Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment :
Pack de 10 BD à 49€ – Le meilleur de ...
Voir le deal
49 €

Partagez
 

 [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alasdair Cinaed
Alasdair Cinaed
Gryffondor

Parchemins : 39
Âge : 11 ans
Actuellement : 2ème année



[Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter Empty
Ξ Sujet: [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter   [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter EmptyLun 1 Fév - 0:09

Le quatre avril deux mille seize. Une date qu'Alasdair va garder en mémoire un petit moment. Il s'était levé comme tous les jours pour attaquer une nouvelle journée et une nouvelle semaine de cours. Le week-end avait été plutôt tranquille alors il était en forme et motivé.


Ce fameux lundi, dans la matinée, il avait reçu un courrier. Il était content de recevoir des nouvelles de sa famille. Il n'y avait qu'eux qui pouvaient lui écrire. Après tout, son monde se limitait à son île natale et à l'école. Qui, à l'école, prendrait la peine de lui envoyer un message ? Ce serait stupide, il suffisait de lui parler directement. Il était assez ouvert aux autres, même aux autres maisons.


Quelle ne fut pas sa déception quand il se rendit compte que les armoiries de sa famille n'étaient pas sur le sceau du message. Même si le courrier qu'il recevait de sa mère ne contenait que « bisous de ta maman qui aime et pense à te couvrir, il fait un peu frais en ce moment », le sceau aurait été là. C'était une tradition et ça permettait toujours aux membres du clan d'avoir l'air super importants pour le monde alors que ce n'était plus le cas depuis longtemps. Bref... Ce courrier n'avait plus rien de si passionnant à ses yeux. Il avait jeté négligemment le pli sur son lit avant d'aller finir de se préparer. Ce n'est qu'après une bonne douche, un petit déjeuner copieux et une évacuation, qui ne regarde que lui, qu'il repense à ce message abandonné. Alors qu'il lui reste quelques minutes avant de devoir se mettre en route, il ouvre son courrier.


Dans celui-ci.

Citation :
Votre prédiction de ce jour obtenue grâce à l'art infiniment puissant de la xylomancie.

« Demain »

Professeur Trelawney, illustre voyante.




Il ne comprenait pas ce que ça venait faire là. Il n'avait pas fait la moindre demande, et ne pensait pas qu'on puisse en avoir sur demande, et n'avait pas entendu parler d'une envoie de prophétie à l'avance. Était-ce une sorte de tradition dans l'école dont il n'avait pas entendu parler ? Après tout, il n'était pas très attentif aux rumeurs.


Durant les cours de la matinée, il reste attentif à ce que peuvent raconter les profs. Enfin, attentif, ça reste parfaitement relatif. Il a douze ans et il est en classe avec d'autres jeunes de sa maison donc ça papote un peu mais ça reste acceptable. Quoi qu'il en soit, il n'avait pas repensé à la prophétie qu'il avait reçu et qu'il avait laissé dans sa chambre.


Ce n'est que sur l'heure du midi, alors qu'il allait chercher des affaires dans son dortoir. Il prit le parchemin et relu le mot. Ce simple mot. « Demain ». Quoi, demain ? Qu'est-ce qu'il va se passer demain ? C'était tellement vague. Est-ce qu'il aurait une mauvaise note ? Est-ce qu'il allait devoir sauver le monde, épée à la main, brandissant les armoiries de sa maison comme on lui laissait entendre régulièrement au manoir ?


Devant retourner en cours pour l'après-midi, il replie le parchemin et le glisse dans sa poche. Pour le reste de la journée, le garçon n'arrive pas à se concentrer sur son travail. A de nombreuses reprises, il ressort la prophétie et la fixe intensément comme si l'écriture allait lui révéler une nouvelle vérité, plus claire, plus concrète.


Ce soir là, au repas, il ne touche pas à son assiette. Pas qu'il n'a pas faim, il ne s'en rend tout juste pas compte. Son esprit est totalement accaparé par cette prédiction totalement qui n'a pas le moindre début de sens. Il avait bien cherché de l'aide auprès d'autres personnes. Des jeunes de première ou de deuxième année l'avaient lue, avaient réfléchit et avaient faire la seule déduction logique.

- Trelawney est complètement folle. Elle est encore à l'école parce qu'il vaut mieux une folle sous surveillance qu'une folle dans la nature.

Pour les élèves d'années beaucoup plus avancées qu'avait pu solliciter Alala, ils s'étaient contentés d'éclater de rire et de repartir en se foutant de la tronche du jeune garçon qui commençait à angoisser de plus en plus au fur et à mesure que le lendemain arrivait.


En début de soirée, tout continuait à s'aggraver gentiment. Son cœur accélérait de plus en plus sans offrir le moindre instant de répit. Les conversations dans la salle commune des Gryffondors étaient des distractions qui n'arrivaient à attirer son attention que quelques secondes avant que ses yeux ne se posent à nouveau sur le parchemin. Parchemin qui ne quittait d'ailleurs plus ses mains. Pourquoi le ranger pour le ressortir quelques secondes plus tard ?


Finalement épuisé par la suractivité de son cœur et de sa tête, le jeune Rouge et Or se rend dans son dortoir dans l'espoir d'y trouver le sommeil. A son réveil, il devra affronter son terrible destin. Mais, alors qu'il pose la tête sur son oreiller, le sommeil le fuit à toute jambe. Dans la pénombre de son dortoir, tout prend des dimensions exagérées sans qu'il ne s'en rende compte. Le moindre craquement de parquet devient une tentative discrète d'assassinat, un chuchotement se transforme en un complot contre lui. La seule chose qui le rassure, c'est ce délai avant le lendemain. S'il doit lui arriver quelque chose, ça ne serait que le lendemain. Malheureusement, ce doux soulagement, ce doux répit fond comme neige au soleil à chaque minute qui passe, à chaque seconde qui s'écoule. Le moindre tic d'une montre est une menace de mort. Le moindre tac est un avis de décès à son encontre.


Le garçon s'efforce à rester dans son lit pour s'effondrer dans les bras de Morphée mais il ne cesse de penser aux bras d'Hadès. Il se tourne et se retourne dans son lit. Lorsqu'il ouvre les yeux, il découvre ses camarades endormis. Combien de temps était-il resté à tourner dans ses bras ? Pourquoi ne les avait-il pas entendus se coucher ? Combien de temps lui restait-il à vivre ?


Il avait besoin de se passer de l'eau sur le visage pour se rafraîchir. Il n'était pas encore minuit, il était encore sauf. Alors que tout était sombre, il quitta ses draps pour se glisser silencieusement dans les couloirs en direction des toilettes. Ca ne lui ferait pas de mal non plus de faire une étape par là. Quitte à mourir, autant le faire dignement et non dans une flaque d'urine.


Il ne lui fallut pas longtemps pour terminer toutes ces choses. Au moment de quitter les toilettes, son cœur s'emballa d'avantage, son souffle devint court. Il lui fallut d'urgence s'asseoir par terre.

[1103 mots]
Revenir en haut Aller en bas

James Potter
James Potter
Gryffondor

Parchemins : 79
Âge : 12 ans {10 mars 2004}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter Empty
Ξ Sujet: Re: [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter   [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter EmptyLun 1 Fév - 8:02

James avait reçu sa prédiction, l’avait lue et l’avait rangée dans sa poche, l’oubliant là pour le reste de la journée. Le Gryffondor savait bien que la professeure de divination n’était pas totalement un charlatan : c’était elle qui avait prononcé la prophétie qui avait changé la vie de son père. Il fallait cependant admettre que la plupart du temps c’était n’importe quoi. Remarquez, là, elle lui avait prédit qu’une fille allait lui faire boire un philtre d’amour et qu’il allait de ce fait passer une très mauvaise journée vendredi prochain. Bien qu’il n’y prête pas foi, il se demandait si Valentina serait capable de lui faire un coup pareil, après tout, elle n’était pas digne de confiance puisqu’elle était à Serpentard. Elle fomentait bien des complots avec sa cousine qui l’avaient conduit à l’emmener au bal, à sa grande honte, on avait pas idée d’avoir comme cavalière une vipère – même s’il reconnaissait que Tina était très mignonne, son physique n’était pas le problème, c’était son blason qui l’était ! -. Considérant que le n’importe quoi de Trelawney l’emportait sur ses craintes d’être magiquement amoureux d’une adepte de Salazar Serpentard, il avait presque oublié l’existence de cette prédiction au moment de se coucher. Il n’y repensa que bien plus tard, alors qu’il se réveilla dans la nuit avec une soif tenace. Il attrapa sa bouteille et constata avec mauvaise humeur qu’elle était vide. Il se leva en grommelant et se dirigea vers les sanitaires, c’est alors qu’il se fit la réflexion que Trelawney aurait mieux fait de lancer des avertissements vraiment utiles, du genre vous allez passer une nuit de merde, buvez un grand coup avant de fermer les yeux et mettez des bouchons d’oreilles mais il était trop tard pour les regrets.

Son camarade de chambrée paraissait mal s’il vous plaît, faites que ce ne soit pas la gastro. Comme James était plus prétentieux qu’il n’était méchant, il ne pouvait pas simplement remplir sa bouteille d’eau et retourner se coucher. C’était pas l’envie qui lui manquait, croyez-le bien, mais non… Il avait été mieux éduqué que ça merci Ginny. « Qu’est-ce que tu fous par terre ? Ça va pas ? » demanda-t-il toutefois plus froidement que ce qu’il avait voulu au départ. Sa compassion s’arrêtait là où commençait sa fatigue et la journée avait été longue.  James soupira et passa la main dans ses cheveux bruns qui, à la faveur de la nuit, sans gel pour les plaquer, bouclaient sans discipline autour de son visage. Le petit lion ressemblait beaucoup à son père, mais il n’avait pas la même nature de cheveux que lui – ce qui n’était pas plus mal, les mèches d’Harry résistant même aux gels les plus forts -. James s’assit en tailleur à même le sol à son tour, de façon à être à la même hauteur qu’Alasdair. « Bon, allez, j’t’écoute, de toute façon je suis réveillée maintenant. » Comme pour le contredire, il dut retenir un profond bâillement en serrant les lèvres et en inspirant par le nez. Il ne restait plus qu’à espérer que, quelque soit le problème de son camarade de dortoir, ils arriveraient à vite le régler pour qu’ils puissent tous les deux retourner se coucher au plus tôt.

{539}



    James Sirius Potter
    "I solemnely swear that I am up to no good" + aeairiel.


Dernière édition par James Potter le Mar 2 Fév - 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Alasdair Cinaed
Alasdair Cinaed
Gryffondor

Parchemins : 39
Âge : 11 ans
Actuellement : 2ème année



[Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter Empty
Ξ Sujet: Re: [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter   [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter EmptyMar 2 Fév - 4:22

Dans son état d’hébétement, Alasdair ne voyait plus le monde autour de lui. Il n'y avait plus de Poudlard, plus de maison des Gryffondors, plus de dortoir, plus de salle de bain. Son nouvel univers uniquement basé sur sa paranoïa fraîchement acquise s'était totalement affranchi du monde réel. Pas besoin de vrai bruit pour que l'oreille et le cerveau du Rouge et Or entendent une menace. L'inverse est également vrai. Enfermé dans son monde imaginaire de danger et de complot, il ne réagit pas à ce qui existe vraiment.


En effet, lorsque James Potter, fils d'un célèbre ancien élève de l'école enfin, célèbre quand on a vécu dans ce monde durant les vingt dernières années, passa dans la salle de bain pour remplir sa bouteille d'eau pour la nuit, Alasdair n'avait ni entendu ses pas ni ressenti sa présence. A vrai dire, si son camarade de chambrée ne lui avait pas adressé la parole, il ne se serait probablement pas rendu compte de son passage. Et encore... le jeune Cinaed n'avait pas vraiment entendu les mots, ça l'avait juste ramener vers la vraie vie, celle qui se déroule en dehors de sa tête.


Lorsque le lionceau s'assit en tailleur en face de l'Orcadien, celui-ci se mit à sursauter. Alors lui aussi lui voulait du mal. Qui s'approche de quelqu'un en pleine nuit dans un silence presque parfait si ce n'est une personne qui souhaite faire du mal à l'autre. Alasdair n'avait jamais pris soin d'arriver par surprise juste pour dire bonjour. Sans doute qu'à force de côtoyer le mal, un Potter était passé du mauvais côté de la Force.


Alasdair rendrait son père, et par extension, sa famille, fier de lui. Il affronterait son ennemi sans demander pitié. S'il devait mourir comme la prophétie l'annonçait alors il le ferait la tête haute comme beaucoup de ses ancêtres. Peut-être aussi que la fatigue et le fait de savoir que minuit n'était pas encore passé sa petite trotteuse mentale n'avait pas encore eu de raté lui permettaient de ne pas s’emballer tout de suite. La prophétie avait dû voir cette rencontre et prendre en compte l'heure. Il ne pouvait pas imaginer que le Professeur Sybille Trelawney sorte un « ah mince, je me suis planté de deux heures, il devait mourir aujourd'hui en fait ».


Le corps immobile, toujours assis par terre sur le dalage de la salle de bain des Gryffondors, les yeux fixés sur James, le cœur soudainement calme et la respiration lente, le jeune Rouge et Or s'apprêtait à confronter son ennemi. Et dire qu'il avait pris sa défense face à Caitlyn lorsqu'elle l'avait accusé de mépriser les Serpentards sur l'unique principe d'être dans une maison rivale. Il se montrait lui-même bien pire que ceux qu'il dénigrait.


- Alors comme ça, c'est toi qui viens.


Il lança entre eux deux le parchemin sur lequel il y avait noté la prédiction.


- J'ai bien repéré que les gens se sont montés contre moi toujours la journée ? Tout ce que je vais te demander avant que tu tentes ta chance, c'est pourquoi ? Pourquoi vouloir m'éliminer ?


Il avait bien le droit de savoir après tout.
[526 mots]
Revenir en haut Aller en bas

James Potter
James Potter
Gryffondor

Parchemins : 79
Âge : 12 ans {10 mars 2004}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter Empty
Ξ Sujet: Re: [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter   [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter EmptyMar 2 Fév - 10:57

« C’est moi qui viens ? » répéta James dans l’incompréhension la plus totale et c’est pas parti pour s’arranger. « Qui d’autre veux-tu qu’il vienne à part moi ou l’un des autres clampins de notre dortoir ? T’es dans notre salle de bain mec. » Ajouta-t-il dans un effort louable de ne pas se laisser dominer par la confusion et de garder un certain bon sens. James était très prétentieux, voire carrément arrogant, et il était bouffi de préjugés, mais il possédait un solide bon sens hérité de la lignée féminine de ses parents ce qui lui permit de ne pas juste planter là son camarade de dortoir lorsque ce dernier poursuivit en l’accusant de… quoi ? Vouloir l’éliminer ? Alas’ se croyait chez les Serpentard ou quoi ? Personne ne tuait personne à Gryffondor sauf un certain Peter mais passons sur ce détail que James occulte volontairement.

« Je sais pas ce que t’as pris mais c’était de la bonne… » répondit d’abord James en écarquillant les yeux de surprise et Ginny veut qu’il arrête d’écouter le rap de Leith si ça parle de drogue. « Alors, déjà, il me paraît important de rappeler que je ne compte pas t’éliminer. C’est une école ici, pas une prison de haute sécurité… Poudlard c’est pas Battle Royal non plus hein... » Merci les références moldues glanées en primaire à l’insu des adultes. James ignorait totalement si c’était connu aussi de son camarade de dortoir mais il était trop tard pour qu’il s’en soucie. James avait les yeux qui piquaient un peu ainsi qu’une forte envie de bailler. Son lit l’attendait avec tout son confort moelleux et la promesse de doux rêves… si seulement il n’avait pas eu soif ! Il coula un regard mauvais en direction de sa bouteille vu que son manque de contenu était la cause de tout ceci : si James était resté au lit quelqu’un d’autre dans leur dortoir se serait chargé de la crise d’Alas’. Crise qui dépassait la compréhension de l’adolescent car s’il ne manquait pas de connaissance dans le domaine de la pop culture qu’il affectionnait presque autant que le Quidditch, il n’était pas un expert pour tout ce qui relevait de la maîtrise (ou non) des nerfs. James était donc très loin de saisir ce qui motivait le comportement (à ses yeux absurdes) de son camarade.

« Tu nous ferais pas un peu de parano en plus ? Parce qu’on dit que j’ai la grosse tête mais croire que tout le monde est monté contre toi c’est un coup à plus passer les portes. Qu’est-ce qui t’a fait croire ça ? C’est un coup de la vieille Trelawney ? Sérieux, me dis pas que tu crois cette chouette frisée, elle a fait deux prédictions justes dans toute sa carrière ! Et les deux concernaient mon père d’ailleurs. » Oui, glisser Harry dans la conversation lui paraissait toujours opportun fils à papa va : être le fils de l’élu était, après tout, la plus grande fierté de James (et le plus grand désespoir de Gryffondor car personne n’avait besoin d’un deuxième apparenté Weasley avec des obsessions après Victoire hein…).

536



    James Sirius Potter
    "I solemnely swear that I am up to no good" + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Alasdair Cinaed
Alasdair Cinaed
Gryffondor

Parchemins : 39
Âge : 11 ans
Actuellement : 2ème année



[Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter Empty
Ξ Sujet: Re: [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter   [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter EmptyMer 3 Fév - 3:04

Effectivement, la réponse de James paraissait parfaitement logique. Quel serait le meilleur candidat pour assassiner un Gryffondor qu'un autre Gryffondor, au dessous de tout soupçon grâce à son illustre papounet, et qui partage le dortoir d'Alasdair. La nuit est l'heure de travail des assassins. L'obscurité appelle l'Obscurité.Rien de mieux qu'un moment sombre pour s'adonner à de sombres activités. Et quelle meilleure occasion que le fait de se trouver dans la salle de bain. Même le plus grand des sorciers se retrouve bien amoindri lorsqu'il se fait surprendre sur les toilettes, le pantalon au niveau des chevilles et la grosse veine sur la tempe pour forcer l'éjection d'une torpille récalcitrante. Malheureusement pour James, Alasdair n'était pas en train de faire une vidange salvatrice, il était juste assis là, par terre.

Le mini Potter avait l'audace de penser qu'il avait pris quelque chose qui pouvait perturber sa manière de voir le monde, non, même de voir la vérité en face lorsqu'elle était aussi flagrante. Le pensait-il aussi peu vif d'esprit. ? Prenait-il ses souhaits pour des réalités ? Bien sûr qu'Alasdair n'avait rien pris. Ce n'était pas son genre. Il n'avait pas non plus pris ce que les membres du complot avait pu mettre dans sa nourriture au dîner. Il était bien trop malin pour se faire avoir si facilement. Ne lui apprenait-on pas depuis des années déjà à se méfier du mal en toutes circonstances ? Il est fou de voir cette faculté du cerveau à réorganiser les souvenirs de manière à ce que tout colle dans quelque chose de cohérent. Alasdair était un guerrier réparti parmi les Gryffondors en raison de son grand courage, il n'était donc pas concevable qu'il n'ait pas pris son repas à cause de l'angoisse qu'il ressentait, non, il avait compris qu'on avait empoisonné sa nourriture et avait refuser d'y toucher.


Oh non, je n'ai pas pris le poison qu'on a glissé dans mon assiette. C'est une arme de faible, c'est indigne du fils du grand Henry Potter.


Il n'avait aucune idée de ce que pouvait être une battle royal, d'autant plus qu'il n'y avait pas de roi chez les sorciers, à moins que ça aussi ait changé mais aucun cours n'avait mentionné ça alors ça l'étonnerait. Par contre, ce qu'il savait, c'est que l'école avait eu son lot de mort dans les dernières décennies et même très récemment. Après tout, on n'élevait pas des boucliers autour de l'école pour la beauté du geste.


Bien sûr, Poudlard est la plus sure des école. C'est d'ailleurs ce que doit se dire Viska. Il n'y a absolument personne dans cette école qui est avec « eux ».


Oh, le « eux » était sorti. L'argument ultime de la persécution.

Il marqua un instant d'hésitation lorsque James le traita de parano. Un instant durant lequel son cerveau se mit à tourner à pleine vapeur pour retrouver un semblant de cohérence interne.


Alors, c'est ça votre plan ? Me faire passer pour fou ? Dire que je suis parano à tout le monde ? Et c'est quoi la suite ? Me balancer par une fenêtre et prétendre que je me suis suicidé parce que je suis fou ? Mais votre plan ne se place pas comme prévu. J'ai été prévenu que vous aviez l'intention de vous en prendre à moi. Un simple mort et toute une organisation qui échoue, c'est triste hein. Et, cette technique du « les prévisions de Trelawnay sont toutes fausses, enfin, sauf celle qui parle de ma famille », c'est pitoyable. Comme c'est pratique.


Alors que le temps passait, que minuit approchait, Alasdair montait de plus en plus en tension.

[606 mots]
Revenir en haut Aller en bas

James Potter
James Potter
Gryffondor

Parchemins : 79
Âge : 12 ans {10 mars 2004}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter Empty
Ξ Sujet: Re: [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter   [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter EmptyJeu 4 Fév - 12:30

« Mon père s’appelle Harry déjà, pas Henry, donc quand on sait pas de quoi on parle, on se la ferme. » répliqua James avec une agressivité à peine voilée, Alasdair commençant sérieusement à user sa patience. S’il n’avait pas soupçonné que son camarade ait un peu perdu de ses facultés et capacités pour une raison x ou y il l’aurait déjà planté là. Notons qu’il n’excluait pas de le faire et d’aller chercher un professeur ou un préfet pour s’occuper de ce crétin à sa place. On n’avait pas idée d’écorcher le prénom de son illustre papa ! Voilà qui mettait le fier James très en colère, lui qui vivait pour et par les anciens exploits de son père parce que depuis on peut pas dire que ça casse trois pattes à un canard. « Et personne n’essaie de t’empoisonner, par contre mon poing dans ta gueule, ça, ça pourrait arriver si tu te calmes pas un peu. » grogna-t-il ensuite, un peu hargneux, rendu ronchon par l’erreur d’Alasdair autant que par le manque de sommeil. James n’avait pas pour habitude de veiller et la fatigue lui tapait presque autant sur les nerfs que les élucubrations de son camarade.

« J’ai pas dit que Poudlard était sûre, j’ai dit que c’était une école, et que tes camarades n’avaient aucune raison de te faire du mal. Spingate a pas été enlevée par quelqu’un de son dortoir que je sache ? » raisonna James tout en se faisant la remarque qu’il se donnait sûrement du mal pour rien. Il n’y avait pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre, or Alasdair était entré bien profond dans une belle crise de parano et semblait à peine comprendre ce qu’il lui disait la faute aux références moldues.

« C’est d’autant plus pratique que c’est prouvé. » James faisait un effort louable pour ne pas simplement assommer Alasdair. Le petit brun n’était pas particulièrement violent par nature, il se rendait bien compte que c’était seulement l’étrangeté de la situation et sa mauvaise humeur qui le poussait à avoir envie d’en mettre une à son camarade de dortoir. « Et parti comme tu es parti, à mon avis y’a pas besoin que je te pousse, bientôt tu vas te jeter par la fenêtre tout seul pour fuir je ne sais quel ennemi invisible. Au risque de me répéter, t’es complètement parano, et en plus tu te prends pas pour de la merde si tu penses que MS en a quelque chose à cirer d’un première année dans ton genre. » Surtout que Magicis Sacra ne tuait pas les gens pour ce que tout le monde en savait, et encore moins les enfants. L’incident avec Spingate avait jeté un trouble sur ces affirmations, mais ils avaient quand même occupé Poudlard pendant deux mois sans que personne ne soit blessé. Idem à Ilvermorny.

« Après, si tu préfères, je me casse et j’vais chercher un prof. On est en plein milieu de semaine, j’aimerais bien pouvoir retourner dormir plutôt que de m’occuper de toi. » Surtout si c’était pour se faire accuser de tout et n’importe quoi, James avait le sentiment qu’il serait définitivement mieux dans son lit.

533



    James Sirius Potter
    "I solemnely swear that I am up to no good" + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Alasdair Cinaed
Alasdair Cinaed
Gryffondor

Parchemins : 39
Âge : 11 ans
Actuellement : 2ème année



[Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter Empty
Ξ Sujet: Re: [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter   [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter EmptySam 6 Fév - 2:58

Ainsi, James Potter montrait enfin son vrai visage. Une petite erreur de prénom et le petit lion devenait agressif. Ça montrait bien la tension qu'il y avait en lui. Il allait même jusqu'à menacer son camarade de dortoir de lui mettre son poing dans la figure. Oh, le petit garçon à son papa, tout propre sur lui voulait se battre, c'était mignon. Bon ok, Alasdair n'était pas forcément meilleur, c'était un troisième de troisième, il devait apprendre encore des choses avant d'apprendre à se battre. Ça vaudrait sûrement le coup d’œil de voir ce pugilat.

Énerver les gens avait des avantages. Les gens pouvaient perdre une partie de leurs moyens et en révéler beaucoup trop sur leurs projets.  


Oh, c'est mignon. Le papounet a besoin qu'on vienne le défendre.


Provoquer pour avoir une réaction. Alala regardait son ennemi droit dans les yeux, un léger sourire. Le plus frappant pour un œil plus averti, le garçon des îles du nord ne clignait plus des yeux.

Dans l'histoire de Viska Spingate, Alasdair n'avait pas écouté toutes les rumeurs. James disait qu'elle n'avait pas été enlevée par un membre de sa maison pour qui pouvait affirmer que ce n'est effectivement pas le cas ? Qui pouvaient affirmer que personne n'avait participé d'une manière plus ou moins éloignée ? Ne serait-ce qu'une information qui pouvait sembler anodine pouvait en fait être la base de toute l'opération kidnapping. Et, de toute manière, il était assez peu vraisemblable qu'un complice se dénonce spontanément.


Oh, je doute que Magicis Sacra en ait après moi. Ma famille est honorable à leurs yeux, je pense. Mais ça n'empêche pas d'autres personnes d'en profiter pour tenter de faire le ménage. D'ailleurs, la vitesse avec laquelle tu accuses MS en dit long. On ne donne jamais de nom à moins de vouloir faire accuser le mauvais commanditaire.


Quel serait l'intérêt de dire la vérité pour ça. Jusque là, il restait à peu près droit dans son mensonge. « Oh, non, je ne te veux pas te mal, je veux seulement te mettre mon poing dans la figure ». Il ne donnait pas encore de vraies infos sur son mobile mais donnerait le nom ? Impensable.

Et maintenant, il se sentait sûrement acculé ou tout simplement pas le courage de faire ce qu'on attendait de lui, il voulait s'en aller et laisser un professeur faire le travail à sa place. Quel lâche ! Et dire que le courage était censé être l'apanage des Rouges et Ors.


Tu as encore la possibilité de fuir en lâche. J'ai entendu dire que ce n'était pas la première fois que ça arrivait dans cette école. Un élève n'a pas le courage de devenir un assassin et c'est un prof qui a dû tuer l'ancien directeur de Poudlard à sa place.


Bien sûr, c'était un référence à Malefoy et le professeur Rogue. Il avait entendu d'autres élèves en parler parce que des événements comme ça ne s'oublient pas et sont transmis de générations en générations par des ragots. Alasdair n'avait aucune idée de la comparaison qu'il venait de faire, il ne savait pas qui étaient Severus et Drago et encore moins quels étaient leurs liens avec le fameux Potter super héro. Il balançait l'infos pour obliger James à agir et se trahir lui-même.


[549 mots]
Revenir en haut Aller en bas

James Potter
James Potter
Gryffondor

Parchemins : 79
Âge : 12 ans {10 mars 2004}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter Empty
Ξ Sujet: Re: [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter   [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter EmptyMer 10 Fév - 12:11

James leva les yeux au ciel, tellement sidéré par le manque de sens pratique d’Alasdair que même sa colère finissait par retomber. Ou alors était-il seulement fatigué ? Il était tard et il était assez clair pour le petit lion désormais que son camarade de dortoir n’écoutait pas vraiment ce qu’il lui disait. Leur conversation tournait à l’absurde. « T’es vraiment con en fait. » répondit donc platement James lorsque son contre argument au sujet des motivations qui pourraient pousser quelqu’un à vouloir du mal à Alasdair fut encore détourné en un grand n’importe quoi. Le jeune garçon aurait évidemment pu continuer à polémiquer, mais James n’était pas quelqu’un de très altruiste et il avait déjà atteint le maximum d’attention qu’il puisse accorder à son camarade plus tôt dans la conversation. De plus, Alasdair se complaisait tellement dans son sentiment de persécution que James ne voyait plus très bien comment le persuader qu’il se faisait des idées pour rien.

« Tu ne devrais pas parler aussi légèrement de la mort d’Albus Dumbledore. Tu n’as aucune idée de ce que c’était pour mon père et les autres de supporter tout ça, de voir leurs proches mourir… J’ai peu d’affection pour les Serpentard, mais l’exemple que tu donnes, là, n’a aucun sens. Dumbledore s’est sacrifié pour une cause plus grande que lui. Tu devrais avoir honte de salir sa mémoire juste parce que tu te pisses dessus de trouille. » Finalement, James ne savait toujours pas ce que contenait la prédiction de son camarade, mais désormais ça n’avait plus aucune importance. Il manquait d’envie désormais. Peu importait ce que Alasdair avait pu avoir comme prédiction, on n’insultait pas la mémoire des mots, celle d’Albus Dumbledore, celle de Severus Rogue, il y avait des choses qui ne se faisaient pas. Même si James n’avait en effet jamais pensé du bien de Serpentard, il avait toujours respecté la mémoire de Rogue, victime de la guerre qui avait meurtri la famille Potter. Il n’avait pas assassiné Dumbledore. Alasdair allait trop loin.

« Je vais chercher des professeurs, tu pourras toujours les accuser de vouloir te tuer, mais moi c’est plus mon problème. » James se leva prestement. « Bonne nuit. » Il ne comptait pas revenir près du Gryffondor mais ne retourna pas dans son lit. Il avait dit qu’il irait chercher des adultes et c’est ce qu’il fit : le professeur Jones et le professeur Clarks étaient de garde, James leur envoya un hibou express pour les réveiller. Une fois les adultes sur place, il leur raconta avec exactitude ce qui s’était passé et demanda la permission d’aller se recoucher. On la lui accorda et il alla dans le fond de son lit, relativement serein, après tout si les adultes ne parvenaient pas à faire entendre raison à Alasdair, ils arriveraient en tout cas à l’empêcher de faire une bêtise.

Sur cette pensée, James s’endormit.

{Terminé pour James}



    James Sirius Potter
    "I solemnely swear that I am up to no good" + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Alasdair Cinaed
Alasdair Cinaed
Gryffondor

Parchemins : 39
Âge : 11 ans
Actuellement : 2ème année



[Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter Empty
Ξ Sujet: Re: [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter   [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter EmptySam 13 Fév - 16:00

Les mots commençaient à ne plus vraiment avoir le moindre sens dans l'esprit du jeune Alasdair. Il entendait ce qu'il avait envie d'entendre et faisait les conclusions que son pauvre cerveau, submergé par la fatigue, l'angoisse et l'hypoglycémie, trouvait les plus adaptées pour correspondre à l'univers qu'il s'était créé depuis le début de la journée. Un univers qui mélangeait ce fameux Mal dont on lui parlait depuis sa jeunesse et sa peur de mourir. Malheureusement pour James, il avait débarqué dans la salle de bain de leur dortoir au mauvais moment.

Ses oreilles avaient parfaitement bien entendu ce que James disait à propos du décès de Dumbledore. Si sa mémoire avait peut-être enregistré, quelque part, la vraie réponse, la conscience avait attrapé des brides. Harry Potter. Mort de Dumbledore. Un Sacrifice. Ainsi donc, Dumbledore avait découvert qui était Harry Potter et s'était sacrifié pour essayer de l'arrêter Il avait perdu la vie en tenter de révéler qui était en réalité le père du Gryffondor qui se trouvait en face de lui. Maintenant, le meurtrier du directeur, ainsi que ces amis étaient au ministère de la magie, libres d'étendre la corruption, de faire en sorte qu'Alasdair arrive à l'école pour que James l'abatte. Il ne fallait passer laisser la famille Cinaed s'opposer à leurs plans. Tuer Alasdair, c'était envoyer un message à tout le clan.

Et voilà que, tel père, tel fils, le Rouge et Or qui avait été envoyé n'avait pas le courage de mener sa mission à bien. Il n'avait vraiment pas l'étouffe pour être dans cette maison. Même ceux de Serpentards, les plus vils, se gausseraient de lui en apprenant sa couardise. Son ennemi s'en allait, probablement pour couvrir ses arrières.

Il ne restait pas beaucoup d'option à Alasdair. Il pouvait tenter de fuir l'école mais il n'irait pas loin, tous ceux qui voulaient sa mort pourraient le faire disparaître beaucoup plus facilement en dehors des murs du château. Il pouvait attaquer James pour eliminer au moins un adversaire. Mais pourquoi faire ça ? James n'avait pas le courage de faire ce qui lui était demandé, il ne servait à rien. Puis les autres occupants du dortoir étaient surement de mèche, il devrait se battre à un contre quatre et ils diraient qu'Al les a attaqué et qu'ils n'ont fait que se défendre.  

Il décida de rester dans les toilettes et d'attendre ses adversaires. Il sera beaucoup plus difficile de cacher leurs actions. Comment expliquer que des profs tuent un élève dans les toilettes en pleine nuit ?

Ils finirent pas arriver. Deux profs. Rien que ça ? Ca le fit sourire. La réputation des Cinaed devait leur être parvenue pour qu'ils pensent devoir être deux pour l'affronter. Lui, il était resté assis par terre comme depuis le début. Son cœur battait à lui rompre la poitrine.

Avant que qui que ce soit ne dise un moment, il lâcha d'une voix calme et posée.


Un Cinaed ne se rend pas sans se battre. Traites !


Il bondit sur ses pieds. Il n'avait aucune chance mais peu importait, l'honneur de sa famille était en jeu. Enfin, presque. Au moment où ses pieds touchèrent le sol, il ne sentit rien. Pas la froideur du carrelage. Pas la dureté de la pierre. Juste rien. Une information avait été oublié. Ca faisait longtemps qu'il était immobile, au froid. Ses jambes s'étaient engourdies et bien qu'elles l'avaient soulevé, elles n'avaient ni la force ni l'équilibre nécessaire pour le tenir debout. Son genou gauche fut le premier à céder. Dans sa chute, sa tête fit deux bruits sourds. Le premier sur le rebord d'un lavabo. Le second sur le plancher des vaches.

Merde. Un traite avait réussi à l'attaquer par derrière. Le froid envahit son corps pendant qu'il sombrait dans l'obscurité.

00h02. Demain.
[Terminé pour Aladair]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter Empty
Ξ Sujet: Re: [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter   [Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Thème] Prophétie Mortelle W/ James Potter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [UPTOBOX] Croix de fer [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: