Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -10%
Apple TV HD 4K 32Go (2021)
Voir le deal
179 €

Partagez
 

 In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1692
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Jenny Boyd


In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] Empty
Ξ Sujet: In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e]   In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] EmptyMer 30 Déc - 18:32




In silver and green it’s clear we rule


Serpentard 4ème & 5ème années

12 mars 2016

Le samedi douze mars au soir, quelques élèves de quatrième et cinquième années à Serpentard se réunirent à la salle sur demande pour une soirée privée.

L’idée avait été lancée par Viska sur le ton de la blague quand elle avait dit que la maison des vert et argent aurait bien besoin d’une ambiance réellement festive plutôt que le stupide banquet auquel ils avaient eu le droit quelques jours auparavant. Il fut alors proposé d’organiser quelque chose, ce à quoi Viska répondit que ce serait bien, mais plutôt en comité restreint – elle était encore fragile et fatiguée, elle n’avait pas forcément envie de voir trop de monde d’un coup -, et de fil en aiguille, la soirée fut réservée aux quatrième et cinquième années qui avaient envie de venir. Au maximum, cela faisait une vingtaine de personnes, mais tout le monde ne viendrait pas, soit parce qu’ils étaient occupés ailleurs, soit parce que ce genre de soirée n’était pas leur truc. Viska, elle, était ravie de ce compromis.

Comme toujours pour la jeune fille – ce n’était pour rien que certains la pensaient trop superficielle -, la question de sa tenue occupa son esprit quelques heures avant l’heure du rendez-vous : « Tu peux me rappeler pourquoi je m’habille avec aussi peu de tissu d’habitude ? » râla-t-elle au milieu de ses (très) nombreuses tenues pour le bénéfice quasi exclusif de Peony. Non pas que ses robes habituelles soient si courtes que ça (sauf celles qu’elle réservait au seul bénéfice de Jensen), mais comme elle n’était pas très grande, elle ne portait pas de long pour ne pas se tasser, hors là il lui fallait absolument quelque chose qui couvrirait ses jambes et son cou puisque ces endroits – tout comme son ventre et son dos, mais c’était pas trop la saison pour les croc tops Aoi est pas au courant – étaient encore couverts de cicatrices. Finalement, elle se décida pour un tailleur blanc aux manches ajourées, moulant mais couvrant, c’était le juste compromis entre son envie d’être jolie, et celle de ne pas montrer les stigmates de son enlèvement. Ils allaient à une fête après tout !

Elle noua ses cheveux en un chignon serré pour dégager son visage et remit ses bijoux qu’elle avait enlevé pour ses essayages. Le maquillage cachait les traces de sa fatigue persistante, sans se sentir particulièrement à l’aise en pantalon (Viska était du genre à n’en mettre que pour faire du sport), le miroir lui renvoyait une image plutôt satisfaisante d’elle-même. Ce n’était pas une mince affaire vu l’état de son estime d’elle-même au ras des pâquerettes depuis son retour.

Le petit groupe se retrouva dans la salle commune avant de rejoindre le lieu réelle de leur fête, les bras chargés des victuailles et boissons indispensables à toute bonne soirée. Pour le reste, la salle sur demande, leur fournirait tout ce qu’il fallait, y compris de la bonne musique. D’une façon assez naturelle, Viska était au bras de Jensen mais parlait aussi bien avec lui qu’avec Peony.

Quand après trois petits passages, ils ouvrirent les portes de la salle sur demande, ce fut pour avoir sous les yeux l’endroit parfait pour une soirée entre Serpentard (si ce n’était qu’il n’y avait pas un seul symbole de Serpent car Viska était devenue légèrement phobique depuis son enlèvement) : dans des teintes argentées, la salle était habilement décoré avec quelques touches de vert dans l’ameublement. Une cheminée réchauffait un peu la pièce, quelques fauteuils et poufs étaient posés non loin de l’âtre tandis que sur le mur opposé, une grande table attendait qu’ils y posent leurs provisions. Une chaîne magique jouait déjà des morceaux entraînants à un volume raisonnable, et quelques jeux trônaient dans un coin de la pièce pour le cas où danser ne les intéresserait pas.

Viska aida à installer leur petit buffet puis elle se servit un verre de boisson (non alcoolisé, elle ne buvait jamais, mais elle savait que quelques bouteilles plus illicites avaient atterries dans les sacs) : « Tu veux que je te serve Jens’ ? » demanda-t-elle à son petit ami qui, pour le moment du moins, se trouvait à côté d’elle, puis, comme elle était bien partie pour faire le service, elle demanda cette fois à la ronde : « Quelqu’un veut un verre ? »

Si la blonde n’était pas 100 % à l’aise parce que c’était finalement la première fois depuis son retour qu’elle se mélangeait vraiment aux autres sans se cacher derrière Jensen, Peony, Alex ou Victoire, elle restait souriante. Recommencer à se sociabiliser dans une soirée avec des gens de sa maison paraissait être la méthode la plus raisonnable de procéder : les Gryffondor étaient trop agités, elle connaissait trop peu de Serdaigle quant aux Poufsouffle, dont elle était pourtant théoriquement très proche, les relations n’étaient plus exactement ce qu’elles avaient pu être dans le passé. Viska n’était pas ressortie totalement indemne émotionnellement de son enlèvement et cela se ressentait aussi dans sa manière d’appréhender son rapport aux autres. Elle n’arrivait à compter que sur ceux de son entourage qui avaient été réellement présents sur ces dernières semaines et il était clair que depuis le mois de septembre, elle s’était beaucoup rapprochée de ses camarades de maison. Ce qui n’avait commencé au stage du ministère que comme une bouderie sans grande importance envers Prudence et Alan avait finalement changé beaucoup de choses dans sa vie. S’il n’y avait pas eu cette brouille l’été précédent (assez immature de sa part, vu tout ce qu’elle avait vécu depuis, ça ne paraissait effectivement plus si grave), elle n’aurait pas passé autant de temps avec Jensen, et elle n’aurait peut-être pas fini dans son lit la veille du réveillon. Encore que, même avec le recul, elle pensait qu’aller chez Jensen avait été la chose à faire, mais qu’ils aient passé autant de moments ensemble entre septembre et décembre avait forcément aidé à la création de leur couple.

Elle but quelques gorgées de sa boisson et écrivit son prénom sur son verre, avant de proposer à l’assemblée : « On danse ? » Si elle ne doutait pas que les filles seraient partantes, les garçons préféreraient peut-être discuter entre eux. Peu importait dans le fond, ce qui comptait en cet instant, c’est qu’ils s’amusent tous ensemble !

1 045
(c) DΛNDELION



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 936
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] Empty
Ξ Sujet: Re: In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e]   In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] EmptyVen 15 Jan - 15:35

L’idée d’organiser une petite soirée pour les quatrièmes et cinquièmes années de Serpentard avait beaucoup plu à Peony, bien évidement. Toujours partante pour faire la fête et se mêler aux autres malgré sa tendance exclusive, elle savait qu’un peu de légèreté de temps en temps ne faisait pas de mal, surtout avec tout ce que la maison des verts et argents avait dû vivre et subir depuis mi février. L’enlèvement de Viska, la torture qu’elle avait subit pendant six longs jours, l’humeur de chien de Jensen, et plus ou moins tous les cinquièmes années concernés, l’effervescence qu’avait provoqué son retour, le capitaine sur la défensive depuis lors, tout cela avait eu raison de l’ambiance de la maison au Serpent. Si la directrice de maison tentait ce qu’elle pouvait, on ne pouvait pas dire qu’il y avait énormément de choses permettant d’alléger une ambiance clairement tendue. Du coup, le professeur Gibson semblait plus encline à accepter les diverses demandes de ses élèves, tout en restant malgré tout pondérée et froide, comme à son habitude. La récente apparition de membres du Ministère de la Magie britannique et de Ministères étrangers avait eu raison de la patience de Jensen et Peony avait donc pris l’idée de Viska avec plaisir. Décoincer un peu tout ce petit monde ne ferait sûrement pas de mal.

Dans leur dortoir, les cinquièmes années finissaient de se préparer, et la remarque de Viska fit sourire Peony, déjà toute de blanc vêtue, bien qu’elle ai opté pour une jupe à défaut d’un tailleur. « Parce que tu es dévergondée, on en a parlé il a à peine quelques jours enfin. » lança la rouquine, un sourire taquin aux lèvres, adressant un clin d’œil à son amie. Elle pouvait parler, étant clairement la moins vêtue des deux. Peony termina d’appliquer une nouvelle couche de rouge à lèvres avant de vérifier qu’elle avait tout ce qu’il fallait dans son sac à dos, qui, par Merlin, était magiquement agrandi, et ne pesait pas plus lourd qu’une plume malgré tout ce qu’elle avait pu fourrer dedans. « Je suis prête quand tu l’es ! » signala-t-elle, refermant son sac, qu’elle passa lâchement sur l’une de ses épaules. Le petit groupe se retrouva rapidement dans la salle commune des vert et argent avant de prendre la direction de la Salle sur Demande, lieu servant aussi bien à l’entraînement des élèves, à la débauche d’autres, ou tout simplement à fournir un endroit pour être au calme.

Peony, en préfète exemplaire -ou pas- pris les devants et commença à installer les différentes bouteilles sur le buffet, ainsi que les petites sucreries qu’elle avait réussit à récupérer aux cuisines, soudoyant presque les elfes de maison. Aidée par Viska et Jensen, qui faisait plus acte de présence qu’autre chose, ne nous leurrons pas, le buffet fut rapidement en place et Peony le regarda d’un air satisfait. « Non, je vais prendre autre chose, merci. » Haussant un sourcil perplexe, la rouquine jeta un coup d’œil à son meilleur ami, alors qu’il prenait un verre et se servait d’un liquide rouge orangé qu’elle ne connaissait que trop bien. Fallait-il rappeler que son frère aîné était Leopold Lloyd et qu’elle fricotait dangereusement avec Alfie Hartley ? Les septièmes années n’étaient pas connus pour être de sages petites choses. « Moi je veux bien du jus de citrouille ‘Ska ! » lança-t-elle, pour répondre à la blonde, détachant finalement son regard du capitaine de l’équipe de Serpentard. « Lu, Thiago, vous voulez quoi ? J’ai réussi à ramené de la bièraubeurre si jamais, il y a aussi du cacao, de la cannelle et du gingembre. » Pas peu fière de tout ce qu’il se présentait sous les yeux de ses camarades, Peony inscrit son prénom sur son verre, récupérant le stylo de Viska, puis le tendit à la prochaine personne.

Jensen, de son côté, alla s’affaler avec sa classe légendaire dans un des moelleux fauteuils, verre à la main, le regard vissé sur sa petite amie. Il devait attendre qu’elle fasse une crise, sans doute. Elle se dirigea vers lui, lui laissant son verre, en lui soufflant à l’oreille « T’as pas intérêt à finir bourré, Jens’, tu vaux mieux que ça. » avant de retourner vers Viska, passant un bras autour de sa taille, l’entraînant sur la piste de danse improvisée. « Aller on se lâche, vous n’allez pas faire la tête toute la soirée, si ? » Elle doutait que les garçons suivent, mais Lu aurait sûrement envie de danser non ?
acidbrain


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Préfet de Serpentard

Parchemins : 343
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: shawn mendes


In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] Empty
Ξ Sujet: Re: In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e]   In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] EmptyJeu 21 Jan - 15:46


Lucrecia était arrivée un soir toute heureuse dans la salle commune, droit sur Thiago lui annonçant alors ce qui lui semblait être la meilleure idée depuis longtemps: une soirée réservée que aux quatrièmes et cinquièmes années de Serpentard. Et bien évidemment, Thiago était invité. Il savait que c'était pour changé les idées de Viska, après son enlèvement qui a du être une épreuve tout à fait traumatisante, mais aussi pour détendre l'atmosphère. On sentait bien que les élèves étaient tendus, surtout chez Serpentard, puisque c'était quand même une des leurs qui avait été kidnappé. Et encore plus du côté des proches de la jeune femme. Thiago ne se considérait pas comme un proche, mais cet évènement l'avait touché car peu de temps avant, il faisait sa rencontre, durant sa première nuit à Poudlard. Il n'avait pas pu dormir à cause du décalage horaire, et elle, elle était victime d'insomnie. Elle lui avait expliqué qu'elle ne se sentait pas tellement en sécurité au sein de l'école de magie, et l'argentin avait tant bien que mal essayait de la rassurer, mais finalement, c'était elle qui avait raison. Elle l'avait senti. Comme quoi l'instinct ne se trompait quasiment jamais.

Bien évidemment, il était totalement d'accord avec l'idée d'une petite soirée. Il n'allait pas rechigner alors qu'il avait l'occasion de s'amuser un peu, souffler et décompresser, et tout ça en plus, avec Lucrecia. Que demander de plus ? Pas grand chose. Il avait sorti de sa valise son tailleur rouge, tout neuf, qu'il n'avait encore jamais porté. C'est sa mère qui l'avait obligé à le prendre avec lui à Poudlard. « Ne sait-on jamais, tu auras peut-être l'occasion de le porter ? » Thiago avait bien évidemment râler, disant que non, ce n'était pas la peine, ça prenait de la place de toute façon pour rien, mais elle avait fini par le regarder avec dureté et c'était lui qui avait lâché l'affaire. Sa mère était redoutable quand elle s'y mettait. Et d'un coup de baguette magique, elle avait envoyé illico presto le tailleur au fond de la valise et elle se ferma directement. A la base, l'argentin ne voulait pas du tout d'un tailleur de cette couleur. Il préférait le noir ou le bleu marine, il en avait déjà plein dans sa valise, sur mesure, son père était ami avec un grand couturier, comme il était un ancien acteur. Mais la couleur faisait trop "m'as-tu-vu" bien que le jeune homme aime être sur le devant de la scène. Il se demandait en enfilant sa tenue ce que Lucrecia allait en penser.

Thiago arriva alors dans la salle sur demande décorée pour l'occasion. Il n'était pas le premier à arriver, pas le dernier non plus, mais le buffet était déjà installé, il s'en approcha pour déposer des spécialités argentines qu'il avait fait venir exprès pour la soirée, à la dernière lettre qu'il avait envoyé à ses parents. Puis il alla dire bonjour à tout le monde, lançant un sourire à Viska. Elle avait l'air d'en avoir grandement besoin de cette petite soirée. Il rejoignit ensuite Lu' qui était clairement magnifique. Il dut prendre énormément sur lui pour ne pas la dévorer du regard. « Tu es magnifique. » lui souffla-t-il, en même temps qu'il déposait ses lèvres sur le haut de son front, à la naissance de ses cheveux. Et il le pensait totalement ! C'en était presque indécent d'être aussi belle que la brune. Peony, une rouquine assez extravagante avec qui il avait eu l'occasion de parler quelque fois s'approcha d'eux pour leur proposer quelque chose à boire. Il leva la tête quand elle lui annonça qu'elle avait réussi à faire venir de la bieraubeurre, chose qu'il adorait. « Je veux bien une bieraubeurre s'il te plaît. » Quand elle lui tendit son verre encore vide, il nota son prénom avec le stylo qui passait de main en main avant de se servir avec sa nouvelle boisson préférée.

Quelques minutes après, Peony avança sur la piste de danse avec Viska qui était très jolie dans son tailleur blanc. Thiago sourit et tendit la main à sa meilleure amie. « M'accorderez-vous cette danse ? » C'était bien la seule chose qu'il pourrait faire à longueur de journée, danser. Ces derniers temps, la douleur de sa déchirure musculaire se faisait en plus minime, et il pouvait alors danser plus longtemps. C'était tant mieux, bien qu'il savait que ça ne passerait jamais totalement, ayant trop forcé sur cette jambe alors qu'il était censé être au repos. Mais bon, rien ne l'empêcherait jamais de danser et surtout quand Lucrecia se trouvait dans les parages.


AVENTURIER DE L’INCONNU
by EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 437
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Danna Paola & Eiza González


In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] Empty
Ξ Sujet: Re: In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e]   In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] EmptySam 23 Jan - 23:24

L’idée d’une petite fête réservée aux Serpentards de quatrième et cinquième avait, bien entendu, beaucoup plu à la jeune argentine lorsqu’elle en avait été mise au courant. A dire vrai, tant qu’elle pouvait passer du temps avec son meilleur ami et partenaire de danse, elle était toujours partante. Qu’ils puissent d’ailleurs à nouveau danser ensemble à l’école avait été ce qui lui avait fait le plus plaisir, outre l’arrivée surprise de l’argentin fin janvier, bien entendu. La discussion de la saint Valentin résonnait encore dans son esprit, et elle se repassait souvent les mots de Thiago. Il avait tenté de passer à autre chose, avec une autre fille. Elle tentait de faire bonne figure mais avait crevé de jalousie dans les bras de sa cousine. Heureusement que Stef était là, elle devait bien l’avouer. Elle tentait de faire bonne figure face à son meilleur ami, de ne pas paraître trop jalouse -il avait tout de même traversé l’océan et quitté sa famille pour la rejoindre, elle, en Écosse, où le temps manquait de le faire sombrer dans la dépression à la moindre seconde- mais avec Stef, elle n’avait pas réussi à se retenir. Peut-être était-ce mieux ainsi. Elle savait qu’elle pouvait être bien trop extrême quand cela touchait les personnes qu’elle aimait, et elle savait qu’avec Thiago, tout était démultiplié. Heureusement pour elle, sa cousine n’étant pas en reste de ce côté là, elle avait pu la comprendre. C’était donc en faisant bonne figure que Lu avait été, plus heureuse que jamais mettre Thiago au parfum pour la soirée, passant en même temps toutes ses tenues dans sa tête. Habituée des spectacles et des compétitions, les robes peuplaient sa penderie. Beaucoup était dédiées aux danses qu’elle partageait avec le grand argentin, mais elle n’était pas en reste tout de même.

Dans son dortoir, Lu avait fini par garder trois options. Une robe rouge, une dorée et une à sequins, qui rappelait, peut-être, un peu les robes qu’elle avait tendance à mettre lors des compétitions. La vipère aurait volontiers demandé son avis à Katarzyna, mais la blonde s’était échappée au moment même où Lucrecia avait commencé à défaire toute son armoire, décrétant qu’elle avait autre chose à faire que de participer à cette petite soirée. Le fait que Karen vienne y était sûrement pour beaucoup, elle doutait du fait que Kate aille passer une soirée en tête à tête avec Quino. A moins que son cousin ne soit d’un coup devenu particulièrement romantique, mais elle en doutait fortement. On parlait de Quino quand même ! Une fois son choix fait, non sans difficulté, Lu s’occupa de ses cheveux et de son maquillage. Elle y mettait du sien parce que c’était la première fois qu’elle aurait une soirée avec Thiago depuis l’été. Il lui devait un anniversaire digne de ce nom aussi, puisqu’ils n’avaient pas été aussi proches qu’à l’accoutumée aux vacances d’hiver. « Karen, tu es prête, on peut y aller ? » Elle se retint de lui demander si elle pensait que sa tenue plairait à Thiago, préférant éviter de se tirer une balle dans le pied avant même le début de la soirée.

Les deux vipères rejoignirent leurs aînés, Lu complimenta les filles et une fois dans la salle, Lu commença à stresser de ne pas voir Thiago. Il lui avait pourtant assuré qu’il viendrait. Discutant avec Karen, le visage de la brune s’illumina quand son meilleur ami entra dans la salle. Elle haussa cependant un sourcil, surprise de le voir ainsi habillé. Elle avait, bien sûr, l’habitude de le voir dans différentes tenues, mais c’était la première fois qu’elle le voyait dans un tailleur rouge. Et elle devait avouer qu’elle le trouvait particulièrement canon comme ça. Elle sentit une bouffée de chaleur monter dans tout son corps et ferma les yeux, esquissant un sourire, quand il l’embrassa, une fois qu’il l’eu rejointe. « Merci, tu n’es pas mal non plus. » Elle lui adressa un clin d’œil, avant de le faire lui montrer son tailleur un peu plus en détails. « Rouge, vraiment ? Depuis quand ? » Elle esquissa un nouveau sourire avant de s’approcher de son oreille, ses talons aidant à combler les quinze centimètres de différence entre eux deux : « Très sexy, j’aime beaucoup. » Alors oui, d’accord, elle le provoquait peut-être un peu, mais bon, c’était lui qui venait habillé ainsi aussi ! À la question de Peony, Lu opta elle aussi pour une bièraubeurre « Avec de la cannelle, s’il te plaît ! » Récupérant le stylo des mains de Thiago, elle inscrit son prénom sur le gobelet, puis le passa à la personne suivante.

Lorsque Viska et Peony les invita à danser, Lucrecia sentir une vague de plaisir monter en elle. Elle était toujours prête à danser, depuis sa plus tendre enfance. Après tout, elle avait presque appris à danser avant de savoir marcher ! Lorsque Thiago lui tendit sa main, elle posa son regard noisette dans ses yeux vert-bruns, un sourire aux lèvres. Posant sa main dans la sienne, elle répondît « Toujours, oui. » et elle se rapprocha de son meilleur ami, posant sa main libre dans sa nuque, s’approchant dangereusement de ses lèvres. Foutu tailleur rouge.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Thiago Piazzolla
Thiago Piazzolla
Préfet de Serpentard

Parchemins : 343
Âge : 15 ans (26.10.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: shawn mendes


In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] Empty
Ξ Sujet: Re: In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e]   In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] EmptyDim 24 Jan - 2:55

La tenue de Thiago avait l’air de plaire à Lucrecia et il en était ravi. Est-ce qu’elle rougissait vraiment ou ce n’était que du fait au jeu de lumière ? Il ne connaîtra sûrement jamais la réponse. Il passa la main dans ses cheveux qui avaient tendance à boucler, dégageant son front d’une mèche rebelle qui ne voulait pas rejoindre les autres. « Ma mère m’a obligé à le prendre. Je me suis dit que c’était l’occasion pour le mettre. » L’argentin répondit à son sourire. Quelques secondes après, son amie se rapprochait de lui pour lui glisser à l’oreille qu’elle le trouvait très sexy. Le jeune homme sentit alors dans son corps une sensation étrange le parcourir. Et la dernière fois qu’il l’avait ressenti, c’était avec Lucrecia, à leur dernière soirée d’été, avant qu’elle ne parte à Poudlard. La chaleur se répandit au bas de son ventre, et il se mordit la lèvre inférieure, essayant à tout prix de ne pas perdre le contrôle. Déjà qu’il n’avait qu’une envie, c’était de laisser ses yeux descendre et parcourir son corps. Surtout sur ce magnifique décolleté. Mais Thiago était réputé pour savoir garder le contrôle en toute circonstance et jusqu’à maintenant, il s’était laissé aller qu’une seule et unique fois. Ça n’allait pas recommencer. Il passait le stylo à Lucrecia tout en se faisant servir sa nouvelle boisson favorite, qu’il avait d’ailleurs découvert grâce à sa partenaire de danse. Il tendit son verre en direction des autres tout d’abord. « À la votre. » Et ils trinquèrent. Il se tourna en dernier vers Lucrecia, lui faisant un clin d’œil tout en soufflant à la tienne. Et alors qu’ils burent tous une gorgée, il posa sa main au bas du dos de la jeune femme, instinctivement. Est-ce que c’était l’ambiance festive qui lui donnait envie de repousser ses limites un peu plus ? Thiago ne saurait répondre. Il posa son verre sur un coin du buffet et se pencha lentement pour chuchoter à l’oreille de son amie. « Cette robe fait des envieux. » Principalement lui, mais il ne l’avouerait jamais à voix haute. Il contourna la jeune femme pour aller parler avec d’autres personnes de sa maison. Il rejoignit Jensen qui était assis sur un fauteuil qui avait l’air très confortable. Thiago devait s’éloigner un peu de son amie, pour souffler un peu et surtout ne pas perdre la face. Ce n’était pas le bon moment. Il n’avait jamais eu l’occasion de parler avec Jensen plus que ça, bien qu’ils soient dans la même maison. Ce n’était pas qu’ils ne s’appréciaient pas, c’est surtout que Thiago avait voulu faire très bonne impression à son arrivée à Poudlard et avait passé son temps à travailler quand il n’était pas avec Lucrecia, puis il y a eu l’enlèvement de la copine du capitaine de Quidditch de sa maison. « Quoi de neuf ? » Les yeux de l’argentin se posèrent sur le verre de l’écossais. « Tu bois quoi ? » Il ne reconnaissait pas du tout le liquide.

Quand Peony lança l’invitation pour aller danser, le brun s’approcha de sa meilleure amie. Il avait pu souffler un peu et il avait remis de l’ordre dans son esprit. Elle accepta bien évidemment l’invitation à danser, en même temps, elle ne le lui avait jamais refusé tout en plantant ses prunelles brunes dans les siennes. Il avait en face de lui sûrement la plus belle fille qu’il a jamais rencontré. Il frissonna quand elle déposa sa main dans le creux de sa nuque. Thiago posa sa seconde main dans le bas du dos de son amie, au creux de ses reins. Ils étaient actuellement très proche, peut-être même trop, mais est-ce qu’il avait vraiment envie de se détacher d’elle ? « Ça me rappelle nos compétitions. » Thiago se pinça les lèvres tout en plongeant ses yeux aux reflets verts et bruns dans ceux de sa meilleure amie. « Quand on commençait à danser et qu’on avait l’impression qu’on était que tout les deux, avec personne d’autre dans la salle. » lui chuchota-t-il. De toute façon, ils étaient si proche qu’il était persuadé qu’elle pouvait entendre les battements de son cœur. C’était des moments puissants, plein d’adrénaline, et grisant. Thiago se souvient d’ailleurs de toutes ses compétitions, des tenues qu’ils portaient, aussi bien elle que lui, de la place qu’ils ont eu dans le classement, de chacune des musiques. Il ne pourra jamais oublier. Quand il se met à danser avec Lucrecia, le monde autour de lui pourrait s’écrouler, ça ne serait pas grave. Parce que rien ne compte à part cet instant-là, où ils sont connectés, où leurs mouvements se calquent l’un sur l’autre, où leurs corps se mouvent, ensemble, comme s’ils étaient attachés par une force extérieure. C’était même devenu instinctif, comme à ce moment-là où ils n’ont pas prévu de pas, ni rien. Mais chacun connaît l’autre, sait reconnaître le pas rien qu’à un imperceptible mouvement d’un bras, du bassin, d’une jambe. C’était ce qui avait fait leur force dans les compétitions. Il posa son front contre celui de Lucrecia, fermant les yeux et savourant juste le moment où ils sont en symbiose. « Je me souviens encore de nos débuts, quand on devait apprendre à se connaître pour qu’on ne fasse qu’un sur la piste de danse. » Et pourtant ça remontait à très longtemps. Mais comment pourrait-il oublier le jour où il a vu Lucrecia, avec deux petits chignons sur le haut de son crâne venir vers lui parce que leur professeur de danse venait de décider qu’ils deviendraient un couple de danse ?


AVENTURIER DE L’INCONNU
by EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 643
Âge : 16 ans (20.06.2000)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Thomas Doherty & Lucky Blue Smith


In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] Empty
Ξ Sujet: Re: In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e]   In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] EmptyLun 25 Jan - 22:20

Jensen n’avait pas compris pourquoi Viska voulait faire une soirée réservée aux Serpentard de quatrième et cinquième années. Elle faisait des crises toutes les cinq minutes -et il n’exagérait même pas !- et elle voulait réellement réunir une vingtaine d’élèves dans la même pièce ? C’était complètement stupide de son point de vue. Ce qui ne l’était pas, par contre, c’est que Peony était complètement entrée dans le jeu de la blonde et avait même prévu de quoi boire et manger à foison. Parfois, il se demandait si c’était une bonne chose que les deux vipères se soient autant rapprochées depuis la rentrée de Septembre. Cela étant, Jensen restait un Sang-Pur, tiré à quatre épingles et ce n’était pas parce qu’il était contre cette soirée qu’il n’irait pas. Encore moins qu’il irait mal habillé.

Une fois arrivés dans la salle sur demande, Jensen sortit la bouteille de Whiskey Pur Feu de son sac, se servant un verre au passage. Le liquide rouge orangé avait été introduit dans l’école grâce à Alfie, à qui Jensen avait demandé une bouteille. Il n’était pas particulièrement porté sur l’alcool, mais il buvait de temps en temps, au grand damne de Viska. Et depuis qu’elle avait été enlevée, séquestrée et battue par son père biologique, Jensen n’était plus que l’ombre de lui-même. Ce qui faisait qu’il s’était dirigé vers un échappatoire récemment, qui n’était pas du meilleur acabit. Il ne se saoulait pas tous les jours, loin de là, mais parfois, il noyait sa dépression naissante dans l’alcool. Une fois affalé dans son fauteuil, il posa son regard sur les autres élèves. Il espérait réellement que tout irait bien ce soir. Il avala une gorgée lorsque la soirée fut lancée, les yeux posés sur sa petite amie.

Quand Thiago s’approcha de lui, Jensen posa ses yeux bleu-gris sur l’argentine ils n’avaient pas encore réellement eu l’occasion de discuter, mais il fallait avouer que la situation avait brusquement changée après l’arrivée du jeune homme à Poudlard. Et le capitaine des Serpentard n’avait, depuis, pas été le plus social, il devient l’avouer. « Pas grand chose, je ne comprends pas l’intérêt de cette fête. » Ronchon, pour changer. Mais Jensen avait toujours été relativement sociable, malgré le fait qu’il triait ses relations sur le volet. Jetant un coup d’œil à son verre, presque vide, il rebondit à la question du nouvel élève. « Du Whiskey Pur Feu, tu veux goûter ? Ça brûle la gorge, je te préviens. » Jensen tendit la bouteille au quatrième année, se fichant pas mal qu’il soit d’une année en dessous. Il était sans doute assez grand pour savoir s’il souhaitait boire de l’alcool ou non. De toute façon, il avait bu une bièraubeurre pour commencer, donc il n’était pas contre l’alcool, visiblement. A moins qu’il ne soit pas au courant que le breuvage en contenait. « Désolé, je ne suis pas de la meilleure compagnie depuis... » Il adressa un regard vers Viska, avant de se reporter sur Thiago. « Tu t’intègres bien ? Lucrecia doit être ravie, non ? » La brune ayant rejoint Magic Mix et s’étant liée d’amitié avec Peony, Jensen la côtoyait relativement souvent. Il savait donc qu’elle voulait que son meilleur ami vienne, mais pour le reste, il laissait les potins aux filles, surtout depuis janvier, où sa propre vie avait prit une tournure totalement différente. Cependant, il n’était pas aveugle et sentait la tension qu’il y avait entre les deux quatrièmes années. Tension étrangement similaire à celle qui flottait, avant mi-février, entre Viska et lui. Il vida son verre d’un trait, avant de se resservir. Le regard réprobateur de Peony lui passa au dessus, et il leva les yeux au ciel à sa remarque. Il ne comptait pas se bourrer la gueule, merci bien. Il devait rester un minimum alerte au cas où Viska faisait une crise.

Une fois Thiago reparti aux côtés de sa meilleure amie, Jensen posa à nouveau son regard sur Viska. Il espérait vraiment qu’elle ne ferait pas de crise, mais en même temps, les élèves présents ne semblaient pas être ceux qui posaient problème au quotidien, c’est à dire Flynn, Vanellope, ou encore les Poufsouffle dans leur entièreté. Ses yeux bleus-gris se posèrent ensuite sur Peony, qui semblait ravie de la tournure que prenait la soirée, puis sur Karen. Elle était sa meilleure amie d’enfance, le connaissait probablement mieux que n’importe qui avec Michael. Et pourtant, même avec elle, il n’arrivait pas à se détendre. Mais il allait éviter de faire planter la soirée. Plus que lui, Viska avait besoin de ce moment de détente.
acidbrain



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1692
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Jenny Boyd


In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] Empty
Ξ Sujet: Re: In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e]   In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] EmptyLun 1 Fév - 8:13



 Viska servit Peony d’un air distrait. Elle était perturbée que Jensen ne l’ait pas complimentée, peut-être n’aimait-il pas sa tenue ? Observant les autres filles de l’assemblée, elle soupira et murmura pour le seul bénéfice de Peo’ alors que Jensen s’éloignait déjà « Je savais que j’aurais du mettre une jupe... » Et alors que son amie allait rejoindre le capitaine pour lui confier son verre, elle sirota le sien. Jensen la regardait et elle regardait Jensen mais les yeux de Viska étaient vitreux : pendant un court instant, elle ne fut plus vraiment là. Discrètement, son esprit se fit la malle et la ramena dans la cabane de pêcheurs, assise à même le sol, le dos contre la cloison. Comme si elle y était encore, elle sentit les doigts de Nathan sur sa joue et son souffle chaud près de son oreille : « Tu n’es pas assez bien pour lui ». Dans un effort conscient, Viska s’arracha à son flash back et marmonna « Ta gueule connard » à la voix de Nathan dans sa tête. Elle prit une nouvelle gorgée de boisson sucrée et attrapa une chips dont elle fit fondre le sel sur sa langue. Cet agréable picotement acheva de la ramener dans l’instant présent, c’est à dire une fête bien réelle qu’elle avait organisée. Elle n’était plus la prisonnière de Nathan, elle s’était échappée, il fallait qu’elle s’en souvienne et qu’elle laisse de côté tout ce qu’il avait pu lui dire.

Elle balaya de nouveau la salle des yeux, Thiago était en train de discuter avec Jensen de ce qu’il était en train de boire. Viska détestait l’alcool même si, à vrai dire, elle n’y avait jamais vraiment goûté. Tout dans son éducation la poussait loin de ce genre de manie, aussi bien ses parents pour qui l’alcool aux mineurs était prohibé ce qui est dans la loi en fait que sa pratique intensive du sport (danse et arts martiaux). On lui répétait sans discontinuer depuis l’enfance que pour être à 100 % de ses capacités, il fallait éviter tout ce qui était addictif. Si elle aimait quand même le sucre comme la plupart de gens de son âge, cela excluait cependant de sa vie les excès de caféine, le tabac, les drogues et donc l’alcool. Pourtant, elle n’avait rien dit lorsque son petit ami s’était servi un verre, à quoi bon ? Il savait très bien ce qu’elle en pensait et il était grand, il n’avait pas besoin qu’elle lui dise quoi faire. De toute façon, Viska n’avait rien d’une très bonne dissimulatrice, on lisait plus ou moins tout ce qu’elle pensait sur son visage très expressif. C’était aussi valable pour son état psychologique : trop lisible, personne n’était totalement dupe de ses sourires à part ceux qui la connaissaient moins bien parce que très jeunes et/ou dans une autre maison.

Soucieuse de se mettre dans une ambiance festive (ils étaient là pour ça !), Viska invita ses camarades à danser. Lucrecia et Thiago se montrèrent assez enthousiastes mais firent plutôt bande à part dans une danse de couple. La blonde haussa les épaules à ce constat et se tourna en souriant vers Peony avec bonne humeur : « Si mademoiselle veut bien m’accorder cette danse ? » Notons que même si Viska était en pantalon, elle faisait presque vingt centimètres de moins que Peony. Cela n’avait cependant pas d’importance pour danser dans une fête privée mais Viska la portera pas et en tant que présidente du club de danse de l’école qui se respecte, Viska entraîna Peony dans une chorégraphie improvisée énergique et assez sexy. En effet les deux filles étaient jolies et savaient bouger (Peony étant membre de Magic Mix, elle n’était pas une débutante non plus !).

Viska fut cependant la première à s’essouffler, faute d’avoir récupéré l’endurance perdue suite à ses blessures. « Pfiou ! Ça m’a donné chaud ! » dit-elle à la cantonade en secouant sa veste qu’elle finit par ouvrir sans oser l’enlever à cause des cicatrices sur le haut de ses bras. Même si elle ne doutait pas que personne ici n’en jugerait l’aspect inesthétique, elle craignait que cela ne jette un malaise sur l’assemblée des Serpentards. À défaut de se dévêtir, elle alla se chercher un autre verre qu’elle refroidit avec un sortilège – comme quoi, parfois, ils apprenaient des trucs utiles - et qu’elle posa sur ses joues devenues très roses sous l’effet de l’exercice physique. Et même si elle se sentait un peu frustrée de devoir si vite faire une pause alors qu’elle adorait dansé, cet interlude lui avait rendu toute sa bonne humeur. En dépit de la fragilité persistante de son état, son optimisme était quasiment à toutes épreuves et lui permettait de profiter des bons moments. Ils ne lui permettaient juste pas d’oublier complètement les mauvais. C’est donc enjouée qu’elle rejoignit Jensen, s’asseyant sur l’accoudoir plutôt que sur lui pour ne pas l’encombrer. Elle suivait aussi ici une habitude d’avant son enlèvement de ne pas nouer trop de contact physique en public, son petit ami n’étant pas très tactile (contrairement à elle). Elle avait rapporté au passage le bol de chips pour que ceux qui voulaient se servent sans interrompre leur conversation. Il finit par se retrouver par terre après être passé de mains en mains.

Viska avala quelques gorgées de boisson, se sentant un peu déshydratée en plus d’avoir chaud. Elle sourit à Jensen qui affichait toujours un air grognon : « Je vais sûrement re-danser après, mais je suis beaucoup trop couverte, je meurs de chaud ! À moins que les autres soient partants pour un jeu peut-être ? » Mais ce n’était pas certain du tout, chacun étant un peu pris dans sa conversation ou dans son activité. Quelques uns dansaient encore, d’autres grignotaient. Les yeux de Viska passèrent des uns aux autres pour les sonder avant de revenir sur Peony : « T’en penses quoi Peo’ ? » Viska remit cependant son verre froid sur une de ses joues dans une vaine tentative de retrouver un teint normal. Ce serait terrible quand elle reprendrait les entraînements si quelques danses suffisait à la fatiguer et l’échauffer ainsi ! Mais, objectivement, elle n’avait aucune idée de quand elle reprendrait vraiment le sport… quand elle aurait moins d’absence peut-être ? Parce qu’actuellement si ça lui arrivait pendant un combat avec Alex’, tout ce qu’elle gagnerait serait des nouvelles blessures et une hausse de tension pour Jensen. Inutilement dangereux donc, elle verrait ça plus tard.

{1 084}
(c) DΛNDELION



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 936
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] Empty
Ξ Sujet: Re: In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e]   In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] EmptyLun 1 Fév - 17:04

A la remarque de la vipère blonde, la rousse fronça les sourcils. Elle trouvait la tenue de Viska parfaite, et si son sombre crétin de meilleur ami ne lui avait pas fait de remarque, elle espérait bien que c’était seulement parce qu’il n’y avait pas pensé, pas parce qu’il la trouvait moche, trop vêtue, ou quoi que ce soit d’autre. Mais Peony se doutait que c’était clairement pas cette deuxième option, juste son côté ronchon qui prenait le dessus. « Mais non. Tu le connais, il est à la masse. Je suis sûre que la vie lui plait. Tu es canon ´Ska. » Cependant, elle devait bien admettre que Jensen n’était clairement pas dans le mood pour une petite fête. Elle comprenait qu’il soit fatigué, énervé, remonté, tout ce qu’il voulait, mais quand même. Viska était là, belle et bien vivante, ne pouvait-il pas faire un petit effort ? S’éloignant quelques instants seulement de la blonde, elle revint à ses côtés juste à temps pour l’entendre siffler quelque chose entre ses dents, qu’elle ne comprit pas tout à fait. « Quoi ? » Fronçant les sourcils, elle fixa la blonde, pas sûre de ce qu’elle l’avait entendue dire. Viska ayant marmonné pour elle-même plus que pour la rousse.

Cependant, Peony avait l’esprit léger. Il fallait bien avouer que son moral était désormais au beau fixe depuis qu’elle fricotait avec Alfie, quand bien même elle savait pertinemment que rien de bien sérieux ne découlerait de cette relation. Elle en profitait cependant un maximum, se complaisant pour le moment dans les bras et sous les baisers enflammés du septième année. Alors que Thiago levait son verre à l’assemblée, Peony suivit, un sourire aux lèvres, un bras passé autour de celui de Viska. Lorsqu’il fut temps de danser, elle saisit la perche de la blonde avec plaisir, une fois débarrassée de son verre vide. « Avec plaisir ! » Elle glissa sa main dans celle de Viska pour s’éloigner un peu du buffet, pouffant sans retenue devant la vision de Lu et Thiago. « On parie qu’ils s’embrassent avant la fin de la soirée ? » chuchota-t-elle a l’intention de sa camarade de dortoir. Elle devait bien avouer que voir son petit frère aussi mal à l’arrivée de l’argentin l’avait attristée, mais Ash avait été clair. Lu ne voyait que Thiago et lui n’avait pas sa place dans toute cette histoire. Si cette déclaration l’avait énervée sur l’instant, elle avait tenté de ne pas monter dans les tours et de relativiser, chose particulièrement compliquée quand on s’attaquait, même sans le savoir, à sa famille. Mais elle partageait la même salle commune que les deux adolescents, dansait, chantait et discutait souvent avec l’Argentine et elle devait bien l’avouer, leur lien était évident. Si elle ne comprenait pas vraiment pourquoi ils ne sortaient pas ensemble, elle était par contre persuadée qu’ils finiraient bien par s’embrasser, s’embraser et enfin devenir un couple. La tension entre eux était quasiment aussi palpable que celle qui régnait entre Viska et Jensen à la rentrée de janvier, c’est dire !

La danse terminée, Peony suivit Viska avec attention, s’assurant qu’elle ne tombe pas dans les pommes avant d’arriver aux côtés de Jensen. Le Serpentard ne se fit d’ailleurs pas prier pour passer son bras autour de la taille de sa petite amie, faisant visiblement fit du nombre d’élèves présents. Cela dit, contrairement à Viska qui assurait que Jensen était aussi impassible qu’une porte de prison, elle voyait bien qu’il la fixait toujours du regard, même quand elle dansait. « Action ou Vérité ? En tout bien tout honneur, bien sûr. » Elle esquissa un sourire avant de reprendre la parole, parlant un peu plus fort cette fois, à l’intention de Thiago et Lucrecia, toujours sur la piste de danse improvisées « Les amoureux, vous voulez jouer ou danser ? » Peony, mettre les deux pieds dans le plat ? Tout à fait. Mais en même temps, personne n’était dupe dans cette salle, elle avait déjà fait une remarque à Viska un peu plus tôt et vu leur proximité, ils tendaient un peu le bâton pour se faire battre. « Jens’, tu ranges le côté grincheux coincé, tu joues avec nous ! Sinon je te force à jouer à la bouteille, et je vais chercher Victoire. » Un sourire mauvais étira les lèvres rouges de la cinquième année. Elle était sûre et certaine que le brun ne savait absolument pas de quoi elle voulait parler. Sauf que l’idée était bien trop drôle dans l’esprit de la rouquine. Cependant, elle doutait que Viska veuille embrasser quelqu’un d’autre dans cette pièce et elle avait aussi envie de sortir en vie de la salle sur demande, si tel était le cas. La jalousie de Jensen, si Viska ne voyait rien, ne lui était, à elle, par contre pas inconnue.
acidbrain


• 786 mots •


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 437
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Danna Paola & Eiza González


In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] Empty
Ξ Sujet: Re: In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e]   In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] EmptyLun 1 Fév - 17:16

Le geste de Thiago lui arracha un sourire. Il avait l’habitude de se passer la main dans les cheveux quand il stressait, paniquait, tentait de se contenir. Il avait eu le même geste à la Saint Valentin, passant également ses mains dans sa nuque. Mais Lu se fichait complètement de tout cela. Elle n’avait jamais retenu ses compliments envers Thiago. Ce n’était pas pour commencer maintenant. « Rappelle moi de la remercier, dans ma prochaine lettre. » Non pas qu’elle écrivait énormément aux parents de Thiago, mais quand même, ça lui arrivait. Après tout, leurs deux familles étaient liées par leur amour de la danse et leur amitié fusionnelle, donc à force, Lu s’était sentie chez son meilleur ami comme chez elle. Alors que le brun tendit son verre aux autres pour trinquer, Lu garda les yeux rivés sur l’argentin. Si coeur chavira à son clin d’œil et elle esquissa un léger sourire en coin, lui murmurant, tout bas : « À nous. » La main de Thiago dans son dos l’électrisa, alors qu’elle posait elle-même une main sur son torse, par pur réflexe. Elle avait toujours eu besoin d’un certain contact avec le brun et devait avouer qu’elle était soulagée qu’il ne l’ai jamais repoussée. Pas comme elle... Alors qu’il lui soufflait quelques mots à l’oreille, Lu se sentit soudainement remplie d’une certaine fierté. « Tant mieux... » Un sourire malicieux étira ses lèvres et la vipère alla rejoindre Karen, alors que Thiago se dirigeait vers Jensen. Elle sentait une chaleur familière se répandre dans son coeur et son corps et devait bien admettre qu’une bièraubeurre fumante n’était peut-être pas la meilleure idée du siècle. « Quino a voulu me faire croire qu’il y avait de l’alcool dedans, tu te rends compte ? Il croit que je vais gober toutes ses bêtises ou quoi? » laissa-t-elle entendre à la brune qui partageait son dortoir. Nul doute qu’elle aurait sans doute préféré le croire dès le départ, si elle avait su, même si la quantité d’alcool de la boisson était faible. Tout en continuant à discuter avec Karen et qui passait par là, elle coulait, cependant, quelques regards vers son meilleur ami. Elle le vit goûter ce que Jensen buvait, haussant un sourcil, incapable de savoir de quoi il s’agissait. « Qu’est-ce qu’il boit, Jensen ? Ça n’a pas l’air... » Bon ? Agréable ? Le visage impression du capitaine des Serpentard ne l’aidait pas. Elle n’avait rien contre l’alcool, mais n’en consommait pas vraiment, parce qu’elle était jeune et qu’elle était sportive. Elle buvait parfois une bière argentine, ou encore du vin quand son père le lui permettait, mais à choisir, elle préférait boire du maté ou du chocolat chaud.

Finalement, Thiago revint auprès d’elle, l’invitant à danser. Elle devait bien l’avouer, une furieuse envie de le provoquer l’avait prise après leur sortie à Pré-au-Lard, et l’idée d’une danse lascive avec une autre personne que Thiago lui avait trotté dans la tête. Cependant, elle savait pertinemment qu’elle n’arriverait jamais à proposer une telle chose à quelqu’un de la gente masculine. Même Alex, alors qu’elle le connaissait pourtant depuis bien longtemps. Encore moins Alex d’ailleurs, depuis qu’il sortait avec sa précieuse cousine. Lucrecia n’était pas si folle que cela non plus. Mais par contre, Peony et Viska auraient sans doute été plus que volontaires. La rousse étant particulièrement sensuelle -il paraissait qu’elle avait fait d’énormes progrès durant l’été- et provocante, elle n’aurait sûrement pas dit non. Quant à Viska, l’idée de mettre un peu de piment durant la soirée l’aurait sûrement ravie aussi. Mais comme Thiago était revenu vers elle, toutes les idées folles de l’argentine l’avait quittée. Ce qui était probablement pour le mieux.

Lovée contre Thiago, son corps épousant celui de son meilleur ami à la perfection, Lucrecia sentit ses épaules se relâcher, son cœur faire un saut périlleux dans sa poitrine et tout son corps frissonner en sentant la main du brun au creux de ses reins. Ce qui n’avait, pourtant, rien d’anodin. Combien de fois avaient-ils commencé une danse sur cette position ? Des dizaines, des centaines, voire même des milliers de fois. Esquissant un sourire, ne détachant pas son regard de celui du brun, elle leva la tête, juste assez pour que leurs nez se frôlent. D’habitude, elle faisait plutôt cela à la fin d’une danse, reprenant son souffle, avant de l’étreindre, un grand sourire aux lèvres. Mais leur proximité soudaine, sans retenue devant autant d’élèves, lui tournait la tête. « Ça me manque. Le coeur qui bat à cent à l’heure, l’adrénaline... » Et lui. Danser avec Thiago était tout ce qu’elle avait toujours voulu, dès l’instant même où on les avaient mis en couple, alors hauts comme trois pommes. Sur le parquet, quand elle plongeait son regard dans ses yeux vert-brun, que leurs corps s’épuisaient, elle ne voyait plus que lui, et tout le reste s’évanouissait. Elle ne pensait plus qu’à eux, à leurs pas, à leur plaisir. Et encore maintenant, il continuait de lui faire cet effet là. Preuve en était, la petite fête semblait s’être mise en sourdine, et elle ne captait plus que le son de la voix de Thiago, ne percevait plus que les mouvements de son corps, le sien réagissant dans un automatisme qui démontrait leurs années d’entraînement et de complicité. Quand Thiago posa son front contre le sien, Lu eu une furieuse envie de l’embrasser. Ils étaient si proches, qu’elle sentait son souffle brûlant sur ses ses lèvres. Un léger rire s’échappa d’entre ses lèvres, et elle répondit, à l’évocation de leurs premières danses ensemble. « Castillo, avec Piazzolla, tout de suite. » dit-elle, imitant leur entraîneur. « Je t’avais déjà remarqué, cela dit. » En même temps, difficile de ne pas voir un petit garçon comme Thiago. Même si elle était bien plus reconnaissable avec les chignons et autres couettes que sa mère lui faisait. Cela étant, elle n’avait jamais imaginé qu’on les mettrait ensemble. Puis c’était arrivé, et le courant était passé presque instantanément. Niveau danse, ils avaient du apprendre à conjuguer avec le corps de l’autre, mais ils s’étaient rapidement fait l’un à l’autre, et une fois leur confiance accordée, tout avait été comme une évidence. « Heureusement que tu étais un sorcier, je n’aurais jamais supporter te laisser en entrant à Castel. » Elle déposa ses lèvres sur la joue du jeune homme, son coeur battant la chamade. La remarque de Peony lui arracha un nouveau rire, alors qu’elle se détachait du brun. Le surnom donné par la rousse la fit rougir, et elle sentit la chaleur du début de soirée reprendre possession de son coeur et de son corps. En soit, avait-elle raison ou tort ? Ils étaient amoureux l’un de l’autre, cela était désormais clair pour eux deux, mais il y avait toutes les injonctions de leur entraîneur. « On peut encore danser, sauf si tu veux absolument jouer... » Cela faisait, certes, un peu bande à part, mais en même temps, les deux adolescents n’avaient pas vraiment eu l’occasion de profiter, ainsi, l’un de l’autre. Et l’ambiance étant ce qu’elle était, Lucrecia devait bien avouer qu’elle avait peur que tout ne retombe comme un soufflé.
acidbrain


• 1 180 mots •


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Thomé Mertvyy
Thomé Mertvyy
Serpentard

Parchemins : 79
Âge : 15 ans ◘13/02/2001◘
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 12
FACECLAIM: Asa Butterfield


In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] Empty
Ξ Sujet: Re: In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e]   In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] EmptyLun 1 Fév - 21:59


In silver and green it’s clear we rule
4e & 5e Serpy's


Aucun besoin d'agir. L'action, dont on dit communément qu'elle est une affirmation, est, en vérité, la négation de tous les possibles moins un.
Jadis, D'une guerre à l'autre 1914-1936 de Edouard Herriot

Tous dans leurs beaux costumes, parés de leur plus bels ensembles, chacun marchaient pas à pas, regroupés, assemblés, bras dessus, bras dessous, pour aller se glisser vers la Salle sur demande. L'annoncé avait été clamée quelques jours plutôt. Une idée naissante qui pris rapidement place dans les rêves de chacun. Si l'humeur général était sombre, douloureuse et a vif pour les vipères, Thomé ne s'était guère sentit accablé. Comme à son habitude, il avait préparé des blagues qu'il projetait de mettre en place prochainement. Son talent qui n'était plus étouffé n'était pas non plus exposé, mais la nouvelle l'enchanta. Faire la fête! quelle idée délicieuse qui résonnait enfin dans les murs froids et humides de la salle commune des reptiles.

Paré, près au combat, il avait d'abord pensé se pointer dans une armure. On ne sait jamais qui voudrait le défier en duel après deux verres d'alcool illicitement entré! Résigné à ne pas se faire trop remarqué, sous les conseilles de son voisin de lit, le jeune se mit alors dans une tenue commune pour lui. Habitué a sa famille tiré à quatre épingle, il ne portait donc qu'un t-shirt neutre claire sous un veston de costume des plus chic qu'il avait laissé dans sa valise après avoir chassé sa grand-mère de sa chambre. La vieille buveuse de sang ne lui avait mis que des chemises et des costumes sombres. Par chance, le veston brun foncé avec des lignes plus claires avait eu grâce à ses yeux pâles et fini par être embarqué. Pour sûr, le pantalon assortit était avec, ce qui faisait, que malgré lui, le jeune Mortvyy était assortit aux petits groupes qui déjà festoyaient dans la salle. Les discussions allaient bon train, le marqueur passa par les mains du gaucher qui nota maladroitement un "T" et un "M" qui ne représentait rein de dangereux entre ces murs hauts de Pouddlard. Une fille qu'il avait croisé demanda pour avoir l'outil de notage qu'il lui donna en souriant, comme toujours sous son masque de malice. Il ne comptait pas faire de mauvaises blagues ce soir, même si l'envie était bien là.

Les couples dansaient, les paroles s'envolaient, mais le regard bleu clair du petit russe se tourna vers la belle blonde. Pour sûr, il la trouvait très à ses gouts, comme beaucoup de personnes et aucuns ne se gênaient de le dire. Surtout que le rose à ses joues avaient de quoi capter les regards, tout comme la jolie rouquine qui la suivait. Les plus âgées dégageaient une prestance qui captaient un peu trop l'admiration des plus jeunes, même si certaine, comme Thiago, parvenait à se faire une place près d'eux. Bien décidé à entre dans ce cercle privilégier, loin des plaisanteries enfantines, Thomé quitta sa place et la discussion sur le dernier cours de défense, pour se glisser jusqu'au groupe qui préparait un jeu. L'invite lancé aux tourtereaux n'allaient pas empêcher Thomé de s'asseoir face au maussade Jensen. Bon, le bras autour de la belle prévenait qu'elle était prise, mais qui s'en souciait encore?

"Je peux me joindre? " S'invita poliment le jeunot qui s'était déjà installer. Il croisa savamment les jambes, comme si un professeur lui disait comment se tenir derrière son épaule. Une attitude un peu trop naturelle qui n'avait pas vraiment l'air de l'être. Et pour être sûr de ne pas laisser sa nouvelle place passer inaperçu, le jeune russe lança le sujet. " Peony, Peony, action ou vérité?" Ce jeu si facile pouvait-être lancé dans toute la salle. Chacun avait le droit de ne pas y répondre ou de participer, l'avantage d'un jeu de parole si facile qui n'engageait à rien ni personne.

[606]
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] Empty
Ξ Sujet: Re: In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e]   In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
In silver and green it’s clear we rule [Libre Serpy 4e&5e]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: