Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le deal à ne pas rater :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de 55″ est plus
Voir le deal

Partagez
 

 Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Michael Steadworthy
Michael Steadworthy
Gryffondor

Parchemins : 35
Âge : 15 ans (11 février)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Miguel Bernardeau


Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] Empty
Ξ Sujet: Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV]   Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] EmptySam 5 Déc - 12:16

Michael & Karen


Février 2016

Sac à dos sur l'épaule, démarche déterminée et uniforme sans le moindre pli, Michael poussa la porte de la salle de classe du cours de Sortilèges pour en sortir. Il était accompagné de Flynn, forcément. Les deux garçons s'asseyaient en général l'un à côté de l'autre en cours, hormis les fois où Flynn décidait qu'il voulait aller embêter la pauvre Kostas. Habitude courante chez les élèves, Mike choisit de revenir sur la leçon qu'ils venaient d'apprendre. « Mec, ce sortilège de mutisme est vraiment utile. Je connais certaines personnes à qui ça ferait pas de mal de l'infliger pour qu'on ait la paix… Je pourrais citer des noms, comme Victoire Weasley, mais je le ferai pas… » blagua-t-il, conscient que son ami était bon public. La capitaine des lions faisait tellement de bruit partout où elle passait qu'il était difficile de la rater.

Alors que les quatrième année se dirigeaient vers la Grande Salle pour déjeuner, un jeune garçon choisit de perturber le trajet de Michael en trébuchant devant lui Ash, qu'est-ce que tu fais là ?. Le simple regard meurtrier que lui renvoya le grand brun suffit à faire déguerpir le mioche. Sérieusement, Mike avait quelqu'un à retrouver et il détestait faire attendre les gens. Heureusement, quelques secondes plus tard, étant arrivé dans le Hall d'entrée, il aperçut la personne en question et un sourire en coin se forma sur ses lèvres. Malgré la foule d'étudiants qui s'agglutinait devant les portes de la Grande Salle, il n'aurait pas pu la louper. Elle avait cette classe que les autres filles de l'école n'avaient pas, ce charisme digne des grandes stars d'Hollywood. Après, Michael était peut-être biaisé parce qu'il connaissait la jeune fille depuis l'enfance. Peu importe, il n'y avait que sa vision qui comptait. Sans plus attendre, il gratifia Flynn d'un « À plus tard. » avant de rejoindre sa meilleure amie, Karen. « Salut beauté. » dit-il en arrivant près d'elle avant et en déposant une bise sur sa joue. Évidemment, il était le seul à avoir le droit de l'appeler comme ça. Son camarade de dortoir avait bien essayé de s'attaquer à Karen, mais disons qu'ils ne boxaient pas dans la même catégorie. Il ne comprenait pas pourquoi Flynn ne s'était pas d'abord renseigné auprès de Michael avant de tenter quoi que ce soit avec la belle brune. Ca lui aurait sûrement évité un grand moment de honte.

Bref, maintenant qu'il était en présence de son amie la plus chère, le reste du monde ne comptait plus. Lorsqu'ils étaient tous les deux, ils pouvaient enfin être eux-mêmes et ils étaient les seuls à se comprendre. Jensen avait aussi le droit à entrer dans ce cercle privilégié mais, depuis peu, le capitaine des vipères commençait à avoir des comportements bizarres, comme le fait évident qu'il était en train de s'attacher à Viska. Non mais sérieux quoi, McGowan s'attacher. Même s'il ne voulait pas l'avouer, son entourage n'était pas dupe. La présidente de la BAM avait réussi à faire fondre le petit cœur de son petit ami. Beurk, rien que de penser à cette notion de sentiments, Michael avait envie de rendre son petit-déjeuner. Quoi qu'il en soit, il s'installa à côté de Karen à la table des Serpentard - il n'avait de toute façon pas envie de s'asseoir avec les rouge et or : il faisait ce qu'il voulait, après tout - puis sortit une enveloppe ouverte de la poche intérieure de son uniforme. « T'as reçu l'invitation au mariage d'Adélaïde et Stanislas ? » mouche-moi ça, les beaux prénoms de bourges demanda-t-il en désignant le courrier que son hibou grand-duc lui avait apporté au matin. « Je peux pas les supporter ces gens-là. » expliqua-t-il, en poussant un soupir. Il n'avait clairement pas hâte d'assister à cet évènement où une ribambelle de bourges allaient se pavaner et venir le féliciter pour des soi-disant exploits que ses parents leur auraient contés. « L'autre jour, mon fils s'est égaré sur son chemin et il s'est retrouvé chez les moldus. Il a réussi à survivre cinq minutes entière parmi eux sans en égorger un. Vous vous rendez compte ? Il mérite une médaille. ». « Hé, en parlant d'insupportable, j'ai croisé Qatar-zyva ce matin qui se plaignait pour la centième fois du thé anglais. Franchement, je comprends pas ce qu'elle a, elle. Si elle est pas contente, pourquoi est-ce qu'elle retourne pas au Japon ? » ajouta-t-il, histoire d'alimenter leurs conversations à base de ragots. Casser du sucre sur le dos des gens, il n'y avait que ça de vrai.

[813]
Revenir en haut Aller en bas

Karen Blackthorn
Karen Blackthorn
Serpentard

Parchemins : 273
Âge : 10 novembre 2000 (16 ans)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Danielle Rose Russell/Elizabeth Gillies


Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV]   Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] EmptyDim 6 Déc - 2:55


Les aigles ne volent pas avec les pigeons

Is it just me or does anybody feel the way that I feel? They're just not being real. Tell me, is it just me or is anybody thinking all the same shit? They're just not saying it. Or is it just me?
Karen & Michael

Sac à dos sur l’épaule, démarche nonchalante, chemise froissée ouverte sur un tee-shirt de Queen, la tenue vestimentaire de Flynn dénotait clairement avec celui de son ami et camarade de dortoir Michael. Les deux lions étaient très différents, mais aussi très semblables, et ils s’entendaient pour ainsi dire à merveille depuis leur première année au grand damne de Karen. « Ça t’éviterait de longs discours autoritaires sur la meilleure stratégie à adopter contre Poufsouffle lors de votre prochain match de Quidditch et moi ses diverses anecdotes autour de Teddy Lupin, son super meilleur pote devenu petit ami alors que j’ai rien demandé », répliqua Flynn avec amusement. Bien sûr, Victoire était sa pote, contrairement à Michael qui n’entretenait qu’une relation capitaine-joueur avec la blonde, dû notamment au fait qu’il supportait ses crises et ses envolées dramatiques sans broncher, mais elle se montrait souvent agaçante, et le reconnaissait d’ailleurs elle-même, alors il ne voyait pas pourquoi il se serait empêché de la vanner.

Flynn et Michael terminèrent leur trajet ensemble par le hall, après avoir été empêché d’avancer par un jeune qui trébuchait sur sa robe de sorcier trop longue pour lui et qui fit penser au brun à cet ami de Stefinou avec qui elle avait clamé être en binôme en runes. Son ami le planta là pour retrouver Karen Blackthorn, que Flynn avait eu le malheur de draguer un jour et qui se souvenait encore de ses répliques assassines –promis, il le jurait sur sa guitare électrique, il n’adresserait plus la parole à ce dragon sauf s’il y était forcé, il aurait mieux fait d’écouter Kate qui l’avait averti par un simple mais clair "Cette fille est pas net". « Salue ta chérie de ma part ! », blagua-t-il avant de passer les portes de la Grande Salle. De son côté, heureusement pour ce grand dadais de Mulligan [Pureté de sang inconnu, préfère passer son temps à faire le pitre qu’à apprendre à être un bon sorcier, aucun respect pour le don qui lui a été conféré, implication mineure dans la Brigade Anti Menace mais flirt avec Viska Spingate, leadeuse de ce groupe de bras cassés, probablement contre Magicis Sacra], Karen n’entendit pas cette taquinerie de haute qualité. Présentement plongée dans l’observation de ses ongles parfaitement manucurés –mais était-ce une cuticule indésirable qu’elle apercevait à l’annulaire gauche ?- elle ne releva la tête qu’à l’interpellation de Michael [Pureté de sang inconnu, meilleur ami, irremplaçable, questionnements sur son implication dans la BAM et lien avec MS hors de propos]. Il n’y avait que lui qu’elle autorisait à l’appeler beauté ou tout autre surnom affectueux comme elle était la seule autorisée à le surnommer Mike. « J’ai failli attendre, Steadworthy », nota-t-elle avant que ses lèvres ne s’étirent un sourire. « Bonjour. Ta matinée s’est bien déroulée ? » Karen était toujours polie, presque à l’extrême, c’était son éducation qui voulait ça. Elle jugeait très sévèrement les personnes qui juraient et être près de Victoire source inépuisable de critiques durant l’une de ces diatribes assassines ponctuée de gros mots furieusement exclamés en Français lui demandait tout le sang-froid qu’elle avait en magasin –heureusement, cette capacité lui paraissait sans limite.

Karen suivit Michael à l’intérieur de la Grande Salle et ils s’assirent tous deux à la longue table des Serpentards, les professeurs étaient toujours moins stricts sur les mélanges inter-maisons aux déjeuners qu’aux dîners. La jeune fille se demanda vaguement si elle pouvait se permettre de ne rien manger en présence de son meilleur ami puis fit distraite de ses pensées lorsqu’il lui tendit une enveloppe. Elle contenait l’invitation au mariage d’Adélaïde et Stanislas [Sangs-mêlés issus de familles très riches, goût du luxe très prononcé, part dans la société d’exploitation des Brossdur que gérait son père, parents dans les cercles extérieurs de MS]. « Tu ne supportes personne, Mike, commenta-t-elle, amusée. Je l’ai reçue également. Je suppose que Jensen est aussi invité. » Nul doute, en revanche, que la présence de sa petite amie élevée par des moldus et aux origines sociales modestes n’était, en revanche, pas désirée. Les soirées mondaines étaient toujours très fermées. Et bien trop guindées, ce que leur reprochait d’ailleurs Michael, pour que des novices puissent s’intégrer.

« Ne m’en parle pas. Ce n’est pas toi qui as l’immense privilège d’observer sa ridicule cérémonie du thé tous les matins, qui l’entend blablater à propos de marja ou je ne sais quoi avec Lucrecia, et qui doit supporter l’odeur persistante du thé dans ton dortoir, pesta Karen, intarissable sur le sujet "Ells et sa passion envahissante pour le thé japonais". Crois-moi, je n’attends que ce qu’elle retourne dans son pays natal qu’elle aime tant, mais visiblement, elle est coincée au Royaume-Uni à cause de ses parents. » Si Karen avait l’occasion d’un jour croiser les parents Ells, elle aurait deux-trois mots à leur dire concernant leur fille, sa tendance à tout faire cramer boire du thé à n’importe quelle heure de la journée, et leur choix curieux de l’inscrire à Poudlard après plusieurs années à Mahoutokoro.

867 mots




All the good girls go to hell
Looking in the mirror I don't like the one I see. I can't help it, this taste that's just how I feel. I'm falling. What if I don't know myself without you? And I'm falling, falling hard and I thought I'd find myself without you. Black rain
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Michael Steadworthy
Michael Steadworthy
Gryffondor

Parchemins : 35
Âge : 15 ans (11 février)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Miguel Bernardeau


Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV]   Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] EmptyLun 28 Déc - 19:02

À la réponse de Flynn sur leur capitaine, Michael sourit brièvement : Victoire Weasley était si extravagante qu'elle en était souvent épuisante, et les deux quatrième année étaient bien placés pour le savoir, étant donné qu'ils subissaient régulièrement ses crises lors des entraînements et des matchs de Quidditch de Gryffondor. Hélas, la blonde avait hérité du meilleur poste au sein de l'équipe, aussi Mike devait-il régulièrement se plier à ses exigences, bien que ça ne l'enchantât pas le moins du monde. Néanmoins, les rouge et or n'étaient pas trop mal en point au niveau de la coupe : une victoire et une défaite au compteur, c'était toujours mieux que Poufsouffle qui se faisait décimer, cette année.

Flynn pouvait être tout aussi lourd que Victoire quand il s'y mettait, et, dès qu'il s'agissait de jolies filles, il était toujours là pour apporter son grain de sel, la preuve avec sa remarque avant qu'il ne s'éclipse, ce qui eut le don de provoquer un soupir de la part de son compagnon de dortoir. Karen était la meilleure amie de Michael, pas sa chérie. Le jour où le jeune sorcier commencera à éprouver des sentiments amoureux pour quelqu'un, les cochons auront des dents et les poules pourront voler. Néanmoins, Karen était la fille dont il était le plus proche dans cette école, et il était toujours de meilleure humeur quand il la voyait. D'humeur taquine, il répondit à la petite remarque de son amie : « Tu sais ce qu'on dit : les meilleures choses se font attendre ou un truc comme ça. » Non, on dit jamais ça Puis, au sujet de sa matinée « Oui, merci. On a eu Soins aux créatures magiques et puis sortilèges, donc c'était tranquille. » expliqua-t-il. « Et toi ? » demanda-t-il finalement, car, ce qui comptait, c'était le bien-être de sa meilleure amie bien avant le sien.

Les deux amis de longue date s'installèrent ensuite à table, histoire de revenir sur les dernières nouvelles. « C'est faux. J'adore être avec toi. » rétorqua-t-il en souriant malicieusement. S'il y avait bien une personne qui rendait ces diners mondains bien moins ennuyants, c'était Karen. « Oui, je suppose qu'Eurydice sera là aussi, sans oublier Psychée et Lucas. D'ailleurs, quoi de neuf de ce côté-là ? » demanda-t-il, en haussant les sourcils de manière répétée, conscient qu'il y avait anguille sous roche entre la Serpentard et le préfet-en-chef. Pas le temps de niaiser : se mettre à jour sur les ragots était important, et pour ça, ils n'avaient que le temps de midi, car après, chacun reprendrait les cours, et il n'y avait pas de cours communs à l'horizon ce jour-là.

En entendant le discours de la jolie brune, Mike posa une main sur son épaule avant de périr dans d'atroces souffrances. Quel enfer ça devait être de partager le même dortoir que Qatar-zyva ! « Ma pauvre… Peut-être que tu devrais verser une potion d'amnésie dans une de ses tasses un jour, histoire qu'elle oublie son obsession pour ses fichues plantes… » suggéra-t-il, jamais à court d'imagination quand il s'agissait de sortir des sentiers battus. Au final, Poudlard regorgeait d'adolescents en plein développement, il était naturellement impossible que tout le monde s'entende comme cul et chemise et puis, les possibilités offertes par la pratique de la magie étaient presque illimitées ! « Ou bien, faire en sorte qu'elle se fasse réellement renvoyer… » songea-t-il, insensible, car seul le fait de voir Karen heureuse lui importait, et Kate était visiblement un obstacle à son bonheur. Après ces paroles remplies de gentillesses *paf*, Michael se servit délicatement une tranche de rosbif et des patates douces que les elfes avaient fait apparaître sur les tables pour le repas.

[650]
Revenir en haut Aller en bas

Karen Blackthorn
Karen Blackthorn
Serpentard

Parchemins : 273
Âge : 10 novembre 2000 (16 ans)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Danielle Rose Russell/Elizabeth Gillies


Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV]   Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] EmptyVen 5 Fév - 23:31

Michael et Karen se retrouvaient bien souvent au moment du déjeuner. L’inconvénient de ne pas faire partie de la même maison était bien évidemment qu’ils ne partageaient pas toujours les mêmes cours, et hormis runes, ils n’avaient pas choisi les mêmes options. Restait donc la pause du midi où ils se retrouvaient. Karen devait bien l’avouer, lorsque Michael avait été réparti, bien après elle, elle avait été déçue d’entendre le Choixpeau s’exclamer Gryffondor au lieu de Serpentard [honnêtement, Michael avait tout du parfait Serpentard, hormis son imprudence qui elle, elle devait bien le reconnaître, avait tout du comportement typique d’un lion dénué de capacités de réflexion.] Mais c’était ainsi. Karen était profondément insensible. Si elle tenait à Michael plus qu’à la plupart des personnes, elle n’avait pas besoin d’être constamment auprès de lui pour se sentir heureuse [comme c’était le cas de Victoire Weasley qui ne parvenait à décoller de son Lupin que lorsqu’elle y était contrainte et forcée.] Mais elle était toujours ravie de passer des moments avec lui, c’était évident. « Il me semble que l’expression exacte est les meilleurs partent toujours en premier, j’espère que cela ne signifie pas que tu comptes déjà me planter. » Elle l’observa, amusée, avant de lui dévoiler son emploi du temps de la matinée. « Nous avons eu Arithmancie, Vector nous a donné un devoir sur les propriétés magiques du nombre sept, comme si tous les livres sur la matière n’en avaient pas déjà parlé. Et après Métamorphoses, où l’assistant de McGonagall a encore voulu qu’on s’entraîne à transformer des hérissons en pelotte d'épingles.  » Son ton était volontiers moqueur. Le programme de Métamorphoses ne semblait avoir bougé depuis l’époque où son père était à Poulard, c’est dire. Une raison, une de plus, qui alimentait la ferme croyance de Karen qu’il était largement temps de faire le ménage dans le programme scolaire de Poudlard –et dans les professeurs. « Mais on a Potions demain matin avec Gibson. J’espère que tu te sens d’attaque à obtenir un Optimal. » Elle lui lança un clin d’œil. Leur binôme était une évidence lors des cours qu’ils avaient ensemble. La sœur de Jensen était stricte et dure et une telle exigence poussait Karen à montrer le meilleur de soi-même.

Michael avait reçu une invitation pour le mariage de sorciers de leur milieu et comme pour toute soirée mondaine, il tirait déjà la tronche. Parfois, elle se demandait comment ils avaient pu s’entendre alors que sur certains points, ils étaient diamétralement opposés. « Tu sais que la flatterie ne marche jamais avec moi », s’amusa-t-elle lorsqu’il lui fit remarquer qu’il aimait passer des moments avec elle lors de ces fameuses soirées qu’il détestait tant. Mais son sourire s’était fait tendre, dans une expression qu’elle n’arborait que très rarement. « Ce n’est pas réciproque en tout cas. Tu tires toujours une tête d’enterrement et je dois convaincre tes parents que tu finiras par accorder un sourire et une danse à un quelconque bon parti », continua-t-elle toujours sur le registre du sarcasme. Même avec Mike, elle ne versait jamais dans le sentimentalisme et préférait largement le taquiner. Comme d’ailleurs il ne put s’empêcher de le faire à son tour en évoquant Lucas. « Tant qu’Esther ne se ramène pas dans une tenue outrageusement vulgaire…Elle n’attend pourtant que la demande en mariage d’un Sang-Pur, je ne sais pas ce qu’elle recherche », persifla-t-elle. Karen aimait beaucoup Eustache, qu’elle considérait comme un oncle, mais on ne pouvait pas dire que l’éducation de ses enfants était réussie –la faute à cette pimbêche d’Eulalie, ne cessait de dire son père. Esther possédait un style vestimentaire discutable. Quant à Eurydice, la seule au courant de l’implication de son père dans Magicis Sacra, elle refusait de prendre parti et de servir l’organisation. Non, il avait décidément loupé quelque chose. « Il n’y a pas de neuf à aller chercher, je t’ai déjà tout raconté. Nous avons passé un agréable moment à Pré au Lard, sans doute nous recommencerons un de ces jours. Mais s’il-te-plaît, ne me fais pas l’offense de me prendre pour Jensen. Je ne vais pas m’amouracher, que ce soit de Lucas ou d’un autre. » Techniquement, elle éprouvait un certain béguin pour Itachi, mais Karen savait faire la part des choses entre ce que son cœur pouvait ressentir à un instant T et entre ce qui était le mieux pour elle. Elle s’autorisait à trouver des sorciers comme Itachi mignons, à flirter avec, mais ça en restait là. Son avenir marital ne se tracerait qu’avec quelqu’un de son rang, de son milieu et de préférence de son sang. « Et arrête avec ce haussement de sourcils répété, tu as l’air idiot ! » Sa phrase se voulait ferme, mais son ton était affectueux même si Michael avait effectivement l’air d’un total illuminé.

Karen n’était pas franchement connue pour être tactile [et elle ne se portait pas plus mal sans bisous, et câlins à outrance, merci Freja] mais Michael était l’un des rares à pouvoir la toucher sans qu’elle ne tente de le tuer ensuite lui jette un regard assassin –et elle espérait bien qu’il savait à quel point il était privilégié. « C’est une idée. Mais tout le monde sait qu’on se déteste alors que je serais la première suspecte. Tu veux te dévouer ? », demanda-t-elle d’un ton badin comme s’ils n’étaient pas en train de parler d’un potentiel empoissonnement d’Ells. Mike était bien mignon avec cette théorie, mais ce serait bien trop compromettant pour elle cette histoire. « C’est préférable même si ça lui rendrait service finalement de se retrouver renvoyée…T’as quoi en tête ? » Ells ne demandait qu’à retrouver son école japonaise chérie alors la pousser au renvoi c’était finalement pour son bien, n’est-ce pas ? C’était même se montrer trop gentil mais après tout, peu importe, Karen souhaitait simplement que cette garce disparaisse de son dortoir. Il devrait exister une possibilité de changer de dortoir si cela se passait avec ses camarades [encore un truc qu’il fallait changer à Poudlard]. Observant son meilleur ami se servir généreusement, Karen sourit et se servit d’un peu de salade, de pain de thon et de tomates. Peut-être se laisserait-elle tenter par les patates douces –mais elle s’autorisait une seule petite portion.

1 043 mots



All the good girls go to hell
Looking in the mirror I don't like the one I see. I can't help it, this taste that's just how I feel. I'm falling. What if I don't know myself without you? And I'm falling, falling hard and I thought I'd find myself without you. Black rain
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Michael Steadworthy
Michael Steadworthy
Gryffondor

Parchemins : 35
Âge : 15 ans (11 février)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Miguel Bernardeau


Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV]   Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] EmptyLun 15 Fév - 19:11

En arrivant à Poudlard, Michael avait été bien attristé de se retrouver éloigné de ses amis parce qu'un vieux chapeau doté de parole avait décidé qu'il rejoindrait les rangs de Gryffondor. Karen et Jensen étaient tous les deux à Serpentard tandis que Charlotte était à Poufsouffle. Après quatre années à Poudlard, le garçon avait bien évidemment élargi son cercle de connaissances, mais bizarrement, il ne comptait pas vraiment beaucoup d'amis à proprement parler chez les lions, à part Flynn, mais ce dernier pouvait se montrer un peu lourd parfois, on ne va pas se le cacher. Dès lors, il était presque impératif qu'il passe son temps de midi avec Karen. De toute façon, il ne se voyait pas le passer avec qui que ce soit d'autre ! « Hélas, tu m'as cerné ! Je te disais juste bonjour, je dois rejoindre Kate pour manger… » blagua-t-il, prêt à recevoir les foudres de sa meilleure amie. Mike aimait jouer avec le feu, et il savait quel sujet aborder pour faire tiquer sa camarade. De toute façon, comme elle ne pouvait pas lui faire la gueule, il s'autorisait quelques libertés. En ce qui concernait les cours enseignés à Poudlard, le jeune sorcier eut un sourire désolé. « Dure, comme matinée. Puis, c'est bien connu que les pelotes d'épingles peuvent te sauver la vie… » souligna-t-il du même air moqueur que Karen. Parfois, les sujets abordés par les professeurs le désespéraient. Ils étaient en quatrième année, il était peut-être temps d'augmenter légèrement le niveau des leçons histoire de leur apprendre des sortilèges utiles ?
La jeune fille étant bien plus appliquée en cours que son meilleur ami, ce dernier soupira à l'évocation du travail de potions en binôme. « On peut très bien viser un Effort Exceptionnel, non ? » tenta-t-il, même s'il connaissait déjà plus ou moins la réponse. Finalement, Karen était un peu la bouée de sauvetage de Michael, le forçant à s'appliquer dans les cours pour ne pas avoir uniquement la moyenne. Pourtant, si ça ne tenait qu'à lui, il s'en serait très bien contenté.

Une fois attablé, le quatrième année évoqua un mariage auquel ils devraient tous deux assister l'été prochain. Ce qui était certain à ce sujet, c'est que si Karen et Jensen ne s'y rendaient pas, il faudrait le trainer là-bas de force. Ils rendaient ces évènements beaucoup plus divertissants. « Ce n'est pas de la flatterie, c'est la vérité mon chou. » assura-t-il en souriant sincèrement, tout en insistant sur les deux derniers mots dans une imitation des surnoms utilisé par ces couples gnangnans qui les entouraient de plus en plus calmez-vous donc, bande de lapins !. « C'est justement parce qu'il n'y a pas de bon parti à ces fêtes. Mais bon, on peut toujours laisser l'illusion à mes parents qu'ils ont raison… » répondit-il, pensif. Il est vrai que ces coutumes de riches le laissaient indifférent : il voulait avoir la liberté de choisir avec qui il pourrait se marier plus tard, quand bien même ce soit avec une née-moldue mais il savait que pour l'instant, c'était perdu d'avance. « À mon avis, Esther n'y trouve pas son comte lol compte non plus ! » ajouta-t-il pour appuyer ses propos. Certes, les deux étudiants avaient souvent des avis divergents mais ils en parlaient toujours avec humour. Michael respectait totalement le mode de pensée de Karen, bien que le sien ne soit pas tout à fait identique. Quant à Lucas, « C'est cool, ça a l'air d'être un gars bien. Et tant mieux si tu ne comptes pas sombrer comme Jensen, je pourrais pas le supporter, je crois ! » En effet, le capitaine des vipères penchait déjà du côté obscur, il était hors de question que Karen l'y rejoigne ! Mike avait besoin de quelqu'un à ses côtés pour bitcher sur les gens "amoureux".
Aux côtés de la Serpentard, le rouge et or se sentait bien et il haussait volontairement ses sourcils pour embêter son amie. Il savait de toute façon qu'elle allait gentiment le remballer tôt ou tard, et c'était ça qui était amusant. « N'importe quoi, je suis un modèle d'intelligence ! » se vanta-t-il haut et fort. Des têtes intriguées se tournèrent vers lui et il laissa échapper un rire léger. Foutre la honte à sa meilleure amie, ça n'avait pas de prix !

Ensuite, Michael afficha un faux air choqué quand la brune lui proposa de se salir les mains à sa place. « Tu veux que je fasse le sale boulot à ta place ? » demanda-t-il en pointant un doigt vers lui. « Ca dépend, faut voir ce que j'y gagne… » répondit-il calmement, effaçant l'offuscation de son visage. Évidemment, il plaisantait. La vert et argent savait qu'il ferait n'importe quoi pour elle, même si un empoisonnement au philtre d'amnésie lui semblait un peu limite pour le coup. « T'as raison en vrai, elle serait trop contente de retourner dans son pays merveilleux où les tasses de thé dansent joyeusement avec les théières. Mauvaise idée. De toute façon, j'avais pas encore réfléchi à un plan. » conclut-il en se grattant le menton. Quoi qu'il en soit, Mike n'était pas un pro en ce qui concernait les délits flagrants dans Poudlard. Peut-être devrait-il s'informer auprès du frère de Stefinou, qui semblait toujours foutre le bazar partout où il passait ? Le problème, c'est que c'était aussi le copain de Kate…
Revenir en haut Aller en bas

Karen Blackthorn
Karen Blackthorn
Serpentard

Parchemins : 273
Âge : 10 novembre 2000 (16 ans)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Danielle Rose Russell/Elizabeth Gillies


Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV]   Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] EmptyLun 1 Mar - 12:19

Un fin sourire releva les lèvres de Karen à la remarque de Michael. Elle appréciait son sens de la répartie, et son évident sarcasme, mais la probabilité qu’il rejoigne Ells pour déjeuner était aussi faible qu’elle achète un jour une quelconque fourniture de pseudo délinquant à Kostas [cet imbécile avait l’outrecuidance de penser que son petit commerce illégal et son rôle dedans n’avait été découvert par personne.] Michael était un ami loyal, il avait toujours été de son côté. Bien sûr, il traînait avec ce moins que rien de Mulligan, mais ils étaient devenus amis avant leur brouille, et elle n’avait aucune commune mesure avec la haine que portait Karen à sa camarde de chambre [tout simplement car Karen ne versait d’ordinaire pas dans la haine, c’était accorder bien trop d’importance à une personne selon elle tandis que l’indifférence...l’indifférence était une solution bien plus appréciable et qui causait bien plus de dégâts.] « Je ne te retiens pas. Elle sera ravie d’avoir un interlocuteur de plus pour écouter ses jérémiades autour des qualités du pays du soleil levant et de tout ce qui ne va pas en Ecosse et à Poudlard. Bon courage. » Elle lui jeta un regard amusé. Contrairement à nombre de ses congénères, Karen ne montait que très rarement sur ses grands hyppogriffes -et elle devait bien avouer que Kate arrivait avec un certain talent à la mettre dans un état de nerfs dans lequel elle se plongeait rarement- car elle se maitrisait parfaitement. Aussi face à la provocation, elle ne pouvait répondre qu’avec humour. Il était de toute façon assez rare que Karen montre un quelconque signe de virulence : ce n’était pas dans sa nature, d’abord, et ensuite, elle avait passé trop de temps à apprendre à se maîtriser pour céder à de simples pulsions comme c’était le cas de bien des élèves.

Il n’était pas rare que Karen critique ouvertement avec son meilleur ami les cours de Poudlard. Elle trouvait tout à fait désolant que les programmes ne paraissent pas avoir évoluer depuis des décennies. Et on s’étonnait après que les sorciers de Magicis Sacra soient bien supérieurs ! Care comptait d’ailleurs bien plus sur son père et sur Sabriye pour lui apprendre à utiliser ses pouvoirs magiques que les enseignants de l’école. « Bien sûr. Tu ne connais pas cette anecdote de Merlin où il a un jour sauvé son village en transformant une souris en pelote d’épingle, faisant tellement rire les envahisseurs qu’ils ont renoncé à tuer ? », blagua-t-elle. La Métamorphoses était pourtant une capacité en tout point fascinante mais la vieille McGonagall et son bête de remplaçant s’évertuait à ne pas vouloir en exploiter toutes les possibilités et à en rester à des basiques de la sorcellerie. Quel dommage.  

« Un Effort Exceptionnel n’est pas digne de nous, Michael », balaya-t-elle immédiatement avec une certaine dureté dans la voix. Elle aimait profondément son meilleur ami, d’une affection qu’elle ne portait qu’à un nombre très limité de personnes, ce qui ne l’empêchait pas d’éviter l’écueil de l’aveuglement. Le Gryffondor persistait dans sa volonté à en faire le moins possible [encore une caractéristique commune à bien des membres de sa maison] et à ne pas honorer son don pour la magie. Or, il était hors de question qu’elle ne l’encourage dans cette voie-là. Dans les matières qu’il partageait, elle le pousserait toujours à donner le meilleur de lui même car même avec lui, elle se montrait intransigeante. De son point de vue, c’était ainsi que les amis devaient se comporter.

Elle sentait un brin de contrariété chez Michael [car même s’il était son ami, elle ne voyait pas pourquoi elle n’utiliserait pas ses capacités sur lui] et ce sentiment s’expliqua lorsqu’il lui montra l’invitation qu’ils avaient tous deux reçus. Il n’y avait rien que Michael détestait plus que de devoir se rendre aux soirées mondaines -encore une fois une attitude que Karen désapprouvait totalement. Se contentant de hausser un sourcil brun devant le nouveau surnom pourri qu’il lui avait attribué, elle répliqua avec arrogance : « Tu m’oublies, je suis un bon parti. Et tu sais très bien que tes parents ne laisseront pas tomber l’idée que tu te dégotes une belle sorcière qui pourra leur donner de merveilleux petits-enfants, encore moins si tu persistes à râler toute la soirée. » La technique de base pour qu’on vous laisse tranquilles était de donner l’illusion qu’on se mettait en rang et qu’on faisait ce qu’on nous demandait. Mike devait revoir sa copie, et fournir un peu d’efforts, s’il ne voulait pas que ses parents soient davantage sur son dos.

Care se contenta d’acquiescer concernant Esther. Elle avait longtemps cru que l’aînée d’Eustache était faite du même bois de baguette que Cecilia et elle mais il semblait qu’elle s’éloignait de plus en plus du droit chemin. Si seulement Eustache avait pris la garde de ses enfants et leur avait parlé de MS ! Peut-être aurait-elle pu être sauvée. Malheureusement, il semblait qu’aucune des filles Foster ne possèdent de raisons et Karen espérait qu’au moins Erwin relèverait le niveau. « Ne t’en fais pas, je ne commettrait jamais la même erreur que lui », ajouta-t-elle concernant Jensen, ne rebondissant pas sur les qualités de Lucas car il était évident qu’il était un gars bien, comme le disait Michael, sinon, elle n’aurait jamais accepté de rendez-vous avec lui. « Et toi, j’espère également que tu n’as personne qui pourrait te faire devenir tout mièvre. Moi non plus je ne supporterais pas. » Elle avait déjà assez de Jensen !

Daignant accorder un sourire à Mike et son expression de pur illuminé, elle ne le reprit pas concernant sa pseudo intelligence, car elle le pensait réellement intelligent sinon elle ne le fréquenterait pas, se fichant bien des regards qu’il entourait dans leur direction. Karen se souciait de l’image qu’elle renvoyait, car elle devait en véhiculer une bonne pour éviter que l’on comprenne son double jeu, mais qu’on la juge sur ses amis ? Cela lui passait au dessus.

Concernant Ells, elle haussa les épaules. « A quoi sert un meilleur ami si ce n’est à se salir les mains pour soi ? » Elle rit. « Tu as déjà mon amour éternel, c’est bien assez ! » Elle le disait sur le ton de la blague, car sinon cela aurait paru bien trop sentimental, mais elle était néanmoins sincère. « Ton truc c’est plutôt d’agir et de réfléchir au plan après de toutes façons, non ?, le railla-t-elle. Tu sais, il faudrait juste qu’elle se retrouve dans un autre dortoir, ça me faciliterait la vie. Il faudrait faire en sorte qu’elle rate ses examens et redouble, tu vois. » Elle devrait toujours croiser Kate dans la salle commune mais au moins ne dormirait-elle plus dans le lit à côté du sien.

1 134 mots




All the good girls go to hell
Looking in the mirror I don't like the one I see. I can't help it, this taste that's just how I feel. I'm falling. What if I don't know myself without you? And I'm falling, falling hard and I thought I'd find myself without you. Black rain
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Michael Steadworthy
Michael Steadworthy
Gryffondor

Parchemins : 35
Âge : 15 ans (11 février)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Miguel Bernardeau


Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV]   Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] EmptyMer 24 Mar - 0:30

Lorsque Karen souligna les qualités inexistantes de Katarzyva en matière de conversation, Michael, toujours de bonne humeur en présence de sa meilleure amie, afficha un air faussement apeuré. Se moquer des gens qui le méritaient occupait souvent les discussions des deux amis, et le fait que la brune ne porte pas sa camarade de dortoir dans son cœur influençait le point de vue du Gryffondor. Au final, peut-être qu'Ells était en réalité très sympathique et qu'elle ne parlait pas constamment de thé raté, mais ça, le garçon ne le saurait jamais. Il était bien trop fidèle envers Karen pour se rapprocher de l'ennemi. « Oula non, c'est bon, tu m'as refroidi. » assura-t-il, toujours au sujet de l'anglo-japonaise. Il préférait éviter d'entendre quelqu'un se plaindre toute la journée de son pays d'accueil - il ne savait même pas quels termes employer à ce sujet étant donné qu'il ne fréquentait pas la blonde - ou de toute autre futilité liée à Poudlard. Puis, il ne put s'empêcher de rire en entendant la blague de la vert et argent. « Ah oui, c'est vrai, j'avais oublié ! » parvint-il à prononcer entre deux rires. Franchement, la situation était plutôt cocasse. Et puis, ça faisait du bien de se moquer, 24h/24 parfois. Ensuite, sur un sujet moins drôle, la jolie brune lui rappela ses attentes par rapport au cours de potions que les lions et les serpents avaient en commun le lendemain. Ses parents seraient probablement du même avis qu'elle, seulement, Mike ne voyait pas l'intérêt d'avoir des très bonnes notes dans toutes les matières. Enfin, pour le moment, il savait qu'il ne pourrait pas échapper au regard sévère de sa meilleure amie et qu'il avait tout intérêt à aller dans son sens s'il ne voulait pas finir noyé dans son chaudron. Il laissa alors échapper un soupir, histoire de montrer qu'il rendait les armes. Qu'est-ce qu'il ne ferait pas pour elle…

L'idée de se retrouver marié à Karen avait effectivement traversé l'esprit du jeune sorcier. C'était une fille de bonne famille, bien élevée, respectueuse des traditions, et très jolie en plus de ça. Forcément, toutes ces caractéristiques remplissaient d'étoiles les yeux des parents de Michael mais il n'était pas certain de pouvoir aimer sa meilleure amie comme le fait un mari envers sa femme - même si, en général, dans les mariages arrangés, on ne s'attardait pas vraiment sur ce détail. « Bien sûr, mais toi, t'es trop bien pour moi. » répondit-il avec un sourire. Mike savait donner des compliments, même quand on ne lui demandait pas son avis. De toute façon, c'était un tout autre sujet de conversation et il n'avait aucune envie de s'attarder là-dessus pour le moment : une petite éloge bien placée suffirait probablement à clore le sujet. Puis, « Des petits-enfants, tout de suite ! On a le teeeeemps. » se rassura-t-il, surtout qu'il n'avait pas encore goûté au péché charnel. En même temps, s'il n'arrêtait pas d'être aussi peu entreprenant avec les filles, ce n'était pas prêt de changer. Poudlard regorgeait de jolies demoiselles, Michael ne voyait pas pourquoi il était obligé à tout prix d'en choisir une qui fréquentait leurs soirées mondaines ?

Karen rassura alors son meilleur ami quant à de potentielles mièvreries avec Lucas Montgomery. Le rouge et or savait que son amie n'allait pas tomber si bas mais l'entendre de sa bouche était quand même soulageant. « Parfait. » se contenta-t-il de répondre. En même temps, il ne supporterait pas de perdre la brunette au profit d'un quelconque prétendant de pacotille. Un air réellement étonné s'afficha ensuite sur le visage du garçon. « T'es trop mignonne. T'inquiète, je te le ferai savoir si les forces obscures essayent de me tirer vers les abysses. » répondit-il avec un fin sourire. Avec son cœur de pierre, il était persuadé d'être protégé contre ce genre de situations. En revanche, rien ne l'empêchait de s'amuser avec une fille si l'envie le prenait. Pas d'attachement, pas de problème, n'est-ce pas ?

La petite plaisanterie sur sa propre intelligence passée, ils en virent à nouveau à parler d'Ells, et plus précisément, à trouver un quelconque moyen pour s'en débarrasser Tu hors de ma vue. « Tu penses qu'un meurtre à mon actif m'aidera à faire bonne figure auprès des potentiels partis aux soirées ? » blagua-t-il à son tour. En y réfléchissant, cela pourrait en effrayer une bonne partie et sa famille n'aurait plus d'autre choix que de le laisser choisir lui-même sa dulcinée en prison. « C'est vrai, j'en demande pas plus. » déclara-t-il sincèrement, au sujet de l'amour que sa meilleure amie lui portait. Ces deux têtes de pioche élèves s'étaient tout de même bien trouvés. « Voyons, je réfléchis parfois, tu sais. Comme par exemple, en ce moment, au prochain cadeau que je vais t'offrir. » Un grand sourire s'étala sur son visage. Ce n'était même pas des bobards. La Saint-Valentin approchait, et si les couples s'échangeaient des présents, il ne voyait pas pourquoi il s'en priverait. Même si Karen n'était pas sa copine, il était presque persuadé qu'une petite attention lui ferait plaisir. « La faire redoubler, ça, ça me parait plus faisable. » déduit-il en regardant en l'air, cherchant l'inspiration. Il devait forcément y avoir un moyen de falsifier les notes d'un élève dans le château. On était dans un monde magique, par Merlin !
Revenir en haut Aller en bas

Karen Blackthorn
Karen Blackthorn
Serpentard

Parchemins : 273
Âge : 10 novembre 2000 (16 ans)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Danielle Rose Russell/Elizabeth Gillies


Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV]   Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] EmptySam 10 Avr - 1:14

En tant que Sang-Pure, Sang-Pure bourgeoise et traditionaliste de surcroît, il était évident que l’on parlait de son mariage arrangé depuis sa naissance, limite. Elle avait été élevée dans ce monde où ces relations étaient totalement banales, formaient même la norme. Elle savait qu’on lui laissait tout de même le choix mais ce n’était pas pour rien qu’elle avait assisté à un nombre incalculable de soirées mondaines avec des jeunes de son milieu #rallyes, c’était bien pour qu’elle effectue son choix parmi ses pairs et pas quelqu’un qui ne venait pas de son milieu. Cela dit, Karen était loin d’être l’une de ces sorcières qui reniait son sang et ses origines. Elle n’était pas sentimentaliste pour un sou, il paraissait donc évident qu’elle prendrait pour époux quelqu’un qui lui correspondrait et qui adhérerait à ses valeurs. Michael en faisait partie et comme il était l’un des rares garçons dont elle ne se lassait pas, elle savait que cette piste était fondée, le problème étant que le la pureté de sang du brun était inconnue et les Sangs-Purs étaient assez rares comme ça sans qu’elle ne dilue le sien. Elle savait que son père avait longtemps préféré Jensen, qui était un choix raisonné et tout à fait convenable. En dehors de son sang, le brun avait longtemps adhéré aux principes de Magicis Sacra [avant de bêtement commencer à changer, comme si c’était une bonne chose, puis sortir avec une presque Née-moldue, quelle immense déception.] Toutes ses considérations paraissaient très éloignées alors qu’elle n’avait seulement quinze ans et qu’elle profitait simplement d’un déjeuner avec son meilleur ami mais qu’il la trouve "trop bien" pour lui lui fit froncer les sourcils. « Mais qu’est-ce que tu racontes Mike ? Tu es quelqu’un de très bien, n’en doutes jamais. » Contrairement à son habituelle réserve, elle avait laissé percer une note affective dans sa voix. Elle ne savait pas d’ les doutes de Michael venaient mais cela ne lui plaisait guère.

« Toi peut-être. Moi...Tu sais que mes parents ont eu du mal à avoir des enfants. Pas autant que les tiens mais presque. » Elle se crispa. Une chevelure blonde, un regard gris acier, ces yeux dont elle avait hérité, cette silhouette gracile et mince. L’image de sa mère lui revint en tête de plein fouet avant qu’elle ne puisse la chasser et elle sentit la sensation de vide dans son ventre s’accroître. Elle se força à se repasser les mantras de son père pour éloigner les souvenirs. Pour tenir à distance cette faille béante en elle. Michael était l’une des rares personnes à savoir que sa mère avait connu des fausses couches avant que Karen naisse, puis après. Sa mère avait toujours été d’une constitution fragile et Care avait bien peur d’avoir hérité de ça, aussi. Or, la question d’un héritier était essentiel pour elle, pour sa famille, pour MS. Elle ne pouvait pas se permettre de faire l’impasse même si l’idée de sentir son corps se déformer l’angoissait déjà.

Ces chimères s’envolèrent lorsque Michael la taquina à propos de Lucas et Karen se sentit reprendre pied. Elle fut rassurée d’entendre qu’il n’avait, lui non plus, personne en vue. Elle n’était pas une fille possessive [elle laissait ce genre de gamineries à des filles incapables de se contrôler comme Spingate et Weasley] mais Mike était l’un des rares à ne pas tremper dans le sentimentalisme, comme Jensen avant. Elle aurait été très déçue d’apprendre que les hormones adolescentes l’avait eu à son tour. « J’espère bien. Comme ça, j’essayerai de te raisonner. » Elle n’avait pas eu l’occasion d’essayer avec Jensen. Il était revenu en janvier en couple alors qu’il était parti en vacances totalement célibataire. Elle n’avait rien vu venir.

Parler d’Ells termina d’éloigner ses mauvais souvenirs. Un rire s’échappa de sa bouche aux mots du Gryffondor. « Ça te fera tellement perdre des points que tu ne pourras jamais conclure un mariage arrangé et vu que c’est ce que tu veux... », s’amusa-t-elle en accord avec ce que le garçon pensait. « Tu veux m’offrir un cadeau ? s’étonna-t-elle. Si c’est pour faire concurrence à Lucas, tu sais que tu seras toujours mon préféré. » Mais cela commençait à suffire autant de déclarations ! Mike allait finir par croire qu’elle se laissait contaminer par l’ambiance post Saint-Valentin. « On pourrait l’empoisonner pour les examens, avec une potion qui laisserait pas de traces. Mais bon à tous les coups les professeurs la laisserait repasser les tests si elle est malade. » Karen soupira. Elle n’arrivait pas à croire qu’elle devrait se coltiner cette peste de Kate pendant encore trois ans. C’était trop demandé à ses parents de la renvoyer à Mahoutokoro ?

695 mots



All the good girls go to hell
Looking in the mirror I don't like the one I see. I can't help it, this taste that's just how I feel. I'm falling. What if I don't know myself without you? And I'm falling, falling hard and I thought I'd find myself without you. Black rain
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV]   Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les aigles ne volent pas avec les pigeons [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: