Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le deal à ne pas rater :
12 + 6 gratuites = 18 bouteilles – Vin rosé de Languedoc-Roussillon
59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 J'ai tout compris [ Joséphine ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 591
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


J'ai tout compris [ Joséphine ] Empty
Ξ Sujet: J'ai tout compris [ Joséphine ]   J'ai tout compris [ Joséphine ] EmptyVen 5 Fév - 23:43

J'ai tout compris
Fiona & Joséphine

made by black arrow


Techniquement parlant, Fiona aurait pu arrêter de suivre les cours de sortilèges à la fin de sa cinquième année à Poudlard. Elle avait arraché, péniblement et dans la douleur, un Acceptable dans la matière du professeur Montgomery-Bones, elle aurait donc pu terminer sur cette victoire. Elle était partie de très loin : fut une époque où l'apprentissage du plus basique des sortilèges Lumos, donc lui prenait trois à quatre fois plus longtemps que la plupart de ses camarades, avec ce qui lui semblaient être des efforts surhumains en comparaison. Elle s'était méfiée de sa baguette, qu'elle avait jugée coupable de tous les torts ("Puisque je vous dis qu'elle me veut du mal"), craint qu'on ne l'ait inscrite à Poudlard par erreur ("Quoi Quincy, vous avez cru que vous étiez là en tant qu'élève ? Quelle amusante petite idée. Mais en fait non. On cherchait quelqu'un pour remplacer Argus, et vous êtes la meilleure candidate qu'on ait trouvée. On s'est dit qu'avec votre capacité à mettre du sang partout, vous seriez parfaite pour éliminer la grosse tache sur la tapisserie du cinquième étage !") ou qu'on remette en question sa répartition ("On n'a jamais vu de Serdaigle aussi nulle depuis la création de Poudlard, le Choixpeau a fait un burnout à cause de vous...")

Humiliation ultime, Bones avait dû lui coller une tutrice, probablement lasse de devoir constamment superviser une élève qui n'était même pas de sa propre maison (ou prise de pitié pour l'héritage de Rowena Serdaigle ?) Si Fiona avait à l'époque accueilli cette nouvelle avec beaucoup de scepticisme, elle devait à présent reconnaître que cette affaire avait plutôt bien fonctionné. Forte des conseils de Joséphine et d'une légère prise de confiance en elle, elle n'était plus si terrible que ça en sortilèges. Elle était une élève moyenne, ce qui, quand on voyait d'où elle partait, relevait pratiquement de l'exploit. Elle avait même réussi à maîtriser le sortilège d'invisibilité lors du stage du Ministère (le besoin de prouver à Jensen que les Nés-Moldus n'étaient pas nuls de manière inhérente avait-il pris le dessus sur ses lacunes effectives ?). BUSE de sortilège en poche, forte d'un sentiment de renouveau (elle aimait avoir des bonnes notes, elle n'avait pas l'habitude d'être la dernière de la classe !), elle avait pris la décision un peu maso de poursuivre le cours de Bones. Pas parce qu'elle avait développé un syndrôme de Stockholm ou une passion soudaine pour les sortilèges multicolores, mais parce qu'il lui paraissait désormais évident que c'était l'une des matières de base pour les sorciers, et qu'y renoncer reviendrait à mettre un pied en dehors du monde magique pour de bon. Si c'était pour garder toutes les matières les plus "moldues" (astronomie, histoire, runes), autant juste quitter Poudlard et rejoindre n'importe quel lycée de Bristol, au moins n'aurait-elle plus à expliquer à ses amis où elle se trouvait pendant la majorité de l'année ("On nous prend notre téléphone, il n'y a pas un seul ordi, je ne pense même pas qu'il y ait le Wi-Fi - ne pleurs pas Jacinthe il faut que tu sois forte !"). En plus, le besoin d'assister V dans ses inventions en tant que pot de fleurs de service - de par son année de plus - n'avait fait que l'encourager à se concentrer davantage sur le cours honni.

En ce mois d'avril 2016, elle avait rendez-vous avec Joséphine pour l'un de ses derniers cours privés au fait quelqu'un te paye pour tes services Joséphine ? de l'année. A l'issue de celle-ci, la Poufsouffle quitterait Poudlard, et Fiona serait - a priori - autonome pour sa propre dernière année. Elle espérait seulement qu'elle ne serait pas amenée à regretter d'avoir traîné cette matière avec elle comme un boulet, jusqu'aux ASPICs. Mais Fiona avait toujours été résiliente. Petite, elle tombait beaucoup mais se relevait sans sourciller, au Quidditch, elle se blessait allègrement sans jamais cesser de jouer elle ne ressent plus la douleur et en cours, elle n'abandonnait pas quand ça devenait difficile, car sinon, elle aurait simplement arrêté les matières qui lui posaient problème. Elle n'avait pas été vaincue par sa baguette, et elle ne serait pas vaincue par Susan le cours de charme.

« Salut ! Tu vas bien ? » adressa-t-elle à la Poufsouffle quand elle la vit passer le pas de la porte de leur salle de classe habituelle. Son sac se trouvait sur le siège le plus proche d'elle, et elle avait posé son manuel de sortilèges sur la table à côté. « Thème du jour : le sortilège de réduction. J'ai revu la partie théorique avec Graham tout à l'heure. Pour la partie pratique, ça a l'air d'être le genre de sort qui fait pas mal de dégâts - quand on y arrive. Je t'avoue que je ne comprends pas trop, trop l'utilité. Est-ce qu'un Bombarda n'accomplit pas à peu près le même résultat en fin de compte ? » Et est-ce qu'ils avaient vraiment besoin d'apprendre d'autres sorts de destruction massive ? Est-ce que quelques sortilèges de soin plus élaborés n'auraient pas été plus intéressants ? « Je le sens pas trop pour le faire en informulé. » admit-elle dans un second temps, tout en sortant sa baguette de son sac. Déjà qu'apprendre un sort de manière standard n'était jamais facile, devoir ensuite le maîtriser sans prononcer la formule était encore une autre paire de manches, à laquelle aucune matière n'échappait désormais - malheureusement.

[ 900 ]




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;



Dernière édition par Fiona Quincy le Sam 13 Fév - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Ministère

Parchemins : 854
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : Stagiaire au Département des Mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


J'ai tout compris [ Joséphine ] Empty
Ξ Sujet: Re: J'ai tout compris [ Joséphine ]   J'ai tout compris [ Joséphine ] EmptySam 6 Fév - 14:48

La folle 7ème année de Joséphine touchait à sa fin, elle le sentait. Les professeurs s'étaient rendus compte que la charge de travail de leur élèves était tellement démesurée « Où sont McFallon, Jenkins, Parker, Biel, Stanford, Corner et Smith, aujourd'hui ? Comment ça, ils ont fait un burn-out ? »  qu'ils avaient revu leurs devoirs à la baisse. En fait, songeait la Française, venait un moment où on ne pouvait pas donner plus de devoirs que ça. La sorcière était bosseuse, mais il y'avait des limites à ce qu'un être humain pouvait endurer. Commencer l'année par faire comprendre que les ASPICs porteraient sur tous les chapitres des 97 dernières années, puis accabler chaque semaine les étudiants de nouvelles leçons, de devoirs d'anthologie, de dissertations de l'espace et de TPs fastidieux et douloureux, ça allait un temps J'suis pas venue pour souffrir, Ok !?. Il fallait veiller à ne pas abuser non plus.
Venait à présent un temps où les profs avaient compris que la plupart de leurs élèves tous sauf les Gryffondor, ces êtres passionnés de jet ski, de CrossFit et de photo de duck face Instagramable étaient autonomes et avaient bien assez à faire sans qu'on ne leur rajoute du travail supplémentaire. A moins que le programme de l'année soit terminé, aussi.

Convaincue que le remplaçant du professeur McGonagall avait entendu les plaintes d'agonie de ses dernières années, elle était sortie du cours de métamorphose sans le moindre devoir à faire pour la semaine suivante. Si ça ce n'était pas un signe !
Loin de se reposer sur cette brève éclaircie encourageante dans le ciel, la sorcière cravachait de plus belle. Le rythme strict qu'elle s'était imposé « Je me lève à 6h, là je travaille jusqu'au petit-déjeuner. Là, je me baffre comme jamais – ben faut tenir la matinée, coco – et ensuite,  mirettes et esgourdes grandes ouvertes jusqu'au midi Pour tenir toute l'après-midi, je prend au taquet de féculent au déjeuner et c'est reparti pour une après-midi de boulot. Quand les cours sont finis, c'est ou bibliothèque, ou salle d'étude – ça dépend beaucoup de la matière que j'ai à bosser et aussi de mon envie de voir la tronche de congélateur de Pince, ou pas, j'avoue – et je turbine jusqu'au souper. Quand c'est l'heure, je mange correctement, des sucres lents surtout, mais pas que et je ne me couche généralement pas avant 23h. Dans tout ça, tu cales aussi le club de duels, Warren et Fiona surtout et t'as la meilleure semaine de ta vie. La clé ? M.A.N.G.E.R  É.Q.U.I.L.I.B.RÉ. J'ai rien de plus à dire. » Voilà bien longtemps qu'elle n'était plus fatiguée, à présent: le rythme qu'elle s'était imposée la tenait en place, un savant mélange de volonté et de nerfs, très certainement. Pour faire simple : elle ne s'écoutait pas et ça marchait.
La contrepartie de cette rigueur nouvelle, c'était les changements physiques. Elle avait – il est vrai – perdu quelques kilos, mais rien d'alarmant pour la brigade de Poufsouffle qui veillait au grain : pesée obligatoire tous les matins et exclusion à vie de la salle commune si vous ne preniez pas un kilo par mois. Passe-droit pour les 5ème et 7ème année., toutefois. Ce qui l'était plus en revanche, c'était sa tronche de panda narcoleptique : elle se trimballait tous les jours avec deux poches sous les yeux de la taille de la Mer Morte et même le maquillage peinait à les cacher j'ai songé à me faire retirer la peau du visage, mais je n'ai pas eu le temps.

Filant vers le lieu de rendez-vous qu'elle avait avec Fiona tous les jours, la petite avait vraiment besoin d'aide toute les semaines, la Poufsouffle accéléra le pas quand elle se rendit compte qu'elle était juste pour arriver de la bibliothèque à temps. Ce chapitre d'Histoire de la Magie lui avait pris plus de temps que prévu et elle n'avait d'ailleurs toujours pas réussi à le finir. Dans le genre pas passionnant, on se posait là ; il était difficile de trouver de la rigueur dans une matière aussi soporifique que l'Histoire. Mais pourtant, il le fallait.

- Salut ! Bien et toi ? Cria presque t-elle en entrant d'un pas vif dans la salle de classe. Elle avait deux minutes de retard sur l'heure prévue, ce qui n'était pas pas assez pour la contrarier, mais toutefois suffisamment pour qu'elle le remarque. Pardon pour le retard.

Elle posa son sac sur la table et en sortit sa baguette. Les tutorats avec Fiona avaient bien évolué depuis leurs débuts j'ai oublié quand : ils étaient à présent très efficaces et  bien rodés, surtout. A l'image de la sorcière en fait, qui avait fait des progrès considérables. Les deux sorcières s'étaient bien trouvé, il fallait dire  : le binôme avait très bien fonctionné tout ce temps Jo qui parle, Fiona qui écoute. Tout le mérite revenait cependant à Fiona : la Serdaigle avait gagné en maturité, en technique et en volonté, surtout. Elle était à présent d'un niveau plus que correct en sorts et c'était bien là tout ce qu'on lui demandait.

Comme à son habitude, la bleu et bronze lui annonça le thème du jour : Joséphine se devait d'être toujours extrêmement adaptable en tutorat, puisqu'elle ne savait pas à l'avance ce sur quoi elles allaient travailler. Ça ne posait généralement pas de problème, puisqu'elles bossaient depuis cette année les sorts de 6ème année, autrement dit des charmes que Joséphine avait étudié l'an dernier. Ça restait frais.
La Française n'avait cependant pas le droit à un petit coup de mou : elle se devait de rester vive, alerte et disponible. Restituer un cours de l'année passée par cœur était dur, certes, mais la faisait aussi beaucoup réviser, elle-même, pour les ASPICs. C'était aussi tout l'intérêt du tutorat, en fait je fais ça par intérêt, Fiona : former quelqu'un était extrêmement formateur.

- Parfait. que Graham lui soit utile pour la partie théorique leur faisait gagner du temps : de toute manière, ça n'avait jamais été cette partie là qui avait posé problème. Quand tu as le choix, je te conseillerai d'utiliser le Reducto. Bombarda c'est cool, mais à mes yeux, c'est plus spectaculaire qu'utile ; On n'a jamais appris la différence en cours, ceci dit, mais à mon sens, pour détruite efficacement un objet dur, Reducto sera plus performant. Lança Joséphine, un peu prise de cours. Les professeurs ne leur avaient effectivement jamais appris ce n'était pas à Beauxbâtons que ça serait arrivé, Mrs Bones la différence entre les deux et maintenant qu'elle se posait la question, elle voyait bien que la réponse n'était pas si nette que ça. Elle même utilisait le plus souvent Reducto. Elle resta muette quelques secondes tout en décalant de sa baguette les tables de cours sur les côtés. Elle réfléchissait, pour trouver une réponse parlante à la Serdaigle.

- Tu fais la différence entre implosion et explosion ? A ses yeux, le Reducto et le Bombarba s'illustraient bien par ces deux mots là. Elle ignorait cependant si la Serdaigle faisait une distinction nette entre les deux.
Lui confiant être peu sereine à l'idée d'utiliser le sort en informulé, Joséphine se montrait confiante : il n'avait jamais été intelligent de brusquer un élève, Fiona en particulier « Quoi, tu viens d'arriver ? Je t'ai dit de t'entrainer une heure avant chacune de nos séances, j'ai pas que ça à faire Quincy. Va falloir songer à passer la seconde, un peu ! Je suis pas ta mère ! »

- On va y aller petit à petit. Elle aurait pu rajouter « Ne t'inquiète pas. » mais les deux sorcières se connaissaient suffisamment pour savoir que le dire était inutile. Elles avaient leur rythme de croisière depuis longtemps et jamais Fiona n'avait eu l'air de stresser, depuis. Une relation de confiance s'était installé et elles ressemblaient à présent à deux amies qui s'aidaient mutuellement. C'était d'ailleurs ce que c'était.

- Hop, c'est quand tu veux. Conclut Joséphine en transformant un oiseau en verre à pied une chaise en un petit coffre en bois tout simple, petit et compact. Les deux sorcières fonctionnaient toujours comme ça : Fiona montrait ce qu'elle savait faire et Jo corrigeait, au besoin, les gestes, la formulation ou l'intention.

(1367)


J'ai tout compris [ Joséphine ] Sign_j10
J'ai tout compris [ Joséphine ] Club_d10 J'ai tout compris [ Joséphine ] Bam10 J'ai tout compris [ Joséphine ] Beauxb10


Dernière édition par Joséphine De Guise le Dim 14 Fév - 13:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 591
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


J'ai tout compris [ Joséphine ] Empty
Ξ Sujet: Re: J'ai tout compris [ Joséphine ]   J'ai tout compris [ Joséphine ] EmptySam 13 Fév - 17:09

Fiona sursauta devant le volume de la voix de Joséphine. Elle ne s'était pas attendue à autant d'enthousiasme ou d'énergie, quand bien même elle connaissait la bête depuis plus d'un an désormais et qu'elle la savait plus dynamique que de raison quand il était question de sortilèges. La première fois qu'elle était venue la tutorer, elle lui avait adressé un sourire si proche du maniaque qu'elle en avait presque flippé. Fiona n'était pas plus grincheuse que n'importe quel autre élève lambda pour ne pas plomber la moyenne, Dahlia Lloyd sera exclue de ces statistiques, mais elle ne pouvait pas prétendre être joyeuse de sa situation non plus. Elle était à l'époque une Serdaigle de cinquième année si nulle qu'on lui avait collé un prof' particulier. Pas de quoi avoir la banane, navrée Joséphine.

Se raclant la gorge, Fiona répondit avec plus de mesure : « Ça va oui, t'as l'air en forme ! J'en déduis que les prédictions de Trelawney ne t'ont pas fait plonger dans la psychose, toi. » nota-t-elle en revoyant la salle commune de Serdaigle sans dessus dessous. Leurs préfets n'avaient pas vraiment la patience pour ce genre d'excentricités. Fiona ne pouvait d'ailleurs s'empêcher de se demander ce que Baker et Lloyd pouvaient bien avoir reçu et moi aussi. « T'inquiètes, je viens à peine d'arriver. » Pour ne pas dire qu'elle n'avait même pas remarqué que Joséphine n'était prétendument pas à l'heure. Jetant un œil à sa montre, elle put confirmer l'horrible méfait : la Poufsouffle avait bel et bien deux minutes de retard. A côté de ça, elle avait des amis de Bristol qui débarquaient deux heures après l'horaire fixé, en toute sérénité, sans même penser à s'excuser. Décidément, il fallait vraiment de tout pour faire un monde.

Fiona n'avait jamais eu de soucis avec la théorie, c'était d'ailleurs comme ça qu'était née son amitié avec Graham : elle l'aidait sur la partie "par cœur", tandis qu'il l'accompagnait pour tout ce qui était pratique. Vraisemblablement, ça n'avait pas suffi en sortilèges, mais ça restait néanmoins un atout de taille pour les autres matières. Préparer le cours avec Joséphine avait donc été aisé, comme d'habitude. Elle savait comment elle devait faire pour lancer le sort : le mouvement à effectuer, la formule à prononcer, le résultat qu'elle était censée obtenir. Ce qui posait toujours problème, c'était le moment où il fallait faire tout ça, et pas juste le lire ou le réciter. En élève sérieuse, elle interrogea Joséphine sur un point qui l'intriguait, à savoir la différence entre le Reducto et le Bombarda. C'était peut-être aussi une manière de gagner du temps sur le moment fatidique, mais ça, personne ne pourrait le prouver.

« OK, tu veux dire que Reducto est plus précis ? » déduisit-elle en prenant quelques notes rapides sur son cahier. Elle supposait que leurs noms étaient un bon indicateur. Quand on disait Bombarda, on avait assez l'impression qu'on allait faire péter toute la baraque, ce qui pouvait sans doute arriver. « Dans une implosion, l'objet s'effondre lui-même, ça se fait vers l'intérieur, à l'inverse de l'explosion, où tout est libéré vers l'extérieur. Du coup, Bombarda égal explosion, et Reducto implosion ? » suggéra-t-elle en adressant un regard incertain à son aînée. Cela lui semblait plutôt logique en fin de compte - si elle avait dû jeter un Bombarda en cet instant, elle aurait eu quelques craintes pour la survie de Jo' et la sienne. Accessoirement, elle aimait avoir raison et préférait ne pas se ridiculiser sur les parties théoriques qu'elle était censée maîtriser. Rater son sort était une chose, donner la mauvaise réponse en était une autre.

Confiant sans détour qu'elle ne se sentait pas sereine en ce qui concernait l'étape "informulé", Fiona leva malgré tout sa baguette, se gardant de la faire tourner entre ses doigts comme elle avait souvent eu le réflexe de le faire par le passé. Voir de petites étincelles apparaître au bout de celle-ci la dernière fois qu'elle l'avait fait avait eu tendance à la calmer. C'était un coup à y laisser une extrémité sans le vouloir. Acquiesçant silencieusement, elle pointa sa baguette sur le coffret qu'avait fait apparaître Joséphine avec une aisance que Fiona ne pouvait que lui envier. Comme d'habitude, elle tacha de se concentrer à la fois sur les enseignements de Bones ("Rien de mieux qu'un petit Bourbon pour se détendre avant de jeter des sorts les enfants") et ceux de Joséphine ("Si quelqu'un te jette un Chauve-Furie tu cours ou tu protèges tes cheveux, pas le temps de niaiser"). Surtout, il fallait qu'elle se concentre sur sa baguette, en rapport avec sa propre personne. Ce n'était pas que un bout de bois, et elle le savait.
- Reducto, prononça-t-elle avec conviction. Elle cligna des yeux, et sentit ses lèvres s'étirer en un large sourire en voyant qu'à la place de Jo du coffret se trouvait désormais un magnifique petit tas de détritus poussière. Elle leva un regard ravi vers Jo' : « J'ai réussi ! T'as vu ça ? T'en as pensé quoi ? » demanda-t-elle à savoir, prête à accepter les critiques constructives de la Poufsouffle. Surtout qu'elle était bien consciente de ne pas être sortie de l'auberge. Lancer le sort était une chose, le lancer sans prononcer la formule en était une autre.




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Ministère

Parchemins : 854
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : Stagiaire au Département des Mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


J'ai tout compris [ Joséphine ] Empty
Ξ Sujet: Re: J'ai tout compris [ Joséphine ]   J'ai tout compris [ Joséphine ] EmptyDim 14 Fév - 13:41

Que Fiona croit Joséphine en forme, était risible : il fallait dire que Joséphine donnait le change. Elle était tellement fatiguée qu'elle ne tenait à présent que sur les nerfs : de l'extérieur, on la croyait pleine d'énergie et infatigable. En vrai, la seule vision qu'elle se faisait de l'été, était un transat en plein cagnard soleil ou elle pourrait dormir toute la journée. Paradoxalement, elle n'avait jamais été aussi chiante dynamique. La sorcière ne prit pas la peine de répondre à Fiona pas le temps, mais se contenta d'un hochement de tête et d'un sourire. Elle mentait suffisamment à propos de son orientation de l'année prochaine, elle n'allait pas non plus faire croire qu'elle pétait la forme et qu'elle était capable de courir un marathon sans entrainement. Ça pour sûr, elle était certaine de pas y arriver.

- Trelawney ? J'ai failli, puis je me suis rappelé que la divination c'était du flan. Elle ne crachait pas sur la matière, mais si pour la cartésienne Poufsouffle, avoir un destin tout tracé était une chose inacceptable : on était maître de son destin, en fait, il n'y avait pas de conséquences sans action. Pour preuve, si elle n'avait pas eu le courage d'aller voir McGonagall en début d'année, jamais elle ne lui aurait proposé ce poste au Ministère. Pourquoi, elle t'a enquiquiné ? Elle avait enquiquiné tout le monde, certes, mais Jo voulait savoir si Fiona lui avait prêté de l'intérêt. Les deux sorcières étaient a priori faites du même bois, mais même Jo s'y était laissé prendre, un temps. C'est pour dire ! Alors pourquoi pas la Serdaigle ?

- C'est ça. Répondit Jo, sûre d'elle, mais qui irait toutefois vérifier ses dires auprès du professeur Montgomery-Bones c'est déjà fait. Elle était presque sûre de ce qu'elle affirmait, mais ce point n'ayant pas été approfondi en cours, ça ne relevait que de son ressenti personnel. Et elle ne prendrait pas le risque d'aiguiller Fiona dans une mauvaise direction, jamais. Voilà, c'est tout à fait ça. Elle hocha la tête à l'affirmative. A partir de là, à toi d'utiliser le sort de ton choix. Ça dépendait donc, voilà ce qu'elle insinuait, de la situation dans laquelle la sorcière se trouvait.

Une fois la partie théorie réglée, Joséphine et Fiona purent enfin se mettre au travail. Joséphine prépara le stand de tir terrain, et quand le coffre en bois fut prêt, la sorcière se lança. Reducto était un sort que Joséphine avait vite maîtrisé : elle aimait ses effets, ses conséquences, sa praticité. Le plus dur restait – en 6ème année – d'arriver à le lancer en informulé. Comme toujours, ça nécessitait de bien l'avoir en bouche tête et en main, avant de passer à l'étape suivante. Beaucoup de sorciers adultes, avait noté Jo, ne s'embarrassaient pas de sorts informulés. Elle trouvait ça cependant plus pratique et plus discret dans un contexte moldu, même si c'était un peu plus dur.

- Parfait, tu t'en es très bien sortie. Loin de se laisser impressionner, Jo reconstitua le coffre d'un coup de baguette et se retira à nouveau derrière Fiona. La Serdaigle n'était jamais venue ici pour se reposer et ce n'était pas maintenant que ça allait commencer. Jo partait à la fin de l'année : elles n'avaient donc pas de temps à perdre. Vu que tu es en forme, on passe tout de suite au sort informulé et on finit par un patronus corporel. Elle risqua un regard à la bleu et bronze : oui, elle y allait fort, mais la nouvelle Fiona était capable de ça. Fiona maîtrisait le patronus, mais pas encore corporel. En sixième année, c'était maintenant tout à fait dans ses cordes et c'était maintenant ou jamais, de toute manière. Quoi ? Tu as cru que j'allais quitter Poudlard sans voir ça? Un peu de pression, ça ne faisait pas de mal. En plus de ça Jo ne voulait pas perdre son temps à voir Fiona réussir un Reducto en trois minutes pour gentiment se donner rendez-vous la semaine d'après. Si elle était là, c'était pour l'aider à se transcender et à sérieusement améliorer son niveau. Tous ces mois ensemble, ça avait payé.
Jo n'était pas dure, elle était exigeante.


J'ai tout compris [ Joséphine ] Sign_j10
J'ai tout compris [ Joséphine ] Club_d10 J'ai tout compris [ Joséphine ] Bam10 J'ai tout compris [ Joséphine ] Beauxb10


Dernière édition par Joséphine De Guise le Dim 14 Mar - 16:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 591
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


J'ai tout compris [ Joséphine ] Empty
Ξ Sujet: Re: J'ai tout compris [ Joséphine ]   J'ai tout compris [ Joséphine ] EmptyMar 2 Mar - 0:54

Depuis le temps, Fiona avait pris l'habitude des airs un peu maniaques de Joséphine. Mieux, elle s'y attendait. Ayant abandonné ses réticences - voire sa méfiance - initiales, elle avait fini par faire confiance à la Poufsouffle, faisant taire son amour-propre mis à mal pour accepter que oui, elle avait besoin d'aide, et que oui, Joséphine était effectivement une tutrice compétente je te mettrai un petit commentaire sur LinkedIn José t'inquiètes.

Abordant l'actualité récente, Fiona cita le nom honni de Trelawney, et esquissa un sourire en entendant la réponse de la Poufsouffle. « Je ne fais pas divination moi, mais effectivement il n'y a qu'à entendre tous ceux qui suivent ses cours pour comprendre que c'est une grande escroc. » approuva-t-elle avec plus d'assurance qu'elle n'en ressentait réellement. Les bouquins sorciers en attestaient : la divination était une vraie matière, et les prophéties existaient dans ce monde. Cela dit, Fiona était une jeune fille raisonnable, et elle aimait s'appuyer sur des faits concrets. Comme le fait qu'elle avait regardé et aidé Graham à inventer des histoires de toutes pièces pendant trois ans dans le cadre des prétendus cours de Trelawney. Et s'en sortir avec des notes décentes. Elle voulait bien que son meilleur ami ait une belle plume - et elle aussi, incidemment, car elle aimait à penser qu'elle avait apporté sa petite pierre à l'édifice - mais de là à le prendre pour un oracle... Quelqu'un qui mettait la moyenne à pareils devoirs ne pouvait qu'avoir des capacités pédagogiques et magiques douteuses. « Pas vraiment. » répondit-elle finalement en haussant les épaules d'un air dubitatif. Ce n'était pas tant que Trelawney l'avait enquiquinée, c'était plutôt qu'elle ne savait toujours pas ce que la vieille bique avait pu entendre par sa prédiction (et elle n'était pas sûre qu'elle-même le sache). La lecture de sa missive avait au moins eu le mérite de la faire réfléchir à son avenir, et sa discussion avec Erin l'avait certainement aidée sur ce point. Par contre, s'il était en fait question de sa vie sentimentale, alors c'était une toute autre paire de manches... « Elle m'a envoyé une prédiction assez longue mais pas très précise concernant mon avenir, donc forcément avec la fin d'année qui approche... C'est facile de faire des déclarations un peu dramatiques. » admit-elle en se remémorant les mots écrits sur son papier : "il faut que vous preniez des décisions". Oui jusque là, ça restait cohérent, merci Sybille. « Et toi, elle t'a sorti quoi comme baratin ? » interrogea-t-elle, à la fois par curiosité, et pour gagner un peu de temps sur le moment où il lui faudrait - inévitablement - passer à la casserole.

L'explication de Joséphine concernant la différence entre Reduction et Bombarda la satisfit, et après avoir pris une note rapide dans son cahier t'as vu José je suis une vraie Serdaigle je prends des notes, elle hocha la tête en signe d'acquiescement. « D'accord c'est plus clair, merci ! » Elle sourit à sa camarade, puis lâcha son stylo en faveur de sa baguette. La Poufsouffle venait en effet de transformer une chaise en coffret sur lequel Fiona pourrait jeter son sort.

La Serdaigle relâcha une inspiration de soulagement en réalisant qu'elle avait réussi, et ce du premier coup. Elle serra le poing en signe de victoire, décidée à apprécier ce bref instant de succès avant de devoir passer à la partie "informulée". « Heum, pardon ? » Elle arqua un sourcil, clairement incrédule. Elle n'avait pour ainsi dire jamais réussi à former de Patronus corporel. Elle n'était pas du genre à baisser les armes, mais à ce stade, elle commençait à se dire que ça n'était simplement pas fait pour elle. « Bah franchement, oui ! Je ne savais pas que ma capacité à lancer des Patronus conditionnait ta sortie de Poudlard, sinon t'es pas prête de partir ma vieille ! » lui fit-elle remarquer en ne plaisantant qu'à moitié. « Si tu me dis que je dois lancer un Patronus corporel en informulé j'te préviens, je pleurs. » avertit-elle en pointant l'index gauche dans la direction de Joséphine.

Elle soupira, à la fois résignée à son sort, et désireuse d'en finir avec cette corvée. « Bon, Reducto d'abord, hein ? » Adressant un signe de tête à Joséphine, elle ramena les yeux sur le coffret, vers lequel elle pointa sa baguette. Exécutant le geste du poignet, elle pensa très fort à la formule, et à l'aboutissement voulu... Et absolument rien ne se passa. Nouveau soupir. « C'est chiant quand même, en vrai j'ai pas besoin de jeter des sortilèges informulés, moi. Déjà, faire exploser des trucs, je suis sceptique mais j'accepte, mais le faire sans parler, c'est vraiment pas nécessaire... » marmonna-t-elle avec irritation. « Je comprends toujours pas pourquoi ils nous infligent ça dans toutes les matières. » grogna-t-elle - et pas pour la première fois. Le pire, c'était qu'elle savait de source sûre qu'une petite Serdaigle de troisième année en était capable depuis son arrivée à l'école. Alors certes, elle était muette donc elle n'avait pas vraiment d'autre alternative, mais pour autant. Elle n'avait que treize ans, face aux seize bien tassés de Fiona. Une fois n'est pas coutume, c'était un peu la honte.

[ 868 ]




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Ministère

Parchemins : 854
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : Stagiaire au Département des Mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


J'ai tout compris [ Joséphine ] Empty
Ξ Sujet: Re: J'ai tout compris [ Joséphine ]   J'ai tout compris [ Joséphine ] EmptyDim 14 Mar - 18:39

Comme on pouvait s'y attendre, les missives de Trelawney dans toute l'école (s'était-elle arrêtée à l'école, uniquement ou avait-elle vu plus large ? Mystère !) avaient fait des ravages. Ce qui agaçait le plus Joséphine, naturellement, ce n'était pas les (maigres) effets que ça avait eu sur elle, mais bel et bien ceux qui s'étaient déclarés chez ses amis. Pour avoir pu voir des disputes éclater à cause de sornettes Trelawnesques, elle savait de quoi elle parlait. Et ça l'agaçait profondément, que ses proches, avec plus ou moins d'intensité, doutent d'eux, se remettent en question, angoissent, ou pire, doutent des autres. Bref, la débilité doublée de manque de professionnalisme l'agaçait prodigieusement.
C'était à se demander qui était l'adolescent, dans l'histoire !

- Oui, j'imagine... Déclara t-elle, la mine contrite. Franchement, Trelawney était la dernière des BUSEbuses, à croire qu'elle n'avait que ça à faire, dans sa tour infernale enfumée à l'encens.

Comme on pouvait s'y attendre, et comme l'avait redouté la rouquine, Fiona lui demanda également en quoi portait sa propre prédiction. Le sujet était éminemment sensible et elle se devait de le manier avec doigté. « Moi ? J'ai déjà oublié ! » répondit-elle du tac au tac. C'était vrai, à moitié, en fait. Mais Jo ne comptait certainement pas confier à la Serdaigle que 'son secret avait été éventé', prenant le risque de sembler mal à l'aise et d'avouer à demi-mot qu'elle avait effectivement un secret à cacher.

Vint ensuite naturellement le sujet de sortilège de réduction en même temps on est là pour ça que la jeune fille traita avec intérêt, voire ardeur. Elle était au taquet depuis des semaines et parler de sorts la passionnait toujours autant. Elle prenait de surcroit son rôle très au sérieux, d'autant plus maintenant qu'elle voyait les effets du tutorat sur Fiona. Ce n'était certainement pas maintenant qu'elle allait négliger leurs entrevues hebdomadaires.

Quand elle pondit le sujet du patronus informulé, Jo se doutait de la réaction de la Serdaigle : la syncope, ceci dit, ne faisait pas partie de sa liste de choix. La réaction de Fiona était cependant prévisible : la Serdaigle doutait tellement d'elle-même qu'elle se sentait incapable de sortir un Patronus d'un, convenable, et de deux, corporel. Elles avaient travaillé à produire le si puissant bouclier à détraqueurs de Fiona, mais loin de s'arrêter là, Jo sentait bien qu'il y avait encore du potentiel. Après tout, la bleu et bronze partait pour ainsi dire de rien sans vouloir te vexer et il aurait été surprenant qu'elle ne puisse pas faire plus. Jo le sentait, elle avait l'intelligence, la persévérance et l'envie d'aller loin, rien ne pouvait donc l'arrêter. Et si elle pouvait lui faire atteindre ses objectifs en la menaçant motivant, elle ne s'en priverait pas.

- Non, ne t'inquiète pas. On va juste essayer, ça ne coûte rien. Au pire, on réessaiera la prochaine fois. Je ne suis pas inquiète. Joséphine n'était pas prête à lâcher Fiona, sa fidèle élève et à présent amie, ceci dit elle ne voulait pas non plus lui mettre la pression. Concernant un Patronus, c'était de surcroit la dernière chose à faire.

Après avoir hoché la tête à sa question, elle regarda la sorcière tenter en premier lieu le Reducto en informulé : le sort était loin d'être à la portée du premier venu et il n'était pas surprenant d'échouer la première fois. De plus, la parenthèse 'patronus' avait pas mal déconcentré la jeune fille et c'est donc tout naturellement, qu'elle échoua.

- L'informulation s'est hyper pratique dans la vie, professionnelle de surcroit. Tu verras que tu ne pourras plus t'en passer quand tu le maîtriseras ! De plus, tu as un avantage énorme sur ta cible, en cas de duel. Elle ne savait pas vraiment dans quoi Fiona souhaiter travailler, mais on n'était jamais à l'abris d'un petit duel à l'école Joséphine était partisane du « mieux vaut savoir rien, que ne pas savoir ». En particulier par les temps qui couraient.
De toute façon, ce n'était pas comme si l'aiglonne avait vraiment le choix : les sortilèges informulés faisaient partie du programme de 6ème année. Et elle avait beau le souhaiter très fort, mais aux ASPICs, elle n'y échapperait pas.

- Concentre-toi.

Un peu dissipée, la bleu et bronze perdait naturellement en concentration : il n'y avait rien de mieux pour rater un sortilège. Hors, ce n'était pas une option, que d'échouer avec Joséphine de Guise en tutorat. Encore une fois, elles étaient là pour réussir.


J'ai tout compris [ Joséphine ] Sign_j10
J'ai tout compris [ Joséphine ] Club_d10 J'ai tout compris [ Joséphine ] Bam10 J'ai tout compris [ Joséphine ] Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 591
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


J'ai tout compris [ Joséphine ] Empty
Ξ Sujet: Re: J'ai tout compris [ Joséphine ]   J'ai tout compris [ Joséphine ] EmptySam 20 Mar - 12:14

Il parut normal à Fiona de retourner sa question à Joséphine. Les prédictions avaient eu des effets divers et variés sur les gens de son entourage : de la menace étrange envers Tony à la dispute dévastatrice entre Graham et Isaac, elle ne savait pas bien où la Poufsouffle allait se situer, sur ce spectre de l'absurdité généré par Trelawney. Mais la réponse de Joséphine fut encore plus surprenante qu'une prédiction complètement délirante ("Une pâquerette va essayer de vous étrangler à mains nues"). Son aînée lui déclara simplement qu'elle ne s'en souvenait plus. Fiona la jaugea du regard, la trouvant trop nonchalante pour être honnête, mais comprenant aussi que Joséphine ne veuille pas en dévoiler davantage. Elle avait assez de discernement pour ne pas insister comme Graham aurait pu le faire : « Ah, d'accord. » répondit-elle en souriant, et espérant simplement que la Poufsouffle n'avait pas été trop embêtée par Trelawney. Si elle ne souhaitait pas en parler, soit c'était vraiment très stupide, soit c'était vraiment très perso', supposait-elle.

De but en blanc, Joséphine lui annonça ensuite qu'elle lancerait un patronus corporel en fin de cours, comme si c'était la chose la plus naturelle du monde. Évidemment, Fiona s'agita, mais au regard que lui adressa son aînée, elle comprit qu'elle s'y était parfaitement attendue. On ne se refaisait pas. « Bon ça va, tu me rassures alors. Je ne voudrais pas que tu restes bloquée ici par ma faute ! » Elle ne savait pas à quel point Joséphine avait envie de quitter Poudlard. Dans le fond, peut-être lui aurait-elle rendu service ? Mais comme elle ne savait pas combien de temps ça lui prendrait réellement, ça pourrait tout à fait s'avérer être un cadeau empoisonné. "Nous sommes en l'an 3036, les voitures volent et les sorciers ont commencé à préférer les stylos bic à la plume. Seules dans une salle poussiéreuse, Joséphine De Guise et Fiona Quincy s'acharnent à faire produire un Patronus corporel à cette dernière ; un instant, je vois une lueur ! Eh non - reflet de montre."

Avec satisfaction, Fiona avait réussi la première étape : celle de lancer le sortilège de Réduction de manière formulée. Malheureusement, c'était là que ça devenait plus coton. Elle afficha une moue peu convaincue face aux explications de Joséphine. « Je ne compte pas trop me lancer des duels dans ma vie pro' ! » répondit-elle par principe, bien que consciente que ça ne la dédouanerait pas de jeter le sort. C'était au programme des ASPICs : elle n'avait plus vraiment le choix maintenant qu'elle s'était engagée dans cette voie. Seulement, pour travailler dans la musique, elle ne voyait pas du tout pourquoi elle aurait besoin de sortilèges informulés (et encore moins du Reducto !). « Mouais. » acquiesça-t-elle d'un air circonspect, avant de lever sa baguette à nouveau.

Reducto, pensa-t-elle avec force. La boîte était toujours là. Elle fronça les sourcils. Reducto. Elle n'aimait pas échouer. Si Poudlard lui avait bien appris une chose, c'était à se montrer humble, parce que depuis qu'elle avait rejoint ce monde, l'échec s'était fait constant. Elle était une bonne élève : elle se savait intelligente. Mais la magie - et sa baguette - n'en faisaient qu'à leur tête, et elle peinait à rattraper les wagons. Elle inspira puis souffla par le nez. Elle était autant une sorcière que les autres : après six années à Poudlard, il était trop tard pour la renvoyer chez elle. Reducto. La boîte disparut pour laisser place à de la poussière. Soupirant avec soulagement, Fiona leva un regard incertain vers Joséphine. « Franchement j'sais pas ce que ça va donner le jour des ASPICs, je suis pas faite pour les informulés je crois... » Ce qui risquait de ne pas être une excuse suffisante pour l'examinateur, malheureusement.




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Ministère

Parchemins : 854
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : Stagiaire au Département des Mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


J'ai tout compris [ Joséphine ] Empty
Ξ Sujet: Re: J'ai tout compris [ Joséphine ]   J'ai tout compris [ Joséphine ] EmptyMar 27 Avr - 7:28

La surprise de la nouvelle passé, Fiona rétorqua à Joséphine qu'elle ne voulait pas qu'elle reste bloquée à Poudlard à cause d'elle.
La Poufsouffle sourit : non, elle ne resterait pas bloquée à Poudlard à cause de Fiona mais à cause de tout un tas d'autre chose. Surtout qu'elle comptait bien tout faire pour n'avoir aucune raison de rester au château. Pas que l'idée de rester ici soit désagréable, bien au contraire, mais tout ce qu'elles travaillaient était à la portée de tous pour qui voulait y arriver. Par chance, la Serdaigle en avait les capacités, rien n'était donc perdu.

La Serdaigle lui assena qu'elle ne comptait pas se battre en duel dans sa vie professionnelle : à l'instar d'un apothicaire ou d'un libraire, il ne semblait pas évident de devoir savoir user de magie défensive et offensive. Et pourtant...

- C'est ce que disaient la moitié des personnes qui ont quitté l'école.

Ça voulait dire qu'on ne décidait pas quand on se battait en duel. Par se battre en duel, Joséphine était cependant loin d'imaginer le côté cérémonial de la chose. Non, un duel n'était pas automatiquement précédé de courbettes et de gestes traditionnels et pompeux : se battre en duels ça pouvait arriver dans des situations imprévues et surprenantes et ça nécessitait surtout un minimum  de vivacité et de répondant.

- Mais des fois, ça peut être très utile de savoir se battre. Surtout par les temps qui courent.

A l'inverse de Fiona, Joséphine voulait vouer sa vie professionnelle à la traque de Magicis Sacra. Il était hors de question que cette organisation secrète n'obtienne plus encore de pouvoirs, notamment entre autre pour éviter qu'elle ne s'en prenne aux plus démunis. Ça semblait depuis des années être leur passe-temps favoris et elle s'y refusait.

L'heure arrivée de l'informulé sur le Reducto, Joséphine regarda Fiona avec calme. Elle savait que la pire faiblesse de la sorcière était elle-même: elle se dévalorisait tant et si souvent qu'elle peinait à avoir des résultats corrects. Pourtant, jamais Jo ne douta d'elle : elle était capable de faire les choses et leurs séances en étaient la preuve vivante.

- Personne n'est fait pour ça. Ça s'apprend.

Elle s'approcha d'elle et souleva le bras de la Serdaigle pour la remettre à l'horizontale.

- Recommence.

La Française n'était pas du genre à lâcher ses élèves si facilement.
Alors qu'elle lui assenait de se remettre au travail, d'un ton abrupt qui ne différait cependant pas de d'habitude, une fois que la Serdaigle eut recommencé une nouvelle fois, elle ajouta, pour tenter de la rassurer :

- Moi non plus je n'ai pas réussi le Reducto en informulé du premier coup, il est un peu plus dur que les autres.  Avec ça, elle voulait rassurer la bleu et bronze sur ses propres capacités. Mais une fois que tu l'as, tu l'as. Voilà qui devrait l'encourager.

Joséphine caressa alors la poche de son sac de cours pour voir si la barre chocolatée qu'elle emportait chaque matin et chaque soir s'y trouvait : elle savait la concentration demandée par l'informulation assez énergivore et elle veillait toujours à avoir un peu de chocolat pour Fiona afin de lui éviter d'éventuels mal de tête. Et puis au pire, ça ne faisait pas de mal de se faire plaisir.


J'ai tout compris [ Joséphine ] Sign_j10
J'ai tout compris [ Joséphine ] Club_d10 J'ai tout compris [ Joséphine ] Bam10 J'ai tout compris [ Joséphine ] Beauxb10


Dernière édition par Joséphine De Guise le Lun 19 Juil - 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 591
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


J'ai tout compris [ Joséphine ] Empty
Ξ Sujet: Re: J'ai tout compris [ Joséphine ]   J'ai tout compris [ Joséphine ] EmptyDim 2 Mai - 11:17

Fiona était très sceptique de l'usage qu'elle ferait des sortilèges en dehors de l'école - et surtout du Reducto. Il lui arrivait d'avoir le sang chaud, mais elle n'avait jamais le réflexe d'utiliser la magie pour se défouler. Peut-être parce qu'elle n'avait pas grandi avec, peut-être parce qu'elle savait qu'elle n'avait pas toujours été très douée, et que louper son sort destiné à externaliser sa rage ne la frustrerait que davantage. Adressant un regard penaud à Joséphine, elle répondit donc - non sans humour : « Et on est sûr de cette stat' ? » Pas de sa faute si son père lui avait toujours recommandé de vérifier ses sources, surtout quand on parlait de statistiques sorties du chapeau ! C'est pas que je te fais pas confiance José, mais j'aimerais bien voir tes accréditations illico.

Elle dut cependant concéder un point mais juste un hein à son aînée quand elle évoqua "les temps qui courent", comprendre les machinations infernales de Magicis Sacra. « C'est vrai, t'as raison. » reconnut-elle, chiffonnée tout de même car elle continuait à espérer qu'elle n'aurait pas à participer à des combats. Bien sûr, elle se sentait directement concernée par la cause - c'était à ses parents que ces psychopathes souhaitaient l'arracher, après tout, mais ça n'était pas comme si elle se dirigeait vers une carrière d'Auror. La musique ou le Quidditch, ça n'était pas vraiment des domaines où l'on était censé se faire agresser, a priori...

Fiona aurait adoré continuer à bavarder sans aucune pensée pour les cours et ça se dit Serdaigle, mais Joséphine n'était pas du genre à perdre le nord facilement. Après avoir réussi à exécuter le Reducto sans trop de difficulté, la Serdaigle bloqua cependant sur sa version informulée. A force de tentatives et d'encouragements de sa tutrice, son dernier essai se solda (enfin) par un succès : la boîte avait disparu, et Fiona tourna un regard soulagé vers Joséphine. « Vraiment ? » Elle observa la Poufsouffle avec circonspection, cherchant à déceler si elle se créait des failles pour la rassurer elle, ou si elle avait vraiment galéré jadis. Au vu de ses capacités en sortilèges, elle avait quand même ses doutes, mais elle savait aussi que personne n'était parfait (à part peut-être Ciara ?)

« Est-ce que je réessaye ? Pour être sûr que c'est bon ? » interrogea-t-elle à contrecœur, mais avec réalisme. Vue la difficulté qu'elle avait avec la partie informulée, elle ne pouvait pas trop se permettre de croire qu'une tentative réussie constituait la garantie qu'elle s'en sortirait aussi aux ASPICs. D'autant plus que l'année suivante, Joséphine ne serait plus là, alors il faudrait bien qu'elle finisse par se débrouiller toute seule. « J'demande juste comme ça, mais c'est possible que le Patronus de quelqu'un prenne la forme d'une fumée argentée, hein ? » poursuivit-elle, car consciente que si elle s'en sortait effectivement avec le Reducto, Joséphine voudrait ensuite passer au Patronus. Et d'après son expérience du sujet, le sien ne prenait pas tout à fait une forme animale... Ou alors un animal que les scientifiques n'avaient pas encore eu la chance de découvrir ?




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Ministère

Parchemins : 854
Âge : 18 ans (03/11/97)
Actuellement : Stagiaire au Département des Mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


J'ai tout compris [ Joséphine ] Empty
Ξ Sujet: Re: J'ai tout compris [ Joséphine ]   J'ai tout compris [ Joséphine ] EmptyLun 19 Juil - 11:51

Joséphine ne put s'empêcher de sourire quand Fiona lui demanda si elle était sûre de sa statistique : la petite Serdaigle, comme à son habitude, faisait preuve d'une curiosité typique de sa maison. Il lui était inconcevable de ne pas vérifier une source et en ça, Joséphine l'appréciait beaucoup. A ses yeux, ça voulait dire que la jeune sorcière était tout sauf naïve et ça la rassurait beaucoup. Tout remettre en cause, en fait, c'était une forme d'intelligence.

La Poufsouffle ne répondit pas cependant, elle ne rigolait pas pour autant avec le sujet : à son sens Poudlard était un moyen d'engranger un maximum de connaissances afin de pouvoir les utiliser ou non dans sa vie future. Ça voulait dire qu'il valait mieux tout savoir et ne pas en avoir besoin que faire l'impasse sur une partie du programme et s'en retrouver privé plus tard. Et par les temps qui couraient, mieux valait être bien armé.

- Tu crois que ça nous vient tout cuit ? Rétorqua Joséphine qui se voulait rassurante : évidemment, personne ne se levait un beau matin et était en mesure de lancer des sorts informulés à tour de bras. Ça s'apprenait, ça se travaillait, il n'y avait pas de secret. Et c'était pour ça que Jo était aussi optimiste avec Fiona : il n'y avait aucune raison pour qu'elle n'y arrive pas.

La bleu et bronze lui demanda si elle devait à nouveau réessayer de lancer le sort après l'avoir réussi. Jo voyait là un excellent moyen de tester le sérieux et l'implication de la sorcière : a priori, elle avait tout intérêt à recommencer maintenant qu'elle y était arrivée, ça ne ferait que la rassurer en cas de réussite maintenant qu'elle savait l'échec loin d'elle.

- C'était très bien, donc comme tu veux. Lui répondit-elle sans sourire : Jo était dure avec ses deux élèves de tutorat, mais c'était parce qu'elle savait qu'un excès de gentillesse passerait pour de la compassion à quelqu'un en difficulté. Ce n'était pas le cas, elle était exigeante parce que ses deux élèves étaient bons et qu'elle voulait tirer le meilleur d'eux. A toi de voir si tu veux laisser Magicis Sacra agir en toute impunité, après... Lâcha t-elle avant un petit raclement de gorge faussement dissimulé : pas de pression, mais il fallait que Fiona ait bien en tête les dangers qui les attendaient tous, qu'ils soient à Poudlard ou dehors.

Le moment venu du patronus, Jo changea un peu d'habitude. Elle estimait que Fiona ne pourrait pas réussir son sort sans vraiment le comprendre. Il fallait dire que produire un Patronus Corporel n'était pas chose aisée et que ça n'était pas donné à tout le monde. Pour autant, Jo était infiniment persuadée que la Serdaigle pouvait y arriver : un cœur pur comme le sien, autant par nature farouchement opposé à l'avènement de Magicis Sacra (et donc à la magie noire), ne pouvait que faire de belles choses du côté du bien.

- Oui, c'est possible. Elle baissa la tête, ne voulant pas que Fiona se persuade – de par la puissance magique qu'elle était habituée à avoir avant les tutorat – d'être incapable de produire une forme corporelle.
Ça pouvait être vrai, certes, comme ça pouvait totalement être faux. Tu sais, si j'insiste tant sur la forme corporelle de ton patronus, c'est parce que je suis immensément persuadée qu'elle existe. Elle planta ses yeux clairs dans ceux de la bleu et bronze et la regarda avec insistance. Le patronus n'est pas juste un bouclier contre les Détraqueurs... il est aussi un barrage contre la magie noire en général. Et seuls ceux qui ont un cœur pur peuvent l'invoquer. Elle tourna le dos à la Serdaigle une seconde, un peu gênée d'ouvrir autant son cœur, ce qu'elle ne faisait jamais. La perspective de quitter Poudlard sans avoir véritablement aidé Fiona lui nouait le ventre : elle voulait servir à quelque chose et lui rendre sa vie future plus facile. Et pour moi, personne n'a autant le cœur pur que toi... Beaucoup de personnes avaient un cœur pur dans l'entourage de Joséphine, mais ça n'enlevait en rien la candeur et la pureté de Fiona. Qui plus est, elle était touchée de plein fouet par l'injustice imposée par la Menace avec des parents moldus, personne ne devait avoir plus à cœur qu'elle de s'opposer à la magie noire.

Elle se plaça alors derrière Fiona et lui attrapa les épaules.
- Tu n'as aucune pression à avoir : pense à un souvenir heureux, pense au souvenir qui te met le plus en joie, celui qui te fera le plus sourire, celui qui te rendra la plus heureuse. Ne pense pas au patronus, je m'en fiche de voir un animal ou pas. Je veux que tu ne penses qu'à des émotions positives, de la joie, de l'amour, tout ce dont Magicis Sacra est dépourvue.  Elle n'allait pas les combattre au Ministère l'an prochain pour rien : elle les détestait pour tout le mal qu'ils avaient répandu. Et si Fiona n'y arrivait pas au premier coup, ce n'était pas grave : il fallait parfois du temps pour trouver le souvenir le plus heureux qu'on avait en magasin. Parfois d'ailleurs, ce n'était pas un souvenir mais un fantasme : ça marchait aussi, tant que la surcharge d'émotions positives était totale.

Joséphine se recula alors : si la Serdaigle n'arrivait pas à produire un patronus corporel de suite, elle lui ferait promettre de tout faire pour y arriver avant sa sortie de Poudlard : il était immensément important qu'elle se donne les moyens de réussir et que jamais elle ne baisse les bras. Son courage et sa pugnacité devaient à présent prendre totalement le contrôle de son corps pour tous les cours à venir : elle en était capable, ne lui restait plus qu'à s'en persuader. Jo en tout cas elle, en était convaincue

[Terminé pour Jo]


J'ai tout compris [ Joséphine ] Sign_j10
J'ai tout compris [ Joséphine ] Club_d10 J'ai tout compris [ Joséphine ] Bam10 J'ai tout compris [ Joséphine ] Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





J'ai tout compris [ Joséphine ] Empty
Ξ Sujet: Re: J'ai tout compris [ Joséphine ]   J'ai tout compris [ Joséphine ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai tout compris [ Joséphine ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Hentaï
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: