AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -17%
– 99€ sur TV 65″ Toshiba 65UA2063DG ...
Voir le deal
499.99 €

Partagez
 

 La vie des autres [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 814
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6

En ligne

La vie des autres [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie des autres [PV]   La vie des autres [PV] - Page 2 EmptyDim 14 Mar - 17:27

La vie des autres« ça c’est parce que je suis une sorcière extrêmement douée ! » s’amusa V au sujet de ses origines moldues. Si celles-ci se voyaient à l’époque de son arrivée, quand tout était encore tout nouveau pour elle, au bout de presque cinq ans à Poudlard, elle se fondait dans la masse des élèves sans difficulté et se démarquait même par son talent. Elle n’était pas dans les premiers de la promotion parce qu’elle n’aimait pas se donner autant de mal, mais elle restait brillante et la plupart de ses camarades en avaient conscience. « De toute façon, Iva, je vis toujours librement. Je déteste me brider. » Cela n’avait rien à voir avec son côté moldu et tout à voir avec son enfance, encore qu’elle tenait moins à sa liberté qu’elle ne tenait à ne pas s’attacher. Toute notion d’engagement l’effrayait car elle avait compris très tôt qu’elle ne pouvait compter que sur elle-même – le fait que son père ne sache toujours pas écrire son prénom avait été un indice précoce -. Indépendante, elle ne se voyait pas confier ses brides à quiconque, adultes ou camarades. Sa mère n’avait d’ailleurs que rarement voix au chapitre concernant la vie de sa fille, et pourtant, V adorait sa mère !

« Faut relativiser, McGowan était pas pris quand tu as craqué pour lui au départ… et je ne m’explique toujours pas comment c’est possible qu’il sorte avec ‘Ska… Mais je suppose que comme j’ai eu un truc avec elle, mon opinion sur la question reste biaisée. » Pour V, Viska était un avion de chasse et Jensen un très mauvais pilote, mais depuis l’enlèvement, elle avait accepté de ne plus donner son opinion aux principaux intéressés – c’était pas comme s’ils avaient besoin de son avis de toute façon -. « La vraie question ma belle c’est : est-ce que tu voudrais te faire draguer ? Parce que si ce n’est que ça, ça peut sûrement s’arranger. Il n’y a rien de plus facile que d’attirer les regards pour signifier qu’on est disponible. » Vanellope avait tout appris en colonie et avait été en la matière une élève assidue. N’avoir ni complexe, ni principes moraux encombrants l’avait ensuite bien aidé à devenir douée au jeu de la séduction. V n’était pas la fille la plus jolie de l’école – en même temps, elle était dans la même promo que Victoire, Viska, Peony et co… il y avait du level ! - mais elle s’assumait très bien comme elle était, avec ses qualités et ses défauts.

« Moi non plus, je ne comprends pas, on dirait que cette école est gérée par les préfets parfois. » soupira en revanche V au sujet de ses tâches qui étaient la source de son stress et de son besoin évident d’évacuer les tensions. Après l’angoisse du mois de février, elle avait vraiment cru qu’elle allait imploser, avant de se rendre à l’évidence qu’il y avait une solution très simple qui s’offrait à elle. Maintenant, elle se demandait pourquoi ça lui avait pris aussi longtemps pour en arriver là… la réponse : sa peur de s’attacher tout simplement !

« Magnus ? C’est qui ? » demanda V sans relever la question des livres, après tout, si ça faisait plaisir à Iva d’écumer la bibliothèque, ils étaient dans un pays libre et ça ne faisait de mal à personne… la lionne pensait seulement qu’il y avait bien plus marrant à faire !

« Ah ? Tu trouves ? Moi j’sens rien. » La préfète se doutait que c’était parce qu’elle n’avait pas les sens aussi aiguisés que son amie. « Tu veux que je le jette ? » proposa-t-elle puisque cela avait l’air d’incommoder Ivalyana, pour autant elle ne s’attarda pas sur cette question et passa à la suivante de son amie sur les parcs d’attraction : « Oui, j’y ai déjà été même si ça fait un moment que je n’y suis pas retournée… au moins deux ans je dirais, mais c’est une sortie que je faisais avec ma mère, ou alors on allait dans les fêtes foraines, il y avait aussi des attractions dans le même genre. Elle adore ça, ma mère j’veux dire, moi j’aime bien mais j’avoue que je vois pas forcément l’intérêt. » C’était amusant, certes, mais, étonnamment, elle préférait les sorties plus culturelles comme les musées ou les concerts, plutôt que les attractions. Seulement ça défoulait sa mère qui travaillait beaucoup, comme si hurler dans les loopings déchargeaient quelque chose en elle. Il fallait croire que chez les femmes de sa famille, on savait trouver des moyens pour se débarrasser des tensions !
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 285
Âge : 16 ans ◄ 30 Avril 2000 ►
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 25


La vie des autres [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie des autres [PV]   La vie des autres [PV] - Page 2 EmptyMer 17 Mar - 1:42

La vie des autresVanellope Elle avait de quoi se venter. J'approuvais totalement en souriant et hochant de la tête. "T'assure grave, la preuve est ton post de préfète et tes inventions." Sans parler de son succès, presque choquant, avec les garçons. Un vrai poisson dans l'eau, elle ne laissait aucune place au doute. Confiante et fière de qui elle était, je l'enviais un peu, ou plutôt, j'admirais ce côté honnête qu'elle possédait. Rien ne pouvait l'atteindre, enfin presque rien, elle confirmait mes dires sur sa liberté. Presque, ce n'était pas le cas avant, vu comment elle se lâchait librement avec les garçons. Je ne lui cachais pas que je n'avais pas cette "chance". Ce qui ne manqua pas de la faire répondre rapidement. Elle avait bien raison, Jensen n'était pas en couple quand j'ai craqué sur lui. Le soucis était plutôt que je me projetais déjà dans dix ans et que je me fixais trop sur ce qu'avait subit mes parents. L'avouer, me semblait être une très mauvaise idée. "Ouai, mais je pensais pas avoir la moindre chance. Et puis, bonté divine, Viska est sublime. Normal que même toi... attend, t'as eu un truc avec elle?" C'était quoi cette nouvelle révélation? Vanellope, elle lâchait tant de chose sur elle que je commençais à me perdre. D'abord les garçons et puis cette relation! avec la belle blonde dont tout le monde parle!

Ainsi donc, la question de me faire dragué n'avait pas échappé à la lionne. Je grimaçais avec incertitude. Avais-je envie d'être draguée? "Je n'ai jamais cru qu'il y avait un code. Je veux dire, regarde moi. Je suis plutôt banale et trop secrète non? Qui voudrait draguer une fille qui ne sort des livres que pour les cours?" Je pouvais citer, sans même avoir le titre sous les yeux, la première page de tous les livres que j'avais lu depuis au maximum une semaine. Ce qui faisait beaucoup trop de livres! Qui regarderait un rat de bibliothèque en pensant autre chose qu'à savoir combien de pages il a tourné? Moi-même je trouvais que c'était très, trop étrange. Au moins, il y avait une logique que ceux qui m'était assez proche connaissait et ils comprenaient, mais les autres? Ils devaient juste se dire que ma vie se résumait à des bouquins et la poussière des étagères.

En revenant sur cette histoire de gestion de l'école, je ne pouvais qu'éprouver une pointe de rage pure. Déjà l'année passé je n'avais pas eu envie de me confier aux professeurs, ce sentiment était d'autant plus présent. Comme si, ils n'avaient que leur cours a donner et que faire figue d'autorité s'arrêtait là. "C'est trop énervant. Savoir que c'est vous qui géré tout et qu'ils n'en touchent pas une!" Ce n'était peut-être pas le cas, mais je m'en moquais, de mon point de vue, les enseignants ne faisaient rien! J'aurais pu avouer que je ne faisais rien d'autre que de lire, mais ce n'était pas vraiment nécessaire de me sentir encore plus inutile.

Le prénom m'avait échappé, un détail qui ne manqua pas aux oreilles de la rouge et or. Je levais les yeux au ciel. "Un vieux, barbu, ridé, il sent pas très bon, mais c'est uniquement avec sa permission que j'ai pu revenir à Poudlard. C'est un médicomage qui surveille mes... "sautes d'humeur"." Expliquais-je en mimant avec mes doigts les guillemets. Je ne comptais pas m'attarder sur le sujet, mais je savais déjà que j'en avais trop dit. "J'ai tendance à être pas mal stressée, avec le kidnapping et mon renvois..." La bonne excuse qui simplifiait tout et évitait, probablement les questions. Comme si je pouvais rester silencieuse si V décidait de jouer au enquêteur!

Le soucis du parfum trop fort ne manqua pas non plus de la faire réagir. Elle proposa même de s'en débarrasser, mais je refusais d'un petit signe de tête. "Nan, il a l'air de te détendre. J'ai juste un peu de mal avec les odeurs, mais ça ne dure jamais longtemps." Presque jamais longtemps, je devais bien avouer que l'odeur de la sueur restait trop souvent un problème pour mon petit nez. Au moins, je profitais de ma bonne humeur pour lui demander un peu si elle avait été dans ces parcs d'attraction. Voyager librement dans le monde non-magique, l'idée seule me donnait envie de prendre un sac à dos et de partir. Alléchante idée, mais trop dangereuse, je ne connaissais rien du monde dans lequel je vivais. La preuve en était, j'avais encore bien du mal dans Poudlard que j'arpentais pourtant depuis plus d'un an déjà. "Les fêtes foraines? Comme les cirques? Tu préfères quoi, les expositions de tableaux et de statues? J'adorerais visiter tous ces lieux, si différents et amusants." Une véritable fillette dans un magasin de bonbons. Je m'imaginais facilement les animaux qui réalisaient des numéros. Même ceux du monde magique, je n'avais jamais eu la chance d'en découvrir. Peut-être parviendrais-je à convaincre mon oncle de m'y emmener, d'aller découvrir plus que le chemin de Traverse.


[~]
:copyright: 2981 12289 0



Which one would I become?
When the human and the monster have the same body.
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 814
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6

En ligne

La vie des autres [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie des autres [PV]   La vie des autres [PV] - Page 2 EmptyDim 21 Mar - 20:58

La vie des autresVanellope afficha un faux sourire modeste lorsqu’il fut question de ses talents. En réalité, elle était très fière de ce qu’elle accomplissait et de son statut de préfète : même si ça n’en avait pas forcément l’air, elle avait travaillé dur pour ça – même si probablement pas autant qu’elle l’aurait pu/du car elle était de ceux qui se reposaient sur leurs facilités pour réussir -. Quant à Viska, elle opina du chef : « Oui, on a flirté plusieurs fois en fin de quatrième année… mais bon c’était avant qu’elle s’entiche de McGowan. Déjà en septembre, elle était tout le temps fourrée avec, j’aurais du voir le truc venir. » Elle soupira, constatant avec une pointe de regret qu’elle n’arrivait pas à accepter le couple de son amie malgré tous ses efforts. Il y avait un truc chez le capitaine des Serpentard qui la hérissait et qu’elle mettait sur le compte de l’intérêt que lui portaient ses amies. Après tout, elle n’en avait pas tant que ça, alors il pourrait aller chasser ailleurs que sur son terrain ! « Et je t’accorde que Viska est très belle mais elle passe beaucoup plus de temps que nous à se préparer le matin aussi. Attention hein, je dis pas qu’elle est moche sans maquillage, pas du tout, je dis juste que si on prenait une heure tous les matins pour faire comme elle, on serait sublimes nous aussi. » Vanellope avait essayé pour le bal, elle s’était trouvé réellement magnifique, mais elle n’était pas prête à y passer autant de temps chaque jour. Viska, au contraire, avait besoin d’être parfaite en toute circonstance. Cela dépassait un peu la préfète mais après tout, si ça lui faisait plaisir…

« Quelqu’un qui aime les filles sérieuses ? Non mais, Iva’, je t’assure que si ce que tu veux, c’est juste attirer les regards, c’est très facile. À son niveau le plus superficiel, la séduction n’a rien de très compliqué. » Vanellope n’avait aucune expérience amoureuse mais elle avait une assez grande expérience physique avec divers partenaires. Elle savait comment attirer le regard des garçons ou filles qui lui plaisaient et montrer qu’elle était disponible. Le souci d’Iva serait plutôt de savoir ce qu’elle recherchait – si son genre c’était les coincés comme Jensen McGowan, ça devenait tout de suite bien plus difficile à gérer car ceux-là voulaient s’engager son cauchemar donc -.

Elle ne répondit rien de plus au sujet de sa charge de travail en tant que préfète. Quant au fait qu’elle soit suivie par un médicomage : « Je comprends Iva... » Elle ne savait pas les détails mais elle avait quand même une certaine idée de ce que ça pouvait avoir de compliqué d’être dans la position d’Ivalyana entre la malédiction et sa situation familiale – qui avait l’air peu enviable, même selon ses propres critères, assez bas au vu du père qu’elle avait -. « C’est normal d’être stressée ces derniers temps. Même moi je le suis ! » tenta-t-elle pour la rassurer.

D’ailleurs, elle ne savait pas bien si le chewing-gum la déstressait, c’était plus une habitude qui lui permettait de contrôler son envie de bouger en permanence. « Ok, comme tu veux, de toute façon le goût passe vite avec ce genre de truc. » Elle haussa les épaules et enchaîna sur un tout autre sujet : « Pas vraiment comme les cirques, ce sont plutôt des parcs d’attraction ambulants. » Même si, parfois, il pouvait y avoir un cirque, mais ce n’était pas une règle à ce qu’il lui semblait. « J’aime surtout les concerts, et aussi les musées. Je ne sais pas si on peut les qualifier d’amusant, mais j’ai toujours trouvé l’ambiance des parcs d’attraction… j’sais pas… gênante. Il doit y avoir trop de monde pour moi. » Elle proposa ensuite : « Du coup, on pourrait aller dans un musée si tu veux une fois toutes les deux ? Ce n’est pas spécialement risqué, le London British Museum vaut le coup. » Même si elle y était allée rarement, c’était un peu loin de chez elle.
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 285
Âge : 16 ans ◄ 30 Avril 2000 ►
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 25


La vie des autres [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie des autres [PV]   La vie des autres [PV] - Page 2 EmptySam 27 Mar - 22:38

La vie des autresVanellope La fierté n'avait pas besoin d'être cachée sous mon nez. Je souriais en trouvant même que je n'avais pas énoncé la moitié de ce qu'elle avait fait. Je pouvais aussi me tromper un peu sur la quantité, mais je n'étais dans l'école que depuis un peu plus d'une année. Forcement, je ne savais pas tout, mais je restais un peu trop surprise quand à cet flirt qu'il y avait eu. "J'avoue que je n'ai du mal à la savoir entrain de "copiner" avec toi puis de sauter au coup de Jensen. Il manque une partie de l'histoire? C'est elle qui a arrêté de passer du temps avec toi ou l'inverse?" La curiosité était plus forte que moi. Non pas que je n'éprouvais absolument pour rien pour le vert et argent, mais j'avais renoncé et décidée de ne plus y penser. Du moins, jusqu'à tomber nez à nez avec lui dans les couloirs! Je me voyais même mal taper la discussion avec lui, c'était comme s'il était devenu un parfait étranger. Ou plutôt, j'étais devenue l'étrangère dans ma propre vie.

La durée que mettait la blonde pour se préparer le matin me fit faire des yeux énormes. "Une heure? Mais je lis quarante pages en une heure. Je prendrais pas autant de temps pour me coiffer et me poudrer. Même si, le résultat doit en valoir le coup." Pour sûr, je renonçais à me battre autant avec mon reflet, que j'arrivais parfois à peine à supporter on n'en parle pas de ce détail. Un peu de mascara et de brillant sur les lèvres avec un fond de teint léger me suffisant amplement, du moins pour le moment. Il fallait bien avouer qu'à part faire les yeux doux à mes livres, je ne croisais pas beaucoup de monde à la bibliothèque où j'y tuais le temps en cherchant des réponses que je ne trouvais pas.

Les garçons, je ne m'étais jamais dit que je pouvais simplement m'amuser et non me projeter. Je n'avais même pas songée que je pouvais embrasser quelqu'un, même Jensen, que quoi peut-être une fois. Ridicule non? "Tu dis ça comme si c'était facile. Je n'ai même pas embrassé qui que ce soit. Au mieux je rougie et me cache derrière mon livre, au pire, je fuis en retenant mon souffle." Un manque totale de sociabilisation et de connaissance sur les coutumes de la séductions, je ne m'en cachais pas. Le capitaine des verts pouvait le confirmer. Peut-être même un autre garçon un peu mignon que j'avais croisé trois jours plutôt dans les couloirs, pouvais aussi l'affirmer? Il m'avait sourit et je m'étais cachée derrière le bouquin le plus poussiéreux que j'avais pas encore lu. "Nop, je suis pas prête pour la drague, un simple sourire me fait paniquer." Ce n'était peut-être pas aussi mauvais signe que je l'imaginais, quoi que? Vanellope pouvait mieux le juger que moi.

La compréhension naturelle de la préfète me fit sincèrement sourire. Ce n'était pas facile tous les jours avec ce tas d'écaille qui se rappelait à moi tout le temps, mais je n'avais pas encore tournée reptile. C'était surement parce que je gérais bien les choses, mieux que je ne le pensais ou peut-être moins bien? Toujours était-il que V ne posa aucune question, pour mon plus grand soulagement! Et puis, elle me rassura en affirmant qu'elle était aussi stressée. "Ha, mais tu es préfète, ton stresse est différent du mien. Moi c'est que ma vie qui pose problème, toi tu dois gérer les autres en plus!" Ajoutais-je en riant un peu et en même temps c'était vrai. Elle avait eu des difficultés avec un première année, si je me souvenais bien. Nos situations n'étaient pas comparable, mais je voulais aussi un peu la rassurée en riant sur le sujet. Mon stress était sous contrôle, jusqu'au moment où, mais ce n'était pas encore arrivé et je ne comptais pas me laisser abattre facilement.

Comme toujours, la discussion continuait avec une certaine légèreté avec la lionne. Elle ne se prenait pas trop la tête, c'était plus mon truc. Au moins, elle ne jeta pas le machin saveur fruit rouge, même si son affirmation mon fit un peu sourire. Pourquoi mâcher un truc qui perd vite sa saveur? Un mystère que je n'étais pas certaine de vouloir élucider dans l'immédiat. Après tout, les cirques étaient plus intriguant pour moi. V préférait les endroits soit très bruyant, soit plus silencieux, mais l'entre deux ne le convenait pas. C'était drôle, je l'imaginais dans la foule d'un concert en pleine air, comme ceux que j'avais pu voir à la télévision. "Vraiment?" Souriais-je avec un peu d'ironie avant de sourire émerveillée par sa proposition. "C'est vrai? Ce serai génial. Ne te sent pas forcée d'y aller avec moi parce que j'en ai parlé, mais j'ai trop hâte de découvrir ce musé." Forcé un peu la main, moi? pas du tout! Mon regard se détourna un instant en voyant un élève arriver. Déjà? je jetais un coup d'oeil à ma montrer avant de sourire.

"La prof va arriver."Les cours ne pouvaient pas rester suspendu indéfiniment juste pour le plaisir de deux filles de discuter. Je me demandais s'il y avait moyen de filer en douce pour continuer notre échange, mais ce n'était pas une bonne idée.

~
:copyright: 2981 12289 0



Which one would I become?
When the human and the monster have the same body.
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 814
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6

En ligne

La vie des autres [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie des autres [PV]   La vie des autres [PV] - Page 2 EmptyLun 5 Avr - 15:23

La vie des autresVanellope ne pensait pas qu’on puisse comparer la relation qu’elle avait eu avec Viska et celle que la blonde avait avec Jensen. Les deux filles n’étaient jamais sorties ensemble en bon et due forme puisque ça n’intéressait pas V pour commencer : la brunette fuyait les relations sérieuses comme la peste. « Ce n’est pas tout à fait ce qui s’est passé, d’ailleurs à cette époque Viska flirtait avec d’autres personnes que moi en parallèle. On a arrêté à cause des vacances d’été surtout, après elle est sortie avec une moldue mais ça n’a pas marché, et ensuite en septembre on n’a pas eu envie de recommencer et elle était tout le temps avec McGowan et Peony. J’ai cru au bal qu’elle aurait un truc avec Flynn - rien de sérieux vu le bonhomme - mais finalement elle s’est retrouvée avec Jensen. Seulement à ce moment là ça faisait déjà six mois qu’on n’avait plus rien fait toutes les deux. » explique-t-elle car il y avait clairement eu des étapes dans la vie de Viska entre elle et Jensen. Et il n’avait jamais été question d’amour non plus entre elles deux, elles étaient juste des « amies avec bénéfice », rien de plus.

« Nous sommes bien d’accord, moi aussi je ne prendrais pas tout ce temps pour me préparer, mais je n’ai pas l’obsession de la perfection. » Contrairement à Viska qui avait besoin d’avoir un contrôle total sur son image – c’était bien le seul point commun qu’elle avait l’air d’avoir avec son copain, quoiqu’ils étaient un peu bornés aussi tout bien réfléchi -. À chacune ses priorités donc, aucune n’était meilleure ou moins bien qu’une autre, mais Iva avait ses livres, V ses inventions et Viska son apparence. Tant que tout le monde était content avec ce qu’il avait dans sa vie, c’était le principal si vous vouliez l’avis de la préfète.

« Je te donne l’impression que c’est facile parce que ça l’est, mais là je te parle uniquement d’emballer, pas de trouver le grand amour. Quand on ne s’encombre pas des sentiments, c’est très simple de juste coucher et de trouver avec qui le faire. Il y a toujours des volontaires. » V haussa les épaules avec nonchalance, voir les autres s’empêtrer dans des histoires d’amour décevantes la confortait dans l’idée qu’elle n’était pas faite pour ce genre de chose. « Quand tu finiras par t’y mettre, tu n’auras qu’à me demander, je t’apprendrai comment draguer. » ajouta-t-elle avec un petit sourire en conclusion.

« Mouais, je me passerais bien de devoir gérer les autres. » Et vu qu’à côté de ça, sa vie s’écoulait plutôt tranquillement, elle n’avait pas non plus à se plaindre. Elle n’était pas frappée de malédiction comme Ivalyana ou Viska, elle, elle était juste surchargée de travail et traumatisée par l’absence de figures parentales fiables. Ni plus, ni moins. Au milieu des drames de Poudlard, c’était on ne peut plus banal. Et elle avait bien conscience qu’elle faisait parti des chanceux finalement...

« Pourquoi penses-tu que je me forcerais ? Je te l’ai dit, je ne fais jamais que ce que je veux bien faire. » Il était donc acté qu’elles iraient au musée, il ne leur restait plus qu’à s’organiser pour faire de ce projet une réalité. C’est sur cette perspective que les deux filles interrompirent leur conversation, le professeur et le reste de leurs camarades arrivant sur place. Vanellope alla rejoindre Victoire, avec qui elle était en binôme pour l’occasion, et tout le monde se mit au travail.

589
Terminé pour V
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 285
Âge : 16 ans ◄ 30 Avril 2000 ►
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 25


La vie des autres [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie des autres [PV]   La vie des autres [PV] - Page 2 EmptyMer 7 Avr - 0:30

La vie des autresVanellope L'histoire étonnante de la belle Viska était parfaitement connue par la préfète. Rien de bien surprenant puisqu'elles étaient amies. Je me demandais toutefois, si les vacances était l'unique raison d'un éloignement. J'apprenais vite que non, d'abord parce que la relation était très légère et puis parce qu'une tierce personne était arrivée. Un vrai film, j'imaginais bien les scènes sur-jouée avec ironie et en même temps très captivantes. "Whooo... C'est bien plus logique raconté comme ça. Mais et toi dans tout ça? Tu as aussi eu quelqu'un pendant les vacances?" Curieuse comme jamais, je comptais bien savoir son côté de l'histoire. Même si en entendre sur la blonde me donnait envie de mieux la connaître. Pas parce qu'elle sort avec Jensen, mais parce qu'elle est une personne qui semble douce et gentille, malgré le fait qu'elle soit à Serpentard. Son regard blessé avait aussi cet appel à l'aide qui me donnait terriblement envie de la rassurer, tout en la fuyant, bravo moi!

Question maquillage, j'étais loin du niveau. Ce n'était pas qu'une question d'être belle sans avoir l'air de s'être poudré le nez, il s'agissait de perfection. Dans un sens, je perfectionnais l'art de lire rapidement et de mémoriser tout! "Un art en soit en fait. Je dois bien avouer, que même pour avoir l'air parfaite, je ne ferai pas confiance en mes talents de maquilleuses." Mon manque d'expérience sur cette pratique n'était pas un secret, mais cela expliquait surtout pourquoi je ne m'y entrainais pas. Et puis, je ne pouvais pas être maquillé comme un clown quand une fille dans la même chambre que moi, manie le pinceau à je ne sais quoi presque aussi bien que Viska. De ce côté, je faisais confiance à mes camarades de dortoirs pour me rendre belle, si le moment était venu. Hors, c'était là tout mon problème, je ne jugeais jamais le moment venu.

La vision de V était plus simple concernant les relations plus qu'amical. "Mais... je sais pas, je crois pas que j'en suis capable. J'ai jamais rien fait d'autre que d'être guidée par mes sentiments. Pour moi, il faut le grand amour pour avoir tout le reste. C'est ridicule non? " Je devais aussi avouer que lire beaucoup de livre, qui ne se limitait pas qu'au savoir alchimique, magique et même scientifique, était en partie responsable de ma vision sur-romantique de l'amour. AU moins, mon amie ne comptait pas me laisser me débrouiller toute seule. Un ange! Je me sentais rassurée de savoir qu'elle m'apprendrait à manier le jeu qu'est la séduction. "Peut-être l'année prochaine? Je me lancerai jamais si je dois attendre d'être prête. Autant me jeter à l'eau, mais j'ai pas la tête à ça pour le moment." Le début d'une promesse, ou d'un paris? Je savais déjà que la rouge et or me le rappellerait et me mettrait dans le "Game" comme il faut. Au moins, je me laissais le temps de passer les BUSES et les vacances pour être droite dans mes basquettes!

Certes, ma vie n'était pas de tout repos, mais je n'avais que la mienne en mien, sauf avec l'autre tas d'écailles. Mes problèmes étaient, presque tous, faciles à gérer. En étant préfète, Vanellope avait plus de responsabilité et cela ne devait pas être de tout repos. "Pourtant tu t'en sors bien à ce que j'ai entendu." Plus que bien même, pour une adolescente de mon âge. A ce demander si c'était normal dans une si grande école?

C'était donc entendu. Une visite au musé que connaissait mon amie, me faisait presque ne plus tenir en place. En dehors de mon voyage, qui s'était mal passé, je n'avais jamais vraiment été me promenée et encore moins pour le plaisir. Un sourire jusqu'aux oreilles je riais joyeusement en approuvant. Rapidement, les autres élèves arrivèrent et je retrouvais mon binôme pour le cours de botanique. C'était sur quelle plante cette fois? Je ne me souvenais pas, mais ce n'était pas si important.

716
Sujet Terminé
:copyright: 2981 12289 0



Which one would I become?
When the human and the monster have the same body.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





La vie des autres [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie des autres [PV]   La vie des autres [PV] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie des autres [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Madame Irma [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Extérieur du chateau :: Serres de Botanique-
Sauter vers: