Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -41%
-41% sur l’excellent casque nomade filaire Sony ...
Voir le deal
129 €

Partagez
 

 Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 371
Âge : 19 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley Empty
Ξ Sujet: Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley   Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley EmptyMar 23 Fév - 4:56


Altercations amicales et sarcasmeEsther & Alfie Il était déjà tard quand Esther rejoignit le dortoir. Ne restait que les personnes souhaitant étudier et de très rares couples complètements happés par leurs monde rose, barbe a papa et guimauve à souhait. Un couple en particulier était en plein léchage d'amygdales et Esther tourna la tête en grimaçant. La notion de salle commune ce casse la gueule avec vous. Son regard se posa par hasard sur un visage des plus familiers. Alfie Hartley, dans la salle commune, sans compagnie, avec.... Un livre? L'occasion était trop belle. Elle s'avança vers le fauteuil en cuir juste en face du sien et posa les mains sur le dossier.

-"Oh, bon sang, j'ai atterri dans un univers parallèle ou Alfie Hartley sait lire, c'est pas croyable." Esther et son faux air surprit caricaturé au possible ne devrait jamais tenter le théâtre, ce n'était pas pour elle. "Encore plus incroyable, il n'a pas de fille accrocher à ton bras comme a une bouée de sauvetage.... Es-tu un jumeau maléfique ou un autre étudiant sous polynectar?"

Le vert et argent leva les yeux vers elle en secouant la tête. Était-il exacerbé par la demoiselle ou amusé? Elle se plaisait à penser qu'en général, c'était un mélange des deux. Cela dit, le fait que le jeune homme soit volontairement sans, ni ses amis, ni ses copines d'un ou deux soirs, c'était assez étonnant pour ce qu'elle avait pu voir de lui. Elle se tourna dos au fauteuil sur lequel elle avait posé les mains avant de se hisser sur le dossier. Elle se tourna pour voir Alfie ouvrir la bouche, mais leva un doigt en l'air en lui faisant signe d'attendre une seconde. Ensuite, elle se laissa tomber dans le fauteuil en cuir avec les jambes pendues a dossier et le dos sur le siège.

Ce n'était pas inhabituel pour elle de se poser de la sorte, mais elle n'avait pas vraiment tendance a le faire quand la salle était pleine, vu qu'elle préférait éviter le monde, au contraire de son interlocuteur, qui semblait, selon elle, ne jamais être seul. Plusieurs personnes quittaient la salle commune pendant que la jeune fille se posait et elle attrapa un bonbon de son sac avant de le porter à ses lèvres. Foutu Lola et son addiction pour les bonbons, la Gryffondor avait tôt fait de contaminer la Serpentard avec ses collections de sucreries en tout genre et depuis un ou deux ans, même elle en gardait dans son sac.

-"Alors, Hartley, que fait le plus grand séducteur de Poudlard avachie seul sur un fauteuil a une heure aussi tardive?"


:copyright:️️ DABEILLE



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Revenir en haut Aller en bas

Alfie Hartley
Alfie Hartley
Indépendant

Parchemins : 168
Âge : 18 ans


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 12


Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley Empty
Ξ Sujet: Re: Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley   Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley EmptyJeu 4 Mar - 21:38

Alfie & Esther


Avril 2016

Alfie était tranquillement en train de lire, bien installé dans l'un des larges divans présents dans la sombre salle commune des Serpentard quand quelqu'un décida de venir l'embêter. Fort heureusement, le perturbateur s'avérait être une perturbatrice et le Dom Juan accueillait toujours avec grand plaisir ce genre de compagnie féminine, cette fois-ci en la personne d'Esther Foster. Cette jeune fille, qu'il connaissait depuis son entrée à Poudlard, semblait imperméable à ses disquettes de dragueur à deux balles, en revanche, elle ne se gênait pas pour lui balancer des piques à tout va et ça, c'était le genre de traits de caractère qu'il appréciait particulièrement. Au moins, avec elle, les discussions étaient animées et on n'avait pas le temps de s'ennuyer, la preuve quelques jours plus tôt lorsque les deux étudiants s'étaient retrouvés ensemble pour un travail pratique de potions et où ils n'avaient cessés de se vanner.
Bien sûr, le préfet n'était pas en train de lire un livre de cours. Même s'il ne pouvait pas échapper à une étude sporadique, il évitait de la montrer en public. C'est qu'il avait une réputation à garder, par Merlin, même à quelques semaines de la fin de sa scolarité ! En réalité, cela ne le dérangerait pas de redoubler si l'occasion se présentait, mais il doutait que son père accepte la nouvelle sans ciller et surtout, il avait une carrière professionnelle dans le Quidditch à commencer au plus tôt ! Après la victoire de Serpentard cette année, il était plus que motivé.

Le septième année accueillit alors sa camarade avec un sourire avant de rigoler face à sa remarque. « Foster ! T'emballes pas trop vite, je lis juste un magazine Playboy. » blagua-t-il en agitant son livre devant lui, bien qu'il doute qu'Esther capte cette référence moldue étant donné qu'elle venait d'une famille de sorciers, d'après ses souvenirs. Enfin, Alfie ne tenait pas non plus un registre de qui était né-moldu et qui ne l'était pas. Il n'était pas non plus assez proche de la brune pour savoir où elle habitait. Après, rien n'empêchait quelqu'un qui vivait dans le monde sorcier de connaître des références du monde des moldus, n'est-ce pas ? En réalité, ce qu'il tenait en main était bien plus intéressant : c'était le journal intime de quelqu'un qu'il ne portait pas spécialement dans son cœur, mais ça, il n'allait pas le crier sur tous les toits. Si Esther voulait savoir en quoi consistait sa lecture, elle n'avait qu'à lui demander et il répondrait, ce qui l'amènerait également à une longue explication sur tout le contexte qu'il y avait autour de ce bouquin. Pas prêt de changer ses habitudes, le jeune homme répondit à la nouvelle pique de la vert et argent en bonne et due forme. « Bien vu, j'ai pas encore de jolie fille accrochée à mon bras mais tu viens d'arriver… » Il ouvrit son bras comme s'il s'attendait à ce que quelqu'un le prenne puis ajouta « La place t'intéresse ? » avant d'éclater de rire, sachant très bien que sa tentative était vouée à l'échec. Il ne pouvait toutefois pas s'empêcher de continuer à bombarder Esther de ses phrases de beau parleur, conscient qu'elles n'auraient pas l'effet escompté. Il cherchait surtout à rire et, accessoirement, à la faire rire.

Alfie voulut commenter le choix de mobilier de la demoiselle - elle venait de s'asseoir sur un fauteuil individuel alors qu'il y avait largement la place sur le canapé du grand blond ! - mais celle-ci leva un doigt pour lui demander le silence. Interloqué, le batteur des vipères haussa un sourcil, pas habitué à ce qu'on lui demande de se taire. Heureusement, il savait qu'Esther n'avait aucune intention hostile - du moins, il se plaisait à croire cette hypothèse - et qu'il y avait probablement une raison à cette action. Puis, le jeune homme eut droit à un spectacle assez drôle, étant donné que la Serpentard s'installa dans le fauteuil dans une position très bizarre. « T'es sûre que t'es installée confortablement ? Y a toujours mes genoux comme alternative, si tu veux. » commenta-t-il en tapant sur le devant de ses cuisses. Ha ! Une fois qu'Alfie Hartley était lancé, difficile de l'arrêter. Il sentait que l'arrivée d'Esther à ses côtés allait égayer sa soirée. Il décida ensuite de laisser tomber son livre sur la table devant lui, avant d'y poser également les pieds et d'étirer ses bras de part et d'autre. Il posa enfin ses mains derrière sa tête puis observa son amie d'un air mystérieux. « Je pourrais te le dire, mais je serais obligé de te tuer après. » plaisanta-t-il, soulevant une nouvelle référence des films de gangsters moldus. Quoi que, il ne fallait pas être Einstein pour comprendre cette citation, ici interprétée de manière humoristique. « Et toi alors, Foster ? Tu t'embêtais alors tu t'es dit que je serais la meilleure solution pour illuminer ta soirée, c'est ça ? » Un grand sourire s'étirait sur les lèvres du séducteur. Il lui en fallait peu pour être de bonne humeur, en vrai.

[896]


Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley A5c9bb3bedfd6fcbd7bb68b326a715ba

« Salut, beauté. »
Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley Serpen10
Revenir en haut Aller en bas

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 371
Âge : 19 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley Empty
Ξ Sujet: Re: Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley   Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley EmptyDim 7 Mar - 22:19


Altercations amicales et sarcasmeEsther & Alfie La brune hausse un sourcil a la justification du blond. Il ne la croit pas assez bête pour gober ça, si? Non, il préférait probablement qu'elle gobe autre chose. Encore un point a ajouté dans la liste des choses qui n'arriveront jamais, tout juste précédé par "Être agréable avec son père" et "Laisser quelqu'un lui piquer sa Lola". Son visage se penche automatiquement sur la droite en répondant. -"Je sais pas ce qui est le pire, le fait que tu penses que je ne sais pas reconnaître un livre quand j'en vois un, ou le fait que tu as dit que tu lisais un magazine au lieu de te rincer l'œil avec les photos qui devrait se trouver dedans. Tu comptes me dire la vérité?"

Elle rit de bon cœur a la proposition du blond. Ils savent que ça n'arrivera jamais, mais ce sont les derniers mois où il peut essayer de la séduire vainement et si leurs plaisanteries cessaient maintenant, ils n'auraient plus grands choses à se dire jusqu'à fin juin. Parfois, la brune rétorque positivement, juste pour s'amuser, le plus souvent, elle se contente de suivre l'aller-retour des piques amicales. Heureusement que depuis le temps, il sait que même quand elle dit quelque chose de suggestif, elle plaisante, sinon elle ne se permettrait pas de vanner aussi légèrement. -"Je craint que vu l'heure, la seule fille que tu pourrais avoir dans ton lit sois la seule qui soit déjà accrocher à ton bras." Elle fait un signe de tête à la main du jeune homme, indiquant clairement qu'elle parle de cette "fille". "Quand à moi, je préfère passer ma nuit avec un bouquin, donc a moins que tu me proposes de lire celui que tu as en main ensemble, je doute que nos nuits soient similaires." Le rire repris de plus belle alors que l'image mentale des deux verts et argents en train de lire dans un lit s'installa dans sa tête. L'absurdité de cette image eut raison d'elle.

-"Tu le croiras ou pas, mais c'est en fait vraiment relaxant. Tu me diras, tu parles également à la personne qui s'allonge par terre et fixe le plafond pour faire le plein d'énergie, donc je suis peut-être pas vraiment objective, mais ça relaxe et ça aide a réfléchir, je trouve." Il y avait quelque chose qu'Esther aimait vraiment dans leur amitié, elle avait l'impression qu'elle pouvait relâcher ce besoin constant d'être polie ou amicale avec Alfie. Peut importe à quel point elle aimait ses amis, elle avait des jours ou elle n'avait pas envie d'être sympa. Ces jours la, elle se tournait vers Alfie, car avec lui, elle n'était pas obligée de l'être. Cela dit, elle n'était pas méchante non plus, juste plus piquante. "Alors la Hartley, j'aimerais bien te voir essayer. Je te rappelle que je suis un membre actif du club de duel depuis l'arrivée de Jo' et que je dois connaître cinq façons différentes de te saucissonner dans cette pièce, mais je t'en prie, tente ta chance." Elle exagérait, elle en connaissait deux, peut-être trois si elle cherchait bien. Et puis, elle ne lui ferait pas vraiment de mal, c'était du vent, comme ça menace. Un sourire en coin jouait les constantes sur les lèvres de la brune alors qu'il pointa du doigt le fait qu'il lui arrivait de passer plus de temps avec lui quand elle ne pouvait supporter les autres. " Pas ce soir, non. Je reviens de.... Erm... La bibliothèque, oui voilà. Je reviens de la bibliothèque et j'allais rejoindre le dortoir quand je t'ai vu."

Bien joué Foster, t'a pas du tout l'air crédible et connaissant Alfie, il en viendrait une conclusion digne de ses virées nocturnes a lui. Non pas que ce soit la vérité, mais dire à un préfet qu'elle était en train de préparer un sale coup, non merci. Elle préférait encore le laisser croire ce qu'il voulait.

:copyright:️️ DABEILLE

(646)



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Revenir en haut Aller en bas

Alfie Hartley
Alfie Hartley
Indépendant

Parchemins : 168
Âge : 18 ans


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 12


Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley Empty
Ξ Sujet: Re: Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley   Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley EmptyMer 7 Avr - 20:24

Étant donné qu'Esthouille la fripouille avait décidé de prendre Alfie pour cible ce soir-là pour l'embêter, il savait qu'il ne pourrait garder le contenu de sa lecture secrète, même si sa petite blague en référence aux magazines moldus pour adultes lui avait permis d'éviter la question quelques instants. En réalité, il ne voyait pas pourquoi il cacherait la vérité à sa camarade. Si une autre fille se trouvait à sa place, il aurait probablement exiger quelque chose en échange de ses aveux, de type contact buccal, probablement, mais il savait qu'avec la septième année, c'était peine perdue. Aussi se contenta-t-il de rire à sa remarque avant de répondre « J'ai plus besoin de photos pour me rincer l'œil, tu viens d'arriver ! » Bon, en fait, c'était plus fort que lui. Il ne pouvait pas s'empêcher de placer des disquettes à tout-va, peu importe l'interlocutrice. Au final, Alfie venait quand même de complimenter Esther d'une certaine manière et ça, c'était à prendre ou à laisser. Il haussa alors les épaules et montra la couverture de son bouquin. « Tu te souviens de mon bal de Noël ? Amortentia, Gabble, tout ça, tout ça… Ben, j'ai réussi à récupérer son journal intime. Je me suis dit que ça m'aiderait à comprendre ses élans de folie. » expliqua-t-il enfin, peu gêné d'avouer son délit, qui, de son point de vue, n'était rien comparé à celui de forcer quelqu'un à boire du philtre d'amour.

Ensuite, le jeune homme ne comprit pas tout de suite l'allusion de la jolie brune avant que celle-ci ne désigne sa main. Il afficha d'abord un air étonné, agréablement surpris du talent d'Esther pour faire des jeux de mots de ce genre, puis rigole brièvement. « Pas mal ça, Foster. Mais ma main est bien trop précieuse pour mon poste de batteur pour l'épuiser dans ce genre d'activités. » se vanta-t-il, en passant la principale concernée dans ses cheveux. « Écoute, si t'insistes, pourquoi pas ! Tu pourras peut-être m'aider à comprendre le fonctionnement de cinglées comme Gabble. » Il avait déjà vendu la mêche, donc autant tirer profit des connaissances de la vert et argent.

Par la suite, Esther choisit une position pour le moins originale pour continuer la conversation avec son ami et décida de justifier son choix à la suite de la remarque de ce dernier. « Boh, si tu le dis ! Je connais quand même des activités plus relaxantes que ça, si tu veux mon avis. » déclara-t-il, d'un air malin. La jeune fille savait très bien de quoi parlait le préfet : quiconque était assez proche de lui savait qu'il était un rien porté sur le sexe. Visiblement, la jeune Foster ne capta pas la référence de son interlocuteur par rapport aux films d'espionnage moldus et choisit de vanter ses compétences en duels magiques et bla bla bla. « T'es naze. C'est une référence à des films de gangsters et d'espionnage moldus. » clarifia-t-il, ignorant sciemment les pseudo-menaces de la sorcière. Puis, Esther tenta maladroitement d'expliquer d'où elle venait, ce qui fit hausser un sourcil au batteur des vipères. « La bibliothèque à une heure aussi tardive ? Même moi qui n'y mets jamais les pieds, je sais qu'elle est fermée à cette heure-ci. » souligna-t-il alors. À coup sûr, la brune cachait quelque chose, toutefois, cela importait peu à Alfie. En réalité, il était probablement en passe d'obtenir le titre du plus mauvais préfet de la décennie car il était plutôt du genre à encourager les mauvais coups. Il pointa alors son torse du doigt, histoire de montrer qu'il n'arborait pas son badge de préfet. « J'suis pas en fonction, et de toute façon, j'm'en fous. Du coup, tu peux me dire où t'étais réellement. » ajouta-t-il, en souriant. Après tout, il venait quand même de lui révéler qu'il avait volé un journal intime - celui d'une tarée, certes, mais celui d'une élève de l'école quand même. Esther n'avait pas à s'inquiéter : le septième année savait garder des secrets.

[714]


Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley A5c9bb3bedfd6fcbd7bb68b326a715ba

« Salut, beauté. »
Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley Serpen10
Revenir en haut Aller en bas

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 371
Âge : 19 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley Empty
Ξ Sujet: Re: Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley   Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley EmptyDim 18 Avr - 4:27


Altercations amicales et sarcasmeEsther & Alfie Elle roula des yeux a la remarque du blond, mais un sourire en coin montrait qu'elle ne le prenait pas mal. Si on voulait prendre la mouche, on pourrait partir du principe qu'il l'objectifiait, mais c'était Alfie, il ne pouvait pas s'empêcher de flirter à tout-va, souvent même dans les moments ou cela se retournerais contre lui. -"Si seulement je pouvais en dire autant.." Répondit-elle sans que son sourire la quitte. Il fallait s'y attendre, elle n'avait que très peu d'intérêt a rester sérieuse avec le préfet. Le simple fait qu'Alfie soit préfet n'avait jamais cessé de l'étonner d'ailleurs, vu qu'il n'avait pas vraiment tendance à tant vouloir faire respecter les règles que ça. Preuve en était, par exemple, qu'il voyait la brune jouer tous les jours depuis plus de deux ans avec la limite du code vestimentaire de l'école et qu'au lieu de lui faire la morale, comme le faisait son homologue féminine, il avait plutôt tendance à apprécier le "spectacle".

Le bal de Noël avait été la source de pas mal de problèmes pour pas mal d'élèves, mais pas vraiment pour Esther. Certes, elle avait pris une remontrance de la part de McGonagall pour sa robe, puisqu'une partie amovible avait posé quelques problèmes, mais outre cela, son bal avait été calme. Bien sûr, elle avait entendu quasiment toute la dernière année se plaindre du bal, au point ou elle avait fini par rouler des yeux involontairement à chaque fois que le mot bal était prononcé, mais ça lui avait passé depuis. -"Euh... Tu sais, moi et les rumeurs... Je sais qu'elle a utilisé un filtre d'amour, ce qui est aberrant d'ailleurs, mais j'ignorais que c'était sur toi. Tu comptes lui faire payer?" C'était la première option qui lui était venue en tête, oui. Il fallait dire que si quelqu'un s'amusait à lui faire boire un filtre d'amour, elle ferait de sa vie un véritable enfer en rétribution.

Elle fit une révérence moqueuse à la réflexion d'Alfie, ce qui, depuis sa position sur le fauteuil, avait l'air un peu étrange, mais elle n'en avait que faire. Par contre, la suite était un peu beaucoup demander à la brune. -"Tu t'attend a ce que moi, je comprenne le comportement une dégénérée qui a fait de toi l'objet de son obsession? À la limite, je peux t'aider à te venger, pas vraiment à la comprendre." Peut-être était-ce surprenant venant d'Esther, elle qui n'était pas vraiment dépeinte comme la pire des garces de l'école, ou même une garce tout court, mais elle était très loin d'être un ange, surtout cette année. Elle avait ses propres morales, et jouer un sale tour à une fille qui forçait des sentiments chez les autres ne lui poserait aucun problème.

Le commentaire sur la relaxation la fit rire et elle rétorqua aussi sec. -"Oh oui, moi aussi, mais c'est un peu tard pour aller décompresser a Sterne. J'ai pas envie de perdre ma clé avant de quitter l'école." Bien sûr, il ne parlait pas de danse. Leurs méthodes de relaxation étaient très différentes l'une de l'autre, même si on pouvait argumenter qu'à la fin, le résultat était le même. Pour peu qu'elle dansait jusqu'à l'épuisement, Esther finissait allonger sur le sol de la pièce, exténuée et euphorique. Ironiquement, elle faisait des allées et venues entre les sujets les plus innocents et les allusions qui n'était pas adaptés à plus de la moitié de l'école, juste parce qu'elle n'aimait pas être a court d'argument. Et puis, parler avec Alfie ne pouvait jamais rester sérieux bien longtemps. -"C'est toi qui refuse que je te saucissonne a cette chaise et c'est moi qui suis naze?" Elle haussa un sourcil amusée en direction du blond, attendant de voir sa réaction a cette petite extravagance en particulier.

En effet, ce n'était pas son meilleur mensonge, loin de là. En même temps, il valait mieux que ce soit quelqu'un comme Alfie qui la perce à jour que quelqu'un comme Candys ou une des nombreuses commères de l'école. -"Oh et puis au fond, pourquoi pas. Lola, Klein, m'a demandé de préparer ma fin d'année avec une sortie en fanfare et mon génie "sadique" a pris le dessus. Je ne t'en dis pas plus, tu le sauras bien assez tôt." Elle mimiqua des guillemets au mot sadique. Certes, certaines personnes le prendraient sans doute plutôt mal, mais on était loin d'un plan sadique à la MS. Au final, le terme chaotique lui conviendrait sans doute mieux.

:copyright:️️ DABEILLE

Hrp:
 



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley Empty
Ξ Sujet: Re: Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley   Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Altercations amicales et sarcasme ♦ Alfie Hartley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: