AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-46%
Le deal à ne pas rater :
-46% sur SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
23.18 € 42.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Leith Thomson
Leith Thomson
Serdaigle

Parchemins : 146
Âge : 11 ans (11 juillet 2004)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona Empty
MessageSujet: Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona   Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona EmptyLun 1 Mar - 0:16


Mate mon cadeau !

J’suis dans les boîtes, les gifles et dans les chiffres. J’porte le kevlar du llage-vi. Pourtant j’pense pas qu’ces clébards m’arrivent à la ch’ville. À double tranchant, d’la délinquance dans l’sang. J’arrive à fond dans les virages, vire dans l’rouge mais civilisé.
Leith & Fiona


Leith était tout excité (mais il refusait de se comparer à une puce, ça faisait tapette) depuis le matin et ça ne redescendait pas. Cet état se manifestait par une propension plus importante que d’habitude encore à parler avec ses mains et à ne pas réussir à tenir en place. Cette caractéristique lui aurait sans doute valu l’hypothèse d’être hyperactif par un médecin moldu mais ses parents n’avaient cherché vraiment à savoir d’où venait son besoin constant que tout bouge autour de lui, et vite de préférence, sinon il s’ennuyait. N’empêche que tout était exacerbé en cette belle journée de mai. La raison n’était pas à chercher bien loin. Des centaines de paquets avaient été envoyés à Poudlard pour les élèves et étaient entassés dans le hall du château. Or, Leith adorait les cadeaux, même quand ils venaient de boloss comme les sorciers de Magicis Blablabla. La preuve : il adorait ses deux animaux de compagnie que lui avait offert ses parents et il ne se séparait jamais de ses bijoux qu’ils lui avait donné.

Sitôt qu’il avait appris qu’un présent l’attendait, Leith s’était précipité dans le hall en compagnie de ses copains de sa maison. Il avait tellement hâte de voir ce qu’il avait reçu ! Ok, c’était grave nul que cela vienne de mages qui craignaient autant, mais et alors ? Accepter leur cadeau ne voulait pas dire qu’il allait être de leur côté et se mettre à proférer leurs valeurs ! Non, ça c’était aussi probable que la possibilité qu’il s’entende un jour avec la Chieuse en Chef je serais toi je parlerai pas aussi vite. Débarquant dans l’entrée du château, il demanda d’un ton empressé au professeur Jones, son directeur de maison, de lui indiquer où se trouvait son paquet. L’enseignant avait l’air un peu dépassé mais Leith n’en prêta pas attention et c’est avec une certaine ferveur qu’il saisit son cadeau et arracha le papier -il avait toujours adoré ça je suis désolée mais c’est hyper satisfaisant et découvrit avec émerveillement le dernier modèle du Nimbus. « Ouf !!! », s’exclama-t-il avant de jeter un coup d’œil à ses potes et de voir qu’ils avaient reçu le même balai. Il pensa aussitôt à James, son ami allait être content de le recevoir avant le dernier match de Gryffondor -sa cousine hyper fraîche semblait un peu plus sur les nerfs chaque jour qui rapprochait les lions du dernier match de l’année, nul doute que ça allait la soulager. De son côté, Leith préférait que les rouges et or perdent, ainsi la deuxième place du championnat de Quidditch reviendrait à Serdaigle.

Et en parlant de son équipe, le visage de sa demi-sœur s’imposa immédiatement dans son esprit. Il fallait qu’il montre son nouveau bébé à Fiona ! En plus, c’était sûr, elle allait en baver de jalousie !! Attrapant le manche du balai et laissant papier et copains derrière lui, Leith se précipita vers la Grande Salle. C’était encore l’heure du petit-déjeuner et il était possible qu’il trouve sa sœur attablée à leur table, ou encore à celle des lions où elle comptait pas mal d’amis. C’est en courant, et sous les protestations des élèves car il faillit en éborgner plusieurs avec son balai, qu’il fit le tour des tables mais aucun signe de Fiona. Il ressortit de la longue pièce déçu mais un sourire balaya aussitôt cette expression de son visage lorsqu’il aperçut sa sœur qui descendait les escaliers. « Fiona !! Mate ce que j’ai reçu !! Il est pas ouffissime ? J’vais éclater tout le monde avec ça ! L’autre débile de Dougie il va plus m’regarder mal quand il m’verra sur ça ! », lui lança-t-il en la rejoignant, les yeux brillants. « Et toi ? T’as eu quoi ? » Mais n’était pas à écarter qu’elle n’avait pas encore récupérer son cadeau.

640 mots




Bad ass bitch
J'me suis fait tout seul, j'ai taffé, j'ai jamais quémandé. J'ai roulé ma bosse, rongé mon os toute la noche sans rien demander. Ouvre-moi la porte, j'y passe un doigt, demain le poing, après demain, le bras. Et quand j'serais dedans, même pas invité, j'vais m'imposer, ils vont m'analyser. Petit coq.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 626
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona Empty
MessageSujet: Re: Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona   Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona EmptyJeu 4 Mar - 0:19

Mate mon cadeau !
Fiona + Leith
Mai 2016
(c) princessecapricieuse


Fiona avait passé des semaines surprenantes, entre le mois d'avril et celui de mai paf je case le mois partout pour ne pas l'oublier. D'abord, il y avait eu les prédictions folles de Trelawney et la frénésie qui s'était emparée de Poudlard, tandis qu'elle était elle-même plongée dans la perplexité, et l'inquiétude. On pouvait ne pas croire l'autre vieille bique, tout en se disant que peut-être, dans son grande délire, elle n'était pas entièrement à côté de la plaque : il fallait effectivement qu'elle se trouve un avenir, plutôt tôt que tard, d'après ce que le corps professoral dans son ensemble et Jones en particulier semblaient induire pas-si-subtilement-que-ça je vois que vous n'avez toujours rien décidé Quincy. Je vous ai dit que le poste de concierge était toujours ouvert ? On pensait vous faire des tenues assorties, à Argus et vous - le vert caca d'oie on en pense quoi ?

Son avenir avait donc été au centre de ses préoccupations, quand bien même sa longue discussion avec Erin l'avait aiguillée dans ses choix. Elle ne pourrait jamais savoir si elle était capable de  travailler dans la musique si elle ne mettait pas toutes les chances de son côté. Que la prédiction ait pu concerner également son avenir amoureux - assez aride a priori, au vu de ses grandes réussites passées - avait fini par quitter son esprit plutôt rapidement : prendre des décisions cohérentes pour son futur était une chose, analyser le moindre mot de Trelawney pour savoir si, entre les lignes, elle faisait référence à Louis, à Jensen ou même à Luke - l'un de ses amis moldus et bref flirt de l'été - en était une autre, et elle n'avait pas le temps ou la place pour ce genre d'aberration dans sa vie. Ce sur quoi elle n'avait pas compté, c'était l'attaque surprise. Le petit exposant qu'on ne voit pas dans l'équation et qui vient mettre par terre tout le raisonnement savamment construit. La porte vitrée qui n'est pas réellement ouverte et qu'on se prend en pleine face. Le raisin qu'on a pris pour un chocolat dans la viennoiserie du matin c'est la fête de l'analogie.

Après avoir adopté un comportement des plus malpolis / étranges (un doux mélange pas facile à atteindre) lors de leur dernière rencontre nocturne, Emrys Baughan, Gryffondor de son état, élève de cinquième année ayant globalement la tête sur les épaules et amateur de Quidditch - mais uniquement théorique - était devenu Emrys Baughan : danseur-sans-musique et embrasseur-sans-prévenir. Ok, peut-être pas entièrement sans prévenir, parce que quand il avait commencé à rapprocher sa tête de la sienne on recule de dix pas svp Monsieur Baughan, on n'oublie pas la distanciation sociale merci, elle avait bien compris qu'il n'allait pas lui mettre un coup de boule ça ça aurait été vraiment inattendu mais qu'il comptait l'embrasser, seulement tout s'était fait tellement vite qu'elle n'avait pas trop pris le temps de réfléchir ou de tout à fait comprendre ce qui était en train de se produire. Et il ne s'était pas pointé une seule fois à leur rendez-vous d'insomniaques depuis cet événement. Autant dire que dans le genre imprévisible, ce type remportait la palme !

Entre la nécessité de confronter Emrys - elle oscillait encore entre les avis de V et de Graham sur cette étrange affaire - et la passion sadique qu'avaient visiblement développé les professeurs pour l'assignation de devoirs toujours plus tordus et éprouvants ("Dix pages de blagues qui feraient pisser de rire Minerva McGonagall, les gifs de chats ne seront pas pris en compte dans le barème") l'arrivée des prétendus "cadeaux" de MS avait totalement quitté son esprit. Raison pour laquelle, lorsqu'elle descendit dans le Hall ce matin-là, et qu'elle vit Leith foncer vers elle comme un boulet de canon - si tenté qu'un boulet de canon porte des survêtements de sport et utilise des termes comme "grave fraîche" et "chanmé golri" - elle ne comprit pas tout de suite ce qui lui arrivait. Il faut dire que son quasi-frère brandissait un Nimbus 2010 (qui n'était définitivement pas à lui, est-ce qu'un petit première année victime de ses méfaits allait venir chouiner à sa suite ?) avec cet air de petit garçon en overdose de sucre qu'elle avait pris l'habitude de redouter.

« Hein ? »
lâcha-t-elle avec l'éloquence d'une chèvre sous haschich une image parlante, avant d'apercevoir le reste des cadeaux derrière lui, ainsi qu'un professeur Jones à l'air vaguement fatigué Leith fait souvent cet effet aux gens.
« Attends, c'est ce que MS t'a envoyé ? Un Nimbus 2010 ? »
Elle avait l’œil pour les balais, et celui-là était un modèle tout récent. Le sien n'était par ailleurs nullement aussi rutilant : elle l'avait eu lorsqu'elle avait voulu intégrer l'équipe de Serdaigle de manière sérieuse, et avait dû y investir une bonne part de ses propres économies. Les sentiments s'enchaînant en elle étaient conflictuels. D'une part, que Leith ait un balai flambant neuf serait une excellente nouvelle pour l'équipe de Serdaigle surtout qu'elle pourrait le lui "emprunter" et ne jamais le lui rendre, de l'autre, c'était un cadeau de MS. « Je ne sais pas encore ce que j'ai eu. Mais ça n'a pas tellement d'importance parce que je ne suis pas sûre qu'on puisse les garder, Leith. » admit-elle en ayant la vague impression d'être Dahlia le Grinch. « Accepter leurs cadeaux, c'est un peu comme accepter leurs convictions, dans le fond. Ou en tout cas, accepter leur main tendue, alors qu'on sait qu'ils sont coupables de tout ce qu'on leur reproche, et sûrement bien plus. » reprit-elle raisonnablement. Son air navré disparut cependant pour laisser place à la curiosité : « Il a eu quoi, Doug' ? » Quelque chose pour aider sa tête à traverser les portes, peut-être ? Un genre de compresseur ? Ou des chaussettes qui font dégonfler les chevilles ? Des bas de contention donc. Seul le souci de préserver la paix - relative - dans l'équipe et surtout, d'éviter une diatribe de Douglas s'il se trouvait être à portée d'oreilles la dissuada d'énoncer ses bonnes blagues à l'oral.

[ 1013 ]




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Leith Thomson
Leith Thomson
Serdaigle

Parchemins : 146
Âge : 11 ans (11 juillet 2004)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona Empty
MessageSujet: Re: Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona   Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona EmptySam 6 Mar - 2:14


Leith avait longtemps quémandé un balai à ses parents avant d’entrer à Poudlard. Il avait adopté la même stratégie qu’à l’époque où il leur demandait une petite sœur : moue de chiot battu et "s’t’eu plaît !!!!" à répétition. Une stratégie qui avait connu la même fin que la première : des non répétitifs et deux Ecossais têtus qui ne changeaient pas d’avis, peu importe le nombre de fois où Leith menaçait de se "barrer de leur baraque de merde" ou pleurnichait sur le registre de "mais tous les autres en auront un ! Vous voulez que je asse pour un tocard c’est ça ??" Apparemment, ni sa mère, ni son père, qui avait pourtant été capitaine et connaissait l’amour de son fils pour le Quidditch puisque c’était lui qui le lui avait transmis, ne prenaient assez au sérieux son ambition de faire partie de l’équipe de sa maison, en tout cas pas assez pour lui offrir un balai. "Tu feras comme les autres et tu prendras un balai de l’école", avait même osé lui dire sa mère. Mais Leith ne voulait pas d’un de ces vieux balais sûrement pas du tout performant que se refilait tous les batteurs depuis des décennies. Finalement, il n’était pas si mécontent que ses parents n’aient pas cédé puisqu’il possédait désormais le dernier modèle de Nimbus et ce sans rien débourser -cela dit, s’il avait déjà été en possession d’un balai, il aurait pu le vendre pour se faire de l’argent de poche.

« Wesh Fiona ! T’as oublié les cadeaux de Magicis Sacrament Nulla ? », s’impatienta le petit blondin, passant d’un pied à l’autre. Sa demi-sœur semblait carrément ailleurs et ne retrouva ses esprits qu’au bout de quelques secondes t’es vraiment lente Fifi. « Ouais ! Le dernier modèle de balai tu t’rends compte ??! C’est chanmé hein ??! », répondit-il tout excité. Il n’y aurait vraiment pas eu d’autres cadeaux qui aurait pu lui faire plus plaisir. Il s’avançait sans doute un peu vu qu’il n’avait pas vu ce qu’avait reçu les plus grands mais pouvait-on réellement battre un Nimbus 2010 ? Il ne le pensait pas, non.

Le manque de réaction de Fiona commençait à agacer Leith qui, il faut bien l’avouer, ne possédait guère de patience sans blagues. Il avait espéré qu’elle serait contente pour lui, peut-être un peu jalouse et bon prince qu’il était, il l’aurait laissé essayer son nouveau balai trop de gentillesse en toi Leith. « Hein ? Qu’est-ce tu parles ? Pourquoi on pourrait pas les garder ? Le Gouvernement nous les a livrés et les profs les ont distribués. On va pas nous les enlever maintenant ! » Ils pourraient toujours essayer mais maintenant que Leith avait découvert le contenu de son paquet, il était hors de question qu’il ne le rende. « Tu dis juste ça pour casser mon délire !! », s’époumona-t-il ensuite lorsqu’elle tenta de le dissuader d’utiliser le Nimbus en donnant des arguments totalement bidons. « J’vais pas m’balader avec un pins vive MS juste parce que j’ai eu un balai ! On a eu des cadeaux, ce serait bête de les refuser juste parce que c’est les méchants ! » Il secoua la tête. Au pire, Fiona ferait ce qu’elle voulait avec son cadeau, mais qu’elle ne tente pas de lui arracher son nouveau jouet ! « J’sais pas ce qu’a eu MacCraignos et j’m’en tape. J’crois juste que c’est pas un balai. Tout le monde a pas eu la même chance que moi ! », affirma-t-il avec cette attitude toute bouffie d’arrogance qui lui avait valu son surnom par ses parents. Autant être en première année s’avérait contraignant pour certaines choses (Il ne pouvait même pas se rendre à Pré-au-Lard ! Comment c’était grave nul!), autant Leith était bien content de faire partie de la promotion à avoir reçu un Nimbus.

643 mots



Bad ass bitch
J'me suis fait tout seul, j'ai taffé, j'ai jamais quémandé. J'ai roulé ma bosse, rongé mon os toute la noche sans rien demander. Ouvre-moi la porte, j'y passe un doigt, demain le poing, après demain, le bras. Et quand j'serais dedans, même pas invité, j'vais m'imposer, ils vont m'analyser. Petit coq.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 626
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona Empty
MessageSujet: Re: Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona   Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona EmptySam 6 Mar - 14:48

Contre toute attente, l'esprit de Fiona avait dernièrement été occupé par des considérations standard pour une adolescente de seize ans : l'avenir, les relations amoureuses et tout simplement, les devoirs. Certes, elle vivait désormais dans un monde où il paraissait normal à tout le monde qu'un sujet banal d'examen soit "La transformation du hérisson en théière : attention ça pique !" et pire que ça, les dernières années avaient été ponctuées par des événements pas normaux du tout, même pour un univers où la magie existait : élèves sous contrôle d'une organisation maléfique, préfète oubliettée et à présent, kidnapping et torture. Mais même si elle était concernée par tout ça, elle était visiblement parvenue à se focaliser sur des problématiques nettement plus mondaines, au point qu'elle en avait oublié cette affaire de cadeaux envoyés par Magicis Sacra si c'est pour mon anniversaire c'est un peu tard Freja. Voir Leith lui foncer dessus à toute allure en secouant un Nimbus 2010 dans tous les sens, puis l'espèce de grande brocante de Lille prenant place derrière lui la laissa stupéfaite pendant un instant. Suffisamment longtemps, en fait, pour qu'il puisse lui caser un "wesh" et un nouveau sobriquet pour MS dans une même inspiration.

Elle haussa les épaules. « Apparemment ! » admit-elle, arquant un sourcil en voyant Leith se dandiner. Urgence sanitaires ? Elle se garda aimablement de lui rappeler où se trouvaient les toilettes les plus proches. Impressionnée malgré elle par la qualité de la marchandise fournie par MS, elle tendit la main : « J'peux voir ? Ça change des Comète quand même... » souffla-t-elle avant de se mordiller la lèvre inférieure, indécise. Bien sûr que c'était cool, et elle voyait à quel point Leith était enthousiaste : elle ne voulait pas doucher sa joie de vivre, mais une voix au fond d'elle lui soufflait quand même que c'était mal. Elle n'y pouvait rien.

Évidemment, son quasi-frère réagit au quart de tour à sa tentative de le tempérer. Elle esquissa malgré elle un bref sourire en l'entendant évoquer le "Gouvernement" avec un G majuscule. « Je ne dis pas qu'on va nous les prendre. Je dis que moralement, c'est pas net de garder leurs cadeaux. Ils aident à faire kidnapper et torturer une élève, et après ils nous envoient des balais et des... hiboux ?! - Ils ont sérieusement envoyés des hiboux ? - par la poste. C'est n'importe quoi. » répondit-elle en secouant la tête, contournant cependant Leith allez ciao pour s'approcher des tas de cadeaux. Ceux des sixième années semblaient se trouver un peu plus loin.

Elle fronça les sourcils en entendant le petit blond se mettre à vociférer, se tournant lentement vers lui, avec à peu près le même niveau de patience que lorsqu'il se lançait dans des caprices à la maison "Je veux des frites, les épinards c'est dégueulasse j'préfère crever que d'en manger, ou les jeter à la face de Fiona pendant qu'elle regarde pas, comme vous préférez !" « Hé oh, on se détend Lili. » lui intima-t-elle avec mécontentement, l'affublant d'un surnom qui ne risquait pas de le calmer. « C'est quand même un peu ça au final. Utiliser leurs cadeaux c'est quelque part comme fermer les yeux sur ce qu'ils ont fait. T'utiliserais un objet donné par Chiara un mangemort ? » Elle haussa les épaules, se refusant à jouer à celui qui beuglera le plus fort : ils le pratiquaient déjà bien assez à Bristol, et là, elle était à l'école. Elle n'allait pas s'afficher devant toute sa promotion.

« J'ai eu une malle ? » Reprenant sa route, elle s'était arrêtée devant la pile de cadeaux destinés aux sixième années. Des élèves à proximité étaient occupés à en en discuter les propriétés. Espace infini ? Vraiment ? Soupirant, elle se tourna à nouveau vers Leith. Ignorant son hostilité latente, elle chercha le tas où se trouvait le présent de Douglas. « Il est en deuxième année, donc il a apparemment eu... un chaudron. » constata-t-elle platement, et s'interrogeant sur les disparités entre les différentes promotions. MS ne faisait jamais rien sans avoir une stratégie en tête. Pour le balai, c'était assez évident. Les première années étaient les élèves qui avaient le moins été exposés aux méfaits de l'organisation : ils ne s'étaient pas trouvés à Poudlard lors de l'invasion de MS, ils n'avaient pas connu Payton, et ils ne côtoyaient pas Viska tous les jours. Quelle meilleure manière d'obtenir leur adhésion - ou au moins, une sorte de gratitude - qu'en leur offrant un produit de luxe tel qu'un balai flambant neuf. La preuve : Leith n'hésitait même pas un peu.

[ 768 ]




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Leith Thomson
Leith Thomson
Serdaigle

Parchemins : 146
Âge : 11 ans (11 juillet 2004)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona Empty
MessageSujet: Re: Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona   Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona EmptyJeu 11 Mar - 18:15


L’attitude presque apathique de Fiona désarçonnait Leith. Il en attendait carrément plus d’elle je suis très déçu Fifi. Outre leurs caractéristiques physiques communes, dont il se plaisait à les lui rappeler sans doute bien plus de fois qu’elle ne l’aurait aimé, il semblait à Leith qu’ils possédaient des traits de caractère similaires, bien que Fiona n’ait clairement pas été doté du même goût en musique que lui. Ils adoraient notamment tous deux le Quidditch, et faisaient partie de la même équipe désormais, bien qu’ils n’occupaient pas le même poste. Ils s’étaient même entraîné rien que tous les deux à de nombreuses reprises durant cette année, en ne reculant pas devant le moindre risque comme l’avait prouvé ce jour mémorable où l’un des trois poteaux s’était retrouvé maculé d’au moins un litre du sang de Fiona. Ils partageaient donc cet amour pour le sport sorcier et Leith l’aurait très certainement crue plus excitée à l’idée de voir le dernier modèle de balai car très peu d’élèves, si ce n’est aucun, avant aujourd’hui, ne le possédait. Il ne lui venait pas à l’esprit qu’elle avait autre chose à penser que les cadeaux envoyés par La Secte Violette t’as compris Fiona ? On s’en fout de ta vie, on veut que tu t’extasie sur mon super cadeau.

Fiona finit par se réveiller (enfin!) et a montré un minimum d’intérêt pour son nouveau jouet. Le sourire de Leith s’agrandit. Il lui tendit le Nimbus par son balai avant de se passer plusieurs fois la main dans ses cheveux blonds foncés. « Bien sûr que ça change des Comète ! Il atteint les deux cent vingt kilomètres en dix secondes, dis toi que t’as pas plus rapide à part les Éclairs de Feu ! Il est hyper confortable et son freinage est genre méga puissant ! », déballa-t-il d’une voix surexcitée tout en trépignant -il n’avait plus qu’une hâte : essayer l’engin. Il aurait voulu que Fiona se joigne à lui et il aurait accepté qu’elle monte sur son balai en mode grand seigneur mais elle continuait de garder cette expression constipée dont leur préfète Fraîche et Sévère avait fait sa spécialité -et ce n’était vraiment pas une comparaison flatteuse pour sa demi-sœur.

Il leva les yeux au ciel aux arguments de la blonde. Rien de ce qu’elle lui disait n’avait beaucoup de sens pour lui. « Mais j’sais bien que c’est des bâtards qui veulent que t’oublies tes darons ou un truc du genre, mais j’vais pas faire confiance à des vieux sorciers qui jugent sûrement les joggings et le rap craignos ! J’ai juste reçu un super balai et ça va nous aider à battre tout le monde l’an prochain, c’est tout c’qui compte ! » Il secoua la tête. "Pas net" ! Fiona avait vraiment un raisonnement de bébé et c’est avancé par un gamin qui serait capable de balancer des vers de terres sur une fille qui haïrait la saleté. Il jeta un coup d’œil dans le hall et vit qu’effectivement, certains élèves avaient reçu des hiboux, ce qui ne fit que renforcer sa satisfaction. Ses parents lui avaient déjà offert Ewen, qu’il aimait beaucoup, il n’avait pas besoin d’un autre volatile.

L’emploi d’un nouveau diminutif sorti tout droit du Top 50 des meilleurs surnoms : guide à l’usage des gens dénués de talent humoristique le fit froncer les sourcils. « Je préférais encore McChicken », ronchonna-t-il. « Si c’est un balai, carrément qu’j’l’utilise ! » Mangemort ou pas Mangemort, Magic Couci-couça ou pas, ça restait un balai ! La fille qu’ils avaient enlevé était très canon, mais Leith ne la connaissait même pas ! Devait-il vraiment se priver pour une fille qui partirait de Poudlard dans deux ans alors qu’il pourrait utiliser son balai pour le reste de ses études ?

Les deux Serdaigles avaient dégringolé les marches de l’escalier pour retourner au hall d’où venait Leith. Il jeta un coup d’œil au paquet de sa sœur et eut envie de rire jaune lorsqu’il le découvrit -mais ne le fit pas, Fiona devait déjà avoir assez la mort comme ça. « J’peux la prendre si tu la veux pas ? Mes valises sont beaucoup trop lourdes et on peut même pas utiliser la magie dans le Poudlard Express ! », demanda-t-il en soupesant la malle -elle avait l’air ultra légère. « Tu crois que j’peux disparaître dedans ? », ajouta-t-il d’un ton curieux avant de relever la tête lorsque Fiona évoqua les cadeaux des secondes années. « Mais c’est grave nul comme cadeau un chaudron ! Il va tellement tirer la gueule en voyant mon balai ! s’amusa-t-il. Mais bon, il pourra toujours l’échanger avec Montgo la chieuse, elle kiffe les Potions. » Leith replongea les yeux dans la malle, les images de MacGuignol et de Princesse Chichi s’éloignant de son esprit. Il avait hâte de tester ses capacités.  


Bad ass bitch
J'me suis fait tout seul, j'ai taffé, j'ai jamais quémandé. J'ai roulé ma bosse, rongé mon os toute la noche sans rien demander. Ouvre-moi la porte, j'y passe un doigt, demain le poing, après demain, le bras. Et quand j'serais dedans, même pas invité, j'vais m'imposer, ils vont m'analyser. Petit coq.


Dernière édition par Leith Thomson le Sam 13 Mar - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 626
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona Empty
MessageSujet: Re: Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona   Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona EmptySam 13 Mar - 13:00

Fiona avait une réaction épidermique à tout ce qui touchait à MS : ces gens-là voulaient globalement l'arracher à ses parents sous prétexte qu'ils n'étaient que de pauvres moldus. Hormis le fait de ne pas pouvoir transformer une belette en pot de chambre, elle voyait difficilement ce qu'ils reprochaient à son monde d'origine qui, il fallait le reconnaître, était nettement plus moderne que celui des sorciers. Ils n'avaient pas le Quidditch, certes, mais ils avaient le foot, et elle jugeait que c'était déjà très bien. Pourtant, elle devait admettre qu'elle était impressionnée par le balai que brandissait Leith en cet instant : elle n'avait jamais vu de Nimbus 2010 d'aussi près, et elle savait ce qu'on disait de ses performances.

Elle savait bien qu'elle allait susciter l'enthousiasme débridé de Leith avec sa demande, et gagnée malgré elle par celui-ci, elle attrapa le balai par le manche avec une délicatesse révérencieuse. « Il coûte une blinde, tu crois qu'ils les ont vraiment payés, ou c'est une cargaison de balais tombés du camion volés ? » s'interrogea-t-elle en levant brièvement la tête vers Leith pour soupeser sa réaction. Ce ne serait pas choquant qu'ils les aient dérobé dans une usine de fabrication de balais : quand on jetait des oubliettes à des filles de quinze ans, on ne devenait pas frileux à la perspective d'un petit cambriolage. Mais elle supposait aussi qu'une organisation aussi ancienne et grandiloquente que MS devait disposer de moyens financiers assez conséquents.

Pour autant, elle ne savait pas tout à fait comment se placer vis-à-vis de Leith : elle comprenait qu'il soit heureux. Elle aussi, elle aurait bien aimé qu'on lui offre un balai tout neuf, hyper performant, qui leur permettrait de faire la différence lors du championnat de l'année suivante. Leur défaite contre Serpentard lui restait encore nettement en travers de la gorge. Mais quelque chose dans tout ça la dérangeait, et elle n'y pouvait rien, quand bien même Leith accueillait ses arguments raisonnables avec sa désinvolture traditionnelle. « La fin justifie les moyens pour toi, quoi. » résuma-t-elle en l'assommant avec lui tendant le balai. « Franchement j'sais pas. » souffla-t-elle en soupirant. Elle voyait bien ce que MS cherchait à faire : se racheter en leur offrant des cadeaux, et sans doute essayer d'amadouer les plus naïfs. Peut-être qu'accepter le cadeau en connaissance de cause n'était pas mal, tant que Leith était conscient de la chose. « Moi je veux pas de leur cadeau, que ça soit un balai, une voiture volante ou un chien hyper mignon. Je veux pas avoir un truc qui vient d'eux avec moi, ou sur moi. » Forte de cette déclaration, elle affubla Leith d'un sobriquet un brin condescendant, car son demi-frère se mettait à lui beugler dessus et elle n'appréciait pas ça.

« C'était McNugget. » corrigea-t-elle en haussant les sourcils d'un air joyeux, avant d'avancer un dernier argument à l'encontre de Leith : utiliser un objet qui provenait de quelqu'un de maléfique ne pouvait pas être une bonne chose, même si on savait - ou pensait savoir - ce qui se cachait derrière. « C'est jamais gratuit les trucs qui viennent de ce genre de personne. J'dis juste que ça cache quelque chose. » Et elle n'était pas à l'aise avec ça.

Fiona observait "sa" malle d'un air circonspect. Elle donna un petit coup de pied dedans, histoire de voir si elle obtenait une quelconque répercussion, mais rien ne se produisit. Elle devait admettre que ce serait pratique d'avoir une malle aussi légère, mais sa position sur le sujet n'avait pas changé. « On peut pas juste la leur renvoyer ? » Elle chercha son directeur de maison des yeux : il était visiblement occupé à convaincre des élèves de prendre leurs chaudrons avec eux. « J'imagine que oui, mais tu finirais où ? » Elle était assez curieuse à son tour, et elle se demanda s'il ne serait pas légitime d'au moins faire le test. Les expériences forgeaient la jeunesse. « Tu crois que ça peut être un passage pour venir à Poudlard ? On sait pas où ça renvoie, leur "espace infini". » Elle fronça le nez, vaguement inquiète. Elle savait bien que le Ministère avait fait des vérifications, mais elle se permettait de juger leurs efforts avec scepticisme. Poudlard n'était pas exactement Fort Knox dernièrement.

Elle posa un regard sévère sur son demi-frère à l'évocation de Chiara. « Tu t'es toujours pas réconcilié avec elle ? T'as déjà fini en retenue à cause de vos disputes. Et c'est pas cool de l'appeler comme ça. Je suis sûre qu'elle est pas aussi horrible que tu le prétends. » affirma-t-elle en s'attendant pleinement à assister à un concert d'outrage et de véhémence. Mais elle avait déjà à gérer l'inimitié entre Isaac et Graham, elle n'avait pas besoin d'une autre histoire de haine légendaire dans sa vie.




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Leith Thomson
Leith Thomson
Serdaigle

Parchemins : 146
Âge : 11 ans (11 juillet 2004)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona Empty
MessageSujet: Re: Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona   Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona EmptyDim 14 Mar - 2:44


Leith sentait enfin un peu d’enthousiasme de la part de Fiona et ce n’était pas trop tôt ! Personne ne pouvait rester trop longtemps indifférent face à un aussi beau balai, un balai aussi performant. Du moins lorsqu’on aimait autant le Quidditch que Fiona et Leith car le garçon supposait qu’une personne relou (à choisir, Miss J’me la ramène tout le temps pour rien) pouvait se contenter d’un seul regard. Mais Fiona pouvait comprendre l’excitation de Leith, et il sentit qu’elle partageait ce sentiment même si elle était visiblement décidée à casser son délire à tout prix en ramenant toujours la discussion à des sujets plus sérieux. Oui, le Nimbus 2010 coûtait hyper cher, bien trop cher même pour qu’il ne rêve que ses parents ne puissent lui offrir. Maintenant il en avait un sans même qu’ils ne déboursent aucun sou. « J’sais pas, c’est genre une organisation super ancestrale composée que d’vieux Sang-Purs et beaucoup de ces familles ont plein de biff. Ça m’étonnerait pas qu’ils les aient payé, tu vois. » A vrai dire, il se fichait bien de comment les balais de course avaient été achetés, tout comme leur origine ne revêtait aucune importance à ses yeux. Il était juste ravi de pouvoir tester le dernier modèle de balai vaguement l’impression d’écrire le mot balai au moins une fois par phrase. « Mais s’ils les avaient volé, ça finirait forcément par se savoir, nan ? », souleva-t-il.

« Pas toujours ! se défendit Leith lorsque Fiona l’accusa d’être prêt à tout pour la compétition j’m’appelle pas Victoire Weasley Fiona. Sinon j’s’rai à Serpentard. » Il jeta un regard rieur à sa demi-sœur. Le Choixpeau avait bien hésité avant de l’envoyer dans la maison de ses parents, mais plutôt avec Gryffondor -son côté casse-cou et aventureux étant à l’origine de ses doutes, très certainement. « Mais là j’vois v’raiment pas c’que j’fais d’mal en acceptant ce cadeau. Si les Sacrément Nuls se r’pointent au château, j’vais pas me ranger d’leurs côtés ! » D’ailleurs, s’il avait reçu un truc nul, il l’aurait écarté sans soucis. Mais là, c’était d’un Nimbus 2010 dont on parlait ! Ça changeait complètement la donne ! Il reprit son balai par le manche lorsque Fiona le lui tendit et se remit aussitôt à l’admirer. « Genre ! T’abandonnerai un pauvre bébé labrador à son pauvre sort ? T’as vraiment pas d’coeur Fiona ! », la railla-t-elle tout en comprenant malgré tout son point de vue : MS n’avait aucun respect pour les gens comme ses darons et acceptaient les Moldus juste parce qu’ils possédaient des pouvoirs magiques et savaient se servir d’une baguette ce dernier point reste à prouver dans le cas de Fiona.

« C’pareil », sourit-il sur le surnom qu’elle lui avait donné. « T’as p’têt raison. Ils ont sûrement un but caché, ils nous offrent pas des supers cadeaux de ouf juste pour être sympas. Mais au pire, s’ils me menacent en mode "vous avez accepté notre cadeau, vous nous êtes redevables", j’les envoie chier  et j’leur rends leur balai ! » Oui, Fiona disait vrai : ce genre de geste n’était jamais gratuit, mais Leith était aussi certain qu’accepter le Nimbus ne signifiait rien sur ses propres principes et opinions. Il continuerait de faire partie de la Brigade Anti Menace, même s’ils ne faisaient rien de très intéressant en fin de compte, en tout cas rien de très intéressant ces derniers mois.

Arrivé devant le cadeau de Fiona, Leith devait bien reconnaître qu’il avait clairement moins de gueule que le sien. « Si on pouvait les renvoyer, les profs les aurait jamais accepté en premier lieu », souligna-t-il avec pertinence pour une fois. « Mais donne moi là ! Tu vas pas juste la laisser dans ton dortoir, hein ? » Il avait dégainé son air le plus suppliant, elle n’oserait tout de même pas lui refuser cette petite faveur, si ? « J’sais pas, mais j’veux bien qu’on essaie ! » Son ton avait repris son excitation du début. Il avait été déçu de voir que sa sœur n’avait reçu qu’une malle, mais finalement, les capacités de cette dernière soulevait bien des interrogations auxquelles il comptait bien répondre. « J’sais pas, mais en tout cas j’pense pas que ça conduise chez MS, les geeks mystérieux ont dû les vérifier avant de les envoyer au château. »

Mais la malle était loin d’être le cadeau le plus nul. Les deuxièmes années avaient reçu un chaudron et des ingrédients pour les cours ! Leith vit aussi apparaître la fraîche Victoire Weasley qui jeta un regard hostile à la plume qu’elle venait de déballer. Une plume ! Pourquoi pas un bouquin aussi ! « Me réconcilier ? Avec Chiara Montgomery ? Ça va pas la tête ?! Cette meuf est insupportable ! » Il jeta un regard surpris à la blonde. Comment avait-elle pu perdre la tête en seulement deux secondes ? « Si tu devais avoir tous tes cours avec elle, toi aussi tu dirais que c'est une chieuse. Elle est pire que toutes les Miss Je sais tout réunies, j’ai juré ! » Il n’avait pas répondu à l’histoire de la retenue car il savait qu’il y retournerait très certainement au vu du nombre de bêtises qu’il faisait et comptait faire.


Bad ass bitch
J'me suis fait tout seul, j'ai taffé, j'ai jamais quémandé. J'ai roulé ma bosse, rongé mon os toute la noche sans rien demander. Ouvre-moi la porte, j'y passe un doigt, demain le poing, après demain, le bras. Et quand j'serais dedans, même pas invité, j'vais m'imposer, ils vont m'analyser. Petit coq.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 626
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona Empty
MessageSujet: Re: Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona   Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona EmptyDim 14 Mar - 21:48

« Oui, pas faux. » convînt-elle lorsque Leith énonça à voix haute ce qu'elle avait songé tout bas. MS n'avait probablement pas besoin de voler des balais - sauf s'ils voulaient juste asseoir leur réputation de super méchants en dérobant ce qu'ils étaient pourtant capables de payer. Quant à ce que leur vilain méfait hypothétique se retrouve dévoilé au grand jour : « Si c'est le cas, oui ça finira par se savoir j'imagine. Sauf si Nimbus essaye d'étouffer l'affaire pour que le public ne soit pas au courant de leurs problèmes de sécurité... Mais bon, ça fait beaucoup de "si" ! » conclut-elle en haussant les épaules, avant de rendre son cadeau à Leith.

Fiona comprenait le point de vue de Leith. Elle ne pouvait simplement pas y adhérer : Magicis Sacra lui inspirait trop de révulsion pour qu'elle puisse entretenir l'idée de garder leur présent. C'était trop facile, pire : trop cliché. Le mode opératoire du parent absent qui couvre ses enfants de cadeaux pour compenser ses lacunes coucou Eustache ou le conjoint coupable qui étouffe sa culpabilité derrière une montagne de bijoux. Ironiquement, MS avait fait exactement pareil, et si en tant qu'enfant du divorce, Fiona avait connu son propre lot de récompenses pas si innocentes que ça (encore que ça restait limité, ses deux parents ayant toujours vécu avec des revenus suffisants sans être mirobolants), elle ne comptait pas appliquer le même traitement à l'organisation sorcière qu'à ses parents.

« Il n'y a pas que les Serpentard qui sont prêts à tout. » nota-t-elle avec neutralité, avant de poursuivre : « On ne tombera pas d'accord de toute façon, chacun ses choix ! J'te donne juste mon avis. » déclara-t-elle, connaissant trop bien l'énergumène pour essayer d'argumenter indéfiniment. Dans le fond, peut-être que c'était elle qui avait tort, mais de la même manière que Leith, elle ne se sentait pas capable d'agir différemment. De manière rationnelle, elle savait qu'accepter un balai n'équivalait pas à adhérer à Magicis Sacra, mais le principe lui semblait quand même quelque peu nauséabond. Sauf éventuellement si Leith se servait un jour du balai offert pour donner un gros coup dans le crâne de Blomberg ? Un juste retour des choses. Elle sourit malgré elle à la question accusatrice de Leith : « J'ai pas dit ça ! Un être vivant c'est pas du tout pareil de toute façon. C'est comme ceux qui ont reçu des hiboux, ils ne vont pas les abandonner dans la nature, ils sont probablement apprivoisés. » Ce disant, son regard s'arrêta temporairement sur une fillette brune, occupée à fixer le hibou qui lui avait été donné d'un regard noir. Son ouïe lui faisait-elle défaut, ou l'avait-elle entendue prononcer le mot "Biscotte" d'un air bougon ?

« A minima, c'est une opération séduction pour redorer leur image après la débâcle "Symphonie". Après, qui sait s'il y a autre chose en plus : un piège avec certains des cadeaux, ou l'attente d'un genre de contrepartie. Tout ce que je dis, c'est que c'est pas net. » Et qu'elle ne souhaitait donc pas être impliquée là-dedans. Elle souffrait déjà d'insomnies en l'état actuel des choses, elle n'avait pas besoin de se rajouter une raison supplémentaire de rester allongée les yeux désespérément ouverts à réfléchir à sa vie, ses choix.

Debout devant sa malle, elle ne contesta pas le raisonnement de Leith : elle savait pertinemment qu'on ne leur laissait pas le choix. Ce qui ne l'empêchait pas de ronchonner pour autant. Elle soupira. « Si tu la veux tu peux la prendre. Je ne l'utiliserai pas de toute façon. » concéda-t-elle face au regard suppliant de Leith. De toute façon, si elle ne lui donnait pas et qu'il savait qu'elle l'avait juste balancée à l'abandon, il allait lui rebattre les oreilles jusqu'à l'épuisement. De son point de vue, elle faisait ainsi d'une pierre deux coups : elle se débarrassait d'un présent dont elle ne voulait pas et elle s'épargnait un monologue fébrile de la part de Leith. « On peut peut-être la remonter à la salle commune avant de tester ? C'est un peu la foire ici. » jugea-t-elle en fronçant le nez, sa curiosité piquée par la perspective de ce que la malle pouvait faire. Elle n'aimait pas MS, mais tout le monde savait qu'ils étaient capables de véritables prouesses avec la magie.

« Les geeks mystérieux ? Tu parles du département des mystères ? » interrogea-t-elle d'une voix teintée d'amusement. La seule raison pour laquelle elle identifiait cette obscure section du Ministère de la Magie était qu'elle souhaitait participer à leur étude sur le schéma migratoire des veracrasses s'était renseignée sur toutes les options d'avenir possibles après que Jones lui ait fait comprendre qu'il était temps de s'activer ("Non Miss Quincy, 'redoubler avec Graham' n'est pas un choix de carrière valide".)

Si Fiona en rajouta une couche concernant Chiara Montgomery, c'était surtout parce qu'elle savait que ça déclencherait les foudres de Leith - et il fallait l'admettre, ça l'amusait grandement. « Tu sais Lili, entre l'amour et la haine, il n'y a qu'un pas ! » déclara-t-elle en haussant les sourcils, avant d'attraper rapidement la malle pour pouvoir s'éloigner à grands pas de son demi-frère. Elle savait qu'elle allait avoir droit à une tirade enflammée tout le long du chemin menant à la salle commune de Serdaigle, et elle préférait s'assurer que Leith n'en profiterait pas pour lui coller un coup de balai en pleine face au passage. L'instinct de survie !

[ Terminé pour Fiona ]




fiona; — I've never made it with moderation. No, I've never understood. All the feeling was all or nothing. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Leith Thomson
Leith Thomson
Serdaigle

Parchemins : 146
Âge : 11 ans (11 juillet 2004)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona Empty
MessageSujet: Re: Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona   Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona EmptyDim 14 Mar - 23:24


Les voies de Freyaya et de sa clique étaient clairement impénétrables. S’interroger sur leurs plans étaient naturels, surtout pour des Serdaigles comme Fiona et lui, toujours prompt à manifester leur curiosité, mais ça ne les éclairement pas pour autant sur leurs desseins. Il fallait parfois accepter, surtout dès lors qu’il y avait des barjos dans le lot, qu’on ne pouvait obtenir toutes les réponses à nos questions. « Ils ont p’têt des taupes chez Nimbus t’sais ! Et genre dans d’autres boîtes. On sait pas trop ce que font leurs membres après tout », pointa-t-il du doigt, ne sachant pas vraiment s’il avait raison ou tort spoiler : il a raison. Après, il n’était peut-être pas nécessaire non plus de tomber dans la paranoïa la plus totale et de voir des membres de Freja Magic partout.

Leith pouvait respecter que Fiona ne partage pas son avis et décide ne pas garder son cadeau. Chacun faisait bien ce qu’il voulait après tout ! Contrairement à sa crainte du début de leur conversation, sa demi-sœur ne comptait pas, malgré ses opinions, le forcer à abandonner son tout nouveau balai et c’était tout ce qui comptait. Fiona était Née-Moldue, il n’était donc pas spécialement étonnant que son opinion envers MS soit plus tranchée que la sienne -et puis, elle n’avait pas reçu le dernier modèle des Nimbus, elle, alors c’était aussi peut-être un peu plus facile d’adopter cette position. Leith se contenta donc d’adresser un sourire un peu plus doux à son aînée : elle pensait ce qu’elle voulait, tant qu’elle ne tentait pas de réduire son balai à l’état de copeaux de bois dans le destructeur de documents poussiéreux qui trainait dans le bureau de l’appartement de Bristol tout ça parce qu’il avait osé dire que Justin Timberlake était moche, elle y allait fort, il ne lui dirait rien. « Ah ! Tu me rassures. Sinon, j’aurais été obligé de te dénoncer aux keufs magiques. J’aurais pas été serein sinon en te voyant t’approcher d’Ewen et de Machan », répliqua-t-il toujours sur le ton de l’humour. Le choix des hiboux avait d’ailleurs dû être pensé pour forcer les quatrièmes années à les garder. Peut-être encore plus que pour les balais, les élèves auraient du mal à s’en séparer sans scrupules. « J’y crois moyen aux pièges quand même. Les gens du Ministère ont pas autorisé l’envoi de tous ces trucs s’ils avaient perçu un quelconque danger. Ils sont pas si teubés ! » On pouvait le croire, parfois, mais son père était employé au Ministère aussi Leith refusait catégoriquement de mettre tous les adultes travaillant pour le Gouvernement dans le même panier -certains étaient stupides, d’autres hyper intelligents comme son père.

Leith finit aussi, à coups de regards de chiot battu, à obtenir un second cadeau : la malle de Fiona. Il n’aurait décidément pas perdu sa journée. « Super !!! T’es trooop cool Fiona ! Tu sais que t’es la meilleure demi-reuss du monde ? », la remercia-t-il en exultant, regard pétillant et sourire où l’on voyait toutes ses dents en prime. « Ouais, tout le monde se ramène pour venir chercher son cadeau, on ferait mieux d’aller mettre ça de côté ! », approuva-t-il ne jetant un regard au professeur Jones qui rappelait une fillette à l’uniforme vert de Serpentard en haut, mais en pantalon de pyjama rose en bas, et à l’air étourdi, parce qu’elle avait laissé derrière elle son nécessaire à Potions. Son directeur de maison semblait définitivement débordé. « Oui c’est ça, les intellos qui résolvent des énigmes toute la journée. Genre c’est comme si nous on était obligé de passer notre vie face au heurtoir. » Et autant ses devinettes pouvaient s’avérer amusantes, autant aptois Leith aurait juste aimé pouvoir prononcer un mot de passe avant d’aller se pieuter.

Fiona eut ensuite la curieuse idée de mentionner Chiara Montgomery qui ne faisait pourtant pas partie, loin de là, des sujets favoris de Leith. Outré à la suggestion qu’il puisse un jour tomber amoureux d’une fille aussi relou, aussi maniérée, aussi hautaine, aussi dépourvue de goût en musique (elle n’en écoutait même pas ! Rien ! Même pas Taylor Cyrus et Justin Styles comme Fiona!), il mit un instant à réagir. Il cligna des yeux et Fiona enlevait déjà sa malle à quelques mètres de lui. « T’es complètement barge ma pauvre Fifi ! Faut vite que les toubibs de Ste Mandricore t’embarquent car là, tu racontes vraiment n’importe quoi ! s’écria-t-il en se lançant à sa suite. Et laisse moi donc porter ma malle ! » C’est bon, il était assez costaud pour se trimballer son superbe balai et sa fantastique malle ! Il était super musclé lui d’abord !

Thème terminé



Bad ass bitch
J'me suis fait tout seul, j'ai taffé, j'ai jamais quémandé. J'ai roulé ma bosse, rongé mon os toute la noche sans rien demander. Ouvre-moi la porte, j'y passe un doigt, demain le poing, après demain, le bras. Et quand j'serais dedans, même pas invité, j'vais m'imposer, ils vont m'analyser. Petit coq.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona Empty
MessageSujet: Re: Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona   Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Thème • Mate mon cadeau ! • Fiona
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Les Couloirs et Escaliers-
Sauter vers: