AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -30%
Promotion sur les maillots de football Nike des ...
Voir le deal
62.97 €

Partagez
 

 PV • hide and seek.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 396
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • hide and seek. Empty
MessageSujet: PV • hide and seek.   PV • hide and seek. EmptyJeu 11 Mar 2021 - 20:23

Lucrecia & Thomé.
Ding dong, here I come to find you. Hurry up and run, let's play a little game and have fun. Ding dong, where is it you've gone to? Do you think you've won? Our game of hide and seek has just begun. I hear your footsteps, thumping loudly through the hallways. I can hear your sharp breaths, you're not very good at hiding. Just wait, you can't hide from me. I'm coming.
Le souffle court, les joues brûlantes et le coeur qui tambourinait dans sa poitrine, Lucrecia était dans les bras de Thiago. Ils venaient de finir de danser ensemble, dans la salle de Sterne, et la brune avait un bras autour de son cou alors qu’elle sentait une main dans le creux de son dos alors que l’autre était sur sa joue. Elle sentait le souffle chaud de l’argentin sur ses lèvres, et les flashbacks revinrent sans qu’elle ne s’y attende. Ou presque. Malgré tout ce qu’elle voulait bien penser, les souvenirs de mars étaient encore parfaitement ancrés dans son esprit et dans son corps. Ses lèvres se rapprochèrent dangereusement de celles de son partenaire de toujours, alors qu’elle savait pertinemment qu’elle s’abandonnerait à ses bras s’ils venaient à réduire l’écart à néant. Ce fut sa tablette magique qui la sortie de cette torpeur, alors qu’un « ding ding » se faisait entendre dans la pièce. S’éloignant soudainement de Thiago, Lucrecia se précipita sur la tablette, pour voir ce qu’il se passait. C’était un message de Peony, qui lui demandait si elle était présentable parce qu’elle arrivait près de la salle. Elle piqua un fard, avant de s'adresser à Thiago, sans se retourner cela dit : « Peony a besoin de la salle, on arrête là, du coup ? » Thiago acquiesçant, Lu s’épongea rapidement, repassant le sweatshirt qu’elle avait prit avec elle avant de venir. Celui de Thiago, l’autre étant encore entre les mains des Elfes de maison. « Je... Je dois voir Stef. On se voit plus tard. » Elle déposa un bref baiser sur la joue de l’argentin, esquissant un sourire timide, puis récupéra rapidement son sac, et fila, fuyant la pièce, la situation et, aussi, un peu, son meilleur ami.

Une fois dans les couloirs, la jeune femme sentit ses joues se rafraîchir. L’air frais des couloirs du château avait ça pour lui, à défaut d’être réellement adapté à la saison. Heureusement, on était en mai, donc l’air se réchauffait avec les jours qui passaient et Lucrecia ne pouvait qu’aimer le printemps qui se profilait. Les fleurs et les plantes s’épanouissant sous les doux rayons du soleil, elle avait retrouvé sa bonne humeur et son côté solaire, qui lui faisait grandement défaut depuis Septembre. Un mélange de nostalgie de Castelobruxo, de l’absence de sa famille et de ses amis -même si la présence de Thiago depuis février avait atténué un peu tout cela- et la déprime saisonnière induite par le temps écossais qui frisait l’exécrable à longueur de temps. Encore que, elle était moins pire que son meilleur ami. Toujours était-il qu’après un entraînement, mieux valait qu’elle soit couverte, sinon, elle risquait d’attraper la mort et elle savait qu’elle s’en voudrait énormément si elle tombait malade et qu’elle ne pouvait rien faire d’autre que comater dans un des fauteuils de la salle commune, ou pire, être clouée au lit, et donc, ne pas pouvoir danser.. Sans Thiago, la perspective d'être clouée au lit était vachement moins intéressante, vous admettrez.

Alors qu’elle mettait le plus de distance entre la salle de répétition de Sterne et Magic Mix, Thiago et elle, elle se retrouva, le nez collé dans le torse d’un autre élève au détour d’un couloir. Un juron en espagnol perça ses lèvres, avant qu’elle ne pose ses yeux sur le garçon en face d’elle. « Thomé ! » Le Serpentard de quatrième année, arrivé en même temps qu’elle, de Russie, se trouvait devant elle et c’était donc son torse à lui qui avait rencontré le nez de l’argentine. Thomé semblait particulièrement intéressant, mystérieux, et la curiosité de Lucrecia était piquée presque à chaque fois qu’il entrait dans son champ de vision. Le principal problème était que le brun semblait l’éviter comme la Dragoncelle, et qu’à part en de très rares occasions, elle n’avait pas vraiment pu discuter très longtemps avec lui. « Désolée, je ne regardais pas où j’allais. Je ne t’ai pas fait mal ? » Entre son accent espagnol à couper au couteau et les mots qui lui manquaient parfois et les origines russes de son camarade, Lu se demandait parfois comment ils arrivaient à se comprendre sans trop de problèmes. Y avait-il un sort qui vous permettait de comprendre n’importe quelle langue parlée dans le château ? Un frisson la parcouru à cette pensée. Elle utilisait l’espagnol ou le portugais à la moindre occasion, pour ne pas être comprise de tous les élèves autour d’elle... si Davies avait entendu tout ce qu’elle avait pu dire à son sujet, elle ne donnait pas cher de sa peau. Les filles Castillo et Kostas doivent vraiment consulter pour leurs problèmes de jalousie ! « Qu’est-ce que tu fais là ? On a pas cours... » Raison pour laquelle elle s’était échappée avec Thiago pour danser. Haussant un sourcil curieux, la brune planta ses prunelles sur le russe. Il ne s’échapperait pas cette fois.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

Thomé Mertvyy
Thomé Mertvyy
Serpentard

Parchemins : 63
Âge : 15 ans ◘13/02/2001◘
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 12


PV • hide and seek. Empty
MessageSujet: Re: PV • hide and seek.   PV • hide and seek. EmptyJeu 11 Mar 2021 - 22:15

Hide & Seek
Lucrecia


Planquée sous le tapis
je compte mes neurones.
Mais je sens qu'on m'épie
de là où ça ronronne.
"Le chat et la souris" parodie de « Le Lion amoureux » de Philippe Martineau
Comme toujours, Thomé avait trainé dans la salle commune. Il avait discuté, rigolé et évité qu'aucun sujet ne s'attarder sur lui. C'était son truc, son tour de passe passe qu'il parvenait tant bien que mal à continuer. Il avait eu chaud, comme toujours, quand quelqu'un lui demanda s'il avait déjà eu une petite-amie. Question épineuse qu'il se contenta de répondre en riant avant de se lever de sa place pour filer. Une anguille ce mec, une hyène qui ricanait, un renard qui s'échappait déjà pour disparaitre tel une souris dans les couloirs. Une fois qu'il sema ses éternelles poursuivants et amis, le jeune russe laissa tomber le masque. Le château après les cours était bien plus agréable, ça lui rappelait la maison.

D'un pas calme, presque silencieux, comme on le lui avait toujours dit de faire. Le vert et argent se laissa guider dans les chemins complexes de Poudlard. Aucune blague de mauvais goût n'était prévue, pour une fois, il avait seulement besoin d'être seul avec lui-même. Son regard s'attarda vers les plafonds. Une pensée triste l'envahie "Sophia aurait adorée étudier ici.", morbide. Il en voulait à Itachi d'avoir réveillée ce vide, qui n'était jamais vraiment partit, créé par son géniteur. Les Mertvvy's, moins ils se voyaient et mieux ils se portaient. Peut-être qu'un jour, Thomé pourrait se venger, mais cette idée lui semble inconnue. Il rêve de vengeance, mais franchement, il ne se voit pas tuer quelqu'un, pas même pour la seule fille qu'il avait profondément aimé, sa petite soeur. Étrange, comme son esprit se met à tourner en rond dès que le silence s'installe.

C'était peut-être à cause de ça qu'il n'aimait pas le bruit: la musique. Elle prenait trop de place, brisant la réflexion, pour détourner l'esprit de son but premier, réfléchir. Un peu ridicule comme raisonnement, parfaitement raisonnable pour lui. Bien qu'il allait devoir bosser sur son aversion pour cet art, surtout s'il voulait réussir à créer une relation avec Vanellope. Les yeux pétillants qu'il admiraient de loin, suffirent pour lui redonner le sourire. Les garçons sont faciles et logiques, une fille leur fait mal au coeur, il suffit d'une autre pour changer la donne. Et c'est d'ailleurs une représentante de la gente féminine qui lui rentra dedans. Sans s'en rendre compte, il fit comme il avait fait avec Karen, il passa un bras autour d'elle pour l'empêcher de tomber avant de la délivrer.

Son sourire faux se colla à son visage. "Héééé merde!" Ba ouai, il la fuyait, ce n'était pas pour se retrouver avec la miss curieuse et félin agile dans les bras. D'un petit pas, très lent, il recula son pied, près à prendre la fuite. Avait-il une chance? Il n'était pas sur un balai alors rien n'était garantit. Hormis, que la danseuse semblait essoufflée, en sueur et peut-être un peu fatiguée, Thomé avait peut-être une chance. "T'inquiète. Tout va bien. Et toi t'as rien?" Il ne disait pas ça pour jouer au bon garçon bien poli, enfin quand même un peu. Son envie soudaine de prendre la fuite, pour éviter les questions devaient être visible. Il y croyait, à cette possible échappatoire. Il devait bien l'avouer, que son dernier tête à tête, dans un couloir, avec une camarade de classe avait prit de drôle d'allure.

"Quoi? Je comprends pas ce que tu veux dire." Bredouilla-t-il avec un fort accent russe pour tenter de la déstabiliser. Il devait bien reconnaître que si on ne lui avait pas enseigné, dès qu'il avait apprit à parlé, à communiquer en anglais, il ne comprendrait pas grand monde. L'avantage d'avoir grandit dans une famille douée d'une intelligence particulière et d'un instinct de survie à toute épreuve. Faut bien avouer, que les vampires vivant à la Mère Patrie, ne faisait pas long feu s'ils ne savaient pas fuir. Quand aux Européens, bonsoir l'ambiance, de vrais chacals enragés.

"Je vais aller trouver un truc à grignoter en cuisine. A plus!" Belle tentative, surtout avec un peu plus de prononciation bien typée. Il ne voulait pas, mais vraiment pas que cette redoutable féline sorte les griffes, mais de là à ne pas essayer d'échapper aux questions. Avec son sourire, aussi faux qui cachait bien son malaise, il se glissa pour passer à côté d'elle. Pas du tout le chemin vers les cuisines, quoi que Poudlard à plus d'une direction possible.

[~]
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 396
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • hide and seek. Empty
MessageSujet: Re: PV • hide and seek.   PV • hide and seek. EmptyDim 14 Mar 2021 - 23:27

N’étant jamais réellement aux côtés de Thomé, puisqu’il l’évitait sciemment depuis qu’ils s’étaient rencontrés le premier septembre, Lucrecia ne le connaissait pas vraiment, voire même pas du tout. Elle se demandait si Thiago, de son côté, avait su percer la carapace du russe, étant bien plus calme et posé qu’elle, du moins d’apparence. Elle avait ce côté très curieux, très sociale, très rentre-dedans, n’ayant pas peur d’aller vers les autres, même si, peut-être, elle pénétrait un espace personnel normalement bien gardé. Elle avait été ainsi, et c’était sans doute pour cela que le Choixpeau Magique avait longuement hésité entre Gryffondor et Serpentard. Si, au final, il avait décidé de la mettre à Serpentard, peut-être était-ce parce qu’il savait qu’un jour, Thiago viendrait la rejoindre et qu’il irait, lui-même, à Serpentard ? Elle se doutait bien qu’elle se faisait des films de A à Z, mais elle avait envie de croire que, peut-être, leurs destins étaient réellement liés.

La main qu’elle sentit sur ses hanches et le bras qui se passa autour de sa taille la pétrifièrent presque sur place. Elle n’avait pas l’habitude d’avoir des contacts aussi rapprochés avec d’autres personnes que sa famille, ses cousins ou Thiago. Cela étant, Thiago avait le don de la faire frissonner et de l’enflammer en une demi-seconde, pas de l pétrifier sur place. A moins qu’elle ne s’était raidit parce qu’elle pensait à l’argentin ? Son esprit était bien trop embrumé pour qu’elle puisse faire la part des choses, encore moins maintenant, alors qu’elle venait de fuir son meilleur ami avant de ne faire une nouvelle bêtise. Alors qu’elle redressait la tête, croisant les prunelles azures de Thomé, Lucrecia remarqua qu’ils faisaient la même taille, chose qu’elle n’avait jamais pu constater auparavant. A côté d’elle, Thiago faisait quinze centimètres de plus, Jensen n’était pas en reste et sinon, les filles étaient plus petites, sauf pour Peony et Erin, qui semblaient montées sur des échasses.

Récupérant ses esprits, l’argentine secoua la tête de droite à fauche, en signe de négation. « Non, tout va bien, merci. » Elle avait un peu mal au nez, bien entendu, heurter le corps de son camarade n’avait pas été des plus indolore, mais ça allait. Il n’avait, en tout cas, pas l’air cassé. Elle ne remarqua même pas le pas en arrière que son camarade classe avait déjà amorcé, bien trop hypnotisée par son regard clair. Elle se demandait ce qu’il faisait là, leurs emplois du temps étant vides pour le reste de la journée. Les mots passèrent ses lèvres avant qu’elle ne s’en rende compte, et la réponse du quatrième année ne se fit pas attendre. Bien entendu, il évitait, encore une fois ses questions. Elle fronça les sourcils, pas spécialement convaincue par son excuse -il avait beau forcer l’accent russe, elle n’était pas idiote non plus, elle vivait à ses côtés depuis presque neuf mois, elle savait bien qu’il savait tout a fait parler anglais sans coller des mots étrangers toutes les trois secondes. Et s’il cherchait à éviter une question aussi simple, aussi innocente, c’est qu’il y avait strangulés sous roche, non ? « Tu me comprends très bien, tu n’as juste pas envie de répondre. » Elle fronça les sourcils, vexée. Elle n’avait pas vraiment l’habitude qu’on lui tienne tête. Elle acceptait quand on ne voulait pas de son aide pour x ou y raisons, mais là, c’était une simple question. « C’est pas par là, tu m’as pris pour une idiote ou quoi ? » Elle le rattrapa rapidement, attrapant son bras, serrant ses longs doigts fins autour de ce dernier pour le retenir. « Pourquoi tu m’évites comme ça ? J’ai fait quelque chose ? J’ai dit quelque chose ? » Elle avait beau se remémorer les -rares- moments qu’ils avaient pu passer ensemble, elle ne voyait vraiment pas ce qu’elle avait pu faire de mal. « Thia… Thiago t’as dit quelque chose ? » Les mots étaient sortis tous seuls, une peur la prenant aux tripes. Est-ce qu’ils étaient proches, avec l’argentin ? Est-ce que, peut-être, Thiago avait trouvé un confident en la personne du russe ? Elle ne savait plus quoi penser. Elle s’était dit, peut-être, que son meilleur ami irait vers son cousin à elle, l’une des seules personnes à Poudlard en qui il avait confiance, mais Quino étant Quino… Un secret devenait vite une rumeur, et à Poudlard, les rumeurs étaient visiblement connues de tous en moins de temps qu’il n’en fallait pour dire « Alohomora » ! Et Thomé les avaient vu s'embrasser à la petite soirée de Viska... Alors peut-être que oui, l'argentin s'était confié au russe ?
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

Thomé Mertvyy
Thomé Mertvyy
Serpentard

Parchemins : 63
Âge : 15 ans ◘13/02/2001◘
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 12


PV • hide and seek. Empty
MessageSujet: Re: PV • hide and seek.   PV • hide and seek. EmptyMar 23 Mar 2021 - 0:00

Thomé Mertvyy a écrit:
Hide & Seek
Lucrecia


Sur moi nul ne parie.
Mais je sors cul devant,
et, sans faire de vents,
secoue ma fesserie
pour que seul cet atout
soit cible du matou.
"Le chat et la souris" parodie de « Le Lion amoureux » de Philippe Martineau
Thiago, Thomé ne le connaissait que de nom et de vue. Ce n'était pas ce mec? Aurait-il pu dire sans certitude en tentant de décrire tout le monde en même temps et partout personne en particulier. Ce n'était pas tant que le russe ne reconnaissait pas les visages, mais il évitait surtout de trop s'attacher. Personne n'avait le droit d'avoir une place particulière, du moins, c'était ce qu'il s'efforçait de croire en son fort intérieur. Comme si rester sans attache était possible, alors qu'il avait déjà flashé sur la belle petite Vanellope! Loin de lui, l'idée même d'avouer son attachement avec un peu de sérieux, hors, il était bien sérieux sur le sujet de la demoiselle!

Alors qu'il relâchait la danseuse, en se rendant bien compte que le contact l'avait crispée. Il avait quoi tous ses élèves à détester être touché? Ce n'était pourtant pas si grave? Certes, lui, le contact physique était aussi un truc qu'il n'appréciait qu'à petite dose. Il ne fallait pas lui en vouloir, vivre dans une drôle de maison pleine d'habitant étrange loin de tout ce qui peu ressembler à une famille, avait eu le mérite de le rendre un peu plus tactile, au détriment des autres. Loin de lui les mains baladeuses, mais empêcher une camarade de finir sur les fesses, encore un joli visage qui plus est, n'était en rien malveillant et ne pouvait donc pas lui valoir une réprimande pour le contact. Toutefois, il le savait que trop bien, les filles ne l'appréciaient pas au point d'avoir un câlin surprise. C'était sans doute pour cette raison, que le jeune homme relâcha aussitôt la féline agile. D'autant que ses beaux ongles manucurés pouvaient faire office de griffes et Thomé tenait quand même à son joli minois!

Rassuré de savoir que Lulu n'avait rien, un petit surnom qu'il se permettait de donner: Après tout! Viska avait carrément eut un Beauté!. Il n'en perdait pas le nord, sa fausse expression déjà en place, il ne manquait qu'une seconde pour filer. La question qui lui vient mérita une réponse bien glissée. Une tentative presque réussi, elle semblait avoir la tête un peu ailleurs aussi. Malheureusement, ce n'était pas aussi simple d'échapper à une personne aussi déterminée, il le savait et le redoutait. Jusqu'ici, l'éviter, lui échapper et même fuir avait été facilité par la présence d'autres élèves. Élément malencontreusement absent pour sa survie. Elle n'apprécia pas la stratégie. Thomé garda son air parfaitement faux et sérieux. Bien évidement qu'il la comprenait parfaitement, ce n'était pas soudainement à l'instant qu'il perdrait son Anglais! Comme dit l'adage, qui n'essaye rien n'a rien, il avait au moins eu le mérité d'essayer.

Pourtant, les sourcils froncés et son petit visage vexé eut droit à un petit coin de sourire plus sincère. C'est qu'elle était vraiment mignonne avec une telle moue! Le vert et argent haussa les épaules en ne niant pas qu'il ne voulait pas lui répondre. C'était en lui, cette attitude un peu de lâche, bien qu'il était plutôt question d'une forme de discrétion, voir peut-être même de la timidité! La réponse sur la direction suivit du mauvais chemin ne manqua pas de pousser la danseuse à l'attraper. Le piège était là, la prise plutôt forte de la belle fit même arquer les sourcils à Thomé. Il regarda la main dans un premier temps avant de lancer un regard au visage pour ensuite faire la navette entre les deux. Il allait ensuite lui répondre, mais elle s'emballa comme une dragonne. Les trois questions furent crachées avec un torrent de flamme que seul l'esprit du russe imaginait. "Hein?..."

Sans lui laisser le temps de parler, l'expression changea sur le visage de Lucrecia. De la peur qui parlait à travers sa bouche. Il y avait ce doute immense qui se dévoilait d'un coup d'un seul, laissant totalement Thomé bouche-bé. Son faux sourire devient un air de stupéfaction et d'incompréhension totale. "De quoi tu parles? J'ai pas plus discuté avec Thiago qu'avec toi. Je vois pas ce qu'il aurait pu me dire... sur toi." En franchise absolue, ce qui ne lui ressemblait pas beaucoup et en même temps bien, il répondit sans détour. Il ne mâchait pas ses mots, c'était juste son silence sur lui-même qui rendait les autres de plus en plus curieux.

Doucement, il prit la main qui était encore un étau sur son bras LES GRIFFES!!!, il ne la forçait pas à lâcher prise, juste à pincer un peu moins fort. Le visage neutre affublé d'un sourire qui ne voulait rien dire revient doucement, sans toutefois changer la lueur dans son regard. " Je t'évite, parce qu'en même pas deux minutes, tu m'as posé sept questions. J'ai la Quaestiophobie: la phobie des questions. C'est d'autant plus fort quand c'est sur des sujets comme ma vie privée." Expliqua-t-il avec une pointe de sérieux. Les interrogations que les autres lui posaient avaient vraiment de quoi devenir une phobie, mais ce n'était pas encore le cas. Heureusement pour lui, il ne paniquerait pas devant une feuille de tests! Il s'imagina rapidement devant les examens qui approchaient et se retient de rire en imaginant l'une des crises qu'il avait aperçu, de Viska, lui arrivant.

"Allez, je vais être sympa. Je répondrais honnêtement à une seule question, du moment qu'elle est précise et contient moins de dix mots." Son air joueur ne trompait personne. Le fait qu'il s'était fait attraper n'y était pas pour beaucoup. C'était plus l'état de panique que lui avait dévoilé la curieuse vipère qui le poussait à se montrer généreux. Il se gardait bien de préciser que si la question ne lui plaisait pas, qu'il répondrait en russe. Le vilain garnement fourbe méritait bien sa place chez Serpentard!

[~]
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 396
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • hide and seek. Empty
MessageSujet: Re: PV • hide and seek.   PV • hide and seek. EmptyMar 23 Mar 2021 - 17:12

Lucrecia savait qu’elle avait un problème par rapport à Thiago. L’argentin, qui était son meilleur ami et son partenaire de danse depuis plus de dix ans occupait son esprit jour et nuit depuis août dernier, et c’était encore pire depuis la nuit qu’ils avaient passé en mars. « Je ne sais pas moi, vous êtes dans le même dortoir... » Et les garçons, ça parlait non ? Mais ça parlait de quoi ? De Quidditch ? De nourriture ? De filles ? Lucrecia n’en savait trop rien, elle parlait, certes à d’autres spécimens de la gente masculine en dehors Thiago, son frère et son cousin, mais elle n’était pas, elle-même, un garçon. Ses conversations avec Stef, Kate ou Karen n’avaient sans aucun doute absolument rien à voir avec ce que des garçons pouvaient se dire. Ou ne pas se dire ? Elle fronça les sourcils, se trouvant complètement stupide d’avoir imaginer que Thiago aurait pu aller se confier à Thomé. Elle balaya cette pensée, et celle de Thiago d’un revers de main, tentant d’aérer son esprit. Jamais elle n’aurait penser que l’argentin aurait autant d’emprise sur elle. Ils se connaissaient depuis si longtemps, vivaient l’un avec l’autre depuis plus de dix ans, et pourtant, il avait fallu attendre Poudlard et l’emballement de leurs hormones respectives pour qu’elle vienne à être troublée par sa simple présence dans la même pièce. Foutues hormones. Foutu tailleur rouge, aussi, tout était de la faute de ce tailleur.

Ses doigts se relâchèrent quand elle sentit la main de son camarade sur la sienne, serrant un peu moins son bras, mais ne le lâchant pas malgré tout. « Pourquoi ? T’as peur de quoi ? T’as quelque chose à cacher ? T’es avec Magicis Sacra ou quoi ?! » Détective Kostas réincarnée. Elle fronça les sourcils, une nouvelle fois, se rendant compte qu’elle recommençait. En ça, elle était très semblable à sa cousine. Elles posaient des milliards de questions à la seconde, sans vraiment s’en rendre compte. Mais parfois, il fallait bien que quelqu’un le fasse, non ? C’était pareil avec Thiago au final. Elle était celle qui abordait les sujets sensibles, quand bien même l’idée même de perdre l’argentin ou de se prendre la tête avec lui, lui retournait l’estomac. « C’est n’importe quoi, ça n’existe pas ça. » lâcha-t-elle finalement à l’explication de Thomé, dans un espagnol bien moins chantant que d’habitude. « Je n’ai pas posé de questions sur ta vie privée ! Tu ne m’en as jamais laissé la possibilité, vu que tu fuis dès que j’apparais ! » Elle lâcha définitivement le bras de son camarade de classe pour les croiser sous sa poitrine, vexée comme un pou et passablement énervée. Elle ne tendait généralement pas à la colère d’ailleurs, pas pour ce genre de choses. Nul doute que ce qu’il s’était passé juste avant qu’elle ne tombe sur le russe y était pour quelque chose dans son comportement actuel. Toujours la faute à Titi, bien entendu.

Ce qui était clair en tout cas, c’est qu’elle ne comprenait plus rien à la gente masculine. Entre son cousin qui sortait avec une fille sans vraiment l’aimer, Ash qui lui hurlait dessus parce qu’il manquait de sommeil, Thiago qui la rendait complètement folle et Thomé qui l’évitait comme la peste alors qu’elle n’avait encore rien fait... Peut-être était-ce préférable qu’elle reste avec les filles. « Tu ne peux pas éviter les gens juste parce que tu as peur qu’ils te posent des questions ! Au pire, t’y réponds pas et voilà. Ils finiront bien par se lasser. » Enfin, ça dépendait de qui. Elle savait que les filles comme elle, sa cousine ou même Kate avaient beaucoup de mal à laisser tomber quelque chose, surtout quand elles sentaient qu’il y avait de quoi gratter sous la surface. Peut-être, à la limite, que Kate faisait passer les choses avec plus de facilité puisque sa petite tête blonde d’angelot contrastait avec son côté fouine. Cependant, la proposition du russe la surprit énormément. « C’est un piège et je dois te laisser me poser une question en retour ou quoi ? » Haussant un sourcil, elle enchaîna tout de suite, ne laissant pas le temps à Thomé de répondre : « Je sais, ça fait plus de dix mots, donc j’ai encore droit à ma question. » Pas question que le brun la prenne pour une idiote. Il avait déjà essayé une fois en lui faisant croire qu’il allait se rendre aux cuisines, deux fois en l’espace de cinq minutes serait particulièrement offensant, il fallait bien le reconnaitre.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

Thomé Mertvyy
Thomé Mertvyy
Serpentard

Parchemins : 63
Âge : 15 ans ◘13/02/2001◘
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 12


PV • hide and seek. Empty
MessageSujet: Re: PV • hide and seek.   PV • hide and seek. EmptyLun 29 Mar 2021 - 23:27

Hide & Seek
Lucrecia


Car mieux vaut, je suppose,
avoir de la visite
avant la ménopause
que finir en transit.
"Le chat et la souris" parodie de « Le Lion amoureux » de
Philippe Martineau
Franchement, il en avait rien à cogner de Thiago, du moins avant que la jolie demoiselle ne parle de lui. Et voilà, le Thomé curieux voulait en savoir plus sur le sujet. Une idée vilaine se faufila dans son cerveau, lui arrachant un petit air entendeur alors que déjà il penchait la tête sur le côté comme s'il réfléchissait ou se souvenait d'un détail. Son visage passa de l'amusement à une réelle surprise, comme si le russe venait de mettre le doigt sur ce qu'il n'avait pas encore dit. "Ha mais si, cette fois là. Je comprends mieux..." Marmonna-t-il comme pour lui même tout en étant certain qu'elle entendrait. Un vicieux, un vilain menteur qui n'avait aucune idée, mais il comptait bien laisser cette ouverture prendre forme et profiter de la mauvaise garde de la danseuse. Ne jamais rien laisser paraître! Son regard revient vers Lulu avec cette attente de réaction, il ne manquait qu'une chose, que le chat saute sur la souris en plastique.

D'un touché, la verte relâcha un peu sa prise jusqu'à presque lui rendre sa liberté. Un soulagement qu'il ne cacha pas. Si tout le monde rebutait au contact, il n'allait pas se priver d'en faire de même. Hélas, la réponse sur la phobie purement inventée en quelque seconde avec deux notions de latin, ne convainquit en rien la blonde. Une nouvelle salve de questions, plus féroces que le feu d'un dragon, agressèrent les oreilles du jeune homme. Il grimaça au début avant d'arquer un sourcil sur la dernière. Qu'imaginait donc cette danseuse? Il avait très, trop même, envie de le savoir sur le coup. "Voilà une question intéressante. Pourquoi est-elle venue à ton esprit? Pourquoi Magicus Sacré, et non les MangesMorts?" La déformation du nom n'était pas voulu, il ne s'en rendit même pas compte. Non pas qu'il avait un certain intérêt pour ceux drôle d'individu. Après tout, Thomé ne pensait pas que quelqu'un se batte contre la pauvreté pour le faire, sans chercher fortune, honneur ou même un peu de gratitude. Il plaçait donc ces MS au même titre qu'une organisation de façade qui cachent leur véritable but. Lequel était encore à déterminé, mais aucun doutes, quelqu'un le dira un jour. Quand bien même le russe se trompait, qu'il n'y verrait aucun soucis et serait même presque "content" de leur action. Quoi que, il avait un peu trop en travers de la gorge ce qu'il était arrivé à la Beauté de sa maison.

Le rejet violent par la prononciation un peu trop incompréhensible pour notre souris, lui fit arquer un sourcil. L'attitude de la vipère se fit un peu moins agressive. Elle lâcha même son bras. Enfin, il se massa un peu le bras, là où elle avait planté ses griffes la féline! Tigresse lui conviendrait peut-être mieux que Lulu? Tigritsa! Les vilaines pattes se rangèrent loin de lui et prenant cela pour une invitation, Thomé fit mine de regarder vers le couloir menant aux dortoirs. Il eut ce petit sourire narquois quand elle mit en évidence ce qu'il faisait. "Ne me fais pas croire que j'ai eu tord?" Renvoya-t-il avec une certaine ironie presque moqueuse. Il ne comptait pas la vexer, mais elle semblait déjà l'être alors un peu plus n'ennuyait en rien le vert et argent.

Que la danseuse reste loin des hommes étaient une idée plutôt sage. Bien qu'elle aurait du le faire naturellement, ou l'apprendre de part ses parents. Une chose, que même Thomé avait entendu de nombreuses fois. Après tout, sa petite Sophia était belle comme un cœur, alors forcément son père protecteur l'avait mise en garde face aux mâles, mais pas assez quand au mal.

Quand au fait de ne pas répondre aux questions, le russe leva les yeux aux ciels avant de la regarder avec sérieux. Il lui fit un signe de la main, l'invitant à marcher vers le dortoir avant qu'elle n'attrape la dragoncelle. "J'économisais du temps  tout le monde, en évitant l'instant des questions réponses." Ironiquement, il avait participé à la soirée de Viska et même joué à action ou vérité. La différence était que ce n'était qu'un jeu, là, la Tigritsa voilait avoir des réponses honnêtes et sans détour, comme tout le monde non? D'autant que c'était presque une tique cette danseuse, elle n'était pas la seule. Dès que Thomé lâchait un semblant de réponse correcte, les personnes s'y accrochaient pour arracher toujours plus. Une horreur!!!

L'offre se vit répondre par une formulation un peu trop maladroite. Il ne pouvait s'empêcher que de soupirer. Heureusement, elle se rattrapa bien vite. Sans quoi, le russe aurait quand même répondu sans avoir compté le nombre de mot. Fainéant jusqu'aux bouts des ongles! "Nan, tu peux en poser une quand tu en auras envie, mais une seule! Pas une suivit de dix autres." Ronchonna doucement le garçon qui marchait d'un pas lent, signifiant qu'il ne prendrait pas la fuite avant d'être arrivé à leur dortoir. Il ne se souvenait pas avoir autant marcher! " Si tu veux la garder pour plus tard, tu peux aussi. Préviens moi juste en disant que tu as enfin la question à dix mots. Même si je ne risque pas d'oublier mon unique offre du genre." Il s'efforçait surtout de se convaincre de ne pas oublier, même s'il doutait qu'elle mettrait plus d'une heure avant de la lui poser. Peut-être que cela sera fait avant d'arriver aux dortoirs?

~
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 396
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • hide and seek. Empty
MessageSujet: Re: PV • hide and seek.   PV • hide and seek. EmptyMar 6 Avr 2021 - 14:57

L’argentine fronça les sourcils quand Thomé marmonna quelque chose sur une certaine « fois ». De quoi parlait-il ? De la soirée des Serpentards, où Lucrecia et Thiago s’étaient embrassés avant de partir, sans grande discrétion, pour se laisser consommer par leurs envies respectives ? Ou autre chose ? Une fois, peut-être, où Thiago se serait confier au russe ? Non, ce n’était pas possible, pas vrai ? Après tout, ils ne passaient jamais de de temps ensemble, ils ne pouvaient pas être amis au point où Thiago lui confierait quelque chose sur ce qu’il pouvait ressentir ou non, ce qu’il pouvait vouloir ou non… Connaissant le bête, Lucrecia était prête à parier qu’il tentait de jouer avec ses nerfs. Il avait du remarquer qu’elle était déjà à fleur de peau -et pour cause, la proximité de Thiago et son souffle chaud sur ses lèvres suite à leur entrainement la hantait encore- et voulait appuyer un peu sur la partie sensible de Lu’, ses sentiments et ses envies.

Lu’ fut plutôt surprise par la question de Thomé. Les mangemorts avaient existé des années auparavant, elle n’était même pas née quand Voldemort avait débarrasser le plancher pour de bon. Elle savait que le père de Viska était l’un d’entre eux, mais elle ne pensait pas qu’ils étaient encore d’actualité à côté de cela. « Les mangemorts ne sont pas très connus en Argentine, ni même au Brésil. J’ai appris cette partie de l’histoire ici seulement. » Alors que Magicis Sacra -qu’elle, au moins, prononçait correctement- avaient fait des leurs jusqu’en Amérique du Sud. Enfin, ils ne s’en étaient pris qu’à l’école américaine d’Ilvermorny, mais le monde magique était petit et forcément, tant de remue-ménage, ça finissait par se savoir. « Tu es insupportable, tu le sais ça ? » souffla-t-elle, passablement énervée par le comportement de son camarade de classe. Il ne semblait clairement pas lui faire confiance -mais l’inverse était vrai également, qu’il se rassure, elle ne le connaissait pas assez bien pour lui accorder pleinement sa confiance- mais avait visiblement envie de lui faire perdre la tête. Elle poussa un soupir, tentant de reprendre pleinement possession d’elle-même. Elle savait que quand elle laissait la colère la consumer, elle finissait par en perdre son anglais et commençait à parler en espagnol, voire, dans les pires des cas, en portugais. Et personne n’avait vraiment envie de l’entendre râler en portugais, surtout pas Thomé, s’il voulait rester en bonne santé.

Elle haussa les épaules, ne sachant pas vraiment comment elle aurait pu réagir, ce qu’elle aurait pu demander au russe s’il lui avait laissé l’occasion de poser des questions. Elle aurait sans doute commencé par tout ce qu’il y avait de plus bateau. Pourquoi il était venu ici, est-ce que le château lui plaisait, quelles étaient les différences avec son école d’origine, toutes ces questions qu’elle avait déjà posé à Moussa ou Jem, par exemple. Car tout le monde avait ses raisons, sa vision des choses. Preuve en était, elle était venue ici sans Thiago pour voir autre chose, et Thiago lui, était venu pour la retrouver elle avant tout. Le voir lever les yeux au ciel la fit froncer les sourcils, mais elle lui emboita le pas alors qu’il se dirigeait désormais vers la salle commune et les dortoirs. « Tu ne comptes pas rester après cette année ? Je veux dire, je ne t’ai pas vraiment vu te lier avec beaucoup d’élèves… » Elle ne comprenait pas trop. Elle savait que Moussa comptait rentrer en Afrique, mais elle-même ne savait pas si elle retournerait au Brésil ou pas. Tout dépendait, encore une fois, de Thiago.

Alors qu’ils avançaient, doucement, dans le couloir -clairement, il ne comptait plus la semer en route, peut-être avait-il compris qu’elle ne le laisserait pas s’en sortir comme ça. Par réflexe peut-être, parce qu’elle avait l’habitude d’être littéralement accroché au bras de son meilleur ami et partenaire de danse depuis son plus jeune âge, elle passa un bras sous celui du russe, sans le serrer de trop, sans lui planter ses ongles dans la peau. Qu’il râle s’il le voulait, il était hors de question qu’elle le laisse filer. « Pas la peine de ronchonner, ce n’est pas comme si je te mettais le couteau sous la gorge pour avoir une récompense, pour qui tu m’as prise enfin ?! Ce n’est toujours pas ma question, ça ne compte pas. » Autant préciser, parce qu’elle savait bien que vile et sournois comme il semblait l’être, il essayerait de la prendre à son propre piège, sans aucun doute. « Puisque tu ne veux pas parler, je vais le faire moi, tant pis pour toi. Je sors d’entrainement, je fais de la danse depuis que je suis toute petite, je dansais presque avant de marcher. On a fait des compétitions à haut niveau avec Thiago, on danse ensemble depuis nos cinq ans, mais on a du arrêter avec notre entrée à Castel. Mais on n’a jamais arrêté de s’entrainer ensemble malgré tout. Enfin, sauf jusqu’à ce qu’il arrive ici, bien sûr. On ne peut pas s’entrainer ensemble en étant à plus de huit milles kilomètres l’un de l’autre… » S’il ne comptait pas discuter, il n’avait pas de chance, Lu’ était parfaitement capable de tenir une conversation toute seule, c’était un truc de famille.
acidbrain


• 876 mots •


Revenir en haut Aller en bas

Thomé Mertvyy
Thomé Mertvyy
Serpentard

Parchemins : 63
Âge : 15 ans ◘13/02/2001◘
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 12


PV • hide and seek. Empty
MessageSujet: Re: PV • hide and seek.   PV • hide and seek. EmptyMer 7 Avr 2021 - 22:14

Hide & Seek
Lucrecia


Troquant sa faim contre
de plus mâles envies
ce bien malencontreux
met en chauffe son vit.
"Le chat et la souris" parodie de « Le Lion amoureux » de
Philippe Martineau
Sa réputation le précédait et coupait bien court à son jeune. La danseuse paru un peu intéressée au début, avant de comprendre son manège. Il fallait toutefois, que le coup de bluff avait au moins fait naître une expression de réflexion, de doute et d'incertitude qui avait beaucoup plus à Thomé. La manière dont Lulu fronçait les sourcils le fit sourire. Il y avait une note de beauté caché dans ce visage au premier abord assez simple et grâcieux. Quelle tête faisait-elle en colère? Vicieusement, il avait bien envie de le savoir, mais ce n'était pas une bonne idée que de jouer avec une tigresse. ↑↑ Level-up du titre complété et définitif ↑↑ Ce petit air qu'eu alors la féline en comprenant qu'il devait, sans l'ombre d'un doute, se jouer d'elle, la rendue un peu moins amusante. Non qu'elle perdait de l'intérêt, mais elle redevenait simplement la curieuse et énergique verte et argent.

La question qu'il posait était assez simple. Non qu'il jugeait les uns meilleurs que les autres, mais il se demandait vraiment pourquoi le groupe plus d'actualité que l'ancien. Ce n'était pas un secret que la Russie avait gardé un certain attrait pour les pratiques qui fut mises en avant par le Seigneur des Ténèbres. L'une d'entre elle, bien dérangée dans son genre, était justement les Mertvyy's, comme les Malfoy's ou encore les Symphonie's. En regardant avec plus de reculons, certain avait changé radicalement leur manière de vivre après Celui-dont-on-ne-dit-pas-le-nom, alors que d'autre n'avait qu'accentué leur manière de vivre sans crainte. C'était en partie la raison de l'arrivée du jeune russe en Angleterre. Toutefois, la réponse à la question de la part de Lulu, fit avoir une petite moue incertaine de son camarade de maison. Il ne pouvait pas affirmer que c'était bien vrai. Un petit haussement d'épaule supplémentaire accentua le fait qu'il ne savait pas.  

La remarque, avec une petite demande assez ironique, fit sourire Thomé. Il le prit comme un compliment ce con! vilain garnement. Le menton bien haut, il passa une main dans ses cheveux avant de faire mine de remettre sa cravate correctement. "Merci, mon image m'importe beaucoup." Le petit sourire presque moqueur face à son soupire avait tout le mérite de le rendre un peu arrogant. Quand à la confiance, ce point était mitigé. Il avait une certaine confiance dans les élèves de l'école, puisqu'il ne gardait pas sa baguette en main, près à balancer un sortilège pour se défendre à chaque instant. Même mieux, il s'efforçait par moment à ne pas être trop faux, et il allait même jusqu'à ne pas s'échapper durant cette rencontre. Un progrès immense, pour lui qui n'avait vécu qu'à la dérobée hors de la demeure des Krov.

Entre évité des questions gênantes et celle qui, sans que l'auteur ne puisse le deviner, seraient douloureuses, Thomé avait choisi de répondre à rien et de laisser une distance évidente. Il gagnait du temps, du confort à ne pas gérer la douleur de ses pertes, et en faisait gagner aux autres dont il ne voulait pas de la pitié. Peut-être comprendrait-il un jour qu'entre pitié et sympathie il y avait une différence? Un jour, il saurait aussi que sa tendance à parler avec ironie ou lever les yeux aux ciels n'était pas plaisant pour les autres. Néanmoins, elle accepta son invitation à marcher, avant de se montrer plutôt cuiseuse, de manière qui le surpris. Sourcil arqué, il pencha la tête se demandant s'il avait bien entendu. "Tu voudrais que je parte déjà? Ha... mon petit coeur..." Dit-il, une main sur son torse avec une grimace de souffrance. Il reprit rapidement avec plus de sérieux. "Je compte finir mes années ici. Du moins, tant que c'est possible." Cette dernière phrase laissait sous entendre qu'il n'en aurait peut-être pas le luxe. Elle voulait des réponses, mais cela impliquait plus de questions. Avait-il vraiment le cœur sur la main pour lui donner la possibilité d'en avoir?

Le bras de la Tigritsa s'accrocha doucement à celui du jeune sorcier. Un peu surpris, il ne s'en formalisa pas, se disant juste qu'elle ne voulait pas le laisser fuir. Son côté ronchon n'en fut pas moins présent. Même s'il promettait de répondre honnêtement, il ne comptait pas pour autant la laisser poser une question trop déplaisante. Lulu se montra presque outrée par son attitude, mais n'était-il pas toujours un peu ronchon? La précision qui s'en suivit le fit rire. Elle y tenait à cette question unique et précieuse! C'était assez drôle de la voir prendre avec autant de sérieux, un défis, une promesse aussi simple.

Constatant qu'il n'allait rien ajouter de plus, la demoiselle se lança dans un récit explicatif sur son arrivée à Poudlard. Il avait bien deviné qu'elle dansait, mais Thomé était loin de se doute, puisqu'il ne l'avait jamais vue à l'oeuvre, qu'elle pratique cette discipline depuis l'enfance. Sur le passage des compétitions, il eut même un petit "HO" admiratif qui lui échappa. La danse n'était pas son truc, sauf depuis qu'Erin lui avait expliqué que c'était très bon pour l'équilibre et le rythme, résultat: Thomé comptait s'y risquer l'année prochaine! Impressionnant, il était plutôt impressionné que la redoutable danseuse compte continuer son histoire sans lui laisser la chance de poser une parole. Lui qui ne voulait pas répondre aux questions, il comptait pourtant en poser. "Attends. Tu danses avec Thiago depuis toujours et ce n'est que maintenant que vous êtes de "vrai-partenaire"?" Cela aurait été bien plus choquant que ça n'arrive jamais, si au moins l'un d'entre eu n'avait pas d'intéret pour une autre personne. "C'était comment à Castel?" Se risqua-t-il de demander, histoire de ne pas l'entendre encore partir dans un long monologue.

1031
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 396
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • hide and seek. Empty
MessageSujet: Re: PV • hide and seek.   PV • hide and seek. EmptyMer 7 Avr 2021 - 23:28

Toute cette histoire de Magicis Sacra et de mangemors n’était pas vraiment pour plaire à à Lucrecia. La brune savait très bien que le père biologique de Viska était un ancien mangemort, mais pour elle, c’était justement ça, l’important. Il était un ancien mangemort, pas un mangemort actuel. Après, elle ne connaissait pas assez cette partie de l’histoire britannique pour se positionner fermement. En soit, les mangemort s’étaient les grands méchants, c’était bien assez pour elle. L’argentine leva les yeux au ciel quand à la réponse de Thomé à sa légère critique. Elle n’était jamais méchante gratuitement et était plutôt du genre à défendre la veuve et l’orphelin, mais elle devait bien avouer que là, le russe mettait sa patience à rude épreuve. « Ce n’était pas un compliment... » ronchonna-t-elle en portugais cette fois. La fierté qui émanait de son camarade était incompréhensible pour l’argentine. Mais soit, elle ferait avec, de toute façon, elle était décidée à ne pas le laisser s’échapper maintenant qu’elle avait réussit à lui mettre la patte main dessus. Elle haussa les épaules l’air de rien alors qu’il lui demandait si elle voulait qu’il parte. En réalité, il pouvait bien faire ce qu’il voulait, puisqu’il ne semblait pas vouloir qu’elle soit mêlée à ses affaires. « Je n’ai pas dit ça, juste que tu es très -trop peut-être- solitaire depuis septembre... Ce n’est pas comme ça que tu risques d’attirer Vanellope... » Un léger sourire mesquin étira les lèvres de la brune. Viska avait cafté, toujours aussi adepte du potin malgré son enlèvement, son retour et le traumatisme avec lequel elle devait vivre. « Si tu te tiens correctement, tu devrais pouvoir rester jusqu’à la fin alors. » Si telle était sa décision et son envie, qui était Lu’ pour lui mettre des bâtons dans les roues, hein ?

Lancée dans son monologue, expliquant qu’elle faisait de la danse depuis sa plus tendre enfance, Lucrecia fut ravie de voir que Thomé fut surpris par ce qu’elle lui racontait. C’était bien simple, la danse pour elle, c’était comme le fait de respirer. Automatique, normal, vital... Sans la danse, elle avait l’impression d’étouffer. Cependant, elle ne s’attendait pas à ce qu’il lui pose une telle question. « Quoi ?! » laissa-t-elle s'échapper, sous la surprise. La vipère haussa un sourcil, se répétant la phrase du russe dans sa tête. « Je ne suis pas sûre de ce que tu entends pas vrais partenaires... On a toujours été de vrais partenaires. Si tu parles de couple par contre... Non, on ne sort pas ensemble. » Non pas que Lucrecia était contre, elle avait bien fait comprendre à son meilleur ami et partenaire de danse qu’elle était plus que partante. Mais ce gros ronchon ne semblait toujours pas convaincu que cela soit la meilleure option pour eux. Par Merlin, ils avaient couchés ensemble, qu’est-ce qu’il lui fallait de plus ?! « Notre entraîneur a toujours dit qu’on ne devait pas laisser nos sentiments venir entre nous et la danse, que cela allait tout briser, l’alchimie, la performance... Tout ça quoi. » Elle sentit sa voix s’éteindre à moitié sur la fin de sa phrase. Elle avait envie de tout envoyer valser, mais Thiago lui, y croyait encore dur comme fer... Sauf quand ça l’arrangeait et qu’il pouvait déshabiller sa meilleure amie...

Elle esquissa un léger sourire satisfait cependant quand il lui demanda comment était Castelobruxo. « Très différent d’ici, mais je suppose que c’est pareil pour toi et Koldovstoretz. L’école est dans un ancien temple maya, en plein cœur de la forêt amazonienne. Et on a pas de maisons. » Elle devait l’avouer, le Brésil, et par extension, l’Argentine, lui manquait. Mais ils n’en n’avait pas encore reparlé avec Thiago, et elle ne savait pas trop s’ils finiraient par retourner d’où ils venaient à la fin de l’année ou s’ils ferait une nouvelle année à l’école de sorcellerie britannique. « Il paraît que vous faites du Quidditch sur des troncs d’arbres, dans ton école... Je trouve déjà le Quidditch absolument pas intéressant, mais il faudrait m’expliquer l’intérêt des troncs d’arbres... La déforestation, ça ne vous touche pas ?! » Alors certes, Lucrecia était un parti pris, puisque l’école brésilienne était littéralement dans une jungle luxuriante et qu’elle était très portée sur la botanique... Non vraiment, elle avait beaucoup de mal avec tout cela.
acidbrain


• 710 mots •


Revenir en haut Aller en bas

Thomé Mertvyy
Thomé Mertvyy
Serpentard

Parchemins : 63
Âge : 15 ans ◘13/02/2001◘
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 12


PV • hide and seek. Empty
MessageSujet: Re: PV • hide and seek.   PV • hide and seek. EmptyDim 11 Avr 2021 - 17:39

Hide & Seek
Lucrecia


Quand celle à la queue lisse
lui lance un doux regard
afin que ce qu'il hisse
en tombe tout hagard.
"Le chat et la souris" parodie de « Le Lion amoureux » de
Philippe Martineau
Allez savoir pourquoi, il trouvait que c'était un compliment. Même si c'était plutôt logique en fin de compte. Il avait apprit à jouer les en merdeurs, les idiots et naïfs gentils! Rien de plus normal donc qu'entendre qu'il était insupportable soit une belle chose. Comme il le disait, il a une image à entretenir! Si du jour au lendemain il se montrait gentil et serviable, sans avoir un seul mot de déplacé, c'est qu'il avait baissé sa garde et qu'il était enfin lui-même et non l'image qu'il avait toujours. Un évènement qui n'allait pas arriver de si tôt, non pas qu'il en avait vraiment envie aussi. Sa méfiance naturelle avait toute raison d'être!

Pourtant, les paroles qui furent prononcées, ne furent pas comprises. Il la regarda en arquant un sourcil avant de pencher la tête sur le côté. "Tu disais? Je ne parle pas le... c'était quoi de l'espagnole?" Toute franchise mise à part, il pouvait lui aussi se mettre à baragouiner en russe qu'elle se sentirait toute perdue à son tour. Hors, même si l'ennuyer un peu plus ne le dérangeait pas, il ne comptait pas non plus se prendre un flot d'insulte ou un sortilège en pleine dent! Si il avait trop souvent dépassa la limite, Thomé savait bien où elle pouvait se trouver et en moyenne générale, elle n'était pas très lointaine pour beaucoup de monde. En quoi une petite insulte les vexes tous?

Alors donc, le sujet de la sociabilité du russe était mise sur le tapis, qu'un détail lancé avec une maîtrise redoutable percuta violement le cœur du sorcier. La remarque dite avec un sourire espiègle ne manqua pas de faire ronchonner le concerné. Il n'y avait pas mille personne qui aurait pu cracher le morceau, la seule à qui Thomé avait parlé ouvertement était une jolie blonde: "Hey Beauté!". Non pas que c'était une mauvaise chose, mais il aurait aimé un peu plus de discrétion. "Me tenir correctement? Je me tiens si mal? On m'a pourtant bien apprit à marcher le dos droit." Tout était bon pour rire et changer de sujet. Si le russe se tenait à distance de tout le monde, ce n'était pas pour laisser la Tigritsa soudainement tout savoir de lui. Il était aussi, beaucoup plus simple pour lui, de dévier le sujet qu'était la belle de son coeur.

Dans un sujet tout autre que son coeur, mais celui de la danseuse, il ne manqua pas de mettre en avant ce qui semblait être évident. Hors, la surprise de sa camarade lui fit arquer un sourcil. Avait-il si mal formulé? Elle clarifia les choses, mais il n'était en rien convaincu. "Mais vous avez tout l'air d'un couple. C'est toi ou lui qui ne veut pas?" De ce que Thomé avait vu, un baiser échangé et des regards complices, il ne faisait aucun doute qu'ils étaient ensembles. Hors, elle affirmait que non. De quoi le rendre curieux. Non pas que la vie amoureuse de Lulu l'intéressait vraiment, mais elle semblait y marquer un point d'honneur. Après tout, elle avait dit avoir été séparé de Thiago et qu'ils s'étaient retrouvé ici ensemble. Qui avait suivit qui dans cette histoire? Ce n'était pas claire pour le russe, mais il n'avait pas trop envie de se fourguer son nez dans un récit aussi particulier. Heureusement pour lui, la bavarde continua ses explications. C'était donc une question de vision sur l'art de la danse et non des raisons relationnelles ou d'amour à sens unique, ce qui n'en avait pas l'air. Compliqué tout ça, et pas tant que ça. La voix de la verte s'effaça un peu. "Haaaa c'est donc lui. J'y connais rien en danse, mais vous allez bien ensemble." Il imaginait déjà Thiago présentant une autre miss comme étant sa copine. Ce qui ferait tout exploser et rendre leur danse bien moins agréable. Logiquement, dans ce genre de situation, il valait mieux pour les deux danseurs qu'ils se mettent en couple plutôt que de tourner autour du pot.

La question sur l'école était un peu rhétorique plus que vraiment de curiosité. Même si ce point de vu changea aussitôt qu'il entendit parler d'un ancien temple Maya! Cela devait être un paysage magnifique, très, trop chaud, mais incroyable dans la végétation. Le parfait opposé de son ancienne école pratiquement les trois quart de l'année dans la neige. "Ca doit être très beau." En même temps, Poudlard était un château, magnifique et impressionnant, mais un château. Il en avait vu plein des châteaux, demeures luxueuses et palaces en vivant avec des vampires aux lignées plus ancienne qu'il ne l'imaginait, mais l'Amazonie! L'envie de voyager le prenait soudainement, durant un bref instant, il ne pouvait se résigner à partir sans sa grand-mère adoptive, dernier membre de sa famille qu'il aime.

Dans la foulée, la Tigritsa mit en évidence l'incroyable et incontournable tradition du match sur tronc d'arbre. Elle avoua ne pas apprécier la disciple et être plus choquée par la déforestation. Il ne pouvait que hausser les épaules. "Je n'ai pas inventé cette tradition. Et puis ce n'est pas pour tous les matchs. C'est plus un concours de force ou les derniers en l'air gagne. Il me semble avoir entendu, avant mon départ, que cette coutume allait être limitée à une fois tous les trois ans." Cela n'avait été qu'un écho dans le tumulte des évènements et il ne s'était pas renseigné non plus. Peut-être qu'il n'avait même qu'entendu une rumeur. Il ne se sentait pas concerné plus que cela. Il n'en voulait même pas à la danseuse de ne pas apprécier le Quidditch, lui-même n'aimait pas la musique.

1004
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV • hide and seek. Empty
MessageSujet: Re: PV • hide and seek.   PV • hide and seek. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • hide and seek.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une glace à l'ombre [Pv Hide, Hentaï, Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Les Couloirs et Escaliers-
Sauter vers: