Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €

Partagez
 

 [THEME PV] Autour d'un repas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 64
Âge : 15 ans {14/01/2001}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kim Soo Hyun / Shun Oguri


[THEME PV] Autour d'un repas. Empty
Ξ Sujet: [THEME PV] Autour d'un repas.   [THEME PV] Autour d'un repas. EmptyLun 28 Déc - 12:31




Autour d’un repas


Itachi&Alan

9 mars 2016

Itachi n’avait vécu que de très loin les derniers événements, c’étaient surtout Kate et Aoi qui lui avaient parlé de l’ambiance dans la salle commune des Serpentard pendant la semaine de l’enlèvement de Spingate. Il ne connaissait la jeune fille que de nom, et s’il était bien placé pour savoir ce que ça faisait d’être entre les mains d’adultes abusifs, sa compassion n’avait guère été plus loin que quelques mots de sympathie à ses proches plus directement impactés.

Au demeurant, ce n’était pas la seule nouveauté de ces dernières semaines : pendant que certaines blondes se faisaient enlever, d’autres sortaient avec le premier venu. Itachi observait d’un regard critique l’évolution du coupe Kate/Quino sans pour autant partager avec quiconque le fond de sa pensée. Le jeune homme avait tendance à être très secret et à ne pas s’ouvrir facilement, en plus tout ce qui lui importait était le bonheur de ses proches, tant que Quino ne faisait pas pleurer sa meilleure amie, il ne voyait pas vraiment d’objection à leur relation. D’ailleurs, ce n’était pas comme si son avis avait de la valeur, Aoi faisait n’importe quoi et il avait beau le dire, elle continuait !

Mécaniquement, il chercha à repérer la majorité des filles de sa vie à la table des Serpentard. Karen était à côté de McGowan, quant à Aoi, elle était avec des filles de son dortoir. Il ne distingua pas Kate, peut-être qu’elle lui tournait le dos ou que quelqu’un la cachait à sa vue. Revenant à ce qui se passait à sa propre table (soit pas grand-chose pour le moment), il écouta d’une oreille distraite le discours de leur directrice. Finalement, il se servit à manger et à boire, avant de couler un regard à son voisin de table. Il s’agissait d’Alan Carmichael. Personnalité solaire de leur maison, on ne pouvait pas dire que le jeune homme soit le genre de personne avec qui le timide Itachi discutait facilement. De toute façon, Itachi avait peu d’amis dans sa propre maison voire peu d’amis tout court si on exceptait Karen et Kate. Le jeune homme se flattait de n’avoir pas besoin de fréquentations supplémentaires les filles prennent déjà toute la place, surtout que le travail scolaire lui demandait vingt fois plus de temps qu’aux autres à cause de son retard en lecture et en écriture.

Néanmoins, Alan étant en cinquième année, il devait être plus directement concerné par les derniers événements que lui. Par politesse, Itachi adressa donc la parole à son aîné d’un ton mesuré : « Tout va bien Alan ? Ce n’est pas trop dur de les entendre parler du bouclier ? » Car finalement, parler du bouclier revenait à parler des failles qui avaient permis à Spingate d’être enlevée au sein même de l’école. Itachi se doutait que les six jours qu’avaient duré l’enlèvement avait été très durs pour ceux qui connaissaient mieux la présidente de Sterne que lui. Si ça avait été une des filles, ses sœurs, Kate ou Karen, qui avait subi un tel traitement, il ne savait pas comment il l’aurait vécu, mais pas bien aurait probablement été un euphémisme. Il ne se souvenait que trop d’avoir assisté impuissant à une pluie de coups sur ses sœurs alors que l’un de ses maîtres le retenait. Le monde pouvait être cruel avec les enfants qu’ils étaient encore tous… et Itachi était désolé que tant de ses connaissances, même vagues, subissent cette réalité malheureusement familière à sa fratrie.

577
(c) DΛNDELION



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Alan Carmichael
Alan Carmichael
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 2535
Âge : 16 ans [10/05/2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 20
FACECLAIM: Austin Butler


[THEME PV] Autour d'un repas. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Autour d'un repas.   [THEME PV] Autour d'un repas. EmptyLun 28 Déc - 22:50

Alan était plongé dans la contemplation de la table de Serpentard : il était dubitatif. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, il ne regardait pas Viska. La Grande Salle était plongée dans un brouhaha habituel (qui lui avait cependant échappé durant de longs mois merci Evan) et le discours de Minerva venait de se terminer. Une fois que la directrice eut fini de parler, Alan avait porté son regard sur son amie : bien évidemment, il avait un avis très tranché sur ce qui avait été dit. Pour une fois, le sorcier était loin d'être pétillant et de bonne composition : mais c'était uniquement parce qu'il était clairement impliqué dans l'histoire et était loin d'être objectif. Viska avait été enlevée et on leur annonçait aujourd'hui que la moitié du monde magique était venu pour renforcer le bouclier de l'école. Trop tard.
Le regard du Poufsouffle avait cependant bien vite changé de cible : en regardant Viska, il était tombé sur la petite-amie de Quino, elle aussi assise à la table des Serpentard. Depuis, l'Irlandais ne pouvait s'empêcher de faire glisser son regard de la blonde de Serpentard, Katarzyna à tes souhaits à Dahlia, la brune inaccessible de Serdaigle, à la table voisine.
Mais qu'arrivait-il à Quino ?
Oh, alors oui, il savait, ce qui lui arrivait, mais ça ne l'empêchait pas de ne pas comprendre.

Comment faisait-on semblant, en fait ?
Alan était persuadé que – contrairement à ce qui lui criait sa logique intérieure, mais oui, il s'était fait une raison – Dahlia et son meilleur ami étaient faits pour être ensemble. Une sombre histoire de contraires qui s'attirent, très probablement. Alan se sentait plus proche de Dahlia en caractère et pourtant ça ne l'empêchait pas d'être très proche de Prue et de Quino. Donc, c'était possible. Et depuis qu'Alan les voyait ensemble, c'était devenu pour lui comme une évidence il a été amoureux de Dahlia, il sait de quoi il parle.
Et pourtant Quino sortait à présent avec une élève de Serpentard.
Alan avait honte de reconnaître qu'il ne connaissait pas du tout la jeune fille : ça n'avait rien de très surprenant, en vrai. Il avait passé 6 mois loin de tout le monde, ils étaient à des âges où ils changeaient tous très vite (il n'y avait qu'à voir Vane' qui changeait de couleur de cheveux plus vite que son ombre) et surtout Alan connaissait le trombinoscope entier des Poufsouffle – parce que Prudence était préfète et qu'il l'aidait laborieusement à réviser chaque été – mais était un peu perdu concernant les élèves des autres maisons qui n'avaient pas son âge. C'était le cas de la verte et argent mais qui es-tu ?.
Il retenait assez bien les noms des premières années, en général mais juste 2 jours, mais non, Quino ne sortait pas avec une première année. Pour tous les autres, à moins qu'il n'ait un lien avec eux via un de ses amis, c'était le flou artistique. Il n'y avait rien de mal à ça, se disait-il, personne et surtout pas Prudence ne pouvait retenir tous les visages de Poudlard sauf les professeurs, mais ils sont payés pour ça, eux. En tout cas, maintenant, il la connaissait.

Le sorcier fut sorti de ses pensées par son voisin de table : il s'agissait d'Itachi, un sorcier d'un an son cadet à qui Alan parlait assez peu. Il parlait à assez peu de monde au final : le capitaine se laissait accessible, mais dans une journée on parlait plus à ses amis qu'à qui que ce soit d'autre, en fait.

- C'est surtout un peu tard, oui.  Répondit l'Irlandais du tac-o-tac : il pensait à Quino, mais il n'avait pas perdu de vue les derniers mots de Minerva. Toute cette situation était légèrement injuste et bien qu'il plaignait sa directrice d'être dans une situation délicate, il ne pouvait s'empêcher de trouver cet état de fait parfaitement dégueulasse. Il avait fallu que Viska soit enlevée pour que tous les élèves de Poudlard méritent une protection supplémentaire, c'est ça ?

- Ils auraient pu se réveiller avant. Parce que c'était ça, le problème : s'ils avaient conscience que le bouclier était maintenant une passoire ajourée, comment pensaient-ils maintenant le faire devenir imparable ? Ils le croyaient déjà imparable, auparavant, et il s'était révélé insuffisant pour protéger Viska de son père. Qu'en était-il de maintenant ? Magicis Sacra faisait bien ce qu'il voulait depuis toujours non ? Depuis quand les Ministères de la Magie du monde entier pouvaient se féliciter d'avoir enfin une victoire à leur actif ?
Alan était persuadé que ce n'était que de la poudre aux yeux : MS était tout puissant et personne, même Minerva, ne pouvait rien faire contre eux. Et ça se voyait d'ailleurs à son regard monsieur lit dans les regards maintenant.
Le pire, dans tout ça, c'était que l'attaque ne venait pas de Magicis Sacra. Pas directement du moins. Ils avaient aidé Nathan Symphonie (cohérence zéro au passage : ils se vantaient de ne pas toucher aux enfants, mais lâchaient le pire psychopathe de la décennie sur une adolescente) mais eux étaient restés (lâchement) en dehors de tout ça. Et un enfant traumatisé de plus, un !

- Excuse-moi... ajouta le Poufsouffle, réalisant qu'il s'était laissé aller à sa soudaine mauvaise humeur. Tout ce tralala pour rien l'énervait un peu.
Il se rendit compte que le sorcier à sa droite n'avait rien d'un confident, surtout : Itachi était loin d'être un de ses copains et Alan s'était laissé aller à des confessions qu'il n'aurait jusqu'alors réservé qu'à ses amis proches.
Ça ne lui ressemblait pas de critiquer quelqu'un, surtout.
- Ça va toi ? Tu vis à Galway, c'est ça ? Il se rendit que la question était un peu personnelle pour un garçon à qui il parlait très peu souvent, mais Alan ne se voyait pas demander autre chose. C'était dans sa nature de penser aux autres avant de penser à lui. Et pour le coup il ne savait que très peu de chose du sorcier hormis qu'il était dans une famille d'accueil à Galway depuis quelques années. Puis surtout, l'Irlandais préférait parler des autres plutôt que de lui-même : à moins qu'il n'ait quelque chose de très constructif à dire, il préférait écouter. Ça avait toujours été le cas.
C'est sans doute ça qui avait fait qu'Itachi et lui s'étaient au final très peu parlés ; le japonais n'était pas connu pour être particulièrement loquace Lucas, c'est toi ?.

(1045)


Alan
CARMICHAEL
FIND JOY IN THE ORDINARY


[THEME PV] Autour d'un repas. Ro5s


Dernière édition par Alan Carmichael le Mer 30 Déc - 7:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 64
Âge : 15 ans {14/01/2001}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kim Soo Hyun / Shun Oguri


[THEME PV] Autour d'un repas. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Autour d'un repas.   [THEME PV] Autour d'un repas. EmptyMar 29 Déc - 18:51



« Mieux vaut tard que jamais, non ? » Au moins, il y avait une petite chance pour que Spingate soit en sécurité désormais, que ce soit arrivé une fois, mais que ça n’arriverait peut-être plus jamais, et ça c’était plutôt bien. En tout cas c’est ce que pensait Itachi, bien qu’il soit capable d’envisager que c’était plus facile pour lui de penser ainsi que pour des personnes qui connaissaient réellement la présidente de Sterne. « Et ils n’avaient peut-être pas conscience que le bouclier avait des trous avant… ça. » Il désigna d’un geste vague la table des Serpentard où devait se trouver la blonde en compagnie de ses propres amies et de sa sœur. Non pas que l’anglais veuille se faire l’avocat du diable auprès de l’irlandais, mais s’il y avait effectivement eu des erreurs, il doutait qu’elles aient été faites en pleine conscience. Les adultes n’avaient pas voulu que les choses se déroulent de cette manière, ils ne l’avaient pas anticipé, mais il était dans la nature humaine d’être faillible.

« Ce n’est pas grave. Si tu connaissais mes sœurs, tu comprendrais que je ne me froisse pas pour si peu. » Répondit-il ensuite avec simplicité lorsque Alan s’excusa de son léger mouvement d’humeur. Et encore, Itachi évoquait Aoi et Yukino, mais en réalité il aurait pu en dire autant de ses meilleures amies. Il était entouré de filles caractérielles, donc ce n’était pas quelques remarques un peu sombres qui allaient le choquer. Les disputes de Kate et Karen par exemple, c’était bien plus violent – et surtout avec des causes bien moins compréhensibles, Itachi concevait tout à fait le trouble d’Alan mais ne saisissait jamais un traître mot des conflits de ses deux amies -.

La question suivante surprit le jeune homme, en parti parce qu’il ne voyait pas de lien avec ce qui avait précédé dans leur conversation, et en parti parce qu’il ne pensait pas que cela fut très intéressant. Ce n’était pas comme s’il était particulièrement attaché à son lieu de vie en dehors de Poudlard, il n’y avait passé que très peu de temps avant d’être scolarisé ici. Yukino en revanche aimait beaucoup Galway, ainsi que leur famille d’accueil, ce qu’Itachi ne pouvait s’empêcher de trouver dangereux car qui leur disait qu’ils pourraient y rester jusqu’à leur majorité à tous ? Ces gens là étaient payés pour s’occuper d’eux, il ne fallait pas s’y attacher.

« Oui, ça va. Et en effet, je vis à Galway. En quelque sorte du moins, je dirais que c’est plutôt l’endroit où vit ma famille d’accueil. Avant je vivais à Manchester, je crois que j’y suis né aussi, mais on en est pas sûrs à 100 %. Toi en revanche tu es un vrai irlandais ? » Question rhétorique, simplement pour relancer la conversation vers Alan. S’il fallait parler lieux de vie, nul doute que les expériences d’Alan étaient meilleures que les siennes. L’esclavage n’avait rien eu de très dépaysant dans son enfance, même si Itachi n’avait pas de mauvais souvenirs de Manchester. De temps en temps, sous prétexte d’une course, il faisait de longues balades. Il y avait des coins jolis. À Galway aussi, bien sûr, mais depuis qu’il avait été retrouvé avec ses sœurs par le Ministère de la Magie, il avait surtout passé son temps à essayer de rattraper un retard scolaire monstrueux et des difficultés de lecture abyssales. Il connaissait finalement assez peu sa ville de résidence, sorti du quartier où vivaient ses parents d’accueil. Alan aurait peut-être des coins à lui conseiller, qui sait ?

593
(c) DΛNDELION



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Alan Carmichael
Alan Carmichael
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 2535
Âge : 16 ans [10/05/2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 20
FACECLAIM: Austin Butler


[THEME PV] Autour d'un repas. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Autour d'un repas.   [THEME PV] Autour d'un repas. EmptyMer 30 Déc - 8:18

Une fois que son regard eut quitté la table de Serpentard, Alan ne lâcha plus son interlocuteur des yeux : il essaya du moins, mais ce n'était pas facile étant donné que le sorcier était juste à côté de lui tu m'espionnes c'est ça ? Toi aussi tu fais partie de MS, comme ta copine Karen ?.

- Oui, c'est bien le problème. Mon amie a été enlevée à cause de ça.

Alan était énervé de ce qui était arrivé à Viska, il l'était encore plus de voir que son amie était la seule à agir comme s'il lui avait planté un couteau dans le dos. On l'avait agressé lui à la rentrée et c'est Viska, manquant pour le coup vraiment d'empathie, qui lui en voulait : il sentait bien que la jeune fille avait pris ses distances avec lui et ce indépendamment des assauts de Jensen à son égard pour la protéger (ce que pour le coup, Alan approuvait. Il aurait fait pareil).
Elle avait changé, depuis la rentrée et avec elle Alan en venait presque à s'en vouloir d'avoir été agressé, malmené et persécuté durant 6 mois. Il ne trouvait pas ça normal venant d'une amie, d'ailleurs. Elle lui reprochait aussi (avait-il apprit) d'avoir passé des vacances avec sa bande d'amis, l'été dernier : à quel moment devait-elle lui en vouloir ? Comme si elle aurait aimé être entouré de personnes qu'elle ne connaissait pas, peut-être... Jamais Alan ne lui aurait reproché d'inviter des amis chez elle : il trouvait ça tellement absurde qu'il se demandait ce que ça cachait d'autre tu es amoureuse de Ted, toi aussi ?.
Et à quel moment devait-elle en vouloir plus à lui plus qu'à Prudence, d'ailleurs ? Dans l'histoire la préfète avait étrangement le beau rôle. Ce n'était pas comme s'ils n'avaient pas décidé de se voir au Chemin de Traverse quelques semaines plus tard, surtout. Une initiative d'Alan, par ailleurs.
Bref. Alan trouvait cette situation tout à fait injuste et il devait reconnaître que le sujet Viska – en particulier pour les horreurs qui lui étaient arrivées les dernières semaines – ne le laissait plus indifférent, à présent.

- On pensait qu'on était en sécurité depuis que MS était venu, j'espère que maintenant c'est le cas. Alan haussa les épaules. Il venait de comprendre ce qui l'énervait : le fait que le bouclier soit renforcé était une bonne nouvelle, c'était toute la parade qu'il y avait autour qui l'énervait. Ces gars là n'étaient pas censés faire leur boulot, en fin de compte ? Alan trouvait de surcroit déplacé de crier victoire aussi vite alors que ça faisait un bon moment que leur camp n'avait pas brillé par une réussite. Je râle... mais je suis content, en fait. C'est juste cette... parade, qui m'ennuie un peu. Mais c'est cool qu'on soit enfin protégés. Alan montra du menton la table Ministérielle : on aurait dit qu'on leur faisait célébrer quelque chose juste pour leur remonter le moral. Alors que clairement, personne n'avait le cœur à la fête. Pas Alan, du moins.
Et ce même si Evan et ses copains avaient quitté Poudlard.
Alan avait lancé ces derniers mots dans un but purement altruiste : il n'était pas persuadé que le bouclier était effectivement efficace (mais l'espérait) d'autant plus qu'une taupe se cachait peut-être dans l'équipe Ministérielle et pouvait faire tomber le bouclier à tout moment, mais il ne se voyait pas inquiéter Itachi pour rien. Après tout, peut-être qu'aujourd'hui Poudlard avait de vraies raisons de se réjouir : ils étaient peut-être enfin en sécurité !

- Tes sœurs sont à Poudlard, c'est ça ?

Demanda Alan, content de voir que chez Itachi aussi les filles avaient leur petit caractère. Hormis Tempérance, Alan n'était entouré que de filles à gros caractère : Prue, Victoire, Joséphine, Viska, Dahlia, même Vane' dans son style n'était pas le genre de fille qu'on titillait, même si elle était d'un naturel agréable pas comme cette hystérique de Prudence. Au final, les filles avaient des choses à dire et ne s'en cachaient pas, maintenant. Elles étaient même devenues plus badass que les garçons je ne vous ait pas dit mais les trois garçons qui m'ont agressé dans les toilettes étaient des filles, en fait.

La réponse d'Itachi sur Galway eut pour effet de mettre très mal à l'aise l'Irlandais : pour sûr, l'asiatique savait comment créer l'embarras.
Déjà, il ne considérait pas le lieu de vie de sa famille d'accueil comme le sien Etrange, vous avez dit étrange? . Ensuite il avouait à demi-mot qu'il ne savait pas où il était né (ce qui plongeait Alan dans une incertitude pesante « dois-je savoir quelque chose que je sais pas ? ») et qu'il était né à Manchester. A Manchester ? En Angleterre !.

- Euh... oui moi, je suis né à Galway. J'y vis avec Prudence, et mon cousin Magnus, là-bas. Alan montra du doigt le jeune Fitzpatrick, assis plus loin à table, étant persuadé qu'Itachi connaissait l'identité de sa meilleure amie – alors absorbée en pleine discussion avec Jo – la préfète de leur maison tu ne sais pas qui c'est ? Tu es sûr ? Une blonde pas très discrète qui rate toutes ses potions ! Mais siiii, celle qui rate le vif d'or à chaque fois, aussi, réfléchis-bien ! Celle qui est en retenue tous les deux jours ? Oui, oui, c'est elle aussi. Rien ne rendait Alan plus fier que de parler de son pays : il l'adorait et pourrait en parler des heures. Et Itachi venait de lui confier à présent vivre à Galway c'est sa famille d'accueil qui y vit, suis un peu, ça leur faisait donc un sacré point commun.

- Et... tu aimes ?
Alan avait senti une petite réserve, elle était donc loin de partir dans une tirade enjouée sur les qualités de son pays la bière y est excellente !, et de sa région plus précisément ; S'il sentait son interlocuteur réticent, il se devait d'en comprendre les raisons et de l'écouter. Peut-être avait-il quelque chose à dire de bien plus important, au final on est venu vivre à Galway parce qu'à Manchester, on nous traitait comme des esclaves, mes sœurs et moi. Oui, oui, tu as bien compris. Des esclaves..

(1008)


Alan
CARMICHAEL
FIND JOY IN THE ORDINARY


[THEME PV] Autour d'un repas. Ro5s
Revenir en haut Aller en bas

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 64
Âge : 15 ans {14/01/2001}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kim Soo Hyun / Shun Oguri


[THEME PV] Autour d'un repas. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Autour d'un repas.   [THEME PV] Autour d'un repas. EmptyMer 30 Déc - 22:19



« Et bien, en réalité, elle a été enlevée à cause de son père. » Si certaines personnes n’étaient pas animés de mauvaises intentions, ils n’auraient pas besoin de se calfeutrer derrière un bouclier. Évidemment, c’était utopique de penser qu’ils pourraient un jour s’en passer : le mal existait, qu’il prenne le visage de Nathan Symphonie ou celui de quelqu’un d’autre. Pour Itachi, le visage du mal était celui de son ancien maître, mais il avait dans l’idée qu’il existait sûrement pire que lui encore, et on parlait de quelqu’un qui avait acheté trois enfants pour les mettre en esclavage. « Je comprends, il n’y a à priori pas grand-chose à fêter dans un bouclier réparé. Ils font probablement ça pour redorer leur image, qu’une élève ait été enlevée sous leur nez c’est pas terrible pour la réputation de l’école. » Ou pour la réputation du Ministère sensé les protéger.

« Oui, Aoi est en troisième année, et Yukino en première année. Mais aucune des deux n’est à Poufsouffle, elles ne sont pas assez patientes pour ça. » Il supposait qu’elles étaient loyales, et aussi plutôt travailleuses (difficile de faire autrement vu leur condition de vie), mais clairement, elles n’avaient aucune patience. Aoi était même capricieuse tandis que Yukino était du genre têtue. Itachi est le plus calme des trois, bien que cette attitude cache en réalité une part sombre et tortueuse qu’il étouffait pour s’occuper de ses sœurs. Après tout, elles n’avaient que lui sur qui compter : les assistants sociaux, la famille d’accueil… tous ces gens n’étaient pas dignes de confiance. Ils étaient payés pour s’occuper d’eux, leur relation se basait sur du profit, elle n’avait rien de sincère. Que Yukino pense le contraire était source d’une grande inquiétude pour Itachi.

« C’est sympa. » Commenta-t-il au sujet de Prudence et Magnus qu’il connaissait de vue dans la mesure où ils étaient tous dans la même maison. Cela dit, il ne leur parlait pas plus que ça ni à l’un, ni à l’autre, mais ça c’était parce qu’il n’allait pas vraiment vers les autres non plus. Les seuls amis qu’il possédait avaient généralement fait le premier pas dans sa direction. Trop de personnes dans son entourage, c’était aussi trop de personne à qui il pourrait s’attacher, et donc trop de personnes à protéger – même si sa vie depuis quelques années ne nécessitait plus vraiment qu’il prenne des coups à la place de ses sœurs, mais il l’aurait fait volontiers pour Kate et Karen si nécessaire, deux personnes de plus donc… -. Contrairement à lui, Alan avait toujours eu l’air d’avoir un entourage assez conséquent, et c’était en parti pour cette raison qu’Itachi ne lui parlait pas. Il était en quelque sorte intimidé par les gens très sociables lui-même ne l’étant pas vraiment.

« Je ne sais pas, on ne peut pas dire que j’ai vraiment eu l’occasion de visiter la ville. Je n’ai réellement vécu qu’un an là-bas avant d’entrer à Poudlard, et à l’époque je mettais pour la première fois les pieds dans une école. Il fallait que j’apprenne à lire, écrire, compter… faire du tourisme n’était pas la priorité. Et ensuite, je crois que l’idée ne nous ait jamais venu de demander à visiter la ville… ça pourrait être un truc à faire l’été prochain. Tu as des endroits à me conseiller que tu aimes particulièrement ? » Yukino devait être plus familière de la ville et ses environs vu qu’elle avait vécu plus longtemps sur place. Itachi ayant été le premier à entrer à Poudlard, il était aussi celui qui avait le moins d’attache, de liens, avec Galway et ses habitants.

606
(c) DΛNDELION



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Alan Carmichael
Alan Carmichael
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 2535
Âge : 16 ans [10/05/2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 20
FACECLAIM: Austin Butler


[THEME PV] Autour d'un repas. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Autour d'un repas.   [THEME PV] Autour d'un repas. EmptySam 2 Jan - 17:13

Itachi supposa que tout ce manège – la parade des aurors et tout le festin qui suivait – était fait pour redorer leur image. Alan ne pouvait pas s'empêcher de trouver ça un peu tardif, déplorant ce qui était arrivé à Viska, mais il était quand même content que le Ministère s'occupe un peu d'eux.
Viska avait vécu des choses atroces, mais si ça avait au moins servi à ce que plus personne ne puisse entrer dans Poudlard, c'était déjà ça.

- Oui. Se contenta t-il de répondre, même si pour le coup, il faisait une vraie différence entre cette pauvre professeur McGonagall et le Ministère de la Magie. Le Poufsouffle sentait bien qu'une était plus dans leur camp que les autres.
Itachi lui répondit ensuite que ses deux sœurs n'étaient pas à Poufsouffle, car elles n'étaient pas assez patientes pour ça. Alan connaissait une ou deux personnes de chez les blaireaux qui prouvaient que cette caractéristique n'était pas obligatoire pour être admissible : loin de là !

- Ah oui, elles sont dans quelle maison ? Alan était assez curieux de nature : pas une curiosité déplacée, mais il aimait beaucoup apprendre et s'intéresser aux autres. Peut-être d'ailleurs que les deux sœurs d'Itachi avaient des relations avec Alan via un ami ou une connaissance, commune, qui sait ? Poudlard était une grande école mais au final, tout le monde avait plus ou moins des liens avec chacun.

Mal à l'aise – très, mal à l'aise – Alan ne savait pas trop comment parler de la famille d'accueil d'Itachi, qui était clairement le plus sensible qu'ils aient abordé jusque là et on a parlé du père de Viska, hein!. En fait, ce mode de vie lui était complètement étranger : dans son entourage il ne connaissait aucune famille recomposée, il ne connaissait personne qui avait adopté des enfants et il ne connaissait bien évidement personne qui faisait office de famille d'accueil, pas même chez les sorciers de Galway. Il fallait dire qu'hormis la mère de Prue et ses oncles et tantes, les parents Carmichael ne voyaient pas grand monde dans la ville. Les amis de maman étant dans tout le pays, et ceux de papa plus à Londres.

- Et... ta famille d'accueil est sympa ? Lança Alan, maladroit. En fait, ce qui le gênait était d'aborder le sujet « avant-adoption » en fait. Quand il entendait famille d'accueil, il entendait parents décédés, père qui avait fuit le foyer, ou pire encore. Ce n'était pas des sujets qu'il avait l'habitude d'aborder alors, dis-moi Itachi ? Tes parents ne t'aimaient plus et ont décidé de t'abandonner, c'est ça ? et ça le gênait un peu. Pardon, mais, du coup, comment ça marche ? Ta famille d'accueil vous a adopté il y a longtemps ? Et ils vous ont adoptés, parce que... vos parents... sont... Nathan Symphonie / morts / de dangereux psychopathes / partis acheter des cigarettes et jamais revenus / découpés par Heaven Gibson pour servir dans une potion ? Complétez les mentions manquantes, Mr. Summers.

- Tu sais, on peut même faire mieux... Oui, Alan parlait en 'on' pour Prue et lui. Quand on parlait Galway, c'était indissociable. Pendant que Magnus cherche des cailloux Prue et moi on pourra vous faire visiter quelques coins, l'été prochain. Si ça vous dit. Être un ambassadeur de sa région plaisait beaucoup à Alan. Sans compter que ça faisait une pierre deux coups et que les parents adoptifs d'Itachi (sa famille d'accueil, du moins) pourraient agrandir leur cercle de connaissances avec les Carmichael et la charmante Elanor O'Brien.

(579)


Alan
CARMICHAEL
FIND JOY IN THE ORDINARY


[THEME PV] Autour d'un repas. Ro5s
Revenir en haut Aller en bas

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 64
Âge : 15 ans {14/01/2001}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kim Soo Hyun / Shun Oguri


[THEME PV] Autour d'un repas. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Autour d'un repas.   [THEME PV] Autour d'un repas. EmptyDim 3 Jan - 11:22



Itachi laissa de côté momentanément le sujet du bouclier qui ne semblait plus d’actualité dans l’esprit de son camarade – il faut dire qu’il n’y avait pas grand-chose à commenter maintenant que tout le monde était en train de déguster son repas -. « Aoi est à Serpentard et Yukino à Gryffondor. » Ils étaient donc tous dans des maisons différentes, ce qui n’était pas si surprenant que ça vu leurs tempéraments respectifs. Et ça ne les empêchait pas de se voir d’ailleurs ! Aoi s’entendait bien avec les deux amies d’Itachi, Karen et Kate, donc ils passaient souvent du temps tous les quatre. Yukino, encore une fois, était peut-être plus à l’écart vu qu’elle était plus jeune, mais selon son grand frère ce n’était pas une mauvaise chose que de gagner en indépendance si c’était pour être bien intégré dans son année.

« Oui, ils sont plutôt gentils. » confirma ensuite Itachi, peu conscient du trouble qui prenait son camarade. Il arrivait que pour expliquer que sa famille d’accueil était plutôt chouette, il la compare avec ses maîtres, ceux qui l’avait acheté avec ses sœurs suite à la mort de leurs parents (et qui eux étaient tout sauf chouettes). Mais il avait compris, au bout d’un peu plus de trois ans et demi à Poudlard, qu’amener aussi brutalement la question de l’esclavage pouvait déranger ses camarades, peu habitués à la violence d’une telle réalité. Maintenant, donc, s’il en parlait toujours aussi librement, il le faisait avec plus de précaution – sauf avec ses amis, déjà au courant de tout -.

« Nos parents sont morts oui. » confirma avec neutralité Itachi entre deux bouchées de pain. Il n’était guère ému de cette perte : être orphelin était douloureux, mais il n’avait pas d’autre choix que de vivre avec, surtout qu’il avait ses sœurs à sa charge. Comme il l’avait souvent dit à Kate, c’était une douleur qui ne guérirait jamais – surtout qu’il avait assisté au meurtre et en gardait le souvenir contrairement à ses sœurs -. Elle l’empêchait, par exemple, de faire apparaître un patronus correct. Cependant, cette douleur était dominée par le sentiment, plus vivace, d’affection pour ses cadettes. Puisque leurs parents n’étaient plus là, c’était à lui de s’occuper de ses sœurs.

« Mais nous n’avons pas été adoptés. Le Ministère de la Magie paye notre famille d’accueil pour nous garder, un peu comme on paierait une nourrice à plein temps. Lorsqu’ils nous ont trouvé chez nos maîtres, Aoi et moi étions déjà trop vieux pour prétendre à une adoption plénière. Nous ne voulions pas être séparés tous les trois, alors ils ont trouvé cette solution. C’est aussi le Ministère qui paye pour nos études ici, c’est un peu comme si nous étions les enfants de l’état. » Il y avait un mot pour ça mais il ne lui vint qu’après coup : Aoi, Yukino et lui étaient « pupilles de la nation ». Ils n’avaient pas de parents, mais jusqu’à leur majorité, le Ministère pourvoyaient à leurs besoins. C’était un très net progrès par rapport à leurs trois premières années en tant qu’orphelins durant lesquelles ils avaient été vendus à un couple peu scrupuleux puis utilisés jusqu’à l’épuisement.

Le jeune homme sourit à la proposition de l’irlandais, ce qui était assez rare pour être noté, car on ne pouvait guère prétendre que le brun soit très expansif. « Oui, bien sûr, ce serait sympa, merci. Aoi et Yukino seront probablement ravies aussi. » Ils ne sortaient presque pas l’été, sauf pendant les deux semaines de vacances de leur père d’accueil durant lesquelles ils allaient faire du camping et quelques visites, donc un peu de tourisme avec ses camarades et ses sœurs serait un changement appréciable dans leur routine.

620
(c) DΛNDELION



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Alan Carmichael
Alan Carmichael
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 2535
Âge : 16 ans [10/05/2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 20
FACECLAIM: Austin Butler


[THEME PV] Autour d'un repas. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Autour d'un repas.   [THEME PV] Autour d'un repas. EmptyDim 3 Jan - 20:13

Itachi informa Alan que ses sœurs étaient respectivement à Serdaigle et à Poufsouffle, oui, je t'écoute, pourquoi ? Gryffondor et à Serpentard : voilà qui ne lui donnait aucune information particulière, au final. Certes Alan avait déjà vu des élèves asiatiques à Poudlard, mais comme l'école était quand même très hétérogène, il n'avait pas forcément fait le lien entre eux. Il ne devait sans doute pas connaître les sœurs du sorcier, bien qu'une Yukino Summers à Gryffondor lui disait vaguement quelque chose : il n'avait - à cause de son agression dès la première semaine de cours fiesta loca - pas trop eu le temps d'aider Prue à apprendre son trombinoscope à la rentrée trombinoscope d'élèves qu'elle finissait au bout du compte par appeler "petit".
- D'accord. Répondit-il, poliment. Itachi n'était pas un garçon particulièrement bavard : Alan non plus, à la base, mais avoir grandi avec Quino et Prue l'avait fait changer en profondeur et l'avait habitué à autre chose maintenant, je me promène dans la forêt interdite tout seul, le soir. Il était habitué à avoir des interlocuteurs loquaces en face de lui et ça lui convenait bien : il aimait écouter parle donc, dis moi tous tes secrets. Oui, tu brules d'amour pour Argus, d'accord. Dis m'en plus, Irma.. Avec Itachi, on pouvait dire qu'ils étaient à armes égales : sans être particulièrement gênés, on sentait bien que les deux sorciers ne pourraient pas tenir une discussion pendant des heures. C'était un privilège qui n'était réservé qu'aux bavards du genre de Tempérance de Jo, Quino ou Prue. Il fallait dire qu'ils n'avaient – et ça arrivait plus souvent qu'on ne le croyait – pas trop de points commun : Itachi était agréable à regarder huuuu mais pas une seule seconde Alan ne pensa 'séduction' en voyant le sorcier moi aussi je brûle d'amour pour Argus. Non, il le voyait plus comme un camarade de maison qui avait eu le bon goût – et c'est tant mieux pour lui – d'habiter Galway. Et pour Alan, c'était un [b]gros[b] point positif Raciste, moi ? Tu habites en Irlande ? Non ? Allez, casse-toi ! Hop, hop, hop !.

- Je suis désolé. Alan ne se figurait pas vraiment ce que devait être la perte d'un, ou même de deux parents au fond, tu n'es pas mieux sans ? Les règles, toussa ?. Il avait perdu sa grand-mère il y'avait quelques années et il avait eu du mal à le digérer, aujourd'hui encore. Mais perdre ses parents, c'était certainement dix fois pire. Alan n'avait pas eu la chance d'avoir des frères et sœurs, il avait donc un lien particulier avec ses deux géniteurs Myrielle et Nathan Symphonie: le décès d'Isleen et Eddie aurait complètement détruit sa vie. Et pourtant, il aurait bien été incapable de savoir comment l'avait vécu son interlocuteur. Aucune peine de ce genre n'était comparable à une autre, à ses yeux.

- Je vois. Pupille de la Nation, donc. Conclut Alan en hochant la tête : il voyait bien de quoi il s'agissait, théoriquement du moins, bien que n'y avait jamais été confronté. Ce mot lui était familier, il avait déjà entendu maman l'utiliser.
La situation d'Itachi et de ses sœurs ne devait pas être simple, c'est sans doute pourquoi le Poufsouffle était relativement discret en général. Alan se disait que s'il avait vécu les mêmes choses, lui aussi se serait fait discret, même s'il se trouvait de base relativement transparent (et ce même si son poste de capitaine de Quidditch l'exposait naturellement un peu plus au regard des autres). En tout cas, avoir une fratrie de 3 personnes devait un peu aider : ils devaient tout trois être sacrément proches : Alan avait toujours envié ce lien fraternel qui unissait la plupart de ses camarades de classe sauf Tempérance. Et Ted. Et Prue. Et Viska. Et Graham.. C'est d'ailleurs pour ça qu'il était si proche de Prudence, au fond : elle était sa meilleure amie depuis l'enfance, et était elle aussi fille unique à moins qu'Aloysius n'ait une double-vie, aha ! Prudence, je te présente Kevin, ton petit frère.

- Oh super ! Lança Alan, content que le sorcier ait accepté sa proposition de visiter Galway avec eux tu verras, le musée de la tour de guet de la pêche est gé-nial. Vous allez vous régaler !. Je vais en parler à Prue tout de suite, je suis sûr qu'elle sera ravie t'avance pas trop ! Avança l'Irlandais, sans vraiment savoir si une visite de la ville ferait au final plaisir à sa meilleure amie : après tout, à sa connaissance, elle non plus ne côtoyait pas Itachi comment ça vous sortez ensemble depuis deux ans ? Vous êtes sûrs ?, c'était peut-être pour une bonne raison Ah, Prue t'a collé 3h de colle en 2ème année et depuis tu peux pas la saquer ? Ok.. Il se leva de sa place, sans avoir touché son assiette : étrangement, il n'avait pas faim. Le fait d'avoir vu tous ces aurors aurait du le rassurer, pourtant ça lui rappelait juste que Viska avait été enlevée et que depuis tout était différent entre eux. Il décida d'aller voir Prudence, car à ce jour, c'était elle qui le rassurait le plus dans ces moments là : et il avait de surcroit quelque chose à lui demander, maintenant.
Il la vit assise à côté de Joséphine, quelques places plus loin : les deux jeunes filles - qu'il connaissait bien - devaient très certainement essayer de deviner de qui Haven et Heaven Clarks/Gibson avaient pris l'apparence à Poudlard. Mr Stevens et Mrs Sinistra, je dirai, moi. donner leur avis sur l'arrivée des aurors dans l'école. Il connaissait suffisamment la Française et l'Irlandaise pour savoir qu'elles avaient un avis tranché sur la question : pour une fois, même lui en avait un, alors !
Il ne vit pas Quino, cependant occupé à poser des pétards sous les chaises des aurors : cette configuration était rare : le trio mangeait rarement chacun de son côté. A une prochaine fois, Itachi. C'était cool de parler un peu. Pour l'heure, Itachi était bien sympathique, mais Alan devait débriefer avec ses amis du passage des aurors : assurément, il voulait connaître leur avis. Il adressa un sourire poli au sorcier se leva pour rejoindre Prue : a priori, sa présence ne manquerait pas au 4ème année. Alan n'était clairement pas quelqu'un sur qui Itachi devait compter : on sentait que le garçon se débrouillait très bien tout seul. Ça pouvait sembler triste, mais Itachi n'avait pas l'air de s'en plaindre.

(1077)

[Terminé pour Alan]


Alan
CARMICHAEL
FIND JOY IN THE ORDINARY


[THEME PV] Autour d'un repas. Ro5s
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[THEME PV] Autour d'un repas. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Autour d'un repas.   [THEME PV] Autour d'un repas. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME PV] Autour d'un repas.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: