Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile – 5 couleurs dispo
72 € 120 €
Voir le deal

Partagez
 

 Poison ou antidote ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 222
Âge : 16 ans
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Poison ou antidote ? [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: Poison ou antidote ? [PV]   Poison ou antidote ? [PV] - Page 2 EmptyDim 21 Fév 2021 - 16:01

Les quelques mots révélateurs que Quino prononça pour tenter de calmer Dahlia ne manquèrent pas de placer les deux camarades dans une situation on ne peut plus embarrassante. D'un côté, on avait un jeune garçon, très peu à l'aise avec les démonstrations d'affection, qui fournissait tous les efforts du monde pour rester sérieux plus de deux minutes et de l'autre, une jeune fille tout aussi peu adepte de ce genre de déclarations. Cela donnait lieu à un scénario plutôt drôle, vu de l'extérieur. Jamais, en quatre années de scolarité à Poudlard, les deux étudiants ne s'étaient retrouvés au cœur d'une discussion aussi étrange. Le silence de Dada qui suivit les paroles du gréco-argentin eurent le don de le gêner encore plus et il trouvait soudainement la contemplation de la table des professeurs fascinante. Help ! Quelqu'un pour les sortir de là ? La préfète opta alors pour sa meilleure défense, le sarcasme. Au moins, elle n'avait pas viré au rouge pivoine à son tour et Quino pouvait légèrement se détendre. Si Dada se montrait ironique, lui pouvait très bien recommencer à plaisanter, n'est-ce pas ?  « Tes senti-quoi ? À mon avis, j'ai dû mal comprendre. » répondit-il en souriant timidement, désormais un tantinet plus à l'aise que quelques secondes auparavant. Dahlia était connue pour être un cœur de pierre les critiques, c'est cadeau, le Poufsouffle n'allait donc pas se priver pour gentiment l'attaquer à ce sujet en vrai, il est pas mieux.

Ravi que son interlocutrice n'insiste pas plus sur des sujets tels que sa venue au bal en compagnie de Miss Poudlard ou son couple fraichement révélé, le jeune sorcier continua dans l'optique de passer un bon moment avec son ancienne amie. Lors de leurs précédentes rencontres, ils passaient toujours la plupart de leur temps à se vanner et c'était principalement ça qui manquait au cinquième année. Peu d'élèves possédaient un sens de la répartie comme la jeune fille. Quino acquiesça alors avant de s'éclaircir la voix.  « Effectivement. Je n'arrivais plus à fermer l'œil de la nuit. Hélas, je sais que ma royale présence est délectable mais je ne peux accorder tous les grains de mon sablier à une seule et même entité. » déclara-t-il sur un ton pompeux, lui-même étonné de son aisance à imiter les plus gros bourges.

La dernière - du moins, il l'espérait - révélation finit par franchir les lèvres du garçon, autrement dit la raison pour laquelle il avait ignoré Dahlia pendant de longs mois. La phrase aurait été plus juste s'il avait avoué que la brune avait commencé à occuper son esprit depuis la deuxième partie de l'année scolaire précédente mais maintenant qu'il y avait une once d'espoir qu'ils redeviennent amis, Quino ne voulait pas prendre de risques. De toute façon, il ne mentait pas. Même avant que Noé Montgomery se mette à batifoler avec la Serdaigle, le Poufsouffle ne le portait pas dans son cœur. Le gréco-argentin plaqua donc ses deux mains sur la table et se pencha un peu plus vers sa camarade le bisou ! le bisou !.  « Je peux pas le voir en peinture. Attends, ce mec est grave une balance : il pense que, parce que toute sa famille est prof à Poudlard, il peut cafter tout le monde. Quel nullos. » Parfois, ça soulageait de cracher du venin sur quelqu'un à voix haute. Puis, concernant l'épisode du couloir du sixième étage, il est vrai que son explication ne tenait pas la route. Heureusement, Quino avait plus d'une corde à son sac… euh, il avait plus d'un tour dans son arc.  « J'ai paniqué, cette fois-là. Je me suis dit que, comme tu sors avec ce gros cafteur, il avait réussi à te retourner l'esprit assez pour que tu me dénonces aux profs. » inventa-t-il. Franchement, cette affabulation était plausible. Quino n'avait plus qu'à prier pour que Dada accepte cette excuse et passe à autre chose…


Le plus drôle 2020

Joaquin Kostas

Poison ou antidote ? [PV] - Page 2 Poufso10 Poison ou antidote ? [PV] - Page 2 Bam1010
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète en chef Serdy

Parchemins : 1723
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Poison ou antidote ? [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: Poison ou antidote ? [PV]   Poison ou antidote ? [PV] - Page 2 EmptyJeu 25 Fév 2021 - 23:17

Un instant de grande folie s'était produit, au cours duquel Quino lui avait fait un semblant de déclaration il en faut peu à ces gosses, et Dahlia avait réagi de la seule manière dont elle savait le faire : par le sarcasme. Que Quino lui déclare qu'elle lui avait manqué était non seulement inattendu, c'était surtout inédit. Vraisemblablement, c'était l'année de toutes les nouveautés pour leur amitié, et la préfète n'était pas sûre de savoir quoi en faire exactement. Les choses avaient toujours été si simples entre eux - comme elle les aimait - et voilà qu'en six mois, ils passaient par des techniques d'évitement de haut vol et un ressentiment accru envers Victoire Weasley et son besoin irrépressible de mettre ses pattes sur tout le monde alors qu'elle avait déjà son Lupin exagération 2.0. Et c'était sans évoquer cette mystérieuse rumeur liant Quino à Peony au cours de l'été. Comme si quelqu'un, quelque part, avait décidé que jusque là, elle avait bien trop aisément esquivé les tourments de l'adolescence, et lui faisait rattraper toute cette stupidité en accéléré. Non merci.

Elle lui adressa pourtant un sourire en coin suite à sa blague - retour en territoires familiers. « C'est juste une façon de parler de toute évidence. » lui rétorqua-t-elle sur le même ton, tout en haussant les sourcils. Vue la manière dont leur échange avait commencé, rien n'aurait pu induire qu'ils en arrivent à un tel niveau de légèreté. Quant au fait qu'elle ait effectivement des sentiments ou pas la réponse est oui, elle n'allait pas épiloguer dessus pendant quatre heures. Ils existaient, mais ils étaient souvent comme étouffés - amoindris, et ça n'avait jamais été pour la déranger, surtout si l'alternative était de devenir aussi hystérique qu'une Weasley ou simplement aussi affectée par les aléas amoureux que Peony ou Ash.

Que Quino la qualifie de jalouse comme l'avait fait Peony quelques semaines plus tôt n'était pas pour lui plaire, et elle tua la rumeur dans l’œuf pas de quartiers avec une déclaration dégoulinant de sarcasme. Elle n'allait pas devenir une de ces personnes Stef qui passaient des heures entières à s'auto psychanalyser. Elle n'était pas jalouse de Victoire, Kate ou Prudence. En l'occurrence, elle prouvait juste par A + B repartons aux bases Quino, le théorème de Pythagore ça te parle ? qu'il lui préférait leur compagnie. Le comportement décent eût été de lui en faire part ("Dada je te quitte, je préfère les blondes qui débloquent, sans rancune !") plutôt que de partir en courant à sa seule vue pendant six mois je savais que j'aurais pas dû tester ce nouveau parfum. La réaction de Quino lui fit secouer la tête avec incrédulité : « Mais qu'est-ce que tu racontes mon pauvre vieux ça te réussit pas de sortir avec Kate dis moi » Comme souvent avec Quino - en tout cas avant - elle avait du mal à comprendre à quel moment la conversation avait basculé à ce point, et surtout comment ils avaient pu atteindre un tel sujet. « T'es le roi de quelque chose, ça c'est sûr... » poursuivit-elle en levant les yeux au ciel, amusée malgré elle. Elle était clairement plus à l'aise avec ce Quino-là, qu'avec celui qui lui répondait de manière monosyllabique (et ayant l'outrecuidance de lui donner l'impression à elle d'être trop bavarde !) voire celui qui se montrait soudainement affectionné et qui la déstabilisait plus que tout elle préfère qu'on l'insulte en général.

Dahlia voulait bien admettre que la révélation de Quino faisait sens : niveau timing, c'était impeccable. Il avait commencé à se montrer louche à l'époque du stage, donc quand sa relation avec Noé avait débuté. Mais ça n'expliquait pas tout. Aussitôt, elle souligna une incohérence dans le comportement du brun ceci est un interrogatoire Quino, peux-tu me fournir un alibi pour les six derniers mois ? Commençons par le premier septembre à 16h16 « Noé n'est pas un nullos. » Quelque chose l'avait poussée à se focaliser sur ça, plus que sur le reste. Même s'ils s'étaient quittés en bons termes, elle ne ressentait pas de susceptibilité particulière quand Noé était concerné : c'était un grand garçon, il savait très bien se défendre tout seul. Mais elle voulait voir. Comme quand elle était petite et testait ses parents juste pour découvrir comment ils réagiraient. « C'est arrivé une fois, le truc auquel tu fais référence, non ? Il est sympa et même plutôt drôle en vrai quand tu le connais et qu'il daigne te prendre au sérieux concernant les dangers de la Saint-Valentin. Accessoirement on n'est pas si différents l'un de l'autre ce n'est pas pour rien qu'on forme un duo comique de renom. » dit-elle d'une voix mesurée, ses yeux bleus fixés sur le visage de Quino, imperturbable malgré le fait que le gréco-argentin ait brusquement décidé de se pencher vers elle.

« T'es vraiment bête. » déclara-t-elle soudain, sans hostilité, mais plutôt comme une constatation. Les explications de Quino l'exaspéraient. « C'est comme si tu me connaissais pas du tout en fait. Je ne t'ai jamais dénoncé pour tes... manigances pendant quatre ans, et sous prétexte que j'étais avec Noé, je deviendrais une balance ? » Elle haussa un sourcil, vaguement vexée, et croisant les bras sur sa poitrine. Elle n'était pas sûre que ces explications la satisfaisaient, finalement, si elles ne venaient qu'appuyer le non-sens de tout ce qui s'était passé - ou pas passé.



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 222
Âge : 16 ans
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Poison ou antidote ? [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: Poison ou antidote ? [PV]   Poison ou antidote ? [PV] - Page 2 EmptyVen 12 Mar 2021 - 12:26

Ravi de pouvoir revenir à une conversation normale, de son point de vue, Quino observa son ancienne? amie avec un sourire. « Ah oui, il me semblait bien. » conclut-il au sujet des prétendus "sentiments" qui pourraient animer le cœur de la préfète.  Il ne souhaitait pas non plus s'étaler sur sa déclaration maladroite, il s'était déjà assez tapé la honte comme ça, merci ! Au moins, avec ces paroles, Dahlia avait une petite idée du manque qu'elle provoquait chez lui.

Puis, comme il n'était jamais le dernier pour sortir des conneries, il fit part à Dada de sa plus belle imitation d'un riche au langage soutenu incompréhensible. Apparemment, l'effet était réussi car la préfète recommençait à le prendre pour un fou. Il préférait ça plutôt qu'elle pense qu'il ne voulait plus de sa compagnie, même si tout était un peu de sa faute et aussi de celle de ce crétin de Montgomery. Le grand brun haussa les épaules, un sourire benêt sur les lèvres. Il ne savait pas vraiment si ce qu'il avait baragouiné avait un sens ou pas. Tout ce qu'il espérait, c'était retrouver la relation qu'il entretenait avec la Serdaigle auparavant. « Tu m'en vois ravi Dada ! Par hibou, hein, ça va plus vite… » répondit-il, prenant ses déclarations comme un compliment. Évidemment, il n'avait pas pu se retenir de lâcher une blague que peu de gens pourraient comprendre. En humour comme partout ailleurs, il fallait innover, et il espérait que la jeune fille avait assez de jugeote pour percevoir son jeu de mots naze.

Quino ne fut pas spécialement étonné quand Dahlia prit la défense de son ceum. Il était évident qu'elle trouvait bien quelque chose à ce Serpentard de pacotille pour sortir avec, même si le gréco-argentin ne voyait vraiment pas de quoi il s'agissait. Il se contenta donc de rouler des yeux, ne souhaitant pas s'étendre sur le sujet "Noé Montgomery". Hélas, la jolie brune eut la brillante idée d'énumérer les soi-disant qualités de son petit ami, histoire d'enfoncer le cinquième année une bonne fois pour toutes. « Ouais, mais j'peux te dire que les retenues que Clarks m'a foutues, ça c'est pas arrivé qu'une fois ! » Oui, il exagérait, histoire de faire passer Noé pour le méchant, mais bon, à ce sujet, il était rempli de mauvaise foi, que voulez-vous ? « Mouais, pas convaincu. J'pense pas qu'il y ait plus drôle que moi t'façon. » avança-t-il d'un air dédaigneux. Bon, encore une fois, c'était faux, mais autant continuer sur sa lancée, non ?

À nouveau, la bleu et bronze le complimenta comme il se doit, car oui, entendre dire qu'il était "bête" faisait plaisir au Poufsouffle. « Merci chaton. » répondit-il simplement en souriant. Il accueillait les échappatoires à une discussions sérieuse avec grand plaisir. La vie n'est qu'un jeu, après tout ! Réalisant qu'il était un peu trop proche de sa camarade, le garçon se recula doucement puis étira ses bras derrière lui, l'air un peu bougon. « J'sais pas, j'ai paniqué… » répéta-t-il en regardant ailleurs. Quoi qu'il en soit, Dahlia n'aurait probablement pas droit à des explications plus approfondies : Quino lui avait déjà fait part d'une partie de la vérité et ça lui semblait suffisant, surtout que cet aveu était gratuit.

Puis, jugeant que cette discussion n'irait pas plus loin, il se leva du banc et ramassa ses affaires qu'il avait éparpillées sur la table. « On marche ensemble jusqu'aux cachots ? » proposa-t-il, comme si ces six derniers mois n'avaient jamais existé. Autant repartir sur de bonnes bases, non ? De toute façon, Dada serait tranquille pendant le cours de potions étant donné que le poursuiveur des blaireaux avait sa place attitrée au premier rang devant Gibson…

[Terminé pour Quino]


Le plus drôle 2020

Joaquin Kostas

Poison ou antidote ? [PV] - Page 2 Poufso10 Poison ou antidote ? [PV] - Page 2 Bam1010
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète en chef Serdy

Parchemins : 1723
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Poison ou antidote ? [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: Poison ou antidote ? [PV]   Poison ou antidote ? [PV] - Page 2 EmptySam 13 Mar 2021 - 19:20

Preuve que les choses revenaient à une semi sorte de normalité : Quino se mit à pratiquer une imitation des plus douteuses, s'attirant une remarque pleine d'incrédulité de Dahlia, sortie le plus naturellement du monde. On pouvait juger que ça allait bien entre eux quand le Poufsouffle faisait le pitre, et que la Serdaigle lui répondait par un sarcasme sans hostilité - sa manière à elle d'exprimer une forme d'affection c'est pas gagné cette histoire. Par contre, elle ne comprit pas sa blague, raison pour laquelle elle arqua un sourcil, tout en l'observant avec circonspection : « Qu'est-ce qui va plus vite ? Ta chute libre vers l'insanité ? » lui rétorqua-t-elle donc car elle n'aimait pas ne pas comprendre, même - et surtout - quand il était question des histoires sans queue ni tête de Quino. Peut-être qu'elle allait vraiment nécessiter un traducteur à partir de maintenant, ce qui était vaguement désolant. Son regard se tourna naturellement vers sa jumelle, se réservant le droit de répéter ce bout de conversation à cette dernière pour savoir si elle y captait quelque chose, elle.

Elle n'aurait pas tout à fait su expliquer ce qui la poussa à vanter les mérites de Noé. Son ex petit-ami n'avait pas spécialement besoin d'elle pour le protéger, et les problèmes qu'il avait avec Quino ne la regardaient pas particulièrement non plus. Jusque là, elle ne s'était pas penchée dessus, d'autant plus que le Poufsouffle l'avait évitée durant toute la période où elle fréquentait Noé. Mais justement : le fait que Quino ait admis que son comportement puérile avait été lié à Noé titillait Dahlia. « Tu comptes blâmer Noé pour toutes tes retenues ? » interrogea-t-elle avec un scepticisme évident. Elle le sentait irrité et c'était plus fort qu'elle, elle avait envie de pousser le bouchon un peu plus loin. Elle savait à quel point Quino se plaisait à se jeter des fleurs quand il était question de son potentiel comique. Clairement, il se jugeait être le plus drôle de Poudlard, et ça n'était donc pas par hasard que la préfète avait choisi ce mot pour qualifier Noé il y a eu erreur de maison je crois. « Ce n'est pas un concours, tu sais. » indiqua-t-elle avec nonchalance, satisfaite néanmoins - pour l'instant.

Tout n'était pas encore gagné cependant, car plus Quino expliquait son comportement récent, plus Dahlia le trouvait bête. Pas bête au sens où elle remettrait en question la valeur de son quotient intellectuel, mais bête au sens où il l'exaspérait et où même en cet instant, elle ne comprenait pas pourquoi elle se sentait tout aussi capable de l'embrasser que de le traiter d'idiot - choix qu'elle fit en l'occurrence. Il était revenu à son "lui" naturel : celui qui prenait tout à la rigolade, et Dahlia était tentée de l'accepter tel quel et retrouver leur dynamique antérieure malgré la grande sottise de tout ce qui s'était passé en début d'année.

« Tu me fatigues. » déclara-t-elle en secouant la tête, alors que le brun s'éloignait finalement d'elle pour se mettre à une distance plus raisonnable. Observant Quino alors qu'il se redressait, sac à l'épaule, la préfète laissa passer un temps, comme pour prendre le temps de peser le pour et le contre. De toute évidence, Quino considèrerait une acceptation comme la résolution de leur "conflit" précédent. Et en même temps, elle n'était pas du genre à être rancunière : elle avait dit ce qu'elle avait à dire - à savoir qu'elle avait trouvé son comportement immature et totalement injustifié. En attendant, il restait quand même l'une des seules personnes qu'elle appréciait vraiment dans cette école, ce qui n'était pas rien. Et de manière plus pragmatique : ils allaient au même endroit, ça ne servait à rien de prétendre le contraire ou de marcher l'un derrière l'autre en silence. « Puisqu'il le faut. Allons-y, Kostas. » Elle lui jeta sa balle dessus - car pourquoi pas - avant d'attraper son propre sac. Elle n'aimait pas les cachots, mais elle allait pouvoir se moquer de Quino, assis à sa place de grand puni du cours de potions, et ça, c'était plutôt une perspective réjouissante.


[ Topic terminé ]



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Poison ou antidote ? [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: Poison ou antidote ? [PV]   Poison ou antidote ? [PV] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Poison ou antidote ? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: