Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 352
Âge : 18 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy   Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 EmptyMer 21 Avr - 16:59


Rencontre enneigéEsther & Edward Esther tient sa langue quand le brun lui dit que c'est un plaisir partagé. Je n'ai jamais dit que ça l'était. Bon, si elle était capable de se l'admettre a elle-même, elle n'avait rien contre l'homme, même avec son coté revêche. Au contraire, c'était un changement agréable des gens qui étaient trop extravertis, trop bruyants, ou juste trop en général. Edward n'était pas exactement quelqu'un de tout repos, d'après ce qu'elle avait pu voir, mais il n'était étonnamment pas non plus aussi épuisant que bien des gens que la brune avait du côtoyer au fil du temps. Peut-être était-ce la raison pour laquelle elle l'avait invité à venir avec elle pour ce fameux chocolat.

La neige apporte avec elle le départ de certains fumeurs attablé plus loin et avec eux, une partie du bruit constant plaît à la demoiselle. Si avec le casque, elle n'est pas trop dérangée, cela lui arrache malgré tout un sourire en coin, par réflexe. Profitant que l'attention de l'homme en face d'elle est porté sur un flocon de neige, elle se permet d'observer la scène, se disant que la neige ferais un décor parfait pour ses photos. Non pas que ce soit quelque chose qu'elle se sent prête à faire aujourd'hui. Elle a beau avoir la musique et un chocolat, une partie d'elle estime que la journée a assez durer. Et le comportement du serveur peu après ne fait que la conforter dans son idée.

La réflexion d'Edward fait ricaner la brune. Non pas à cause de la remarque elle-même, mais à cause du timing. Le serveur l'a forcément entendu et elle tourne le regard vers le dos de ce dernier, qui, pendant un instant, s'arrête, avant de reprendre sa route. Entre les deux réflexions, ce dernier en a un peu pris pour son grade, ce qui aide un peu la brune a calmer son agacement. En reportant son attention sur le brun, elle réalise qu'elle n'est pas la seule à fatiguer, même si elle le cache un peu mieux grâce au casque. Se laissant aller contre le dossier de sa chaise, elle ferme les yeux un moment, laissant la musique faire le vide au fond d'elle. Un sourire se dessine sur ses lèvres quand l'une de ses musiques préférées se lance. Elle a presque complètement oublié la présence d'Edward à ses côtés quand son téléphone sonne. Elle se pèche hors de son sac, et appuie sur accepter l'appel sans pour autant retirer le casque. Elle peut très bien prendre l'appel depuis son casque sans être gênée le moins du monde, au contraire. Elle se doute déjà de qui appelle sans même avoir besoin de voir le nom ou le numéro de l'interlocuteur. -"Oui?" -"Vous êtes toujours dans les parages, n'est-ce pas?" -"Bien sûr." -"Ou étés vous?" -"Pas loin. Rebrousse chemin, tu peux pas te tromper." -"D'accord, on fait vite." -"Prend ton temps." Et avec ça, elle raccroche. Le brun la regarde avec curiosité et elle répond en montrant la direction de la patinoire d'un signe de tête. -"Ils ne vont pas tarder."

Elle prend quelques instants, et descend quelques centimètres de son chocolat, avant de réaliser que si le brun n'y comprenait déjà pas grand chose aux téléphones, ce qu'elle venait de faire devait avoir l'air complètement perché. La curiosité étant un sentiment qu'elle connaît bien et dont elle adore venir à bout, elle lui aurait probablement expliqué, mais elle ne se sentait pas vraiment en état de monologuer sur comment son casque était connecté de façon invisible à son téléphone et que le microphone intégré au casque lui permettais de parler à quelqu'un, au point de ne plus vraiment avoir besoin du portable qui était posé sur la table. Si l'occasion se présentait, elle aurait encore d'autres moments pour cela et sinon... Eh bien, il s'était visiblement très bien passé de ces connaissances jusque-là. Au lieu de quoi, elle termina sa boisson en attendant le retour du duo blond.

Oscar se planta à côté de la brune en arrivant, la seule distance entre eux étant le muret qui montrait la séparation entre la terrasse du café et le reste du parc et Esther hausse un sourcil en levant le regard vers lui. -"T'as pas essayé de le tuer?" Elle cligne des yeux, le casque toujours sur les oreilles avant de le retirer et de lui répondre avec le niveau de fatigue approprié. -"Pardon?" Oscar se met à rire et Esther ferme les yeux avec un sourire. -"Non, mais c'est mieux comme ça en fait." Elle lève le pouce en l'air avant d'attraper son sac et de se lever de sa chaise pour se poser contre le muret à la place. Une légère conversation a lieu et Esther repose le casque sur sa tête, bloquant tout jusqu'à ce qu'Oscar lui touche l'épaule. Il tente de lui dire quelque chose en langage des signes, mais elle l'arrête tout de suite en baissant ses mains. -"Je lis sur tes lèvres, Oz'." Il lui dit qu'il n'a rien de prévu de plus pour aujourd'hui et qu'ils peuvent rentrer a l'hôtel, avant de lui demander si elle préfère partir en voiture ou en transplanant. -"Option qui me permet de lire en silence. Peut importe laquelle c'est." Il hoche la tête avant de s'adresser à nouveau à ses amis, mais revient vers elle assez rapidement. -"Tu prend la voiture avec Ed', nous, on vous attend là-bas." -"Ok." Elle attend que le brun se lève et suit le petit groupe vers la voiture avant que le duo blond se retire dans un endroit peu fréquenté pour transplaner. Esther lance un regard à Edward avant de monter à l'avant.

Le retour en voiture est majoritairement silencieux, si on exclu la musique qui passe, mais même celle-ci est assez basse. Esther pose son casque sur le tableau de bord une minute avant de sortir le crime de l'orient express, de ranger le casque et de mettre sa ceinture. Enfin, elle reprend sa lecture là où elle l'avait laissée quelques heures plus tôt.

:copyright:️️ DABEILLE



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Revenir en haut Aller en bas

Edward Murphy
Edward Murphy
Commerce

Parchemins : 360
Âge : 25 ans (14 Août 1990)
Actuellement : Propriétaire du Hibou Enflammé/Barman


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 15


Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy   Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 EmptySam 24 Avr - 19:28



Rencontre enneigée..
Feat Esther


Edward est intrigué par le manège de la jeune femme en face de lui. Elle semble répondre à quelqu'un sans pourtant avoir son "téléphone" à son oreille. Il penche la tête sur le côté quand elle semble dire à cette personne qu'elle n'est pas loin. Ça ne le regarde pas, pourtant sa curiosité le pousse à écouter. Il doit avoir l'incompréhension sur son visage, car Esther lui dit ce qui se passe. L'œil droit du Londonien cligne un peu. Signe de fatigue importante. Il hoche la tête pour signifier qu'il a compris, mais aucun son ne sort de sa bouche.

Il aimerait lui demander comment elle a parlé avec eux sans avoir mis sa boîte à parole sur l'oreille, mais il se retient. Cette question a l'air débile. Et il n'a pas besoin de le paraître davantage. En fait, il aurait bien demandé ce qu'elle a sur la tête, mais là aussi, il se retient. Elle ne semble pas en état d'expliquer des trucs, ou alors c'est tout comme. En tout cas, Edward le pense. Boire une gorgée l'empêche de sortir une bêtise. Il termine son café et ferme les yeux un nouvel instant.

Quand il les ouvre, ses deux amis préférés sont là. Oscar sort une phrase à Esther que le concerné choisit d'ignorer. Il se contente de zapper cette conversation et se lève pour se rapprocher de Mary. Il ignore le reste avant de poser sa tête sur l'épaule de la jeune femme qui ne peut s'empêcher de passer une main dans les cheveux bouclés. Il n'entend pas vraiment ce qu'elle lui dit et finit par se venir s'asseoir sur sa chaise quand Oscar se tourne vers eux.

-Esther veut pouvoir lire tranquillement.. Seulement, je vais devoir faire deux trois bricoles, et mon pote va venir m'aider. On risque d'être tout sauf calme.
- J’ai entendu Pierce. Esther est juste là. Elle peut venir en voiture. Promis je la ramène en vie … On n'est pas des meurtriers, tu sais. Je sais me tenir. Généralement. (oui, il n’a pas ignoré longtemps.)
-Je ne m’inquiète pas pour elle Ed’...
-ça veut dire quoi ça ?
-Que tu n’as fait du mal à aucune fille. Même les plus chiantes de Poudlard. Je vais lui dire qu’elle part avec toi.
-Elle n’est pas sourde non plus.
-Tu n’as pas remarqué qu’elle écoute la musique… ?
-Hein ? Il n’y a pas de musique.

Oscar lève les yeux au ciel et secoue la tête en soupirant puis se tourne vers Esther alors que Murphy leur tourne le dos pour fixer Mary.

-ça va aller toi ?
-Oscar est là, ne t’en fait pas.
-Justement…
-Edward, quand tu es fatigué, tu es beaucoup trop protecteur. Arrête maintenant d’accord ?

Le sorcier roule les yeux et pose une main sur l’épaule d’Oscar. Son regard en dit long sur le fait que la laisser seule n’est pas une option envisageable. Il sait que son comportement est exagéré, mais sa fatigue réveille sa peur qu’il puisse arriver quelque chose à Mary. Et le pire, c’est que cette peur commence à concerner la nouvelle. “La fatigue ne me réussit pas.”

Mary dépose un bisou sur la joue d’Edward qui serre les dents pour retenir l’envie de la garder contre lui. Fichue fatigue. Il hoche la tête et les regarde s’éloigner. Quand ils ont disparu du champ de vision du sorcier, il se tourne vers la brune et ils échangent un regard avant de prendre le chemin de l’hôtel.

La neige tombe de plus en plus fort et la route commence à être très sale. Edward roule doucement, profitant du paysage urbain que lui offre Inverness. La musique qui passe dans le poste radio a été baisée par lui-même alors qu’ils sont entrés dans la voiture. Le son léger lui fait du bien et il arrive à se concentrer sur la route. La fenêtre légèrement ouverte lui envoie de l’air froid au visage, mais il ne la garde ouverte que le temps de se rafraîchir. Sur le parking de l'hôtel, Edward arrête le moteur puis regarde Esther. Il lui laisse finir sa page avant de murmurer, un “nous sommes arrivés” à la jeune fille.

Il sort de la voiture et attend que les deux portes soient fermées pour verrouiller son véhicule. Il laisse Esther passer devant lui, puis, une drôle d’idée lui passe par la tête. Sans vraiment savoir, il se penche vers le sol et attrape de la neige. Il en fait une boule légère, et vise la Serpentard. Sa chevelure se retrouve avec une jolie trace blanche et lorsque la cible se retourne, Edward affiche un visage niai et innocent.

-Il m’a semblé que ta peau était un peu sèche, Little Siren.

Après tout, elle lui avait bien dit de le faire non ? Il lui fait un clin d’oeil et fourre de nouveau ses mains dans les poches du manteau. Il a un grand besoin d’être seul.

-Je reste un peu dehors. Les chambres sont les deux dernière fond si tu veux y aller ? J’ai besoin d’une clope. Je ne sais pas avec qui tu veux aller. Oscar est à droite, Mary à gauche. Choisis qui tu veux. J’irais avec l’autre.

Il s’éloigne en attrapant son paquet à peine entamé. L’ancien Serpentard s’appuie sur le capot de sa voiture. Il allume une Craven A et la glisse dans sa bouche. À la première bouffée, le fumeur se détend. Ses yeux se ferment et il lève la tête pour souffler la fumée qui s'échappe d’entre ses lèvres. C’est une véritable connerie, mais il ne peut pas s’en empêcher. Son regard se perd dans le vide.

Finalement, il écrase le mégot avant de le jeter dans une poubelle faite pour ça et entre dans l’hôtel. Oscar n’a pas fait dans le bas de gamme. Le Ness Walk est sans doute le plus riche du coin. “Ce garçon va me ruiner”.. Mais en même temps, le côté bourgeois de l’enfant illégitime des Murphy et bien content d’être dans cet endroit luxueux.

Il voit Mary l’attendre à l’entrée des chambres.

-Tu es mon compagnon de nuit mon cher.
-ça me va, Pretty Snake. À condition que tu ne sois pas trop bruyante. Je suis fatigué.
-Je le sais. Tu manges avec nous ce soir ?
-Non. Je n’ai pas faim. J’ai besoin d’être seul. J’espère que tu comprends.
-D’accord. Oscar t’a laissé une lettre au cas où tu ne viendrais pas manger. Elle est sur le lit que je n’ai pas choisi.
-Merci. Tu donneras mes excuses aux autres ? Je ne me sens vraiment plus en état d’avoir des interactions sociales.
-ça marche. Je leur dirais.
-Merci, Mary.

Quand la blonde ferme la porte, Edward se laisse tomber sur le lit. C’est confortable. Il prend le mot et sourit devant l’écriture singulière de son meilleur ami.

“Hey Ed. Si tu lis ça, c’est que je te connais assez bien pour savoir que je ne te reverrai pas jusqu’à demain matin. Donc déjà, bonne nuit. J’espère que ton corps de vieux aimera le confort (Mary me dit de supprimer cette phrase, mais je n’ai pas envie.). Sache que je n’ai pas choisi cet hôtel au hasard. Il y a un message.
Je t’embrasse. Oscar.
PS : tu es vraiment chiant de ne pas avoir de téléphone, mais je t’aime quand même.

Edward soupire et se laisse bercer par le parfait silence. Mais avant de dormir, il file sous la douche. Lorsque il est propre et habillé pour la nuit, il commence par lancer un sortilège anti tabac et un sortilège de chaleur sur les habits que l’écossais lui prête. Puis, il se glisse sous les draps et s’endort presque instantanément.

made by lizzou – icons & gif by tumblr



L'échec est une réussite S'il en  sort une leçon. Sinon c'est  un echec

©️️ sensitive

Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 Hibou_11
Revenir en haut Aller en bas

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 352
Âge : 18 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy   Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 EmptyJeu 29 Avr - 10:30


Rencontre enneigéEsther & Edward Penchée contre la porte de la voiture et le nez en plein dans le livre, Esther peut prétendre que le monde a été mis en pause. Ni le mouvement ni la musique ne peut vraiment la sortir de son monde, et heureusement pour les deux, le seul paramètre qui pourrait la déranger n'en fait rien. Une légère migraine menace de pointer, mais c'est tout à fait supportable, au moins pour le moment. Et puis, Oscar lui avait dit qu'il n'y avait plus rien de prévu, donc elle aurait bien l'occasion de se reposer. Le vent venant de la fenêtre du brun lui arrache un sourire, et comme plus tôt, a la patinoire, elle ferme les yeux et soupire par automatisme avant de reprendre sa lecture.

Elle a à peine le temps de finir sa page qu'Edward l'arrête avec un murmure. Elle lève les yeux de son livre et range son livre en hochant la tête de façon plutôt subtile. Elle n'a plus vraiment l'énergie de faire de grands gestes, ce qui, de toute façon, n'était vraiment pas dans ses habitudes. Outre sa Lola, avec qui la brune est toujours beaucoup plus expressive, elle n'a pas tendance à exagérer ses mimiques pour se faire comprendre. Esther sort de la voiture et avance vers l'hôtel quand quelque chose la frappe à l'arrière de la tête. Paralysée par l'incompréhension pendant une seconde, elle finit par se retourner vers l'homme et son air faussement innocent. Mi-amusée, mi-agacée autant contre lui que contre la phrase qui a provoqué cet événement, elle secoue la tête en fixant l'homme. -"Tu ne perds rien pour attendre, Murphy." Il lui répond avec un clin d'œil et la brune touche l'arrière de sa tête pour sentir s'il reste beaucoup de neige. Elle soupire avant de se pencher en avant et de passer ses mains dans ses cheveux pour se débarrasser du reste de neige. Ses cheveux sont complètement en bataille quand elle se redresse et l'une de ses mèches se dépose en plein sur son œil. Œil qui se pose à nouveau sûr l'homme a quelques mètres d'elle. Ce dernier arbore un sourire en coin face au prédicament de la demoiselle. "T'es fière de toi, j'suis sûr." Ce sourire stupide a quelque chose de contagieux et Esther préfère passer a autre chose pour garder une distance.

-"Ouais, ça marche. À plus." Peut-être un peu trop de distance du coup, mais ce qui est fait est fait quand la demoiselle entre dans l'hôtel, prend l'une des clés à l'accueil et se dirige vers la chambre qui était attribuée a Oscar. Déposant directement son sac au pied d'un des lits, elle reprend son livre et se pose sur le lit en question, changeant périodiquement de position pour être plus confortable. Elle en est à la fin du chapitre quand Oscar entre dans la pièce. -"Es', tu viens manger avec nous?" -"Ramène moi un truc si tu veux, ou je commande un truc de l'extérieur, mais je sors plus de cette pièce." -"Tu pourrais mettre le casque pendant le diner?" -"Paie ta logique, Oz'. Allez va manger, t'en fait pas pour moi, je sais me débrouiller seule." Avec un sourire et un secouement de tête, le blond quitte la pièce et Esther retourne à son livre. Il ne lui faut pas longtemps pour s'endormir toute habillée, son livre ouvert sur son estomac, cependant. La journée a été trop longue, bien trop longue et remplie de deux étrangers à son monde. Non pas qu'ils se soient montré désagréables, au contraire, mais a l'image de la brune au cercle restreint de Poudlard, la brune hors de Poudlard est toute aussi réfractaire aux intrus dans sa vie.

Quand elle se réveille, des heures plus tard, il fait déjà nuit et Oscar dort a point fermé. La brune sort de son lit et s'étirant et en tournant la tête vers la table, remarque un sac en papier et une de ses notes. -"Je savais que tu t'endormirais. Mange et passe une bonne nuit (ou ce qu'il en reste)." La note lui arrache un soufflement de nez amusé et elle déballe le reste du sac en papier pour manger un peu tout en écrivant un "Merci" en dessous de la note. Elle en profite pour gribouiller un peu sur une autre note, n'ayant, pour une fois, aucune idée en tête, juste l'envie d'écrire. Sa notion du temps étant un peu moins exacte pendant la nuit, elle finit son repas sans même vraiment le remarquer. Elle remarque la douleur dans sa main, cela dit et décide de prendre une douche pour la calmer, puis de retourner au lit. La chaleur de la douche a tôt fait de rendormir la brune, pour de bons, cette fois.

:copyright:️️ DABEILLE



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Revenir en haut Aller en bas

Edward Murphy
Edward Murphy
Commerce

Parchemins : 360
Âge : 25 ans (14 Août 1990)
Actuellement : Propriétaire du Hibou Enflammé/Barman


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 15


Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy   Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 EmptyDim 2 Mai - 13:38



Rencontre enneigée..
Feat Esther


-Edward ? Edward, il faut te réveiller.

Un grognement répond à l'impertinence de Mary. Elle joue un jeu dangereux, mais elle n'a pas vraiment le choix. Le sorcier fourre sa tête sous le coussin et se rendort. Ce n'est pas spécialement dans ses habitudes bien au contraire. Il est généralement réveillé aux aurores et déteste se réveiller après.. Sinon, ça donne un ours en hibernation.

-Edward.. Tu veux que j'aille chercher Oscar ? Tout le monde est déjà prêt. On t'a laissé dormir, mais..
-Mais vous n'avez qu'à me laisser tranquille ! Foutez-moi la paix.
-Edward.. On a réservé la chambre pour une nuit. Il reste une demi-heure pour la quitter. Et non, on ne peut pas la réserver une journée de plus. Edward. Ça va être 8h30 . Des gens vont venir faire le ménage dans une demi-heure.
-C'est bon, je me lève.

L'ours Le sorcier se redresse sur le lit. Ses cheveux sont aussi bien rangés que s'il avait mis les doigts dans une prise. Il darde un regard noir sur la jeune blonde et pousse un nouveau grognement. Il attrape le coussin et le lance sur Mary en guise de vengeance. Ses yeux fatigués expriment une certaine irritation.

La journée s'annonce joyeuse. Le Londonien finit par réussir à passer sous la douche chaude et y passe la moitié du temps qu'il lui reste avant de devoir retrouver les autres. Il profite de ce moment de calme et de solitude pour se réveiller. Seulement, le fait d'avoir été sorti du sommeil le rend quelque peu tendu. Additionné à son absence du café et de la clope du matin, Edward est dans un état passif agressif.

Quand enfin il s'est habillé, avec SES vêtements, il sort de la pièce de bain et retrouve les autres. C'est pile 30 min après que Mary l'ai sortit du lit. Ils sont autour d'une table à attendre sagement. Edward prend un café noir, un croissant et passe à côté deux sans s'arrêter. Il ne daigne même pas regarder le trio et rejoint la terrasse d'un pas décidé, mais lent. Il s'installe à la table la plus éloigné qu'il trouve. Il sort une clope et entame sa journée. Il ne remarque pas de suite l'écossais qui s'approche. Il s'en rend compte que lorsque la chaise en face de lui est tirée. Oscar reçoit un noir. Les signaux d'alerte du Murphy n'étaient pas assez clairs ? Passer à côté d'eux sans prendre la peine de les saluer qui voulait dire "je veux être tranquille le temps de prendre mon déjeuner" ce n'était pas assez compréhensif ?

Edward ignore tout bonnement son ami. Il regarde son café. Une main qui cogne sur la table fait vibrer le liquide noir.

-Oh ! Murphy ! S'il te plaît !

C'est assez nouveau comme réaction, mais ça a le mérite de reconnecter le brun qui lève la tête vers celui qui a tapé la tête.
-Tu veux quoi ? Que je sois sociable ? Fous moi la paix le temps que je finisse mon réveil. Après, je pourrais peut-être réfléchir à t'écouter.
-Ed..

Le regard que lui lance l'ancien serpentard suffit à faire taire Oscar. Il se cale au fond de sa chaise et attend les bras croisés. Son regard se dirige vers les deux femmes. Mary les observe inquiète. Finalement, Edward finit sa clope, son café et son croissant. Il fixe Oscar.

-Tu veux quoi ?
-C'est quoi ce cirque ?
-Moi. Le matin après avoir été réveillé, après le levé du soleil.
-Ce n'est pas une question pour être mal…
-Tu sais ce que tu devrais en faire de ta leçon de morale ? Donne la manger aux strangulots. Puis reste avec eux. Tu veux quoi ?
-C'est quoi cette tenue ?
-la mienne. Costard noir, chemise blanche et cravate verte argent. Tu as d'autres questions où il te reste qu'à t'acheter de nouveaux yeux ?
-Bordel Murphy.. On dirait un gosse.
-Venant de toi, c'est ironique. Bon. Je vais faire un effort ce matin si tu me promets que cette après-midi, je peux rester seul.
-D'accord. Écoute, on va se promener dans les rues de la ville. Ça te convient ?
-Oui.
-bien. On retrouve Esther et Mary ?
-Ouais.

C'est ainsi que les deux hommes reviennent voir les femmes rester à l'intérieur. Edward glisse ses mains dans les poches de son pantalon de costume et suit Oscar avec nonchalance. Arrivée devant les dames. Le serpentard embrasse la joue de Mary et fait un signe de la main à Esther pour la saluer.

-Bonjour.
-Bon, maintenant que vous êtes tous là, je peux attirer votre attention ? Bien merci. Certains du groupe semble avoir besoin d'être tranquille, donc ce que je propose, c’est que ce matin, on visite la ville, il n’y a pas spécialement de règles, mais j’aimerais que vous donniez quelques idées… Une chose chacun que vous aimeriez pour pouvoir contenter tout le monde…
-Oh ! J’aimerais voir le marché Victorien ! Et faire un peu de shopping.
-ça serait cool que je puisse passer à La librairie de Leakey.. J’ai vraiment envie de la voir..
-Moi, je vous emmène au Castle Viewpoint. Il y a un spot magnifique pour les photos, et la balade est jolie.. Esther, tu as des choses que tu aimerais faire ?

Quand tout le monde a donné ce qu’il aimerait faire, Oscar affiche un sourire satisfait. C’est ainsi qu’ils partent ensemble. Ils montent en voiture et Edward les amène en centre-ville. Après s'être garé, tout le monde descend et Oscar prend son rôle de guide au sérieux. Il explique l’histoire de la ville, ce que représente la ville, la rivière Ness. Ceux qui connaissent ne disent rien, laissant l’Ecossais dans son élément. Il est si heureux que personne ne souhaite le couper.

made by lizzou – icons & gif by tumblr



L'échec est une réussite S'il en  sort une leçon. Sinon c'est  un echec

©️️ sensitive

Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 Hibou_11
Revenir en haut Aller en bas

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 352
Âge : 18 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy   Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 EmptyDim 2 Mai - 15:04


Rencontre enneigéEsther & EdwardAvec la nuit fragmentée qu'elle avait passée, Esther s'attendais à se réveiller dans un état proche de l'envie de meurtre, mais non, elle se sentais assez bien, malgré le manque flagrant de musique. Elle régla ce problème au moment où Oscar sortait de la salle de bain pour la saluer. -"Morning, Moonbeam." - "Morning, Sunshine." Encore l'une des nombres bêtise qui était venues de nulle part et qui était resté malgré les années. -"Alors, ton état ce matin?" -"Eveillé je dirais, c'est déjà pas mal." -"Mais courte." -"Visiblement." Elle haussa les épaules et prit ses affaires pour aller prendre une douche à son tour. Avec la musique, bien évidemment.

Contrairement au fait de parler, chanter sous la douche ne semble lui poser aucun problème. Ce qui est plutôt une bonne chose d'ailleurs, car les rares fois où la demoiselle ne se sent pas en état de chanter, cela se terminait en général assez mal. La musique la met de plutôt bonne humeur et même quand elle sort de la douche, elle se plie a la demande d'Oscar de mettre des vêtements passe-partout, non sans lever les yeux au ciel, mais sans trop râler. Plus qu'une journée de ça. Les vêtements, pas le voyage. Pour le voyage, Oscar avait raison, elle se plaisait bien là. Ça n'en rendait pas les choses plus facile, mais elle regrettait presque devoir rentrer en soirée.

Enfilant un jean noir, une chemise blanche (qui d'habitude va avec un corset, Oscar!) et un grand pull vert qui tombait au niveau des épaules, elle sortit de la salle de bain avec un froncement de nez en direction de son compagnon de chambre. Il en rit et lui offre un signe de tête en échange pour qu'ils aillent petit-déjeuner. Mary arriva peu après eux à la table et lança un sourire à Esther avant de faire la conversation aux deux. Entre son livre et un bol de céréales, il fallait dire qu'Esther n'était pas très réceptive à la conversation, mais il lui arrivait de hocher la tête par moment pour montrer qu'elle écoutait au moins un peu. Elle lève la tête quand le silence se fait à la table, cependant. Oscar se lève pour rejoindre la terrasse où se trouve Edward et Esther fronce les sourcils. Depuis quand il est la lui? Mary oscille entre des regards inquiets en sa direction, puis dans celle du duo extérieur et Esther se contente de hausser les épaules. En tout cas jusqu'à ce qu'elle voit Oscar taper du poing sur la table.

-"D'accord... Ça, c'est nouveau. Il a fait quoi pour mériter ça?" -"Je... J'en suis pas sûr à vrai dire, ça m'inquiète." -"Au moins, j'ai de quoi les prendre en photo s'ils en viennent aux mains." Esther prit un toast et croquant dedans avec le plus grand des désintérêts. -"Tu est toujours aussi... Matinale?" -"Le mot que tu cherches, c'est apathique. Et ça dépend." Mary lui demanda bien de quoi ça dépendait, mais la brune répondit seulement par un haussement d'épaules.

Esther a fini son toast quand les deux hommes reviennent près de la table et le brun lui fait un signe de la main auquel elle répond avec un vague signe de tête. Oscar prend la parole et Esther doit se faire violence pour ne pas ricaner quand il dit que certaines personnes ont besoin de calme. Un léger rictus se forme sur ses lèvres, mais elle le masque en lançant une recherche, penchée sur son téléphone. Elle entend les envies de chaqu'un et le rictus se transforme en sourire en coin quand Edward parle d'une librairie. Elle est dangereusement proche de la fin du roman de Dame Christie et il est hors de question de rentrer sans nouveaux livres de toute façon. Un nouveau silence s'installe et Esther réalise que c'est à elle. -"Oh.. Craig Phadrig." -"Tu veux voir les ruines?" -"La foret, t'as dit option tranquille." -"Es'... Ed' est en costume..." -"Vraiment? Je n'avais pas réalisé. S'il n'a pas envie de se salir, il peut très bien passer son tour. Sa voiture aussi, elle est tranquille." Oscar secoue la tête en réponse au ton un peu trop sarcastique de la demoiselle et elle lève les yeux.

Ce n'est pas tant le fait qu'elle le veuille loin, en fait elle n'a pas grand chose contre le brun, c'est plus qu'elle n'a pas envie de mettre les manières ou d'expliquer en longueur son choix. D'un vague signe de la main, elle fait signe au bon de mettre sa journée en route, et malgré l'apathie, elle arrive à lui offrir un semblant de sourire qu'il retourne aussi vite. Il la connaît, elle ne pense pas a mal et il le sait, n'est-ce pas? Le groupe sort de l'hôtel, monte en voiture et Esther en profite pour terminer le roman qu'elle avait commencé deux jours plus tôt. La fin d'un livre n'arrangeait jamais son apathie, mais au moins, elle ne durerait pas très longtemps. Elle ne fait pas vraiment attention à l'histoire de la ville ou des explications du blond, elle en profite pour envoyer un message à Eve, lui disant que si elle a apprécié le livre (et qu'elle était surprise par la fin), les romans policiers n'étaient définitivement pas son truc. Elle lui passa également le bonjour d'Oscar, car s'il ne l'avait pas dit, il le ferait dès qu'il savait que la brune avait parlé à leur amie. Elle commença à faire plus attention quand il parlait du lac, brisant petit à petit son apathie pour laisser place à un état neutre, voir légèrement positif.

:copyright:️️ DABEILLE



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Revenir en haut Aller en bas

Edward Murphy
Edward Murphy
Commerce

Parchemins : 360
Âge : 25 ans (14 Août 1990)
Actuellement : Propriétaire du Hibou Enflammé/Barman


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 15


Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy   Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 EmptyHier à 6:45



Rencontre enneigée..
Feat Esther



Le signe de la tête d'Esther ne semble pas déranger le sorcier, au contraire. Il apprécie ce salut sans prétendue politesse. Il se contente de remettre sa main dans la poche et écoute Oscar ainsi que les propositions des autres. Celle de Mary ne l'étonne pas. Oscar c'est logique. Mais il doit avouer être surpris par celle d'Esther. La forêt. Il doit avouer ne pas avoir un rapport très amical avec une nature aussi sauvage, après tout, c'est un rat des villes, pas des champs. Étonnamment, l'idée ne lui déplaît pas le moins du monde. La remarque d'Oscar sur son costume fait hausser les sourcils au brun. Il attend que la plus jeune réponde avant d'en rajouter une couche.

-Je n'ai pas 4 ans, Oscar. Je sais laver mon linge tu sais. Certes je n'aime pas me salir mais c'est une activité chacun. Elle a choisi la sienne, je ne vois pas pourquoi ma tenue serait une raison de lui faire changer d'avis.
-très bien… Si tu le dis. Alors allons-y.

Au volant de sa voiture, Edward se sent plutôt bien. Sa conduite est plus lente que son habituelle course. Les paysages sont beaux alors il profite pour regarder autour de lui. Le sorcier circule dans les rues comme le font la plupart des touristes. Autrement dit, il emmerde le monde. Il finit par s'arrêter en centre-ville. Oscar lui propose de passer d'abord à son château. Il y a un parking et ça leur évitera de monter à pied. Le Londonien hausse les épaules et redémarre, se laissant guider par les directives de son GPS humain. En effet, monter à pied aurait demandé une bonne heure.

-Voilà, c'est ici.

Edward prend une place libre. Il n'y a pas grand monde, c'est parfait, il aura le temps de se réveiller tranquillement. C'est peine perdue cela dit car à peine les murs en vue, Oscar raconte l'histoire de ce château. Le serpentard écoute d'une oreille distraite et observe le paysage. Ça lui rappelle un peu poudlard. Le temps surtout. L'ambiance de l'Écosse n'est pas tout à fait la même que l'Angleterre mais c'est appréciable. Il inspire une grande bouffée d'air et admire la ville qu'il surplombe. Ils voient loin également. La nature est intéressante.

Oscar pointe une forêt du doigt. Mais Oscar lui informe que non. Elle celle que veux visiter la brune n'est pas là. Elle se situe beaucoup plus loin de la ville. Edward suppose que c'est celle qu'Esther veut voir sinon il n'y mettrai pas tant de joie.
Le grand brun est perdu dans la contemplation du paysage appuyé sur la rambarde quand il entend un "hop, c'est dans la boîte". Il se tourne vers Esther.

-Qu'est-ce qui se trouve dans la boîte ?

Il remarque alors son appareil photo dans les mains d'Oscar, qui affiche un sourire idiot. Soupirant, il ne préfère pas s'énerver et retombe dans l'observation du lieu.

-Tu vas me faire la tête longtemps ?

Edward s'éloigne sans répondre et sort une cigarette en se dirigeant vers l'infrastructure. Il pose une main sur le mur avant de marcher un peu. Le regard des autres lui fait bizarre, mais il n'en a pas vraiment grand chose à faire. N'ont ils donc jamais vu un mec en costume proche d'un château…?

Ne trouvant pas de poubelle, il attrape sa petite boîte et y glisse son mégot avant de la fermer de nouveau. Il retourne ensuite avec les autres et passe son bras sur les épaules de son meilleur ami et le serre doucement. Signe qu'il ne lui en veut pas. Quand c'est entré dans la caboche d'Oscar, l'observe.

-On ne visite pas ? Tu nous a fait venir ici pour rester immobile devant un château ?
-c'était surtout pour le panorama que je vous ai amené ici.

Edward hausse un sourcil mais ne trouve rien à dire. Ça fait maintenant un petit moment qu'ils sont là et lorsque Oscar remarque la lassitude d'Edward, il propose de descendre à la bibliothèque.

-Ça me va. Allons y… Si ça convient à tout le monde.. Demande Edward en passant son regard sur les deux femmes.

made by lizzou – icons & gif by tumblr



L'échec est une réussite S'il en  sort une leçon. Sinon c'est  un echec

©️️ sensitive

Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 Hibou_11
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy   Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: