AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Baconciliation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Tony O'Donnell
Tony O'Donnell
Gryffondor

Parchemins : 75
Âge : 17 ans - 5 avril 1999
Actuellement : Sixième


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Baconciliation Empty
MessageSujet: Baconciliation   Baconciliation EmptyDim 21 Fév - 21:58

Baconcilitation

Feat. Esther
made by black arrow


Tony était descendu de la tour de Gryffondor en baillant. Il en avait marre de marre d’étudier. C’était quoi le plaisir et l’avantage de la jeunesse s’il devait la perdre à être le nez collé dans des grimoires et des parchemins à longueur de soirée. Les examens approchaient bien trop vite et tout le monde commençait à stresser, deux mois en avance. Surtout les profs. Heureusement, il avait le quidditch pour lui conserver le moral à flot, mais ça commençait à être insuffisant. Surtout lorsqu’il dormait aussi mal que cette nuit, à se réveiller en sueurs, puis frigorifié, puis de nouveau en sueurs, en jouant à repousser et ramener les draps et la couverture pour tenter d’ajuster sa température corporelle aussi bien que possible.

Les jolies marques violacées sous les yeux bouffis du batteur, pouvant être qualifiées de subtiles – ce qui était une première pour sa personne entière – trahissait au lever du coq son agitation nocturne. Il aurait tout de même préféré ne pas dormir en raison d’un rêve excitant qu’il aurait pu raconter le lendemain à ses potes, même s’il s’agissait d’un cauchemar. Au point où il en était…

O’Donnell avait toujours été matinal, mais aujourd’hui cela n’avait aucune commune mesure. Debout aux aurores, Tony était descendu à la salle commune pour éviter de réveiller ses collègues de dortoir avec son activité matinale. Il aurait bien aimé faire croire qu’il avait fait quelques exercices en profitant de la vacuité de la grande pièce, mais la vérité était qu’il avait passé des dizaines de minutes affalé, à somnoler en regardant les flammes dans l’âtre.  C’est après avoir entendu une demi douzaine de ses camarades passer le portrait de la Grosse Dame qu’il se décida également à rejoindre la grande salle.

Arrivé dans la grande salle, ses pas le dirigèrent instantanément vers la table des gryffondors. Il y avait là un petit groupe d’étudiants, certainement ceux qui ne l’avaient pas remarqué sur le canapé de la grande salle, et il lui semblait logique de se joindre à eux. Jusqu’à ce qu’il ne fasse violemment demi-tour et décide de voir s’il ne connaîtrait pas quelqu’un d’autre à n’importe laquelle des trois autres tables.  Pour un peu, il serait prêt à manger avec un professeur sympa, si cela pouvait lui épargner les facéties de la petite Klein.  Tony n’était pas d’humeur pour ses blagues et il risquait de l’envoyer bouler un peu trop violemment, et devant trop de témoins pour son propre bien. Même lui avait cet instinct de survie minimal qui le poussait à prendre le petit-déjeuner en une compagnie différente. Elle comprendrait. Il suffirait qu’il se souvienne de le lui expliquer plus tard. Ce n’était pas comme si il ne lui avait jamais laissé savoir qu’elle devait avoir un lien de parenté avec le Chevalier du Catogan, après tout…

C’est avec un grand soulagement que Tony reconnu une tête familière à la table la plus éloignée de la sienne. Il ne prit même pas la peine de vérifier si les aigles ou les blaireaux arboraient également des têtes connues et se dirigea d’un pas assuré vers Esther, en songeant qu’ils n’avaient pas bavardé depuis un sacré moment.

« Hey ! Tu vas bien ? Pourquoi t’es debout aussi tôt aujourd’hui ? »

Un bâillement obstrué par le dos de sa main, et Tony fixa son regard dans celui de son ex. C’est là qu’il réalisa pourquoi ils n’avaient pas beaucoup bavardé dernièrement. Il l’avait larguée lorsqu’il avait appris qu’il n’avait été qu’un pion pour frustrer le père de la belle. Ils avaient bien déterminé qu’ils resteraient en bons termes, mais la vérité était qu’il y avait un espèce de froid qui s’était établi entre eux. Sans animosité, heureusement. Il piocha rapidement une tranche de bacon et sourit à Esther, à la recherche d’un truc à raconter.


Tony O'Donnell ~ Fièrement Gryffondor
Revenir en haut Aller en bas

Esther Foster
Esther Foster
Serpentard

Parchemins : 158
Âge : 18 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Baconciliation Empty
MessageSujet: Re: Baconciliation   Baconciliation EmptyMar 23 Fév - 12:31


BaconciliationEsther & TonyEsther avait la chance de ne pas avoir besoin de beaucoup de sommeil pour fonctionner correctement. La ou beaucoup devait se coucher tôt pour arriver à tenir toute la journée, Esther dormait six heures, tout au plus et se levait avec la musique, ce qui pouvait agacer ses camarades de chambres par moment. Ce matin était un de ces moments.

Comme a son habitude, Esther lança une musique à peine un instant après s'être réveillé. Le souci, c'est que la musique était un peu plus forte que d'habitude. Des excuses a ses camarades de dortoir et la musique largement baissée plus tard, elle se prépara dans la salle de bain. Pour une raison ou une autre, elle décida de passer la journée en brune et de le faire à la façon sorcière pour voir combien de temps ça tiendrait. Une fois le sort en place, elle pris son sac et sortit du dortoir.

Elle se dirigea vers la grande salle d'un pas léger, ayant une pensée pour les Serdaigles et les Gryffondors qui devait descendre de leur perchoir tous les matins pour prendre le petit-déjeuner. C'était l'une des nombreuses raisons qui la rendait très heureuse d'être une Serpentard, ça et ne pas avoir à vivre avec la horde intrépide de rouge et or ou la crise d'ego constante dans chaque débat des bleu et bronze. Elle passa les portes de la grande salle pour la retrouver quasiment complètement vide, ce qui n'était pas pour lui déplaire et s'installa a sa place habituelle.

Peu à peu, la salle se remplissait alors qu'Esther était profondément plongée dans un livre. Comme souvent, elle se moquait pas mal de ce qu'il se passait autour d'elle tant que personne ne venait la voir directement, ce qui ne tarda pas a arriver. Il y avait une différence notable ce matin la pourtant. Elle s'attendait à voir Candys en levant les yeux, ou Noah, plus rarement Lucas ou Lola ou même Jo', parfois même la Blackthorn, qui pour une raison ou une autre, tenait a prétendre qu'elles s'entendais bien, alors qu'Esther la supportait a peu près autant qu'elle supporterait une pluie acide. Mais la personne sur qui elle posa les yeux n'était autre que son ex, Anthony O'Donnell. Tony, Antho', le nombre de surnoms de ce Gryffondor en particulier était sans limites.

Elle le regarda dans le blanc des yeux pendant un moment, un peu sonné par la présence du jeune homme. Il sembla comprendre ce qu'il venait de se produire, mais au lieu d'adresser l'éléphant dans la pièce, Tony s'assit, piqua du bacon dans un des plats et lança un sourire à la demoiselle, l'invitant a répondre.

-"Je.... Je suis toujours debout aussi tôt, Tony. Surtout en période d'examens. Tu... Tu as une mine épouvantable. Tu dors la nuit?" Elle-même avait un petit déjeuner simple, porridge, fruits, thé, fidèle au cliché du petit déjeuner anglais des moldus. Elle fronça les sourcils en touillant dans son porridge avant de reprendre. "Que... Pourquoi t'es ici? J'veux dire, on s'est à peine adresser la parole depuis... Et tu viens me voir un beau matin en me demandant comment je vais? C'est assez incongru, tu en conviendras."

:copyright:️️ DABEILLE



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Baconciliation Danseu10Baconciliation Club_d10
Revenir en haut Aller en bas
 
Baconciliation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: