Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €

Partagez
 

 PV • no hagas que nunca paso.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 432
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • no hagas que nunca paso. Empty
Ξ Sujet: PV • no hagas que nunca paso.   PV • no hagas que nunca paso. EmptyLun 22 Fév 2021 - 9:33

Lu' y Stef'.
 J'ai perdu aux amours de vacances. On s'était dit pas de promesse ou romance. Tapage nocturne, tu mènes la danse. Tu as le feu, bébé, tu n'aimes plus apprendre. Après cette nuit, je n'ai plus de doute, mon cœur s'emballe quand ton corps se voûte. L'été s'achève, mais j'ai bien envie d'une autre escale dans ton paradis. Et tes lèvres, et tes hanches, tout mon tout mon corps en manque quand sur moi tu te penches. Et je ris quand j'y pense, folie de nos corps en transe, tu me mates tu me danses.

13 mars 2016
Lucrecia avait passé une bonne partie de la nuit dans les bras de Thiago, puis, de retour à son dortoir, était longtemps restée réveillée, à se poser tout un tas de questions. Qu’est-ce que cela allait engendrer dans leur relation ? Etaient-ils désormais en couple, ou pas ? Est-ce qu’elle devrait l’embrasser devant tout le monde au matin, ou devrait-elle plutôt faire comme si rien de tout cela n’était arrivé ? Est-ce qu’ils devaient d’abord en parler, seul à seul, avant de, peut-être, se confier à d’autre personnes ? Et lui, comment allait-il réagir ? Il était la partie la plus compliquée de l’équation, Lucrecia n’avait aucun doute là-dessus. Attaché aux valeurs qu’on leur avait inculqué comme il l’était, elle devait bien l’avouer, elle avait peur d’avoir affaire à un mur de glace au réveil. C’était en partie à cause de cela qu’elle avait eu tant de mal à s’endormir. Et quand, finalement, elle avait trouvé le sommeil, ses rêves semblaient vouloir lui prouver que tout cela s’était réellement passé. Qu’elle ne rêvait pas, qu’ils avaient franchis la dernière limite qui se dressait entre eux. Et pour de bon cette fois. L’argentine s’était réveillée en sueur au petit matin, après seulement quelques heures de sommeil. Elle avait rapidement quitté son lit pour aller sous la douche, tentant de se remettre de ses rêves et de la soirée passée. Elle avait encore l’impression de sentir les mains et les lèvres de Thiago sur elle et était persuadée d’avoir son odeur ancrée sur sa peau. Si la sensation n’était pas désagréable en soi, elle sentait tout de même qu’elle devait se débarrasser de cette dernière avant que son esprit ne commence à lui jouer des tours et à lui faire croire tout et n’importe quoi. À grand renfort de son huile pour le corps habituelle, l’argentine finit par sortir de la salle de bain, entourée d’une épaisse serviette éponge blanche, pour trouver quoi se mettre sur le dos. On était dimanche, l’uniforme n’était donc pas obligatoire, et Lu’ passait ses week-ends soit en vêtements de sports dans la salle de Sterne à s’entraîner, soit un peu plus apprêtée si elle devait passer du temps avec, notamment, Thiago.

Après avoir passé un de ses sweats à capuche qui lui couvrait largement le corps -elle avait bien pensé à mettre celui qu’elle avait subtilisé à Thiago avant de partir en Septembre, mais l’odeur de son meilleur ami s’y accrochait trop et elle doutait que cela soit la meilleure option après ce qu’ils venaient de vivre- et un petit short noir, l’argentine descendit dans la salle commune, tablette en main, pianotant nerveusement sur l’écran. L’heure passait lentement, très lentement, trop lentement. A chaque fois qu’elle entendait des bruits de pas, son regard se posait nerveusement sur les escaliers, appréhendant l’apparition de Thiago. Elle avait déjà envoyé une note magique à Stef, ressentant clairement le besoin de parler à sa cousine, qui se rapprochait le plus, pour elle, d’une meilleure amie. Si elle avait toujours vu Thiago comme son meilleur ami, le fait qu’ils soient aussi fusionnels avait souvent mis certaines barrières autour d’eux deux. Ils se suffisaient l’un à l’autre, et Lu’ ne voyait pas l’intérêt d’ajouter quelqu’un à leur duo. Mais Stef avait cette place toute particulière, de cousine, certes, mais aussi de presque-soeur, et de meilleure amie. Ou en tout cas, elle ne voyait personne aussi à même de la comprendre. Cela étant, elle savait qu’il était tôt. Elle prenait donc sur elle, son coeur s’accélérant à chaque nouvel arrivant. Elle avait donné rendez-vous à onze heures à sa cousine, espérant qu’elle aurait quitté son lit à ce moment là. Elle se retenait difficilement d’envoyer un message à Vanellope et/ou Victoire, pour que l’une des deux aille la réveiller. L’idée d’envoyer un message à Flynn, qu’elle savait posséder une tablette lui passa également par l’esprit, mais le rouge et or lui tapait trop sur le système pour qu’elle s’y risque. Et de toute manière, si Stef dormait, il n’allait clairement pas être fichu de l’aider.

Il était dix heures passée de quelques minutes quand son coeur manqua plusieurs battement, ses yeux bruns se posant sur le corps, bien trop familier, de son meilleur ami et amant. Elle se redressa instinctivement dans son fauteuil, les yeux rivés sur l’argentin, et quand leurs regards se croisèrent, elle ne savait plus quoi faire. Thiago lui, décida de faire aussitôt demi-tour et de retourner dans son dortoir, laissant Lu’ se dégonfler comme un soufflet, s’enfonçant à nouveau dans son fauteuil, tapotant nerveusement sur l’écran, éteint, de sa tablette. Est-ce qu’il regrettait ? Est-ce qu’il la détestait maintenant ? Ou est-ce qu’au final, tout cela ne valait rien ? L’idée de lui courir après, les filles ayant le droit d’aller dans les dortoirs des garçons mais pas l’inverse, lui traversa l’esprit, mais pour quoi faire ? Elle n’était pas contre l’idée de recommencer, mais qu’en était-il de son meilleur ami ? Elle finit par quitter la pièce en voyant Kate faire irruption dans la salle commune, clairement pas prête pour ses questions. Elle alla directement au point de rendez-vous qu’elle avait donné à Stef, où elle était à peu près sûre qu’elles seraient tranquilles, personne ne venant le dimanche près de la tour de l’horloge. Une fois arrivée, elle fit les cents pas, avant de céder à la panique, se laissant glisser contre le mur, la tête dans les mains, attendant Stef. Elle espérait sincèrement que la greco-argentine avait eu son message, car elle ne voyait pas à qui d’autre parler. Kate ? La blonde irait de son petit commentaire et Lu’ n’avait pas besoin de cela. Karen ? La brune était comme imperméable à l’amour. Une des filles de Magic Mix ? Si Peony comprendrait peut-être, elle ne se trouvait pas assez proche de la rousse. Ni même de Viska, même si elle les aimaient beaucoup. Quand aux garçons, elle ne pouvait clairement pas en parler ni à Quino ni au principal intéressé... Lorsqu’elle entendit des pas précipités, elle releva la tête et posa ses yeux bruns sur sa cousine. « Stef ! » Elle se redressa rapidement et se jeta dans les bras de la greco-argentine, la serrant fort contre elle. « On a... Thiago... » souffla-t-elle, la tête enfouie dans les cheveux de la lionne, incapable d’aligner les mots les uns après les autres. Ils avaient quoi ? Couché ensemble, tout à fait. Merdé, également. Par Merlin ! Dans quel pétrin s’était-elle mise ?
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 620
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • no hagas que nunca paso. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • no hagas que nunca paso.   PV • no hagas que nunca paso. EmptyMar 2 Mar 2021 - 1:17


 
no hagas que nunca paso
Lucrecia + Estefanía
(c) princessecapricieuse


Lorsque Stef s'était réveillée, elle avait posé les yeux sur un curieux phénomène. Clignant des yeux avec hésitation, elle avait reculé par automatisme, observant l'avion en papier flottant au niveau de son visage avec circonspection. De toute évidence, il n'était pas là pour l'attaquer, ce qui avait été sa première crainte en le voyant. Les séquelles post-traumatiques d'avoir grandi avec Joaquín Kostas. L'avion restait stationnaire, aussi Stef se redressa-t-elle lentement, bien décidée à ne pas l'effaroucher. Il n'était pas sans lui rappeler ceux qu'elle avait croisés au Ministère lorsqu'elle s'y était rendue pour le stage de défense. Un ronflement provenant de l'une de ses camarades de dortoir la fit sursauter, et elle se retînt à grande peine de balancer son oreiller dans la direction générale d'où venait le bruit pour se venger. A la place, elle se concentra sur sa situation présente, et attrapa délicatement la note entre ses doigts. La missive était courte : elle la parcourut très rapidement, et sentit une pointe d'inquiétude la gagner.

Le problème n'était pas tant que Lu' veuille la voir. Ça, c'était relativement courant. Depuis que sa cousine avait rejoint Poudlard, Stef la collait avec assiduité, d'autant plus que contrairement à ses frères, cette habitude ne semblait pas déranger Lu' outre mesure. En outre, après que Thiago soit arrivé et que Stef ait elle-même commencé à sortir avec Alexandre, cette tendance s'était légèrement calmée. Que Lu' veuille lui parler n'était donc pas alarmant en soi. Ce qui était plus étrange, c'était qu'elle lui envoie pareille missive un dimanche matin, sans précisions ni signe avant-coureur. Comme il lui restait du temps avant leur rendez-vous fixé à onze heures, elle attrapa sereinement ses affaires pour aller se doucher tout en réfléchissant à ce qui l'attendait. Lu' avait-elle vraiment une nouvelle à lui annoncer - concernant Thiago, peut-être ? Ou se faisait-elle des films ? Le fait était que oui, Stef était quelqu'un de très dramatique, mais ce qui la soutenait dans cette voie, c'était que souvent, son instinct était juste. Elle sentait qu'il ne s'agissait pas d'une demande anodine à la voir. La petite soirée des Serpentards de quatrième et de cinquième année avait lieu la veille, et quelque chose avait dû s'y produire.

Lu' était déjà au courant pour la gourgandine de Castelobruxo solidarité féminine zéro, donc ça ne pouvait pas être ça (et heureusement parce que Stef n'aurait pas pu garder le secret très longtemps, elle en voulait déjà bien assez à Thiago de l'y avoir obligée !). Alors quoi ? Quand elle arriva à proximité de la tour de l'horloge, la gréco-argentine n'était pas beaucoup plus avancée qu'à son réveil. Elle avait enfilé une tenue décontractée et moldue, admise pour le week-end - à base de jean, pull beige pour trancher avec ses cheveux bruns et grosse veste car le mois de mars était trompeur, comme le soulignait la présence de bottines à ses pieds -, était passée par la Grande Salle pour un petit-déjeuner rapide et avait trouvé le chemin de leur point de rendez-vous à heure pile. Elle se dépêcha d'entrer et aperçut aussitôt Lu'.

Voyant sa cousine arriver vers lui, Stef ouvrit naturellement les bras pour l'y serrer. « Lu' ? » Elle était définitivement inquiète à présent. Pendant le court instant où elle avait pu observer son visage, il était apparu évident que sa cousine n'avait peu ou pas dormi, et que quelque chose clochait. « Vous avez... Vous : Thiago et toi ? » Elle s'écarta délicatement pour pouvoir étudier le visage de Lucrecia, histoire d'y déchiffrer quelque chose faute d'obtenir un récit éloquent de la part de sa cousine. « Attends oui n'en dis pas trop tu es un véritable moulin à paroles aujourd'hui Lucrecia vous avez... Nooon ? » Elle fit les gros yeux à sa cousine, espérant réussir à la faire parler tout en étant certaine qu'elle avait raison. Pour que Lu' soit aussi bouleversée, il avait dû se passer quelque chose de vraiment bouleversant. Quelque chose qui pouvait tout faire basculer.

[ 664 ]




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;



Dernière édition par Estefanía Kostas le Jeu 4 Mar 2021 - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 432
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • no hagas que nunca paso. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • no hagas que nunca paso.   PV • no hagas que nunca paso. EmptyMar 2 Mar 2021 - 16:49

Pourquoi Lucrecia réagissait-elle ainsi ? Elle-même n’en savait rien, en soit, la soirée s’était bien passée, la nuit aussi, tout du moins le temps qu’elle avait été dans les bras de son meilleur ami. Après, c’était autre chose. Peut-être, seulement peut-être, aurait-elle du être un peu plus expansive sur sa lettre à Stef, mais rien ne lui disait que quelqu’un d’autre ne tomberait dessus avant sa cousine, et il était hors de question qu’une personne lambda soit au courant de ses batifolages avec Thiago. Déjà qu’eux deux ne semblaient pas savoir comment se comporter, pas la peine que quelqu’un d’autre, non sollicité, ne s’en mêle.

Dans les bras de sa cousine, elle se sentait cependant un peu plus sereine. Pas non plus au point d’être super à l’aise, elle avait parlé en espagnol plutôt qu’en anglais, mais l’angoisse semblait la quitter peu à peu. Quand Stef s’écarta d’elle, elle planta ses prunelles brunes dans celles de sa cousine, si semblables aux siennes, acquiesçant à sa question en opinant du chef. Oui, Thiago et elle. Pas le pape, franchement. Qui d’autre aurait pu la mettre dans un tel état, franchement ? Une de ses mains se porta instinctivement au cordon de la capuche de son sweat, qu’elle triturait sans vraiment s’en rendre compte. Il ne fallut pas bien longtemps à la lionne pour comprendre ce que sa cousine avait tenté de lui dire, et les gros yeux qu’elle lui fit la déstabilisèrent. Avaient-ils vraiment fait une bêtise ? C’était trop tard maintenant, clairement. Ils ne pouvaient pas revenir en arrière et faire comme si rien de tout cela ne s’était passé. D’ailleurs, elle n’en n’avait pas envie non plus. « Ne me regarde pas comme ça, Stef ! » pesta-t-elle, toujours en espagnol, avant de s’adosser une nouvelle fois au mur, froid, les yeux fixés sur le bout de ses baskets. « Je t’ai dit qu’il y avait une fête pour les Serpentard de quatrième et cinquième année, pas vrai ? » C’était une question rhétorique, elle savait très bien qu’elle en avait parlé à Stef, avant d’aller s’accrocher au bras de Thiago en espérant qu’il lui dise qu’il viendrait. « On y a été avec Thiago, et c’était vraiment cool, c’était sympa, il y avait une bonne ambiance, Viska semblait assez heureuse. Et on a discuté, tous les deux -avec Thia'- on a parlé des compétitions, de quand on s’était rencontré, quand on s’est retrouvé à Castel... » Et tout avait capoté a un moment, sans qu’elle sache vraiment pourquoi et comment. « Il portait un tailleur rouge. Il ne porte jamais de tailleur rouge. Il était... Canon, super sexy, je... » Elle poussa un soupir, triturant de plus belle le cordon de sa capuche. Sa deuxième main était venue à la rescousse de la première, le cordon prenant donc particulièrement cher.

Elle reposa les yeux sur sa cousine/meilleur amie/sœur, tentant de voir ce qu’elle pensait de toute cette histoire. Lucrecia n’avait pas honte de ce qu’elle avait fait, loin de là, elle avait juste peur de la suite. Si Thiago la ghostait après ça, elle n’y survivrait jamais. Elle avait déjà très mal pris sa petite annonce du « Je suis sorti avec Maria. » alors qu’ils ne sortaient pas ensemble, alors imaginez un peu s’il l’évitait après une nuit enfiévrée ! « Bref. Je ne sais pas trop comment, ni pourquoi, ni lequel de nous a craqué en premier, mais on s’est embrassé. A la soirée. » Devant tout le monde. Et ça avait été le début de la fin. Et en même temps... Est-ce que tout cela n’avait pas été couru d’avance ? Lucrecia avait senti une vague de chaleur s’emparer d’elle en voyant Thiago arriver dans ce fichu tailleur rouge, et elle avait plus ou moins compris, alors que tout allait encore bien qu’elle lui faisait de l’effet. Sauf qu’au début de la soirée, elle ne pensait clairement pas lui faire autant d’effet. Et pourtant.
acidbrain


• 650 mots •


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 620
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • no hagas que nunca paso. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • no hagas que nunca paso.   PV • no hagas que nunca paso. EmptySam 6 Mar 2021 - 23:19

Maintenant qu'elle avait retrouvé Lu', Stef se sentait définitivement concernée. Sa cousine n'avait pas bonne mine fashion faux pas ma chérie et il paraissait évident qu'une fois n'est pas coutume, elle n'avait pas bien dormi. Comme Lu' avait décidé de se montrer particulièrement opaque dans ses paroles, la greco-argentine dut jouer au jeu des devinettes, basculant à son tour en espagnol pour se soustraire aux oreilles indiscrètes si elles existaient Argus vous ici ? Je ne savais pas que les idylles adolescentes vous passionnaient à ce point.

« J'ai rien fait ! » rétorqua-t-elle, vaguement offensée, et surtout frustrée par le manque de détails offerts par sa cousine. Comme elle s'y était attendue, l'objet de sa présence en ces hauts lieux ce dimanche était donc bien liée à Thiago. Les deux adolescents s'étaient embrassés : jusque là, rien de nouveau sous le soleil, car ça n'était pas comme si c'était la première fois que ça se produisait. C'était en revanche la première fois que ça se produisait à Poudlard, raison pour laquelle Lu' s'attira une exclamation incrédule de Stef.

« Oui oui tu me l'as dit, avec Viska. » balaya-t-elle du revers de la main, n'ayant pas la patience pour les tentatives de Lu' destinées à gagner du temps. On ne l'embobinait pas aussi facilement ! Faisant preuve d'un effort surhumain pour se taire, et ne pas forcer Lu' à en venir au fait, elle l'écouta lui faire le récit de sa soirée on veut du drama Lucrecia fais un effort stp, acquiesçant de temps en temps d'un hochement de tête. « Jusque là c'est plutôt chouette. » Elle se garda de lui demander si c'était, portés par cet élan de joie et de bonne humeur, qu'ils s'étaient allés à un baiser, et grand bien lui en fit, car Lu' enchaîna alors en évoquant un tailleur rouge d'un air rêveur qui manqua de faire éclater de rire Stef. « Mon dieu. » lâcha-t-elle alors que Lu' évitait encore son regard, et torturait injustement le cordon de son sweat.

« D'accord, donc si je résume : joie de vivre, souvenirs heureux et élément incontournable, tailleur rouge et paf ? » Elle haussa les sourcils, attendant la conclusion de l'affaire. Elle ne jugeait pas, et n'aurait jamais jugé Lu'. Elle attendait seulement d'avoir tous les éléments pour pouvoir apporter un avis éclairé. « Nooon ? » Bis repetita. « Vous vous êtes embrassés devant tout le monde ? OK donc tout Serpentard est au courant quoi. Mais bon c'est pas très grave en soi, vous vous en foutez, non ? » Elle adressa un regard interrogatif à sa cousine, se demandant si le problème était , la raison pour laquelle elles se retrouvaient de manière si formelle, et pour laquelle Lu' s'était jetée dans ses bras dès qu'elle l'avait vue. « C'est ça qui t'inquiète ? Parce qu'en vrai vous n'étiez pas non plus tant que ça, si ? Ou bien... » Elle fronça les sourcils. « Vous vous êtes embrassés à la soirée. C'est-à-dire qu'il s'est passé autre chose en dehors de la soirée ? » Elle tenait quelque chose, elle le sentait. Lu' n'aurait pas été aussi bouleversée par le simple fait que les Serpentard soient au courant d'un baiser : le lien entre les deux Argentins était déjà si évident que ça n'avait dû surprendre absolument personne. Il y avait baleine sous gravillon, à n'en pas douter.

[ 566 ]




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 432
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • no hagas que nunca paso. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • no hagas que nunca paso.   PV • no hagas que nunca paso. EmptyDim 7 Mar 2021 - 21:29

Retrouver sa cousine faisait du bien à Lucrecia. Elle savait que la brune pourrait la comprendre, la rassurer, et lui faire comprendre que sa vie n’était pas fichue juste à cause d’une soirée. L’indignation de sa cousine lui arracha un petit sourire. Heureusement qu’elle avait Stef. Si loin du reste de ses amis, sa cousine était la personne sur laquelle Lucrecia s’était le plus reposée. Il était sûr et certain qu’elle n’aurait pas pu avoir la même discussion à venir avec Joaquín, quand bien même elle aimait son cousin de tout son coeur. Elle entreprit ensuite de remettre en contexte la soirée de la veille. Elle sentit bien la petite moquerie de sa cousine quant au tailleur, mais en fit rapidement fi. Il y avait plus important que Stef se moquant gentiment d’elle.

La rouge et or fit un rapide résumé de la situation et l’argentine hocha vigoureusement la tête à la mention du tailleur, soulignant, une nouvelle fois, l’importance de ce détail. « Tu aurais dû voir ce fichu tailleur… Je ne sais pas ce que sa mère avait en tête quand elle le lui a mis dans sa valise. » Sûrement pas ce qu’ils avaient fait après, ou alors, Lucrecia était plus naïve qu’elle ne le pensait. Alors que le cordon de sa capuche commençait réellement à en pâtir, elle lança sa première bombe. Thiago et elle s’étaient embrassés. A la soirée, devant toutes les personnes présentes. De ce qu’elle se souvenait, cela n’avait pas déclenché de réaction sur l’instant, à moins qu’elle n’était été trop absorbé par ledit baiser et par les mains de Thiago sur son corps, son souffle contre sa peau et ses lèvres contre les siennes pour s’en rendre compte. C’était possible.

La réaction de sa cousine ne se fit pas attendre et Lucrecia posa ses yeux bruns dans ceux de celle qui la connaissait presque aussi bien que le grand argentin qui était enfermé dans son dortoir. Elle sentit ses joues chauffer, rougissant sans doute à l’idée d’accepter qu’elle avait bel et bien embrassé Thiago. Certes, ce n’était pas la première fois, loin de là d’ailleurs, mais c’était la première fois qu’ils s’embrassaient sous le regard d’autres personnes. Les autres fois, ces baisers, tout innocents ou enfiévrés avaient-ils été, avaient été échangés à la discrétion d’une porte fermée. « Je ne sais pas ? Je veux dire… C’est arrivé sans qu’on y réfléchisse, et… » Et quoi ? Peony n’avait clairement pas fait dans la discrétion, et Ramza lui avait déjà fait comprendre que cela se voyait qu’ils étaient proches. « Je ne sais pas trop ce que les autres en pense. Sûrement « c’est pas trop tôt » ou quelque chose comme ça… » Et auraient-ils tort ? Peut-être pas. Mais le plus gros problème, c’était ce qu’il s’était passé après. Et si Lucrecia avait tenté, tant bien que mal, de noyer le poisson, c’était sans compter le côté enquêtrice de sa cousine. Elle avait bel et bien compris qu’il y avait plus qu’un simple baiser dans toute cette histoire. « Non, on était une vingtaine je crois ? C’était seulement pour les quatrièmes et les cinquièmes années qui le voulaient. Kate n’était pas là, par exemple. » Oui, elle évitait de répondre à la seconde question de la rouge et or. Laissant son regard se reporter sur ses mains, triturant toujours son cordon, elle finit par relever les yeux sur sa cousine. Elle savait qu’elle pouvait lui faire pleinement confiance. Elle savait que Stef ne la jugerait jamais. Preuve en était, elle ne l’avait pas jugée quand elle lui avait dit ce qu’ils avaient failli faire en août, au contraire, elle lui avait démontré son soutien. Mais là… Ce n’était plus qu’une hypothèse, tout cela s’était vraiment passé. « On a… » Poussant un soupir, elle enleva l’élastique de ses cheveux, récupérant une mèche entre ses doigts, lâchant ainsi le pauvre cordon qui n’avait rien demandé. « On est partis avant la fin, on arrivait plus à se décoller l'un de l’autre et… » Elle baissa une nouvelle fois les yeux, fuyant le regard de sa cousine, avant de lâcher sa deuxième bombe. « On l’a fait. » Avait-elle vraiment besoin de préciser ce qu’ils avaient fait ? Elle en doutait. Stef devait bien savoir de quoi elle parlait, puisqu’elle était au courant de tout ce qu’il s’était passé en août, ce qu’ils avaient fait ne pouvait pas être si compliqué que cela à déduire.
acidbrain


• 728 mots •


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 620
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • no hagas que nunca paso. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • no hagas que nunca paso.   PV • no hagas que nunca paso. EmptyDim 14 Mar 2021 - 22:43

Stef avait du mal à garder son sérieux tandis que Lu' en rajoutait une couche au sujet de ce fameux tailleur rouge. Il faut dire qu'elle avait l'air si catégorique, comme si ce simple accoutrement pouvait être tenu responsable de tous ses maux ! Certes, la gréco-argentine n'avait elle-même pas vu le matos, mais de son point de vue, ça devait être un tout : ce n'était pas comme si Lu' n'était pas déjà intéressée par Thiago avant de croiser la route du tailleur rouge.

Un gloussement lui échappa. « Certainement pas que tu allais sauter sur son fils dès qu'il le porterait ! » répondit-elle du tac au tac, portant la main à sa bouche pour cacher son rire. C'était plus fort qu'elle : l'image était simplement trop drôle. La mère de Thiago qui lui offrait un costume en se disant probablement qu'il aurait l'air chic et que ça lui servirait pour les occasions où il aurait besoin d'être sapé comme jaja bien habillé, sans se douter le moins du monde qu'il susciterait autant d'adoration chez Lucrecia. Les parents étaient si niais innocents, parfois !

S'approchant, elle posa la main sur celle de sa cousine pour préserver l'intégrité physique du cordon de sa capuche. « A force de tirer dessus tu vas l'abîmer. » lui souffla-t-elle en haussant les sourcils, avant de l'écouter entamer son récit avec une lenteur épouvantable - et que je fais une tangente sur les Serpentard de cinquième année, et que j'impose des silences exaspérants à ma cousine pourtant adorée... Faisant en sorte que Lu' en arrive enfin aux faits, Stef obtînt un premier aveu : ainsi, Lu' et Thiago s'étaient bel et bien embrassés sur la joue ah non. « Tu ne sais pas si vous vous en foutez ou pas ? » interrogea-t-elle en arquant un sourcil avec incertitude. Elle imaginait bien que Lu' n'avait pas envie de se donner en spectacle non plus, mais un baiser ne semblait vraiment pas si dramatique que ça, sauf si les autres Serpentard s'étaient montrés particulièrement lourds duel à l'aube Peony, toi et moi, viens seule.

Elle sourit. « Probablement. » En même temps, la tension sexuelle existant entre Lu' et Thiago se voyait comme le nez au milieu de la figure, et ce depuis le premier instant où le brun avait débarqué à Poudlard (et même avant du point de vue très objectif de Stef !) Comme elle voyait bien que Lu' n'était pas encore arrivée au bout de son récit, elle ne se priva pas pour lui poser des questions supplémentaires, et dut lever les yeux au ciel quand sa cousine se mit pratiquement à lui faire le décompte des gens présents. Encore un peu et elle lui établissait le menu de la soirée et un descriptif des tenues de chaque invité "je t'ai parlé du tailleur rouge ?" « Arrête d'esquiver le sujet ! » coupa-t-elle en faisant les gros yeux à la brune. On n'avait pas idée d'être aussi évasive, surtout quand on connaissait la patience légendaire de Stef aussi bien que Lucrecia. Elle la prenait pour une bleue ou quoi ? Ce n'était pas en lui parlant de Kate qu'elle allait lui faire perdre le fil de la conversation !

« Accessoirement tu peux t'attendre à un interrogatoire de la part de Kate à mon avis, elle a dû en entendre parler par les autres. » nota-t-elle avant de prendre conscience d'un détail très important dans les paroles précédentes de Lu'. Ils s'étaient embrassé à la soirée. Que s'était-il passé en dehors de la soirée, exactement ? Elle sut qu'elle avait visé juste lorsque le regard de Lu' se fit encore plus fuyant. Elle commençait à avoir sa petite idée sur la question, mais elle avait besoin d'une confirmation. Retenant sa langue pour laisser le temps à Lu' de formuler sa pensée, elle se garda d'en faire des caisses quand Lu' largua finalement les quatre petits mots clé. Ce n'était pas un choc apocalyptique : après tout, elle savait que cela avait déjà failli se produire au cours de l'été. Mais ça restait quand même une surprise. « Vous l'avez fait ? Vous avez terminé les mots croisés que je vous avais filés ? Sérieux ?! Et... ? Développe ! Ça s'est bien passé ? C'était ? Et ça veut dire quoi du coup, vous êtes ensemble ? Ou pas ? Il est où là ? » Elle avait posé ses questions lentement, mais successivement, car elle sentait que Lu' voulait parler mais avait besoin d'être poussée : eh bien pas de souci, Stef était là pour ça !




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;



Dernière édition par Estefanía Kostas le Mar 23 Mar 2021 - 0:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 432
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • no hagas que nunca paso. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • no hagas que nunca paso.   PV • no hagas que nunca paso. EmptyLun 15 Mar 2021 - 9:35

« Stef ! » s’offusqua-t-elle, alors que sa chère et tendre cousine pouffait de rire sans se cacher -on ne la lui faisait pas a elle, elle la connaissait, cacher sa bouche de sa main n’enlèverait pas le rire pour autant ! « Je ne lui ai pas sauté dessus. Et ma robe lui a fait de l’effet aussi, d’abord. » ronchonna-t-elle, en plantant ses prunelles brunes dans celles de sa cousine, les sourcils légèrement froncés. Elle pouvait comprendre que cela était drôle, puisque clairement, ce fichu tailleur rouge avait suffit à mettre Lu’ dans un état second, mais quand même, n’était-elle pas censée être de son côté et la rassurer, alors qu’elle était clairement en panique ?

Sentant la main de sa cousine sur la sienne, Lu posa son regard sur le pauvre cordon, avant de répondre, par automatisme : « C’est pas grave j’ai celui de Thia-... » Et de s’arrêter brusquement. Stef savait qu’elle avait piqué un sweat-shirt à Thiago, là n’était pas le souci... Mais Lucrecia n’était pas sûre qu’elle réussirait à le porter s’ils ne mettaient pas les choses à plat. Et pour le moment... Elle haussa ensuite les épaules, ne sachant vraiment pas ce qu’ils devaient penser des pensées des autres. Peony n’avait pas été très discrète, mais Lu’ avait rit et Thiago n’avait pas ronchonné, c’était déjà ça, non ? « On n’en a pas vraiment discuté, en fait. Je te rappelle que la dernière fois qu’on a discuté de ça, il voulait "prendre son temps" parce qu’il a peur qu’on se déteste si... » Force était de constater que toutes ces idées avaient volé en éclat la veille. Elle ne s’en plaignait pas le moins du monde, attention, elle avait répondu plus d’une fois aux baisers enflammés de son meilleur ami et toutes ses peurs s’étaient envolées, la laissant succomber à un désir trop longtemps refoulé. Rien n’aurait pu les arrêter la veille, elle le savait et ne le regrettait pas. Elle ne savait juste pas à quoi s’attendre maintenant.

Elle tournait autour du pot, beaucoup trop pour la patience et les capacités de détective de sa cousine, mais toute la situation la perturbait. Mais même Stef’ avait ses limites, et sa remarque, accompagnée des gros yeux qu’elle lui servit la secouèrent un peu. Alors qu’elles parlaient de Kate, qui allait forcément l’apprendre, puisque Lu’ se doutait que Peony n’allait pas faire dans la dentelle, elle précise : « J’ai fui la salle commune ce matin en la voyant arriver, j’avoue. Je l’aime beaucoup, mais... J’étais pas prête. » Déjà qu’elle n’était pas cent pour-cent sûre d’être prête à tout raconter à Stef’, alors imaginez un peu à Kate ! La blonde n’était même pas au courant de la moitié des histoires entre les deux argentins ! La rafale de questions ne se fit pas attendre une fois que Lu’ eut enfin craché le morceau. Elle reposa un regard prudent sur sa cousine, qui, clairement, se posait presque toutes les mêmes questions qu’elle. « Oui oui, ça s’est bien passé, il a fait très attention, et je suppose que c’était bien ? Je n’ai pas vraiment de point de comparaison... » Elle fronça les sourcils, essayant de trouver les mots justes. « Je n’ai pas eu mal, je suppose que c’est déjà un bon point ? » Il y avait sûrement une grande marge de progression, mais quand même, ça n'avait pas été si nul que cela, si ? Les images de la veille lui revenaient toutes en même temps et elle piqua un fard, avant de continuer à répondre aux questions de sa cousine. De toute manière, Stef finirait par tout savoir, de long en large et en travers, elle le savait, mais quand même. « Tu vois l’ancienne salle de divination ? Celle qui ressemble à une forêt ? C’est que, la salle sur demande était encore pleine, et on ne pouvait pas aller dans mon dortoir... T’imagine si Kate était là ?! » Non, vraiment, ça aurait tué toute once de désir entre les deux, si la blonde était dans le lit d’à côté ou qu’elle débarquait en pleine action... « Mais c’était bien quand même, je veux dire, on était trop pris l’un par l’autre pour y faire attention de toute façon, mais l’herbe était moelleuse. » Et il n’y avait pas de petite bestiole vivante et rampante, comme cela aurait pu être le cas dans une vraie forêt. Certes, Lucrecia aurait préféré un endroit plus basic mais aux grands maux, les grands remèdes. Au moins ce n’était pas sur une table.

Quant aux dernières questions, l’ancienne élève de Castelobruxo secoua la tête de gauche à droite, ses cheveux suivant le mouvement. « On... On a pas parlé de ça après... On est rentrés dans la salle commune -difficilement- et on a été se coucher. Je ne sais pas vraiment ce qu’il va se passer. Je ne sais pas ce que je veux qu’il se passe c’est... » Elle haussa les épaules, vraiment incapable de savoir ce qu’elle voulait. « J’étais dans la salle commune quand il est descendu ce matin. Il m’a vue et il a fait demi-tour, mais... Je sais même pas ce que j’aurais fait s’il était venu vers moi. » Pressant une main de Stef dans la sienne, elle continua, évoquant sa plus grande peur. « Si ça se trouve il me déteste maintenant. C’était peut-être super nul au final ? Ou alors il s’est rendu compte qu’il ne m’aimait pas et qu’il avait mieux ailleurs... » Encore une fois, l’idée de passer après Maria lui traversa l’esprit. Oui, Thiago était venu ici pour elle... Mais est-ce qu’au final, elle en valait vraiment la peine ? « Je ne veux pas le perdre Stef’, et là, j’ose même pas m’approcher de lui... » Pourtant, ils n’avaient rien fait, en soit, d’honteux. Ils étaient seulement deux adolescents qui se connaissaient depuis plus de dix ans et qui avaient succombé, ensemble, à un désir partagé... Et vraiment, Lucrecia ne regrettait pas du tout la soirée de la veille. Au fond d’elle, elle savait que tout était arrivé comme ça aurait dû l’être, elle n’aurait jamais imaginé personne d’autre pour sa première fois. Mais maintenant, il fallait gérer l’après et ça, clairement, elle n’était pas sûre d’être prête ni de savoir quoi faire...
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 620
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • no hagas que nunca paso. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • no hagas que nunca paso.   PV • no hagas que nunca paso. EmptyVen 26 Mar 2021 - 22:20

« Je sais bien. » rassura-t-elle sa cousine, les yeux pétillant encore de malice. Elle sentait cependant que Lu' était légèrement ennuyée par sa remarque, aussi n'insista-t-elle pas davantage, préférant se concentrer sur la suite du récit : il y avait apparemment beaucoup à raconter, et on ne pouvait pas dire que Lu' se montrait très expansive ! Adressant un regard interrogatif à sa cousine alors qu'elle s'interrompait en pleine phrase, elle l'observa d'un air plus concerné à présent : « Qu'est-ce qu'il y a ? »

Satisfaite de voir que Lu' paraissait déjà moins agitée qu'à son arrivée, Stef poursuivit ses questions, destinées à faire parler l'argentine. Elle n'avait jamais eu de mal à converser, même avec les personnes les plus réservées : elle compensait souvent par ses propres anecdotes loufoques, et puis, elle n'était pas avare en interrogations diverses et variées. En l'occurrence, elle n'avait pas besoin de ça avec sa cousine, juste qu'elle se sente suffisamment à l'aise pour lui en dire plus sur ce qui s'était passé. « Je me souviens oui. Qu'est-ce qui a changé à ton avis ? » Et qu'elle ne lui reparle pas de ce maudit tailleur rouge ! C'était peut-être sa raison à elle, mais ça ne pouvait pas aussi être celle de Thiago.

Aux grands maux, les grands moyens. Lu' se montrant plus fuyante que jamais, la petite brune lui intima finalement d'en venir aux faits. Elle était attentive, mais elle n'était pas patiente et Lu' entretenait bien trop le suspense à son goût. La mention de Kate lui arracha pourtant un sourire en coin entendu. « Je comprends, elle peut être un peu indiscrète parfois. » convînt-elle doucement pendant que quelqu'un quelque part au loin s'étouffa d'incrédulité dans son café. Elle savait qu'elle l'était aussi de toute évidence, elle était assez réaliste concernant ses propres habitudes et travers, mais dans ce cas précis, c'était différent. Lucrecia était sa cousine : c'était une histoire de famille.

« Bon, tant mieux déjà ! » Une question dont elle avait obtenu la réponse. Plus que quatre. Rougissant malgré elle comme c'était toujours le cas dès qu'il s'agissait de parler de relations intimes, la brune hocha la tête avec incertitude : « Je suppose que oui. » approuva-t-elle en se sentant légèrement mal équipée pour avoir cette discussion. Du moins, elle pouvait écouter, mais ça n'était pas comme si elle avait des conseils à apporter à Lu' à ce sujet. « Oui je vois ! » dit-elle concernant la salle de divination, avant de poursuivre : « Oui non, clairement pas une bonne idée ça. Et les autres auraient pu revenir. » commenta-t-elle quant au choix de salle. Elle sourit. « C'est plutôt une bonne chose alors, non ? » Elle adressa un regard hésitant à sa cousine. Contrairement à ses habitudes, elle avait du mal à lire ce qui se produisait dans l'esprit de Lu'. Elle ne paraissait pas aux anges, et Stef finit par comprendre pourquoi quand elle termina son récit.

« Il a fait demi-tour ?! » s'exclama-t-elle soudain, scandalisée. Il avait osé ignorer Lu' ? Pire que ça : l'apercevoir et tourner les talons. Elle ne pensait pas que Thiago puisse se montrer inconsidéré. Il savait forcément que Lu' allait paniquer ! « Non mais il va m'entendre celui-là. Bien sûr qu'il ne te déteste pas Lu', il s'est juste dégonflé comme un ballon, c'est sûr et certain, mais il abuse tellement ! » Sincèrement irritée contre Thiago - et c'était dit et éprouvé avec amour -, elle reprit : « C'est pas comme si le mec était un grand expert non plus. » Rapport à l'anxiété de Lu' que ça ait pu être nul. « Je sais Lu', mais maintenant que vous avez sauté le pas, tu vas être obligée de décider. Et lui aussi... Tu ne sais vraiment pas ce que tu souhaites pour vous deux ? » Elle s'était faite plus douce, sentant bien à quel point la Serpentard était désemparée. Malheureusement, c'était une décision qu'elle ne pouvait pas prendre pour elle, même si elle était tout à fait prête à lui donner son avis sur le sujet.




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 432
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • no hagas que nunca paso. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • no hagas que nunca paso.   PV • no hagas que nunca paso. EmptyDim 28 Mar 2021 - 11:19

Lucrecia secoua la tête de droite à gauche, chassant ses pensées. « Rien, j’ai le sweat de Thiago au pire. Il ne va pas me le reprendre. » C’était stupide de ne plus vouloir le porter, pas vrai ? Et de penser qu’il voudrait le récupérer aussi, n’est-ce pas ? Donner c’est donner, reprendre c’est voler, Titi ! Et puis, ce n’était pas parce qu’il avait l’odeur de son meilleur ami qu’elle allait finir complètement folle, si ? Non, elle l'est déjà t'inquiète. Elle l’avait déjà tellement porté depuis qu’elle était arrivée à Poudlard, et elle allait bien. Mais en même temps, elle n’avait pas encore couché avec Thiago quand elle était arrivée à Poudlard. Presque, certes, mais pas vraiment non plus.

A la question de Stef, Lucrecia haussa les épaules, incertaine. « Je ne sais pas. Peut-être que c’était un mélange de tout, les souvenirs, l’atmosphère, j’en sais rien. Je l’ai peut-être provoqué un peu aussi, voir s’il réagissait... » Certes, le tailleur rouge avait mis le feu aux poudres du côté de Lucrecia, mais elle ne savait pas vraiment ce qui avait précipité les choses dans l’esprit de son meilleur ami. A côté de cela, elle savait qu’elle avait mis les formes pour le séduire, sa robe n’avait pas été choisie par hasard et elle lui avait fait comprendre qu’il lui plaisait, oui. Mais avant qu’ils ne s’embrassent, elle était à des lieux de penser qu’ils le ferait devant tous les quatrièmes et cinquièmes années présents pour ensuite aller batifoler dans une salle vide du château. Non, vraiment pas.

Concernant Kate, même si elle aimait beaucoup la blonde, il fallait avouer qu’elle était très curieuse et avait tendance à se mêler de tout. Et comme elle n’avait pas été présente la veille, elle voudrait forcément un résumé de ce qu’il s’était passé, et si elle avait eu vent du baiser avant que Lu’ n’ait pu le mentionner elle, elle aurait droit à un interrogatoire digne de ceux de Stef, voire même pire. « Elle saura forcément pour le baiser et... On a pas vraiment été discrets en partant. » Ses joues s’empourprèrent alors qu’elle repensait aux mots de Thiago la veille, alors qu’elle s’assurait qu’ils avaient ce qu’il fallait. « Jensen lui a donné les... tu sais. » Car si elle n’était pas si gênée de parler relations intimes avec Stef, qui était sa cousine et sa confidente, il y avait certains mots qu’elle n’arrivait tout de même pas à prononcer. Preuve en était, elle avait également évité de le dire la veille, elle n’allait pas changer en une nuit elle.

L’histoire enfin déballée, l’Argentine s’attendait aux commentaires de sa cousine. Heureusement, si Stef était curieuse, elle n’était pas mauvaise et ne basha critiqua pas son comportement. Hochant la tête de haut en bas, l’argentine reprit : « Oui, je pense. Je ne regrette pas en tout cas, enfin, je ne crois pas. » Elle n’en n’avait pas l’impression en tout cas. Elle n’avait pas envie d’effacer la nuit de son esprit, elle ne savait juste pas -plus- comment réagir et agir maintenant avec Thiago. Quand elle expliqua à sa cousine la fuite de Thiago, cette dernière ne manqua pas de réagir au quart de tour. « Non, Stef, attends. Oui, c’était nul de faire demi-tour mais... J’aurais peut-être fait pareil ? Je sais pas, j’ai pas bougé, j’aurais pu lui courir après, mais je suis restée dans mon fauteuil... » Donc au final, elle n’était pas mieux que lui. Sauf qu’elle, elle ne s’était pas enfuie devant lui, mais devant Kate, et elle n’avait rien fait -et ne ferait jamais rien de tel- avec la blonde. Alors que Stef tentait de la rassurer sur son anxiété, Lu’ fit une petite moue. « Tu crois ? Tu crois qu’avec Maria il a pas...? » Elle en doutait, parce que si elle avait découvert la chose la veille, Thiago n’avait pas semblé bien plus à l’aise qu’elle, mais elle n’avait pas pu se résoudre à lui poser ouvertement la question. Peut-être le ferait-elle plus tard, s’ils finissaient par parler de tout cela. Cela étant, ils avaient mis cinq mois et demi à parler de ce qu’il s’était -ou ne s’était pas- passé en août... Donc là, quoi ? Ils en parleraient l’année prochaine ?!

A la remarque de sa cousine, Lucrecia posa son regard noisette sur cette dernière. Elle avait raison, Lu’ le savait bien, mais elle ne savait pas vraiment si elle était prête à prendre une décision. Quant à la question de sa cousine, la réponse était plutôt évidente, non ? Le problème dans tout cela, ce n’était pas vraiment ce qu’elle ressentait ou voulait, elle, mais bel et bien son meilleur ami et partenaire de danse. C’était lui qui mettait des barrières à ses sentiments, à eux, juste pour l’amour de la danse. « On a parlé de reprendre les compétitions, peut-être... Si c’est le cas, il ne voudra jamais qu’on soit vraiment ensemble et... » Et pourtant, elle, elle en avait envie, encore plus après la veille. Mais elle savait qu’elle mettait le carrosse avant les sombrals. « Peut-être qu’on est juste fait pour ça. Coucher ensemble par-ci, par-là et pas plus ? » Etait-elle idiote de penser cela ? Peut-être. Sans doute. Mais l’idée lui avait traverse l’esprit et elle avait besoin de la formuler clairement. « Je suppose que dans un monde parfait, on pourrait sortir ensemble, être heureux et en plus, continuer à danser... » Mais est-ce que ce monde existait ? Ça, c’était moins sûr. « Qu’est-ce que tu en penses, toi ? » glissa-t-elle finalement. Sa cousine étant ce qu’il se rapprochait le plus d’une meilleure amie pour Lu’, elle avait besoin de savoir ce qu’elle pensait de tout cela, pour essayer, elle-même, d’y voir plus clair.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 620
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • no hagas que nunca paso. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • no hagas que nunca paso.   PV • no hagas que nunca paso. EmptyLun 5 Avr 2021 - 0:04

Stef lança un regard intrigué à sa cousine. « Tu veux dire qu'il te l'a donné ? Enfin bref, de toute façon, il ne va pas te reprendre quoi que ce soit, Lu. » la rassura-t-elle avec conviction. Ce serait vraiment mesquin, pour le coup ! Ce n'était pas comme s'ils avaient rompu, puisqu'aux dernières nouvelles, ils ne sortaient même pas ensemble.

Quand elle demanda à Lu' ce qui avait changé pour Thiago, Stef ne s'attendait pas vraiment à une réponse péremptoire sur le sujet. Déjà, Lu' ne pouvait pas être dans la tête de Thiago - sinon ces deux-là ne se prendraient pas autant la tête, la petite brune en était convaincue ! Mais si ça pouvait l'aider à analyser la situation, Stef y voyait un bénéfice réel. « Tu l'as provoqué ? » répéta-t-elle avec amusement, arquant un sourcil. Elle savait bien que Lu' était remuée, mais elle n'y pouvait rien, jusque là, entre l'affaire du tailleur rouge et cette révélation-ci, le récit s'écoutait à la façon d'une telenovela (ce qui n'était pas pour déplaire à Stef !)

Stef aimait beaucoup Kate. Elles étaient devenues amies dès que la blonde avait rejoint Poudlard, peut-être parce qu'elles retrouvaient certaines similarités dans le caractère de l'autre - ce qui pouvait aussi les amener à clasher, forcément. En outre, la Serpentard sortait avec Quino, ce qui avait nécessité une petite période d'ajustement pour Stef, mais elle s'y était à présent habituée. « Lucrecia Rebeca Rosalía Castillo ! Que dirait ta mère ? » tonna Stef, amusée là où Lu' paraissait mal à l'aise - mais elle la comprenait, il y avait une raison pour laquelle elle rougissait dès qu'il était question de relations intimes. De son point de vue, c'était bien la preuve qu'elle n'était pas prête d'être prête - elle se sentait encore trop enfant pour ça. Il faut voir dans quel état son premier baiser avec Adam l'avait mise !

« Tu ne crois pas ? C'est parce que tu ne sais pas encore ce que ça va donner avec Thiago maintenant ça. » comprit-elle avant de démarrer au quart de tour en apprenant que l'argentin avait consciemment évité sa cousine dans la matinée. Le toupet ! « T'aurais pas eu besoin de lui courir après s'il était juste venu te parler normalement. » raisonna-t-elle avec insistance. « Je ne sais pas. » admit-elle avec hésitation. « Je ne pense pas, si ? Et même si c'est le cas - et c'est un grand "même si" - ça ne fait pas de lui un expert. » Elle croisa les bras, plutôt certaine de sa déclaration. Cela dit, une seule personne avait la vraie réponse à cette question, et c'était justement celle qui avait esquivé Lu' dans leur salle commune pas plus tard que ce matin.

Elle soupira malgré elle en entendant le mot "compétitions" : le retour ! Voilà une nouvelle qui allait encore leur mettre des bâtons dans les roues. « Tu ne le sais pas, ça. C'était peut-être le cas avant, mais les choses ont changé depuis. » Autant se raccrocher à des faits concrets plutôt que de deviner - et ce même si elle était la reine des scénarios multiples et variés construits dans l'anxiété. « Je ne pense pas. C'est quelque chose qui te conviendrait, à toi ? » interrogea-t-elle doucement, afin de ne pas balayer de manière indélicate les paroles de sa cousine oui ça lui arrive. « Moi je pense que vous pouvez être ensemble et continuer à danser, pas besoin d'un monde parfait ! Mais ce qui est sûr, c'est qu'il faut que vous vous parliez, parce que là vous devez tous les deux être en train de vous construire vos propres hypothèses sans savoir ce que l'autre veut vraiment. » Elle savait que Thiago avait peur de perdre leur amitié : il le lui avait dit lorsqu'il était arrivé à Poudlard. Mais c'était bien beau d'émettre ce genre d'inquiétudes quand il ne s'était encore rien passé à part quelques baisers, ça en était une autre une fois que le Rubicon avait été franchi. Du point de vue de Stef, c'était le moment de tenter.

[ 689 ]




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV • no hagas que nunca paso. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • no hagas que nunca paso.   PV • no hagas que nunca paso. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • no hagas que nunca paso.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: