Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Nike Waffle One – Chaussure pour Homme
65.97 € 109.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 471
Âge : 19 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 25
FACECLAIM: Emily Rudd


Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 5 Empty
Ξ Sujet: Re: Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy   Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 5 EmptyDim 28 Nov - 7:58


Rencontre enneigéEsther & Edward Les paroles de l'homme ont tendance à mettre la brune mal à l'aise. Non pas que ce soit de sa faute, au contraire, car il a très probablement raison. -"Merci pour lui." Était franchement tout ce qu'elle trouve à dire.  Fidèle a elle-même, elle n'avait pas vraiment fait attention à ce qu'il s'était passé sur la colline. Elle avait eu de la neige, de l'air, de la musique et la compagnie d'Oscar et le reste n'avait eu que très peu d'importance. Se mordant la lèvre, une partie d'elle se reprochait de ne pas remarquer les choses les plus simples. Ironiquement, elle n'avait pourtant jamais eu de mal avec les choses considéré comme compliquées.

Les explications du brun concernant sa présence la rassurent en grande partie. Non pas parce qu'il signifie qu'elle ne le dérange pas, mais parce que de fait, elle n'impose sa présence a personne, et personne ne l'impose non plus. Elle se retient de lui dire qu'il n'y a rien de mal à être égoïste par moments, après tout, elle n'est pas là pour philosopher et ça ne la regarde pas. De là à dire qu'il a appris à la connaître, c'était également un peu exagéré, mais elle supposait que cela partait d'une bonne intention, et étrangement, entendre ça lui faisait plaisir. Juste un tout petit peu. En même temps, il venait effectivement de la délester du seul soucis qui aurait pu apparaître si Oscar ou Mary lui avait demander de rester. Elle ne s'était pas vu prendre hypothétiquement Edward à part pour lui parler de la demande des deux électrons libres, encore moins pour lui en parler devant les blonds en question. Si la veille était une indication, ils auraient été capables de le pousser à accepter.

Quand il se tourne pour lui faire face, les paroles de l'homme peignent un sourire en coin sur le visage de la demoiselle. -"Et puis ce serait dommage de vous quitter avant de prendre la revanche?" C'était plus simple de lancer une plaisanterie. Plus léger aussi, car si elle devait être sérieuse, elle devrait le remercier. À nouveau. Deux fois en deux jours étaient déjà un peu trop pour la brune. Elle reprit un semblant de sérieux en se concentrant sur la béchamel, mais son sourire ne la quitta pas pour autant. "L'ajout de lait, a priori la même quantité que pour la farine ou le beurre, mais tu peux en ajouter un peu plus si c'est trop épais." Il lui montre la casserole et elle hoche la tête. Force-lui était d'admettre qu'il s'en sortait mieux qu'elle sur ce coup. Ce n'était pas la première fois qu'elle avait dû faire une béchamel, mais elle avait rarement la patience de mélanger jusqu'à ce que ce soit homogène. Il n'était pas rare qu'elle passe dans la sauce avec un mixer ou autre chose trouvée dans la cuisine.

Quand Edward en eut enfin fini avec la béchamel et qu'il lui tendit la casserole, elle lui sourit avant de faire couler le tout sur la Moussaka et de la mettre au four. -"A peu près... 50-55 minutes..." Dit-elle à haute voix. Ce n'était pas dirigé vers le brun, elle avait juste commencée à parler seule dans son indécision. À la maison, c'était une heure, mais seule, elle préférait éviter toute brûlure potentielle. Le cas échéant, elle pouvait toujours remettre le plat au four si ce n'était pas assez cuit. Se tournant ensuite vers Edward, elle hausse les épaules et les sourcils. Maintenant que le plat est terminé, elle ne sait plus trop quoi dire et un moment de silence s'installe.

Après quelques secondes à se regarder dans le blanc des yeux, elle quitte la cuisine, s'arrêtant dans l'encadrement de la porte pour lui demander s'il reste là. Pas moins d'une seconde après avoir quitté la cuisine, elle se pose à coter d'Oscar, assis sur un fauteuil. -"Un peu moins d'une heure, tu viens faire un tour?" -"Il fait froid dehors, tu sais." -"Prend une veste?" Le blond soupire avec un sourire, mais se lève et la brune sourit, satisfaite. Sortant son téléphone de son sac, au sol, elle lance une musique et pose le téléphone dans sa poche arrière, avant de se lever à son tour et de passer la porte quand Oscar l'ouvre. Une fois dehors, elle prend une grande inspiration, tend les bras et ferme les yeux. L'ancien Poufsouffle a raison, il fait froid, mais pas aussi froid que le matin même et la brune muse quand elle voit la condensation de sa respiration. Elle marche sans direction précise, Oscar à ses côtés, qui ouvre la bouche par intermittence pour dire quelque chose, avant de la refermer sans un mot.

Quand la musique change, Esther se met à chanter avec en souriant à Oscar, et il joint peu après. Au moins, la brune peut toujours compter sur sa playlist pour régler ses problèmes, ou ignorer le monde. Ce qui est beaucoup moins possible a Poudlard, malheureusement. -"Es', j'ai besoin de te parler de quelque chose." -"Je t'écoute." -"Ma famille d'accueil m'a menti..."  La confusion de la brune est assez évidente quand elle lève les sourcils. Sentent que la conversation semble compliqué, elle coupe la musique depuis sa poche avant de lui... Répondre? Requiert-t-il seulement une réponse? Vas-y à l'instinct, Oscar te connaît, il ne va pas mal le prendre. -"Menti? Comment ça? Que s'est-il passé?" -"Ils connaissent mon père. Mon père biologique. Ils le connaissent très bien même, puisqu'ils font partie de la même famille. Ils m'ont prévenu il y a quelques jours." Oscar n'a jamais été le type de personnes a laissé des émotions négatives prendre le dessus, mais sa voix, sur le moment, avait quelque chose de doux amère et avait pour conséquence que même si elle ne connaissait pas toute l'histoire, ou qu'elle ne comprenais sans doute pas tout, elle commençait déjà à sentir sa propre colère. -"Attend, que je comprenne bien, ta famille, les gens qui t'ont élevés, ont mis 22 ans à te dire qu'en fait, ils ne t'ont pas adoptés ou accueillis, que tu est juste gardé par un autre membre de ta famille d'origine?" Le blond hoche la tête et Esther souffle du nez. -"Si tu me dis qu'ils ont réagis comme si ce n'était pas si grave, j'vais me les faire." Il hausse les épaules et la brune évite de son mieux cédé a son coté pyromane en se concentrant sur Oscar.

Secouant la tête pour elle-même, elle soupire. -"Et maintenant, il se passe quoi?" -"Je ne sais pas, je veux dire, ils restent ma famille, mais..." -"Personne peut te forcer à les voir si tu le veux pas, Oz'." Bien sûr qu'elle allait dire ça, vu que c'était le comportement qu'elle avait adopté avec Eustache. En ce qui la concernait, oui, Eustache était son géniteur, mais il n'avait plus été son père depuis très longtemps et elle avait fini par revoir sa définition de famille. "Ta famille, elle est dans cette pièce." Continua Esther en pointant la maison du doigt. "Tu l'as choisie et elle ne va nulle part. Pour le moment, ça suffit, tu crois pas?" Au final, les choix qu'il ferait ne regardait que lui, mais pour le moment, une pause ferait du bien. Autant à lui qu'a tout le monde, semblait-t 'il. Oscar lui répondit en la prenant dans ses bras, probablement avec plus de force que nécessaire, mais au moins, elle savait que ce qu'elle avait dit était ce qu'il avait besoin d'entendre, en tout cas en partie.

Quand enfin il la relâcha, il la regardait avec un sérieux qui était peu habituel. Un sérieux qu'il gardait d'habitude quand elle se mettait dans une situation compliquée, voire même dangereuse. -"Et toi." -"Moi?" -"Toi aussi, tu fais partie de ma famille. Traite-moi d'égoïste si tu veux, mais je veux que tu restes." -"D'accord." -"D'accord?" -"Oui, d'accord." -"Aussi facilement que ça?" -"Je t'ai devancer." Elle dut immédiatement secouer la tête cependant. Ce n'était pas exact. "C'est inexact. Edward t'a devancé. J'ignore comment, mais il savait, et il m'a dit que je ne dérangeais personne. Je n'ai pas de raison de refuser, du coup." Encore une fois, le blond la prit dans les bras et cette fois-ci, il allait jusqu'à la soulever, ce qui la fit rire. Sans doute remercierait-il son ami plus tard. -"Tu va finir par m'étouffer avant la fin des vacances, à ce train-là." Lança elle en plaisantant pour qu'il la lâche. "Maintenant, il reste à prévenir Mary." Ni une, ni deux, Oscar la pris par le bras et couru en direction de la maison. Ballotée, ou presque, Esther se dit avec amusement que ces vacances risquait d'être longues.
:copyright:️️ DABEILLE



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 5 Poudla10
Revenir en haut Aller en bas

Edward Murphy
Edward Murphy
Commerce

Parchemins : 394
Âge : 26 ans (14 Août 1990)
Actuellement : Propriétaire du Hibou Enflammé/Barman


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 27
FACECLAIM: Hale Appelman


Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 5 Empty
Ξ Sujet: Re: Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy   Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 5 EmptyVen 22 Avr - 19:29



Rencontre enneigée..
Feat Esther


Edward reste silencieux aux remerciements d'Esther. Il n'y a pas vraiment de raison à ce qu'elle soit reconnaissante pour quelque chose qu'il fait pour son meilleur ami, mais peut être que ça lui fait plaisir d'exprimer sa gratitude ? Il hausse les épaules avec nonchalance et son regard se vide d'émotions pendant un court instant de réflexion. Ou alors il est passé à côté de quelque chose ? Peu importe.

Il bute légèrement sur la plaisanterie d'Esther essayant de se souvenir de quoi elle parle.

-Oh… est le seul mot qui sort de sa bouche alors qu'il se souvient de qu'elle vengeance il est question. Il se gratte la tête avec une fausse gêne et un sourire narquois avant de sauter sur l'occasion de changer de sujet et de finir cette béchamel.  Mélanger des aliments plutôt liquides est étrangement satisfaisant pour l'homme qui y met de la bonne volonté. Quand c'est terminé, il montre son travail à la cheffe cuistot qui valide sa béchamel. Il sourit, fier de lui. Il l'observe faire la suite et mettre tout ça au four. Est ce qu'elle a dit à haute voix pour lui… ou..? Il semblerait que non car elle ne le regarde pas. Hésitant, il ne sait pas trop si cette fois il peut enfin nettoyer la vaisselle sale…

Esther sort mais s'arrête un instant pour lui demander s'il reste en cuisine. Il hoche la tête. L'idée de laisser ce bazar sale ne lui plaît pas le moins du monde, il va rester pour nettoyer. Quand il est enfin seul avec lui-même , il soupire de soulagement. Un sentiment de quiétude le prend alors que le poids de la pression disparaît lentement. Foster est la plus calme du groupe, c'est la seule raison pour laquelle il ne voit aucun dérangement dans sa présence. Il regarde ses mains et un nouveau soupir le prend. Il a la flemme… c'est rare, mais il sort sa baguette pour nettoyer la céramique et les ustensiles qu'ils ont utilisés avant de lancer un sortilège pour les sécher et les ranger. Finalement il sort pour retrouver les autres mais il ne voit que Mary devant un morceau de bois. Une nouvelle future création sans doute.

-Ou sont les deux autres ?
-Ils sont sortis pour discuter, je crois.
-Tu es bien calme.
-Ça m'arrive tu sais bien, surtout quand je suis sur un objet. Tu veux t'installer ?

Edward ne se le fait pas prier. Il s'assoie à côté de Mary et sa tête vient doucement se poser sur l'épaule de son amie. Il sait que ça lui arrive en effet. Et ce sont les moments qu'il apprécie particulièrement. Il se sent à l'aise. Il sait pertinemment qu'ils passent facilement pour un couple lorsqu'ils sont comme ça, et Edward, même s'il le nie en bloc à, pendant longtemps ressenti beaucoup plus de choses envers la blonde qu'il ne se l'avouera jamais. Cependant, leur relation aussi fusionnelle soit telle n'est que de l'amitié. Forte certes, mais Mary est attirée par les femme et lui-même fui l'amour.

Il ferme les yeux et se serait endormi si les plus jeunes n'étaient pas revenus. En temps normal, face à une personne étrangère à son cocon il se serait redresser brusquement pour éviter de montrer cette part fragile de lui mais en l'occurrence Esther les a déjà vu ainsi.

Il sourit quand son regard se porte sur Oscar. Ce dernier semble plus léger et de nouveau avec son énergie habituelle. Tant mieux. Il a enfin pu dire ce qu'il avait sur le cœur.

-Du coup tu vas récupérer tes affaires quand ?
-Je n'ai pas d'affaire à récupérer, qu'est-ce que… attends… C'est à Esther que tu parles ? C'est vrai ? Tu restes encore ? C'est super ! On va faire plein de choses !

Edward fut obligé de se redresser pour éviter de prendre un coup involontaire de la part de l'ancienne Serpentard. Son objet en construction dans la main manque de devenir un projectile alors qu'elle exprime sa joie. Le brun attrape son bras pour éviter à Esther de recevoir un boulet de canon. Il l'a lâche seulement quand elle se calme. Les garçons échangent un regard où l'un remercie l'autre. Oscar semble savoir ce qu'a fait son ami, mais il sait que ce dernier a vraiment besoin de silence, ou du moins, pas de trop grande exclamation..

made by lizzou – icons & gif by tumblr



L'échec est une réussite S'il en  sort une leçon. Sinon c'est  un echec

©️️ sensitive

Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 5 Hibou_11
Revenir en haut Aller en bas

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 471
Âge : 19 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 25
FACECLAIM: Emily Rudd


Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 5 Empty
Ξ Sujet: Re: Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy   Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 5 EmptyJeu 23 Juin - 18:00


Rencontre enneigéEsther & Edward Oscar ne lâcha le bras de la brune qu'une fois la porte traversée et cette dernière s'étira le bras pour se le réapproprier. Les deux autres étaient très proches l'un de l'autre et pour la première fois depuis sa rencontre avec le duo, tout avait l'air calme et apaisant. C'était à la fois étrange et réconfortant pour la brune, et elle en profita pour fermer la porte, après un dernier regard sur l'extérieur enneigée. Elle haussa les épaules à la question du brun, voulant s'asseoir avant de prévoir ce qu'elle devait faire, mais la blonde part au quart de tour, et Esther fait machinalement un pas en arrière, avant secouée la tête, vaguement amusée.

-"Tu vas finir par blesser quelqu'un." Souffle-t'elle avec un léger sourire. Ce n'était pas forcément facile pour la brune de rester calme avec Mary. Elle était aussi electron libre qu'Oscar et visiblement, sans aucune mauvaise intention, mais comme elle ne la connaissait pas, le moindre mouvement brusque rendait Esther tendue. C'était également le cas avec Edward, mais ce dernier était plus calme et surtout, distant. "Je pensais le faire après le repas, ça risque de ne pas être de tout repos, alors le plus tôt sera le mieux." -"Tu as besoin d'aide?" -"Sans doute, mais je pensais demander à Mary." -"Me demander quoi?" -"De transplaner avec moi jusque chez moi. Mon frère n'aime pas Oscar et je suis à peu près sûr que je me fais assigner à résidence si ma mère voit Edward." -"A ce point?" Esther hocha la tête. -"Ma mère est... Disons protectrice." Oscar toussa faussement, et un "étouffante" se glissa dans les toussotements, ce qui fit rire Esther sous cape. -"Oui, ça aussi." A force de commentaires, Oscar en connaissait un rayon sur la famille de la plus jeune, sans jamais avoir eu besoin de les rencontrer. Bien sûr, il avait déjà vu Erwin plus d'une fois pendant sa première année, mais ce dernier avait décidé de royalement ignorer l'existence du blond. Il y eut un moment de flottement et elle appela la blonde pour avoir sa réponse. -"Oh, oui je viens avec plaisir." La brune lui sourit et sans demander son reste, elle alla chercher l'un de ses nouveaux livres et s'installa dans le fauteuil le plus proche de la sortie en attendant que le repas soit prêt.

Esther ne sort le nez de son livre que quand l'alarme pour le four sonne et prend la première chose qui lui passe par la main pour s'en servir de marque-page, avant de se rendre la cuisine. En arrivant au pas de la porte, elle voit qu'on l'a devancée, et que quelqu'un est déjà en train de sortir le plat du four. Avec un sourire en coin, elle lève les mains et après un instant, se retourne pour rejoindre la table. Une fois le plat posé à table et tout le monde servi, le repas se passe plutôt calmement. Plus calmement que celui de la veille, en tout cas, ce qui n'est pas vraiment difficile. -"Tu cuisine souvent?" Demanda Mary, visiblement jamais a court de questions. -"Oui et non? Disons que j'aime faire des expériences, que ce soit en cuisine ou en potions." -"Ou avec le matériel de science d'Eve." Avec un pouffement de rire, Esther cache un peu plus son visage vers son assiette. -"J'ai fait sauter une de ces fioles la semaine dernière... Rappelle-moi que je dois lui racheter un kit avant la fin des vacances, tu veux?" Declare-t'elle sous le rire d'Oscar, qui secoue la tête. -"T'es pas possible." Elle n'y répondis qu'avec un sourire, bien trop fière d'elle.

Peu après le repas, Esther pris son sac et les affaires qu'elle avait achetée dans la matinée et attendis patiemment que Mary la rejoigne. Oscar lui prit doucement le bras et elle lui répondit avec un sourire forcé. -"Tu est sûre que ça ira?" -"Ce n'est qu'un mauvais moment a passer." Eulalie n'était pas la femme la plus souple, surtout quand il s'agissait de ses enfants, et il ne fallait pas s'attendre à ce qu'Erwin prenne bien l'envie de sa sœur de rester loin pendant deux semaines. Reculant pour pouvoir partir, elle prit son sac sur le dos avant de tendre son bras a la blonde. Avant de transplaner avec la blonde, elle lâche un dernier sourire en coin pour alléger la mine d'Oscar. -"Tu m'a déjà vu ne pas avoir ce que je voulais?" Avec ça, elle transplane sans demander son reste et a juste le temps de voir le demi-sourire d'Oscar laisser place à un profond soupir.

Esther et Mary atterrirent dans le jardin du manoir et la brune indiqua tout de suite à la blonde un banc où elle pourrait s'asseoir. -"Attend moi ici, s'il te plaît." Idéalement, la brune voulait éviter toute interaction entre sa famille et les amis d'Oscar. Le cas échéant, Mary avait été le choix le plus sûr, et évitait également les probables inquiétudes d'Oscar si elle choisissait d'y aller seule. Elle prit une longue inspiration avant de passer la porte, sa posture plus tendue. -"Tu est en avance. Ça ne s'est pas bien passée?" Eulalie était assise dans le grand salon avec un livre, un sourcil levé. -"En fait, ça se passe très bien, on m'a proposé de rester jusqu'à la fin des vacances." Eulalie plissa les yeux et elle posa le livre a coté d'elle. -"Et tu as acceptée?" La brune hocha la tête, prête à devoir argumenter pendant une heure.

[...]

Esther sortit de la maison avec deux valises argentées, pris place en face de Mary et soupira lourdement. Devoir plaider sa cause auprès d'Eulalie n'était jamais simple. La mère de famille avait trop souvent eu peur de perdre ses enfants que le manoir donnait parfois l'impression d'être une prison. Quand enfin, elle eut l'accord réticent de sa mère, et qu'elle était en train de faire ses valises dans sa chambre, c'est Erwin qui lui donnait envie de crier. Ce n'était pas sa faute, mais Erwin avait cette façon de la faire se sentir coupable à chaque fois qu'elle était loin. Fut une époque, ils avaient été tous les deux contre tous, et c'était encore souvent le cas, alors quand l'un était sans l'autre, ils se sentaient d'autant plus isolés. Esther avait toujours été plus douée pour se distraire que son frère, parfois, à l'excès, mais quand elle devait faire face à sa solitude à lui, elle avait envie de pleurer. Ses yeux étaient encore un peu rouge une fois à l'extérieur, mais Mary eu la présence d'esprit de ne rien demander, ni de commenter. Entre le stress que provoquait sa mère et le visage de son frère, la brune avait craquée. Le froid mordait son visage et elle pris une grande inspiration avant de s'adresser a la blonde. -"Navrée de t'avoir fait attendre ici, tu peux nous ramener?" -"Oh, oui, bien sûr, si tu me donnes ton bras."

De retour à leur point de départ, Mary s'annonça aux garçons, mais la brune resta en retrait, les yeux vers le sol. Il ne fallu pas une seconde au blond pour la rejoindre et tenter de la réconforter, mais la brune secoua la tête. -"Ça va aller, je vais monter. Je vous rejoindrais plus tard." Avec ça, elle pris ses valises sans laisser aux autres le temps de réagir et monta les escaliers. Sur le chemin, elle pouvait entendre la blonde demander des explications à Oscar, mais s'éloigna trop pour entendre une réponse.

[...]

Allongée sur le lit, la Serpentard regardait le plafond. Quiconque avait eu l'idée de peindre ce plafond en noir était un génie. D'un coup de baguette, Esther fit apparaître des lumière qui se mouvaient d'un bout à l'autre de la pièce, et ferma les rideaux. Ce n'était pas vraiment un ciel étoilé, s'en était même loin, mais ça la calmait au moins un peu. Elle pouvait faire semblant qu'il était déjà tard et qu'elle était dehors, a même le sol en train de faire une carte mentale du ciel. Quelque part entre deux étoiles, elle s'endormit pour se réveiller quelques heures plus tard. Avec un soupir, elle se rendit dans la salle de bain et s'arrêta devant l'évier pour se passer de l'eau sur le visage. Elle avait vraiment l'impression de voir une version terne et morose d'elle-même dans la glace et secoua la tête. Bien décidée à se redonner des couleurs, elle partit fouiller dans ses valises et se mit au travail.

Ce n'est qu'en début de soirée qu'elle ressort de sa chambre pour rejoindre les autres. Oscar, assis a la place qu'elle occupait plutôt dans la journée, était le premier a lever son nez vers l'escalier pour la voir et resta bouche bée pendant un quart de seconde avant de lui offrir le plus grand des sourires. -"Wow, vert!" -"Vert." Répéta l'ancienne brune avec un petit sourire. Elle avait teint ses cheveux bruns façon moldue, et ils étaient à présent d'un vert sombre. Pas totalement certaine de ce qu'elle était en train de faire, certaines mèches avaient pris une teinte plus claire, mais dans l'ensemble, le résultat lui avait vraiment plu. Dans la foulée, elle avait également coupé dans ses cheveux. Ils s'arrêtaient à présent juste au-dessus de ses épaules, ce qu'elle regretterait sans doute quand elle danserait, mais en cet instant, elle en était pleinement satisfaite. -"Comment tu te sens?" -"Mieux. J'me sens mieux." Le blond entoura ses épaules d'un bras, tout sourire, et la plus jeune eu un rire en le voyant faire le pitre devant les deux autres. Une fois un semblant de calme revenu, Esther lui donna un léger coup d'épaule avant de prendre la parole. -"Alors, c'est quoi la suite?"

:copyright:️️ DABEILLE



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 5 Poudla10
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 5 Empty
Ξ Sujet: Re: Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy   Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Un livre et un thé ♦ Edward Murphy
» Serpents et citrouille ♦ Edward Murphy
» { Dimanche enneigé - - - PV
» Par un beau matin enneigé... {PV}
» Rendez vous enneigé -pv-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: