Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 à nous + ft Lucrecia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Préfet de Serpentard

Parchemins : 343
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


à nous + ft Lucrecia Empty
Ξ Sujet: à nous + ft Lucrecia   à nous + ft Lucrecia EmptyMar 29 Déc - 13:27

Depuis la conversation de la Saint-Valentin, Thiago cogitait. Ils s'étaient confiés l'un à l'autre sur leurs sentiments respectifs, et maintenant, l'argentin en était sûr, Lucrecia l'aimait. Et bien plus qu'un simple ami. Il y avait autre chose, quelque chose qui le troublait, même s'il essayait de ne rien dire, de ne rien montrer. Il ne voulait pas perdre son amie, même sa meilleure amie, pour des sentiments, même si ceux-ci le tiraillaient de l'intérieur. C'était donc devenu compliqué pour lui de ne pas frissonner quand il y avait un contact physique, de ne pas loucher sur ses lèvres. Depuis ce jour, il luttait encore plus face à ce qu'il ressentait pour la belle brune. C'en devenait même insupportable. Il ne savait même pas comment il avait fait pour tenir le coup jusque là.

A chaque fois qu'il la voyait rentrait dans une pièce, il n'avait d'yeux que pour elle, ne pouvant s'empêcher de la dévorer du regard. Thiago avait même l'impression que parfois, c'était même très ambiguë entre eux, et que aux moindres mouvements, tout pouvait déraper en une seconde. Il ne voulait juste pas s'avouer qu'il adorerait d'ailleurs que ça dérape. Franchir toutes les limites qu'il se mettait à lui-même. Et s'il l'embrassait là maintenant, au milieu de la salle commune ? Par moment, il se retrouvait même à trouver un prétexte pour se dégager de ses bras, parce que ça devenait compliqué pour lui de se contrôler. Il essayait tout de même que ça reste le plus normal entre eux, mais, sûrement que même tout le monde autour d'eux devait sentir la tension qui émanait de leurs corps.

Une fois, qu'ils étaient en train de danser, ils s'étaient retrouvés front contre front, et il lui aurait suffit d'avancer son visage juste de deux ou trois centimètres et il l'embrassait. Le pire, c'est qu'il avait été incapable de bouger pendant de longues minutes, savourant cette sensation, son souffle contre ses lèvres. Il avait adoré ça. Son coeur tapait tellement fort dans sa poitrine qu'il était persuadé qu'à ce moment là, elle l'avait entendu. Mais sa conscience avait hurlé qu'il fallait à tout prix qu'il recule, qu'il mette plusieurs mètres de distance entre eux, que ce n'était pas bien. Thiago menait un véritable combat intérieur. Son coeur contre son esprit. Et qui allait gagner au final ?

Ce jour-là, Thiago avait le droit de sortir au village voisin de l'école de sorcellerie écossaise, et malgré le mauvais temps, il était quand même impatient. Il avait promis à Lucrecia qu'il lui réserverait cette journée, rien que pour elle. Et il devait bien l'avouer, il avait une certaine appréhension tout de même. Ils allaient être tout deux, en dehors de l'atmosphère de Poudlard, qu'est-ce qu'il pourrait bien se passer ? Bon, il avait quand même râler par rapport à la pluie qui tombait, mais voir sa partenaire de danse si heureuse de lui faire découvrir Pré-au-Lard, ça valait toute la chaleur du monde. Il l'avait rejoint devant l'école, et elle était magnifique à ce moment-là. Et s'il écoutait Tina et sa passion pour les baisers ultra romantique, il l'embrasserait là, sur un coup de folie, sous la pluie. La plus jeune des Kostas lui a un jour dit que c'était d'ailleurs l'une des choses les plus romantiques qu'elle connaissait. Est-ce que toutes ses histoires lui montaient à la tête ? Peut-être bien. Il prit alors une grande inspiration et s'approcha de Lu', la serrant dans ses bras comme il le faisait souvent. Parfois, cette proximité physique qu'ils avaient depuis longtemps pouvait devenir une vraie torture. « Prête pour me montrer alors ce village ? » Malgré le monde autour d'eux, il ne voyait qu'elle. Elle irradiait de sa beauté autour d'elle et il en oubliait alors le froid, la pluie et le mauvais temps écossais. Qu'est-ce qu'il ne ferait pas sérieux pour elle ? Il avait déjà traversé l'océan pour ses beaux yeux.

Une fois à Pré-au-Lard, Thiago regardait de droite à gauche. Il y avait tellement de boutique partout, qu'il ne savait où donner de la tête. Mais visiblement, Lucrecia avait prévu de lui faire visiter à sa façon donc il ne s'inquiétait pas. Il aurait le temps de tout découvrir durant cette après-midi. « Par où on commence, alors ? » Elle lui avait tellement parlé de certaines choses qui se trouvaient ici qu'il avait maintenant hâte de commencer, et tout en restant en plus auprès d'elle. Il glissa sa main dans la sienne sans vraiment s'en rendre compte, mais finalement, il ne voulait pas se séparer d'elle et même ceci lui suffisait pour lui donner la sensation d'imploser.

768 mots


AVENTURIER DE L’INCONNU
by EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 432
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


à nous + ft Lucrecia Empty
Ξ Sujet: Re: à nous + ft Lucrecia   à nous + ft Lucrecia EmptyMer 30 Déc - 16:48

Lucrecia y Thiago.
Goosebumps on my skin. Hairs on the back of my neck. Where do you begin? Where does the fantasy end? I lost it, you found it. '07, all about it. I'm dizzy, you're jaded. We slowly self-destructed. You make it hard to love you. It's drivin' me wild to know that I can't have you. Drivin' me wild to know that I can't have you anymore.

27 février 2016
La discussion du jour de Saint Valentin avait laissé un goût amer à Lucrecia. Elle avait espéré qu’en disant tout ce qu’elle avait sur le coeur à Thiago, ce dernier oublierait enfin tout ce qu’il pensait, tout ce qu’on leur avait répété pendant des années. Et à un moment, elle y avait cru. Pourtant, sa conscience avait pris le dessus sur son désir et Lucrecia restait, malheureusement pour elle, célibataire. Elle avait été râler tout son saoule chez Stef, qui avait tenté de lui faire voir le bon côté des choses. Thiago l’aimait. Thiago l’aimait, plus qu’une simple fille. Il avait eu envie d’elle cet été, pour elle, pas pour juste se la taper et rayer une chose de ses listes. Par contre, il était sorti avec Maria. La nouvelle avait eu l’effet d’un coup de massue et Lucrecia digérait toujours très mal toute cette histoire.

Aussi, elle tentait donc de faire des efforts et de ne pas se laisser guider par ses envies et son désir. Elle collait toujours Thiago quand elle le pouvait, bien sûr, mais tentait de se contenir un minimum. La tension entre eux était palpable, et elle avait eu droit à des remarques bien senties de la part de Peony et de Kate, qu’elle tentait d’essuyer d’un revers de main à chaque fois. Souvent, elle le laissait venir vers elle, et s’il cherchait à la fuir, même si elle fronçait les sourcils, elle le laissait faire. Le forcer ne servirait à rien. Point positif néanmoins, ils avaient repris la danse, ensemble. De temps en temps seulement, mais cela lui faisait un bien fou. Retrouver cette proximité avec Thiago était plus que nécessaire pour elle, pour, peut-être, passer au dessus de toutes ces histoires, de l’épisode Maria, de l’été dernier et des déboires de décembre.

Si la situation était somme toute compliquée avec l’enlèvement de Viska la semaine passée, la sortie à Pré-Au-Lard avait été maintenue. Était-ce une façon pour les professeurs d’envoyer tous les élèves loin de la blondinette, pour qu’elle soit un peu calme alors qu’elle était mise en quarantaine à l’infirmerie et que Jensen faisait la police, laissant très peu de monde voir la jeune sorcière. La liste était courte, Victoire et Peony étaient les seules autorisées et Lu se contentait donc de demander aux deux filles des nouvelles de la cinquième année. Cependant, il s’agissait également de la première fois où Thiago allait pouvoir visiter le village cent pourcent sorcier de Pré-Au-Lard et comme l’argentine avait fait promettre à son meilleur ami qu’il devait lui réserver cette sortie, elle n’avait pas du tout eu envie de l’annuler. La sécurité avait été renforcée autour du village, pour éviter qu’un second enlèvement n’ai lieu. Il y avait donc clairement plus romantique comme situation, mais en même temps, s’il n’y avait eu personne, la quatrième année aurait trouvé cela très étrange. Lu avait donc fait très attention à tout, pour cette sortie. Malgré le mauvais temps, elle avait chaussé des petites bottines, s’était enveloppée d’une chaude écharpe et avait même pensé à prendre un parapluie pour que Thiago ne râle pas trop. Elle connaissait la bête. Elle esquissa un sourire à l’intention de l’argentin en le retrouvant, une bouffée de chaleur montant dans tout son corps. Alors qu’il la pris dans ses bras, elle l’embrassa sur la joue, tâchant de ne pas trop se faire de films. « Bien entendu ! Je suis sûre que tu vas aimer. Tu me fais confiance, non ? » Depuis le temps, il devait bien se douter qu’elle n’allait pas la lui faire à l’envers, pas vrai ?

Une fois dans le village sorcier, Lu posa ses yeux noisettes sur son meilleur ami. Elle voulait le voir découvrir le village, comme elle avait pu le faire quelques mois plus tôt. Elle avait déjà tout prévu bien entendu : dévaliser les chocolats de chez Honeydukes, lui faire découvrir Zonko alias la boutique préférée de Quino, mais aussi la Cabane Hurlante et bien entendu, les Trois Balais où ils pourraient déguster une bonne bièraubeurre. Elle était sûre que l’argentin allait aimer, elle en aurait mis sa main à couper. Alors qu’il lui demandait par où ils allaient commencer, elle sentit sa main prendre la sienne et, sans vraiment y penser, entremêla ses doigts à ceux de Thiago, ses joues rosissant en même temps. Heureusement qu’il ne faisait pas chaud et qu’elle pouvait mettre cela sur le compte du froid ambiant. « Honeydukes, et ses montagnes de chocolats et de caramels ! Tu verras, Emily est trop sympa, on peut tous les goûter ! Et elle fait des bonbons super originaux. Tu te rappelles, la mère de Quino en avait ramené un sachet plein l’été dernier ? Qu'on a du cacher sinon Quiquito allait tout manger et rien nous laisser. » Après tout, Thiago avait été embarqué à Bahia Bíanca avec les Castillo et avait retrouvé les Kostas le temps de leurs vacances en Argentine. « C’était aussi ça que je t’avais pris à Noël. Elle propose aussi des chocolats chauds, mais interdit d’en prendre, je veux te faire goûter autre chose, un peu plus tard. » Elle esquissa un petit sourire avant de l’entraîner vers la boutique de bonbons et de chocolats. Lu était peut-être une jeune sorcière qui faisait attention à son apparence, mais quand on parlait de chocolat... Elle ne répondait plus de rien, sauf qu’elle n’avait jamais fait la même bêtise que son meilleur ami.
acidbrain


• 902 mots •


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Préfet de Serpentard

Parchemins : 343
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


à nous + ft Lucrecia Empty
Ξ Sujet: Re: à nous + ft Lucrecia   à nous + ft Lucrecia EmptyLun 4 Jan - 22:24

Thiago était heureux que malgré la situation actuelle compliquée, Viska avait été enlevé il y a de ça que très peu de jours, heureusement pour elle, elle a été très vite retrouvé, ils puissent se rendre dans le petit village voisin de l’école de sorcellerie de Royaume-Uni. Lucrecia lui en avait tellement parlé quand elle était arrivée, à travers ses lettres, et même le peu de fois où ils se sont revus, qu’il avait lui aussi hâte de connaître le seul village n’ayant aucun moldu. Au moins, ils n’auraient pas à cacher leur nature ici, et ça c’était un bon point. Et visiblement Lucrecia avait tout prévu pour cette visite, il la connaissait maintenant très bien pour savoir qu’elle avait mis au point chaque moment de cette sortie pour avoir le temps de tout découvrir. Quand il la rejoignit devant Poudlard, juste avant de partir pour le village sorcier, il ne put s’empêcher de sourire. Elle était tellement mignonne. Et ho ! Un parapluie. Elle pensait vraiment à tout. « Je t’ai toujours fait confiance ! » Et c’était vrai. Il n’avait jamais douté des intentions de son amie, sauf peut-être sur les sentiments qu’elle pouvait éprouver à son égard, mais c’était une autre histoire, ce n’est pas aujourd’hui qu’il allait commencer.

Le trajet se passa tranquillement et ils furent rapidement dans le village sorcier. Thiago lui demanda par où ils allaient commencer tout en entremêlant leurs doigts ensemble. Il posait ses yeux sur Lucrecia qui ne semblait pas vraiment réagir, sans pour autant se détacher de contact physique et commença à lui expliquer tout ce qu’elle avait prévu pour cette merveilleuse sortie. Elle lui parla de Honeydukes et aussi de sa propriétaire, Emily qui, comme elle le disait, était trop sympa. Il se souvenait effectivement des chocolats qu’avait ramené la mère des Kostas et aussi de ceux qu’il avait eu à Noël comme cadeau de la part de sa partenaire de danse. Il avait carrément adoré. Faut dire que à part le chocolat noir, il aimait tout type de chocolat. Une connerie d’enfant lui avait donné un mal de foi pas possible après être tombé dans une plaquette de chocolat noir et depuis, il ne supportait même plus le chocolat trop fort dans les gâteaux. Il se souviendrait longtemps de cette mésaventure en tout cas ! « Même si je veux un chocolat chaud, je n’y ai pas le droit ? » Mais Lucrecia pouvait être très têtue, pour le meilleur la plupart du temps, et si elle avait prévu de lui faire boire autre chose, il savait qu’il n’allait pas être déçu.

Alors qu’ils se dirigeaient ensemble vers la fameuse boutique de chocolats, Honeydukes, Thiago ne lâchait toujours pas la main de son amie. Ça lui donnait peut-être la sensation d’être dans une montagne russe quand il était avec elle, mais il aimait ça au final. Parfois, il se demandait vraiment quand est-ce qu’il franchirait les dernières limites qu’il s’imposait à lui-même. Un jour peut-être ? Mais alors qu’ils allaient rentrer dans la boutique, ils croisèrent Cleo. Il sourit à la jeune quatrième année, qu’il commençait maintenant à bien connaître, et elle lui rendit son sourire en retour. Et il ne s’était pas rendu compte qu’il avait lâché presque instinctivement la main de Lucrecia. Heureusement pour lui, Lu’ ne savait pas que Cleo et lui dansaient ensemble en cachette. C’est grâce à elle d’ailleurs s’il a réussi à retrouver une certaine forme physique, surtout pour sa cuisse blessée et qu’il peut maintenant redanser avec sa partenaire de toujours. Mais d’un coup, il se sentait aussi très mal à l’aise et il ne réussit à ne reprendre son souffle que lorsqu’il vit que Cleo était maintenant loin d’eux. Thiago put enfin se concentrer sur tout ce qu’il s’offrait à lui. Il y avait toutes sortes de chocolats, dans tous les étalages présents, et il aimerait bien pouvoir goûter de presque tout présent. Mais il allait laisser le choix à Lucrecia de lui faire découvrir ce qu’elle voulait, il savait d’avance qu’il n’allait pas être déçu. Comme la boite qu’elle lui a offert pour la Saint-Valentin, en quatre jours, il n’y en avait plus un seul et il avait adoré ! Bon, à chaque fois qu’il en avait mangé un, il avait repensé à la discussion qu’ils avaient eu et avait cogité, mais ça valait quand même la peine. Au moins, l’abcès était crevé. Il se retourna vers elle et lui sourit. « Surprends-moi. » Bizarrement, il ne savait pas si c’était lui, dans sa tête, ou si elle le voyait aussi, mais il avait bien l’impression d’avoir laissé pas mal de sous entendus avec juste cette simple phrase. Il la laissa choisir pour lui, pendant qu’il faisait le tour des étalages, pour essayer de trouver des cadeaux à offrir à sa famille. Il espérait bien repartir avec quelques choses !

811 mots


AVENTURIER DE L’INCONNU
by EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 432
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


à nous + ft Lucrecia Empty
Ξ Sujet: Re: à nous + ft Lucrecia   à nous + ft Lucrecia EmptySam 9 Jan - 17:22

Un sentiment de fierté ampli la jeune danseuse quand Thiago lui dit qu’il lui avait toujours fait confiance. Elle aussi. Elle savait qu’elle pouvait y aller les yeux fermés et l’avait  toujours fait quand ils dansaient. Et l’été dernier, si elle n’avait pas eu soudainement de le perdre après une nuit d’insouciance, elle savait qu’elle lui aurait fait confiance jusque’à la fin. « Presque toujours. Mais j'accepte quand même. » Après tout, il ne lui avait pas fait confiance pour tout quitter et venir à Poudlard… Il lui avait fallu six mois pour la retrouver de l’autre côté de l’océan. Ouvrant le parapluie et le passant à Thiago, bien plus grand qu’elle pour qu’il les abritent tous les deux sans l’éborgner au passage, Lu commença la visite, serrant doucement la main du grand brun dans la sienne, lui expliquant ce qu’ils allaient voir et faire. Il avait intérêt à être en forme, car Lu’, elle, attendait cela depuis qu’il était arrivé fin janvier.

Lu esquissa un petit sourire à la presque complainte de son meilleur ami et partenaire de danse. Forcément, il avait envie de remettre sa parole en doute, que ne ferait-il pas pour du chocolat ? Avait-il déjà oublié dans quel état un trop plein l’avait mis, plus jeune ?  Heureusement pour elle, ça lui laissait plus de chocolat bien noir, de préférence mexicain, rien que pour elle. Elle laissait le blanc à son meilleur ami, ne le supportant pas. « Non. La prochaine fois, ou avant de repartir si vraiment t’en as envie. Je te rappelle que tu m’as promis les dix prochaines sorties à Pré-Au-Lard. » Et malheureusement pour Thiago, Lucrecia prenait ces promesses très -trop peut-être ?- au sérieux. Surtout qu’il n’en restait même pas dix jusqu’à la fin de l’année scolaire, et qui sait ce que l’avenir leur réservait ? Thiago supporterait-il assez le temps écossais pour vouloir rester une année de plus ? Voudrait-elle rester une année de plus ? Et si Thiago voulait repartir, resterait-elle ou repartirait-elle à Castelobruxo ? Pire encore, que se passerait-il si elle voulait rentrer et que Thiago souhaitait rester ? Toutes ces questions se bousculaient dans sa tête, sans qu’elle ne puisse y trouver des réponses. Le scénario idéal n’existait pas, ou alors elle était incapable de se rendre à l’évidence. Enfin si, il existait, mais pour cela, il aurait fallu qu’ils cessent d’agir presque comme un couple sans l’être pour autant. Et Lu ne pouvait pas se permettre de brusquer encore un peu plus son meilleur ami. Elle l’avait déjà bien assez fait deux semaines auparavant, et à un moment, elle ne pouvait pas vraiment faire plus, s’il voulait rester dans son coin avec ses habitudes et son petit confort.

C’est en partie pour cela qu’elle n’avait pas plus réagit que cela quand il lui prit la main. Si elle l’avait pu, elle aurait probablement sautillé sur place en poussant un petit cri d’excitation, comme lorsqu’ils voyaient leurs points grimper encore et toujours lors des compétitions. Mais tout le bonheur qu’elle ressentait s’évapora bien vite en arrivant devant la boutique, et en croisant Cleo. Lucrecia, comme pratiquement toutes les filles de sa famille, souffrait d’un fléau terrible, communément appelé jalousie possessive. Et avec Thiago, tout cela était démultiplié, depuis toujours. Il était son meilleur ami, son partenaire de danse, son Thiago. Celui de personne d’autre. Elle acceptait de le partager un minimum avec sa famille, mais parce qu’il s’agissait, justement, de ses proches, et que Stef réagissait plus ou moins comme elle dès qu’on s’approchait un peu trop des siens. Si elle fusilla la brune de ses yeux noisettes, elle sentit son coeur manquer un battement quand Thiago lâcha sa main. Un froid intense lui glaça les doigts, et elle ne put s’empêcher de lâcher une formidable insulte destinée à la brune, à peine audible, sifflée entre ses dents et en portugais. Ce qui n’augurait rien de bon, puisqu’à part à l’école de sorcellerie brésilienne, Lu ne parlait jamais en portugais, préférant l’espagnol, bien entendu, ou l’anglais, à défaut, qu’elle avait toujours parlé, plus ou moins bien. Mais le portugais, qu’ils avaient tous appris pour l’école, restait occasionnel, même si elle le parlait parfaitement. Et automatiquement, elle se referma comme une huître, plongeant ses mains dans les poches de son manteau.

En franchissant la porte, l’odeur de chocolat lui tourna la tête, allégeant un peu son coeur et sa jalousie maladive. Le sourire de la gérante aida également, et elle finit par se retourner vers Thiago, l’air de rien, un sourire, presque forcé malgré tout, aux lèvres. L’avait-il entendu pester ? Il était le seul ici à pouvoir la comprendre si elle tendait vers sa troisième langue, là où les Kostas ne comprenaient que l’espagnol et l’anglais - peut-être aurait-elle du mettre plus d’entrain à apprendre le grec. Son sourire à lui, lui vrilla à nouveau l’esprit. Elle aurait peut-être dû l’embrasser, là, devant cette pimbêche, le forcer à garder sa main dans la sienne. Et d’ailleurs, pourquoi l’avait-il lâchée, d’abord ?! Une peur soudaine la peur à la gorge, celle de perdre Thiago à une autre fille. Après tout, il y avait déjà eu Maria. Elle s’en voulait de réagir comme ça et en même temps, lui en voulait à lui de ne pas réussir à se décider sur ses foutues limites. Ses yeux pétillèrent néanmoins lorsqu’il lui dit qu’elle pouvait le surprendre, Lucrecia adorant les défis. Elle était trop énervée encore, pour pouvoir percevoir quelconque sous-entendus dans ses propos déso Titi, elle ne s’enduira pas tout de suite de chocolat, tu repasseras ! et acquiesça d’un hochement de tête avant de disparaitre dans les rayons de la boutique, deux sachets dans les mains, un pour Thiago, et un pour elle. Celui de l’argentin se remplit rapidement, et elle se précipita ensuite rapidement vers lui, une petite boule en chocolat entre les doigts. « Thia, ouvre la bouche ! Et ne le croque pas ! » lui lança-t-elle, grand sourire, en espagnol, avant de lui mettre le chocolat dans la bouche. « Ouvre, ouvre ! » le pressa-t-elle une nouvelle fois, pour que le petit vif d’or s’envole et que la surprise soit totale. Lu avait découvert ce bonbon en arrivant à Poudlard. La boule de chocolat dévoilait, une fois en bouche, un vif d’or qui voletait quelques secondes une fois qu’on ouvrait à nouveau la bouche, puis se laissait déguster. Un peu comme les chocogrenouilles, mais en différent. « Tu aimes ? » Les yeux brillants, Lucrecia regardait Thiago comme s’il n’y avait que lui dans la boutique. Quino aurait pu faire exploser un lot de fusées fuseboum qu’elle n’y aurait pas fait attention.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Préfet de Serpentard

Parchemins : 343
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


à nous + ft Lucrecia Empty
Ξ Sujet: Re: à nous + ft Lucrecia   à nous + ft Lucrecia EmptyDim 17 Jan - 14:37

Qu’est-ce que Thiago était heureux de se retrouver ici avec sa meilleure amie. Il ne pouvait le nier, la rejoindre à Poudlard avait été le mieux à faire pour lui, pour se sentir mieux et arrêter de se morfondre. Le matin même, il avait envoyé un hibou à sa famille, pour raconter qu’il allait pour la première fois visiter le petit village situé à proximité de l’école anglaise de magie. Au moins une fois par semaine, il écrivait à sa famille, et quand il y avait un évènement spécial, touchant Lucrecia surtout, il écrivait en plus à sa sœur pour lui demander son avis. Après la St-Valentin, il s’était d’ailleurs empressé d’envoyer une lettre à sa sœur pour tout lui raconter, savoir ce qu’elle en pensait de ce qu’il lui avait dit, de ce qu’elle lui avait dit aussi et comment sortir de ce bourbier. Tout ce à quoi sa sœur a répondu : « si tu l’aimes, du plus profond de ton coeur, fonce petit frère. » Ça ne l’avait pas forcément aidé, mais savoir qu’au moins il pouvait se confier à quelqu’un, ça lui faisait du bien. Ses parents demandaient souvent aussi des nouvelles de Lucrecia, mais aussi des Kostas, qu’ils avaient déjà rencontré quelques fois. Il se faisait toujours un plaisir de raconter les dernières farces de Quino. Et ses parents étaient heureux de savoir que leur fils allait bien mieux que le début d’année scolaire où il se morfondait. « Je me souviens très bien de ce que je t’ai promis ! » Et il le pensait toujours. Il adorait voir son visage s’illuminait quand elle lui faisait découvrir tout ce qu’il ne connaissait pas encore, raconter des anecdotes. Et plus elle lui souriait, plus ça lui été difficile de ne pas prendre son visage entre ses mains et l’embrasser, là, au plein milieu de la rue. Il sentait son coeur tambouriner de plus en plus fort dans sa poitrine.

Quand ils croisèrent Cléo, Thiago eut l’impression d’entendre une insulte fuser en portugais à côté de lui, mais c’était tellement bref, qu’il crut rêver et n’y fit pas plus attention que cela. Il coula un regard en biais à Lucrecia qui semblait contrarier par quelque chose. Thiago savait que sa meilleure amie n’était pas au courant des entraînements secrets qu’il avait avec Cléo, donc ça ne pouvait pas être ça. Qu’est-ce qu’il lui prenait ? Mais il préféra ne rien dire, ne rien demander, de peur de cacher ce si beau moment entre eux. Pour une fois qu’ils sont en dehors de Poudlard, autant en profiter.

Ils étaient maintenant à Honeydukes, et Thiago avait chargé Lu’ de le surprendre. Il regardait les étalages de sucreries alors qu’elle revenait vers lui, lui demandant d’ouvrir la bouche et de ne pas croquer. Il obéit et garda la bouche ouverte comme elle lui indiquait. Un vif d’or s’envola de sa bouche et une exclamation de surprise lui échappa. Il attrapa le vif d’or et le mangea finalement, savourant le goût précieux du chocolat. « J’adore ! » dit-il avec encore la sucrerie qu’il n’avait pas fini de déguster. Il posa ses yeux verts marrons sur la brunette, savourant ce moment entre eux. Pourquoi est-ce que tout en lui se contredisait encore et encore ? Pourquoi ça ne pouvait juste pas être si simple et hop, on ne se casse pas la tête ? Du bout des doigts, il dégagea une mèche qui était devant les yeux de Lu’ pour la passer derrière son oreille et un frisson parcourut son corps, comme un rappel à l’ordre. Il détourna alors le regard, sur les autres chocolats et bonbons présents dans la boutique tout en se raclant la gorge. « Tu as autre chose d’aussi cool que ça à me proposer ? »  

Après avoir goûter plusieurs friandises, ils sortirent de la boutique et se retrouvèrent dans la rue du village sorcier. Il avait dans les mains une boîte d’assortissement de chocolat qu’il enverrait le soir à ses parents, avec tous ce que Lu’ lui avait fait découvrir et qu’il avait adorait. Comme quoi, elle le connaissait vraiment par coeur. Thiago passa un bras autour des épaules de son amie, tenant aussi le parapluie parce que le mauvais temps ne semblait pas vouloir se calmer du tout. « Alors, que fait-on maintenant ? » Il avait hâte de savoir ce que Lucrecia avait prévu de lui faire gouter pour lui avoir interdit de boire un chocolat chaud alors qu’il adorait ça. Il espérait grandement que ça vaille le coup.


AVENTURIER DE L’INCONNU
by EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 432
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


à nous + ft Lucrecia Empty
Ξ Sujet: Re: à nous + ft Lucrecia   à nous + ft Lucrecia EmptyMer 20 Jan - 16:28

Heureusement pour elle, Thiago ne semblait pas l’avoir entendue pester en portugais. L’autre dinde non plus, donc Lucrecia ne risquait pas de commencer une esclandre devant le magasin de bonbons. Tant mieux. Quoi que... Peut-être fallait-il qu’elle s’énerve une bonne fois pour toute et qu’elle lui crie tout son amour au visage pour que son meilleur ami se rende compte de quelque chose ? Il faudrait qu’elle en parle à Stef, lorsqu’ils seraient de retour au château. Et qu’elle déverse également son venin contre cette fichue Cleo qui souriait bien trop à Thiago. Non, elle n’est pas du tout jalouse voyons.

L’odeur du chocolat et l’absence de toute potentielle rivale allégea l’humeur de Lucrecia, même si elle était encore passablement vexée et énervée. Elle avait le sang chaud, et même si elle avait normalement confiance en elle, depuis août, quant on parlait de sa relation avec l’argentin, elle ne savait plus quoi répondre. Ils n’étaient pas en couple, c’était sûr, mais leurs corps et leurs cœurs pensaient et agissaient autrement. C’était perturbant, compliqué et clairement difficile à gérer. Les yeux brillants, elle avait regarder Thiago découvrir le petit vif d’or en chocolat. Elle savait qu’elle avait visé juste, elle le connaissait. Un sourire étira ses lèvres roses, quand l’argentin lui dit adorer le chocolat. En plein dans le mille. Il était bien trop gourmand pour son propre bien, si vous vouliez son avis. La joie des deux adolescents était palpable, et Lu mourrait d’envie de se dresser sur la pointe des pieds pour déposer ses lèvres sur celles du jeune homme. N’était-elle pas mieux que cette autre fille, qui lui faisait les yeux doux ? Les yeux plongés dans ceux de Thiago, elle le laissa dégager ses cheveux de son visage, cette proximité soudaine renforçant sa pulsion. Elle se mordit la lèvre inférieure, avant de sourire à la réaction de l’argentin. Lequel des deux finirait par céder à ses envies en premier ? La toute première fois, ça avait été Lucrecia. Elle l’avait embrassé, pour « savoir ce que ça faisait » et il l’avait trucidée. Puis ça avait été Thiago et elle l'avait stoppé dans ses ardeurs, et enfin, par deux fois, Lucrecia, aux vacances d'hiver puis quinze jours plus tôt. Et même si elle était très mauvaise perdante, la sorcière n’avait pas envie de faire toujours le premier pas. C’était risqué, certes, mais pour le moment, elle attendrait qu’il vienne vers elle. Ne voyant de toute façon que lui, elle ne risquait pas de s’évaporer. L’inverse par contre... Elle n’en n’était pas si sûre. « Bien sûr, viens ! » Elle glissa sa main dans celle du brun, pour l’emmener vers d’autres confiseries, qu’elle aimait beaucoup. L’arbre à bonbons, source intarissable de sucreries, les bonbons à trois goûts -elle appréciait particulièrement celui au chocolat noir, praliné et caramel, mais proposa plutôt celui goût vanille, coco puis panna cotta à Thiago.

Elle évita cependant de lui faire goûter tout le magasin dans le magasin, et surtout, sans payer. Si Emily ne disait rien quand les clients goûtaient quelques douceurs, s’ils s’empiffraient, c’était autre chose. Ils repartirent, les mains pleines, les poches un peu moins remplies cela dit. Lu’ tenait un sachet comprenant le paquet pour Thiago et le sien, ainsi que ce qu’elle avait pris pour son frère et sa sœur, à Castelobruxo, alors que le brun se chargeait de ce qu’il enverrait à sa famille. « J’ai un petit paquet pour Camilla aussi,  on pourra aller tout envoyer ensemble plus tard. » Elle écrivait de temps en temps à la famille de Thiago, moins qu’à la sienne, certes, mais quand même. Elle écrivait surtout à Camilla, qu’elle voyait un peu comme la grande sœur qu’elle n’avait pas eu et comme elle avait réussi à faire venir son petit frère, elle méritait bien quelques chocolats. Lu n’avait, par contre, jamais discuté de l’argentin avec sa sœur aînée. Enfin, elle s’était plainte à qui voulait bien l’entendre quand il ne voulait pas venir, et Camilla en faisait partie, mais à part ça, elle ne lui avait jamais rien dit sur ce qu’elle pouvait ressentir. Elle avait Stef, ça lui suffisait amplement.

Quand Thiago passa son bras autour de ses épaules, la brune leva les yeux vers lui, glissant elle-même son bras autour de la taille de son meilleur ami et partenaire de danse, se serrant tout contre lui. Il avait beau faire un peu plus de quinze centimètres de plus qu’elle, avec ses bottines, elle réduisait l’écart. Pas énormément certes, mais assez pour se lover contre lui et sentir son parfum l’envelopper. Elle déposa un baiser sur sa joue, plantant ses prunelles noisettes dans celles de Thiago. « Je suis vraiment contente que tu sois là. » Quant à ce qu’elle avait à lui montrer, sa liste était encore longue. Peut-être que certaines choses glisseraient sur la prochaine sortie, à voir. « Comme je suis un amour, je vais nous épargner la pluie trop longtemps. En avant vers Les Trois Balais ! Tu verras, ça vaut la peine de ne pas boire de chocolat chaud. » Parce qu’elle le savait, elle allait en entendre parler, de cette privation de chocolat ! Les deux adolescents passèrent la porte de l’auberge, quittant le froid et la pluie pour la chaleur de l’intérieur. Une fois une table trouvée, Lu commanda donc deux Bièraubeurres, un sourire aux lèvres. « Tu vas voir, c’est trop bon. Je ne sais même pas pourquoi on a pas ça chez nous ! » Mais maintenant que les chopes arrivaient sur la table, Thiago allait pouvoir s’en rendre compte lui-même. Lucrecia devait avouer qu’elle aimait beaucoup mettre de la cannelle sur la sienne. Le gingembre ne la dérangeait pas plus que cela, mais elle n’en n’était pas très fan malgré tout.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Préfet de Serpentard

Parchemins : 343
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


à nous + ft Lucrecia Empty
Ξ Sujet: Re: à nous + ft Lucrecia   à nous + ft Lucrecia EmptySam 23 Jan - 14:29

Voir Lucrecia se mordre la lèvre ainsi était un véritable supplice pour le jeune argentin. Parfois, il se demandait ce que ça ce changerait de prendre le risque de briser leur amitié pour voir ce que plus pouvait donner. Comme là, en ce moment. C'est pour cela qu'il détourna la tête pour se concentrer sur toutes les friandises que proposaient Honeydukes. Lu' lui prit la main pour l'entraîner vers les autres sucreries lui faisant gouter encore plein d'autres. Le jeune homme apprécia tout particulièrement celui à la panna cota. Le goût était bien différent de tous les autres et il avait été agréablement surpris. Heureux, il finit par quitter la boutique de bonbons et chocolats, avec un assortiment de chocolat. Thiago sourit quand son amie lui proposa d'envoyer le courrier, et surtout qu'elle avait un paquet pour sa sœur aînée. « Elle va adorer ! » Et il le savait. Camilla et Lucrecia étaient proches, bien qu'il doute beaucoup qu'elles se confient l'une à l'autre. Tant mieux, parce que sa sœur aînée en savait déjà beaucoup, de la part de Thiago et du peu qu'il avait décidé de raconter. Alors que l'argentin avait passé son bras par dessus ses épaules, se rapprochant d'elle, la jeune femme en profita pour entourer sa taille.

Thiago tourna la tête vers la jeune femme, lui sourit. Ça faisait du bien de se retrouver seul avec elle. Lucrecia déposa ses lèvres sur sa joue puis le regarda dans les yeux. « Je suis heureux d'être ici. Avec toi. » Le brun souffla ces deux derniers mots à un niveau sonore bas. Pas que ce soit un secret, non. Mais il voulait que seulement elle ne l'écoute. Que ce soit seulement entre nous, comme une sorte de promesse. Il déposa à son tour un baiser sur son front, avec toute la douceur qu'il éprouvait pour elle. Et il en avait énormément à son égard. Lucrecia l'entraîna alors vers Les Trois Balais, une auberge assez charmante qui grouillaient d'élèves de Poudlard. Il y en avait partout, à toute les tables, riant aux éclats, parlant à voix basse. Même certains semblaient travailler en groupe. Thiago était heureux de ne plus être sous la pluie, et il posa le parapluie dans un récipient approprié. Il n'aimait tellement pas ça mais prenait sur lui pour ne pas râler et faire en sorte que cette sortie soit parfaite jusqu'au bout. Ils s’installèrent à une table disponible, dans un coin de la pièce et Lu commanda deux bieraubeurres. Mais avant qu’il de ne demande ce que c’était, son amie le devança en lui assurant que c’était très bon et regrettant presque qu’il n’y en ai pas chez eux. Une fois les choppes sur la table, Thiago la porta à ses lèvres. Oh ça, il adorait ! « Mais c’est super bon ! » Et sur ces mots il prit une nouvelle gorgée. Pourquoi personne ne lui avait fait goûter avant ? « C’est à quoi exactement ? »

Spoiler:
 


AVENTURIER DE L’INCONNU
by EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 432
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


à nous + ft Lucrecia Empty
Ξ Sujet: Re: à nous + ft Lucrecia   à nous + ft Lucrecia EmptyLun 25 Jan - 13:49

Lovée contre son meilleur ami, Lucrecia ne pensait plus à rien d’autre qu’à eux. Elle était réellement contente et heureuse qu’il soit là avec elle, qu’il ai traversé l’océan pour la rejoindre, malgré le temps atroce qu’il faisait en Ecosse. Bien sûr, le Brésil et l’Argentine avaient également leur lot de froid et de pluie, mais jamais comme ici. Elle était emmitouflée pour ne pas congeler sur place, chose qui n’arrivait jamais dans son pays natal ! Ses mots là firent frissonner, surtout ceux qu’il chuchota, tout bas, rien que pour elle.

Fermant les yeux quand il l’embrassa a son tour, elle se serra un peu plus contre lui, si c’était encore possible. Son corps épousait celui de Thiago avec une facilité étonnante depuis si longtemps, mais ils n’avaient, d’habitude, pas trois couches de vêtements -et le reste !- sur le dos. « Je t’aime. » murmura-t-elle, en espagnol, comme à son habitude. Ce n’était pas un mot qu’elle retenait énormément, au contraire. Elle le disait facilement à toute sa famille, et l’avait toujours dit à Thiago, du plus loin qu’elle se souvienne. Lui aussi le lui disait depuis toujours. Mais depuis quand ce mot avait-il prit une signification toute différente quand elle le lui disait, à lui, plus qu’à n’importe qui d’autre ? Trop longtemps peut-être, pour qu’elle ne s’en rende vraiment compte. Après tout, quand elle l’avait embrassé, pour la première fois, à l’été 2013, elle avait vraiment cru que c’était innocent. Mais, malgré tout ce qu’elle voulait bien se persuader, elle avait fini par comprendre qu’elle aimait le brun plus qu’elle ne voulait bien l’admettre. Sauf qu’il y avait la danse, leur entraîneur, ses paroles, rabâchées et répétées pendant des années, et surtout, l’impassibilité de son meilleur ami. Maintenant, elle savait que tout était différent. Après août, après leur discussion quinze jours plus tôt. Mais ça ne l’effrayait pas plus que cela. Elle était amoureuse de Thiago, ça se voyait à des kilomètres et Stef lui avait fait avouer la chose à la rentrée, après qu’elle ai pleuré dans ses bras et dans ceux de Tina qu’il lui manquait et qu’elle voulait rentrer. Alors tant pis si elle le brusquait un peu, parfois, mais elle n’allait pas faire la jeune fille sage comme une image, juste pour lui faire plaisir. Elle le ménagerait, certes, lui ayant promis qu’ils prendraient le temps qu’il leur faudrait, mais elle n’allait pas effacer tout ce qu’elle ressentait non plus.

Une fois à l’abris de la pluie, ce qui arrangeait l’argentine tout autant que son meilleur ami, Lu pris les devants et commanda la fameuse bièraubeurre. Elle avait adoré cette découverte en Septembre et devait avouer qu’elle y résistait difficilement, à chaque passage à Pré-au-Lard. Elle trouvait particulièrement dommage qu’il soit si compliqué d’en trouver ailleurs, et qu’ils n’en n’aient jamais entendu parlé en Argentine, ni au Brésil. La boisson chaude arriva rapidement et Lucrecia saupoudra la sienne de cannelle donc. Elle laissa Thiago gouter en premier, le fixant avec des yeux brillants. Ses lèvres s’étirèrent en un sourire sincère et heureux à la réaction de son meilleur ami. « Ça valait la peine d’être privé de chocolat chaud, pas vrai ?! » lui dit-elle, alors qu’il en reprenait une gorgée. Elle laissa un rire s’échapper quand elle remarqua qu’il avait, comme tout le monde qui buvait de la bièraubeurre, une petite moustache de mousse au dessus de la lèvre. Elle approcha doucement sa main et posa son doigt à cet endroit, le débarrassant de cette moustache de mousse. « T’en as partout. » lui dit-elle, pouffant légèrement. Elle prit elle-même une gorgée, enfin, la cannelle et la chaleur de la boisson lui réchauffant le corps et le coeur. Sa langue passa instinctivement sur sa lèvre supérieure, pour la mousse, puis répondit à la question de Thiago. « En vrai, je ne sais pas trop. Ça a le goût du caramel et du beurre, mais la recette exacte, aucune idée. » Elle reprit une gorgée, avant de continuer : « Quino m’a dit qu’il y avait de l’alcool dedans, mais tu le connais, il ment comme il respire. » Elle adorait son cousin, attention, mais elle connaissait la bête. Peut-être aurait-elle du le croire, pour une fois, puisqu’il avait raison. Cela étant, Lucrecia ne buvait que très peu d’alcool, de part son âge et sa rigueur pour la danse. Elle triait déjà son assiette avec assiduité, ce n’était pas pour encombrer son corps d’autres molécules plus néfastes encore. Elle poussa sa choppe vers son meilleur ami « Tu veux goûter avec de la cannelle ? On peut mettre du gingembre aussi, ou du cacao en poudre. » Après, c’était suivant les goûts de chacun. Lu aimait avec de la cannelle, mais ce n’était pas le cas de tout le monde.

Si elle avait pu, Lucrecia aurait voulu que ce moment ne s’arrête jamais. Qu’ils restent là, tous les deux, Thiago et elle, dans l’auberge des Trois Balais, alors qu’elle le dévorait des yeux. Malheureusement, elle savait qu’ils devraient, tôt ou tard, retourner à Poudlard. Mais pas encore, ils avaient du temps devant eux, et une après-midi rien que pour eux, qui contrastait clairement avec le dimanche de Saint Valentin qu’ils avaient passé. Enfin, si on oubliait l’épisode Cleo, les yeux doux qu’elle faisait à son meilleur ami et le fait qu’il lui ait lâché la main. Oui, elle était rancunière, mais il le savait, non ? Mais comme il ne semblait pas s’être rendu compte de sa colère soudaine, elle préférait éviter de remettre tout cela sur la table. Pas maintenant. « J’aurais trop aimé en ramener à Andro et Lucia, mais je ne vois pas du tout comment transporter ça. En plus, c’est meilleur chaud, on ne va pas la mettre au micro-ondes... » Même si Lu était sang-mêlée et qu’elle avait toujours vécu dans les deux mondes, elle voyait ça comme un sacrilège, vu la subtilité de la boisson. Ca la dénaturerait forcément. Mais elle était persuadée que Leandro et Lucia adoreraient ça, eux aussi. « Ou alors, il faut que je les motive à venir l’an prochain. Enfin, Lucia surtout, Andro je ne sais pas trop s’il sera partant, avec les ASPICs à passer. » Elle fronça les sourcils, réfléchissant à la réaction de sa fratrie si elle leur demandait de la rejoindre juste pour une boisson. « Enfin, si jamais on reste, bien sûr. » Enchaina-t-elle rapidement, quittant Thiago du regard pour fixer sa bièraubeurre, se pinçant les lèvres. Elle savait qu’il était tôt, très tôt, voire peut-être même trop tôt pour que Thiago se pose cette question. Elle-même ne savait pas ce qu’elle voulait, si ce n’est rester avec l’argentin. Elle l’avait quitté par deux fois déjà, en Septembre et en Janvier, et son coeur s’était brisé en mille morceaux. Il était hors de question qu’elle le quitte une troisième fois, elle n’y survivrait probablement pas.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Préfet de Serpentard

Parchemins : 343
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


à nous + ft Lucrecia Empty
Ξ Sujet: Re: à nous + ft Lucrecia   à nous + ft Lucrecia EmptyLun 8 Fév - 23:40

Quand Thiago entendit Lu' lui dire je t'aime, pendant quelques secondes, il se sentit destabilisé. C'est vrai qu'ils se le disaient souvent l'un à l'autre, mais bizarrement, maintenant, ça avait une toute autre résonnance à ses oreilles. Comme si ces simples mots prenaient tout à coup une toute nouvelle tournure, un nouveau sens. Il savait maintenant ce qu'elle ressentait pour lui, puisqu'ils en avaient parlé quelques temps avant. Mais maintenant, ça lui remuait le coeur, et ses entrailles aussi. Comme si quelque chose encore d'inconnu essayer de se frayer un chemin à l'intérieur de lui-même. Thiago ne savait pas encore s'il aimait vraiment cette sensation, il ne savait pas encore trop quoi en penser.

Ils étaient maintenant à l'intérieur des Trois Balais, en train de boire une bieraubeurre. Il adorait cette boisson qu'il venait tout juste de découvrir. « Franchement ouai ! » Tous les chocolats chauds ne valaient pas ceci, ça devenait sûrement sa boisson préféré, ou du moins bien dans le top 3, l'ice tea était quand même indétrônable. Il échappa un petit rire quand Lucrecia lui essuya la moustache de mousse qu'il devait avoir partout à en croire son amie. C'était fou ce que tous ses simples contacts entre eux prenaient totalement une nouvelle tournure. Maintenant, il frissonnait à chaque fois qu'il la touchait, où l'effleurait. Même l'inverse d'ailleurs. C'en était presque effrayant. Et quand à son tour la brune enleva la mousse en se léchant la lèvre supérieure, il dut détourner les yeux, se concentrant sur la pinte qu'il tenait entre ses mains. Putain d'hormone de merde. L'argentin sourit légèrement à l'évocation de Quino et de ses blagues à deux balles. « Peut-être qu'il a raison cette fois-ci ? » Il haussa les épaules quand son amie lui proposa de gouter avec d'autres ingrédients en plus. Pour le moment, il n'en avait pas envie, il verrait bien quand il terminerait celle-là.

Un petit silence s'installa, pas inconfortable comme certains peuvent l'être, mais apaisant, doux, et c'en était réconfortant. Thiago souriait à son amie, alors qu'elle lui expliqua vouloir en rapporter pour son frère et sa soeur, mais qu'elle ne savait pas comment garder la boisson à sa température. « Un hibou super rapide, ça ne serait pas possible ? Si ça existe bien évidemment. » Thiago ne savait pas encore exactement toute l'ampleur de Poudlard et tout ce à quoi ils avaient accès, mais vu le plafond magique de la grande salle, il s'attendait à tout ! Le nombre de différences entre Poudlard et Castelobruxo étaient impressionnante, et il ne regrettait presque pas d'avoir demandé son transfert. Il suffisait juste que le soleil décide de pointer le bout de son nez maintenant. Sa meilleure amie lui confia qu'elle aimerait beaucoup que sa soeur la rejoigne, doutant que son frère qui doit préparer son examen de fin d'tudes décide de faire le changement d'école. Elle se projetait ici, et Thiago ne savait pas trop quoi en penser. Et d'ailleurs, elle semblait presque lire dans ses pensées. Est-ce qu'ils allaient rester à Poudlard ? Puis pourquoi "on" ? Elle allait faire en fonction de lui ? Il vit la brune baisser les yeux, et se pincer les lèvres entre elles. Et lui ? Qu'est-ce qu'il voulait ? Il haussa les épaules, soudain bien gêné par la situation. « Je sais pas trop... L'Argentine me manque, tu sais ? » Il souffrait du mal du pays, et c'était compliqué pour lui d'être aussi loin de chez lui. Mais il ne se voyait concrètement pas repartir si Lucrecia ne le suivait pas, il avait tellement été triste avant de la rejoindre, qu'il savait qu'il ne pouvait pas se séparer d'elle. « Tu as prévu quoi toi ? » Mais elle avait l'air de vouloir rester ici, elle se sentait bien, en tout cas, elle avait l'air mieux que Thiago dans cet autre continent.

642 mots


AVENTURIER DE L’INCONNU
by EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 432
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


à nous + ft Lucrecia Empty
Ξ Sujet: Re: à nous + ft Lucrecia   à nous + ft Lucrecia EmptyMer 17 Fév - 13:09

Lucrecia n’avait pas réfléchi, quand elle avait dit « je t’aime » à Thiago. Pour elle, ça coulait de source, elle l’aimait, l’avait toujours aimé et elle l’aimerait toujours. Il était l’autre moitié d’elle-même, elle ne pouvait pas vivre sans lui, et sentiments ou pas sentiments, son coeur serait toujours tourné vers l’argentin. Pour toujours et à jamais. Quand avaient-ils commencé à se dire ces mots ? Elle ne s’en souvenait même pas, tellement elle en avait l’habitude. Être avec Thiago, toujours, tout le temps, était ce qui la définissait, ou presque. Elle était parfaitement capable de survivre seule, preuve en était, elle avait vécu cinq mois sans lui à Poudlard, mais au fond, quelque chose, quelqu’un, manquait. Et elle ne pouvait tromper personne sur l’identité de ce dernier. Cela étant, elle sentit son coeur se briser, alors que Thiago restait silencieux. Une bouffée de colère la prit à la gorge, alors qu’elle repensait à cette gourde de Cleo, quelques temps auparavant. Par Merlin, elle détestait être la proie de ses sentiments et de ses hormones.

Thiago était gourmand, ce n’était pas nouveau. Lucrecia jouait souvent cette carte quand elle se disputait un peu avec lui, ou quand le stress des compétitions la rendait -les rendaient- exécrable. Une douceur, et l’argentin redevenait doux comme un agneau, ou presque. Elle n’était pas mieux, bien entendu, mais se faisait plutôt avoir par ses beaux yeux vert-brun et son sourire à tomber par terre, que par un bout de chocolat. Encore que, elle avait mangé pas mal mdr de chocolat depuis qu’elle était arrivée en septembre, n’ayant pas Thiago pour lui changer les idées sur le temps atroce qu’il faisait en Ecosse, même si elle avait été plus chanceuse que son meilleur ami tout de même. Le rire de son meilleur ami la fit fondre encore un peu plus, alors qu’elle se débarrassait, comme une grande, de sa propre moustache de mousse. C’était elle ou Thiago avait baissé les yeux ? « J’en doute. C’est Quino, hein. » Si elle avait bien plus confiance en Stef, et quand bien même elle adorait son cousin de tout son coeur, elle savait qu’il était préférable de ne pas le croire sur parole. Thiago refusant sa proposition, elle rapporta sa chope à ses lèvres, prenant une nouvelle gorgée de bièraubeurre. Non, il ne pouvait pas y avoir d’alcool là-dedans. Pas vrai ?

Ramener ou tout de moins fournir de la bièraubeurre à sa famille était un problème technique que Lucrecia avait du mal à résoudre, et elle détestait les échecs, c’était bien connu. « Hum, peut-être, mais je ne suis pas sure que ça existe. Même les aras de mes parents n’en seraient pas capable je pense. » Pourtant, les deux oiseaux étaient magnifiques et volaient plutôt rapidement. Peut-être fallait-il simplement que quelqu’un se décide à revendre de la bièraubeurre en Argentine ou qu’ils transplanent tous ici pendant les vacances d’été. Cela devait être possible non ? Ils avaient bien été à Traversé, alors pourquoi pas Pré-au-Lard ? Maintenant que Lu’ connaissait l’endroit, il y avait sûrement moyen de réussir quelque chose de ce côté là. Elle y réfléchirait davantage, la fin de l’année approchant. Pour le moment de toute manière, son frère et sa sœur étaient à Castelobruxo.

Pourquoi s’était-elle mise à parler de l’avenir ? Elle sentait que Thiago n’était pas spécialement ravi de la conversation, et n’avait pas envie de le forcer en quoi que ce soit. Alors qu’il lui disait que l’Argentine lui manquait, elle avait envie de lui dire que c’était pareil pour elle. La pensait-il sans coeur ?! Puis, quand il lui demanda ce qu’elle avait prévu, elle haussa les épaules. « Je ne sais pas. Je... » Elle voulait simplement rester avec lui, pour toujours et a jamais, comme leur promesse. Elle avait pourtant choisi de venir ici, choisi la distance. Pour quoi, au final ? Se rendre compte qu’elle n’arrivait pas à vivre sans lui, qu’il était l’autre partie d’elle-même et que, comme une âme jumelle, elle était moins heureuse quand il n’était pas là. Elle avait presque réussit à faire illusion à Poudlard, si on passait les premiers jours et les premières semaines. Elle avait pleuré, beaucoup; râlé, énormément, sur le temps qu’il faisait, que lui n’arrivait toujours pas. Puis, depuis qu’il était arrivé, tout s’était presque effacé. Si la pluie la rendait toujours grincheuse, le fait de pouvoir à nouveau vivre accrochée au bras de Thiago lui avait rendu son calme et son côté solaire. « L’Argentine me manque, bien sûr, mes parents, Lucia et Andro, ta famille, et les autres de Castel... T’étais pas en Septembre... » Mais au final, tant qu’elle était avec Thiago, elle s’en fichait bien d’être au cœur de la forêt amazonienne ou dans les highlands écossais. « On a le temps de toute façon, le professeur Gibson m’a dit que je n’avais pas besoin de me décider trop tôt. Et tu viens d’arriver, ça serait idiot de te faire choisir maintenant. » Elle secoua la tête, tentant de se vider l’esprit de tout cela, ses cheveux suivant le mouvement. Relevant les yeux vers son meilleur ami, elle lui accorda un sourire avant de reprendre une gorgée de bièraubeurre. « On peut aussi tenter de kidnapper Stef pour Castel, c’est une option. Elle voulait venir de toute façon. Il faudrait juste que je lui apprenne le portugais, mais après le grec, c’est rien du tout. » Lu’, elle, ne connaissait que quelques mots en grec : les banalités d’usage, bonjour-merci-au revoir et trois quatre mots « made in Quino » qu’on n’aimait généralement entendre dans la bouche d’une fille. Mais là encore, tant qu’elle était avec l’argentin, tout lui irait. Elle aurait été capable de se perdre des heures dans des discussions avec lui, et clairement, en cet instant, elle n’avait plus envie de retourner à l’école.
acidbrain


• terminé pour Lu' •


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





à nous + ft Lucrecia Empty
Ξ Sujet: Re: à nous + ft Lucrecia   à nous + ft Lucrecia Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
à nous + ft Lucrecia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: