AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 [THEME PV] Encore le Sinistros ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1532
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


[THEME PV] Encore le Sinistros ?! Empty
MessageSujet: [THEME PV] Encore le Sinistros ?!   [THEME PV] Encore le Sinistros ?! EmptyLun 1 Fév - 8:11

Encore le Sinistros ?!Même si Erin s’occupait de gérer les répétitions de Sterne, Viska en restait la présidente et elle avait toujours la clef. Elle fit signe à Jensen de l’y suivre quand elle reçut sa prédiction de Trelawney : bien qu’elle se doute de ce qu’elle contenait, Viska préférait éviter de tourner de l’œil en publique une fois de plus. En effet, s’il fallait reconnaître à la blonde qu’elle pleurait peu sur ce qui lui était arrivé, son subconscient n’avait pas la même maîtrise qu’elle et montrait sa désapprobation en la plongeant régulièrement dans un état catatonique pouvant aller jusqu’à une totale perte de conscience. Sa mère avait fait des recherches (pour se rassurer?) et il semblait que ce soit un symptôme du stress post-traumatique. Ses parents étant des moldus, ils ne comprenaient pas que Viska (et plus généralement tout son entourage à Poudlard) ne bénéficient pas d’un suivi psychologique ce à quoi la jeune fille n’avait rien à répondre. Elle se disait qu’elle irait consulter au moins un médecin généraliste aux prochaines vacances pour avoir un traitement comme le faisait, justement, Erin. Elle proposerait bien à Jensen d’y aller aussi mais elle ne savait pas s’il serait d’accord pour avaler des médecines moldues – il était pourtant en SPT aussi à sa façon si on voulait son avis -, comme ils n’étaient qu’en avril, elle se disait qu’elle verrait bien ça le moment venu.

En attendant de trouver une solution, médicamenteuse ou naturelle, elle devait composer avec ses crises. Elle avait moins envie de tout casser que les premiers temps de son retour en classe ce qui était un mieux : s’évanouir lui donnait certes des airs de demoiselle en détresse mais au moins ça ne blessait personne d’autre qu’elle. En plus, elle ne s’évanouissait pas à chaque fois, parfois elle arrivait à rester debout et les yeux ouverts, elle n’était juste pas consciente.

Une fois qu’ils furent dans la salle de danse, elle ferma la porte et regarda la petite enveloppe qu’elle venait de recevoir. Elle déglutit, debout près de la barre et des miroirs. Elle savait que c’était idiot de s’en faire pour les prédictions du professeur Trelawney – la plupart étaient fantaisistes et surréalistes -, mais elle avait du mal depuis qu’elle retournait en cours à s’entendre dire par la vieille femme qu’elle allait avoir de « grands malheurs ». D’ailleurs, Viska avait vu toute la journée ses camarades recevoir leurs prédictions et elle avait pensé que son professeur avait décidé de ne pas lui en envoyer quand elle constata que la sienne n’arrivait pas.

« Je vais m’asseoir je crois. » informa-t-elle Jensen en joignant le geste à la parole. Prenant une profonde respiration, elle décacheta le pli et le déplia. Elle le parcourut du regard rapidement puis reprit du début à haute voix : « Ma pauvre petite – ça commence bien… - Votre destin est marqué par le sceau du malheur et de l’affliction. Un Sinistros vous guette dont les yeux sont semblables aux vôtres, il symbolise les attaques dont vous serez encore victime à l’avenir. Les cartes vous conseillent de vous prémunir du danger en portant du rouge et en gardant toujours avec vous des objets en forme de rose. » Viska fronça les sourcils et froissa le papier en une boule irrégulière qu’elle lança d’un geste rageur loin d’elle. « Quelle conne... » râla-t-elle sans se soucier de son langage avec la satisfaction de se rendre compte qu’elle n’avait pas l’air de perdre pieds. Elle sentait une boule d’angoisse familière au niveau de sa poitrine, mais le monde ne devenait pas flou autour d’elle. « L’an prochain, j’arrête la divination. » Avant, cette matière l’amusait, elle y passait un assez bon moment avec Victoire, mais maintenant c’était une vraie corvée d’y aller. Elle avait hâte que les BUSES soient passées pour qu’elle puisse faire du tri dans les cours qu’elle allait garder – presque tous en réalité, sauf si elle n’était pas acceptée à cause de ses notes dans certains -.

En un peu plus d’un mois depuis son enlèvement, elle avait repris un rythme de travail et elle s’en sortait mieux, mais elle n’avait pas encore retrouvé son niveau normal. Même si elle essayait d’avoir l’air d’aller bien, dans les faits, elle manquait de concentration. Elle avait espéré que la disparition totale des marques de brûlures la soulagerait car elle n’aurait plus sous les yeux en permanence la preuve de ce qu’elle avait subi, pourtant ça ne lui avait pas apporté autant de réconfort qu’elle l’avait imaginé. Elle était contente de pouvoir de nouveau s’habiller comme elle le voulait mais elle pensait toujours autant à ce qui s’était passé. Qu’elle ne parle quasiment jamais de ce que Nathan lui avait dit pendant sa réclusion n’aidait probablement pas. Elle l’avait rapidement évoqué avec Prudence et elle n’avait pas réussi à faire mieux. Comme elle l’avait expliqué à sa meilleure amie, elle trouvait ridicule d’évoquer cette partie de sa séquestration : ce n’était pas comme si elle croyait Nathan. C’était comme avec les prédictions de Trelawney : elle ne pensait pas que ce soit réel, pour autant ça la perturbait sans qu’elle sache pourquoi.

Elle fit un geste de la main comme si elle cherchait à chasser un insecte – alors que c’étaient ses pensées qu’elle tentait de balayer ainsi – et elle reposa les yeux sur son petit ami. « Tu as reçu la tienne au fait de prédiction ? Elle disait quoi ? Tu as eu le droit au Sinistros toi aussi ? » Trelawney, comme la plupart des profs, avaient moyennement apprécié la blague quand Jensen s’était mué en garde du corps. Ils faisaient tout pour les décoller l’un de l’autre d’ailleurs, sauf peut-être le frère et la sœur de son copain, ainsi que le professeur Jones (tous trois étant plus enclin à les comprendre peut-être?). Viska se retrouvait avec des devoirs en binôme où elle ne pouvait pas être avec Jensen – heureusement, elle s’entendait avec la plupart des cinquièmes années – et depuis quelques jours, elle était même encouragée à reprendre ses activités extra-scolaires. Sur ce dernier point, elle avait dit qu’elle allait y réfléchir mais elle n’était pas sûre d’être prête à reprendre le sport. Il faudrait bien qu’elle s’y remette un jour ou l’autre… seulement elle n’était pas sûre que ce soit très compatible avec son stress post-traumatique. Si elle reprenait Sterne, elle devrait reprendre les entraînements au combat, or la dernière fois qu’elle s’était battue, c’était avec Nathan, et elle avait perdu. Si c’était pour se sentir nulle, elle préférait repousser l’échéance… en plus, Jensen n’avait pas repris le Quidditch, c’était bien la preuve qu’il n’y avait pas urgence !

{1 105}
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 664
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


[THEME PV] Encore le Sinistros ?! Empty
MessageSujet: Re: [THEME PV] Encore le Sinistros ?!   [THEME PV] Encore le Sinistros ?! EmptyLun 1 Fév - 12:57

Jensen & Viska.
We are dreams you and I, when I'm real in the light. I am yours, you are mine but we don't make it all alive. Fade away with the sun, wake up and we come undone. Stay or leave, we can't escape, doesn't matter where we run. Under a dark star that's where you and I, and you and I belong. Under a night sky that's where you and I, and you and I can fly.
Personne ne pouvait le nier, et Jensen encore moins, l’enlèvement de Viska l’avait touché plus qu’il ne l’aurait pensé. S’il avait assisté à ses cours plus par obligation que par réelle envie lors de sa semaine de captivité, il avait tout simplement tout laissé tomber lorsqu’elle était revenue, passant tout son temps à ses côtés, à l’infirmerie, n’en sortant que lorsqu’il s’y voyait forcé et contraint, par la blondinette justement. La directrice de l’école, l’infirmière en chef et les professeurs avaient rapidement compris que le jeune écossais n’allait pas se faire dicter des ordres alors que sa petite amie venait d’échapper à une mort certaine, et avaient fini par lui lâcher la grappe. Ou presque. Qu’il décide de lâcher ses propres options le temps de surveiller Viska après sa sortie de l’infirmerie n’avait pas particulièrement plu, notamment à ma professeur de Divination, puisque Jensen, en plus de ne faire qu’acte de présence, n’y mettait clairement pas du sien. Mais pour le moment, on le laissait continuer ainsi, donc il en profitait.

Il savait, ne vous y trompez pas, qu’il n’allait pas bien. Il savait que tout n’était qu’une question d’apparence, et que, peut-être, il ne trompait pas autant son monde qu’il ne l’aurait aimé. Karen et Peony les premières sans aucun doute, puisqu’il mettait généralement les bouchées doubles pour qu’elle ne voit pas ce qu’il ressentait, même si son côté grincheux ressortait assez facilement depuis un mois et demi. Néanmoins, il faisait des efforts notables, supportait même Victoire et Vanellope sans trop faire d’histoire, donc il espérait bien que le poisson soit plus ou moins noyé quand on parlait de sa petite amie. Cela étant, il ne voyait pas trop ce qu’il était capable de faire pour aller mieux. S’ils étaient redevenus intimes avec Viska, moins qu’après leur retour des vacances de noël, certes, et que la victoire de Serpentard sur Serdaigle, assurant ainsi la coupe de Quidditch à la maison des vert et argent, l’avait singulièrement allégé, il n’en restait pas moins particulièrement traumatisé, qu’il veuille ou non l’accepter. Noyer sa dépression latente dans l’alcool n’était clairement pas la meilleure idée du siècle, mais à défaut de se bourrer la gueule comme certains autres Serpentards -les septièmes années pour ne pas les nommer- il s’arrêtait au moment où son esprit se grisait un minimum, devant rester alerte au cas où Viska ferait une crise. Car s’il déprimait, ou peu importe le nom que les médicomages voudraient mettre sur le mal dont il était atteint, il était hors de question qu’il ne baisse sa garde malgré tout.

La journée avait été rythmée par une avalanche de courriers, à toute heure, et destinés à tous les élèves de l’école, de la première à la septième année. Les premières lettres avaient apparement surpris les lecteurs au petit matin, qu’à d d’autres surveillaient fébrilement le moindre bruissement d’ailes. Jensen lui, avait reçu la sienne dans l’après-midi, alors qu’il se rendait aux toilettes. La lettre décachettée et son contenu lu, il l’avait froissée en boule et fourrée au fond de la poche de son pantalon, ne voulant plus y repenser. Il avait surveillé du coin de l’œil si Viska en recevait une, alors qu’il savait d’avance ce qu’elle risquait d’avoir. Dans les quelques cours seulement qu’il avait suivit, Trelawney n’avait pas arrêté de répéter, inlassablement, que le Sinostros allait s’en prendre à Viska. Sans déconner ? Le disque de la voyante slash charlatante était plus que rayé. Cependant, la blonde reçut tout de même une missive, que Jensen regarda d’un air suspect. Suivant sa petite amie dans la salle de Sterne en silence, il la regarda se diriger vers la barre, avant qu’elle ne prenne place au sol. Il alla s’asseoir à ses côtés, regardant par dessus son épaule pour lire la prédiction en même temps que Viska ne l’annonçait à haute voix.

Les premiers mots de la lettre eurent le don de lui faire lever les yeux au ciel. Elle dramatisait vraiment tout, cette vieille peau. La suite n’était pas en reste, et Jensen du se retenir de lâcher un juron, que Viska laissa entendre à sa place. « Elle n’a vraiment rien d’autre à dire que des idioties pareilles ? Ça fait un mois qu’elle te le rabâche son Sinistros. Tout le monde sait pourquoi, c’est n’importe quoi, je ne comprends même pas pourquoi elle est encore professeure. Est-ce qu’elle a réussit à faire une seule prémonition correcte depuis celle de Potter ? Non, je ne crois pas. » Il reposa son regard sur la petite boule de papier froissée au loin, avant de regarder Viska ennoncer qu’elle allait arrêter la divination. Comme pratiquement tous les cinquièmes années qui avaient eu cette lubie en troisième année sans doute. « Je ne comprends déjà pas pourquoi tu as pris ça pour commencer. Est-ce qu’il y a seulement des élèves qui continuent la matière après trois ans avec cette folle ? » Il en doutait fortement, ou en tout cas, cela lui était inconnu.

Lorsque Viska lui demanda s’il avait reçu une prédiction, le brun poussa un soupir, levant les yeux au ciel, blasé par toute cette histoire. « Oui et non. Ce qui me pousse encore plus à dire que Trelawney est une vieille folle qui n’a rien d’autre à faire de sa vie que de tous nous emmerder. » Langage. Ça ne voulait rien dire bon. Jensen fourra la main dans la poche de son pantalon pour en sortir la petite boule, plus que froissée, qu’il tendit à Viska. « Boule de cristal : Un garçon aux yeux bleus essaie de vous voler votre petite amie. Votre couleur porte bonheur : le rouge. Votre animal totem : le chat. » était inscrit en lettres manuscrites, identiques à celles sur la prédiction de Viska. « Si t’as une confession à faire, c’est maintenant, ‘Ska. » laissa-t-il entendre, un petit rire moqueur s’échappant d’entre ses lèvres. Il savait que la blonde plaisait à plus d’une personne, fille ou garçon. Lorsqu’il l’avait lu pour la première fois, il avait, cependant, automatiquement pensé au père de la jeune femme. C’était probablement complètement irrationnel mais il n’avait pas pu s’en empêcher. « Étonnant qu’elle n’ait pas trouvé le moyen de me dire que je devrais déguerpir de son cours, cela dit. » Parce que si lui ne l’appréciait pas, on ne pouvait pas dire que la professeure de Divination le portait particulièrement dans son coeur...
acidbrain


• 1 056 mots •



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1532
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


[THEME PV] Encore le Sinistros ?! Empty
MessageSujet: Re: [THEME PV] Encore le Sinistros ?!   [THEME PV] Encore le Sinistros ?! EmptyLun 1 Fév - 19:09

Encore le Sinistros ?!Viska faisait parti des personnes conscientes que Jensen n’allait pas bien l’arrêt du Quidditch est un signe que même elle ne peut pas louper et c’était autant pour cette raison que par manque d’énergie qu’elle le laissait faire ce qu’il voulait sans rien dire. Elle se montrait docile en dépit de son caractère emporté, se disant que Jensen avait besoin de tout contrôler pour se rassurer. Et comme elle n’était pas dupe du semblant de normalité qu’il essayait de maintenir, elle doutait qu’il le soit totalement de ses propres simagrées. Viska essayait tant bien que mal de laisser la part optimiste et joviale de sa personnalité prendre le dessus, mais elle était encore trop sous l’emprise de son traumatisme pour réellement donner le change. Sans même ajouté que, même lorsqu’elle ne s’évanouissait pas, elle n’était pas très douée pour dissimuler ce qu’elle ressentait. Le sourire constant qu’elle affichait devant ses amis et camarades s’effaçait systématiquement lorsqu’elle imaginait que personne ne regardait dans sa direction c’est mésestimer les nouvelles capacités de surveillance de Jensen. Si son côté positif n’avait même pas pu être anihilé par Nathan, Viska n’avait quand même pas l’impression d’avoir beaucoup de raison de se réjouir.

Une fois sa prédiction lue et envoyée à l’autre bout de la pièce, Viska glissa sa main dans celle de Jensen et posa la tête sur son épaule dans un soupir assorti au plis soucieux qui se dessinait sur son front. Elle commençait à en avoir marre de supporter les promesses de malheur de Trelawney : elle avait été torturée pendant six jours, c’était pas assez aux yeux de la professeure de divination ? L’écossaise considérait qu’elle avait eu plus que sa part côté malheur, merci bien. « Je ne crois pas non plus… et puis c’est tellement pas subtile, comme si on ne savait pas ce que représentait le sinistros, il a fallu qu’elle ajoute la mention des yeux. C’est stupide. » Mais mieux valait s’en agacer que de se laisser envahir par l’angoisse, la colère restait un sentiment refuge surtout quand elle avait un objet si clair. « Certaines filles, oui. Mais… dis… tu crois que je pourrais demander à arrêter avant la fin de l’année vu les circonstances ? Je ne sais vraiment pas combien de temps je vais réussir à m’empêcher de lui envoyer sa boule de cristal à la figure si elle continue sur cette lancée. » En plus, valider sa BUSE de divination dans ces conditions lui paraissait assez improbable. Comme tout le monde, elle pipotait quand elle écrivait ses devoirs, mais quand même… Et si elle arrêtait la divination, Jensen pourrait peut-être retourner suivre un peu sa propre option bien qu’elle se garderait d’en faire la suggestion. Que ce soit à l’infirmerie ou une fois qu’ils étaient revenus en classe, il avait paru peu décider à la laisser seule. Elle ne l’en blâmait pas : elle avait disparu justement avant un cours de divination, les options ne paraissaient donc pas vraiment être un moment très sûr. Poudlard dans son entièreté ne paraissait d’ailleurs plus aussi rassurant qu’autrefois. Viska ne se sentait clairement pas en sécurité dans le château même si, depuis que son ancien bracelet avait été cassé, elle n’avait plus le sentiment permanent d’être épié.

Elle lut ensuite la prédiction que Jensen avait reçue qui était d’un autre genre que la sienne. « Tiens, c’est amusant, on a la même couleur porte bonheur. Ce qui me fait penser pour la mention de la rose dans la mienne que je t’ai pas montré un truc... » Elle se détacha un peu de lui pour relever sa jupe sur sa cuisse droite : une attache en cuir s’y trouvait dans laquelle était glissé un petit poignard de lancer avec une rose sur le manche. « Cadeau de Myrielle. Va falloir que je fasse attention à la longueur de mes jupes parce que c’est interdit par le règlement. » Avoir une arme ne l’aurait sûrement pas aidé face à Nathan (bien plus fort et expérimenté qu’elle), mais c’était tout à fait le genre de sa tante de lui offrir ce type de cadeau. Elle-même en portait cinq en permanence et elle avait dit plusieurs fois pendant les entraînements combien elle trouvait stupide le règlement de non port d’arme alors qu’une baguette pouvait être tout aussi dangereuse manipulée par quelqu’un de mal intentionné. Viska ne pouvait qu’abonder dans son sens mais ce n’était pas elle qui faisait les règles… cela dit, aucun adulte n’irait fouiller ses affaires (et encore moins regarder sous sa jupe même si Trelawney faisait drastiquement baisser la moralité du corps enseignant dans son ensemble), depuis son enlèvement, c’était à peine s’ils osaient croiser son regard.

Une fois que Jensen eut pu voir l’ouvrage et les jolies jambes de sa copine, elle remit correctement sa jupe et répondit à la plaisanterie de  son petit ami sur le même ton : « Aucun nouveau prétendant à signaler, cela dit, elle se mouille pas trop : presque tous les garçons de mon entourage ont les yeux bleus » et le seul d’entre eux qui l’avait un peu mise mal à l’aise ces dernières semaines était Aaron. Elle doutait toutefois que Trelawney ait visé le camarade de dortoir de Jensen plus qu’un autre garçon : Viska soupçonnait que la professeure avait seulement cherché à titiller le jeune homme par vengeance. Elle n’appréciait guère qu’il reste dans ses cours. Ça restait petit comme méthode… mais inutile, Jensen n’était ni assez bête, ni assez jaloux pour croire qu’un type quelconque essaierait de lui piquer sa petite amie. Il le croirait d’autant moins que c’était Trelawney qui le lui disait, elle n’était pas un exemple de fiabilité comme ils l’avaient tous les deux déjà fait remarquer.

« Elle essaie de te rendre jaloux je pense, elle doit se dire que si tu te fâches, tu ne viendras plus dans son cours ou quelque chose comme ça. C’est une stratégie stupide et un piège grossier mais ça correspond bien à son goût pour les drames en tout genre. À son âge, on aurait pu penser qu’elle serait plus mature que ça. » Viska fronça le nez avec une petite moue dégoûtée et attrapa ses cheveux pour tous les ramener d’un côté, passant son agacement sur ses pointes innocentes dans lesquelles elle passait des doigts rageurs. Vraiment, elle ne pouvait plus voir cette prof en peinture !

{1 066}
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 664
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


[THEME PV] Encore le Sinistros ?! Empty
MessageSujet: Re: [THEME PV] Encore le Sinistros ?!   [THEME PV] Encore le Sinistros ?! EmptyMar 2 Fév - 8:54

Jensen avait toujours sciemment évité la divination, aussi bien en option que lorsque Peony et Viska révisaient pour cette matière, mais depuis que Viska s’était volatilisée avant un cours de divination, il mettait un point d’honneur à y aller, que Trelawney accepte ou pas. Sa main dans celle de Viska, la tête de sa petite amie sur son épaule, Jensen regardait un point invisible en face de lui, écoutant ce que la blonde avait à lui dire. Il ne comprenait pas pourquoi la Divination était toujours enseignée, ni même pourquoi on obligeait les élèves à continuer cette option une fois que trois ou quatre menaces de mort prochaine avaient été proférées. Il fallait être complètement fou pour s’obstiner dans cette voix. Mais en même temps, le capitaine des vert et argent n’estimant pas énormément la directrice de l’école depuis mi-février, tout ce qu’elle pourrait faire serait analyser et critiquer sans vergogne. « Elle est complètement ravagée, McGonagall devrait la mettre à la retraite, entre ses cours insupportables et ses lubies soudaines, c’est n’importe quoi. Si mon père savait ça... » En réalité, son père le savait déjà, mais Jensen n’était pas tout à fait sûre ce que Raphaël McGowan, President-Sorcier du Magenmagot était capable de faire dans les affaires de l’école. C’est que la vieille mégère qui leur servait de directrice ne se laissait pas faire ni malmener par le Ministère. « Je ne sais pas. Tu peux toujours essayer de voir avec ma sœur, en soit, les circonstances jouent en ta faveur, et tout le monde sait qu’elle a un grain. Je suis sûr que si un élève, une fois, n’a pas deux options à la fin de la cinquième, ce n’est pas bien grave. » Mais il n’était lui-même certain de rien et il valait bien mieux pour Viska qu’elle en parle à leur directrice de maison. Alors oui, certes, elle avait peut-être un avantage certain puisqu’elle sortait avec le frère de sa directrice de maison et que ça pouvait apporter certains privilèges, comme celui de pouvoir sortir les week-ends alors que les autres restaient cloîtrés au château quand il n’y avait pas de sortie à Pré-au-Lard, mais fallait-il rappeler que la jeune femme avait frôlé la mort de près ? Non, c’est bien ce qu’il me semblait. Donc l’un dans l’autre, ça valait peut-être la peine de tirer sur la corde, autant qu’elle le pouvait. L’an prochain, elle ne serait peut-être plus aussi couvée par la direction et les professeurs.

Il ne réagit pas vraiment à la couleur porte-bonheur commune, le rouge n’étant pas vraiment une couleur dont il avait l’habitude. Il était un serpent, l’avait toujours été, le serait à jamais, preuve en était, la forme de son patronus et de son animagie. Mais peut-être que dans sa folie, Trelawney avait eu pitié du jeune couple, qu’en savait-il lui ? Il haussa un sourcil, intrigué, quand Viska lui dit qu’elle devait lui montrer quelque chose de nouveau et posa rapidement son regard sur la cuisse de la blonde, et plus particulièrement le poignard. « Sérieusement ? Elle n’a pas confiance en moi ou quoi ? » Non, il ne prenait pas du tout cela personnellement enfin ! Il savait bien que Viska était douée avec des poignards, elle lui avait fait une démonstration lors de leur première sortie à Pré-au-Lard, mais fallait-il rappeler qu’elle ne s’était pas entrainée depuis son enlèvement ?

Laissant la main de sa petite amie, Jensen passa un bras autour de ses épaules, serrant la vipère contre lui, alors qu’elle répondait à sa plaisanterie, sans savoir que leurs camarades de classe n’étaient pas ceux qui dérangeaient le plus Jensen.  « Hum... Encore un coup d’Alan et ses messages à la con peut-être. » Jensen, jaloux ? Pas du tout enfin ! Mais vraiment, il avait considéré le jaune et noir comme un ami durant de nombreuses années, tout ça pour quoi ? Pour qu’il largue sa meilleure amie comme une vieille chaussette à la moindre contrariété et qu’il revienne, la bouche en coeur, comme si de rien n’était quand il ne se sentait plus assez fort pour faire face à la réalité ? Du grand n’importe quoi. En plus de cela, les déclarations suspectes du Poufsouffle avaient laissé un goût amer à Jensen, qui se retenait d’aller le voir et que lui coller son poing dans la figure. A défaut, il se contentait de le maintenir le plus éloigné possible de Viska. Il ne pouvait trop rien dire quand il était aux côtés de Prudence -même si ce n’était pas l’envie qui lui manquait- car il savait que Viska avait malgré tout besoin de sa meilleure amie, mais il surveillait généralement les échanges de loin. Ou trouvait quelqu’un pour le faire à sa place, genre Peony ou Victoire. Il devait d’ailleurs avouer que la proximité soudaine qu’il avait avec Victoire le dérangeait presque moins. Enfin, elle restait une Gryffondor insupportable, surtout depuis que Serpentard avait officiellement récupéré la coupe de Quidditch des mains des lions. « Enfin, si elle disait la vérité, ça se saurait. » Ce qui, depuis le temps, n’était clairement pas le cas. Il ne disait qu’elle n’avait pas, une fois ou deux réalisé un exploit, mais clairement, là, elle avait forcé sur le Whisky Pur-Feu, si vous vouliez son avis.

Il haussa un sourcil à la supposition de Viska. « Sérieusement ? Elle a quel âge, dix ans ? C’est digne de Reynolds, une connerie pareille... Ou de Mulligan, tiens. Ce n’est pas une ancienne Gryffondor ? Elle est aussi frappée qu’eux... » Quoi ? Une dent contre les rouge et or ? Pas vraiment, son frère aîné en était un après tout, mais il fallait bien avouer que le cru actuel des lionceaux était sacrément attardé. Et ne parlons même pas des blaireaux, qui pour le coup, en étaient des gros. Mais la colère latente de Jensen jouait peut-être un peu sur sa perception des élèves qui l’entourait. Il en supportait peu : Viska, bien entendu, Peony, Karen et Michael, ses cousins et les membres de l’équipe de Quidditch, ou encore Lucrecia, Kate ou Alex. Dans l’ensemble, il ne supportait donc que les Serpentards, et Victoire parce qu’il n’avait pas le choix -encore que, là, tout était relatif,  supporter était un bien grand mot. « Je ne comprends pas trop le rouge. Ça n’a jamais été ma couleur. Je veux dire, t’as bien vu ma chambre, mes habits. J’ai pratiquement rien de rouge. » Il fit une pause, avant de reprendre, d’un ton plus dramatique : « J’espère que ça ne veut pas dire que je dois encore plus me coltiner Victoire. Même si sa tête de harpie est géniale depuis qu’on a gagné la coupe. » Un sourire mesquin étira les lèvres du capitaine des vert et argent, à l’idée de voir la mine déconfite de Victoire. Ça valait presque toutes les premières places du monde. Non, il ne se satisfaisait pas du malheur du monde, juste de celui de Victoire Weasley.
acidbrain


• 1 152 mots •



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1532
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


[THEME PV] Encore le Sinistros ?! Empty
MessageSujet: Re: [THEME PV] Encore le Sinistros ?!   [THEME PV] Encore le Sinistros ?! EmptyMar 2 Fév - 12:15

Encore le Sinistros ?!« Ce ne serait pas bête qu’elle se mette à la retraite, même Flitwick a fini par lâcher sa chaire de sortilège… et pourtant, lui, il était très compétent. » Autant il y avait des professeurs comme Trelawney dont on se demandait comment elle avait fait pour avoir le poste le hasard d’une prédiction dite au bon moment, autant il y en avait d’autres dont la réputation était impeccable et l’ancien professeur de sortilège et directeur de Serdaigle était de ceux-là. Le professeur Montgomery-Bones avait longtemps été son assistante donc ses cours étaient bons aussi, mais la directrice de Poufsouffle était moins attachée à l’école que ne l’avait été son prédécesseur – qui s’occupait d’ailleurs toujours de la chorale pour cette raison -. « Hum… il faudrait que j’arrive à le lui demander avant le début de son congé maternité. Franchement aujourd’hui c’est la goutte qui fait déborder le vase… J’en peux plus de m’entendre dire qu’il va encore m’arriver des trucs. » Elle frissonna sans pouvoir s’en empêcher. Des prédictions sur sa fin prochaine n’était pas vraiment l’idéal pour ses nerfs fragiles. Et encore… elle était bien plus solide que la moyenne des filles de son âge ayant bénéficié de l’entraînement de sa tante… même si rien n’aurait vraiment pu la préparer à ce qu’elle avait vécu avec Nathan, mais elle avait quand même réussi à s’en sortir grâce à son ingéniosité, ça restait une consolation. Pour une fille aussi orgueilleuse que Viska, il n’y avait pas de petite victoire, et bien que traumatisée, elle était quand même assez fière d’avoir été plus maline que Nathan.

« C’est Myrielle, tu sais bien que sa confiance va d’abord aux armes blanches et seulement après aux gens. » tempéra Viska qui n’avait pas cru que son petit ami pourrait voir dans le cadeau de Myrielle un manque de confiance en lui. La blonde savait que sa tante souffrait en réalité d’un manque de foi flagrant envers autrui, ce qui incluait probablement Jensen en dépit de l’affection que la styliste avait pour l’adolescent. Viska comprenait cependant pourquoi elle était comme ça : après avoir eu le déplaisir de passer quelques jours en sa compagnie, il était clair pour la jeune fille que sa tante avait du en baver lorsque Nathan était son tuteur. « D’ailleurs, j’y pense là, mais McGo’ a suggéré que je reprenne Sterne et les entraînements. » Elle passa machinalement les doigts sur le poignard qu’elle sentait à travers le tissu de sa jupe et soupira : « J’ai répondu que je n’étais pas prête. Je ne sais pas si ce serait prudent tant que j’ai des… absences ». Concernant Sterne, elle supposait être la seule décisionnaire, mais pour les entraînements, il fallait qu’Alex’ soit d’accord et elle ne sentait pas forcément son cousin très partant non plus. Il la jugeait sûrement encore trop faible ce qui était aussi réaliste que c’était vexant. Elle était sensée être une fille sportive pourtant… mais en un temps très court, elle avait énormément perdu de ses capacités, au moins en force pure.

Jensen passa un bras autour de ses épaules et elle se blottit contre lui, profitant qu’ils étaient seuls pour mettre de côté sa retenue. Ce n’est qu’ensuite qu’elle répondit au sujet d’Alan : « Selon les dernières informations en notre possession, je ne suis pas exactement le genre d’Alan tu sais… donc si quelqu’un veut me voler à toi, ce n’est sûrement pas lui… même si, vu le contexte, c’est vrai que ses messages étaient bizarres. » Déjà parce que Viska ne disait pas à ses amis qu’elle les aimait (elle ne faisait pas une habitude non plus de le dire à Jensen remarquez, une fois lui avait suffi), mais surtout parce qu’ils n’étaient plus aussi proches tous les deux qu’avant. Certes, Alan avait les yeux bleus, cela étant il n’était pas le seul : Aaron et Thomé aussi, or le premier avait les mains un peu trop baladeuses, quant au second, il lui donnait des petits noms. S’il fallait vraiment prêté foi à Trelawney (ce dont elle se garderait, mais admettons), elle irait plutôt chercher dans leur direction que dans celle d’Alan parce qu’elle était sûre et certaine d’être une fille. Quoi qu’il en soit, peu importait quel garçon s’intéressait ou ne s’intéressait pas à elle puisque de son côté ses sentiments à elle étaient clairs. Tant pis si au passage ça en frustrait quelques uns, Viska s’en fichait.

En plus, la jeune fille soupçonnait vraiment que tout ceci n’était qu’une vaste blague qui, dans le cas de Jensen, se teintait d’agacement parce que madame la voyante en avait marre d’avoir un invité dans son cours. Elle leva néanmoins les yeux au ciel à la mention de V et Flynn que, pour une raison incompréhensible pour elle, Jensen ne supportait pas. Ils avaient certes été taquins dans le passé, mais ils se comportaient mieux maintenant quand même… et surtout, ils étaient ses amis à elle. « V ne ferait jamais ça... » protesta-t-elle en se demandant si dire de même pour Flynn ne serait pas poussé le bouchon trop loin. Flynn avait un certain goût pour le bordel et le provoquait sciemment. V était moins comme ça (surtout parce qu’elle était préfète cela dit). « En plus, Trelawney était à Serdaigle, pas à Gryffondor. » c’était écrit sur la jaquette de son livre (qu’elle faisait évidemment acheter à ses élèves, ils étaient sûrement ses seuls lecteurs…).

« C’est vrai… mais moi j’aime bien le rouge par contre, ma robe de bal était rouge. » Même si Viska portait plus spontanément des couleurs pastels ou du blanc parce que ça allait bien avec ses cheveux blonds et ses grands yeux bleus, elle n’avait rien contre des couleurs plus foncées de temps en temps. Le rouge était clairement la couleur de sa tante, c’était d’ailleurs pour ça que sa robe avait été rouge, Viska ayant laissée carte blanche à Myrielle pour l’occasion. Bien que jolie, Viska doutait de remettre un jour cette tenue vu qu’elle l’avait portée pour Flynn (et qu’elle ne manquait pas de robes : techniquement elle en avait plus que le nombre de soirées auxquels elle assistait dans l’année). « J’ai aussi un très bel ensemble de lingerie rouge, je suis sûre que d’une certaine façon il pourrait nous porter bonheur si je le mettais ce soir... » lui murmura-t-elle d’une voix douce, un léger sourire suggestif aux lèvres en priant toutefois pour que cette jolie proposition ne tombe pas à l’eau à cause d’un devoir qui leur tomberait dessus sur ce qui restait de la journée. Avec les BUSES qui approchaient, la balance de leur temps entre plaisir et devoir avait drastiquement penché en faveur des devoirs les jours de semaine.

Ils savaient cependant se ménager de bons moments, l’après dernier match en avait été : il fallait bien fêter dignement la coupe enfin remportée par leur maison. Moins séductrice, le sourire de Viska se fit plus amusé : « Je doute que tu puisses te coltiner plus Victoire que maintenant, elle a son Teddy chéri à s’occuper. » Entre la défaite annoncée de Gryffondor (même si les lions pouvaient encore espérer battre Poufsouffle et sauver l’honneur) et le prochain départ de Ted, Vic’ allait carrément être insupportable dans les semaines à venir. Ça promettait de grands moments avec Jensen !

{1 223}
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 664
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


[THEME PV] Encore le Sinistros ?! Empty
MessageSujet: Re: [THEME PV] Encore le Sinistros ?!   [THEME PV] Encore le Sinistros ?! EmptyVen 5 Fév - 12:04

Voir Trelawney partir à la retraite semblait aussi improbable que de voir McGonagall laisser les rênes de l’école à quelqu’un d’autre. Cela étant, c’était un peu la même chose pour Binns, toujours inlassablement présent, et il fallait admettre que le départ à la retraite du professeur Flitwick avait été particulièrement surprenant. Personne ne s’y était attendu, et même si le professeur restait pour s’occuper de la chorale, le changement avait eu de quoi déstabiliser certains élèves. « Elle devrait partir milieu de mois, ou peut-être début mai, je ne sais pas trop. Va la voir avant la fin de la semaine, c’est plus sûr. » Non pas qu’il espérait voir sa sœur partir le plus tôt possible, mais Heaven n’avait jamais réellement tenu le terme de ses grossesses. Mieux valait s’assurer d’éviter la divination jusqu’à la fin de l’année le plus tôt possible.

Fronçant les sourcils à la réponse de Viska concernant sa tante, le serpent se retint cependant de faire un commentaire. Il savait qu’il n’était pas capable de protéger Viska des dangers extérieurs. À Poudlard, de leurs camarades, ça allait, il surpassait la plupart des autres élèves, mais les adultes étaient indéniablement plus expérimentés et donc plus fort MS que lui. Il n’aurait tenu bien longtemps face à Nathan Symphonie, il le savait. Mais un poignard ne serait pas d’une grande protection non plus, si vous vouliez son avis. « Ah ? Oui, c’est sûrement mieux d’attendre. Je doute qu’Alex accepte de reprendre maintenant de toute façon. » Il parlait surtout des entraînements, plus problématiques à son avis que Sterne. « Erin gère Sterne, non ? Elle sait ce qu’elle fait. » S’il n’était pas particulièrement proche de la septième année, il la connaissait tout de même bien. Après tout, ils étaient ensemble dans l’équipe de Quidditch depuis des années, et Peony passait beaucoup de temps avec elle depuis qu’elles avaient Magic Mix en commun. Pour le reste, il ne pouvait pas vraiment dire qu’il la connaissait plus que cela. Il savait qu’elle avait été manipulée par Magicis Sacra, qu’elle souffrait d’un mal que les sorciers ne comprenaient pas réellement, et ça s’arrêtait, plus ou moins, là. Quant à Sterne, l’épuisement de Viska après une seule danse en compagnie de la galloise lors de la petite soirée qu’elles avaient organisé suffisait à l’écossais pour décrété qu’il était bien trop tôt. Même si, forcément, le manque d’entraînement entraînait forcément une perte d’endurance, qui entraînait une fatigue plus rapide. C’était un cercle vicieux, il le savait, mais cela valait-il réellement la peine de le briser maintenant ? Quel bien cela apporterait-il à Viska, de toute manière ?

Haussant les épaules, Jensen devait bien admettre qu’il ne savait pas vraiment quoi penser des messages d’Alan à Viska. Quelque chose, dans ces messages, le dérangeait. Quoi exactement, il ne saurait pas le dire, et voulait donc bien admettre qu’il s’agissait d’un tout. « On ne sait jamais, il s’est bien souvenu de ton existence sans crier gare. » Si Jensen se fichait pas mal des amourettes de ceux qui l’entourait, il devait admettre qu’il ne comprenait pas tellement comment l’on pouvait être attiré par le même sexe. Peut-être -sûrement même- parce que son éducation avait été stricte et vieillotte, dans un grand respect des traditions, des habitudes et des mœurs propres aux Sang-Purs. Et par esprit de conservation, la bisexualité ou l’homosexualité n’était jamais bien vue. Il fallait protéger la pureté du sang, tout en continuant les lignées. Forcément, dans une optique pareille, on ne pouvait être qu’hétérosexuel. Il ne l’avouerait d’ailleurs jamais, mais il avait, fut un temps, pense que ses parents le promettrait à Karen. Après tous, les deux enfants se connaissaient depuis leurs naissances pratiquement, et n’avaient que quelques mois d’écart. En plus, ils s’entendaient bien. Cela dit, il semblait que leurs parents n’aient pas -encore ?- eu recours à cette machinerie, ce dont Jensen ne se plaignait pas. Il aimait, bien entendu Karen, et il ne voyait pas vraiment sa vie future sans elle, mais mari et femme ? Cette idée lui paraissait complètement incongrue.

Il leva les yeux au ciel quand Viska défendit Vanellope. Il ne comprenait pas vraiment ce que sa petite amie pouvait trouver à la née-moldue de si intéressant pour être autant de son côté. Elle lui faisait vivre un enfer depuis Janvier, quand même. Alors, certes, elle avait tenté de se racheter une conscience -ou était-ce une place sur la liste restreinte des personnes ayant le droit d’approcher Viska ? La limite était floue- depuis que la blonde avait été enlevée, en lui donnant, par exemple, une de ses tablettes -dont il ne savait absolument pas se servir, et pour laquelle il avait laissé Peony faire la plupart des réglages, très mauvaise idée cela étant, elle s’en était donnée à cœur joie- mais quand même. « Gryffondor, Serdaigle, c’est la même chose, elle est complètement barge. » Et de toute façon, Jensen n’avait pas lu son livre. Il se doutait d’ailleurs que sa simple présence insupportait la professeure de Divination, mais il s’en fichait pas mal, il fallait l’avouer.

Pour ce qui était de la couleur rouge, Jensen ne comprenait vraiment pas. Il associait cette couleur, surtout dernièrement, au sang plus qu’à autre chose. Et voir du sang n’était clairement pas un adage de bonheur, n’est-ce pas ? Un fin sourire étira ses lèvres à la mention de l’ensemble de lingerie de Viska. Si tout s’était fait assez naturellement au début de leur relation, depuis qu’elle était revenue Jensen avait eu du mal à redevenir intime avec la blonde. Cela avait engendré des mots, des pleurs et des silences pesants. Des blocages aussi, qu’il avait dû surpasser, pour son propre bien et celui de Viska. Pourtant, encore maintenant, il arrivait qu’il voit le visage de son père biologique s’imprimer dans son esprit. C’était moins fréquent qu’avant, et plus dans ses cauchemars que lorsqu’ils étaient ensemble, mais ça arrivait encore, parfois. Mais il restait un adolescent de presque seize ans, dirigé par ses hormones et ses envies. La soirée ayant suivit la victoire de Serpentard sur Serdaigle avait d’ailleurs, une nouvelle fois, été la preuve que sa fierté et son ego étaient des moteurs importants de sa libido. « Il nous porterait plus bonheur par terre que sur toi... » Esquissant un sourire malicieux, Jensen savait que Viska comprendrait l’allusion. Ses envies avaient, malheureusement pour les vêtements de la blonde, la mauvaise manie de les faire disparaître très -trop?- rapidement.

La fierté d’avoir battu Gryffondor, à la loyale malgré ce qu’elle voulait bien en dire, et d’avoir remporté la coupe de Quidditch en gagnant les trois matchs dès sa première année en tant que capitaine rendait Jensen particulièrement moqueur. Même s’il n’avait pas participé au dernier match, ce que toute l’équipe avait compris -ou presque, coucou Karen- il en restait le capitaine. « Elle va être insupportable l’an prochain. Je te préviens, si elle soûle trop, je ne l’approche pas. » Mais aurait-il le choix ? Ce n’était pas sûr. « Je ne sais vraiment pas ce que Lupin lui trouve. » Okay, il était clairement de mauvaise foi, car sans Victoire à ses côtés la semaine où Viska avait disparu, il ne savait pas trop où il serait en ce moment même. En asile psychiatrique peut-être, c’était fort possible. Mais quand même, il y avait des limites à tout. Préférant revenir sur les prédictions farfelues reçues par toute l’école, sujet tout de même moins dangereux que celui de Victoire Weasley, le capitaine des vert et argenté reprit : « Apparement, Peony s’est vue promettre un garçon brun comme âme sœur. Je te laisse te débrouiller avec ça, hein. » Parce que lui, il préférait nettement éviter de la voir la rouquine retomber dans ses travers et être, à nouveau, amoureuse de son frère aîné. Cela étant, après ce qui était arrivé à Viska, elle avait peut-être compris que ce n’était pas une bonne idée du tout ? Il faudrait quand même qu’il voit avec Dahlia ce qu’elle en pensait. Lucas par contre, même s’il fricotait avec Karen désormais, ne serait peut-être pas ravi de cette prédiction.
acidbrain


• 1 336 mots •



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1532
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


[THEME PV] Encore le Sinistros ?! Empty
MessageSujet: Re: [THEME PV] Encore le Sinistros ?!   [THEME PV] Encore le Sinistros ?! EmptyVen 5 Fév - 18:45

Encore le Sinistros ?!« J’irai demain. » confirma-t-elle au sujet de leur directrice de maison et de son futur congé maternité qui ne saurait plus tarder. Mieux valait régler cette question avec elle qu’avec son ou sa remplaçante, Viska avait toujours eu de bons rapports avec son professeur de potions, même si elle n’était pas l’élève la plus brillante de la classe, elle n’était pas du genre à se laisser dégoûter par les ingrédients et se montrait relativement méticuleuse. De manière plus générale, Viska était une assez bonne élève avant le retour de Nathan dans sa vie. Elle avait perdu en efficacité à cause de son manque de sommeil puis de ses absences, mais certains enseignants ne lui en tenaient pas trop rigueur même si elle était notée exactement comme tous ses camarades pas de pédagogie différenciée ? Je crie au scandale!

Concernant la divination, elle espérait pouvoir arrêter sans heurt ni fracas. Elle n’était pas contre passer l’examen de fin d’année dans cette matière, elle voulait juste être dispensée d’aller en cours pour ne plus avoir à attendre la prédiction de sa mort prochaine deux fois par semaine. Amenée avec tact, elle pensait avoir ses chances : tout le monde connaissait les tendances au drame de Trelawney, et il s’entendait que Viska ait du mal à le supporter à la longue.

« Moui… je ne suis pas en sucre pourtant... » commença-t-elle au sujet des entraînements parce que ce n’était pas parce qu’elle laissait aux hommes de sa vie le contrôle qu’elle ne trouvait pas qu’ils exagéraient un peu par moment. Certes, elle tombait dans les pommes à tout bout de champ, mais Alex’ et Jensen restaient beaucoup trop stressés par des détails. Pas plus tard que la veille, son cousin l’avait obligé à mettre un pull parce qu’il trouvait qu’elle était habillée trop légèrement pour la saison et qu’elle risquait d’attraper froid. Comme si c’était son genre d’attraper un rhume c’est bien connu que les idiots ne s’enrhument pas voyons ! « Après, je suis d’accord, c’est trop tôt pour que je me batte contre lui. Déjà qu’au mieux de ma forme il m’étale… Mais je ne sens pas Alex’ très serein sur la reprise de l’entraînement même à moyen terme. » Un pli soucieux barra son front : elle pourrait s’entraîner sans lui, mais elle savait que ce serait moins efficace. Elle claqua la langue sur son palais, vaguement agacée. En plus, elle se doutait que Jensen serait du côté d’Alex’ : ils avaient le même genre de principes un peu vieillots concernant les femmes et le même sentiment de culpabilité quant à ce qui lui était arrivé.

Quant à Sterne, Erin gérait effectivement. La métisse avait l’habitude avec Magic Mix d’organiser des répétitions et les notes de Viska étaient parfaitement ordonnées pour ce qui était des chorégraphies. « Oui, Erin assure… seulement… la patience ça n’a jamais été mon fort et j’aimerais, j’sais pas, guérir vite ? Que tout redevienne comme avant ou quelque chose comme ça. » Elle soupira, sachant combien cette idée n’était pas réaliste. Elle ne pouvait pas juste aller mieux simplement parce qu’elle le décidait (croyez bien qu’elle avait déjà essayé). Et elle ne pouvait  raisonnablement pas reprendre ses activités tant qu’elle n’était pas plus en forme. Cela paraissait inextricable… Elle hésita à soulever l’autre problème induit par sa fragilité à savoir qu’elle n’était pas autonome et que tout son entourage devait s’occuper d’elle, ce qui n’était confortable pour personne. Elle pensait (ou espérait) qu’ils le faisaient parce qu’ils le voulaient, mais ça la mettait quand même un peu mal à l’aise. Viska était plutôt indépendante dans sa manière de vivre, malgré ses côtés princesse, elle n’avait pas l’habitude qu’on s’occupe d’elle. Elle était plutôt celle qui veillait sur ses camarades et amis. Finalement, elle renonça à s’étendre sur le sujet et conclut par un : « Je suppose qu’il vaut mieux que je laisse faire le temps quand même, quoi qu’en pense McGo’. » Car n’oublions pas que c’était la directrice qui avait suggéré que Viska reprenne ses activités extra-scolaires en premier lieu, ce n’était pas son idée à elle.

« Oui… » fut sa seule réponse concernant Alan bien que cette mention la rendit songeuse. Bien qu’il n’y ait jamais rien eu de romantique entre eux – et pour cause, visiblement il aimait les garçons ! -, le Poufsouffle avait été son ami masculin le plus proche pendant des années. Les premiers temps, son absence à ses côtés avait été très étrange. Elle ne manquait pas d’amis tout court, mais elle était habituée à être avec Prudence, Alan et aussi Quino. Même si la situation entre eux était un concours de circonstances, les dommages étaient profonds. Elle n’en souffrait plus vraiment, d’autant qu’elle avait fini par comprendre les ressorts qui les avaient conduits à cette impasse, mais elle restait nostalgique d’une époque où sa vie était plus simple. Cette année scolaire avait été pourrie dès son commencement, et finalement la seule bonne chose qui lui soit arrivée était son couple avec Jensen. Cela dit, sa relation avec le brun n’était pas sans heurt : lui avouer ses sentiments avait été une épreuve, reconstruire leur intimité après son enlèvement en avait été une autre. Sa cinquième année ne se définissait pas par sa simplicité – et encore, ils n’étaient qu’en avril, rien que cette pensée suffisait à l’épuiser ! -. Mais elle ne dit rien de tout ça, simplement parce que Viska ne s’appesantissait pas sur le négatif ce qui vaut mieux vu que la mule est un peu chargée dernièrement, elle faisait partie de cette catégorie de personne qui essaie de voir le verre à moitié plein : en ce qui concernait ses relations par exemple, elle passait certes moins de temps avec les Poufsouffle, mais beaucoup plus avec ses camarades de maison, et c’était très bien aussi, c’était simplement différent.

N’épiloguant pas sur la question de la maison de Trelawney ou même sur Vanellope (Viska ne comprendra jamais pourquoi ces deux-là s’insupportent, au moins avec Victoire, il y a Quidditch qui explique tout!), elle en vint à faire une suggestion concernant leur couleur porte bonheur à tous les deux. Malgré les tentatives de Nathan, Viska n’avait pas de problème avec Jensen, en revanche elle en avait avec tous les autres garçons qui laissaient parfois s’égarer leurs mains, intentionnellement ou non. En même temps, Jensen étant son petit ami, elle ne voyait pas son contact comme celui des autres personnes qui lui étaient plus étrangères. De la même façon, elle n’éprouvait pas de répugnance quand ses amies proches comme Victoire ou Peony la touchait, tout était une question de degré d’intimité plus que de portée du geste lui-même.

Lorsque Jensen suggéra que ce serait plutôt débarrassée de sa lingerie que cela leur porterait bonheur, elle eut un petit rire amusé et elle l’embrassa d’un air taquin : « C’est vrai aussi, mais il faut bien que je porte quelque chose pour sortir de la salle commune de toute façon... » Elle caressa la joue de son petit ami du bout des doigts et reprit sa position blottie contre lui. L’avantage de passer l’heure de creux de leur emploi du temps ici c’est qu’ils étaient seuls et donc tranquilles. C’était très reposant pour Viska, d’autant plus qu’elle était du genre câline mais évitait d’être démonstrative en public. Comme elle ne voulait pas mettre Jensen mal à l’aise, elle le laissait prendre l’initiative des contacts devant les autres.

L’année prochaine, Ted partait de Poulard. Ce serait difficilement supportable pour son entourage, elle ne pouvait que rejoindre l’avis de Jensen (et pourtant elle adorait Victoire!). « Elle a ses bons côtés, mais c’est vrai que le départ de Ted va être un choc pour elle... » Vu l’obsession que nourrissait la capitaine pour son petit ami ça la rassure, il y a pire qu’elle, ça allait être vraiment très dur pour sa meilleure amie. Malheureusement c’était un problème courant chez les couples avec une différence d’âge. « Pauvre Lucas… même dans les prédictions, il est out. » commenta-t-elle au sujet de la prédiction de Peony. Elle ne savait pas trop comment se situer le préfet actuellement par rapport à la rousse, ça faisait un moment qu’elle ne suivait ça que de loin.

{1 374}
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 664
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


[THEME PV] Encore le Sinistros ?! Empty
MessageSujet: Re: [THEME PV] Encore le Sinistros ?!   [THEME PV] Encore le Sinistros ?! EmptyDim 7 Fév - 11:04

Le fait que sa sœur parte bientôt avait été source d’angoisse pour Dahlia, qui avait, à peine au courant, tenté de savoir si elle allait être remplacée. Typique d’un élève de Serdaigle. A sa défense cela dit, toute cette histoire était arrivée avant l’enlèvement de Viska et depuis, Jensen devait avouer qu’il pouvait compter sur la brune sans trop chercher bien loin. Peony avait sans doute quelque chose à voir là-dedans, mais il n’allait pas s’en plaindre. Les jumelles lui donnaient les cours d’arithmancie qu’il manquait, donc il pouvait bien faire un effort pour ne pas trop râler quand il était avec elle -Peony par contre, en prenait pour deux, mais c’était aussi à ça que servait une meilleure amie, non ?

Pour ce qui était des entraînements, Jensen était le premier à ne pas vraiment être très pressé que la blonde s’y remette. Heureusement, dans sa psychose, Alexandre était de son côté, que cela plaise, ou non, à la directrice de l’école ou à Viska. « Non, mais chaque chose en son temps. » De toute manière, elle l’avait dit elle-même, tant qu’elle faisait des crises, reprendre les entraînements, de danse ou de combat ne servait pas à grand chose, si ce n’est alarmer toutes les personnes qui se souciaient d’elle. A dire vrai, Jensen était ravi de voir qu’Alex était de son côté. Il le connaissait depuis de nombreuses années, et le considérait comme un ami, mais il ne pouvait s’empêcher de penser que si Alex et lui n’étaient pas sur la même longueur d’ondes, la situation serait probablement bien différente.

Les septièmes années avaient été des piliers suite à l’enlèvement de Viska. Candys avait mené Serpentard d’une main experte, tous les élèves sachant plus ou moins ce qu’ils pouvaient ou non faire en présence de Viska. Alfie et Noé avaient repris les rênes de l’équipe de Quidditch le temps que Jensen se remette de tout cela, et Erin elle, avait repris les rênes de Sterne, en plus de ceux de Magic Mix et de sa carrière solo qui débuterait bientôt. Nul doute que sans eux, Serpentard serait devenue une maison zombie. « Je sais, mais tu... » Il poussa un soupir, passant une main dans ses cheveux, cherchant les bons mots. « La rentrée prochaine, c’est bien aussi. » finit-il par souffler, dans l’espoir que la blonde accepte cette proposition. Alex et lui avaient momentanément arrêté le Quidditch, mais il était certain, pour Jensen en tout cas, que l’an prochain serait signe d’un retour à la normale. Quoi qu’en pense la directrice, Viska avait de toute façon une armada d’élèves et d’adultes autour d’elle qui refuseraient tout simplement qu’elle ne se force juste pour faire plaisir à une vieille harpie.

Le capitaine des vert et argent devait bien l’avouer, il n’était pas le plus sympathique au monde ces dernières semaines. Il le savait, mais il n’y pouvait pas grand chose. La plupart du temps, il se contentait de regards noirs, qui suffisaient à faire se carapater les moins courageux. Pour les autres, Jensen brusquait un peu les choses, mais il se contentait, il fallait quand même le préciser, de suivre ce que Viska lui disait. Elle lui avait fait une liste de personnes qui pouvaient ou non l’approcher, des situations qu’elle voulait éviter. Les tensions entre Kate et Karen, par exemple, étaient anxiogènes et à éviter. Alan, lui, faisait partie des personnes que Viska ne voulait pas voir, pour différentes raisons et Jensen, du coup, passait parfois pour le méchant, mais, honnêtement il s’en fichait. Alan avait cherché ce qui lui arrivait maintenant avec Viska. Loin d’être idiot et sans coeur, il ne lui souhaitait pas d’être à nouveau blessé et meurtri par un autre idiot de la trempe d’Evan, mais concernant Viska, le poufsouffle avait lui-même creusé sa tombe depuis l’été dernier. Donc il ne pouvait s’en prendre qu’à lui si la vipère ne voulait pas l’approcher.

Répondant doucement au baiser de sa petite amie, il fronça les sourcils à la suite de ses paroles. « Oui, alors, sa prédiction à l’autre folle, elle ne dit pas que tu dois te trimballer en sous-vêtements devant tout le monde. » Jensen, jaloux ? Pas du tout (602746ème édition, il réussira à se persuader tout seul avec le temps !) ! Mais il connaissait Viska. Il avait grandit à ses côtés pendant quatre ans et demi, il l’avait vu se trimballer avec trois bouts de tissus sur le dos, en se foutant bien de ce que les autres pourraient dire. A la limite, elle ronchonnait seulement quand les préfets disaient quelque chose, encore que, cela venait généralement de Candys, puisque Peony n’était pas forcément mieux et qu’Alfie ne disait pas non pour se rincer l’œil gratuitement.

Haussant un sourcil perplexe, Jensen répondît à Viska concernant Victoire : « Plus de mec, pas de coupe. Elle va être insupportable, c’est ce que je dis. Il ne manquerait plus que Gryffondor perde contre Poufsouffle, et elle meurt. copyright Yosh » Alors, dans l’absolu, Jensen n’était pas assez mauvais pour vouloir la mort de Victoire Weasley. Ils ne s’appréciaient pas particulièrement, c’était sûr, mais de là à vouloir sa mort, il serait relativement extrême dans ses propos. Il aurait pu le dire, sous le coup de la colère, si Serpentard avait perdu son match contre les lions, il ne le niait pas. Mais les faits étant ce qu’ils étaient, Serpentard avait gagné, donc c’était plutôt l’inverse qu’il s’était passé. Preuve en était, Victoire avait crié à l’injustice, à la triche et à tout un tas d’autres choses que Jensen avait du balayer d’un revers de main. Elle était vraiment une très, très, très mauvaise perdante -Hôpital, charité, bonjour! « Il fricote avec Karen, ça à l’air de lui aller. Il faudrait que je lui demande. Mais connaissant Peo, elle va beaucoup trop lire entre les lignes de cette prédiction. Qu’est-ce qui lui a pris à Trelawney de toute façon ? Elle s’ennuyait toute seule dans son grenier ? » Fronçant les sourcils, il ressortit sa propre prédiction de sa poche, la contemplant, le regard vide. « Tu crois que les profs en ont reçus aussi ? » Après tout, pourquoi s’arrêter aux élèves ? En si bon chemin, autant le faire pour le château tout entier, profs et assistants compris !
acidbrain


• 1 033 mots •



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1532
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


[THEME PV] Encore le Sinistros ?! Empty
MessageSujet: Re: [THEME PV] Encore le Sinistros ?!   [THEME PV] Encore le Sinistros ?! EmptyDim 7 Fév - 13:19

Encore le Sinistros ?!Chaque chose en son temps, certes, mais le temps justement s’étirait désagréablement laissant à Viska l’impression que ça ne s’arrangeait pas pour autant. Bien qu’elle la maîtrisât encore, son impatience grandissait de jour en jour. Elle entrait en conflit avec les angoisses de la blonde, ces dernière la poussant plutôt à l’inaction. Avoir peur de tout jamais d’exagération l’encourageait à rester sagement en retrait avec le moins de stimuli possibles. Qu’elle ait même du mal avec certains éléments de décoration de leur salle commune prouvait combien elle était peu prête à se confronter à un retour complet à la normale. Ils travaillaient sur les reptiles dernièrement en métamorphose (et plus généralement sur tout ce qui n’était pas vertébré), quand elle avait vu le serpent enfermé dans un bocal sur le bureau du professeur McGonagall – heureusement c’était elle qui faisait cours ce jour-là -, elle avait fait un bond de son tabouret et n’avait pas pris la fuite seulement parce qu’on l’avait retenue. McGonagall paraissant se rappeler la phobie des serpents de Viska avait fait disparaître l’animal d’un coup de baguette magique et ils avaient finalement travaillé sur les tortues.

Même si Viska était portée sur l’excès et l’exubérance, ce n’était pas son genre d’avoir peur. La dominer restait son objectif à atteindre en priorité genre ça se contrôle : elle était à Serpentard, elle ne pouvait pas continuer à avoir peur des serpents ! Et de l’eau froide, des objets trop chauds, des mecs qui la touchent sans permission, des miroirs, etc, etc... Elle garda toutefois ces pensées pour elle, ne sachant pas trop comment Jensen accueillerait sa résolution de lutter contre ses phobies presque de force alors qu’il n’était pas emballé par de simples entraînements aux arts martiaux.

La rentrée prochaine lui paraissait être excessivement loin mais sachant que son petit ami et son cousin avaient de leur côté lâché le Quidditch pour passer du temps avec elle, elle ne pouvait pas se permettre de faire la difficile. En plus, elle y comprenait que Jensen envisageait quand même de reprendre ses propres entraînements à moyen terme, et ça c’était plutôt positif car elle n’avait pas trop aimé l’idée qu’il reste en retrait de leur équipe alors qu’il voulait passer pro après Poudlard. « Oui, au pire, ce sera à la rentrée prochaine. J’approcherai de mes 17 ans en plus, je pourrai faire de la magie n’importe où, ça me facilitera carrément la vie. » Pour l’instant, sa maison chez ses parents était vu par elle comme le lieu de tous les dangers. Que Nathan ait pénétré sa chambre la dernière fois qu’elle y avait mis les pieds n’aidait pas à s’y sentir en sécurité non plus. Elle comptait sur sa majorité pour faire installer de solides défenses magiques chez ses parents et ne plus jamais être obligée de fuir au petit matin par le train et le bus moldu (elle aime beaucoup le monde de ses parents, un peu moins les transports en commun). Cela ne paraissait plus si important au regard de ce qui s’était passé ensuite, mais le souvenir de cette première rencontre restait imprimé dans son esprit ainsi que le sentiment de danger qui ne l’avait plus jamais quitté depuis. Elle avait eu des moments de sérénité, généralement passés dans les bras de Jensen, pourtant son quotidien était plutôt marqué par une impression de devoir fuir et/ou se cacher.

« Je pensais quand même mettre une robe par dessus. » objecta-t-elle avec un sourire amusée – pourquoi Jensen la prenait-il toujours pour une exhibitionniste à la fin ? parce que c’est parfois le cas - avant de dégager son décolleté de ses cheveux et de sa cravate : « Et puis j’ai retrouvé ma jolie peau, les décolletés, ça m’avait tellement manqué ! Et les mini-jupes ! Je n’en pouvais plus d’être engoncée dans mes fringues ! » Effectivement, elle n’avait plus aucune des traces de brûlures infligées par Nathan, les potions ayant fini de les faire disparaître. Elle était aussi débarrassée de la sensation de picotement induite par le traitement. Si psychologiquement ce n’était toujours pas ça, elle était bien heureuse d’avoir pu retrouver son style vestimentaire. « Mais tu sais, même si tout le monde me voyait en sous-vêtement, ça en rendrait juste certains jaloux de toi. » Viska, consciente uniquement de la jalousie de ceux qui ne sont pas Jensen le retour! Elle n’avait jamais été pudique et considérait que ce n’était pas à elle de se couvrir mais aux autres de savoir se tenir. Elle n’avait arrêtée de se promener en sous-vêtements dans la salle commune depuis qu’elle était avec Jensen que parce qu’elle savait qu’il trouvait ça indécent. En tant que simple ami, son opinion sur le sujet n’avait eu que peu d’intérêt aux yeux de Viska – si ça le gênait, il avait qu’à regarder ailleurs, avait été sa réponse quasi-systématique pendant les quatre premières années de leur relation amicale -, en tant que petit ami, elle pouvait concevoir qu’il ne veuille pas que tous les garçons de leur maison la reluquent. Surtout que certains n’étaient pas hyper discrets. Donc, maintenant, elle restait habillée devant ses camarades, sauf pour ses costumes de scène avec Sterne, certains étaient un peu suggestifs, mais comme elle ne dansait pas ces derniers temps, le sujet n’avait pas de raison d’être.

« Roh ça va, Ted va pas mourir non plus, il sera juste plus à Poudlard. Ça ne pourra pas faire de mal à Victoire de prendre un peu de distance, elle est beaucoup trop dépendante de Ted hôpital, charité, le retour du concept faites ce que je dis, pas ce que je fais. Je ne sais pas trop comment je vais faire pour le match Gryffondor/Poufsouffle parce que bon… d’un côté, il y a Victoire et de l’autre il y a Prudence. Au moins, quand c’est Serpentard, j’ai jamais ce problème. » Elle avait toujours encouragé l’équipe de sa maison, quelque soit leurs adversaires. Elle avait même toujours encouragé Jensen, y compris quand ils sortaient d’une dispute pour une raison x ou y, tout simplement parce que ce qui comptait c’était la victoire avant tout. Quand elle avait quitté l’équipe, ça n’avait pas été parce qu’elle n’aimait plus ce sport, elle n’avait juste plus le temps et puis… ça faisait quand même beaucoup de mauvais joueurs au mètre carré.

Concernant Lucas, elle esquissa une mimique amusée à la mention du fricotage de Lucas avec Karen. Ça avait été assez inattendu et la blonde doutait que ça mène les deux concernés quelque part, mais après tout, tant qu’on n’essaie pas, on ne sait pas : six mois en arrière, elle n’aurait pas misé trois cacahuètes sur Jensen et elle ! « Karen et Lucas… c’est vrai que sur le papier, ça peut fonctionner… mais Lucas était vraiment accro à Peo’, j’sais pas s’il arrivera à l’oublier si facilement. » nuança-t-elle avant d’en revenir à la prédiction de leur amie : « J’espère que Peony ne va pas se mettre à chercher quel mec brun est l’homme de sa vie ». Surtout que clairement elle paraissait plutôt être entourés de blonds romantiquement parlant Lucas vire châtain en vieillissant mais c’est un détail. « Je suppose qu’elle s’ennuyait, en même temps elle est si désagréable, pas étonnant qu’elle ait pas mieux à faire. » s’agaça Viska avec mauvaise humeur car penser à Trelawney s’enthousiasmant sur ses problèmes lui faisait cet effet là. « Mais je ne crois pas qu’elle ait osé pour les adultes, ce serait un coup à froisser McGo’ et j’pense pas qu’elle puisse se permettre d’être virée vu son niveau d’incompétence... » Il paraissait donc logique qu’elle ait évité de se mettre plus dans les ennuis qu’elle ne l’était déjà.

{1 285}
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 664
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


[THEME PV] Encore le Sinistros ?! Empty
MessageSujet: Re: [THEME PV] Encore le Sinistros ?!   [THEME PV] Encore le Sinistros ?! EmptyDim 7 Fév - 18:00

Pas spécialement pour que Viska se remette aux entraînements, Jensen ne savait pas non plus comment il se sentait par rapport à la fin de l’année qui approchait. Une partie de lui lui disait qu’enfermer Viska dans une cage dorée était la meilleure option jusqu’à la rentrée de septembre. La cage dorée en question étant bien évidemment la demeure Lerant-McGowan, mais il voyait mal comment soumettre cette idée à la blonde, et encore moins aux parents de cette dernière sans passer pour le petit con de service qui ne faisait confiance à personne. De plus, il doutait également que la tante de Viska, Myrielle donc, soit très en phase avec cette proposition. Et surtout, Jensen ne savait pas vraiment t où ils en seraient à ce moment là. Faire des plans sur la comète n’était donc peut-être pas la meilleure chose. L’autre partie de lui, d’ailleurs, lui disait que la vipère serait sans doute mieux chez ses parents ou chez sa tante, loin de lui. Que peut-être, Viska irait mieux s’il ne l’étouffait pas.

Du côté de la majorité, Jensen ne voyait pas trop quoi lui répondre. En effet, Septembre approchant, les dix-sept ans de Viska également, elle aurait plus de liberté. Mais qu’en serait de son père ? Jensen ne pouvait s’empêcher de penser qu’il tenterait, encore et encore, de récupérer sa fille, et qu’une fois majeure, même si la magie l’aiderait, en effet, il aurait encore moins de scrupules que maintenant, alors qu’elle avait seize ans passé. Lui-même ne voyait pas tellement ce que la majorité et la liberté de jouir de la magie quand on le désirait servirait si jamais Nathan la kidnappait, là privant une nouvelle fois de sa baguette. Il se garda bien, cela dit, de lui faire une quelconque remarque là-dessus. Ce n’était sûrement pas ce que Viska avait envie d’entendre, et lui n’avait pas spécialement envie de se l’entendre dire.

Il haussa les épaules quand sa petite amie lui dit qu’elle comptait tout de même mettre une robe. Avec elle, il n’était jamais sûr de rien, il fallait bien l’avouer. « Non mais entre toi et Peony, je ne sais pas ce que vous trouvez d’aussi génial à ce genre de tenue. » Alors bien entendu, il en voyait tout à fait l’intérêt quand c’était pour lui, qu’on soit bien d’accord, et il comprenait que cela ai quelque chose de libérateur pour Viska après ce qu’elle avait vécu. Retrouver la pleine possession de son corps et de ses tenues avait sans doute un côté thérapeutique, qu’il ne comprenait pas encore complètement. « Et ça risquerait de me faire coller mon poing dans leurs têtes d’abrutis. Et je serais collé. Non, vraiment, merci mais je vais m’en passer. » Qui disait heures de colle disait forcément être loin de Viska. Et il avait déjà réussi à convaincre ses professeurs de le laisser manquer ses options pour être avec Viska, ce n’était pas pour finir en colle jusqu’à la fin de l’année, à astiquer des trophées.

« Je t’en prie, va lui dire, je te laisse gérer son hystérie, tu ne m’en voudras pas, hein. » Parce que vraiment, lui ne s’en voyait pas la force. Déjà, il s’agissait de Victoire, mais en plus, il se fichait comme de sa première cravate de sa situation amoureuse ou mentale. Il plaignait Ted de sortir avec elle, mais en même temps, il l’avait cherché. S’il ne voyait pas ce que le Poufsouffle pouvait lui trouver, il avait au moins le mérite de réussir à la supporter, ce qui n’était pas donné à tout le monde, il fallait bien l’avouer. « Ça me semble assez évident pour moi. Poufsouffle a de toute façon perdu deux matchs, et Alan est à la tête de l'équipe... Que Weasley soit contente, je supporterai Gryffondor. » Jensen, rancunier ? Si peu, si peu ! Mais que voulez-vous, il était comme ça. Et puis vraiment, ça ne servait pas à grand chose de supporter une équipe qui avait déjà perdu deux matchs sur deux joués. Alors oui, Serpentard l’emportait par trois victoires sur ses adverses, mais autant que le reste du classement soit correct. Et du point de Jensen, Poufsouffle ne méritait absolument aucune sympathie cette année.

Au sujet du couple potentiel que formaient Lucas et Karen, Jensen ne savait pas trop quoi en penser. Comme le disait Viska, sur le papier, ça semblait coller. Mais Karen avait un caractère très particulier. Il l’aimait énormément, attention, mais n’était pas non plus aveugle. Et s’il choisirait le côté de la brune à mille reprises s’il le fallait -contre Kate, notamment- il n’était cependant pas aveugle. « Je ne sais pas. Mais Peony est clairement pas dedans du tout. » Ignorant que la rousse batifolait avec Alfie, Jensen ne pouvait cependant pas être plus dans le vrai. La rousse allait carrément jusqu’à éviter son cousin, ce n’était pas rien. Il laissa un rire s’échapper quand Viska dit espérer que Peony ne prendrait pas la prédiction trop à coeur. « On parle de Peo’, tu es sûre que tu la connais ? On dirait que tu viens de la rencontrer ! » selon Jensen, seules deux options étaient possibles : soit la rouquine allait prendre la prédiction au sérieux, et réellement chercher un brun pour partager sa vie, soit elle allait tout nier en bloc et décréter que la vieille Trelawney s’était trompée et qu’elle lui avait envoyé celle de Dahlia. Pourquoi Peony voulait-elle absolument caser sa jumelle avec Joaquín Kostas restait un mystère pour l’écossais. « Mouais. Ma sœur m’a dit qu’il y avait eu une scène quand elle était à l’école à l’époque, et que McGo avait pris la défense de Trelawney, avec Dumbledore à l’époque. Donc je ne sais pas trop si elle finirait par la virer. Il faudrait qu’elle revoit l’ordre de ses priorités. Professeurs casse-pieds en premier, nous après. » Parce que franchement, ils étaient quand même moins problématiques qu’un professeur qui délivrait menace de mort sur menace de mort, non ? « On y retourne ? Voir comment Peony réagit à sa prédiction ? » Car si la rousse se mettait en tête que l’homme de sa vie était brun, nul doute qu’elle allait repasser tous les bruns en revue. Et Jensen n’était pas totalement sûr de vouloir supporter tout seul ces énumérations.
acidbrain


• 1 037 mots •
terminé pour Jensen



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[THEME PV] Encore le Sinistros ?! Empty
MessageSujet: Re: [THEME PV] Encore le Sinistros ?!   [THEME PV] Encore le Sinistros ?! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME PV] Encore le Sinistros ?!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: Les Clubs de Poudlard :: Sterne-
Sauter vers: