Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-50%
Le deal à ne pas rater :
JBL Xtreme 2 – Enceinte Bluetooth portable
149.99 € 299.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Dissertation et Infections [Ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Douglas MacLeod
Douglas MacLeod
Serdaigle

Parchemins : 143
Âge : 13 ans (7/04/2003)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM:


Dissertation et Infections [Ouvert] Empty
Ξ Sujet: Dissertation et Infections [Ouvert]   Dissertation et Infections [Ouvert] EmptyDim 20 Déc - 16:15

Douglas-le-Magnifique, ses manuels étalés devant lui, travaillait à la mise au propre de sa dissertation d’Histoire de la Magie, une matière que les Gryffondors faibles d’esprit s’obstinaient à mépriser, sous le prétexte fallacieux qu’elle était « chiante à mourir », sans s’apercevoir que leur manque d’appétence à son égard n’était que le reflet de leur inculture crasse. Dieu merci, Doug, lui, pouvait compter sur son intelligence supérieure, et sa curiosité naturelle, pour comprendre la subtile beauté des combats antiques, des alliances désuètes, et des lois successives qui, à grands renforts de dates, lieux et personnages, venaient donner une cohérence à cet univers magique auquel il n’appartenait que depuis un an et demi. Le jeune Serdaigle aimait l’ordre et la logique. L’Histoire de la Magie ne supportait ni le flou, ni l’à peu près. Chaque événement venait s’insérer dans une longue chaîne de causes et de conséquences qui, depuis les rives d’Avalon, jusqu’à l’avènement de Magicis Sacra, ne laissait aucune place au hasard. Douglas naviguait donc avec bonheur dans les eaux troubles de l’histoire, et n’aimait rien tant que rendre (en avance) des devoirs aussi précis que documentés, afin de bien montrer à son enseignant qu’il n’était pas un branquignole décérébré, contrairement à d'autres.

Depuis deux heures qu’il s’était installé, en cette froide après-midi hivernale, à une table centrale de la bibliothèque, le jeune garçon n’avait toutefois pas pu s’empêcher, malgré la joie quasi extatique dans laquelle le jetait la description de la Grande Dragoncelle Verte de 1379, de relever la tête, chaque fois qu’un nouvel élève, dont l’arrivée était immanquablement accompagnée d’un « Chuuuut ! » agressif émanant de Madame Pince, passait le pas de la porte. Il caressait, en effet, vaguement l’espoir de voir apparaître la splendide Charlotte Victoire, et c’était en partie la raison pour laquelle il était venu travailler à la Bibliothèque, au lieu de rester au chaud, dans sa salle commune. Hélas ! Jusqu’à présent, hormis deux Poufsouffles boutonneux, trois Gryffondors aux allures de benêts mal dégrossis (Douglas les soupçonnait d’être entrés par hasard : « On a vu de la lumière, on a pensé que c’était une fête, on s’est incrustés. C’est par où, les boissons ? ») et quatre ou cinq Serpentards bovins, aucune fille digne de son intérêt n’avait fait son apparition.

Douglas regarda passer la dernière arrivée d’un œil empli de commisération : la pauvre âme était manifestement convaincue que le « coiffé-décoiffé » faisait d’elle une créature cool et sophistiquée, alors qu’il donnait, surtout, l’impression, qu’un gros oiseau marin avait fait son nid au milieu de son crâne. Dépité, le sorcier replongea le nez dans sa dissertation. Il serait volontiers remonté dans la tour des Aigles, pour échapper aux courants d’air glacés de la bibliothèque (la rumeur racontait qu’une fois, une délégation d’élèves, avait osé réclamer la mise en route des grandes cheminées qui ornaient chacun des murs de la bibliothèque. On n’avait jamais retrouvé leurs corps), mais la pluie, qui avait commencé à tomber en début d’après-midi, n’avait cessé de redoubler de violence, ce qui signifiait que la salle commune serait bondée. Or, il était hors-de-question que Douglas subisse la conversation stérile et les inepties de, mettons, l’Abominable Leith et, ses débiles de copains.
Résigné, le petit écossais resserra son écharpe autour de son cou avant de se lever : il avait besoin de consulter la Chronologie Officielle et Vérifiée des Infections Démoniaques.


Dissertation et Infections [Ouvert] Serdai10
Revenir en haut Aller en bas

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Serdaigle

Parchemins : 109
Âge : 12 ans {14.07.04}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Jenny Richardson/Elle Fanning


Dissertation et Infections [Ouvert] Empty
Ξ Sujet: Re: Dissertation et Infections [Ouvert]   Dissertation et Infections [Ouvert] EmptyLun 21 Déc - 16:35

Chiara avait beau être sincèrement désolée pour ses cousins mais je vous épargne les détails de l’arbre généalogique sinueux des Montgomery, on se garde ça pour un autre RP, elle n’avait pas réussi à se sentir concernée par les derniers événements. N’étant dans aucun club en commun avec Viska Spingate, et dans une maison différente, elle n’avait jamais fait que croiser la jeune fille parce qu’elle était la cousine d’un de ses petits cousins et sortait avec un autre, à savoir respectivement Alexandre et Jensen. En plus, maintenant que la jeune fille était revenue au château, Chiara s’en désintéressait encore plus : la seule différence notable à son niveau était qu’Alex avait cessé de la surveiller elle pour concentrer toute son attention sur Viska d’une part et sur son amourette campagnarde avec la grossière Estefania Kostas d’autre part. Non pas que Chiara soit jalouse que son cousin préféré l’abandonne pour d’autres filles, tout le monde savait qu’elle n’avait besoin de personne pour briller !

Elle comptait d’ailleurs le prouver pas plus tard que maintenant en allant à la bibliothèque : elle n’était peut-être pas une brune venue d’ailleurs qui faisait du sport sa priorité, mais elle au moins arriverait à faire de grandes choses de sa vie. Lavinia l’avait un peu chambrée sur le fait qu’elle n’aime pas beaucoup la copine d’Alex’ mais, à la décharge d’Estefania dont elle avait décidé de dire le prénom en entier par simple esprit de contradiction, parce qu’elle est comme ça Chiara, sans concession, Chiara n’aimait personne en dehors de sa famille. Même Lavinia, elle la tolérait plus qu’elle ne l’appréciait, simplement parce qu’elle avait promis à ses parents de se faire une amie une fois à Poudlard. En plus, elles étaient dans le même dortoir, c’était quand même plus pratique de ne pas avoir les filles de sa chambrée sur le dos pour pouvoir travailler dans le calme.

La misanthropie de la jeune Serdaigle n’avait aucune origine traumatique, aucune explication particulière, si ce n’est peut-être que grandir dans une famille aussi nombreuse que la sienne lorsqu’on avait peu d’appétence pour le lien social, ça pouvait vous pousser à vous mettre à l’écart du reste du monde. Il y avait largement assez de Montgomery pour l’obliger à tenir des conversations ! Rien que dans l’école, ils étaient sept à être scolarisés, plus une de ses tantes qui était professeur de sortilège, et ensuite il y avait la famille de sa mère avec Haven, Heaven et Jensen. Autant de personne avec qui parler était déjà une fatigue en soi pour Chiara – qui était à peine aimable avec eux -, ça ne laissait aucune chance aux pièces rapportées de se faire accepter.

Une fois à la bibliothèque, vu son absence d’envie de papoter avec les uns et les autres, elle se chercha une place libre près de quelqu’un peu porté sur la conversation (quelqu'un comme elle donc). C’est là qu’elle repéra Douglas qu’elle connaissait de vue puisqu’il avait seulement un an de plus qu’elle. Et vu qu’il n’était pas fan de Leith non plus – un des pires ennemis de la jeune fille -, il entrait dans la catégorie des personnes « supportables ». Elle était vaguement consciente que Douglas était au moins aussi imbu de lui que Leith mais au moins ne lui cherchait-il pas des noises à tout bout de champ. Elle s’installa donc à ses côtés alors qu’il revenait avec un gros volume sur les infections démoniaques. « Bonjour Douglas » dit-elle tout de même car ils n’étaient pas des sauvages. Elle serra sa proche écharpe autour de sa gorge : la bibliothèque avait beau être un de ses endroits préférés, en cette fin d’hiver, elle restait glaciale. Sortant son manuel d’histoire de la magie, un parchemin et sa plume préférée, elle tâcha de se concentrer malgré le froid et le passage de nombreux élèves plus ou moins discrets aux alentours.



    Chiara Heaven Montgomery
    “C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Douglas MacLeod
Douglas MacLeod
Serdaigle

Parchemins : 143
Âge : 13 ans (7/04/2003)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM:


Dissertation et Infections [Ouvert] Empty
Ξ Sujet: Re: Dissertation et Infections [Ouvert]   Dissertation et Infections [Ouvert] EmptyMar 22 Déc - 23:11

Douglas avait mis un temps fou à trouver la COVID, ce qu’il considérait, à titre personnel, comme un véritable scandale. Il n’avait d’ailleurs pas manqué de marquer son mécontentement, en découvrant, sur l’étagère réservée aux dictionnaires médicaux, un espace vide, là où l’Encyclopédie aurait dû se trouver. Secouant la tête d’un air désapprobateur, le Serdaigle avait fait claquer sa langue avec exaspération. Enfin, c’était insensé ! Quelle bibliothèque digne de ce nom ne disposait que d’un seul exemplaire d’un ouvrage aussi essentiel que la Chronologie Officielle et Vérifiée des Infections Démoniaques ? Fermement décidé à faire part de son déplaisir à Madame Pince, la prochaine fois qu’il passerait à proximité de son bureau ( « Chère Madame, je vous prierai de bien vouloir revoir l’ordre de vos priorités lors de vos prochaines commandes chez Fleury et Bott. Il ne faut pas s’étonner de voir le niveau baisser, si Poudlard s’obstine à faire des économies sur le dos de la bibliothèque ! », lui semblait, par exemple, une entrée en matière de nature à apaiser le dragon adieu Douglas), le jeune garçon avait fait le tour des tables de travail, et fini par trouver « sa » Chronologie sur un pupitre déserté. Visiblement, l’élève qui s’y était installé venait de s’accorder une pause : la chaise était inoccupée, mais des parchemins gribouillés et des plumes pleines d’encre s’étalaient encore devant elle. Doug plissa les yeux, et, après s’être assuré que personne ne se trouvait à proximité, s’empara sans scrupule du livre dont il avait besoin.

Très fier de lui, et n’éprouvant pas le moindre remord à l’idée d’avoir privé un autre élève de l’Encyclopédie, Douglas était retourné s’asseoir à sa propre table, où il avait entrepris de compulser les lourdes pages parcheminées de l’ouvrage. Toutefois, à peine avait-il eu le temps de prendre deux ou trois notes sur les effets secondaires du premier traitement testé contre la Dragoncelle (une abominable potion couleur vomi, qui avait, certes, le mérite d’atténuer les démangeaisons provoquées par la maladie, mais également la fâcheuse manie de faire pousser des orteils au milieu du dos, et une énorme bosse à demi végétale sur le sommet du crâne) que Blondie décida de venir troubler sa quiétude. Le Serdaigle lança un coup d’œil agacé à Chiara. Pourquoi, parmi toutes les places libres de la bibliothèque, avait-il fallu qu’elle choisisse pile celle qui se trouvait à sa table ? Elle cherchait à attirer son attention, ou quoi ? Il releva la tête et fixa sa cadette plus franchement, cette fois. Il se savait (très) beau garçon et, pour être honnête, nettement au-dessus de la masse de ses condisciples, tant physiquement qu’intellectuellement. Par ailleurs, il était certain que ses talents de cavalier n’étaient pas passés inaperçus, lors du bal de Noël : Charlotte, ébahie et comblée, ne pouvait sans doute pas s’empêcher de raconter sa soirée de rêve à qui voulait l’entendre. Que certaines viennent tenter leur chance n’avait donc rien de très étonnant et, si elles n’étaient pas plus nombreuses à se presser auprès de lui, c’était uniquement parce que son aura devait les intimider.

Douglas contint difficilement un sourire satisfait. Magnanime, il hocha la tête pour saluer sa cadette : si voir son espace de travail réduit était la rançon de la gloire, alors soit, il concédait volontiers quelques mètres de pupitre à ses admiratrices.
- Coraya… Dit-il simplement, avant de replonger le nez dans sa dissertation. Une partie de son cerveau, cependant, avait abandonné la Dragoncelle, pour donner des coups de coude frénétiques à la mémoire du Serdaigle… Lequel finit par réagir. Non, pas Coraya : ça sonne beaucoup trop marin-pêcheur, reprit-il, avec une muflerie désinvolture à toute épreuve. C’est comment, ton prénom déjà ?
De nouveau, il adressa un regard vaguement intéressé à la fillette. Serdaigle, il en était certain. Première année, ça, ce n’était pas très compliqué à déterminer la petite taille, vous comprenez. Pour le reste, il séchait lamentablement. N’avait-elle pas un vague lien avec une des familles « fournisseuses officielles d’élèves » de l’école ? Une de celles qui paraissaient se reproduire comme des lapins, à croire qu’elles touchaient des royalties à chaque nouveau sorcier pondu ? Au hasard, les Weasley ? Tu n’es pas la sœur de Leith ? demanda-t-il, soudain suspicieux. Après tout, ce serait bien dans la nature d’une parente de cette infernale créature de venir l’enquiquiner pendant qu’il faisait ses devoirs !


Dissertation et Infections [Ouvert] Serdai10
Revenir en haut Aller en bas

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Serdaigle

Parchemins : 109
Âge : 12 ans {14.07.04}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Jenny Richardson/Elle Fanning


Dissertation et Infections [Ouvert] Empty
Ξ Sujet: Re: Dissertation et Infections [Ouvert]   Dissertation et Infections [Ouvert] EmptyLun 28 Déc - 0:16

Chiara leva le nez de son devoir lorsque Douglas prononça le nom d’une marque de surimi. Se sentait-il mal ? Avait-il une petite faim ? Elle n’aurait su le dire, d’autant qu’elle ne tarda pas à réaliser qu’il cherchait son prénom à elle. Elle fronça le nez, pas tant parce qu’elle était dérangée qu’il ne sache pas son prénom que parce qu’il la prenait pour une entrée de la mer. « Chiara. » répondit-elle tout de même sans trop s’attarder sur l’erreur de son camarade. Elle s’était installée à côté de lui parce qu’elle n’avait pas envie de s’encombrer d’une conversation, s’attarder sur le goût de Douglas pour le poisson recomposé n’allait pas dans ce sens.

Elle ne put pourtant en revenir à son devoir puisqu’il lui demandait si elle n’était pas la sœur de Leith. « Pardon ? » demanda-t-elle tout d’abord d’un air outré car ça finirait par être incestueux dans le futur  elle n’avait guère de lien avec leur camarade si ce n’est celui de cordialement s’insupporter. Elle avait été collée à cause de ce misérable petit coq de basse cour, alors non seulement ils n’étaient pas de la même famille, mais en plus on ne pouvait pas dire qu’ils s’entendent bien !

Passant la main sur sa queue de cheval, geste mécanique qu’elle faisait quand elle essayait de ne pas s’agacer trop ouvertement, elle ajouta pour préciser ce que son air interloqué ne paraissait pas dévoiler : « Je ne suis pas la sœur de Leith, je ne vois pas du tout ce qui a pu te laisser croire ça. » Peut-être parce qu’ils étaient blonds tous les deux ? Mais vraiment, la comparaison s’arrêtait là, même leurs yeux étaient différents, ceux de Chiara étant d’un vert très pur, quasiment émeraude, les yeux de sa mère. Chiara était d’ailleurs une version miniature de Ash’ Montgomery bien que pour le caractère personne ne sache trop à qui la rattacher peut-être Anabelle?. « Mes frère et sœur sont Noé et Candys, des jumeaux en septième année, Candys est préfète en chef. » Elle doutait qu’un deuxième année connaisse vraiment Noé, trop âgé, mais Candys était connue de tous vu qu’elle devait faire régner l’ordre dans une école pleine d’adolescents. Chiara ne lui enviait pas ce poste, il n’avait pas l’air marrant, en plus il fallait faire semblant ou pas d’aimer les gens, vraiment pas son truc donc.

Ce point éclairci, elle reprit sa dissertation d’histoire de la magie entre ses doigts, elle bloquait sur un point : « Tu n’aurais pas la date de la dernière épidémie de pustulance dans ton COVID ? » demanda-t-elle à Douglas en tapotant sa plume sur son menton, pensivement. Elle avait plutôt bien dressé la chronologie de la deuxième révolte des gobelins mais il lui semblait que celle-ci avait subi une sorte de pause forcée à cause de l’épidémie précédemment évoquée. Elle n’en était, toutefois, pas certaine. Elle espérait que le livre que Douglas avait volé emprunté pour propre devoir aurait la réponse à cette épineuse question de façon à ce qu’elle puisse entamer la troisième partie de son devoir – qui aurait encore une note parfaite, il ne pouvait en être autrement -.

{531}



    Chiara Heaven Montgomery
    “C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Dissertation et Infections [Ouvert] Empty
Ξ Sujet: Re: Dissertation et Infections [Ouvert]   Dissertation et Infections [Ouvert] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Dissertation et Infections [Ouvert]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Fainéantise [RP ouvert] /!\Hentaï/!\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: