Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-43%
Le deal à ne pas rater :
Chargeur Allume Cigare – Adaptateur Bluetooth – Appel Main libre- ...
16.99 € 29.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 837
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Empty
Ξ Sujet: [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk !   [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! EmptyLun 1 Fév - 8:06

V aurait été bien en peine de dire si c’était une bonne journée ou non. Elle avait été dans les premières à recevoir sa prédiction de la part de Trelawney tôt dans la matinée, celle-ci lui annonçait qu’elle allait rencontrer le grand amour dans les jours qui arrivaient. Si la première réaction de la lionne avait été de lever les yeux au ciel avant de fourrer le papier dans sa poche, elle avait ensuite réagi en conséquence pour bien prouver aux cartes et autres mares de café qu’elle refusait de se caser. Il était actuellement à peine 16h et elle avait déjà flirté avec une fille de sixième année en recherche de sensations fortes pendant son heure d’étude du matin avant de sauter la pause déjeuner pour se taper un Serpentard dans les toilettes. Maintenant, elle avait un peu faim, mais il fallait admettre qu’elle n’avait jamais été aussi peu en manque en période scolaire.

Jusqu’à récemment, Vanellope évitait d’avoir des relations à Poudlard – Viska ayant été l’exception notable à cette règle -, elle avait l’impression (à juste titre) qu’en dehors de son ami Flynn, il n’y avait que deux profils de mecs à Poudlard : les romantiques et les dragueurs. Les premiers ne recherchaient pas du tout la même chose qu’elle, les seconds étaient souvent trop macho à son goût. Quant aux filles, la plupart étaient hétéros ce qui limitait un peu ses options. Cependant, soit que ses hormones s’emballent avec le pic de la puberté, soit que l’ennui l’ait emporté sur la raison, elle était un peu revenue sur cette ligne de conduite. Après tout, peu importait que les dragueurs de l’école tiennent des hommes de cro-magnon, ce n’était pas comme si elle cherchait à leur faire la conversation. Et leur comportement de machiste de base avait au moins l’avantage qu’ils étaient plus que content de ne pas avoir à y mettre les formes avec elle.

En dépit de ces nouvelles résolutions, V n’avait finalement pas eu tant de conquêtes que ça (en même temps, elle n’avait changé d’avis que depuis deux ou trois semaines) et cette journée restait exceptionnelle. Fuir toute idée de grand amour l’avait poussé à plus de libertinage que ce qu’elle cherchait d’habitude. Cela pouvait sembler ridicule, mais Vanellope détestait la notion de couple. Que Trelawney puisse seulement imaginer que ça pouvait l’intéresser lui filait la nausée. Car, elle n’était pas stupide, elle savait que la majorité des prédictions du professeur de divination était sans fondement. Ce qui l’agaçait c’était plutôt que Trelawney se soit imaginée qu’elle puisse vouloir de ce genre de prédiction sentimentale et débile. Non, elle ne rencontrerait pas le Grand Amour dans les jours qui viennent, ni maintenant, ni jamais. Elle arrivait à peine à comprendre que Victoire et Viska se soient lancés dans des relations sérieuses surtout que ça n’avait même pas fait taire Vic alors qu’elle avait toujours su qu’elles n’étaient pas comme elle et que leur tendance petite princesse les poussait dans la relation cis-het classique pour sa plus grande tristesse à elle. Comment pouvait-on dépendre de quelqu’un d’autre ainsi ? Rien n’effrayait plus la lionne son épouvantard c’est un amoureux transi.

Chassant ces pensées, elle ferma les yeux pour se concentrer sur les souvenirs plus agréables de sa journée, et elle les rouvrit en souriant. C’est alors qu’elle se rendit compte qu’elle n’était plus seule à la table qu’elle avait commencé à occuper pour l’heure d’étude du soir. De Guise était en face d’elle ce qui était surprenant à plus d’un titre, V ne connaissant la jeune femme que de nom et parce qu’elle avait été victime de la furie de Victoire. La préfète fronça les sourcils et demanda : « Salut, tu veux quelque chose ? » En effet, elle ne connaissait pas la jeune femme, mais à bien y regarder, elle était la seule préfète dans la salle, on ne pouvait donc pas exclure que ce soit à ce titre que la septième année vienne la voir. « J’espère que les prédictions stupides de Trelawney n’ont pas encore provoqué du grabuge, j’ai déjà du séparer trois bagarres aujourd’hui alors que j’avais déjà sauté le déjeuner. » Ajouta-t-elle en songeant aux rixes qui avaient éclaté dans l’après-midi : en même temps, le professeur de divination avait une passion pour les prédictions malheureuses, elle avait donc annoncé tromperies et fin d’histoire à la moitié des couples de Poudlard. Cela avait entraîné des disputes et quelques bagarres entre rivaux (et rivales). Trelawney aimait beaucoup trop le drama on en connaît d’autres pour le bien de l’école. La sensation de bien être en songeant à ses amant(e)s s’effaçant de nouveau face au pouvoir de nuisance des prédictions, elle fouilla dans son sac et en sortit une barre de céréales : elle n’aurait pas l’énergie pour s’amuser une troisième fois aujourd’hui mais ce n’était pas une raison pour se laisser mourir de faim.

{814}



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Ministère

Parchemins : 854
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : Stagiaire au Département des Mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk !   [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! EmptyLun 1 Fév - 16:27

Joséphine s'arrêta brusquement dans le couloir.
Elle relut une nouvelle fois la prédiction qu'elle avait tardé à recevoir du professeur Trelawney. Apparemment, toute l'école avait reçu des oracles plus ou moins sérieux (à son sens, pas sérieux du tout) du charlatan officiel de l'école professeur de divination et elle avait trouvé ça - en début de matinée - très amusant. La plupart des personnes avaient pris ça très à cœur et avaient fini par se persuader que chacune de leur prédiction était exacte : Jo avait vu des gens s'entretuer se persuader que leurs parents étaient morts ne les aimaient pas, que telle ou telle amitié aurait du être sérieusement remise en question tant elle était toxique et que bien sûr, tout le monde, au fond, était amoureux de son meilleur ami mais ça tout le monde le sait, Victoire l'avait vu avant tout le monde : Joséphine est effectivement amoureuse de Ted depuis des années.
La constance avec laquelle le professeur Trelawney s'appliquait à se retrouver toujours à côté de la plaque - avait noté Joséphine - était honorable.
La sorcière devait cependant avouer que quelques prédictions donnaient à réfléchir : un coup de chance, avait-elle fini par se persuader. Très cartésienne, elle s'accordait à dire que la divination était une matière trop nébuleuse pour être prise au sérieux. Elle était cependant assez cartésienne, aussi - justement -  sur le fait que sur toutes les prédictions envoyées au hasard, à tous les élèves de l'école, certaines devaient nécessairement être exactes.
Restait à savoir lesquelles.

La Poufsouffle relut une nouvelle fois sa lettre, histoire d'être bien sûre oui, oui, c'est bien ça, les mots n'ont pas changé de place. Elle sentit alors une boule lui remplir immédiatement l'estomac.
« Votre secret a été éventé. ».
Non.
Non, non, et non Professeur Jones, vous écoutez aux portes ? Je vois bien que Minerva tient toujours debout, donc c'est vous !
C'était impossible, elle ne l'avait dit à personne.
Ses parents se doutaient qu'il y avait quelque chose à savoir, mais que leur fille ne pouvait toutefois pas en parler à des personnes aussi peu dignes de confiance que les parents. Ted et Temp' ne se doutaient de rien, eux les simples d'esprit et abordaient d'ailleurs rarement le sujet de son futur métier au Ministère de la Magie avec elle mais entre eux, ça jase. S'ils avaient des soupçons, ils avaient lâchés l'affaire assez tôt, lui faisant confiance grosse erreur. C'était tout ce qu'elle leur demandait. La Française se figurait aussi que Prudence avait compris quelque chose, mais qu'elle était toutefois assez intelligente pour ne pas lui en avoir demandé plus Dis Jooo, diiiiiis moi tout !. Voir Joséphine se réjouir d'intégrer le Département des Mystères avait de quoi surprendre, certes, elle qui clamait haut et fort depuis toujours qu'elle combattrait Magicis Sacra jusqu'à son dernier souffle quand elle quitterait Poudlard.
Au fond, ses amis n'étaient pas des imbéciles : ils la connaissaient, et savaient de surcroit qu'ils pouvaient lui faire confiance. S'il y'avait quelque chose à dire, elle le leur dirait. Pour l'heure, intégrer le Département des Mystères n'était pas une couverture si absurde que ça (surtout que dans le fond, c'était vrai) : ce n'est pas comme si elle avait du faire croire qu'elle intégrait le Crédit Dauphine la boutique d'un apothicaire du Chemin de Traverse Mrs De Guise, c'est le 43ème flacon que vous cassez en trois jours, je vais commencer à le retenir sur votre salaire. Ça restait très cohérent.

Entrant dans la Grande Salle, Joséphine perdit son regard au loin. Elle avait tardé à recevoir sa prédiction  et jamais elle n'aurait cru qu'elle aurait pu lui accorder un tant soit peu d'importance.
Et pourtant...
Mais d'où ça sortait, ça ? Ça n'avait peut-être rien de significatif, mais il fallait reconnaître que la prédiction tombait juste, quand même. Pour le coup, de qui ça pouvait bien parler ?
Et si...
Oui... Il y'avait de cela une semaine, Alan l'avait fortement interrogé sur ses véritables desseins au sein du Ministère de la Magie Ministre, comme tout le monde, pourquoi ?. Assez premier degré, le sorcier qui la connaissait bien n'arrivait pas à comprendre pourquoi elle ne s'était pas battue pour intégrer le bureau des Aurors ou encore la Brigade de police magique : un département qui, il était vrai, était fait pour elle. Elle ne comptait plus les personnes qui la voyaient tireuse de bières de baguette magique d'élite depuis ses 3 ans des années. Elle avait tout fait pour lui faire comprendre qu'avoir un poste au département des Mystères - même un poste d'esclave, elle prenait tout – était déjà une très bonne chose et qu'elle serait toujours à temps de changer plus tard, mais le sorcier s'était visiblement trop cantonné à ses précédentes confessions. Il était vrai qu'elle avait toujours voulu faire un métier d'action et qu'elle privilégierait des métiers ayant pour compétences les potions sortilèges. Ce qui n'était pas les caractéristiques principales des Langues-de-plomb, nous en conviendrons. Le sorcier avait tenu bon très longtemps, avant de finir par lâcher le morceau, pas hyper convaincu et en haussant les épaules. L'Irlandais n'avait pas caché sa déception de la voir finir ailleurs qu'à la Justice Magique : peut-être avait-il lui-même des projets pour ce département là à sa sortie de Poudlard et aurait il était content de ne pas y être seul ? Elle avait du mal à savoir, le fait est qu'à ce jour, Alan était celui qui avait le moins bien pris la nouvelle et Teddy qui va faire le guignol chez les Weasley ça ne dérange personne, hein ?.

La Française remarqua Vanellope, une amie d'Alan justement, assise seule à la table des Gryffondor pour l'heure d'étude. Chamboulée par cette révélation (qui n'en était peut-être pas une spoiler alert : même Trelawney ne le sait pas), la Française ne se sentait pas de se lancer corps et âmes dans les révisions : elle avait besoin d'en parler mais où est Tempérance quand on a besoin d'elle ? et de ne pas laisser ses peurs lui bouffer le cerveau. Alors, sans trop réfléchir, faisant un parallèle étrange entre Alan et Vanellope, elle s'assit à la table de la lionne.

- Salut Vanellope, tu vas bien ? Surprise de la voir, la préfète lui demanda si elle voulait quelque chose.  Oui excuse-moi, je suis toute retournée de la prédiction de Trelawney... Elle rit, un peu, réalisant l'absurde de la situation : si elle avait un jour cru donner du crédit à un oracle de Trelawney, dis donc ! C'est drôle, je me suis foutue de tout le monde toute la matinée, et maintenant que j'ai reçue la mienne, je ne fais plus la maligne. Elle haussa les épaules, en souriant : elle était en 7ème année, elle n'avait jamais étudié la divination - trop peu digne d'intérêt pour elle et surtout trop peu fiable à son goût - et voilà que sa dernière année était chamboulée par une petite lettre ridicule.

Vanellope lui confia que les prédictions de Trelawney avait fait du grabuge un peu partout dans l'école, en fait. Ça avait mis un beau bazar ! Ah bon, tant que ça ? On n'entendait pas souvent parler de la professeur de divination cloitrée dans sa tour infernale, mais quand elle le faisait, elle le faisait bien !

(1197)


[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Sign_j10
[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Club_d10 [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Bam10 [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Beauxb10


Dernière édition par Joséphine De Guise le Mar 2 Fév - 7:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 837
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk !   [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! EmptyLun 1 Fév - 22:51

« Hum ? Oui, ça va, merci. » Elle aurait pu lui retourner la question mais V n’était ni du genre polie à l’excès, ni du genre à parler aux premiers venus. Vanellope Reynolds était une fausse sociable : en apparence elle parlait à n’importe qui facilement, en réalité, elle ne s’ouvrait réellement à personne et elle ne parlait quasiment jamais d’elle. Elle ne s’intéressait pas non plus beaucoup aux autres. Son sens de la justice et son sérieux à la tâche l’empêchait de passer pour la dernière des crevures – encore qu’elle se moquât de l’opinion des autres à son sujet, s’en soucier nuirait à son indépendance -.

Lorsque Joséphine évoqua sa prédiction, V fronça les sourcils sans trop comprendre le rapport avec elle : en quoi pouvait-elle l’aider par rapport à sa prédiction ? « Pourquoi retournée ? » finit-elle par demander faute de mieux. « La mienne de prédiction était nulle aussi, mais je me suis bien amusée à en prendre le contre pieds aujourd’hui. » ajouta-t-elle toute à sa rêverie en repensant aux bons moments qu’elle avait passé plus tôt dans la journée. Pour se remettre dans la réalité, elle s’étira, bras levés au dessus de la tête avant de pousser un profond soupir.

Quant au grabuge en question, elle acquiesça sans rien ajouter de plus vu qu’elle avait déjà raconté l’histoire des bagarres et que Joséphine ne paraissait pas en être plus curieuse que ça. « Mais heu… du coup je sais toujours pas ce que tu veux. C’est par rapport à ta prédiction ? Tu as besoin d’aide ? » Vanellope ne voyait pas bien comment elle serait impliquée dans la description de l’avenir d’une septième année d’une autre maison mais vu la journée qu’elle venait de passer, tout restait possible. Dans l’une des bagarres, elle avait séparé deux amies qui avaient cru Trelawney quand celle-ci leur affirmait que l’une avait embrassé le petite ami de l’autre et que ça allait se finir en rupture. Comment pouvait-on se crêper le chignon pour un truc comme une prédiction de la professeur de divination ? Certes, elle avait prédit le destin de Potter voilà plus de trois décennies, mais la majorité de sa pratique divinatoire ressemblait à une énorme arnaque. Comme elle était professeur, elle ne faisait pas grand mal à part taper sur les nerfs de certains de ses élèves, elle n’en était pas fiable pour autant. De base V avait même du mal à envisager qu’on puisse se disputer pour une question aussi triviale que l’amour, mais après, elle avait pu constater que la plupart de ses camarades ne partageaient pas son opinion.

En attendant la réponse de Joséphine et un éventuel éclaircissement, elle grignota sa barre de céréales ce dont son estomac la remercia. Elle n’aurait peut-être pas dû sauter un repas pour s’amuser, elle n’avait pas voulu le faire initialement, mais elle s’était laissée entraîner par ses envies et par son besoin de faire exactement le contraire de ce que Trelawney prédisait : hors de question de rencontrer le grand amour. « ça me fait du bien de manger dis donc… plus jamais je saute un repas, même si c’est pour la bonne cause. Le dîner me paraît si loin ! » Mais elle avait déjà fini sa barre de céréales et elle avait encore faim.

{553}



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Ministère

Parchemins : 854
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : Stagiaire au Département des Mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk !   [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! EmptyMar 2 Fév - 8:16

Joséphine s'était assise à la table de Vanellope, mais ça aurait pu tomber sur tout autre personne qu'elle connaissait un peu de loin l'ami, d'amie, d'ami, par exemple : dis moi, tu serais pas la cousine de la voisine de dortoir de la petite sœur de Sidonie, par hasard ?. A la réflexion, la Gryffondor tombait plutôt bien. Au fond d'elle, même si cette prédiction n'avait pas lieu de l'embêter, elle ne pouvait pas s'empêcher de lui donner du crédit. Et, il fallait reconnaître que si son secret avait effectivement été éventée, elle ne voyait qu'une seule personne qui aurait pu le faire. Bien évidement elle excluait le professeur McGonagall qui était dans l'incapacité de la trahir – tout comme elle, d'ailleurs – ça voulait dire qu'il s'agissait de quelqu'un qui avait deviné tout seul (étant donné qu'elle avait rien dit à personne juré Minerva, même pendant mon sommeil, je force Tempérance à mettre des boules Quies) et qui en avait parlé. Peut-être sans être très sûr de lui, peut-être sans vouloir à mal aussi, mais le fait que le secret n'en était plus un encore une fois, peut-être beaucoup de bruit pour rien.
Et plus elle y réfléchissait, plus elle trouvait ça gros. Personne ne pouvait deviner.

- Toi c'était du flan ? Répondit Joséphine sans vouloir toutefois confier sa propre prédiction : qu'elle soit vraie ou fausse, elle ne voulait prendre aucun risque Votre secret a été éventé : c'est vous qui l'éventerait en cherchant le coupable.. En général j'y crois pas trop, à ces imbécilités. Mais aujourd'hui y'a eu du vrai, quand même... Elle ajouta fébrile et peu sûre d'elle, ce qui ne lui ressemblait : la trahison de son secret la mettait dans tous ses états. - Tu as divination en option, toi ? Elle avait besoin d'entendre que la boule de cristal c'était de la daube, que les feuilles de thé ça servait juste pour le compost et que les cartes de tarots c'était aussi clair que le professeur Binns sous Xanax.

Voyant bien que sa présence mettait Vanellope mal à l'aise  - en la voyant avec Alan, elle l'aurait cru plus sociable, mais ce n'était pas en définitive peut-être pas le cas je suis un peu déçue, je l'avoue – elle s'expliqua un peu plus.
- Pardon, je me suis assise là sans trop réfléchir. C'était vrai : elle avait besoin d'un visage amical, besoin de comprendre que toute cette affaire n'était que du pipeau. La Poufsouffle devait travailler, et si elle n'avait pu parler à quelqu'un, elle serait repartie à la salle commune et aurait passé la soirée à creuser pour essayer de comprendre : c'était du temps qu'elle ne pouvait se permettre de perdre.
- Dis, tu as parlé à Alan, récemment ? ça voulait dire, il y'avait moins de 6 jours. Ça ne représentait pas une preuve en soi,  mais Alan n'avait pas 50 amis dans les autres maisons, et les autres étaient aussi les siens. Ma prédiction pourrait bien le concerner. Elle ne dit pas en quoi c'était le cas : elle ne voulait pas l'influencer.
Et l'un dans l'autre, se dit-elle, si Alan avait effectivement parlé de Joséphine à Vanellope, est-ce que la rouge et or, elle, trahirait son secret ? Rien n'était moins sûr Trelawney, tu fous une belle merde !.

(541)


[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Sign_j10
[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Club_d10 [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Bam10 [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 837
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk !   [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! EmptyMar 2 Fév - 17:50

« Difficile à dire, elle a annoncé que j’allais rencontré mon grand amour dans les jours qui viennent. Mais crois-moi, ça n’est pas du tout dans mes intentions de verser dans le romantique. » Est-ce qu’elle avait une tête à ça sérieux ? En plus, comme elle n’allait pas tarder à le dire à Joséphine, V était inscrite en divination, donc contrairement à d’autres élèves qui avaient reçu une prédiction, le professeur la connaissait vraiment, ça rendait cette supposition sur son avenir sentimental d’autant plus vexant. Elle n’avait pas l’impression d’avoir renvoyé l’image d’une fille qui verserait dans le fleur bleu, merci hein, mais non merci. « Ouaip, j’ai divination avec Victoire, Viska et les autres dont Jensen mais lui c’est juste parce qu’il s’est perdu, il est pas inscrit en fait. En général, je lui ponds un truc que j’invente et ensuite je fais une petite sieste cachée derrière mon manuel. Malgré tout, je pense pouvoir t’affirmer qu’il n’y a aucune chance pour que Trelawney soit tombée juste, après, comme elle a fait une prédiction à tout le monde, le hasard va bien lui donner raison pour certains, mais c’est pas de la divination au sens strict si tu vois ce que j’veux dire. » Expliqua la lionne d’un air pensif en faisant tourner son stylo bic entre ses doigts dans un geste mécanique.

« C’est pas grave. » Si elle avait été surprise de trouver la Poufsouffle en face d’elle en ouvrant les yeux, tout juste sortie de sa rêverie, il n’y avait de dramatique à ça. Dans le fond, si Joséphine n’avait pas besoin de ses services en tant que préfète, c’était tout aussi bien, ça lui faisait même moins de boulot.

Quant à Alan, la question la surprit, mais elle doutait que l’emploi du temps du jeune homme soit classé secret défense, aussi répondit-elle assez rapidement : « Je l’ai vu en cours ce matin oui, on avait étude des runes ensemble. S’il est concerné par ta prédiction, il n’est pas au courant, parce qu’il paraissait très concentré sur la traduction qu’on avait à faire d’un vieux manuscrit. » Non pas que le capitaine des jaune et noir ne soit pas capable de se concentrer sur ses études et sur autre chose, mais disons que si la question de la septième année était d’avoir remarqué ou pas un comportement suspect, la réponse était non, sans hésiter. Alan avait paru normal à la préfète. « J’étais pas avec lui le reste de la journée, j’ai eu cours avec les Serpentard et là je dirais qu’il est en soin aux créatures magiques si jamais tu le cherches vraiment. » C’était aussi le cas de Victoire, ce qui expliquait que Vanellope, qui faisait runes et divination comme option, soit toute seule en étude plutôt qu’avec son groupe d’amis. Au vu de sa journée riche en rebondissements divers, elle les avait d’ailleurs très peu vu encore, elle supposait qu’elle ferait un point avec Vic ou Flynn au dîner. Restait à espérer que Trelawney n’ait pas eu la grande idée de prophétiser à Victoire que Ted l’avait trompé, la semi-vélane était bien assez jalouse comme ça sans avoir besoin d’un coup de pouce d’une prof un peu trop originale.

{538}



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Ministère

Parchemins : 854
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : Stagiaire au Département des Mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk !   [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! EmptyMer 3 Fév - 0:39

V' lui confia la nature de sa prédiction et devant tant de sincérité, Joséphine ne put que fuir sourire. Ah, ben contente pour toi, alors ! Au fond, le monde était fait de tout et Jo ne pouvait qu'approuver les paroles de la préfète. Tout le monde n'était pas destiné à se caser à 15 ans et à se marier à 18. Elle, était plus partisane de faire un bon bout de chemin toute seule, de ne devoir rien à personne, de faire ses preuves. Elle était peut-être un peu fière, mais elle aimait à croire qu'elle était indépendante.

La rouge et or lui confia qu'elle avait bien pris la divination comme option oups pardon, je te laisse, je n'ai aucun respect pour toi mais lui avoua aussi qu'elle n'était pas l'élève la plus rigoureuse doux euphémisme : tu dors aussi dans les autres cours ? et que les prédictions de Trelawney, ne tomberaient juste que grâce à la logique. Statistiquement, elle ne pouvait pas toujours faire choux blanc. Oui, c'est du bol. Elle devait surement baser ses réussites sur ça, d'ailleurs. Des maths, ni plus ni moins...  Ajouta t-elle, plus pour elle que pour Vanellope. Elle a déjà réussi des prédictions en cours, juste par curiosité ?  Encore une fois, les maths, les statistiques en particulier, pouvaient l'aider. Mais à son sens, pas tant que son sens du flou : avec des prédictions nébuleuses, il était facile d'embobiner un adolescent en tant soit peu influençable. Sans compter qu'on comprenait souvent ce qu'on voulait entendre : de surcroit avec des élèves qui avaient de leur propre chef les fous choisi la divination. Même elle avait failli se laisser prendre à cette histoire de secret. Au fond, des secrets, n'en avait-elle qu'un ? Oui.

- Non, je ne le cherche pas vraiment... Conclut d'elle, un peu honteuse d'avoir soupçonné un Alan qui, au final, devait bien se demander de quoi elle parlait. Hors de question, dans tous les cas, de lui en toucher un mot : si elle avait fumé de l'herbe, il risquait pour le coup de se poser des questions sur le Ministère. Jusqu'alors, personne ne savait qu'elle avait un secret à garder secret, secret, franchement, au pire je meurs, c'est pas bien la fin du monde. Elle chassa Alan de son esprit, estimant qu'elle avait assez perdu de temps à donner du crédit à la chevelue à quatre yeux. A la base j'étais venue bosser, mais cette truffe de Trelawney m'a foutu le stress.  Elle passa la main dans ses cheveux blonds – blond qui n'allait pas tarder à dégager, d'ailleurs, elle refusait de terminer sa scolarité autrement que rousse – lasse, et ajouta. Je suis tellement fatiguée en ce moment, vivement que ça se finisse... Joséphine n'avait pas précisé qu'elle parlait des ASPICs, mais V' devait bien s'en douter : elle-même était en pleine PERDRIX BUSE. Ce rythme était si usant qu'elle se surprenait presque à vouloir être à la fin de l'année.
On devait certainement leur donner autant de travail pour que les dernières années aient moins de regrets à quitter Poudlard : ça marchait, Joséphine avait hâte de terminer ses cours et d'entrer dans la vie active. Elle n'en oubliait cependant ce que ça insinuait aussi : quitter ses amis à tout jamais : quoi ? On a le droit se revoir après l'école ?.

- Ça va toi, les BUSEs, sinon ? Jo ignorait complètement si Vane' était du genre bosseuse ou pas du tout t'es à Gryffondor après tout, ma grande. Elle savait qu'elle avait inventé la tablette magique, ce qui voulait dire qu'elle se débrouillait plus que bien en sortilèges une qualité essentielle, ma chère, mais pour le reste, elle ignorait à quel genre de sorcière elle avait affaire. La Française plongea sa main dans sa poche et y trouva, tout en parlant, deux sachets de cookies. Alors que la lionne allait lui répondre, elle articula : T'en veux ? en lui présentant les sachets. Elle, pour le coup, avait bien mangé. Avec le rythme de révisions qu'ils avaient, elle ne négligeait aucun repas : réviser brûlait plus d'énergie qu'on ne pourrait le croire. Et elle avait encore plusieurs à tenir.


[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Sign_j10
[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Club_d10 [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Bam10 [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 837
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk !   [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! EmptyMer 3 Fév - 19:33

« Oui, je me suis bien amusée. » confirma-t-elle quand Joséphine lui dit qu’elle était contente pour elle. Elle en venait à se demander pourquoi elle n’avait pas fait ça avant ! Elle se sentait plutôt détendue même si elle mourait de faim non V ne meurt pas!, non pas que Miss Reynolds soit quelqu’un de stressée de base (elle était même plutôt très cool), mais elle ne crachait pas sur un shoot d’endorphine.

« Difficile à dire... » Pour savoir si Trelawney faisait des prédictions justes, il aurait fallu que Vanellope écoute ce qu’elle racontait, or il fallait bien admettre que divination n’était pas la matière dans laquelle la lionne était la plus studieuse. En revanche elle déployait toujours une belle imagination quand il s’agissait de faire les prédictions pour les semaines à venir ou son profil astrologique. Elle avait toujours été douée en rédaction à l’école primaire. « Non seulement je ne suis pas hyper attentive, mais en plus ça fait deux mois qu’elle tourne en boucle en annonçant à Viska sa mort prochaine – pour le tact on repassera -. » C’était même étonnant que McGowan n’ait pas encore eu une parole ou un geste malheureux à l’encontre du professeur de divination vu toutes les horreurs qu’elle débitait à la pauvre Viska qui n’en menait pas bien large. Même V trouvait ça agaçant, et elle était moins caractérielle que le capitaine de Serpentard. « Je me demande si elle a déjà fait des divinations réussies, à part celles concernant de près ou de loin Potter je veux dire. » Plus elle connaissait Trelawney et plus elle en doutait, mais elle était peut-être juste trop critique.

« Ah… bah écoute, au moins tu sais où il est si jamais tu changeais d’avis. » Visiblement V s’était trompée en pensant que Joséphine aurait besoin de voir Alan au sujet de sa prédiction, erreur de jugement de sa part. « Elle a mis le stress un peu à tout le monde. » admit-elle cependant, même elle, elle ne pouvait pas prétendre que ça ne lui avait rien fait. « Les examens vont vite arriver maintenant que nous sommes en avril. » commenta-t-elle ensuite au sujet de la fatigue de la septième année : ils entraient très clairement dans la dernière ligne droite de cette année scolaire. V n’éprouvait pas tant de hâte que ça à cette idée car son invention serait mise à la vente dès l’été prochain et même si le professeur Flitwick s’était chargé du gros du travail une fois les plans et les sorts mis au point, elle restait un peu stressée de se dire qu’en vivant chez les moldus elle n’aurait pas autant l’oeil qu’elle l’aurait voulu sur les ventes. Elle espérait que Flitwick aurait quand même la bonne idée de lui faire un point régulier sur la courbe…

Concernant les BUSES, la préfète sourit avec bonne humeur : « Oh oui, il faut admettre que scolairement j’ai des facilités, et puis ma mère s’en fiche complètement de mes notes donc j’ai zéro pression. Je devrais m’en sortir honorablement dans la plupart des matières et cartonner en sortilège, défense contre les forces du mal et métamorphose. J’ai presque eu des cours particuliers quand je créais la tablette magique, faut bien que ça serve. » expliqua-t-elle, pas du tout stressée, ni particulièrement fatiguée. Elle n’était pas du genre à s’épuiser pour des examens, surtout avec autant d’avance. Vanellope travaillait régulièrement et se montrait globalement sérieuse, mais c’était plus pour éviter les remarques sur son statut de née moldue de la part de certains crétins que par inquiétude pour son bulletin. De toute façon, après Poudlard, soit elle continuerait dans les inventions, soit elle produirait de la musique, soit les deux, mais elle n’avait pas besoin d’un super diplôme pour ça.

En revanche, elle avait toujours faim et accueillit les cookies de la Poufsouffle avec gratitude : « Je veux bien, merci. Ma barre de céréales m’a pas du tout calée : le sexe ça creuse. » conclut-elle sans gêne en mordant avec délectation dans son cookie. Il fallait quand même qu’elle fasse gaffe, si elle grignotait trop elle n’aurait plus faim pour le dîner.

{678}



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Ministère

Parchemins : 854
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : Stagiaire au Département des Mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk !   [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! EmptyJeu 4 Fév - 8:10

- C'est pas vrai ! Lança t-elle, effarée. Elle était sérieuse, elle ? Franchement, dire à un élève qu'il allait mourir, c'était pas au final contre-productif à tous les niveaux ? Sans parler que c'était d'une stupidité rare ! Certes, Viska était de l'école avec Alan celle qui avait le plus frôlé la mort, en ce sens la prédiction de Trelawney avait choisi la bonne victime, mais à quel moment on disait à un élève qu'il allait mourir quand c'est l'élu, a priori ? A un adolescent, de surcroit ! A moins de lui donner les détails de sa mort inévitable prochaine, on se taisait et on gardait pour ses suppositions macabres. Et on allait se jeter du haut de la tour d'astronomie, aussi, pour être sûr de ne plus balancer de bouse aux gens, aussi.
Comme si la pauvre Viska avait besoin de ça, en plus. Elle est quand même particulière elle... Je me demande comment on peut la laisser travailler avec des enfants, franchement... Joséphine était faite du même bois que Minerva : cartésienne, logique et fiable, elle entendait par là qu'elle savait tenir ses promesses. Pour quelqu'un comme Trelawney, la notion même de vérité et de rigueur était risible : elle était tellement perchée haut qu'elle ne se rendait pas compte de ce qu'elle disait : les fumées de plantes chelou, très certainement. En ce sens, elle ne comprenait pas comment la directrice pouvait supporter une hurluberlu pareille. Certes, la divination était une matière qu'on devait enseigner - pour ceux qui étaient intéressés - mais la frisée à lunettes était la seule du marché, vraiment ? Si jamais elle était remplacée et virée de Poudlard, Joséphine n'avait aucun mal à voir le professeur Trelawney faire fortune dans les foires et les marchés : un escroc pareil, ça ferait des merveilles.

Ah ce propos, tu arrives à la voir ? Comment elle va ? Joséphine n'était pas une amie de Viska mais elle la connaissait bien de part la BAM et elle l'aimait beaucoup. Elle avait décidé à son arrivée à Poudlard de la suivre aveuglément dans ses aventures parce qu'elle avait confiance en elle et qu'elle voulait  - tout comme elle - faire avancer les choses. Sa popularité avait constitué un groupe solide qui avait fini par faire avancer efficacement les choses. Jo' était fière d'avoir fait partie de la BAM, le point culminant étant quand on les avaient conviés au Ministère de la Magie, eux, et quelques autres sorciers coucou Panda pour leur faire un privilège rare. Jo avait d'ailleurs mis ce temps là à profit pour se renseigner au maximum sur les carrières possibles dans le Ministère.

- Oui c'est gentil. Conclut-elle sur le sujet Alan : elle savait au moins vaguement où il se trouvait, si jamais. Mais non.  Jo s'en voulu de s'être emballée si intensément : si son secret avait été éventé, elle n'y était sans doute pour rien. Auquel cas elle serait morte, en fait, ce qui était un moyen efficace de le vérifier. Elle rit quand Vanellope lui confia que Trelawney avait mis le stress à tout le monde. Pour sûr, même raconter des sottises pouvait causer un bordel monstre. Surtout raconter des bêtises, pouvait mettre un bordel monstre dans une école, à la réflexion !

- C'est bien !  Ne put retenir Joséphine, contente que la lionne s'en sorte admirablement à l'école. A vrai dire, Jo n'était pas le genre de personne qui avait des facilités, elle devait cravacher pour arriver à du résultat, plutôt. C'était ce qui expliquait sa présence à Poufsouffle, d'ailleurs : ce n'était certainement pas sa patiente légendaire qui lui avait valu la plus belle des salles communes, ô non. Joséphine sourit, pensant malgré à elle que pour être la meilleure amie de Fiona, Vanellope lui ressemblait d'avantage à elle : les sorts, c'était un peu sa matière fétiche. Contrairement à Fiona il y'avait quelques années, par exemple mais maintenant c'est bon, elle peut devenir championne de duels.

- C'est bien, je vois qu'on a les mêmes matières favorites en commun.. Elle sourit : de tout temps, Jo avait respecté les gens qui adoraient les sorts. A la réflexion, elle n'avait jamais trop compris ceux qui détestaient cette matière. L'exception étant Fiona justement, dont elle avait été touchée par le parcours. Elle aimait beaucoup Fiona, paradoxalement e pourtant elle aime les potions ! Les potions !.

La Française tendit ses deux sachets de cookies à Vanellope : clairement elle n'en avait pas besoin et la lionne infiniment, a priori. Quand la 5ème année  lui parla de sexe, la jaune et noire ne put cacher un sourire... gêné Ah ! Héhé.... On pouvait dire que V' était une ado précoce et décomplexée, en tout cas : jamais à son âge, Jo n'aurait parlé de sexe, mais n'y aurait même pensé, en fait. Elle avait elle-même passé le cap de la première fois cette année, c'était donc tout récent. Mais ce n'était a priori pas le cas pour tout le monde, chacun allait à son rythme, manifestement.

Un peu embarrassée par la confidence de la lionne, Joséphine, qui était il était vrai, était un peu surprise par le côté 'cru' de Vanellope, essaya de noyer le potion pour ne pas qu'on aperçoive son malaise Moi aussi j'adore coucher à droite et à gauche quand je suis stressée. Ça fait tellement du bien un petit coup avant d'entrer dans les cachots de potions !. Malaise relatif, toutefois : elle avait bien compris de quoi parlait la préfète quand elle mentionnait le contre-pieds du romantisme, mais entre le suggérer et en parler ouvertement, il n'y avait qu'un pas. Joséphine se demanda alors instantanément – bien qu'elle en douta – si ses amis du même âge (Quino, Prue, etc...) étaient aussi avancés que Vanellope sur ce sujet là spoiler alert : non.

- Hum, au fait, j'ai toujours voulu te demander... Ce qui était vrai, surtout depuis qu'elle s'était teinte en blonde, en fait. Tu fais comment pour faire tes couleurs ? Articula t-il en désignant les cheveux de la rouge et or. Joséphine ne changeait pas souvent de couleur de cheveux, mais elle se demandait toujours si la manière moldue était préférable à la manière sorcière. Elle-même avait utilisé un sort pour changer la couleur, mais elle ignorait si la manière moldue prenait plus soin des cheveux ou l'inverse. S'il y'avait bien une personne dans l'école qui était experte sur le sujet avec les plans cul, c'était Vanellope !

(1057)


[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Sign_j10
[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Club_d10 [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Bam10 [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 837
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk !   [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! EmptyVen 5 Fév - 22:25

« Poudlard c’est un peu le dernier refuge de ceux qui n’ont pas de chez eux, non ? Il y a eu un livre sur ce sujet, il parlait de Dumbledore, mais rien à voir avec la prose infecte de Skeeter. » Vanellope étant une Choixpeau Floue, elle avait quelques traits de son autre maison : Serdaigle. Elle avait donc tendance à lire beaucoup et à faire des tas de recherches, principe qu’elle avait appliqué lors de sa première année à Poudlard, vidant les rayonnages de la bibliothèque sur l’histoire de l’école. En plus, elle était en plein sevrage de son téléphone portable à ce moment-là. Il y avait de tout, du livre super nul, à des récits plutôt intéressant comme celui auquel elle venait de faire référence.

« Et bien… malgré ma relation pas toujours au top avec son arrogant de copain, je suis sur la liste. » Aussi absurde que cela puisse paraître, Viska n’acceptait de parler qu’à un tout petit nombre de personnes depuis le retour de son enlèvement. Jensen et Alex’ veillaient à faire respecter cette volonté et y mettaient plus ou moins de zèle en fonction de ceux qui essayaient d’approcher la blonde. Force était d’admettre que Viska était sujette à des absences, des crises et des évanouissements dont les déclencheurs étaient très nombreux. Elle avait elle-même admis que c’était juste plus simple pour elle de rester dans sa bulle, en évitant de multiplier les stimulis. V soupçonnait aussi qu’elle n’avait aussi pas envie de parler de son enlèvement. « Si on oublie qu’elle a tous les symptômes d’un stress post-traumatique et qu’elle a développé des phobies, j’dirais que ça va à peu près… Mais ils sont un peu lights sur le suivi psychologique dans cette école, non ? Parce que ça n’engage que moi, mais Jensen et elle auraient bien besoin d’une thérapie. Enfin bon, c’est encore une idée de moldue hein... » V avait évoqué le sujet avec Viska, pas avec Jensen évidemment, et la blonde n’était pas contre mais il n’y avait pas de psy’ à Poudlard, ce qui réglait la question.

Laissant de côté le sujet d’Alan, visiblement elles en avaient fait le tour, elles discutèrent un peu des examens : « Ah oui ? Et tu vas faire quoi du coup après Poudlard ? Moi je pense utiliser les bénéfices de mon invention – s’il y a bénéfice évidemment – pour devenir productrice dans le monde de la musique. » Cette révélation (qui n’en était pas vraiment une) faite, elle accepta avec reconnaissance un cookie pour caler son estomac grognon. V passa sur la gêne occasionnée par sa remarque, tout le monde n’était pas aussi à l’aise avec la sexualité qu’elle.

« Mes couleurs ? » répéta-t-elle en prenant une mèche de ses cheveux, désormais de retour au brun – mais pour un temps limité, elle savait combien elle se lassait vite de sa propre apparence -. « J’utilise un sortilège de métamorphose partielle qui influe sur la mélanine, c’est le pigment qui donne sa couleur aux cheveux. Après il suffit d’ajouter à la formule la couleur voulue. J’ai aussi une très bonne recette de potions pour la repousse, ce qui me permet de les avoir longs puis courts et ainsi de suite. Mais on ne peut pas utiliser la métamorphose en permanence car ça finit par abîmer les cheveux malgré l’usage de la magie, donc de temps en temps je reviens à ma couleur naturelle. C’est aussi simple que ça. » Expliqua-t-elle, forte de son expérience dans ce domaine. Le sortilège était d’un niveau moyen, pas très difficile, mais pas à la portée du premier venu non plus. Elle l’avait trouvé dans un magazine de mode d’une de ses camarades de dortoirs deux ans auparavant – laquelle des filles, ça, elle avait oublié ! -.

632



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Ministère

Parchemins : 854
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : Stagiaire au Département des Mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk !   [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! EmptySam 6 Fév - 0:23

Pour toute réponse, Vanellope lui demanda si Poudlard n'était pas le refuge de ceux qui n'avaient pas de chez eux, au fond. Euh oui... mais Poudlard n'était pas non plus la SPA, la société protectrices des abrutis, en fait. - C'est pas une raison ! S'offusqua-t-elle : Poudlard n'était pas un hôtel pour boulogue professeur de pétanque, cartologue dessinateur de carte Pokemon et tassologue faïencier à l'activité professionnelle restreinte névrosé, mais une école, qui se devait de veiller à la rigueur de son enseignement. Et à penser à ses élèves en tout premier, surtout ! " J'entends bien, que le professeur Quirell soutient Lord Voldemort, que Gilderoy Lockart est un incompétent, que la fratrie Carrow fait des choses pas très catholique  et que Dolores Ombrage a enfreint une bonne vingtaine de lois fédérales, mais ils seront à jamais accueillis à Poudlard, car telle est notre règle. " M'enfin, McGonagall doit bien avoir ses raisons pour la garder, je suppose. Tu me diras, c'est pas la seule prof à manquer de tact... Jo avait déjà pris des réflexions dans les dents qui lui avaient fait tout drôle de Guise, mais comment faites-vous pour être si mauvaise ? Même un enfant de quatre ans pourrait rempoter cette Mandragore. Lâchez ce ciseau ! Lâchez ce ciseau ! . Et encore, elle n'était pas la plus mauvaise des élèves. Quoique le coup de la promesse de décès, c'est quand même assez inédit. Comment pouvait-on tolérer ça, sans déconner ? Un ado, par définition, c'était un être sensible, au bord du gouffre et aux hormones en folie, fallait-il vraiment que les profs rajoutent leur grain de sel pour les faire carrément virer chèvre ? " Bon, McFallon, votre tête ne me reviens pas. Je ne supporte plus vos pustules, votre haleine douteuse et votre air bovin, mettez-vous au fond de la classe, s'il vous plait. "

Joséphine hocha la tête quand Vanellope – qui ne semblait pas apprécier Jensen Ah bon, pourquoi ? – lui confia faire partie du 'cercle' de Viska. La Française savait ce cercle très restreint, pour preuve, elle avait appris par l'intéressé qu'Alan vivait mal le fait que Viska le rejette et n'en fasse justement pas partie il s'en fout du cercle, il veut juste voir Viska. Dans son cas, c'était plutôt Jensen, Victoire, Peony et Viska qui le rejetaient, en fait. Mais si elle repoussait le Poufsouffle, il était rassurant de savoir que Viska était quand même bien entourée surtout de serpents et de Victoire, ce qui n'était peut-être la meilleure des thérapies, mais soit, à défaut de l'être de ses amis originaux, Prudence et Alan. Les amitiés se faisaient et se défaisaient à Poudlard, avait noté Jo, ou du moins, semblaient évoluer vitesse grand V V comme Victoire, Viska et Vanellope, tiens.

- Mon Dieu, la pauvre. Je n'ose même pas imaginer ce qu'elle doit ressentir. Joséphine trouvait cette expérience traumatisante – se faire kidnapper et torturer par son père biologique -  bien plus que tout ce qu'ils avaient déjà vécu à Poudlard. Et pourtant, il y'avait du niveau. Mais tu as complètement raison, qu'elle se fasse suivre est indispensable. Je pensai que c'était déjà le cas, en fait. La sorcière n'était-elle pas suivie à l'infirmerie pour des contrôles physiques réguliers ? En quoi était-ce différent du mental ? C'était, à son sens, même plus important que le corps : Joséphine ne voyait pas bien comment une adolescente de 15 ans au parcours aussi particulier formée à la capoeira à 4 ans et au lancer de fourchettes à 5 que celui de Viska pouvait tenir correctement sur ses deux jambes après une expérience pareille. Quel était le but ? Ne rien faire et voir ce qui allait arriver ? Si la vipère poignardait ses camarades dans son sommeil bonne nuit Peony ou se jetait de la tour d'astronomie ? Encore une fois, Poudlard montrait ses limites dans sa gestion des problèmes de crise.

- J'ai décroché un poste dans le département des Mystères, je ne pouvais pas refuser. De plus en plus à l'aise à l'exercice, Joséphine mentait parlait à présent comme un arracheur de dents de son entrée au Ministère avec sérénité. Elle sourit. La sorcière s'était convaincue qu'il n'y avait rien à cacher et qu'elle entrait véritablement dans le Département des Mystères. C'était vrai : inutile de penser à la peine de mort qui planait sur elle, de toute manière. Inutile aussi de préciser qu'elle avait eu le poste grâce à Minerva, déjà parce que ce n'était pas important et aussi parce qu'au pire ça pouvait attirer des soupçons sur elle et la directrice. Ce qui n'était pas le but. C'est super de déjà savoir ce que tu veux faire ! J'en étais loin à mes 15 ans, je te le dis... A vrai dire, avant sa 7ème année, Joséphine ne savait toujours pas à quelle sauce elle allait être mangée. En ça, elle serait redevable à Minerva pour le reste de sa vie " Non Minerva, je ne tuerai personne pour vous. Je n'irai quand même jusque là ! Vous abusez un peu. ".

- Hum... C'est ce que j'ai fait aussi. Ça me paraissait la solution la plus facile : entre les sorts et l'eau oxygénée coucou Victoire, le choix était vite fait. Pour le coup, Joséphine n'avait jamais eu peur d'utiliser un sortilège, en particulier pour ses cheveux.  Elle était assez confiante en sa maîtrise de la baguette, à tel point qu'elle se disait qu'elle pouvait toujours attirer à elle la perruque de Victoire quelqu'un alentour : elle n'était pas encore prête à se trimballer la boule à zéro, quand même. Mais j'étais curieuse de savoir comment tu faisais. T'es revenue au naturel, là ? C'est joli. V' avait perdu ses couleurs pétillantes et franches et Jo comprenait assez bien pourquoi : les cheveux avaient besoin de repos, eux aussi. Et il fallait reconnaître que le châtain lui allait plutôt bien, en fin de compte. Elle se fondait un peu plus dans la masse entre deux plans cul, mais ça adoucissait ses traits : Jo' se fit la réflexion qu'une coiffure pouvait vraiment changer la perception qu'on se faisait d'une personne demain, juré, je me fais une crête rose.

(1018)


[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Sign_j10
[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Club_d10 [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Bam10 [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Beauxb10


Dernière édition par Joséphine De Guise le Dim 14 Fév - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk !   [THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME PV] Prédiction amoureuse ? Beurk !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: