Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -20%
Super Mario 3D-All Stars – Jeu Nintendo Switch
Voir le deal
35.99 €

Partagez
 

 Seuls en scène [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 220
Âge : 14 ans (28.09.2002}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Amybeth McNulty / Anya Taylor-Joy


Seuls en scène [PV] Empty
Ξ Sujet: Seuls en scène [PV]   Seuls en scène [PV] EmptyLun 22 Fév - 18:42

Seuls en scèneDominique avait rejoint Ash près du lac noir. Assis dans l’herbe, il était accompagné de Nathaniel, le préfet de Serdaigle. « Bien le bonjour messieurs ! » les salua-t-elle en souriant, s’asseyant au côté de son ami et camarade de maison sans plus de cérémonie. Elle se pencha pour regarder ce que faisaient les garçons avant son arrivée et il semblait qu’ils étaient en pleine révision pour un devoir de défense contre les forces du mal. « Pas super fun les gars, vous devriez songer à laisser vos bouquins pour profiter réellement du soleil. » Joignant le geste à la parole, elle s’allongea dans l’herbe avec un soupir de satisfaction. Elle resta un moment, yeux fermés, à écouter les deux préfets parler de leurs cours – Dominique savait se taire quand c’était nécessaire, c’était même la différence principale entre sa sœur aînée et elle – et ne les rouvrit que quand elle sentit une quatrième personne arriver dans un certain essoufflement. « Ash ! Il faut que tu viennes… tout de suite… explosion dans… la salle commune... » Dominique roula sur le ventre, observant le nouveau venu en fronçant les sourcils : décidément, ce pauvre Ash était toujours celui qu’on venait chercher pour gérer les ennuis.

Rapidement, ce fut le branle-bas de combat et Ash partit, laissant Dominique en compagnie de Nathaniel. Bien qu’elle le croisât souvent, elle n’était pas très familière du Serdaigle et ne savait pas de lui beaucoup plus que ce qui précédait sa réputation. Elle supposait qu’il en avait autant à son sujet : bien que la jeune fille soit du genre à se faire remarquer c’est le côté Weasley, elle n’était qu’en seconde année. Ses longues tirades shakespeariennes n’atteignaient pas encore Serdaigle – même si casser les oreilles de Douglas ne lui aurait pas nécessairement déplu -.

Toujours sur le ventre, menton appuyé sur une main, elle tourna la tête vers le préfet de Serdaigle : « Tu crois qu’il va pouvoir revenir ici avant que ça se rafraîchisse ? » Ils n’étaient que fin avril et si la journée était belle, dès que la soirée tomberait, il ne serait plus aussi agréable de rester dehors. « Je voulais lui montrer un truc quand vous auriez fini en plus… j’ai trouvé comment activer et désactiver mon don à volonté, ça y est. C’est pas aussi au point que Victoire mais je suis en bonne voie pour devenir une semi-vélane accomplie. » raconta-t-elle avec bonne humeur – ses ascendances vélanes n’étaient pas un secret et Victoire en faisait volontiers l’étalage (parfois involontairement semblait-il mais, justement, Dominique visait le contrôle de ce don) -. Jusque là, elle avait surtout fait des tests avec Ash, il faut dire que tout le monde n’était pas emballé à l’idée de servir de cobaye, ce qu’elle respectait : elle faisait, par exemple, très attention avec Alexandre car Tina lui avait confié que sa sœur pouvait avoir de légère tendance à la jalousie euphémisme.

« Enfin… je suppose que ça peut attendre. Je me demande qui a encore fait du grabuge chez nous… Quino peut-être ? » Le frère de sa meilleure amie était un farceur bien connu, mais il était loin d’être le seul. Poufsouffle, particulièrement, paraissait les attirer. Si tout le monde était comme Douglas, elle supposait qu’à Serdaigle ce devait être une autre ambiance t’as pas idée.
2981 12289 0



    Dominique Anne Weasley
    Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.

Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Baker
Nathaniel Baker
Préfet de Serdaigle

Parchemins : 369
Âge : 14 ans (30/05/2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 3
FACECLAIM: Joshua Bassett / Nick Robinson


Seuls en scène [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Seuls en scène [PV]   Seuls en scène [PV] EmptyVen 23 Avr - 1:04





Perhaps playing a casual game of Gobstones or watching the giant squid propel itself dreamily across the surface of the lake.

« Donc, pour affronter un Chaporouge, la meilleure solution reste une potion de beauté même si un maléfice bien placée peut tout aussi bien être efficace. Hum... j'imagine qu'en utilisant aussi un sortilège pour.. » Nathaniel allait continuer sa réflexion concernant le devoir de Défense contre les forces du mal sur lequel il était en train de travailler avec Ash, lorsqu'il fut interrompu par l'arrivée impromptue d'une nouvelle venue, Dominique Weasley. « Bien le bonjour madame. » répondit en souriant le bleu et bronze. La Poufsouffle était une amie d'Ash, le préfet ne la connaissait pas plus que cela, mais elle ne lui était pas antipathique. Enfin sauf si elle commençait à critiquer le fait qu'il travaille, ce à quoi, sur le ton de la rigolade, Nathaniel répondit « Mais nous savons faire les deux très chères. C'est joindre l'utile à l'agréable » avant de retourner à son explication sur les Chaporouges tandis que la rouquine restait silencieuse à leur côté.

« J'ai tout réécrit de tête concernant la potion de beauté, je pense que je devrais avoir tout bon, mais si tu peux me dire. Sinon j'irai vérifier dans mon livre de potions une fois à la tour de Serdaigle. » lança peu après Nathaniel. Tandis qu'il s'apprêtait à passer son parchemin à Ash, les deux garçons furent de nouveau interrompus, cette fois par un garçon alarmé par ce qui venait de se passer dans la salle commune forçant Ash à s'excuser pour pouvoir aller régler le problème. Une explosion, vraiment ? Nathaniel se retrouva alors seul à seul avec Dominique. Ce n'était pas comme s'il avait beaucoup de choses à dire, mais maintenant qu'il avait terminé son devoir de défense contre les forces du mal (à l'exception de la relecture qu'il devrait faire une fois dans sa salle commune notamment sur la potion de beauté), il était plutôt libre.

Alors qu'elle était allongée à plat ventre à côté de lui, il sentit le regard de Dominique se poser sur lui. Il tourna la tête dans sa direction lorsqu'elle lui adressa la parole. « Je ne sais pas du tout, tout dépend de l'ampleur de l'explosion... » répondit-il avant de lâcher un petit rire. Une explosion vraiment. Comme si c'était la chose la plus normale du monde. En revanche Dominique intrigua le garçon lorsqu'elle évoqua son don. « Ah oui c'est vrai il m'avait parlé de ça Ash. C'est comment ? » demanda-t-il n'étant pas très précis dans sa question. Lorsqu'il s'en rendit compte, il reformula « Je veux dire comment ça se passe pour un don ? Je suppose qu'il n'y a pas de formule, c'est comme un interrupteur interne ? » Il se tourna complètement vers la jeune fille pour lui faire face, jambes croisées en tailleur. « Je crois que j'aurais bien voulu d'un don. Quelque chose qui me rende spécial. » Nathaniel savait qu'il était intelligent, mais il travaillait dur aussi pour cela parce qu'il aimait ça, mais il n'avait pas de don particulier aussi bien magique que non magique. Sur l'ensemble il était plutôt banal contrairement à d'autres comme Dominique.

« Vous avez beaucoup de trouble-fêtes à Poufsouffle non ? Joaquin Kostas entre autre oui. En tout cas assez pour qu'on ait l'impression à Serdaigle que vos explosions soient normales. » répondit-il lâchant de nouveau un petit rire qui se voulait sympathique et sonna plutôt un peu hautain. « Vous arrivez quand même à réussir à travailler dans votre salle commune ou la bibliothèque est votre seule échappatoire ? » demanda-t-il. Ou alors peut-être que tous les Poufsouffle préféraient s'amuser. Peut-être s'adressait-il à une trouble-fête, mais jusqu'ici il n'avait jamais entendu parler de quoique ce soit qu'ait pu faire Dominique. À vrai dire il n'avait jamais entendu parler de Dominique plus que ce que Ash avait pu lui dire sur elle lorsqu'il pouvait l'avoir croisé dans le couloir. La première fois avait été pour lui demander qui était celle qui l'avait salué au loin, et puis peut-être était-ce même la seule fois. Nathaniel l'avait catégorisé en tant " qu'amie d'Ash " une deuxième année qui faisait ses essais de don sur son ami préfet. « Au fait, en attendant Ash, si tu veux tu peux essayer ton don sur moi. Enfin si ce n'est pas bizarre ou dangereux bien sûr, je ne veux pas qu'il m'arrive malheur. » proposa le bleu et bronze tout de même sur la réserve. Il désirait rendre service, mais pas se mettre en danger, il n'était pas fou tout de même.

(c) SIAL ; icons sial




Astronomy compels the soul to look upward, and leads us from this world to another.
to the top of the atmosphere and beyond.
Revenir en haut Aller en bas

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 220
Âge : 14 ans (28.09.2002}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Amybeth McNulty / Anya Taylor-Joy


Seuls en scène [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Seuls en scène [PV]   Seuls en scène [PV] EmptySam 24 Avr - 18:41

Seuls en scène« Alors je vous en prie messieurs, pour ma part je vais me contenter du soleil. » Et elle les laissa travailler jusqu’à l’interruption dite « de l’explosion ». Parfaitement silencieuse, elle écoutait les deux préfets discuter d’un devoir de défense contre les forces du mal sur une créature appelée chaporouge tout en se faisant la réflexion que les semi vélanes sachant bien maîtriser leurs dons, comme c’était le cas pour Victoire, pouvaient rendre belle temporairement n’importe qui. Peut-être que sa sœur aînée n’avait même pas besoin de potion de beauté pour venir à bout de ces sinistres créatures ! Elle garda cependant cette réflexion pour elle dans la mesure où simplement prononcer le prénom de sa sœur aînée avait tendance à assombrir son humeur – pour l’heure excellente -.

Cachant mal sa déception de voir Ash partir déso pas déso Nate, elle reporta toute son attention sur le préfet des aigles. Il fallait reconnaître à la rousse que si elle avait pas mal de complexes, aucun ne la poussait à la timidité. Bien qu’elle ne connaissait Nate que par l’entremise d’Ash, elle n’était pas gênée en sa présence et noua avec naturel la conversation. « Vu la panique de celui qui est venu le chercher, à mon avis on n’est plus sur de la bombinette que sur du pétard mouillé… mais j’aurais sûrement l’occasion d’en savoir plus bientôt. » Il suffirait qu’elle demande à Ash quand elle le reverrait ou alors qu’elle le fasse auprès d’autres de ses camarades de maison en vrai on s’en fiche, c’était juste un prétexte pour que ce pauvre Ash s’en aille.

Son regard se fit cependant confus à la question suivante du troisième année parce qu’elle n’en comprit pas le sens. Elle se demanda même à un moment ce qu’Ash avait pu raconter tout en priant pour qu’il ne se soit pas trop attardée sur sa maladresse à elle lui, tout le monde a l’habitude – en effet, elle lui était tombée deux fois dessus, bien qu’elle persiste à croire que la seconde avait été induite par Ash lui-même – et sur un tas de détails parfaitement embarrassants qu’ils avaient vécu ensemble. Dominique n’était clairement pas assez proche de Nate pour discuter de son crush sur le préfet de Poufsouffle avec lui…

Sentant probablement sa confusion, Nate la détrompa rapidement pour son plus grand soulagement et elle respira de nouveau, réalisant ainsi qu’elle avait cessé de le faire pendant un court instant. Bonne comédienne, elle avait cependant gardé une contenance parfaite pendant ce laps de temps et quand elle comprit enfin de quoi il en retournait, elle se redressa avec un sourire, désormais assise sur les genoux, face au Serdaigle. « Oui, c’est un peu ça, pour moi en tout cas… c’est comme si je devais aller attraper un fil invisible pour l’étirer vers l’extérieur. » Intuitivement, elle se sentit chercher le dit fil mais, pour reprendre l’expression de Nate, elle n’appuya pas sur l’interrupteur. « Mais je n’ai qu’un huitième de sang vélane, ma grand-mère n’a pas besoin de ça, son don est tout le temps présent… »

Quant à la remarque suivante de son camarade, elle se montra incertaine. Elle ne se sentait pas vraiment spéciale, même maintenant qu’elle savait avoir hérité du don de sa mère. « Tu crois qu’un don rend spécial ? J’aime à croire qu’on l’est tous un peu… avec ou sans don. Cela dit, c’est peut-être plus facile à dire quand on en a effectivement un… » Dominique se trouvait assez peu jolie y’a pas longtemps, elle aurait dit moche, notez le progrès, surtout comparativement à Victoire, mais il était vrai qu’elle ne s’était jamais pensé banale. Déjà, ses cheveux d’un roux flamboyant et sa silhouette tout en longueur faisait qu’on la voyait de loin, sans parler des pans entiers de Shakespeare qu’elle pouvait réciter de façon impromptue quand ça la prenait, et en plus ses parents avaient chacun de fortes particularités. Outre son don, elle s’était toujours sentie spéciale, elle pensait juste l’être dans le mauvais sens du terme la plupart du temps.

La remarque sur Poufsouffle lui fit hausser les épaules : elle aimait encore mieux les explosions des Poufsouffle aux pédants du genre de Montgomery ou MacLeod, surtout MacLeod, ennemi personnel de la rousse. « Je dirais que ça se joue avec Gryffondor, ils ont leur lot de troubles fêtes aussi. Et je ne peux pas parler pour les autres, mais moi je travaille plutôt dans les dortoirs. J’ai développé un certain talent pour écrire allongée sur mon lit… et c’est encore l’endroit le plus tranquille que j’ai trouvé. J’ai besoin de solitude pour étudier. » admit-elle en ayant bien conscience de parler à un Serdaigle pour qui les études étaient sacrées. Sur ce plan là, Dominique n’avait pas à se plaindre, sans être en tête de sa promo’, elle s’en sortait très honorablement et travaillait régulièrement sans rechigner à la tâche. Ce n’était pas tant qu’elle ait une passion pour les études, seulement elle était assez curieuse par nature et trouvait en général un intérêt dans ce qu’on leur enseignait même si le mot important ici c’est « en général ».

Nate se proposa pour tester son don ce qui fit plaisir à Dominique car elle manquait objectivement de cobaye ! La faute à Stef, Alex’ refusait fermement de se prêter au jeu à cause d’elle ! Ash était l’un des rares à avoir accepté de l’aider… Elle avait quand même fait pas mal de progrès et était assez fière d’elle pour avoir envie de le montrer. Au préalable, elle préférait quand même prévenir Nate des effets exacts : « Ce n’est pas dangereux, ni vraiment bizarre. Tu me verras juste différemment, Ash te dirait mieux que moi l’effet que ça fait précisément, mais en gros ça me rend très belle et surnaturellement fascinante. Mais c’est évidemment factice, dès que j’arrête de faire appel à mon pouvoir, je redeviens et bien… normale. » Elle avança sa main vers Nate : « Si c’est bon pour toi, il suffit que je te frôle pour commencer. » Victoire était capable de se passer de contact physique mais Dominique débutait encore, elle arrivait à enclencher son don à volonté, mais avait encore besoin de « cibler » la personne qu’elle visait pour démarrer.
2981 12289 0



    Dominique Anne Weasley
    Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.

Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Baker
Nathaniel Baker
Préfet de Serdaigle

Parchemins : 369
Âge : 14 ans (30/05/2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 3
FACECLAIM: Joshua Bassett / Nick Robinson


Seuls en scène [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Seuls en scène [PV]   Seuls en scène [PV] EmptySam 14 Aoû - 19:51





Perhaps playing a casual game of Gobstones or watching the giant squid propel itself dreamily across the surface of the lake.

Nathaniel soupira. Si l'idée d'une explosion n'était pas si surprenante que cela, après tout certains élèves se lançaient dans des expériences assez spéciales, il n'appréciait guère que d'autres en soient victimes et comme Ash, finissent par être dérangés. « Ce serait bien que certains élèves soient plus respectueux du règlement quand même. » dit-il dans un nouveau soupire. Mais Dominique finit par évoquer un sujet plus intéressant elle, son don magique. Cependant lorsque le bleu et bronze la questionna d'une manière étrange dessus, la jeune fille le dévisage jusqu'à ce qu'il exprime sa pensée plus convenablement.

La réponse de la demoiselle était quelque peu surprenante. « Un fil ? » Il essayait d'imaginer l'action dans sa tête. Un fil à tirer ? Comme lorsqu'on tire un rideau ? « Ça veut dire que ta grand-mère attire toujours le regard ? » demanda le garçon avant de se rendre compte de l'interprétation que Dominique pouvait tirer de cela. « Enfin pas que tu n'attires jamais le regard, ou enfin que tu as besoin de ton don pour attirer le regard... enfin tu sais ce que je veux dire. » tenta-t-il d'exprimer, ayant l'impression de se montrer de plus en plus confus à mesure qu'il essayait de se justifier. Il dévia aussitôt sur ô comment elle était spéciale grâce à cette magie supplémentaire là où lui au contraire « Ben je suis un peu banal à côté je trouve. » dit-il. Enfin il était intelligent et sérieux il le savait, mais tout le monde pouvait l'être alors que ce n'était pas la même chose pour un don de vélane. Autrement cela ne s'appellerait pas un don.

Dominique lui raconta un peu comment les choses étaient à Poufsouffle et surtout comment elle parvenait à travailler dans son coin sans pour autant avoir recours à la bibliothèque de l'école : « Une ambiance complètement différente de Serdaigle alors. » souligna le bleu et bronze lorsqu'elle répondit à la question posée. « Par contre travailler sur mon lit je ne peux pas. J'ai toujours plusieurs livres autours de moi et les lits à Poudlard ne sont pas assez spacieux pour cela. » dit-il accordant à Dominique un don d'adaption dont il n'était pas capable quand il s'agissait de travailler. Puis il reporta son attention sur le réel don magique de sa camarade se portant volontaire pour qu'elle puisse le travailler. Il émit quand même quelques conditions avant qu'elle ne s'y essaye, ne désirant pas être la victime d'un incident magique. Dominique le rassura assez aisément, expliquant ce à quoi il devait s'attendre ce qui apaisa le bleu et bronze. « Très bien, alors allons-y. » lança-t-il faisant face en tailleurs à la demoiselle, un regard très sérieux sur le visage. Il se demandait quel effet cela ferait et s'il allait pouvoir voir une différence car pour lui Dominique était déjà très belle. Cependant sa curiosité intellectuelle l'amenait à vouloir tester un peu la magie de la jeune fille même s'il espérait que cela n'aurait pas de mauvaises conséquences sur lui. Pour s'auto convaincre il pouvait toujours compter sur le bon jugement de son ami Ash qu'il imaginait ne rien faire de dangereux.

(515)

(c) SIAL ; icons sial




Astronomy compels the soul to look upward, and leads us from this world to another.
to the top of the atmosphere and beyond.
Revenir en haut Aller en bas

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 220
Âge : 14 ans (28.09.2002}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Amybeth McNulty / Anya Taylor-Joy


Seuls en scène [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Seuls en scène [PV]   Seuls en scène [PV] EmptyJeu 19 Aoû - 18:32

Seuls en scène« C’est vrai, surtout que ça n’apporte rien de braver les règles comme ça... » Même si la moitié de ses oncles ne serait pas d’accord avec cette assertion, sans parler de son cousin James qui flirtait toujours avec les limites avec son grand copain Leith. Dominique, de son côté, préférait obéir au règlement de l’école du moment que cela ne contrariait pas ses plans les plus importants – à savoir jouer du Shakespeare, autant dire que la plupart des profs était d’accord avec ça ! -.

« Oui, un fil, que j’étire vers l’extérieur. » explicita-t-elle avant de confirmer « C’est ça, mais uniquement l’attention des hommes. Les femmes sont immunisées contre son pouvoir. Dans une moindre mesure, ma mère aussi attire l’attention en permanence. Quant à Victoire, et bien… elle est plus comme moi je crois, même si on peut dire que ses crises attisent aussi la curiosité. » Dominique était capable de captiver les autres, mais de manière bien plus ponctuelle que sa mère. Et elle n’était pas sûre qu’elle serait capable de rayonner au point de charmer toute une pièce. Il faut dire qu’elle avait plutôt centralisé ses efforts sur le cas par cas, ce qui lui permettait de demander à ses cobayes leur consentement. Trouver toute une pièce de volontaires paraissait un peu plus… délicat.

Tandis que Nate lui balbutiait une vague explication, elle lui sourit : « T’inquiète pas, j’avais compris. » Mais son sourire s’estompa quand le préfet lui dit qu’il était banal. Elle n’en avait peut-être pas l’air comme ça, à discuter de son huitième de sang vélane, mais c’était un sentiment qui l’avait longtemps habitée d’être trop normale, surtout pour être la fille de Fleur Delacour. « Pour ce que ça vaut, moi je ne te trouve pas banal. Regarde, dans Poudlard, il n’y a que dix élèves qui sont préfets, et tu en fais parti. » Et Nate était sûrement le meilleur élève de sa promotion, ce qui n’était pas rien non plus.

« Je suis une pro des piles. » certifia-t-elle au sujet des livres qu’elle mettait autour d’elle dans son lit. Elle n’aurait pas dit qu’elle en mettait peu, même s’ils étaient sûrement d’un genre différent de ceux de Nate, elle était plus tragédies anglaises que de manuels. « Et puis, au besoin, j’en mets sur celui de Charlotte, ou de Themba, c’est à ça que ça sert les copines ! » Elle ponctua cet ajout d’une petite moue malicieuse.

Nate se proposa pour tester son don, ce à quoi Dominique ne disait jamais non car il n’y avait qu’en pratiquant qu’elle pourrait s’améliorer, surtout après toutes ces années à refuser de suivre les leçons de sa mère – cela dit, elle avait été sincère quand elle prétendait ne pas avoir de don, après tout, elle était rousse alors que les vélanes étaient généralement blondes, y compris leurs descendantes ! -. Le dos bien droit, assise elle aussi en tailleur face au préfet, elle lui sourit une nouvelle fois et approcha sa main de la sienne : « Alors c’est parti. » Elle étira le fil de son pouvoir, imaginant qu’il sortait d’elle pour s’enrouler autour du poignet de Nate, la reliant à elle. Son regard, lui, restait plongé dans ceux du Serdaigle : c’était à ça qu’elle voyait que ça fonctionnait, quand son don était actif, il se passait quelque chose dans les yeux du garçon qu’elle visait. « Tu vois, ça n’a rien de dangereux. » dit-elle doucement : c’était toujours difficile de trouver quoi dire à un garçon qu’on était littéralement en train d’ensorceler !
2981 12289 0



    Dominique Anne Weasley
    Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.

Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Baker
Nathaniel Baker
Préfet de Serdaigle

Parchemins : 369
Âge : 14 ans (30/05/2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 3
FACECLAIM: Joshua Bassett / Nick Robinson


Seuls en scène [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Seuls en scène [PV]   Seuls en scène [PV] EmptyLun 4 Oct - 20:52





Perhaps playing a casual game of Gobstones or watching the giant squid propel itself dreamily across the surface of the lake.

Le garçon esquissa un sourire à Dominique. Elle comprenait son point de vue ce qui était loin d’être le cas de personnes comme Alexandre qui aimait au contraire enfreindre chaque règle de l’école (exagéré ? Nathaniel ?). Il appréciait d’autant plus le point de vue de Dominique qu’elle appartenait à une famille connue pour avoir enfreint maintes fois le règlement et à l’instar du Gryffondor elle aurait très bien pu le justifier par " la famille avant tout " ce qu’elle ne faisait pas.


Leur discussion porta ensuite sur la manière dont la rouquine usait de son don de vélane. L’image du fil fut difficile à saisir dans un premier temps pour Nathaniel avant qu’elle ne rentre plus dans les détails. Ce qui surprenait le garçon c’est que ce don ne se perdait pas avec l’âge. « Je vois. » commença-t-il à dire écoutant attentivement les explications de Dominique sur le sujet. Victoire Weasley, capitaine de l’équipe de Gryffondor était en effet connue pour sa beauté, mais elle était loin d’intéressé Nathaniel. Y avait-il quelqu’un cela dit qui intéressait le garçon ? Non, il était ben trop jeune… À moins que… Peut-être pouvait-il dire cela de son interlocutrice. « Et du coup que se passe-t-il si un garçon a aussi ce don ? Est-ce possible ? Ou le don de Vélane n’attire que les hommes ? » La curiosité intellectuelle du garçon ressortait, mais il espérait que la demoiselle ne se sente pas traitée comme un sujet d’expérimentation bien qu’elle soit celle qui ait lancé le sujet la première. Pour autant ses questions menèrent à un peu de confusion qu’il tenta de rattraper tant bien que mal jusqu’à ce que la rouquine le rassure en affirmant avoir bien compris où il voulait en venir.

Le concernant, il ne trouvait pas qu’il avait spécialement de don quelconque et s’il n’enviait pas particulièrement celui de Dominique auquel il ne voyait pas d’attrait le concernant, il se disait qu’aux yeux de son père il aurait pu mieux se démarquer (avec par exemple un don sur un balai, Nathaniel Baker, meilleur joueur de sa maison). Gentiment Dominique le rassura mais il se contenta d’hausser les épaules avant d’ajouter : « Moui, je doute que mon père soit très impressionné avec ça. » C’était bien la première fois qu’il en parlait vraiment. Lorsqu’il avait reçu sa lettre, il avait finalement été plus occupé à reprendre Cassie sur ses séchages de cours intempestives que sur ce qui le turlupinait, mais la jaune et noire lui semblait plus accessible sur le moment.

Parlant lecture, la rouquine ne cacha pas son goût pour la lecture, une qualité à ajouter à la longue liste qu’elle avait déjà. « Tu as des amies compréhensives. » répondit-il en riant aux explications de son interlocutrice là où lui ne se voyait clairement pas empiéter sur l’espace personnel de ses camarades de chambre.

Mais il fut temps de s’arrêter de tergiverser et de passer aux choses sérieuses en ce qui concernait le don de Vélane de Dominique. Le préfet bleu et bronze était prêt à être à présent le sujet de l’expérience de la rouquine et une fois qu’il eut donner son feu vert, elle s’exécuta. Au départ il voulut fermer les yeux, mais il se dit qu’il ne ressentirait peut-être pas les effets avant d’être, de toute façon, captivé par les yeux de la Poufsouffle. Il lui était incapable de détacher ses yeux et il sentit son coeur s’accélérer alors que chaque trait physique de Dominique lui paraissait d’une beauté remarquable. Ses magnifiques yeux clairs, ses cheveux flamboyants, son sourire innocent, sans parler de ses tâches de rousseur qui la rendaient terriblement mignonne. Quoiqu’il puisse vouloir penser, il ne pouvait se détacher d’elle, toute son attention était portée sur elle et sur sa beauté. Lorsqu’elle s’adressa à lui, sa voix semblait si douce et agréable à entendre. Il se contentait de hocher la tête. « Je pense comprendre, oui… » Sous l’effet de son don, le garçon n’était pas capable d’articuler grands choses se mettant alors à sourire béatement comme si d’une manière ou d’une autre il essayait aussi de plaire à Dominique alors que jusqu’ici il ne lui était jamais arrivé de vouloir plaire à une autre fille de l’école.

(697)

(c) SIAL ; icons sial




Astronomy compels the soul to look upward, and leads us from this world to another.
to the top of the atmosphere and beyond.
Revenir en haut Aller en bas

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 220
Âge : 14 ans (28.09.2002}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Amybeth McNulty / Anya Taylor-Joy


Seuls en scène [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Seuls en scène [PV]   Seuls en scène [PV] EmptyJeu 7 Oct - 18:52

Seuls en scèneEn réalité, Dominique faisait passer sa famille avant tout, mais elle n’en faisait pas un absolu. Tout dépendait des circonstances : jamais elle ne laisserait sa sœur ou ses cousins dans la panade simplement pour respecter le règlement, mais elle n’irait pas braver ce dernier gratuitement Alex non plus remarquez.

Quand la conversation dériva sur le don de vélane, la question des héritiers garçons revenant fréquemment, Dominique avait déjà une réponse toute prête : « On pense que mon frère le possède oui, sans certitude parce qu’il est encore jeune malgré tout. Moi je n’ai été sûre de l’avoir que l’an dernier après tout… Mais les descendants de vélane mâle n’arrivent que tardivement, après deux ou trois générations seulement, alors ils n’ont jamais un très grand pouvoir, et le leur fonctionne à priori sur les femmes. Ma théorie sur ce sujet c’est qu’on ne peut séduire que le sexe qui nous intéresse, mais je n’ai pas beaucoup de points comparaison pour étayer celle-ci vu que les seules héritiers de vélane que je connaisse sont de ma famille. » Il paraissait un peu délicat à la jeune Poufsouffle de faire de l’histoire de sa branche maternelle un exemple qui vaudrait pour généralité. Elle y avait beaucoup réfléchi cependant, parce qu’elle trouvait que c’était intéressant de savoir comment les dons évoluaient chez les héritiers d’hybrides. Dominique était plutôt du genre curieuse et un brin obsessionnelle, trouver des réponses à ses questions du moment pouvait l’occuper des heures durant.

« Vraiment ? Il me semble bien difficile… le mien sauterait de joie si nous avions cet honneur. » Dominique afficha pendant un court instant une mine perplexe mais, après tout, elle ne connaissait pas les parents du préfet. « Je pense quand même que la majorité des gens, y compris parmi les professeurs, sont plutôt de mon avis… même si ça ne remplace en rien l’opinion de ton père. » Elle comprenait bien que Nate se fichait peut-être pas mal de ce que Dominique ou le professeur McGonagall pensaient si c’était l’approbation de son père qu’il cherchait – c’était malheureusement un domaine dans lequel, à part lui prêter une oreille attentive, elle ne pouvait rien de plus -.

« Compréhensives ou résignées, le jury délibère encore. » s’amusa ensuite d’une voix plus légère la rouquine pendant un moment j’ai oublié qu’elle était encore rousse à ce moment-là. Dominique s’entendait très bien avec ses camarades de dortoir, elle réalisait que c’était une chance car tout le monde dans l’école ne pouvait pas en dire autant bisous Kate et Karen.

Vint ensuite le moment de faire une démonstration de son don à son camarade préfet. Dominique était ambivalente à ce sujet : une part d’elle était extrêmement fière de ses progrès et de réussir à maîtriser ce pouvoir, une autre part était parfois un peu gênée car elle se doutait bien que l’attraction induite par son don était à cent lieux de l’effet réel qu’elle provoquait. Non pas qu’elle désirât se transformer en Miss Popularité comme sa grande sœur, elle était probablement un peu trop « originale » pour ça au demeurant, elle avait juste l’impression que si elle se mettait à utiliser son talent pour une raison x ou y, ce serait un peu comme de la vente mensongère… elle n’était fascinante que grâce à la magie, contrairement à Victoire qui « rayonnait » tout le temps (au moins d’après Dominique).

Mais son objectif actuel était la maîtrise et tout nouveau cobaye était le bienvenu pour vérifier qu’elle pouvait étendre son influence plus ou moins sur n’importe quel garçon (toujours consentant néanmoins). Dominique activa son pouvoir et vit immédiatement le moment où Nate bascula sous son emprise. Elle savait approximativement par Ash l’effet que cela faisait : en gros, celui sur lequel elle exerçait son pouvoir voyait toujours qu’elle était elle, toujours aussi rousse notamment, mais elle apparaissait plus belle, et surtout elle devenait temporairement essentielle. Lui plaire était la priorité. Elle avait entendu dire que sa mère utilisait beaucoup cette faculté (parfois même sans y penser) quand elle était plus jeune. Dominique ne voyait pas trop dans quel but : tant qu’à être complimentée, elle aimait autant que ce ne soit pas quand elle jouait d’une escroquerie magique. Mais elle était très différente de Fleur, c’était un fait. Jamais sa mère n’avait dû éprouver un seul complexe de sa vie alors que Dominique souffrait de ses cheveux roux et de ses tâches de rousseur depuis aussi loin qu’elle s’en souvienne – en réalité, à peu près depuis son entrée en école primaire -. Et pour Fleur, être une semi-vélane était aussi naturelle, évident, que respirer, alors que Dominique avait toujours besoin de se concentrer au préalable. Elle ne tenait pas non plus à ce que cela devienne une seconde nature : elle n’avait aucun désir d’ensorceler par accident ! Ce serait une trop grande source de quiproquo !

« Il paraît que c’est agréable, mais je me dis toujours que me regarder après, une fois le sort levé, doit être un peu décevant. » Elle sourit d’un air vaguement triste, ses complexes n’étant jamais bien loin, mais se reprit rapidement. Elle ne pouvait pas laisser beaucoup plus longtemps Nate dans cet état. « Je vais te libérer, d’accord ? Mais en douceur… tu es prêt ? J’y vais... » Bien qu’elle le prévienne, elle n’attendait pas son assentiment. Ceux qu’elle ensorcelait n’avaient généralement pas envie d’abandonner cette sensation confortablement cotonneuse. Tout doucement, elle chercha le lien, le « fil », et elle le dénoua lentement jusqu’à ne plus le ressentir. Elle coupa aussi le contact physique avec Nate, retirant sa main. « Et voilà, c’est fini ! Comme tu peux le constater, j’ai fait de gros progrès. Je suis sur un taux de réussite de 90 % à peu près. » Elle ne voyait pas à quoi pouvait lui servir un tel talent à moins d’aller faire carrière dans le grand banditisme sans exagération évidemment mais bon… un don est un don et un progrès, un progrès. Elle n’allait pas se mettre à faire la fine bouche maintenant qu’elle parvenait enfin à faire ce qui était si naturel pour sa grande sœur.

1 027
2981 12289 0



    Dominique Anne Weasley
    Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Seuls en scène [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Seuls en scène [PV]   Seuls en scène [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Seuls en scène [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: