AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 En colère contre le monde entier ★ Vanellope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1844
Âge : 15 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13

En ligne

En colère contre le monde entier ★ Vanellope  Empty
MessageSujet: En colère contre le monde entier ★ Vanellope    En colère contre le monde entier ★ Vanellope  EmptyLun 28 Déc - 3:52


En colère contre le monde entier

Dis-moi à quoi ça sert, d'avoir mal et puis se taire ? Je suis du genre à me cacher. Quand ça va pas, j'peux tout casser. Parfois j'ai peur et je craque.
Victoire & Vanellope

Victoire, fourchette à la main et expression de pure rage sur le visage dans une seconde elle se met en mode furie, observait les sorciers anglais et étrangers présents à la table des professeurs. La directrice McGonagall leur avait annoncé en grandes pompes avoir eu recours aux plus brillants esprits de cette génération, aux magiciens les plus doués, les plus compétents du monde sorcier pour renforcer le bouclier magique qui entourait Poudlard et était censé protéger les élèves -mais avait été pénétré par Magicis Sacra puis le dingue qui servait de père à Viska, l’enlevant au passage, avec une facilité semble-t-il déconcertante. Leur directrice pensait sans doute rassurer les élèves en renforçant les protections de l’école et restaurer, au passage, la réputation de cette dernière, qui se voulait l’endroit le plus sûr au monde. Mais Victoire n’avait jamais totalement cru à cette fausse image de sûreté. Il fallait dire qu’elle avait grandie bercée par les anecdotes de Père Ronald ses oncles et tantes, et de ses parents, et que savoir qu’en première année, tonton Harry, tata Mione et tonton Ron s’étaient retrouvés nez à nez avec un chien à trois têtes amateur de harpe, puis que tonton Harry avait failli être tué par Voldemort qui se cachait sous le turban nauséabond d’un professeur bégayant n’aidait pas à avoir confiance dans la supposée impénétrabilité de Poudlard, ni en les capacités de leurs enseignants à les éloigner du danger. Victoire ne s’en plaignait pas en temps normal : elle aimait le risque, c’était dans sa nature de Gryffondor, et elle voulait vivre des aventures. Mais que sa meilleure amie se retrouve enlevée par son père biologique puis torturée pendant des jours avant que les Aurors ne la retrouve (peut-être avait-elle envoyée des Beuglantes tous les jours à tonton Harry pour lui commander de se bouger le cul, peut-être) et grâce à qui hein ? Grâce à l’ingéniosité et la force de Viska, encore une fois, qui avait réussi à envoyer un Patronus durant un moment d’inattention de son barjo de paternel. Ah elle était forte la fine équipe du Ministère !

Quoiqu’il en soit, McGonagall leur promettait désormais monts et merveilles, et leur assurait qu’évidemment, les nouvelles super protections du dôme invisible qui entourait Poudlard ne seraient pas brisées, jamais. Vic inspecta les sorciers qui s’étaient mélangé à leurs professeurs avec un regard noir. Avaient-ils réellement réussi le job ? Est-ce que sa meilleure amie ne courrait plus aucun danger ? Elle n’en était pas certaine du tout, et aucun discours supposé réconfortant des autorités ne la rassurerait, surtout pas venant d'Hagrid, qui lui avait assuré avant de lui asséner une tape dans le dos qui avait failli l’envoyer au fin fond du parc que Poudlard était désormais aussi sure que lorsque Dumbledore en était le directeur. Albus Dumbledore était mort dans l’enceinte du château par Merlin ! La chambre des secrets avait été rouverte ! Un mangemort avait enseigné aux élèves pendant un an avant d’être démasqué ! Ombrage avait tout redécoré en rose ! Alors Victoire espérait bien que le château n’avait pas retrouvé cette sécurité là.

« Tout ça c’est des balivernes ! McGo espère vraiment nous faire croire que MS ne parviendra pas à passer outre ce bouclier ? Elle nous prend pour des Véracrasses ou quoi ? », fulmina-t-elle devant Vanellope qui, en tant que camarade de dortoir, avait l’habitude de l’entendre rager sur tout et n’importe quoi mais surtout n’importe quoi. Cela étant dit, elle savait que V serait de son côté : la jeune fille avait été particulièrement touchée par la disparition de Viska. C’était son amie, ainsi qu’un ancien flirt. Autant dire que l’humeur n’avait pas été au beau fixe dans le dortoir des Gryffondors de cinquième année pendant cette presque semaine. « Tout ça c’est pour qu’on arrête de s’inquiéter et de parler ! Elle voudrait qu’on retourne à nos révisions de BUSEs ou je ne sais pas quoi, c’est stupide ! On veut savoir où est ce connard de Symphonie et elle est foutue que de nous dire qu’on risque plus rien ! » Vic jeta un regard à la table des Serpentards. Elle apercevait de loin la chevelure blonde de Viska qui discutait vraisemblablement avec Peony. La lionne aurait aimé être auprès de sa meilleure amie pour la soutenir durant ce banquet mais les dîners officiels obligeaient les élèves à rester avec leurs camarades de maison. Au moins sa fureur trouverait sa réponse dans celle de V, Vic en était sure.

750 mots


Code Grey WIND.


proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.


Miss Poudlard 2014 & 2015



Dernière édition par Victoire Weasley le Dim 14 Fév - 2:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 767
Âge : 15 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


En colère contre le monde entier ★ Vanellope  Empty
MessageSujet: Re: En colère contre le monde entier ★ Vanellope    En colère contre le monde entier ★ Vanellope  EmptyLun 28 Déc - 11:49

En colère contre le monde entier !Vanellope avait vécu avec soulagement le retour de Viska. Même si elle n’avait jamais connu Poudlard en paix, MS ayant fait son apparition quasiment en même temps qu’elle dans le monde sorcier, elle ne s’était jamais sentie réellement concernée par tout ça. Elle avait fini par s’inscrire à la BAM parce que Victoire et Viska y étaient et que, malgré tout, elle était née moldue donc visée par les menaces de l’organisation ennemie. Mais tout ça était resté assez loin d’elle émotionnellement avant que l’une des leurs ne se fasse enlever. Depuis la disparition de Viska, V s’était rendue compte de la réalité du danger qui pouvait peser sur eux et sa confiance – pourtant très relative – dans les adultes en était sortie ébranlée.

Approcher la Serpentard n’avait pas été une mince affaire. V entretenait des rapports assez conflictuels avec Jensen depuis début janvier, or il filtrait les personnes qui étaient autorisées à voir Viska. Sur le principe, la lionne comprenait, après tout, Viska était revenue traumatisée, blessée, et un peu différente aussi, alors la protéger des questions et du stress paraissait raisonnable. Mais le capitaine des Serpentard y mettait un peu trop de zèle et V dut faire appel à Victoire et Alexandre pour réussir à passer le barrage « petit ami jaloux ». Car, si certains n’avaient pas le droit de voir Viska parce qu’ils étaient trop curieux, dans son cas à elle, il ne faisait aucun doute que c’était seulement parce qu’elle avait un peu trop titillé la possessivité de Jensen qu’elle était blacklistée.

Une fois auprès de la blonde, elle s’était parfaitement tenue, se contentant d’une brève accolade à Viska comme contact physique. Elle ne lui fit même pas la bise, et ne lui prit pas la main non plus, elle parla seulement avec la blonde – de tout et de rien, surtout des cours en fait, et un peu de la nouvelle coupe de cheveux de Viska, la vipère ayant besoin d’être rassurée sur le sujet -. En signe de paix, Vanellope avait offert une de ses tablettes magiques à Jensen pour qu’il puisse communiquer avec Viska quand ils étaient dans leurs dortoirs respectifs. En bon petit sang pur, il ne savait pas s’en servir, mais c’était comme tout, ça s’apprenait. Et le geste restait surtout symbolique, pour montrer qu’elle venait en paix. Elle n’avait plus l’intention d’essayer de lui voler Viska, s’étant rendu compte que ce comportement avait été très immature de sa part à elle.

Concernant le bouclier magique qui entourait l’école et sa soit disant réparation, la sorcière aux cheveux roses n’était pas loin de penser comme Victoire. Elle était peut-être moins ouvertement en colère contre la directrice et le Ministère, mais elle se demandait si c’était bien utile de faire un banquet pour ça. Après, peut-être qu’elles pensaient comme ça parce qu’elles étaient amies avec Viska, pour une bonne partie de l’école, ce devait être vu comme une bonne nouvelle que les barrières magiques soient plus sûres. « Tu sais, les paroles n’engagent que ceux qui y croient. Elle se dit peut-être qu’elle aura la paix si une majorité d’élèves et de parents se pensent en sécurité. » Vanellope avait un profond respect pour leur directrice, mais c’était justement faire injure à son intelligence que de penser qu’elle n’avait pas conscience des limites d’une telle mesure. Seulement il fallait bien qu’elle rassure tout le monde pour qu’ils puissent se remettre au travail sereinement…

Comme souvent, V était plus calme que sa camarade de dortoir. La née moldue ne faisait pas dans la colère ou la rage, elle était plutôt d’une froideur méthodique. Pourtant, elle ne chercha pas à modérer la fureur de la jeune fille, après tout, ça défoulait de râler. « Je suis d’accord, renforcer la sécurité du château est une bonne chose, mais c’est insuffisant. Symphonie est toujours dehors et, à priori, il doit toujours vouloir récupérer Viska. Il n’y a pas de raison qu’elle reste enfermée à Poudlard ou ailleurs à cause de lui, donc ils devraient mettre un peu plus d’énergie à essayer de l’attraper. » Elle grimaça néanmoins car elle avait bien compris que c’était plus facile à dire qu’à faire. Beaucoup d’anciens mangemorts avaient échappé à la justice, mais le cas de Symphonie était encore à part vu qu’il avait été emprisonné deux fois et s’était enfui deux fois aussi. C’était déjà un exploit en soit, mais après ça, il avait réussi à échapper à tous les aurors pendant des années. Il n’était réapparu que parce qu’il l’avait bien voulu, et par conséquent l’attraper n’était en rien l’assurance qu’il ne ferait plus de mal. Tout comme Poudlard était supposé être très sécurisé, Azkaban aurait du être une prison dont personne ne pouvait s’échapper. Comme souvent, V se dit que les sorciers étaient trop sûrs d’eux. Il y avait toujours une faille.

« Tu crois que ça va aller pour Viska toute cette mise en scène ? » demanda la jeune fille en cherchant à son tour la chevelure blonde de leur amie à la table des Serpentard. On ne pouvait pas dire que Viska aille bien, elle s’évanouissait ou faisait des crises de nerf quotidiennement. Si V n’était pas plus en colère que ça, en revanche elle était un peu inquiète que toute cette agitation ne soit pas bonne pour la Serpentard. En plus, à cause du côté officiel du banquet, elle était séparée d’une partie de ses proches : il n’y avait que Jensen et Peony avec elle. Ces deux-là étaient parfaitement capables de gérer tant que Viska se contenait, mais ça devait être difficile pour elle d’entendre que maintenant ils étaient tous en sécurité alors que quinze jours avant elle était en train de se faire torturée parce que personne n’avait songé que S savait entrer. « Je crois que ce qui me dérange le plus, moi, c’est qu’elle soit obligée d’être là. Ils auraient pu la dispenser de cette séance d’auto-congratulation des adultes… Ils vont avoir l’air fin si elle se met à leur balancer des assiettes à la figure. » Remarquez, ça pourrait être drôle en un sens…

{1 015}
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1844
Âge : 15 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13

En ligne

En colère contre le monde entier ★ Vanellope  Empty
MessageSujet: Re: En colère contre le monde entier ★ Vanellope    En colère contre le monde entier ★ Vanellope  EmptyLun 28 Déc - 15:32


Victoire était si énervée en ce moment, et ce n’était pas peu dire pour une fille dont la colère rythmait déjà la vie avant, qu’elle avait du mal à entendre des propos qui se voulaient rassurants ou qui visaient à la calmer –hormis venant de Teddy, bien évidemment. Sa rage ne trouvait qu’une réponse acceptable dans celle des autres, raison pour laquelle elle avait trouvé un certain réconfort à côtoyer McGowan durant les six jours où Viska avait été aux mains de son sociopathe de père. Et très honnêtement, elle n’aurait jamais cru que la haine qu’elle portait au Serpentard depuis leur première année serait remplacée par cette sorte de conviction qu’il était le seul vraiment à pouvoir comprendre son état, car il était encore plus atteint qu’elle. Prudence avait été affectée, bien évidemment, mais elle paraissait trouver plus de réconfort en la présence d’Alan. Or, si Vic avait une opinion plutôt neutre sur le blond, et respectait même son talent au Quidditch, il n'y a pas si longtemps, elle avait sérieusement voulu l’étriper à coups de Chauve-Furie Victoire Fleur Weasley, la tueuse de Poufsouffles pour avoir laissé Viska en plein couloir, après une discussion douloureuse, les larmes aux yeux et complètement épuisée. Et ça se prétendait ami ! Heureusement, McGowan ne laissait pas l’Irlandais approcher la blonde. Pour une fois qu’elle était d’accord avec ce crétin…Mais il aimait Viska, c’était évident, peu importe que son amie tente de réfuter cette vérité, et Vic avait confiance en lui pour la protéger. Son amie pouvait aussi compter sur Alexandre, son cousin, qui lui avait fait part de son retrait (temporaire) de l’équipe de Quidditch. Bien sûr, Victoire avait râlé lorsqu’il lui avait appris la nouvelle, mais elle avait compris ses raisons et elle avait de toutes façons en stock sur le banc des remplaçants un batteur tout à fait capable d’assurer lors de leur prochain match, qui serait aussi le dernier de l’année. Elle avait peut-être arrêter les entraînements lors de l’absence de Viska, car elle n’était capable que de lancer des sorts violents contre les mannequins de la salle de duels, râler contre les professeurs qui ne faisaient rien, contre son tonton Harry dont l’équipe d’Aurors semblaient aussi efficace que Fiona avec une baguette des premières années tout en forçant Jensen à avaler les croissants et chouquettes qu’elle avait commandés exprès aux elfes de maison pour eux, et se réfugier dans les bras de Teddy pendant cette période ; mais elle avait repris depuis, contrairement à son meilleur ennemi –ce qui l’arrangeait bien, soyons bien clairs là-dessus, même si son retrait avait été occasionné par un évènement terrible qui n’aurait jamaisarriver.

La petite lionne ne supportait donc guère les discours de la directrice McGonagall, qu’elle trouvait même carrément gonflée. Elle se rengorgeait d’avoir fait renforcer le bouclier magique, mais il aurait dû l’être depuis bien longtemps ! En plus, on était même pas sûr qu’il était vraiment infranchissable cette fois. Comme le soulignait très justement V, les paroles n’engageaient que ceux qui y croyaient. « J’imagine que ça va rassurer un certain nombre de parents, oui. J’suis sure que beaucoup d’entre eux ont envoyé des hiboux lorsque l’information du kidnapping a fait la Une de la Gazette. Mais vu toutes les merdes qui sont arrivées à Poudlard…Je sais même pas comment ils peuvent vraiment y croire. » Deux occupations, trois batailles en l’espace de quelques décennies, ça n’avait vraiment pas de quoi rassurer quelqu’un quand même ! Et que son père ne vienne pas lui assurer par lettre que leur professeure de Métamorphoses était l’une des plus brillantes sorcières qui soit, Vic le savait bien, ce n’était pas le problème, mais face à MS, tout le monde était dépassé, même les mages les plus doués. Après tout, sa tante Hermione était Ministre de la Magie et elle n’arrivait pas à contrer le groupe de mages noirs. C’était à se demander si quelqu’un le pouvait. Mais Vic n’était pas de nature à abandonner un combat, aussi était-elle sure et certaine que MS pouvait être arrêté. Voldemort avait bien paru imbattable avant que son oncle ne mette fin à son règne de terreur.

V semblait bien plus calme que Victoire. Cela étant dit, la brune gérait son énervement de manière bien différente, mais elle était contente qu’elles tombent d’accord sur le principal. V ne paraissait pas non plus satisfaite des actions de la directrice et dubitative de la venue des sorciers étrangers. « On sait même pas si leurs foutues nouvelles protections seraient suffisantes contre un assaut de MS ou de Symphonie ! Et puis oui, ils comptent mettre une équipe d’Aurors à Pré-au-Lard pour surveiller Viska lors des sorties mensuelles ? J’te jure, je sais pas ce que fous mon oncle et ma tante, ça me tue ! » Bien évidemment, Harry et Hermione devaient sûrement s’activer pour régler cette histoire et trouver Symphonie mais attraper un homme qui s’était échappé deux fois d’Azkaban et qui n’utilisait pas la magie était compliqué.

« Je fais confiance à Peony, elle sait comment soutenir et rassurer Viska. Et puis, Jensen est pas loin d’elle au besoin », répondit-elle, le regard perdu du côté de la table des Serpentards. Car il n’était pas exclu que la blonde  pète un câble en plein banquet, submergée par les souvenirs, agacée par toute cette fête alors que ce qui avait finalement fait bouger la directrice était son enlèvement. Par Godric, son père l’avait brûlée sur tout le corps ! Il avait été à deux doigts de lui sauter dessus ! Encore heureux que les protections étaient renforcées ! « Ils auront que ce qu’ils méritent ! Je comprends pas qu’aucun prof ne s’est dit que c’était une mauvaise idée de lui infliger un tel dîner. Ou alors, ils auraient pu l’autoriser à être entourée de tous ses amis, histoire qu’on fasse barrière tu vois. » Au lieu de ça, on leur avait demandé expressément de rester avec leurs camarades de dortoirs. Victoire ne savait même pas si elle pourrait aller voir Viska après le dessert pour vérifier si elle allait bien ! Non, décidément, sa colère n’était pas prête de se calmer.

1 028 mots



proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.


Miss Poudlard 2014 & 2015

Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 767
Âge : 15 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


En colère contre le monde entier ★ Vanellope  Empty
MessageSujet: Re: En colère contre le monde entier ★ Vanellope    En colère contre le monde entier ★ Vanellope  EmptyMar 29 Déc - 11:05

En colère contre le monde entier !« Bah… après… tu sais, moi ma mère est une moldue et je me contente de ne pas lui raconter ce qui se passe ici. C’est sûrement une technique courante pour les enfants qui ne vivent pas dans le monde sorcier, tu as aussi tous les enfants venus de l’étranger dont les parents ne doivent recevoir les nouvelles de la Gazette qu’en décalé. Ce n’est pas comme si le monde magique était ultra connecté, contrairement aux moldus, il nous faut beaucoup de temps pour qu’une information circule réellement. Alors il n’y avait peut-être pas tant de parents que ça de vraiment inquiets, après tout, Viska n’a pas été enlevée par un inconnu, c’était elle qui était visée, et personne d’autre. La seule question qui reste en suspens c’est pourquoi MS s’en est mêlé. » V prit une bouchée de purée, l’air pensive. Elle ne comprenait toujours pas très bien ce que l’organisation venait faire là-dedans. Qu’ils y aient participé ne faisait aucun doute, mais elle ne voyait pas ce qu’ils y avaient gagné. Au final, la plupart des élèves de Poudlard était encore plus énervée contre MS qu’avant, ce n’était pas terrible pour leur image. De toute évidence, il y avait un truc qui leur échappait… et V n’aimait pas ne pas comprendre.

Cela dit, quel qu’ait été le retentissement de la disparition de Viska, leur directrice avait sûrement eu à gérer des parents en colère. À minima, il lui avait fallu gérer la famille de la Serpentard, et de ce que V en avait compris les échanges entre la tante de la blonde et le professeur McGonagall avaient été pour le moins houleux. Les mots vieille bique incompétente avaient été prononcés. Le torchon brûlait entre la famille d’Alex et l’école… V espérait juste que ça ne pousserait pas Mme Symphonie à changer son fils et sa nièce d’établissement. Comme elle vivait à Pré-au-lard, ça paraissait peu probable… mais en même temps, quand V essayait de se mettre à la place des adultes de la famille de son amie, c’était la première chose qui lui venait à l’esprit.

« Ils ont réparé le bouclier mais à mon avis Viska aura pas le droit de sortir de l’école. Pas sans adulte en tout cas. Heureusement pour elle, McGowan a le bras aussi long que les dents. » Le prétentieux et ambitieux capitaine de Serpentard arriverait toujours à faire sortir sa copine sous surveillance de son frère, sa sœur ou quelqu’un d’autre de sa famille. Quitter un bouclier pour un autre, c’était le futur proche de leur amie. V tenant plus que tout à sa liberté, elle trouvait ça vraiment triste, et en même temps elle ne tenait pas non plus à ce que la vipère se fasse enlever une nouvelle fois. Entre deux maux, la maintenir en sécurité était probablement le moindre.

« Pour ton oncle et ta tante, je t’avoue que je ne sais pas quoi en penser… quand tu me parlais de leurs histoires, je les imaginais plus… je ne sais pas… réactifs peut-être ? » Elle ne voulait pas froisser Victoire mais les héros de légende qu’étaient les membres de sa famille paraissaient dépasser par les événements. En même temps, malgré un goût certain pour l’ostentatoire (que semblait partager la quasi totalité des sang pur de sa connaissance), elle n’avait pas l’impression que MS ait tant de points communs avec Voldemort que ça. C’était peut-être plus difficile de lutter contre un ennemi qui n’avait pas une obsession malsaine pour un adolescent avec une cicatrice au front. Personne ne savait jamais où MS frapperait, c’était un coup en Afrique, un coup en Amérique du Nord, puis en Europe, et ça changeait encore… Poudlard avait été une cible mais Ilvermorny aussi.

« Dire que nous en sommes réduites à faire confiance à McGowan… » soupira V, consciente malgré tout qu’elles pouvaient effectivement faire confiance au Serpentard pour ce qui était de s’occuper de Viska. La lionne aurait cru ça impossible seulement un mois auparavant, et pourtant, il avait l’air de ne pas trop mal assuré, dans le genre angoissé du moins. Pourtant, vu les nombreuses erreurs des adultes normalement chargés de leur sécurité à tous, Vanellope avait bien plus confiance en Jensen actuellement qu’en n’importe lequel de leurs professeurs. En plus, pour avoir vu Viska céder à la panique quelques fois durant la semaine écoulée, il fallait au moins être aussi ridiculement grand que Jensen un petit complexe sur sa taille de mini-pouce peut-être? pour réussir à maîtriser la blonde sans lui faire mal. Alex y parvenait bien aussi : il était moins grand encore qu’il fasse déjà 20cm de plus qu’elle, mais il pratiquait assez les arts martiaux pour savoir immobiliser quelqu’un. V serait bien en peine d’imiter les deux garçons, et elle se demanda vaguement si Peony pouvait le faire, vu qu’elle était quand même très grande elle aussi.

« Viska t’a raconté son week-end avec lui d’ailleurs ? Je t’avoue que son mail m’a beaucoup fait rire... » Les yeux gris de V pétillèrent quelques secondes avec cette tentative (louable) d’amener Victoire à moins penser au banquet et plus aux trucs futiles qu’elle adorait d’ordinaire. Au demeurant, Vanellope avait vraiment beaucoup ri – ce qui n’était pas très charitable mais passons – au récit haut en couleur de Viska. Après tout, tant que la blonde se prenait la tête sur ses histoires de cœur, elle ne pensait pas à son sociopathe de père !

Inquiète néanmoins de l’effet que ce banquet risquerait d’avoir sur la santé de leur amie, elle évoqua la possibilité qu’elle ne se mette à envoyer de la vaisselle sur les professeurs. Comme elle s’y attendait, Vic’ ne trouva cette idée ni impossible, ni dérangeante. « De ce que j’ai compris, les profs essaient de la rendre plus autonome, mais je me demande s’ils ne mettent pas la charrue avant les bœufs. Ça ne fait pas longtemps qu’elle est revenue en cours… et elle est clairement pas prête à redevenir celle qu’elle était. » V gardait l’espoir que ça arrive un jour, avec du temps, mais au bout d’une semaine seulement… les profs aimaient clairement vivre dangereusement. « Puis il y a des gens de ministères étrangers qui sont venus, McGo’ doit vouloir faire semblant que tout est normal. » Comme s’il y avait quoi que ce soit dans leur vie depuis trois semaines ! Ridicule !

{1 061}
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1844
Âge : 15 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13

En ligne

En colère contre le monde entier ★ Vanellope  Empty
MessageSujet: Re: En colère contre le monde entier ★ Vanellope    En colère contre le monde entier ★ Vanellope  EmptyMar 29 Déc - 21:17


Victoire médita un instant les paroles de Vanellope. Il était évident que du côté de sa famille, tout le monde était toujours au courant des évènements qui se déroulaient à Poudlard et dans le monde sorcier. Déjà parce que certains membres travaillaient au Ministère, et certains aux plus hauts niveaux comme sa tante Hermione, parce que le Weasley étaient une famille importante du monde sorcier, et que la plupart lisaient la Gazette du Sorcier "même si c’était un torchon digne du Sun ! mais non je ne dis pas ça pour toi Ginny enfin…" d’après Hermione et que "Le Monde Sorcier était un journal bien plus sérieux, et avec de nombreuses enquêtes", soulignait sa mère, avec bien plus de véhémence depuis que Rita Skeeter l’avait insultée d’écervelée et avait accusé son père de lui faire boire du philtre d’amour. Fleur avait toujours gardé son côté chauvin, même après plus de quinze ans à vivre en Angleterre. En plus, Vic communiquait très régulièrement avec sa famille et elle savait que mamiee Molly notamment avait été très inquiète pour Viska.

Victoire avait parfois du mal à imaginer que dans certaines familles, on ne savait pas qu’un enlèvement avait eu lieu à Poudlard ou même des foyers sans aucune magique pour les animer. Pourtant, plusieurs de ses amis avaient des parents moldus : Flynn, V,  Aria, Viska, et Graham, dont le père se montrait toujours très réticent vis-à-vis de leur monde. « Certains parents n’en ont peut-être pas entendu parler, c’est vrai, concéda-t-elle. A moins que le portrait de Symphonie ait été diffusé à la télé moldue ? » Ça avait été le cas de Sirius Black, le parrain de son tonton Harry. Après tout, le père biologique de Viska avait tué des moldus, le même chef d’accusation qui avait été reproché injustement à Sirius. Aujourd’hui, il avait été réhabilité, mais il y aurait toujours des sorciers pour croire qu’il avait vraiment assassiné des moldus. « Un inconnu peut-être, mais un inconnu qui a fait partie des mangemorts et est à priori affilié à Magicis Sacra », souligna-t-elle. Et ça, ça devait changer beaucoup de choses, supposait-elle, pour les parents et même pour certains élèves. Rien que le nom du groupe de mages noirs apeurait certains, désormais, d’autant qu’il ne recourait pas à de la magie noire classique, mais à des sortilèges bien plus complexes et compliqués. Papy Arthur disait souvent que la peur actuelle qui agitait le monde sorcier lui rappelait les années sombres du règne de Voldemort (qui l’avait tant marqué qu’il avait encore parfois du mal à prononcer son nom, même après tout ce temps) et en même temps pas du tout. Les exactions commises par MS étaient totalement différentes de celles de Voldemort. Sans doute que cette agitation était aussi due au fait que MS se tenait relativement tranquille depuis des mois et que l’enlèvement et la torture d’une élève de Poudlard n’annonçait rien de bon pour la suite.

Qu’on célèbre en grandes pompes le renforcement de bouclier magique agaçait évidemment Victoire : s’auto-congratuler pour un acte qui aurait dû être fait depuis longtemps, c’était d’un ridicule ! Bien sûr, c’était mieux que rien mais la petite lionne n’était vraiment pas sure que cela parvienne à rassurer Viska. L’idée que cette dernière doive désormais constamment être surveillée par un adulte dès lors qu’elle sortait de l’enceinte du château était tout de même problématique. Déjà que Vic devait bien souvent s’accommoder de la présence de McGowan qui connaît désormais toute la vie de Teddy, avoue-le Jensou, t’es content pendant leurs discussions alors celle d’un adulte en plus… ! « Ils sont bien sorti à Pré-au-Lard après son retour en cours. Mais s’ils lui collent un adulte dans les pattes, autant que ce soit le frère ou la sœur de Jensen, au moins, Viska les connait. » Du moins elle était familière d’eux dans un cadre autre que celui des cours vu qu’Heaven Gibson était sa directrice de Serpentard et qu’elle avait vu les jumeaux lors des vacances de Noël. Viska avait bien souvent besoin de s’accrocher physiquement à quelqu’un de proche, mais si c’était un de ses amis ou quelqu’un qui lui était familier, et qui comprenait sans se soucier de ce geste, c’était bien mieux.

« Moi aussi je suis déçue, je vais pas te mentir. Pourtant, ils insistent toujours pour dire que tout n’a pas été une partie de plaisir, qu’en particulier leur année à chercher des Horcruxes a été compliquée et qu’ils était perdus et ne savaient pas quoi faire la plupart du temps. » Victoire regarda son assiette –vide, elle n’avait pas faim, ce qui était toujours un signe inquiétant chez un Weasley. Ses oncles, ses tantes, mais aussi ses parents et grands-parents étaient les héros de son enfance. Leurs aventures avaient bercé ses week-ends passés chez mamie Molly et papy Arthur. Il était difficile de se rendre compte en grandissant qu’ils n’étaient que des êtres humains imparfaits et qu’eux aussi pouvaient commettre des erreurs et se retrouver dépassés. « Mais je crois sincèrement que personne ferait mieux à leur place et j’ai confiance en eux pour redresser la barre. » Victoire était malgré tout une indéfectible optimiste. Sans doute que le nouveau bouclier avait ses imperfections, mais il avait désormais le mérite d’exister, même si ça n’excusait pas la lenteur de leurs professeurs et de leur directrice.

Un sourire amusé fleurit cependant sur les lèvres fines de la blonde lorsque V évoqua la confiance qu’elle portait toutes deux à McGowan alors qu’il faisait auparavant partie des élèves qu’elles détestaient le plus –ce qui n’avait pas réellement changé en soi, Victoire ne s’était pas découvert une affection débordante quoique pour l’Ecossais, simplement elle reconnaissait qu’il portait les intérêts de Viska au cœur et c’était tout ce qui lui importait. « Il l’aime. Il ferait tout pour elle. Pour ma part, c’est suffisant. » Elle haussa les épaules. Sa meilleure amie protesterait certainement en l’entendant parler avec autant de légèreté des sentiments de son petit ami vu qu’elle pensait qu’il n’en éprouvait pas pour elle mais Victoire était sure d’elle, et elle n’en démordrait pas. « Oh oui, j’ai eu le droit au récit en détails mais tu sais que j’adore ça ! Mais je crois qu’elle a regretté de m’avoir montré son bracelet et de m’en avoir parlé. C’est dingue qu’elle nie toujours l’évidence ! » Oui. V avait bien entendu. Elle, Victoire Fleur Weasley, experte dans le domaine du déni, qui assurait à qui voulait bien l’entendre en décembre que Teddy ne l’aimait que comme une amie, qui assurait en juin dernier qu’elle n’était absolument pas amoureuse de Teddy, non, enfin, bien sûr que non, venait de dire ces mots.

Revenant à l’idée incongrue de forcer Viska à participer à un banquet qui pourrait déclencher une crise chez elle, Vic répondit : « J’ai du mal à comprendre leur raisonnement…Elle est restée six jours avec un sociopathe qui s’avère être son père et qui s’est amusé à la brûler sur tout le corps. Elle a réussi à s’échapper in extremis et ils s’attendent à ce qu’elle soit comme avant ? Je veux bien entendre que la surprotéger comme Jensen l’entend n’est pas forcément la meilleure technique, mais elle a besoin de ça pour le moment. Ce n’est pas comme si elle adorait dépendre des autres, mais c’est ce qu’il lui faut. » Comment les professeurs ne pouvaient-ils comprendre qu’elle avait juste besoin d’un peu de temps ? « C’est ça. Elle attend de nous qu’on se comporte convenablement mais elle ne peut réellement que personne ne trouve rien à redire. » Les yeux clairs de Victoire se posèrent sur la directrice qui discutait avec une sorcière au grand chapeau à plumes qu’elle était sûre d’avoir déjà vu dans la presse sorcière française. Peut-être une professeur de Beauxbâtons ? Elle ne se rappelait pas son nom.

1 310 mots



proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.


Miss Poudlard 2014 & 2015



Dernière édition par Victoire Weasley le Mer 30 Déc - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 767
Âge : 15 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


En colère contre le monde entier ★ Vanellope  Empty
MessageSujet: Re: En colère contre le monde entier ★ Vanellope    En colère contre le monde entier ★ Vanellope  EmptyMer 30 Déc - 11:23

En colère contre le monde entier !« Aucune idée, j’évite de lancer ma mère là-dessus. C’est plus confortable pour moi qu’elle reste en dehors de tout ça, tu vois ? » Donc V n’était pas très au courant de ce qui s’était raconté chez les moldus, elle n’était pas particulièrement à la page sur les articles des journaux sorciers non plus, en dehors du premier sur la disparition de Viska, elle n’en avait lu aucun. Elle avait préféré mener ses propres recherches à la bibliothèque : l’avantage des sang pur c’est qu’il y avait des tas de données sur eux dans les livres d’histoire. Ça ne valait pas une page wikipédia, mais elle avait trouvé assez d’éléments sur Nathan Symphonie pour nourrir ses cauchemars des trois prochains mois facile. « Sans vouloir manquer de respect à ton père, je crois bien que tous les sang pur sont plus ou moins affiliés à MS, du moins du point de vue de Blomberg. Je continue quand même à me demander pourquoi elle a aidé Symphonie à enlever Viska, lui on sait très bien ce qu’il voulait, mais elle ? » Elle se demandait si cette question aurait une réponse un jour. MS avait une communication à la fois très ouverte (on pouvait même avoir l’impression que certains membres parlaient à tord et à travers quand ils occupaient l’école) et très secrète dans le même temps. Après tout, malgré de nombreux sous-fifres faits prisonniers, personne ne connaissait réellement les membres importants de l’organisation sauf celui qui avait été attrapé, Vergnot, et Freja elle-même qui s’était elle-même mise à découvert. Cette dichotomie renforçait la crainte que MS inspirait car ils semblaient insaisissables, même quand ils perdaient comme c’était le cas pour Ilvermorny ou Poudlard.

« Oui, mais ils étaient avec le professeur Gibson, dans son appartement, ils n’étaient pas seuls… même s’ils ont trouvé le chemin de la chambre. » Un sourire amusé passa sur les lèvres de V. Elle n’était pas la confidente de Viska sur certains sujets privés, mais elle n’était pas stupide : elle savait parfaitement que le couple de son ami n’était pas du genre platonique. Et elle était même mieux placé encore que Victoire pour savoir que Viska faisait dans le sulfureux pour l’avoir expérimenté. Quelques semaines auparavant, voir les regards enfiévrés des deux Serpentard l’énervait, maintenant elle regrettait un peu ces moments-là car l’ambiance avait changé. S’il y avait toujours de la tension dans l’air, elle était teintée de part et d’autre par de l’angoisse. Reprenant son sérieux momentanément – en dépit d’une vie très libérée dans ce domaine, elle n’était pas de ceux qui en parlaient, surtout quand il s’agissait de l’intimité des autres -, elle ajouta : « C’est Nathan Symphonie le criminel, mais c’est Viska qui est en prison. Pour le moment ça va, mais je ne sais pas ce que ça donnera quand elle en aura marre. » Avec un peu de chance, l’ancien mangemort serait attrapé d’ici là.

« Tu as raison, personne ne ferait mieux à leur place sur beaucoup de points. Mais je ne crois pas que les adultes aient bien géré l’histoire avec Viska, ils l’ont prise trop à la légère. Sous-estimer l’ennemi est une erreur stratégique fatale. » Et c’était leur amie qui faisait les frais de ce manque de discernement même si sans ça y’aurait pas eu d’event. Les ennemis du Ministère de la Magie et de Poudlard s’étaient alliés, et personne n’avait rien vu venir. Réécrire la partie une fois qu’elle était jouée n’était pas très fair-play, pourtant V y voyait la marque supplémentaire du mépris des professeurs, aurors, et autres adultes envers les adolescents. Viska n’avait pas été assez entendue, et maintenant elle était forcée d’essayer d’aller mieux à toute vitesse parce que ça n’arrangeait personne de la voir dans cet état. Ça ne faisait pas correct. V trouvait cette attitude à la typique et méprisable, mais la lionne avait du mal avec l’autorité, ce qui était amusant dans la mesure où elle la représentait dans l’école.

Concernant Jensen, V arqua un sourcil d’un air surpris. Elle savait que Victoire était très motivée par les histoires de couple en général et par celle de sa meilleure amie en particulier, mais elle ne la pensait pas si certaine des sentiments de McGowan. « Tu parais bien sûre de ses sentiments Vic’, pourtant Viska est plutôt tiède sur le sujet. » Voire carrément défaitiste, ce qui lui ressemblait peu. « En même temps, vu qu’elle le porte jour et nuit, tu aurais fini par le voir. » Remarqua V au sujet du bracelet avant d’ajouter : « Mais j’ai pas du tout été surprise qu’il lui offre un bracelet, McGowan a assez d’argent de poche pour en acheter un et éliminer la concurrence. Il a du regretter de lui avoir offert un collier à Noël quand elle a réclamé celui de Flynn pour remplacer l’autre. » Elle rit légèrement : elle avait beau essayé de faire amende honorable auprès de Jensen, elle ne pouvait pas s’empêcher de le trouver pas très doué. Après tout, il s’exprimait de façon si détournée que Viska ne voyait même pas qu’il était jaloux. Ou amoureux si on suivait les dires de Victoire. « Quant à nier l’évidence… Viska n’est pas très perspicace, mais c’est mignon. En plus, McGowan n’a pas répondu à sa déclaration, alors soit tu te trompes et il ne l’aime pas, soit il n’est pas prêt ce qui est un comportement typiquement masculin. Je pencherais pour la seconde option, mais dans le fond on ne le connaît pas assez bien pour être certaines d’avoir raison. » Victoire avait probablement une liste longue comme le bras d’arguments qui penchaient en faveur d’une histoire d’amour, mais elles n’étaient quand même pas dans la tête de McGowan. Vanellope, elle, avait l’expérience d’une pseudo rivale pour se faire son idée. Néanmoins, l’histoire de Victoire avec Ted avait appris à tout Poudlard à V que très souvent, c’était plus simple pour les personnes extérieures de voir ce qui se tramait côté cœur que pour les principaux intéressés. Au moins, McGowan n’avait plus aucune raison de douter, lui : son orgueil de mâle devait se pâmer d’avoir eu une déclaration. Peut-être qu’ainsi, il comprendrait que Flynn et elle n’étaient pas des dangers ? Ou pas!

Après cet interlude léger dans la conversation, les deux filles en revinrent à la situation de ce banquet surréaliste. « Je suis d’accord avec toi comme quoi tout arrive, on est totalement en phase pour une fois, c’est parfaitement normal qu’elle ressente le besoin d’être entourée et protégée après ce qui lui est arrivé. McGowan et Alex sont peut-être un poil dans l’excès mais c’est peut-être nécessaire pour le moment. Si elle avait été enlevée chez les moldus, je peux te dire qu’elle ne serait pas revenue si vite en cours, et elle aurait le droit, et nous avec, à une bonne thérapie. À les pousser à faire comme si de rien n’était, ils vont tous les trois nous faire une dépression, et les profs auront tous l’air bien cons. » Si Alex paraissait être celui qui allait de mieux en mieux (l’effet Stef!), du côté de Jensen et Viska, c’était moins évident. V n’était pas une spécialiste, mais ils auraient eu besoin d’aide. Son amie avait tous les symptômes d’un syndrome post-traumatique (crises de panique, repli sur soi, paranoïa…) mais il n’y avait personne qui avait eu l’idée de lui faire voir un psy. Ses parents attendaient peut-être l’été pour qu’elle aille en voir un chez les moldus ? C’est ce qu’Erin faisait, et sa dernière cure avait eu de bons effets de ce qu’elle en racontait.

« Elle espère peut-être qu’on se rebellera une fois que tout le beau monde sera parti. Pas que je pense vraiment faire un scandale remarque. Il vaudrait mieux oublier ce stupide banquet une fois qu’il sera terminé. » Tant que Viska ne craquait pas, c’était la meilleure solution qu’ils s’offraient à elles.

{1 322}
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1844
Âge : 15 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13

En ligne

En colère contre le monde entier ★ Vanellope  Empty
MessageSujet: Re: En colère contre le monde entier ★ Vanellope    En colère contre le monde entier ★ Vanellope  EmptyMer 30 Déc - 21:25


Victoire hocha la tête aux paroles de V. Elle n’était pas concernée, elle, mais elle supposait qu’effectivement il valait mieux pour les parents moldus de ne pas tout savoir des mésaventures qui arrivaient aux élèves et du danger que courrait certains. Sa tante Hermione lui avait même dit qu’elle avait été jusqu’à oublietter ses propres parents avant de partir en quête des horcruxes avec ses oncles pour qu’ils soient hors de danger. Ça avait dû être une sacré épreuve pour une jeune fille qui n’avait même pas dix-huit ans. « Oui je comprends. C’était déjà assez difficile pour elle, j’imagine, lorsque Magicis Sacra a occupé le château. » Ça avait été difficile pour tout le monde, évidemment, même les parents sorciers s’étaient retrouvé complètement désemparés. Mais au moins, ils y comprenaient quelque chose, ce qui n’était pas tout à fait le cas des moldus. Mais ça devait être dur, de ne pas pouvoir tout raconter. A moins que ce soit elle qui ait une relation particulière avec ses parents et avec sa famille ? Elle se confiait assez facilement, elle devait bien l’avouer.

« Tu sais, les Weasley sont plus reconnus comme des traîtres à leur sang que comme des sang-pur », bougonna-t-elle. Elle n’aimait pas que l’on effectue un lien d’affiliation entre cette troupe de mages noirs qui constituait MS et sa famille. Il est vrai qu’elle était encore de sang-pure une génération plus tôt, mais leur côté pro-moldu les différenciait de bien des familles de leur sang. Sans compter que beaucoup de Sangs-Purs les avait traités comme des moins que rien juste parce qu’ils n’avaient pas les mêmes moyens financiers que certains autres. Les Weasley n’étaient jamais tombé du côté de la facilité sauf Percy, mais c’était temporaire, et n’y tomberaient jamais. « Prouver que même si le Ministère les a chassé de Poudlard, ils sont toujours là ? » Les motivations de Freja semblaient bien opaques dans ce cas, vu qu’elle n’avait cessé de leur répéter, lorsqu’elle s’était auto-proclamé directrice de l’école, que MS ne faisait aucun mal aux mineurs.

Un sourire amusé étira les lèvres de Victoire, effaçant un instant sa colère, lorsque Vanellope évoqua le week-end qu’avaient passé Jensen et Viska à Pré-au-Lard. « C’est vrai. Et Monsieur Gibson aussi. » Sur le coup, elle n’y avait pas pensé. Il fallait dire que lorsque sa meilleure amie était revenue de l’appartement de leur professeure de Potions, elle ne s’était guère attardée sur la présence de deux adultes avec eux, mais plutôt sur tout le reste : le bracelet offert par son petit ami, le fait qu’il n’ose la toucher parce qu’il voyait Nathan à sa place et bien évidemment, la déclaration d’amour inopinée (comme si Peony et elle ne le savait pas depuis des semaines qu’elle était folle amoureuse du mec le plus arrogant de cette école ! bref.) Et évidemment, se retrouver dans un cadre plus intime qu’une salle de classe, se retrouver sur un lit au lieu des tables inconfortables (ça avait un petit côté excitant mais ça faisait un de ces mal de dos à force !) aidait à se retrouver sexuellement. Même si avoir des adultes dans la pièce à côté aurait pu rendre mal à l’aise, c’était une gêne à laquelle on s’habituait si elle a offert des bouchons d’oreille à ses parents et à Andromeda à Noël, c’est bien pour une raison. « Pour le moment, elle a conscience que c’est pour son bien, puis elle a pas assez d’énergie pour protester mais c’est sûr qu’à la longue, ça pourrait lui peser. »

Les deux lionnes en vinrent à parler de la gestion –mauvaise- de cette histoire par la directrice et par le Ministère, où son oncle et sa tante avaient tout de même des postes assez importants. « C’est clair. C’est peut-être ça que j’ai le plus de mal à comprendre, d’autant que MS s’est emparé facilement de l’école alors il n’y a vraiment aucune raison de les sous-estimer. » D’autant que Voldemort et ses mangemorts avaient eux aussi commis cette erreur, ils avaient sous-estimé Harry et où cela les avaient-ils conduit, hein ? Et aujourd’hui, on leur balançait des discours comme quoi on faisait ce qu’il fallait. Alors premièrement, il était temps, et deuxièmement, pas vraiment, vu que Nathan Symphonie n’avait pas été attrapé. Bordel, ce sociopathe courrait toujours et la directrice pensait sincèrement qu’une ou deux défenses de plus allait faire en sorte que Viska se sente en sécurité !

Victoire était sure d’elle. C’était un fait. Son assurance transpirait par chacun de ses pores (non dilatés, merci bien). Elle avait ses moments de vulnérabilité, comme tout un chacun, mais quand elle affirmait une de ses opinions, c’était avec le ton implacable de ceux qui savaient avoir toujours raison –y compris quand ils avaient tort. « Forcément. Viska a besoin d’entendre les choses et ce crétin n’arrive pas à lui dire en face ce qu’il ressent ! Mais ça se voit, ça se sent. » Comment Viska pouvait même dire le contraire, cela la dépassait kreuh kreuh. Victoire n’avait jamais aimé Jensen je sais Jensou, ça te brise le cœur mais quand il était venu lui annoncer la disparition de Viska, elle avait vu à quel point cela l’atteignait. Il avait failli faire un malaise dans la Grande Salle t’es trop lourd pour moi Jensou, alors je t’ai juste laissé t’écraser au sol par Godric ! Si ça ce n’était pas de l’amour, elle était prête à ne plus parler de Teddy pendant un mois, et c’était un sacré challenge laisser de côté son balai ! « C’est sûr, j’aurais fini par lui poser des questions, confirma-t-elle au sujet du bracelet. Mais oui, ce n’était pas du tout étonnant ! L’idée même qu’elle porte un accessoire offert par un autre garçon, pire un de ses anciens flirts a dû tellement l’énerver ! Dire que Viska doute de la jalousie de son mec… » Cette fois ci, ce fut bien un rire qui s’échappa de sa gorge. Peut-être que ce n’était pas très sympathique de rire des déboires de sa meilleure amie, mais il fallait dire qu’avec Jensen, ils n’étaient vraiment pas doués tout à fait c’est elle qui dit ça ! « Je suis certaine que c’est la deuxième option ! Il est tellement fier et arrogant qu’il a du mal à parler de ses sentiments mais suffit que quelqu’un drague Viska et tu peux être sure qu’il rampera vers elle ! » Oh oui, elle avait longuement parlé du silence de Jensen après la déclaration de Viska, elle n’avait même jamais eu le prénom de McGowan autant à la bouche c’est comme ça que l’obsession débute. Elle avait tenté d’expliquer à la Vipère que ce n’était pas forcément qu’il ne l’aimait pas, juste qu’il n’était peut-être pas prêt. Ou simplement trop con mais on t’aime fort Jensou quand même.

« Vraiment ? Une thérapie ? Ça pourrait leur faire du bien à tous les trois. Tu vois, certains réactionnaires critiquent encore les moldus mais sur certains points, ils sont vraiment plus avancés que nous ! », répondit Victoire avec l'enthousiasme typique d’un Arthur Weasley s’extasiant sur le métro londonien un post, une référence à un film. « C’est pas à nous de faire un scandale. Si Viska pète un câble, oui, mais là…C’est elle qui est la plus touchée dans cette histoire. » Elles, ça les énervait bien évidemment, car elles étaient amies avec la blonde et qu’elles se souciaient d’elle –et parfois, on se demandait vraiment si c’était le cas des adultes de l’école- mais ça ne les affectait pas directement. Victoire avait beau avoir une petite tendance à vouloir que les choses tournent autour d’elle, elle n’en oubliait pas moins que la principale concernée était sa meilleure amie et qu’elle était, en fin de compte, la seule légitime à se plaindre du bouclier et à taper un scandale.  

1 315 mots



proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.


Miss Poudlard 2014 & 2015

Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 767
Âge : 15 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


En colère contre le monde entier ★ Vanellope  Empty
MessageSujet: Re: En colère contre le monde entier ★ Vanellope    En colère contre le monde entier ★ Vanellope  EmptyJeu 31 Déc - 20:19

En colère contre le monde entier !« Ouais, le côté prise d’otages l’a moyennement emballé. » V haussa les épaules : sa mère n’avait pas vraiment voix au chapitre concernant ses études. Comme elle avait toujours été très autonome, elle prenait ses propres décisions, et que sa mère et sa grand-mère soient peu motivées à l’idée que Vanellope retourne dans une école envahie pendant deux mois n’avait pas obtenu grand écho chez la principale intéressée. Je gère, c’est bon avait été la conclusion de leur seule conversation à ce sujet.

« Je ne crois pas vraiment qu’il y ait de traîtres à leur sang du point de vue de MS, la pureté de la magie, c’est de couper les ponts avec les moldus, pas de ne pas les utiliser. La preuve : ils veulent enlever les nés moldus à leur famille, pas les tuer. » V se resservit un peu de salade avec sa purée pendant qu’elle disait ça, peu soucieuse de ménager la susceptibilité de Victoire – qui devait en avoir fait son deuil depuis le temps -. Quant à la théorie de Vic’ au sujet de l’enlèvement, ça se tenait, mais pourquoi Viska ? « Possible. On le saura peut-être un jour. »

Laissant de côté le week-end torride de Jenska le couple Gibson et leur rôle d’accompagnateurs, elle s’attarda sur ce qu’elle craignait pour Viska, à savoir qu’à un moment, la blonde supporte mal de rester enfermée pour échapper à son père biologique. « Sûrement, moi je ne vivrais pas bien de devoir toujours restée enfermée entre quatre murs. » En bon petit électron libre, elle ne supportait aucune restriction dans ses libertés.

« En même temps, ils n’avaient pas compris que MS était dans le coup, ils ont cru que c’était un homme seul face à une grande école et de nombreux professeurs. » C’était le seul point que V voulait bien pardonner aux adultes : l’alliance entre MS et Symphonie avait été une surprise difficile à anticiper. Après tout, Blomberg disait à qui voulait bien l’entendre qu’elle n’aimait pas Voldemort et ses mangemorts.

Quant à Jensen McGowan, la sorcière aux cheveux roses le chercha du regard d’un air pensif. Elle avait du mal à savoir si Victoire avait raison, ou à en être certaine en tout cas. C’était quand même un peu bizarre de ne pas répondre à sa petite amie quand celle-ci lui déclarait ses sentiments, non ? Encore qu’elle n’en sache rien, au fond, puisqu’elle n’avait jamais été amoureuse et comptait bien ne surtout pas verser là-dedans. C’était parfaitement incompatible avec son projet de vie de rester libre, indépendante et sans attache. « Tu crois ? Moi quand je regarde McGowan, la seule chose que je sens, c’est un avis de vent froid. » Le Serpentard n’était pas son plus grand fan mais comme elle avait été un peu mesquine avec lui, elle n’y prêtait pas attention. « En même temps, il se tient relativement bien quand elle regarde. Il m’a presque toujours fusillée du regard lorsqu’elle ne faisait pas attention. » Il avait l’air de ne pas vouloir passer pour le dernier des hommes de Cro-Magnon, ce qui était assez appréciable vu l’éducation du gars en question. « Je suppose que ce serait mal vu qu’on cherche un volontaire pour ce type d’opération suicide ? Parce que j’aimerais bien aider Viska mais en même temps je voudrais éviter de me retrouver blacklistée à vie. » Il faudrait donc probablement attendre que le temps ou les circonstances jouent en faveur de Viska qui a pas une chance de ouf, j’dis ça hein.... Jensen la tolérait déjà à peine dans l’entourage de sa petite amie, si elle se (re)mettait à la draguer, elle allait se prendre un sort dans la tronche avant d’avoir eu le temps de dire instagram.

« J’suis bien d’accord, question santé mentale, les moldus ont une avance de fou sur les sorciers… mais c’est peut-être parce que, justement, les sorciers vont se faire soigner pour ça chez des psychologues moldus. » Si tout le monde agissait ainsi, aucun sorcier ne voyait l’intérêt de se former aux maladies mentales, et ils en revenaient toujours au même point. « J’espère que Peony va réussir à la distraire alors, parce que bon… même si j’adore quand il y a un peu de bazar, ce serait pas cool qu’elle fasse encore une crise. » ça avait l’air douloureux, or V pensait que son amie avait morflé comme ça.

{737}
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1844
Âge : 15 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13

En ligne

En colère contre le monde entier ★ Vanellope  Empty
MessageSujet: Re: En colère contre le monde entier ★ Vanellope    En colère contre le monde entier ★ Vanellope  EmptyMer 17 Fév - 3:07


Après plusieurs années à cotoyer Vanellope, Victoire pouvait assurer sans se tromper que la lionne, l’une des rares à être plus petite qu’elle, était probablement l’une des personnes les plus indépendantes et autonome qu’elle connaisse. Elle avait dû se débrouiller seule, sans son père, sans sa mère dès toute petite, et sans doute trouvait-elle qu’elle était la seule à devoir gérer ces histoires de magie vu que sa mère était née moldue. Vic admirait cette caractéristique chez sa camarade. Elle, elle n’était certainement pas comme ça. Chez ses parents, elle se laissait vivre et en même temps, elle se cherchait souvent des excuses en se disant qu’elle n’avait que quinze ans, les responsabilités, elle pourrait connaître ça plus tard genre à quarante ans. Et bien sûr, elle était complètement dépendante de Teddy. Il avait toujours été clair dans son esprit que sans lui, c’était tout son monde qui s’effondrait. Elle avait ses amis, le Quidditch, qui revêtaient une grande importance pour elle, mais Teddy passerait toujours avant. Il était, et sériât toujours la première de ses priorités. Elle l’aimait de manière totalement excessive, mais profondément sincère, de cette façon qui la caractérisait tant. Elle était dépendante de beaucoup de relations dans sa vie, mais avec Teddy, comme toujours, c’était bien plus marqué. Aussi vrai qu’elle considérait Viska comme son âme sœur, dans le sens le plus littéral du terme, Teddy était l’homme de sa vie, même lorsqu’elle était enterrée dans le plus profond déni concernant la profondeur réelle de ses sentiments pour lui, elle le savait. Il serait toujours le garçon qui compterait le plus à ses yeux et elle était si liée à lui que chaque jour qui les rapprochait de son départ du château l’inquiétait et la plongeait un peu plus dans le désespoir, elle qui, pourtant, n’était pas prompt à se laisser envahir par la tristesse.

La famille Weasley avait longtemps été considérée comme une famille de traîtres à leur sang, une famille qui ne possédait pas vraiment l’orgueil des sorciers, et Victoire savait que certains de leur monde pensaient toujours ainsi. Le truc avec Magicis Sacra, c’était que l’organisation ne semblait pas aussi binaire que ne l’avait pu être Voldemort ou certains Mangemorts. En tout cas, ils ne réfléchissaient certainement pas de la même façon, et Freja l’avait d’ailleurs bien souvent affirmé lors de l’occupation du château. « C’est vrai mais justement, on est connu pour penser l’inverse, surtout Hermione. Néanmoins, ils sont jamais tombé dans la violence, ils ont jamais cherché à la renverser. » En réalité, personne, même pas sa tante, n’avait réellement une idée des plans de MS. Ils souhaitaient imposer leur vision du monde à tous les sorciers, d’accord, mais bien des choses restaient obscures.

Revenant à Viska, la blonde acquiesça aux paroles de V. Pour des filles aussi actives que les deux rouges et or et la Serpentard, être obligée de se cloisonner et devoir supporter de la part des professeurs qu’il s’agit de la seule manière de la protéger, c’était difficile à la longue. « Elle finira par péter un câble, c’est sûr », affirma Vic. Déjà que Viska semblait au bord de la crise constamment, elle avait bien peur que sa panique vire aux coups de nerfs. Et de son point de vue, le corps professoral semblait bien trop sous estimer cette possibilité. « Qui aurait pensé que MS s’allierait avec un homme de l’acabit de Symphonie ? Et comment ont-ils pu se lier ? » Le père biologique de Viska se tenait tellement à l’écart du monde sorcier. Vic savait bien que MS semblait posséder des facultés insoupçonnées mais de là à retrouver un homme qui ne cherchait absolument pas à être retrouvé ? Et lui avait-il gardé des relations dans le milieu de la magie noire qui avait fini par le rapprocher de certains membres de MS ? Nombre de questions restaient encore sans réponses.

« Tu l’as pas vu quand il est venu m’annoncer que Viska venait d’être enlevée. Il était complètement bouleversé, il y avait plus rien de froid chez lui. » Jamais auparavant Victoire n’aurait cru défendre Jensen McGowan. Rien que maintenant, elle était étonnée des paroles qui sortaient de sa bouche. Elle n’aimait toujours pas le Serpentard, et doutait de réellement l’apprécier un jour, mais elle avait vu un côté de lui qu’elle n’avait jamais soupçonné. Elle comprenait les griefs que V retenait contre le Sang-Pur mais il lui semblait important de lui faire remarquer que Jensen n’avait plus rien de froid quand ça concernait Viska. Et on pouvait notamment le voir à sa manière d’être jaloux. « Oui on va éviter que tu te retrouves blacklistée. Viska a besoin de tous ses amis autour d’elle. » Elle trouvait Jensen parfois un peu excessif tu ta fait à vouloir régenter tout son entourage et elle ne savait pas combien de temps Viska accepterait la situation.

« Tu crois vraiment qu’il y autant de sorciers qui vont voir des psychologues moldus ? » Elle même n’avait jamais vraiment entendu parler de thérapie. Et pourtant, entre tous ses oncles et tantes, et ses parents, rescapés de la guerre, ils auraient quand même fait de bons clients. « Je suis sure que Peony gère très bien. Elle a l’habitude. » Elle dormait avec Viska après tout, prenait soin d’elle, veillait à ce qu’elle prenne bien ses potions, bref, elle était là pour elle comme une véritable amie l’était. D’ailleurs, le kidnapping de Viska avait au moins achevé de les rapprocher. Vic n’était pas sure que Peony la pardonnerait un jour sa trahison, mais elle avait décidément l’impression qu’elles avaient retrouvé le chemin de l’amitié.


proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.


Miss Poudlard 2014 & 2015

Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





En colère contre le monde entier ★ Vanellope  Empty
MessageSujet: Re: En colère contre le monde entier ★ Vanellope    En colère contre le monde entier ★ Vanellope  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
En colère contre le monde entier ★ Vanellope
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Charlots contre Dracula [DVDRiP]
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: