Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -8%
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
1099 €

Partagez
 

 On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 139
Âge : 14 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emma Mackey / Jodie Comer


On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ] Empty
Ξ Sujet: On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ]   On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ] EmptyLun 1 Fév - 0:09

On s'était dit rendez-vous dans dix jours
Ramza & Cassandra

made by black arrow


Cassie ne regrettait en rien les actes qui avaient résulté en sa présence à cinq heures pétantes devant la serre de botanique numéro cinq, en un vendredi brièvement ensoleillé de la fin du mois de mars. Elle savait qu'elle était bonne pour passer sa soirée à rempoter Merlin savait quelles plantes pour le professeur Chourave, les genoux dans l'engrais, en se demandant s'il était réellement légitime pour le corps professoral de leur refiler les tâches ingrates qu'ils ne voulaient pas réaliser eux-mêmes lorsqu'ils étaient punis. Elle supposait qu'aider Chourave était préférable au traditionnel récurage des armures à l'appui d'une brosse à dents, sous le regard aiguisé et vengeur de Rusard, et également plus utile que de passer deux heures à recopier des lignes. "Je ne jetterai plus de maléfices à mes camarades de classe" écrit cent-cinquante fois de son écriture - admettons-le - brouillon n'était pas une vision dont elle était fan. En plus, elle n'aimait pas faire de promesses qu'elle ne tiendrait pas, et celle-là, elle ne la tiendrait certainement pas. Certaines personnes méritaient un maléfice en pleine face, et c'était le cas de Barnaby MacArthur. La seule chose qu'elle regrettait, c'était d'avoir été prise sur le fait, et encore, elle s'était sentie justifiée et vaguement offensée d'être celle qui avait terminé en retenue. De son point de vue, c'était ce-crétin-de-Barnaby qui aurait dû se trouver là à sa place.

Comme personne n'était encore là - l'aurait-on oubliée ? Cette perspective semblait trop belle pour être vraie -, Cassie jeta un dernier regard vers le chemin, puis sortit un petit paquet de sa poche, tout en se mettant légèrement à l'abri de la serre. A priori, ainsi on ne pourrait pas la voir avant qu'elle n'ait entendu la personne arriver. Elle sortit une cigarette de son paquet, et chercha des allumettes. Elle gagnerait nettement de temps lorsqu'elle pourrait les allumer à l'aide d'un sort, et en même temps, elle se disait qu'elle perdrait un peu en style. Avec la magie, c'était presque trop facile. Elle alluma sa cigarette à la deuxième tentative, mais s'immobilisa en entendant des bruits de pas se rapprochant soudainement. Super.

Lentement, elle passa la tête à découvert, et souffla de soulagement en s'apercevant qu'il ne s'agissait ni de Rusard, ni de Chourave ou d'un autre professeur, mais de Ramza. D'un an son aîné, le Serpentard avait déjà été son compagnon d'infortune à plusieurs reprises lors de retenues. A priori, ce n'était pas lui qui irait la dénoncer. Lui faisant signe, elle esquissa un sourire narquois. « Tu as fait quoi cette fois ? » Elle savait le brun adepte de ses poings, là où elle favorisait généralement les mots ou à la rigueur, les sorts, quand il n'y avait pas d'autre alternative (encore une fois, MacArthur était un horrible crétin). Elle se demanda distraitement si ça pouvait avoir un lien avec son père. Rustam Baksh se faisait remarquer ces dernières années, et il n'avait pas été discret au cours des derniers mois - surtout après l'enlèvement de Viska Spingate. Elle pouvait comprendre que Ramza ait craqué si on lui avait fait des remarques sur son père. A sa place, elle n'aurait certainement pas apprécié. La preuve, elle faisait tout son possible pour s'écarter de l'image de ses parents, avec des résultats qu'elle jugeait plutôt acceptables. Elle inspira une bouffée de sa cigarette, tout en étudiant le Serpentard des yeux. « Tu sais qui va surveiller la retenue ? Ce qui est sûr c'est que ça n'est pas quelqu'un de très ponctuel. Rusard aime bien être là en avance pour voir les élèves arriver d'habitude, non ? Histoire de pouvoir lâcher ses petits commentaires au fur et à mesure. » nota-t-elle en visualisant le concierge dans sa tête, aigri et désagréable. Non vraiment, elle se passerait bien de sa présence.

[ 632 ]




cassandra; — I've been lookin' at the stars tonight and I think, oh, how I miss that bright sun. I'll be a dreamer 'til the day I die. And they say, oh, how the good die young? ;;
Revenir en haut Aller en bas

Ramza Baksh
Ramza Baksh
Serpentard

Parchemins : 95
Âge : 15 ans (21-12-2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Benjamin Wadsworth / Arón Piper


On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ] Empty
Ξ Sujet: Re: On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ]   On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ] EmptyMer 7 Avr - 15:44





In the greenhouses under a baking-hot sun; then back to the common room once more, with sunburnt necks, thinking longingly of this time next day, when it would all be over.

La vie de Ramza à l’école ne semblait être faite que de retenues. Le jeune homme pourrait hurler à l’injustice « c’est parce que ma tête vous revient pas c’est ça ? » mais dans la majeure partie des cas c’était surtout plutôt mérité et ce même si à côté, ses altercations avec ses camarades étaient elles aussi méritées. Mais peut-être devrait il travailler sur sa discrétion car une nouvelle fois il s’était fait prendre.

Tout cela s’était passé dans les toilettes des garçons (charmant). Le vert et argent en pause entre deux cours en avait profité pour filer dans les toilettes du quatrième étage et avait été pris au piège par deux camarades de son année qui avait profité de l’isolement de Ramza pour se venger. Une vengeance idiote puisqu’elle venait du fait que le Serpentard avait réglé son compte à l’un d’eux pour l’avoir invité à rentrer dans son pays de mongoles avec son père où au moins ils ne feraient de mal à personne. Deux insultes pour Ramza. Déjà sur ses origines, mais aussi sur une association à son géniteur. Il ne saurait dire quelle était la pire, mais cela lui avait valu deux heures de colle à nettoyer tous les balais de l’école. Tout simplement parce qu’il avait sauté sur celui qui l’avait insulté pour lui coller son poing dans la figure. Franchement !

Mais ce garçon était revenu à la charge pour sa vengeance, accompagné parce qu’il devait sans doute penser qu’au vu de la dernière fois, il ne ferait pas le poids seul face à Ramza. Baguettes pointées vers le sorcier vert et argent, les deux avaient été prêts à lui lancer un maléfice dans une attaque en traitre alors que l’irano-algérien finissait de se laver les mains. « Franchement vous avez rien dans le pantalon pour utiliser la magie en traitre alors que vous êtes deux ? » avait-il dit provoquant les deux adolescents d’un sourire narquois. Ces deux-là s’étaient regardés circonspect avant de ranger leur baguette et d’adopter une garde de boxe telle qu’on la voit dans les films moldus peu efficace et plus hilarante qu’autre chose. « Puis désolé mais les mecs vous êtes pas mon genre donc si vous pouviez éviter de me suivre dans les chiottes la prochaine fois. » ajouta-il en haussant les épaules. Les garçons n’étaient de toute façon pas spécialement le genre de Ramza, en vrai il ne s’intéressait particulièrement à personne, il était encore jeune, mais il savait que les gars de leur genre s’agaçaient vite quand ce type d’insinuation étaient faites. Il eut raison quand les deux se jetèrent sur lui pour le couvrir de coup.

Ramza prit la route qui séparait la grande porte du château des serres de botanique. Il y avait bien un chemin plus court, mais il ne souhaitait aucunement arriver à l’heure à sa retenue. Pris en flagrant délit par le professeur Londubat, le vert et argent avait été envoyé vers les serres de botanique pour rejoindre le Professeur Chourave pour l’aider à rempoter quelques plantes à la fin de sa journée de cours. Le ton du professeur Londubat n’avait pas été trop sévère et il n’avait pas retiré de points à Ramza comme d’autres pouvaient le faire, mais il aurait pu se passer d’une retenue quand même. Il semblait cependant comprendre un peu les motivations du vert et argent et avait, en plus de ça, mis en retenue ses deux autres camarades.

La tête égratignée, le garçon arriva à la serre de botanique numéro cinq sous un ciel encore ensoleillé pour un mois de Mars qui donnait envie de profiter de l’extérieur pour une petite collation de fin de semaine. Ce ne serait pas pour lui même s’il avait pris quelques petits gâteaux en passant brièvement dans son dortoir avant de prendre la direction des serres. Si la retenue s’avérait ennuyante il aurait au moins de quoi grignoter un truc (ou grailler un truc comme diraient les jeunes).

S’attendant à voir le Professeur Chourave l’attendant devant la serre, le vert et argent fut beaucoup plus surpris de découvrir une jeune fille bien plus jeune que la vieille sorcière, une clope entre les mains Nathaniel n’allait pas être content. Cassie était une Gryffondor d’un an la cadette de Ramza, mais qu’il avait croisé à plusieurs reprises en retenue. Lorsqu’elle lui demanda la raison de sa retenue il esquissa un sourire : «  Qu’est ce qui te fait croire que je ne suis pas ici pour demander quelques conseils au Professeur Londubat pour les examens de fin d’année ? » demanda-t-il en réponse à la question de sa camarade. Il glissa ses mains dans ses poches dont les phalanges un peu rougies et gonflées par les coups infligés aux deux garçons le firent grimacer au contact de son pantalon d’uniforme « Et toi alors ? T’essayes de rallonger ta peine en mettant le feu aux plantes de Chourave ? » blagua-t-il en faisant allusion à la cigarette de Cassie. Sa camarade rouge et or l’interrogea alors sur celui ou celle qui allait être responsable de leur pénitence. « Londubat m’a dit que c’était Chourave, mais ça m’étonne qu’elle ne nous attende pas. » répondit le garçon aux boucles brunes tournant la tête derrière lui cherchant à apercevoir la sorcière un peu forte qui ne donnait plus vraiment cours laissant cela au Professeur Londubat, mais qui restait présente au château pour entretenir ses plantes et aider aussi ceux poursuivant la Botanique pour leurs ASPICs. Finalement ce ne fut pas elle qu’il aperçût mais une forme beaucoup plus massive dont le pas lent mais gigantesque ne laissait aucun doute sur la personne. « Ah ben je crois que la retenue va être cool c’est Hagrid. » déclara le vert et argent. Le professeur de Soins aux Créatures Magiques n’étaient pas encore avec eux mais difficile de le confondre avec quelqu’un d’autre même d’aussi loin.

(967)

(c) SIAL ; icons sial




I'm too quick to get caught up in your shade, Abracadabra, step into my frame.
Here's a show, you don't want to miss.
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 139
Âge : 14 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emma Mackey / Jodie Comer


On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ] Empty
Ξ Sujet: Re: On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ]   On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ] EmptySam 10 Avr - 13:41

Cassie souffla un petit nuage de fumée - loin de Ramza, elle ne tenait pas à l'enfumer, et puis, il n'avait pas mérité ça. La réponse de son camarade de classe lui fit esquisser un sourire narquois, alors qu'elle observait son visage égratigné. Elle leva sa main tenant la cigarette pour désigner ses blessures. « Une intuition. Pomfresh aurait pu te soigner, non ? Ou ils ont jugé que ça faisait partie de ta punition ? » demanda-t-elle en fronçant les sourcils, ennuyée par cette idée. A priori, Ramza s'était battu - ce ne serait pas la première fois - mais ça ne signifiait pas qu'il n'avait pas le droit aux soins classiques ! En plus, elle était plutôt bien placée pour savoir que ça n'était peut-être même pas de sa faute.

« Je n'aimerais pas voir la tête des autres. » ajouta-t-elle en souriant au Serpentard, ses yeux passant brièvement sur ses mains abîmées. De toute évidence, il y avait eu du grabuge. Elle se demanda pourquoi Ramza n'avait pas plutôt utilisé sa baguette pour se défendre - ou attaquer -, ça lui aurait au moins évité de se retrouver blessé lui aussi. Une question de réflexe, peut-être ? Il ne lui serait jamais venu à l'esprit de mettre son poing dans le visage de quelqu'un, pour sa part.

Elle secoua la tête à la question du brun, s'y étant tout à fait attendue. Après tout, il semblait normal qu'il lui retourne sa propre interrogation. N'était-ce pas le sujet classique lorsqu'on se retrouvait à deux en retenue ? C'était certainement celui qu'elle avait le plus souvent observé, depuis qu'elle était rentrée dans cette nouvelle vie de punitions diverses. « Je suis arrivée un peu tôt et je ne sais pas... J'avais envie de fumer. » Histoire de se détendre un peu, et d'oublier qu'elle était là de manière tout à fait injuste (pour une fois). Parce que Ramza lui inspirait confiance - et qu'elle n'avait, de toute façon, rien à cacher - elle poursuivit : « MacArthur a essayé de m'embrasser alors que je ne lui avais rien demandé et certainement pas d'approcher autant son visage boutonneux du mien. » Elle haussa les épaules, inspirant une nouvelle bouffée de cigarette avant de reprendre : « Je lui ai jeté un maléfice, et forcément il fallait que Rusard passe par là. Tu imagines bien qu'il n'a rien voulu entendre. Et pendant ce temps, l'autre crétin vit tranquillement sa vie, alors que moi, je suis là. » conclut-elle avec agacement.

S'avançant pour regarder par-dessus l'épaule de Ramza en se mettant sur la pointe des pieds, Cassie jugea qu'il lui restait une dernière bouffée avant de devoir éteindre sa cigarette. Elle fit apparaître une boîte dans laquelle ranger son mégot, avant de répondre au Serpentard : « Bizarre qu'ils nous envoient Hagrid pour surveiller une retenue dans les serres. Peut-être que Chourave était occupée avec autre chose ? » Même si elle imaginait difficilement quoi, ça n'était pas comme s'il y avait des milliards d'activités à faire dans le château. « J'aime bien Hagrid, c'est l'un de mes profs préférés je crois. » approuva-t-elle, éprouvant un nouvel élan de sympathie envers Ramza en réalisant qu'il semblait partager son avis. Il faut dire que l'ancien garde-chasse ne faisait pas toujours l'unanimité. Ses méthodes pédagogiques n'étaient pas exactement classiques. Mais il avait le mérite de connaître parfaitement son sujet, et d'avoir très bon cœur, ce que Cassie préférait nettement au style plus classique d'une McGonagall, qui était, certes, très compétente elle aussi, mais que la blonde trouvait beaucoup trop rigide. Faisant disparaître le mégot dans sa boîte attitrée, elle rangea celle-ci dans la poche de sa robe avant de ramener les yeux sur Ramza. « Excité à l'idée de rempoter des plantes ? » Elle s'était fait une raison de son côté : il y avait pire comme retenue, et elle ne craignait pas spécialement de se salir de toute façon.

[ 655 ]




cassandra; — I've been lookin' at the stars tonight and I think, oh, how I miss that bright sun. I'll be a dreamer 'til the day I die. And they say, oh, how the good die young? ;;
Revenir en haut Aller en bas

Ramza Baksh
Ramza Baksh
Serpentard

Parchemins : 95
Âge : 15 ans (21-12-2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Benjamin Wadsworth / Arón Piper


On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ] Empty
Ξ Sujet: Re: On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ]   On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ] EmptyDim 22 Aoû - 19:43





In the greenhouses under a baking-hot sun; then back to the common room once more, with sunburnt necks, thinking longingly of this time next day, when it would all be over.

Le jeune homme lâcha un rictus alors qu'elle justifia sa déduction. Puis Cassie s'attarda sur les blessures au visage du garçon. Il haussa les épaules. L'une de ses pommettes était rougie par un coup de poing que lui avait lancé l'un de ses agresseurs et des griffures apparaissent à l'opposé de son visage parce qu'apparemment un mec se battait aussi avec les ongles. « Londubat a pas cherché bien loin et m'a envoyé directement auprès de Chourave. Je suppose qu'il devait savoir que j'étais pas le seul qui allait être coincé là. » dit-il faisant référence à la présence de sa camarade rouge et or. Il lâcha un rire plus franc cette fois lorsqu'elle fit mention de ceux qui avaient agressé Ramza. « Ouais j'aurais aimé avoir plus de temps pour admirer le travail sur ces deux cons. » L'un d'eux allait avoir un méchant coquard à chaque oeil tandis que pour l'autre Ramza se demandait s'il n'avait pas perdu une dent dans le combat.

Si fumer était lié à un comportement de rebels, il doutait que ce soit là la motivation de Cassie. « Tu sais que c'est pas terrible pour ta santé à ce qu'il parait. » lâcha-t-il en souriant. Pour lui qui aimait la boxe, garder son corps en bonne santé était important alors il ne pouvait s'imaginer se mettre une clope au bec, mais son sourire trahissait le peu d'importance qu'il accordait réellement à cette règle pour autrui. Cassie était assez grande pour décider ce qu'elle voulait. Puis il l'écouta raconter les raisons de sa propre retenue. Il grimaça à ce qu'elle lui expliqua. « Quel crétin ce mec. Dis moi que t'as renforcé son acné avec des furoncles, ça lui ferait passer l'envie d'approcher qui que ce soit. » Il ricana s'imaginant la possible tête qu'aurait pu lui donner Cassie avec le bon sortilège. Quant à Rusard. « Ce mec c'est un frustré de la vie. Je suis sûr qu'il est jaloux de tous les élèves. Tu sais que y en a qui disent que c'est un Cracmol. Je suis sûr qu'il a juste la haine de pas pouvoir faire de la magie et se venge sur les élèves. Ca fait bien longtemps qu'il aurait dû être à la retraite. Il a quoi cent balais ? » Il était peu difficile de savoir que Ramza abhorrait Rusard puisqu'après tout le vieux schnock était à l'origine de nombreuses de ses retenues.

Hagrid approchait des serres, son immense silhouette difficilement ratable. Cela pouvait très bien expliquer l'absence de Chourave alors que généralement, pour une retenue avec elle, elle était la première présente. « Ouais il est pas trop prise de tête lui et questionne toujours avant de donner des retenues. » Pour le peu qu'il en donnait, c'était rarement son genre et d'un autre côté, en dehors des plus abrutis, peu d'élèves semblaient vouloir causer du soucis à Hagrid. Lorsque Cassie le questionna sur sa motivation, la seule réponse que Ramza lui donna ne fut qu'un long soupire de désolation.

« Bonjour vous deux ! Je viens remplacer le Professeur Chourave pour votre retenue qui a eut un empêchement. Je ne sais pas ce que vous avez fait, mais j'espère que vous vous tiendrez convenablement. » lança l'hirsute demi-géant lorsqu'il était enfin arrivé à hauteur de la serre numéro cinq. Il jeta un oeil à l'intérieur et tourna la tête vers l'opposé, direction par laquelle il était arrivé. « Je sais que vous étiez censés rempotez des plantes mais il va m'être difficile de vous aider sur ça donc vous allez m'suivre jusqu'à ma cabane. Mes citrouilles ont b'soin d'être débarrassées de leurs limaces. » expliqua leur professeur. Ramza grimaça en jetant un oeil à Cassie, il ne savait pas ce qu'il préférait, mais cela n'avait pas l'air très ragoutant même si heureusement, il n'était pas chochotte non plus. D'un pas rapide (ou de géant) Hagrid les guida jusqu'à sa cabane, Ramza et Cassie derrière lui. « Je sais pas si ça risque d'être plus fun ou aussi barbant. Faudrait vraiment un jour qu'on trouve un moyen pour que ceux qui nous font chier payent à notre place. C'est tellement injuste quoi. » râla le garçon tout en marchant d'un pas rapide dans l'espoir de rester à distance du demi-géant.  

(c) SIAL ; icons sial




I'm too quick to get caught up in your shade, Abracadabra, step into my frame.
Here's a show, you don't want to miss.
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 139
Âge : 14 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emma Mackey / Jodie Comer


On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ] Empty
Ξ Sujet: Re: On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ]   On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ] EmptyLun 23 Aoû - 23:06

♛ On s'était dit rendez-vous dans dix jours
I've been so pressed that I don't even know what’s botherin' me. All my bad habits have got to got to go entirely. It's my year to be free from what's botherin' me. It's this society that's killin' me. All my bad habits have got to got to go.

▼▲▼

« Il abuse, je croyais qu'il était sympa. » commenta-t-elle au sujet de Londubat, visiblement agacée. « Je t'aurais bien proposé de te soigner mais... je ne sais pas comment faire. » Les sortilèges de soin n'étaient pas enseignés avant la cinquième année, et quand bien même elle aimait lire, Cassie n'avait pas pour habitude de faire de la magie expérimentale sur ses petits camarades - un sort mal interprété l'avait déjà envoyée droit en retenue, et elle ne se rebellait pas au point de se montrer complètement stupide. Une punition à la fois, ça suffirait. Elle haussa les sourcils en entendant la suite des paroles de Ramza : « Ils étaient sérieusement à deux contre un ? Quels lâches ! » Elle secoua la tête, clairement exaspérée à présent. « C'était quoi leur raison ? » ajouta-t-elle en adressant un regard en coin au Serpentard - elle ne tenait pas à l'énerver en parlant des deux idiots qui l'avaient attaqué (car elle se doutait bien que ce n'était pas lui qui était venu leur chercher des noises), mais elle voulait comprendre - on ne pouvait pas s'en prendre aux autres sans aucune excuse (même fallacieuse), si ?

Elle laissa échapper un rire amusé à la remarque de Ramza sur la cigarette. « Il paraît, oui. » confirma-t-elle en souriant à son tour, car elle sentait bien qu'il ne s'agissait pas d'un reproche. Il cognait des gens et elle fumait : chacun son vice, n'est-ce pas ? Ne pouvant y couper, elle en vînt d'ailleurs à une autre infraction au règlement, et raison pour laquelle elle se trouvait en ces hauts-lieux - mais qu'elle ne regrettait absolument pas. On aurait pu penser que c'était elle qui était en droit, et MacArthur qui aurait dû se trouver en retenue, mais la vie n'était pas ainsi faite, apparemment. Son sourire s'élargit pourtant. « Évidemment. Un petit Furonculus bien placé, ça lui apprendra à ce crétin ! » Elle haussa les épaules. « Pas de regrets. » Puisqu'elle trouvait de toute façon le moyen de finir en retenue d'une manière ou d'une autre, autant que ça soit pour la bonne cause ?

Ramza évoquant ensuite Rusard - sur lequel il en connaissait apparemment un rayon -, elle se fit pensive. « J'ai déjà entendu ça oui... Mais si c'est vrai, c'est bizarre de l'engager dans une école de sorcellerie, non ? C'est comme... Je sais pas, si t'étais allergique aux gâteaux mais que tu travaillais dans une pâtisserie, ça crée forcément de la frustration ! Tu penses que c'est vraiment lui qui voulait venir à Poudlard ? » Elle lança un regard dubitatif à Ramza. Ou bien, Rusard n'était pas un Cracmol du tout, juste un horrible personnage. Cependant, quand elle y réfléchissait, elle n'arrivait pas à se souvenir d'une seule occasion où elle l'aurait vu utiliser la magie. Avait-il même seulement une baguette ? Elle oscilla main à la question du Serpentard sur l'âge du concierge. « Grosso modo, ça doit être ça. » confirma-t-elle, visiblement amusée, avant de s'approcher de Ramza pour apercevoir Hagrid.

Que le brun apprécie Hagrid à sa juste valeur lui fit plaisir c'est mon papa. Il était son professeur préféré au sein de l'école, et il était trop souvent injustement décrié de son point de vue. Acquiesçant au dernier commentaire de Ramza, elle fit disparaître sa cigarette juste avant que le demi-géant ne se présente face à eux. Levant les mains en signe de reddition pour attester de son innocence absolue, elle tourna un regard surpris vers Ramza en découvrant la teneur de leur punition. Finalement, ils ne seraient pas à quatre pattes dans le terreau, mais plutôt en lutte contre les limaces. Comme elle n'avait jamais été très sensible à la saleté ou aux créatures visqueuses - elle était plutôt du genre à désespérer ses parents en ruinant toutes ses robes à base de terre et de tâches -, ce changement de programme ne l'affectait pas beaucoup. Si ce n'est qu'elle n'avait pas très envie d'éliminer des créatures vivantes, aussi nuisibles soient-elles. Mais elle supposait qu'il y avait peut-être des manières de s'en débarrasser sans les exterminer cruellement ?

« Je pense que ça se vaut. Mais vois le bon côté des choses : au moins on sera dehors, et pas enfermés dans les serres ! » commenta-t-elle en emboîtant le pas à Hagrid. Son regard se fit plus aiguisé en écoutant la suggestion suivante de Ramza. « C'est clair... On est des victimes d'erreurs judiciaires, les crimes de ces crétins ne devraient pas rester impunis. » formula-t-elle avec la vague impression d'abuser sur les termes pompeux. Et tant pis. « T'as une idée en tête ? » Elle arrivait à la fin de sa question quand le demi-géant s'arrêta devant son plant de citrouilles. Les désignant du pouce, il leur fit signe d'entamer leur besogne. « Et du coup comment ça marche ? T'as déjà fait ça toi ? » demanda-t-elle en adressant un regard quelque peu perplexe à Ramza. Chez elle, il y avait des jardiniers pour s'occuper des plantes et du potager. Et même si elle zonait très souvent dans la nature, elle n'avait jamais eu à gérer ce type de situation.

CODAGE PAR AMATIS




cassandra; — I've been lookin' at the stars tonight and I think, oh, how I miss that bright sun. I'll be a dreamer 'til the day I die. And they say, oh, how the good die young? ;;
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ] Empty
Ξ Sujet: Re: On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ]   On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
On s'était dit rendez-vous dans dix jours [ Ramza ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: