Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €

Partagez
 

 [THEME PV] Still life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1692
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Jenny Boyd


[THEME PV] Still life. Empty
Ξ Sujet: [THEME PV] Still life.   [THEME PV] Still life. EmptyLun 28 Déc - 0:10

Still LifeL’annonce du banquet pour « fêter » la venue des gens du Ministère qui devaient réparer le bouclier de Poudlard laissait Viska un peu dubitative. Plus tôt dans la journée, elle avait expliqué à qui voulait bien l’entendre – donc, en gros, Jensen et Alex’ – qu’ils auraient quand même pu faire ça plus tôt et que là, c’était un peu tard. Elle concédait que, certes, mieux valait tard que jamais, mais ils auraient peut-être pu y penser un mois plus tôt quand elle avait dit aux infirmières/professeurs/directeurs de maison qu’elle avait la sensation que Nathan l’épiait, non ? Ils s’en tiraient tous bien qu’elle n’ait pas encore assez d’énergie pour taper un scandale. En effet, même si Viska se remettait doucement de ses six jours avec Nathan, elle restait encore fragilisée et fatigable. Les cours s’enchaînaient et la moitié du temps elle les comprenait à peine. Elle finissait ses journées à moitié endormie : sans Jensen et Peony pour la motiver, elle sauterait sûrement le dîner tous les soirs. Mais elle devait prendre trois repas par jour, des potions pour le sommeil, le stress et la peau, se reposer, et sûrement tout un tas d’autres choses qu’elle oubliait mais que son cousin ou son petit ami se ferait une joie de lui rappeler. Les deux garçons avaient totalement vrillés pendant son absence… Déjà ils avaient arrêté le Quidditch ce que la jeune fille trouvait débile, surtout qu’ils arrêtent tous les deux, mais l’un comme l’autre ne paraissaient pas comprendre ce que ça avait de gênant qu’ils cessent leurs loisirs parce qu’elle avait, elle, disparu. Cela dit, quand elle en avait discuté avec Peony, son amie l’avait invitée à être un peu plus patiente avec son entourage traumatisé, donc Viska attendait que ça leur passe. Elle tâchait même d’être une convalescente docile même si ça allait à l’encontre de son caractère volcanique. Et comme elle avait encore des accès de faiblesse ou des crises de panique régulièrement, elle ne leurrait personne quand elle prétendait aller bien. Seulement, elle détestait cette impression d’être un poids pour son entourage. Elle craignait qu’ils ne finissent par se lasser de sa faiblesse, bien qu’objectivement, elle n’ait été retrouvé que deux semaines auparavant : il n’y avait pas de miracle, il fallait être patiente pas sa plus grande qualité donc.

Le week-end précédent, elle avait été se reposer chez le professeur Gibson avec Jensen. Bien que le début du séjour ait été riche en émotions, pas exactement ce qu’elle avait initialement prévu autrement dit. Viska ne se remettait toujours pas d’avoir dit à son petit ami qu’elle l’aimait même si ça n’avait surpris personne, du moins elle ne s’en remettait pas quand il n’était pas à côté d’elle, car sinon elle faisait comme si de rien n’était. La blonde avait toujours eu une certaine capacité à compartimenter qui lui était bien utile vu qu’elle avait, surtout, le souvenir de ses séances de torture à gérer mais pour les ados l’amour c’est important aussi.

Vu qu’elle avait ennuyé Jensen toute la journée avec cette histoire de bouclier – vraiment, c’était scandaleux d’agir après les faits -, elle décida de s’asseoir à côté de Peony pour le banquet. Alex ne pouvait pas venir à leur table alors que des membres du Ministère (et même de l’étranger) étaient présents, mais Jensen n’était pas très loin pour autant. Si elle faisait une crise de panique ou si elle s’évanouissait, il pourrait la rejoindre en quelques secondes, et puis Peony avait l’habitude de l’aider aussi vu qu’elles étaient dans le même dortoir (et dans le même lit!).

« J’ai pas faim... » Marmonna-t-elle en triturant le contenu de son assiette avec sa fourchette en espérant être trop loin de son petit ami pour qu’il s’en aperçoive. « Moi cette histoire de bouclier ça me coupe l’appétit ! S’ils savaient comment le réparer, pourquoi ils ont attendu que je me fasse enlever pour agir, hein ? » Râla-t-elle en sachant qu’on ne lui demandait pas son avis de toute façon, mais elle avait quand même besoin de l’exprimer. Abandonnant ses couverts pour le moment, elle se tourna vers Peony tout en faisant nerveusement tourner son bracelet d’un côté puis de l’autre de son poignet. Elle avait toujours eu ce geste parasite, mais elle avait changé de bijou trois fois en un mois : celui avec ses armoiries familiales ayant servi à l’enlever, il avait été brisé – et elle n’en voulait plus de toute façon -, celui offert par Flynn, et depuis quelques jours celui que Jensen lui avait donné le samedi précédent. Elle soupçonnait sans trop y croire qu’il n’avait pas trop eu envie qu’elle porte jour et nuit le bijou d’un autre garçon… Comme elle n’avait jamais eu l’impression que Jensen soit jaloux au temps pour sa perspicacité hein, elle avait du mal à valider cette théorie, cependant ça restait l’explication la plus logique pour lui faire un cadeau de ce genre alors qu’il n’y avait aucune occasion particulière.

« Tu crois que ce banquet va durer longtemps ? Je ne sais pas si je vais réussir à tenir, ça me rend nerveuse de voir tous ces gens à la table des profs comme si, genre, c’était une fête. » Qu’est-ce qu’on fêtait exactement ? Qu’elle ait été torturée ? Elle se sentait mal mais tenta de garder le contrôle sur ses nerfs, serrant entre ses doigts le bas de la cape de Peony, sous la table, de façon à ce que ce geste – signe de sa nervosité – reste discret. Elle perdait facilement le contrôle depuis son retour mais elle savait qu’il fallait qu’elle apprenne à se contenir. D’une main, elle se servit un verre de jus de citrouille, se disant qu’un peu de sucre lui redonnerait peut-être les couleurs qu’elle avait l’impression d’avoir perdues. « En plus, un truc pareil en plein milieu de semaine, j’aurais préféré me reposer. » Ce qui était d’une mauvaise foi absolue puisque plutôt qu’aller se coucher tôt, elle préférait traîner dans les bras de Jensen à la salle commune, mais Peony avait l’habitude depuis le temps. La préfète était à peu près la seule, avec Alex, à avoir vraiment la confiance de Jensen, donc Viska n’avait jamais autant passé de temps avec elle que depuis qu’elle était revenue en classe la semaine précédente. Elle était aussi, depuis plusieurs mois, sa principale confidente concernant Jensen (tempérant l’inhabituel manque d’optimisme de Viska dès qu’il s’agissait de son couple). La blonde ne pensait donc pas qu’elle se formaliserait de ses quelques plaintes, d’autant qu’elle avait quand même de bonnes raisons de ne pas être satisfaite du Ministère et de Poudlard. Les cicatrices qui barraient encore son corps le prouvaient !

{1 104}
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 936
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


[THEME PV] Still life. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Still life.   [THEME PV] Still life. EmptyLun 28 Déc - 0:21

Peony & Viska.
What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. You know I will. What do you sing on your drive home? Do you see my face in the neighbor's lawn? Does she smile? Or does she mouth, "Fuck you forever"? Every time you call me crazy, I get more crazy, what about that? And when you say I seem angry, I get more angry.
Viska de retour à l’école, tout avait pris une tournure différente. Peony passait le plus clair de son temps partagée entre la blonde et sa jumelle, et réussissait in extremis à accorder à Alfie des moments volés, qui, elle devait l’avouer, avaient un effet sur son moral. Se sentir désirée par l’anglais avait quelque chose de particulièrement grisant, surtout avec tout ce qu’elle avait à faire et à penser durant la journée. Il était un peu une soupape de décompression, et il lui faisait un bien inimaginable. Heureusement que Leopold n’avait toujours pas la moindre idée de ce qu’il se passait entre le blond et sa petite sœur, Peony ne donnait pas cher de sa peau sinon.

Ce jour-là, la rouquine avait eu un emploi du temps particulièrement chargé, entre ses cours, la réunion des préfets et surtout, la venue des membres du ministère pour renforcer et réparer -enfin!- la barrière magique qui entouraient l’école. La rousse trouvait que tout cela arrivait bien trop tard et ne s’était pas gênée pour le dire à Candys, qui n’avait pas manqué d’acquiescer, tout en tempérant les ardeurs de sa jeune collègue. Peony ne comprenait vraiment pas comment on pouvait se féliciter d’agir si tard, alors qu’une élève, qui avait prévenu la terre entière de sa situation, avait été enlevée par son taré de père. Pire encore, qu’un banquet officiel soit carrément organisé. Du grand n’importe quoi. C’est donc plutôt grincheuse que Peony avait débarqué dans la Grande Salle et après un dernier échange avec sa sœur, avait rejoint la table des vipères où elle avait retrouvée Viska, aussi ravie qu’elle par tout ce cinéma grotesque. Une fois assise, Peony se servit à manger, tout en faisant attention à ce que Viska remplisse elle aussi son assiette, voyant les regards furtifs que lui lançait Jensen. Si la blonde ne mangeait pas, elle allait l’entendre râler des jours durant.

A la remarque de son amie, Peony jeta un coup d’œil à son assiette, qui subissait soudainement les assauts de ses couverts, alors qu’elle n’avait rien demandé. « Il faut que tu manges Viska, tu sais que Jensen surveille ton assiette du coin de l’œil... » Et elle était prête à mettre sa main à couper que c’était également le cas d’Alexandre, malheureusement condamné à rester à la table des rouge et or pendant tout le repas, puisqu’il s’agissait d’un banquet officiel et pas de leurs petits dîners ou déjeuners tranquilles dont ils avaient l’habitude. « Je comprends pas pourquoi ils se sont pas réveillés avant. » Comme s’ils avaient voulu attendre de voir s’ils avaient vraiment besoin de mettre des protections en plus sur le château ! Résultat des courses, la blonde à ses côtés avait été enlevée, séquestrée et battue ! Pas vraiment sans incidence donc, la non-action du Ministère, si vous vouliez l’avis de la rouquine. Remarquant le tic nerveux de son amie, Peony posa une main sur la main et le poignet de la blonde, lui adressant un petit sourire. « Laisse ce bracelet tranquille, tu vas le casser. » Et nul doute que son petit copain ne serait pas ravi d’apprendre que son bijou était déjà en deux morceaux parce que Viska l’avait trituré et encore moins qu’elle soit donc obligée de porter à nouveau celui de Flynn à la place, le temps qu’il soit réparé. En parlant du bracelet justement, Peony avait pratiquement arraché le bras de la blonde quand elle était revenue de son week-end hors Poudlard, à grand renfort de gazouillis, de petits cris d’excitations et de « Tu vois qu’il t’aime, je te l’avais dit ! » et autres « Mais enfin Viska, on offre pas un coeur sans raison! ».

Cela étant, elle était plutôt d’accord avec Viska, tout cela était bien trop étrange comme célébration. « Je ne pense pas que la Directrice dirait quelque chose si toi, tu voulais t’éclipser à un moment où a un autre... T’as un peu une immunité, tu sais. » Et elle ne doutait pas que Viska le savait, après tout, elle était constamment surveillée, que ce soit par sa famille et son petit ami, par ses amis ou par tout le corps professoral. Certes, Jensen y mettait beaucoup plus d’entrain, mais c’était surtout parce qu’il ressentait une certaine culpabilité dont il n’arrivait pas à se défaire malgré le fait que Viska soit de retour. Heureusement, il semblait avoir repris un peu du poil de la bête, Viska ne se plaignant plus de l’abstinence de son petit ami. C’était mieux que rien, non? Elle vit la main de son amie disparaître sous la table et la sentit s’emparer d’un bout de sa cape, qu’elle serra entre ses doigts. La nervosité de Viska était palpable, mais Peony se devait de la rassurer et de la calmer. Si elle faisait une crise en plein banquet, ça ne s’était bon pour personne. Au moins, la blonde eut la bonne idée d’avaler tout de même un peu de jus de citrouille, alors que la préfète la couvait du regard. « Je ne sais pas trop pourquoi ils ont fait ça aujourd’hui. Le ministère, ça travaille un peu toute la semaine non? Et puis franchement, on a des autres trucs à faire un mercredi soir. » Ronchonna-t-elle cependant également. Son petit rendez-vous avec Alfie avait sauté à cause du banquet et elle était plus ou moins sûre qu’elle ne pourrait pas le voir après le dîner, puisqu’elle devrait sans doute aller se coucher avec Viska. Comme il était hors de question qu’elle laissa la jeune femme sans personne dans leur dortoir, elle avait donc fait une croix sur la chaleur du septième année pour la soirée. Cela étant, elle esquivait aussi une ronde avec Bishop dans le même temps, ce qui n’était pas forcément plus mal. « Tu crois que c’est une équipe spéciale ? Genre « les pros des sortilèges » ou un truc comme ça ? Flitwick aurait sûrement sa place avec eux, tu ne crois pas ? » Après tout, l’ancien professeur de Sortilèges était un peu une légende, non? Toujours à l’école malgré sa retraite, il passait son temps entre la chorale, le chœur des grenouilles et le projet de V, qui était déjà bien performant mais qu’elle cherchait encore à améliorer.
acidbrain


• 1 027 mots •


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1692
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Jenny Boyd


[THEME PV] Still life. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Still life.   [THEME PV] Still life. EmptyLun 28 Déc - 10:39

Still Life« Je sais… même si je vois pas pourquoi, c’est pas comme si c’était dans mes habitudes de m’affamer. » Autant elle pouvait avoir des problèmes assez graves de sommeil – contre sa volonté -, autant elle avait toujours été du genre à manger régulièrement et équilibré. En tant que sportive avec un certain niveau, elle avait une hygiène de vie impossible à lui reprocher ! Mais Jensen et Alex’ surveillaient absolument tout, même les trucs inutiles. Viska les laissait faire avec une certaine docilité parce qu’à côté de ça, elle n’était pas franchement sereine, et que la présence constante de son petit ami et celle plus perlée de son cousin était rassurante. Pour autant, elle pouvait ne pas avoir faim une fois, non ?

« Moi non plus… je veux dire… c’est pas comme s’il n’y avait pas eu des signes que quelque chose n’allait pas dans le bouclier. Nathan me surveillait via mon bracelet… ils auraient pu s’en rendre compte, surtout que ce n’est pas la première fois que MS enchante un bijou pour passer les portes de Poudlard. » Ils avaient utilisés le même procédé, à défaut du même sort, pour manipuler Julian à travers son collier. Viska n’avait pas fait le rapprochement avant l’instant fatidique mais elle n’était jamais qu’une adolescente, les adultes, eux, auraient peut-être du approfondir la question, tester ses affaires personnels, ce genre de chose… Même si la blonde n’était pas portée sur la rébellion, elle avait le sentiment que les adultes avaient failli, et elle leur en voulait même si depuis son retour c’était un sujet qu’elle avait très peu évoqué. Elle aimait ses professeurs, elle aimait Poudlard, se sentir trahie par eux était douloureux. Pourtant les faits étaient là : elle leur avait dit qu’elle se sentait épiée et ils avaient balayé ses craintes. Si elle comprenait que Jensen l’ait fait, car il n’était comme elle qu’un élève peu versé encore dans les arcanes de la magie, encore plus dans celle de MS, elle pensait que des adultes auraient du plus s’attarder sur ce qu’elle ressentait au lieu de se fier à un bouclier qui avait déjà été détruit ou contourné dans le passé.  

Peony posa sa main sur la sienne pour arrêter son tic nerveux, Viska plia et déplia ses doigts pour essayer de faire passer sa gêne d’être interrompue dans un geste qu’elle faisait depuis des années (même si le bijou, lui, changeait). « Mais non… je fais attention. Et puis, je ne peux pas m’en empêcher, quand j’angoisse il faut que je touche mon bracelet. C’est même à cause de ça que je ne peux pas ne pas en avoir un. » En soupirant, elle posa sa main sur le petit cœur avant de mettre les coudes sur la table et de fermer les yeux, le front sur le dessus de sa main. Elle tâcha de reprendre son calme à coup de grandes inspirations mais ce fut sans grand effet. Quand elle rouvrit les yeux, elle passa la main sur le dessus de sa poitrine, là où se trouvait son collier, mais comme elle portait sa chemise fermée jusqu’en haut à cause de ses cicatrices, le bijou était sous le tissu, inaccessible à son emprise. « Si Jensen me l’a offert, c’est bien pour qu’il serve, non ? » finit-elle par dire même si elle savait que ce bracelet avait enflammé les théories de la rousse. Viska lui avait bien expliqué que sa déclaration d’amour (pour aussi maladroite fut-elle) était restée sans réponse et qu’il n’y avait donc pas lieu de s’exciter, seulement Peony voyait des signes partout. La blonde reconnaissait qu’il n’était probablement pas anodin que Jensen lui ait offert un cœur, et elle voulait même bien pousser jusqu’à admettre qu’il avait peut-être été jaloux qu’elle porte le bracelet offert par un autre garçon… mais elle se montrait moins optimiste que son amie quant aux conclusions de tout ça. Viska était pourtant quelqu’un de naturellement portée à être positive, malheureusement sa confiance en elle n’était plus ce qu’elle était et cela éclaboussait sa vie privée.

Au moins n’avait-elle plus l’impression que Jensen ne la désirait pas, ce point ayant été réglé pendant le week-end. Cela apportait à la jeune fille la sensation d’un semblant de normalité dans sa vie qui en avait bien besoin, et ça évitait qu’elle ne se plaigne trop auprès de Peony. Car si elle ne disait jamais trop rien concernant ses craintes à propos des sentiments de Jensen (elle n’en parlait qu’en réponse à l’enthousiasme de Peony ou Victoire), elle avait fait une montagne de sa pseudo abstinence (d’à peine trois jours si on ne comptait pas les deux semaines d’enlèvement/convalescence).

Concernant son immunité, elle savait très bien que personne dans le château n’irait l’embêter si elle décidait de sécher le banquet. Elle aurait même pu aller dîner à la table des Gryffondor que personne ne lui aurait fait de remarque alors que les banquets officiels obligeaient les élèves à rester avec leur maison. Pour autant, elle ne se voyait pas partir, surtout qu’elle aurait du emmener quelqu’un avec elle pour ne pas être seule, or ce n’était pas parce qu’elle n’avait pas faim qu’elle devait empêcher les autres de dîner. « Oui, je sais, mais vous il faut bien que vous mangiez. » Elle se reprit aussitôt : « Je sais, je sais, moi aussi... »

Elle glissa sa main sous la table pour agripper la cape de Peony histoire de calmer sa crise discrètement. Jensen était en pleine conversation avec Karen mais elle préférait être prudente et éviter qu’il ne remarque son malaise. Elle irait mieux quand le repas serait terminé, elle en était presque certaine. « Ah oui ? On avait d’autres trucs à faire ? Et quels autres trucs petite coquine ? » se moqua gentiment Viska pour se changer les idées Hôpital, charité, vous connaissez le principe. La blonde devait admettre qu’elle aussi aurait préféré faire des autres trucs avec Jensen mais dans son cas c’était quelque chose d’entendu : même avant de sortir avec leur ami commun, Viska avait déjà des soirées très occupée à ce niveau là, elle était seulement devenue monogame. Comme Alfie en quelque sorte, le blond se consacrant à Peony, même si Viska n’arrivait pas à savoir s’il y avait de la romance dans l’air ou non. La préfète lui avait assuré que non, mais elle était bien placée pour savoir que parfois ça arrivait sans qu’on s’y attende.

« Sûrement, pour contrer la magie de MS, il faut l’avoir étudiée. Peut-être que Flitwick ne les aide pas parce qu’il n’a pas pu trop se pencher dessus ? En plus, dernièrement, il a été pas mal occupé par la production et l’amélioration de la tablette magique. » Vanellope avait inventé toute la partie théorie et recherché les sorts utiles pour son invention mais c’était le professeur Flitwick qui avait fait passé le projet des notes sur un carnet à un objet fonctionnel, il s’était chargé de toute la partie « magique », car les sorts étaient d’un trop haut niveau pour une cinquième année, même brillante comme V. L’objet, que Peony, Victoire, Viska et plus récemment Jensen qui sait pas l’utiliser possédaient était une version prototype, pour tester les capacités de cette invention. Ils ne l’avaient pas payée d’ailleurs, V leur ayant offert à tous la tablette en échange d’un retour d’expérience précis. Viska avait d’ailleurs noté que quand elle avait tendu la tablette à Jensen en lui disant de la garder pour communiquer avec le dortoir des filles en instantané, Vanellope n’avait pas demandé au sang pur de lui faire de bilan. Son amie Gryffondor essayait visiblement de se racheter une conduite auprès de Jensen – mais est-ce que ça fonctionnait, ça… c’était un autre problème… -.

{1 294}
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 936
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


[THEME PV] Still life. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Still life.   [THEME PV] Still life. EmptyLun 28 Déc - 15:41

Viska ne se faisait jamais prier pour aller manger, lors du petit-déjeuner, du déjeuner ou du dîner. Cependant, Jensen avait un petit côté control-freak, qui ressortait encore davantage depuis que Viska était revenue parmi eux. « Non, mais tu le connais. Ce n’est pas comme s’il voulait contrôler absolument tout depuis que tu es revenue... Tu vas nous en faire un papa poule... » Pas qu’elle voyait les deux adolescents mariés et parents sous peu, non, elle parlait plus de sa vision de Viska. Il la couvait comme jamais, que la jeune femme le veuille ou non. Même Peony trouvait qu’il y allait un peu trop fort de temps à autre. Même si elle comprenait pour certaines personnes, pour d’autres, il y mettait vraiment un peu trop de zèle.

Pour ce qui était de la démonstration qui s’étalait sous leurs yeux, Peony elle, était vraiment blasée. Après tout, Erin avait été manipulée par MS, même lé corps professoral avait été touché, ce n’était pas rien ! Ils auraient du penser à tout, non? Et bien non, ils avaient décrété que tout allait bien et qu’ils surveilleraient la blonde de loin. N’importe quoi. « C’est vraiment du grand n’importe quoi. C’est bien beau de dire qu’ils réparent tout, qu’on va être en sécurité maintenant... Mais franchement, comment veulent-ils qu’on les croient sur parole ? Que tu les crois sur parole ?! C’est du foutage de gueule, purement et simplement. » La colère pointait dans sa voix, et elle dû poser ses couverts, un peu trop brusquement certes, pour tenter de se reprendre. « Désolée Viska. Je ne veux juste pas qu’il t’arrive encore quelque chose... » Parce que déjà la première fois, Jensen s’en était voulu comme personne. Et si son taré de père réussissait à remettre la main sur elle, Peony ne donnait pas cher de son amie, elle était encore trop fragilisée de sa première captivité.

La nervosité de Viska était palpable, mais la rouquine n’avait pas spécialement envie qu’elle se laisse aller à une crise. Ce n’était ni l’endroit ni le moment, et surtout, Viska valait mieux que cela. Bien entendu, elle ne pouvait pas le contrôler, mais il fallait qu’elle arrête de s’en prendre à ses bijoux. A défaut, sa cape à elle risquait bien moins qu’un délicat bracelet en argent. Ou son collier d’ailleurs, qui était bien à l’abris sous sa cravate. « Ça serait dommage de casser son coeur quand même. Tu ne voudrais pas lui briser le sien, pas vrai ? » Quoi? Comment ça, elle poussait le bouchon un peu trop loin ? Elle ne voyait pas du tout de quoi vous voulez parler ! Elle était sure et certaine que ses deux amis s’aimaient. Viska l’avait dit et avoué, mieux encore, elle l’avait dit au principal intéressé il y a peu, mais ce dernier restait bien trop mystérieux. La rouquine allait devoir avoir une petite discussion avec lui, car c’était bien beau d’offrir des bijoux avec des cœurs à cause d’une jalousie latente, mais il fallait peut-être qu’il y mette un peu plus du sien ! « Oui, alors, je te rappelle qu’à mon avis, il te l’a surtout offert pour dégager celui de Mulligan de ton poignet... Pas pour que tu passes tes nerfs dessus. En plus il est beau, fin et délicat... Je te dis que tu vas le casser sans t’en rendre compte. » Et c’était elle qui subirait les foudres de l’écossais. Alors même si elle aimait énormément Viska, elle ne comptait pas prendre pour la nervosité de son amie.

La rousse ne comprenait pas pourquoi Viska devait être là, et surtout, pourquoi elle ne s’était pas éclipsée. Les considérations de son amie par contre, n’avaient pas vraiment lieu d’être à son avis. Elle allait lui dire qu’elle devait elle aussi manger, quand Viska se reprit toute seule, arrachant un petit sourire à la préfète. « Ne t’en fais pas pour nous, on peut toujours trouver un arrangement. Et pour toi aussi, les elfes sont vraiment cools tu sais ? Mais bon, je ne comprends pas vraiment pourquoi ni comment  McGonagall a pu penser qu’une telle mascarade était une bonne idée... » Elle coula un regard vers son meilleur ami, qui discutait avec Karen, son autre meilleure amie. « Ça m’étonne que Jensen n’ai pas encore gueulé. Je me demande si McGo’ va accepter de lui redonner des cours particuliers avec ses accès de colère... Il les cumulent depuis quelques temps... » Depuis que Viska avait disparue en fait, mais comme il était particulièrement virulent, Peony était prête à mettre sa main à couper que le petit ami de Viska allait pouvoir s’asseoir sur ses cours d’animagus. Si toute la théorie était passée et qu’il était désormais capable de se transformer, Peony ne savait cependant pas s’il savait encore parfaitement se contrôler. Et en même temps, elle ne comprenait pas vraiment pourquoi il avait voulu le devenir dans un premier temps.

A la remarque moqueuse de Viska, Peony pouffa avant de donner un léger coup de coude à la vipère à ses côtés. « C’est un secret. » souffla-t-elle avec un sourire, jetant cependant un petit coup d’œil à l’anglais avec qui elle partageait des moments en tête-à-tête particulièrement torrides. « Il s’en remettra, ou fera usage de sa main droite écoute... » Ou alors, elle serait bonne pour une ronde plus que tardive, en devant confier Viska à Lucrecia et Kate le temps d’un moment, mais vraiment, elle espérait qu’Alfie saurait se tenir au moins une soirée. Et surtout, qu’il n’aille pas voir ailleurs, même s’il lui avait donné sa parole.

La délégation du Ministère était vraiment étrange. Il y avait des membres du Ministère britannique, certes, mais certains semblaient venir d’autres pays, et Peony ne savait pas trop quoi en penser. Viska lui rappela que Flitwick avait passé son temps à aider Vanellope sur sa tablette, que Peony testait avec joie, surtout que cela lui permettait de discuter avec Dahlia quand bon lui semblait, sans aucune barrière. « Oui, pas faux. Je me demande pourquoi ils ne prennent pas exemple sur eux quand même. On est coincés dans le même apprentissage depuis des lustres. » On ne pouvait pas dire qu’ils avaient énormément de professeurs étrangers. Des élèves, certes, qui avaient tous des capacités différentes, et même si Poudlard était l’une des rares écoles à pratiquer la Défense Contre les Forces du Mal, Peony trouvait tout de même qu’ils étaient à la masse, et pas qu’un peu. « Il faudrait vraiment que tu apprennes à Jensen à se servir de la tablette, j’ai eu trois messages vides l’un après l’autre et un autre scindé en trois et avec des majuscules et des symboles... » Et Peony n’avait clairement pas la patience pour s’occuper de l’apprentissage de Jensen concernant la technologie moldue.
acidbrain


• 1 114 mots •


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1692
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Jenny Boyd


[THEME PV] Still life. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Still life.   [THEME PV] Still life. EmptyLun 28 Déc - 18:47

Still Life« Il vire carrément à la parano tu veux dire... » dit-elle à voix basse avec un léger froncement de nez sans pour autant manger plus. Ce n’était pas parce qu’elle était docile qu’elle était aveugle : son petit ami en faisait un peu trop, et qu’Alex’ réagisse de la même manière ne faisait que l’encourager dans cette voie. « Quand j’irais mieux, il faudra bien qu’il accepte le fait qu’il ne peut pas tout contrôler. Enfin… chaque chose en son temps. » Une partie des causes du comportement de Jensen venait de sa fragilité actuelle, tant qu’elle ne serait pas crédible quand elle lui assurerait être capable de s’occuper d’elle-même pour certaines choses, elle lui cédait les pleins pouvoirs sur son cadre de vie. Aller mieux devait être sa priorité pour l’instant, des disputes avec Jensen ne l’aiderait pas – ça risquait même d’avoir l’effet inverse – donc elle repoussait la question. Tant de choses se bousculaient dans son esprit qu’elle n’était de toute façon pas réellement autonome pour le moment. Elle n’était même pas en capacité de se rappeler son emploi du temps ! Ou de rester consciente toute une journée ! Pour le contrôle de sa vie, ça pouvait donc attendre, même si là tout de suite, elle n’avait quand même pas faim, c’était un fait.

Face à l’agacement de Peony, elle haussa les épaules, défaitiste. « Ne t’excuse pas, je pense la même chose, j’ai juste pas l’énergie de me mettre en colère. Je ne me sens pas plus en sécurité maintenant... » Elle soupira, fixant un point dans le vide. « Je ne me sentirais peut-être plus jamais en sécurité nul part... » Admit-elle finalement après quelques secondes de silence. Ce n’était pas totalement vrai, vu qu’avec Jensen elle se sentait en sécurité, mais même s’il la laissait bien plus la coller ces derniers temps, elle ne pouvait pas raisonnablement dépendre de lui de cette manière. Là encore, comme pour le point précédent, elle repoussait cependant la résolution de son insécurité à plus tard. Le fait qu’actuellement n’importe quelle petite brute de l’école soit plus forte qu’elle ne l’aidait pas vraiment, or ça allait bien finir par s’arranger.

« Je ne m’inquiéterais pas trop pour son cœur à ta place, le seul qui risque d’être brisé, c’est le mien. » Peony n’était peut-être pas d’accord avec ça, et pourtant ça paraissait évident à son amie. Ce n’était pas pour rien que Viska avait pleuré juste après avoir fait sa déclaration : il n’avait pas répondu mais c’était exactement ce à quoi elle s’était attendu. Elle accordait cependant à Peony que le bracelet avait été une surprise, une bonne surprise, de celles qui lui donnaient un peu d’espoir. Seulement un pessimisme très inhabituel chez elle l’empêchait de s’emballer autant que son amie. « Je veux bien reconnaître que tu as peut-être raison pour Flynn, surtout qu’il ne l’a pas présenté comme un cadeau de convalescence ou ce genre de chose, il m’a bien dit que c’était parce que j’avais besoin de porter un bracelet… alors que j’avais déjà un bracelet, mais d’un autre garçon. Cela dit, je ne sais pas trop quoi faire de cette information. J’avais l’impression qu’il n’était pas jaloux, après tout je parle encore à la plupart de mes flirts et ils sont… un certain nombre. » Elle accompagna cette fin de phrase d’un geste vague de la main. Flynn était du lot de ses anciennes expériences, mais il y avait aussi eu V, Leo, Aaron… Et ça n’avait pas paru le déranger, alors qu’elle, elle était de nature jalouse, et elle était bien contente que Jensen n’ait pas d’ex pour cristalliser cet aspect de sa personnalité qu’elle savait peu séduisant pour le voir chez Victoire.

Au moins, discuter du bracelet apporta une distraction et la fit le lâcher bien qu’elle sache qu’elle finirait par recommencer tôt ou tard vu qu’il s’agissait d’un tic. « McGo’ n’est pas notre plus grande fan ces derniers temps, à cause des épisodes à l’infirmerie avec Jensen, et puis aussi parce que... je crois que ma tante l’a insultée. » Donc si Viska avait été conviée à suivre ses petits camarades à la grande salle plutôt qu’à s’en retourner à ses pénates pour un dîner auprès du feu de la salle commune, c’était probable que ce soit parce que leur directrice en avait un peu marre du couple d’adolescents. « Oh, il a sûrement envie de gueuler, mais la directrice ne nous écoute pas alors il se fatiguerait pour rien… quant à ses cours particuliers, encore faudrait-il qu’il veuille y aller. » Comme le Quidditch, ceci était passé à l’as ces temps-ci, un élément de plus s’il en manquait qui prouvait qu’il fallait absolument qu’elle se remette le plus vite possible pour que son petit ami puisse reprendre ses activités l’esprit tranquille ! Comme quoi, elle a pas totalement perdu son optimisme au final!

« Oh beurk… quelle image dégoûtante... sérieux Peo’ ? Et après on dit que c’est moi qui suis dévergondée ! » S’exclama-t-elle mais en chuchotant parce que tout ceci était effectivement soumis au secret. Le frère aîné de Peony était loin d’elles, cependant elles n’étaient jamais trop prudentes quand elles parlaient de l’histoire de la rousse avec Alfie. Il fallait néanmoins qu’elle chasse l’image que suggérait les paroles de Peony dans son esprit et qui, allez savoir pourquoi, ne l’enchantait pas du tout. La monogamie l’avait bien changée !

« Je suis bien d’accord, mais peut-être que maintenant que quelqu’un d’aussi respecté que Flitwick a mis le nez là-dedans, ils vont tous s’y mettre. » C’était beau d’espérer, non ? Après tous, les sorciers allaient bien finir par entrer dans l’ère moderne… un jour… Et puisqu’elles évoquaient la modernité, Jensen s’y essayait : « Le point positif, c’est que ça veut dire qu’il a tenté de l’utiliser ! Mais je vais lui donner un cours particulier de technologie, ça ne peut qu’avoir des avantages si je pouvais lui envoyer des messages. En un sens, ça pourrait même le rassurer, non ? Enfin… s’il savait lire les messages que je lui envoie du moins. » Remarquez, elle ne lui avait envoyé qu’un seul message pour le moment, et il était assez formel, le côté non spontané de l’écriture la rendait bizarrement froide. Le manque d’habitude sûrement, elle n’avait jamais eu à écrire à son petit ami puisqu’ils étaient tout le temps ensemble depuis qu’ils étaient en couple. En général, elle écrivait tout ce qu’elle pensait, mais avec Jensen, c’était une très mauvaise idée. La dernière fois qu’elle s’était laissée aller à la franchise, elle lui avait dit être amoureuse de lui. On ne la reprendrait pas à ce type de débordement sentimentaux : elle détestait ça !

1 121
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 936
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


[THEME PV] Still life. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Still life.   [THEME PV] Still life. EmptyMer 30 Déc - 11:44

Viska avait raison. Jensen, et à plus grande échelle, son cousin Alexandre, étaient complètement paranoïaques depuis qu’elle était revenue et il semblait que cela avait été exacerbé lorsqu’elle avait repris les cours la semaine passée. Peony pouvait comprendre, elle avait été enlevée au nez et à la barbe de tous les adultes supposés la protéger, et ils s’étaient tous les deux sentis impuissants. « Oui, bon, c’est moins mignon parano quand même. » Et elle devait avouer qu’il y avait quelque chose d’attendrissant dans le comportement de son meilleur ami, quoi qu’en pense Viska. Il se faisait réellement du souci pour elle, ça se voyait, ça se sentait ! Et la blonde allait devoir s’y faire, ce n’était sûrement pas demain la veille que cela allait changer. « Ne dis pas ça, ils vont bien finir par l’attraper. Tu ne peux pas vivre dans la peur éternellement, ce n’est pas une vie. » Et elle savait que si Jensen était impliqué, il ne la laisserait sûrement pas faire, ni vivre dans l’insécurité. Elle avait dit être bien au manoir de Lairg, alors peut-être était, sur du court terme en tout cas, une solution ?

La préfète lança un regard lourd de sens à Viska. Vraiment, qu’est-ce qu’elle avait bien pu faire pour mériter deux amis aussi aveugles ? Alors oui, d’accord, Jensen n’était pas le mec le plus démonstratif de la terre, mais Viska le savait, non ? Rien de nouveau sous le soleil de ce côté là ! « J’ai raison, ‘Ska. Je suis sûre que si il le pouvait, il te dirait qu’il t’aime. Je ne sais juste pas pourquoi il est aussi coincé. » La jeune sorcière haussa les épaules, impuissante. Même avec elle, Jensen n’avait jamais été très expansif, et pourtant, elle était sa meilleure amie ! Ce n’était, certes, pas la même place que Viska, qui était sa petite amie, mais quand même. Ils étaient proches, très proches, et depuis longtemps. Pourtant, le capitaine des Serpentards restait toujours aussi secret. « Tu veux que je lui en parle ? Tu sais que je ne dirais rien sans ton accord. » Parce qu’elle n’avait aucun souci à jouer à l’entremetteuse, mais elle n’était pas une balance non plus !

Peony l’avouait volontiers, son meilleur ami avait changé depuis janvier. Depuis Viska. Mais peut-être un peu avant aussi, elle ne pouvait pas le nier. Cependant, elle savait que tout cela était encore très fragile. Il était capable de retomber dans ses vieux travers en moins de temps qu’il le fallait pour dire Quidditch, il suffisait simplement que quelqu’un, quiconque en fait, appuie au bon endroit, au bon moment. Et elle ne savait pas vraiment si MS, le Ministère, Viska ou même les parents de Jensen en avaient conscience. « Noooon?! » La surprise pouvait se lire sur le visage de la rousse. Elle savait que la tante de Viska avait un tempérament de feu, mais elle n’aurait jamais pensé qu’elle puisse aller jusqu’à insulter la directrice. Alors, oui, Peony elle même l’affublait souvent de noms d’oiseaux ces derniers temps, du type « vieille chouette » mais jamais rien de plus virulent. En même temps, Peony jurait rarement, même si bien plus souvent que Jensen tout de même -mais bien moins que Victoire, ce qui, en soit, n’était pas bien compliqué, bien qu’elles aient la même façon de faire : jurer dans un langage incompris de leurs petits camarades. « Laisse-lui un peu de temps, ‘Ska. Il finira par reprendre le chemin de ses cours à lui et du terrain de Quidditch. Déjà, il a accepté que les entraînements reprennent, c’est plutôt bien. Bon, d’accord il a délégué à Noé et Alfie la responsabilité, mais quand même... » Au moins, il ne bloquait pas/plus les autres membres de l’équipe. « Ça finira bien par lui manquer, va... » Elle espérait seulement que cela ne gâcherait pas la saison de Serpentard. Pour le moment, l’équipe des vert et argent était la mieux placée pour remporter le titre, avec deux victoires à son actif. Si Poufsouffle était complètement hors course, Gryffondor et Serdaigle avaient encore une chance de se rattraper si Serpentard perdait son prochain match. Et elle était prête à parier que Jensen ne serait pas ravi, même s’il ne comptait, pour le moment, pas participer à ce dernier match.

Peony pouffa à la réaction de son amie, ne s’attendant pas vraiment à ce genre de réaction de la part de la blonde. Elle esquissa un léger sourire tout en lui lançant un regard entendu. « Tu es dévergondée Viska... » Franchement, qui comptait-elle berner ? C’était pourtant connu. Elle flirtait depuis longtemps, avec plein de gens, alors elle ne pouvait pas vraiment critiquer Peony. La rousse n’avait peut-être jamais parlé de cette façon, elle voulait bien l’avouer, mais elle ne pouvait pas le nier quand même ! On parlait d’Alfie, pas du mec le plus coincé de la terre. « C’est fou l’effet que Jensen peut te faire dis donc... » Elle n’osait même pas penser comment Viska réagirait si elle avait sous-entendu que le brun aussi utilisait sa main -gauche pour le coup, il n’était pas droitier. Et en même temps, elle voyait très mal Jensen le faire. Il n’était sûrement pas assez à l’aise avec toute cette histoire de sexualité pour se satisfaire tout seul. Ou trop dépendant de Viska, cela pouvait marcher aussi, l’un dans l’autre, c’était sûrement un mélange des deux.

« Oui, enfin, sans V, on aurait pu attendre longtemps. Je ne suis pas un as en technologie moldue, mais c’est quand même très pratique. Je peux envoyer plein de messages à Lila maintenant. » Et le château entier savait à quel point Peony aimait sa sœur ! D’ailleurs, elle hésita un instant à sortir ladite tablette pour envoyer un message à sa jumelle. Elle évitait de la sortir a table, quand bien même personne ne lui avait jamais fait aucune remarque là-dessus. Elle trouvait cependant que cela ne se faisait pas vraiment, surtout qu’elle était occupée à parler avec Viska et que sa sœur n’était pas si coupée du monde que cela. Elle tiendrait bien un banquet sans message de sa part. « Oh, je veux voir ça. Je suis sûre que ça va finir en cris, j’espère que tu as assez d’énergie pour ça. » Elle pouffa une nouvelle fois, imaginant la scène. Jensen n’était pas mauvais élève, vraiment pas, mais par contre, quand on en venait à parler technologie moldue... Elle se demandait encore comment il avait réussi à se faire violence pour accompagner les jumelles et son cousin au cinéma. Le pourquoi avait été rapidement élucidé. « Il a un portable par contre, tu ne l’as pas vu quand tu étais chez lui ? » Elle doutait qu’il sache s’en servir, car si tel avait été le cas, la tablette aurait été bien simple d’utilisation, non ? Alors certes, Peony n’en n’avait pas, mais c’était essentiellement parce qu’elle ne voyait pas l’intérêt d’avoir quelque chose qui ne lui servirait que quelques semaines par an. Lorsqu’elle quitterait l’école par contre...
acidbrain


• 1 141 mots •


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1692
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Jenny Boyd


[THEME PV] Still life. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Still life.   [THEME PV] Still life. EmptyMer 30 Déc - 20:22

Still LifeCertes, le terme de « parano » n’était pas très mignon, mais il correspondait assez à l’image que renvoyait Jensen. Et pourtant, Viska n’était pas totalement rassurée elle-même, pourtant à côté de son petit ami, on aurait presque pu la croire… zen ? Ou en tout cas, elle s’inquiétait pour moins de choses que lui, ses inquiétudes à elle étaient moins tangibles mais aussi moins nombreuses. Finalement, elle avait surtout peur de se faire enlever de nouveau, et elle avait aussi peur de ses souvenirs, de la voix de Nathan dans sa tête qui lui répétait inlassablement les mêmes horreurs. « Loin de moi l’idée, ou même l’envie, d’être pessimiste, mais même s’ils l’attrapent, il s’est déjà échappé deux fois. J’étais tranquille avant parce que j’étais trop jeune… je ne serai plus jamais en paix. » à moins qu’il ne décède ? Elle savait que c’était mal de penser ainsi, pourtant elle n’arrivait pas à s’empêcher de croire que la meilleure solution serait que Nathan disparaisse. Et elle se dégoûtait d’avoir des idées pareilles.

Quant à Jensen, elle soupira : « En tout cas, de toute évidence, c’est pas la peur de se prendre une veste. Ma déclaration était sans ambiguïté… ». Vu l’état émotionnel dans lequel ça l’avait mis de se déclarer, elle voulait bien comprendre que le faire en premier ne soit pas hyper tentant, mais elle avait fait le premier pas déjà. Il savait qu’elle l’aimait. Alors à part s’il ne ressentait pas la même chose, elle ne voyait pas ce qui l’empêchait de lui répondre. « Non… c’est pas la peine. Ça le mettrait mal à l’aise ». Et elle causait déjà bien assez de souci à son petit ami sans lui rajouter ce genre de niaiseries. Elle avait survécu à Nathan, elle survivrait de s’être déclarée à son copain. Après tout, ils sortaient ensemble : elle se sentait capable de se contenter de leur relation telle qu’elle était. Contredire l’enthousiasme de ses amies, en revanche, lui faisait de la peine. Il y avait une différence subtile mais nette entre accepter une situation et devoir l’évoquer à voix haute, encore que pour ça comme pour tout le reste, elle tint ses sentiments à distance.

« Mouais, je ne t’apprends rien si je te dis que les Symphonie sont colériques. » Et Myrielle avait donc passé ses nerfs sur la directrice de l’école. Même si ce n’était pas son genre de se venger sur la nièce des paroles de la tante, ça ne devait pas aider dans le regard qu’elle portait sur les exigences des uns et des autres. Personne n’aimait se faire crier dessus… « Je lui laisse du temps, mais ce qui… hum… disons que ce qui m’inquiète, c’est que quand il sortira de l’état dans lequel il est actuellement, il va regarder le temps qu’il aura perdu, et la fautive ce sera moi. Je n’ai pas envie qu’il perde son titre de capitaine à cause de mon enlèvement… ou que ses cours d’animagus n’aboutissent pas… je m’appuie sur lui mais il faut qu’il puisse compter sur moi aussi, je ne dois pas être… j’sais pas… un frein ? » Jensen voulait devenir joueur de Quidditch professionnel, donc il ne pouvait pas quitter l’équipe comme ça. Pour le moment, ce n’était pas grave, ça arrivait de devoir faire une pause même en dehors de la tragédie qui les avait frappé, mais c’était si cette situation s’éternisait que les conséquences inquiétaient Viska. Ils ne pouvaient pas jouer leur avenir sur une disparition de six jours ! Et son problème pour s’occuper d’elle, on en parle? Elle-même ne savait pas encore si son projet pour après Poudlard aboutirait, mais il n’était pas aussi ambitieux que celui de son petit ami non plus, et en ce qui la concernait elle, il allait surtout falloir qu’elle arrive à passer en sixième année. Pour l’orientation, elle verrait après.

« Je ne vois pas ce qui te fait dire ça, Jensen est le seul garçon avec qui j’ai jamais couché. Et puis, j’ai l’air tellement innocente, on me donnerait le bon dieu sans confession. » Dit-elle dans un sourire, étalant ses cheveux blonds autour de ses épaules en papillonnant des cils. Comme elle portait son uniforme parfaitement fermé depuis quelques temps, elle était plus crédible dans ce rôle que d’habitude. « Que veux-tu ma chérie, je deviens respectable » ajouta-t-elle sur le ton de la plaisanterie avant de redevenir un peu plus sérieuse : « Blague à part, je n’ai plus aucune attirance pour les autres garçons. C’est même pour ça que je ne pense pas que Jensen soit jaloux, contrairement à ce que V a pu sous entendre dernièrement, parce qu’il n’a pas de raison de l’être ». Évidemment, V était une fille, mais ça fonctionnait quand même (et une fille qui disait que Jensen l’aimait pas parce qu’il était jaloux donc). Même si Viska s’était mise en couple avec Jensen d’une manière surprenante et n’avait réalisé ses sentiments que bien après, elle avait eu moins de mal qu’elle l’aurait cru avec le concept de fidélité. Et en même temps, si elle n’avait jamais voulu sortir avec personne avant, c’était parce qu’elle n’était pas prête : son côté volage avait coïncidé avec une certaine immaturité émotionnelle. Sur ce point précis, elle avait bien évolué, même si elle restait très attachée à l’aspect physique des relations, comme Jensen pourrait en témoigner (mais ne le ferait pas).

« C’est vrai que comme le château est grand, même ici, c’est assez utile. » Viska l’avait surtout utilisé pour planifier sa Saint Valentin, ça avait été le moyen le plus discret pour discuter avec ses amies du cadeau de Jensen sans que le principal intéressé ne puisse le voir. « Je n’ai assez d’énergie pour à peu près rien, mais je ferai un effort pour être pédagogue. C’est juste une question d’habitude, il finira par y arriver. » Elle était confiante, après tout, il était intelligent : il fallait juste qu’il s’y mette vraiment, ce qu’il n’avait jamais eu envie de faire avant. Viska ne savait pas s’il en aurait réellement le désir maintenant, mais c’est vrai que le fait qu’il ne puisse pas aller dans le dortoir des filles au besoin restait le plus gros point noir de la situation actuelle. Avec la tablette, elle pourrait au moins le rassurer si elle avait un peu de retard plutôt qu’il ne croit qu’elle était en train de faire une crise. « Si, je l’ai vu, mais il n’avait plus de batterie je crois. Il ne l’utilise jamais. » Viska avait un téléphone aussi qu’elle utilisait pendant les vacances pour discuter avec son groupe d’amis. Elle l’avait emmené avec elle à Poudlard cette fois-ci puisqu’elle l’avait pris pour le trajet jusque chez Jensen, mais d’habitude il restait chez ses parents vu qu’ici il ne fonctionnait pas.

1 128
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 936
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


[THEME PV] Still life. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Still life.   [THEME PV] Still life. EmptySam 2 Jan - 18:24

Peony posa une main sur le bras de son amie, lui adressant un petit sourire. Toute cette histoire n’était clairement pas des plus joyeuses. « Je sais. Mais j’ai envie de me dire que tu pourras retrouver ta liberté. » Quand, par contre, c’était une autre histoire. Déjà que Jensen ne la laissait pas vraiment respirer et qu’il gérait d’une main de fer toutes les personnes qui pouvaient approcher sa petite amie... « On sera toujours là pour toi, tu le sais ça ? On te laissera jamais tomber. » Bien évidement, elle parlait d’elle, mais aussi de Victoire. Elle voyait très mal la Gryffondor laisser la Serpentard de côté, comme d’autres avaient pu le faire. Elle espérait également que Jensen ne la lui fasse pas à l’envers, mais elle en doutait fortement. Il était bien trop protecteur envers Viska pour la laisser tomber comme une vieille chaussette. Elle ne pouvait pas lui assurer que leur couple durerait jusqu’à la fin des temps, mais leur amitié, sans doute, non ? Après tout, vu le nombre de fois où ils s’étaient hurlés dessus depuis la première année, il n’y avait aucune raison pour qu’ils arrêtent de se parler du jour au lendemain, sauf si l’un ou l’autre ne venait à faire la bêtise du siècle.

Elle devait bien admettre que le comportement de Jensen avait de quoi hérisser les poils de la jeune sorcière. Elle ne comprenait pas pourquoi il avait autant de mal à s’ouvrir à Viska. Pourtant, il ne dupait personne. Toute l’école avait compris qu’il tenait à elle plus qu’à n’importe qui dans le château, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. « Tu le connais, il a toujours été très réservé. Peut-être qu’il a eu, je ne sais pas, peur que ça rende la chose trop sérieuse ? C’est un garçon, ils ne sont pas doués avec ça. » Après tout, son propre frère n’avait jamais compris les sentiments qui avaient, un jour, habité sa cadette. Encore heureux en soit, elle n’avait pas envie que tout cela tourne à la sauce Symphonie. Si elle avait été amoureuse de son frère, elle avait également compris que c’était tout à fait malsain, merci pour elle. « D’accord. Mais si besoin, tu me le dis. » Après tout, les amis, c’était fait pour ça non ? Et s’il fallait secouer Jensen un tant soit peu pour qu’il comprenne qu’il n’y avait rien de honteux à être amoureux d’une fille et de lui dire. Mais bon, on parlait de Jensen.

Peony fronça les sourcils suite aux paroles de la blonde. Elle ne comprenait pas pourquoi Viska partait ainsi défaitiste. Certes, Jensen avait un sacré caractère, mais quand même, il n’était pas idiot ! Loin de là même, puisqu’il était l’un des meilleurs élèves de leur année. Une bouffée de colère l’envahît avant qu’elle ne répondre, un peu brusquement peut-être, mais plus pas rapport aux idées de Viska qu’à Viska elle-même. « N’importe quoi, Viska. S’il sort une bêtise aussi grosse que ça, tu peux être sûre que je vais lui faire goûter de ma baguette. » Et rappelons que Peony étant exclusive, elle avait beaucoup de mal à se tenir lorsque les personnes qu’elle aimait souffrait. Et si Jensen faisait souffrir Viska, surtout maintenant, elle allait le lui faire payer, sans aucun remord, meilleur ami ou non. « Tu n’es pas du temps perdu, tu m’entends ? Jamais. » Et gare à celui où celle qui se risquerait de dire de telles âneries à Viska. Son père, Peony, on t’en prie, va donc lui faire la peau.

Peony fronça les sourcils, avant de lancer un regard plein de sous-entendus à Viska. Elle se fichait d’elle, ce n’était pas possible ?! « Mais moi aussi, je te ferais dire ! » Bon, elle ne parlait pas de Jensen, certes, mais quand même. Elle n’avait couché et ne couchait toujours qu’avec Alfie. Pas vraiment un comportement de dévergondée donc. Et heureusement pour elle, Leopold restait toujours aussi aveugle sur les activités de sa petite sœur avec l’un de ses meilleurs amis. Tant mieux. « Pas jaloux ? T’es vraiment aveugle Viska. Dois-je te rappeler qu’il a l’habitude que tout lui soit dû et lui appartienne ? Il a été élevé comme un petit prince, tu crois vraiment qu’il va accepter qu’on te tourne autour ? » Viska était si naïve ! Alors oui, Jensen avait trois frères et soeurs, mais ils étaient tous majeurs lorsqu’il était né et avaient quitté le manoir familial. « Peut-être qu’il n’a pas de raison de l’être maintenant. Mais avant, tu n’étais pas en enfant de chœur. Si tu veux mon avis, c’est plus les autres que toi qui risquent quelque chose. » Car si Vanellope pouvait se targuer de ne pas être la cible des attaques de Jensen, c’était en partie parce qu’elle était une fille. Mais maintenant que Viska avait été kidnappée et qu’elle était revenue, elle allait avoir un mal de chien à approcher Viska comme elle le faisait avant. Si Peony ne connaissait pas Jensen comme elle le connaissait, elle aurait été prête à parier qu’il lancerait des sortilèges au premier venu, ancien flirt comme ancien ami.

Peony pouffa alors que Viska lui dit qu’elle ferait en sorte d’être pédagogue, et que ce n’était pas si sorcier que cela. Parlaient-elles de la même personne ? « C’est beau l’amour, ça te donne foi en lui, dis donc. » se moqua-t-elle gentiment, tout en attrapant son verre d’eau. Un petit sourire malicieux aux lèvres, la rousse jeta un coup d’œil vers son meilleur ami, en pleine discussion avec Karen, toujours. « Je ne sais pas ce qu’ils ont pensé en lui offrant, c’était sûr qu’il ne s’en servirait pas. On va sortir de l’école que ce machin sera dépassé depuis des lustres ! » Vraiment, c’était complètement idiot, non ? Enfin, les Clarks-McGowan faisaient bien ce qu’ils voulaient de leur argent. « C’est sympa de la part de V en tout cas, on ne peut pas dire qu’ils s’apprécient beaucoup. » Mais la Gryffondor était loin d’être idiote, elle savait bien que si elle voulait un minimum de chance de voir Viska, il fallait se mettre le capitaine des verts et argents dans la poche. Pas dit qu’une tablette à laquelle il ne comprenait rien soit une si bonne idée que ça.
acidbrain


• 1 034 mots •


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1692
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Jenny Boyd


[THEME PV] Still life. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Still life.   [THEME PV] Still life. EmptyDim 3 Jan - 9:26

Still LifeViska ignorait si et quand elle retrouverait la liberté. Elle doutait même que cela fut possible tant que Nathan était dehors et en mesure de lui faire du mal s’il remettait la main sur elle. Elle ne s’en était pas si mal sortie la première fois, elle doutait de réussir à tenir aussi bien s’il l’enlevait de nouveau… Posant à son tour une main sur celle de son amie qui était encore sur son bras, elle lui sourit avec nervosité mais confiance : « Oui, ne t’inquiète pas, je sais… et je vous en suis tous très reconnaissante. » Même si Jensen et Alex dans le lot faisaient du zèle, elle savait pouvoir compter sur ses amis pour l’aider à traverser cette période. Ils étaient présents pour elle et c’était encore le plus important à ses yeux.

« Peut-être… mais je ne vois pas trop comment notre relation pourrait être plus sérieuse que ce qu’elle est déjà. » Après tout, non seulement ils couchaient ensemble, mais ils étaient en couple depuis plus de deux mois et leurs parents respectifs étaient au courant. À ce stade, on pouvait difficilement faire plus sérieux, du moins aux yeux de Viska, et ce n’était pas sa déclaration qui avait changé ça. Ils étaient déjà en couple ! Elle voulait bien que certains garçons aient du mal à s’engager, mais c’était plutôt quelque chose qui arrivait avant les étapes précédemment citées, non ? Et en même temps, comme ils avaient plus ou moins tout fait à l’envers, elle aurait été bien en peine d’être catégorique. La seule chose de sûre c’est qu’elle ne voulait pas mettre Jensen mal à l’aise, aussi déclina-t-elle la proposition de Peony.

En plus, la blonde avait des sujets d’inquiétude autrement plus concrets à ses yeux que l’absence de réponse de Jensen à sa déclaration. Elle craignait que le désintérêt du jeune homme pour ses activités extra-scolaire ne s’éternise au point d’en devenir problématique. Viska aimait qu’il soit attentionné et à ses côtés, néanmoins elle ne jugeait pas que cela soit tenable dans le temps, surtout alors qu’il avait besoin du Quidditch à Poudlard pour passer pro’ ensuite. « Non, mais… ce n’est pas que je crois qu’il le dirait... » tenta-t-elle pour calmer l’énervement qu’elle sentait poindre dans les paroles de Peony. Son ton péremptoire n’appelait pas réellement de réponse, et pourtant, Viska ne pu s’empêcher d’ajouter : « J’espère que tu as raison... » Là où la rousse semblait avoir raison c’est que Jensen ne paraissait pas lâcher les entraînements à contre coeur, il avait l’air de le faire parce qu’il le voulait, et la situation l’inquiétait bien plus elle que lui. Il voulait être présent à ses côtés, donc dans l’immédiat, il ne considérait pas qu’elle était du temps perdu. C’était l’après qui l’angoissait… mais sa confiance en l’avenir et en elle n’était plus celle d’autrefois. Nathan s’était chargé de la saper à grands renforts de brûlures.

« Bien sûr, bien sûr... » admit-elle d’un ton amusé au sujet de l’absence de dévergondage de Peony. En revanche, concernant la jalousie de Jensen, elle protesta : « Quoi ? Non ! Je ne suis pas aveugle ! » Il ne s’était jamais montré agacé que par Flynn et V mais ces deux-là cherchaient ouvertement les ennuis avant son enlèvement. Ce n’était pas être jaloux qu’être énervé quand des gens vous embêtaient volontairement, si ? « Et puis même s’il était jaloux, personne ne me tourne autour. Tout le monde sait bien que je sors avec Jensen et que ça sert à rien d’essayer. En plus, on est tout le temps ensemble. » Les risques que quelqu’un aille provoquer Jensen sur ce terrain avaient de ce fait drastiquement diminué. Elle ne donnait vraiment pas l’air d’être disponible alors qu’elle s’accrochait à son petit ami à longueur de journée !

D’ailleurs, V avait arrêté d’être désagréable (même si elle restait du genre à dire tout ce qu’elle pensait, que ça plaise ou non à ceux avec qui elle était en train de parler), et elle avait donné une tablette magique à Jensen. S’il était vrai qu’il ne savait pas l’utiliser, ça restait sympa, et Viska pensait qu’il finirait bien par apprendre à la faire fonctionner, après tout, ça n’avait rien de si compliqué une fois qu’on avait compris le truc. « L’amour n’a rien à voir là dedans, j’ai toujours eu foi en lui. » rétorqua-t-elle avec assurance, car c’était la vérité : elle avait toujours cru Jensen capable d’évoluer positivement, même à une époque où elle était probablement la seule à le penser. Là, il avait beau détester la technologie moldue, déjà ce n’était plus si moldu que ça quand ça fonctionnait à la magie, et une fois qu’il aurait intellectualiser le fonctionnement, il y arriverait, puisqu’il était intelligent. Elle avait parfaitement confiance en son petit ami. « Ils se sont dit qu’il voudrait peut-être un moyen de communiquer avec ses amis pendant les vacances ? Sauf qu’il n’a jamais demandé mon numéro. Même maintenant il ne l’a pas. » Cela n’avait pas paru utile puisqu’ils avaient repris ensemble le chemin de Poudlard, mais avoir un téléphone et personne à appeler, ça ne servait pas à grand-chose, il fallait bien l’admettre. Viska, elle, avait pas mal de monde dans ses contacts entre ses amis moldus et les quelques sorciers plus connectés que Jensen (et y’a pas de mal à l’être!).

« V essaie de faire amende honorable je crois, en même temps elle n’a pas trop le choix, vu que Jensen filtre ceux qui m’approchent. » Là encore, même s’il y mettait un peu trop de zèle, elle trouvait que c’était au mieux. Elle n’était clairement pas à l’aise de devoir répondre aux questions de leurs camarades, en plus elle fatiguait, et elle avait aussi parfois des réactions incontrôlables. Son retour à la civilisation avait besoin de se faire par étape, et pas avec autant de contacts que ce à quoi elle était habituée dans l’école avant le rapt. « Mais je ne crois pas qu’ils s’apprécient pour autant, V est encore plus pro-moldu que moi. » Et ça avait été le sujet de ses propres grosses disputes avec Jensen autrefois.

Rassérénée par cette conversation avec son amie, Viska recommença à picorer dans son assiette, même si on ne pouvait pas parler d’un très grand enthousiasme. « Je crois qu’on arrive à la fin du banquet... » soupira avec contentement la Serpentard tout en voyant que les desserts prenaient la place des plats sur la table. Elle se prit une part de cake aux fruits et attrapa une théière qu’elle reconnut pour être celle contenant une infusion pour les amateurs d’eau chaude. L’idée que ce cirque se termine enfin et qu’elle serait autorisée à rejoindre la salle commune loin de tout cet apparat lui redonna un peu de baume au cœur. Elle songea que de toute façon tout le monde devait être content de retrouver son lit pas trop tard vu qu’ils avaient cours le lendemain… Viska, elle, sentait la fatigue poindre sérieusement. D’ailleurs, elle bailla, l’air ensommeillé. Oui, il fallait vraiment que ce banquet se termine et qu’ils rentrent tous.

1 191
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 936
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


[THEME PV] Still life. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Still life.   [THEME PV] Still life. EmptySam 9 Jan - 21:22

Amies depuis leur première année, les deux vipères s’étaient énormément rapprochées depuis l’été et la rentrée, après les frasques du « Poufsouffle Gate » comme ils l’appelaient entre eux. Bien évidement, ils avaient contre-attaqué aussi, ils n’étaient pas des enfants de coeur, mais ne s’étaient pas privés pour faire une petite soirée chez Jensen l’été. Et Peony ne voyait pas ce qui les empêchaient de recommencer, ici ou à nouveau chez l’écossais, tant que Viska en avait besoin. Et même sans ça, des soirées entre eux n’étaient jamais une mauvaise idée, tant qu’on évitait d’embarquer Alfie et ses litres de Whisky Pur-Feu. Le blond semblait se promener avec ce breuvage dans tous les couloirs du château et, Peony devait bien l’avouer, elle se demandait comment il arrivait à faire entrer sa marchandise en douce. Mais en même temps, Quino était à la tête d’un petit empire de Farces et Attrapes, presque prêt à faire de l’ombre aux Weasley, donc bon...

Pour ce qui était de sa relation avec le capitaine des vert et argent, Peony avait envie d’y croire, là où Viska restait bien trop prudente. Bien sûr, elle comprenait son amie, mais si elle ne laissait pas à Jensen le temps d’accepter ce qu’il pouvait ressentir pour elle -car Peony n’était pas dupe, Jensen ressentait forcément quelque chose pour la blonde, mais comme il n’avait l’habitude que de sa petite personne, il devait avoir du mal à mettre des mots sur ses sentiments- mais elle espérait qu’il ne mettrait pas trop de temps non plus. Il serait bien bête qu’ils se séparent juste parce qu’il n’arrivait pas a dire trois petits mots complètement innocents non? Ce n’était pas parce qu’il lui dirait « je t’aime » qu’il devrait l’épouser dans la seconde ! « J’ai toujours raison, tu devrais le savoir depuis le temps. » Peony esquissa un petit sourire, coulant un regard vers le bracelet au poignet de Viska. Elle avait déjà eu presque raison pour ça, donc bon.

A l’objection de Viska, Peony leva les yeux au ciel, avant de pouffer de rire. « C’est ça ! Et moi je suis ultra tolérante avec les dindes de mon frère... » Elle ne la lui ferait pas. Si Victoire et elle pouvaient s’accorder sur le fait que Jensen était amoureux de Viska et que l’inverse était vrai -et surtout, validé par la blonde depuis le week-end dernier- ce n’était pas Viska qui allait lui faire croire le contraire. « Tu devrais le mettre dedans toute seule. Je te parie ce que tu veux qu’il ne sait même pas l’allumer ! » Parce que franchement, ça ne serait pas étonnant, n’est-ce pas ? Il ne connaissait déjà pas son propre numéro de téléphone... Bon d’accord, il connaissait son numéro de téléphone fixe et c’était déjà pas si mal, mais quand même ! Il avait une grande marge de progrès, encore fallait-il qu’il en ai envie. Après, vu qu’ils étaient au château pour l’instant ce n’était pas comme si les portables moldus servaient à grand chose, vu qu’ils ne fonctionnaient pas dans l’enceinte du château.

La rousse avait été très surprise par le geste de V envers Jensen, elle devait avouer qu’elle était encore plus surprise de voir que Jensen s’y essayait. Comme quoi, il était toujours capable de la surprendre. « C’est mieux que rien. Et puis, il supporte particulièrement bien Victoire, c’est déjà un gros pas pour lui. » Et pour la Gryffondor aussi, car si Peony et Victoire partaient de loin depuis l’an dernier, entre Jensen et Victoire, ça partait d’encore bien plus loin. Peut-être même plus loin qu’avec Vanellope, même si ce n’était pas tout à fait la même ambiance. « Oui. Enfin, j’ai peur que toute cette histoire ne lui fasse faire plusieurs pas dans la mauvaise direction. » Et c’était malheureusement possible. S’il progressait depuis plusieurs mois, sa foi en les sorciers adultes et en la Ministre de la Magie avait été réduite en miettes à la disparition de sa petite amie.

Le banquet tirait en longueur et Peony fut ravie de voir les desserts arriver. Elles approchaient de la délivrance, et Peony patienta presque tranquillement en picorant une crème au caramel. Puis, enfin, elles eurent l’autorisation, comme tous les autres élèves, de retourner dans leur salle commune. « Enfin. Tu as l’air crevée. On va aller prendre tes potions et au lit. » La préfète se leva, tendant sa main à Viska. Jensen n’allait sûrement pas tarder à arriver, tel un boulet de canon, refusant de laisser Viska seule plus longtemps. Qu’il ai mangé relativement loin d’elle était d’ailleurs une preuve qu’il tentait de se tempérer. Dans la salle commune des verts et argents, le couple échangea un dernier baiser et Peony elle, embrassa son meilleur ami sur la joue. Elle monta dans son dortoir avec Viska, et une fois en pyjama et prêtes à aller se coucher, la rousse  tendit potion après potion à Viska, avant de se glisser à ses côtés sous les couvertures de leur lit commun. « Bonne nuit. » Peony déposa un baiser sur le front de son amie et les emmitoufla sous les couvertures. Elle espérait que les nouvelles barrières seraient à la hauteur, mais elle ne pouvait malheureusement pas leur faire confiance les yeux fermés.
acidbrain


• thème terminé •


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





[THEME PV] Still life. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Still life.   [THEME PV] Still life. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME PV] Still life.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: