AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ramza Baksh
Ramza Baksh
Serpentard

Parchemins : 54
Âge : 15 ans (21-12-2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo Empty
MessageSujet: L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo   L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo EmptyMar 29 Déc - 20:53





thinking that he would soon have had enough of the library to last him a lifetime, he buried himself once more among the dusty volumes.

Allongé sur son lit, Ramza contemplait le plafond. Le garçon n'était pas d'humeur. Enfin, il y avait-il un jour où il était d'humeur de manière générale ? Pour beaucoup il paraissait toujours exécrable. Un vrai Serpentard d'autres disaient. Pourtant il était tout à fait capable de se montrer sympathique, sans ça il n'aurait pas d'amis, sa mère ne l'aimerait pas, bref, il n'était certes, pas parfait, mais en aucun cas était-il constamment méchant. Mais aujourd'hui son humeur était plutôt du mauvais côté. Disons qu'il n'avait envie de rien, allongé sur son lit un jeudi après les cours alors qu'il savait très bien qu'il avait pléthore de choses à faire. Le plafond lui paraissait beaucoup plus intéressant à contempler. Mais malheureusement il n'était pas tout seul dans cette histoire et lorsqu'il entendit au loin, le clocher de l'école résonner, il comprit qu'il allait devoir bouger. Le temps qu'il arrive à la bibliothèque il serait de toute façon déjà en retard. Mais ce n'était pas comme si il avait hâte d'y rejoindre sa partenaire de travail et pourtant elle n'en était pas la cause du tout.  

À l'occasion d'un nouvel exposé d'Histoire de la Magie (punaise, qu'est-ce qu'ils aimaient les exposés dans cet école), le garçon était voué à travailler en binôme avec Lucrecia Castillo, une nouvelle arrivante de cette année avec qui il s'entendait bien, enfin ils avaient des rapports cordiaux quoi. Ce qui dérangeait le plus le vert et argent c'était surtout que le travail en binôme le forçait à travailler là où seul, il pouvait ne rien faire, ça ne le dérangeait pas. Une once de culpabilité venait l'habiter lorsqu'il avait ce cheminement de pensée pendant les travaux à deux du coup il se sentait obligé de potasser un peu. La condition était qu'il ne fallait pas s'attendre à ce qu'il travaille seul de son côté et une séance seulement devait être organisée pour faire ce travail, pas plus. C'était ainsi qu'il l'avait présenté à Lucrecia, qu'elle apprécie ou non. Ce n'était pas de sa faute si ce fantôme de pacotille les avait dispatché ainsi.

Lorsqu'il arriva à la bibliothèque en trainant des pieds, il s'attira immédiatement le regard foudroyant de la bibliothécaire. En réponse il lui adressa un sourire, qui tenait plus de la grimace et se dirigea vers une table où sa partenaire de travail l'attendait. « Désolé du retard. Ça roule ? » lui lança-t-il. Point d'excuse bidon du genre " j'ai pas vu l'heure passée ", il s'excusait par respect pour elle et puis c'est tout. Puis on parlait d'un retard de cinq à dix minutes, c'était pas la mort non plus. « Bon ben c'est parti pour kiffer la vie sur l'historique des lois mises en place sur les loups garous. T'as commencé à regarder un peu ? » demanda le jeune homme avec culot (genre ce serait top si t'avais déjà fait toutes les recherches en cinq minutes qu'on puisse se la couler douce ensuite). Il posa son sac sur la table (un peu trop bruyant au nouveau regard que la bibliothécaire lui adressa), puis sortit sa plume, son encrier et un parchemin qui lui servirait de brouillon. « Franchement ça craint de ouf ce taf, surtout que Binns écoute la moitié de ce qu'on dit généralement. » Qu'ils soient présents ou non dans la classe, le fantôme récitait son cours de manière monotone peu importe ce que faisait ses élèves. Les exposés qu'il donnait à faire étaient souvent plus intéressants et instructifs que son cours, c'était un fait, mais par Merlin qu'est-ce que c'était barbant de devoir les préparer.

(590)

(c) SIAL ; icons sial




Drownin' my soul in the basement, aye, I ain't got much in the bank, I got a lot I could say, Tied up with goddesses, hey, I hope you forgive my mistakes, Yeah, ride around with a renegade, You should take a seat, save your energy, I try to heal the gods with a band-aid, And in time of need, you call your enemies.
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 396
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo Empty
MessageSujet: Re: L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo   L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo EmptyMer 30 Déc - 20:55

Lucrecia & Ramza.
I've been praying to a thousand different stars, to a thousand different arms 'til I found you. I've been chasing 'bout a thousand different hearts, for a thousand million hours, now I've found you. My nights will never be the same, the same again. I've got you running through my veins. I feel it in my head, my shoulders, knees and toes. In my bones.
Lu n’était pas forcément de la meilleure des humeurs depuis la Saint Valentin. Même si tout semblait assez clair entre elle et Thiago désormais -elle l’aimait, il l’aimait, tout allait donc bien dans le meilleur des mondes. Ou pas, car au milieu de cette situation qui avait de quoi être la plus simple au monde, il y avait la danse et tout ce que l’entraîneur leur avait dit et répété durant des années. Du fait, Lucrecia n’était pas forcément l’argentine solaire qu’elle avait l’habitude d’être. Si elle faisait parfaitement semblant d’aller bien, la frustration prenait souvent le pas sur son humeur générale et venait assombrir le moral de la jeune danseuse. A moindre mesure pourtant, toute cette histoire avait semblé avoir quelques points positifs. Lucrecia et Thiago avaient repris la danse, ensemble, comme avant. Les entraînements étaient parfois compliqués, bien trop intenses et mettaient les sentiments de Lucrecia à rude épreuve.

Pour ce qui était des cours, Lucrecia redoublait d’efforts. L’argentine mettait les bouchées doubles afin de pouvoir avoir l’embarras du choix à la fin de l’année. Certes, la directrice de Serpentard et maître des potions lui avait dit en janvier qu’elle avait le choix, qu’elle pouvait décider de rester encore à Poudlard ou de rentrer chez elle, à Castelobruxo. L’absence de Thiago à ce moment là rendait les choses plus compliquées. Maintenant qu’il était arrivé à Poudlard, Lu savait que son avenir se calquerait sur celui de l’argentin. Surtout maintenant qu’ils avaient été honnêtes l’un envers l’autre et qu’au final, elle attendait simplement que son meilleur ami et partenaire de danse accepte de tout risquer pour qu’ils soient ensemble, pour de bon. Elle prenait sur elle donc, mais parfois, sa mauvaise humeur ressortait, comme aujourd’hui, alors qu’elle avait un exposé à faire avec Ramza. Ce n’était pas la faute du jeune sorcier, avec qui elle s’entendait plutôt bien, mais l’histoire de la magie ne l’intéressait pas plus que cela. Ou du moins, le professeur Binns ne rendait pas la matière intéressante.

Contrairement à Ramza, Lucrecia n’était pas du genre à se reposer sur ses lauriers, donc elle avait potassé le sujet un minimum de son côté, sans pour autant dresser une liste complète de ce qu’ils allaient devoir aborder. Elle avait inscrit des mots clés sur son parchemin, et c’était avec trois livres ouverts devant elle, la tête reposant sur sa main gauche alors qu’elle faisait tourner sa plume entre ses doigts, qu’elle regardait ce qui s’étalait sous ses yeux, en attendant son camarade de classe à la bibliothèque.

Le brun arriva quelques minutes plus tard, Lucrecia toujours perdue dans ses pensées, à relire la même phrase pour, au moins, la dixième fois. « Hmm hmm. Et toi ? » Se contenta-t-elle de répondre, plus par automatisme d’abord. Puis elle se rendit compte, alors que le sac heurtait la table, que Ramza était là, et reporta son regard sur le jeune sorcier. « Désolée j’avais la tête ailleurs. » Elle tendit son parchemin à son camarade, avec les mots clés. « J’ai cherché des mots clés, des dates. Je pense qu’il vaut mieux axer autour des dates fortes, comme le Code de conduite en 1637 et le Registre en 1947. » Elle leva les yeux vers le sorcier, pour voir s’il l’écoutait ou s’il avait déjà décroché. « Par contre, vous avez vraiment eu des lois qui les empêchaient presque de travailler ? C’est barbare... » Elle avait retrouvé ça dans un livre plus récent, qui parlait d’une certaine Ombrage, dont Lu ne savait rien. Elle connaissait les lois d’Amérique du Sud et apprenait seulement celles du Royaume-Uni depuis qu’elle était arrivée en septembre et il y avait vraiment de grosses différences ! « Je ne comprends pas pourquoi ils ne changent pas de professeur ? Enfin, tout le monde semble abandonner la matière après les BUSEs et ne même pas vraiment suivre avant ça... » Même si elle pouvait comprendre une certaine empathie ressentie pour le professeur fantôme, les résultats étaient là, personne ne voulait continuer cette matière, ni même se couper en quatre pour les cinq années de cours obligatoires.
acidbrain


• 672 mots •


Revenir en haut Aller en bas

Ramza Baksh
Ramza Baksh
Serpentard

Parchemins : 54
Âge : 15 ans (21-12-2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo Empty
MessageSujet: Re: L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo   L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo EmptyJeu 28 Jan - 17:37





thinking that he would soon have had enough of the library to last him a lifetime, he buried himself once more among the dusty volumes.

Travailler sur un devoir d'histoire de la magie qu'il ne pourrait pas bâcler parce qu'il n'était pas seul dessus, c'était la loose, mais avec un peu de chance, sa partenaire d'infortune serait enclin à faire tout le travail et ils auraient une bonne note, de quoi garantir à Ramza de sortir un peu de la ligne de mire de ses professeurs. Lorsque le vert et argent arriva à la table où s'était installée la jeune fille, il la trouva avec trois ouvrages devant elle, de quoi le rassurer un tantinet. « Ben ça me les casse de venir faire ça, mais bon. » répondit-il en haussant les épaules lorsqu'elle lui retourna sa question. Sauf qu'apparemment elle ne semblait pas réellement l'écouter, trop occupée sur le devoir. TANT MIEUX, plus vite ils iraient, mieux ce serait pour le garçon.

Ramza avait aussi questionné sa partenaire de travail sur les premières recherches qu'elle avait fait (aurait-il beaucoup d'énergie à fournir de son côté ?) et après des explications qui avaient autant de sens pour lui que si elle lui avait récité le manuel de quatrième année d'Histoire de la Magie à l'envers, et pour lesquelles il se contenta de répondre un « Cool » de manière aussi intéressée que devait l'être le Professeur Montgomery-Bones lorsqu'on lui demandait pourquoi elle ne raccourcissait pas son nom de famille. « Franchement je sais pas moi pour les lois dont tu parles. Je suis pas vraiment les cours ou la politique tu sais. » ajouta-t-il en s'installant enfin face à sa camarade maintenant qu'il avait sorti toutes les affaires nécessaires. « Après on a bien eu Voldemort donc ça à côté c'est rien. » Entre Katarzyna qui venait du Japon et Lucrecia d'Argentine, il se demandait si ces deux là avaient connu des mages noirs comme le Royaume-Uni en avait connu. « Bon à part me sortir des faits dont je n'ai aucune idée, si tu veux tu me dis ce que je dois faire pour l'exposer et puis je m'en occupe ? Pas une trop grosse partie par contre s'il te plait. » lui suggéra-t-il avec un grand sourire qui se voulait faussement charmeur, mais au moins sympathique. Cela dit il espérait vraiment que cela marcherait sur Lucrecia et qu'elle ferait une majeure partie du boulot un peu de bon coeur ma p'tite dame stp.

Quant à la grande discussion sur le Professeur Binns, là malheureusement il n'avait pas la réponse. « Je sais pas, peut-être qu'ils n'arrivent pas à s'en débarrasser parce que c'est un fantôme ? Poudlard est condamné à avoir un fantôme qui récite son cours de manière automatique jusqu'à la fin des temps. Enfin c'est pas comme si c'était réellement intéressant de toute manière. » décréta le garçon qui ferait comme la majeure partie des élèves de ce chateau et dirait au revoir à la matière après ses BUSEs. « D'ailleurs c'est quoi ta matière préférée depuis que t'es ici ? Si tu me dis Divination je suis désolé mais je te laisse finir le taf toute seule. » lança-t-il. Le garçon ne comprenait pas pourquoi quelqu'un prendrait la Divination en option, c'était la matière la plus inutile du monde, même lui avait fini par choisir la difficile Etude des Runes à la place pour au moins s'assurer de ne pas se destiner à une mort certaine (qu'il se serait induit lui même) à cause de la Mouche (aka Professeur Trelawney). « Au fait tiens je me demandais, comment ça se fait que Piazzolla et toi vous avez tous les deux débarqué d'Argentine ? Poudlard avait une offre, une arrivée achetée une offerte ? Sous condition d'un délai entre les deux ? » plaisanta-t-il. Il n'avait aucun problème avec les deux Serpentard, au contraire. Lucrecia s'avérait être quelqu'un de plutôt sympathique (enfin peut-être qu'elle apprécierait moins la présence de Ramza à la fin de leur séance de travail) et Thiago qui partageait le dortoir de Ramza était une personne plutôt chill. Les deux garçons ne discutaient pas vraiment, mais au moins ils ne se rentraient pas dedans non plus.

(c) SIAL ; icons sial




Drownin' my soul in the basement, aye, I ain't got much in the bank, I got a lot I could say, Tied up with goddesses, hey, I hope you forgive my mistakes, Yeah, ride around with a renegade, You should take a seat, save your energy, I try to heal the gods with a band-aid, And in time of need, you call your enemies.
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 396
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo Empty
MessageSujet: Re: L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo   L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo EmptyMar 2 Fév - 13:24

Si Lucrecia était perdue dans ses pensées, c’était surtout parce qu’elle ne savait pas trop où toute cette histoire avec Thiago allait l’amener. Finiraient-ils par succomber à leurs désirs ? Ou par enterrer bien profondément ce qu’ils ressentaient l’un pour l’autre ? Alors que Ramza lui disait qu’il aurait préféré être ailleurs, Lu’ leva les yeux au ciel. Elle aussi, mais ils n’avaient pas le choix. Et s’ils voulaient une bonne note, ou à minima, une note correcte, il allait devoir faire un effort, qu’il le veuille ou non. « Oui enfin, c’est quand même votre histoire, tu devrais la connaître un minimum, tu sais. C’est ce qu’on appelle la culture générale... » Parce que franchement, si niveau politique, Lu' n’était pas spécialement calée, il fallait bien avouer qu’en savoir un minimum était toujours bon à prendre. Déjà pour éviter de passer pour une buse, mais aussi pour savoir de quoi les autres pouvaient parler. « Parce que tu crois que je vais tout faire toute seule ? Tu te mets le doigt dans l’œil, Ramza, baguette incluse. » Elle était, certes, du genre over-achiever mais pas au point de tout faire toute seule pour s’assurer une bonne note et laisser les autres se tourner les pouces. C’était, d’ailleurs, ce qui leur avait permis de si bien s’entendre au tout début avec Thiago. Ils voulaient être les meilleurs, et forcément, l’un dans l’autre, ils se donnaient à fond, ensemble, pour y arriver. Il avait beau tenter de la charmer, elle ne se laisserait pas avoir.

Concernant le professeur Binns, Lu’ ne savait pas trop quoi en penser. Il n’était pas méchant, certes, mais il était vraiment assommant. Même elle se sentait parfois partir en cours, alors qu’elle était généralement plutôt alerte. « Ça pourrait l’être, avec un autre prof... L’histoire de la Magie était très intéressante à Castelobruxo, mais nous, on n’a pas de fantôme qui fait cours. Et puis, est-ce qu’il sait, qu’il est un fantôme ? Parce qu’on ne dirait pas… » Entre le professeur Binns, fantôme de son état et professeur assommant et l’autre folle qui leur servait de professeur de Divination, des fois, Lu’ se demandait ce qui lui avait pris de vouloir venir ici. Puis elle retrouvait Stef, Quino et Tina, et ses questions trouvaient une réponse évidente. Gabriel aussi avait son rôle là-dedans, mais il était plus intéressé par les filles que par la présence de sa cousine argentine dans l’école, donc bon. « Non, ce n’est pas la divination. Je regrette même d’avoir pris cette option. J’aurais du prendre Runes pour être avec Stef. » Ou l’étude des moldus, elle aurait avec Thiago, même s’il n’était arrivé qu’en janvier. « J’aime beaucoup le Soin aux Créatures Magiques, et la Botanique, le professeur Londubat est vraiment bon. Mais bon, ce sont les matières que je préfère depuis toujours, je ne sais pas si ça compte ? Toi c’est quoi ? » Parce que bon, ces deux matières étaient les enseignements de prédilection de Castelobruxo et Lucrecia les avaient toujours énormément aimées. Elle trouvait les apprentissages britanniques très différents de ce qu’elle avait connu au Brésil, mais c’était aussi plaisant de voir quelque chose que l’on connaissait d’un nouvel œil.

Quand Ramza lui parla d’elle et Thiago, la brunette se raidit sur son siège. Elle leva les yeux vers le brun qui partageait son dortoir avec son meilleur ami, cherchant à voir s’il y avait un piège dans ses questions. « Je voulais voir autre chose. Avec Thiago, on se connaît depuis l’enfance, on a toujours été ensemble. Je l’ai tellement gonflé pour qu’il vienne qu’il a fini par céder. » Oui, voilà, c’était une bonne réponse non ? Partiellement vraie, en plus de cela. « Ce n’est pas si étrange, je te rappelle qu’on était plusieurs nouveaux, en Septembre. » Elle devait bien admettre que le fait que Thiago débarque en milieu d’année pouvait paraître suspect à un regard extérieur, mais elle, elle était ravie de l’avoir à ses côtés, même si la Saint Valentin avait eu le don de lui faire chavirer le coeur. « On a pas les mêmes matières au Brésil, tu sais ? Genre, La Défense Contre les Forces du Mal, on n’a pas. Donc c’est bien aussi de changer d’école, on découvre de nouvelles choses. » Elle esquissa un sourire à l’attention de son camarade, espérant qu’il accepterait ses réponses. Elle ne se voyait clairement pas lui dire qu’elle était folle de Thiago et que ce dernier n’avait pas supporté qu’elle s’éloigne ainsi de lui. Leurs histoires, déjà bien compliquées comme ça, n’avaient pas besoin qu’une personne totalement externe ne s’en mêle. Stef, Tina et Quino le faisaient déjà bien assez, merci bien.
acidbrain


• 765 mots •


Revenir en haut Aller en bas

Ramza Baksh
Ramza Baksh
Serpentard

Parchemins : 54
Âge : 15 ans (21-12-2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo Empty
MessageSujet: Re: L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo   L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo EmptyDim 7 Mar - 1:03





thinking that he would soon have had enough of the library to last him a lifetime, he buried himself once more among the dusty volumes.

Ramza ouvrit la bouche pour répliquer... et il la referma... Non, il la rouvrit et lança « Ouais enfin j'ose espérer que j'aurai une vite un peu plus passionnante que celle d'un législateur. » rétorqua-t-il. Ce n'était, sans doute, absolument pas le point de Lucrecia, mais c'est la conclusion qu'il en tira. Pourquoi irait-il se préoccuper d'un sujet qui ne l'intéressait pas. Son histoire à lui lui suffisait franchement. Ou alors l'histoire de personnalités qui l'intéressaient. « Tu vois, savoir pourquoi certains rappeurs écrivent certaines chansons ou comment tel boxeur est devenu champion dans sa catégorie, ça ce sont des choses qui me branchent et je suis sûr qu'on peut les mettre dans la catégorie culture générale comme tu dis. Mais les lois ? Franchement. » Il fit semblant de se mettre un doigt dans la bouche et tira la langue comme s'il était en train de vomir montrant tout son dégoût pour ce sujet barbant, que Lucrecia partage son avis ou non. Mais malheureusement, qu'il apprécie ou pas il allait devoir se taper cet exposé même s'il comptait grandement sur la coopération de Lucrecia pour qu'elle ne l'oblige pas à trop travailler. Spoiler alert, il savait qu'il allait rêver connaissant la demoiselle à ses côtés. « Tss, franchement Lu' tu crains. Allez un petit geste pour ton Ramza diiiis ? » insista-t-il en esquissant un sourire montrant ses dents et qui tenait plus de la grimace qu'autre chose.

Puis la demoiselle fit part de ce qu'elle pensait de leur professeur d'Histoire de la Magie relançant, sans aucun doute, un débat que des milliers d'élèves avaient dû avoir par le passé. « Y a bien quelqu'un qui a dû lui dire non ? Tu veux tenter la prochaine fois ? Peut-être qu'il disparaitra du coup ? Et comme ça plus de cours d'Histoire de la Magie ! » déclara le jeune homme l'air rêveur. « Mais je suis désolé, zéro prof serait capable de rendre une matière comme celle là intéressante. L'histoire de la magie c'est barbant et puis c'est tout. » ajouta-t-il tenant ses positions concernant cette matière purement théorique qui ne laissait aucune place à la magie (à part si on s'attendait à un sortilège du sommeil. Là, peut-être pourrait-on parler magie).

Ramza pouffa de rire devant les regrets de Lucrecia d'avoir choisi la divination. Malheureusement pour elle, elle n'avait pas eu la possibilité d'entendre les rumeurs concernant la vieille chouette de Trelawney et du coup elle s'était engouffrée dans une matière complètement débile et ce jusqu'à ses BUSEs. « L'étude des runes ça va. Si ça peut servir plus tard. Y a des travaux pratiques de traduction donc ça passe même si apprendre les sigles c'est casse...pieds. » Il faillit dire une grossièreté, mais se ravisa, d'autant plus qu'Irma Pince, la bibliothécaire, passa non loin d'eux. Clairement personne n'aurait imaginé Ramza prendre l'étude des Runes, mais entre ça, la divination, l'arithmancie et l'étude des moldus, le choix était vite fait. Lucrecia exposa ensuite les véritables matières qui l'intéressaient et il hocha la tête à sa question. « Si ça compte. Moi c'est la défense contre les forces du mal, les potions et surtout voler. »  expliqua-t-il avec un sourire bien plus sincère sur le visage. Le Vol, sa matière préférée dès la première année et qu'il avait fait en sorte de poursuivre afin de peaufiner ses techniques sur balai en attendant de rejoindre l'équipe de sa maison et ce malgré le fait qu'il n'ait pas son propre balai. Ceux de l'école n'était pas de la meilleure qualité, mais tant qu'ils ne se cassaient pas en plein vol il n'aurait qu'à se contenr d'être le meilleur sur le terrain grâce à ses propres capacités. Le jour où il intègrerait l'équipe de Quidditch de Serpentard bien évidemment.

Son intérêt se posa ensuite sur la coïncidence (ou pas) de l'arrivée subite de deux élèves de Castelobruxo. Thiago et Lucrecia étaient connus pour être proches (ou il fallait être aveugle) et il s'était posé la question alors autant la poser directement à la concernée avec qui il avait plus papoter qu'avec Thiago et ce bien qu'ils partagent le même dortoir. « Wah, c'est ce que j'appelle de l'amitié. C'est cool au moins vous n'êtes pas tout seuls. Et vous allez vivre ensemble au Royaume-Uni durant l'été ou ça se passe comment ? » demanda-t-il curieux avant d'ajouter : « Après j'ai pas dit que c'était étrange, je trouve juste ça surprenant, mais ouais y en a d'autres genre ce mec de Serdaigle là, Sonko. » Puis comme si elle avait besoin de justifier sa venue à Poudlard, Lucrecia évoqua les différences dans les matières entre les deux écoles. « Ouais après je suppose que y a des choses que vous faites à Castelobruxo qu'on fait pas ici ? Les différences c'est partout. » lança-t-il en haussant les épaules. Il ne s'était jamais posé la question à vrai dire. Il apprenait ce qu'il avait envie d'apprendre et puis c'était tout. Peu importe l'école de toute façon il devait y avoir des matières barbantes comme l'Histoire de la Magie.

(829)

(c) SIAL ; icons sial




Drownin' my soul in the basement, aye, I ain't got much in the bank, I got a lot I could say, Tied up with goddesses, hey, I hope you forgive my mistakes, Yeah, ride around with a renegade, You should take a seat, save your energy, I try to heal the gods with a band-aid, And in time of need, you call your enemies.
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 396
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo Empty
MessageSujet: Re: L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo   L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo EmptyDim 7 Mar - 22:25

Suite à la remarque de Ramza, Lucrecia fronça les sourcils, ne comprenant pas vraiment où il voulait en venir. « Désolée, je ne comprends pas. » L’excuse de ses origines argentines aidait grandement, puisque certains mots lui étaient encore inconnus, elle avait bien compris ce que Ramza disait, pour le coup. Elle ne voyait juste pas le rapport avec ce qu’elle venait de lui dire. Elle ne disait pas qu’il devait connaître toutes les lois de son pays, mais il y en avait certaines qu’il fallait connaître, pour éviter d’être hors la loi, par exemple. Alors oui, forcément, il était normal de ne pas toutes les connaître, mais quand même, elle trouvait que Ramza n’avait pas vraiment envie de faire énormément d’efforts. Si elle n’était pas très proche du jeune sorcier, elle savait quelques petites choses que Katarzyna avait daigné lui dire lorsqu’elles avaient parlé de leur camarade. Si Kate avait, par un moment, tenté de voir si Lucrecia pouvait être intéressée par le quatrième année, alors que Thiago était toujours aux abonnés absents, la blonde semblait avoir jeté l’éponge depuis l’arrivée de l’argentin, ce qui n’était pas plus mal. Si Ramza était tout à fait mignon, Lucrecia n’avait de toute façon d’yeux que pour son meilleur ami, même si tout était bien compliqué entre eux pour le moment. L’explication qu’il lui fournit après cela la laissa plutôt perplexe. « Donc tu préfères les tabloïdes aux décrets ? Très étonnant ! » Elle esquissa un léger sourire, se moquant gentiment du brun. Elle ne voyait vraiment pas le rapport, mais soit, si cela pouvait lui faire plaisir. Elle aimait beaucoup être au courant des histoires de ceux qui l’entouraient, un peu moins des célébrités. Elle avait, d’ailleurs, encore énormément de ressentiment par rapport à ce que Thiago lui avait dit -ou pas dit, justement- concernant son histoire d’amour avec Maria. Pourquoi personne ne lui avait rien dit ? Elle avait écrit une lettre cinglante à son frère aîné, mais attendait encore sa réponse. Elle se doutait que l’argentin ne lui répondrait jamais, ou répondrait sans vraiment toucher à cette histoire. Quant à sa petite soeur, elle était peut-être trop petite pour qu’elle puisse lui taper une crise de jalousie. Du coup, Estefania était la pauvre enfant qui récupérait ses larmes et ses cris. « Tu n’as qu’à demander à Kate, si tu n’es pas content. » Même si, en réalité, Ramza ne pouvait pas changer de binôme puisque le professeur Binns lui-même les avaient désignés comme partenaires pour ce devoir.

Secouant la tête de droite à gauche, en signe de négation, Lu’ refusa tout bonnement la proposition de son camarade. « Non merci, je te laisse le faire. » Certes, elle ne manquait pas de courage, mais de là à aller dire au professeur Binns qu’il était un fantôme et plus un homme fait de chair et de sang. Elle haussa les épaules, impuissante, alors que Ramza campait sur ses positions. De toute façon, le brun avait visiblement la tête dure, donc même si elle lui sortait le meilleur argumentaire possible, il était probable qu’il campe sur ses positions jusque’à la fin. « Tu parles d’autres langues, toi aussi, non ? Ca ne devrait pas être plus simple pour toi ? Les Runes, c’est un autre alphabet, c’est tout. » Après, peut-être était-elle juste un peu trop biaisée, parce qu’elle-même parlait trois langues et connaissaient quelques mots de grec, mais bon, Ramza viendrait rapidement l’aiguiller. « Ah oui ? Tu fais partie de l’équipe de Qudditch alors ? Je ne suis pas trop, je n’aime pas vraiment ce sport. » Mais elle devait bien avouer que sa fierté était flattée quand elle apprenait que l’équipe de sa maison avait gagné un nouveau match, même si elle n’y avait pas assisté. Elle ne s’était jamais vraiment gênée pour dire à Jensen ce qu’elle pensait du Quidditch, qui se rapprochait beaucoup de ce qu’elle pensait du football, son seul et unique amour étant la danse, et ce depuis son plus jeune âge. « Dommage que la danse ne soit pas une matière. Mais au moins, il y a un club de danse ! » Et Magic Mix, dont Lucrecia faisait partie également, mais la danse lui manquait tellement, qu’elle n’aurait pas dit non à une option en plus si cela avait été possible.

La vipère sentit ses joues rougir à l’évocation de sa relation avec Thiago. Si elle ne savait pas vraiment où ils se situaient désormais, elle savait néanmoins qu’elle l’aimait de tout son coeur, et qu’elle ne pourrait jamais s’imaginer vivre sans lui. A la question de Ramza sur les vacances d’été, Lucrecia fronça les sourcils, ne voyant pas pourquoi ils devraient rester au Royaume-Uni. « Hein ? Non, on rentre en Argentine, quelle idée… De toute façon, on ne sait pas encore si on va rester ou pas. Enfin, Thiago vient d’arriver, je doute qu’il y pense déjà… » Quant à elle, elle avait eu un entretien avec sa directrice de maison, et elle avait encore le temps pour décider ce qu’elle voulait. Mais maintenant que Thiago l’avait rejointe, son avenir se calquerait sur celui de l’argentin, elle le savait. « C’est sûrement parce que c’est plus simple de faire un échange avant les BUSEs qu’une fois au stade des ASPICs. Par exemple, je vois mal mon frère venir ici l’an prochain, alors que ça sera sa dernière année, tu vois ? » Elle voyait rapidement qui était Sonko, parce qu’ils avaient des cours en commun et qu’elle était arrivée en sa compagnie début septembre, mais la brune avait plus sympathisé avec Moussa qu’avec le second élève de Uagadou. Quant aux jumeaux russes, si elle avait discuté avec Jem au banquet de rentrée, ils restaient principalement ensemble, ne se mêlant que peu aux autres. « Et bien, la botanique et la magizoologie, oui. Je veux dire, nos cours sont beaucoup plus poussés qu’ici. Il y a même un programme d’échange dédié, on a souvent des élèves étrangers qui viennent pour s’améliorer ! » Comme elle, qui était venue ici pour voir autre chose, d’autres élèves eux, choisissaient de venir au Brésil. « Bon, par contre il faut parler portugais, ce n’est pas donné à tout le monde. » De ce qu’elle savait, seul Tony, un gryffondor de sixième année parlait cette langue en dehors de Thiago et elle, c’est dire !
acidbrain


• 1 033 mots •


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo Empty
MessageSujet: Re: L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo   L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire ça craint ϟ Lucrecia Castillo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Bibliothèque-
Sauter vers: