Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -46%
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec ...
Voir le deal
37 €

Partagez
 

 [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Freja Blomberg
Freja Blomberg
Indépendant

Parchemins : 79
Âge : 38 ans {29/04/1977}
Actuellement : Dirigeante de MS.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 1


[Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named Empty
Ξ Sujet: [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named   [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named EmptyJeu 25 Fév - 14:50


The guy can get away
with it the girl
gets named
Freja + Sean
If you look back in history It's a common double standard of society The guy gets all the glory the more he can score While the girl can do the same and yet you call her a whore I don't understand why it's OK The guy can get away with it the girl gets named All my ladies come together and make it change And start a new beginning for us Everybody sang
Freja changeait régulièrement de planque au cas où tous les incompétents travaillant pour les Ministères du monde entier ne se mettent tout d’un coup à avoir une idée de génie. Actuellement, elle se trouvait à Jaipur dans l’une des demeures appartenant à Magicis Sacra. Même si Freja dirigeait toute l’organisation, l’Inde restait une partie du monde que la danoise considérait comme étant le territoire de son amie Sabriye. Cette dernière lui rendait régulièrement visite rompant avec la monotonie des dossiers qui s’accumulaient sur le bureau de Freja. Elle supposait qu’aux yeux de certains, ses plans avaient l’air de lapins sortis d’un chapeau mais, en réalité, ils demandaient de nombreuses préparations en amont.

Fatiguée, elle se pinça l’arête du nez pour ne pas se frotter les yeux et abîmer son maquillage. « Tu devrais te reposer un peu, je vais nous chercher du café. » proposa Mat’ qui déposa un baiser sur sa tempe. Freja lui sourit d’un air las et alla s’étendre sur le sofa. Elle n’avait jamais aimé le climat indien, très éloigné de celui de son enfance au Danemark. Même durant les périodes les plus fraîches, elle avait toujours une sensation de moiteur qui lui parcourait la peau. Elle ferma les yeux et quand elle les rouvrit, le soleil avait changé de place dans le ciel et Sean était assis près du bureau.

« Sean ? Nous avions rendez-vous ? » demanda-t-elle dans un bâillement tandis qu’elle s’étirait puis se levait. Elle s’approcha de la table jonchée de papier et y trouva un café dans un gobelet gardant les boissons au chaud – équivalent magique de l’isotherme, à ceci près qu’un couvercle n’était pas nécessaire . Un post-it y était accroché, de la main de Mat’, l’informant qu’il avait laissé entrer Sean  mais n’avait pas voulu la réveiller. Il était, pour sa part, parti faire le plein de matériel pour ses fabrications. Cette note lui rappela qu’ils avaient effectivement usé une bonne partie de leur stock pour les cadeaux à destination de Poudlard. Cela leur avait pris des semaines pour tout préparer mais l’envoie était parti voilà quelques jours et serait bientôt entre les mains de leurs légitimes propriétaires – Freja s’était arrangé pour que le Ministère anglais n’ait d’autres choix que de les distribuer -. La cheffe de MS avait cependant tenu à faire ce geste : aider Symphonie avait été une erreur et son père lui avait appris très tôt que, lorsqu’on se trompait, il fallait réparer du mieux possible et s’excuser. Elle n’était pas aveugle au point d’ignorer que pour le monde sorcier dans son ensemble elle était la méchante. Cela ne la dérangeait pas outre mesure d’habitude – quiconque avait lu Le Prince de Machiavel savait que c’était parfois un mal nécessaire –, la différence avec les récents événements était qu’elle avait fait une grossière erreur de calcul et qu’une enfant avait été blessée dans la manœuvre.

Freja avait toujours vécu dans un univers protégé, d’abord par ses parents, puis en tant qu’apprentie de MS pour finalement prendre le pouvoir et être entourée en permanence d’une garde rapprochée. Elle ne pouvait donc qu’imaginer ce que ressentait la jeune fille en question mais elle craignait que les dommages ne soient pas réversibles. Les souvenirs qu’elle avait volés dans la tête de Nathan Symphonie l’avait rendu malade – pour de bon, elle avait vomi –, elle s’était pourtant forcée à tous les regarder pour ne pas oublier cette leçon essentielle : Magicis Sacra ne pouvait faire confiance qu’à ses membres. Les étrangers étaient dangereux et peu fiables pour leur cause.

Ce spectacle affreux l'avait aussi fait réfléchir : ne devrait-il pas y avoir une échelle dans la criminalité ? Freja était certaine que pour certains Ministères, son plus grand crime n'était pas d'avoir occupé des écoles pendant quelques mois mais bel et bien d'être une femme de pouvoir. Il n'était pas décent de la mettre dans le même panier que des hommes comme les Mangemorts, jamais elle ne ferait de telles horreurs. Elle n'était certes pas la personne la plus empathique du monde sorcier, loin de là, et elle s'amusait beaucoup (trop ?) de voir les pays s'agiter dans la paume de sa main, mais tout de même, elle ne torturait pas les petites filles elle ! Et elle n'avait pas non plus essayé de tuer un enfant au berceau !

S’asseyant face à Sean, elle croisa les jambes, le tissu de son sari s’étirant légèrement à ce geste. Comme la plupart de ses vêtements, il était violet foncé avec une pointe de fushia. Ses cheveux étaient libres et bouclées sur ses épaules : étant à l’intérieur, elle ne portait pas rien sur la tête. « Comment se portent tes affaires ? Cela fait des semaines que je n’ai pas été en Europe, j’ai besoin que tu me racontes ! » Elle ne parlait pas que de ce qui concernait MS, le travail civil de Sean méritait son intérêt aussi. Prenant une gorgée de café, elle laissa son regard clair posé sur son collègue, attendant avec impatience le récit qu’il voudrait bien lui faire de ce monde extérieur duquel elle devait rester coupée.
(c) princessecapricieuse


Revenir en haut Aller en bas

Sean Murphy
Sean Murphy
Commerce

Parchemins : 131
Âge : 36 ans 05/11/1979
Actuellement : Directeur Adjoint de MPYSewing /Styliste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 27


[Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named Empty
Ξ Sujet: Re: [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named   [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named EmptyDim 28 Fév - 8:05

THE GUY CAN GET AWAY WITH IT THE GIRL GETS NAMED

Freja & Sean


Voilà maintenant quelques semaines que Sean n'avait pas vu sa cheffe. Elle avait accepté son refus de participer à cette histoire d'enlèvement. Si les sorciers de MS étaient à mille lieux d'imaginer ce dont le type était capable, Sean n'avait pas spécialement aimé l'idée. Il était tout à fait d'accord que la place de la jeune était au côté des siens.

Quand Nathan a dépassé les limites de l'humanité dans ses plus simples valeurs Sean n'a eu qu'une envie. Il aurait pris un malin plaisir à faire subir à l'ancien mangemort, le sortilège Doloris. Il en a jamais eu l'occasion, car pour la seconde fois consécutive, il a refusé de participer. "Je serai incapable de me tenir convenablement en sa présence. J'ai dû mal à comprendre pourquoi il est toujours en vie. Le simple fait qu'il respire encore avec une partie de nos informations est dangereux."

Enfin. Freja avait accepté l'absence du styliste et il en était bien content. Ce qui le dérange cependant, c'est qu'il n'était pas là pour la protéger, elle. S'il lui était arrivé quelque chose de grave, le sorcier ne se serait pas pardonné ses états d'âme et son caprice.

Lorsque ses yeux s'ouvrent sur le plafond de sa chambre, Sean est surpris par la lumière du soleil. Il a dormi plus longtemps qu'à son habitude. Après être sorti de son lit, il descend à la cuisine. Hayda à déjà préparé son café et son premier repas de la journée. Une tranche d'ananas est posée sur une assiette. Elle sait qu'il aime ce fruit. Même si nous sommes loin de la saison des ananas, il apprécie le geste.
. Il sourit en se souvenant que quelques mois auparavant, se tenait dans cette pièce, Esther Foster. Elle n'avait pas aimé que Sean lui fasse part de son avis qui allait dans le sens de sa mère. Il hausse les épaules et mange lentement.

Il doit voir Freja aujourd'hui. Non pas, car il avait rendez-vous, mais, car l'homme voulait prendre des nouvelles de sa cheffe autrement que par lettres. S'il sait que la femme est partie de l'Angleterre, il ignore où. Se disant qu'une surprise pourrait être intéressante, il ne la prévient pas.

Après avoir fait un rapide calcul des possibilités, Sean hésite avec 2 propriétés de MS. Où irait Freja ? Après une mûre réflexion, il se décide à demander des renseignements à des membres de l'organisation. C'est d'oncologie comme ça qu'il apprend qu'elle est à Jaipur. Il sourit. Après avoir récupéré ses affaires, et pris un cadeau pour Freja, il transplane en Indes, loin des regards moldus.

Il se dépoussière comme à son habitude après un voyage. Puis se met en route vers la propriété située à Jaipur. C'est Mat' qui lui ouvre. Après s'être salué, Sean s'explique.

-Je viens voir Freja. J'ai ceci pour elle.

On le fait entrer dans le bureau de la dirigeante de l'organisation. Sean affirme qu'il peut attendre dehors, mais on l'invite à rester. Il prend place devant l'autre belle endormie et sourit. Elle a l'air si fragile et si inoffensive. Cela dit, même un dragon endormir semble adorable. Il se retient de remettre une mèche de cheveux rebelle qui tombe sur le nez de l'endormie à sa place. Il n'est pas là depuis longtemps lorsque elle se réveille.

-Bonjour Freja. Nous n'avions pas rendez-vous. J'espère que tu ne te surmènes pas trop avec cette histoire. Tu devrais peut-être déléguer davantage.

S'il se permet une telle familiarité, c'est peut-être pour la seule raison qu'il vient de la voir dans un état de totale innocence. Il lui offre un sourire pour qu'elle comprenne qu'il la charrie. Il la soupçonne d'être beaucoup trop atteinte par la sombre folie de Nathan. Elle n'est pas la cause de l'esprit détraqué de l'ancien mangemort. Encore moins des actes ignobles de ce dernier.

-les affaires tournent. Lentement. Il devient difficile de garder son calme face à la lenteur dramatique des moldus. Heureusement, ils sont de bons ouvriers. Et ils connaissent leur travail. J'ai également organisé une fête pour parler de mes futures collections. L'effet n'était pas tel que je l'avais espéré. Par chance, une invitée s'est démarquée des autres. Esther est dotée d'une captivante intelligence. Sinon, j'ai appris ce qui c'est passé lors de la capture de l'autre pourri. Comment tu vas ?

Le cadeau pour Freja est toujours posé sur le dossier de la chaise. Je suppose que vous avez compris ? Oui, vous avez sans doute raison. C'est effectivement une tennue vestimentaire. On ne change pas un passionné aussi facilement. Il se cache une robe longue d'un violet profond presque noir. Les bords du tissu, les boutons et le nœud sur l'épaule sont d'un violet plus pimpant et vif. Une améthyste est intégrée au niveau du décolleté.

-J'ai quelque chose pour toi.

Il attrape donc le vêtement qu'il dépose délicatement sur la table. Envelopper dans un tissu noir pour le protéger de la poussière, il n'attend que d'être déballé.


~



Si tu veux quelque chose, il suffit de tous faire pour l’avoir. Sinon c’est que tu ne le veux pas vraiment.. S.W.M


©️️ sensitive



Dernière édition par Sean Murphy le Ven 5 Mar - 14:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Freja Blomberg
Freja Blomberg
Indépendant

Parchemins : 79
Âge : 38 ans {29/04/1977}
Actuellement : Dirigeante de MS.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 1


[Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named Empty
Ξ Sujet: Re: [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named   [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named EmptyDim 28 Fév - 18:17


Dans l’affaire Nathan Symphonie, Freja reconnaissait avoir fait preuve d’une rare naïveté. Comme tous les sang-pur, elle savait de quoi avait été accusé le mangemort à l’époque où son maître Voldemort revenait au pouvoir, cependant, Freja l’avait cru lorsqu’il avait prétendu que ses crimes avaient été très exagéré (sauf pour ce qui était des meurtres de moldus qu’il avait admis avoir réellement perpétrés). Concernant sa sœur, il avait dit l’avoir seulement un peu battue pour les besoins de son entraînement. Les souvenirs de la détention de Viska démontraient toute la fausseté de ces paroles et, même, combien les rumeurs sur le compte de cet homme était en dessous de la réalité. Dès le départ, elle avait cependant accepté que certains ne prennent pas part à cette opération vu que pour certains collaborer avec un ancien mangemort suffisait à aller contre les valeurs de MS. Sean avait été de cela et la cheffe de MS n’avait donc pas vu son collaborateur depuis avant cette triste affaire.

« Je délègue déjà à Mat’, c’est bien assez. » Comme elle, son amant devait se cacher car son visage était connu du Ministère, il l’aidait donc à gérer pas mal des affaires courantes de l’organisation. De plus, il était d’une compagnie agréable même si Freja se doutait que leur relation actuelle ne pourrait pas durer éternellement. Mat’ paraissait se contenter de ce qu’ils avaient mais elle avait l’habitude de fréquenter les hommes de son milieu et elle n’en avait jamais connu aucun qui se contente de son corps sans s’attendre à obtenir sa main, son cœur ou les deux.

« Esther Foster ? » questionna-t-elle en se doutant cependant que c’était d’elle dont Sean lui parlait. « Tu sais ce que je pense de la femme d’Eustache, je suis sûre qu’elle nous a pourri toute la lignée. Pourquoi a-t-il fallu qu’il épouse cette empêcheuse de tourner en rond ? » Freja avait toujours apprécié Eustache, on ne pouvait pas en dire autant de sa femme, Eulalie. Que celle-ci ait essayé de faire partir son espion de l’organisation en le quittant l’avait beaucoup contrariée à l’époque.

Concernant Nathan, elle prit une nouvelle gorgée de café mais ce geste ne put cacher le pli soucieux qui se dessinait sur son front. « Moi ça va, mais nous risquons de payer mon erreur de jugement pendant longtemps. Et je suppose que je culpabilise un peu… ce qui est un sentiment assez nouveau pour moi. » Faisant parti de cette catégorie de personne qui en change jamais d’avis une fois sa décision prise, Freja était peu sujette aux regrets. Devoir effacer la mémoire de Payton Harris, par exemple, n’avait pas été un choix facile mais elle en avait toujours assumé la nécessité. Freja savait, par ailleurs, que la jeune fille s’en était assez bien remise – même si perdre l’intégralité de ses souvenirs n’avait pas été sans conséquence au long terme -. Lorsqu’on menait une mission, il y avait parfois des dommages collatéraux inévitables même si Freja n’était pas adepte de la violence… cependant, le cas de Symphonie n’entrait pas dans cette catégorie. L’enlèvement de Viska Spingate n’avait rien apporté à l’organisation si ce n’est une nouvelle vague de mépris. Et, en plus, la jeune fille avait beaucoup souffert, pour rien. Cela engendrait des remords chez une femme qui n’en avait pour ainsi dire jamais eu de sa vie : elle comptait cependant apprendre de son erreur pour ne plus la reproduire.

« L’autre pourri comme tu dis est dans notre planque bulgare si jamais l’envie te prenait d’aller le saluer. Néanmoins, il ne sera pas en capacité de te reconnaître, nous lui avons effacer la mémoire avant de l’enfermer. » Et autant dire que pour un homme ayant passé la quarantaine, la perte de tous ses souvenirs avait eu un effet saisissant. Cela avait semblé être la méthode la plus sûre selon Freja : au moins, même s’il leur échappait pour une raison ou une autre, il ne risquait pas de s’en prendre de nouveau à sa fille. Au demeurant, une fois privé du savoir de la famille Symphonie qui en faisait un combattant redoutable, Nathan n’était jamais qu’un homme facile à maîtriser pour les sorciers compétents de MS. Freja doutait qu’il s’échappe un jour.

« Un cadeau ? Quelle grande idée ! » sourit-elle en prenant le paquet et en l’ouvrant, découvrant ainsi une robe à son image. « Très élégant comme toujours, veux-tu que je l’essaie maintenant ? » proposa-t-elle en désignant sa chambre attenante au bureau du doigt.
(c) princessecapricieuse


Revenir en haut Aller en bas

Sean Murphy
Sean Murphy
Commerce

Parchemins : 131
Âge : 36 ans 05/11/1979
Actuellement : Directeur Adjoint de MPYSewing /Styliste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 27


[Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named Empty
Ξ Sujet: Re: [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named   [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named EmptyVen 5 Mar - 14:09

HRP:
 
THE GUY CAN GET AWAY WITH IT THE GIRL GETS NAMED

Freja & Sean


Sean ne partage pas vraiment la culpabilité de MS. Par contre, même s'il n'a pas participé à la mise en scène autour de cette histoire, il en prend sa part de responsabilité. Si au lieu de simplement refuser de participer, il avait réussi à convaincre sa cheffe de ne pas aider ce mangemort, la jeune sang pur n'aurait pas subi les actes ignobles de ce fou. Ça n'aide pas l'organisation. Les valeurs de Magicis Sacra vont au-delà des caprices d'un fou dont les pensées et les actes passés le condamneraient facilement à faire de la prison. La pureté du sang. Oui. Mais à quel prix ? À celui de détruire la vie et l'identité même d'une enfant ? Pensez à ce que Nathan aurait fait si cette fille n'avait pas eu la volonté de se sortir de là le rendait fou.

Cependant, Sean est bien trop passif en ce moment. Si sa conscience est en cruelle remise en question, il n'en laisse rien paraître. Cela dit, Freja le connaît depuis plusieurs années maintenant. Même s'en être devin, elle doit se rendre compte que l'absence du sorcier se fait longue.

-C'est vrai. Matt t'aide plus que je dois l'imaginer. Mais tous les deux êtes restreints dans vos mouvements. C'est difficile de savoir à qui faire confiance, surtout quand elle a été trahie comme l'a fait Symphonie. Mais si c'était vraiment assez, tu ne t'endormirais pas sur ton propre bureau.

Sean se met dans une drôle de position vis-à-vis de la femme à la tête de l'organisation. S'il sait qu'elle a parfaitement sa place là où elle est, et que jamais il ne remettra cela en doute, mais il y a parfois des choses comme sa condition de personne à la sensibilité plus forte que celle des hommes qui la rend plus fragile. Sean n'aimerait pas sa cheffe se tue à la tâche à cause de ce fou. Ses pensées peuvent être biaisées par l'image qu'il a eue d'elle plus tôt. Si vulnérable. Alors qu'il sait parfaitement qu'elle a bien plus de ressource que lui-même, Sean secoue la tête.

-l'aînée d'Eustache, oui. J'ignore si elle en parle à sa famille pour le moment. Elle va travailler avec moi. Je n'ai pas encore réussi à vraiment la sondée. Elle ressemble beaucoup à son père.

Même si elle refuse de se l'avouer. Pas besoin de parler davantage d'Esther. Du peu, qu'il en sait, ses idées ne collent pas avec celles de MS. Ses valeurs sont différentes mais tout aussi honorables. Sean ne fera pas office d'enrôleur pour la fille d'Eustache. C'est le travail du père.

-La culpabilité ne t'apportera rien. Tu n'es pas coupable. Responsable comme chacun d'entre nous oui. Mais le seul coupable, c'est lui. Ton erreur, c'est la mienne, c'est la leur aussi. Tu lui as fait confiance. Je ne t'en ai pas dissuadé. Les autres ont suivi. Tu as pris tes responsabilités non ? Donc ne prends plus la tête avec la culpabilité.

Il fronce les sourcils. Sean pense que Freja n'a jamais été aussi affectée même si elle le cache plutôt bien. Mais il ne lui fait pas plus remarquer qu'il l'a déjà fait tantôt. Savoir que l'autre est en Bulgarie le fait légèrement sourire. Il pourrait très bien y passer simplement pour retrouver le pays. Mais certainement pas pour lui.

-Il n'y a plus d'utilité à faire payer quelqu'un qui n'a déjà plus de souvenirs. Je ne suis pas si malsain. Qu'il croupisse avec les bénéfices de l'amnésie.

Sean se gratte l'arête du nez. Il espère que Freja ne va pas croire qu'il lui donne des propos qu'elle n'a pas tenus. Il sait qu'il a un humour particulier et pas toujours évident à cerner. Si jamais, il sera possible de rectifier ses paroles s'il s'en que ça était mal compris.

L'homme sourit en regardant la sorcière ouvrir le cadeau. Il n'a pas pris spécialement de risque si ce n'est au niveau du décolleté. Il espère ne pas avoir mal proportionné cette partie.

-J'aimerais bien. J'ai besoin d'être certain d'avoir les bonnes tailles de ta morphologie. L'avis de Matt serait également le bienvenu quand il reviendra.

Il laisse Freja partir dans la pièce pour se changer et s'installe confortablement sur la chaise. Ses yeux se ferment le temps de réfléchir plus sereinement. Il aurait pu s'endormir assez rapidement. L'ambiance du bureau est relativement reposante.

Il ouvre ses yeux peu de temps avant que Freja sorte. Lorsque la porte s'ouvre, il se redresse et pour la regarder. La couleur lui colle au teint. L'œil perfectionniste du styliste n'est cependant pas satisfait. La coupe ne se marie pas aussi bien aux épaules qu'il l'aurait souhaité. Ça lui va bien, mais la forme ne montre pas toute la force de caractère de Freja.

-Comment tu te sens dedans ?

Sa frustration se ressent sans doute un peu. Il s'explique :

-Ça ne met pas en valeur tes épaules et ton cou. Ici, ta poitrine semble un peu compressée. Ce n'est pas forcément désagréable à regarder, mais il faut que ce soit agréable à porter. La longueur semble être bien.. Sauf si tu préfères plus long ou plus court.

Il tourne une dernière fois autour de Freja. Il n'est pas satisfait. De toute façon, soit, c'est parfait soit c'est à refaire. Le dos est dégagé comme il l'imaginait. Mais le devant, bien plus intéressant est, aux yeux du sorcier, tout à fait raté.

-Tu me permets d'en faire une autre pour que je puisse réparer mes erreurs sur celle-ci ?


~



Si tu veux quelque chose, il suffit de tous faire pour l’avoir. Sinon c’est que tu ne le veux pas vraiment.. S.W.M


©️️ sensitive

Revenir en haut Aller en bas

Freja Blomberg
Freja Blomberg
Indépendant

Parchemins : 79
Âge : 38 ans {29/04/1977}
Actuellement : Dirigeante de MS.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 1


[Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named Empty
Ξ Sujet: Re: [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named   [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named EmptyDim 14 Mar - 11:18


« Je pourrais me déguiser si je voulais sortir d’ici, mais je n’en ai pas vraiment envie. » admit Freja sur sa liberté de mouvement tout en serrant entre ses deux mains le gobelet de café qu’elle sentait tiède sous ses paumes. Même s’il faisait une chaleur moite à l’extérieur, elle apprécia cette sensation réconfortante. « Quant à Mat’, tu sais qu’il a mon absolue confiance. Je crains un peu qu’il s’attache trop ce qui créerait des complications, mais ça n’enlève rien à sa fiabilité. » La cheffe de MS n’avait pas réussi à occuper ce poste parce qu’elle manquait d’intelligence, elle était au contraire très maline, alors elle savait très bien que Mat’ avait toujours éprouvé des sentiments pour elle qui dépassait la simple affection liant la plupart des membres du cercle intérieur de l’organisation. Pendant des années, elle avait fait mine de ne rien voir, c’était plus facile ainsi pour tout le monde. Elle avait fini par céder à la tentation parce qu’elle se sentait seule et qu’il était là, séduisant, présent, fidèle… Pour autant, Freja n’avait jamais aimé aucun homme et s’il fallait vraiment faire la liste des personnes à qui elle donnait son amour, il n’était jamais que filial : elle aimait Niels, sa chair et son sang, et dans une moindre mesure, elle aimait aussi Louisette dont elle s’occupait comme s’il s’agissait de sa fille. Ses parents avaient aussi eu droit à son amour. Mais tout ce qui n’était pas son sang ne pouvait prétendre qu’à une amicale affection teintée du détachement propre à ceux qui passent leur temps à vivre de plans et de machinations divers.

« Tu fais trop de cas d’une simple sieste Sean. » termina-t-elle de répondre sur un ton proche de l’avertissement. Même si elle entretenait une relation amicale avec le styliste, elle restait sa supérieure, il n’avait pas à juger ses activités – ou en l’occurrence, l’absence de celles-ci -.

« Et qu’en pense Eustache ? » Freja ne voyait rien qui s’opposait à ce que la fille aînée de leur camarade travaille avec Sean, cependant elle connaissait assez bien Eulalie pour anticiper que celle-ci avait sûrement déjà des plans pour Esther. Finalement, Eustache trouverait peut-être rassurant que sa fille soit entre les mains d’un des membres de MS, Sean pourrait garder un œil sur elle bien plus efficacement qu’un inconnu complet. Leur collègue avait toujours été bien trop attaché à ses enfants, alors que paradoxalement il ne s’en occupait quasiment pas.

« Prendre ses responsabilités ne suffit pas dans un cas pareil. J’ai peut-être gâché irrémédiablement la possibilité que les Symphonie restants travaillent pour nous et Weasley n’est pas assez stupide pour ne pas sauter sur cette occasion. » En réalité, elle se cachait derrière ces raisons pragmatiques qui lui ressemblaient pour oublier que ce n’était pas le cœur du problème. Freja était aussi une mère et quand elle avait assisté aux tortures de Viska Spingate via les souvenirs volés à Nathan, elle n’avait pas pu s’empêcher d’imaginer ce qu’elle aurait ressenti si ça avait été son enfant à la place de la blonde. Elle n’aimait pas verser dans le sentimentalisme, mais rien que cette idée avait suffi à lui faire mal. Il fallait être un monstre pour faire autant de mal à des enfants – car Viska n’était pas la première victime de Symphonie, nul ne l’ignorait plus désormais -. « Je me suis arrangée pour que Spingate ne puisse pas refuser mon cadeau. Bomani a fait un travail admirable sur cette baguette, je pense qu’à l’heure actuelle il n’en existe aucune de plus pratique dans tout le monde sorcier. » De plus puissante peut-être mais ce n’était pas l’objet de sa commande – à quoi bon donner une baguette surpuissante à une adolescente ? -, en revanche cette baguette rendait son possesseur impossible à désarmer et pour une combattante comme Spingate ce serait forcément un atout non négligeable dans le futur. De plus, cela empêchait la jeune fille de s’en débarrasser, du deux en un qui montrait une fois de plus que Freja pensait à tout… la plupart du temps en tout cas. Bomani était un des membres du continent africain de MS qui gardait jalousement les secrets de fabrication de ses baguettes – objets peu usités par chez lui, rendant ainsi ses innovations toujours plus originales -. Il avait passé plus d’un mois sur la baguette que Freja allait offrir à la jeune Spingate, et pour l’avoir vue, elle était tout simplement parfaite. Il était prévu que Bomani en fabrique d’autres dans le même style pour les membres importants de MS mais de ce côté là, rien ne pressait.

Laissant de côté le sujet de Nathan, Freja ouvrit le cadeau amené par Sean et proposa aussitôt de l’essayer. Elle acquiesça d’un petit signe de tête aux paroles du styliste concernant la robe même si elle ne doutait pas qu’elle plairait à Mat’ – jamais l’antiquaire n’aurait l’idée de critiquer l’apparence de Freja et la cheffe de MS le savait parfaitement -. Elle revint assez rapidement dans le bureau, vêtue de la robe qu’elle trouvait pour sa part assez bien même s’il y avait toujours des ajustements à faire lorsqu’on n’avait pas pris les mesures au préalable. « Le corsage est peut-être un peu serré mais sinon ça me paraît pas mal. » dit-elle en baissant les yeux sur la robe, lissant ses plis imaginaires sur son ventre. Sean confirma que le problème venait bien du décolleté. « Tu voudrais l’ouvrir un peu plus ? » demanda-t-elle en passant les doigts sur son corsage avant de soulever ses cheveux pour que Sean puisse observer son dos. « Il suffirait de reprendre celle-ci plutôt que d’en faire une autre, non ? » suggéra-t-elle sachant toutefois que Sean devait déjà avoir son idée.
(c) princessecapricieuse


Revenir en haut Aller en bas

Sean Murphy
Sean Murphy
Commerce

Parchemins : 131
Âge : 36 ans 05/11/1979
Actuellement : Directeur Adjoint de MPYSewing /Styliste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 27


[Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named Empty
Ξ Sujet: Re: [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named   [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named EmptyMar 16 Mar - 19:50

THE GUY CAN GET AWAY WITH IT THE GIRL GETS NAMED

Freja & Sean


Sean ne sait pas si c'est le décalage horaire ou simplement son humeur étrange, mais ses blagues sont un peu lourdes. Il s'en rend compte lorsque sa cheffe le rappelle gentiment à l'ordre. Même s'il ne pensait pas à mal, c'est vrai qu'il s'est permis une certaine liberté qu'il aurait mieux fait d'éviter. Il hoche la tête en signe de compréhension. Il se rapproche dangereusement d'une ligne interdite. La franchir n'est sans doute pas une bonne idée.
Pourtant il continue de penser qu'elle ne se ménage pas assez. Mais il préfère éviter de continuer sur ce sujet. Freja sait ce qu'elle fait. Et elle est assez grande pour ne pas avoir à supporter ses manières de papa poule.

-J'en ai pas parlé à Eustache. Je ne l'ai toujours pas vu depuis. Et Esther veut informer ses parents elle-même.

Sans doute pour éviter qu'on lui ferme cette porte d'entrée dans la vie active. D'après ce qu'il a compris, sa proposition tombe bien pour la jeune femme. Elle évite le projet de sa mère. Et par la même occasion peut finir son année avec un stress en moins. Ne pas savoir ce qu'on va faire ou devenir doit être désagréable. Sean n'a pas eu ce genre de problème. Il savait très bien qu'il travaillerait avec son père. Enfin après tout, il n'est encore personne pour Esther. Elle peut très bien changer de projet et ne plus avoir envie de travailler avec lui.

C'est vrai que la possibilité de perdre les Symphonie est problématique. Mais Sean se retient de faire un nouveau commentaire. Il serait capable de franchir une limite qu'il frôle déjà du bout des doigts. Il est certain qu'elle ne devrait pas en prendre autant pour elle. Mais si son choix se résume à se sentir coupable, soit.

-Je comprends.

En fait, il ne comprend pas du tout mais pas besoin de jeter l'huile sur le feu. Tout ça pour une simple erreur de confiance. Comment savoir sur qui compter après ça ? La trahison est de plus en plus facile.
À sa place, Sean se sentirait sans doute bien pire. La trahison de Nathan l'aurais rendu noir de haine. Il n'aurait sans doute pas offert de cadeaux à Poudlard. Et surtout, Symphonie aurait gardé ses souvenirs le temps qu'il puisse lui infliger plusieurs souffrances. Il aurait livré l'homme au ministère après l'avoir détruit émotionnellement. Lui laissant à peine de souvenirs personnels pour qu'il souffre à Azkaban. Heureusement qu'il ne porte pas la couronne de Freja.

Sean n'est pas vraiment sûr de comprendre l'idée du cadeau pour la jeune Viska. D'accord, l'avantage sera considérable. Et elle serait toujours armée. Mais comment lui réagirais s'il recevait un cadeau qu'il est obligé de garder sur lui.. Alors que c'est un objet offert qui a servi à son enlèvement ? Il se méfierait d'un truc dont il ne peut pas se défaire. Il hoche la tête lentement, préférant garder ses réflexions pour lui. Sean et sa manie de tout remettre en question...


Face à son travail que porte sa cheffe, le styliste n'est pas satisfait. Certes, ça lui va bien, mais un défaut de mesure ne pardonne pas. Freja demande s'il ne peut pas ajuster celle-ci plutôt que d'en refaire une autre. Il sourit doucement et secoue la tête négativement. Sa langue claque sur son palais, signe de frustration.

-Je pourrais. Mais en plus de fragiliser les coutures, je n'arriverais pas à me défaire de l'idée qu'elle n'est pas parfaite. Tu me connais.

Le perfectionnisme du sorcier n'est un secret pour personne. L'enseigne des Murphy est, au même titre que celle de Myrielle Symphonie, connues pour leurs sens de la qualité.

Avec un sortilège informulé, il récupère son mètre qui se trouve dans sa veste. Il le désigne à la sorcière en souriant.

-Tu permets ? Je vais prendre tes mesures. Je ne ferai plus d'erreur ainsi.

Il lui demande de tenir ses bras à l'horizontale, puis avec une minutie digne de lui, il mesure la femme. Une plume et un calepin vole à côté de lui pour relever les données dont il a besoin. Quand c'est terminé, il renvoie tout ça dans sa veste.

-Pour répondre à ta question, ça dépend de ce que tu préfères. Un décolleté plus ouvert ? Ou tout simplement moins serré ? Je peux également couvrir davantage. Ou encore rajouter des éléments que tu souhaites. Elle est encore assez brute. Je pense pouvoir la travailler davantage, et si en bonus j'ai tes préférences, ça sera parfait.

Il s'assit de nouveau et son regard devint légèrement plus grave et sérieux.

-Je ne suis vraiment venu ici que pour t'offrir cette robe. Je ne me sentais simplement pas capable de venir les mains vides.

Il marque une pause. Ses yeux se baise le temps de trouver ses mots. Puis il relève la tête et son regard sombre plongé dans celui de sa cheffe.

-Je ressens le besoin de me racheter. J'imagine que c'est idiot de ma part après le discours que je viens de te faire. Mais je m'en veux beaucoup. Mon refus de participer me laisse un arrière goût de trahison. J'aurais dû être là. C'était mon devoir.

C'est assez dur pour Sean de reconnaître ses torts. Mais à l'heure actuelle, il a besoin d'être sincère au lieu de se mentir à lui-même. Ce n'est pas l'idée d'avoir décliné l'offre d'aider Nathan que Sean se reproche. Mais bien celle de ne pas avoir été là pour soutenir Freja.

-Si jamais je peux te servir à quelque chose, je serai vraiment heureux de pouvoir te donner ce dont tu as besoin.

~



Si tu veux quelque chose, il suffit de tous faire pour l’avoir. Sinon c’est que tu ne le veux pas vraiment.. S.W.M


©️️ sensitive

Revenir en haut Aller en bas

Freja Blomberg
Freja Blomberg
Indépendant

Parchemins : 79
Âge : 38 ans {29/04/1977}
Actuellement : Dirigeante de MS.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 1


[Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named Empty
Ξ Sujet: Re: [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named   [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named EmptySam 20 Mar - 20:05


Freja fut presque déçue que Sean rende les armes aussi facilement, elle adorait le conflit, presque trop pour son propre bien – mais qui cela étonnerait alors qu’elle était entrée en guerre contre le monde magique dans son entier ? -. Continuant de boire son café, elle passa donc au sujet suivant, celui de la fille aînée d’Eustache. « Je me demande ce qu’en dira Eulalie, il me semblait qu’elle pensait plutôt la marier… mais elle est encore très jeune, elle a bien le temps de se trouver un projet marital solide. » Bien qu’elle soit déjà en recherche de la compagne parfaite pour son fils, elle ne pensait pas qu’il soit forcément nécessaire de marier la nouvelle génération dès leur majorité, et une femme pouvait tout à fait travailler et avoir des enfants – encore que MS n’était pas un modèle en la matière, la plupart laissaient leur progéniture à leur conjoint ou ex pour se consacrer à l’organisation et Niels ne faisait pas exception -. Conserver la pureté du sang était important, mais personne n’était obligé d’y sacrifier sa vie entière : elle-même avait eu Niels puis avait divorcé d’un mariage cordial, néanmoins dénué de tout romantisme.

Ils évoquèrent ensuite les Symphonie quasiment dans leur ensemble, puis ils passèrent aux essayages de la robe que Sean lui avait emmenée. « Oui, c’est vrai, mais c’est dommage, celle-ci est presque parfaite. » nuança-t-elle car elle ne trouvait pas la robe ratée, elle était seulement un peu trop serrée au niveau de sa poitrine, surtout par rapport à ses goûts personnels pour les robes longues aux décolletés profonds.

« Je t’en prie. » Elle le laissa prendre ses mesures tout en se demandant si elle avait pris de la poitrine pour que celles d’autrefois ne soient plus bonnes. « Tu crois que j’ai grossi ? » s’inquiéta-t-elle en baissant les yeux sur sa silhouette dont elle aurait dit qu’elle était très bien. A moins que ce ne soit hormonal : elle était un peu jeune pour la ménopause, est-ce qu’elle avait eu ses règles au fait ? « Je me demande si je n’ai pas potentiellement un problème... » songea-t-elle à voix haute dans un froncement de sourcils.

Secouant la tête pour se remettre les idées en place, elle en revint à leur mouton, à savoir la robe : « Je préfère lorsque les robes sont décolletées, donc je veux bien que tu l’ouvres un peu plus au-delà de la question de la taille. » répondit-elle avec un calme apparent tout en jetant un petit coup d’oeil sur l’actuel haut de sa robe.

Ensuite, Sean lui révéla le véritable motif de sa visite. Lasse une nouvelle fois, Freja alla s’asseoir sur la banquette en soupirant. « Ne t’inquiète pas, tu ne m’as pas trahi. » si elle avait eu l’impression que c’était le cas, il ne serait plus là pour en parler. Freja avait beau être peu portée sur la violence, elle n’en était pas moins intraitable sur la loyauté qu’elle attendait de la part des membres de l’organisation. « C’est gentil Sean, mais ces derniers temps rien ne va comme je le voudrais et je ne crois pas que tu pourrais y faire quoi que ce soit... » Elle haussa les épaules avec une désinvolture qu’elle n’était pas sûre de ressentir. « Tout finira par s’arranger avec un peu de patience... » heureusement, de ça, elle ne manquait pas vu que tous ses plans ne devaient voir leur aboutissement qu’au bout de plusieurs années.
(c) princessecapricieuse


Revenir en haut Aller en bas

Sean Murphy
Sean Murphy
Commerce

Parchemins : 131
Âge : 36 ans 05/11/1979
Actuellement : Directeur Adjoint de MPYSewing /Styliste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 27


[Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named Empty
Ξ Sujet: Re: [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named   [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named EmptyDim 21 Mar - 19:32

THE GUY CAN GET AWAY WITH IT THE GIRL GETS NAMED

Freja & Sean


Sean hausse les épaules quand Freja lui parle du projet d'Eulalie. Il n'est pas sûr que dire à la femme qu'il est d'accord avec l'idée d'un mariage arrangé. Il n'est pas le père d'Esther de toute manière. Mais choisir, le meilleur parti pour garder une lignée pure est vraiment important. Les familles de sangs-pur sont de moins en moins nombreuses, et même les plus grandes commence à perdre de la pureté. Il suffit de regarder sa propre famille. Joshua à craché sur la fierté d'être un Murphy, en tombant amoureux d'une stupide moldue qui n'a même pas été capable d'endosser son rôle de mère. Le bâtard n'aurait jamais dû voir la lumière du jour. M'enfin, ce n'est pas le sujet. Il sourit à sa cheffe et s'exprime avec un brin d'amusement.

-Je me moque de ce que peux dire ou penser sa mère. Ce n'est pas parce qu'elle est la fille d'Eustache que je lui ai proposé du travail. J'ai simplement vu un cerveau qui me plaît.

Et c'est vrai. Esther ne l'a pas intriguée à cause de sa famille. Un autre nom ne l'aurait pas fait tiquer si le sorcier n'avait pas repéré quelque chose en elle.  Le bonus qui fait d'elle la fille de son ami et collègue n'entre pas en ligne de cause à effet. Sa curiosité est piquée à vif. Il veut savoir ce que la jeune femme à dans le ventre. Il est certain qu'elle apportera beaucoup à son entreprise. Le reste, il choisi de ne pas en faire cas. De toute manière elle lui a bien fait comprendre que sa vie ne le regarde pas.

Quand Freja lui dit que cette robe est "presque" parfaite, Sean lève un sourcil. Il regarde sa cheffe comme si elle venait de dire qu'elle une infamie.

-C'est bien le problème. "Presque" ne fais pas partie de mon vocabulaire. Pour mon travail de stylisme comme mes missions pour l'organisation. Tu connais mon perfectionnisme. Si cette robe n'est pas "parfaite" alors elle à refaire.

En prenant les mesure de la femme, Sean fronce les sourcils. Quelque chose est étrange. Il lui avait sembler remarquer une différence à pein visible sur la morphologie de la femme en face de lui. Il penche la tête sur le côté, mais ne fait aucun commentaire. Sauf que Freja en fait un. Et Sean se gratte la tête. "Grossi" est un grand mot. "Problème" également. Il n'irais pas jusqu'a dire que c'est un problème, ni qu'elle est grosse.

Il regarde le profil de Freja avec un air sévère, et doux. Il connaît assez bien sa morphologie même sens les mesures, et il y a deux possibilités. Soit elle a effectivement pris un peu de poids, soit il a confondu avec Riya, légèrement plus petite que Freja. C'est alors qu'un autre scénario vient dans sa tête. Même si c'est peu probable avec les événements depuis décembre. Il s'est quand même passé quelques mois.. Mais certaines femmes ne prenent pas beaucoup de poids lors de leur maternité... Sean garde sa réflexion pour lui-même. Il hausse les épaules et claque légèrement sa langue au palais. Elle lui donne de nouvelles instructions pour la robe. Il rappelle son carnet dans un sortilège informulé et note les remarque de Freja.

Elle le rassure un peu en soupirant. Mais Sean n'est pas très convaincu. Mais il refuse de faire une remarque. Si elle ne lui en veut pas, chercher la petite bête ne sert à rien. Le reste de son commentaire fruste un peu le sorcier. S'il se propose, ce n'est pas par "gentillesse".

-Gentil ? Moi ? Vraiment ? Je ne veux pas "arranger" les choses. Ce qui est fait, ne peux pas être suprimé de toute manière. Je ne parle pas de ça. J'ai la désagréable impression de ne servir à rien. Eustache est déjà reparti en mission. Mathias te seconde. Moi, tout ce que je fais depuis décembre, c'est trouver une gamine et de lui faire une promesse d'embauche pour l'entreprise de mon père. D'ailleurs, je n'ai toujours pas de nouvelle de son voyage d'affaires a Istanbul. Il devait me faire parvenir des informations confidentielles sur le voleur turc. Mon père m'a demandé de gérer l'entreprise, mais du coup, je stagne et ne fait rien... A part gérer les deux parties de l'entreprise.

C'est une affaire interne à la famille. Freja est au courant dans les grandes lignes. Cet homme a volé certains secrets des Murphy, notamment sur une leur appartenance à Magicis Sarca. Même s'il ne manque aucuns papiers, Wiliam Murphy sait que quelqu'un y à toucher. Il doit le retrouver pour l'oublietter. Les informations qu'ils ont sur cet homme sont minces, mais grâce à Freja, ils ont découvert un nom.

Sean regarde Freja et il n'arrive pas à se défaire cette impression bizarre. Il doit en avoir le coeur net.

-Ma question va sembler indiscrète. Mais... Tu as eu tes règles récemment ? Je ne suis pas docteur, encore moins gynéco.. Mais je suis styliste et, sans vouloir t'offenser, tu as effectivement pris un peu de rondeurs. La robe est assez moulante pour voir le léger gonflement de ton ventre. C'est à peine visible cependant. Tu ne m'aurais pas posé tes questions, je n'aurais pas remarqué..

Le dire à voix haute rend cette idée beaucoup plus crédible qu'il ne l'aurait  cru. Il observe Freja en attendant sa réponse.
~


HRP:
 



Si tu veux quelque chose, il suffit de tous faire pour l’avoir. Sinon c’est que tu ne le veux pas vraiment.. S.W.M


©️️ sensitive

Revenir en haut Aller en bas

Freja Blomberg
Freja Blomberg
Indépendant

Parchemins : 79
Âge : 38 ans {29/04/1977}
Actuellement : Dirigeante de MS.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 1


[Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named Empty
Ξ Sujet: Re: [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named   [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named EmptyMar 23 Mar - 19:55


Freja émit un petit rire amusé : « C’est bien mal connaître Eulalie que de croire que tu peux te passer de son avis. Rappelle-toi comme elle a mené la vie dure à ce pauvre Eustache ! Cette femme est une vraie peste. » Freja et Eulalie s’étaient toujours très mal entendu, ne serait-ce que parce que la sang pur était totalement contre les idées de Magicis Sacra. Elle paraissait croire que la magie pouvait rester pure en continuant à vivre cachés de ces ignobles moldus. N’importe quoi ! Et ce chantage qu’elle avait fait à son mari pour finalement le quitter, ça avait été la goutte qui avait fait déborder le vase. Si Freja n’en était jamais arrivé aux représailles avec cette femme, c’était uniquement parce que cela aurait contrarié Eustache et que, en plus, il fallait bien que quelqu’un s’occupe de leurs trois enfants.

Concernant la robe, elle haussa les épaules : elle savait que Sean dirait quelque chose de ce genre. Comme c’était son domaine à lui et non le sien elle, son truc, ce sont les projets de domination du monde, elle n’argumenta pas plus. Lorsqu’il fut question des missions de Sean, en revanche, elle commençait à rentrer sur son terrain et donc ses prérogatives. Elle supposa néanmoins s’être mal exprimé, ce qu’elle avait trouvé gentil était qu’il s’inquiète de l’avoir trahie, pas le reste. Encore que la loyauté allait de soi : elle s’était débarrassée depuis longtemps de ceux qui s’opposaient à elle dans l’organisation.

« Chacun a son rôle Sean, le tien est de récolter des informations auprès de tes clients. Mais si tu y tiens, je peux toujours t’envoyer sur des missions de terrain, ce n’est pas le travail qui manque. » Elle attrapa une grappe de raisin dans la coupe de fruits et en pris quelques grains d’un air distrait. « Il faudrait quand même retrouver ce voleur en priorité. Si ton secret venait à être éventé, tu serais comme Mathias réduit à la clandestinité. » Grignotant son raisin, elle se fit la réflexion que ce ne serait vraiment pas une bonne chose : ils étaient bien assez de deux à devoir se cacher. Il suffisait de voir où ça l’avait conduite, elle… par ennui, elle avait fini par céder aux avances de Mat’ après les avoir refusées pendant plus de vingt ans.

À la question suivante de Sean, elle le darda un moment en silence de ses yeux clairs sans répondre, avec froideur. Finalement, elle énonça : « Je n’arrive pas à m’en souvenir… » Dans un froncement de sourcil, son regard quitta Sean pour se faire vague. Elle regardait plus ou moins la bibliothèque en face d’elle sans vraiment la voir. « Il n’est pas certain que nous ayons pris les précautions nécessaires… mais j’ai déjà 39 ans, ça pourrait être une ménopause précoce, non ? » demanda-t-elle, pleine d’un espoir dans lequel elle ne croyait pas vraiment. « Seigneur… si c’est ça, Mat' va être tellement pénible. » Elle leva les yeux au ciel, agacée par cette idée qui commençait pourtant à faire son chemin à mesure qu’elle se souvenait que ce qu’elle présentait comme un doute devenait une certitude : Mathias et elle n’avaient pris aucune précaution depuis des mois.
(c) princessecapricieuse


Revenir en haut Aller en bas

Sean Murphy
Sean Murphy
Commerce

Parchemins : 131
Âge : 36 ans 05/11/1979
Actuellement : Directeur Adjoint de MPYSewing /Styliste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 27


[Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named Empty
Ξ Sujet: Re: [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named   [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named EmptyVen 26 Mar - 14:33

THE GUY CAN GET AWAY WITH IT THE GIRL GETS NAMED

Freja & Sean

L'avis d'Eulalie est pour Sean, dans le même sac que les choses indésirables. Mais auxquelles ont ne peut pas échapper sans commettre de meurtre. Edward, les sangs de bourbe, une majeure partie des gens tels que les frères d'Hayda. Sean fronce les sourcils et se gratte derrière la tête.

-Elle ne connaît rien de mon appartenance à MS. Elle connaît certainement mon amitié avec Eustache certes. Mais sincèrement, je ne vois pas en quoi, elle aurait des soucis a ce que sa fille travaille pour moi.

L'entreprise est de bonne renommée. Esther a la promesse d'une bonne place, d'un bon salaire. Il travaille avec des moldus, des nés moldus.. Ce genre de personne indésirable rend le lien entre MS et l'entreprise quasiment impossible. Eulalie peut bien penser ce qu'elle veut. L'entreprise est parfaitement légale aux yeux du ministère de la magie.

Les yeux de Sean roulent vers le ciel. Effectivement, il n'est pas un homme de terrain. Sa prédiction est la collecte d'informations pour le compte de Freja via ses clients. Pas qu'il l'oublie, loin de là. Mais parfois reprendre les voyages lui manque.

-J'aimerais voir ce que glande mon père. Il est hors de question que l'entreprise coule à cause de ce vaurien. Mon père n'est plus très jeune. Il a peut-être besoin d'aide. Si tu es d'accord bien entendu.

Et puis, il ressent le besoin de se défouler sur quelque chose. Si ça devient quelqu'un, ce n'est qu'une excellente raison pour changer ses habitudes. Costantino sera sans doute heureux de pouvoir l'accompagner. Istanbul. Les souvenirs de ce voyage avec son ami italien le fait sourire. Ils ont passé du bon temps dans la ville turque.

Vient ensuite la question des rondeurs de Freja. Il arque un sourcil quand on lui parle de ménopause précoce. Il n'en a fichtrement aucune idée. Et accessoirement rien à faire. La vie sexuelle de sa cheffe ne le regarde pas.

-Je ne sais pas. Ce n'est pas une question que je me pose tous les mois. Je pense que tu devrais plutôt voir ton docteur. Peut-être que le stress a déréglé ton cycle. Peut-être que tu es ménopausée. Peut-être que tu es enceinte. Je n'ai que des peut-être à te proposer.

Il la regarde se lever, un rictus amusé aux lèvres. Il ne veut pas imaginer les tensions qu'il va y avoir entre les deux. Tout ce que Sean espère, c'est de ne pas être là pendant leurs histoires.

-Vous verrez bien.

Sean hausse les épaules. Maintenant, qu'il sait qu'il est "gentil", que la robe doit être rafistolée à certains endroits, il ne sait plus trop quoi dire ou faire. Freja à sans doute des choses de prévu, et maintenant elle doit penser à la possible vie qui grandit dans son ventre.

-J'ai encore du temps devant moi. Si tu as des demandes quelconque, je serai heureux de t'aider. Sinon je vais prendre congé et visiter Jaipur. Ça fait bien longtemps que je ne suis pas venu dans cette ville hindou.

~



Si tu veux quelque chose, il suffit de tous faire pour l’avoir. Sinon c’est que tu ne le veux pas vraiment.. S.W.M


©️️ sensitive

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named Empty
Ξ Sujet: Re: [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named   [Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Inde - Jaipur] The guy can get away with it the girl gets named
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: