Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 [THEME PV] De l'ombre et de la lumière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alexandre Symphonie
Alexandre Symphonie
Gryffondor

Parchemins : 179
Âge : 14 ans (3 juin 2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[THEME PV] De l'ombre et de la lumière. Empty
Ξ Sujet: [THEME PV] De l'ombre et de la lumière.   [THEME PV] De l'ombre et de la lumière. EmptyLun 1 Mar - 18:06


De l'ombre et de la lumière.
Alexandre + Estefania
De l'ombre ou de la lumière
Lequel des deux nous éclaire
Je marche vers le soleil
Dans les couleurs de l'hiver

De l'ombre ou de la lumière
Depuis le temps que j'espère
Retrouver dans un sourire
Toutes les lois de l'univers
Les troisièmes années avaient eu des coiffeuses magiques, le truc bien relou à transporter – surtout pour les maisons qui se trouvaient en hauteur ! -. Alex’ avait cependant pris son carton sans protester en fin de journée, l’avait monté dans sa salle commune puis dans son dortoir et l’avait laissé sans l’ouvrir près de son lit. On aurait pu penser qu’en tant que cousin de Viska, il ferait un esclandre, mais ce n’était pas dans le caractère d’Alexandre de s’emporter sauf contre Nate en fait, allez savoir pourquoi. Le jeune homme s’inquiétait assez peu des agissements de MS pour le moment, ce qui le préoccupait c’était que sa cousine était encore sujette aux crises d’angoisse (mais plus de destruction de tout ce qui lui passait sous la main, il supposait que c’était toujours ça de pris), que sa mère n’était pas exactement très en forme non plus et qu’au milieu de tout ça, son sentiment d’impuissance allait croissant.

Il descendit ensuite les escaliers et eut la bonne surprise d’apercevoir sa petite amie assise sur un des fauteuils de la salle commune. Il s’approcha « Salut toi ! » et l’embrassa furtivement. Il s’assit sur l’accoudoir en soupirant. « Tu as eu ton cadeau de la part de l’abominable femme en mauve ? Je viens d’aller déposer le mien dans ma chambre, mais je ne pense pas le monter. Même si on oublie l’expéditeur, qu’est-ce que je ferais d’une coiffeuse magique franchement ? » Il haussa les épaules : il lui semblait qu’au niveau de son apparence, il s’en sortait bien sans l’aide d’un miroir qui lui filerait des conseils, merci bien ! Cette petite poussée d’ego (inhabituelle) lui fit passer la main dans ses cheveux coupés ras.

Soit dit en passant, si Freja avait vraiment voulu faire plaisir à Viska (et par extension à lui), elle aurait mieux fait de leur livrer son oncle. Ça, ça aurait été un cadeau qu’il aurait accueilli avec des hourra, même s’il venait de Magicis Sacra ! « Je ne sais pas si l’information a déjà fait le tour du château mais Viska a eu un cadeau supplémentaire, une baguette magique ensorcelée : elle ne peut ni la casser, ni la brûler, ni la jeter, elle lui revient toujours en main. Et, attention, le détail qui finit d’agacer : il y a une rose sur le manche et elle est blanche ! Ce qui est sa deuxième couleur de prédilection après le rose – et va savoir pourquoi, ce détail a eu l’air de la marquer plus que le reste -. »  Une baguette rose ça aurait pu être amusant remarquez, mais ce n’était sûrement pas assez classe aux yeux de ces poseurs de Magicis Sacra.

Il se sentait subitement assez las… mais, heureusement, il y avait toujours les moments qu’il passait avec Stef pour lui remonter un peu le moral. Ils étaient aussi les seuls en dehors des cours où il n’était pas avec ses cousins… remarquez qu’à cet égard, il avait échangé la surveillance de Chiara par celle de Viska, il fallait croire que ce n’était pas son année… mais maintenant il regrettait un peu le premier trimestre lorsque son principal souci était d’éviter à la Serdaigle de se faire frapper à cause de son sale caractère. C’était quand même moins stressant que de rattraper Viska qui s’évanouissait plusieurs fois par jour…

« Quino a eu une plume à révision, tu penses qu’il va l’utiliser ? Les quelques Poufsouffle que j’ai croisés n’avaient pas l’air très enclins à ce servir de tout ce fatras. » En même temps, le Poufsouffle était loyal, donc occuper des cadeaux de l’ennemi, c’était normal que ça ne le botte pas. À Gryffondor, en revanche, Alex’ était moins sûr que tout le monde mette les cadeaux au placard. Après tout, la plupart connaissait à peine Viska – mais Victoire allait sûrement veiller au grain ! -.

647
(c) princessecapricieuse


FLORISSONE

Mister Poudlard 2015

Alexandre Symphonie

Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 598
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


[THEME PV] De l'ombre et de la lumière. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] De l'ombre et de la lumière.   [THEME PV] De l'ombre et de la lumière. EmptyJeu 4 Mar - 21:53


De l'ombre et de la lumière
Estefanía + Alexandre
Mai 2016
(c) princessecapricieuse


Stef avait passé de longues minutes à observer Biscotte - le hibou dressé que Magicis Sacra avait décidé de lui laisser sur les bras, et qu'elle n'avait - évidemment - pas pu s'empêcher de nommer - ce n'était même pas un vrai nom, c'était juste le sobriquet par défaut qu'elle donnait à tous les potentiels animaux de compagnie qu'elle croisait on l'appelle la klepto des chiots, en alternance avec Croquette, douce appellation qui ne pouvait décidément que convenir à un canidé, et non pas à un volatil. Outre le fait qu'elle avait déjà Mona, qu'elle partageait certes avec ses frères et sa sœur, mais qui faisait très bien son travail - pauvre bête -, elle n'avait pas envie d'accepter un cadeau de MS. Elle avait bien essayé de le refuser quand on le lui avait mis sous le nez, mais les profs avaient l'outrecuidance de dire que c'était le genre de cadeau auquel on ne pouvait pas dire non. Comme si Blomberg allait se pointer à Poudlard en personne parce qu'Estefanía Kostas n'avait pas gardé son nouveau pigeon. Ridicule.

Seulement, un hibou, c'était un être vivant, donc elle ne pouvait pas exactement le balancer au fond d'une malle et ne plus y penser. Pour l'heure, elle était donc allée déposer Biscotte à la Volière, en songeant qu'un animal ne pouvait pas être mauvais de manière inhérente, et qu'a minima, cette pauvre Biscotte méritait la compagnie de ses confrères - quand bien même elle avait l'air nettement plus sophistiquée que la plupart des volatils qui résidaient à la Volière. Il avait semblé à Stef percevoir une lueur d'offense dans les yeux du hibou lorsqu'elle l'avait déposé sur un perchoir, à côté d'une chouette effraie à l'air vaguement négligé - si tenté qu'un oiseau puisse être qualifié de négligé. "J'y peux rien moi !" marmonna-t-elle à Biscotte avec mécontentement, avant de se préparer à quitter la Volière sous un hululement courroucé. Puis au dernier moment, elle changea d'avis, et se détournant assurément de Biscotte, elle chercha plutôt Mona des yeux. Tendant doucement la main au hibou des Kostas, elle la récupéra pour l'emmener avec elle.

Exaspérée par cet aller-retour, et la notion qu'elle était désormais détentrice d'un hibou homologué Blomberg, elle suivit son bonhomme de chemin jusqu'à la salle commune de Gryffondor, où elle s'installa d'autorité à sa place favorite, près de l'une des fenêtres donnant sur le parc et où Mona pouvait patienter. Quitte à avoir fait le long chemin jusqu'à la Volière, autant en profiter pour envoyer le fameux bulletin mensuel (voire parfois bimensuel) aux parents, et faire un vague pied de nez à Blomberg en utilisant son propre hibou. La tête penchée sur son parchemin, elle réfléchissait aux sujets qu'elle allait aborder - "Gabriel ne parle que de ses ASPICs, Quino n'a toujours pas été renvoyé, Tina ne s'est pris aucun mur de mémoire récente" - lorsqu'elle entendit la voix de son petit-ami. Levant la tête, un sourire vînt aussitôt étirer ses lèvres.

« Tu as eu une coiffeuse ? » répéta-t-elle en arquant un sourcil. Pas qu'Alexandre ne prenne pas soin de lui - elle se voyait difficilement sortir avec un souillon un beau compliment pour Alexandre - mais de là à s'installer face à sa coiffeuse magique tous les matins... « Elle n'est même pas montée ? Ils se la jouent IKEA ou quoi, le minimum pour une organisation qui prône la magie par dessus tout, ça serait de t'envoyer un truc qui se monte tout seul... » déclara-t-elle en secouant la tête avec incrédulité. Puis, concernant son propre "cadeau": « Ils m'ont offert un hibou, t'imagines ? Alors que j'ai déjà Mona » Elle désigna la bestiole du pouce : elle était actuellement occupée à tapoter un coin de fenêtre du bec. « Et que c'est un être vivant, je ne vais pas pouvoir juste m'en débarrasser ! En plus, qui sait ce qu'ils ont appris à ces hiboux. Si ça se trouve c'est leur nouvelle arme d'espionnage. Au lieu d'aller livrer nos lettres direct, ils vont aller faire un petit tour par le QG de MS pour que les petites mains de Blomberg puissent lire nos courriers. Grand bien leur en fasse s'ils veulent avoir la recette fétiche de mon père pour la moussaka. » Reprenant son souffle à l'issue de sa diatribe, elle leva finalement les yeux au ciel, comme pour accompagner ses propos.

Elle se fit plus attentive quand il fut question de la cousine du brun, l'observant d'un air concerné. « Non je ne savais pas en tout cas, mais j'ai dû faire l'aller-retour à la Volière pour déposer Biscotte. » Elle marqua un temps d'arrêt pour réfléchir. «  Mais pourquoi une baguette ? Elle a toujours la sienne en soi, ce n'est pas comme s'il lui en fallait une nouvelle. » Elle soupira avec agacement. « Mais l'enfer quoi, ils ne trouvent pas qu'ils en ont déjà assez fait ? Ils pourraient la laisser tranquille au lieu de lui coller une baguette ultra collante dans les mains. » Quant à la rose blanche : « Pourquoi à ton avis ? » De son côté, elle ne connaissait vraiment pas assez Viska pour essayer d'interpréter son comportement.

S'installant plus confortablement dans son fauteuil, elle posa sa plume pour de bon, renonçant à écrire sa missive pour l'instant - la compagnie d'Alexandre était autrement plus intéressante ses parents sont ravis. Scrutant le visage de son petit-ami, elle le trouva quelque peu éteint. Elle tendit la main sur la table pour qu'il lui donne la sienne, avant de répondre au sujet de Quino : « Pour ça il faudrait qu'il connaisse le mot réviser déjà. Je ne suis pas sûre qu'il soit au courant que les cours et les exams se préparent. Sa technique à lui c'est plutôt d'y aller au talent. » déclara-t-elle avec ironie. « La majorité des gens ne va sûrement pas s'en servir, non ? Tout le monde sait que ça vient d'eux, et que même si ça a l'air innocent comme ça, ça ne l'est pas vraiment. » affirma-t-elle, ses pensées se tournant naturellement vers son propre présent. Qu'allait-elle faire de Biscotte ?

[ 1020 ]




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Symphonie
Alexandre Symphonie
Gryffondor

Parchemins : 179
Âge : 14 ans (3 juin 2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[THEME PV] De l'ombre et de la lumière. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] De l'ombre et de la lumière.   [THEME PV] De l'ombre et de la lumière. EmptyVen 5 Mar - 10:41


Alex hocha la tête par l’affirmative : « Tous les troisièmes années ont eu une coiffeuse. » Merci de ne pas croire qu’il s’agissait d’un cadeau uniquement destiné à lui parce qu’il serait superficiel ou quelque chose de ce genre. Alexandre se savait plutôt bien fait de sa personne mais c’était 100 % naturel, il n’avait pas besoin de passer des heures à se préparer pour ce résultat merci les gènes de compet’. « Ikea ? » répéta-t-il confus, ne connaissant pas la marque de meuble suédois en bon petit sang pur qu’il était. Il compris cependant que sa petite amie évoquait ici le côté en kit du meuble magique. « Je suppose que c’était pour l’envoi, dans des cartons ils pouvaient les entasser les uns sur les autres. Il faut croire que même les organisations maléfiques se heurtent aux contraintes pratiques. » Pour des gens qui pouvaient presque tordre les lois de la magie, c’était plutôt amusant quand on y songeait… et pourtant, Alex’ n’avait jamais envie de rire lorsqu’il s’agissait de MS. Sa colère s’était bien tassée depuis que Viska était de retour et il était redevenu le Alex calme et mesuré que chacun appréciait, mais il restait cependant certain que s’il y avait bien des personnes qui pourraient le faire redevenir violent, c’était bien MS. Ils avaient quand même aidé à faire enlever sa cousine ! Et maintenant ils espérait qu’on les excuse sous prétexte qu’ils ne savaient pas ? Pour qui les prenaient-ils ? Nathan Symphonie avait toujours fait l’étalage de ses honteuses déviances.

« Si ça se trouve, c’est le but. Ils ne pouvaient pas uniquement envoyer des trucs qu’on allait pouvoir enfermer dans un placard et oublier. » Ce qui était le plan de la plupart des élèves qu’Alex avait croisé et aussi celui que conseillaient les professeurs. Il semblait qu’ils n’aient pas eu le choix que de les distribuer mais ils n’encourageaient pas plus que ça non plus à les utiliser. Poudlard ayant néanmoins une politique de libre action, la décision finale ne devait cependant revenir qu’à chaque élève. Alex’ n’était pas de ceux qui avaient essayé de brûler ou casser le cadeau, il savait que ce ne pouvait pas être aussi simple, donc il comptait simplement oublier qu’il avait reçu quelque chose. « Pas impossible, mais pourquoi envoyer ça aux quatrièmes années ? Cela n’aurait pas été plus cohérent comme cadeau pour les cinquièmes ? C’est eux les plus nombreux à la BAM. » objecta-t-il au sujet d’un possible espionnage. En plus, Alex ne voyait pas bien ce que des considérations sur la qualité des repas et les derniers cours – sujets probables de la majorité des courriers - apporteraient à MS. Pour ce qui était de la recette de la moussaka, en revanche, ça pourrait peut-être servir à Blomberg, elle devait s’ennuyer à force de rester planquée et elle serait moins horripilante devant des fourneaux.

« Biscotte ? » Il supposa avec un certain bon sens que cela devait être le nom du nouveau hibou de sa petite amie, et en revint à la baguette reçue par sa cousine. « Je ne peux que conjecturer… mais si on part du principe que Blomberg veut vraiment se faire pardonner et que ce n’est pas encore un plan tordu, je suppose que le but était d’offrir quelque chose de rare à ‘Ska. » Alex’ prit quelques secondes pour mettre ses idées en ordre de façon à ce que ses explications ne soient pas trop confuses. Contrairement à d’autres membres de sa famille surtout les filles, il ne parlait jamais à la légère. « Visiblement, la baguette est liée à elle. Elle est la seule à pouvoir l’utiliser et elle revient toujours dans sa main, donc elle est impossible à désarmer. Ça n’a rien des fonctions habituelles des baguettes – encore une des inventions de MS probablement -, donc il est possible que Blomberg pense que ce serait utile à quelqu’un comme Viska. » Qui avait déjà été en situation périlleuse et qui avait aussi une certaine tendance à se lancer à corps perdu dans les batailles – même si sa cousine n’avait pas vraiment le feu sacré depuis son retour, Alex’ ne désespérait pas que ça revienne -.

Quant à la rose blanche, Alex’ haussa les épaules. « Je pense que ça lui donne l’impression d’être encore espionnée mais elle ne s’est pas trop étendue sur la question. » Devant Jensen, de toute façon, Viska faisait dans l’auto-censure même si elle ne trompait personne, ni son cousin, ni son petit ami. Il se demandait combien de temps elle allait encore se persuader qu’à force de répéter qu’elle allait bien, ça allait finir par devenir vrai. Parfois, Alex’ se demandait si c’était parce qu’elle ne leur faisait pas vraiment confiance, si elle pensait qu’ils avaient failli à la protéger, puis il se souvenait qu’on parlait ici de Viska : la réponse était ailleurs car elle n’avait pas du compter sur eux tout court. Il était déjà miraculeux qu’elle ne les ait pas encore envoyé paître bien qu’elle soit un peu plus ouvertement critique avec son cousin que juste après son retour. C’est que contrairement à Jensen, il ne pouvait pas compter sur sa bonne mine pour la faire plier – et comme c’était déjà assez bizarre comme ça que ses cousins sortent ensemble, merci de ne pas interpréter n’importe comment cette phrase ! -.

« Au talent ? Et ça fonctionne ? » questionna-t-il au sujet de Quino avec un air amusé avant d’en revenir aux cadeaux. « Aucune idée. Au final pour la majorité des élèves, Viska n’est jamais qu’une fille qu’ils connaissent seulement de vu. Ils accepteront peut-être le cadeau en se disant que ça ne fera pas de mal... » Et il trouvait cette pensée un peu inquiétante vu que cela induisait que le plan de MS avait des chances de fonctionner sur certains élèves. « Tu faisais quoi sinon ? » demanda-t-il juste histoire de ne pas parler que de MS alors qu’il n’avait pas vu sa petite amie de la journée. Comme ils étaient dans la même maison, ils arrivaient à se voir tous les jours sans aucune difficulté, mais ils n’étaient pas dans la même classe donc ils n’avaient pas le même emploi du temps – sauf lors des clubs, soit actuellement uniquement Sterne -.

1 052
(c) princessecapricieuse


FLORISSONE

Mister Poudlard 2015

Alexandre Symphonie

Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 598
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


[THEME PV] De l'ombre et de la lumière. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] De l'ombre et de la lumière.   [THEME PV] De l'ombre et de la lumière. EmptySam 6 Mar - 16:59

Stef esquissa un sourire amusé, levant les mains en signe d'apaisement à la rectification d'Alexandre : « J'ai rien dit, j'ai rien dit ! » Ou presque pas. L'idée lui semblait simplement comique, c'est tout. Alexandre s'admirant devant sa coiffeuse tous les matins, surtout qu'a priori, ça n'était pas son genre - du moins, à la connaissance de sa petite-amie. Peut-être se trompait-elle sur toute la ligne ? Comment ça tu dois aussi m'annoncer que tu es follement amoureux de Nate, Alexandre ? Mais qui es-tu ? « Un magasin de meubles suédois. Les parents nous y ont emmenés une fois et je crois qu'ils l'ont amèrement regretté. On a fait un cache-cache géant, c'était fou. » se remémora-t-elle d'un air presque ému. Le rêve des enfants, le cauchemar des parents, une phrase qui s'appliquait à bien des situations dans l'historique des Kostas dans cette catégorie on citera aussi le paintball, avec Tina se dressant entre ses frères et sœur : "Arrêtez vous êtes fous, vous n'avez pas le droit !" Et adieu la porte du garage. En soi, elle se doutait bien qu'Alexandre n'aurait pas la référence, mais elle lui paraissait assez incontournable : il était donc normal de la lui transmettre. « C'est un peu ridicule du coup. » jugea-t-elle en faisant la moue, rapport aux problèmes logistiques rencontrés par MS. Avaient-ils seulement prévu les instructions pour monter la coiffeuse, à la IKEA justement ? Ou les élèves étaient-ils censés se débrouiller ? Mais est donc la vis numéro 36, mon cher Reginald ?

Son hypothèse concernant la capacité d'espionnage des hiboux n'était pas vraiment sérieuse, mais plutôt basée sur son amour du dramatique - un simple hibou, c'était assez ordinaire, un hibou agent secret, c'était tout de suite plus intéressant. Elle ne s'était donc pas attendue à ce que son petit-ami lui donne raison. « Mais du coup, pourquoi enquiquiner les quatrième années ? Comme si on était plus susceptible que d'autres d'essayer de se débarrasser de nos cadeaux... » marmonna-t-elle d'un air grincheux. Quant à la promotion qui valait le plus d'être stalkée espionnée : « Oui c'est vrai. Peut-être que c'est pas nous qui les intéressons, mais certains de nos parents ? » proposa-t-elle car à force de théoriser sur le sujet, elle commençait plutôt à y croire. « Réfléchissons. C'est certainement pas les miens la cible. Si ça se trouve ils veulent surveiller Thiago et Lu' pour savoir s'ils vont sortir ensemble avoir des infos sur Castelobruxo ou ce qui se passe en Amérique du Sud, mais bon... » Elle haussa les épaules, peu convaincue par cette hypothèse. Il y avait quand même plus simple pour ça, surtout pour une organisation internationale comme MS.

Elle adressa un sourire coupable à Alexandre quand il répéta le nom de Biscotte.  « Le hibou que m'a donné MS. Il fallait bien que je lui donne un nom pour pouvoir l'appeler. » Même si elle ne comptait pas l'utiliser pour autant. Se faisant silencieuse de manière peu caractéristique soyons réalistes, elle laissa le temps à Alexandre de formuler sa pensée concernant Viska, et le cadeau supplémentaire que lui avait offert MS. « J'avoue. Peut-être que dans son esprit détraqué, c'est une façon de l'armer ou l'équiper pour qu'elle ne puisse plus se retrouver dans la même situation ? Sauf que s'ils n'étaient pas intervenus, elle ne s'y serait pas retrouvée du tout. Ils jouent les grands princes alors que c'est eux les responsables. » Elle fronça les sourcils, sévèrement agacée par les actions de Freja et de sa clique. N'en avaient-ils pas déjà assez fait ? Dire après coup qu'ils ne savaient pas ou qu'ils n'avaient pas fait exprès, c'était un peu léger. On ne parlait pas d'un pot de fleurs renversé accidentellement ou d'un devoir rendu en retard, là que des accomplissements de Quino soit dit en passant.

La question de la rose blanche intriguait Stef, mais elle n'avait pas d'idée précise pour expliquer le choix de Blomberg ou la réaction de Viska. « Ah, c'est le fait qu'ils la connaissent ? C'est vrai que ça fait flipper, je comprends... Tu penses que c'est le cas ? L'impression était justifiée la dernière fois... » dit-elle avec hésitation, tout en scrutant le visage d'Alexandre. Il n'était plus prône à la colère, comme il l'avait été lorsque Viska était détenue par Nathan Symphonie, mais ce qui s'était passé l'avait affecté de manière irrémédiable, et elle le savait. Elle ne voulait pas en rajouter une couche - il était déjà assez préoccupé comme ça -, mais en même temps, elle n'avait pas l'impression que se censurer ou marcher sur des œufs seraient bénéfiques. « Quelqu'un à Poudlard doit forcément leur donner des infos je soupçonne Madame Pince. » Ce n'était pas la première fois que l'idée était évoquée, et force était de constater que ça devait être vrai. MS avait toujours trois coups d'avance sur tout le monde, et la seule façon de faire ça - hormis posséder une clairvoyance quasi surnaturelle -, c'était d'être bien informé.

Le contraste était fort entre les aventures de la famille de Stef, et les drames récents - et pas si récents - rencontrés par celle d'Alexandre. Côté Kostas, on était dramatique, mais finalement peu exposé au vrai drame. Elle se disait qu'au moins, faute de pouvoir aider Alexandre, ses anecdotes pouvaient toujours le divertir. « Ça dépend des matières. Mais j'imagine qu'il ne s'en sort pas si mal que ça vu le temps qu'il consacre effectivement à ses études. C'est le roi de l'improvisation. » admit-elle avec une pointe d'admiration. Elle avait beau se moquer de Quino et déplorer ses pitreries, il restait son grand frère, qu'elle chérissait plus que tout et qu'elle suivait partout étant plus jeune. Même Poudlard et leur brouille récente ne changeraient jamais ça.

Elle soupira. « Surtout les petites années, qui doivent se sentir plus éloignés de tout ça. On verra bien j'imagine. » admit-elle tristement. Quant à ses propres occupations, elles étaient directement liées au cadeau de MS, justement : « Ben du coup je suis allée à la Volière pour déposer Biscotte. Et comme j'étais là-bas, je me suis dit que j'allais ramener Mona à la place, et écrire la lettre aux parents, ça évitera qu'on se fasse enguirlander. » Elle haussa les épaules. « Et puis comme ça je n'utilise pas le cadeau de MS. Même si je ne sais pas du tout ce que je vais faire de Biscotte... Tu penses que je peux juste la laisser à Poudlard ? Ou la relâcher dans la nature ? Mais elle est apprivoisée, je ne sais pas si elle pourrait vraiment revenir à la vie sauvage... » songea-t-elle à haute voix, visiblement embêtée par cette idée. Biscotte n'était - a priori - qu'une victime innocente dans tout ça. Elle ne méritait pas de se faire ostraciser par les chouettes sauvages de la forêt... Une phrase que je ne pensais jamais écrire dans un RP.

[ 1157 ]




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Symphonie
Alexandre Symphonie
Gryffondor

Parchemins : 179
Âge : 14 ans (3 juin 2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[THEME PV] De l'ombre et de la lumière. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] De l'ombre et de la lumière.   [THEME PV] De l'ombre et de la lumière. EmptyDim 7 Mar - 11:21


Alex confirmait : ce n’était pas son genre. Il était parmi les moins narcissiques de sa famille – qui comprends des gens comme Jensen, Viska et Chiara, côté ego on était bien ! -, ce qui ne voulait pas dire qu’il n’avait pas une certaine fierté. Il n’avait juste pas besoin d’un miroir pour le flatter, c’est tout. « Ah oui ? Parce que c’est grand ? Ce doit être amusant. » remarqua Alex’ qui imaginait très bien ce que donnerait Ayelet lâchée dans une boutique de meubles sa demi-sœur est un démon. « Mouais, vu qu’ils envoient des cadeaux pour se faire pardonner d’avoir participé à l’enlèvement d’une mineure, c’est pas le ridicule qui les étouffe de toute évidence. » releva-t-il avec une pointe de mauvaise humeur. Même s’il n’était plus sujet à la colère aveugle – qui lui ressemblait très peu -, le sujet de l’enlèvement de Viska restait sensible. Alexandre s’en voulait de ne pas avoir pu empêcher que sa cousine disparaisse, et depuis qu’elle était revenue, il se sentait tout aussi impuissant à l’aider vraiment.

« Je ne sais pas, peut-être parce que vous êtes dans une tranche d’âge intéressante : ni trop jeune, ni trop âgée. Ils espèrent probablement pouvoir encore nous embrigader. » Après tout, l’occupation de Poudlard et d’Ilvermony avait eu lieu à cette fin : trouver de futurs membres chez les jeunes. Si à Poudlard cela avait fait un flop - mais ils n’avaient été occupés que deux mois -, Alex’ savait qu’à Ilvermorny, MS avait de nombreux sympathisants. Il fallait croire que Poudlard avait une trop longue tradition de rébellion pour être aussi facilement tentée. « ça me paraît un peu tiré par les cheveux… il n’y a pas de parents beaucoup plus importants chez les quatrième année que dans les autres années. » Surtout qu’il ne voyait aucun élève dont les parents auraient un poste important au Ministère par exemple… la raison devait être ailleurs… Mais vous cherchez beaucoup trop compliqué alors qu’il me fallait juste sept cadeaux différents!

« C’est mignon Biscotte. » Il ne jugeait pas Stef : c’était normal de donner un nom à son animal. Les pauvres bêtes ne méritaient pas qu’on les maltraite seulement parce qu’elles avaient été envoyées par MS ! « Je crois que c’est ça, ils veulent la rendre plus forte… mais c’est un peu tard, et puis, Viska n’a pas besoin d’eux. » Contrairement à ce que Viska elle-même pensait, Alex’ trouvait que sa cousine avait été forte. Après tout, elle s’en était sorti et elle avait résisté. Non pas qu’il l’eusse plus jugée si elle avait cédé, mais il était indéniable que sa cousine n’avait pas besoin d’une nouvelle baguette pour être forte.

« Je pense que Blomberg sait tout ce qui se passe ici si c’est le sens de ta question, mais concernant Viska, elle la connaît un peu de l’époque où ils occupaient l’école. Son goût pour les couleurs claires et pastels n’ont rien d’un gros secret en plus… pas besoin d’avoir de super espions pour le savoir. » Mais il était d’accord avec le fait que Poudlard était sûrement espionné justement, par quelqu’un, voire par plusieurs personnes. Cette idée faisait froid dans le dos mais il ne pouvait pas y avoir que les nord américains à avoir été séduit par MS. Ce serait beaucoup trop optimiste de croire le contraire. Aussi, le lion hocha la tête positivement quand sa petite amie mentionna cette possibilité : « Même si je ne pense pas que là il y en ait eu besoin, il doit y avoir des espions à Poudlard, et au Ministère, partout en fait… on ne prend pas le professeur McGonagall par défaut sans un peu d’aide. » Bien qu’assez contrarié par la tournure qu’avaient prises les événements récemment, Alex avait conscience que la directrice était une grande sorcière et que pour la battre sur son terrain il fallait des moyens aussi bien techniques qu’humains.

Revenant à ses sujets plus légers, ils parlèrent un peu de Quino qui avait eu une plume à réviser – pas le cadeau idéal pour ce Poufsouffle précis -. « C’est pas mal aussi de savoir improviser. » Alex se contentant lui-même du minimum scolairement (juste assez pour pas être puni par sa mère), il comprenait très bien la position de Quino, plus que ce qu’on pourrait imaginer à les observer tous les deux – les deux bruns n’avaient à priori pas grand-chose en commun -.

« Oui… et c’est normal en même temps, ils n’ont pas vécu l’invasion et ils ne connaissent pas vraiment Viska, ça ne doit pas être important pour eux d’utiliser les cadeaux. » Alex ne leur jetait pas la pierre : lui était le cousin de Viska, sa position était très différente d’un premier année sans lien avec la Serpentard. « Peut-être que c’est possible de la laisser à Poudlard oui, après tout la volière est grande et plutôt confortable, ce n’est pas de la maltraitance du coup… mais j’espère juste qu’elles n’ont pas été enchantée comme la baguette de Viska pour vous suivre chez vous. »

852
(c) princessecapricieuse


FLORISSONE

Mister Poudlard 2015

Alexandre Symphonie

Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 598
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


[THEME PV] De l'ombre et de la lumière. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] De l'ombre et de la lumière.   [THEME PV] De l'ombre et de la lumière. EmptyDim 7 Mar - 20:08

Les yeux de Stef étincelèrent à la perspective d'expliquer IKEA il en faut peu pour être heureux. « C'est un peu en dehors de la ville en fait, donc c'est énorme, et c'est organisé par pièces : salon, chambre, salle de bain, cuisine... Tu suis un peu un parcours et une fois que t'es dedans, c'est difficile de couper en plein milieu, donc l'enfer pour les parents. On y est rarement retourné tous ensemble... » remarqua-t-elle finalement en fronçant le nez. Il faut dire qu'il n'y avait pas besoin d'y aller tous les jours non plus, mais elle soupçonnait que ça soit surtout pour éviter l'apocalypse de la première fois - et puis depuis, leurs parents ne tapaient plus forcément dans le même standing en matière d'ameublement. « C'est vrai. » accorda-t-elle ensuite en observant Alexandre avec sollicitude, car derrière la discussion frivole sur les boutiques suédoises, l'horrible face de MS se profilait - comme souvent dernièrement.

Quant aux raisons qui poussaient Freja et ses sbires à envoyer un hibou aux élèves de quatrième années, elles dépassaient l'entendement. Elle supposait qu'Alexandre avait raison : ils étaient l'année juste en-dessous de celle de Viska donc quelque part, ils étaient à la limite. On pouvait sans doute espérer embrigader une part d'entre eux, mais Stef, elle, ne mangeait pas de ce pain-là. Même si elle ne s'était pas sentie directement concernée de par sa relation avec Alexandre, elle avait été complètement traumatisée par l'occupation de l'école lors de sa deuxième année. «  J'pense que t'as raison. J'sais pas en quoi un hibou est censé faire pencher la balance en revanche. » marmonna-t-elle avec agacement, avant de poursuivre sur sa théorie du complot. Alexandre y trouva cette fois-ci des limites, qui firent hausser les épaules à Stef, sans conviction. « Il y a le père de Ramza qui est directeur de département au Ministère, non ? Mais tu dois pouvoir trouver des exemples similaires dans les autres années. » admit-elle raisonnablement pour une fois. De plus aux dernières nouvelles, le père de Ramza était plutôt en faveur de MS, donc elle ne voyait pas pourquoi ils chercheraient à l'espionner (sauf peut-être s'ils doutaient de sa potentielle allégeance ?)

Adressant un sourire soulagé à Alexandre quand il approuva le sobriquet du nouveau hibou - connaissant son petit-ami, elle ne s'était pas vraiment attendue à autre chose -, elle acquiesça vivement à ses paroles concernant Viska : « C'est clair. Rien que le fait qu'elle ait réussi à s'échapper d'elle-même, ça veut tout dire. C'est pas grâce au Ministère, et encore moins grâce à MS. » Elle n'en était pas sortie entièrement indemne, forcément, mais Stef savait parfaitement qu'elle n'aurait pas pu endurer un dixième de ce que Viska avait vécu. La cousine d'Alexandre était forte, et elle n'avait certainement pas besoin du paternalisme de MS.

« Oui mais ça veut quand même dire qu'ils ont fait spécifiquement attention à elle, ce qui est plutôt logique vu qu'à l'époque où ils occupaient à l'école, ils savaient parfaitement qui faisait partie de la Brigade, et surtout, qui la menait. Tu penses qu'ils connaissent aussi les couleurs préférées de Prudence ? » interrogea-t-elle, soudain intriguée. Ce qui était certain, c'était que Freja ne pouvait pas connaître les siennes (actuellement le vert sauge, pour ceux que ça intéresserait comment ça personne : ses goûts évoluaient au rythme des saisons et des tendances). « Elle ne sait quand même pas tout sur tout le monde... Si ? » reprit-elle, vaguement inquiète Freja sait que j'ai chopé Adam Miller ou pas ? Elle me juge ? « Mais... Est-ce que nous, on a des espions chez eux au moins ? C'est le vrai truc qui nous aiderait à arrêter d'avoir dix trains de retard. » jugea-t-elle en pinçant les lèvres. Pas qu'elle se propose pour devenir espionne professionnelle. Jouer les détectives de temps en temps avec ses proches, oui, être la prochaine double zéro sept, certainement pas.

« Oui mais pas besoin de le lui dire, ça l'encouragerait. » répondit-elle au sujet de Quino, avant de lever les yeux au ciel. Merlin savait que son frère n'avait pas besoin d'être soutenu dans ses folies, il avait déjà bien assez de culot à lui tout seul. Heureusement que Prudence semblait s'être calmée cette année, car sinon elle aurait dû s'inquiéter qu'il finisse viré avant d'avoir fini sa cinquième année.

Quant aux plus jeunes, Stef devait convenir qu'Alexandre avait encore raison : ils risquaient d'avoir moins de scrupules à utiliser les cadeaux de MS. Acquiesçant, elle ajouta tout de même : « Sauf ceux dont les parents le leur interdiront j'imagine ? » Mais elle comprenait que ça soit différent pour eux. Accepter le cadeau ne signifiait pas forcément adhérer aux pensées de MS, même si de son point de vue, ça restait très délicat. Elle savait qu'elle ne voulait pas de son cadeau. Le seul problème, c'était qu'elle ne pouvait pas s'en débarrasser aussi facilement que d'autres. Elle ouvrit des yeux alarmés à la suggestion d'Alexandre concernant Biscotte. « Tu crois ? Oh non j'espère pas... Genre je rentre à Londres et elle m'attend dans ma chambre, le truc hyper flippant quoi. Ils n'ont pas intérêt à avoir fait ça ! » Elle souhaitait une longue vie à Biscotte, mais loin, très loin d'elle. A la Volière idéalement, histoire qu'elle ne fasse pas dévorer par des prédateurs dans la nature, mais certainement pas chez les Kostas ! Ils avaient Mona, et ça leur suffisait, merci.

[ 909 ]




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Symphonie
Alexandre Symphonie
Gryffondor

Parchemins : 179
Âge : 14 ans (3 juin 2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[THEME PV] De l'ombre et de la lumière. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] De l'ombre et de la lumière.   [THEME PV] De l'ombre et de la lumière. EmptySam 13 Mar - 11:00


« Je vois… je me demande si j’aurais un jour l’occasion d’aller dans un tel endroit. Chez moi, toutes les pièces ont été faites sur plan par un décorateur, on n’a jamais été dans un magasin de meubles. » Maintenant qu’il y pensait, exception faite des magasins de nourriture de Pré-au-lard les sucreries c’est la vie et de celles pour ses fournitures scolaires, il ne faisait jamais les magasins tout court. Même si Alex’ vivait dans un luxe presque indécent, son enfance avait eu quelque chose de spartiate car, en dehors des mondanités et de l’école, il n’avait eu que ses entraînements. Il sortait très peu, et encore moins en famille, dans des lieux publiques, ouverts à tous. Ses parents n’étaient pas fermés aux autres modes de vie, c’était simplement une question de temps : les journées n’étaient pas extensibles et celles d’Alex avaient toujours été très chargées. « Ce serait peut-être bien que j’organise des sorties plus frivoles que ce à quoi ma famille est habituée pour l’été prochain. Ça changerait les idées de tout le monde. » Et surtout de sa mère et de sa cousine qui étaient, de manières différentes mais tout aussi profondes, déprimées. Il n’était pas sûr qu’un magasin de meubles en kit soit forcément l’idéal – Myrielle n’était pas réputée pour sa patience -, mais il y avait sûrement des endroits sympa dans le monde moldu où ils pourraient tous aller (avec les parents de Viska). Le projet restait à creuser en tout cas car plus les semaines filaient et plus le lion ressentait le besoin de faire quelque chose, n’importe quoi.

« Aucune idée, je suppose qu’ils voulaient surtout faire des cadeaux, et peut-être voir sur qui ça fonctionnerait pour ensuite embrigader de nouveaux membres... » Leith acceptait le balai, ce traître, Chiara allait le tuer! Quant à ceux de leurs camarades qui avaient des parents importants, il haussa les épaules : il y avait effectivement Ramza, mais c’était le cas de plein d’autres élèves. « Oui, plein de postes prestigieux du Ministère sont occupés par des membres de ma famille par des parents d’élèves. Ça n’a rien de sensationnel. » Lui, par exemple, avait son père biologique slash cousin par alliance (Damian), la femme de ce dernier (Victoria) et son parrain (Alexander) qui étaient tous les trois au Ministère, il y avait ensuite tous les Weasley qui étaient de la famille de la Ministre elle-même, clairement ce n’était pas en privilégiant les quatrième années que MS se procureraient des infos. Ils avaient déjà sûrement tout ce qu’il leur fallait à ce niveau d’ailleurs.

« En effet, on se demande pourquoi les aurors sont payés franchement... » râla-t-il pour la millième fois au bas mot depuis l’enlèvement de Viska. Il n’avait plus aucun respect pour cette profession, pourtant autrefois auréolée de gloire. Alex en voulait beaucoup aux adultes de manière générale même si cette réaction venait surtout d’un besoin de rejeter la faute sur des personnes présentes plutôt que sur MS ou Nathan qu’il n’avait quasiment aucune chance de croiser. Ce n’était peut-être pas très mature comme réaction mais Alex’ n’ayant que 13 ans, il se moquait un peu de passer pour un gamin : au moins ça le soulageait un peu de son propre sentiment de culpabilité qu’il sentait refluer à chaque fois que le tatouage de sa cousine, marque de la malédiction à venir, réapparaissait – il n’a pas du tout hâte d’être en plein été et qu’elle soit en permanence en débardeur d’ailleurs -.

« C’est possible, ils n’ont jamais caché leur intérêt pour Prudence et Viska. En même temps, elles leur ont piqué le vase des sang pur alors qu’elles avaient quoi ? Treize ans ? Ça a forcément titillé leur curiosité. » Viska et sa meilleure amie formaient un duo de chic et de choc qu’on pouvait difficilement louper, encore plus quand s’y ajoutait Victoire. Les trois filles étaient des terreurs dans leur genre. Quant aux autres… ta couleur préférée c’est pas le bleu de mes yeux, je suis déçue Stef « Aucune idée, ça dépend sûrement du nombre d’espions qu’elle a sur place. » Quant à leurs espions à eux… « J’ai un doute sur le fait que le Ministère ait des espions chez MS, vu que c’est une organisation secrète… et qu’en plus elle est internationale. Les Ministères n’arrivent jamais à se mettre d’accord, c’est l’un des problèmes. »

Laissant de côté le sujet de Quino sur un simplement petit hochement de tête approbateur, il acquiesça aussi au sujet des premières années : « Oui, heureusement, certains parents les obligeront à s’en débarrasser. » Mais pas tous, dans le lot, il y aurait forcément des élèves qui allaient accepter le cadeau comme si de rien n’était. « En effet, ce serait gênant… mais je ne pense pas que ce soit vraiment le cas même si c’est moi qui l’ai suggéré. Je veux dire… pour Viska, c’est ce qui rend son cadeau intéressant du point de vue de MS que sa baguette ne puisse pas la quitter, pour qu’elle ne soit jamais désarmée, mais que vos hiboux vous suivent de force ça sert à rien. » argumenta-t-il avec son habituel pragmatisme. Quoi qu’il en soit ils finiraient par être fixés et en attendant Biscotte pouvait bien rester dans la volière au milieu de ses congénères.
(c) princessecapricieuse


FLORISSONE

Mister Poudlard 2015

Alexandre Symphonie

Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 598
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


[THEME PV] De l'ombre et de la lumière. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] De l'ombre et de la lumière.   [THEME PV] De l'ombre et de la lumière. EmptySam 13 Mar - 15:16

Stef n'était pas très surprise qu'Alexandre ne se soit jamais rendu dans un magasin de meubles. Elle n'avait jamais été chez lui, mais elle en savait assez sur sa famille pour imaginer qu'ils n'étaient pas du genre à passer leurs après-midi à piétiner dans des allées étroites à la recherche du dernier abat-jour à la mode. Elle les visualisait nettement plus avec du sur-mesure. « Tu ne rates pas grand-chose. » nota-t-elle en haussant les épaules. En tout cas, pas en ce qui concernait l'ameublement. Les boutiques de vêtements, c'était un tout autre sujet par exemple ! Et un moyen de distraction tout à fait légitime. Son sourire s'élargit à la remarque suivante de son petit-ami. « Alors là-dessus si tu as besoin d'aide, n'hésite pas ! Il y a plein de trucs frivoles à faire à Londres comme par exemple me regarder essayer des vêtements et porter mes sacs ensuite. » décréta-t-elle en se demandant si faire se rencontrer leurs parents serait trop bizarre. Ce n'était pas comme si elle leur cachait qu'elle avait un petit-ami, c'était plutôt qu'être confronté à la famille Kostas dans son intégralité tendait à faire beaucoup, entre Quino qui provoquait des détonations à tour de bras, Gabriel qui racontait tout ses grands plans d'avenir à qui voulait bien l'entendre et leurs parents, qui risquaient d'afficher un doux mélange de malaise latent et de curiosité intarissable.

Hochant la tête quant à l'hypothèse d'Alexandre au sujet des plans de MS, elle n'apporta pas d'argument supplémentaire en faveur d'un ciblage spécifique des quatrième années. Elle en convenait : leurs parents n'étaient pas plus célèbres ou haut placés que d'autres. « Bon bah alors je ne sais pas. » conclut-elle avec frustration concernant le choix des hiboux. Elle ne savait pas pourquoi on lui avait attribué Biscotte, mais ce qui était certain, c'était que la chouette était désormais dans sa vie, et qu'elle ne pouvait pas simplement la balancer au fond d'un sac et oublier son existence.

Elle esquissa un sourire compatissant à l'intention de son petit-ami quand il décria les Aurors, bien en peine de le réconforter à ce sujet, et pas assez inconsciente pour le contredire. Ils avaient creusé leur propre tombe en échouant à contrer les actions de MS ou à sauver Viska directement. Elle voulait bien croire qu'ils faisaient tout ce qu'ils pouvaient, mais il fallait admettre que ça n'était pas assez.

En revanche, elle hocha vivement la tête à l'évocation du Vase des Sang-Pur. Cette aventure-là de la BAM avait fait grand bruit lorsqu'elle avait été révélée au grand jour, démontrant qu'en fin de compte, une bande d'élèves était tout aussi qualifiée pour dénicher des infos sur MS - voire plus que le Ministère. « C'est vrai que c'était très fort ça. Les adultes n'en menaient pas large ! Je n'aurais jamais imaginé à l'époque que tout ça se produirait ensuite... » admit-elle, pensive. Elle n'appartenait elle-même pas à la BAM, aussi avait-elle surtout suivi l'affaire par le biais de Quino, mais tout paraissait tellement plus innocent à l'époque. Et pourtant, c'était à ce moment-là que tout avait commencé : les sortilèges d'amnésie, les élèves contrôlés par MS... « Mouais, j'ai des doutes quand même. » ajouta-t-elle ensuite, pas convaincue que Blomberg en sache tant que ça sur elle, par exemple. Quoique, elle sortait désormais avec Alexandre, et il était le cousin de Viska : peut-être que ça justifiait l'existence d'une petite fiche Bristol la concernant ? Sujet instable et bruyant, à manipuler avec la plus grande précaution.

« Peut-être qu'il n'y en a pas pour l'instant, mais ils doivent au moins essayer, non ? Encore faut-il savoir par où commencer... S'ils avaient réussi à faire parler celui qu'ils avaient capturé, on serait sûrement un peu plus avancé. » jugea-t-elle, les lèvres pincées. Le mieux aurait été qu'ils arrivent à lui faire retourner sa veste, comme dans les films d'action que Quino affectionnait particulièrement. Un agent double, voilà ce qu'il leur fallait !

N'insistant pas davantage au sujet des petites années - de son côté, elle s'assurerait surtout que Tina saurait se débarrasser du sien -, Stef se reconcentra sur son propre cadeau. La perspective que Biscotte la suive obstinément jusqu'à Londres n'était pas réjouissante, mais heureusement, Alexandre revînt rapidement sur sa propre hypothèse quelle girouette.
« J'espère que t'as raison. Je veux bien la laisser à Poudlard ou qu'elle vive sa propre vie où elle le souhaite, mais j'ai pas du tout envie qu'elle me poursuive. » Ce serait carrément un obstacle à sa liberté, et en plus, elle ne saurait pas comment s'en défaire. Elle n'avait pas envie de faire du mal à Biscotte non plus.

« Bon, je propose qu'on bouge un peu d'ici, on s'encroute dans cette salle commune ! J'écris rapidement le mot aux parents et on peut aller se balader dehors avant le dîner, non ? » proposa-t-elle avec espoir à son petit-ami. Elle n'avait jamais été capable de rester inactive trop longtemps, et faire un aller-retour entre la Volière et la salle commune ne comptait pas comme une vraie activité. Attrapant sa plume, elle griffonna plusieurs phrases à la suite, faisant le bilan des dernières activités de chacun des membres de la famille, incluant Lu' et Thiago au récit. Puis, faisant signe à Mona, elle attacha la missive à la patte du hibou familial, avant de tourner un visage souriant vers Alexandre : « On y va ? » Elle n'avait certainement pas défié MS publiquement, avec perte et fracas, mais au moins avait-elle préféré Mona à Biscotte, et elle jugeait que c'était déjà ça.

[ Terminé pour Stef ]




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Symphonie
Alexandre Symphonie
Gryffondor

Parchemins : 179
Âge : 14 ans (3 juin 2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[THEME PV] De l'ombre et de la lumière. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] De l'ombre et de la lumière.   [THEME PV] De l'ombre et de la lumière. EmptyDim 14 Mar - 9:34


« Ne t’inquiète pas, tu seras ma première source d’information si j’ai besoin d’organiser des sorties pour cet été. » sourit-il, songeant qu’en temps normal il aurait compté sur Viska, mais sa cousine ne s’intéressait plus à grand-chose – sauf peut-être aux histoires des autres vu qu’elle s’était faite un plaisir de lui raconter par le menu ses plans pour rapprocher Vanellope de Thomé -. Sa mère étant faite du même bois, Alex’ voulait trouver de quoi leur changer les idées, raviver la flamme de leur intérêt pour la vraie vie. Ce serait peut-être plus simple en étant en famille ? À Poudlard, tout leur rappelait l’enlèvement.

Quant à l’idée de croiser les parents de Stef, même s’il n’y pensait pas, elle ne l’aurait pas dérangé. Ayant grandi parmi les sang pur, il connaissait quasiment tous les parents de ses amis d’enfance et n’était pas sans ignorer que certains d’entre eux voyaient en lui un futur gendre. C’était comme ça chez les sang pur… Passer sous le crible de la famille Kostas ne lui faisait donc pas peur, d’autant qu’il en connaissait déjà tous les membres de la fratrie – même si plus Tina et Stef que les autres -.

« Moi non plus parce que j’étais pas encore à Poudlard. Mais il y a fort à parier que ce soit ce qui a provoqué tout ça : MS s’intéresse à Viska, et probablement aussi à Prudence, ils voulaient la ramener parmi eux. Si on oublie que c’était complètement pourri comme plan déjà de base, c’était complètement irresponsable de faire appel à Nathan pour ça. » Cela pouvait paraître bizarre mais Alex’ aurait préféré que Viska soit enlevée par Blomberg plutôt que par Nathan. Ils auraient sûrement eu bien plus de mal à récupérer sa cousine, mais elle aurait été moins abîmée. Parfois, il observait la Serpentard et tout ce qu’il voyait c’est qu’elle ne serait plus jamais exactement la même que celle qu’il avait rencontrée quatre ans auparavant. « Au moins, ils ont admis qu’ils avaient foiré, on peut espérer qu’ils ne recommenceront pas... » soupira-t-il en conclusion, bien trop anxieux pour un garçon de treize ans : il y avait des jours où il avait la sensation d’avoir tout le poids du monde sur les épaules. Ce n’était pas ce que voulait sa mère ou Viska, il en était certain, mais il se sentait quand même responsable d’elles. Son père lui avait toujours dit que ce n’était pas parce qu’une femme paraissait forte qu’elle n’avait pas besoin d’aide, il ne pensait pas avoir à éprouver cette théorie aussi tôt dans sa vie.

« Ouais, ils ont rien tiré de Vergnot, mais ils ont sûrement prévu des plans pour les cas où ils se feraient attraper de toute façon. » Il ponctua cette phrase d’un geste las de la main. Il commençait à en avoir marre de cette impression perpétuelle que MS avait plusieurs coups d’avance, et il se doutait qu’il n’était pas le seul à éprouver ça, mais l’organisation n’était pas son problème. Il préférait s’occuper de ses proches – Stef comprise évidemment – parce que c’était ça l’important : que tout le monde aille mieux. MS était la charge du Ministère et si lui continuerait à être dans la BAM c’était uniquement pour apporter son aide à sa cousine.

« Quelque part, un hibou qui te suivrai, c’est plus flippant qu’une baguette. » concéda Alex’, renforçant son idée qu’il était peu probable qu’elle la suive, même s’ils n’en auraient la certitude que lorsqu’ils essaieraient de la laisser ici avec ses congénères pour les vacances !

« Oui, bien sûr. » accepta-t-il au sujet d’une balade, lui aussi ayant un besoin naturel de se défouler même s’il tenait plus facilement en place que sa petite amie. Il passa un bras autour de la taille de la jeune fille une fois qu’ils furent sur le départ, lui souriant en retour, bien plus serein vis à vis des cadeaux de MS maintenant qu’il avait pu en discuter avec elle.

Thème terminé !
(c) princessecapricieuse


FLORISSONE

Mister Poudlard 2015

Alexandre Symphonie

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[THEME PV] De l'ombre et de la lumière. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] De l'ombre et de la lumière.   [THEME PV] De l'ombre et de la lumière. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME PV] De l'ombre et de la lumière.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une glace à l'ombre [Pv Hide, Hentaï, Terminé]
» Village Hentaï
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: