Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -53%
-53% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
Voir le deal
21.99 €

Partagez
 

 Paranoïa [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Michael Steadworthy
Michael Steadworthy
Gryffondor

Parchemins : 32
Âge : 15 ans (11 février)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Paranoïa [PV] Empty
Ξ Sujet: Paranoïa [PV]   Paranoïa [PV] EmptyMar 2 Fév - 19:34

Michael & Charlotte


Avril 2016

Qu'est-ce que Michael avait bien pu faire au Bon Dieu pour mériter autant de cris stridents simultanés attaquant directement ses tympans en cette première journée du mois d'avril ? D'après les rumeurs, la quasi-totalité des élèves se prenaient apparemment beaucoup trop la tête pour une histoire de prophétie de la part de Trelawney délivrée par courrier. Qu'est-ce que c'était encore que cette histoire ? Michael ne pouvait-il pas déguster son petit-déjeuner en paix j'espère que vous avez la chanson en tête maintenant, merci ? En observant les environs, il se rendit compte que, peu importe la table qu'il aurait choisi - en général, il s'asseyait avec les Serpentard pour être en compagnie de Karen, comme ce matin par exemple - il n'aurait pu échapper à ce tohu-bohu. Pourtant, tout ce qu'il voulait lui, c'était avaler suffisamment de pudding pour être en mesure d'affronter le double cours de potions qu'ils avaient ce jour-là, en commun avec les Serpentard. Au moins, sa meilleure amie serait à ses côtés et il ne lui en fallait pas plus pour supporter le caractère froid du professeur Gibson, même si Mike était plutôt du genre à ne pas trop se la ramener avec elle.

Après avoir lâché un long soupir en comprenant qu'il ne pourrait pas échapper à l'objet qui provoquait cette hystérie générale - en effet, le vieux Hibou de sa famille venait de se poser à quelques mètres de lui, visiblement peu précis dans ses calculs d'atterrissage - le Gryffondor se leva brusquement pour aller chercher la pauvre bête qui ne reconnaissait plus son destinataire parmi tous les humains qui l'entouraient. Il libéra l'animal de sa missive et le renvoya gentiment dans les airs, après l'avoir nourri de ce qu'il avait trouvé près de lui. Il fallait bien ménager cet ancêtre qui trainait dans la famille depuis de longues années. Michael était bien conscient que, pour ses parents, la tradition, c'était sacré, et blablabla. Si ça ne tenait qu'à lui, il se serait déjà acheté un nouvel hibou, bien plus prestigieux, histoire d'être sûr de recevoir son courrier en même temps que ses camarades, et non pas quand le repas se terminait. Toutefois curieux, le garçon se rassit à sa place et déplia le parchemin contenant la fameuse prophétie de cette vieille folle qui occupait le poste de professeur de divination. En comparant son contenu avec celui de ses voisins, il remarqua qu'ils n'étaient pas tous semblables. Michael, lui, avait eu droit à une sorte d'horoscope. Quelle aubaine !

Après avoir brillamment ignoré la partie "Amour", qui lui annonçait qu'une fille de sa maison allait faire chavirer son cœur Victoire, c'est toi... non j'déconne, il avait attentivement décrypté la partie "Famille", qui annonçait : "Prenez soin de votre fratrie : de par l'alignement de l'étoile Kalbelaphard avec la planète Vénus, votre petite sœur court un grand danger. Il serait préférable qu'elle n'ingère pas de substance liquide dans les trois prochains jours." Et bien ça, pour être précis, c'était précis ! Le seul problème, c'est que Mike était fils unique, et même s'il ne prêtait pas vraiment attention à ce ramassis de bêtises, il se mit à se demander ce que cette prédiction pouvait signifier. Et puis, quand l'image de Charlotte apparut dans son esprit, le jeune sorcier ouvrit grand les yeux, tandis qu'un frisson parcourut tout son corps. Se pouvait-il que Charlotte, qu'il considérait comme sa petite sœur depuis leur tendre enfance, soit réellement en danger ? Ou alors, Trelawney voulait simplement qu'elle meurt de soif ; c'était une option. Quoi qu'il en soit, il valait mieux prévenir que guérir, et de toute façon, les Gryffondor de quatrième année avaient du temps à tuer avant d'affronter le professeur Gibson.

Michael jeta un coup d'œil à la table des Poufsouffle mais celle qu'il cherchait ne s'y trouvait pas. Il se leva alors et s'excusa auprès de Karen. « Désolé, il faut que je m'éclipse vite fait. On se retrouve en potions ? » et de prendre le chemin de la salle commune des Poufsouffle sans plus attendre. Hélas, sa recherche ne se révéla pas fructueuse. Étant donné qu'il avait reçu sa lettre un peu tard, la plupart des élèves étaient déjà en cours, tandis que lui bénéficiait d'une heure de répit avant de vraiment les commencer. Las, l'Anglais revint sur ses pas et se jura d'intercepter Charlotte sur le temps de midi.

Le moment du déjeuner venu, Mike se posta dans le Hall, à quelques pas de la Grande Salle, l'œil aux aguets pour repérér la classe de Poufsouffle de deuxième année. Une fois le groupe en vue, le quatrième année ne se gêna pas pour jouer des coudes afin d'atteindre sa cible. « Cha ! » cria-t-il pour qu'elle l'aperçoive, même si Michael était loin de passer inaperçu dans les couloirs. La faute aux gênes de ses parents biologiques, il faut croire, qui lui conféraient une taille au-dessus de la moyenne. Arrivé à sa hauteur, le rouge et or, l'air inquiet, attrapa les bras de son amie, comme s'il allait la secouer, puis lui demanda précipitamment : « Qu'est-ce que tu as bu aujourd'hui ? Est-ce qu'on t'a offert quelque chose genre une bouteille de Whisky Pur-Feu ? » Puis, comme simple explication, le jeune homme tira la lettre de la poche intérieure de son uniforme, le déplia et pointa du doigt la partie dans laquelle il pensait avoir reconnu Charlotte. La famille avant tout, c'est le plus important.

[958]
Revenir en haut Aller en bas

Charlotte Follet
Charlotte Follet
Poufsouffle

Parchemins : 269
Âge : 13 ans
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


Paranoïa [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Paranoïa [PV]   Paranoïa [PV] EmptyMer 3 Fév - 23:54

Loin de se laisser parasiter par les prédictions de la frisée aux quatre yeux, la dégénérée buveuse de tisane, la fumeuse de narguilé, la... calme-toi Frénégonde ! du professeur Trelawney ça n'a pas toujours été le cas, Charlotte ne pensait pas du tout aux courriers qu'avaient reçu tous les élèves de Poudlard. La parenthèse indésirable Douglas terminé, elle avait repris un peu de contenance maintenant son corps était caché dans les cachots et avait décidé de s'aérer l'esprit en sautant du haut des tribunes de Quidditch : elle ne pouvait plus supporter la culture illimitée de Dominique, l'outrecuidance de Douglas et la misanthropie de Chiara. La sorcière était décidée à se rendre dans les serres, puisque Mélusine, sa deuxième personnalité, adorait le professeur Londubat sa matière fétiche à elle n'était pas la divination, mais bel et bien la plantologie botanique. Elle adorait aussi les potions la potiologie, mais dans  les éventuels duels qu'on lui aurait proposé ce qui arrive souvent, donc, les plantes passaient toujours devant mais que parce que le Voltiflor courait vite, aussi.
A vrai dire, elle ne voyait pas bien la vie sans fleurs: autant dans sa maison, que dans les tableaux qui décoraient sa maison ses parents n'en peuvent plus, par pitié, foutez-y le feu, il y'avait des végétaux partout. Et surtout des fleurs, des fleurs, et encore des fleurs : il y'en avait partout même dans les toilettes. Surtout dans les toilettes, en fait !. Des roses, des jaunes, des rouges, des bleus, des mauves : elle trouvait ça magnifique Frénégonde, sa personnalité numéro 3, les détestait cordialement, elle.

Elle quitta donc les sous-sols pour se ruer diriger vers l'extérieur de l'école où l'attendait l'esprit de Douglas, les bras croisés, l'air fâché : il n'avait pas mis longtemps à se radiner, celui-là. Un peu remuée par son échange avec le Serdaigle – pourquoi de simples prédictions avaient mis un tel bazar dans les sous-sols ? - Charlotte préféra chasser cette anecdote Douglas, tu es une anecdote, prends-en note. de son esprit. Elle détestait quand elle se laissait gagner par la colère Douglas, dernière sommation, où bien tu arrêtes de me hanter, ou bien j'enferme ton âme dans un de mes tableaux. Oui je sais faire ça. Enfin, Mélusine sait faire ça.. Ça lui arrivait très rarement, mais ça lui suffisait à se détester.

Arrivée dans le grand hall, elle fut stupéfaite du brouhaha qui y régnait vous pouvez faire moins de bruit, s'il vous plait ? Frénégonde déteste le vacarme ! : elle s'arrêta brusquement et regarda tout autour d'elle. Personne ne sembla remarquer sa présence tu m'étonnes, ce qu'elle appréciait fortement. Plus il y avait du monde, d'ailleurs, plus elle arrivait à passer inaperçu, avait-elle déjà noté n'est pas Serdaigle qui veut. Elle écouta la discussion que tenaient deux Serpentard à côté d'elle comment ça vous voulez renverser le pouvoir en place et devenir les maîtres du monde ? Mais tu te prends pour qui, mon p'tit père ? et comprit qu'ils parlaient des prédictions de Trelawney. Ainsi, ils n'avaient pas été les seuls avec Douglas...
Après coup, Charlotte s'en voulait d'avoir accusé Eléonore sans réfléchir : ce regret allait l'habiter un moment, elle le savait. Elle avança de quelques pas et constata avec intérêt que les prédictions du professeur de divination faisaient parler un peu tout le monde, en fait sauf Rusard qui lui, ne sait pas lire.
Soulagée d'avoir trouvé une explication logique à la sienne, de prédiction, elle haussa les épaules et se dirigea vers l'extérieur du château. Tout ça ne la concernait plus que tu crois, dorénavant.

C'est là qu'elle entendit son nom mais tu te prends pour qui, toi ? prononcé dans la foule Frénégonde : 'Cours !' Mélusine : 'COURS, on va mourir !' : spontanément, elle voulut accélérer le pas, faisant mine d'être trop loin de la source du cri Oh, je n'ai rien entendu ! Je ne parle à personne quand il y'a plus de 11 personnes dans la pièce !, mais reconnut alors la voix de Michael.
Michael Steadworthy à tes souhaits était pour ainsi dire son plus vieil ami d'enfance. Si on excluait Eléonore et Jaimie, qui faisaient partie de sa famille, le Gryffondor encore un – qui au passage, vivait dans les tours : y avait-il un lien avec sa prédiction ? Réponse : non, aucun – la connaissait depuis qu'ils étaient tout petits. Il était plus grand qu'elle, de deux ans c'est marqué dans le profil mais étant tous les deux enfants uniques et leurs parents très bons amis - c'est comme ça qu'ils se connaissaient, d'ailleurs - ils avaient vite créé du lien. Charlotte adorait son ainé : il était un peu comme le grand frère qu'elle n'avait jamais eu et tout chez lui la faisait se sentir en sécurité. Sa venue à Poudlard avait été facilitée si, si, je vous assure par le fait que l'anglais était déjà dans le château, en fait.
A ce propos,  ce pseudo lien familial semblait être la cause de la présence du rouge et or dans le Grand Hall. Elle se tourna timidement vers lui et fut surprise de voir son ami lui sauter presque dessus. Il l'attrapa par les bras et les arracha lui demanda énergiquement, comme en panique, si elle n'avait pas bu quelque chose aujourd'hui.

- Non mais toi par contre, t'as pas du boire que de l'eau pourquoi ?! Qu'est-ce qu'il se passe, Mikey ? Demanda t-elle, apeurée par la soudaine inquiétude du sorcier. Elle voyait bien le lion n'était pas dans son état normal et c'était ça qui lui faisait peur. Qu'est-ce qu'il lui arrivait, au juste ? L'eau de l'école était empoisonnée ? La prof de potions avait fait tomber un philtre du Mort-Vivant dans les canalisations ? Pire, quelqu'un avait voulu l'empoissonner à elle ! Purée, décidément, Douglas ne reculait devant rien pour lui gâcher la vie, aujourd'hui ! Jusqu'où le Serdaigle avait-il prévu de pousser les plans ? S'il voulait qu'elle craque, il n'allait pas tarder à gagner, c'était certains.

En réalité, Charlotte n'avait effectivement pas bu que de l'eau arrête !. Au déjeuner elle avait succombé – la lâche – à la boisson aqueuse même pas un petit vin rouge ? Je suis un peu déçu, Charlotte, mais elle ne pouvait pas en dire autant du petit-déjeuner. Du lait, du jus d'orange et même du jus de pomme, ce matin, exceptionnellement c'est le bon jour, bravo. Mikey allait être content, tiens...

(1049)

Faut vraiment que je me calme sur les strikes.
Revenir en haut Aller en bas

Michael Steadworthy
Michael Steadworthy
Gryffondor

Parchemins : 32
Âge : 15 ans (11 février)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Paranoïa [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Paranoïa [PV]   Paranoïa [PV] EmptyJeu 18 Fév - 14:05

Il n'était pas forcément dans les habitudes de Michael de bourriner comme ça : il aurait préféré éviter de poser ses sales pattes sur les élèves qui le séparaient de Charlotte mais sur le coup, atteindre la blonde lui semblait être une question de vie ou de mort. Il fallait qu'il la rejoigne avant qu'elle ne se fasse happée par la foule ou pire, que la prophétie se réalise devant ses yeux et que la jeune fille s'écroule sans crier gare. La paranoïa était décidément monté à la tête du jeune sorcier. Seulement, il prenait son rôle inofficiel de grand frère à cœur et n'aurait pas supporté que quelque chose arrive à sa cadette alors qu'il était dans les parages. Heureusement, Charlotte le rassura en lui disant qu'elle n'avait pas flirté avec le diable « Mais tu dois être assoiffée ma pauvre fille ! ». En entendant cette réponse, Michael relâcha son étreinte et il poussa un long soupir de soulagement. « Tu es sûre, hein ? » demanda-t-il pour confirmation. « C'est cette foutue prophétie. » répondit-il ensuite en secouant ce stupide parchemin devant lui. « J'ai cru y comprendre que tu serais en danger si tu buvais quelque chose d'inhabituel. Avec cette histoire qui est arrivée au préfet de Serpentard au bal de Noël et maintenant ça, je flippe pour un rien. » admit-il, mettant alors fortement en doute les paroles de la professeur de divination. L'épisode d'Alfie qui avait ingéré de l'Amortentia le jour du bal de Noël avait fait le tour de l'école et cette histoire faisait carrément flipper. Michael n'aurait jamais supporter être forcé d'être amoureux de quelqu'un contre son gré, surtout que c'était loin de lui arriver naturellement. En outre, on ne pouvait exclure l'idée qu'un admirateur secret de Charlotte ait l'envie de l'enchanter à l'aide d'un philtre d'amour. C'était une jolie demoiselle qui ne manquait sûrement pas de prétendants et à Poudlard, on avait pu se rendre compte qu'il y avait beaucoup d'élèves pas nets mais enfin Baptiste, t'es pas net !.

Gêné par la foule qui les entourait toujours vous pourriez laisser passer Sa Majesté, ce serait le minimum, le jeune homme proposa : « On va dans la cour ? Ma tête va exploser si on reste ici plus longtemps. » En effet, la communication n'était clairement pas facilitée. Sans vraiment attendre l'approbation de Charlotte, il passa un bras au-dessus de son épaule et se dirigea vers la destination mentionnée. Selon lui, cette affaire de prophétie n'était pas encore au clair de la lune, mon ami Pierrot. Une fois à l'air libre, il se tourna vers la Poufsouffle, un sourire grimaçant aux bords des lèvres. « Je sais plus quoi penser de toutes ces histoires. Qu'est-ce qu'elle t'a prédit à toi Trelawney ? » demanda-t-il alors, car nul n'avait pu échapper aux missives de la vieille folle dans l'enceinte de l'école et en plus ça rime.
Revenir en haut Aller en bas

Charlotte Follet
Charlotte Follet
Poufsouffle

Parchemins : 269
Âge : 13 ans
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


Paranoïa [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Paranoïa [PV]   Paranoïa [PV] EmptyDim 7 Mar - 23:49

Réalisant qu'elle venait de mentir éhontément et Mélusine détestait ça, Charlotte tenta de nuancer un peu ses propos. « Euh... Peut-être que si, en fait... » De les corriger carrément, disons plutôt.
Mais il croyait quoi lui, que quelqu'un avait déjà passé une journée sans boire ? Il était marrant, comme si c'était facile de s'en abstenir sans savoir que c'était interdit, surtout! Il fallait vraiment être devin !

La sorcière tint cependant à ne pas ajouter une angoisse supplémentaire au Gryffondor : elle se sentait très bien et il n'y avait de surcroit aucune raison de croire aux prédictions du professeur Trelawney. Selon Cha', même elle n'y croyait pas.
« Je te rassure, personne ne s'amusera à me faire boire un philtre d'amour, tu n'as pas à t'inquiéter. Promis. » Répondit-elle, toujours très à l'aise en sa présence.
Et ça, contrairement à son ami, elle en mettait sa main à couper.
Personne dans Poudlard ne savait qui elle était, vraiment personne.
Elle était éventuellement 'cousine' pour Eléo et Jaimie et pour ceux de son année, 'la copine discrète de Dominique Weasley'. Pour le reste, un tas de poussière ou une feuille morte étaient plus remarquables.

« Oh, avec plaisir ! » La foule, tout comme pour Mikey, ce n'était vraiment pas son dada. « Je vais dans les serres, tu veux venir ? » Il fallait remarquer que même si elle ne s'en plaignait pas, la sorcière ne passait plus beaucoup de temps avec son ami. Il était plus facile de croiser Eléonore et Jaimie, ses cousins – les deux seules personnes hormis Michael à la connaître avant Poudlard – par exemple, mais le 4ème année, en étant dans une maison différente ET dans une autre année, se faisait plus rare. Elle ne le lui reprochait pas – il avait tout plein d'amis et elle en avait quelques un aussi – mais parfois, il lui manquait. C'était de le voir au loin sans pouvoir l'approcher qui lui manquait en fait : avant d'être à Poudlard, elle ne le voyait du coup que très rarement.

Revenir sur la prédiction qu'elle avait reçu lui coûta un peu, avant de se rappeler quel exploit elle avait accompli un peu plus tôt dans les sous-sols. « Boarf, un truc avec Douglas, rien de bien surprenant. On vient de s'expliquer, justement... » Charlotte ne tenait pas particulièrement à confier que Douglas doutait-elle (selon Trelawney, mais ça se révélait quand même vrai sans cette prédiction, il fallait le reconnaître), ou la méprisait même, si on allait plus loin : déjà que Dominique, qui était son amie depuis deux ans, mettait toute la volonté du monde pour ne pas rabrouer le Serdaigle dès qu'il ouvrait la bouche (on me dit dans l'oreillette que ça ne marche pas et qu'elle s'accroche avec lui 5 jours par semaine !), il n'aurait fallu d'un rien pour que Mikey et surtout même Eléonore lui sautent à la gorge. Et Charlotte détestait la violence.
Elle considérait que Douglas était son problème, mit sur son chemin pour en faire le plus gros obstacle de sa vie (au moins), et que c'était à elle – seule – de le surmonter.
Elle se sentait déjà très fière de lui avoir dit ses 4 vérités dans les sous-sols, quelques minutes plus tôt.

« Mais elle disait quoi ta prédiction, vraiment ? » Charlotte n'y croyait pas une seconde, mais elle était vraiment curieuse d'en connaître l'intitulé, pour le coup. Elle voulait voir combien Trelawney déraillait. « Non parce que vraiment, y'en a eu des bêtises, je peux te le dire ! Rien qu'à Poufsouffle, deux filles se sont battu à cause de ça. » Et oui, il n'y avait pas que des pacifistes chez les blaireaux, contrairement à ce que tout le monde croyait.

(614)
Revenir en haut Aller en bas

Michael Steadworthy
Michael Steadworthy
Gryffondor

Parchemins : 32
Âge : 15 ans (11 février)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Paranoïa [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Paranoïa [PV]   Paranoïa [PV] EmptyVen 9 Avr - 22:58

Si Charlotte avait d'abord opté pour une version altérée de la vérité afin de soulager son ami, elle changea rapidement d'avis et lui fit part de la vraie version des faits comment oses-tu ?!. Alors qu'il avait réussi à se détendre un rien, Michael sentit son corps se crisper à nouveau et de nouveaux scénarios sans queue ni tête apparurent dans son esprit. Malgré ce que disait la légende, Poudlard n'avait rien d'un lieu sûr. Après tout, le château avait quand même accueilli en son sein des tarés comme Victoire Weasley Tom Jedusor ou autres sorciers sans cervelle, sans compter le nombre de mages noirs qui avaient réussi à s'y introduire. « Eh merde… » laissa-t-il échapper, délaissant sans faire exprès son image de garçon bien élevé. « T'as bu quoi ? T'as bien fait attention quand tu t'es servie ? Y avait pas des gens bizarres près de toi aux repas ? » demanda-t-il, insistant. Bon, tout le monde pétait un câble à Poudlard et Mike n'avait pas échappé à la règle.

Puis, la jeune Poufsouffle rassura son aîné par rapport à une éventuelle tentative d'enchantement par philtre d'amour. Si Hartley était probablement une cible plus prisée de par sa popularité et sa réputation auprès des filles, cela ne voulait pas dire que les autres élèves ne pouvaient pas être visés par un(e) débile quelconque, même des deuxième année. « Arrête va, je suis sûr que t'as plein de prétendants. C'est juste qu'ils sont trop timides pour te déclarer leur flamme. » assura-t-il en souriant. Même s'il n'était pas porté sur les histoire d'amour, il savait que celles de ses camarades pouvaient commencer bien tôt, et que personne n'échappait aux effets secondaires de la puberté.

« Oui, je vais t'accompagner jusque là. On sait jamais que d'autres fous se mettent à vriller à cause de leur prophétie. Bien sûr, je suis pas visé. » souligna-t-il en souriant à nouveau, bien qu'on ne pouvait nier qu'une certaine paranoïa lui était montée à la tête depuis le matin. Les deux étudiants quittèrent alors le Hall d'entrée, bras dessus, bras dessous. Curieux, Michael interrogea sa petite sœur de cœur sur sa prophétie. « Douglas, c'est un mec de Serdaigle qui se prend pour ce qu'il n'est pas, c'est ça ? » demanda-t-il pour confirmation. Dans ses souvenirs, Charlotte s'était rendue au bal avec un Serdaigle de son année ; ça devait sûrement être lui. En revanche, Mike ne le connaissait pas plus que ça, si ce n'est qu'ils s'étaient déjà croisés furtivement dans les airs, sur leurs balais, pendant l'une des rencontres de Quidditch opposant les aigles aux vipères.

Si la jeune fille ne souhaitait pas s'étaler sur le contenu de sa lettre, elle chercha cependant à en savoir plus sur celle du Gryffondor, ce qui était normal, en fin de compte, étant donné qu'elle semblait y avoir été mentionnée. « Sérieux ? Tu sais pourquoi elles se battaient ? » Si c'était encore pour une histoire de mecs, Michael allait pousser un long soupir de lamentation bien bruyant. C'est dingue comme les adolescents pouvaient se prendre la tête pour des histoires futiles ! Puis, il déplia correctement son parchemin et plissa les yeux pour repérer le passage qui parlait soi-disant de la jaune et noir. « Prenez soin de votre fratrie : de par l'alignement de l'étoile Kalbelaphard avec la planète Vénus, votre petite sœur court un grand danger. Il serait préférable qu'elle n'ingère pas de substance liquide dans les trois prochains jours. Alors, je sais que j'ai pas de sœur, mais je me suis directement dit que Trelawney parlait de toi. » Il haussa les épaules et tendit la lettre à Charlotte. Si elle le voulait, elle pouvait tenter de déchiffrer à son tour les élucubrations de la professeur de divination. De son côté, Mike avait du temps à tuer : peu importe qu'il arrive en retard en cours, le principal, c'était de savoir que son amie était en sécurité.

[691]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Paranoïa [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Paranoïa [PV]   Paranoïa [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Paranoïa [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: