AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nathaniel Baker
Nathaniel Baker
Préfet de Serdaigle

Parchemins : 319
Âge : 13 ans (30/05/2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley Empty
MessageSujet: La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley   La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley EmptyMer 2 Déc - 1:22





They planted the Whomping Willow the same year that I arrived at Hogwarts. People used to play a game, trying to get near enough to touch the trunk. In the end, a boy called Davey Gudgeon nearly lost an eye, and we were forbidden to go near it. No broomstick would have a chance.

Les cours étaient terminés pour les troisièmes années. Pour la journée bien évidemment, pas pour l'année. Ce n'était que le début du mois de Mars, les examens étaient encore loin d'être arrivés, Nathaniel avait hâte de s'y mettre. Il se sentait déjà prêt à tout entreprendre (et à réussir bien évidemment). Mais le garçon était énervé cet après midi. Enfin toute la journée il avait été énervé à vrai dire. Ce matin il avait reçu un courrier de son père. Oui de son père. Le fameux joueur de Quidditch professionnel, attrapeur chez les Flèches d'Appleby. Ce dernier ne lui écrivait jamais, mais vraiment jamais, les seuls fois où Nathaniel avait de ses nouvelles c'était à travers les lettres que sa mère lui envoyait une à deux fois par an, ou lors des vacances d'été lorsqu'il avait la chance de le croiser. Mais là il lui avait écris. Mais il n'était pas content. À vrai dire l'un de ses collègues avait un enfant à Poudlard. Très naturellement Jason Baker, le père de Nathaniel, lui avait parlé de son fils et c'est là qu'il a appris que non, le préfet des bleus et bronzes ne faisait pas parti de l'équipe de Quidditch de sa maison. " Inadmissible " était le mot qu'il avait mis sur le courrier. Il trouvait inadmissible que sa propre chaire ne soit pas aussi un joueur de Quidditch et surtout qu'il ne l'ait pas averti. Il s'était senti complètement ridicule face à son collègue dont l'enfant était dans l'équipe de Quidditch de sa maison.

Toute cette lettre avait énervé Nathaniel pour plusieurs raisons. La première était qu'il trouvait son père culottée de lui écrire pour ça alors qu'il ne lui écrivait jamais habituellement. La seconde parce que Nathaniel n'avait jamais dit qu'il s'était inscrit au Quidditch. Certes en première année il en avait émis le souhait, mais une fois sa scolarité débutée il s'était rendu compte qu'il préférait prendre tout le temps qui lui était offert pour étudier au lieu d'en perdre lors des entrainements. La vérité c'était que le sport sorcier l'avait surtout intéressé pour le temps passé avec son père plutôt que le sport en lui-même. Enfin la troisième raison qui agaçait le préfet de Serdaigle c'est que si son géniteur suivait un peu et qu'il demandait des nouvelles à son fils directement, il aurait la réponse bien plus tôt, mais non, il n'était jamais là alors il ne pouvait pas reprocher à Nathaniel de ne pas lui en avoir parlé.

Le garçon rangea ses affaires dans son sac et quitta la salle de classe. Il savait sur qui il allait déverser sa colère. Une nouvelle fois elle avait séché les cours et ce n'était pas bien. Cette fille franchement faisait n'importe quoi. Pourtant le garçon le savait, elle était capable de rivaliser avec n'importe quel Serdaigle, mais non, elle préférait passer son temps à droite à gauche au lieu d'assister aux cours. Pourquoi faisait-elle donc ça ? Il n'en savait rien. Ils se connaissaient depuis des années via les mondanités auxquels ses parents participaient autrefois (beaucoup moins depuis quelques années et plus du tout pour le bleu et bronze depuis qu'il était entré à Poudlard) et à l'époque il lui avait trouvé du potentiel. C'est pour cela qu'il ne comprenait pas pourquoi elle se terrait dans sa cachette favorite bien trop souvent au goût de Nathaniel.

« Cassandra Fawley ! » s'exclama-t-il en traversant le parc. Oui, c'était de Cassie dont il s'agissait. Ceux qui n'avait pas connu la jeune fille avant s'étonnerait qu'elle soit une des fréquentations de Nathaniel, mais encore une fois elle avait un cerveau, elle ne l'utilisa juste pas à bon escient et le préfet allait le lui rappeler. Toute la colère qu'il avait emmagasiné à l'égard de son père lui servirait de motivation pour enguirlander une nouvelle fois sa camarade. Comme d'habitude elle se tenait non loin du Saule Cogneur. Que faisait-elle, attendre que le temps passe ? « Cassie ! Tu peux pas encore rater les cours comme ça, ce n'est pas bon pour ton année scolaire ça. Comment tu vas faire pour les examens après ? » lui dit-il s'asseyant sur l'herbe un peu humide à côté d'elle. Il se chargerait de nettoyer sa cape de sorcier après avec la magie, rien de bien irréversible. « Tu sais que je vais continuer de venir te voir à chaque fois que tu sèches les cours n'est-ce-pas ? » ajouta-t-il le regard sérieux vers sa camarade rouge et or. « Franchement je ne te comprends pas. Je sais par expérience que tu as le cerveau pour alors pourquoi tu ne l'utilises pas ? Tu n'as pas trouvé ce qui t'intéressait ? Tu veux qu'on cherche ensemble une matière qui te passionnerait pour que tu te donnes à fond ? » proposa-t-il. Si ce n'était que ça il était prêt à lui consacrer un peu de son temps si cela signifiait qu'elle allait revenir à plein temps en cours. Mais avec Cassandra, ce serait une réponse bien trop facile.

(829)

(c) SIAL ; icons sial




good loses. good always loses, because good has to play fair. evil doesn't. she is evil.
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 65
Âge : 14 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley Empty
MessageSujet: Re: La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley   La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley EmptySam 5 Déc - 11:38


La Rebelle et le Préfet
Cassandra + Nathaniel
(c) princessecapricieuse


Cassie avait prévu d'aller en cours cet après-midi : elle avait simplement été distraite de cet objectif. Elle passait dans le Hall, sac à l'épaule en débattant intérieurement les vertus de se rendre en cours d'Histoire de la Magie (pas énormes a priori, au vu du programme qui ne semblait jamais avancer : arrêteraient-ils un jour d'étudier les guerres de géants ?) mais jugeant que le sécher ne serait que très peu rentable. Elle n'était déjà présente que physiquement aux cours de Binns, la majorité des élèves semblaient considérer ces heures comme des séances de sieste planifiées par l'école trop gentil et Binns lui-même était tout à fait transparent (littéralement). Ce n'était pas lui qui irait l'embêter si elle faisait autre chose, et même si elle cherchait à provoquer ses parents et Cece, elle n'avait pas non plus pour dessein d'être virée de Poudlard pour avoir eu trop d'absences injustifiées. Il fallait savoir choisir ses batailles !

Seulement, dans le Hall, un grand remue-ménage l'attendait. Sa camarade de dortoir, Gemma, avait réussi à perdre son Boursouflet : une petite bestiole adorable appelée Jeremiah avec laquelle Cassie adorait jouer dans leur salle commune. Gemma semblait désolée, mais elle semblait aussi résignée. Elle regarda l'heure et annonça qu'il fallait se dépêcher pour arriver à temps au cours de Binns. Se sentant - forcément - investie d'une mission, Cassie déclara qu'elle rejoindrait ses camarades plus tard. Et elle savait que son choix était le bon : les Boursouflets étaient de petites créatures fragiles, qui paraissaient déjà trop frêles pour ce monde. Jamais Jeremiah ne pourrait survivre par lui-même, surtout s'il était sorti comme semblait le supputer Gemma ! Sa camarade de dortoir venait d'ailleurs de perdre de nombreux points auprès d'elle. On n'avait pas idée d'être aussi négligeant avec ses animaux de compagnie (avec tout le reste par contre : vêtements, affaires de cours, livres de Cece... c'était généralement elle qui perdait des points auprès de sa sœur !)

Elle chercha Jeremiah pendant une bonne heure, s'essayant à quelques "Accio" sans conséquences notables mis à part Jeremiah Abernathy, qui s'était envolé de la tour d'astronomie et s'était pris un mur : oupsi et finit, en désespoir de cause, par retourner à la salle commune de Gryffondor. Gemma ne semblait pas très fiable pour le coup, et Cassie se demandait si elle n'avait pas juste mal cherché. Comme par enchantement, Jeremiah se trouvait lové près du feu et il s'anima dès qu'il l'aperçut. Pauvre petit bête. Elle le prit délicatement dans sa main et lui proposa avec malice : "On va faire un petit tour ?" Avec toutes ces aventures, le cours d'Histoire était déjà bien entamé, et elle ne voyait pas d'intérêt à se pointer maintenant, si ce n'était d'attirer inutilement l'attention de Binns - ou de ses autres camarades. Si elle avait assez de bol, peut-être qu'on n'avait même pas remarqué son absence c'était sans compter sur Nathaniel "Oeil de Lynx" Baker !

Quand Nate la trouva, Cassie était assise dans le parc, à une distance respectable du Saule Cogneur : assez près pour pouvoir l'observer sans qu'on ne l'importune pas le time professeur McGonagall je suis très occupée et assez loin pour ne pas devenir une victime collatérale du Saule s'il décidait de se lancer dans un entraînement de boxe. C'était un coin du parc qu'elle appréciait tout particulièrement. Malgré ses accès de violence, le Saule était vraiment majestueux, et il se trouvait dans un endroit plutôt tranquille, là où Cece ne venait pas la trouver pour la couvrir de récriminations (elle avait le Saule en horreur, ce qui expliquait peut-être que Cassie l'apprécie tant !) A côté d'elle se trouvaient d'une part Jeremiah, de l'autre une boîte reçue de ses parents le matin-même, déballée mais non ouverte. Cracher sur des Chocogrenouilles gratuites avait quelque chose d'ingrat, elle voulait bien le reconnaître, mais ça ne l'empêchait guère d'être dépitée. Déjà, parce qu'elle était vaccinée à vie des Chocogrenouilles. Elles apparaissaient partout, parfois déguisées sous forme d'éditions spéciales, parfois nonchalantes et classiques, parfois grandes, parfois petites, elle avait passé sa vie littéralement baignée dans les Chocogrenouilles. Et elle avait beau répéter à ses parents qu'il n'était pas nécessaire de lui en envoyer lorsqu'elle était à Poudlard, il apparaissait évident que même sur ce minuscule point, ces deux-là n'étaient pas décidés à l'entendre.

La boîte était arrivée à l'heure du petit-déjeuner, accompagnée d'un mot l'invitant explicitement à faire retrouver une apparence normale à sa personne lors de son retour à la maison en juin. Elle savait à quel point il leur en avait coûté de la laisser pénétrer dans le train - pire, poser le pied sur le quai 9 3/4 affublée de cheveux blonds aux pointes roses (bien que non maquillée, ayant choisi de savamment dissimuler son crayon parmi ses affaires plutôt que de risquer une confiscation immédiate pour le simple plaisir de les avoir énervés cinq minutes). Mais la teinture avait tenu bon, et elle avait pour l'instant réalisé dans une moindre mesure, l'un de leurs pires cauchemars pour elle (loin devant on trouvait : épouser un Né-Moldu, échouer à tous ses examens et passer pour une Cracmoc et éventuellement, tomber enceinte à seize ans sans perspective de mariage ou d'un avenir sécurisé ; le combo des trois l'équivalent d'une apothéose).

Jeremiah s'attaquait à l'ascension de la boîte de Chocogrenouilles quand on appela son prénom. Cassie leva immédiatement les yeux au ciel : encore lui. « Bonjour à toi aussi Nate ! Tu as passé une bonne journée ? » demanda-t-elle aimablement, dans une parfaite imitation de sa mère lorsqu'elle se retenait de l'enguirlander devant les invités. Il paraissait encore plus remonté que d'habitude, ce qui lui parut plutôt alarmant. Elle ne comprendrait jamais l'obsession de Nate pour la faire rentrer dans ce qu'il entendait par "le droit chemin". Déjà, ça lui rappelait un peu trop les discours moralisateurs de sa soeur (même si Cece restait tout de même plus concentrée sur ses apparences que son parcours académique). Mais elle le connaissait depuis l'enfance et ils s'entendaient plutôt bien à l'époque où il se coltinait lui aussi les soirées mondaines favorites de ses parents. Elle n'avait jamais tout à fait saisi pourquoi ses apparitions s'y étaient faites de plus en plus rares.

« Tu t'inquiètes pour moi Nate ? C'est mignon. » lui dit-elle, pas plus émue que ça par ses remontrances. « Je sais, mais ça ne me semble pas être une utilisation très rentable de ton temps. Chocogrenouille ? » proposa-t-elle en retirant doucement Jeremiah de la boîte pour le garder dans sa main, utilisant l'autre pour tendre les chocolats à Nate, en parfaite petite hôtesse. Déformation familiale. Elle se retînt de soupirer aux nombreuses questions de Nathaniel, qui décidément, était parti pour lui prendre la tête. « J'ai trouvé la matière qui m'intéressait : le Soin aux Créatures Magiques donc tout va bien, pas besoin d'alerter les autorités ! » déclara-t-elle fermement mais sans hostilité. Certes, elle n'appréciait pas cette intrusion de Nate dans sa vie privée, mais elle savait aussi que ça partait d'un bon sentiment. Il voulait l'aider, ce qui était tout à son honneur - même si elle n'avait rien demandé.

[ 1191 ]




cassandra; — They think that it's over but it's just begun. Only one thing can save us ; only the young - can run. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Baker
Nathaniel Baker
Préfet de Serdaigle

Parchemins : 319
Âge : 13 ans (30/05/2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley Empty
MessageSujet: Re: La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley   La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley EmptyDim 6 Déc - 22:48





They planted the Whomping Willow the same year that I arrived at Hogwarts. People used to play a game, trying to get near enough to touch the trunk. In the end, a boy called Davey Gudgeon nearly lost an eye, and we were forbidden to go near it. No broomstick would have a chance.

Nathaniel ne comprenait pas l'obstination de Cassandra de ne pas se rendre en cours. Pour lui c'était tout bonnement impensable qu'on souhaite passer son temps à flâner plutôt qu'à apprendre des choses hyper intéressantes sur le monde qui les entourait. Pour autant l'arrivée de Nathaniel, qui n'était pas nouvelle (dès qu'il voyait son absence et s'il en avait le temps, il venait la chercher) ne semblait pas la perturber plus que cela. Elle tenta de faire la conversation, mais il ne tomba pas dans son piège. « Non je n'ai pas passé une bonne journée parce que je ne t'ai pas vu en cours, encore une fois. » dit-il appuyant bien sur les mots de sa dernière phrase. Irresponsable, elle était irresponsable. « Je m'inquiète pour ton avenir, tu n'arriveras à rien comme ça voyons ou alors tu réduiras considérablement ton choix d'avenir. Tu ne veux quand même pas finir en concierge de Poudlard si ? » demanda-t-il inquiet pour son amie. Cela au moins elle amènerait du sang neuf à la place de ce vieux Rusard qui menaçait de suspendre tous les élèves à des crochets, eh oui même les plus sérieux comme Nathaniel, dès qu'il y avait un peu trop de rires sur son passage.

Pour en revenir à Cassandra, cette dernière ne semblait pas se rendre compte de la gravité de ses actes. Pire encore, elle plaisanta quand Nathaniel lui fit remarquer qu'il allait continuer à venir la voir à chaque fois. Encore pire, elle lui proposa même une chocogrenouille. « Non je n'ai pas envie de tomber malade en mangeant des cochonneries. » refusa-t-il. L'aversion de Nathaniel envers les confiseries n'était pas quelque chose qu'il cachait, loin de là. Il était plutôt du genre à promouvoir les bienfaits d'une alimentation sans bonbon ni chocolat, mais aujourd'hui il avait d'autres priorités. Cela dit la Gryffondor ne lui rendait pas la tâche bien facile, jouant sur les mots pour se montrer plus maline que le Serdaigle. Mais il ne faillirait pas et cette fois Cassandra retournerait bien en cours à temps plein ! Il s'installa à côté d'elle, prêt à ne rien lâcher.

« Si tu es intéressée par les Soins Aux Créatures Magiques c'est super ! Mais tu sais que tu auras besoin de connaissances dans d'autres matières quand même pour t'aider avec les créatures magiques. Comment penses-tu éteindre un incendie malencontreusement causé par une Salamandre si tu ne sais pas lancer le sortilège Aguamenti ? Comment veux-tu pouvoir soigner une pauvre bête blessée tu ne sais pas concocter la bonne potion ? Tu as besoin de connaissances Cassandra et ce sont seulement des choses que tu pourras maitriser en allant en cours, pas en séchant. » déclara-t-il d'une voix très paternaliste. Peut-être que maintenant qu'elle avait trouvé ce qu'elle aimait, elle avait juste besoin des bons conseils pour se motiver à faire preuve d'assiduité. Dans ce cas là Nathaniel en avait pléthore à lui fournir. « Et alors c'est quoi qui te plait le plus dans les soins aux créatures magiques ? » demanda le préfet bleu et bronze en quête d'informations supplémentaires grâce auxquelles il pourrait obtenir plus d'arguments en faveur de la présence en cours de Cassandra.

(524)

(c) SIAL ; icons sial




good loses. good always loses, because good has to play fair. evil doesn't. she is evil.
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 65
Âge : 14 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley Empty
MessageSujet: Re: La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley   La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley EmptyMar 8 Déc - 0:40

Cassie avait toujours eu des facilités pour apprendre. Quand elle était plus jeune, et parce qu'elle voyait à quel point cela émerveillait ses parents, elle était prête à en faire toujours plus : plus de lecture, plus de cours de langues, et une fois arrivée à Poudlard, plus de prouesses dans les différentes matières. D'autant plus qu'en entrant à l'école, certaines choses lui avaient paru faciles - évidentes. Sans trop d'efforts - mais des efforts tout de même, elle parvenait à des résultats suscitant l'approbation de ses parents et de ses professeurs. Après un temps, elle avait cependant commencé à se faire distraite. D'abord, parce que dans certains cours, ça lui paraissait trop facile et qu'elle s'ennuyait, ensuite, parce qu'en grandissant, elle n'avait plus eu si envie que ça des éloges je préfère qu'on m'insulte. Pas quand elle avait commencé à réaliser d'une part que chaque "Cassandra sait le faire depuis deux ans !" lui coûtait des points auprès de Cecilia, et de l'autre, que les parents dont elle avait tant cherché l'approbation n'étaient peut-être pas si parfaits que ça. Sa relation avec eux était vite devenue conflictuelle, quand bien même elle luttait encore aujourd'hui entre ce sentiment engrainé en elle de vouloir les satisfaire et la notion persistante qu'un truc clochait sérieusement dans leur famille.

Fut donc un temps où, malgré ses tendances à être dans la lune, à la fois physiquement présente en cours et totalement ailleurs, elle avait eu un parcours académique relativement sans faute, a priori comme celui de Nathaniel. On ne pouvait pas dire qu'elle avait coulé pour autant - malgré les réprimandes alarmistes du Serdaigle, elle se reposait encore sur certains acquis, ses réflexes naturels quand cela était possible, et ce qu'elle apprenait tout de même quand elle était présente en classe (car quoi qu'en dise Nathaniel, elle ne séchait pas tout le temps, sinon aurait-elle probablement fini en retenue à vie !)

De toute évidence, Nate était d'humeur exécrable énervée, mais Cassie quant à elle était plutôt détendue. Elle avait appris à composer avec les sautes d'humeur de sa mère à renfort de sarcasmes voilés, et avait même récemment découvert que se montrer relativement docile en apparence (et quand le sujet le permettait) lui garantissait une paix relative. Ce n'était certainement pas pour craquer face à Nate, qui était loin d'avoir le même air de menace que Isla, désolée ! « Tu ne devrais pas laisser ton bonheur dépendre de ma présence dans ta vie Nathaniel, ça n'est pas très sain. » répondit-elle avec autant de sérieux que le Serdaigle. « Je note que je t'ai manqué. » ajouta-t-elle dans un second temps, car elle se sentait d'humeur joueuse, quand bien même Nate, lui, avait son air des mauvais jours.

« Ah, mon avenir ! Beaucoup de gens sont sur le coup, ne t'en fais pas. Je peux te mettre en relation avec William et Isla si tu te sens l'envie de partager vos notes sur le sujet. » Elle haussa les épaules, puis précisa : « Mes parents. Je crois que la priorité numéro un est plutôt de sécuriser un bon parti avant qu'ils n'aient tous filé. » Un réalisme teinté d'arrogance la laissait croire que de toute façon, elle ne finirait jamais concierge de Poudlard - il y avait beaucoup plus nul qu'elle dans cette école, et avec parfois plus d'efforts qu'elle pourtant. Comme quoi le monde était assez injuste mais étant donné qu'en l'occurrence, c'était à son bénéfice, elle n'allait pas s'en plaindre !

La venue de Nathaniel lui offrait l'opportunité parfaite pour écouler ses Chocogrenouilles. Malheureusement, le Serdaigle ne consommait pas de sucreries, ce qui n'arrangeait nullement ses affaires. Accessoirement, il ferait une très mauvaise pub pour les Chocogrenouilles, il pouvait donc courir pour devenir le prochain visage de la marque ! « Je les laisserai dans la salle commune alors. » conclut-elle, pensive, avant de répondre aux multiples questions de Nathaniel sur ses matières préférées / son futur à Poudlard et plus tard / ses choix de vie depuis qu'elle était née. Il n'y allait pas avec le dos de la cuillère, ce garçon ! Par contre, si elle avait trouvé son sérieux amusant au premier abord, sa voix pleine de jugement commençait légèrement à la fatiguer. D'autant plus qu'il lui donnait l'impression de se retrouver en plein dans un rendez-vous avec un conseiller d'orientation qu'elle aurait pourtant oublié d'avoir pris. « Aguamenti est au programme de sixième année, donc je pense que j'ai du temps devant moi. Et je vais en cours Nate, j'ai juste raté celui-là, n'en fais pas tout un fromage ! Jeremiah était perdu. » déclara-t-elle comme si ça expliquait tout et pointant le petit Boursouflet du doigt. Même le sérieux implacable de Nathaniel devrait trouver ses limites face à la nécessité de secourir un petit être sans défense, non ? « Nate, tu peux arrêter de jouer au prof' trois secondes ? Tu n'es pas mon préfet, ni mon directeur de maison, et encore moins l'un de mes parents - qui me prennent déjà suffisamment la tête comme ça. » Elle avait prononcé ses paroles avec calme, mais elle était tout à fait sérieuse. Elle avait déjà suffisamment de gens dans sa vie qui essayaient de lui dicter sa conduite, elle n'avait pas besoin que son camarade en fasse de même.




cassandra; — They think that it's over but it's just begun. Only one thing can save us ; only the young - can run. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Baker
Nathaniel Baker
Préfet de Serdaigle

Parchemins : 319
Âge : 13 ans (30/05/2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley Empty
MessageSujet: Re: La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley   La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley EmptyLun 21 Déc - 20:01





They planted the Whomping Willow the same year that I arrived at Hogwarts. People used to play a game, trying to get near enough to touch the trunk. In the end, a boy called Davey Gudgeon nearly lost an eye, and we were forbidden to go near it. No broomstick would have a chance.

Comme à son habitude la Gryffondor détournait l'inquiétude du préfet des bleus et bronzes en transformant ses propos. Ce n'était absolument pas ce qu'il sous-entendait, mais elle faisait tout comme et Nathaniel, dans sa lancée, tomba dans le panneau. « Non ce n'est pas ça du tout ! Tu ne comprends pas Cassie ! » râla-t-il en levant les yeux au ciel. Le garçon justifia un peu plus son inquiétude ce qui enfin semblait recentrer la rouge et or. Apparemment le Serdaigle n'était pas la seule personne à vouloir remettre Cassandra sur le droit chemin, cela dit il doutait que le désir des parents de la jeune fille de la voir déjà marié (elle n'avait que treize ans) soit vraiment adapté. « Mais je ne veux pas la même chose que tes parents moi, je veux juste ta réussite ! » clama-t-il bombant légèrement le torse fier d'avoir un objectif bien plus sain. En plus cela lui faisait une très bonne diversion de ce qui l'avait agacé un peu plus tôt dans la journée. D'ailleurs de quoi s'agissait-il ?

Heureusement pour Cassandra, la jeune fille n'insista pas pour partager ses chocogrenouilles avec le garçon. C'était peine perdu et le concerné avait depuis des années maintenant tout un argumentaire sur l'influence néfaste des confiseries sur la santé des sorciers qu'il intitulait parfois " Bonbons ou poisons ? " ou encore " Chocolat, un pas vers le trépas ". Qu'elle empoisonne ses camarades Gryffondor, lui en tout cas ne céderait pas, jamais ! Et ce n'était pas la seule chose sur laquelle il ne céderait pas. Il semblait s'être donné comme mission, dès aujourd'hui, de convaincre Cassandra de refaire preuve d'assiduité et rentra dans argumentaire censé faire comprendre à la demoiselle pourquoi il était important pour elle de retourner en cours illico presto. « Mais ce n'est pas le seul que tu as raté tu sais. Et puis ça commence par un cours par-ci, par-là et ça finit par une année scolaire après. » expliqua-t-il boursouflet ou pas boursouflet. Le garçon n'était pas sensible au charme de l'animal, sa cible c'était Cassandra et il ne la lâcherait pas. Elle semblait l'avoir ressenti parce que son ton, bien que toujours calme, parut moins aimable aux oreilles de Nathaniel. « Je sais que je ne suis aucun d'eux, je suis bien trop jeune pour cela. Mais je m'inquiète quand même c'est tout. Je ne te comprends pas. » Et Nathaniel adorait tout comprendre (demander à Alexandre il serait ravi de vous l'expliquer) et tant qu'il n'avait pas la réponse à ses questionnements il savait aussi ne jamais abandonner. Têtu ? Oui il l'était peut-être bien un peu. « Je veux dire par là que je t'ai toujours connue intelligente, alors je ne comprends pas ton changement d'attitude. Tu dois bien quand même savoir que ça va te desservir non outre ce que tes parents, tes professeurs et moi-même te disons ? Je n'en mettrais pas ma main à coupé sur l'un de tes préfets par contre, il avait l'air plutôt désintéressé par son rôle lorsque je l'ai rencontré dans le train. » Le genre de garçon qui ne semblait avoir rien dans la tête et qui n'avait pas donné une bonne impression à Nathaniel.

(c) SIAL ; icons sial




good loses. good always loses, because good has to play fair. evil doesn't. she is evil.
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 65
Âge : 14 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley Empty
MessageSujet: Re: La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley   La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley EmptyJeu 24 Déc - 13:02

Face au regard sévère de Nate, Cassie avait décidé de recourir au sarcasme, mais celui-ci sembla glisser sur le préfet comme les critiques sur Victoire Weasley (leur capitaine de Quidditch était plutôt connue pour son assurance à toute épreuve !). Elle se contenta de hausser les épaules avec nonchalance, ne voyant pas d'intérêt à détromper Nate - elle avait tout à fait compris. Ce n'était pas comme si elle pensait réellement que son absence était douloureuse à Nate, même si elle osait quand même espérer qu'il était content quand il la voyait (sauf maintenant apparemment !), ils étaient amis après tout.

Quant à ses parents, elle était consciente d'exagérer légèrement la chose pour l'effet dramatique - et pour espérer calmer les ardeurs de Nate. A priori, on ne chercherait pas à la marier dans l'immédiat. Cette problématique-là était davantage celle de Cece, qui, à sa connaissance, n'en semblait pas plus émue que ça. Mais ce n'était pas comme si sa sœur irait se confier à elle, de toute manière. Comme elle était plus jeune, elle sentait qu'il s'agissait surtout de l'orienter vers les bonnes personnes, histoire de préparer l'avenir. Elle ne savait pas où se situerait Nate sur le spectre des bonnes fréquentations : il avait assisté aux soirées mondaines des amis de ses parents par le passé, avec emphase sur "avait". Elle ne l'y voyait plus tant que ça, ce qui pouvait signifier qu'il tomberait bientôt en disgrâce à leurs yeux. « Pourquoi ? » demanda-t-elle en ramenant les yeux vers le Serdaigle, avec une curiosité réelle. Puis, sans transition : « Tu ne viens plus aux soirées ? Vous ne venez plus trop aux soirées où nous traînent nos parents, comment ça se fait ? » "Nos parents" désignant les leurs, à Cece et à elle, puisque Nate visualisait a minima sa soeur.

Le fait que Nate n'aime pas les bonbons était familier à Cassie, mais elle avait quand même espéré que les Chocogrenouilles échapperaient à cette règle - la sucrerie préférée des sorciers, d'après son père. Malheureusement, le préfet fut catégorique : ce ne serait décidément pas à lui qu'elle pourrait refourguer sa marchandise. Pire, il préférait l'asticoter au sujet du cours qu'elle avait raté, chose qu'il n'aurait nullement pu faire s'il avait eu une Chocogrenouille en bouche. « Je ne vais pas rater toute une année scolaire Nate. Je pense que les profs remarqueraient, déjà. » répondit-elle platement, détournant les yeux du Serdaigle pour se concentrer sur Arnold Jeremiah. Le Boursouflet, lui, avait l'air nettement plus intéressé par les Chocogrenouilles que Nate. Commençant à être lassée par les reproches du préfet, elle l'invita à se détendre un peu, le regard toujours fixé sur Jeremiah. Elle aimait bien discuter avec Nate, mais elle préférait quand il n'était pas question de cours. « Qu'est-ce que tu ne comprends pas ? » répondit-elle avec confusion. Elle n'était pas vraiment secrète ou discrète.

Soupirant, elle quitta sa position en tailleur et posa les mains en arrière pour s'étendre légèrement, avant de réagir à la tirade de Nate : « Je ne sais pas ce que tu veux que je te dise de plus Nate. On peut parler d'autre chose ? » Elle n'était pas venue dans son coin tranquille du parc pour se faire réprimander non-stop. Si elle avait souhaité pareille discussion, elle serait allée se planter sur le chemin de Cece, ça aurait tout aussi bien fait l'affaire. « Ah oui tu parles de Graham. Il n'aime pas être préfet, mais McGonagall ne lui a pas laissé le choix apparemment. Mais Vanellope prend ça plus sérieusement. » nuança-t-elle en souriant à l'évocation de son aînée de Gryffondor. V respirait vraiment le cool. Accessoirement, elle était une excellente sorcière - la tablette qu'elle avait créée le prouvait bien -, tout en étant Née-Moldue, n'en déplaise à ses parents.




cassandra; — They think that it's over but it's just begun. Only one thing can save us ; only the young - can run. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Baker
Nathaniel Baker
Préfet de Serdaigle

Parchemins : 319
Âge : 13 ans (30/05/2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley Empty
MessageSujet: Re: La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley   La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley EmptyDim 17 Jan - 23:35





They planted the Whomping Willow the same year that I arrived at Hogwarts. People used to play a game, trying to get near enough to touch the trunk. In the end, a boy called Davey Gudgeon nearly lost an eye, and we were forbidden to go near it. No broomstick would have a chance.

Emmitouflé dans sa cape de sorcier, le garçon fixait sévèrement sa camarade qui ne semblait guère se rendre compte de la gravité de ses actes. « Ben parce que t'es une amie et que la réussite c'est important pour le futur ! » déclara le garçon comme si son corps avait été possédé par un professeur. Que Cassie attende la cinquième année et les BUSEs et Nathaniel se transformerait en véritable conseiller d'orientation Mais la jeune fille ne semblait pas réellement tenir à discuter plus que cela de son assiduité au cours et de sa réussite si bien qu'elle détourna le sujet en évoquant l'absence de la famille Baker aux soirées mondaines dans lesquelles il avait pu rencontrer Cassandra. Il joua le jeu et lui répondit même s'il ne comptait pas la laisser filer aussi facilement. « Je ne sais pas. J'imagine que mes parents sont trop occupés. Ce n'est pas comme si je passais mon été avec eux de toute façon. » répondit-il en haussant les épaules.

Mais maintenant de retour à Cassandra et sa rigueur scolaire et le garçon lui fit part du pire scénario pouvant arriver à la demoiselle et des conséquences dra-ma-tiques qui pourraient en découdre si elle continuait sur ce chemin ca-ta-stro-phique. « J'espère qu'ils remarqueront ton absence ! Sinon je me permettrais de leur rappeler leur travail voyons ! » dit-il, bras croisé pour montrer qu'il ne rigolait pas. « Ben je ne comprends pas comment on peut vouloir sauter des cours et ce n'est pas comme si tu cherchais des Boursouflets à chaque fois, c'est une très mauvaise excuse. » déclara le préfet bleu et bronze relâchant tout son agacement sur la pauvre Cassandra alors qu'à l'origine il aurait été mieux dirigé vers son père. Malheureusement pour lui son géniteur était absent pour le moment.

Enfin l'agacement semblait petit à petit monter en Cassandra si bien qu'elle pria Nathaniel de changer de sujet. « Tu me promets d'arrêter de sécher alors ? » demanda-t-il un air innocent sur le visage, son air le plus attendrissant, mignon, celui encore d'un jeune enfant qui malgré l'âge qu'il prenait, disparaissait difficilement chez le bleu et bronze. « Ouais lui. Heureusement je n'ai jamais eu à faire de tour avec lui. Je prends note concernant Vanellope. » répondit-il sur le préfet tandis que ses yeux continuait de fixer avec attention la jeune fille, une manière de dire " je ne te lâche pas ma vieille ". Pour autant, une manière peut-être de mettre de l'eau dans son vin, il accepta de démarrer un nouveau sujet de conversation. Après tout il avait déjà des difficultés avec Alexandre, ce n'était pas le moment de se mettre tous ses amis à dos. « Bon sinon t'as raté le début du nouveau chapitre qu'on a étudié en Histoire de la Magie. C'est sûr la Chasse aux Sorcières ! » déclara le garçon. Une manière pour lui de faire aussi comprendre à la demoiselle que sécher les cours l'empêchait d'accéder à un savoir tellement passionnant. Il était content qu'ils étudient enfin quelque chose de nouveau au cours du Professeur Binns. Ce n'était pas le fantôme le plus passionnant du monde, mais au moins cela donnait l'occasion à Nathaniel d'être introduit à divers sujets d'Histoire.

(c) SIAL ; icons sial




good loses. good always loses, because good has to play fair. evil doesn't. she is evil.


Dernière édition par Nathaniel Baker le Dim 7 Fév - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 65
Âge : 14 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley Empty
MessageSujet: Re: La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley   La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley EmptyLun 1 Fév - 0:06

Cassie était quelque peu décontenancée par l'intensité de Nate : pour quelle raison obscure se sentait-il aussi concerné par sa réussite scolaire ? Son air était austère (le fameux "je ne suis pas en colère Cassandra, juste déçu" était apparu sur son visage quelques secondes plus tôt, une fois les premières récriminations agitées passées, et elle n'était pas sûre de savoir ce qu'elle préférait en fin de compte), ses paroles pleines de sombres promesses, sa posture particulièrement rigide. Distraitement, elle se demanda s'il n'était pas juste énervé de base, et s'il n'avait pas trouvé en elle le bouquet mystère bouc-émissaire parfait pour passer sa frustration. Elle était prête à lui poser ouvertement la question quand il lui déclara platement qu'elle était son amie - un terme qui, étrangement, lui réchauffa le cœur - d'autant plus que son cerveau occulta généreusement le reste de sa phrase, qui s'apparentait vaguement à un pamphlet trouvé chez un conseiller d'orientation school is cool. Satisfaite de cette réponse,  elle n'asticota donc pas davantage le préfet - pour l'instant -, préférant se concentrer sur un tout autre sujet : celui des soirées mondaines auxquelles ils s'étaient initialement rencontrés. « Tu fais quoi pendant l'été ? Ils sont où, eux ? » interrogea-t-elle, franchement intriguée par la perspective d'un été sans parents. Sans obligations. Sans soirées rasoir et tenues "chic". Sans conversations murmurées le soir, quand on pensait qu'elle dormait.

La trêve fut malheureusement de courte durée, car Nate revînt presque aussitôt à la charge, ce qui ne surprit pas Cassie tant que ça. Le Serdaigle avait toujours été particulièrement tenace, et croire le distraire pour de bon en évoquant ses parents aurait simplement été naïf de sa part - et elle n'était pas naïve à ce point-là. « C'est très... » Charitable ? Généreux ? Attentionné ? « Consciencieux de ta part. » articula-t-elle avec second degré, songeant surtout que ça ne devait pas rigoler tous les jours à Serdaigle, entre Nate (qui avait l'air à deux doigts de tenir un journal détaillé des allers et venues de chacun de ses petits camarades : "9h56 : Cassandra Fawley quitte le cours de potions pour se rendre aux toilettes. stop. 9h59 : Cassandra Fawley toujours pas revenue. stop. 10h05 : Cassandra Fawley souffre-t-elle de problèmes intestinaux ? stop. 10h07 : note personnelle : lire un livre sur les origines des problèmes intestinaux") et Dahlia Lloyd (qui affichait au jour le jour l'amabilité d'une porte de prison : "Ah oui tu veux le sel Fawley ? Bah tu viens le chercher je suis pas ta boniche, rien à faire que tu sois à l'autre bout tu te lèves et tu fais un peu d'exercice - ça t'fra pas d'mal"). « Il y en a qui ne sont pas très intéressants, c'est tout. Je ne vois pas l'intérêt de rester enfermée deux heures pour faire du présentiel. Et puis je n'aime pas certains profs.  » déclara-t-elle avec simplicité, avant de hausser les épaules. Elle avait décrété qu'elle ne ferait plus rien pour faire plaisir à autrui, et la participation aux cours entrait dans cette catégorie. Si ça offrait le bonus d'horripiler ses parents, encore mieux.

Le chantage éhonté de Nate fit lever les yeux au ciel à Cassie, quand bien même il lui avait servi son air de merlan frit le plus convaincant : « Le chantage est un délit Nathaniel, tu sais ? Punissable par la loi, et je sais à quel point les règlements et les codes te tiennent à cœur. » répondit-elle en évitant ouvertement sa question. « Ça va forcément arriver, non ? Ce n'est pas un roulement pour vos rondes ? » Elle se demanda si vouloir assister à la rencontre Nate/Graham serait pousser le vice. Nul doute que le Serdaigle se montrerait pointilleux à l'extrême ("Nous n'avons pas vérifié sous ce petit tapis Graham, imagine si Freja Blomberg s'est cachée en-dessous et qu'on ne la détecte pas à cause de nous ?") et que connaissant le Gryffondor, il risquerait de rapidement perdre patience. Entendant avec soulagement que Nate lâchait enfin l'affaire, Cassie se prêta plus volontiers à la conversation : « Vous avez vu la partie où lorsque les moldus tombaient - de manière fortuite - sur de vrais sorciers, il ne leur arrivait rien grâce au Gèle-Flamme et du coup ils jouaient totalement la comédie ? » se renseigna-t-elle avec intérêt. Les livres avaient longtemps été sa seule compagnie chez elle, et sa mémoire lui faisait rarement défaut - en tout cas, sur choses-là. « C'était horrible la façon dont les femmes étaient traitées à l'époque. Je ne comprendrai jamais les gens qui rêvent de voyager dans le passé. » ajouta-t-elle en tournant à nouveau le regard vers Jeremiah d'un air pensif. Si c'était pour finir au bûcher sous un prétexte fallacieux : non merci.

[ 802 ]




cassandra; — They think that it's over but it's just begun. Only one thing can save us ; only the young - can run. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Baker
Nathaniel Baker
Préfet de Serdaigle

Parchemins : 319
Âge : 13 ans (30/05/2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley Empty
MessageSujet: Re: La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley   La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley EmptyDim 7 Fév - 16:04





They planted the Whomping Willow the same year that I arrived at Hogwarts. People used to play a game, trying to get near enough to touch the trunk. In the end, a boy called Davey Gudgeon nearly lost an eye, and we were forbidden to go near it. No broomstick would have a chance.

Nathaniel hésita quelques instants avant d'évoquer son été. Il faut dire qu'il était en colère contre son père à la suite du courrier que ce dernier lui avait envoyé et il ne désirait donc pas évoquer ce qui aiderait à le mettre plus en colère à savoir l'absence constante de ses parents. Mais après une bref inspiration et pour ne pas éveiller les soupçons de Cassandra (tout étant dans la présentation), le préfet des bleus et bronzes répondit enfin : « Pas grand chose, je reste dans notre maison majoritairement à bouquiner ou parfois avec Pankhadi on va se promener. Eux ils sont au travail. » expliqua-t-il. Malgré l'argent que les Baker étaient censés avoir, les vacances n'étaient jamais une priorité. Jamais Nathaniel n'avait mis un pied à l'étranger, mais il se demandait si ses parents ne prenaient pas de vacances justement lorsque lui était à Poudlard. Heureusement que Pankhadi, sa nourrice depuis toujours, essayait de trouver des moyens de l'occuper, que ce soit à travers des activités intérieures lorsque la météo n'était pas favorable, mais aussi extérieures et heureusement que les Baker avait un jardin pour pouvoir profiter du soleil l'été.

Mais le garçon parla assez de lui à son goût et préféra en revenir à la première raison de sa venue dans le parc, Cassandra Fawley et sa tendance à sécher les cours. « Bien sûr ! Je suis la rigueur même ! » répondit-il fier comme si elle lui avait fait le plus beau des compliments. Nathaniel, éternel optimiste, prenait toute remarque comme un compliment (ou pas, mais dans le cas présent c'était bien ça). « Donc tu préfères rater des cours parce que la tête de certaine personne ne te revient pas. Mais le problème c'est qu'il va te falloir quand même réussir tes examens ! » lança-t-il avec une certaine urgence dans son ton comme si Cassandra était en train de courir droit à la catastrophe. Qu'on arrête cette suicidaire !!! Vraiment parfois il ne comprenait pas ses amis. Entre elle et Alexandre, décidément, ils avaient une drôle de relation avec l'école. Depuis quand certains cours étaient facultatifs ? Le jeune garçon comprenait que certaines matières puissent être moins intéressantes que d'autres, mais ce n'était pas une raison pour les ignorer.

Se saisissait d'une dernière chance pour faire changer d'avis sa camarade alors qu'elle commençait à montrer des signes d'agacement, Nathaniel lui demanda de promettre d'arrêter de sécher les cours. Elle contourna une nouvelle fois le sujet en l'accusant de chantage. « Absolument pas ! Une promesse entre amis n'est pas du chantage Cassandra ou alors tu as une drôle de conception de l'amitié. » Quant à une future association avec Graham Bishop, Nathaniel préférait ne pas y penser. « Si, si mais on a réussi à s'esquiver jusqu'ici. Peut-être qu'il y ait pour quelque chose qui sait ? Je dois lui faire peur puisque je suis un modèle de ce que doit être un préfet contrairement à lui. » expliqua-t-il en croisant les bras devant lui, l'air fier. De toute façon n'importe quel élève à côté de Graham Bishop serait un bien meilleur modèle de préfet qu'on se le dise.

Tentant à la fois de changer de sujet vis à vis du séchage de cours de Cassandra et en même temps de lui rappeler tout ce qu'elle pouvait manquer lorsqu'elle séchait les cours, Nathaniel évoqua le sujet qu'ils étaient en train d'étudier en Histoire de la Magie. « Oui, le Professeur Binns a introduit le cours par cette histoire d'ailleurs. Tu vois que tu es intéressée et que tu ne devrais pas sécher ! » La preuve par A + B ! La rouge et or avait des connaissances, mais aux yeux de Nathaniel elle semblait vouloir qu'on la sous estime alors qu'il savait qu'elle était intelligente. « Tout n'est pas à jeter dans le passé, mais tout n'est pas parfait dans le présent non plus. Mais je ne suis pas très calé politique cela dit. » Ce n'était pas comme si c'était un sujet qu'ils abordaient réellement à Poudlard, la politique. L'histoire de la Magie tendait à évoquer principalement le passé et la mise en place des différentes lois. « Mais pour le passé, moi par exemple j'aimerais bien voir à quoi ressemblaient mes parents plus jeunes. Je ne connais pas du tout la famille du côté de mon père tu sais. » Si tant est qu'elle soit encore vivante, mais au moins voir le passé lui permettrait, quoiqu'il arrive, de la connaître et de savoir aussi ce qui avait poussé son père à ne plus être en contact avec eux.

(754)

(c) SIAL ; icons sial




good loses. good always loses, because good has to play fair. evil doesn't. she is evil.
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 65
Âge : 14 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley Empty
MessageSujet: Re: La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley   La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley EmptySam 13 Fév - 12:44

Cassie ne connaissait pas particulièrement les parents Baker. En général quand ses parents la traînaient à leurs soirées, elle retrouvait les enfants de son âge avec qui elle s'entendait - Eurydice, Nathaniel s'il était là, et éventuellement Alexandre ou Lucas, même si ce dernier était plus âgé - et se gardait bien de zoner là où se trouvaient les adultes (et où sa présence n'était, de toute façon, pas requise ou souhaitée). « Pankhadi c'est ta nourrice c'est ça ? » demanda-t-elle à se faire confirmer, pensive. Cece et elle avaient eu une sorte de précepteur quand elles étaient plus jeunes, mais pas de nourrice. Nate semblait s'entendre avec la sienne, et elle se demanda si ça n'était pas préférable à la présence de parents à la fois étouffants et sévères - ou plutôt, étouffants par leur sévérité. « En tout cas tu ne manques rien. Aux soirées je veux dire. C'est juste un peu plus barbant en ton absence. » observa-t-elle en toute transparence. On ne pouvait pas prétendre que Nate était le coeur de la fête, il était trop sérieux pour ça, mais au moins le considérait-elle comme un véritable ami, dans un océan de Karen et de Cece.

Nate ne perçut pas son second degré le concernant, ou choisit de ne pas le comprendre, Cassie ne savait pas exactement. Toujours était-il qu'il lui confirma sa rigueur de cet air un peu péteux qu'elle lui connaissait bien, ce qui la fit sourire. Décidément, ce garçon était bien trop Serdaigle pour son propre bien. Au moins, être préfet lui garantissait une certaine protection vis-à-vis des élèves plus âgés, ce qu'elle jugeait préférable. Enguirlander les plus vieux sans accréditation spécifique et simplement parce que c'était juste présentait bien trop de dangers pour l'intégrité physique de Nate. « Je réussirai mes examens Nate. Franchement, détends-toi. » lui intima-t-elle avec une nonchalance qui tranchait certainement avec l'urgence qu'elle lisait dans la voix du brun. Il allait lui faire une syncope à quinze ans s'il continuait à se montrer aussi tendu. Elle n'était pas inquiète, pourquoi le serait-il ? Ce n'était pas comme si elle ratait tous les cours - elle suivait suffisamment pour valider son année. Elle n'avait pas envie de redoubler, merci bien. Elle trouvait juste certains cours ennuyeux, ou certains profs désagréables. C'était son droit.

Plutôt que de répondre à l'ultimatum de Nate décidément cet enfant a une passion ultimatum, Cassie chercha à détourner le sujet en soulignant l'illégalité de ses propos. Malheureusement, le brun ne tomba pas dans le panneau. Au contraire, il trouva à nouveau le moyen de retourner ça contre elle : caramba, encore raté. « Arrête de m'appeler Cassandra. » répondit-elle en fronçant les sourcils, ennuyée. « Et je ne te ferai pas cette promesse alors. » Désolée, mais pas vraiment. Elle préférait être honnête avec Nate, même si le contraire lui aurait peut-être garanti la clôture de ce sujet hautement inintéressant on se fait chier Nate, c'est dit.

Amusée par l'hypothèse de Nate concernant Graham, Cassie haussa les épaules. Jeremiah avait réussi à escalader la boîte de Chocogrenouilles, et sautillait joyeusement dessus, se dressant en image de l'insouciance. « Peut-être. » convînt-elle, tout en doutant que Graham ait réellement peur de Nate. Par contre, elle supposait qu'il pouvait connaître sa réputation, et avoir préféré éviter de se retrouver en binôme avec lui. Connaissant le préfet, il ne devait pas faire grand-chose pendant ses rondes, et être associé à Nate lui garantirait de devoir fouiller le château de fond en comble.

Nate accepta enfin d'aborder un nouveau sujet, et parvînt alors à attiser l'intérêt de Cassie après trente minutes de conversation, super ambiance ! Elle était familière du thème : ils avaient une bibliothèque particulièrement fournie au manoir, et les livres d'histoire avait longtemps retenu son attention quand elle était petite. « Et tu vois que j'en connais déjà les grandes lignes. Je n'ai pas raté grand-chose a priori, et j'aurai juste à relire les notes du cours. » Elle n'eut pas l'impudence de lui demander les siennes, car elle sentait que ça allait à nouveau se solder par un sermon. Elle invoquerait donc une faveur auprès d'Eurydice. « Accessoirement et pour la deuxième fois, ce n'était pas intentionnel, Nate. » Surtout que si Binns était enfin passé des guerres de Géants à la chasse aux sorcières, elle était nécessairement intéressée - quand bien même l'époque en question était particulièrement horrifiante. « Non, c'est sûr. Mais je préfère quand même être une femme maintenant au Royaume-Uni qu'à l'époque. » Le "Royaume-Uni" de la phrase faisant la différence, car ça n'était définitivement pas le cas partout.

La remarque suivante de Nate fit réfléchir Cassie. Elle se redressa légèrement, observant le préfet d'un air pensif. « Non, je ne savais pas. Tu ne sais rien du tout sur eux, ou tu ne les as juste jamais vus ? » Elle pensa ensuite à Isla et à William, essayant de les imaginer jeunes, ce qui n'était pas si difficile : elle avait vu suffisamment de photos d'eux dans les albums familiaux pour pouvoir les visualiser. Quant à la façon dont ils se comportaient, elle avait sa petite idée sur la question. « Je ne sais pas si j'aimerais voir les miens jeunes. Quoique, je pourrais peut-être essayer de les raisonner. » C'était forcément plus facile s'ils avaient le même âge qu'elle, qu'en tant qu'adultes, enfermés dans leurs opinions et leur éducation. Mais elle aurait trop peur de les détester pour vouloir tenter l'expérience - ou pire, de se trouver des points communs avec eux.




cassandra; — They think that it's over but it's just begun. Only one thing can save us ; only the young - can run. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley Empty
MessageSujet: Re: La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley   La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Extérieur du chateau :: Le Parc-
Sauter vers: