis son plus jeune âge, elle avait vu de nombreuses autres danses, c’était le principe de la danse à haut niveau, il fallait savoir tout faire, ou presque. Et surtout, c’était ce qui mettait toujours un peu plus de complexité et d’originalité dans ses danses avec Thiago, les raisons pour lesquelles ils gagnaient bien plus souvent qu’ils ne perdaient. En parlant de l’argentin, Lu pourrait d’envie de danser avec lui, à nouveau. Ils n’avaient pas pu le faire pendant les vacances d’hiver, ce qui lui avait brisé le coeur encore un peu plus. Elle n’arrivait pas à se dire que peut-être, tout cela était complètement stupide. Elle aimait Thiago, elle avait cru qu’il l’aimait aussi vu sa réaction en août, mais force était de constater que tout désir qu’il avait pu avoir à la faveur de l’été avait disparu le froid hivernal arrivant.

Elle s’arrêta un moment, récupérant l’une des serviettes qu’elle avait ramené, s’essuyant le visage et le cou, en profitant en même temps pour boire un peu. Elle leva un regard vers la porte alors que celle-ci s’ouvrait, laissant Stef apparaître. « Coucou! Ça va ? Bien dormi? Prête pour me supporter? » L’argentine esquissa un sourire, arrêtant la musique pour que Stef puisse se préparer tranquillement. Avalant une nouvelle gorgée d’eau, la vipère fit à nouveau rouler ses épaules, délassant ses muscles après cette séance déjà éreintante. Laissant tomber sa serviette sur un banc proche, elle alla joyeusement vers sa cousine et lui planta un baiser sur la joue. « Alors, l’affaire Miller donne quoi? On lui pète les genoux ou c’est pas la peine ? » Et bien quoi? Elle était quand même la cousine la plus protectrice au monde rien que ça et Stef n’avait pas mis longtemps à lui dire que le cinquième année lui avait volé son premier baiser dans un rayon de la bibliothèque. Et forcément, Lu avait envie d’en savoir plus. Elle se tapait assez les regards lourds de sens de Kate quand elle était avec Thiago, il fallait bien qu’elle occupe son esprit par autre chose que le corps musclé et parfaitement parfait de son partenaire de danse et meilleur ami. Kate en prenait d’ailleurs énormément pour son grade, puisqu’elle sortait tout de même depuis quelques semaines avec Quino, et que Lu avait largement participé à ce que son cousin ne se prenne pas un râteau monumental. De ce qu’elle savait, la blonde n’attendait pas de demande en mariage de la part du greco-argentin grand bien lui fasse, un drama en moins mais elle semblait quand même contente. Ou en tout cas, Quino ne semblait pas avoir fait n’importe quoi, pour le moment. Donc il fallait bien qu’elle s’occupe de la troisième personne de son entourage ayant des problèmes de coeur. Manque de bol pour Stef, Tina était trop jeune -et obnubilée par James Potter- pour qu’elle s’attarde sur son cas pour l’instant mais ton tour viendra Tina, profite du calme!
acidbrain


• 1 155 mots •


Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 588
Âge : 14 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • We could be waltzin'. Empty
MessageSujet: Re: PV • We could be waltzin'.   PV • We could be waltzin'. EmptySam 5 Déc - 21:28


We could be waltzin'
Lucrecia + Estefanía
Mi février 2016
(c) princessecapricieuse



Depuis que Thiago était arrivé à Poudlard, Stef prenait sur elle pour leur laisser un peu d'intimité, à Lu' et à lui. Être une troisième roue n'était pas vraiment son objectif dans la vie, et elle savait à quel point sa cousine avait espéré qu'il débarque, d'abord en septembre, puis ensuite en janvier, pour la retrouver. Clairement, il n'était pas venu en Ecosse pour la météo ou pour la qualité de l'éducation proposée. Il était là pour elle, ce qui devait être incroyablement gratifiant. Et surtout, maintenant qu'il était là, Stef osait espérer qu'ils allaient enfin parvenir à surmonter leurs difficultés (qu'elle jugeait exister essentiellement dans leurs têtes, parce qu'il était évident qu'ils étaient faits l'un pour l'autre, non ?) et finir par sortir ensemble. Pourtant, savoir les deux Argentins ensemble signifiait qu'elle y perdait au moins en partie sa cousine adorée, ou du moins, qu'elle devait accepter de beaucoup la partager. Or, Stef n'était (habituellement) pas partageuse. Seulement, les circonstances étaient actuellement un peu particulières : Stef avait vécu de véritables montagnes russes au cours des derniers jours.

D'abord, Adam Miller l'avait embrassée de manière totalement inattendue alors qu'elle le croisait à la bibliothèque, accomplissant ainsi l'un de ses souhaits les plus chers de la nouvelle année. Puis, la réalisation que peut-être, elle s'était fait un peu trop de films dans sa tête. Elle avait été euphorique sur le moment, et juste après, lorsqu'elle en avait parlé à Kate. Mais une fois l'excitation retombée, son premier baiser lui avait semblé quelque peu décevant. Etait-ce parce que tout avait été trop vite, et dans un lieu qui n'était pas à la hauteur de ses espérances, ou était-ce à cause de la personne avec qui elle avait échangé le baiser ? Devine. Quand elle avait revu Adam, elle avait taché de se montrer cool et détendue, même si ça n'était pas dans sa nature, mais leur conversation n'avait pas abouti à grand-chose. Ce qui semblait évident, c'était qu'ils ne sortaient pas ensemble, mais il n'avait pas non plus l'air contre l'idée de réitérer l'expérience. Malheureusement - ou heureusement selon les points de vue -, ils n'en avaient pas eu l'occasion. Quelques jours après ce baiser fatidique, elle avait surpris Adam en train d'embrasser Michelle Maguire, mais contrairement à ce qu'elle avait imaginé, la découverte de cette trahison de la part du Gryffondor ne l'avait pas anéantie. Elle n'avait pas été ravie. Elle l'avait même généreusement enguirlandé - il l'avait prise pour qui après tout ? Il croyait qu'elle rôdait dans les rayons de la bibliothèque, en attente d'un garçon volontaire pour l'embrasser ? Bonjour l'hygiène, déjà. Accessoirement, ce genre de comportement ne correspondait pas du tout à ses idéaux du grand amour. Elle voulait sortir avec quelqu'un elle, et avoir une vraie relation, pas offrir son cœur à un idiot beau mais arrogant, qui n'en avait visiblement pas grand-chose à faire d'elle.

Désormais, lorsqu'elle croisait Adam, elle ne se privait pas pour lui jeter un regard noir. Il ne savait pas ce qu'il perdait ! Ce fut d'ailleurs le cas alors qu'elle quittait la salle commune de Gryffondor vêtue de sa tenue de sport, partie pour rejoindre Lu' dans la salle de répétition de Sterne. Elle était un peu frustrée, aussi, car elle n'avait même pas eu l'opportunité de l'embrasser une seconde fois, pour évaluer les manquements du premier baiser. Il avait joué les Don Juan avant qu'elle n'ait elle-même pu l'écarter, ce qui faisait un peu de mal à sa fierté. Elle se consolait donc en se disant que si ce baiser n'avait pas répondu à toutes ses attentes c'était parce qu'elle en avait trop qu'Adam était peut-être un peu nul.

Lorsqu'elle poussa la porte de la salle, une musique dansante y résonnait déjà, ce qui signifiait visiblement que Lu' avait commencé à s'entraîner sans l'attendre. Un fait qui ne la vexait nullement : elle n'avait vraiment pas le même talent que sa cousine pour la danse - loin de là, même. En revanche, elle avait envie de passer du temps avec elle, et quoi de plus simple que de finalement rejoindre le club de danse de l'école ? Si ça n'avait pas été pour Lu', elle ne se serait sans doute jamais motivée, mais la présence de sa cousine la rassurait, et lui donnait envie de faire plus d'efforts pour s'intégrer. Maintenant que Lu' était , jouer les grandes ronchons n'avait plus aucun sens.

« Coucou Lu' ! » Elle posa sa serviette et sa bouteille d'eau à côté des affaires de Lu', se demandant distraitement si elle aurait dû prendre à manger en chemin. Mais même si elle était du matin, elle n'avait généralement pas faim lorsqu'elle se levait, et il lui avait semblé plus judicieux de faire un vrai petit-déjeuner après l'effort. « Oui ça va en vrai, et toi ? Toujours ! » répondit-elle concernant sa capacité à supporter sa cousine. Elle ne se lassait jamais de la voir après tout.

Elle commença doucement à s'échauffer, grimaçant quand Lu' évoqua Adam. « Il faut que je te raconte justement. Tu te souviens qu'il m'avait dit un truc fumeux comme quoi il n'était pas trop "sûr" et qu'il fallait qu'il réfléchisse ? » rappela-t-elle en adressant un regard entendu à sa cousine. « Je l'ai surpris en train d'embrasser Michelle Maguire ce crétin. Même pas discret en plus ! » Elle soupira. « Je me suis encore plantée sur toute la ligne, c'est terrible, non ? J'étais tellement sûre cette fois... » Elle secoua la tête tout en s'observant dans le miroir de la salle. Ses longs cheveux bruns étaient attachés en une queue de cheval serrée, et son reflet la regardait d'un air sceptique. Pourquoi tombait-elle toujours amoureuse de la mauvaise personne ?

[ 952 ]




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 396
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • We could be waltzin'. Empty
MessageSujet: Re: PV • We could be waltzin'.   PV • We could be waltzin'. EmptyDim 6 Déc - 10:38

Thiago et Lucrecia avaient toujours eu une relation particulière. La danse les avaient rapprochés dès leur plus jeune âge et être tactile l’un envers l’autre n’avait rien d’étrange pour eux. Lu recherchait constamment son contact, sa présence, son odeur autour d’elle, parce qu’elle y était habituée et qu’elle considérait que tout cela était un peu une partie d’elle-même. Vivre cinq mois sans son meilleur ami et partenaire de danse avait été particulièrement compliqué, mais au moins, elle avait pu retrouver ses cousins et se se laisser aller dans les bras de sa cousine chérie quand le moral n’était pas au beau fixe. Et si elle lui avait tout raconté pour ce qu’il s’était passé en août, c’était parce qu’elle savait qu’elle saurait tenir sa langue et ne pas lui dire qu’elle avait fait la plus grosse bêtise du monde en venant à Poudlard alors qu’un garçon l’attendait à Castelobruxo. En parler a Quino, même si elle était très proche de son cousin préféré, aurait eu un tout autre impact. Et surtout, elle ne se voyait pas parler de sexe avec lui, surtout qu’au final, ils n’avaient pas vraiment fait quelque chose, Lu ayant flippé à la dernière minute, déjà bien trop dévêtue pour son propre bien. Et puis, Stef savait déjà qu’elle l’avait embrassé une fois auparavant, donc cela se tenait, non ? Elle était la plus à même à garder ses petits secrets, tout comme Lu’ n’irait pas répéter les siens.

La brune arrivant justement dans la salle, Lucrecia sourit automatiquement, ravie de voir sa cousine. Si elle était toujours un peu triste de s’être concentrée sur le fait de ne pas vouloir aller à Serdaigle plutôt que de penser à demander Gryffondor, elle était cependant, et ce depuis deux semaines, ravie d’être dans la même maison que son meilleur ami. Elle savait qu’elle allait devoir faire un petit effort côté dépendance envers Thiago pour ne pas que Stef ne se sente délaissée, mais est-ce que sa cousine pouvait vraiment lui en vouloir ? Elle savait ce qu’elle ressentait et elle savait qu’ils avaient toujours été relativement fusionnels, non ? « Pas vraiment, Je me suis levée super tôt, alors qu’on est samedi. » Et elle n’avait pas vraiment le moral avec tout ce qui arrivait, l’ambiance rose bonbon et confettis de la Saint Valentin qui arriverait le lendemain, l’insistance de Kate quant au cadeau qu’elle devrait faire à l’argentin, alors que Lu était persuadée que Thiago n’avait clairement aucun sentiment pour elle. Vraiment, parfois Kate se mettait vraiment des histoires dans la tête que même Lu’ n’arrivait pas à comprendre. C’était pourtant clair, non ?  

Alors qu’elle s’étirait, le temps de laisser à Stef la possibilité de s’échauffer, elle posa une question tout à fait anodine, du moins en apparence. Elle hocha vivement la tête quand la rouge et or lui parla de sa discussion avec Adam Miller et le besoin de réfléchir de ce dernier -en était-il seulement capable ? Lucrecia se posait parfois la question- et la suite de l’histoire lui fit pousser un cri et la brune s’exclama, en espagnol. « QUOI ?! » Les yeux ronds comme des billes, Lucrecia regardait, effarée, sa cousine lui raconter toute l’histoire. Elle n’en revenait pas ! Comme ce mec avait-il pu jouer ainsi avec sa cousine ?! Ne savait-il pas que tout le monde avait des sentiments ? « Oh Stef. » Lucrecia serra sa cousine dans ses bras, sans chercher bien plus loin. Heureusement pour elle, de nombreuses années d’entrainements lui avait permis de trouver le parfait déodorant. Hors de question de sentir le phoque dans les bras de Thiago, merci bien. « Quel petit con ! Il ne sait pas ce qu’il rate. Mais tu vaux bien mieux qu’un idiot qui préfère embrasser une autre fille ! » Par exemple, à tout hasard, Alexandre Symphonie ? Lucrecia avait bien tenté de réveiller un peu la jalousie et la possessivité maladive de sa cousine d’amour, mais visiblement, sans aucun résultat. « C’est qui déjà, cette Michelle Maguire ? » demanda-t-elle, l’air de rien. Elle ne comptait pas aller lui refaire le portrait, ce n’était clairement pas son genre. Elle défendait, certes, la veuve et l’orphelin, et sa famille était ce qu’elle avait de plus sacré, mais pas au point d’aller brutaliser une fille qui n’avait rien demandé. Non, vraiment, dans l’histoire, celui qui méritait de se retrouver avec des furoncle partout sur le visage, c’était bien Adam Miller ! « Tu trouveras quelqu’un, j’en suis sûre. Peut-être que tu n’ouvres pas assez les yeux ? » Et bien quoi ? Chassez le naturel et il revient au galop ! Elle ne pouvait peut-être pas y aller frontalement comme d’autres -coucou Kate, coucou Victoire- mais quand même, elle pouvait tenter de réveiller la gréco-argentine, au moins un peu…
acidbrain


• 782 mots •


Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 588
Âge : 14 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • We could be waltzin'. Empty
MessageSujet: Re: PV • We could be waltzin'.   PV • We could be waltzin'. EmptyVen 11 Déc - 21:20

Stef venait de poser ses affaires dans la salle de Sterne. Elle leva aussitôt un regard concerné vers Lu' quand celle-ci répondit à son interrogation innocente sur son état de santé par la négative. Sa cousine était un modèle de positivisme et de bonne humeur. Si elle disait que ça n'allait pas, alors quelque chose clochait sérieusement contrairement à Stef qui pourrait qualifier de "drame de l'année" une coupe de cheveux vaguement ratée : "il manque deux centimètres Ma' !" « Tu n'arrivais pas à te rendormir ? Qu'est-ce qui se passe ? » demanda-t-elle en observant attentivement le visage de sa cousine. Elle soupçonnait que ça puisse avoir un lien avec Thiago, sa venue à Poudlard étant a priori le changement principal et récent dans la vie de Lu'. D'autant plus que le lendemain s'avérait être la Saint-Valentin et qu'aux dernières nouvelles, les deux Serpentards ne sortaient toujours pas ensemble, alors ça pouvait peser dans la balance.

Tandis que Lu' s'étirait, Stef commença à s'échauffer à son tour, ce qui dura très peu de temps : elle s'interrompit dès que Lu' l'interrogea au sujet d'Adam. Il faut dire que le sujet était très frais, et qu'elle mourait d'envie d'en parler avec sa cousine. Elle était l'une de ses principales confidentes, et Stef avait besoin de s'épancher - ça l'aidait à aller de l'avant. S'étant cependant préparée à la réaction de sa cousine, la brune ne sursauta pas face à son exclamation soudaine - et en espagnol ! -, se contentant de hausser les épaules puis de soupirer. Le fait que Lu' se précipite vers elle pour la serrer dans ses bras l'aurait fait flancher dans un autre contexte, elle en était convaincue. Elle se connaissait assez pour savoir qu'elle aurait pu être dévastée, mais elle ne l'était pas. A la place, elle était davantage remontée contre Adam pour son comportement douteux. Cela dit, elle s'en voulait aussi à elle-même de s'être laissée prendre au piège. Elle aurait dû voir cet idiot venir à des kilomètres. « Je vais bien. » murmura-t-elle à sa cousine en espagnol, ce qui n'était donc pas vraiment un mensonge.

Elle parvînt à adresser un sourire à sa cousine, même si celui-ci ne remontait pas tout à fait jusqu'à ses yeux : « Oui c'est vrai. T'as raison. » Son expression se fit plus pincée à l'évocation de Michelle. « Une Poufsouffle de son année, avec les cheveux châtains. Celle qui a un peu des dents de cheval, tu vois ou pas ? » dit-elle de manière fort peu charitable. « Tu penses qu'elle est plus jolie que moi ? Sois honnête. » ajouta-t-elle très sérieusement, sourcil arqué. C'était peut-être un peu (beaucoup) vain, mais c'était plus fort qu'elle. Le peuple (surtout elle) avait besoin de savoir. Voir Adam embrasser quelqu'un d'autre n'avait rien eu d'agréable, mais si en plus tout le monde convenait que Michelle était plus belle qu'elle... Ce serait la goutte de trop !

« Comment ça ? J'avais les yeux grands ouverts là, c'est comme ça que j'ai vu Adam. » Elle soupira d'un air désolé. « Ça aurait pu être si parfait, je pensais vraiment que ça allait marcher cette fois. » Pas comme ses égarements précédents, qui avaient clairement été voués à l'échec - malgré des espoirs initiaux plutôt louables, dans le cas de Derek. Pour Louis, il avait vraiment s'agit d'un éblouissement momentané, et entre les deux, il y avait eu le beau Isaac Hudson, dont l'influence sur elle s'était estompée au fur et à mesure qu'elle se rapprochait d'Adam. Décidément, elle était un véritable cœur d'artichaut, avec très peu de réalisme dans ses choix (qui ne dépendaient quand même pas entièrement d'elle, le cœur a ses raisons, et tout le tralala !)




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 396
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • We could be waltzin'. Empty
MessageSujet: Re: PV • We could be waltzin'.   PV • We could be waltzin'. EmptyLun 14 Déc - 9:13

Fronçant les sourcils, Lucrecia frotta ses mains l’une contre l’autre, tordant ses doigts au passage, sous le coup d’une nervosité soudaine. Stef connaissait absolument toute l’histoire avec Thiago, même si Lu n’avait avoué l’avoir embrassé une première fois que cet été, mais à côté de cela, elle lui avait tout raconté. Leur dernière nuit en août, le désastre des vacances d’hiver, tout. « Non, du coup je me suis levée, j’ai du passer une heure sous la douche. Puis je suis sortie et j’ai fini par venir ici. » Elle fit une petite pause, posant son regard sur sa cousine avant de le poser sur le bout de ses pieds et de marmonner : « C’est Thiago. Demain, c’est la Saint Valentin, et... Je ne sais pas si je dois lui offrir quelque chose. Je l’ai toujours fait avant, mais sans vraiment y réfléchir. Mais là... » Elle ne savait vraiment pas si c’était une bonne idée. Et en même temps, elle avait peur qu’il ne le prenne mal si elle ne faisait rien. Elle connaissait la bête, il était facilement contrarié et elle n’avait vraiment pas envie de lui donner une raison de repartir à Castelobruxo avant la fin de l’année. « En plus Kate veut absolument que je l’accompagne aux cuisines pour faire des chocolats, apparement c’est une tradition japonaise, t’étais au courant ? » Elle non, en tout cas. Mais la blonde lui avait rabattu les oreilles avec ça, et Lu’ avait plus ou moins craqué et accepté de l’aider.

L’histoire de sa cousine l’intéressait, bien entendu. Elle n’avait pas envie qu’un rustre de cinquième année profite de son innocence pour lui briser le coeur. Et elle savait aussi que le coeur d’artichaut de sa cousine flanchait au premier regard un peu trop insistant et a une bouche en coeur. Sauf que les derniers en date étaient trop âgés pour elle, donc elle n’avait rien eu à se mettre sous la dent, Miller par contre... « Hum... Oui, vite fait je crois, mais vraiment, je ne vois pas ce qu’il peut lui trouver s’il peut t’avoir toi... » Vraiment, Lucrecia ne comprenait absolument pas les garçons ! Attendez qu’elle apprenne que Thiago s’était tapé Maria, vous la sentez la crise de jalousie? Aux paroles de sa cousine, elle écarquilla les yeux, pas vraiment certaine de ce qu’elle avait entendu. « Mais bien sûr que non enfin! Qui t’as mis cette bêtise dans la tête ? T’as pas des dents de cheval, toi. » Et ça faisait énormément, il fallait l’avouer !! Mais en même temps, Lu adorait sa cousine et n’était absolument pas objective. A ses yeux, la brune était là plus jolie du monde, et ne méritait que le meilleur. Donc clairement pas Adam Miller, elles pourraient sûrement s’accorder là-dessus!

L’argentine leva les yeux au ciel quand sa cousine lui parla encore d’Adam et du baiser à la poufsouffle. Vraiment, elle se demandait si sa cousine ne le faisait pas exprès des fois. « Je ne dis pas ça pour Adam Miller enfin! Juste que, il y a peut-être d’autres garçons, dans Poudlard, que cet idiot de Miller. Mais que tu ne les voient pas. » Genre Alexandre Symphonie, elle disait ça juste comme ça hein. Mais après tout, il fallait être sacrément aveugle pour ne rien voir ! Hopital, charité, c’est de famille « Mais tu lui as parlé après l’avoir vu ou pas ? Je veux bien qu’il ne soit pas sûr de ce qu’il veut coucou Titi mais carrément embrasser une autre fille? T’es bien mieux sans lui, Stef. » Non, elle n’abusait pas du tout enfin! Elle détestait qu’on se paye sa tête et encore plus qu’on fasse du mal aux gens qu’elle aimait. Les voir mal en point n’était pas quelque chose qui la ravissait ou au mieux, la laissait indifférente. C’était pour cela en partie que le ton était monté entre elle et Ash durant le mois de janvier. Mais vraiment, si Miller fourrait sa langue dans la bouche de toutes les filles de l’école, sa cousine méritait bien mieux !
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 588
Âge : 14 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • We could be waltzin'. Empty
MessageSujet: Re: PV • We could be waltzin'.   PV • We could be waltzin'. EmptyVen 18 Déc - 21:24

Stef étudiait silencieusement le comportement de sa cousine : Lu' paraissait nerveuse, et elle venait de lui avouer avoir très mal dormi. Quelque chose lui disait que tout cela avait à voir avec Thiago, une suspicion qui ne tarda pas à être confirmée par la principale intéressée. « Oh ! » lâcha-t-elle après que Lu' ait évoqué la Saint-Valentin. « A cause de cet été... et de cet hiver ? » déduisit-elle en hochant lentement la tête, prenant le temps de réfléchir en même temps. « Vous n'en avez pas du tout reparlé depuis qu'il est arrivé ? » C'était loin d'être la première fois qu'elle posait cette question à sa cousine, mais après tout, ça ne coûtait rien peut-être qu'à force la réponse va changer. « Tu penses qu'il va t'offrir quelque chose, lui ? » interrogea-t-elle, changeant son fusil d'épaule. Elle avait besoin de tous les éléments pour apporter son expertise sur le sujet les chevilles vont bien merci.

« Ah oui elle m'en a parlé ! Les filles offrent des chocolats aux garçons qui leur plaisent, c'est ça ? En soi c'est pas mal, non ? Tu lui offres les chocolats, et tu vois comment il se comporte. S'il est impassible, c'est juste des chocolats, mais s'il comprend que ça représente plus... Tant mieux, non ? C'est un scénario où tu ne peux pas vraiment perdre ! » fit-elle observer plutôt raisonnablement à Lu'. Le plus direct aurait été de tenter une approche - tendant vers un baiser, de toute évidence - mais cette technique n'avait pas apporté des résultats très fructueux à sa cousine dernièrement. Elle n'avait pas envie de lui recommander une attitude qui ne lui récolterait qu'un vent de la part de Thiago. La vraie question étant, qu'est-ce qu'il fichait, franchement ?! Il semblait si évident à Stef que sa cousine plaisait au grand Argentin ! Etait-ce vraiment à cause des fichues recommandations de leur prof' de danse, après tout ce temps ? Une excuse que Lu' lui avait déjà servi il y a fort longtemps de cela. Si ça n'était réellement que ça, alors Stef avait deux mots à dire à Thiago - et à son maudit prof' ! Toujours dans la mesure.

Des amours de Lu', elles passèrent à celles de Stef - ou plutôt, l'atterrissage brutal qu'avait connu sa "relation" avec Adam. Après avoir prétendu qu'il n'était pas "sûr", elle était tombée sur cet idiot en train d'embrasser quelqu'un d'autre. C'est justement sur cette dernière que Stef se focalisa dans un premier temps : Michelle Maguire. La brune la décrivit - peu charitablement - à sa cousine comme une Poufsouffle aux dents de cheval, ce qui ne la mettait certainement pas en valeur. Pour autant, Adam l'avait choisie elle plutôt que Stef, ce qui avait le don de la faire se sentir concernée. Elle n'avait jamais douté de ses atouts, mais son côté superficiel était titillé. Se pouvait-il qu'Adam ait choisi Michelle parce qu'il la trouvait plus jolie ? Heureusement, la réaction de Lu' vînt la rassurer, puisque sa cousine prononça immédiatement les bons mots : sans même avoir été incitée à le faire, elle lui dit exactement ce qu'elle espérait entendre. Elle sourit avec reconnaissance. « Personne, personne. C'est juste qu'il y a bien une raison pour qu'il la préfère elle. » souligna-t-elle en arquant un sourcil. « Merci, Lu' ! » ajouta-t-elle plus joyeusement, car les affirmations assurées de sa cousine suffisaient à l'apaiser quelque peu.

Elle se garda de citer Isaac Hudson face aux reproches de Lu', ça semblait juste contre-productif. A la place, elle haussa les épaules. « J'espère bien qu'il y en a d'autres, sinon ça signifie que je vais juste finir toute seule à vie. » C'était peut-être un poil exagéré, mais parfois elle n'était pas loin de le penser. Après tous ces égarements, comment croire le contraire ? C'était comme si elle n'était jamais capable de tomber amoureuse de la bonne personne. Elle s'insurgea quand Lu' l'interrogea concernant Adam à nouveau : « Oui bien sûr que je lui ai parlé ! Je lui ai demandé ce qu'il fichait et il a juste balbutié des excuses qui n'avaient aucun sens. J'aurais dû m'en douter, il était trop beau pour être honnête. » soupira-t-elle en reprenant ses étirements. Elle connaissait assez sa cousine pour savoir que et incident de parcours ne serait pas une excuse suffisante pour la tirer de leur entraînement de danse. Et dans le fond, elle n'avait pas vraiment envie de l'esquiver : danser lui permettrait au moins de se défouler !




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 396
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • We could be waltzin'. Empty
MessageSujet: Re: PV • We could be waltzin'.   PV • We could be waltzin'. EmptyVen 18 Déc - 22:42

Fronçant les sourcils, la jeune sorcière appréhendait le lendemain encore plus que sa rentrée à Poudlard après trois ans à Castelobruxo. Etait-il possible d’avoir aussi peur d’une simple fête purement commerciale ? Visiblement, oui. « On parle tous les jours, bien sûr que si, mais on a pas reparlé de ça... Tu crois qu’on devrait ? J’ai peur qu’il se braque. Je veux dire... C’est moi qui l’ai repoussé au dernier moment. » Pas parce qu’elle n’avait pas envie de lui, loin de là, son corps brûlait littéralement pour l’argentin, mais elle avait eu peur de l’après, à des milliers de kilomètres de lui. Elle le savait, elle n’aurait jamais été capable de le laisser après une telle nuit. Et le connaissant, il avait sûrement très mal pris la chose, même s’il ne lui avait jamais rien reproché dans ses lettres. « Franchement je ne sais pas ce qu’il pense. Cet été on a presque couché ensemble et finalement à Noël il me laisse comme ça, sans rien faire. Si ça se trouve, je me suis juste trompée sur toute la ligne, et il voulait juste... Je sais pas. » Elle avait peur de penser que Thiago ne pouvait vouloir que son corps. Elle le connaissait par coeur, ou du moins le pensait-elle. Et elle était sure que l’argentin la connaissait également par coeur, après tout, ils étaient si proches depuis tellement d’années, comment aurait-il pu en être autrement ? Alors que Stef lui demandait si elle pensait recevoir quelque chose du brun, elle hocha négativement la tête. Pas après cet été ni cet hiver, clairement pas. « Non je ne pense pas. Enfin, je ne crois ? Je sais pas, peut-être qu’il en a parlé à Quino? » Même si elle doutait fortement de cela, car Quino ne savait absolument pas garder un secret, donc nul doute que si Thiago avait confié à son cousin qu’il comptait lui offrir quelque chose pour la Saint Valentin, Lu l’aurait su dans la seconde. Cela étant, elle devait avouer que ça lui aurait enlevé un certain poids des épaules.

Alors qu’elle parlait de la tradition japonaise que Kate lui avait étalé de long en large pendant au moins trois jours, lui rappelant qu’il s’agissait plus de chocolats d’amitié que d’une déclaration amoureuse pour chaque personne -preuve en était, Lu’ savait que Stef et elle-même recevraient un petit paquet- l’argentine ne savait quand même pas sur quel pied danser. C’était tentant, bien entendu, surtout qu’elle pourrait toujours ressortir l’excuse de la tradition de son amie comme excuse, mais en même temps... « Je ne sais pas si j’ai vraiment envie de me prendre un râteau, Stef. Je veux dire, c’est Thiago, pas... Je sais pas moi, Ash. c’est cadeau carpette » Pas qu’elle n’aimait pas le Poufsouffle, encore que, là aussi elle avait l’impression que le monde se dérobait sous ses pieds et qu’elle n’était pas à la hauteur en tant qu’amie, mais il n’était pas Thiago. Il n’y avait rien d’ambiguë avec le gallois, rien n’avait dérapé.

Concernant les histoires d’amour de sa cousine chérie, Lu' ne comprenait vraiment pas pourquoi elle se mettait dans un état pareil pour Adam Miller. Ce mec, au final, elle ne le connaissait même pas plus que ça. Elle le trouvait beau, certes, mais à part ça ? Est-ce qu’il avait de la conversation ? Est-ce qu’il était intéressant, plus que seulement physiquement ? Lucrecia était sûre que non, vu ce que sa cousine lui racontait. « Moi je pense que c’est un gros naze qui cherche à étoffer son tableau de chasse. Et tu mérites mieux que d’être un nom sur une liste, Stef ! » Franchement, comment ne pouvait-elle pas s’en rendre compte ? Et ce n’était pas parce qu’elle était sa cousine qu’elle pensait cela, elle était tout à fait sincère ! « Non vraiment, tu te fais du souci pour rien. Tu es très belle Stef, c’est juste un gros con. » Lucrecia était sanguine, ce n’était pas nouveau, et elle ne supportait pas que l’on touche à sa famille. Alors forcément, si Adam Miller faisait du mal à sa cousine chérie, elle n’allait pas rester là à rien faire. Si ça ne tenait qu’à elle, elle serait probablement déjà partie à la recherche du malotru pour lui flanquer une raclée.

Face au haussement d’épaule et à la remarque de la brune, Lu secoua vivement la tête. « N’importe quoi. Si toi tu finis seule, je ne sais pas ce que ça présage pour moi. » Parce que contrairement à sa cousine qui changeait de coup de cœur toutes les trois heures, elle n’avait qu’un seul garçon en tête. Donc si ce dernier l’envoyait balader, elle finirait probablement toute seule jusqu’à la fin de sa vie. Ou avec plein de chats. « Pff, quel gros nul. Tu vois qu’il en valait pas la peine, il est même pas fichu de te donner des explications claires ! » Comme quoi, il valait mieux que sa cousine aille voir ailleurs, l’herbe y était sûrement plus verte. Faisant rouler ses épaules, Lu' poussa un soupir. « Dire que même Quino a une copine... » Elle fronça à nouveau les sourcils, un peu énervée par elle-même pour penser une telle chose. « Tu penses que Kate et Quino vont rester ensemble pour toujours ? » Elle avait un peu du mal à voir son cousin en couple, elle devait l’avouer, mais elle savait aussi que Kate en pinçait pour Itachi et pas pour le greco-argentin. Et pourtant, elle semblait heureuse avec lui... Donc peut-être que même elle, serait peut-être heureuse avec quelqu’un d’autre que Thiago ?
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 588
Âge : 14 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • We could be waltzin'. Empty
MessageSujet: Re: PV • We could be waltzin'.   PV • We could be waltzin'. EmptyDim 20 Déc - 14:07

Leur entraînement de danse avait entièrement quitté l'esprit de Stef : elle était passée en mode "analyse de la vie amoureuse de Lu" avec un naturel déconcertant pour toute personne non habituée (donc pas Lu', a priori !) Elle se targuait toujours d'être sincère, mais le sujet était délicat. Elle aimait jouer les Cupidons, elle l'avait assez démontré par le passé : Quino et sa copine mystère (statut : eau de boudin), Eurydice et Nathaniel (statut : le jury n'a pas encore tranché), James et Tina (statut : elle ne s'en était pas encore mêlée mais ça ne saurait tarder). Cela dit, le cas de Lu' et de Thiago était particulier. Elle était certaine que le brun aimait sa cousine - la discussion qu'ils avaient eu tous les deux à son arrivée à Poudlard en attestait. Mais il n'avait décidément pas l'air prêt à faire sa déclaration. Sur le principe, elle avait plutôt tendance à s'aligner sur la pensée de Lu'. Le forcer à parler risquerait de le faire se braquer. Mais en même temps, si aucun des deux ne faisait le premier pas, et que Thiago continuait à se convaincre qu'il valait mieux qu'ils restent amis... « Franchement je ne sais pas trop, Lu'. Je suis sûre que c'est réciproque, mais il ne faudrait pas que le faire parler ait l'effet inverse... Je pourrais poser la question à Quino si tu veux, pour voir s'il lui a dit quelque chose ? » proposa-t-elle d'un air volontaire. Même si elle avait pardonné son frère au bal, elle était encore un peu froissée par son comportement. Mais s'il s'agissait de récupérer des informations supplémentaires pour Lu', elle était prête à essayer d'obtenir des confidences de sa part.

L'idée que Lu' ait failli coucher avec Thiago n'était pas si étonnante, mais elle laissait une impression de retard à Stef : une semaine plus tôt, elle n'avait même pas embrassé qui que ce soit (et on ne pouvait pas dire que le premier essai ait été entièrement probant !). Faisant fi de ce manque d'expérience, elle secoua la tête en signe de dénégation. « Tu connais Thiago, et tu connais la vraie nature de votre relation, c'est la peur qui parle là. Il ne voulait pas juste... » Elle se détesta de rougir, mais elle était vraisemblablement incapable d'en faire autrement. « Bref, tu sais. » conclut-elle dignement, frustrée par sa propre pudeur. Préférant ne pas s'attarder sur cet instant de flottement, elle enchaîna en interrogeant Lu' sur le cadeau que Thiago pourrait lui offrir. Question de réciprocité. « Il t'offrait des trucs les années précédentes ? » Quant à son frère, elle avait des doutes sur sa capacité à tenir sa langue, mais dans leur situation, ça pouvait finalement s'avérer utile - à elles deux, elles pourraient le faire craquer et bonne chance à Quino.

Son regard se fit plus aiguisé. « Pourquoi tu parles d'Ash ? » Sa curiosité était piquée, car elle ne voyait vraiment pas ce qui, dans leur conversation, l'avait amenée à penser à Ash en lien avec un râteau. Se pourrait-il qu'un développement lui ait échappé ? « Je comprends Lu'. Franchement je ne peux pas te dire si c'est la bonne solution, mais au moins tu serais fixée ? Là t'en perds carrément le sommeil... » lui fit-elle observer avec sollicitude. Heureusement, il y avait ses propres désastres amoureux pour distraire sa cousine. Après lui avoir parlé d'Adam et de sa "bonne amie" Michelle, Stef trouva du réconfort dans les assurances de Lu' la concernant elle et sa défense féroce face à la stupidité d'Adam. « Je sais, je sais. T'as raison. Dans le fond je ne suis même pas si triste, c'est bien la preuve que c'était pas le bon, non ? » Pas qu'elle ait prévu de se marier avec lui, elle aimait anticiper mais pas à ce point-là. Elle ne regrettait pas d'avoir embrassé Adam, mais elle trouvait que l'issue aurait pu être un peu moins tragique. Cela dit, ce qui était fait était fait. Son cœur se réchauffa en entendant Lu' casser du sucre sur le dos d'Adam. Bien fait. « Merci Lu' ! »

Elle secoua ensuite la tête avec incrédulité : « C'est toi qui dis n'importe quoi, tu ne vas pas finir seule toi. Je suis sûre que ça va finir par se débloquer avec Thiago. » dit-elle avec conviction. Alors qu'elle... Il semblait qu'elle était peut-être condamnée à tomber constamment amoureuse et constamment de la mauvaise personne. « Tant pis pour lui ! » acquiesça-t-elle avant de poursuivre avec animation concernant Quino : « Mais oui t'as vu ça ? Je ne l'avais vraiment pas vu venir, ça ! Tu crois qu'il parlait de Kate l'an dernier, quand il m'avait dit qu'il aimait bien quelqu'un ? Je ne savais pas qu'il pouvait se montrer aussi secret. » admit-elle, légèrement chiffonnée, car son frère lui était toujours apparu comme un livre ouvert. « Pour toujours ? » répéta-t-elle, son cœur se serrant sensiblement à cette idée. Kate et Quino pour toujours ? Et elle restant sur le carreau, éternel cœur d'artichaut sans perspectives concrètes ? « Franchement je ne pense pas, non ? Kate est amoureuse d'Itachi... » dit-elle précautionneusement. Elle se plaignait toujours que le Poufsouffle n'y voyait rien que du feu, mais ça ne voulait pas dire qu'il ne finirait pas par ouvrir les yeux tôt ou tard, si ? Elle espérait juste que lorsque ça se produirait, ça ne briserait pas le cœur de Quino au passage...




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 396
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • We could be waltzin'. Empty
MessageSujet: Re: PV • We could be waltzin'.   PV • We could be waltzin'. EmptyLun 28 Déc - 0:01

L’argentine savait bien qu’elle se faisait des films et qu’elle voyait tout bien plus noir que ça ne l’était réellement. Après tout, même si elle avait repoussée Thiago au dernier moment cet été, et qu’il ne l’avait pas embrassée en retour cet hiver, l’important était qu’il soit à Poudlard, maintenant. Qu’au final, il ait changé d’avis et ait lui aussi traversé l’océan. Elle espérait que cela soit pour elle plus que pour ce que Poudlard avait à offrir, mais elle n’en n’était pas non plus sûre que cent pour-cent. Stef elle, semblait par contre convaincue que tout cela était réciproque, mais Lucrecia ne préférait pas lui demander si Thiago lui avait parlé. Elle connaissait sa cousine, même si elles s’adoraient, Stef ne moufterait pas si Thiago s’était confié à elle. Tout comme elle n’irait pas raconter à Thiago tout ce qui tracassait sa partenaire de danse. « Non, je pense que Quino ne saurait pas tenir sa langue. Même moi je ne lui ai pas dit ce qu’il s’était passé. » Parce que son cousin ouvrait trop facilement sa bouche et qu’elle ne pouvait pas risquer que toute l’école soit au courant de ses batifolages, tout étouffés dans l’œuf soient-ils. Quino savait que Lu avait déjà embrassé son meilleur ami une fois, mais c’était tout, et c’était déjà bien assez. Heureusement pour elle, Stef la raisonna. Elle disait vrai, Lucrecia vrillait parce qu’elle avait peur. Jamais Thiago n’aurait tenté d’aller plus loin juste pour aller plus loin, pas vrai ? « Je sais, je sais, tu as raison. Je panique, c’est tout. » Mais elle n’y pouvait rien. L’idée qu’il aille voir ailleurs lui donnait la nausée, et l’idée de lui déclarer sa flamme des maux de tête. Autant dire qu’elle n’était pas au meilleur de sa forme, clairement. « Oui, mais comme moi quoi. C’était normal, j’ai jamais réfléchi à ça. Mais maintenant... » Maintenant, tout prenait une autre dimension, et c’était vraiment compliqué à gérer. Lu n’était qu’une adolescente. Elle avait beau avoir participé à des tonnes de compétitions, elle n’en restait pas moins une fille en proie à ses hormones et ses sentiments. « C’est trop nul. J’aurais jamais du l’embrasser cet hiver. » Ou le repousser l’été dernier ? Au final, l’un dans l’autre, peut-être seraient-ils dans une autre situation s’ils avaient effectivement couchés ensemble fin août.

Que Stef soit rassurée, Lu n’avait pensé à Ash seulement parce qu’il faisait parti des amis qu’elles avaient en commun, tout comme Thiago. « Parce qu’avec Ash, il n’y a rien d’ambiguë. Je veux dire, on est amis, enfin je crois, mais c’est tout. Que Thiago, j’ai un passé avec lui. On a des années de danse et d’amitié, je connais toute sa famille, il connaît toute la mienne. C’est... C’est pas un étranger quoi. » Même si elle n’était plus très sûre d’être amie avec Ash, vu leur dernier tête à tête. Mais en même temps, il lui avait fait envoyer une pâtisserie quelques temps après. C’était bon signe non? Poussant un soupir, Lu haussa les épaules, impuissante. « Je ne peux pas vivre sans lui Stef. Le professeur Gibson m’a demandé ce que je comptais faire à la fin de l’année et, avec Thiago qui se butait à ne pas vouloir venir... Je pensais rentrer. Maintenant, il est là et je ne sais pas si l’une ou l’autre des options est bonne. » Rentrer, si Thiago ne venait pas, revenait à l’abandonner une nouvelle fois. Et si plus rien n’allait entre eux, qu’elle reste ou qu’elle parte serait d’autant plus compliqué. Mais pour le moment, comme elle ne savait pas vraiment où se situer par rapport à tout ça, elle se triturait plus l’esprit qu’autre chose.

Quand Stef lui dit qu’elle n’était même pas spécialement triste et qu’Adam Miller ne devait donc pas être le bon, Lucrecia hocha vigoureusement la tête. Elle était absolument d’accord avec sa cousine, ça ne servait à rien de s’apitoyer sur son sort pour un mec aussi inintéressant qu’Adam Miller, il y avait clairement mieux à Poudlard, encore fallait-il que Stef se décide à ouvrir les yeux. Lu n’avait pas envie de la forcer à quoi que ce soit non plus. « Tu vois, t’as déjà tout compris ! Mais on peut quand même aller lui casser les genoux, juste pour te venger. »On ne le dira jamais assez, Lu était très -trop?- protectrice des membres de sa famille ! Et vraiment, cet Adam Miller méritait qu’on lui règle son compte une bonne fois pour toute. Non, elle ne passait pas du tout sa propre frustration sur le Gryffondor, voyons !

Lucrecia était bien moins convaincue que Stef que tout finirait par aller bien avec Thiago. Elle redoutait le lendemain, ne savait pas vraiment comment s’y prendre et encore moins comment l’argentin a allait réagir si elle lui faisait une déclaration. Elle haussa les épaules, préférant ne rien ajouter de plus. Elles pouvaient continuer longtemps comme ça, à se dire blanc et noir à tour de rôle, mais ça ne ferait rien avancer du tout. « Non, je ne pense pas. Il m’a parlé de Kate en janvier, pour savoir ce qu’elle aimait. » Elle ne pouvait pas sciemment dire à Stef que l’élue du coeur de son frère l’été dernier était Dahlia et qu’elle ne s’était pas non plus attendue à ce qu’il apprécie Kate. Encore moins que la blonde accepte de sortir avec lui, mais c’était un autre sujet. « Oui, c’est vrai. Ça n’a pas l’air de trop le déranger lui, qu’elle sorte avec un autre. » Elle se demanda rapidement si ce n’était pas elle le problème dans toute cette histoire, a être jalouse et possessive, plus que de raison. « Je ne pense pas que Quino soit amoureux de Kate. Il l’aime bien et il l’a trouvé jolie, mais je doute qu’il y ait de vrais sentiments. » peut-être n’avait-il juste plus envie d’être la cinquième roue du carrosse, même si, de ce que Lu voyait, son entourage était relativement célibataire. « J’espère juste qu’ils ne vont pas s’entretuer. Ou qu’elle ne va pas l’empoisonner avec ses thés. » Et là, rien n’était moins sûr.
acidbrain


• 1 010 mots •


Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 588
Âge : 14 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • We could be waltzin'. Empty
MessageSujet: Re: PV • We could be waltzin'.   PV • We could be waltzin'. EmptySam 16 Jan - 13:33

Stef était plutôt en accord avec Lu' au sujet de Quino : ce garçon était une vraie passoire à ragots. La majorité du temps, ça n'était même pas intentionnel, il était juste très bruyant et peu discret - un trait partagé par une autre des Kostas... Mais Stef avait le mérite de se montrer plus appliquée dans sa dissimulation des secrets lorsqu'elle savait à quel point ils tenaient à cœur à ses proches - comme c'était le cas de Lu'. Raison pour laquelle elle avait été aussi blessée de découvrir que Quino la pensait assez négligente pour avoir diffusé sa prétendue relation cachée avec Peony Lloyd. Quel malotru.

Pour autant, Stef savait aussi des choses concernant Thiago, et elle se sentait comme une équilibriste en discutant avec sa cousine, cherchant à l'aiguiller sans dévoiler ouvertement tout ce que lui avait dit son ami. Lu' était sa cousine, à ses yeux, ça prenait forcément le dessus sur son affection pour Thiago, mais elle savait aussi que débarquer dans leur relation avec ses grands sabots ne ferait rien pour améliorer la situation - au contraire. Elle avait essayé de le faire comprendre à Thiago : c'était à lui de se montrer plus transparent avec Lu', et elle espérait qu'il l'avait bien entendue. « Je comprends t'inquiètes ! » rassura-t-elle avec sollicitude, avant de poursuivre : « Ou peut-être que vous auriez dû aller jusqu'au bout l'été dernier. » compléta-t-elle, comme si elle avait lu dans les pensées de sa cousine. Elle haussa les épaules. « De toute façon c'est trop tard pour les deux, ça ne sert à rien d'avoir des regrets ! » ajouta-t-elle avec philosophie. Accessoirement, elle se disait que s'ils étaient vraiment allés jusqu'au bout l'été précédent, alors Lu' n'aurait jamais voulu venir à Poudlard, et au final, c'était elle qui aurait perdu au change !

Elle fronça les sourcils. « Comment ça "tu crois" ? Qu'est-ce qu'il a encore fait ? » Elle avait déjà été très déçue d'apprendre que son ami s'était comporté comme un vrai rustre avec Lu', alors il n'avait pas intérêt à avoir réitéré l'exercice. Elle commençait d'ailleurs à penser qu'il y avait anguille sous roche, et comptait bien enquêter de plus près sur le sujet et bonne chance Ash ! « Oui tu as peur de perdre tout ça, c'est normal... » acquiesça-t-elle en essayant de se mettre à la place de sa cousine. Est-ce qu'il y avait quelqu'un à Poudlard qu'elle connaissait depuis aussi longtemps que Lu' côtoyait Thiago ? Eurydice, peut-être ? Nouveau ship. Bien que les liens les unissant soient tout à fait différents de ceux des deux Serpentards, elle ne se serait en effet jamais vue faire quoi que ce soit pouvant mettre en danger sa relation avec la Serdaigle. Mais après tout, la situation n'était pas du tout la même. Son attention se fit d'autant plus aiguisée en entendant Lu' dire qu'elle pourrait rester l'année prochaine. « Oh Lu', ce serait trop bien que tu restes. Tu crois que Thiago serait partant ? Vous en avez déjà parlé ? » Ses yeux brillaient d'enthousiasme à cette perspective, elle qui s'était initialement vue partir avec Lu' à Castelobruxo à la fin de l'année. Mais quitter Poudlard ne semblait plus si facile que ça dernièrement, alors quelque part, voir Lu' et Thiago rester lui offrirait un entre-deux des plus acceptables.

Elle se fit méditative à la perspective d'aller "casser les genoux" d'Adam. Ça semblait un brin extrême - et puis, Stef n'avait pas du tout envie de finir en retenue. Elle laissait cette passion folle à son frère. « Peut-être qu'on peut juste lui jouer un tour. On devrait aller voir ce que Quino a en stock. » proposa-t-elle d'un air malicieux, plutôt amusée par cette idée à présent. Après tout, ça n'était pas parce qu'elle n'était finalement pas amoureuse d'Adam que son comportement à lui devenait acceptable ! Une petite farce, ça ne mangeait pas de pain, et c'était toujours divertissant son frère lui a tout appris.

Quant à Quino, justement, Lu' évoqua sa relation toute récente avec leur amie Kate, qui avait suscité bien des interrogations chez Stef. Comme Lu' pourtant, elle doutait que Kate soit la fille secrète dont il lui avait parlé l'année précédente - et elle soupçonnait que sa cousine n'en sache plus sur le sujet qu'elle ne voulait bien l'admettre. « Tu me le dirais si tu en savais plus que ça, hein ? » demanda-t-elle d'un air soupçonneux. « Oui c'est bizarre, non ? A sa place je serais verte je pense. » Même quand il ne s'agissait que de ses amis, les laisser se faire alpaguer par d'autres gens lui était difficile - la preuve avec Ash et Dominique par exemple. Alors quand bien même Itachi n'était que le meilleur ami de Kate, n'aurait-il pas dû apparaître un minimum dépité qu'elle l'abandonne pour Quino ? « J'ai du mal à imaginer Quino vraiment amoureux, mais j'imagine que ça finira par arriver ! » Elle sourit. « Je ne pense pas. Elle ne me ferait pas ça, c'est quand même mon frère. » souligna-t-elle en haussant les sourcils. Terminant un dernier geste destiné à s'échauffer, elle adressa ensuite un regard interrogatif à sa cousine : « Bon, il faut qu'on s'y mette, non ? Ou sinon on abandonne et on va se balader dans le parc, ça marche aussi. » proposa-t-elle, l'air de rien, parce que qui ne tente rien n'a rien, et si elle avait envie de passer du temps avec sa cousine, ça n'avait pas forcément à être en dansant.

[ Terminé pour Stef ]




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV • We could be waltzin'. Empty
MessageSujet: Re: PV • We could be waltzin'.   PV • We could be waltzin'. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • We could be waltzin'.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: Les Clubs de Poudlard :: Sterne-
Sauter vers: