Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -60%
Lot de 50 stylos billes Bic – Noir à ...
Voir le deal
5.96 €

Partagez
 

 What you gonna do when I ... [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Sport & Culture

Parchemins : 623
Âge : 18 ans {01.07.1998}
Actuellement : Chanteuse et mannequin


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


What you gonna do when I ... [PV] Empty
Ξ Sujet: What you gonna do when I ... [PV]   What you gonna do when I ... [PV] EmptyJeu 31 Déc - 9:05

What you gonna do when I ...« NOÉ MONTGOMERY ! » Appela Erin du ton le plus furieux qu’elle ait jamais utilisé de sa vie. Tout le monde la laissa traverser le couloir en s’écartant de son passage et elle marcha jusqu’à son objectif d’un pas plus rapide que ce que ses talons de dix centimètres laissaient présager. Elle attrapa son ami par le col, le regard noir. « Toi. Moi. En privé. TOUT DE SUITE. » Prenant cette fois-ci la cravate du jeune homme, elle le tira jusqu’à la salle de classe vide la plus proche, le poussa à l’intérieur, y pénétra à son tour et utilisa sa baguette pour la fermer au cas où quelqu’un aurait voulu entrer.

Elle fit ensuite volte face brusquement. D’ordinaire, elle essayait de garder son calme. D’ordinaire, elle prenait en compte ce que Noé ressentait, elle le faisait même passer en premier très souvent dans la liste de ses priorités. Pas cette fois. Il avait été trop loin. « Qu’est-ce qui t’est passé par la tête bordel ?! Tu as embrassé Tempérance alors qu’elle est en couple et tu étais ivre ?! » Bon résumé de la situation et des causes de sa colère, mais Noé l’avait sûrement vu venir au préalable. Tempérance était la meilleure amie d’Erin, elles n’avaient pas de secrets l’une pour l’autre, ou du moins elles n’en avaient plus puisque le seul que la métis avait gardé était celui de Noé et qu’il venait de brillamment le dévoiler.

« Quand moi je t’ai embrassé l’an dernier, on aurait cru que je te faisais la pire des offenses, mais moi, au moins j’étais sobre, et toi célibataire, espèce de... » Elle souffla : « Espèce de donneur de leçon de mes deux ! » Moins vulgaire que ce qui lui était venu à l’esprit au départ, comme quoi, elle n’avait pas totalement perdu le contrôle de ses nerfs. Ce qui ne l’empêcha pas de pousser Noé au niveau des épaules pour… elle ne savait pas trop, pour se passer les nerfs sûrement. Elle n’avait jamais été autant en colère de toute sa vie, et pourtant, quand elle avait compris que Noé aimait Tempérance un an et demi plus tôt, elle avait déjà été furieuse… mais c’était différent alors, parce qu’elle savait sa rage mal dirigée, alors que là, elle se sentait totalement légitime. Qu’il joue avec ses sentiments à elle, c’était une chose, mais avec Tempérance… c’était inacceptable, pas après tout ça. Pas après tout ce qu’elle avait fait pour eux.

« Tu te rends compte de tout ce que j’ai fait pour protéger ton secret ? J’ai menti à ma meilleure amie ! Je suis sortie avec Ted ! Putain Noé, je me suis coltinée Victoire pendant un an pour que toi tu ailles mieux ! Tu te rends compte de tout ce que ça m’a coûté à moi ?! Et tu fous tout en l’air, comme ça ! Je te jure que si Julian fait quoi que ce soit à Tempérance à cause de toi, je te tue ! » Menace en l’air, encore que… Quant aux révélations, il fallait qu’elle le lui dise, il fallait qu’il sache tout ce qu’elle avait consenti pour lui, tous les efforts qu’elle avait fait pour rien. Elle comprenait d’autant moins qu’elle avait cru que les histoires avec sa meilleure amie étaient désormais du passé, que Noé avait tourné la page, qu’ils allaient finir par tous aller mieux ! Qu’est-ce qui lui avait pris de tout foutre en l’air encore par Merlin !

587
2981 12289 0


Everything I need
My world’s been hectic seems electric
But I’ve been waking up with your voice in my head
And I’m trying to send a message
And let you know that every single minute I’m without you I regret it


Florissone
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1513
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


What you gonna do when I ... [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: What you gonna do when I ... [PV]   What you gonna do when I ... [PV] EmptyJeu 31 Déc - 10:37


What you gonna do when I...

All the hell I put you through was showing through your eyes. Can't say I blame you at all. I hate myself for what I've done.
Noé & Erin


Il fallait le dire : Noé était dans la mouise. Une sacrée mouise, même. Ou comme le lui avait glissé Léopold avant que la tornade Erin ne fonde sur lui : "t’es mort mec, elle va te défoncer". Bien sûr, ses traîtres d’amis n’avaient pas hésité une seule seconde à s’enfuir discrètement pour le laisser seul, regrettant probablement de ne pas avoir une paire d’Oreilles à rallonge sous le coude pour espionner la conversation, très probablement houleuse, qu’auraient Noé et Erin. Aucun soutien de la part de ceux qui l’avait pourtant conduit à ce qu’il se passe ce moment qui serait très certainement douloureux. Oui, parfaitement, sans la tendance de ses camarades de dortoir à transformer leur chambre en bar et à vouloir célébrer chaque fête dignement, et surtout la Saint-Patrick, voilà qu’il s’était retrouvé devant la salle commune de Poufsouffle et une chose en entraînant une autre, à embrasser Tempérance dont il était sûr qu’il n’était pourtant plus amoureux. Pour preuve, même si le baiser l’avait vaguement perturbé, mais essentiellement car il avait eu l’impression d’être dans un rêve avant de se rendre compte, totalement effaré, que non, il avait bel et bien commis cette erreur magistrale pour de vrai, l’Irlandaise n’était pas revenue en forces hanter ses pensées. A vrai dire, il ne pensait pas à tellement de choses depuis qu’il avait commis l’irréparable, seulement à s’il était envisageable de demander à suivre les cours par distance et à passer ses ASPICs en candidat libre. De toutes façons, sa candidature avait déjà été acceptée au Ministère, il intègrerait le cabinet de la sous-secrétaire d’Etat en septembre, après les vacances d’été, alors il n’avait pas réellement besoin d’être à Poudlard, n’est-ce pas ? C’est une question de sécurité, voyez-vous.

Aucun sous-entendu graveleux n’avait été jeté par ses amis lorsqu’Erin avait accroché ses mains à son col avant de le tirer par la cravate (et qu’il avait volontairement suivi, c’est à noter, car Erin n’aurait pu l’entraîner avec sa force seule) dans une salle de classe vide pour une discussion privée –même pas par Harvey, qui était pourtant un individu dénué d’aucun tact et d’une lourdeur presque inégalée bisous Harvey, on t’aime Harvey. Noé lui-même aurait pu lancer une blague douteuse sur leurs retrouvailles dans un lieu qui était probablement utilisé par les couples du château bisous Jenska pour leurs moments intimes mais clairement, l’ambiance n’était pas à la plaisanterie. Il avait rarement –non, jamais- vu Erin aussi furieuse, et pourtant, il l’avait vu remontée comme jaja jamais après le Bal de Toutes les Catastrophes toi aussi inventes ton nom pour le bal de l’apocalypse. Pour preuves, elle se mettait même à jurer. « Il s’est rien passé dans ma tête, justement, et c’est le problème. Erin, j’avais trop bu, j’ai conscience que ce n’est pas une excuse, mais je n’ai moi-même pas compris ce qui se passait. Quand j’ai réalisé mon geste…il était trop tard. » Et évidemment, vu qu’il était assis, bourré, sur le sol froid qui longeait la salle commune de Tempérance, il lui aurait été difficile de fuir sans parler. Et puis, il avait supposé qu’après ce baiser, Tempérance méritait au moins des explications de sa part.

Au demeurant, il n’était pas surpris qu’Erin ait appris ce qu’il s’était passé. Il n’avait pas compté sur Tempérance pour garder le secret, il la savait trop loyale envers ses amis pour ça, sans compter qu’il avait déjà été la cause de sa dernière brouille avec la métisse. Mais il était étonné, il devait bien l’avouer, que cela l’énerve autant. Elle était passée à autre chose. Elle sortait maintenant avec le parfait Bartley Dubtaigh. Qu’elle s’agace qu’il ait embrassé une fille en couple même si passé un certain nombre de verres, ce genre d’informations revêt une importance différente, d’accord, mais autant que ça ? Non, il ne l’avait pas vu venir. « C’était tout à fait différent », objecta Noé sur leur baiser, qui avait été, par ailleurs, le premier pour tous les deux. Déjà parce qu’ils étaient tous les deux sobres, et en pleine discussion compliquée sur leur relation. Mais Noé voulait bien lui accorder qu’il s’était montré donneur de leçons sur le coup.

Il savait bien qu’il devait se contenter d’encaisser les chocs sans broncher –c’était déjà ce qu’il s’était produit lors de sa conversation avec Candys. Il le méritait. Y compris les chocs physiques puisqu’Erin passa sa colère sur ses épaules. Noé garda un visage impassible, ce n’est pas comme si le coup aurait pu lui faire mal. En revanche, l’avalanche de révélations qui sortirent de la bouche de son amie le prit de court. Le laissa comme sonné. « Quoi ? », fut-il seulement capable de sortir. « Comment ça t’es sortie avec Ted pour protéger mon secret ? », ajouta-t-il au bout d’une minute de silence, le temps de digérer tout ce qu’elle venait de lui confier.

Il était évident qu’après s’être rendu compte de ce qu’il avait fait, il s’était senti très coupable vis-à-vis de Tempérance. Il était même prêt à rencontrer Julian pour s’excuser en face à face et pour lui assurer que la Poufsouffle n’avait rien fait, que tout était de sa faute. Tempérance n’y était pour rien. Elle n’avait rien fait pour qu’il tombe bêtement amoureux d’elle. Elle n’avait rien fait pour que, des mois après que cet amour ait disparu, il se mette la tête à l’envers et par pure quoi ? Drama ? Nostalgie de cette période où si son cœur avait désiré l’impossible, il l’avait au moins désiré clairement au lieu d’être complètement confus comme il était depuis des semaines ? Il ne savait pas. Reste qu’il avait fallu qu’elle apprenne pour ses sentiments passés alors qu’il s’était pourtant juré, et qu’Erin lui avait promis de garder le secret, de ne jamais rien dire. Encore un beau foirage signé Noé Montgomery on l’applaudit bien fort. Erin s’était rabiboché difficilement avec Tempérance après le bal, aussi Noé savait bien que ses sentiments pour la jeune fille, et donc la raison pour laquelle Erin avait vraiment été en colère contre sa meilleure amie, avait été un poids pour elle. Il avait bien conscience d’avoir tout foutu en l’air en l’espace de quelques secondes. Mais que venait faire Ted dans toute cette histoire ? Si jeune et si naïf.

1 048 mots




Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


What you gonna do when I ... [PV] Minist10


Dernière édition par Noé Montgomery le Dim 21 Mar - 19:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Sport & Culture

Parchemins : 623
Âge : 18 ans {01.07.1998}
Actuellement : Chanteuse et mannequin


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


What you gonna do when I ... [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: What you gonna do when I ... [PV]   What you gonna do when I ... [PV] EmptyJeu 31 Déc - 10:45

What you gonna do when I ...Erin était consciente qu’elle n’avait pas la force nécessaire pour obliger Noé à faire quoi que ce soit, mais dans sa colère, elle lui laissait le choix entre l’option raisonnable de subir son courroux en privé ou de la laisser exploser en public. Et comme elle le connaissait bien, elle n’avait pas été surprise de ne pas en arriver à devoir l’étrangler avec sa cravate pour le pousser dans la salle vide. Quant au choix de l’endroit, même si Erin n’était pas une oie si blanche qu’elle ne sache pas ce que certains y faisaient, c’était le cadet de ses soucis. Elle était beaucoup trop en colère pour y penser, beaucoup trop en colère aussi pour être capable de songer à autre chose que le foutu triangle Tempérance/Noé/elle.

« Quand on n’est pas capable de se contrôler, ON NE BOIT PAS ! » cria-t-elle, hors d’elle-même, mais bien certaine de la légitimité de ses paroles. On ne brisait pas des mois d’efforts simplement pour aller se bourrer la gueule avec ses potes. D’ailleurs, que ces derniers ne pensent pas qu’Erin les avait oublié, ils étaient potentiellement les prochains sur sa liste de personnes à abattre elle s’est prise pour Myrielle. Et quant à la nature du baiser, elle était bien d’accord avec lui, c’était tout à fait différent : son baiser à elle n’engageait qu’eux deux, il n’avait fait de mal à personne, il était même tellement sans importance qu’ils n’en avaient jamais reparlé. Là où elle n’était pas d’accord c’est que ce n’était pas parce qu’il avait bu que ce qu’il avait à Tempérance était moins grave. Sa meilleure amie était amoureuse de son petit ami, elle ne méritait pas que Noé aille foutre la merde dans son couple simplement parce qu’il ne savait pas s’arrêter quand il buvait ! « En effet, c’était différent, parce que moi j’étais consciente de ce que j’étais en train de faire. Je t’ai embrassé par amour et pas parce que j’avais trop bu ! Sacré différence je te l’accorde ! »

Non, décidément, sa colère ne parvenait pas à retomber. Une envie de le claquer ou de l’embrasser, c’est confus la dominait mais, en même temps, ça interromprait le flot de ses paroles et après des mois à se taire pour le protéger, elle avait atteint les limites de sa patience. Elle devait le lui dire. « Ted était une diversion ! Rien d’autre ! Il se servait de moi pour dévier l’attention de Victoire et moi de lui pour Tempérance et toi ! On ne pouvait pas rester dans la situation telle qu’elle était après le bal, il fallait que vous pensiez tous les deux que j’étais passer à autre chose. Sans ça, Tempérance aurait fini par comprendre que quelque chose clochait dans ma version de l’histoire et ton secret aurait été éventé ! Et ça a très bien fonctionné ! Vous êtes tous tellement égocentriques que vous y avez cru sans broncher, comme si je pouvais t’oublier en deux semaines alors que j’ai passé plus de deux ans à t’aimer, espèce de crétin ! » Honnêtement, qu’ils y aient cru ne l’avait pas mise en colère plus que ça, c’était pratique qu’ils soient tous aussi crédules. Mais elle était dans une telle rage qu’une bile amère qu’elle ne savait même pas exister remontait à la surface. « J’y ai sacrifié un an ! Un an pour soulager ta culpabilité à deux balles, un an pour que Tempérance pense à autre chose, et tout ça pour rien ! Tu as tout gâché pour une beuverie avec tes potes ! » Elle y était presque pourtant, elle était à ça d’avoir réussi à tout réparer ! Elle serra les poings et fut prise d’un tremblement nerveux : « Raaaaah ! Je sais pas ce qui me retiens... » De quoi ? Personne ne le saura puisqu’elle-même l’ignorait. Comme souvent avec Noé, elle était partagée entre l’envie de l’embrasser et celle de le secouer, ça avait déjà été le cas un mois environ auparavant quand il avait admis être un peu jaloux de Bartley. L’ambiance les ayant entraîné vers des chemins dangereux, elle avait fini par simplement partir pour rompre l’instant. Elle essayait toujours de faire des choix raisonnables, mais plus ça allait, et plus elle se demandait pourquoi elle se compliquait autant la vie alors que tout le monde autour d’elle ne paraissait faire que ce qui lui plaisait.

737
2981 12289 0


Everything I need
My world’s been hectic seems electric
But I’ve been waking up with your voice in my head
And I’m trying to send a message
And let you know that every single minute I’m without you I regret it


Florissone
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1513
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


What you gonna do when I ... [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: What you gonna do when I ... [PV]   What you gonna do when I ... [PV] EmptyJeu 31 Déc - 14:45

Noé était un garçon relativement discret qui préférait éviter les conflits en public il n’était pas Ted, ni Victoire merci pour lui. Enfin, plus précisément, il préférait éviter les conflits tout court. Néanmoins, après avoir embrassé Tempérance dans un couloir froid des sous-sols parce qu’il était complètement bourré et ne savait plus il se trouvait, ni distinguer le rêve de la réalité, il se doutait bien qu’il y aurait des répercussions. Pas forcément venant de Tempérance elle-même, même si elle aurait tout à fait le droit de l’engueuler comme du poisson pourri, car cette dernière ne supportait pas les confrontations, mais venant d’autres personnes de son entourage, et quand il disait autres, il pensait évidemment à ses deux meilleures amies qui n’étaient autre que Candys, sa propre sœur jumelle, et Erin. Sans compter que toute cette histoire survenait après un moment particulièrement intense qu’il avait partagé avec la métisse et dont il ne savait trop quoi penser. Il avait évité de trop s’y attarder et sans doute avait-il apprécier de complètement déconnecter en buvant autant le soir de la Saint-Patrick même si ce n’est pas sain comme solution, on est d’accord. Au moins, cela lui avait permis d’oublier. Maintenant, tout lui revenait en pleine face pour le grand plaisir des amateurs de drama.

Au moins étaient-ils seuls à seuls pour subir des reproches qu’il savait mériter. Il savait pourquoi il s’était lâché ce soir-là, mais en arriver à aller trouver Tempérance, et a réussir pour la seconde fois en l’espace de deux ans, à créer un drame qui menaçait d’imploser leur cercle d’amis, non, ce n’était clairement pas nécessaire. Pourquoi fallait-il toujours qu’il fasse tout foirer ? Car c’est amusant et que je suis sadique. « D’ordinaire j’arrive à me contrôler et m’arrêter à temps. Là...je ne sais pas ce qui s’est passé. J’ai bu une bière de trop. Ou deux. Ou trois. Tu t’enfonces là lapin. Et définitivement trop de whiskey. » À son ton neutre, on aurait dit qu’il ne regrettait pas alors que c’était tout le contraire. Croyez-le, on ne l’y reprendrait pas à boire autant la résolution de tout le monde ayant vécu une grosse cuite, toujours.

Qu’elle mentionne leur baiser l’étonna un peu. Certes, c’était un smack, comme celui qu’il avait fait à Tempérance. Mais c’était tout. Leur baiser n’avait eu aucune conséquence dramatique. Noé avait beau être n’avoir pas été consentant (et l’avait bien fait savoir) au moins les deux avaient été célibataires à ce moment là et cet acte ne risquait pas de déboucher sur des confrontations houleuses. Comme il n’avait après tout, aucun argument à opposer à Erin, elle avait raison, et c’est tout, il acquiesça et resta silencieux. Il avait encore foutu dans leur vie un sacré bordel pour toute demande de drama, merci de contacter Noé Montgomery à noe.jaimeledrama.montgomery@poudlard.com.

En revanche, Noé blanchit très nettement lorsqu’elle lui confia que son histoire avec Ted n’avait été qu’un leurre. Elle était sortie un an avec le Métamorphomage juste pour énerver Victoire lui permettre de passer à autre chose ? Elle était décidément bien trop altruiste pour son propre bien. « Tu t’es forcé à être en couple juste pour elle et moi ? », répéta-t-il, toujours sur le coup de cette révélation. S’il devait être honnête avec lui-même, il n’avait jamais réellement cru à ce couple, principalement parce que les sentiments de Ted pour Victoire paraissaient évidents à tout le monde sauf à la principale intéressée. Qu’Erin tente de l’oublier rapidement, ça, ça ne l’avait pas surpris outre mesure. Après leur discussion post bal, c’était même évident. « J’ai pensé que c’était ta façon d’oublier tout ce qui s’était passé », bougonna-t-il néanmoins car il avait bien des défauts mais il ne pensait pas être égocentrique, et encore moins Tempérance. Il est vrai qu’il ne s’était jamais posé trop de questions sur le couple formé par ses deux amis, ni sur l’amour qu’ils pouvaient éprouver l’un pour l’autre. Ça avait été plus facile de se dire qu’ils étaient juste ensemble, que c’était une réalité avec laquelle composer et voilà tout. Mais il était aussi vrai qu’il avait été assez occupé à tenter d’oublier son propre chagrin d’amour, son propre cœur brisé pour s’interroger sur les motivations des deux jeunes gens.

Noé devait bien admettre qu’il ne savait pas quoi répondre à Erin. Il ne s’était clairement pas attendu à tout ça. « Je n’aurais pas pensé que tu aurais fait tout ça pour moi, pour elle », observa-t-il, confus mais beaucoup plus calme qu’elle. Qu’avait-il à répondre à ça ? Au fait qu’elle s’était sacrifié pour qu’eux se sentent mieux ? Il n’aurait jamais attendu ça d’elle, ni de personne. Personne ne devrait subir volontairement une situation juste pour permettre d’arranger un drame dont il était le seul à l’origine. « Je sais. J’ai tout gâché. » Il n’y avait rien de plus à dire n’est ce pas ? Il s’était remis d’un bal particulièrement douloureux, il était même sorti avec une autre fille après, ce qui lui avait définitivement permis d’enterrer tout ça. Ou non ? Visiblement, il n’était pas complètement réussi à tout oublier, sinon, il ne serait jamais allé chercher Tempérance, guidé par son inconscient et par l’alcool.

Noé s’approcha d’elle, guidé par l’envie irrépressible de la réconforter, de calmer ses tremblements, mais honnêtement, il avait aussi un peu peur de recevoir un sort en retour. Elle était quand même sacrément en pétard. « Tu sais, tu peux me frapper. Je le mérite, je le sais. » Il haussa les épaules. Peut-être que son attitude calme et impassible ne ferait qu’alimenter sa colère. En même temps, il n’avait pas de raison de s’énerver à son tour. Il était parfaitement conscient d’avoir lourdement fauté et maintenant, il devait payer pour son erreur. Noé comprenait mieux la colère d’Erin en tout cas : ce n’était pas juste une question d’agacement par rapport à un baiser et au fait qu’il s’était pris la cuite de sa vie, même si ces deux éléments étaient énervants à eux seuls, il le savait bien, mais aussi parce que cela réduisait à néant tous ses efforts. Des efforts qu’il n’aurait jamais soupçonné d’ailleurs. Et il se sentait con. Et sans aucun doute, un peu plus coupable.

1 026 mots



Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


What you gonna do when I ... [PV] Minist10
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Sport & Culture

Parchemins : 623
Âge : 18 ans {01.07.1998}
Actuellement : Chanteuse et mannequin


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


What you gonna do when I ... [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: What you gonna do when I ... [PV]   What you gonna do when I ... [PV] EmptyJeu 31 Déc - 19:35

What you gonna do when I ...Les mots « espèce d’ivrogne » arrivèrent jusqu’au cerveau d’Erin mais ne passèrent pas ses lèvres. Elle se contenta de le jauger froidement, d’un regard qui en disait long sur ce qu’elle pensait de cette consommation excessive d’alcool. Passe encore si elle n’avait eu comme conséquence que quelques maux d’estomac, mais il n’avait pas à entraîner tout le monde dans son délire dionysiaque. Et comme ce fut lui qui ne trouva rien à répondre au sujet de leur baiser, ce sujet là resta sur le côté aussi, bien qu’il restât très présent dans l’esprit d’Erin. Noé ne s’en rendait peut-être pas (encore) compte, mais ce qui dérangeait profondément la jeune femme, au-delà de tout l’aspect dramatique engendré par son baiser à Tempérance, c’était bel et bien qu’il avait fait ce qu’il lui avait reproché à elle, en pire. Elle avait compris ce qui ne lui avait pas plu à l’époque mais quand on montait sur ses grands chevaux, on donnait l’exemple, or de ce côté là… il n’avait plus rien à lui démontrer : sa crédibilité morale venait d’en prendre un coup. S’il était arrivé qu’Erin regrette de l’avoir embrassé l’année précédente, elle ne ressentait plus rien de ce genre après les derniers développements. Hors de question qu’elle s’en veuille pour un baiser volé alors qu’il ne s’était pas gêné, lui, pour embrasser Tempérance. Erin ne savait pas du tout comment Julian allait prendre la situation, peut-être qu’il comprendrait que l’action d’un mec aviné n’avait guère d’importance vu la stabilité de son couple… cette question resterait en suspens pour le moment, la métis étant bien décidée à s’occuper du cas de Noé en premier lieu.

Cependant, elle n’avait pas fini de vider son sac. Elle en avait gros sur le cœur et beaucoup à dire. Le voir pâlir lui apporta une sorte de consolation : il n’y avait plus de raison qu’elle prenne sur elle vu ce qu’il faisait de ses efforts. « Bah oui ! Évidemment ! Pour oublier que tu m’as préférée une blonde parfaite, l’idéal c’était de sortir avec le grand amour de Miss Poudlard ! » ironisa-t-elle ensuite, avec certes un brin de mauvaise foi puisque après tout, elle avait fait semblant d’aimer Ted. Au fond d’elle, elle trouvait seulement triste que ses amis lisent aussi mal en elle qu’ils l’aient tous crue (sauf Candys peut-être?). Après, ne nous y trompons pas, cette année avec Ted n’avait pas été désagréable, les deux septièmes années s’étaient bien entendus et avaient noués de profonds liens d’amitié, mais elle n’en serait jamais arrivé à l’extrémité de servir de couverture à un garçon s’il n’y avait pas eu Noé et Tempérance à protéger des drames engendrés par leur triangle amoureux.

« Après tout ce que je t’ai pardonné, il me semble qu’il n’était plus à prouver que je ferai n’importe quoi pour toi, et c’est pareil pour Tempérance. » répondit-elle toujours froidement à la remarque suivante de Noé mais avec cette pointe de colère sous-jacente qu’elle ne cherchait même pas à cacher. En cet instant précis, elle commençait sérieusement à douter qu’il mérite tout le mal qu’elle se donnait pour lui… Et en même temps, une petite voix dans sa tête lui soufflait qu’une fois sa colère retombée, ce serait sûrement la seule chose qui émergerait avec certitude des cendres de cette rage brûlante. Elle ne pouvait envisager sa vie sans Noé, donc elle finirait forcément par lui pardonner encore, même contre son gré. Tous ces sacrifices à sens unique, en revanche, c’était terminé ! Pour le bénéfice qu’elle – eux tous ! - en tirait, c’était du temps, de l’énergie et de l’inventivité mal utilisés.

« Tout gâché, oui… et pour quoi en plus ? Tant qu’à... » commença-t-elle d’un ton las en s’interrompant, soupirant, et refusant de finir cette phrase de la façon dont elle avait germé dans un coin coupable de son esprit : Tant qu’à embrasser une fille déjà prise, tu aurais mieux fait de m’embrasser la dernière fois… Mais elle ne pouvait pas dire un truc pareil, c’était stupide, ça n’avait rien à voir. Quel que soit l’alchimie entre eux, ce ne serait jamais que physique. C’était Tempérance qu’il paraissait aimer encore, sinon pourquoi créer encore tous ces chagrins ? Des larmes lui montèrent aux yeux, mélange de frustration et de rage, mais elle se raccrocha à sa rage comme un noyé à une bouée.

« Et si je te frappe, ça m’apporte quoi ? Une douleur à la main ? » rétorqua-t-elle, hargneuse, bien que la proposition soit tentante, elle voulait bien l’admettre. Elle repensa à ce qu’elle avait failli dire et la petite flamme de la vengeance brûla dans son regard. Elle s’approcha avec une lenteur calculée, faussement calme pour qui ne connaissait pas cette lueur dans ses prunelles foncées. Dans un mouvement lascif digne des centaines d’heures par mois qu’elle passait à danser, elle se colla à Noé, un bras négligemment posé sur son épaule, la tête légèrement penché sur le côté pour mieux le regarder. Elle se demanda vaguement ce qu’elle avait mis comme rouge à lèvres ce matin-là, dans le tumulte de la journée, elle ne souvenait plus très bien… ce devait être le cerise, c’était généralement celui qu’elle mettait avec son uniforme. « Embrasse-moi Noé, et essaie d’y mettre un peu d’entrain parce que tu me dois un an et demi d’intérêt sur emprunt. » Quant à ses éventuelles réticences : « Et ne tente pas de me parler de Bartley, de Tempérance, de ma vertu ou ma conscience… » Elle se mit sur la pointe des pieds pour lui parler à l’oreille, sa main glissant de sa joue à son cou pour glisser sur son torse : « Tout ça n’a strictement plus aucune importance… » Elle reprit une position où son regard pouvait être plongé dans le sien. Il n’était pas dans ses habitudes de chercher à faire monter la température avec un garçon, et dans ses échanges précédents avec Noé, elle avait plutôt tenté de la faire baisser… Elle n’était donc pas vraiment certaine d’adopter la bonne méthode (surtout que Noé était du genre chiant et compliqué quand il s’y mettait), d’autant que pour le coup ils étaient tous les deux parfaitement sobres… mais la colère apportait aussi une certaine forme d’ivresse. « Mieux vaut vivre avec des remords qu’avec des regrets, n’est-ce pas ? »

1 059
2981 12289 0


Everything I need
My world’s been hectic seems electric
But I’ve been waking up with your voice in my head
And I’m trying to send a message
And let you know that every single minute I’m without you I regret it


Florissone
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1513
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


What you gonna do when I ... [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: What you gonna do when I ... [PV]   What you gonna do when I ... [PV] EmptyDim 3 Jan - 4:16

Face au terme “préférer” employé par Erin, Noé ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel. Il me lui avait expliqué déjà, mais le message ne semblait pas être passé. Il n’avait préféré personne, lui, son coeur s’était épris d’une fille sans le consulter, et ça avait eu le malheur de déboucher sur des tas de drames par la suite qu’il n’avait pas voulu. Il ne supportait pas l’idée qu’elle pense réellement qu’il avait choisi en pleine conscience sa meilleure amie parmi tous les choix possibles. S’il l’avait pu, il aurait préféré tomber amoureux d’elle, ça aurait été nettement plus facile. Mais on ne pouvait pas forcer l’amour oui c’est leur phrase avec “notre timing est pourri”. Et maintenant, il semblerait que son cœur était bien plus troublé par elle qu’il ne l’était par une blonde aux yeux marron bleus, même si c’était elle qu’il avait embrassé le soir de la Saint Patrick.

L’impression persistante qu’il n’était qu’un idiot complet, en plus d’être aveugle, se renforça un peu plus lorsqu’Erin lui jeta son ironie en pleine figure. Effectivement, dit comme ça, son couple avec Ted ne paraissait pas crédible. Sortir avec un type amoureux d’une Miss Poudlard pour oublier un autre mec amoureux d’une ancienne Miss Poudlard, ça paraissait tout de même hyper foireux. « Ça paraît évident quand tu le dis. Mais je ne pensais pas...que tu pourrais faire  semblant pendant autant de temps. » Et pour quel résultat au final ? Ted sortait avec Victoire, et eux se retrouvaient de nouveau pris dans une conversation houleuse. Sans compter qu’il avait de nouveau fait tout foirer et en beauté.

Noé savait qu’Erin était une amie formidable, loyale, prête à toute pour ceux qu’elle aimait, les faisant passer avant elle dans bien des cas. Mais qu’elle soit autant prête à se sacrifier pour Tempérance, pour lui, pour les protéger, les épargner...ça le dépassait presque. Tant d’abnégation il trouvait presque cela effrayant. Parce que tout sacrifier pour les autres c’était bien beau mais si le prix était soi même, est-ce que cela valait vraiment le coup ? Bien sûr, il y avait bien une personne pour laquelle Noé aurait bien été capable de tout faire, mais il s’agissait de sa sœur, et jumelle de surcroît, c’était un peu différent. « Je me demande encore comment tu as pu me pardonner. » Il avait vraiment cru lui dire adieu ce soir là dans la salle commune devant la cheminée. Il avait cru lui dire au revoir à jamais et ne plus retrouver leur proximité. Et finalement...ça avait été le cas. Malgré tout ce qu’il s’était passé, ils s’étaient retrouvés. Mais ils se déchiraient de nouveau et tout était de sa faute.

Pour quoi tout gâcher ? C’était une bonne question à laquelle il n’avait aucune réponse à offrir. A laquelle il n’y avait aucune bonne réponse à donner. « Je ne sais pas », se contenta-t-il donc de répondre, toujours d’un ton neutre alors qu’elle semblait se calmer, ou du moins que la rage qu’elle exprimait depuis le début de leur discussion n’avait pas reflué dans sa voix. Une expression intriguée animait ses yeux marron et il attendait qu’elle termine sa phrase mais elle ne le fit pas. Son cœur se serra immédiatement à la vue de ses larmes, sachant qu’il était à leur cause, encore une fois, et qu’il n’avait aucune idée de comment faire pour qu’elle cesse d’être triste et en colère il y aurait bien une solution, je dis ça, je dis rien.

Erin semblait à deux doigts de lui coller une gifle, très certainement bien méritée, sur la joue. « Eh bien tu peux toujours utiliser ta baguette pour épargner ta main. » Pourquoi tenait-il autant à ce qu’elle le punisse ? Était-il maso à ce point ? Visiblement oui. Mais il pensait sincèrement qu’une baffe, ou un sort, serait le seul moyen de la soulager elle. Quant à lui, il s’en remettrait. Et encore une fois, il savait qu’il l’avait cherché.

Il aperçut la flamme dans son regard sombre et sut aussitôt qu’il était dans une merde noire, et oui il ne parlait plus juste de mouise à ce stade. Erin s’approcha de lui avec une démarche de prédatrice qu’il ne lui connaissait pas, mais qui rappelait ses mouvements de danse capables de faire tourner bien des têtes. Ses yeux passèrent automatiquement sur son corps avant de remonter sur ses lèvres cerise et son visage. Le coeur de Noé, qui battait pourtant assez lentement naturellement, s’emballât très nettement et il retrouva cette sensation de manquer d’air comme lors du moment intense qu’ils avaient partagé près de la cheminée. Elle se colla à lui et sa température grimpa en flèche. Il se fit vaguement la réflexion qu’il était bien trop content d’être sa proie, mais avait aussi conscience qu’il aurait préféré une gifle, ça aurait été plus facile à gérer. Quelque part dans son cerveau, un bouton disjoncta. Leur proximité avait un effet de dingue sur lui qui se targuait toujours de tout contrôler sauf ces dernières semaines où il contrôle rien du tout, sur tout son corps, et il n’était pas sûr qu’elle s’en rende totalement compte -en tout cas pas sur cette partie précise de son anatomie. La seule chose qu’il contrôlait encore était son expression restée impassible.

Un frisson l’électrisa tout entier lorsqu’elle lui ordonna de l’embrasser avant qu’un rire bref l’agite lorsqu’elle prononça ses derniers mots. Il tacha de reprendre ses esprits et les mots ”couple”, “Bartley”, “impossible”, “plus de mal que de bien” passèrent à toute vitesse dans son esprit, sauf qu’elle écarta bien vite ses arguments. Il poussa un léger soupir et encadra son visage de ses grandes mains pour mieux la regarder. « Je vais me détester et tu vas me détester si je le fais. » Mais ses yeux se posèrent une nouvelle fois sur ses lèvres. Ils étaient plus proches l’un de l’autre, plus proches que jamais, que la dernière fois où il avait déjà été troublé. Il se demanda depuis combien de temps ce désir couvait en lui et comment il avait pu faire pour l’ignorer avant de retirer ses mains de ses joues et de tenter de reculer d’un pas -il lui fallait juste un peu d’espace- mais la main d’Erin toucha la joue de Noé à son tour, puis son cou, puis son torse et il se figea. « Tu dis ça maintenant, ça aura de l’importance demain. Ou après demain. Tu regretteras », souffla-t-il d’une voix devenue rauque après avoir dégluti. Leurs regards étaient toujours ancrés l’un à l’autre et Noé ne pensait plus à Tempérance, à l’erreur qu’il avait fait de l’embrasser. Il ne pensait plus à rien d’autre ce qui, pour quelqu’un autant dans la réflexion que lui, arrivait rarement.

Finalement, la dernière phrase qu’elle prononça l’acheva. Erin, leur relation, tout n’était qu’un immense point d’interrogation dans sa tête, son plus grand peut-être, son plus gros regret. Et il en avait assez de vivre avec ce poids, assez de tenter d’oublier ses doutes, assez d’essayer d’avancer avec ses questionnements. Peut-être que tout cela finirait mal. Certainement, même. Mais cela leur apporterait peut-être des réponses que leurs heures de discussions n’avaient jamais apporté. Peut-être qu’il s’agissait d’une étape à franchir, une étape à passer pour que leur relation soit enfin débarrassée de toute ambiguïté. De toutes façons, il n’y avait pas moyen que ses baisers soient à la hauteur des fantasmes qu’elle avait eu lorsqu’elle l’aimait encore. Et puis merde à la fin, il voulait bien être quelqu’un d’impassible, mais il n’était pas un saint. Alors il baissa la tête, dans un mouvement assez lent, la regarda encore une fois au fond des yeux, murmura un : « On va se détester pour ça », et finit par poser ses lèvres sur les siennes quelque part au loin Cancan explose de joie. Si son baiser était hésitant dans les premières secondes, il réalisa finalement pleinement ce qu’il faisait et il reposa sa main sur sa joue, l’autre sur sa taille, la collant un peu plus à lui. Ses lèvres se mouvaient doucement contre les siennes, comme s’il avait voulu mémoriser cette sensation et l’enfermer dans un coin de son cerveau, puis sa langue quémanda l’accès à sa bouche et le baiser se fit plus fiévreux. Clairement, à ce moment là, il se fichait bien des conséquences que ce geste aurait.

1 380 mots




Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


What you gonna do when I ... [PV] Minist10


Dernière édition par Noé Montgomery le Dim 21 Mar - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Sport & Culture

Parchemins : 623
Âge : 18 ans {01.07.1998}
Actuellement : Chanteuse et mannequin


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


What you gonna do when I ... [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: What you gonna do when I ... [PV]   What you gonna do when I ... [PV] EmptyDim 3 Jan - 13:19

What you gonna do when I ...« Je ne faisais pas complètement semblant, j’aimais bien passer du temps avec Ted. On est devenus très bons amis. » l’année qu’elle avait passé avec le Poufsouffle n’avait rien eu d’une torture, même embrasser Ted n’avait pas été désagréable, c’est seulement qu’ils ne s’aimaient pas romantiquement et qu’ils en avaient tout à fait conscience. D’ailleurs, Erin s’était effacé au profit de Victoire sans difficulté, outre celles liées au caractère de la Miss Poudlard.

« Moi aussi. » Vraiment, elle ne savait pas comment elle avait fait avec son cœur en miettes pour aussi bien s’en sortir après le Bal de l’Apocalypse. Elle était allée de l’avant envers et contre tout, et surtout contre ses sentiments pour Noé. Elle pensait même les avoir fait taire de manière définitive avant de se rendre compte lors de leur précédente conversation en tête à tête que c’était plus compliqué que ça. Elle avait effectivement réussi à passer à autre chose, mais il suffisait que Noé et elle soient en contact rapproché pour que son cœur et son corps la trahissent.

Preuve en était que malgré une colère réelle et, à son sens, justifiée, ce n’était plus tout à fait son cerveau qui était aux commandes quand elle s’approcha de Noé pour solliciter un baiser. Elle avait balayé d’un revers de la main sa proposition qu’elle lui jette un sortilège, faire mal à Noé ne la soulagerait pas outre mesure, elle avait besoin de plus. Elle avait besoin d’arrêter de subir la situation entre eux, les vagues à l’âme de Noé, et peut-être aussi de faire des conneries à son tour. Être sage, responsable, mature, qu’est-ce que ça lui avait apporté exactement ? S’ils s’étaient embrassés un mois auparavant, Noé n’aurait peut-être jamais été voir Tempérance sous l’effet de l’alcool.

« Tu me sous-estimes. J’ai déjà géré plus compliqué. » lui murmura-t-elle assez une certaine assurance. Elle avait bien conscience de la ligne rouge qu’elle était en train de franchir : jusqu’ici ils avaient toujours réussi à rebrousser chemin dans la direction de leur amitié parce qu’ils n’y avaient rien eu (à un léger baiser près) entre eux à part des mots. Il y avait eu des paroles dures et aussi des paroles d’amour, de douleur, de pardon, de compréhension… Elle était en train de traverser la distance ténue qui séparait les amis des amants.

Et il y avait aussi Bartley. Il aurait été faux de dire qu’elle était aveuglée par sa colère au point de ne pas penser à l’apprenti médicomage… seulement ses sentiments pour son petit ami confinaient au ridicule en comparaison au tumulte dans lequel elle était actuellement plongée. Bartley la quitterait sûrement, et vu les nouvelles avalanches de problèmes qu’elle était en train de créer, ça n’aurait peut-être pas tant d’importance que ça. Malheureusement, comme elle avait laissé Ted à Victoire sans regret faute d’amour, elle pouvait renoncer à Bartley tout aussi facilement pour le seul bénéfice de sa fureur.

Erin n’était pas stupide au point de croire que son actuel quart d’heure de folie allait changer les termes de sa relation avec Noé. Elle n’y mettait aucun espoir particulier et ne voyait guère plus loin que les minutes suivantes. Tous les deux étaient le c’est compliqué de l’autre depuis plus d’un an, ils allaient juste rajouter un très devant le mot compliqué, c’est tout.

Quant à se détester, ce n’était pas totalement exclu, mais de l’amour à la haine il n’y a qu’un pas. Il serait toujours temps de s’excuser plus tard, d’autant qu’il n’était plus temps pour la réflexion vu que Noé l’embrassait enfin. Elle se serra contre lui, l’enlaçant, et entrouvrit les lèvres pour approfondir le baiser. Cela n’avait plus rien à voir avec le léger smack qu’elle lui avait volé après le bal, et au moins, là, elle était bien certaine qu’il était consentant. Prise d’un désir impérieux c’est pas comme si ça faisait des années qu’elle attendait, elle profita qu’ils reprennent légèrement leur souffle avant de s’embrasser de nouveau – sans trop savoir cette fois de qui partait l’initiative – pour sauter dans ses bras musclés, on sait Sam, ses jambes enlaçant sa taille sans qu’elle ait eu besoin d’y réfléchir. La température montait encore clairement d’un cran.

701
2981 12289 0


Everything I need
My world’s been hectic seems electric
But I’ve been waking up with your voice in my head
And I’m trying to send a message
And let you know that every single minute I’m without you I regret it


Florissone
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1513
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


What you gonna do when I ... [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: What you gonna do when I ... [PV]   What you gonna do when I ... [PV] EmptyDim 3 Jan - 23:56


Noé ne sut que répondre lorsqu’Erin précisa qu’elle s’était vraiment entendue avec Ted et qu’ils étaient devenus bons amis. Noé l’avait bien remarqué. A défaut de déboucher sur une relation vraiment sérieuse, leur couple aura consolidé leur amitié au plus grand bonheur de Victoire. Reste qu’elle avait fait semblant d’être amoureuse d’un autre juste pour apaiser sa culpabilité, et celle de Tempérance au passage. Alors elle avait peut-être pu passer à autre chose et l’oublier, et avoir trouvé un ami au passage, mais qu’elle soit capable de sacrifier autant pour eux le rendait malade. Il fallait qu’elle pense définitivement plus à elle au lieu de s’oublier. « Tu n’as jamais cru que ça pouvait marcher entre vous alors ? », demanda-t-il, encore un peu incertain. Il est vrai que le spectre de Victoire Weasley rodant constamment autour eux rendait la possibilité de tomber amoureux plus difficile. Mais qui était-il pour juger après tout ? Il était sorti six mois avec Dahlia, parce qu’elle lui plaisait, mais il n’était jamais tombé amoureux d’elle –ni d’elle de lui. « Ne le prends pas mal, hein, mais il faut que tu penses plus à toi. Tempérance, moi, on s’en sortira. Tu n’as pas toujours à te sacrifier juste pour nous, même si tu nous aimes. » C’était important pour lui qu’elle le sache. Elle n’avait pas à gérer sa culpabilité à sa place, elle n’avait pas à nettoyer le champ de bataille après qu’un de ses drames ait encore tout fait exploser. Il devait assumer ses conneries, et faire face, avec son appui, peut-être, si elle le voulait, mais tout seul quand même. Comme le jeune adulte qu’il devenait.

En moins de temps qu’il n’en faut pour dire Quidditch, Noé se retrouva collé à Erin, leurs regards vissés l’un à l’autre et tout le reste –la colère d’Erin, leur discussion houleuse, son baiser à Tempérance alors qu’il était ivre, le couple de la métisse avec Bartley- n’eut soudain plus aucune importance. Il n’allait pas se mentir, il avait déjà eu envie de l’embrasser après sa chanson et la conversation près de la cheminée qui avait suivie. Sauf qu’il n’avait pas franchi la limite, tachant à tout prix de se montrer raisonnable et essayant de garder la tête froide malgré leur proximité qui le perturbait tant. Mais là…Sentir sa poitrine contre son torse, entendre les battements effrénés de son cœur, être envahi par son parfum à la fleur de cerisier…et toutes les sensations qu’il sentait naître dans son corps lui firent tourner la tête. « Je sais mais là…C’est un autre type de complications », fit-il remarquer d’un ton tranquille, loin de refléter le trouble qui l’agitait intérieurement. Il sentait qu’ils se dirigeaient tous deux vers une belle catastrophe s’ils ne décidaient pas, encore une fois, de se lâcher et de reprendre chacun leur chemin, classant ce moment dans un coin de leur cerveau et essayant de ne plus y repenser. Mais s’il l’embrassait vraiment, pour de bon, et en ne se contentant pas d’un smack gentillet, ils basculaient tous deux dans des frontières inexplorées et dangereuses.

Mais qu’importe au final. Il aurait bien été incapable de se séparer d’elle maintenant. La tentation était trop grande et il finit donc par obéir à son ordre : il l’embrassa. Et même s’il aurait pu s’éloigner d’elle avant, maintenant qu’il avait goûté à ses lèvres pour de vrai, c’était clairement impossible. Il sentit qu’elle se serrait davantage contre lui et alors qu’il avait pris son temps dans les premières secondes du baiser, un sentiment d’urgence le secoua et il l’embrassa de manière plus passionnée encore. Cette passion qui avait, finalement, toujours manqué à ses baisers avec Dahlia, même s’ils avaient connu des moments enfiévrés. Seul le besoin impérieux de reprendre son souffle, devenu frénétique, l’arrêta, mais que pour une misérable minute. Son regard marron était troublé, ne laissant aucun doute sur l’ardeur qu’il ressentait en ce moment. Un grognement de désir s’échappa de sa gorge lorsqu’Erin enroula ses jambes autour de sa taille, rapprochant leurs visages encore un peu plus et palliant leur différence de taille. Noé passa délicatement sa main dans ses cheveux pâles, son pouce caressant sa joue, avant qu’il ne s’attaque de nouveau à sa bouche, une main tenant fermement son dos, l’autre descendit plus bas vers ses fesses, et même si ce n’était qu’à travers le tissu de sa jupe bien trop courte à son goût, les toucher le rendit un peu plus fou encore. Il la fit tourner dans ses bras avant de la plaquer contre la porte d’entrée de la salle de cours, tout en protégeant son crane ce serait con de s’arrêter pour une bête commotion cérébrale et son dos de ses mains. Il cessa de l’embrasser, lui jeta un autre regard fiévreux avant de déposer ses lèvres brûlantes dans son cou. Il aurait dû s’arrêter car ils s’orientaient vers quelque chose qui aurait dû lui sembler mal et Merlin savait qu’il était quelqu’un de droit et de respectueux mais actuellement il s’en fichait totalement. Une seule chose pourrait le stopper et il la gardait tout de même en tête : il n’avait pas de préservatif sur lui où est la réserve d’Alfie et de Léopold quand on a besoin d’elle ? Ce qui ne l’empêcha pas de l’embrasser sur les tempes, sur les joues, sur les lèvres : bref, un peu partout sur le visage.

896 mots



Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


What you gonna do when I ... [PV] Minist10


Dernière édition par Noé Montgomery le Dim 21 Mar - 20:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Sport & Culture

Parchemins : 623
Âge : 18 ans {01.07.1998}
Actuellement : Chanteuse et mannequin


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


What you gonna do when I ... [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: What you gonna do when I ... [PV]   What you gonna do when I ... [PV] EmptyLun 4 Jan - 12:36

What you gonna do when I ...« Non, pas vraiment, on avait un deal… on n’a pas vraiment fait semblant de sortir ensemble, on se comportait comme un couple, mais nous n’y mettions du cœur que quand Tempérance, Victoire ou toi étiez dans les parages. Ça n’avait rien de romantique. » Elle haussa les épaules, agacée par cette conversation : qu’est-ce que ça pouvait bien faire à Noé jusqu’à quel point Ted et elle avaient essayé ? Elle n’irait pas jusqu’à dire qu’ils n’avaient pas du tout tenté de faire en sorte que ça fonctionne, mais ils s’étaient bien vite aperçu que ça ne donnerait jamais rien d’autre qu’une entente cordiale. Ted était très amoureux de Victoire, quant à elle, bien qu’elle ait à peu près réussi à tourner la page de Noé beaucoup d’efforts pour peu de bénéfice, elle avait clairement du mal à aimer quelqu’un d’autre. Ce qui était d’autant plus énervant que lui s’obstinait à s’intéresser à sa meilleure amie ! Erin a loupé un ou deux épisodes dans la tête de Noé, il a qu’à s’exprimer plus clairement aussi!

« Je ne peux pas penser à moi si je sais que vous êtes en train de vous inquiéter pour un truc qui me concerne ! Mais je me suis parfaitement débrouillée pour remettre de l’ordre dans ma vie et on ne peut pas vraiment dire que ce soit ton cas. » cracha-t-elle avec hargne : de qui se moquait-il pour remettre en cause son engagement envers eux, soit disant pour son bien, alors que c’était sûrement elle qui s’en était le mieux sorti des trois ! Elle avait un copain parfait, on sait Noé, un groupe de musique, une carrière, de bonnes notes… elle s’était admirablement construite sur ce champ de ruines.

Et elle n’en avait pourtant plus rien à faire de ses réussites, enclencher le mode auto-destruction lui paraissait la seule solution valable. Parce qu’elle avait voulu Noé plus que tout, parce qu’elle l’avait aimé plus que tout, et parce que ces sentiments remontaient à la moindre occasion malgré sa volonté de passer à autre chose, ou à quelqu’un d’autre. Elle ne pouvait continuer de vivre avec cette impression qu’elle restait en arrière d’une histoire qui était pourtant la leur. Elle n’était pas idiote et elle connaissait très bien Noé, elle avait senti son trouble durant leur dernière conversation privée. Leur trouble. Et elle n’y avait pas cédé, parce qu’elle pensait alors que c’était la meilleure chose à faire, maintenir l’équilibre. Maintenant que Noé l’avait brisé, tout seul comme un grand, résister n’avait plus aucun intérêt.

Comme le disait Oscar Wilde, le meilleur moyen de résister à une tentation, c’était d’y céder on en reparle après hein.... « On s’en fout. » répondit-elle quant aux complications, d’autant qu’elles étaient bien plus de son côté que du sien. C’était elle qui était en train de tromper son petit ami, et qui insistait pour le faire qui plus est. Elle savait que c’était mal, qu’en admettant vouloir faire des trucs avec Noé, il aurait d’abord fallu rompre avec Bartley, mais ça aurait demandé du temps, de la réflexion, et si elle se mettait à trop y réfléchir, elle ferait marche arrière, ou lui. Or, ça devait se passer.

Erin était incapable d’envisager sortir de cette pièce sans que ça ait eu lieu, parce qu’elle était furieuse qu’il ne l’ait pas embrassé elle mais qu’il ait embrassé Tempérance. Lui était peut-être encore un peu jaloux de Bartley, Erin, elle l’était depuis bien trop longtemps de sa meilleure amie. Le baiser ouvrit les vannes d’une frustration commune, mais au lieu de les apaiser, il les embrasa. Ça ne ressemblait pas du tout aux fantasmes d’Erin (qui est une grande romantique, il suffit d’écouter ses compositions pour s’en rendre compte), mais son désir, violent et impérieux, était authentique.

Contrairement à Noé, elle ne pensait pas du tout au problème des préservatifs, son esprit était totalement vide. Son attention n’était focalisée que sur la sensation des lèvres de Noé dans son cou et sur son visage et de ses mains sur elle. Du fait de leur position, Erin, se maintenait d’une main posée sur l’épaule du blond tandis que l’autre se montrait plus exploratrice, défaisant d’un geste expert la cravate de l’uniforme de Noé. Elle, elle portait la sienne déjà très relâchée, le nœud se formant au niveau de sa poitrine seulement, pour laisser légèrement ouverte sa chemise. Bien que peu habituée à ce genre de moments passionnés, Erin cultivait depuis les débuts de son projet d’idol un look subtilement provocant. Le tissu lui apparaissant actuellement, plus de façon instinctive que raisonnée, comme étant un obstacle, elle appréciait ne pas en porter autant que ce que l’exigeait le règlement. En revanche, Noé en avait trop, et après la cravate, entre gémissements et baisers, elle défit du bout des doigts quelques boutons, pour glisser sa main sous le tissu alors que ses lèvres parcouraient le cou de Noé.
2981 12289 0


Everything I need
My world’s been hectic seems electric
But I’ve been waking up with your voice in my head
And I’m trying to send a message
And let you know that every single minute I’m without you I regret it


Florissone
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1513
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


What you gonna do when I ... [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: What you gonna do when I ... [PV]   What you gonna do when I ... [PV] EmptyLun 4 Jan - 20:36


C’était pire que ce que Noé avait imaginé. Ce n’était pas juste qu’Erin s’était forcé à sortir avec Ted, et avait prétendu l’aimer pour duper tout le monde, c’est que les deux avaient décidé d’agir en tant que couple que devant les personnes qu’ils cherchaient à convaincre. Tempérance, Victoire, lui, tous les trois avaient cru en leur relation, peut-être pas dans le fait qu’elle durerait, mais au fait que c’était réel. Noé se sentait vraiment idiot. « Vous êtes de bons acteurs en tout cas », remarqua-t-il, la voix voilée par une certaine amertume. Il s’en voulait de ne pas avoir su voir au-delà des apparences, il s’en voulait d’avoir préféré y croire. Il comprenait en tout cas la colère d’Erin : elle avait fait beaucoup de choses pour cacher son secret et aujourd’hui, il l’avait révélé comme le crétin qu’il était. Ils étaient revenus au point de départ : Ted avec Victoire et Erin et lui, en plein tumulte.

« J’avais remis de l’ordre dans ma vie, la détrompa-t-elle en affichant un air très digne. Et j’ai sans doute remis le bazar, mais c’est à moi de payer les pots cassés. » Il lui lança une œillade, sourcils froncés. Avait-elle compris le message ? Elle n’aurait rien à subir cette fois, rien à sacrifier. Quant aux drames en eux-mêmes…Il était vrai qu’il avait cru y échapper et qu’il avait connu une période plutôt calme avec Dahlia il avait détourné ses dramas sur elle en fait mais à croire qu’il ne pouvait pas s’empêcher de faire des conneries. Et cette fois, Noé ne pouvait même pas s’abriter derrière l’excuse de subir ses sentiments. Il avait choisi de boire, il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même. Si sa culpabilité s’était apaisée la dernière fois, c’était aussi parce qu’il savait qu’il ne pouvait rien face à des sentiments, qu’il soit celui qui les ressentait ou ceux des autres, cette fois, il savait qu’il était le seul à blâmer.

Pourtant, toute cette culpabilité disparut aussitôt de son esprit quand Erin s’approcha de lui. Noé ne pensait qu’à son corps contre le sien, tout le reste avait disparu. Elle était là, face à lui, lui demandant de l’aimer l’embrasser, de lui donner ce baiser qu’il avait tant eu envie de faire la dernière fois, ce baiser qu’elle avait attendu lorsqu’elle était encore amoureuse de lui. Il opposa quelques arguments sensés mais elle les rejeta tous et de toutes façons, maintenant qu’elle était aussi proche de lui, il aurait bien du mal à ne pas craquer. Elle lui assura que les complications n’avaient aucune importance et il la crut. Qu’est-ce qu’un simple baiser pourrait bien faire de mal hein ? Tout le problème étant qu’une fois ses lèvres sur les siennes, il était devenu soudainement impossible de s’en décoller. Il ne savait même plus ce qu’il faisait, seul son instinct le guidait. Seules les sensations de la bouche d’Erin sur la sienne comptaient. Sauf que ça ne lui suffisait pas, et ça n’avait pas l’air de suffire non plus à Erin. Il en voulait plus. Toujours plus. Même si la part de son cerveau qui était encore capable de réfléchir lui indiquait bien qu’aller jusqu’au bout pour leur plus grande frustration, pour notre plus grand amusement serait irresponsable vu qu’il n’avait aucune protection sur lui. Mais qu’importe, pour le moment il était bien décidé à assouvir ce désir qu’il éprouvait pour elle et dont il n’aurait jamais soupçonné la puissance.

Des baisers ils passèrent aux effleurements. Sa respiration se fit plus haletante encore lorsqu’Erin lui défit sa cravate, ainsi que les boutons du haut de sa chemise et dévora son cou –une zone carrément sensible puisqu’il ne put retenir un gémissement. Ses mains à lui se cramponnèrent à ses cheveux sans en arracher une touffe, bien évidemment, il est délicat, et à sa cape qu’elle portait sur le dos. Mais cette position avait beau s’avérer excitante, elle n’était pas vraiment pratique, alors il décida de faire de nouveau virevolter Erin pour la déposer sur le bureau Jensen t’aurais pas laissé quelques capotes dans un compartiment secret par hasard ? après avoir défi l’attache de sa cape qui tomba sur le sol dans un bruit étouffé. Il retira lui-même avec empressement son pull –il faisait bien trop chaud pour qu’il le garde- mais prit tout de même le temps de le plier avant de le poser sur une chaise c’est pas aujourd’hui qu’il va déchirer son débardeur. Débarrassé d’un de leur vêtement chacun, il devenait de plus en plus clair qu’ils ne se contenteraient pas de simples baisers innocents. Ils désiraient plus. Bien plus. Et c’est avec cette pensée en tête qu’il revient embrasser avec ferveur Erin. Ses mains encadraient d’abord son visage avant de s’aventurer plus bas, vers sa poitrine pour caresser à travers le tissu cette partie si tentante de son corps. « T’es sure ? », souffla-t-il alors qu’il s’apprêtait à déboutonner l’un des boutons enfin ceux qui l’étaient pas déjà quoi de sa chemise d’uniforme. D’accord, elle lui avait ordonné de l’embrasser et c’était elle qui avait entouré ses jambes autour de sa taille mais quand même. S’assurer qu’elle veuille aller plus loin, c’était le minimum.


Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


What you gonna do when I ... [PV] Minist10
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





What you gonna do when I ... [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: What you gonna do when I ... [PV]   What you gonna do when I ... [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
What you gonna do when I ... [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: