Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-20%
Le deal à ne pas rater :
Platine vinyle HOUSE OF MARLEY SIMMER DOWN BLUETOOTH
199.99 € 249.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Did I mention I loved you? ✗ Tempérance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1494
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Empty
Ξ Sujet: Did I mention I loved you? ✗ Tempérance   Did I mention I loved you? ✗ Tempérance EmptyJeu 31 Déc - 1:33


Did I mention I loved you?

T'es dans ma tête encore en boucle et j'me répète, nos espoirs et nos doutes. I'd rather choke on my bad decisions then just carry them to my grave. You're in my head always, always, always.
Noé & Tempérance


Le dix-sept mars, la bière coula à flots dans le dortoir des septièmes années de Serpentard. D’accord, d’accord, il n’était pas rare que Gabriel, Harvey, Léopold, Alfie et Noé, sous l’impulsion du préfet, n’organisent des fêtes entre eux où ils ne buvaient pas que de l’eau, des soirées que, toujours selon son meilleur ami, tout Poudlard leur enviait. Mais là, c’était différent. C’était la Saint-Patrick ! Autrement dit la fête préférée de Tempépé l’occasion parfaite de se revendiquer Irlandais pour un jour et de descendre des litres de Guinness et de Smitwick’s, un trèfle agrafé sur la chemise. Alfie avait même réussi à ramener une bouteille de whiskey. Comment ce garçon faisait pour passer les contrôles pourtant toujours aussi minutieux de Rusard, Noé ne le comprendrait jamais. Il est vrai que le blond était techniquement moins soupçonnable maintenant qu’il était censé représenter l’autorité mais personne n’avait oublié sa réputation. Reste qu’il avait encore réussi cette année à leur concocter un florilège de boissons et de gages et défis stupides qui les ferait rire jusqu’au bout de la nuit. Que le lendemain soit un vendredi, soit une journée de cours n’avait pas diminué la détermination des garçons car après tout, et comme Alfie n’avait cessé de le marteler, les soirées étudiantes se déroulaient le jeudi.  

Noé avait cessé de compter le nombre de bières qu’il avait avalé. Léo avait fait apparaître un grand Leprechaun du bout de sa baguette et il continuait de danser, illuminant la grande chambre de vert. Sur un vieux tourne disques, les voix successives de U2, de Bono et des Cranberries se relayaient –comme on célébrait l’Irlande aujourd’hui, hors de question d’écouter le rap qu’affectionnait Alfie et Noé appréciait d’écouter un style différent, même si au vu de la quantité d’alcool ingurgité, il aurait même été capable de clamer s’enjailler sur du Drake. S’il prenait la peine de loucher sur sa montre, le grand blond aurait découvert qu’ils étaient désormais le dix-huit mars mais il se fichait bien de l’heure tout comme la gueule de bois qu’il trainerait probablement le lendemain ne suffisait pas à le raisonner. D’ordinaire, Noé était plutôt celui qui buvait le moins. Il connaissait ses limites, savait quand s’arrêter et reconnaissait que l’on pouvait s’amuser sans être déchiré. Peut-être même qu’avant cette soirée, il s’était promis de s’arrêter à trois bières une promesse que personne ne respecte, jamais. Désormais, il n’en avait vraiment plus rien à battre. Il se sentait agréablement euphorique et toutes ses pensées qui tournaient désagréablement dans sa tête depuis plusieurs semaines s’étaient éteintes. Il ne pensait plus à son célibat, même si c’était clairement le truc qui lui pesait le moins, en plus, il passait toujours des moments avec Dahlia car ils avaient décidé de rester amis, ni à l'échange intense qu’il avait partagé avec Erin après l’enlèvement de Viska, il ne pensait plus à rien, juste à ce qu’il se passait maintenant : il rigolait avec ses amis. Il passait définitivement une très bonne soirée.

L’esprit brouillé, Noé se rendit compte qu’il avait toujours sa bière à la main, mais qu’il se trouvait désormais dans le parc. Il se souvenait vaguement avoir déclaré d’une voix forte sortir, lui aussi, quand Léo leur avait annoncé qu’il partait rejoindre sa copine du moment. Et, Merlin savait pourquoi, il se retrouvait désormais dehors, l’herbe froide de cette nuit de fin d’hiver lui caressant les pieds –visiblement, il n’avait pas pris la peine de se chausser. Il frissonna. Il faisait un peu trop froid, même si l’alcool le réchauffait très certainement, et s’il continuait à errer sans but dans le parc, il allait finir par être trouvé par un préfet. Or, il n’avait absolument aucune idée de l’identité de la personne qui s’occupait de la ronde au niveau du bas du château. Il connaissait pas mal de préfets mais certains et par certains je veux dire Nate n’hésiteraient pas à le dénoncer s’ils le croisaient, complètement bourré, vagabondant dans les couloirs bien après le couvre-feu. Il avait beau compter certains proches au niveau des professeurs, et sa tante en directrice de maison, il n’était pas sûr que ce soit assez pour lui éviter la retenue.

Noé arriva devant l’entrée de la salle commune. Hmm. Ça ne ressemblait pas a celle de Serpentard. Il avait passé un tableau avec une poire et il se retrouvait devant des chaudrons. « Serpentsortia », prononça-t-il à voix haute. Ah. Ça ne fonctionnait pas finement observé Nono. Mais...il fronça les sourcils, l’alcool obscurcissant ses pensées. C’était celle de Poufsouffle, pas la sienne ? Une image de cheveux blonds passa fugacement dans son cerveau avant qu’un prénom lui vienne soudainement en tête. « Tempérance », dit il d’abord doucement. Oui il devait être là pour voir Tempérance. Pourquoi ? Il ne savait plus bien mais c’était forcément ça. « Tempérance. Youhou Tempérance. Tempérance Biel, c’est Nonooo ! », prononça-t-il de plus en plus fort.

Il faisait chaud dans les couloirs. Bien plus chaud que dehors où il avait eu froid. Pourquoi avait-il eu froid ? Ah oui, il ne savait plus comment ni pourquoi, mais il ne portait plus que sa cravate verte et argent autour du cou. Une torpeur le saisit. « Tempérance ! », tenta t-il encore en tapotant les tonneaux et la boum, c’est exactement le rythme d’Helga Poufsouffle et il rentre dans la salle commune. Il finit par pousser un soupir et s’adossa à un tonneau. Autre soupir, il ferma les yeux.

Quand il les rouvrit, le visage angélique de Tempérance était penché vers lui. Elle dégageait une odeur de bonbon et il avait envie de toucher ses cheveux blonds. Il s’agissait d’un rêve, forcément, comme les milliards qu’il avait fait lorsqu’il était encore amoureux d’elle. Il dormait paisiblement et elle venait le hanter comme elle hanterait bientôt les couloirs du château. « Tempérance ! », s’exclama-t-il joyeusement en tendant le bras pour poser sa main sur sa joue -et ouah, elle était douce. Comme c’était après tout un rêve, il approcha son visage du sien, quémandant son autorisation dans son regard si clair et si beau le consentement c’est important même dans les rêves oui oui oui, et quand il fut sûr de lire l’approbation dans ses pupilles, il déposa ses lèvres sur les siennes. Après quelques secondes il se recula, posant confusément un doigt sur ses lèvres. C’est étrange. Alfie avait vraiment dû corser le whiskey car ce rêve paraissait bizarrement réel.

1 070 mots



Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Minist10
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Assistant

Parchemins : 744
Âge : 18 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : Assistante de Sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Empty
Ξ Sujet: Re: Did I mention I loved you? ✗ Tempérance   Did I mention I loved you? ✗ Tempérance EmptyVen 15 Jan - 23:18


Did I mention I loved you ?
Tempérance + Noé
(c) princessecapricieuse


Tempérance passait une septième (et dernière ! Sortez les mouchoirs svp) année à Poudlard relativement calme. Les tempêtes de l'année précédente ne seraient - elle l'espérait en tout cas - bientôt plus qu'un lointain souvenir. Finies la dispute, puis les tensions avec Erin. Terminées les angoisses du bal de l'enfer non je n'aime pas faire comme tout le monde, dont l'horreur n'avait été adoucie que par la présence inattendue de Julian. Terminée aussi - et là, ça devenait plus délicat - l'impression que Noé lui en voulait ou l'évitait à cause du bal. Si les choses étaient relativement revenues à la normale entre Erin et elle, et ce à son grand soulagement, elle n'était plus très sûre de sa situation avec Noé. Ils avaient été amis, et ils avaient été proches, et elle avait traîné avec lui avant le bal de sixième année, quand tout semblait simple et libre de drame, puis après, quand tout le monde dans leur entourage avait semblé se trouver en couple - Jo' et Cole, Erin et Teddy, Payton et Louis, Candys et Derek - et qu'elle s'était reposée sur lui pour faire gracieusement ses devoirs, merci Nono. Seulement, le pressentiment concernant Noé était devenu trop grand, impossible à ignorer depuis sa discussion avec Erin au cours de l'été. Elle s'était sentie plus maladroite et mal à l'aise que jamais à son contact lors du stage, parce qu'elle avait peur de savoir. Et puis la rentrée était arrivée, et la notion qu'après tous ces émois, Noé avait une petite-amie des plus inattendues. Graduellement, elle s'était retrouvée à voir de moins en moins souvent le Serpentard parce que Dada lui fait peur ou en tout cas, plus comme avant.

Le soir de la Saint-Patrick, Tempérance avait engrainé Jo' et Teddy pour célébrer de manière modeste la fête la plus célèbre d'Irlande. Une bière en l'honneur du saint patron de la mère patrie - quand bien même cette bière n'avait rien d'irlandais Smithwick's ou rien, c'était un minimum. Elle avait dix-huit ans : c'était parfaitement légitime. Et puis, vus les tonneaux que s'enfilaient les Serpentards de leur année, ils pouvaient bien se permettre un vague écart une fois tous les trente-six du mois, surtout pour sa fête oui la Sainte-Tempépé. Elle avait bu une bière pinte ou rien, pensé à Dublin, et à la fin de l'année scolaire qui approchait à grands pas. Et elle s'était sagement rendue dans son dortoir en essayant consciencieusement d'ignorer la boule qui se formait dans son ventre à chaque fois qu'elle pensait au retour à Dublin, auprès de L'Autre.

Lorsqu'une main avait secoué son épaule pour la tirer du sommeil, elle avait cru à une horrible farce. Tentant tant bien que mal d'éloigner l'affreux personnage décidé à l'arracher à ses rêves délirants mais intéressants (en l'occurrence, Teddy se faisant sélectionner pour l'équipe d'Angleterre au nez et à la barbe d'une Victoire au visage rouge vif), elle se retourna violemment on appelle ça la roulade du paresseux, mais une voix chevrotante finit par attirer son attention. Soupirant, elle se tourna, et ouvrit les yeux sur le visage d'une petite élève à l'âge indéterminé. La mention d'un individu beuglant son prénom à l'entrée de la salle commune termina de la réveiller. "J'allais chercher de l'eau et..." se justifia la fillette, comme si Tempérance avait voulu remettre en question son droit de se trouver en bas en cette heure... extrêmement tardive ?!

Elle était encore en pyjama quand elle trouva le chemin des escaliers menant à la salle commune. Il ne pouvait pas s'agir de Teddy, ni d'un autre Poufsouffle a priori. Elle connaissait en fait peu de gens qui viendraient hurler à la mort dans les sous-sol à une heure aussi indécente. Peu, ou pas, finalement. Elle traversa le passage avec incertitude, et s'immobilisa en apercevant Noé. Elle pencha la tête, observant le Serpentard : pas de chaussures, une cravate pour seul haut et - elle renifla plusieurs fois - une forte odeur de bourbon dans l'air. « Noé ? » articula-t-elle avec hésitation, s'approchant pourtant doucement du Serpentard. Elle s'accroupit pour que leurs visages se trouvent au même niveau et fut soulagée de le voir ouvrir les yeux. En revanche, elle ne s'était pas attendue à autant d'enthousiasme. Le Serpentard n'était pas exactement connu pour sa bonhomie - c'était plutôt son rôle à elle, ça. Elle ouvrit la bouche pour lui demander s'il allait bien mais fut prise de court lorsqu'il leva la main pour la poser sur sa joue. Elle écarquilla les yeux, figée par la surprise. « Qu'est-ce que- » Elle l'avait senti se rapprocher, mais elle n'avait pas anticipé son geste suivant : en une fraction de seconde, les lèvres de Noé étaient sur les siennes, et Tempérance le repoussa - un temps trop tard. Elle se releva brusquement, le cœur battant à tout rompre, heurtant le mur derrière elle sans même s'en apercevoir. « Mais qu'est-ce que tu fout ?! » demanda-t-elle d'une voix paniquée, employant une vulgarité peu caractéristique. Dans son esprit elle vit Julian, et Erin, et Jo', et se sentit vaguement nauséeuse. Parce que Noé l'avait embrassée, et parce qu'elle avait mis une micro seconde de trop à le repousser, et parce que non, ça n'était pas possible, ça ne venait pas de se produire. Parce que si ça s'était vraiment produit, alors elle devrait le dire à Julian, et à Erin, et à Jo' et l'idée était intolérable - pire, impossible. Sentant l'angoisse monter elle secoua la tête, observant le Serpentard qui semblait, lui, doucement bercé par les propres effluves d'alcool qu'il dégageait.




tempérance; — But with love there is something to win. Today might not be as hard as it seems. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1494
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Empty
Ξ Sujet: Re: Did I mention I loved you? ✗ Tempérance   Did I mention I loved you? ✗ Tempérance EmptySam 16 Jan - 23:55

L’exclamation virulente, un brin vulgaire, de Tempérance eut le don de faire redescendre Noé du nuage d’ébriété dans lequel il était plongé depuis des heures. Entre cette grossièreté et la sensation persistante des lèvres de Tempérance, comme imprimée, sur les siennes, il commençait à vraiment se dire que quelque chose clochait dans ce rêve. Tout semblait bien trop réel. Il avait bien trop l’acuité de son environnement. Il regarda perplexe, le doigt qu’il pressait sur ses lèvres et pinça avec deux doigts de son autre main la peau fine entre son pouce et son index. S’il sentait quelque chose, c’est qu’il ne s’agissait pas de l’une de ses rêveries comme celles qu’il avait connu durant une longue période. S’il sentait quelque chose, c’était que son geste aurait une incidence, aurait des conséquences, alors qu’il ne s’en était pas rendu compte en l’effectuant. Il n’avait juste pas réfléchi. Et comme il sentait son pincement, il se dit soudainement qu’il avait merdé, et pas qu’un peu.

« Tempérance...Je... », commença-t-il en butant sur les mots. Il ne se sentait pas bien et il ne savait pas si c’était seulement dû à l’énorme quantité d’alcool qu’il avait ingurgité, même s’il avait tellement bu qu’il n’avait pas l’impression d’être complètement saoul, il savait juste qu’il venait de commettre une erreur fondamentale et qu’il ne percevait même pas encore les conséquences désastreuses que ce malheureux geste aurait -et les prénoms d’Erin, Candys, et Julian passèrent rapidement dans son esprit confus. « Je suis désolé », ne put-il que prononcer, d’une voix assez misérable, il faut bien le souligner. Il n’y avait que ça à dire non ? Il l’avait embrassé, et pour de vrai, pas qu’en songe comme il l’avait pensé au début. Or, elle était toujours aussi libre qu’à l’époque où il l’aimait encore, c’est à dire pas du tout. Que devait-il faire désormais ? Il devait mettre ce baiser sous le compte de la boisson, et surtout pas se mettre à tout déballer : c’était une mauvaise, une très mauvaise, une très très mauvaise idée. Même s’il était complètement mort, il le savait bien.

Constatant la panique qui avait envahi les yeux bleus de Tempérance, Noé eut la soudaine envie de la réconforter. Après tout, tout était de sa faute. Il posa donc les mains sur le carrelage du sous-sol, qui, bizarrement, ne paraissait pas aussi froid que ceux des cachots pour tenter de se relever. Mais ses pieds non chaussés semblèrent glisser sur le sol et il ne bougea finalement pas d’un centimètre. Il porta la main à sa cravate et la resserra dans un geste qui avait la force de l’habitude autour de son cou, tentant par là de retrouver une position digne, même s’il était présentement assis, presque avachi contre les tonneaux et que même de là où Tempérance était, c’est à dire debout en face de lui, elle devait sentir les effluves d’alcool qui se dégageaient de lui. Noé reposa son regard trouble sur la silhouette de la jeune fille, troublé par un détail qui semblait pourtant sans importance. Il demanda tout de même : « Pourquoi tu te balades dans les couloirs en pyjama ? » Il n’avait aucune idée de l’heure qu’il était mais un pyjama n’était clairement pas une tenue décente pour traîner dans le château, peu importe l’heure qu’il était alors que torse nu, pieds nus, c’est l’uniforme scolaire de rigueur.


Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Minist10
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Assistant

Parchemins : 744
Âge : 18 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : Assistante de Sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Empty
Ξ Sujet: Re: Did I mention I loved you? ✗ Tempérance   Did I mention I loved you? ✗ Tempérance EmptySam 30 Jan - 0:07

Le cœur de Tempérance semblait vouloir sortir de sa poitrine. Il battait fort, fort, fort et distraitement - bizarrement au milieu d'une situation qui en un instant était passée de l'étrange à l'ingérable -, elle se demanda si c'était possible physiologiquement. Pouvait-il sortir ? Frapper contre sa cage thoracique pour essayer de s'extraire ? Quitter un navire qui paraissait prêt à couler ? Son esprit la rappela malgré tout à la réalité de sa situation : Noé l'avait embrassée. Il l'avait embrassée, et elle n'avait pas répondu au baiser, mais elle ne l'avait pas non plus stoppé immédiatement et elle se sentait... paniquée. Elle s'était redressée et avait reculé pour instaurer une distance de sécurité entre le Serpentard et elle, l'observant comme si elle le découvrait pour la première fois. De toute évidence, il était éméché - l'odeur de l'alcool ne lui avait pas échappé lorsqu'elle s'était approchée de lui. Encore moins lorsqu'il avait posé ses lèvres sur les siennes. Peut-être aurait-elle mieux fait de s'asseoir. Cela dit, ses jambes ne semblaient pas vouloir se montrer coopératives : elle se sentait plus à l'aise debout - plus alerte. Prête à fuir, en somme.

Enfin le Serpentard semblait revenir à lui, et Tempérance se surprit à ressentir quelque chose qui lui était rare : elle en voulait à Noé. Le baiser était peut-être chaste, mais elle était prise, et il le savait pertinemment. Et comme si ça ne suffisait pas, il y avait le reste - Erin, Jo' - qui était loin d'être négligeable ou anodin. Elle ne voulait pas être dans cette situation. Raison pour laquelle elle avait été si mal à l'aise au contact du Serpentard avant - parce qu'elle avait soupçonné, sans vouloir y croire, parce qu'elle n'avait pas voulu avoir à se remettre elle-même en question. Est-ce qu'une part d'elle avait voulu ne serait-ce qu'un centième de cette situation ? Est-ce qu'une part d'elle avait trop apprécié l'attention que lui portait Noé jadis, lorsqu'elle s'était sentie proche de lui, qu'elle s'était reposée sur lui ? Et si jamais la réponse était 'oui' à ne serait-ce qu'une seule de ces questions, quel genre de personne cela ferait-il d'elle ? Une horrible petite-amie, et une horrible meilleure amie, voilà qui.

« Ce n'est pas une explication, Noé. » articula-t-elle, le cœur battant toujours à tout rompre, les pieds plantés sur le sol - sans espoir de bouger à nouveau -, des pensées alarmées et alarmantes se pressant dans son esprit. « Qu'est-ce qui t'a pris ?! » reprit-elle en secouant la tête. Noé l'avait embrasée. Plus moyen de se voiler la face désormais.

Voyant Noé glisser le gros bébé, un réflexe faillit la pousser à l'aider mais elle étouffa cet instinct dans l’oeuf il l'a cassée ça y est, jugeant que la proximité physique était tout à fait exclue. « C'est pas le sujet ! » répliqua-t-elle, excédée, la voix teintée d'agitation. Elle reprit malgré elle : « Je dormais et on m'a réveillée pour me dire que tu étais là. Tu m'as appelée. » Elle déglutit, incertaine sur la marche à suivre. Le moment paraissait totalement irréel : autour d'eux, le château était totalement silencieux. La majorité des élèves et des professeurs dormaient. Pas un bruit - elle se serait attendue à ce que les battements erratiques de son cœur résonnent dans les sous-sol, et pourtant, rien. Rien à part le silence, la sensation encore fraîche de la pression des lèvres de Noé sur les siennes et l'air excessivement calme du Serpentard face à tout ça.




tempérance; — But with love there is something to win. Today might not be as hard as it seems. ;;


Dernière édition par Tempérance Biel le Lun 22 Mar - 1:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1494
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Empty
Ξ Sujet: Re: Did I mention I loved you? ✗ Tempérance   Did I mention I loved you? ✗ Tempérance EmptyDim 21 Mar - 17:19

A côté du bouillonnement intérieur précurseur de la crise existentielle que vivrait cette pauvre Tempépé qui agitait Tempérance, Noé était d’un calme absolu. Bien sûr, il possédait de base un flegme très éloigné de la personnalité solaire de la blonde, mais c’était encore plus flagrant qu’à l’ordinaire en cet instant. Alors qu'il venait de tout faire éclater, leur amitié, les vérités qu'il avait gardé cacher, tout. Hormis qu’évidemment, au lieu d’avoir cette apparence impeccable qu’il tenait toujours à afficher en toutes circonstances sauf quand on lui arrache sa chemise et qu’il s’en fiche bien, il était présentement complètement avachi, à moitié déshabillé, et il s’en fichait totalement. Tellement grisé par l’alcool que rien ne lui paraissait avoir de l’importance, même s’il se rendait compte qu’il avait commis une immense erreur en embrassant la jaune et noire. Il le savait bien, et il savait qu’il ne pourrait échapper aux conséquences que ce geste ne manquerait pas d’avoir, et notamment sur leur groupe d’amis. Il savait tout ça. Mais ça n’avait aucune espèce d’importance. En tout cas pour l’instant. Rien n’avait plus d’importance. Son départ prochain de l’internat où il vivait depuis sept ans, sa vie sentimentale qui s’apparentait au chaos, son cœur déchiré et perdu, le sentiment persistant que même en sachant ce qu’il ferait après Poudlard, il ne pouvait contrôler son avenir. Non, rien.

Mais Tempérance voulait discuter quelle chieuse celle ci. Tempérance voulait des explications. Et la part raisonnable de Noé encore active supposait qu’elle y avait le droit. La pauvre semblait complètement perdue. Un petit câlin ne lui ferait pas de mal. Ou si ? Il ne savait plus vraiment. « J’ai un peu trop bu », donna-t-il comme seule explication. Il laissa tomber lourdement son bras, qu’il avait difficilement levé pour signifier son "un peu" par un petit écart entre son pouce et son index. Pour avoir vu plus de fois qu’il ne pourrait le compter Alfie et Harvey notamment, Leopold paraissant pouvoir ingurgiter une quantité incroyable d’alcool sans se retrouver bourré, alcoolisés, il se doutait qu’il ne renvoyait pas l’image du jeune homme mature, du gars bien qu’il avait toujours semblé être. Qu’actuellement, il était juste pathétiquement proche du coma éthylique. Et que son propre état le laissait totalement de marbre.  

Tempérance portait un pyjama et ce détail plus que tout autre retint son attention. Oui, plus que son ton défensif, plus que son attitude repliée sur elle-même, même si ces éléments le contrariait et lui faisait mal au cœur, il était intrigué. « C’est quoi le sujet ? demanda-t-il, la voix quelque peu pâteuse. Je crois que je me suis perdu Tempérance. » Une note plus intense avait fait vibrer sa voix lorsqu’il avait confié s’être perdu. Un sentiment de malaise le prit avant qu’il n’y pense plus. Il supposait que c’était la magie de l’alcool. Tout disparaissait de son esprit en l’espace de quelques secondes. « Ah bon ? On est la nuit ? Je suis désolé de t’avoir réveillé, en tout cas. Je voulais pas mais...je voulais te voir. » Mais pourquoi exactement voulait-il la voir ? Rien ne paraissait clair soudainement. Pourtant, malgré ce trouble qui menaçait de le submerger, Noé gardait cet air impassible qui avait toujours été sa caractéristique première. Il avait toujours froid, et c’était la seule sensation qui le dérangeait. Lui aussi il aurait aimé porter un pyjama. Celui de Tempérance paraissait vraiment douillet et certainement plus chaud qu’un simple pantalon.  


Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Minist10


Dernière édition par Noé Montgomery le Lun 5 Avr - 18:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Assistant

Parchemins : 744
Âge : 18 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : Assistante de Sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Empty
Ξ Sujet: Re: Did I mention I loved you? ✗ Tempérance   Did I mention I loved you? ✗ Tempérance EmptyVen 26 Mar - 23:32

« C'est pas une excuse. » lâcha immédiatement Tempérance, observant toujours Noé depuis sa position debout. Il était totalement échevelé : torse nu, cravate autour du crâne, loin du Noé qu'elle avait l'habitude de côtoyer. Celui qui n'avait jamais un cheveu de travers et dont l'uniforme paraissait toujours immaculé - contrairement au sein, incidemment, la faute aux plantes vengeresses, aux potions explosives et aux plats en sauce. Elle secoua la tête. « T'es complètement pété, oui. » commenta-t-elle avec envie en songeant qu'elle s'acharnait peut-être pour rien : dans cet état, Noé allait difficilement lui offrir des explications satisfaisantes - ou même éloquentes.

Que Noé la force à lui expliquer l'ordre du jour de la réunion ce qui était en train de se dérouler était frustrant au plus haut point. Serrant les bras autour de sa poitrine, elle répondit d'une voix dans laquelle luttaient inquiétude et froideur forcée : « Physiquement ou là-haut ? » Elle tapota son propre crâne du doigt en parallèle. « Pour le second choix je peux en attester. » déglutit-elle, laissant le sentiment de reproche envers le Serpentard enfler lentement mais sûrement en elle. Elle n'arrivait pas à croire qu'il ait réussi à la tirer dans ce tourbillon de drame avec lui à nouveau. Elle en était sortie, mieux, remise. Et voilà que toutes ses certitudes s'effondraient une fois de plus, et de manière possiblement plus explosive et irrémédiable que la fois précédente.

Avec plus d'assurance qu'elle n'en ressentait réellement, ou en tout cas, autant de bravoure que ce dont elle était capable (donc d'une voix tremblotante et le cœur au bord des lèvres), elle reprit : « Pourquoi est-ce que tu m'as embrassée Noé ? Tu ne peux pas faire ça ! Tu te rends compte ? Ce que Julian va penser... Ou Erin... » Car elle ne comptait - et ne pouvait - le cacher à aucun des deux. Non seulement en était-elle physiquement et mentalement incapable, elle ne le voulait pas non plus. Les secrets détruisaient les relations - d'amour ou d'amitié - et l'année précédente en avait bien été la preuve. Peut-être que celle-ci le serait aussi, finalement.

Elle ignora les excuses du Serpentard - avoir été réveillée contre son plein gré était vraiment le cadet de ses soucis à ce stade - et se concentra plutôt sur la fin de ses paroles : « Pourquoi ? » réitéra-t-elle, avec la vague impression de s'adresser au choix à un poisson sorti hors de l'eau, un enfant en bas âge ou une personne particulièrement réfractaire à la prose. Noé n'était clairement pas dans son état normal - ce qui pourrait tout à fait expliquer le surréalisme de la situation dans son intégralité, et en même temps, maintenant qu'ils avaient franchi le Rubicon, il fallait y passer. Parler des non-dits et de tout ce qui avait été caché sous le tapis l'année précédente, car au fond d'elle, Tempérance savait cette fois que son pressentiment était vérifié. Et pourtant, pourtant, si elle écoutait son instinct, elle aurait tourné les talons et serait rentrée dans sa salle commune sans se retourner. Retrouver le calme rassurant de son dortoir et faire comme si rien ne s'était passé.




tempérance; — But with love there is something to win. Today might not be as hard as it seems. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1494
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Empty
Ξ Sujet: Re: Did I mention I loved you? ✗ Tempérance   Did I mention I loved you? ✗ Tempérance EmptyLun 5 Avr - 19:26

Quelque part, au fond de lui bien au fond alors, Noé avait bien conscience que le fait qu’il ait picolé ce soir n’excusait en rien qu’il ait embrassé Tempérance qui, elle, était sobre, et toujours autant en couple et amoureuse qu’au moment où il l’aimait. Si la situation avait été inversée, il aurait été probable que lui-même aurait manifesté sa colère et son mécontentement de manière plus marquée que Tempérance, et l’image d’un baiser auquel il n’avait pas consenti passa rapidement dans son esprit sans qu’il ne s’y attarde. Mais en même temps, la Poufsouffle était profondément gentille, et détestait le conflit. Même en ce moment où tout avait basculé dans le drame la complication, elle ne semblait pas vouloir le brusquer, même s’il était vrai qu’elle gardait ses distances avec lui. « C’est la Saint-Patrick ! C’est ta fête préférée et je viens de la ruiner, t’es contente hein ? Vous l’avez fêté chez vous ? », parvint-il à prononcer d’une vois qui manquait assurément de sa clarté habituelle. Quelque part, s’attarder sur de telles questions repoussait le moment où la blonde lui demanderait immanquablement les raisons de son geste et où il devrait inventer une excuse plus crédible que l’alcool. Attends, pourquoi devait-il trouver une excuse déjà ? Tout était brouillé et il lui sembla parfaitement clair à cet instant qu’il ne savait plus rien.

Il lui avait avoué s’être perdu et il fallut encore qu’elle lui redemande des précisions dans le prochain épisode de Détective Kostas, Stef Kostas rencontrera le lieutenant détective Tempérance Biel, deviendra-t-elle une amie ou une adversaire ? Noé soupira en jetant un coup d’œil aux tonneaux qui l’entourait et contre lesquels il était avachi. « J’étais persuadé d’être arrivé devant ma salle commune. » Mais elle savait qu’il n’avait pas voulu dire uniquement qu’il s’était perdu dans le château et elle lui signifia par un geste très expressif qui le fit rigoler. « Oui, ça ne va plus très bien là haut », confirma-t-il mais au lieu de poser le doigt sur son crâne comme elle venait de le faire, il le pointa autour de la zone où se situait son cœur sur le côté droit du torse c’est ça ? Ce cœur qu’il avait cru si froid fut un moment. Ce cœur qu’il avait cru aussi imprenable qu’une forteresse. Ce cœur qui avait battu si fort pour elle il n’y avait pas si longtemps que ça.

« Erin roucoule avec Bartley, elle m’a oublié, elle s’en fichera sûrement quel visionnaire ce Nono, lâcha-t-il d’une voix soudainement débarrassée de cette joie inconsciente que lui avait apporté l’alcool. Et c’est tant mieux, d’ailleurs. » Il se tut un instant, replongé l’espace d’une minute dans le curieux moment qu’ils avaient échangé quelques semaines auparavant après qu’elle lui chante sa chanson, celle là même qui parlait de leur relation mais qui en évoquait une autre aussi, une de nature amoureuse, ce que la leur ne tendrait jamais à devenir. Puis, la pensée s’évanouit en même temps qu’elle était venue. Tout ceci n’avait aucune importance. « Je m’excuse, pour Julian...je...c’était totalement stupide. Je pourrai lui expliquer si tu veux. » Cette fois ci, c’était l’image du petit-ami de Tempérance débarquant comme une fleur au bal qui s’imposa à son esprit et avant qu’il n’ait eu le temps de réfléchir à la prochaine bombe qu’il allait larguer, car après la dose de bières qu’il avait bu, il n’était soudainement plus ce garçon qui réfléchissait toujours avant de parler, il demanda : « Qu’est-ce que tu fais encore avec lui sérieusement ? » Le mec était totalement inexistant ! Bon évidemment, il était à distance et Noé ne prétendait pas être expert en relations à distance encore heureux mais sa jumelle en vivait une et au moins elle voyait le principal intéressé alors que, d’après ce qu’il avait compris, Julian ne venait jamais voir Tempérance à Pré-au-Lard.

« Je t’aime », répondit-il avant d’ajouter précipitamment : « Enfin, je t’aimais. Je suis tombé amoureux de toi l’an dernier mais maintenant c’est fini ! Tu m’entends fini ! Car tu es en couple tu vois et qu’il y a cette histoire avec Erin alors euh...je t’ai viré de mon cœur, tu vois ?! » Et il avait été sûr, archi sûr, que cela avait fonctionné. Mais s’il se retrouvait ce soir à lui avouer tout ça après l’avoir embrassé, c’était que, quelque part, ses sentiments étaient encore vivaces. Ou alors était-ce juste l’envie de mettre un point final à une histoire qui n’avait jamais pu s’écrire ? Et de refermer ce livre, une bonne fois pour toutes.

767 mots

 


Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Minist10


Dernière édition par Noé Montgomery le Dim 18 Avr - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Assistant

Parchemins : 744
Âge : 18 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : Assistante de Sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Empty
Ξ Sujet: Re: Did I mention I loved you? ✗ Tempérance   Did I mention I loved you? ✗ Tempérance EmptySam 10 Avr - 17:39

Tempérance adressa un regard circonspect à Noé alors qu'il lui annonçait que c'était la Saint-Patrick. C'était donc en l'honneur de cette fête qu'elle avait hérité de ce baiser ? « Chez nous ? En Irlande tu veux dire ? Parce que je vais supposer que oui. Ou à Poufsouffle ? La réponse est oui aussi mais avec plus de modération que toi. » répondit-elle en lui adressant un regard appuyé, toujours collée à son mur. Pour un peu, elle aurait pu croire que le baiser ne s'était jamais produit. Que Noé avait simplement débarqué complètement saoul devant la salle commune de Poufsouffle, qu'on l'avait appelée pour le secourir, et c'est tout. Mais elle aurait alors été moins hostile, et nettement plus encline à s'approcher du Serpentard - ce qui n'était, en l'occurrence plus le cas.

Converser avec Noé relevait de l'équilibrisme, à ce stade. Ses paroles étaient assez peu cohérentes, mais la blonde n'y pouvait rien : envers et contre sa propre raison, elle demeurait les pieds plantés face à lui, à la recherche d'explications. Parce qu'elle devrait en fournir à ses amies le lendemain, parce qu'elle devrait en fournir à Julian ensuite, et parce qu'elle-même ne comprenait pas bien ce qui venait de se produire. Elle avait pourtant été prudente, et s'était même trouvée parano, fut un temps. Comme elle avait eu tort.

« Tu pensais être devant ta salle commune et du coup tu m'as appelée moi ? Tu sais quoi, je ne sais pas pourquoi j'essaye de raisonner avec toi, ça n'avance à rien. » soupira-t-elle en se détournant du blond, les bras toujours croisés contre sa poitrine, et observant brièvement le couloir vide. Elle ne voulait pas être dans cette situation. Elle jeta un oeil vers Noé alors qu'il lui confirmait sa déclaration précédente le concernant, pointant son cœur du doigt. « Noé... » Elle secoua la tête, indécise sur le comportement à adopter face à lui. Elle lui en voulait tant et en même temps, il ne paraissait absolument pas en état de recevoir ses foudres éventuelles (car elle n'était pas encore certaine de pouvoir/savoir s'énerver).

Heureusement (ou malheureusement) ce fut Noé qui apporta des éclaircissements sur la réaction que devait avoir Tempérance. Revenant vers le Serpentard, elle lui adressa un regard furieux. « Bien sûr que non, elle ne va pas s'en "ficher" ! Tu ne la connais pas du tout ou quoi ? C'est pas possible d'être aussi aveugle. » s'irrita-t-elle contre toute attente, observant Noé depuis sa position debout. Erin n'allait pas s'en ficher du tout, et Tempérance le savait pertinemment. Raison pour laquelle elle se sentait aussi mal en cet instant. Comme si être embrassée par un garçon autre que Julian n'était pas suffisamment catastrophique, il fallait en plus qu'il s'agisse de Noé - à savoir le garçon qui plaisait à deux de ses amies les plus proches. Elle avait envie de disparaître.

Elle leva la main pour imposer le silence à Noé, qui non content d'avoir tout chamboulé à nouveau, suggérait à présent des idées plus atterrantes les unes que les autres. « Non, sûrement pas. Je lui parlerai moi-même. A mon avis, prépare plutôt ce que tu comptes dire ou ne pas dire à Erin. » répondit-elle d'un air sévère, feignant une assurance qu'elle ne ressentait nullement. Elle voulait se laisser emporter par la colère, mais elle n'y arrivait pas : trop d'émotions se bousculaient en elle, et pour l'instant, c'était la panique qui menaçait de la gagner. Encore une fois, Noé l'en sauva sans le savoir, la faisant basculer pour de bon dans l'énervement.

« T'es sérieux là ? De quel droit tu oses juger ma relation avec Julian ? Je t'ai demandé ton avis peut-être ? Je sors avec qui je veux. Et il y a un autre truc que je ne t'ai pas demandé Noé, c'est de venir devant ma salle commune au milieu de la nuit pour m'embrasser. » Elle le regardait d'un air furieux, la voix tremblante, sentant malgré elle les larmes prêtes à monter. Elle n'avait jamais été douée pour la colère. Mais Noé était impossible, chose qu'elle n'avait jamais anticipé depuis le début de leur amitié. Ce n'était pas son comportement normal, elle le savait. Et quand on était saoul, on pouvait faire de sacrées idioties. Mais ça n'était pas sans conséquence, il devait bien le savoir, au fond. Elle ne pourrait pas garder cet instant de pure inconscience pour elle, et les conséquences allaient être désastreuses, elle en était intimement persuadée.

Les trois mots que prononça ensuite le Serpentard la firent s'immobiliser, une lueur de panique brillant dans ses yeux clairs Tempérance ne passe pas une bonne soirée. Heureusement, il reprit aussitôt la parole, pour apporter des précisions qui ne la rassurèrent pas plus que ça, et qui ne calmèrent certainement pas les battements de son cœur, ayant repris un rythme vertigineux. « Je... » A ce stade, elle n'était pas exactement surprise, mais entendre Noé le dire n'était pas simple pour autant. « Cette histoire avec Erin ? » Elle avait choisi de se concentrer sur un fait plus concret : plus gérable. De quelle histoire avec Erin s'agissait-il exactement ? L'avait-il embrassée elle aussi avant de venir chambouler toute sa vie sans prévenir ? « Je ne sais pas quoi te dire Noé je... » reprit-elle avec après un temps de silence, mue par l'impuissance. Fuir devenait une option de plus en plus attrayante.

[ 900 ]




tempérance; — But with love there is something to win. Today might not be as hard as it seems. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1494
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Empty
Ξ Sujet: Re: Did I mention I loved you? ✗ Tempérance   Did I mention I loved you? ✗ Tempérance EmptyLun 19 Avr - 0:11

Apprendre que les Poufsouffles ne s’étaient pas torché pour la Saint-Patrick au point de finir torses-nus, à chanter très faussement l’hymne irlandais avant de sortir la bière à la main dans les couloirs car à une heure avancée et avec deux grammes dans le sang, ça paraissait totalement normal même si on était qu’en mars, n’étonna pas outre mesure Noé. Les blaireaux comptaient dans leur sein de sacrés fêtards, mais aussi des personnes très sérieuses et mesurées comme Lucas, le cousin avec lequel Noé s’était toujours le mieux entendu qu’avec les autres car ils se ressemblaient. Noé se figura que si Lucas l’avait vu dans un si piteux état, il l’aurait jugé sévèrement. A vrai dire, si lui-même sobre s’était vu ainsi, il se serait jugé sévèrement. « On a un peu abusé », répondit-il simplement, butant sur les mots, prouvant ainsi que ce n’était pas qu’un peu qu’il avait abusé, mais beaucoup, beaucoup trop.

« Mais non ! Une fois que je me suis rendu compte que j’étais pas devant ma salle commune mais devant la tienne je t’ai appelé ! », corrigea Noé sur le ton de l’évidence. Quand il avait aperçu les tonneaux, il lui avait paru si clair que ses pas pas droits l’avaient conduit ici pour voir Tempérance. Pourquoi était-il aussi important qu’il discute avec elle ce soir ? Il n’en avait aucune idée, mais il n’y avait aucun doute dans son esprit qu’il devait voir la blonde. Et elle était devant lui désormais. Mais on ne pouvait pas dire que la discussion se passait bien…quelle idée avait-il eu de l’embrasser, aussi ! Il avait trop bu, c’était certain, et il avait vaguement cru que son arrivée n’était qu’un rêve, mais pouvait-il éprouver plus qu’une affection pour elle ? Il avait cru son amour disparu avec le temps mais on ne pouvait pas dire que ses actes concordaient avec cette pensée.

Noé ne comprit réellement pas l’énervement soudain de Tempérance. Qu’elle lui en veuille pour ce baiser était totalement légitime, mais qu’elle lui crie dessus par rapport à la réaction supposée d’Erin ? Non, c’était tout bonnement incompréhensible. Erin ne l’aimait plus, elle le lui avait affirmé, et tentait de passer à autre chose avec un autre garçon –Bartley- qui lui correspondait et était bien pour elle. Le bagage Noé et tous les dramas qui allaient avec, elle les avait laissé de côté pour pouvoir avancer l’esprit libre, et le blond en était très content on la sent bien l’auto-persuasion ou pas ? « J’suis pas aveugle, je te vois très bien », souleva-t-il donc simplement dans une parfaite démonstration de "je comprends ce que je veux bien comprendre". Quand Tempérance refusa sa proposition d’aller parler à Julian, Noé se contenta de se taire tu aurais dû continuer comme ça. C’était sa décision, et il l’acceptait. Pour Erin, il garda également le silence. Il venait d’affirmer sa position : à ses yeux, il n’aurait aucune confrontation avec Erin quand je disais qu’il était pas prêt mais il ne servait à rien de s’épancher sur le sujet.

Lui lancer une remarque sur son couple avec Julian après l’avoir embrassé bourré ne fut certainement pas la meilleure idée de sa vie tu crois ? Pour sa défense, il ne se passait pas grand-chose au niveau de son cerveau et sortait de sa bouche la moindre de ses pensées sans qu’il n’ait le temps de réfléchir si c’était judicieux ou non et là c’était clairement pas judicieux. « Désolé. J’aurais pas dû dire ça. Et j’aurais pas dû t’embrasser, aussi. » Sa voix s’était fait piteuse, bien qu’il restait imperturbablement calme face à la véhémence inhabituelle dont faisait preuve Tempérance. Il se sentait minable. Il n’avait jamais vu Tempérance se mettre dans un état pareil et il savait qu’elle n'aimait pas les conflits. Il se détestait de l’avoir mise dans une position où elle était obligée de laisser libre cours à sa colère.

Il les lui avait dits. Il les lui avait finalement dits. Ces mots qu’il n’avait gardés que pour lui. Ces mots qu’il n’avait prononcés que devant sa sœur, ou Erin. Alors qu’il n’était plus amoureux d’elle, il lui avait dit aujourd’hui. Alors qu’il s’était juré de ne jamais rien lui avouer, voilà qu’il rompait sa promesse. Il supposait qu’elle méritait cette explication, après tout ce temps, même s’il n’aurait su dire si cela aggravait ou améliorait la situation. « C’est…compliqué et ça risque de le devenir encore plus », balaya-t-il simplement alors qu’elle s’attardait sur ses paroles concernant Erin.

Posant une main sur le sol froid, et une autre sur un tonneau derrière lui, il se releva difficilement. Il sentait le mal être de Tempérance, il savait en être la cause, et il ne pouvait rien faire pour arranger ça -il en avait trop fait, déjà. Il était tard, il avait froid. Il fallait qu’il s’en aille. « Tu n’as rien à dire. C’est comme ça. J’suis tombé amoureux de toi sans le vouloir, sans rien contrôler. C’est la faute de personne. » Il haussa les épaules. Il aurait voulu aller la réconforter mais il savait qu’elle n’aurait jamais accepté qu’il la touche, surtout après ce qu’il venait de lui faire. Il aurait voulu effacer les dernières minutes, mais il savait que c’était impossible. « Je suis désolé, vraiment, s’excusa-t-il une nouvelle fois. Je suis désolé d’avoir ruiné ta nuit, je suis désolé d’avoir réveillé un de tes camarades, je suis désolé d’avance des explications que tu devras fournir à Julian, je suis désolé d’avoir mis le bazar dans nos vies. Mais je serais jamais désolé de t’avoir aimé, parce que t’es une fille formidable Tempérance. » En cet instant, il semblait presque avoir retrouvé sa sobriété. En cet instant, la plus pure sincérité brillait dans ses yeux marron. « Bonne nuit. Je vais retourner dans ma salle commune maintenant, en essayant de ne pas me perdre cette fois. » Il esquissa un pauvre sourire, s’avança vers elle avant de reculer. Il ne pouvait pas l’approcher te cela lui égratignait le cœur. Alors il détourna le regard et se dirigea d’un pas mal assuré vers sa vraie salle commune. Il devait parler à sa jumelle.

Terminé pour Noé


 


Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Minist10
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Empty
Ξ Sujet: Re: Did I mention I loved you? ✗ Tempérance   Did I mention I loved you? ✗ Tempérance Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Did I mention I loved you? ✗ Tempérance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: