AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -34%
Note d’Espresso – Oro di Napoli Lot 48 ...
Voir le deal
5.73 €

Partagez
 

 Une sœur qui se cache [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 50
Âge : 15 ans {14/01/2001}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Une sœur qui se cache [PV] Empty
MessageSujet: Une sœur qui se cache [PV]   Une sœur qui se cache [PV] EmptyLun 1 Mar - 7:39


Une sœur qui se cache
Itachi + Thomé

On ne peut pas dire de beaucoup de gens qu'ils te connaissent depuis la naissance
Y a peu de monde qui te permet de donner au mot « famille » un vrai sens
Elle était là à chaque victoire, et bien sûr à chaque coup dur de chaque époque
Elle peut raconter mon histoire, elle me connaît bien avant mes meilleurs potes


« Aoi ! Aoi ! S’il te plaît écoute-moi ! » Sa sœur se retourna dans un jet de cheveux bruns beaucoup trop parfait pour ne pas être le fruit d’une mise en scène et le darda de ses grands yeux sombres d’un air qui le fit frémir. Et pourtant, Itachi n’était pas facilement impressionnable ! Mais les coups d’éclat de sa cadette avaient toujours tendance à le déstabiliser fortement par leur caractère aussi inattendu qu’inapproprié (selon lui du moins). « Non, pas cette fois ‘Tchi ! Tu n’avais aucun droit de m’interrompre ! Je te rappelle que tu n’es pas mon père ! » Dans un geste inhabituellement immature, Aoi tapa du pied sur le sol et rentra dans sa salle commune sans demander son reste, le laissant pantois devant l’entrée qui lui était interdite.

Un peu plus tôt dans la journée, en ce samedi de mai, Itachi n’en avait plus pu de voir sa sœur embrasser un petit crétin à pleine bouche en pleine Grande Salle et avait peut-être été un peu brusque dans sa tentative de séparation. Il n’avait pourtant pas voulu l’être – Itachi était un non violent convaincu – mais son empressement à faire cesser cette vision l’avait peut-être poussé à un excès de zèle… Aoi ne décolorait pas depuis, pas tant parce qu’elle tenait absolument à son flirt que pour le principe. Itachi ne pouvait pas complètement la contredire : ce n’était pas son rôle de l’empêcher de voir des garçons (même si, en toute franchise, l’envie ne manquait pas dans ce domaine). Cependant, il ne trouvait pas sa sœur raisonnable : elle pouvait bien faire ça ailleurs que sous son nez, non ?

Le frère et la sœur, habituellement extrêmement proches étaient donc en froid. Itachi espérait que derrière les murs qui le séparait de sa sœur cadette, ses deux amies, Kate et Karen, allaient intercéder en sa faveur et atténuer la fureur d’Aoi à son égard. Soupirant, il s’assit par terre en face de l’entrée de la salle commune des vert et argent. Même si c’était peut-être vain, il ne pouvait se résoudre à rentrer chez les Poufsouffle alors que sa sœur lui faisait la tête. Cela n’arrivait normalement jamais : orphelins depuis la petite enfance, ils n’avaient jamais pu compter que les uns sur les autres avec leur plus jeune sœur Yukino. Même pendant leurs années d’esclavage, leur harmonie à tous les trois avait été son plus grand réconfort… Simplement partir n’était pas concevable pour le jeune, même s’il devait dormir dans le couloir – il avait connu pire de toute façon -.

Quand la porte se rouvrit, il eut l’espoir de voir apparaître sa sœur : « Aoi ? » demanda-t-il avant de voir que l’ombre appartenait à un jeune homme de son âge, Thomé. « Ah… c’est toi Thomé… » marmonna-t-il sans pouvoir cacher sa déception. « Je suis désolé, j’espérais que ce serait ma sœur… on s’est un peu fâché… tu ne l’aurais pas vu dans la salle commune ? » demanda-t-il avec une voix plein d’espoir, non sans craindre qu’Aoi ne soit monté râler avec les filles dans son dortoir, le plus loin possible de lui.

526
(c) princessecapricieuse



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Thomé Mertvyy
Thomé Mertvyy
Serpentard

Parchemins : 63
Âge : 15 ans ◘13/02/2001◘
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 12


Une sœur qui se cache [PV] Empty
MessageSujet: Re: Une sœur qui se cache [PV]   Une sœur qui se cache [PV] EmptyLun 1 Mar - 16:24

Une soeur qui se cache
Itachi
La journée avait été chargé. Les cours se voyaient un peu plus déterminant pour l'approche des examens et autant dire que Thomé n'en avait rien à secouer. Il flânait comme toujours, prenant le temps de lire en travers les cours, certes, mais il ne prenait rien au sérieux à part son projet de devenir Poursuiveur pour l'équipe de Quidditch et d'inviter Vanellope à sortir. Ce qui avait été déconseillé par un camarade de classe, furieux de s'être prit un râteau après son coup romantique. Bien essayé Jason, mais V n'avait pas spécialement envie d'un truc trop sérieux, et le jeune russe l'avait bien compris. Il ne comptait pas non plus la demander en mariage, mais son idée n'avait pas changé, il voulait quand même passer du temps avec elle. Hors de question de se prendre la tête pour faire tenir des années une possible relation. De toute façon, il ne voulait pas penser à l'avenir, pas avec un géniteur qui viendrait probablement l'emmerder dans quelques années. Tout ce qu'il voulait, c'était profiter de cette nouvelle vie et cette première année de liberté avait été bien chargée. Il avait piégé des classes, mais jamais avec des trucs ouf, là c'était différent. Il comptait faire le coup du siècle avant que les études ne passent en priorité.

Bien décidé, il remplit son sac de cours d'objet diverse et varié qu'il avait acheté un peu partout. (Merci Quino pour ton trafic!) Même de chose aussi simple que de la Poudre d'Obscurité Instantanée du Pérou. Des classiques qui feraient un sacré boxon dans les classes. Autant dire que les livres de cours laissés sur son lit trahissait les problèmes à venir. Thomé quitta le dortoir d'un pas assez clame avant de voir une belle Aoi passer à toute allure, larmes aux yeux, avec ces deux meilleurs amies. Autant dire que le russe regarda un peu de travers Karen avant de lui faire un clin d'oeil. Rien ne vaut une bonne dispute pour devenir ami! ou presque. Il Prit un peu le temps de s'informer de la raison de tant de chagrin et de colère. Aucun doute, quelqu'un avait entendu ou assisté à la dispute entre frère et soeur. Un camarade n'hésita pas à rejouter des casses sur le conflit, rien de bien méchant en somme, même si c'était assez amusant. Ce qui pourtant ne faisait pas rire le sorcier. Après tout, il aurait réagit comme Itachi en voyant sa soeur rouler des tractopelles à son copain. Heureusement ou plutôt très malheureusement, le Mertvvy ne connaîtra jamais cette raison de dispute. Sa non réaction face aux proposes attira un peu trop la curiosité des curieux avec qui il discutait. Sourire de façade de rigueur, il s'excusa avant de se fuir les questions pour aller vers la sortie. La curiosité, il comprenait bien, mais il n'avait aucune envie d'en parler. C'était douloureux et cela ne changerait jamais.

Son regard vers le couloir derrière lui fut rapidement attiré par la voix d'un camarade de cours. Thomé regarda Itachi en fermant la porte derrière lui avant de sourire en comprenant. Normal quoi! "Hô t'en fait pas. Je le prends pas mal du tout. " Le rassura-t-il avant de sourire avec une petite envie capricieuse de lui faire culpabiliser un peu plus. "Par contre ta frangine! Tu lui as dit quoi pour qu'elle soit dans un tel état?" Sans le moindre tact! Thomé n'avait pas spécialement envie de mettre des gants. Il n'était pas assez proche de Poussoufle pour le faire, même s'il avait un peu de peine pour lui, ça restait caché.

Tout en écoutant les explications, le jeune sorcier jeta un coup d'oeil à sa montre. Il savait qu'il avait le temps, mais tout mettre en place allait être long. Une idée brilla dans son cerveau. Avec un sourire près a tout, il regarda Itachi. "Si tu me files un coup de main, je la ferais sortir de la maison pour qu'elle vienne te parler." C'était lancé, avec une promesse un peu folle de parvenir à faire sortir la vipère du nid sans les deux autres. Il pouvait toujours le faire, sans pour autant garantir une meilleure humeur et une ambiance moins tendue entre eux. C'était peut-être même trop généreux de la part de Thomé, mais les fratries!

[751]
:copyright: 2981 12289 0


Dernière édition par Thomé Mertvyy le Jeu 11 Mar - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 50
Âge : 15 ans {14/01/2001}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Une sœur qui se cache [PV] Empty
MessageSujet: Re: Une sœur qui se cache [PV]   Une sœur qui se cache [PV] EmptyMer 10 Mar - 20:17




Itachi haussa les épaules avec défaitisme : « J’ai interrompu un… flirt… avec un garçon. Elle trouve que j’ai été un peu trop brusque. » Et peut-être l’avait-il été, excédé de voir un garçon embrasser à pleine bouche sa sœur en publique. Il aurait été plus sage qu’il s’en aille mais sur le moment, et contrairement à ce que son caractère induisait généralement, il avait cédé à une pulsion. Quand il s’agissait de ses sœurs, il était toujours plus impulsif : elles étaient, après tout, les personnes les plus importantes de sa vie. « Aoi n’aime pas trop qu’on lui dise quoi faire... » Elle était très différente de lui, alors que pourtant ils avaient vécu les mêmes horreurs, ils les géraient de deux façons opposées : Itachi par un sérieux extrême, Aoi par une rébellion permanente. Le Poufsouffle avait parfois l’impression que sa sœur craignait qu’on ne lui vole de nouveau sa liberté et en profitait donc autant qu’elle pouvait, quitte à se mettre en danger.

« Hum… un coup de main pour quoi ? Tu sais que je ne peux pas me causer d’ennui à cause de ma bourse. » Même si Itachi avait envie de voir sa sœur pour lui parler et faire amende honorable, il n’avait pas le désir de s’attirer des problèmes qui pourraient tous les mettre en difficulté en lui faisant perdre son seul moyen de subsistance. Itachi, Aoi et Yukino étaient tous boursiers, le Ministère payait leurs études, en échange il leur était demandé une attitude exemplaire. Aoi avait parfois du mal à s’y plier, mais elle arrivait quand même à ce que ses frasques n’arrivent jamais aux oreilles des adultes – on ne pouvait pas dire qu’en la matière elle manquait de ruse -.

« Elle paraissait comment quand tu l’as croisée ? Encore fâchée ? Je ne voulais pas la contrarier… je sais qu’elle peut embrasser qui elle veut, c’est juste qu’elle le fasse juste sous mon nez qui m’a fait voir rouge ! Je trouve qu’il y a des choses qu’un frère ne devrait pas voir sa sœur faire ! » pesta-t-il avec une virulence peu ordinaire, mais c’était le soir de toutes les surprises après tout. Il n’aurait pas cru se fâcher avec Aoi seulement quelques heures plus tôt, ils étaient tellement fusionnels dans sa fratrie, après tout, ils n’avaient presque jamais eu de parents sur qui compter… et quand ils étaient esclave, leur soutien mutuel était la seule chose qui leur permettait de tenir.

Las, Itachi passa la main dans ses cheveux coupés courts avec un soupir. Un pli soucieux barrait son front, caché par sa frange. Dans quel pétrin s’était-il mis ? Et devait-il accepter le marché de Thomé ? Il ne savait pas encore si c’était la chose à faire…
(c) princessecapricieuse



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Thomé Mertvyy
Thomé Mertvyy
Serpentard

Parchemins : 63
Âge : 15 ans ◘13/02/2001◘
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 12


Une sœur qui se cache [PV] Empty
MessageSujet: Re: Une sœur qui se cache [PV]   Une sœur qui se cache [PV] EmptyJeu 11 Mar - 21:38

Une soeur qui se cache
Itachi
La question, voir même remarque, féroce du jeune russe n'avait pas vraiment pour but d'avoir autre chose qu'un peu plus de mot sur le sujet. Il savait déjà de quoi il en retournait, mais Itachi ne savait pas que son curieux camarade lui tendait l'occasion de parler. Il faut dire que l'entendre de la bouche d'un des premiers concernés avait le mérite d'amuser, un peu trop, le vert et argent. L'affirmation la plus logique sur le caractère de la frangine, fit sourire et même un peu rire Thomé.  "Les petites sœurs..." Soupira le jeune mage, comme si tout le monde savait qu'il en avait eu une. Un détail trop personnel pour que déjà quelqu'un le sache sans avoir fouillé, très sérieusement, son passé.

Un coup d'œil à se montre, le mini homme d'affaire, toujours tiré à quatre épingle, offrait la proposition la plus malhonnête de la journée. Il ne perdait pas le nord ce gosse, même s'il se doutait que l'impeccable Poufsouffle refuserait en entendant l'affaire du siècle. Heureusement, il se dédouana bien vite de se retrouver dans les problèmes. Mes lesquels? Thomé n'allait pas se faire renvoyer, mais lui il ne dépendait pas d'une bourse. Ce fils de riche avait le luxe d'avoir du monde dans son dos, pas si agréable comme affaire, mais il gérait ses problèmes loin du nez des autres. "Ouai, juste... Tu vas pas trop m'aider à piéger une classe alors. Brave conclusion, comme si le jeune homme allait pour autant donner des informations gratuites. Il s'appuya contre les murs en réfléchissant deux secondes chronométrées avant de sourire avec cet air sournois. "Si tu promets d'être mon alibis, disons deux fois, car les profs vont plus vite te croire que moi. Promis, se sera rien de trop gros, tout le monde y croira." Un voyou, pour le coup, il était bien un Mertvvy arrogant et rusé.

Les questions d'Itachi fit penser à Thomé qu'il avait un contrat. Il ne préférait pas s'avancer avant d'avoir confirmation. Aussi, d'une petite moue incertaine, entre les lèvres pincées et un froncement de sourcil, il fit un signe de la main pour dire un bon: Moyen. Certes, Aoi avait eu l'air très blessée, presque agressée par son frère, c'était compréhensible, mais c'était aussi sa faute. Elle allait surement en prendre conscience en discutant avec les deux amies, ou peut-être pas. Les filles! en plus quand elles sont d'un fratrie, c'est toujours compliqué. "Tu devrais respirer. En tant que frère, tu as eu raison de lui faire savoir ce que tu ressentais. Le soucis, c'est la manière de dire les choses. Je peux pas m'avancer, mais elle a vraiment prit ça comme une attaque. Ca va passer quand elle réalisera que voir un membre de sa famille se faire rouler un tractopelle, c'est pas cool." Le tact du chieur, round deux, merci Thomé! Il n'aidait personne avec cette remarque, un peu réfléchie, mais pas tant que ça. En même temps, il était pas payé pour être sympathique, en fait, c'était plutôt lui qui payait pour loger dans l'école -et suivre les cours au passage!-. "Respire mec. Elle ne peut pas t'en vouloir. Pas longtemps en tout cas. Quoi que tu fasses, c'est ta sœur et elle t'aime. Elle l'a mal prit, c'est tout." Le "c'est ta sœur" était même un peu cracher comme si le jeune vert et argent insultait la Terre entière. Si il y avait bien un truc qui avait l'art de lui faire mal autant que de lui tordre le cœur, c'était les histoires de familles qui s'aiment. Ces problèmes enfantins, comme si lui n'était plus un gosse lui rappelait un peu trop le dernier souvenir de sa précieuse et adorable Sophia. Celui fit passer son humeur de dix à moins dix. Un vrai glaçon ce russe.

D'un mouvement, il se poussa de son appuis avant de soupirer pour regarder à nouveau sa montrer. D'un geste, presque autoritaire, il fit signe à son camarade de classe de le suivre. "Tu l'aimes bien son baveur envahisseur sans gêne?" La plus belle définition de petit-ami venait de voir le jour dans la bouche de ce grand crétin.

[~]
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 50
Âge : 15 ans {14/01/2001}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Une sœur qui se cache [PV] Empty
MessageSujet: Re: Une sœur qui se cache [PV]   Une sœur qui se cache [PV] EmptySam 27 Mar - 12:00


Itachi ne comprit pas trop le soupire de Thomé au sujet des petites sœurs. Il ne lui semblait en effet pas que le brun en ait lui-même, mais le Poufsouffle devait avouer qu’il ne savait pas grand-chose sur son camarade de maison. Ils s’entendaient relativement bien (surtout selon l’échelle d’Itachi qui avait peu d’amis masculins) mais ils n’étaient pas non plus très proches. Peut-être le Serpentard avait-il une sœur restée dans son ancienne école ? Le brun laissa cette question de côté, jugeant plus opportun de ne pas répondre.

« En effet, je ne peux participer à rien de ce genre. » confirma-t-il : piéger des salles de classe n’était vraiment pas une bonne idée le concernant. Il n’était clairement pas en mesure d’aller à l’encontre du règlement au risque de se faire prendre. On notera qu’en plus il n’avait pas d’appétence dans ce domaine, il n’était pas aussi farceur que d’autres membres de sa maison dont le très connu Quino. Le but dans la vie d’Itachi était plutôt de se faire oublier et d’aider ses sœurs à s’épanouir ! « Mais je dois pouvoir être ton alibi deux fois, si ce n’est pas pour des faits trop graves. » Le fait qu’il ait passé les trois ans et demi écoulés à être un modèle de vertu en faisait effectivement un bon alibi pour couvrir des bêtises exécutées par d’autres, et si le secret était éventé, Itachi pourrait toujours se cacher derrière la loyauté légendaire des Poufsouffle pour couvrir son propre mensonge.

« Aoi ne réalisera jamais quelque chose d’aussi logique. » se lamenta-t-il suite aux paroles raisonnables de Thomé. « Elle adore provoquer son monde, à tel point que je me demande si elle ne passe pas autant de temps à flirter simplement pour le plaisir de nous voir nous en offusquer… » Et en général, comme il savait qu’elle fonctionnait ainsi, il ne répondait pas à sa provocation et la laissait agir à sa guise, évitant de rentrer dans son jeu. Là, il avait perdu le contrôle et avait clairement sur-réagi. Et encore, Aoi n’en avait peut-être pas conscience mais Itachi avait pris sur lui pour ne pas casser la figure du type qu’elle était en train d’embrasser – parce qu’il s’était souvenu que même si cette vision était désagréable, ça n’avait rien d’un crime -.

« J’espère que ça va lui passer… on ne se dispute jamais d’habitude... » Il entendait à sa propre voix qu’il était un peu trop geignard mais cette situation l’affectait réellement. Rien (ni personne) n’était plus important pour lui que ses sœurs. Il s’était juré de tout sacrifier pour qu’elles puissent être heureuses et en sécurité… et on ne pouvait pas dire qu’il ait obéi à son serment ce jour-là, alors qu’Aoi était contrariée et lui faisait la tête. Heureusement, il la savait aussi impulsive et imprévisible que lui ne l’était pas – comme le disait Thomé, elle finirait par se calmer et passer à autre chose -. « Le gars qu’elle embrassait ? C’était un gars de notre année il me semble, un Serdaigle, je le connais pas plus que ça. De toute façon Aoi change de cible trop vite pour que j’ai le temps de m’y retrouver. Et, vraiment, d’habitude je la laisse faire ce qu’elle veut… mais là… je ne sais pas… ça m’a énervé… j’avais l’impression qu’il allait la déshabiller en plein milieu de la Grande Salle ! Il y a quand même des limites à ce qu’un frère peut supporter de regarder, non ? » demanda-t-il dans l’espoir d’obtenir un peu d’approbation. Il ne voulait pas passer pour le frère chiant qu’il n’était pas : lui-même ne savait pas pourquoi il avait été à ce point sur les nerfs au final. Il savait bien ce que trafiquait Aoi après tout… il trouvait juste plus simple de faire comme s’il l’ignorait. Elle n’avait que 14 ans !!! Ce n’était pas normal qu’elle se comporte ainsi ! La seule chose qui le consolait un peu c’est qu’en général ses amies, Kate et Karen, étaient assez d’accord avec lui sur ce point, ça l’aidait à se sentir moins coincé et vieux jeu ce qu’il est pourtant.
(c) princessecapricieuse



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Thomé Mertvyy
Thomé Mertvyy
Serpentard

Parchemins : 63
Âge : 15 ans ◘13/02/2001◘
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 12


Une sœur qui se cache [PV] Empty
MessageSujet: Re: Une sœur qui se cache [PV]   Une sœur qui se cache [PV] EmptyLun 29 Mar - 23:55

Une soeur qui se cache
Itachi
Contrairement aux demoiselles de l'école, Itachi ne fit aucune remarque sur le commentaire révélateur du russe. Une véritable chance, puisque Thomé n'avait pas fait attention à ce qu'il disait sur le coup. Le sujet sensible le rendait plus bavard que d'habitude. Peut-être même, que si le jaune et noir voulait poser des questions, indiscrètes, Thomé y répondrait, pour la première fois, sans détour ni fuite? Peut-être!? qu'il ne fallait pas autant l'espérer?

Quand aux bétises amusantes que pouvait faire le russe avec un coup de main, son camarade confirma qu'il n'y avait pas droit. Cela devait être dur de vivre aussi strictement guindé? Une idée qui traversa un peu le russe avec une note de pitié. "Ca doit être dur d'être monsieur irréprochable?" Pas autant que d'être le parfait idiot incapable, mais tout de même pénible. A se demander si Thomé n'était pas en train de juger avec plus d'attention et de respect ce grand-frère?!  Ce dernier accepta plus volontairement d'être un alibi "Pauvre de lui!", heureusement le vert promettait rapidement que cela ne serait pour rien de trop moche! Il faut bien qu'Itachi puisse garder la face quand même. "Super!" Se réjouit quand même le vilain garnement.

La raison des mots semblaient ne pas rassurer le jeune homme. Au moins, Aoi était fidèle à elle même. Thomé en sourit, il comprenait un peu plus le lien entre eux et les deux concernés. "Alors elle veut peut-être juste de l'attention. Je sais pas trop ta situation, mais si elle fait toutes sortes de choses qui te font moussé, c'est peut-être juste pour être rassurée quand au fait que tu la vois?" Mais d'où sortait une telle psychanalyse? Certainement d'un bouquin que le vert avait lu, mais quand? Il ne bossait pas, depuis son arrivée, sur ses cours et il profitait de la moindre seconde pour se faire remarquer, un peu trop en mal peut-être? Alors d'où pouvait-il sortir quelqu'un chose d'aussi stupéfiant et totalement logique, voir horriblement plausible, d'un coup?

Quand aux émotions de la demoiselle, Thomé ne pouvait que hausser les épaules. Il ne la connaissait pas beaucoup, comme il le faisait avec tout le monde. Alors prédire si elle allait vite se calmer ou non, c'était hors de sa porté. "Elle peut pas t'éviter longtemps, on est à Poudlard." Affirma le russe avec cette évidence qu'il n'y avait qu'un seul château et seulement un parc immense avec une forêt vaste et un lac magnifique, bref, le périmètre était quand même bouclé. Et puis, c'était sa sœur, alors Thomé ne doutait pas que si Itachi ne parvenait à la coincé pour lui parler, elle finirait pas venir à lui. Franchement, il se prenait pas la tête sur le coup le TomTom, une boussole irréprochablement trop logique et un peu trop Terre à Terre.

Le tout était de savoir si le baveur était un ami du Pousfsouffle. La réponse manqua presque de faire rire, certainement pas d'amusement, la vipère. Il y avait un petit quelque chose de sombre, comme si sa propre colère entrait en jeu à cause d'un souvenir. Hors, il ne pouvait qu'imaginer sa soeur dans la situation, puisqu'il ne l'avait pas vu de ses yeux. "Ba écoute, quand elle se sera un peu calmé, tu auras qu'à le lui dire. Précise bien que c'est ton sentiment, ton point de vue. Faut surtout pas que tu dises ce que elle faisait." Le truc était de ne pas claxonner avec des "Tu.. Tu... Tu..." cela avait plutôt le droit de mettre l'autre partit en colère parce que c'est une forme d'agression verbale. Dire que beaucoup ne s'en rendent pas compte! Thomé l'avait remarqué à ses frais, en claxonnant un mec deux fois plus musclés que lui. Il en avait gardé un mauvais souvenir, mais il avait apprit un truc. "Si tu veux paraître minable, ne parle que de toi avec pitié." Résultat, il se serait bien présenté à la troisième personne, voir même à la quatrième. Nous sommes de mauvaise humeur ce matin, veuillez nous apportez autre chose à manger! Pas sûr que cela serait bien passé pour se faire des camarades de classe.

"Au moins, vous êtes pas dans la même maison. t'imagine, la surveiller H24 et toujours voir le moindre faux pas? Elle t'aurait, mais tellement taillé en pièce après deux jours!" Il s'imaginait bine la scène et en riait sans le moindre tact. Il fallait bien avouer, que si Itachi prenait la mouche aussi fort pour un baiser un peu trop entreprenant en public, qu'aurait-il dit sur la même scène en privé? Est-ce que le boursier aurait encastré dans le mur le pauvre mec? Victime de ses hormones et de la belle? De quoi faire peur non?

~
:copyright: 2981 12289 0


Dernière édition par Thomé Mertvyy le Mar 13 Avr - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 50
Âge : 15 ans {14/01/2001}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Une sœur qui se cache [PV] Empty
MessageSujet: Re: Une sœur qui se cache [PV]   Une sœur qui se cache [PV] EmptyVen 9 Avr - 19:32


« Pas autant qu’on pourrait le croire... » répondit d’un ton neutre Itachi : en terme de difficulté, il avait connu pire que se plier au règlement de Poudlard et faire tous ses devoirs. Lorsqu’il était esclave, chaque nouvelle journée pouvait tourner à l’enfer entre le travail domestique accablant (n’oublions pas que la première année, Itachi n’avait pas encore six ans!) et les coups qui pleuvaient régulièrement. Les maîtres entendaient être servis, ils avaient toujours besoin de quelque chose. Combien de fois Aoi avait-elle refait la même robe parce que Madame déchirait l’ourlet par simple mesquinerie ? Les exigences des professeurs, à côté, étaient parfaitement raisonnables.

Il accepta néanmoins un marché avec Thomé, s’engageant à lui servir d’alibi à deux reprises. Itachi ne savait pas ce que ça donnerait, mais il trouverait bien toujours quoi dire : il ne manquait pas de ressource et pourrait toujours se cacher sous un prétexte de loyauté s’il se faisait prendre. Quant à Aoi… Itachi hocha négativement la tête : on voyait que Thomé avait encore peu eu à faire à la jeune fille, sinon il saurait que ce n’était pas ça. Aoi ne pouvait pas être en demande de son attention, il la lui donnait déjà de manière pleine, entière et inconditionnelle. C’était même au sens strict ce qu’elle lui reprochait ! « Non, ça n’a rien à voir avec moi, Aoi aime tester les limites simplement pour voir si elle peut les faire céder. Et, surtout, elle ne fait que ce dont elle a envie. Elle a du être un chat dans une vie antérieure, elle est un peu comme eux… Elle peut venir quémander amour et affection un moment et l’instant suivant ne même pas supporter notre présence. » En résumé, Aoi était tout son contraire, elle n’avait rien de constant ni de caractère ni dans l’attitude. Ils avaient vécu les mêmes horreurs et n’en avaient pas tiré les mêmes leçons… au grand damne d’Itachi !

« C’est vrai… mais je ne me sens pas capable de rentrer et d’attendre. » L’idée d’être brouillé avec Aoi le mettait dans tous ses états et il espérait que Kate et Karen essayaient de la raisonner pendant qu’il discutait avec Thomé. Il avait bien besoin que ses amies se fassent l’avocat du diable… « Houla… crois-moi, loin de moi la pensée de dire à ma petite sœur quoi faire ou qui voir… je ne sais pas ce qui m’a pris. Ça ne me ressemble pas de réagir comme je l’ai fait… je devais être fatigué. » Ou peut-être que le flirt du moment d’Aoi avait pris pour tous les mecs de l’école qui s’approchaient un peu trop de ses protégées ? Il avait beau n’être pas possessif de nature, il ne pouvait pas complètement l’exclure. Aoi embrassait qui le voulait, Kate sortait avec Quino, Karen fréquentait ponctuellement Lucas… il ne restait que Yukino sur qui il pouvait encore compter, mais comme elle avait à peine douze ans, ça n’était pas vraiment un exploit. Les filles de sa vie le rendrait dingue, il en était certain c’est plus ou moins la base du perso de fait.

« En effet, mais ça n’avait aucune chance d’arriver. Yukino, Aoi et moi nous sommes tous les trois vraiment très différents. » Si Itachi n’avait pas gardé des souvenirs de leur enfance, il aurait même pu presque croire qu’ils n’avaient pas de liens de sang. Mais il ne faisait aucun doute qu’il avait vu leurs parents mourir, il s’en souvenait comme si c’était hier. Ce soir-là, il avait caché les yeux de ses sœurs pour qu’elles ne voient pas le massacre. Yukino n’avait même pas deux ans. « Nous avons fait des choses très différentes d’un même bagage. » finit-il par commenter dans un haussement d’épaule presque défaitiste.

629
(c) princessecapricieuse



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Thomé Mertvyy
Thomé Mertvyy
Serpentard

Parchemins : 63
Âge : 15 ans ◘13/02/2001◘
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 12


Une sœur qui se cache [PV] Empty
MessageSujet: Re: Une sœur qui se cache [PV]   Une sœur qui se cache [PV] EmptyMar 13 Avr - 1:25

Une soeur qui se cache
Itachi
La réponse d'Itachi laissa un peu Thomé incertain. Il devait bien avoué qu'il avait du être monsieur imparfait et incapable pendant des années, cela n'avait pas été si difficile à gérer. Même si par moment il avait été un peu trop lui, le résultat avait été bon jusqu'au mauvais moment. Jouer un rôle qu'il n'appréciait pas pour sauver sa peau, des longues années qu'il aimerait oublié. Peut-être qu'être le bon élève ne devait pas être si dur? Oserai-t-il jouer ce rôle quelques jours, juste pour essayer? L'idée fut balayée d'un revers de la main. Hors de question pour lui de se guinder dans une case. C'était fini et il comptait bien se contenter de rester lui-même, silencieux, énigmatique, fouteur de trouble et arrogant, autant que possible. Pour tout le monde, c'était bien mieux ainsi, car si du jour au lendemain, l'étrange russe devenait irréprochable et conviviale, plus d'un perdrait son latin! Il donnerait pas cher de sa peau non plus entre les griffes des félines dangereuses comme Karen ou Lulu. Rien que de s'imaginer prit au piège entre les deux miss lui donnait envie de prendre ses jambes à son cou.

Le jaune et noir aurait peut-être du hésiter un peu plus avant d'accepter ce marché. Thomé, de mauvaise foi et peu scrupuleux quand il le voulais, pouvait très bien tenir parole et l'utiliser dans des moments subtiles qui causerai des problèmes à l'innocent Itachi. Ce n'était pas comme si le russe ferait tout pour lui mettre des bâtons dans les roues de son quotidien scolaire tranquille, mais l'envie de poser problèmes à d'autre lui plaisait. Le fait qu'il ne vise pas le garçon face à lui n'était pas si surprenant, il avait un truc en commun, un truc comme beaucoup d'autre aurait, mais qui étrangement passait mieux chez Itachi: ils sont frères aînés tous les deux. Cette compassion, cette empathie venant du sorcier vert aurait surement surpris ses anciens camarades, mais pas les nouveaux. Ceux-ci ne savaient encore que peu de chose et l'inverse se démontrait aussi. Le jaune expliqua que Thomé se trompait, Aoi n'avait pas agit pour avoir l'attention de son grand-frère adoré, mais plutôt voulu voir qui la stopperait et jusqu'où elle pouvait aller. Dur coup, le pauvre Itachi avait du gérer une telle personne. Le russe soupira avec un certain mécontentement. "Je te plains mec. Ca doit être chelou à gérer. Mon hypothèse était plus agréable a choisir, mais c'est mon point de vue. A ce demander si vous sortez du même moule tous les deux. Sérieux, tu es bien comme il faut et tout, t'as l'air super à l'aise dans tes basquettes. Puis Aoi, déchaînée!" Le pire résumé, il n'en ratait pas une, mais il fit un clin d'oeil avant de rire de son explication foireuse. Ce gosse n'allait pas finir ami avec le premier venu s'il continuait à donner des compliments et des "insultes" comme quelqu'un qui dirait Bonjour.

Quand à la proposition d'attendre que la miss se calme, il la refusa. Sans grande surprise, Thomé comprenait, lui aussi il ne laissait pas sa soeur après une dispute. Cela lui fit même mal au coeur, sa joie s'effaça un instant. Son masque de sourire s'estompa, mais il reprit rapidement ce dernier pour ne plus rien laisser paraître. S'ouvrir aux autres, pourquoi faire? Aurait-il très bien pu dire en faisant des claquettes et buvant un thé marocain bien brulant. Alors pour son conseille, utile dans certaine situation, mais pas ici, Thomé eu un petit haussement d'épaule en le voyant si sérieux. "T'en fais pas trop. Ca arrive d'avoir marre d'un truc qui est normal dans d'autre journée. Quand elle arrêtera pleure, en t'excusant ça devrait p't-être suffire non?" L'interrogation fit place, simplement parce que continuer d'affirmer ses idées, qui étaient à côté de la plaque, ne servait à rien. Le jaune connaissait bien sa sœur, il devait bien savoir comment l'amadouer en douceur sans voir d'autres larmes et cris.

Le fait que le trio ne vivait pas dans la même maison était surement une chance pour chacun d'eux. Respirer un peu pour mieux se retrouver, et apprendre à pouvoir vivre sans dépendre des autres. Même si Thomé se disait qu'il aurait bien aimé avoir sa cadette à Serpentard, il ne pouvait pas ce dire qu'une telle chose serai possible. La mort offre cette chance atroce qu'est la douleur de la solitude. C'est qu'il est de plus en plus déprimé ce Tom-Tom! Le fait qu'Itachi confirmait qu'il n'y avait aucune chance que les trois Summers soient de la même couleur, il n'empêchait pas pour autant qu'ils avaient le même sang. Un lient très fort, que Thomé ne supportait pas, mais qu'il pouvait comprendre. "Chacun fait comme il peut et comme il pense être le plus juste. T'as l'air d'être un super grand-frère, tes sœurs ont de la chance." Sa voix avait toutefois cette petite note triste que Thomé chasse en toussant pour s'éclaircir la voix. Il ne s'était pas préparé à avoir une telle discussion, si fraternelle avec quelqu'un dans ce château. Il pensait plus pouvoir vivre sa petite vie sans trop s'attacher aux autres. Et on parle de Vanellope? Au moins, jusqu'ici, il s'était bien tenu à ne rien laisser transparaitre. Peut-être devrait-on parler de Karen? Il aurait son diplôme pour cette année, mais sa solitude ne tarderait pas à le rattraper, peut-être était-ce justement ce qui lui nouait la gorge?

~
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 50
Âge : 15 ans {14/01/2001}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Une sœur qui se cache [PV] Empty
MessageSujet: Re: Une sœur qui se cache [PV]   Une sœur qui se cache [PV] EmptyHier à 11:17


Itachi savait que Thomé n’était pas aussi sérieux que lui, mais en même temps, être travailleur était un trait de caractère Poufsouffle, pas Serpentard. Cela n’empêchait pas certaines vipères d’être efficaces en classe, cela restait une réalité que les gens comme lui étaient moins nombreux dans la maison des vert et argent. Quant à se comparer à Aoi, Thomé n’avait pas tord, on ne les aurait jamais cru sortis du même moule. Néanmoins, il ne savait pas s’il aurait dit de lui-même qu’il était à l’aise dans ses baskets mais comme le Serpentard et lui se connaissaient peu, ça n’avait rien d’étonnant qu’il pense ça du discret Itachi.

Un petit rire aigre passa ses lèvres : « Oui, déchaînée, c’est le mot... ». En tant que grand frère, Itachi n’était pas prêt d’arrêter de se faire du souci pour sa sœur vu son comportement erratique. Il savait d’ailleurs qu’elle ne se contentait pas de flirter avec des garçons, avec sa grande copine Cassie, elles avaient aussi des comportements dangereux pour la santé comme fumer… Il ne comprenait vraiment pas ce qui poussait Aoi à agir ainsi. « Mais même si nous sommes différents, elle reste ma sœur. » Et il veillerait toujours sur elle, toute sa vie, dussé-ce être la seule et unique chose qu’il ferait de son existence ne me remerciez pas pour ce magnifique subjonctif imparfait qui m’a obligé à regarder dans mon Bescherelle, c’est pour moi, c’est cadeau.

« Je pense… j’espère… avec elle c’est toujours dur à savoir... » grimaça-t-il avant de sourire tristement au compliment de Thomé – il aurait été curieux de savoir sur quelle base il s’appuyait mais n’avait pas la tête à trop se pencher là-dessus -. Le Poufsouffle nota aussi une certaine mélancolie chez son camarade de classe qu’il ne commenta pas pour les mêmes raisons, il se dit que si Thomé avait eu quelque chose à ajouter, il l’aurait fait.

Finalement, la porte de la salle commune s’ouvrit et laissa apparaître Aoi qui semblait prête à prendre le chemin du départ quand elle aperçut les deux garçons. « Itachi ! » Elle dépassa Thomé sans faire attention à lui et sauta au cou de son grand frère. Il la prit dans ses bras, la serrant contre lui alors qu’Aoi paraissait sur le point de pleurer pour de bon. Il berça sa jeune sœur tout en tournant son regard vers Thomé, articulant silencieusement à l’intention du Serpentard Tu vois ? Un chat!

L’apparition d’Aoi avait cependant détendu les traits d’Itachi qui souriait maintenant avec douceur en consolant sa sœur qui s’excusait. « On va aller voir si on ne peut pas prendre un chocolat chaud aux cuisines, ok ? Merci pour… m’avoir aidé à patienter. » Termina-t-il à l’intention de Thomé, n’oubliant pas que même s’il n’avait pas été nécessaire d’aller chercher Aoi dans la salle commune car elle était venue seule, il devrait deux alibis à son camarade de classe. Le duo des Summers laissa ensuite le brun seul pour rejoindre les cuisines, parfaitement réconciliés.

Terminé pour Itachi
(c) princessecapricieuse



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Une sœur qui se cache [PV] Empty
MessageSujet: Re: Une sœur qui se cache [PV]   Une sœur qui se cache [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une sœur qui se cache [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Les Cachots et Sous-Sols-
Sauter vers: