Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-42%
Le deal à ne pas rater :
Clairefontaine – Lot de 9 Cahiers 24×32 cm – 96 Pages Grands ...
14.36 € 24.96 €
Voir le deal

Partagez
 

 Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ramza Baksh
Ramza Baksh
Serpentard

Parchemins : 70
Âge : 15 ans (21-12-2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan Empty
Ξ Sujet: Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan   Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan EmptyMar 29 Déc - 17:37





It was stiflingly warm, and the fire that was burning under the crowded mantelpiece was giving off a heavy, sickly sort of perfume as it heated a large copper kettle.

Ramza jeta un oeil à la pendule et soupira. Ce qui aurait pu être un samedi tranquille à boxer ou à se détendre dans la salle commune des Serpentard pendant que la grisaille et le vent s'abattaient sur le château, allait se transformer en retenue. Tout ça parce qu'il ne s'était pas laissé faire par un Poufsouffle qui l'avait insulté en passant par sa famille. Et bien évidemment il avait fallu que ça se passe pendant le cours de Botanique. La prochaine fois que le vert et argent croiserait la route de ce blaireau, il lui montrerait ce qui en coutait de lui chercher des noises. Mais en attendant il était voué à accomplir sa peine et elle n'était pas des moindres, à commencer par la route qui y menait. En effet, de la salle commune de Serpentard située aux cachots, le jeune homme devait se rendre jusqu'à la tour de Divination, la salle de classe du Professeur Trelawchiante pour y effectuer sa retenue. Une bonne chose était que peut-être qu'il allait pouvoir voler quelques boules de cristal à casser sur le crâne de celui qui l'avait cherché ou même de l'encens à lui brûler sur la figure. Bon, sans doute que Ramza n'irait pas jusqu'au bout, sauf si le Poufsouffle recommençait, mais c'était toujours bien de l'imaginer.

L'ascension jusqu'à la tour de divination fut pénible. Avoir avoir grimpé les escaliers qui séparaient le cachot du hall d'entrée, il lui restait encore à grimper tous les escaliers qui menaient jusqu'à la tour de la salle de divination puis là encore il y aurait de nouveau des escaliers en spirale lui permettant enfin d'avoir accès à la trappe qui menait à la salle de cours. Non mais vraiment, avec la magie on aurait imaginé que les sorciers auraient permis un moyen plus rapide de se déplacer dans le château même si transplaner n'était pas donné à tout le monde et que transplaner était impossible dans les murs de l'école. Peut-être avec un balai ça aurait été bien, même si ce n'était pas demain la veille que son père lui en achèterait un. Pour le moment il devait se contenter d'un vieux Comète 260 appartenant à l'école et qu'il ne pouvait pas utiliser à son gré (car encore une fois appartenant à l'école). C'était une plaie et il ne savait absolument pas comment l'an prochain, il pourrait réussir les sélections sur un vieux balai. Cela dit heureusement que le poste de Batteur ne demandait pas toujours d'être le plus rapide.

Le jeune homme arriva aux pieds de l'escalier en spirale qu'il grimpa un à un avec autant de détermination qu'un Snargalouf (comprenez aucune). Lorsqu'il arriva enfin au sommet, il fut étonné de ne pas être seul, face à lui un garçon qu'il avait déjà repéré, un certain Flynn Mulligan qui faisait parti de son année, mais qui était de la maison Gryffondor. « Salut. » lança-t-il brièvement. Il ne lui avait, cela dit, jamais vraiment parlé, se contentant simplement d'être dans la même salle de classe pendant certains cours, c'est tout. Flynn devait être de ce genre de mec plutôt populaire avec une attitude de beau gosse et tout le tralala. Pas que Ramza le trouvait particulièrement beau. Enfin il était pas dégueulasse hein, mais bon, déjà qu'il avait du mal avec son père, si en plus il venait à être homosexuel, ce dernier trouverait une bonne raison de le mettre à la rue... ce qui peut-être ne serait pas une mauvaise chose non plus en fait...

Le Serpentard détacha son regard du Gryffondor (combien de temps avait-il passé à le fixer ? Moins d'une minute il espérait) pour attarder son regard sur la trappe toujours fermée. Ce qui était plutôt étonnant, ce n'était pas comme s'il était en avance. S'il savait qu'il ne valait mieux pas arriver en retard à ses retenues, il était hors de question de ne pas faire autre chose que d'arriver à l'heure pile, or, là tout de suite, il n'y avait personne pour les accueillir. « Elle est pas là Trelawcasseco...pied ? » demanda-t-il se retenant de déjà formuler une insulte une minute après son arrivée. Comme si elle n'avait fait qu'attendre que quelqu'un se pose la question, la trappe s'ouvrit subitement et une échelle en descendit. À travers l'ouverture, la voix du professeur de Divination retentit. « Montez, montez les enfants, je vous ai vu arriver à travers ma boule de cristal. » annonça-t-elle. Ramza leva les yeux en l'air et laissa la première place à Flynn pour grimper l'échelle. Il ne tarda pas à le suivre et à atterrir dans ce qui semblait être l'enfer sur Terre. Même si cela pouvait s'avérer plus agréable que le froid hivernal de l'extérieur malgré la fin de la saison, il faisait nettement trop chaud ici et une forte odeur d'encens à en donner mal au crâne, remplissait la pièce. « Bien, bien. » lança la vieille femme, secouant ses bras couverts de bracelets tintant les uns avec les autres. Une forte odeur d'alcool semblait émaner d'elle. « Apparemment vous n'avez pas été très sages et vous êtes donc en retenue avec moi aujourd'hui ce qui est parfait. Mes boules de cristal ont besoin d'être polis, cela déclencha un rire chez Ramza, mais la sorcière l'ignora. Et j'ai une pile de tasse aussi à nettoyer. Ah et... interdiction d'utiliser la magie bien sûr. » ajouta-t-elle un sourire aux lèvres. Elle déposa sur une petite table deux torchons et deux sprays qui serviraient à nettoyer les globes. Quant aux tasses, elles étaient toutes entassées dans une petite salle à côté, mais ils auraient assez affaire avec la cinquantaine de boules de cristal entreposées un peu partout dans la salle. Pourquoi en avait-elle autant, ce n'était pas comme s'il y avait beaucoup d'élèves qui prenaient sa matière. « Et le fun peut commencer. » râla le Serpentard. D'autant plus qu'elle ne semblait pas du tout décidé à les laisser seul, s'installant sur un épais coussin en les observant à travers ses lunettes à montures épaisses. « Ne me dis pas que tu prends sa matière quand même ? Elle craint de fou celle-là. » chuchota-t-il à son camarade Gryffondor en se saisissant d'un globe de cristal dans une main et en l'aspergeant de produit nettoyant avec l'autre.

(1037)

(c) SIAL ; icons sial




I'm too quick to get caught up in your shade, Abracadabra, step into my frame.
Here's a show, you don't want to miss.


Dernière édition par Ramza Baksh le Mer 7 Avr - 1:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Flynn Mulligan
Flynn Mulligan
Gryffondor

Parchemins : 153
Âge : 15 ans (24 juillet 2001)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan Empty
Ξ Sujet: Re: Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan   Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan EmptyMar 23 Fév - 1:46


Avoir les boules... de cristal

Karma police, I've given all I can. It's not enough, I've given all I can but we're still on the payroll. This is what you'll get, this is what you'll get. This is what you'll get when you mess with us.
Flynn & Ramza


For a minute there, I lost myself, I lost myself. Flynn, l’allure débraillée, le jean aux multiples déchirures enfoncé dans ses Doc Martens noires, chemise à carreaux rouges et noirs (au moins portait-il les couleurs de sa maison, à défaut d’avoir décidé de revêtir l’uniforme de l’école) fermée sur un tee-shirt noir –c’est qu’il caillait sévère dans les couloirs du château, sifflotait l’air de Radiohead. Le groupe britannique était sans conteste l’un des favoris de Flynn et il l’avait d’ailleurs défendu durant un débat animé qu’il avait eu la veille avec Fiona. La blonde avait la curieuse idée de préférer les Spice Girls à Muse, mais après tout, chacun ses goûts et son style musical. Il grimpa l’escalier en spirale, toujours en chantonnant, mais la trappe n’était pas encore ouverte. La divination n’était pourtant pas un cours qu’il avait choisi, averti par Victoire de l’affection que portait Trelawney aux prédictions tragiques farfelues et aux bouteilles de xérès. Mais ce n’était pourtant pas la première fois qu’il se rendait dans son antre où l’atmosphère lourde et envahie de parfums était aussi désagréable que la façon dont la pseudo voyante le regardait derrière ses lunettes rondes. Il fallait dire qu’à force de collectionner les retenues en quatre ans de scolarité, Flynn avait écumé les divers lieux de colles possibles.

Constatant avec une pointe de regret qu’il allait devoir se coltiner cette retenue seul, or c’était toujours bien plus amusant à plusieurs, le métis vit finalement arriver Ramza Baksh, un élève de son année mais dont il n’était pas spécialement proche. Mais qu’importe ! Ce serait l’occasion de faire connaissance ! Beaucoup de rumeurs courraient sur le Serpentard, que ce soit concernant son appétence pour les bagarres ou sur les opinions très publiques de son père, un des big boss du Ministère et appréciateur de Magicis Sacra. Mais Flynn ne s’était jamais arrêté aux bruits de couloirs. Il aimait se forger sa propre opinion et non se contenter de celle des autres. « Salut ! J’t’avoue que je suis content que tu sois là, se retrouver en tête avec tête avec l’autre folle, c’est pas une partie de plaisir, croie moi ! » Même s’ils ne se côtoyaient que durant les cours qui mélangeaient leurs deux maisons, Flynn supposait que Ramza n’ignorait pas sa réputation d’animateur officiel des Gryffondors ce qui lui attirait nombre de colles car c’est bien connu, les profs n’ont pas d’humour. Il remarqua que le garçon le fixait et un sourire malin celui qui peuple les cauchemars de Stefinou retroussa ses lèvres. « Qu’est-ce que tu as ? Est-ce que je dois m’inquiéter de me retrouver avec un cocard ? » Sans doute était-ce un brin suicidaire dangereux de jouer la provoc’ avec un mec à priori plus rapide à jouer de ses poings qu’à dégainer des répliques assassines mais que voulez-vous, Flynn aimait le risque.

Flynn allait ajouter un mot probablement quelque chose de très spirituel à l’insulte à peine déguisée qu’avait prononcé Ramza mais la trappe finit par s’ouvrir et la voix de Trelawney retentit. Aussi le lion grimpa à l’échelle et passa la trappe pour se retrouver dans la salle de cours, se sentant aussitôt désagréablement scruté par les yeux rendus immenses avec ses lunettes de la professeure. Ramza le suivit ce qui donna le signal à la sorcière pour leur faire son bla-bla habituel à savoir leur dévoiler leur punition. Flynn soupira fortement –on se faisait sérieusement chier, non ? « Sybille, Sybille, commença-t-il le ton traînant. Est-ce que tu peux pas abréger ces conneries et plutôt partager un verre avec nous ? T’as autant envie d’être ici que nous. » Une expression offusquée sortit de la grande femme et elle lui présagea aussitôt tout un tas de malheurs, prédiction à laquelle il n’accorda, évidemment, aucune importance. Peu décidé à obéir immédiatement aux consignes délirantes d’une bonne femme qui ne lui faisait même pas cours, Flynn observa avec amusement Ramza râler puis s’atteler à la tâche. « Non. Bien sûr que non. Victoire m’avait prévenue que tout ce qui sortait de la bouche de cette prof était un tissu de conneries. Toi j'imagines que c'est pareil ? » Contrairement à son camarade, il ne s’embêta pas à baisser la voix. Il n’en avait rien à faire que Trelawney l’entende, et encore moins qu’elle le punisse davantage. Il ne croyait absolument pas en la divination et si cela l’énervait, c’était pareil.



I love rock'n'roll
It's bugging me, grating me and twisting me around. Yeah I'm endlessly caving in and turning inside out. 'cause I want it now I want it now. And I'm breaking out, I'm breaking out, last chance to lose control. Rise up.


Dernière édition par Flynn Mulligan le Jeu 8 Avr - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Ramza Baksh
Ramza Baksh
Serpentard

Parchemins : 70
Âge : 15 ans (21-12-2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan Empty
Ξ Sujet: Re: Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan   Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan EmptyMer 7 Avr - 1:41





It was stiflingly warm, and the fire that was burning under the crowded mantelpiece was giving off a heavy, sickly sort of perfume as it heated a large copper kettle.

Ramza avait donc découvert qu’il ne passerait pas sa retenue seul, mais accompagné de Flynn Mulligan, ce Gryffondor sans doute populaire de la même année que lui. Un garçon à l’enthousiasme débordant compte tenu de la situation dans laquelle il se trouvait actuellement. Ils allaient passer leur retenue avec l’un des pires professeurs de cette école, franchement il pouvait avoir l’air d’être un peu déprimé, même si, et il ne l’avouerait jamais, que Flynn avoue être content que Ramza soit là, décocha un sourire à ce dernier. Ou peut-être était-ce parce qu’il l’appelait ” l’autre folle ” « Non mais je ne sais pas comment tu fais pour avoir l’air heureux d’être ici ? À moins que tu la kiffes ? » Répondit-il un sourire provocateur sur le visage. « Mais à moins que tu te mettes à m’insulter y a pas de risque de coquard, je suis pas une brute moi. » ajouta-t-il en haussant les épaules et ce malgré la réputation que les autres élèves pouvaient bien lui faire. Souvent ceux qui se plaignaient le plus de l’agressivité de Ramza étaient ceux qui l’avaient le plus cherché aussi et pour le moment Flynn était plutôt sympathique, il n’avait rien à craindre. D’autant plus que le métis semblait aussi assez bien bâti et si Ramza savait jouer de ses poings, parfois la différence de taille pouvait s’avérer fatale.

“ L’autre folle ” arriva enfin, ouvrant la trappe menant à sa salle de classe, sa tête apparaissant dans l’ouverture comme un escargot passerait la tête hors de sa coquille. Ses yeux cerclés de ses grosses lunettes accentuant son côté gastéropode. Après avoir grimpé à la suite de Flynn dans la salle de classe, il écouta d’une oreille les consignes de leur geôlière en attendant qu’elle disparaisse pour se la couler douce. Quoiqu’il arrive elle ne pourrait les garder indéfiniment donc il ne comptait pas non plus à se mettre à nettoyer avec ardeur tout ce qu’elle venait de leur demander de nettoyer. C’est lorsqu’il entendit l’insolence de Flynn qu’il tendit une oreille bien plus attentive. Un sourire plus franc se dessina sur le visage du vert et argent. Il ne pipa cependant aucun mot, laissant l’hystérie de leur professeur de Divination se déverser sur eux, leur annonçant mille maux dans le prochain mois. Au moins cela confirmait le manque de véracité de ses prédictions. Lorsqu’elle s’écarta pour aller s’asseoir non loin d’eux afin de garder un oeil sur les deux adolescents pendant leur retenue, Ramza s’assura avant tout de la sainteté d’esprit de son camarade. Lui qui avait pris la peine de chuchoter par égard pour la vieille femme, surprit le Gryffondor à assurer tout bonnement que jamais il n’irait suivre un cours bourré de foutaises comme pouvait le proposer le Professeur Trelawney. Le vert et argent jeta un oeil à la concernée qui semblait faire un effort considérable pour ne pas se montrer affectée, mais il n’y avait aucun doute quant au fait qu’elle ait entendu ce que venait de prononcer les Gryffondors. « Je sais pas si t’en as dans le pantalon mec ou si t’es complètement taré. » commença-t-il en riant, il n’avait pas touché à la boule de cristal brillant de produit anti-tâche qu’il avait aspergé dessus. « Mais tu crains pas de te faire virer de l’école tout simplement ? » Ramza admirait l’insolence de Flynn, il n’avait peur de rien et si lui-même ne craignait pas une retenue par-ci par-là, il craignait en revanche l’idée d’un renvoi l’obligeant à passer le reste de sa vie chez son père (car personne n’engagerait un élève qui était encore mineur et incapable de pratiquer la magie parce qu’on lui aurait casser sa baguette). Heureusement que ses notes le sauvaient de son renvoi. Cependant, s’il venait à s’adresser ainsi à son professeur, même les meilleures notes ne suffiraient pas à le sauver. « Mais non sinon je suis pas cinglé au point de prendre cette matière. J’ai autre chose à faire de mon temps. Enfin quand je ne suis pas collé. Qu’est-ce qui t’a amené ici d’ailleurs ? » Demanda-t-il curieux, passant enfin un coup de chiffon sur l’orbe en main. Etant donné le goût du risque que semblait avoir Mulligan, cela devait être quelque chose de rocambolesque.

(700)

(c) SIAL ; icons sial




I'm too quick to get caught up in your shade, Abracadabra, step into my frame.
Here's a show, you don't want to miss.
Revenir en haut Aller en bas

Flynn Mulligan
Flynn Mulligan
Gryffondor

Parchemins : 153
Âge : 15 ans (24 juillet 2001)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan Empty
Ξ Sujet: Re: Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan   Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan EmptyJeu 8 Avr - 19:06


Que les choses soient bien claires : non, Flynn ne prenait pas son pied à passer son temps libre en heures de colle. Simplement, les colles, c’était le risque à prendre lorsqu’on voulait animer un cours mortellement ennuyeux où les seuls bruits qui se faisaient entendre en dehors de la voix monocorde du professeur étaient les ronflements de ses camarades. Au lieu de se contenter d’observer cette scène désolante, lui il se sacrifiait parfaitement monsieur, il se sacrifiait pour le bien commun. Evidemment, les enseignants n’acceptaient pas qu’un élément perturbateur ne vienne leur voler la vedette et tentaient de le contraindre à se taire. Mais Flynn était un esprit libre, peu importe qu’on lui colle soixante heures de retenues par semaine, il trouverait toujours le moyen de faire le pitre. « C’est ça Baksh, t’as capté mon plus grand secret. Je suis totalement amoureux de Sybille Trelawney ! Mais ne lui dis rien, s’teu plaît. Je ferais tout ce que tu veux ! », plaisanta-t-il en joignant les mains dans un geste de prière, faussement suppliant. Les manches de sa chemise glissèrent dans le mouvement, révélant à gauche son bracelet de force clouté et à droite des bracelets de perle de différentes couleurs.

Le sourire aux lèvres, Flynn songea qu’il devait effectivement avoir l’air d’un benêt heureux de se taper deux heures en présence d’une prof complètement déjantée à exécuter n’importe quelle tâche elle jugerait assez avilissante pour expier la faute qu’il avait commise. Il n’aurait pas dit qu’il était heureux, simplement, tout ça lui passait bien au dessus. Il était dur d’atteindre quelqu’un qui se fichait de tout, mais les autorités de Poudlard semblaient bien décidées à continuer malgré tout. « T’apprendras que je trempe vraiment pas dans les insultes gratuites. » Il haussa les épaules. Il aimait certes taquiner tout le monde, et il savait qu’il était un vrai chieur quand il le voulait Stefinou approuve mais il n’était pas un méchant garçon, et il n’insultait jamais personne ou alors, c’était qu’on l’avait poussé à bout. Et pour le pousser à bout, il en fallait vraiment beaucoup. Il était un pacifiste confirmé, et ne croyait nullement que la violence pouvait résoudre quoique ce soit, néanmoins il ne jugeait pas Ramza pour sa tendance à la bagarre. Tout le monde ne pouvait posséder sa nonchalance.

Cette discussion sympathique fut interrompue par l’apparition de l’enseignante chargée de les surveiller pour cette retenue, et quand on voyait sa dégaine, on pouvait sérieusement douter de ces compétences. Combien de verres s’était-elle enfilée avant de les accueillir dans sa salle de classe ? En plus, ça ne l’avait même pas rendu plus marrante puisqu’elle ne put s’empêcher de lui prédire une tonne de malheurs pour le prochain mois -s’il se mettait à la croire, il n’avait plus qu’à se jeter lui-même du haut de la tour d’astronomie pour échapper à toutes ces catastrophes. Quel tissus de conneries. Au moins cette passe d’armes eut le mérite de faire sourire Ramza. Flynn devait bien le reconnaître, il aimait faire rire les autres.

Ramza semblait cependant vouloir rester discret et ne pas être entendu de Trelawney alors que Flynn, de son côté, s’en fichait bien. Ce n’est pas comme s’il accordait de l'importance à l’opinion de cette cinglée ! Premièrement, elle était totalement barjo, et deuxièmement, il n’avait même pas pris son option alors il ne se sentait même pas obligé d’écouter ses consignes débiles. Et tant pis si la pseudo prophétesse était affectée par ses paroles ! Il s’en foutait totalement. « Et ? A ton avis c’est quoi ? », réagit-il en haussant les sourcils, amusé par la question du Serpentard. Peut-être aurait-il tenté "C’est une demande subtile pour savoir ce que j’ai dans le pantalon ?" d’ordinaire mais il n’avait pas spécialement envie de se prendre une beigne dans la mâchoire parce que Ramza ne supporterait pas qu’on insinue qu’il pouvait aimer les garçons -et Flynn savait bien que beaucoup de mecs étaient sensibles à ce sujet, se sentant atteints dans leur pseudo virilité.

« Franchement ? Non. T’as pas remarqué qu’ils viraient vraiment qu’en cas d’abus graves genre les abrutis qui s’en sont pris à Carmichael ? Les renvois sont rares. Oui, je soûle les profs, et ils savent plus quoi faire avec moi mais je suis aussi capable de rendre des devoirs corrects, tu vois. » Flynn aimait briser les règles, qui existaient pour qu’on les contourne de toutes façons, ça avait toujours été sa manière de voir la vie, mais il faisait attention de ne jamais dépasser les bornes. Il se remettrait d’une expulsion de Poudlard, bien évidemment, le monde de la magie n’était pas le sien de base, mais il aimait apprendre à se servir de ses pouvoirs, et il s’était fait de très bons potes dans l’école. Il n’allait pas non plus tout briser juste pour l’amour du risque. « Oh c’est une aventure qui nécessite plus de deux heures pour être racontée ! blagua-t-il. Pour me faire pardonner de mon retard dans le rendu de mon devoir de Métamorphoses, j’ai offert des croquettes pour chats à McGo. Elle a pas apprécié la blague. Et toi ? Quelqu’un t’as accusé d’être du côté de Magics Sacra comme ton daron ? » Eh oui, Flynn n’avait décidément peur de rien. Pour le meilleur comme pour le pire.

888 mots



I love rock'n'roll
It's bugging me, grating me and twisting me around. Yeah I'm endlessly caving in and turning inside out. 'cause I want it now I want it now. And I'm breaking out, I'm breaking out, last chance to lose control. Rise up.


Dernière édition par Flynn Mulligan le Jeu 8 Juil - 19:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Ramza Baksh
Ramza Baksh
Serpentard

Parchemins : 70
Âge : 15 ans (21-12-2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan Empty
Ξ Sujet: Re: Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan   Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan EmptyDim 9 Mai - 3:50





It was stiflingly warm, and the fire that was burning under the crowded mantelpiece was giving off a heavy, sickly sort of perfume as it heated a large copper kettle.

« Tout ce que je veux vraiment ? J'ai la masse de devoirs qui m'attend après cette retenue, alors je dis pas non. » déclara le vert et argent s'imaginant déjà son camarade Gryffondor travailler à sa place derrière l'un des bureaux de la salle commune de Serpentard à laquelle il lui donnerait volontiers accès pour cette tâche ingrate. « Donc t'as pas de risque de te prendre un poing dans la figure de ma part alors. » conclut Ramza quand Flynn lui certifia ne pas être du genre à insulter gratuitement les autres. Contrairement aux abrutis de l'école qui l'avaient déjà cherché.

Leur discussion interrompue par le début de cette fameuse retenue, les deux garçons pénétrèrent dans la salle à la lumière tamisée et au fort parfum d'encens à en donner mal au crâne, précédés par la vieille sorcière qui enseignait la divination (et donnait peut-être aussi des cours de mixologie ?). Flynn s'avéra être un véritable bout en train (ou un mec complètement fou allez savoir) et n'hésita pas à chercher leur professeur s'adressant à elle comme s'il s'agissait de leur meilleure pote. Après qu'une averse de malheurs lui soit prédit par la sorcière qui s'écarta pour aller s'asseoir dans un coin de la salle de classe de manière à garder toujours un oeil sur les deux garçons sans entendre leurs âneries, Ramza questionna le concerné sur sa santé mentale. « Comme je te dis je sais pas, mais si t'es pas taré alors c'est pire que ces boules de cristal. » dit-il se saisissant d'une d'elle entre ses doigts avant de la lancer dans la direction de son camarade rouge et or, arrachant un sursaut de la part de la sorcière qui les menaça de les mener à leur perte s'ils n'arrêtaient pas de jouer avec le matériel.

« Un peu pareil que moi. Tant qu'on arrive à bien bosser ça nous sauve un peu. Mais je ne sais pas si tabasser quelqu'un ça ne rentre pas dans les délits graves. Enfin c'est pas comme si je n'avais jamais de raison. Je sais pas pourquoi ils ont tabassé l'autre Carmichael, j'écoute pas trop les histoires, mais je suppose que c'était pas mérité ? » répondit le vert et argent. Il mentait un peu, il en avait entendu parler, en quelque sorte. Une question de sexualité et peut-être parce qu'on lui attribuait une réputation de fils à papa (dont le père prônait des valeurs passés) alors on pouvait l'imaginer comme intolérant et du genre qui aurait pu participer avec les mecs qui s'étaient faits virés. Sauf que Ramza n'avait absolument aucun problème avec l'homosexualité si ce n'est qu'il ne désirait certainement pas être attiré par les hommes histoire de ne pas se rajouter d'autres problèmes avec son paternel. En attendant son mensonge était aussi une manière de savoir où se positionnait Mulligan sur la question. Est-ce qu'il était plutôt du genre ouvert ou bien plutôt coincé comme le père de Ramza... Mais pourquoi est-ce que sa réponse l'intéressait autant d'ailleurs ?

Ramza pouffa de rire. « Permets moi de te dire que t'es vraiment con. » lança-t-il sa voix traduisant de l'affection dans sa remarque. C'était plutôt un genre de compliment qu'une insulte, même si faire cela à la directrice de l'école s'apparentait plus à du suicide qu'autre chose. « Tu les cherches vraiment en fait les retenues. Pour moi j'ai simplement collé un pain à un abruti de Poufsouffle qui a dit que ma famille méritait d'être brûler sur un bûcher. » expliqua-t-il levant les yeux au ciel tout en reposant une des boules de cristal qu'il avait rapidement astiqué avant de passer à la suivante. « Ça me casse les bombecs que ce genre d'abrutis ne payent pas juste parce que j'ai lancé le premier coup. Franchement les mots ça devrait compter. J'aimerais bien l'avoir avec moi en retenue et lui casser l'une de ses boules sur la tête genre vlan ! » Dans l'action, la boule dont il s'était saisi fut fracassé au sol activant un cri d'horreur de la part de la vieille Trelawney. Ramza sortit immédiatement sa baguette magique pour lancer le sortilège de réparation. « Voilà, voilà c'est bon c'est réparé. » déclara-t-il à la vieille femme. Un flot de nouveaux malheurs s'abattit sur les garçons avant qu'elle ne quitte la salle pour aller " reposer son troisième oeil ". « Je sais pas toi, mais je pense qu'elle est partie surtout alimenter son foie. » lança Ramza imitant quelqu'un qui se vidait une bouteille d'alcool avant de se laisser tomber sur l'un des coussins qui servait de siège pendant les cours de Divination. D'un geste, tapotant le coussin à côté de lui, il invita Flynn à l'imiter.

(c) SIAL ; icons sial




I'm too quick to get caught up in your shade, Abracadabra, step into my frame.
Here's a show, you don't want to miss.
Revenir en haut Aller en bas

Flynn Mulligan
Flynn Mulligan
Gryffondor

Parchemins : 153
Âge : 15 ans (24 juillet 2001)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan Empty
Ξ Sujet: Re: Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan   Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan EmptySam 10 Juil - 0:27


Flynn fut rassuré de constater que Ramza Baksh possédait un petit peu d’humour -du moins, Flynn espérait que cela soit de l’humour, car si le garçon espérait vraiment qu’il fasse tous ces devoirs, il se mettait le doigt dans l’œil. Tant de personnes ne comprenaient pas le second degré et se mettait dans tous leurs états pour rien. Cela amusait beaucoup le toujours très nonchalant Flynn. Beaucoup assimilait cette attitude à un tempérament calme mais il était faux de présumer que Flynn était quelqu’un de calme. Il était turbulent, agité, blagueur, clown. Vraiment très loin d’être calme. Mais il se fichait de tout et il ne s’énervait presque jamais alors forcément, à côté de colériques en puissance comme Victoire et Viska, on pouvait le prendre pour quelqu’un de tranquille et de discret. Il était plutôt facile à vivre, en revanche, du moment où l’on était pas dérangé par ses taquineries et ses blagues à répétition. « J’informerai le mec que je paye pour faire mes devoirs mais je te préviens, il est pas donné », répondit-il donc à Ramza toujours sur le ton de l’humour.

Comme il s’agissait de la première vraie fois où Ramza se retrouvait en tête à tête avec Flynn, il sembla prendre conscience à quel point le lion se fichait de ce qu’on pouvait dire de lui et de sa conduite. Il était bien plus amusant de tourner les professeurs ne bourrique, surtout lorsque, à l’image de Trelawney, cela fonctionnait -alors que McGonagall tenait toujours à garder son expression impassible face à ses multiples pitreries, ce qui était frustrant à la longue- que de respecter les règles. Flynn lâcha un rire joyeux alors qu’il rattrapait sans mal la boule jetée par Ramza. « Tu m’as l’air aussi taré que moi Baksh », remarqua-t-il avant de lancer la boule derrière son bras, de la rattraper puis de la lancer en direction de son compagnon de jeu. Trelawney devait sérieusement regretter désormais de leur avoir confié cette tache.

« Si, dès qu’il y a violence, ils commencent à câbler. Pourtant, je connais des personnes qui ont lancé des sorts sur d’autres élèves qui s’en sont sortis. » Il n’était même pas sûr que l’agression de Victoire sur Joséphine de Guise ait jamais été connue des professeurs -sinon, elle aurait au moins été punie. « Oh, les agresseurs de Carmichaël avaient un petit soucis avec son orientation sexuelle. De vrais abrutis. » Un bouillon de colère brilla dans les yeux sombres de Flynn. L’homophobie, avec le racisme, était le seul comportement qui pouvait le mettre en rogne. Encore plus lorsque cela venait de mecs de sa propre maison -et qui, bizarrement, ne s’en était jamais pris à lui alors qu’il affichait clairement un drapeau LGBT dans sa chambre.

Flynn haussa les épaules en souriant lorsque Ramza le traita de con -le mot ne semblait pas sonner comme une insulte. « Je vais le prendre pour un compliment. J’suis sûr qu’en vrai t’es jaloux de cette blague. » Ramza lui confia à son tour le motif pour sa retenue. « Toi aussi tu cherche mec. Si tu veux tabasser un mec, menace le un peu après histoire qu’il balance pas tout après. » Il désapprouvait la violence mais il pouvait comprendre que les paroles du Poufsouffle victime des poings de Ramza l’ait agacé. On ne touchait pas à la famille. « Bah ouais mais mec t’es en faute aussi. Si tu veux qu’on te prenne au sérieux quand tu dis qu’on t’insulte, vaut mieux pas que du sang dégouline de l’autre », conseilla-t-il avant que Ramza casse une boule, la répare, et que Trelawney quitte la pièce. « Enfin débarrassés ! » Flynn s’affala sur un fauteuil, non loin du coussin où avait pris place Ramza, et étala ses Doc sur la petite table basse. Si seulement toutes les retenues se passaient ainsi !

644 mots




I love rock'n'roll
It's bugging me, grating me and twisting me around. Yeah I'm endlessly caving in and turning inside out. 'cause I want it now I want it now. And I'm breaking out, I'm breaking out, last chance to lose control. Rise up.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan Empty
Ξ Sujet: Re: Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan   Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Avoir les boules... de cristal ϟ Flynn Mulligan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: